Les rapports entre Bible et science

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:38

Les rapports entre Bible et science 



Science et Bible en Harmonie 01 - Scienceetfoi.com -
Benoit Hébert agrégé de physique et pasteur associé, répond aux questions d'un chrétien protestant évangélique à propos des rapports entre Bible et science : où sont les dinosaures dans la Bible ? L'histoire de l'univers racontée par la science et par la Bible, les questions qui se posent, les enjeux...
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:38

La science a-t-elle éliminé Dieu ? 



Les scientifiques et la foi - présupposés de la science et vision chrétienne du monde - explication descriptives et interprétatives - des preuves de l'inexistence de Dieu ? - science et miracles - relations science et foi
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:38

Stratégie pour éviter les conflits entre science et foi 



Science et Bible en Harmonie 02 - Scienceetfoi.com -
Quelle est la bonne approche pour éviter les conflits inutiles entre les découvertes scientifiques et la Bible ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:39

Un livre en accord avec la science ???

Religion et science n’ont pas toujours fait bon ménage. Dans les siècles passés, des théologiens se sont opposés aux découvertes scientifiques qu’ils jugeaient compromettantes pour leur interprétation des Écritures. 

Faut-il pour autant voir dans la science l’ennemie de la Bible ???

Si les rédacteurs de la Bible avaient adhéré aux conceptions les plus répandues de leur temps, leur œuvre ne serait qu’un tissu d’aberrations scientifiques. Or, loin de cautionner pareilles inexactitudes, certaines de leurs affirmations sont non seulement scientifiquement fondées, mais encore en totale contradiction avec les vues de l’époque.

La forme de la terre

Des milliers d’années durant, cette question a intrigué les humains. L’idée communément admise dans l’Antiquité était celle d’une terre plate. C’est ainsi que les Babyloniens croyaient que l’univers était une boîte, ou une chambre, dans le fond de laquelle se trouvait la terre. 

Pour les prêtres védiques de l’Inde, la terre était plate et habitée seulement sur une face. Une tribu primitive d’Asie la représentait sous la forme d’un gigantesque plateau à thé.


Dès le VIe siècle avant notre ère, le philosophe grec Pythagore avait déduit de la forme de la lune et du soleil que la terre devait elle aussi être sphérique. 

Aristote (IVe siècle av. n. è.) fut du même avis. Selon lui, la rotondité de la terre était démontrée par les éclipses lunaires, car l’ombre de la terre sur la lune est alors incurvée.

La notion d’une terre plate dont seule la face supérieure serait habitée n’en disparut pas pour autant. L’idée d’une terre ronde heurtait l’esprit de certains, car il leur aurait fallu en accepter le corollaire : l’existence des antipodes. 

Lactance, apologiste chrétien du IVe siècle de notre ère, trouvait l’idée absurdeVoici le raisonnement qu’il tenait : " Y a-t-il quelqu’un d’assez fou pour croire que des hommes marchent la tête en bas ??? [...] que des plantes ou des arbres poussent à l’envers ??? que pluie, neige et grêle tombent de bas en haut ??? 
"

Pour quelques théologiens, le concept des antipodes relevait du dilemme. Quand bien même de telles populations auraient existé, on les imaginait séparées du monde connu tantôt par un océan immense, tantôt par une zone torride autour de l’équateur, l’un et l’autre infranchissable. Se posait alors la question de l’apparition des antipodes. 

Perplexes, certains théologiens préféraient nier purement et simplement leur existence, ou avançaient, après Lactance, que la terre ne pouvait tout bonnement pas être ronde !

Mais l’idée d’une terre sphérique faisait son chemin, et elle finit par s’imposer largement. Il fallut toutefois attendre le XXe siècle et l’ère spatiale pour que des humains s’éloignent suffisamment dans l’espace et constatent de visu que la terre est un globe.

Mais que disait la Bible sur cette question ??? Au VIIIe siècle avant notre ère, époque où l’on croyait généralement à une terre plate, des siècles avant que les philosophes grecs n’émettent l’hypothèse d’une terre sphérique, et plusieurs milliers d’années avant que des humains ne voient le globe terrestre depuis l’espace, le prophète hébreu Isaïe fit cette déclaration remarquable de simplicité : " Il y a Quelqu’un qui habite au-dessus du cercle de la terre. " (Isaïe 40:22). 

Le terme hébreu traduit par " cercle ", hough, peut également être rendu par " sphère ". D’autres traductions donnent d’ailleurs le " globe de la terre " (Crampon 1905 ; Zadok Kahn) ou " la rondeur de la terre ". — Estienne Michel.

Laissant de côté les mythes qui avaient cours, le rédacteur biblique Isaïe fit concernant la terre une affirmation qui n’a pas été démentie par le progrès scientifique.

Sur quoi la terre repose-t-elle ???

Dans les temps anciens, d’autres questions ayant trait au cosmos hantaient les humains : Sur quoi la terre repose-t-elle ??? Qu’est-ce qui maintient en place le soleil, la lune et les étoiles ??? La loi de la gravitation universelle, formulée par Newton, ne serait publiée qu’en 1687, et l’idée que des corps célestes puissent être littéralement suspendus dans le vide, sur rien, était étrangère à l’esprit de l’époque. 

L’explication généralement avancée était donc que des objets ou des substances concrètes maintenaient la terre et les autres corps célestes en suspension.

Selon une ancienne croyance, peut-être imaginée par un peuple insulaire, la terre était entourée d’eau et flottait. Les hindous se figuraient que la terre reposait sur plusieurs fondements successifs : d’abord sur quatre éléphants, les éléphants sur une tortue géante, et la tortue sur un gigantesque serpent enroulé qui flottait sur les eaux de l’univers. 

Empédocle, philosophe grec du Ve siècle avant notre ère, croyait, quant à lui, que la terre reposait sur un tourbillon à l’origine du déplacement des corps célestes.

À l’époque, l’influence d’Aristote était déterminante. Tout en supposant la terre sphérique, il niait catégoriquement qu’elle puisse être suspendue dans le vide.

Réfutant l’idée que la terre repose sur l’eau, il déclara ceci dans son Traité du ciel : " L’eau non plus [pas plus que la terre] ne reste pas naturellement immobile en l’air, mais elle doit reposer sur quelque chose. " 

Quel est donc ce " quelque chose ??? Aristote affirmait que le soleil, la lune et les étoiles étaient fixés à la surface de sphères solides et transparentes. Chaque sphère se trouvait imbriquée dans une autre, et la terre se tenait, immobile, au centre. À mesure que les sphères tournaient les unes dans les autres, les corps qu’elles soutenaient — le soleil, la lune et les planètes — se déplaçaient dans le ciel.

L’explication d’Aristote se tenait. En effet, comment interpréter autrement que des corps célestes restent en suspension sans être retenus à quoi que ce soit ??? 

L’admiration qui entourait ce personnage valut à son opinion d’être admise comme un fait pendant environ 2 000 ans. Une encyclopédie (The New Encyclopædia Britannica) explique qu’aux XVIe et XVIIe siècles l’Église " a élevé au rang de dogme religieux " les conceptions d’Aristote.

L’invention de la lunette astronomique entraîna une remise en cause de la théorie d’Aristote. L’énigme ne devait toutefois trouver solution qu’avec Isaac Newton, lequel expliqua que les planètes sont suspendues dans le vide, maintenues sur leur orbite par une force invisible : la gravité. La chose paraissait incroyable. Même certains collègues de Newton doutaient que l’espace fût un vide, un vide presque totalement dépourvu de matière.

Que disait la Bible sur cette question ??? Il y a près de 3 500 ans, elle affirmait en termes on ne peut plus clairs que la terre est suspendue " sur rien ". (Job 26:7.) 

Dans l’original hébreu, le mot traduit ici par " rien " (belimah) signifie littéralement " sans rien ". Une traduction anglaise (Contemporary English Version) emploie l’expression " sur le vide ".

Une planète suspendue " sur le vide " : voilà qui à l’époque ne cadrait pas du tout avec l’image que l’on se faisait généralement de la terre. Bien en avance sur son temps, le rédacteur biblique consigna pourtant cette affirmation scientifiquement exacte.

Bible et médecine

La médecine moderne nous a beaucoup appris sur la propagation et la prévention des maladies. Les progrès du XIXe siècle ont introduit dans la pratique médicale l’antisepsie, méthode consistant à lutter contre l’infection par des mesures d’hygiène. Le résultat ne se fit pas attendre. On nota une diminution sensible des cas d’infection et de mort prématurée.

Les médecins de l’Antiquité, eux, ne saisissaient pas pleinement les phénomènes de contagion ni ne mesuraient l’importance de l’hygiène dans la prévention des maladies. Nombre de leurs pratiques médicales passeraient d’ailleurs pour barbares aujourd’hui.

Un des plus anciens textes médicaux parvenus jusqu’à nous est le papyrus Ebers, une compilation du savoir thérapeutique égyptien des années 1550 avant notre ère. Répertoriés dans ce rouleau, quelque 700 remèdes contre les maux les plus divers, " de la morsure de crocodile à la douleur d’orteil ". 

Une encyclopédie biblique (The International Standard Bible Encyclopaedia) déclare ceci : " Les connaissances médicales de ces médecins étaient purement empiriques, essentiellement magiques et tout à fait contraires à la science. " La plupart des remèdes proposés étaient au mieux inefficaces, au pire extrêmement dangereux. Une prescription censée favoriser la cicatrisation recommandait par exemple de panser la plaie avec des excréments humains mélangés à d’autres substances.

Ce précis médical égyptien est à peu près contemporain des premiers livres de la Bible, donc de la Loi mosaïque. Né en 1593 avant notre ère, Moïse grandit en Égypte (Exode 2:1-10). Comme il appartenait à la maisonnée de Pharaon, il fut " instruit dans toute la sagesse des Égyptiens ". (Actes 7:22.) Il connaissait bien " les médecins " d’Égypte (Genèse 50:1-3). Trouve-t-on 
l’empreinte de leurs thérapeutiques inefficaces ou dangereuses dans les écrits de Moïse ???

Pas du tout. La Loi mosaïque renferme au contraire des règles sanitaires très en avance sur leur temps. C’est ainsi qu’une loi concernant les campements militaires stipulait que l’on enterre les excréments en dehors du camp (Deutéronome 23:13). C’était là une mesure préventive particulièrement avancée. En effet, outre qu’elle empêchait la contamination de l’eau, elle offrait une protection contre la shigellose, transmise par les mouches, et contre les autres maladies diarrhéiques qui, aujourd’hui encore, fauchent chaque année des millions de vies dans les pays où les conditions sanitaires sont déplorables.

La Loi mosaïque contenait d’autres mesures préventives contre la propagation des maladies infectieusesC’est ainsi que tout individu contagieux ou supposé tel était mis en quarantaine (Lévitique 13:1-5). Vêtements et récipients touchés par un animal mort de lui-même, peut-être de maladie, devaient être ou lavés ou détruits (Lévitique 11:27, 28, 32, 33). 

Quiconque touchait un cadavre était considéré comme impur et devait passer par tout un processus de purification, qui prévoyait notamment des bains et le lavage de ses vêtements. Pendant les sept jours de son ‘ impureté ’, l’individu devait éviter tout contact physique avec les autres. — Nombres 19:1-13.

La sagesse d’un tel code sanitaire offrait un contraste saisissant avec la médecine des nations environnantes. Plusieurs milliers d’années avant que la science médicale n’étudie les modes de propagation des maladies, la Bible recommandait des mesures préventives équilibrées. Nul ne s’étonnera dès lors des paroles de Moïse selon lesquelles les Israélites vivaient à son époque en moyenne 70 ou 80 ans. — Psaume 90:10.

L’exactitude scientifique des faits bibliques précédents ne doit pas faire oublier que d’autres affirmations bibliques sont, elles, scientifiquement indémontrables. Faut-il y voir une incompatibilité 
entre Bible et science ?

Admettre l’indémontrable

Indémontrable ne veut pas dire faux. Les preuves scientifiques dépendent en effet de la découverte de témoignages satisfaisants ainsi que de la capacité de l’homme à interpréter correctement les faits. Certaines vérités sont indémontrables, soit qu’aucune trace n’en a été conservée, soit que ces traces sont vagues ou toujours enfouies, soit encore que les moyens ou les compétences scientifiques ne permettent pas de tirer une conclusion définitive. 

Serait-ce le cas de certaines affirmations pour lesquelles on manque de preuves matérielles extra-bibliques ???

Du point de vue scientifique, l’affirmation de la Bible selon laquelle il existe des sphères invisibles peuplées d’êtres spirituels ne peut être ni confirmée ni infirmée. Il en est de même des événements miraculeux qu’elle rapporte. D’aucuns trouvent par exemple insuffisants les indices géologiques concernant le déluge (Genèse, chapitre 7). 

Doit-on en conclure qu’il ne s’est pas produit ??? 

Le temps ou certaines transformations brouillent parfois les événements historiques. Est-il vraiment impossible que des milliers d’années d’activité géologique aient en grande partie effacé les preuves du déluge ???

Certes, la Bible affirme des choses que les faits matériels disponibles ne peuvent ni confirmer ni infirmer. Doit-on s’en étonner ??? La Bible n’est pas un manuel de science. Elle est cependant un livre véridique. On l’a vu, les faits montrent que ses rédacteurs étaient des hommes intègres et honnêtes. Qui plus est, quand elle aborde des points d’ordre scientifique, les termes employés sont exacts et ne portent pas l’empreinte des anciennes théories pseudo-scientifiques qui, finalement, n’étaient que des mythes. 

La science n’est donc pas l’ennemie de la Bible. Ce livre mérite vraiment d’être examiné sans parti pris.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:39

Quand la science rejoint la Bible

L'ARGILE

Les hommes ont découvert très tôt le merveilleux pouvoirs de la boue argileuse. Mais aujourd'hui, la science moderne vient à son tour confirmer et prouver l'activité et la valeur de l'argile. En effet, la très sérieuse NASA américaine a publié de nombreux rapports sur Les propriétés essentielles que l'argile possède pour générer la vie! La vie sur la planète terre aurait commencé dans la glaise, grâce à ses propriétés, l'argile a joué le rôle d'usine chimique de transformation des matières premières inorganiques en des molécules plus complexes d'où ont émergé les premières formes de vie. Les premières conclusions de ces travaux sembleraient accréditer la thèse biblique qui veut que la Création, comme l'indique la Genèse, soit l'œuvre de Dieu qui façonna l'homme à son image... à partir du limon du sol !

Traduction Jérusalem

Alors l'Éternel modela l'homme avec de la glaise du sol "aphar térreyx mortier glaise" il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant..." (Génèse 2-7). 

En ce qui concerne l'argile


L’Égypte Ancienne utilisait les boues du Nil pour la momification des morts, car leur pouvoir conservateur et purificateur était parfaitement connu. Les médecins égyptiens utilisait aussi l’argile pour son pouvoir de déshumidification. Elle servait de ciment  pour assurer l’étanchéité entre les blocs de pierres des pyramides. 

L'argile et le salive du christ source miraculeuse 

Jésus-Christ rappela à ses disciples que l’homme n’est que terre et poussière, il guérit un aveugle de naissance, Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle, l’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux et m’a dit : va au réservoir de Siloé et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé et j’ai recouvré la vue 

1 Cor 15:47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel.

Il y a donc dans la Bible des informations importantes à savoir que l’homme est composé fondamentalement de poussière et d'argile ! Nous sommes l’argile (Ésaïe 64:8 l’homme vient de la terre. La fondation de l’homme est dans la poussière du sol Job 4:19 Combien plus chez ceux qui habitent des maisons d'argile, 27 Abraham reprit, et dit : Voici, j'ai osé parler au Seigneur, moi qui ne suis que poudre et cendre. Genèse 18:27.

l'argile rouge est répandu et la Bible parle de la terre adamah = terre (en général) qui vient du mot vient du mot adam rouge, vermeil (autre détail qui n'est pas inintéressant à savoir) 

L'argile est une roche sédimentaire terreuse composée de silicate d'aluminium hydraté, issue de la décomposition de feldspaths. l'argile a des propriétés thérapeutiques et sa teinte sont fonction des nombreux minéraux (notamment, eau, silice, aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse...) qu'elle renferme dans des proportions variables. Ainsi, l'argile peut être de couleur souvent différentes

Job 10:9 Souviens-toi que tu m'as façonné comme de l'argile; Voudrais-tu de nouveau me réduire en poussière? 

Isaïe 45:9 Malheur à qui conteste avec son créateur! -Vase parmi des vases de terre! -L'argile dit-elle à celui qui la façonne: Que fais-tu? Et ton œuvre: Il n'a point de mains? 64:8 Cependant, ô Éternel, tu es notre père; Nous sommes l'argile, et c'est toi qui nous as formés, Nous sommes tous l'ouvrage de tes mains.

L'argile est donc un des composant du corps humain, il y en a d'autres comme l'eau, la, poussière

Genèse 2:7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.

Aphar = poussière, poudre, mortier, cendre, terre, décombres, terreux, terre sèche

de la terre, adamah,  terre (en général) vient du mot adam rouge, vermeil


Argile = chomer , ciment, argile, monceaux, homer, boue, ciment, mortier, argile, déferlement (d'eau

Science sur l'anatomie

Le corps humain renferme 75 à 100 mg de cuivre. Le cuivre est 10 fois plus concentré dans le foie et 5 fois plus dans le cerveau que dans le sang.

Le corps humain est composé dans le sang d'hémoglobine qui contient du fer qui est intégré dans une molécule pigmentaire

Le corps humain contient du magnésium, il joue un rôle important dans l'organisme. Il est cofacteur de nombreuses réactions métaboliques et participe à tous les grands métabolismes, à la défense de l'organisme, stimulant la croissance et l'immunité. Il exerce un effet anti-stress, anti-allergique, anti-inflammatoire

Le corps humain contient du le potassium il permet la répartition de l'eau dans l'organisme régulation de la pression artérielle : joue un rôle essentiel dans la contraction musculaire, notamment cardiaque et la prévention des calculs rénaux etc.

Le corps humain produit également du glutamate, (sodium)dont le rôle dans le fonctionnement normal de l’organisme est essentiel.

Le corps humain ont les mêmes composants et contient de l'eau !

2 Pierre 3:5 Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'ea
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:40

L’origine de l’univers 

Lors de la dernière décennie, le télescope spatial Hubble a fourni de nouvelles preuves attestant que notre univers n’a pas toujours existé. L’univers se répand dans toutes les directions et ne cesse de se dilater. La plupart des hommes de science sont convaincus que l’univers est apparu suite à une explosion qui remonte au moins à plusieurs milliards d’années. Les nouvelles preuves sont en faveur d’une création! Certains scientifiques parlent d’une théorie dite du big-bang. 

La science confirme à présent que la matière n’a pas toujours existé. Albert Einstein avait déjà jeu la compréhension de ces faits dans son exposé célèbre sur la théorie de la relativité générale. Ce principe physique, maintenant bien établi, a été mis en œuvre pour démontrer mathématiquement que l’univers a bel et bien eu un début, et que toute matière tire son origine d’une source qui ne fait pas partie du monde physique, et qui n’est pas assujettie aux lois qui le régissent 


Hébreux 11 :3 “L’univers a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. 

La Bible énonce clairement que l’univers n’a pas été créé de matière qui existait depuis l'éternité. Dieu nous révèle sa création : Il a créé la terre par sa puissance Jérémie 10 :12 Dieu a créé la terre et l’univers entier par Sa puissance. 

Au moment de la création ce que certains hommes de science appellent le big-bang, Dieu fit apparaître l’univers par Sa puissance. Autre fait scientifique se trouve dans la parole de Dieu, et il a été corroboré par des observations faites récemment en astronomie et en physique C’est lui qui est au-dessus du cercle de la terre. Il étend les cieux comme une étoffe légèreEsaïe 40 :22. le verbe étendre, en hébreux est au présent. 

En clair Dieu n’a pas fini d’étendre l’univers. Ceci concorde avec les observations effectuées à l’aide du télescope spatial Hubble : l’univers est toujours sa phase d’expansion

Dans le même verset nous lisons que Dieu déploie les cieux comme une tente, pour en faire sa demeure. La parole de Dieu indique que, tout au début de la Création, Il déploya les cieux et que l’univers n’a, jusqu’à ce jour, pas cessé sa phase d’expansion, tel que mis en évidence par le télescope Hubble. 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rapports entre Bible et science

Message  Arlitto le Mer 2 Mar - 14:40

L'EMBRYOLOGIE 

Job 33:4 L'Esprit de Dieu m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime.

Bien que la Bible ne soit pas un livre de science, celle-ci révèle le miracle de la vie !

Job 10:9 Souviens-toi que tu m'as façonné comme de l'argile; Voudrais-tu de nouveau me réduire en poussière?10 Ne m'as-tu pas coulé comme du lait? Ne m'as-tu pas caillé comme du fromage ?11 Tu m'as revêtu de peau et de chair, Tu m'as tissé d'os et de nerfs; 12 12 Tu m'as comblé de vie et de grâces, et ta providence a gardé mon souffle. 

Psaumes 138:13 C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.15 Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. 16Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât. Proverbes 20:12 L'oreille qui entend, et l'œil qui voit, C'est l'Éternel qui les a faits l'un et l'autre. 

Ézéchiel 37:5) Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez; 6 je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l'Éternel. 7 Je prophétisai, selon l'ordre que j'avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os s'approchèrent les uns des autres. 8 Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par-dessus; mais il n'y avait point en eux d'esprit.

Remarquez que la Bible parle bien de la chair avant l'ossification. On peut aussi constater que la Parole de Dieu met l'accent que la formation des reins Au 26° jour (4° semaine), l'embryon mesure 4 mm. Les membres supérieurs se développent ainsi que les reins. Un bourgeon annonce le foie et la vésicule biliaire. L'intestin primitif est formé. Le tube neural, ébauche du futur système nerveux se met en place. A 7 semaines, la bouche se développe. Les reins continuent de se former! Et la encore la Bible ne se trompe pas quand celle-ci dit je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair et sur elle je la couvrirait de peau. A 8 semaines, les yeux, les paupières, les oreilles et les os des membres se forment. C'est à dire après la chair et la formations des reins, la Bible donne donc les nerfs, la chair et la peau ! comme le dit la science médicale 

L'embryon 

Se compose de 150 cellules. Elles sont divisées en 3 couches, qui vont se développer de manière indépendante. La couche interne (endoderme) deviendra les appareils respiratoire et digestif. La couche médiane (mésoderme) deviendra le tissu osseux, les cartilages, les muscles, le système circulatoire, les reins et les organes génitaux. La couche externe (ectoderme) donnera la peau et les nerfs de votre bébé. Pendant cette deuxième semaine, l'embryon flotte librement dans l'utérus et survit grâce à des sécrétions de la muqueuse utérine.

La Bible parle d'une masse informe qui a le souffle et cela lui conserve la vie

L'embryon au bout de quatre semaines, a un cerveau, un système nerveux, un appareil circulatoire et un cœur qui pompe le sang et l'envoie dans des vaisseaux. Pendant six semaines le sang est fabriqué dans le sac vitellin jusqu'à ce que le foie le remplace dans cette fonction qui sera finalement assumée par la moelle des os. Au cours de la cinquième semaine, les bras et les jambes commencent à se former, et, trois semaines plus tard, les doigts et les orteils apparaissent. A la fin de la septième semaine, les principaux muscles, les yeux, les oreilles, le nez et la bouche sont formés Au 22° jour, l'embryon mesure 2 mm et on devine les ébauches optiques et auditives. Quelques vaisseaux embryonnaires se sont réunis en réseaux qui fusionnent en un tube : c'est l'ébauche cardiaque qui est animée de contractions rythmiques.

Au cours de la neuvième semaine, les cartilages deviennent des os au fur et à mesure que se forme le squelette, et le bébé en gestation n'est plus appelé embryon mais fœtus. Durant le quatrième mois les reins commencent à filtrer le sang. c'est à dire au cours du 3 mois alors appelé fœtus ! 

A la fin du sixième mois, de nombreux organes sont pour ainsi dire achevés. Les narines sont ouvertes, les sourcils apparaissent, les yeux ne vont pas tarder à s'ouvrir et les oreilles à fonctionner, si bien qu'un grand bruit peut faire sursauter le bébé encore dans la matrice. Durant le 9° mois, l'enfant est terminé. Tout est prêt pour l'accouchement. En attendant, il prend du poids : 100 g par semaine. Il pèse à terme 3300 g et mesure 50 cm. La hauteur utérine est à 32-33 cm.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12370
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum