DIEU est-il EXTRATERRESTRE ou TERRESTRE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DIEU est-il EXTRATERRESTRE ou TERRESTRE ?

Message  Manouche le Mer 25 Mai - 13:36

En dehors des confrontations sur l'existence de DIEU, principalement dans les monothéismes, la nature ou l'essence de la divinité est variable selon les époques et les interprétations des dignitaires des diverses religions et éventuellement des philosophes.

Certains croient en la "présence réelle" du Corps du Christ, Dieu le fils, dans l'hostie ou le pain consacré et du Sang du Christ dans le vin consacré dans le calice. D'autres ne jurent que par la présence surnaturelle, transcendante de Dieu, dans ce monde en chacun de nous et dans un "Ciel" ésotérique dans l'univers des âmes et des esprits.

Lorsqu'à Dieu est associé une structure physique ou matérielle, -un "corps"- se pose la question de son origine : extraterrestre, descendue du "ciel" ou plus simplement terrestre, issu des humains ?

Lorsqu'à Dieu est associé une nature surnaturelle, immatérielle, telle celle de l'âme, de la conscience, de l'esprit, se pose aussi la question de savoir si cette nature divine existe de tout temps en dehors de l'homme dans l'univers -donc extraterrestre- ou si elle est une création de l'homme, issue de ses réflexions, donc terrestre.

Il y a matière à confrontations des pensées, pour ceux bardés de certitudes et pour ceux plongés dans le doute scientifique ou philosophique.



ANALYSE DE DIEU et de son MONDE en tant que CRÉATURES PHYSIQUES et MATÉRIELLES

Des créatures matérielles, humaines ou très proches, sont présentes dans la BIBLE et dans d'autres civilisations anciennes, en particulier dans le monde américain précolombien. Les témoignages sont issus du texte biblique, de légendes des peuples anciens et de nombreux vestiges archéologiques. Ces créatures matérielles sont douées de capacités ou pouvoirs multiples et merveilleux pour les humains qui les ont côtoyés : en particulier ils se déplacent dans le ciel, tels les "Fils du Ciel" (Elohim), des anges ailés, des serpents à "plumes" et utilisent parfois des "chars de feu" ou des véhicules lumineux, sans que l'on puisse systématiquement les assimiler à des vaisseaux ou soucoupes d'extraterrestres !

Dieu et son monde selon la Bible

La Bible est perçue, par tous ceux qui s'y réfèrent, comme un livre à dominante "historique" et non comme une légende sans autre fondement qu'aider à endormir les enfants si ce n'est les adultes. Dans les termes choisis pour le récit historique il y a lieu de considérer que les textes ont été écrits avec le vocabulaire de l'époque, apte à se faire comprendre des contemporains. Certains mots de notre langage actuel n'avaient pas de traduction ni de sens dans le langage de l'époque. Comment Dieu est-il présenté dès la Genèse jusqu'à la venue de Jésus ?

Dieu -Yavhé- et les Fils du Ciel (ELOHIM) sont présents physiquement par leur corps ou par la parole, surtout dans la Genèse. Même si la description des corps n'est pas explicite car ils seraient au minimum semblables à ceux des humains, à un point tel que les Fils du Ciel trouvaient les filles ou femmes des humains belles et à leur goût au point d'avoir des relaxions sexuelles avec elles, donnant lieu à une progéniture, appelée parfois les "géants". Il faut relativiser car à l'époque les hommes étaient de taille modeste, de l'ordre de 1,50 m à 1,60 m (à 1,70 m on était grand ! et probablement vers 1,80 / 2,0 m déjà des géants : c'est une taille humaine normale de nos jours). Ces relations ne plaisent pas à Yavhé qui renvoie les Fils du Ciel dans leurs quartiers !

Dans le jardin d'Eden, Lucifer l'Ange de Lumière, déchu pour insoumission, tente de séduire Adam et Eve en les invitant à découvrir les connaissances en toute chose. La notion de serpent, réputé fourbe, est la bienvenue pour qualifier Lucifer. C'est Dieu lui-même, présent physiquement, qui apostrophe Adam et Eve et les chasse du paradis terrestre, en les condamnant à la souffrance physique et morale (conscience du mal) et en les invitant à croître non seulement en nombre, mais en sagesse et en connaissances pour devenir "comme Dieu ou comme des dieux" (car dans la Bible, ELOHIM autre nom de YAVHÉ est un mot pluriel (singulier Eloha, jamais utilisé)). Dans la suite, les Anges, envoyés du Ciel et de Dieu apparaissent et agissent matériellement : les trois anges devant l'entrée de Sodome avant sa totale destruction (avec Gomorrhe) par un "feu" (nucléaire ?). Et aussi le ou les Anges "exterminateurs" qui massacrent soit des nouveaux-nés, soit une population entière, pour ceux qui ne sont pas marqués du sceau du peuple élu de Dieu et le vénérant. Abraham au moment de sacrifier Isaac, entend la voix de Dieu jaillir d'un buisson ardent de forte luminosité, sans que le buisson brûle en se consumant. Moïse sur le Sinaï est en conversation avec son Dieu, (apparemment il le voit) toujours dans une nuée ardente. Et dans l'Arche d'Alliance, Moïse la tête couverte pour ne pas voir son Dieu, reçoit au minimum les messages oraux de Dieu (et peut-être pose-t-il des questions ?)(Est-ce un poste de télécommunications ?).

Autres éléments relatifs à l'aspect matériel du monde "céleste", les récits sur les véhicules célestes : Enoch emporté dans le ciel dans "un char de feu" et Elie lui aussi aspiré vers le ciel dans un "tourbillon". Plus précis encore est la vision d'EZECHIEL avec la description d'un véhicule "spatial" avec ses anges cosmonautes, avec des "roues lumineuses" (soucoupes) accompagnant les cosmonautes et un très grand véhicule projetant des lumières et planant au-dessus de la scène (vaisseau mère). Enfin, "la fin des temps" est annoncée avec la venue de la "Jérusalem Céleste" immense vaisseau-cité spatiale, immense cube de 1000 coudées de côté planant ou flottant au-dessus de la Terre, pour accueillir les élus, les sauvés avant la grande catastrophe finale. Et, cerise sur le gâteau, hors de l'Ancien testament des Juifs, "l'envol de Jésus" dans une nuée lors de son ascension !

Les relations des Juifs avec Yavhé-Elohim-Fils du Ciel-Anges, ne sont pas de nature transcendantes, spirituelles, surnaturelles, elles s'inscrivent dans des relations matérielles d'assassinats, de massacres, de guerres, de débauches, de roublardises, aussi bien au sein du peuple élu (dans ses dérives) qu'envers les peuples païens extérieurs. Ce sont des relations classiques et typiques des humains ! Il faudra la venue de Jésus pour mettre sur un même niveau l'amour/adoration de son Dieu avec l'amour de tous les humains, du prochain. Les Juifs, fiers d'appartenir au peuple des Élus protégés par Les Etres du CIEL, le Dieu Yavhé tout puissant et éternel régnant sur un monde d'anges (Elohim), vivent leur relation au Divin sans se préoccuper de sa Nature et de celle de son Monde. Leur principale préoccupation est de rassembler et souder le Peuple des Élus dispersés sur la planète et de les ramener dans l'intégralité de la Palestine ! Alors le Dieu des Juifs et son monde du Ciel seraient-il extraterrestres dans la cas où les Elohim, les Anges et Yavhé seraient des Etres -apparemment humains- venus par vaisseau spatial du monde galactique ? Où ne seraient-ils que des descendants de civilisations terrestres anciennes et très évoluées disparues en quasi totalité, comme celle des hypothétiques Atlantes établis dans l'Atlantique au temps de la dernière glaciation lorsque le niveau des océans était inférieur de 100 à 120 mètres au niveau actuel ?



De la Bible au Christianisme

Ce même Jésus, Juif né du sein de Marie, conçu suite à l'intervention/annonce de l'ange Gabriel (intervention de génétique ?), affirme son appartenance au "Ciel" à son Père qui est dans les cieux, en déclarant : "je suis roi, mais mon royaume n'est pas de ce monde". Ce monde serait-il celui des ELOHIM de la Bible ? La question reste ouverte et sans réponse ! Dans l'iconographie, les anges, êtres venus du Ciel, sont représentés avec des ailes pour souligner leur capacité à voler et leur différenciation avec les humains. Par contre, Dieu le Père (chapelle sixtine) et Jésus sont représentés en humains ! Lors de la résurrection du Christ, un ange d'aspect humain se tient devant le tombeau ouvert pour prévenir des familiers de la résurrection et du départ du Christ !

Pendant des siècles l'Église Chrétienne interdisait la lecture de la Bible constituée de l'Ancien Testament (avant que le Nouveau Testament y soit accroché) : les descriptions des protagonistes divins y étaient trop proches des humains et s'opposaient à l'implantation d'une religion reliée au surnaturel, à la transcendance, à l'âme : l'amour du prochain, la fraternité humaine devenant une conséquence de l'adoration d'un Dieu paré de toutes les qualités, plein de compassion et d'amour pour les humains, prêt à pardonner les péchés des hommes se repentant. Tous les dogmes, (tel l'adjonction de l'Esprit-Saint), toutes les liturgies, tout le droit canon ne sont que des créations -supposées inspirées par le Divin créateur- par les dignitaires de ou des Églises Chrétiennes. La religion d'Amour et de Fraternité s'est développée "dans les caves et les grottes" au sein du grand Empire Romain, jusqu'à la conversion de l'Empereur Constantin (à Byzance devenue Constantinople). Elle a laissé la place à une religion d'État, codifiée, puissante politiquement et prenant en main la morale et la spiritualité de chacun et en organisant de grandes cérémonies obligatoires. L'aspect surnaturel et transcendant du monde divin a été particulièrement développé en prenant appui sur les la mythologie grecque : les Évangiles ont été rédigés en grec des décennies après la mort de Jésus. Les notions des Enfers sous la terre et celle du Ciel, dérivée de l'Olympe domaine des dieux, ont été assimilées par le Christianisme, bien plus que la culture religieuse de Rome qui combattait le Christianisme.

Alors pour le Christianisme les visions de Dieu et du monde surnaturel sont-elles des créations humaines et terrestres ? Ou préexistent-elles depuis la nuit des temps indépendamment des humains ?



Les positions de l'Islam

Les versets fondamentaux de l'Islam ont été révélés au Prophète Mahomet (Mohamed) par l'ange (ou archange) Gabriel entre 610 et 625 (année de sa mort). Ces révélations furent transmises à Mahomet, endormi dans la grotte de Hija, par voie de songes, de visions ou de rêves : Mahomet ne peut donc préciser une présence physique, matérielle (humaine ? ) de l'ange Gabriel ou une présence lumineuse "virtuelle" et "glorieuse".

À l'époque autour de La Mecque et de Médine coexistaient un nombre important de cultes polythéistes avec les deux monothéismes, le Judaïsme et le Christianisme. Mahomet fut élevé par son grand-père qui avait été impressionné par la Foi des Chrétiens : le martyr/massacre de milliers de chrétiens à Najram (vers 518/523), suite au massacre de la garnison aksoumite de Zafar, par les troupes du roi Juif Dhu Nuwas (royaume yémènite de Himyar), était vivace dans toutes les mémoires. Le Dieu unique des chrétiens devait être merveilleux pour que les chrétiens préfèrent la mort à la renonciation/conversion imposée. Pour l'histoire, Kaleb le roi aksoum combattit et défait Dhu Nuwas et le chassa des terres conquises par la force, les armes à la main vers 525. L'ange Gabriel, le révélateur, est celui du Nouveau Testament qui annonça à Zacharie que sa femme Elisabeth, relativement âgée, aurait un fils, (Jean le Baptiste) et celui de l'annonciation à Marie pour la conception de Jésus. Le fait que l'ange Gabriel apparaisse dans le livre de Daniel de l'Ancien Testament était relativement ignoré et mineur.

La vision de la nature divine d'Allah est bien différente de la personnalisation dans la Bible de Yavhé et de Dieu le Père (version "canal historique"), et très proche de la vision surnaturelle, intemporelle, immatérielle, présente en tout lieu et en tout temps, élaborée par les Pères de l'Église dans les siècles précédant la révélation à Mahomet. Dans la grande majorité des confessions islamiques la représentation d'Allah par des images n'a pas de sens et est interdite.

Si les Messagers et Prophètes d'Allah sont de nature humaine, les anges ont un double statut : "esprits ou entités" surnaturels au service d'Allah dans le Ciel et au service des âmes humaines (anges gardiens), et formes corporelles "humaines " intervenant dans le monde des hommes en cas de besoin, pour les soutenir les armes à la main en combattant des ennemis de l'Islam et des musulmans, surtout du temps du vivant de Mahomet (batailles de Badr et de Uhud). Actuellement et depuis longtemps la forme "humaine" de certains anges n'est pas un sujet digne d'études ou de controverses : seul le caractère mortel de certains anges a été affirmé dans les textes saints.

Pour les croyants musulmans, leur croyance est une évidence, une certitude : le Coran émane de Dieu, d'Allah, créateur du monde et de toutes choses, dont les hommes. Allah et les êtres célestes règnent dans l'univers invisible, spirituel et surnaturel, tout en restant connectés avec le monde visible, matériel. Le monde d'Allah serait un monde "extraterrestre" englobant cependant la Terre.

Pour des non-musulmans, l'hypothèse "blasphématoire" d'un monde surnaturel créé par les pensées et réflexions des humains reste envisageable, donc "de création terrestre" !



La création d'un monde virtuel, "surnaturel" par les pensées créatrices des hommes est condamnée par toutes les Autorités Religieuses. Cependant dans d'autres domaines cette possibilité existe sans poser de problèmes : par exemple, dans le domaine scientifique les théories ne sont souvent que du virtuel. Ainsi, le monde des nombres est virtuel, c'est une création humaine. Les espaces ou ensembles infinis de nombres (entiers, réels, rationnels, irrationnels, transcendants, imaginaires) ne sont que des hypothèses facilitant les raisonnements. La numérisation décimale et ses extensions exponentielles facilitent les calculs, toujours approchés, alors que les ordinateurs se contentent d'une numérisation binaire (0 et 1). Pourquoi pas ternaire (-1 ; 0 ; +1) (présence, absence et présence opposée). La matière constituée de particules et de quanta unitaires ne se partage pas en diverses fractions au niveau élémentaire. Rien n'empêche, toutefois, de penser que le monde réel est piloté, dépendant et envahi par les nombres : cela relève de la croyance ! Si les astrophysiciens et les physiciens "nucléaires" utilisent avec succès des systèmes d'équations (portant sur des valeurs numériques) pour expliquer le comportement de la matière et de l'univers, les savants de l'antiquité et de périodes récentes ont fait d'énormes découvertes en utilisant la géométrie des formes et figures et des "algèbres spécifiques" (théories des groupes, algèbre de Boole...) sans utiliser les nombres et la numérisation !



ANALYSE des VESTIGES des ANCIENNES CIVILISATIONS

Les anciennes civilisations aujourd'hui disparues ont laissé des traces matérielles et des fractions de légendes qui nous posent des interrogations sur leurs niveaux de technologies et sur leurs contacts éventuels avec des êtres extra-terrestres. Il subsiste encore quelques doutes sur les technologies utilisées dans les constructions des pyramides, des obélisques de centaines de tonnes (jusqu'à 1200 t), du Sphinx, de divers temples (Baalbeck blocs taillés et transportés d'environ 1200 tonnes).

En Amérique Centrale (Mexique, Guatemala...) et en Amérique du Sud (Pérou, Bolivie...) des cités anciennes, des temples, des pyramides, des plateaux aménagés, sont de plus découverts et étudiés. Si beaucoup de pétroglyphes, de gravures et de sculptures, de hiéroglyphes ont pu être réalisés avec des technologies rudimentaires (burins d'alliages de cuivre), ainsi que certaines constructions, il subsiste des réalisations incompatibles avec les technologies que l'on prête aux anciens peuples.

Des passionnés d'Ufologie découvrent dans les pétroglyphes préhistoriques des gravures ou dessins représentant des cosmonautes : leurs interprétations sont souvent controversées. Ils voient des pistes d'atterrissage sur le plateau de Nazca et des repères visuels pour engins volants dans les géoglyphes de Nasca et du Chandelier des Andes. Les interventions d'extraterrestres ou d'humains de très vieille civilisation plus développée que la notre, mais hélas disparue, ne peuvent être validées au vu de ces vestiges.

Par contre, en Bolivie le site de Tiahuanaco (Tiwanaku) pose des questions pour une partie du site légèrement excentrée, à savoir le site de Puma Punku, distante d'un km. C'est un quadrilatère (150m/120m) fermé par des murailles et une porte dite du jaguar (bloc d'une dizaine de tonnes), avec d'autres ruines à l'intérieur. La différence inexplicable réside dans "l'usinage" des blocs et dans les sculptures de motifs géométriques, parfois en creux prononcée . Les blocs de la muraille sont des gros parallépipèdes rectangles identiques, parfaitement surfacés, aux angles impeccables, nervurés et rainurés de façon à s'emboîter solidement. Ils sont percés de trous de quelques millimètres de diamètre et de même profondeur (plusieurs cm). Les six faces étant "usinées" il n'y a pas d'utilisation préférentielle de surfaces de clivage. La matière est faite de roches très dures, genre granit, dont le site ne contient pas de carrières d'extraction (sauf à des centaines de km). Avec les technologies d'aujourd'hui pour le seul usinage ou façonnage, il faudrait une machine 5D capable de travailler sur des blocs massif de l'ordre de la tonne, avec des têtes de fraisage au carbure/céramique ou plutôt des têtes à laser d'usinage/perçage. Sans oublier tous les matériels de transports et de manutention/positionnement sur le site. Les technologies utilisées ne sont peut-être pas encore découvertes et mises au point par les humains d'aujourd'hui. Le site de Tiahuanaco étant de plus grande dimension et très riche en vestiges archéologiques, sans oublier le grand nombre de site andins et mexicains, le site de Puma Punku n'est guère étudié. Certains archéologues "ésotériques" comparent les dimensions et descriptions du site de Tiahuanaco (ancienne ville de 20 000 habitants) avec les évocations/descriptions de l'Atlantide par Platon dans le Critias !

Dans un autre ordre, chez les Mayas, la précision des prévisions astronomiques et l'amplitude du calendrier en milliers d'années, pourrait être la combinaison de graveurs de l'époque avec les instructions d'êtres aux connaissances supérieures.

Ainsi, les hypothèses de la présence "d'humains" dont l'origine serait soit une civilisation terrestre ancienne, aujourd'hui disparue et de haut niveau technologique, soit une civilisation extraterrestre très avancée, n'est pas à exclure !

Pour cette dernière hypothèse, la venue d'êtres issus du système solaire ne paraît pas plausible compte tenu de nos connaissances sur nos huit planètes. La venue depuis des planètes d'un autre système stellaire situé à plusieurs années-lumière de la terre serait extraordinaire et difficilement concevable par nos cerveaux limités. Par contre, la venue depuis la neuvième planète, récemment et probablement "découverte" par des calculs d'astronomie serait envisageable. Sa période pour parcourir son orbite elliptique serait de 10 000 à 20 0000 ans ; elle se rapprocherait donc du soleil et de nos planètes à des intervalles de temps compatibles avec la datation du Puma Punka (5 000 à 15 000 ans).



CONCLUSIONS PROVISOIRES

1- Si la Terre et les humains ont reçu la visite d'extraterrestres dans les temps anciens et que leurs présences passées soient confirmées par des archéologues et des scientifiques, ce serait un grand bouleversement pour l'Humanité avec une remise en cause de certitudes, plus importante que lors du passage de la Terre centre du monde (et même plate) au système solaire et aux galaxies ! Les freins et les dénégations seront alors implacables. Si les "Elohim" ne sont que des humains d'une civilisation très ancienne et très avancée technologiquement, le traumatisme serait légèrement réduit.

2- Si Dieu et le "Ciel" sont du domaine surnaturel, spirituel et transcendant, alors qu'importe les origines : les croyants resteront dans la certitude d'un monde divin existant de tout temps et en tout lieu de l'univers, et les athées resteront persuadés (croyants) que le monde divin n'est qu'une projection de l'esprit et des pensées humaines. Dans tous les cas l'essentiel est que chaque humain, croyant d'une religion ou athée, respecte l'autre sans vouloir lui imposer sa conviction !

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIEU est-il EXTRATERRESTRE ou TERRESTRE ?

Message  Manouche le Mer 25 Mai - 13:38

Ba, si les extraterrestres sont venu ici, y zoraient pu nous donner un peu de leur intelligence pfff n'importe quoi....

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIEU est-il EXTRATERRESTRE ou TERRESTRE ?

Message  Manouche le Mer 25 Mai - 13:38

Ces histoires d’extraterrestres dans la Bible sont destinées à faire vendre des livres à sensation pour adolescents ou à fournir de la matière aux journalistes (avec les soucoupes volantes et l’archéologie-fiction), lorsqu’il y a peu d’événements à couvri

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIEU est-il EXTRATERRESTRE ou TERRESTRE ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum