Contradictions entre Evangile / Torah et Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contradictions entre Evangile / Torah et Coran

Message  Arlitto le Sam 28 Mai - 18:14

L'auteur du Coran croyait en l'authenticité de la Thora et l'Evangile à son époque, mais les contredit


Selon le Coran, Dieu aurait envoyé de nombreux prophètes à différents peuples, à différentes époques, afin de se révéler à l'humanité. Ainsi, le judaïsme, tout comme le christianisme, auraient réellement été révélés par Dieu. Adam, Noé, Abraham, Moïse, ou Jésus, par exemples, auraient réellement été des prophètes, et non des imposteurs, selon le "livre saint" de l'islam. Le Coran prétend être lui aussi révélé par Dieu, et contenir la même religion que celle qui aurait été révélée à Moïse ou à Jésus, mais cette fois-ci adaptée au nouveau contexte et destinée au monde entier. Le problème c'est que le Coran contredit les religions monothéistes antérieures. C'est ici que les musulmans parlent souvent de falsification des textes juifs et chrétiens. Mais tel n'était pas l'avis de l'auteur du Coran qui, au vu de ses affirmations sur la Thora et l'Evangile disponibles à son époque, croyait visiblement que ces livres étaient la parole de Dieu authentique, et en aucun cas falsifiée. Il ne reste plus qu'une seule solution: ces deux livres ont été falsifiés après Mohammed et l'apparition de l'islam. Mais les traductions actuelles de ces livres sont basées sur des manuscrits antérieurs à Mohammed, ce qui rend la falsification postérieure impossible. On est bien devant un grave problème pour le Coran: il reconnait comme "parole de Dieu" des écritures qu'il contredit par ailleurs.


Contradictions entre Evangile / Torah et Coran


L'Evangile dit que tout humain est perdu à cause du péché originel, et que la seule solution d'échapper à la punition éternelle est de croire au "Fils de Dieu" (Jésus), qui est mort sur la croix afin que les péchés des croyants soient pardonnés, puis qui est ressuscité.

Jean 3:14-16 De même que Moïse a élevé le serpent de bronze sur une perche dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne soit pas perdu mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 10:11 Je suis le bon berger. Le bon berger est prêt à donner sa vie pour ses brebis.

1 Pierre 2:24 (pas dans l'Evangile proprement dit, mais dans le canon officiel de l'Eglise) Dans son propre corps, il a porté nos péchés sur la croix, afin que nous mourions au péché et que nous vivions d’une vie juste. C’est par ses blessures que vous avez été guéris.

Pour les récits de la mort et de la résurection de Jésus, voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Par ailleurs Jésus est de nature divine, car il est en quelque sorte Dieu lui-même.

Jean 1:1-5, 1:10-18 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. [...] Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié: C'est celui dont j'ai dit: Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

Jean 10:30 Le Père et moi, nous sommes un.

Jean 14:9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ? Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux–tu dire, toi : « Montre–nous le Père ! »

Le Coran réagit violemment à cette doctrine. D'après son auteur, Jésus n'aurait jamais dit celà, et les chrétiens qui croient à cette hérésie iront en enfer. Cela est illustré notamment par les passages suivants:

Coran 9:30 Les Juifs disent : “Uzayr est fils d'Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d'Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?

Coran 4:157-158 et à cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage.

Coran 4:171 ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur.

Coran 5:116 Rappelle-leur le moment où Allah dira': "ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens: "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah?" Il dira: "Gloire et pureté à Toi! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.

Il y a aussi des problèmes avec la Thora, même si dans ce cas ça touche moins de points fondamentaux. On peut citer, par exemple l'autorisation de se remarier avec une femme avec qui l'on avait auparavant divorcé (sauf si l'on a divorcé d'elle trois fois, auquel cas elle doit épouser un autre homme et divorcer pour que l'on aie de nouveau le droit de l'épouser):

Coran 2:229-230 Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur aviez donné, - à moins que tous deux ne craignent de ne point pouvoir se conformer aux ordres imposés par Allah. Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d'Allah, alors ils ne commettent aucun péché si la femme se rachète avec quelque bien. Voilà les ordres d'Allah. Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui transgressent les ordres d'Allah ceux-là sont les injustes. S'il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant qu'elle n'aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu qu'ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d'Allah. Voilà les ordres d'Allah, qu'Il expose aux gens qui comprennent.

qui contredit Deutéronome 24:1-4

Supposons qu’un homme épouse une femme, mais qu’un jour elle cesse de lui plaire, car il a quelque chose à lui reprocher. Il rédige alors une attestation de divorce, il la lui remet et la renvoie de chez lui. Après l’avoir quitté, la femme épouse un autre homme. Supposons qu’à son tour, le second mari cesse de l’aimer, rédige une attestation de divorce qu’il lui remet, et la renvoie de chez lui, ou bien encore qu’il meure. Dans l’un ou l’autre cas, le premier mari n’a pas le droit de reprendre pour femme celle qu’il a renvoyée, car elle est devenue impure pour lui ; le Seigneur jugerait cela abominable. Vous ne devrez pas déshonorer par de telles pratiques le pays que le Seigneur votre Dieu va vous donner en possession.

Ou encore l'histoire de Joseph: dans la Thora, Jacob envoie Joseph prendre des nouvelles de ses frères (qui gardaient les moutons). A ce moment, ils prennent la décision de le tuer, puis changent d'avis et veulent simplement le vendre comme esclave. Ils le jettent dans une citerne, des madianites le trouvent, le sortent. Puis Joseph est vendu (par ses frères ou par les madiantites, les deux interprétations sont possibles) à la caravane d'Ismaélites en route vers l'Egypte. Ensuite les frères de Joseph retournent chez Jacob. Dans le Coran, les frères de Joseph prennent la décision de tuer Joseph alors qu'ils sont chez Jacob. Ils demandent à Jacob la permission de faire une promenade avec Joseph, le jettent dans un puit au cours de leur promenade. Puis ils retournent chez Jacob. Une caravane passe, les voyageurs trouvent Joseph, le sortent, et le vendent en Egypte. Ces histoires se trouvent dans Genèse 37:12-36 et Coran 12:7-21.

Il faut savoir que Mohammed était illettré et qu'il connaissait la Thora et l'Evangile principalement par des traditions orales et/ou apocryphes transmises imparfaitement de générations en générations par les juifs et les chrétiens d'Arabie, c'est ainsi que j'explique ce genre de variantes.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contradictions entre Evangile / Torah et Coran

Message  Arlitto le Sam 28 Mai - 18:14

Des prophéties de Mohammed dans la Torah et l'Evangile?


Le Coran prétend que les juifs et les chrétiens n'ont aucune excuse car la venue de Mohammed aurait été annoncée dans la Thora et l'Evangile:

Coran 7:157 "Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants."

Coran 61:6 Et quand Jésus fils de Marie dit: "O Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager d'Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera "Ahmad". Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent: "C'est là une magie manifeste".

Il n'y a aucune trace de ces prophéties dans la Thora et l'Evangile. Certains musulmans ont néanmoins ratissé ces textes afin de chercher à postériori des passages que l'on pourrait, en en forçant plus ou moins le sens, faire passer pour des prophéties de Mohammed. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . Mais rien de bien sérieux. Il est à noter que je réponds à la soit-disant prophétie de Mohammed dans Deutéronome 18:18 (verset de la Thora) à la page suivante: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. C'est une page sur laquelle je parle notamment des versets de l'ancien testament qui ont été sortis de leur contexte par les chrétiens pour les faire passer pour des prophéties sur la venue de Jésus. Je parle du verset Deutéronome 18:18 car selon les chrétiens, il s'agirait d'une prophétie sur Jésus. Or dans le contexte, on voit bien qu'il ne peut être question ni de Jésus ni de Mohammed. Pauvres textes judaïques, exploités aussi bien par les uns que par les autres afin de "prouver" la véracité de chaque secte naissante... Pour l'autre principale pseudo-prophétie ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]): il apparait clairement que l'entité annoncée doit arriver du vivant des disciples:

Jean 15:26 - 16:15 Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi; et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues; et même l'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. Et ils agiront ainsi, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j'étais avec vous. Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu? Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre coeur. Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera.

Malgré ça, le Coran reconnait l'authenticité de la Thora et l'Evangile disponibles du temps de Mohammed

 Liste de versets coraniques reconnaissant l'authenticité de la Torah et de l'Evangile à l'époque de Mohammed: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Email d'un imam qui m'avait donné son avis sur ce sujet suite à une visite en 2003: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Ma réponse à l'email de cet imam: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Avis de savants célèbres de l'islam sur ce point


En construction... Source intéressante: "La Foi à l'Epreuve", de Chawakat Moucarry, un chrétien arabe. Les théologiens islamiques ont réagi de différentes manières pour expliquer cela. Certains ont dit que les juifs et les chrétiens avaient falsifiés leurs livres après l'apparition de l'islam (thèse invalidée aujourd'hui à cause du fait que les plus anciens manuscrits connus sont antérieurs à Mohammed de plusieurs siècles). D'autres ont dit qu'elles étaient déjà falsifiées avant (mais alors pourquoi le Coran parle-t'il dans d'aussi bons termes de La Torah et l'Evangile qui étaient accessibles aux VIème-VIIème siècles?). D'autres encore ont essayé de forcer certaines parties de la Bible, en donnant un sens contraire à certains versets, et en prétendant que d'autres sont à comprendre métaphoriquement (mais il y a des points sur lesquels les quatre évangiles sont très clairs, c'est le cas notamment de le mort de Jésus sur la croix, de sa résurrection, présentés clairement comme faits historiques et non comme métaphores, et point central même des évangiles). Ces thèses présentent toutes de graves incohérances.


Commentaires supplémentaires


Compte tenu de l'aspect contradictoire du Coran, il est bien normal que les juifs et les chrétiens rejettent l'islam s'ils croient à la Thora et à l'Evangile (contrairement à ce que dit le Coran). Pour moi, il s'agit là d'une grotesque erreur de Mohammed, qui n'a généralement eu accès à la Thora et à l'Evangile que par les traditions orales véhiculées par les juifs et les chrétiens d'Arabie. Ces récits propagés oralement de génération en génération n'étaient pas dépourvus de variantes par rapport au texte écrit. Et en ce qui concerne l'Evangile, les chrétiens n'étaient même pas d'accord entre eux sur sa définition. A côté des quatre évangiles reconnus comme canoniques plusieurs siècles auparavant par l'Eglise officielle circulaient en Arabie d'autres évangiles dits apocryphes, utilisés par des communautés chrétiennes dites "hérétiques". Si le Coran, par le simple terme d' "Evangile" (sans préciser plus) désignait autre chose que ce que l'Eglise officielle appelait "Evangile" alors on peut parler d'une grave lacune dans le Coran, qui aurait du le préciser.

Si l'islam était la vérité et que les évangiles canoniques n'étaient pas l' "Evangile" révélé par Dieu, alors la moindre des choses aurait été d'avertir les chrétiens de ce fait, avant de les insulter violemment de croire ce en quoi ils croient tout en cautionnant l' "Evangile" (sans préciser plus). Ca aurait même été l'élément le plus important à signaler aux chrétiens, puisque tout le malentendu reposait là-dessus. Mais le Coran fait l'impasse sur ce point fondamental. Au lieu de versets comme 9:30 j'aurais plutôt attendu une clarification comme celle-ci:

O chrétiens! Vous considérez que les quatre évangiles reconnus canonique sont la parole de Dieu, et comme vous craignez Dieu, vous obéissez sincèrement et mettez en pratique ce qu'ils contiennent. Cela est tout à votre honneur. Mais je dois vous informer d'un fait très important que vous ignorez: ces évangiles sont une invention humaine et n'ont plus grand chose à voir avec l'Evangile que Nous [note de votre serviteur: Dieu s'exprime souvent à la première personne du pluriel dans le Coran] avions révélés. En fait, ces évangiles contiennent de terribles hérésies et font de vous des associateurs [polythéistes]. Fiez-vous donc au Coran, qui est sûr, et non plus à l'Evangile.


Mais ça, on ne le voit nulle part. Mais la thèse de l'erreur de Mohammed était inacceptable pour les savants musulmans, si bien qu'ils ont été amenés à accepter l'une des trois solutions mentionnées: falsification de la Thora et de l'Evangile avant ou après l'apparition de l'islam, ou forçage des textes juifs et chrétiens pour leur faire dire le contraire de ce qu'ils disent. Même si toutes ces solutions ont leurs incohérences.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum