Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Arlitto le Sam 28 Mai - 21:58

Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

I Erreurs coraniques
L'auteur du Coran croyait en l'authenticité de la Thora et l'Evangile à son époque, mais les contredit


Selon le Coran, Dieu aurait envoyé de nombreux prophètes à différents peuples, à différentes époques, afin de se révéler à l'humanité. Ainsi, le judaïsme, tout comme le christianisme, auraient réellement été révélés par Dieu. Adam, Noé, Abraham, Moïse, ou Jésus, par exemples, auraient réellement été des prophètes, et non des imposteurs, selon le "livre saint" de l'islam. Le Coran prétend être lui aussi révélé par Dieu, et contenir la même religion que celle qui aurait été révélée à Moïse ou à Jésus, mais cette fois-ci adaptée au nouveau contexte et destinée au monde entier. Le problème c'est que le Coran contredit les religions monothéistes antérieures. C'est ici que les musulmans parlent souvent de falsification des textes juifs et chrétiens. Mais tel n'était pas l'avis de l'auteur du Coran qui, au vu de ses affirmations sur la Thora et l'Evangile disponibles à son époque, croyait visiblement que ces livres étaient la parole de Dieu authentique, et en aucun cas falsifiée. Il ne reste plus qu'une seule solution: ces deux livres ont été falsifiés après Mohammed et l'apparition de l'islam. Mais les traductions actuelles de ces livres sont basées sur des manuscrits antérieurs à Mohammed, ce qui rend la falsification postérieure impossible. On est bien devant un grave problème pour le Coran: il reconnait comme "parole de Dieu" des écritures qu'il contredit par ailleurs.


Contradictions entre Evangile / Torah et Coran


L'Evangile dit que tout humain est perdu à cause du péché originel, et que la seule solution d'échapper à la punition éternelle est de croire au "Fils de Dieu" (Jésus), qui est mort sur la croix afin que les péchés des croyants soient pardonnés, puis qui est ressuscité.

Jean 3:14-16 [color=blue]De même que Moïse a élevé le serpent de bronze sur une perche dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne soit pas perdu mais qu’il ait la vie éternelle.

Jean 10:11 Je suis le bon berger. Le bon berger est prêt à donner sa vie pour ses brebis.

1 Pierre 2:24 (pas dans l'Evangile proprement dit, mais dans le canon officiel de l'Eglise) Dans son propre corps, il a porté nos péchés sur la croix, afin que nous mourions au péché et que nous vivions d’une vie juste. C’est par ses blessures que vous avez été guéris.

Pour les récits de la mort et de la résurection de Jésus, voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Par ailleurs Jésus est de nature divine, car il est en quelque sorte Dieu lui-même.

Jean 1:1-5, 1:10-18 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. [...] Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean lui a rendu témoignage, et s'est écrié: C'est celui dont j'ai dit: Celui qui vient après moi m'a précédé, car il était avant moi. Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ. Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. 

Jean 10:30 Le Père et moi, nous sommes un.

Jean 14:9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe ? Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux–tu dire, toi : « Montre–nous le Père ! »

Le Coran réagit violemment à cette doctrine. D'après son auteur, Jésus n'aurait jamais dit celà, et les chrétiens qui croient à cette hérésie iront en enfer. Cela est illustré notamment par les passages suivants:

Coran 9:30 Les Juifs disent : “Uzayr est fils d'Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d'Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?

Coran 4:157-158 et à cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage.

Coran 4:171 ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur.

Coran 5:116 Rappelle-leur le moment où Allah dira': "ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens: "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d'Allah?" Il dira: "Gloire et pureté à Toi! Il ne m'appartient pas de déclarer ce que je n'ai pas le droit de dire! Si je l'avais dit, Tu l'aurais su, certes. Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.

Il y a aussi des problèmes avec la Thora, même si dans ce cas ça touche moins de points fondamentaux. On peut citer, par exemple l'autorisation de se remarier avec une femme avec qui l'on avait auparavant divorcé (sauf si l'on a divorcé d'elle trois fois, auquel cas elle doit épouser un autre homme et divorcer pour que l'on aie de nouveau le droit de l'épouser):

Coran 2:229-230 Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c'est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. Et il ne vous est pas permis de reprendre quoi que ce soit de ce que vous leur aviez donné, - à moins que tous deux ne craignent de ne point pouvoir se conformer aux ordres imposés par Allah. Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d'Allah, alors ils ne commettent aucun péché si la femme se rachète avec quelque bien. Voilà les ordres d'Allah. Ne les transgressez donc pas. Et ceux qui transgressent les ordres d'Allah ceux-là sont les injustes. S'il divorce avec elle (la troisième fois) alors elle ne lui sera plus licite tant qu'elle n'aura pas épousé un autre. Et si ce (dernier) la répudie alors les deux ne commettent aucun péché en reprenant la vie commune, pourvu qu'ils pensent pouvoir tous deux se conformer aux ordres d'Allah. Voilà les ordres d'Allah, qu'Il expose aux gens qui comprennent.

qui contredit Deutéronome 24:1-4

Supposons qu’un homme épouse une femme, mais qu’un jour elle cesse de lui plaire, car il a quelque chose à lui reprocher. Il rédige alors une attestation de divorce, il la lui remet et la renvoie de chez lui. Après l’avoir quitté, la femme épouse un autre homme. Supposons qu’à son tour, le second mari cesse de l’aimer, rédige une attestation de divorce qu’il lui remet, et la renvoie de chez lui, ou bien encore qu’il meure. Dans l’un ou l’autre cas, le premier mari n’a pas le droit de reprendre pour femme celle qu’il a renvoyée, car elle est devenue impure pour lui ; le Seigneur jugerait cela abominable. Vous ne devrez pas déshonorer par de telles pratiques le pays que le Seigneur votre Dieu va vous donner en possession.

Ou encore l'histoire de Joseph: dans la Thora, Jacob envoie Joseph prendre des nouvelles de ses frères (qui gardaient les moutons). A ce moment, ils prennent la décision de le tuer, puis changent d'avis et veulent simplement le vendre comme esclave. Ils le jettent dans une citerne, des madianites le trouvent, le sortent. Puis Joseph est vendu (par ses frères ou par les madiantites, les deux interprétations sont possibles) à la caravane d'Ismaélites en route vers l'Egypte. Ensuite les frères de Joseph retournent chez Jacob. Dans le Coran, les frères de Joseph prennent la décision de tuer Joseph alors qu'ils sont chez Jacob. Ils demandent à Jacob la permission de faire une promenade avec Joseph, le jettent dans un puit au cours de leur promenade. Puis ils retournent chez Jacob. Une caravane passe, les voyageurs trouvent Joseph, le sortent, et le vendent en Egypte. Ces histoires se trouvent dans Genèse 37:12-36 et Coran 12:7-21.

Il faut savoir que Mohammed était illettré et qu'il connaissait la Thora et l'Evangile principalement par des traditions orales et/ou apocryphes transmises imparfaitement de générations en générations par les juifs et les chrétiens d'Arabie, c'est ainsi que j'explique ce genre de variantes.


Des prophéties de Mohammed dans la Torah et l'Evangile?


Le Coran prétend que les juifs et les chrétiens n'ont aucune excuse car la venue de Mohammed aurait été annoncée dans la Thora et l'Evangile:

Coran 7:157 "Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants."

Coran 61:6 Et quand Jésus fils de Marie dit: "O Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager d'Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera "Ahmad". Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent: "C'est là une magie manifeste".

Il n'y a aucune trace de ces prophéties dans la Thora et l'Evangile. Certains musulmans ont néanmoins ratissé ces textes afin de chercher à postériori des passages que l'on pourrait, en en forçant plus ou moins le sens, faire passer pour des prophéties de Mohammed. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . Mais rien de bien sérieux. Il est à noter que je réponds à la soit-disant prophétie de Mohammed dans Deutéronome 18:18 (verset de la Thora) à la page suivante: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. C'est une page sur laquelle je parle notamment des versets de l'ancien testament qui ont été sortis de leur contexte par les chrétiens pour les faire passer pour des prophéties sur la venue de Jésus. Je parle du verset Deutéronome 18:18 car selon les chrétiens, il s'agirait d'une prophétie sur Jésus. Or dans le contexte, on voit bien qu'il ne peut être question ni de Jésus ni de Mohammed. Pauvres textes judaïques, exploités aussi bien par les uns que par les autres afin de "prouver" la véracité de chaque secte naissante... Pour l'autre principale pseudo-prophétie ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]): il apparait clairement que l'entité annoncée doit arriver du vivant des disciples:

Jean 15:26 - 16:15 Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi; et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues; et même l'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. Et ils agiront ainsi, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j'étais avec vous. Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu? Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre coeur. Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera.


Malgré ça, le Coran reconnait l'authenticité de la Thora et l'Evangile disponibles du temps de Mohammed


Liste de versets coraniques reconnaissant l'authenticité de la Torah et de l'Evangile à l'époque de Mohammed: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Email d'un imam qui m'avait donné son avis sur ce sujet suite à une visite en 2003: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Ma réponse à l'email de cet imam: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Avis de savants célèbres de l'islam sur ce point


En construction... Source intéressante: "La Foi à l'Epreuve", de Chawakat Moucarry, un chrétien arabe. Les théologiens islamiques ont réagi de différentes manières pour expliquer cela. Certains ont dit que les juifs et les chrétiens avaient falsifiés leurs livres après l'apparition de l'islam (thèse invalidée aujourd'hui à cause du fait que les plus anciens manuscrits connus sont antérieurs à Mohammed de plusieurs siècles). D'autres ont dit qu'elles étaient déjà falsifiées avant (mais alors pourquoi le Coran parle-t'il dans d'aussi bons termes de La Torah et l'Evangile qui étaient accessibles aux VIème-VIIème siècles?). D'autres encore ont essayé de forcer certaines parties de la Bible, en donnant un sens contraire à certains versets, et en prétendant que d'autres sont à comprendre métaphoriquement (mais il y a des points sur lesquels les quatre évangiles sont très clairs, c'est le cas notamment de le mort de Jésus sur la croix, de sa résurrection, présentés clairement comme faits historiques et non comme métaphores, et point central même des évangiles). Ces thèses présentent toutes de graves incohérances.

avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Arlitto le Sam 28 Mai - 21:58

L'embryologie dans le Coran

Lisez cet article: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais ne vous convertissez pas trop vite à l'Islam: c'est à sens unique, on ne peut plus revenir...


Réponse à l'article que vous venez de lire: le récit du Coran correspond à la description qu'en faisaient Galien et Hippocrate, plusieurs siècles avant Mohammed. En effet, un des compagnons de Mohammed avait étudié la médecine grecque (voir en fin d'article). Le Coran et la sounna reprennent les enseignements de Galien sur l'embryologie, aussi bien ce qui s'en est avéré exact que leurs erreurs.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Traduction:


"Mais reprenons à nouveau la description à la première formation de l'animal, et afin de rendre notre description ordonnée et claire, divisons la création du fœtus en quatre périodes de temps. La première est celle dans laquelle, comme nous le voyons dans les avortements et les dissections, la forme du sperme (nutfah en arabe) a le dessus. A ce stade, même Hippocrate le merveilleux n'appelle pas la forme de l'animal un fœtus, comme nous l'avons entendu dans le cas du sperme vidé au sixième jour, il l'appelle toujours du sperme.


Mais quand il a été empli de sang(correspondant à alaqa en arabe), et que le cœur, le cerveau et le foie sont toujours inarticulés et informes, mais ont dès lors une certaine solidarité et une taille respectable, c'est la deuxième période ; la substance du fœtus a la forme de la chairet plus la forme du sperme. En conséquence, vous verriez qu'Hippocrate n'appelle plus cette forme "sperme" mais, comme il a été dit, "fœtus".


Latroisième période suit lorsque, comme il a été dit, il est possible de voir les trois parties principales clairement comme une sorte de détour, une silhouette en quelque sorte, de toutes les autres parties (correspondant à mudghah en arabe). Vous verrez la conformation des trois parties principales plus clairement, celle des parties de l'estomac plus faiblement, et bien plus, celle des membres. Plus tard ils forment des "brindilles", comme le dit Hippocrate, indiquant par ce terme leur similarité avec des branches. 

La quatrième et dernière période est au stade où toutes les parties des membres ont été différentiées, et à ce stade Hippocrate le merveilleux n'appelle plus le fœtus un embryon mais déjà un enfant ; ainsi lorsqu'il dit qu'il tressaute et bouge comme un animal déjà entièrement formé…(correspondant à la nouvelle création)Le temps est venu pour la nature d'articuler les organes précisément et d'amener toutes les parties à la formation finale. Ainsi elle fait croître la chair sur et autour des os, et en même temps… elle crée à l'extrémité des os des ligaments qui les lient les uns aux autres,. Etsur toute leur longueur elle place autour d'eux de fines membranes appelées periostéales sur lesquelles elle fait croître la chair".  Corpus Medicorum Graecorum: Galieni de Semine,section I:9:1-10 pp. 92-95, 101




Notons tout d'abord que Galien croyait, tout comme Mohammed, que l'embryon était formé à partir d'une goutte de sperme qui se transformait jusqu'à devenir de la chair.

Coran 23:12-14

"Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.  Ensuite, Nous avons fait du sperme une alaqah (sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la alaqah Nous avons créé une moudghah (morceau de chair, embryon, substance mâchée, bouillie)..."

Ceci est scientifiquement inexact. En fait, c'est un seul spermatozoïde qui est sélectionné pour rencontrer l'ovule (dont ne parle pas le Coran). Et c'est de la cellule qui en résulte que va se former l'embryon. Ce n'est pas une goutte de sperme qui petit à petit prend la forme d'un embryon, contrairement à ce que croyaient Galien et Mohammed. Ce n'est pas la seule fois que Mohammed reprend des croyances fausses de Galien et d'Hippocrates dans le domaine de l'embryologie. Par exemple, d'après le sahih Muslim volume IV numéro 546, l'enfant ressemblera à sa mère si celle-ci éjacule avant le père (!!!) et inversement: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].



Listons les soit-disant miracles attribués au Coran dans cette affaire:

1) Alaqa signifierait "caillot de sang" (1), "chose suspendue" (2)  et "sangsue" (3). Déjà on voit que ce mot peut avoir trois sens différents. La langue arabe est très plastique et c'est relativement commode pour faire concorder, après coup, le texte coranique aux découvertes scientifiques pour créer un "miracle" (en effet les savants Musulmans ne nous ont pas encore prédis de découverte scientifique, ce qu'ils auraient dû faire si réellement le Coran contient des miracles scientifiques sans qu'il y ait besoin de forcer les textes). Mohammed pensait pourtant bien à une signification précise lorsqu'il a employé ce mot. La traduction classique de Alaqa est "caillot de sang", ce qui correspond à une phase du développement embryonnaire selon Galien. Mais il se trouve que les deux autres traductions utilisées pour "Alaqa" correspondent également aux descriptions de ce médecin grec (qui sont par ailleurs plus précises et poussées que le verset coranique correspondant).

(1) Le caillot de sang: cette description correspond au deuxième paragraphe du texte de Galien cité plus haut. La deuxième période de la création du fœtus débute lorsque ce dernier s'est rempli de sang, selon Galien.

(2) L'adhérence: lisez les pages 142 (144 du fichier Pdf) du lien suivant: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] . Au début, le sperme femelle (selon Galien bien sûr), qui entoure la semence, est en quelque sorte suspendu dans l'utérus et forme peu à peu le Corion. Extrait de "La Semence" de Galien: "Car toutes les parties de l'utérus ont le désir d'envelopper le sperme mais ne peuvent encore le faire car elles sont encore trop loin pour le toucher. Mais aussi, après plusieurs jours, en même temps que le sperme augmente, la matrice devient toujours plus enveloppante, et tantôt une de ses parties, tantôt l'autre saisit le sperme". Si l'on traduit "Alaqa" par "chose suspendue", "adhérence", alors cela correspond à la fin de la première phase de l'embryon selon Galien.

(3) La sangsue: Galien a écrit: "La semence tire à elle par les vaisseaux qui se jettent dans l'utérus du sang et du pneuma..." (page 142 du dernier lien). Si l'on traduit "Alaqa" par "sangsue", cela correspond également à la fin de la première phase de l'embryon selon Galien. Les apologistes de l'islam considèrent que le fait que l'embryon à ce stade soit comparé à une sangsue dans le Coran est un miracle, car Mohammed ignorait soit-disant que l'embryon puise le sang de sa mère. Nous voyons ici qu'il n'en est rien.

 

2) La phase suivante, selon le Coran, serait la moudghah (morceau de chair, embryon, substance mâchée, bouillie). Miracle? Supposons que Mohammed voulait effectivement dire "substance mâchée" (alors que rien ne l'indique, il y a visiblement un grand nombre de traductions possibles, Hamidoullah par exemple traduit ce mot par "embryon"). Je n'ai rien de Galien à ce sujet, cependant une substance mâchée est quelque chose de beaucoup trop vague, on peut à peu près tout comparer avec de la substance mâchée. Je trouve, en outre, la photo du chewing-gum pas très honnête: le webmaster d'Islam-guide a fait en sorte que les traces de dent aient exactement la forme des somites sur le dos de l'embryon. Perso, quand je mâche un chewing-gum, ça n'a pas cette forme. Un tel procédé n'a rien de scientifique. Avec des "Oh, ça ressemble un peu à..." on peut arriver à toutes les conclusions, surtout quand on a un peu aidé pour que la ressemblance soit plus... ressemblante.

 

3) D'après le Coran encore, l'embryon devient ensuite un os puis les os sont recouverts de chair. Déjà il ne s'agit pas d'os mais de cartilage. Mais bon, on va confondre les deux, même si encore une fois le procédé n'est pas scientifique (mais sinon le Coran contient encore une erreur). Seulement voilà, le Coran s'est encore en quelque sorte fait doublé par Galien: "Ainsi elle fait croître la chair sur et autour des os, et en même temps…" (texte de Galien copié, 4ème paragraphe).

 

Il est important de souligner que ce sont les musulmans qui, pour la première fois, ont repéré ces similitudes entre le texte coranique et la description de Galien (tel Ibn-Qayyim). Basim Musallam, directeur du centre des études du Moyen-Orient à l'université de Cambridge indique:

"les étapes du développement établis par le Coran et le Hadith pour les croyants étaient parfaitement conformes au compte scientifique de Galien...  Il n'y a aucun doute que la pensée médiévale a apprécié cet accord entre le Coran et Galien, parce que la science arabe a utilisé les mêmes termes du Coran pour décrire les étapes galéniques " B. Musallam (Cambridge, 1983) Sex and Society in Islam. p. 54

 

Mais comment Mohammed a-t'il pu avoir accès aux travaux de Galien? Nous savons qu'au VIème siècle, Sergius a traduit les livres de Galien (environ 26) du Grec en Syriaque. A la moitié de son règne Chosroes a fondé l'école de Jundishapur, où les manuscrits de Galien étaient à disposition dans leurs traductions. Harith Ibn Kalada fut le premier diplômé le plus célèbre de cette école et y a appris la médecine grecque, Galien, Hippocrate, Aristote…et plus tard celui-ci est devenu un compagnon de Mohammed selon les sources islamiques. Sources de cette affirmation: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (tout à la fin):

"According to Muslim historians the most celebrated early graduate of Jundishapur was a doctor named al Harith ibn Kalada, who was an older contemporary of Muhammed. He became none other than a companion of the Prophet Muhammed himself, and according to the Muslim medical traditions Muhammed actually sought medical advice from him. He may even have been a relative of the Prophet and his "teachings undoubtedly influenced the latter" [i.e., Muhammed]. (Source: Outline of Arabic Contributions to Medicine, by Amin A. Khairallah, Beirut, 1946)"
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Arlitto le Sam 28 Mai - 21:59

D'après le Coran, la Terre et la végétation auraient été créés avant le ciel et les étoiles



Sourate 41 versets 9 à 12:


Dis : "Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers. C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Selons ces versets, la création du ciel et de la Terre se serait produite dans l'ordre suivant:

1) Dieu crée la Terre, la végétation, les arbres, etc...
2) La Terre et le ciel d'origine (fumée) existent simultanément.
3) Le ciel d'origine est divisé en sept cieux, et les étoiles sont créées.
4) Le ciel devient protecteur.

Une petite remarque, au passage: les sept cieux ne peuvent pas être des couches de l'atmosphère, comme on l'entend souvent dans les milieux musulmans: les étoiles se trouveraient alors dans la première couche, à savoir la troposphère!


Certains musulmans opposent que le mot "thumma" pourrait aussi avoir une autre signification, à savoir: "de plus", si bien que les versets cités seraient corrects d'un point de vue scientifique. La preuve que le mot "thumma" ne voudrait pas dire "après" dans la sourate 41 se trouverait dans la sourate 79, où cette fois-ci le ciel semble être créé avant la Terre, et où le mot traduit par "après" est, cette fois-ci, "ba3da", et non "thumma".

Coran 79:27-33

seriez vous, plus ardus a créer, ou le ciel que Dieu a construit? Il a elevé bien haut sa voute, puis l'a ordonnée. Il a rendu obscure sa nuit et fait sortir le jour qui monte. Quant à la terre, apres cela -ba3da dhalika- il l'a etendue.Il a fait sortir d'elle son eau, son paturage...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais il y a des indications dans les sources islamiques qui montrent que les premiers musulmans ne pouvaient comprendre que "après cela" lorsqu'ils lisaient le mot "thumma" dans la sourate 41. Dans certains hadiths, la croyance de Mohammed sur ce sujet est décrite plus précisément. Nous allons y revenir. Et, à vrai dire, même une traduction différente pour "thumma" ne change rien au fait que dans la sourate 41, Dieu donne un ordre à une Terre qui existe déjà et à un ciel présent sous forme de "fumée", afin de terminer ce ciel et en particulier d'y placer les étoiles. Pour commencer, je réponds à la question: pourquoi les Arabes de l'époque comprenaient "après cela" quand ils lisaient "thumma", alors que ce mot peut aussi avoir une autre signification, et que "après cela" fait apparaître une contradiction apparente avvec la sourate 79? Pour cela, je vais donner un exemple en français, avec le mot "puis", qui signifie habituellement que le second évènement est arrivé après le premier. Lorsque « puis » ne peut indiquer la succession dans une phrase, alors son sens est le même que « et », comme dans la phrase suivante :

« vous n'êtes pas obligés de me croire, et puis cela m'est égal. »

mais si « puis » peut indiquer la succession, son sens dans la phrase sera UNIQUEMENT la succession, sinon il n’y aurait plus de différence entre « ET » et « PUIS »:

« je mange puis je bois »

Pour les mêmes raisons, dans le cas des versets qui nous intéressent de la sourate 41, le mot "thumma" pourrait indiquer uniquement la succession, selon le webmaster ex-musulman de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


Voyons maintenant les sources islamiques qui nous en disent plus sur le sens de thumma dans le passage qui nous intéresse:


Voici le Tafsir d'Ibn Kathir sur les versets en question (les passages importants sont soulignés):

(Who created the heavens and the earth in Six Days) (7:54). is explained in more detail; the creation of the earth and the creation of the heaven are discussed separately. Allah says that He created the earth first, because it is the foundation, and the foundation should be built first, then the roof. Allah says elsewhere: 
[هُوَ الَّذِى خَلَقَ لَكُم مَّا فِى الاٌّرْضِ جَمِيعاً ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَآءِ فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَـوَاتٍ] 
(He it is Who created for you all that is on the earth. Then He rose over (Istawa ila) the heaven and made them seven heavens) (2:29). With regard to the Ayat: 
[أَءَنتُمْ أَشَدُّ خَلْقاً أَمِ السَّمَآءُ بَنَـهَا - رَفَعَ سَمْكَهَا فَسَوَّاهَا - وَأَغْطَشَ لَيْلَهَا وَأَخْرَجَ ضُحَـهَا - وَالاٌّرْضَ بَعْدَ ذَلِكَ دَحَـهَا - أَخْرَجَ مِنْهَا مَآءَهَا وَمَرْعَـهَا - وَالْجِبَالَ أَرْسَـهَا - مَتَـعاً لَّكُمْ وَلاًّنْعَـمِكُمْ] 
(Are you more difficult to create or is the heaven that He constructed He raised its height, and has perfected it. Its night He covers with darkness and its forenoon He brings out (with light). And after that He spread the earth, And brought forth therefrom its water and its pasture. And the mountains He has fixed firmly, (to be) a provision and benefit for you and your cattle.) (79:27-33) This Ayah states that the spreading out of the earth came after the creation of the heavens, but the earth itself was created before the heavens according to some texts. This was the response of Ibn `Abbas, may Allah be pleased with him, as recorded by Al-Bukhari in his Tafsir of this Ayah in his Sahih. He recorded that Sa`id bin Jubayr said: "A man said to Ibn `Abbas, may Allah be pleased with him, saying: `I find some things in the Qur'an which confuse me
[فَلاَ أَنسَـبَ بَيْنَهُمْ يَوْمَئِذٍ وَلاَ يَتَسَآءَلُونَ]"


Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (à partir du quatrième paragraphe)

On voit que ces versets pouvaient être problématiques pour les arabes de cette époque. Il est notamment cité le cas de Sa`id bin Jubayr qui dit que certains versets le dérangent. Il a l'impression que le Coran dit à un endroit que la Terre a été créée avant le ciel, puis qu'à un autre endroit le Coran dit le contraire. Ibn Abbas tente de trouver une solution pour lui répondre. Et sa solution (qui est aussi l'opinion d'Ibn Kathir) est particulièrement intéressante:

1) Allah crée tout d'abord la Terre.
2) Puis: Allah crée le ciel.
3) Et enfin: Dieu étend la Terre.

Pourquoi les premiers musulmans devaient-ils se casser autant la tête si "thumma" peut tout simplement aussi dire "de plus"? S'il avait été possible de comprendre "thumma" de cette manière, tout devenait clair, personne n'aurait vu de contradiction entre Coran 41:9-12 et Coran 79:27-33, et il aurait été évident pour le lecteur de cette époque que d'après le Coran, la Terre a été créée après le ciel. Le fait que les premiers musulmans aient eu des difficultés avec les différents pasages du Coran sur la création de la Terre et du ciel, ainsi que l'explication qu'ils ont trouvé pour concilier les versets montrent que dans ce verset, le mot "thumma" signifiait sans ambiguité "après cela".


Sahih Muslim, chapitre MCLV, The beginning of creation and the creation of Adam, Hadith No. 6707:

"Abu Huraira reported that Allah's Messenger (mpbuh) took hold of my hands and said: Allah the Exalted and Glorious, created the clay on Saturday and He created the mountains on Sunday and He created the trees on Monday and He created the things entailing labour on Tuesday and created light on Wednesday and He caused animals to spread on Thursday and created Adam (pbuh) after 'Asr on Friday; the last creation at the last hour of the hours of Friday, ie. Between afternoon and night."


Pour d'autres sources musulmanes sur la signification de "thumma" dans la sourate 41, voir les liens suivants:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Yacoub le Sam 4 Juin - 19:14

Les erreurs et contradictions alléguées du Coran moderne


Présence de versets sataniques ?
Coran, Sourate 22 AL-HAJJ (Le Pèlerinage)
52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le coeur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.
53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au coeur et ceux qui ont le coeur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond.

Or lorsqu'un verset est abrogé, il l'est par un autre verset, mais n'est pas effacé du texte. Il se trouve donc dans le texte des "versets sataniques". D'ailleurs, si ils n'étaient pas dans le texte, comment seraient-ils une "tentation" pour "ceux qui ont le coeur dur" ?

Image Contradiction n°1 :
Sourate 7
"54. Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi “istawa” sur le Trône . Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n'appartiennent qu'à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers !"

Donc création en six jours (bien que le mot "jour" soit parfois traduit par "période", mais ça revient au même dans ce cas).

Sourate 41
"9. Dis : “Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
10. C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent.
11. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré”. Tous deux dirent : “Nous venons obéissants”.
12. Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient."

Additionnons : deux + quatre + deux = huit.
La Création fut faite en 6 jours et en 8 jours dans le Coran.

Image Contradiction n°2 : Torah et Évangile non altérés & altérés
Sourate 6-34
"Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d'Allah, et il t'est déjà parvenu une partie de l'histoire des Envoyés."

Sourate 6-115 :
"Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient."

Or, il se trouve des contradictions et des erreurs scientifiques au sein de l'Ancien et du Nouveau Testament, et ils contredisent le Coran sur certains points. Donc la Torah et l'Évangile ont bien été altérés non ? D'ailleurs voici d'autres versets :
Sourate Al-Maidah verset 46 :
"Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Aïssa, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Nous lui avons donné l'Évangile où se trouvent une direction et une lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui: un guide et une exhortation pour les pieux".

Donc la Torah de l'époque de Jésus était encore non-altérée, puisque sinon, Jésus aurait "rectifié les falsifications" et non "confirmé".
Sourate 5 verset 48 : "Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre."

De même, le Coran confirme la Torah et l'Évangile, et non "corrige leurs versions altérées". Mais surtout regardons le verset suivant :
Sourate 5 verset 68 : "Dis : "Ô gens des Écritures ! Tant que vous ne vous conformerez pas à la Thora, à l’Évangile et à ce qui vous a été révélé par le Seigneur, vous n’accomplirez rien de valable !" Certes, les révélations que tu as reçues de ton Seigneur ne feront qu’accroître chez beaucoup d’entre eux l’esprit de révolte et d’infidélité. Cesse donc de t’inquiéter d’un peuple aussi pervers."

Donc ici, les chrétiens et les juifs sont invités à se conformer à l'Évangile et à la Torah. Or le NT et l'AT, dès l'époque du Coran, contredisaient celui-ci et se contredisaient eux-mêmes. Donc logiquement, les VERITABLES Torah et Évangile n'étant plus disponibles à l'époque, le Coran n'aurait pas dû inviter à suivre des textes altérés (puisqu'il ne restait que des textes altérés), et seulement le Coran lui-même.

Enfin, voici un verset où les chrétiens sont invités à suivre l'Évangile. Or si il avait été altéré, une fois de plus, le Coran n'inviterait pas à le suivre.
Sourate 5 verset 47 : "Que les gens de l’Évangile jugent les hommes d’après ce que Dieu y a révélé. Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé."

Par ailleurs, que viennent faire les "versets sataniques" dans un Livre supposé inaltérable ?

Image Contradiction n°3 :
Sourate 10-47 : "A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés."
&
Sourate 16-36 : "Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: “Adorez Allah et écartez-vous du Tagut” . Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés a l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs."

Chaque peuple a donc eu son Messager (y compris les Arabes logiquement). Les versets suivants montrent qu'Abraham et Ismaël ont construit la Kaaba.

Sourate 2-125 à 128 : "[Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : “Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent.
126. Et quand Abraham supplia : “ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier”, le Seigneur dit : “Et quiconque n'y aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance [ici-bas], puis Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l'au-delà]. Et quelle mauvaise destination” !
127. Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : "Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient.
128. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis , et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux."

Voici maintenant deux autres versets.
Sourate 28-46 : "Et tu n'étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent."
mais :
Sourate 32-3 : "Diront-ils qu'il (Muhammad) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident."

Alors, les Arabes ont-ils déjà reçu un Messager comme tous les autres, ou non ?

Image Contradiction n°4
Sourate 88-6 : "Il n'y aura pour eux d'autre nourriture que des plantes épineuses [darii]"
mais
Sourate 69-36 : "ni d'autre nourriture que du pus."

Il faudrait savoir !

Image Contradiction n°5
Sourate 2-221 : "Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !"

Défense donc d'épouser les associateurs.

Sourate 9-29 à 33 :
"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies.
30. Les Juifs disent : “Uzayr est fils d'Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d'Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?
31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.
33. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs."

Les chrétiens et les juifs sont des associateurs, et donc des mécréants.
Pourtant :
Sourate 5-5 : "Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants."

Les musulmans peuvent donc épouser des chrétiennes ou des juives. Mais ne sont-elles pas pourtant des associatrices, interdites ? Quel égarement !

Image

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Manouche le Dim 5 Juin - 13:03

Les musulmans n'accepteront la réalité -- ils ont paraphrasé la Bible avec tant d'erreurs. Musulmans dite moi s'il allah n’était l’idole des mec quoi @vant votre fameux islam -- Ou sont les sourates dédies @ l'adoration de la mère et de la fille de @llah vous l'avez supprime -- Le createur a une mere et une fille -- a vous la reponse -- le dieu de l'Islam ne defend p@s ses croyants et ce sont les croyants plutot

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Yacoub le Dim 5 Juin - 14:06

L'islam est la création de PBSL et pas des musulmans et pour les versets abrogés ils restent toujours présents dans le Saint Coran.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Yacoub le Lun 17 Oct - 16:43

Le vrai Mahomet dans les Hadiths ( meurtres, viols et tortures)

La vérité sur Mahomet rapporté dans les Nobles Hadiths

( Meurtres et atrocités au nom d'Allah )

Les hadiths sont des récits rapportant les faits et les paroles du "prophète" musulman Mahomet , Ils relatent également nombre de chroniques des compagnons du Prophète, qui ont eu à partager sa vie.

Les hadiths dit Sahih ( authentiques) compilés par les imams Bukhari (810 - 870) et Muslim ( 821 - 875 ) sont considérés unanimement par les hautes autorités islamiques comme les plus authentiques paroles et gestes du prophète Mohammed , leur authenticité ne peut être remise en cause.

Pour les hadiths d'Abû Dâwud (817-888) et d'At-Tirmidhi (824-910), quoiqu'ils font aussi partie des 6 recueils de hadith les plus authentiques, ils ne sont pas considérés comme parfaitement Sahih ( authentiques) . Ils peuvent donc être plus ou moins contestés ( ceux que j'ai choisi concorde avec ceux de Bukhari et Muslim)

Le vrai Mahomet dans les hadiths ( meurtres et tortures)

Mains coupés


Aïcha ( femme de Mahomet ) a rapporté : Le Prophète a dit, "la main d'un voleur doit être coupée pour le vol d'un bien qui vaut un quart de dinar ou plus" ( Sahih Bukhari Volume 8, hadith 6789 page 410 - pdf en anglais et en Arabe )


Aïcha a rapporté : Le Prophète se dit, "La main d'un voleur devrait être coupé pour avoir volé ( un objet ) d'un quart de dinar ". ( Sahih Bukhari Volume 8, hadiths 6790 & 6791 page 411 - pdf en anglais et en Arabe )


Récit d'Umar : " Le Messager d'Allah a coupé la main d'un voleur pour avoir volé un bouclier qui valait trois Dirham" . ( Sahih Bukhari Volume 8, hadiths 6795, 6796, 6797 & 6798 page 412 & 413 - pdf en anglais et en Arabe )


Récit de Jaibir : “ Une femme de la tribu de Makhzum avait volé. Elle fut amenée devant l’apôtre d’Allah et elle chercha l’intercession de Umm Salam, l’épouse du Prophète. Alors l’apôtre d’Allah dit
- Par Allah, même si elle avait été Fatima, je lui aurait fait couper sa main. Et sa main fut coupée. ” ( Muslim XVII 4190)


Récit d’Abu Huraira :“ Le messager d’Allah a dit : " Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi qui sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. ” ( Muslim XVII 4185)

Yeux crevés, mains et pieds coupés


233 - 'Anas dit: «Quelques membres de la tribu d'Ukl — ou d'Urayna — arriverent à Médine où [ils tombèrent malades] et détestèrent alors d'y rester. Et le Prophète de leur donner l'ordre de rejoindre [un troupeau] de chamelles laitières et de boire du lait et de l'urine de ces bêtes. En effet, ils se rendirent [a l'endroit fixe] mais une fois rétablis, ils abattirent le berger du Prophète et s'emparèrent des chamelles. Les informations arrivèrent [à Médine] au début de la journée, et le Prophète d'envoyer aussitôt à leurs trousses [quelques hommes]. On les ramena au milieu de la journée. II donna l'ordre de leur couper les mains et les pieds et de leur crever les yeux ( au fer rouge ). On les jeta ensuite dans al harra. Là, ils demandèrent à boire mais vainement.»
Abu Qilaba ( dit ) : «Ces gens-là volèrent, tuèrent, apostasièrent,( l'Islam ) après avoir cru, et déclarèrent la guerre à Dieu et à son Messager.»

( Sahih Bukhari Volume 1, hadith 233 - voir lien en français

Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3018 page 218 - pdf en Français et en Arabe

Sahih Bukhari Volume 8, hadiths 6804 & 6805 page 416 - pdf en anglais et en Arabe )


Récit d’Abu Zinad :“ Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’il leur eu enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution ou la crucifixion. ” ( Dawud XXXVIII 4357)

Selon Sulaymen dit : le Messager de dieu nous désigna à aller avec une patrouille. Il nous dit : "si vous trouvez un tel et Un tel - deux hommes de Quraych qu'il nomma - brulez-les avec le feu! Plut tard, nous nous présentâmes devant lui avant le départ pour lui faire nos adieux. " Je vous ai donné l'ordre, nous dit-il, de bruler avec le feu un tel et Un tel , mais il n'y a que Dieu qui châtie avec le feu ; cependant, si vous les trouvez tuez-les " (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 2954 page 180 - pdf en Français et en Arabe )


D’après ‘Ikrima, une fois Ali* brûla quelques gens. Informé, ibn ‘Abbâs dit: «Si c’était moi je ne les aurais pas brûlés; car le Prophète a dit: “Ne châtiez pas par le châtiment que Dieu utilise!” Mais je les aurais tués de toute façon, car le Prophète a aussi dit: “Celui qui change sa religion, tuez-le!”» (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3017 page 218 - pdf en Français et en Arabe )


* Ali a été à la fois le protégé, le cousin (fils d'Abû Tâlib, l'oncle de Mahomet ), le disciple et le gendre de Mahomet en épousant sa fille Fâtima. Ali fait partie des ahl ul bayt, la famille du Prophète, qui tiennent une place de haut rang dans l’islam. Il a été le quatrième calife de l'islam (source Wikipedia)


Récit d’Abu Huraira, l’apôtre d’Allah a dit : [...]
- Si quelqu’un regarde secrètement dans votre maison sans votre permission, que vous lui jetez une pierre et que ses yeux sont crevés, il n’y a aucune condamnation de cela. ” (Sahih Bukhari Volume 9, hadiths 6888 page 26 - pdf en anglais et en Arabe )

Récit d’Abu Huraira :“ Le messager d’Allah a dit :
- Celui qui regarde dans la maison des gens sans leur consentement, il est permis de l’énucléer. ” (Muslim XXV 5370)

Lapidation

Récit de Ubada ibn as Samit : L’envoyé d’Allah a dit : - Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. ” ( Muslim XVII 4191)

Récit d’Imran ibn Husain :

“ Une femme de Juhaina vint voir le Prophète car elle était devenue enceinte à cause d’un adultère. Elle dit :
- J’ai fait quelque chose qui mérite un châtiment, donc inflige-le moi.
L’apôtre d’Allah appela son maître et dit :
- Traite-la bien et amène-la moi quand elle aura accouché.
C’est ce qu’il fit. L’apôtre d’Allah prononça ensuite son jugement, ses vêtements furent attachés autour d’elle et il ordonna qu’elle soit lapidée. Il pria ensuite sur son cadavre. ” ( Muslim XVII 4207)

Récit d’Abdullah ibn Umar :

“ Abdullah b. ’Umar rapporte qu’un juif et une juive ont été amenés devant le messager d’Allah pour avoir commis l’adultère. Le messager d’Allah vint voir les juifs et leur dit :
- Que trouve-t-on dans la Torah pour celui qui commet l’adultère ?
Ils dirent :
- On noircit leur visages et on les fait monter ensemble sur un âne avec leurs visages tournés dans des directions opposées, et ensuite on les promène dans la ville.
Il dit :
- Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison.
Ils l’ont amenée et l’ont récitée jusqu’au verset qui concerne la lapidation; la personne qui lisait a mis sa main sur ce verset et a lu ce qui n’était pas masqué par sa main. Abdullah b. Salim qui était avec le
messager d’Allah dit :
- Ordonne lui d’enlever sa main.
Il l’enleva et il y avait à la place le verset relatif à la lapidation. Alors l’envoyé d’Allah prononça son jugement et ordonna que les deux personnes soient lapidées à mort. Abdullah b. ’Umar dit :
- J’étais un de ceux qui les ont lapidés et j’ai vu l’homme protéger la femme avec son corps. ” ( Muslim XVII 4211)

Récit d’Abu Huraira, par Jabir : “ J’ai été un de ceux qui l’ont lapidé. Nous l’avons lapidé à l’endroit de la prière. Quand les pierres l’ont atteint, il s’est enfui. Nous l’avons rattrapé dans le Harra et nous l’avons lapidé.” ( Muslim XVII 4196)

Récit d’Ibn Abbas : “ Si un homme non-marié est pris pendant un acte de sodomie, il sera lapidé à mort. ” ( Dawud XXXVIII 4448)

Récit de Jabir Abdullah : “ L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam, un juif et sa femme. ” ( Muslim XVII 4216)

Récit de Ash sha’bi :“ Quand Ali lapida une dame le vendredi, il dit - Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah. ” ( Bukhari LXXXII 803)

Récit d’Abu Bakr : “ Le Prophète a fait lapider une femme et une fosse a été creusée pour elle jusqu’aux seins. ” ( Dawud XXXVIII 4429)

Anas bin Malik : Un Juif avait écrasé la tête d'une jeune fille entre deux pierres,(Elle fut amenée au messager d’Allah alors qu’elle était encore en vie) et a la jeune fille a été demandé, "Qui a fait cela, est-ce tel ou tel? " (Certains noms ont été mentionnés pour elle) jusqu'au nom de ce Juif a été mentionné (alors elle hocha la tête en accord). Le Juif a était apporté au Prophète et le Prophète, ils continuaient à l'interroger jusqu'à ce qu'il a avoué, après quoi sa tête a été écrasée avec des pierres. ( Sahih Bukhari Volume 9, hadith 6876 page 19 & hadiths 7879 & 6884 - pdf en anglais et en Arabe - Sahih Bukhari Volume 3, hadith 2413 - pdf en Français et en Arabe - Dans ce hadith la femme est une esclave )

Récit d’Amr ibn Maimun : “ Au temps de la période d’ignorance préislamique, j’ai vu une guenon entourée par un grand nombre de singes. Ils étaient en train de la lapider, parce qu’elle avait commis un acte sexuel illégal. Moi ( Mahomet ) aussi, je l’ai lapidée. ” ( Bukhari LVIII 188)

Injustice


Récit d’Abdullah ibn Masud :

“ Le Prophète récitait la sourate Najm à La Mecque, se prosternait pendant la récitation, et ceux qui étaient avec lui faisaient la même chose sauf un vieil homme qui prit une poignée de petites pierres ou de la terre, les monta à son front et dit :
- Cela suffit pour moi.
Plus tard, je l’ai vu être tué comme infidèle. ” (Bukhari XIX 173 et 176 , voir également Bukhari 2.19.176, 5.59.311, 6.60.386 et Muslim 4.1191 )

Récit d’Al Bara ibn Azib :

“ J’ai rencontré mon oncle qui portait un étendard. Je lui ai demandé :

- Où vas-tu ?
Il a dit :
- L’envoyé d’Allah m’envoie chez un homme qui a épousé la femme de son père. Il m’a ordonné de lui couper la tête et de prendre ses biens. ” ( Dawud XXXVIII 4442)

Récit d’Ibn Abbas :

“ Un aveugle avait pour femme une esclave, enceinte, qui insultait et dénigrait le Prophète. Il le lui avait interdit mais elle ne cessait pas. Il la réprimandait mais elle n’abandonnait pas cette habitude. Une nuit, elle commença à calomnier et injurier le Prophète. Alors il prit un poignard, le plaça sur son ventre, appuya et la tua. Un enfant qui sortit d’entre ses jambes fut sali par le sang qui était là. Quand vint le matin, le Prophète apprit cela. [...]

Le Prophète dit - Ô sois mon témoin, il n’y aura pas de représailles pour le sang de cette femme. ” ( Dawud XXXVIII 4348)

Récit d’Ali ibn Abu Talib : “ Une juive insultait et dénigrait le Prophète. Un homme l’étrangla jusqu’à ce qu’elle meure. L’apôtre d’Allah déclara qu’il n’y avait pas de prix à payer pour son sang. ” (Dawud XXXVIII 4349)

Celui qui quitte l'Islam , tuez-le !

Récit d’Abdullah : “ Le messager d’Allah a dit :
- Il n’est pas permis de prendre la vie d’un musulman qui témoigne qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que je suis le messager d’Allah sauf dans ces trois cas : l’adultère marié, l’homicide, et celui qui quitte l’islam, abandonnant la communauté. ” (Muslim XVI 4152-55 & Bukhari 9.83.17 )

D’après ‘Ikrima, une fois Ali brûla quelques gens. Informé, ibn ‘Abbâs dit: «Si c’était moi je ne les aurais pas brûlés; car le Prophète a dit: “Ne châtiez pas par le châtiment que Dieu utilise!” Mais je les aurais tués de toute façon, car le Prophète a aussi dit: “Celui qui change sa religion, tuez-le!”» (Sahih Bukhari Volume 4, hadith 3017 page 218 - pdf en Français et en Arabe )

Récit d’Ali :“ J’ai bien entendu l’apôtre d’Allah dire : - Les derniers jours, il apparaîtra de jeunes fous qui diront de belles paroles mais dont la foi n’ira pas au-delà de leur gorge et qui quitteront leur religion comme la flèche sort du jeu. Alors, où que vous en trouviez, tuez-les car celui qui en tuera aura sa récompense le jour de la résurrection. ” (Sahih Bukhari Volume 9, hadith 6930 page 50 & hadith 7432 page 317 - pdf en Français et en Arabe )

Récit d’Abu Burda, : “ Il y avait un homme enchaîné à côté d’Abu Muisa. Mu’adh demanda : - Qui est-ce ? Abu Muisa dit : - C’est un juif qui est devenu musulman et qui est retourné au judaïsme. Abu Muisa demanda ensuite à Mu’adh de s’asseoir à côté mais Mu’adh dit :
- Je ne vais pas m’asseoir avant qu’il soit tué. C’est la loi d’Allah et de son Apôtre et il le répéta trois fois. Alors Abu Musa ordonna qu’il soit tué et il fut tué ” ( Bukhari LXXXIV 58)

Coran 3-5 « Mais ceux qui rejettent la Foi après l’avoir acceptée et qui continuent à se défier de la Foi, leur repentir ne sera jamais accepté, car ils sont ceux qui se sont égarés. »

Coran 16-106 « Qui que ce soit qui, après avoir accepté la foi en Allah, exprime la Non-Croyance – sauf sous la contrainte, son cœur demeurant ferme dans la Foi – sur ceux de tels hommes qui ouvrent leur cœur à la Non-Croyance, sur eux est la Colère d’Allah, et une peine terrible sera la leur. »

Le Jihad ( djihad )

Récit d’Abu Huraira :

“ On a demandé au Prophète :
- Quelle est la meilleure action ?
Il répondit :
- Croire en Allah et son apôtre.
On lui a demandé ensuite :
- Quelle est la meilleure action suivante ?
Il dit :
- Participer au Jihad pour la cause d’Allah.
On lui a demandé ensuite :
- Quelle est la meilleure action suivante ?
Il répondit :
- Faire le pèlerinage. ” ( Bukhari XXVI 594)

Récit d’Abdullah ibn Masud :

“ - Messager d’Allah, quels actes rapprochent le plus du paradis ?
Il répondit :
- La prière à l’heure juste [...] la bonté envers les parents [...] le jihad pour la cause d’Allah. ” ( Muslim I 152)


Récit d’Abu Huraira : “ Le Prophète a dit :
- L’exemple du combattant dans la cause d’Allah - et Allah sait mieux que quiconque qui combat vraiment pour sa cause - est comme une personne qui jeûne et prie continuellement. Allah garantit qu’il admettra au paradis le combattant pour sa cause s’il est tué; autrement alors Il le renverra chez lui en sécurité avec des récompenses et un butin de guerre. ” (, Bukhari LII 46)

Récit d’Abu Musa :

“ Quelqu’un vint voir le Prophète et demanda :
- Un homme combat pour le butin, un autre pour la gloire, un troisième pour épater les autres. Lequel combat pour la cause d’Allah ?
Le Prophète a dit :
- Celui qui combat pour la parole d’Allah doit être supérieur, il combat pour la cause d’Allah. ” (Bukhari LII 65)

Récit d’Abu Huraira :

“ Le verset : "Vous (les musulmans) êtes le meilleur des peuples jamais créés dans l’humanité."signifie le meilleur des peuples pour les gens puisque vous les avez amenés enchaînés par le cou jusqu’à ce qu’ils se convertissent à l’islam. ” ( Bukhari LX 80)


Récit d’Abu Huraira :“ Le messager d’Allah a dit :
- J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. ” ( Muslim I 29)

Récit d’Anas ibn Malik : “ Le Prophète a dit :

- J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mahomet est son serviteur et son Prophète, qu’ils se tournent vers notre Qibla, qu’ils mangent ce que nous sacrifions et qu’ils prient comme nous. ” ( Dawud XIV 2635) :

Récit d’Abu Huraira : “ L’apôtre d’Allah a dit :
- Allah accueille deux hommes avec le sourire; l’un a tué l’autre et les deux entrent au paradis. L’un combat pour la cause d’Allah et est tué. Plus tard, l’autre est pardonné par Allah parce qu’il est mort en martyr pour la cause d’Allah. ” ( Bukhari LII 80)

Récit d’Abdullah ibn Abi Aufa : “ L’apôtre d’Allah a dit :
- Sache que le paradis est à l’ombre des épées. ” ( Bukhari LII 73)

Récit de Salim Abu an Nadr :

“ J’ai lu (dans une lettre) que l’apôtre d’Allah, dans une de ses expéditions contre les ennemis, attendait que le soleil ait décliné pour dire ensuite à son peuple :
- Ô peuple ! Ne souhaitez pas rencontrer l’ennemi, remettez votre sécurité en Allah mais quand vous êtes en face de l’ennemi, soyez patient et souvenez-vous que le Paradis est à l’ombre des sabres.
Il dit ensuite :
- Ô Allah, celui qui a révélé le livre saint, qui déplace les nuages et vainc les clans, apporte-leur la défaite et assure-nous la victoire sur eux. ” ( Bukhari LII 266l)

Recit de Zaid ibn Thabit : “ [Le Prophète a dit] :
- Ne sont pas égaux ceux des croyants qui s’assoient et ceux qui combattent pour la cause d’Allah. ” ( Bukhari LX 116)

Récit de Abu Huraira : “ Le Prophète a dit :
- Celui qui participe à la guerre sainte pour la cause d’Allah et si rien ne l’y oblige à part la croyance en Allah et en ses apôtres, sera récompensé par Allah par une récompense, un butin ou par l’entrée au paradis. [...] J’aurais aimé mourir en martyr au jihad pour la cause d’Allah puis retrouver la vie, puis à nouveau mourir en martyr et retrouver la vie puis mourir encore en martyr pour Sa cause. ” ( Bukhari II 35)

Récit d’Abu Saïd Khudri :

“ Un homme vint voir le Saint Prophète et dit :
- Qui est le meilleur des hommes ?
Il répondit :

- Celui qui combat sur le chemin d’Allah épuisant sa santé et risquant sa vie. ” ( Muslim XX 4652)

Récit de Sab ibn Jathlama :

“ Le Prophète d’Allah, quand on lui demandait si les femmes et les enfants des polythéistes pouvaient être tués pendant les raids nocturnes, dit :
- Ils en sont. ” ( Muslim XIX 4321)

Récit de !! : “ Le Prophète a dit :

"Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un kafir (infidèle)."» ( Boukhari 9-50 )

Je rajoute ici le hadith de 72 vierges qui attendent de martyr au Paradis


Récit d'Al-Miqdam b. Madikarib :

Le Messager de Dieu a dit :

"Le Martyr reçoit six bonnes choses de Dieu :
- il est pardonné au premier versement de son sang,
- séjour lui est donné au Paradis,
- il est préservé du châtiment dans la tombe,
- il est maintenu à l’abri de la plus grande terreur,
- il a placé sur sa tête la couronne de l’honneur un rubis qui est meilleur que le monde et ce qu’il contient,
- il est marié à soixante-douze femmes des servantes avec de grands yeux sombres et il est fait intercesseur pour soixante-dix de ses parents."» ( Mishkat al-Masabih, Vol. 1,814 )
Les viols autorisés et les mariages temporaires
Ibn Mouhairiz a rapporté: «J'entrai à la mosquée et à la vue de Abou Sa'id Al-Khoudri, je m'assis près de lui et je lui demandai au sujet de l'éjaculation en dehors de l'utérus? Il me répondit: «Nous quittâmes avec l'Envoyé d'Allah dans une expédition contre Bani Al-Moustaleq. Nous prîmes pour captives, des meilleures femmes des arabes. Comme nous désirions les femmes, et que d'une part nous sentions de la peine de notre état de célibat, de l'autre, nous désirions des rançons en échange des captives, nous nous décidâmes de les cohabiter en éjaculant en dehors de l'utérus. Alors, nous nous dîmes: «Pouvons nous faire cela, sans demander à l'Envoyé d'Allah vu qu'il se trouve parmi nous». Nous lui avons demandé,et il répondit: «II n'y a pas de mal à faire cela, mais, soyez sûrs que d'ici, le jour de la résurrection, tout être dont la vie aura été décrétée, ne manquera pas à l'existence».( hadith 1262 Al-Muwaṭṭa voir pdf en Français page 251 - voir aussi Sahih Bukhari Volume 9, hadith 7409 page 303 - pdf en anglais et en Arabe / Sahih Bukhari Volume 8, hadith 6603 page 319 - pdf en anglais et en Arabe / Volume 7, hadiths 5207, 5208,5209 & 5210 page 97 - pdf )


* Revendre les prises de guerre en esclavage
Autre hadith et traduction
-Nous étions partis avec l’envoyé d'Allah ( Mahomet ) pour l’expédition des Banu Mustaliq et avions pris des captives arabes. Nous désirions jouir des femmes, car le célibat nous pesait beaucoup . Mais nous voulions nous retirer avant l'éjaculation. Toutefois l'envoyé d'Allah étant avec nous, nous nous dîmes qu'il fallait le consulter avant d'agir ainsi. Nous le consultâmes donc et il nous répondit: Il n'y a aucun mal pour vous à agir ainsi, car, jusqu'au jour de la Résurrection, aucun être n'existera sans que Allah ait décidé son existence. (Bukhari 64/32, 1-2).



Abu Said al-Khudri a dit :

"L'Apôtre d'Allah envoya une expédition militaire vers Awtas à l'occasion de la bataille de Hunain. Elle y rencontra l'ennemi et le combattit. Après l'avoir maîtrisé et fait des prisonniers, les compagnons du Messager d'Allah étaient réticents à avoir des relations sexuelles avec les femmes captives, parce que leurs époux étaient polythéistes. Alors Allah envoya une révélation à cet égard : "Et toutes les femmes mariées [sont illicites], sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété (Coran 4.24)". Cela signifie que ces dernières sont licites, après avoir terminé leur période 'Idda, [pour être certain qu'elles ne sont pas enceintes].( Dawud 2.2150 )


Récit d’Abdullah :

“ Nous participions aux guerres saintes dirigées par le Prophète et nous n’avions pas de femmes avec nous. Alors nous avons dit au Prophète :
- Devons-nous nous castrer ?
Alors le Prophète nous a interdit de le faire et nous a permis d’épouser (temporairement) une femme en lui donnant un vêtement puis il dit :
- Ô vous qui croyez ! Ne rendez pas illicite ce qu’Allah a fait licite pour vous. ” ( Bukhari LX 139)
Confirmé par le Coran


Coran 4 28/24 : « (...) Licite est pour vous de rechercher [des épouses] en dehors de celles qui ont été énumérées, en usant de vos biens, en hommes concluant mariage avec une muhshana, non en fornicateurs. Celles des femmes que vous avez prises par mariage temporaire jusqu'à un terme fixé, donnez-leur leurs douaires comme imposition (farîda) ! Nul grief à vous faire à l'égard de ce sur quoi vous avez pris consentement mutuel, après [versement de]. l'imposition (farîda). Allah est omniscient et sage.»

Les juifs et les chrétiens


Récit d’Asma bint Abu Bakr :

“ Asma’ bint Abu Bakr raconte [à propos de son fils] :
C’était le premier enfant né à l’époque musulmane et les musulmans étaient très heureux de cette naissance parce qu’on leur avait dit que les juifs leur avaient jeté un sort et qu’ils n’auraient pas de descendance. ” (Bukhari LXVI 378)



Récit d’Abu Huraira :

“ Alors que nous étions à la mosquée, le Prophète vint et dit :
- Allons voir les juifs.
Nous sommes sortis et nous sommes allés à Bait ul Midras. Il leur dit :
- Si vous vous convertissez à l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possède des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient à Allah et à son apôtre. ” ( Bukhari LIII 392 et LXXXV 77)



Récit d’Abi Aiyub :

“ Une fois, le Prophète sortit après la tombée de la nuit, entendit une voix atroce et dit :
- Les juifs sont en train d’être punis dans leurs tombes. ” ( Bukhari XXIII 457 )


Récit d’Abi Aiyub :

“ Le messager d’Allah est sorti après le coucher du soleil, il a entendu un bruit et a dit :
- Ce sont les juifs qui sont tourmentés dans leurs tombes. ” (Muslim XL 6861 )



Récit d’Abu Huraira : “ Le messager d’Allah a dit :
- Ne saluez pas les juifs et les chrétiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les à passer sur la partie la plus étroite. ” ( Muslim XXVI 5389)



Récit d’Abu Huraira : “ Le messager d’Allah a dit :
- Un groupe des Banû Israël était perdu. Je ne sais pas ce qui leur est arrivé, mais je pense qu’ils se sont
transformés en rats. ” ( Muslim XLII 7135 et Bukhari LIV 524)



Récit d’Aisha et Abdullah ibn Abbas :

“ Quand l’apôtre d’Allah est parvenu au crépuscule de sa vie, il a mis son "Khamisa" sur son visage et quand il a eu chaud et la respiration difficile, il a dit :
- Qu’Allah maudisse les juifs et les chrétiens parce qu’ils ont construit des lieux de culte sur les tombes de leurs Prophètes. ” ( Bukhari VIII 427 , 4.56.660 , 2.23.414 & 472, 5.59.725 & 727, 7.72.706 et Muslim 4.1079-1082 )



Récit d’Ibn Shihab :“ L’apôtre d’Allah a dit :
- Chaque enfant est né dans la vraie foi mais ses parents l’ont converti au judaïsme, au christianisme ou au mazdéisme, comme un animal donne naissance à un animal parfait. ” ( Bukhari XXIII 440)



Récit d’Abu Huraira : “ Le Prophète a dit :
- Si seulement dix juifs avaient cru en moi, tous les juifs auraient cru en moi. ” ( Bukhari LVIII 277)



Récit d'Umar b. al-Khattib ( ami de Mahomet et deuxième calife de l'Islam ) :

Le messager d'Allah a dit :

'J'expulserais les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique et je ne laisserai y vivre que des musulmans. ( Muslim 19.4366 , voir également Bukhari 3.39.531, 4.53.380, Muslim 10.3763, 19.4367.)

Récit d’Abu Musa :

“ Le messager d’Allah a dit :
-Quand arrivera le jour de la résurrection, Allah fournira à chaque musulman un juif ou un chrétien et dira : "c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer." ” (Muslim 37.6665-6667)



Récit d’Abu Burda : “ L’apôtre d’Allah a dit :
- Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. ” (, Muslim XXXVII 6666)



Récit d’Abu Burda : “ Le messager d’Allah a dit :
- Il viendra des gens parmi les musulmans le jour de la résurrection avec des péchés aussi lourds qu’une montagne, Allah les pardonnera et il mettra à leur place les juifs et les chrétiens. ” (Muslim XXXVII 6668)



Récit d'Abu Huraira : Le messager d'Allah a dit:

La dernière heure (l'heure du jugement dernier) ne viendra pas avant que les musulmans combattent les juifs et les musulmans les tueront jusqu'à que les juifs se cachent derrière une pierre ou un arbre. La pierre et l'arbre diront ''Musulman, serviteur d'Allah, Il y a un juif derrière moi, vient le tuer'', mais l'arbre Gharqad ne dira rien car c'est l'arbre des juifs. ( Muslim 41.6985- 6984, 41.6981, voir également Bukhari 4.52.176-177, 4.56.791.)
Récit d’Abu Huraira : “ L’apôtre d’Allah a dit :
- Par celui qui tient mon âme entre ses mains, le fils de Marie descendra ( Jésus ) bientôt parmi vous (les musulmans) comme un chef juste et il brisera la croix, tuera le cochon et abolira la jizya. ” ( Bukhari XXXIV 425)
Les esclaves ( de Mahomet )



Coran 33.50 Ô Prophète ! Nous t´avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu´Allah t´a destinées

Récit de Zaid ibn Khalid :

“ Il pleuvait (à cause de la prière du Prophète pour la pluie) et le Prophète a dit :
- Certains de mes esclaves sont devenus incroyants en moi, et d’autres, croyants en moi. ” (Bukhari XCIII 594 voir aussi Bukhari XII 807 )

Récit d’Abu Huraira et Zaid ibn Khalid :

“ On demanda à l’apôtre d’Allah son avis sur le cas d’une jeune esclave, si elle était vierge et si elle avait commis un acte sexuel illicite.
Le Prophète dit :

- Si elle a commis un acte sexuel illégal, fouette-la, et si elle l’a refait, refouette-la, et si elle l’a refait une troisième fois, alors revends-la même en échange d’une corde. ” ( Bukhari 34:363)



Récit de Jabir bin 'Abdullah :

Un homme affranchit un esclave et il n'avait pas d'autres biens. Alors, le prophète annula l'affranchissement (il vendit l'esclave pour lui). No'aim bin Al-Nahham acheta l'esclave. ( Bukhari 3.41.598 voir également 3.34.351 et 3.41.588)


Récit de Kurib !! :

l'esclave affranchi de Ibn 'abbas, a dit que Maimuna bint Al-Harith (L'une des femmes du prophète) lui avait dit qu'elle avait affranchi une esclave sans demander la permission au prophète. Le jour où s'était son tour d'être avec le prophète, elle dit 'Sais tu, O apôtre d'Allah, que j'ai affranchi mon esclave ? Il dit 'Vraiment ?' Elle répondit 'Oui'. Il dit 'Tu aurais eu une récompense plus grande si tu avais donné ton esclave à l'un de tes oncles maternels'.( Bukhari 3.47.765 )

Récit d’Abu Musa al Ashari : “ L’apôtre d’Allah a dit :
- Si un homme croit en Jésus puis croit en moi, il aura une double récompense. Et si un esclave craint son seigneur et obéit à ses maîtres, il aura aussi une double récompense. ” (Bukhari LV 655)

Récit de Jarir : “ Le messager d’Allah a dit :- L’esclave qui fuit de chez son maître commet un acte d’infidélité aussi longtemps qu’il ne rentre pas chez lui. ” (Muslim I 129)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erreurs du Coran et mauvais exemples de Mohammed

Message  Yacoub le Sam 12 Nov - 15:08

Dans le Coran, le mot amour n’existe pas, l’amour du prochain non plus



Par Alain Franquignon

Agrégé de lettres, j’ai réalisé une étude sur les occurrences de mots dans le Coran. C’est un livre très clair… (mais là je vous livre en partie mes conclusions)

Le Coran est un livre ennuyeux et méchant

C’est un livre de combat, de guerre, et quelle caution, quelle cause serait plus digne d’être défendue que celle de son Dieu.

Je me suis demandé très tôt dans la lecture des « paroles du prophète » pourquoi ce livre n’était pas interdit au même titre que Mein Kampf de Hitler … Il n’en diffère guère que par le préchi-prêcha insipide qui enveloppe ses agressions verbales incessantes.

C’est probablement le plus mauvais livre que j’aie jamais lu, mauvais dans les deux sens du terme : ennuyeux et méchant.

Ennuyeux à cause des reprises incessantes des mêmes idées, répétées ad nauseam tout au long de toutes les sourates, sans exception, et méchant parce qu’il se dégage de cette lecture l’impression que l’homme qui a écrit ce livre n’était pas « bon », mais « méchant ». C’est du moins MA lecture du Coran.
Cette méchanceté se traduit le plus souvent sous la forme de la MENACE

Le Coran est un livre menaçant, et comme il vous menace, vous, pauvre lecteur, vous devez, pour vous affranchir de cette menace, devenir le sujet et non plus l’objet de la menace, et faire vôtre la parole menaçante, la reprendre à votre compte pour être du côté du menaçant, et non plus du menacé.

Mais c’est une conversion incomplète : en lisant le Coran, on est toujours sous la menace en même temps qu’on y met autrui. C’est pourquoi le Coran est un livre violent dans son essence même. L’auteur exerce une violence verbale continue (voire l’occurrence des mots) tout au long de chacune des sourates. Il nous apparaît comme un être épris de pouvoir, voulant à tout prix régner sur les autres, les dominer, les écraser, les châtier et les éliminer si besoin …
Extrême pauvreté du message

Par ailleurs, ce qui m’a frappé en lisant le Coran, c’est l’extrême pauvreté du message, pauvreté qui s’exprime par la répétition incessante de la même idée de soumission à Dieu, mais aussi par l’absence complète de deux choses fondamentales pour une religion : une morale universelle et une cosmologie.

Une morale universelle fondée sur la notion de Bien et du Mal qui seraient au-delà de l’islam lui-même et qui vaudrait pour tous les hommes (comme condamner le meurtre, le mensonge, le vol, le viol, parce qu’ils sont le Mal en soi). Or ces mauvaises actions ne sont pas du tout condamnées lorsqu’elles s’exercent sur l’autre, le non-musulman.
Une cosmologie. Pas de création du monde ni d’explication (mythologique bien sûr) sur la nature des choses, ni sur l’origine de la différence entre l’homme et la femme.
Pas d’éloge du travail ni de l’enrichissement par la multiplication des troupeaux ou par la culture des champs (comme on en trouve dans la bible, et dans l’antiquité grecque avec « les travaux et le jours » d’Hésiode », ou dans l’antiquité romaine avec les « Géorgiques » de Virgile). Par contre une Sourate sous-titrée « Le Butin ».
Ainsi le mot « travail » et ses dérivés n’apparaît qu’une demi-douzaine de fois, et toujours associé à l’idée que de pauvres gens (ou des esclaves) y sont contraints pour survivre

Les occurrences de mots sont-elles révélatrices, mais l’absence d’occurrence de mots l’est aussi.

La traduction du Coran disponible sur internet, et approuvée par la grande mosquée de Paris comporte 86721 mots.

Sur ce total, nous avons écartés tous les petits mots « outils » comme les articles, les prépositions, les verbes être et avoir, les pronoms, les conjonctions, etc. Ces mots outils forment un total de 28519 mots. Nous n’avons donc gardés comme mots signifiants que les noms, les verbes, les adjectifs et les adverbes significatifs. Au total 58562 mots « signifiants » qui transmettent le message du Coran.

Nous nous sommes donc attachés au domaine particulier qui concerne directement Allah et l’obéissance à ses commandements, domaine que l’on peut diviser en 4 sous-domaines :

Vérité/mensonge (vraie religion, mensonges des autres religions, croyances, incroyance, etc …) : 2858 mots
Récompense/punition (Allah doit être craint car il récompense les croyants, et punit les non-croyants) : 2721 mots
Obéissance (avertissements, interdictions, prosternation, autorités …) : 918 mots
Dieu (prophète, fidèles, infidèles, saints, menteurs, mécréants …) : 5800 mots

Total de cet ensemble : 12297 mots, sur 58562, …. Soit 21% des mots du Coran.

Et sur les 58562 mots, le mot « amour » n’apparaît que 10 fois, et encore :

3 fois pour parler de l’amour d’Allah pour ses fidèles,
2 fois s’agissant de l’amour des fidèles pour Allah,
4 fois pour parler de l’amour des richesses,
mais une seule fois pour désigner l’amour d’une femme pour un homme,
et jamais pour évoquer de l’amour de l’homme envers son prochain.
Le mot « aimer », conjugué, apparaît 53 fois, presque exclusivement pour dire qu’Allah aime les croyants, les justes, les fidèles, les pieux, ceux qui lui font confiance.
Sinon il est employé dans le sens de « souhaiter » ou « apprécier » : ex: « …les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge » (S 5, V 41), « les mécréants aimeraient vous voir négliger vos armes … » (S 5, V 102) etc.

Voilà le score accablant du Coran : nous asséner, ad nauseam, que nous devons obéir à Dieu, être de vrais croyants, nous tenir loin du mensonge des autres religions, sous peine de « châtiment douloureux ».

Un cinquième des mots d’un livre de 1000 pages répètent sans cesse cette même idée.

Pourquoi une telle répétition ? A-t-on besoin d’être autant averti, menacé ? Ne s’agirait-il pas de la déclinaison d’un slogan ? Pour le Coran, ça serait « si on vous menace régulièrement, vous finirez par y croire ». La répétition tient lieu d’argumentation.
Le Coran n’explique pas, il affirme

L’essentiel de son message est de faire peser sur vous la domination de Dieu, un Dieu que vous devez craindre et faire craindre. Mais son châtiment est pour les vivants, dans ce monde. L’homme de guerre Mahomet reste un homme de guerre …

Il y a bien sûr mille autres choses à dire sur le Coran, comme par exemple la légende de Joseph et de ses frères, si bien racontée dans la Bible, et qui devient un charabia incompréhensible dans le Coran, mais nous avons voulu mettre l’accent sur quelque chose que je n’avais pas entendu ni lu (même dans le livre d’Ibn Warraq) : sa dimension ennuyeuse et menaçante, qui vont de pair.

P.S. : Avec plusieurs amis, qui n’avaient pas lu le Coran, j’ai parié qu’ils pouvaient ouvrir 3 fois le Coran à n’importe quelle page (version papier), et qu’on y trouve au moins une fois sur la page de gauche ou sur celle de droite une variante de la phrase suivante « Dieu le miséricordieux vous réserve un châtiment douloureux si vous n’obéissez pas à ses commandements » …. J’ai toujours gagné.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum