République islamique d'Iran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

République islamique d'Iran

Message  Yacoub le Lun 30 Mai - 17:10

5 prisonniers en Iran attendent d'être aveuglés et rendus sourds avec de l'acide
 


CNRI - Au moins cinq prisonniers dans la tristement célèbre prison iranienne de Gohardacht (Rajai-Shahr) à Karaj sont en attente de l'application de leur peine qui est de les rendre aveugles ou sourds avec de l'acide en vertu du droit intégriste du régime iranien de rétribution (qisas).

Selon les rapports de l'intérieur de la prison, à quelque 40 kilomètres de la capitale iranienne Téhéran, le pouvoir judiciaire du régime iranien fait pression pour que ces peines soient appliquées rapidement ; mais les médecins de la prison ont jusqu'ici refusé d'exécuter les procédures draconiennes.

Mojtaba Saheli (Yasaveli), 31 ans, dont l'oeil gauche a déjà été aveuglé par le régime, a récemment été informé par les responsables de la prison qu'il doit être aveuglé de l'œil droit avec de l'acide.

Le 3 mars 2015, il avait été aveuglé du côté droit avec de l'acide dans la prison de Gohardacht en présence du vice-procureur du régime de Téhéran, Mohammad Shahriari, et des responsables de la prison après que la peine draconienne a été confirmée par la Cour suprême du régime.

Le 3 août 2009, il aurait aveuglé un pilote à Qom, au sud de Téhéran, avec de l'acide. La cour du régime à Qom a condamné M. Saheli à être totalement aveuglé avec de l'acide afin de payer pour son crime ainsi qu'à une peine de prison de 10 ans dans le cadre de la loi inhumaine du régime de rétribution (qisas).

M. Saheli est actuellement emprisonné dans le secteur 2 du hall 4 de la prison de Gohardacht. On lui avait conseillé de payer le prix du sang pour éviter l'aveuglement de son œil droit.

Selon un rapport, M. Saheli a récemment demandé des nouvelles au bureau d'implémentations de la prison au sujet de sa peine et a été informé que l'ordre d'application de celle-ci avait été reçu, mais jusqu'à présent, aucun médecin n'avait été disposé à rompre son serment pour l’appliquer.

Il a en outre été informé que le système judiciaire du régime insiste pour que la peine soit appliquée et que, à tout moment, un des médecins peut décider de mettre de côté son serment et exécuter la sentence aveuglante.

Cinq prisonniers attendent actuellement qu'on leur administre de l'acide sur les yeux ou les oreilles. Ils sont :

• Mojtaba Saheli (Yasaveli), 31 ans, dont l'oeil gauche a déjà été aveuglé, et qui est en attente d'être aveuglé de l'œil droit.

• Fatollah Khojasteh, condamné à être aveugle d'un œil et fait sourd d'une oreille à l'acide.

• Un prisonnier sans nom, condamné à être aveuglé des deux yeux avec de l'acide.

• Un prisonnier sans nom, condamné à être aveuglé d'un œil et fait sourd d'une oreille à l'acide.

• Un prisonnier sans nom, condamné à être aveugle d'un oeil avec de l'acide.

Le Dr Sanabargh Zahedi, président de la Commission judiciaire du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré : « La loi inhumaine de représailles (qisas) a été mise en place contre le peuple iranien pendant ces 37 dernières années. Ces peines remontent à l'époque médiévale et montrent la nature réactionnaire du régime des mollahs. Ces punitions inhumaines sont des violations manifestes de tous les principes et normes d'un système judiciaire moderne, la Déclaration universelle des droits de l'homme et de tous les engagements civils et politiques. Ces punitions constituent sans aucun doute une forme sauvage de torture et doivent être condamnées par toute personne qui recherche la liberté. Les membres de la Résistance iranienne et du CNRI ont condamné la loi du régime de qisas depuis 1980 pour être inhumaine. »

Il a ajouté : « Selon la logique du Coran et de l'islam démocratique moderne, le premier principe qui applique le Code pénal est le dynamisme. Ainsi, la disposition pénale islamique doit être interprétée dans le contexte des conditions sociales et économiques et le progrès scientifique. Le régime des mollahs est à des années-lumière de cette logique, et en tant que telles, il est clair qu'il n'y a aucune possibilité de réforme au sein de ce régime. »

Amnesty International a condamné le régime iranien dans un communiqué le 5 mars 2015 pour avoir aveuglé l'œil gauche de M. Saheli deux jours plus tôt.

Raha Bahreini, chercheur pour Amnesty International en Iran, a déclaré : « Punir quelqu'un en l'aveuglant délibérément est un acte indicible, cruel et choquant. »

« Cette punition expose la brutalité totale du système judiciaire iranien et souligne le mépris choquant des autorités iraniennes pour l'humanité. Infliger des punitions de rétribution cruelles et inhumaines, ce n'est pas la justice. L'aveuglement, comme la lapidation, l'amputation et la flagellation, est une forme de châtiment corporel interdite par le droit international. De telles sanctions ne devraient pas être effectuées, peu importe les circonstances. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum