Tamerlan un héros de l'islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tamerlan un héros de l'islam

Message  Yacoub le Mer 29 Juin - 20:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Chacun se souvient des attentats de Boston, perpétrés le 15 avril 2013 par deux islamistes dont un certain Tamerlan Tsarnaev. L’aîné des deux frères Tsarnaev, mort à 25 ans dans un échange de tirs avec la police quatre jours après les attentats, portait un prénom chargé d’une très lourde histoire. En effet, Tamerlan fut le nom d’un des plus sanguinaires et barbares chefs musulmans que le monde ait porté, et il en a pourtant porté de très nombreux, à commencer par Mahomet lui-même, prophète d’Allah sur terre.

Le terroriste de Boston était-il prédestiné dans son acte barbare ? On est en droit de le croire, vu les antécédents de ce fameux Tamerlan, qui est pourtant inconnu de la plupart des Occidentaux. Il faut dire qu’il vécut dans des temps pour le moins reculés, au 14ème siècle, dans des terres non moins reculées, en Ouzbekistan. Sa vie ne fut quasiment que massacres, pillages et viols, à un degré jusque là quasiment inconnu. A côté de Tamerlan, Attila et Alexandre le Grand passent presque pour de gentils conquérants, jugez plutôt : “Devenu émir de Transoxiane, Tamerlan se révèle un redoutable chef de guerre, bâtissant un immense empire reposant sur la puissance militaire et sur la terreur. Les historiens parlent souvent de « catastrophe timouride » tant ses destructions et massacres ont été spectaculaires (on estime que ses campagnes militaires causèrent la mort d’environ 17 millions de personnes, soit environ 5 % de la population mondiale de l’époque[1]“

Première objection : Tamerlan était-il bien musulman, et tuait-il au nom de Dieu ?
Oui, il était bel et bien musulman et tuait au nom d’Allah : “Son père, Taragay, était à la tête des tribus Barlas. Il était l’arrière-petit-fils de Karachar Noyan et se distingua parmi les autres membres de son clan comme étant le premier à se convertir à l’islam. Taragay aurait pu assumer les hauts rangs militaires qui lui étaient dus par héritage, mais comme son père Burkul, il préféra se consacrer à ses études.Sous la gouverne paternelle, l’éducation du jeune Tamerlan faisait de lui à la fois un adepte des exercices virils en extérieur et un lecteur attentif du Coran. À cette période, si on peut se fier à ses Mémoires (Malfu’at), il était d’une nature tendre et sympathique.[2]»

Et pour compléter cela : « Sa personnalité reste mystérieuse. Pour expliquer la cause ininterrompue de ses victoires, Tamerlan l’attribuait publiquement à Dieu: “Dieu donne la victoire à celui qu’il a choisi pour faire triompher sa justice”.[3] »
Autre objection : était-il si barbare que cela ?
Les exemples ne manquent hélas pas, car l’on estime à 17 millions au minimum (voir plus haut), et jusqu’à 40 millions de personnes le nombre de ses victimes. Pas mal, pour un seul homme, vous avouerez ! Et il n’oubliait pas la manière : « Fidèle à son habitude il massacra une grande partie de la population (A Bagdad il fit ériger une pyramide de 60 000 têtes) avant de repartir. Mais ce coup-ci, sans doute gagné par la beauté étrange des murailles gelées, il décida de placer les cadavres de 7 000 victimes à l’intérieur de la glace.[4] »

Autre exemple : « Chaque prise de ville s’accompagne d’un pillage en règle et du massacre de la population. En 1387, après la prise d’Ispahan, toutes les têtes coupées forment autour des ruines de la ville trente-huit tours de deux mille têtes chacune.[5] »
Encore quelques exemples : « Suite de la campagne dans le royaume mozafféride dont le prince est Zaïn el-Abidin. Prise de Hamadan. Massacre à Ispahan : 45 tours de 1000 à 2000 têtes sont érigées. […]100 000 prisonniers trop “encombrants” sont massacrés avant le siège de Delhi. […]Prise de Sivas ville ottomane (4000 Arméniens sont enterrés vivants, les femmes attachées derrière des chevaux, les enfants piétinés par la cavalerie) […]Bagdad est prise à nouveau (massacre, 90 000 têtes forment 120 pyramides). »[6]

Cet exemple et beaucoup d’autres sont à retrouver dans le Livre noir de l’islam, qui est paru il y a quelques mois dans un silence médiatique assourdissant, comme d’habitude.


[1] « The Rehabilitation Of Tamerlane », Chicago Tribune, 17 January 1999

[2] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[3] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[4] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[5] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[6] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1120
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum