Islam, selon...

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 17:52

Rappel du premier message :

Islam


Selon le Coran, les femmes doivent être frappées, battues ou corrigées, c'est au choix

S'il est un verset du Coran qui mérite d'être connu, c'est celui de la sourate des femmes où le "divin" texte exhorte le mari à frapper sa femme. Frapper sa femme, à moins qu'il ne s'agisse de la battre ou, dans la traduction plus pudique de Jacques Berque, de la corriger. Quant à celle de Si Hamza Boubakeur, sévir contre elles suffit, sans en préciser le moyen. Les nuances entre les traductions sont minimes et s'accordent toutes dans la légitimation du châtiment corporel de l'épouse. Texte barbare écrit à une époque où les musulmans se signalaient essentiellement par leur habileté à porter les armes, le Coran sert la domination masculine en alimentant la fable d'une infériorité féminine décidée définitivement lors du péché originel, une tare communément admise, et requise, par les trois monothéismes pour leur propre survie. 

Quand leur sont présentés les versets les plus haineux du "saint livre", les croyants rétorquent systématiquement et avec suffisance, fort de s'imaginer les seuls instruits en pseudo-sciences islamiques, que la traduction est mauvaise, que l'infidèle n'a pas compris, que le propos coranique est déformé et autres fariboles qui ne font que refuser, et la précipitent par la même occasion, l'évolution lente, mais inéluctable, de la société vers moins d'emprise du religieux, de son autoritarisme et de ses superstitions. 

Afin de couper court à cette argumentation simpliste ("le texte n'est pas mauvais, c'est ta lecture infidèle qui l'est"), neuf traductions de ce verset de la sourate 4 ont été examinées. Comme la numérotation peut varier, le verset apparaît au numéro 34 dans la plupart des éditions alors qu'il est noté au numéro 38 dans celle de Kasimirski et que Blachère indique les deux correspondances 38/34. 

Et le résultat est à couper le souffle : selon la traduction, le sort réservé aux femmes par la grandeur spirituelle de l'islam est d'être battues, frappées ou corrigées. Sachant que, d'après les légendes musulmanes, le Coran est incréé (pas d'auteur humain ni de date ou de lieu de confection ce qui résout astucieusement les nombreux écueils propres à l'élaboration de tout texte historique) et qu'il constitue la copie parfaite du "Livre conservé au ciel", la simple existence de ce verset brutal et misogyne suffit à rejeter l'ensemble du livre. Et l'islamophobie devient alors une attitude saine et naturelle. 

Les traductions du verset 34/38 de la sourate 4 : 

Mouhammad Hamidullah 

"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !" 


Jacques Berque, Albin Michel, 1995 

"34. Les hommes assument les femmes à raison de ce dont Dieu les avantage sur elles et de ce dont ils font dépense sur leurs propres biens. Réciproquement, les bonnes épouses sont dévotieuses et gardent dans l'absence ce que Dieu sauvegarde. Celles de qui vous craignez l'insoumission, faites-leur la morale, désertez leur couche, corrigez-les. Mais une fois ramenées à l'obéissance, ne leur cherchez pas prétexte. Dieu est Auguste et Grand." 


Kasimirski, GF-Flammarion, 1970 

"38. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises ; elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand." 


André Chouraqui 

"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, du fait qu’Allah fait grâce à certains plus qu’à d’autres, et du fait qu’ils dépensent leurs biens. Les vertueuses adorent, et gardent le mystère de ce qu’Allah garde. Admonestez celles dont vous craignez la rébellion, reléguez-les dans des dortoirs, battez-les. Si elles vous obéissent, ne cherchez pas contre elles de querelle. Voici, Allah, le Sublime, le Grand." 


Si Hamza Boubakeur, ancien recteur de l'Institut musulman de la mosquée de Paris, Maisonneuve et Larose, 1995 

"34. Les hommes ont autorité sur les femmes en raison [des qualités] par lesquelles Dieu vous a élevés les uns au-dessus des autres et en raison des dépenses qu'ils prélèvent sur leurs biens [au profit de leurs femmes]. Les [femmes] vertueuses sont sobres et maintiennent intact en l'absence de leur mari ce que Dieu a prescrit de conserver [ainsi]. Exhortez celles dont vous redoutez l'insubordination. Reléguez-les dans des lits à part et sévissez contre elles. Si elles vous obéissent, ne leur cherchez plus querelle. En vérité Dieu est très haut et très grand." 

C'est fort judicieusement, mais aussi plus sûrement pour mieux convaincre de sa candeur, que Si Hamza Boubakeur note dans son commentaire du verset 34 que le judaïsme et le christianisme enseignent eux aussi la supériorité de l'homme sur la femme, sans toutefois aller jusqu'aux coups. Mais on ne pourra qu'esquisser un sourire de compassion envers le père de Dalil Boubakeur lorsqu'il en appelle à la Tradition pour expliquer que l'islam, contrairement à ce que professe le Coran, déconseillerait en fait de battre les femmes... 


Régis Blachère, Maisonneuve et Larose, 1999 

"38/34. Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu'Allah a préféré certains d'entre vous à certains autres, et du fait que [les hommes] font dépense, sur leurs biens [, en faveur de leurs femmes]. Les [femmes] vertueuses font oraison (qânit) et protègent ce qui doit l'être (?), du fait de ce qu'Allah consigne (?). Celles dont vous craignez l'indocilité, admonestez-les ! reléguez-les dans les lieux où elles couchent ! frappez-les ! Si elles vous obéissent, ne cherchez plus contre elles de voie [de contrainte] ! Allah est auguste et grand." 


Jean Grosjean, Éditions Philippe Lebeau, 1988 

"34. Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des préférences de Dieu et à cause des dépenses des hommes. Les vertueuses sont dociles, elles protègent ce qui doit l'être selon la consigne de Dieu. Celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, reléguez-les dans leur chambre, frappez-les, mais si elles vous écoutent ne les querellez plus, car Dieu est sublime et grand." 


René R. Khawam, Maisonneuve et Larose, 1990 

"34. Les hommes ont le pas sur leurs femmes, à cause de la préférence que Dieu a manifestée pour les uns sur les autres, à cause de ce que dépensent les hommes pour la subsistance des femmes. Les femmes Justes sont assidues aux offices de prières, gardant au sujet de l'Invisible le secret que Dieu a gardé. Celles dont vous craignez la rébellion, exhortez-les, reléguez-les dans les chambres où elles couchent, frappez-les. Si elles vous obéissent, ne cherchez contre elles aucune voie de coercition. Dieu s'est montré Elevé et Grand." 


D. Masson, Gallimard, 1967 : 

"34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu'il font pour assurer leur entretien. Les femmes vertueuses sont pieuses : elles préservent dans le secret ce que Dieu préserve. Admonestez celles dont vous craignez l'infidélité ; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle, si elles vous obéissent. Dieu est élevé et grand." 

D. Masson est en fait Denise Masson mais, pudeur émouvante de l'islam, nulle part le prénom, et donc le sexe, de la traductrice n'est mentionné dans la traduction éditée chez Gallimard en 1967 dans la collection La Pléiade. Ni la préface de Jean Grosjean, dont le prénom n'est pas occulté, ni l'introduction, les notes et la bibliographie de "D." Masson ne comportent le prénom de la traductrice. Ce travail ayant reçu l'imprimatur de l'Université d'Al Azhar au Caire, avouer qu'une femme ait pu exceller dans l'art de la traduction du Coran était insupportable aux fanatiques. 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:22

Top 10 des Hadiths Authentiques les plus… décalés !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les fondements de l’Islam, pour les sunnites que nous sommes, se basent essentiellement sur les textes canoniques ; c’est-à-dire le Coran – la parole de Dieu – et la Sunna, inspirée principalement des Hadiths Prophétiques et de Sirat Arrassoul (La Biographie du Prophète).
Ce qu’il faut savoir avant de commencer, c’est que les Hadiths sont classifiés en « sahîh » (authentique) et dha’îf (faible), en fonction de la crédibilité de leurs sources respectives qu’on appelle « l’îsnad », et qui donne :  untel à dit à untel qui l’a dit à un autre, qui l’a répété à un autre et ainsi de suite, jusqu’à l’auteur… Nos Oulémas (Savants. sic. ) ont appelé cela un Hadith, bien que les psychosociologues modernes auraient appelé cela une rumeur !
Alors plus on s’approfondit dans les Hadiths, plus on découvre des textes qui justifient le comportement de certains salafistes radicaux, ou de certains sexistes fiers de l’être !
J’ai choisi ici quelques Hadiths jugés Authentiques, par la communauté des Oûlémas Sunnites, je vous laisse imaginer ce qu’on pourrait trouver d’autres comme bizarreries dans les Hadiths Faibles…
Bien que le titre de l’article puisse paraitre vendeur, l’objectif de ce billet n’est pas de porter préjudice à notre religion, ni de porter atteinte à l’image du Prophète (pssl), mais bien de ramener toute personne à reconsidérer l’importance des hadiths dans notre vie religieuse, et à se questionner sur l’authenticité de tous ces hadiths, mais aussi et surtout, d’avoir des réponses convaincantes que personne dans la mosquée, n’a pues me donner jusque là.
Le lien vers l’original figure dans chaque hadith.

10 – Un Prophète qui a le droit d’égorger mais pas de faire des clins d’œil … 
A la sortie d « Ibn Abi Sarh » de sa réunion avec le Prophète, ce dernier se demande pourquoi personne de ses compagnons n’a égorgé Abdullah Ibn Abi Sarh, alors on lui a dit qu’ils attendaient un clin d’œil de sa part. Le Prophète a repondu « Ce n’est pas bon pour un prophète de faire des clins d’œil »
Sahih Boukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&TOCID=1630&BookID=28&PID=3795

9 – Une Urine Magique ! 
« le Messager de Dieu s’est levé une nuit et s’est isolé dans un coin de la maison pour uriner dans un bol. Je me suis levé pendant la nuit et j’ai eu soif, j’ai alors bu ce qu’il y avait dans le bol sans savoir ce que c’était. Le matin, le Prophète a dit : « Ô Oumm ‘Ayman ! Jette ce qu’il y a dans le bol ». J’ai répondu : « par Dieu, j’ai bu ce qu’il y avait dedans ! » Le Messager de Dieu s’est mis à rire jusqu’à faire apparaitre ses dents, puis il a dit : « tu n’auras plus jamais mal au ventre après ça ! »
Sahihayn: http://library.islamweb.net/newlibrary/display_book.php?bk_no=74&ID=2979&idfrom=6834&idto=6835&bookid=74&startno=0

8 – Cracher 3 fois à gauche pour éloigner le Sheitan.
Pour se débarrasser de Satan pendant les prières, le Prophète suggère de cracher 3 fois à gauche, et ainsi plus aucun diable ne viendra vous hanter lorsque vous faites votre prière
Sahih Boukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=25&PID=4155

7 – Un peuple gouverné par une femme ne pourra jamais réussir.
Tout est dit, reste à verifier ici :

Sahih Boukhari
 : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=6794


6 – Omar inspire Dieu.
Omar se dit être l’auteur de trois Versets dans le Coran, validé par Dieu !
La Prière en direction de la Mecque, le Voile pour les femmes, et la répudiation des Femmes du Prophète  sont des conseils qu’Omar auraient donnés à Mahomet selon Sahih al Boukhari. Ces conseils se retrouvent mots pour mots dans le Coran
Boukhari : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

5 – La Majorité des habitants de l’enfer sont des Femmes …
En raison de leurs injustices envers leurs maris. Dans ce même Hadith, le Prophète justifie l’infériorité de la Femme, en matière de religion et en matière d’intelligence, en voici la traduction :
Le Messager de Dieu est sorti à al-Mousalla pour la prière d’al-Fitr. Il est passé devant des femmes et a dit : « Ô Femmes ! Faites l’aumône car j’ai vu que la majorité des habitants de l’enfer était des femmes ! » Elles ont demandé : « pourquoi, Ô Messager de Dieu ? » Il a répondu : « vous jurez fréquemment et vous êtes injustes envers vos maris. Je n’ai jamais rien vu de plus déficient en intelligence et en religion que vous. Un homme sensible et sensé pourrait être égaré par quelques-unes d’entre vous ». Elles ont dit : « qu’y a-t-il de déficient dans notre religion et notre intelligence, Ô Messager de Dieu ? » Il a répondu : « le témoignage d’une femme n’est-il pas équivalent à la moitié de celui d’un homme ? » Elles ont dit : « si ». Il a dit : « cela est son manque d’intelligence. N’est-il pas vrai que pendant ses menstruations, une femme ne peut ni prier ni jeûner ? » Elles ont répondu : « oui ». Il a dit : « cela est l’insuffisance en religion ».
Sahih Boukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=300

4 – Où s’en va le soleil quand il se couche ?
Au moment du coucher du soleil, le Prophète m’a demandé : « sais-tu où va le soleil quand il se couche ? » J’ai répondu : « Dieu et son Messager le savent mieux ». Il a dit : « il va se prosterner sous le trône et demande la permission de se lever à nouveau, et cela lui ait accordé. Il arrivera un moment où lorsqu’il sera sur le point de se prosterner, cela ne sera pas accepté, il demandera alors de poursuivre sa course mais on ne l’autorisera pas, il lui sera ordonné de retourner en arrière vers où il est venu, et donc il se lèvera à l’Ouest.

Sahih Boukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=3031
Le seul problème c’est que nous savons aujourd’hui, que ce n’est pas le soleil qui tourne autour de la Terre, mais bien le contraire !

3 – Le Prophète commandite l’assassinat d’un poète.
Après avoir entendu des vers qu’il n’a pas appréciés, le prophète demanda la tête de Ka’ab… Une fois la tête de Ka’ab à ses pieds, Mahomet fit la prière pour remercier Dieu. Il faut dire qu’ici, le Prophète n’est pas un adepte de la Liberté d’Expression …

Sahih Al Boukhari :  http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=3817

2 – Mahomet annonce que la révélation divine (al wahî) vient quand il est habillé avec les vêtements de Aïcha…
« La révélation ne me vient jamais lorsque je suis habillé en femme, sauf quand je porte les vêtements d’Aicha »
Al Boukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=2445

1 – Mahomet en flagrant délit d’adultère
Alors que Hafsa rentre chez elle, elle trouve le prophète dans son propre lit avec une de ses esclaves « Maria La Copte » ( Il fallait creuser pour tomber sur cette version du Hadith) Elle lui aurait dit : « Oh Prophète de Dieu, dans ma maison, dans mon lit, et pendant mon jour !»
Cette histoire est authentifiée par Ibn Dawud et Al Tabari lui-même !
Ibn Dawud : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Al Tabari : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Faut il continuer à croire aveuglement tout ce qui est écrit dans les Sahih de Boukhari, de l’Imam Moslem et compagnie, où est il venu le jour de réactualiser notre religion ?
/ Poster un commentaire   
Le Prophète (psl) était-il réellement illettré ?

Publié le août 19, 2013 par confessiondunmusulman 

Depuis ma tendre enfance, on m’a expliqué que le miracle principal du Coran, résidait dans sa poésie ! Son style littéraire laissait sans voix, les poètes arabes de l’époque, les incitant ainsi à embrasser la religion de Mahomet, ou le sabre de ses compagnons !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Hélas, la splendeur rédactionnelle du Coran n’a de l’effet que sur les arabophones ! Et le francophone que je suis a appris à rechercher d’autres miracles dans ce livre, loin de  la poésie arabe. C’est aussi le cas des premiers musulmans de Perse, d’Afrique ou d’Asie qui ont partagé le même avis que moi, dans le passé.
A mon humble avis, une religion aussi universelle ne devrait pas se contenter de miracles aussi régionaux.
Ce miracle littéraire est d’autant plus miraculeux, quand le transmetteur du message d’Allah n’est autre qu’un illettré/analphabète…
Le prophète Mahomet (psl) est considéré de nos jours par la plupart des musulmans comme étant illettré/analphabète lors de la révélation coranique qui lui a été faite par l’Archange Gabriel.
Les Oulémas ont appuyé l’illettrisme de Mahomet en se basant sur les versets 157 et 158 de la Sourate « Al ARAF » (7) qui annoncent « al nabi al’ommi » qu’on pourrait traduire littéralement par « le prophète illettré/analphabète ».

Cette thèse se retrouve ainsi renforcée par « Sa7i7 Boukhari » – l’un des plus solides recueils de Hadiths authentiques chez les sunnites rassemblé parl’imam Mohamed Boukhari – et qui raconte l’action de la Révélation faite à Mahomet par Gabriel comme suit :
(…)  L’ange se présenta à lui et lui demanda de lire. Il répondit : « je ne sais pas lire ». « Sur ce, dit le Prophète, l’ange m’attrapa et m’étreignit si fort que j’étais à bout de force, puis il me lâcha en disant : « lis ! ». « Je ne sais pas lire » ai-je répliqué. Il m’étreignit alors une seconde fois jusqu’à presque m’étouffer puis il me lâcha et dit : « lis ! ». « Je ne sais pas lire », rétorquai-je. Il m’étreignit une troisième fois puis il me relâcha et dit : « lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble » (96.1-3).[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
source.

Malgré le nombre de fois où j’ai entendu ce Hadith, je n’ai jamais pris la peine de l’analyser de fond en comble, et c’est seulement en le racontant à mon fils qu’une question que je ne m’étais jamais posée auparavant, est venue se faire une place parmi toutes les autres, qui s’impatientaient déjà.  Là voici :
« Qu’a donné Gabriel à lire au Prophète, pour que ce dernier lui dise qu’il ne sait pas lire ? »
Quand ces quelques mots furent proférés par la bouche innocente de mon fils, j’ai eu l’air aussi stupide qu’un écolier au tableau qui n’avait pas révisé sa leçon. Je ne voulais pas paraître inculte devant l’être pour qui je sers d’exemple, alors en me ressaisissant du choc, je lui ai répondu : « Rien ».

Mon fils, pas très convaincu de la réponse, me fixa brièvement, avant de replonger dans ses Legos… l’air de me dire « vas révisez ta leçon, on en parlera ensuite ».
Dans ce bref silence qui s’était installé, je venais de me rendre compte que le Hadith que j’écoutais depuis des décennies, manquait d’éléments ! Quel document l’Archange Gabriel a-t-il présenté à Mahomet (psl) pour que celui-ci peine à le lire et lui admette ainsi son illettrisme ? Il est clair que ce n’était pas le Coran, puisque la révélation coranique se faisait verbalement, Mahomet (psl) la récitait ensuite à ses scribes afin qu’ils en prennent note.

J’ai été tout autant choqué d’apprendre que l’Imam de la mosquée où je priais n’en savait pas plus que moi sur la question. Pour lui :
–  » Il n’est question d’aucun document en particulier. Gabriel demanda à Mahomet (psl) de lire, ce dernier lui affirma son handicap. Après insistance Gabriel lui révéla les premiers versets du coran : « lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble » (96.1-3). Point !  »
– « Oui mais Cheikh,s’il n’y avait pas de document à lire, la question du Prophète aurait du être « qu’est ce que je lirai ? » non ? » lui dis je avec insistance.
– Toute autre question serait beaucoup trop difficile à assimiler pour le petit cerveau d’humain que nous possédons, me dit l’Imam, avant de regagner son bureau de la Mosquée.
Mais heureusement que Google est là !

Il faut trifouiller patiemment la toile du net pour trouver une réponse sunnite à cette question, et c’est ainsi que je suis tombé sur le livre « Sirrat Arrassoul » ( la Biographie du Prophète ) de Ibn Is’haq, l’un des tous premiers historiens de l’Islam, qui dressa le portrait  du Prophète ( au seconde degré), pour lire le Hadith suivant :
Pendant que je dormais, Jibrîl vint à moi. Il m’a dit : « lis ! » Je lui dis : « qu’est-ce que je lirai ? » Il me pressa avec l’écrit si fortement que je pensais que c’était la mort ; puis il me libéra  et dit : « lis ! » Je demande : « qu’est-ce que je lirai ? » Il me pressa avec l’écrit pour la troisième fois si fortement que je pensais que c’était la mort et il me dit : « lis ! » Je dis : « qu’est-ce que je vais lire donc ? » Je dis cela seulement pour me débarrasser de lui, de peur qu’il me fasse la même chose encore. Il dit : « lis, au nom de ton Seigneur qui créa ! Qui créa l’homme d’une adhérence. Lis, ton Seigneur étant le très Généreux qui enseigne par le calame et enseigne à l’homme ce qu’il ignorait » (96. 1-3). L’Envoyé d’Allah dit : « je les lus ».
Source. 
« Iqra » (lire) ici obtient une toute autre définition… « Iqra » – qui partage la même racine que « Qoran » – voulait dire « Prêcher » , et Gabriel demandait donc à Mahomet de « Prêcher la parole de Dieu ». En tout cas, c’est ce qu’annonce l’orientaliste Luxenberg, dans  son ouvrage« The Syro-Aramaic Reading of The Koran » à la page 70. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ici l’histoire de la révélation coranique acquiert plus de sens, puisque le Prophète lui-même, se questionne sur ce qu’il devrait lire. Dans ce Hadith que je juge plus authentique car plus adapté à la réalité, le prophète n’admet en rien son illettrisme, loin de là… il demande à l’Archange ce qu’il est censé lire. Ainsi l’illettrisme de Mahomet n’est plus mis en valeur dans cette version du Hadith de Ibn Is’haq.

Tout compte fait, le Prophète était-il réellement illettré ?
Ceux qui ont lu le coran, justifieront cette analphabétisme prophétique par les versets 157 et 158 de la sourate 7qui disent clairement « Al nabbi al oummi ». (Le Prophète Illettré)
Hélas, l’adjectif « oummi/ommiyoun » est présent dans 6 versets du Coran pour décrire le peuple arabe de « oummiyoun »  (2/78, 3/20, 3/75, 62/2-3, 7/157,158).
Si pour la définition du mot « Iqra » a évolué en 1400 ans, se pourrait il que ce soit aussi le cas du mot « Oummi »… Alors qui étaient vraiment « Al Oummiyoun » :
– Selon Ibn Kathir( un grand historien reconnu par la communauté sunnite) :
« Moujâhid a dit : les oummiyyin, décrits par Dieu, ne comprennent pas les livres que Dieu a révélés à Moïse, mais ils forgent des mensonges et des falsifications ».source. 
– Selon Ibn Abbas :

Les oummiyyoun sont des gens qui ne déclarent véridique aucun apôtre envoyé par Dieu, ni aucun livre révélé par lui, mais ils ont écrit un livre de leurs mains, puis ils disent aux ignorants : cela vient de Dieu ». source.
Le Coran lui-même qualifie les « oummyoun » dans le verset 20 de la sourate 3, (ainsi que dans plusieurs autres versets) comme suit :
« Et dis à ceux à qui le Livre a été donné, ainsi qu’aux illettrés : « avez-vous embrassé l’Islam ? » »
Ainsi, le coran définit  les Juifs et les Chrétiens comme « ceux à qui le Livre a été donné » et les illettrés comme ceux qui n’ont reçu aucune révélation de la part de Dieu dans le passé !

De plus, l’Histoire Islamique regorge de Hadiths où le Prophète écrivait et lisait, des Pactes et des Lettres à ses alliés et à ses ennemis, en voici quelques exemples :
– Al Bukhari : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=24&PID=6882– Ibn Is’haq : http://sirah.al-islam.com/Page.aspx?pageid=204&TOCID=750&BookID=160&PID=1557
– Abi Daoud : http://hadith.al-islam.com/Page.aspx?pageid=192&BookID=28&PID=2606
– Ibn Is’haq : http://sirah.al-islam.com/Page.aspx?pageid=204&BookID=160&TOCID=326
etc.
Cet illettrisme du prophète n’est elle pas en fin de compte, une invention de toute pièce faite par des Oulémas pour accentuer le miracle linguistique de la révélation, quelques siècles plus tard ?
Si le Coran n’a pas été falsifié, peut on dire autant pour les Hadiths du Prophète (psl) ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
/ 2 Commentaires   
L’excision choque, la circoncision plait …

Publié le juillet 15, 2013 par confessiondunmusulman 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lors de la visite du grand cheikh Wajdi Ghonim – Paix sur Lui –  en Tunisie, les laïcs qui se prétendaient en faveur d’une liberté d’expression absolue ont crié au scandale, jusqu’à en perdre la voix ! Ces mêmes gens qui, une semaine auparavant, ornaient leurs murs Facebook de citations héroïques et révolutionnaires, du genre « Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que tu puisses le dire », pensant que Voltaire en était certainement l’auteur.

Mais voilà que ces adages sont tout de suite abandonnés et très vite enterrés lors de la visite de Cheikh Wajdi Ghonim ! Ok, je peux comprendre que les laïcs ne soient pas encore prêts à mourir pour que le Cheikh puisse s’exprimer, mais la moindre des choses auraient été de le laisser s’exprimer librement devant ses nobles invités.
Leur argument liberticide était ridicule, Wajdi Ghonim n’avait pas le droit de mettre les pieds en Tunisie car selon eux, il encourageait l’excision des femmes ! Les laïcs pensaient probablement que la mallette noire du Cheikh contenait des scalpels, de la morphine et un tas d’autres outils de chirurgie qui serviraient vraisemblablement à exciser  les petites pucelles innocentes de notre chère Patrie !
Pendant que le pays, partagé en deux, encore une fois, tentait de répondre à la fameuse question existentielle de l’époque : « Wajdi Ghonim a-t-il le droit de s’adresser publiquement aux Tunisiens qui auront choisi d’aller le voir ? », la position de mes frères à la mosquée était inexpugnable et unanime à la fois ![Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans ce tumultueux débat qui se déroulait sous la coupole de la mosquée et l’œil bienveillante de notre Cheikh local, l’absence des laïcs ne s’est pas vraiment faite sentir, quand soudain l’un des frères présents, emporté par une inspiration spirituelle lança :

« De toute façon ces laïcs qui semblent choquer par l’excision de la Femme – qui est aussi une forme de  circoncision féminine – devraient tout autant être choqués par la circoncision de l’Homme ! Il nous manquerait plus que ça ! »
Et l’audience de plonger dans un rire à gorges déployées, comme si on venait de nous raconter que Jésus était le fils de Dieu. L’imam profita de l’occasion pour suspendre le débat et nous laisser rentrer.
Dans le chemin du retour, la remarque de mon frère résonnait dans ma tête. Si elle paraissait puérile à première vue, elle devenait tout autant pertinente, pourvu qu’on lui accorda quelques secondes de réflexion.
L’ablation du prépuceest une pratique qui se fait tant sur les hommes que sur les femmes. Pour l’homme on appelle cela une circoncision masculine, pour la femme on appelle cela une circoncision féminine ou une excision (quand elle ne concerne pas uniquement le prépuce). Alors beaucoup considèrent la circoncision comme une mutilation du corps et une entrave à l’intégrité du corps d’un enfant, mais uniquement quand il s’agit d’une fille. Cette thèse ne tient plus debout quand il s’agit d’un petit garçon.
Ceci dit, dans ma tête des questions commençaient à se bousculer, dans un ordre tiers-mondiste, c’est à dire comme la file d’attente des ouvriers, dans un bureau de Poste, à la fin du mois !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]– Pourquoi le prépuce de la femme serait-il  plus sacré que celui de l’homme ?
– Pourquoi acceptons-nous de défigurer le corps de nos petits garçons, mais pas celui de nos petites filles ?
– Par définition, la circoncision n’est elle pas la mutilation d’un organe saint, sans accord préalable du patient et sans raison médicale ?
– La circoncision serait elle une pratique archaïque et barbare que nous avons héritée de l’ignorance de nos parents, comme les Ivoiriens ou les Maliens ont hérité l’excision, des leurs ?
– La circoncision masculine serait elle ancrée tellement profondément dans nos cultures et nos coutumes que la renier reviendrait à renier tout ce qui repose sur cette pratique ?
– La matière verte – couleur de l’Islam – avait elle remplaçait notre matière grise, pour nous faire accepter aveuglement tout ce qui prétend être fait au nom de la Religion ?
Une fois arrivé à la maison, la première chose que je fis, était d’aller vérifier sur Internet. La circoncision a certes des effets bénéfiques sur la santé de l’homme. C’est ce que m’a clairement expliqué mon Père, le jour où j’étais en deuil, en pleurant à chaudes larmes à cause de la perte de mon prépuce. Mais je n’ai jamais rien lu de semblable dans un ouvrage scientifique.
Alors la première chose à vérifier était l’intérêt scientifique de la circoncision que ce soit pour la femme ou pour l’homme que j’appellerai dorénavant la circoncision mixte. Les raisons évoquées dans la plupart des forums pseudo-scientifiques sont principalement l’hygiène et l’esthétique ! Dieu nous aurait donc crée avec un défaut physique dont il faut se débarrasser à la naissance ! Je ne veux pas paraître mécréant, mais cela me parait bizarre !

Pour le cas de la circoncision féminine, très peu de sites islamiques encouragent cette pratique, on ne peut pas dire autant pour la circoncision masculine où elle fait partie de la Sunnah. Il est à noter que dans le Coran il n’est nullement mention de la circoncision, j’ai beau cherché, je n’ai pas trouvé de versets qui le formalisent , mais il a fallut une simple phrase du prophète rapportée par Abû Horayra pour faire de la circoncision une pratique élémentaire de l’Islam :

Le Prophète a dit : Il y a cinq choses conformes aux exigences de la fitra – : la circoncision, le fait de se raser le pubis, de se couper les ongles, de s’épiler les aisselles et de se tailler la moustache « . (…)
Gardons en tête que si les poils, les cheveux et les ongles repoussent, on ne peut pas dire autant pour le prépuce !
L’étude reprise par la plupart des sites islamiques pour justifier l’intérêt scientifique de la circoncision est celle de Halperin & Bailey :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais si on décide de chercher la version originale de l’étude, on tombe sur des résultats pas vraiment identiques à ceux cités par les sites islamiques. L’étude originale affirme effectivement que la circoncision permet de lutter de 2 à 8 fois mieux contre le SIDA, mais stipule que la circoncision n’a aucun effet dans la lutte contre l’hépatite C, la malaria, le tuberculose, la syphilis et plusieurs autres MST.
Il semblerait donc que la circoncision protège efficacement contre le VIH. Très bonne nouvelle pour les circoncis ! Seul hic, on apprend que la communauté scientifique s’accorde à dire que le VIH (responsable du SIDA) est un virus d’un genre contemporain, qui a transité du singe vers l’homme à la fin du XXème siècle !

Donc si je comprends bien, des millions et probablement des milliards de croyants (juifs et musulmans) se sont coupé le zizi pendant des centaines d’années pour combattre un virus qui n’existait même pas… non, je crois que ça n’a pas de sens !!
Si on approfondi les recherches sur la circoncision, on apprend donc que la Société Pédiatrique Suédoise,l’Association Médicale hollandaise, et plusieurs autres pédiatres dans le monde, soutiennent les campagnes pour lutter contre la circoncision masculine, considérée comme une atteinte à l’intégrité physique d’un individu qui n’est pas encore en age de choisir. On apprend aussi quela justice Allemande s’est prononcée en défaveur de la circoncision !



Pour faire cours, ce que j’ai remarqué à travers mes recherches, c’est que les pays civilisés traitent la circoncision mixte comme nous traitons aujourd’hui l’excision !
Du coup, si le coran ne formalise pas cette pratique pour le moins barbare, pourquoi continuons nous à la pratiquer sur nos enfants ?Je suis allé poser la question au Cheikh de la mosquée sur la nécessité de la circoncision et ainsi lui faire part des résultats de mes recherches. Il est bien sur tombé dans le même piège que moi, en commençant par m’expliquer l’intérêt scientifique de la circoncision, le même argument toujours et encore. Quand il a vu que j’insistai agressivement pour lui expliquer ce mensonge que la plupart des musulmans se racontent l’un à l’autre, il finit par rétorquer :
« Ecoute, si tu penses que la circoncision n’a aucun intérêt médical, il faut aussi que tu saches qu’elle ne produit aucun méfait sur la santé ! Nous sommes les descendants d’Abraham, de Moise, de Jesus et de Mahomet qui tous, ont été circoncis. Alors considère cet acte comme un signe de ton appartenance envers la Oumma de Mahomet (psl) »
Il conclue sa phrase par un pas pressé vers le minbar, afin annoncer la prière. Je restais face à moi-même, debout en plein milieu de la mosquée à retourner cette question dans ma tête :

« Faut-il mutiler son sexe pour faire partie de la Oumma ? Dieu nous aimerait-t-il davantage avec le prépuce en moins ? »
Avec du recul et aujourd’hui, les choses sont plus clairs pour moi ! Je pense que nous avons été aveuglés par la tradition et la coutume qui ont pris le pas sur la religion, pendant des centaines d’années, les musulmans (et les juifs aussi) ont mutilé le sexe de leurs enfants dans le but de marquer son appartenance au peuple d’Abraham.
Aujourd’hui, la matière verte se dissipe petit à petit pur devenir grise, aujourd’hui j’ai décidé d’être choqué par la circoncision sous toutes ses formes, qu’elle soit  masculine ou féminine. Il est trop tard pour moi, mais je pense que je pourrai sauver mon fils … Je lui épargnerai ce traumatisme à l’enfance ! Quand il aura 18 ans, il fera ce qu’il veut de son sexe, dans tous les sens de l’expression.
Amis laïcs, rajoutez la circoncision masculine à la liste de ce qui vous choque tant par les extrémistes religieux !
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:23

Le sacrifice d'Abraham et la ligature d'Isaac : lecture de ce récit dans le Coran- Le sacrifice d'Isaac, ou d'Ismaël ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jean-Yves L'Hôpital, directeur du département multilangues, université Rennes II

La Bible et le Coran reprennent tous deux l'histoire d'Abraham acceptant d'immoler son fils en holocauste à Dieu. Ce geste est fondateur de l'acte de foi parfait demandé par Dieu à Abraham, auquel il vaut dans la Bible l'Alliance, et dans le Coran le fait d'être considéré comme le premier des musulmans, à cause de son acte de soumission totale à Dieu.
Mais alors que dans la Bible, l'identité du fils est relativement claire - il s'agit d'Isaac - (encore que la question ait été posée), le Coran, lui, ne la précise pas. D'où la question posée par les commentateurs : s'agissait-il d'Isaac, fils de la femme libre, ou d'Ismaël, fils de la femme servante ? Les commentateurs se partageront à ce sujet, mais la tradition musulmane la plus générale finira par opter pour Ismaël. Pourquoi ? C'est cette question que je vais poser en envisageant successivement les sources de ces hypothèses contradictoires.

Le récit biblique
Je passerai très vite sur la tradition biblique, n'en rappelant que l'essentiel : le chapitre XVI de la Genèse (récit essentiellement yahviste) annonce la naissance d'Ismaël de la servante égyptienne d'Abram, Agar. Agar ayant fui à cause des mauvais traitements de Saraï, Dieu lui ordonne de revenir, et lui fait une promesse : " Je multiplierai beaucoup ta descendance, tellement qu'on ne pourra pas la compter " (verset 10, traduction de la Bible de Jérusalem). Le verset 11 poursuit : " L'ange de Yahvé lui dit : Tu es enceinte et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom d'Ismaël, car Yahvé a entendu ta détresse. Celui-là sera un onagre d'homme, sa main contre tous, la main de tous contre lui, il s'établira à la face de tous ses frères. ".

Puis l'alliance est conclue avec Abram, qui devient Abraham ; est annoncée la naissance d'Isaac, de Saraï, devenue Sara. C'est avec Isaac que se poursuivra l'alliance. Ismaël est béni, et il lui est promis d'être le père d'une grande descendance, mais ce n'est pas avec lui que se fera l'alliance (Gn. XXI).

Agar et Ismaël sont chassés dans le désert, où ils survivront. Dieu rappelle sa promesse : " J'en ferai un grand peuple " (Gn. XXI, 18). Ismaël grandira au désert et deviendra tireur d'arc. Il épousera une égyptienne. Ismaël sera considéré comme l'ancêtre des Arabes du désert, à l'image de l'onagre, indépendant et vagabond, comme le décrit Job (XXXIX, 5-8 : " Qui a lâché l'onagre en liberté, délié la corde de l'âne sauvage ? A lui, j'ai donné le désert pour demeure, la plaine salée pour habitat. Il se rit du tumulte des villes et n'entend pas l'âne vociférer. Il explore les montagnes, son pâturage, à la recherche de toute verdure ".
C'est au chapitre XXII (récit élohiste avec des éléments yahvistes) que la Genèse décrit le sacrifice d'Isaac, par lequel Dieu veut éprouver la foi d'Abraham. Dieu répète alors sa promesse de descendance.
Ce sera ensuite le mariage d'Isaac et de Rébecca. Ismaël eut douze fils, qui furent les ancêtres de douze tribus. Isaac eut deux fils jumeaux, Esaü, le premier né, et Jacob. On sait qu'Esaü cèdera son droit d'aînesse à Jacob pour un plat de lentilles. Et Jacob se fera bénir par Isaac en se faisant passer pour Esaü. Jacob aura douze fils, ancêtres des douze tribus d'Israël.

Le récit coranique
Isaac
Comment Isaac est-il présenté dans le Coran ? Essentiellement comme un prophète, et un prophète parmi les justes (Q.XXXVII, 112-113 : " Nous lui avons annoncé une bonne nouvelle, la naissance d'Isaac, un prophète parmi les justes. Nous l'avons béni, lui [Abraham] et Isaac. Parmi leurs descendants, il y eut des hommes de bien, et des hommes manifestement injustes envers eux-mêmes ".

On notera ce qui a été signalé parfois comme une ambiguïté : dans Q. XI, 71, on lit : " Sa femme [d'Abraham} se tenait debout et elle riait. Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle d'Isaac, et après Isaac, de Jacob ". Jacob serait-il indiqué ici comme le fils d'Abraham, né après Isaac ? Pour la Bible, Jacob est fils d'Isaac, et frère d'Esaü. La même chose semble dite en Q. VI, 84 : " Nous lui [à Abraham] avons donné Isaac et Jacob, que nous avons tous les deux bien dirigés, et auparavant nous avions bien dirigé Noé, et parmi ses descendants : David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. C'est ainsi que nous récompensons les hommes de bien ". Ou encore Q. XXIX, 27 : " Nous lui [Abraham] avons donné Isaac et Jacob et nous avons établi dans sa descendance la prophétie et le livre ". De même en Q. XXI, 72 et XIX, 49, où Isaac et Jacob, mis au rang des justes et des prophètes, sont donnés à Abraham.

Cependant, si on lit le commentaire que fait Tabari (Q. XIX, 49), on voit que cette possible ambiguïté ne lui a pas échappé, et il indique bien que Jacob est le fils d'Isaac. Si l'on se base sur ce commentaire, il semblerait donc faux de dire, comme le font parfois certains auteurs, européens en particulier, qu'il y aurait eu ici une hésitation sur la filiation de Jacob : il est dit d'emblée par les commentateurs " petit-fils d'Abraham ". Toutefois, on ne peut écarter absolument l'hypothèse d'une hésitation, et à cet égard, la date du verset est importante (on touche tout de suite ici aux interrogations sur la formation même du Coran).
C'est d'ailleurs clair dans Q. XII, 6, où Dieu parle à Joseph selon la filiation : Abraham, Isaac, Jacob. De même en Q. XII, 38, où Joseph dit : " J'ai suivi la religion de mes pères, Abraham, Isaac et Jacob ".
Il y a beaucoup de références à ce sujet. On notera en Q. II, 133, 136 et 140, la formule : " Nous croyons en Dieu..., à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, et aux tribus…". Ismaël est mentionné avant Isaac, comme en Q. III, 84 et IV, 163.

Le sacrifice d'Isaac
Le récit du sacrifice par Abraham de son fils se trouve en Q.XXXVII, 100-113 : " Seigneur, accorde-moi [quelqu'un] qui fasse partie des vertueux (100). Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle d'un garçon doué de patience (101). Puis lorsque celui-ci eut atteint l'âge de l'accompagner, il [Abraham] lui dit : " Ô mon fils, je vois en songe que je vais t'immoler. Regarde donc ce que tu vois". Il [le fils] dit : "Ô mon père, fais ce qui t'est ordonné, et tu me trouveras, s'il plaît à Dieu, au nombre des endurants" (102). Quand ils se furent soumis et qu'il l'eût jeté sur le front (103), nous l'appelâmes : "Ô Abraham (l04) ! Tu as tenu la vision pour véridique. C'est ainsi que nous récompensons ceux qui font le bien " (105). C'était là l'épreuve manifeste (106). Nous lui avons demandé en rançon une grande immolation (107). Nous avons laissé son souvenir à la postérité (l08). Paix sur Abraham (109). C'est ainsi que nous récompensons ceux qui font le bien (110). Car il faisait partie de nos adorateurs croyants (111). Nous lui avons annoncé la bonne nouvelle d'Isaac comme prophète, au nombre des gens vertueux (l12). Et nous l'avons béni ainsi qu'Isaac " (113).

On voit que le fils n'est pas nommé, et toute la question est de savoir duquel des deux fils il s'agit. Tabari, commentant la sourate Yusuf (XII, 6) rapporte une tradition : " Sa grâce envers Abraham fut qu'il le sauva du feu, et envers Isaac, qu'il le sauva du sacrifice ". Pour Tabari, c'est donc Isaac qui fut le fils du sacrifice.

Si on se reporte maintenant au commentaire que fait Tabari de Q.XXXVII, 100-113, on lit : " Le garçon que Dieu annonça à Abraham était Isaac ", et Tabari donne la chaîne des transmetteurs. Il s'interroge de plus sur un certain nombre de difficultés d'interprétation : ainsi relève-t-il plusieurs sens possibles pour le mot al-sa'ya : lorsqu'il fut en âge de travailler, ou de marcher, ou d'adorer. Il fait, de plus, un long développement sur ce qui précède le sacrifice, où il s'agit bien d'Isaac. Il relève en passant une différence de lecture chez les gens de Médine, de Basra, et certains de Kufa, qui lisent dans le sens : " quoiqu'il te soit ordonné, fais ce qui t'est ordonné. " Certains de Kufa lisent dans le sens de : " ce que tu indiques ".

Toutefois, Tabari rapporte aussi une tradition au sujet de la chemise qu'enlève le fils d'Abraham pour qu'elle ne soit pas tâchée de sang, et il indique à ce moment le nom d'Ismaël. On notera qu'en disant à son père d'accomplir l'ordre reçu de Dieu, Isaac se présente en victime consentante. Au verset 107, au sujet de l'immolation, il remarque que tous les commentateurs disent qu'il s'agit d'un bélier immolé par Abraham à la place de son fils. Aux versets 112-113, il explique que si le nom d'Isaac est mentionné ici, c'est, d'après les commentateurs, pour annoncer que la prophétie lui est accordée. Encore que d'autres compréhensions existent, tout le monde cependant pense que c'est bien Isaac qui est la victime. En résumé, on peut donc dire que la première interprétation de Tabari rend compte d'une opinion assez unanime : c'est Isaac qui fut la victime.
On notera toutefois que Tabari commentant l'annonce de la conception d'Isaac, et après lui de Jacob, comme premier-né de Sara (au sujet de laquelle il rapporte des traditions établissant que Sara avait alors 99 ans et Abraham 100 ans) s'interroge sur la compatibilité de l'idée d'un sacrifice d'Isaac avec la promesse faite par Dieu à Abraham et Sara d'une descendance.
Si on consulte le commentaire d'Ibn Katir, on trouve la même interprétation : c'est bien Isaac la victime (cf. commentaire de Q. XII, 6).
De même si on consulte le commentaire de Fahr al-Din al-Razi : c'est encore Isaac qui est désigné comme la victime. Dans son commentaire de Q. XII, 6, on trouve la même explication que dans Tabari : la grâce accordée par Dieu à Abraham et Isaac, c'est la prophétie, puis : " la bienfaisance de Dieu envers Abraham fut de le protéger du feu, et envers son fils Isaac, de le préserver du sacrifice ". Si enfin on consulte le commentaire de Zamahšari, on voit qu'ici aussi il s'agit d'Isaac (cf. Kaššaf, commentaire de Q. XII, 6).

Ismaël
Ismaël est donc le fils d'Agar, la servante ou l'esclave égyptienne d'Abraham. Selon la tradition musulmane, Abraham conduisit Agar et son fils Ismaël à La Mekke, où il les abandonna. Ils survécurent, et Abraham rencontra son fils au cours d'un voyage. Il lui demanda de l'aider à construire la Ka'ba.

Ismaël épousera une fille de la tribu arabe des Djurhum. C'est de cette tribu qu'il apprendra l'arabe. Il sera considéré comme l'ancêtre des Arabes du Nord et des Arabes du désert, c'est-à-dire des bédouins. Ismaël est présenté dans Q. XIX, 54-55, comme un apôtre et un prophète. Il est mentionné dans Q.VI, 86, comme descendant d'Abraham, mais à un rang qui semble inférieur à celui d'Isaac et Jacob. Pourtant, certains passages semblent donner la primauté à Ismaël sur Isaac (cf. Q. XIV, 39 : " Louange à Dieu qui m'a donné dans mon grand âge Ismaël et Isaac. Mon Seigneur écoute la prière. " De même, en Q. Il, 133, 136, 140, Ismaël est cité avant Isaac dans la nomenclature : " Nous adorons ton Dieu, le Dieu de tes pères : Abraham, Ismaël et Isaac ". (133).

Tabari, commentant Q. II, 133, fait remarquer que si Ismaël est cité en premier, c'est parce qu'il est l'aîné. Il fait remarquer de plus, puisque ce verset concerne aussi Jacob, qu'il n'est pas étonnant qu'Ismaël, bien qu'oncle de Jacob, soit rangé parmi les " pères " : c'est une façon de parler de la parenté ancestrale courante chez les Arabes. Est-ce là la raison pour laquelle la tradition postérieure évoluera et choisira Ismaël comme " victime " ? En effet, c'est le fils " immolé " qui doit être l'héritier de la promesse divine. Ismaël est incontestablement l'aîné, mais né de la femme servile. Isaac est le puîné, mais né de la femme libre. Toute la question est de savoir si Agar est une esclave, ou une seconde épouse. Dans ce dernier cas, Ismaël serait bien l'aîné en titre, et donc l'héritier, et ceci expliquerait la tradition postérieure.
Si en effet on relit Q. XXXVII, 100-113, on peut aussi considérer que le fils clairement nommé au verset 113, Isaac, pouvant apparaître comme le second fils selon l'ordre des versets, le premier fils non-nommé serait Ismaël. S'il n'y a pas là de certitude, il n'y a pas non plus d'impossibilité. Dans ce cas, le Coran reprendrait l'ordre de primogéniture, sans s'attacher forcément à la distinction fondée sur le fils de la femme libre et sur le fils de la femme servile, et cela ferait d'Ismaël la victime.

C'est ce que dit Baydawi dans son commentaire de ces versets, lui qui relève que la naissance d'Isaac est annoncée après l'autre annonce parallèle d'un garçon : celui-ci ne peut donc être qu'Ismaël.
Tabari lui-même, dont on a cité précédemment la préférence pour le choix d'Isaac comme victime, n'est pourtant pas absolument affirmatif. Si, en effet, nous poursuivons la lecture de son commentaire des mêmes versets, commentaire où il raconte en détail la scène de l'annonce à Sara, puis la préparation de l'immolation et son acceptation par Isaac, et enfin comment Dieu interrompit le geste d'Abraham et comment celui-ci immola un bouc à la place de son fils, Tabari, qui affirme que les commentateurs ont divergé sur la question de l'identité du fils, poursuit son exposé en rapportant de nombreuses traditions où la victime est Ismaël, et en particulier une tradition où 'Abd Allah b. 'Abbas dit qu'il s'agit d'Ismaël et que ce sont les Juifs qui ont prétendu que c'était Isaac. Et il rapporte de même une tradition selon laquelle ce ne pouvait être Isaac, dépositaire de la promesse, qui aurait été immolé. Si bien qu'en définitive, Tabari n'est pas uniquement partisan d'Isaac, donnant de nombreuses références à l'appui d'Ismaël. Il est vrai que le fait qu'il consacre neuf grandes pages à discuter de ce point montre assez combien les avis ont été partagés, et à quel point il pouvait être difficile de prendre un parti définitif.

Si maintenant nous sautons les siècles pour consulter le commentaire du Manar, on voit que celui-ci, commentant le verset 6 de la sourate XII (sourate Yusuf), qu'il met en rapport avec la sourate XXXVII, versets 100 et ss., se range sans ambiguïté du côté des tenants d'Ismaël : " Certains commentateurs ont brodé sur la similitude entre le sauvetage d'Ibrahim du feu et celui d'Isaac du sacrifice, mais la réalité est que le sacrifié est Ismaël et non pas Isaac, comme le prouve le verset de la sourate Al-Safat. L'endroit où se situe l'histoire, c'est le Hijaz, et là réside l'origine du sacrifice à Mina, et d'ailleurs, celui qui a grandi au Hijaz, c'est Ismaël et non pas Isaac ".

Autrement dit, le commentaire du Manar entérine purement et simplement l'opinion désormais acquise chez les musulmans qu'il s'agit d'Ismaël, sans même s'interroger sur les traditions différentes rapportées par les commentaires plus anciens. De plus, le Manar souligne le lien entre le sacrifice du fils d'Abraham et le sacrifice à Mina lors du pèlerinage (sans d'ailleurs relever que le premier sacrifice historique institué par le prophète fut probablement celui d'un chameau et non d'un mouton, mais il est vrai que celui d'un mouton s'y est vite substitué dans la tradition musulmane).

On reviendra sur la tradition de 'Abd Allah b. 'Abbas, rapportée par Tabari, qui fait état d'une falsification de la vérité par les Juifs. C'est en effet une solution commode au problème que pose l'existence de deux interprétations différentes de textes relatant une histoire commune aux deux traditions, juive et musulmane. Ces deux interprétations sont en effet censées reposer sur des textes dont le caractère divin est reconnu. Plus exactement, l'islam reconnaît le caractère inspiré des textes bibliques. Comment alors accepter deux interprétations divergentes ? De ce point de vue, affirmer que les Juifs se sont trompés, voire qu'ils ont falsifié délibérément la vérité, est une solution. L'un des tout derniers commentaires du Coran, celui de Si Hamza Boubakeur (publié dans sa première édition en 1970), est d'ailleurs un modèle du genre, accusant carrément et sans nuances les Juifs de falsification : " Selon la Genèse, le " candidat " à l'immolation était Isaac. Selon la thèse musulmane, il s'agit d'Ismaël. Les sémitisants tiennent les chapitres XIV à XX de la Genèse comme tardivement remaniés et " harmonisés ". Les auteurs vont plus loin : ils ont souligné cette falsification, et considèrent, en outre, les chapitres suivants, surtout le chapitre XVII, comme transformés et pratiquement vidés de leur substance par les compilateurs tardifs des traditions juives qui se sont évertués, en arrangeant les textes à leur manière, à faire d'Isaac et de son fils Jacob les seuls dépositaires de la révélation et les seuls fondateurs du culte. Pour rendre cohérentes la narration biblique et leur conception de la prophétie comme un privilège exclusif d'Israël, ils ont modifié le Texte Sacré et substitué Isaac à Ismaël " (Si Hamza Boubakeur, Le Coran, Maisonneuve et Larose, 1995, p. 812).

Il est vrai toutefois que Si Hamza Boubakeur souligne par la suite l'une des difficultés du texte biblique : en Genèse, XXII, 2 il est dit : " Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t-en au pays de Moriyya, et là tu l'offriras en holocauste sur une montagne que je t'indiquerai ". Or, Isaac ne peut être tenu pour l'unique fils d'Abraham, puisque, auparavant, lui est né Ismaël de sa servante Agar, sauf à tenir Ismaël comme quantité négligeable parce que fils de la servante, ou comme virtuellement mort, puisque abandonné au désert.

Conclusion


On voit donc que la tradition musulmane a hésité, avant que le choix des musulmans ne se fixe définitivement sur Ismaël.
On notera que ce fut surtout l'un des premiers grands commentaires, celui de Tabari (839-923) qui, sans écarter absolument l'autre hypothèse, tient néanmoins pour plausible que ce soit Isaac la " victime ".
On pourrait hasarder l'explication que ce commentaire est l'un des plus anciens, donc des plus proches des temps prophétiques, et que de ce fait, il a pu tenir compte plus que les autres du courant des traditions véhiculées par l'entourage juif du prophète, et donc être amené à reprendre des traditions fidèles au point de vue des Juifs. Par la suite, des commentaires plus tardifs, à des époques où la rupture avec les Juifs était consommée, auraient eu tendance à rejeter l'interprétation juive. Une tradition rapporte d'ailleurs que la mention d'Ismaël comme " victime " se serait surtout affirmée à partir de 'Umar, calife omeyyade qui régna de 717 à 720. Le commentaire de Tabari lui est cependant postérieur de plus d'un siècle, et ceux d'Ibn Ka×ir et de Razi, optant pourtant pour Isaac, sont encore plus tardifs (Ibn Katir 1300-1373 ; Razi 1149-1209).
Il faudrait aussi tenir compte des dates de composition des versets parlant d'Isaac et d'Ismaël, certains étant de la période mekkoise, d'autres de la période médinoise.

Peut-être faut-il plutôt penser qu'un faisceau de traditions convergeant vers l'idée de la présence d'Ismaël à La Mekke et l'aide qu'il aurait apportée à Abraham dans l'édification de la Ka'ba, renforcées par l'importance du pèlerinage et de ses rites parmi lesquels l'immolation du mouton, ont peu à peu ancré dans la conscience musulmane la conviction que le fils sacrifié était Ismaël. Ceci, en plus, diminuait l'importance de Jérusalem et du rocher où aurait eu lieu le sacrifice d'Isaac pour diriger les regards de la communauté musulmane plutôt, et définitivement, vers La Mekke. Il s'agirait là d'ailleurs plutôt de traditions populaires tendant finalement à s'imposer que d'un point de vue issu de l'étude critique des textes et des opinions nuancées des théologiens.

La question reste donc ouverte.
Par ailleurs, sur le sens général, pour l'islam, des personnes et des missions d'Abraham et de ses fils, on notera qu'Abraham est fondamental, étant le premier à confesser le monothéisme. Abraham est le prophète par excellence. Son geste d'immolation d'un de ses fils est magnifié comme la preuve de sa totale soumission à Dieu. La postérité d'Abraham pour l'islam est essentiellement spirituelle : il est le père du monothéisme. D'ailleurs, la religion musulmane se dit elle-même " millat Ibrahim ", la religion d'Abraham. Cependant, l'alliance entre Dieu et Abraham sur laquelle insiste la Bible n'est pas reprise de la même façon dans le Coran.
Le rôle généalogique d'Isaac et d'Ismaël est peu mis en lumière par le Coran, contrairement à la Bible. Toutefois, la tradition musulmane fera par la suite d'Ismaël l'ancêtre des Arabes du Nord.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:26

Hadiths, Sahih al-Bukhari - Volume 9
Texte proprement dit, traduit en anglais
.
Traduction de Sahih Bukhari, livre 93: unité, unicité d'Allah (Tawhid)
(Environ 185 hadiths)

Volume 9, livre 93, numéro 469:
Rapporté Ibn Abbas:
Quand le Prophète envoya Muadh au Yémen, il lui dit: «Vous allez à une nation du peuple de l'Écriture, nous allons donc la première chose à laquelle vous invitez, le Monothéisme d'Allah. Si ils apprennent que, dites-leur que Dieu leur a prescrit cinq prières à être offerts en une seule journée et une nuit. Et si ils prient, leur dire que Dieu leur a prescrit la Zakat de leurs propriétés et il est à prendre chez les riches parmi eux et donné aux pauvres. Et si elles conviennent à cela, alors leur prendre la Zakat, mais éviter la meilleure propriété du peuple ».

Volume 9, livre 93, numéro 470:
Rapporté Mu'adh bin Jabal:
Le Prophète a dit: «Ô Mu'adh! Savez-vous ce droit d'Allah sur Ses serviteurs est?" J'ai dit: "Allah et Son Apôtre connais le mieux." Le Prophète a dit, "l'adorer (Allah) seul et de se joindre à aucune dans le culte avec Lui (Allah). Savez-vous ce que leur droit sur lui est?" J'ai répondu: «Allah et Son Apôtre connais le mieux." Le Prophète a dit: "Pas pour les punir (si elles le font)."

Volume 9, livre 93, numéro 471:
Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri:
Un homme a entendu un autre homme récitant (en prière): «Dis (O Muhammad):« Il est Allah, l'Unique. " (112,1) Et il a récité plusieurs reprises. Lorsque c'était le matin, il est allé voir le Prophète et l'a informé que s'il considérait que la récitation de la sourate qui en soi n'était pas suffisant. Apôtre d'Allah a dit: "Par Celui dans la main de ma vie est, elle est égale à un tiers du Coran."


Rapporté 'Aisha:Volume 9, livre 93, numéro 472:
Le Prophète envoya (une unité de l'armée), sous le commandement d'un homme qui sert à entraîner ses compagnons dans les prières et finirait sa récitation avec (la sourate 112): «Dis (O Muhammad):« Il est Allah, Unique. " »(112,1) Quand ils sont revenus (du combat), ils ont mentionné que le Prophète. Il a dit (à eux), «Demandez-lui pourquoi il le fait." Ils lui ont demandé et il m'a dit, "Je le fais parce qu'il mentionne les qualités du Miséricordieux et j'aime à le réciter (dans ma prière)." Le Prophète, dit (à eux), «Dites-lui que Dieu l'aime"
Volume 9, livre 93, numéro 473:
Rapporté Abdullah bin Jarir »:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah ne sera pas miséricordieux envers ceux qui ne sont pas miséricordieux envers l'humanité."
Volume 9, livre 93, numéro 474:
Rapporté Oussama ben Zaid:
Nous étions avec le Prophète quand soudain il vint à lui un messager de l'une de ses filles qui lui demandait de venir voir son fils qui était mourant. Le Prophète a dit (le messager), "Revenez en arrière et lui dire que tout ce qu'Allah prend est le sien, et de ce qu'Il donne est la sienne, et tout avec Lui a une durée limitée fixée (dans ce monde). Alors pour elle d'être patiente et d'espoir pour la récompense d'Allah. " Mais elle a envoyé le messager du Prophète à nouveau, jurant qu'il devrait venir à elle. Ainsi les prophètes se leva, et n'a donc Ubada Saad bin 'et bin Jabal Mu'adh (et est allé vers elle). Lorsque l'enfant a été amené au Prophète son souffle était perturbé dans sa poitrine comme si elle était dans une peau de l'eau. Sur que les yeux du Prophète. est devenu inondé de larmes, après quoi Saad lui dit, "O Apôtre d'Allah! Qu'est ce que c'est?" Le Prophète a dit: «C'est la miséricorde que Dieu a mis dans le cœur de Ses serviteurs, et Allah accorde Sa miséricorde seulement sur ceux de Ses serviteurs qui sont miséricordieux (aux autres)." (Voir hadith n ° 373, vol. 2)
Volume 9, livre 93, numéro 475:
Rapporté par Abu Musa Al-Ashari:
Le Prophète a dit: «Aucun n'est plus patient que d'Allah contre les paroles néfastes et ennuyeux, il entend (du peuple): Ils attribuent aux enfants de lui, mais il leur confère la santé et la prestation.
Volume 9, livre 93, numéro 476:
Rapporté Ibn Omar:
Le Prophète a dit, "Les clés de l'invisible sont cinq et personne ne sait eux, mais Allah: (1) Aucun sait ce qui est dans l'utérus, mais Allah: (2) Aucun sait ce qui arrivera demain, mais Allah, (3) Aucun sait quand il va pleuvoir, mais Allah; (4) Aucun ne sait où il va mourir, mais Allah (qu'il connaît);. (5) et personne ne sait où l'Heure sera établi, mais Allah "
Volume 9, livre 93, numéro 477:
Masruq rapporté:
'Aisha dit: «Si quelqu'un vous dit que Muhammad a vu son Seigneur, il est un menteur, car Allah dit:« Les regards ne peuvent le saisir ». (6.103) Et si quelqu'un vous dit que Muhammad a vu l'Invisible, il est un menteur, car Allah dit: «Aucun n'a la connaissance de l'invisible, mais Allah."
Volume 9, livre 93, numéro 478:
Rapporté 'Abdullah:
Nous avons utilisé pour prier derrière le Prophète et l'habitude de dire: «as-salamou 'Al-Allah Le Prophète a dit,." Allah est lui-même As-Salam (nom d'Allah), alors vous devriez dire: «Au-Tahiyatu lil-laihi était-sala-watu wat-taiyibatu, comme-sallamu 'alayka aiyuha-n-nabiyyu wa-l-rahrmatu lahi wa barak-atuhu, as-salamou' ala 'Alaina wa-l-ibaldi Lahi comme-Salihin. Ashhadu une ilaha La IL-Lallah, wa ash-hadou anna muhammadienne »abduhu wa rasuluhu." '
Volume 9, livre 93, numéro 479:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit, "Le Jour de la Résurrection, Allah tenir la terre entière et plier le ciel avec sa main droite et dites:« Je suis le roi: où sont les rois de la terre " »
Volume 9, livre 93, numéro 480:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète avait l'habitude de dire: «Je cherche refuge (avec vous) par votre 'Izzat, nul n'a le droit d'être adoré mais vous qui ne meurt pas alors que les djinns et les humains meurent."
Volume 9, livre 93, numéro 481:
Anas:
Le Prophète a dit: "(Les gens seront jetés en enfer (feu) et il va continuer à dire:« Est-il plus? Jusqu'à ce que le Seigneur des mondes met son pied sur elle, sur quoi ses côtés différents viendront à proximité l'autre, et il dira: "Qad! Qad! (Assez! assez!) par votre Izzat (honneur et la puissance) et VOTRE KARAM (générosité)! Paradis restera suffisamment spacieux pour accueillir plus de personnes jusqu'à ce qu'Allah va créer une certaine plus de gens et de les laisser habiter dans l'espace superflu du Paradis. "
Volume 9, livre 93, numéro 482:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète avait l'habitude d'invoquer Allah pendant la nuit, en disant: «Ô Allah: toutes les louanges sont pour vous: Vous êtes le Seigneur des Cieux et la Terre toutes les louanges sont pour vous, vous êtes le responsable du Ciel et la Terre. et tout ce qui est en eux toutes les louanges sont pour vous;.. Vous êtes la Lumière des Cieux et la Terre Ta Parole est la Vérité, et de votre promesse est la Vérité, et la rencontre avec vous est la Vérité, et le Paradis est la Vérité, et le Feu (l'Enfer) est la Vérité, et l'Heure est la Vérité. Ô Allah! je m'abandonne à Vous, et je crois en vous et je compte sur vous, et je me repens à Toi et avec Toi (Votre évidences ) je suis contre mes adversaires, et je vous laisse le jugement (pour ceux qui refusent mon message). Ô Allah, pardonne-moi mes péchés que j'ai fait dans le passé ou le feront dans le futur, et aussi les péchés que j'ai fait en secret ou en public. Vous êtes mon seul Dieu (que j'adore) et il n'ya pas d'autre Dieu pour moi (aucun savoir, mais le culte que je vous). "
Volume 9, livre 93, numéro 483:
Rapporté Soufyan:
(Concernant la narration ci-dessus) que le Prophète a ajouté: «Vous êtes la vérité, et Ta Parole est la Vérité."
Volume 9, livre 93, numéro 484:
Rapporté par Abu Musa:
Nous étions avec le Prophète sur un voyage, et quand nous montions un haut lieu, nous avons l'habitude de dire, «Allahou Akbar». Le Prophète a dit: "Ne vous faites pas trop de problèmes! Vous n'êtes pas appeler un sourd ou une personne absente, mais que vous appelez celui qui entend, voit, et il est très proche." Puis il vint à moi tandis que je disais dans mon cœur, «La hawla wala quwwatta illa Billah (Il n'y a ni ni force, ni puissance que par Allah)." Il a dit, pour moi, "O 'Abdullah bin Qays! Dis:" La hawla wala quwwata illa Billah (Il n'y a ni ni force, ni puissance que par Allah), car il est l'un des trésors du Paradis. " Ou a dit: "Vous dirai-je de lui?"
Volume 9, livre 93, numéro 485:
Rapporté 'Abdullah bin' Amr:
Abou Bakr as-Siddiq a dit au Prophète "O Apôtre d'Allah! Enseigne-moi une invocation avec lequel je peut invoquer Allah dans mes prières." Le Prophète a dit: «Dis:. O Allah, j'ai fait du tort mon âme beaucoup (moi opprimés), et aucun pardonne les péchés, mais vous, donc s'il vous plaît, accorde ton pardon sur moi sans doute, vous êtes le Pardonneur, le Très Miséricordieux ».
Volume 9, livre 93, numéro 486:
Rapporté 'Aisha:
Le Prophète a dit, "Gabriel m'a appelé et m'a dit:« Allah a entendu la déclaration de votre peuple et de ce qu'ils ont répondu à vous. "
Volume 9, livre 93, numéro 487:
Rapporté Jabir bin Abdullah:
As-Salami: L'Apôtre d'Allah apprenait à ses compagnons d'accomplir la prière de l'Istikhara pour la matière chaque exactement comme il avait l'habitude de leur apprendre les sourates du Coran, il disait: «Si quelqu'un d'entre vous l'intention de faire quelque chose, il devrait offrir une prière de deux rakat autres que les prières obligatoires, et après avoir terminé, il devrait dire: Ô Allah, je vous consulte, car vous avez toutes les connaissances, et faire appel à vous de me soutenir par votre puissance et vous demander votre Bounty , car Tu es capable de faire les choses alors que je ne suis pas, et vous savez bien que je ne, et Tu es le Connaisseur de l'Inconnaissable qu'Allah O si vous le savez cette question (le nom de votre affaire) est bonne pour moi à la fois à l'heure actuelle. et dans l'avenir (ou dans ma religion), à mon cette vie et dans l'au-delà, alors il remplir pour moi et pour le rendre facile pour moi, et puis accorder tes bénédictions sur moi dans cette affaire. Ô Allah! Si vous connaissez que cette question n'est pas bon pour moi dans ma religion, dans ma vie et cela dans mes prochains delà (ou à l'heure actuelle ou dans le futur), puis me détourner d'elle et de choisir pour moi ce qui est bon partout où il peut être, et de faire moi d'être heureux avec elle. " (Voir hadith n ° 391, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 488:
Rapporté 'Abdullah:
Le Prophète fréquemment utilisés à jurer: «Non, par Celui qui transforme les cœurs."
Volume 9, livre 93, numéro 489:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah a 99 noms, cent moins un, et celui qui les mémoriser par cœur entrera au Paradis." Pour compter quelque chose signifie le connais par coeur.
Volume 9, livre 93, numéro 490:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Quand quelqu'un d'entre vous va au lit, il devrait dépoussiérer trois fois avec le bord de son vêtement, et dire: Bismika rabbin wada'tu janbi, wa bika arfa'hu En amsakta nafsi Laha faghfir, wa. arsaltaha fahfazha bima tahfaz bihi »ibadaka-s-Salihin".
Volume 9, livre 93, numéro 491:
Rapporté Juhaifa:
Quand le Prophète se mit au lit, il avait coutume de dire, "Allhumma bismika ahya wa AMUT." Et quand il s'est levé le matin il avait l'habitude de dire: «Alhamdu lillahi al-ladhi ahyana ba'da MA amatana wa-n-ilaihi nushur."
Volume 9, livre 93, numéro 492:
Rapporté par Abu Dharr:
Quand le Prophète est allé au lit le soir, il disait: «. Bismika namutu wa nahya" Et quand il se leva le matin, il avait l'habitude de dire: «Alhamdu lillahi al-ladhi ahyana ba'da MA amatana, wa-n-ilaihi nushur."
Volume 9, livre 93, numéro 493:
Rapporté Ibn 'Abbas:
L'Apôtre d'Allah dit: «Si quelqu'un d'entre vous, quand l'intention d'avoir une relation sexuelle (le sommeil) avec son épouse, dit: Bismillah, Allâhumma jannibna ashShaitan, wa Jannib cendres Shaitana MA razaqtana, Satan n'aurait jamais nuire à cet enfant, doit-elle être ordonné qu'ils en ont un. (Parce que le sommeil d'). "
Volume 9, livre 93, numéro 494:
Rapporté 'Adi ben Hatim:
J'ai demandé au Prophète: «J'expédie (pour un jeu) mes chiens de chasse formés; (quel est votre verdict sur le jeu qu'ils chassent?" Il dit: «Si vous envoyez vos chiens de chasse formés et mentionner le nom d'Allah, alors, si ils attrapent un jeu, manger (celle-ci). Et si vous frappez le jeu avec un mi'rad (un outil de chasse) et il le blesse, vous pouvez manger (il). "
Volume 9, livre 93, numéro 495:
Rapporté 'Aisha:
Les gens ont dit au Prophète: "O Apôtre d'Allah! Voici les personnes qui ont récemment embrassé l'Islam et ils apportent de la viande, et nous ne savons pas si elles avaient mentionné le nom d'Allah tout en l'abattage des animaux ou non." Le Prophète a dit: «Tu devrais mentionner le nom d'Allah et mangez».
Volume 9, livre 93, numéro 496:
Anas:
Le Prophète abattus deux béliers comme sacrifice et a mentionné le nom d'Allah et dit: «Allahou Akbar», tandis que l'abattage).
Volume 9, livre 93, numéro 497:
Jundab rapporté:
Qu'il a assisté le Prophète le jour du Nahr. Le Prophète offert la prière et ensuite prononcé un sermon en disant: «Quiconque abattus son sacrifice avant d'offrir la prière, devrait abattage d'un autre animal à la place de la première, et celui qui n'a pas encore abattu toutes, doit abattre un sacrifice et mentionner le nom d'Allah en le faisant. "
Volume 9, livre 93, numéro 498:
Rapporté Ibn 'Umar:
Le Prophète a dit: "Ne jurez pas par vos pères, et celui qui veut jurer devrait jure par Allah."
Volume 9, livre 93, numéro 499:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah a envoyé une dizaine de personnes pour apporter les secrets de l'ennemi et Khubaib Al-Ansari a été l'un d'eux. Iyad 'Ubaidullah bin' m'a dit que la fille d'Al-Harith lui ai dit que quand ils se sont réunis (pour tuer Khubaib Al Ansari) il a demandé un rasoir pour nettoyer sa région pubienne, et quand ils l'avaient pris à l'extérieur du sanctuaire de La Mecque en Afin de le tuer, at-il dit dans le verset: «Je ne m'inquiète pas si je suis tué en tant que musulman, sur n'importe quel côté (de mon corps) je peux être tué dans la cause d'Allah, car c'est pour l'amour d'Allah est très auto et s'il veut, Il nous accordera ses bénédictions sur les morceaux déchirés de mon corps ". Puis Ibn Al-Hârith l'a tué, et le Prophète a informé ses compagnons de la mort de ces (dix hommes), le jour même où ils ont été tués.
Volume 9, livre 93, numéro 500:
Rapporté 'Abdullah:
Le Prophète a dit: «Il n'ya aucune n'ayant un sens accru de Ghira d'Allah, et pour cette raison qu'Il a interdit la turpitude et les péchés (les relations sexuelles illégales etc) et il n'y a personne qui aime à être loué plus Allah ne." (Voir hadith n ° 147, vol. 7)
Volume 9, livre 93, numéro 501:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Quand Allah a créé la création, il écrit dans son livre - et il a écrit (que) sur lui-même, et il est placé avec Lui sur le trône -.'Verily Ma Miséricorde surmonte ma colère»
Volume 9, livre 93, numéro 502:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Allah dit:

«Je suis comme Mon serviteur croit que je suis, (c'est à dire que je suis capable de faire pour lui ce qu'il pense que je peux faire pour lui) et je suis avec lui s'il me souvient. S'il me souvient de lui-même, moi aussi, je me souviens de lui en moi, et s'il me souvient d'un groupe de gens, je me souviens de lui dans un groupe qui vaut mieux qu'eux; et s'il arrive une travée près de moi, je vais une coudée plus près de lui, et s'il vient d'une coudée plus proche de moi, je vais sur une distance de deux bras tendus plus près de lui, et s'il vient à Moi en marchant, je aller courir ». "
Volume 9, livre 93, numéro 503:
Rapporté Abdullah Jabir bin ':
lorsque ce verset: - "Dis (ô Muhammad): Il a le pouvoir d'envoyer des tourments sur vous du haut", (6,65) a été révélé; Le Prophète a dit, «Je me réfugie avec votre visage." Allah a révélé: - '.. ou de sous vos pieds. " (6,65) Le Prophète dit alors: "Je cherche refuge auprès de votre visage!" Alors Allah a révélé :--'... ou vous confondez en parti-conflits ». (6,65) Oh, le Prophète a dit: «Ceci est plus facile."
Volume 9, livre 93, numéro 504:
Rapporté 'Abdullah:
Ad-Dajjal a été mentionné dans la présence du Prophète. Le Prophète a dit: «Allah n'est pas cachée de toi, il n'est pas borgne", et montra sa main vers ses yeux, en ajoutant: «Bien que Al-Masih Ad-Dajjal est aveugle de l'œil droit et œil ressemble un grain de raisin saillant. "
Volume 9, livre 93, numéro 505:
Anas:
Le Prophète a dit: «Allah n'a pas envoyé de prophète, mais qu'il a mis en garde sa nation du menteur borgne (Ad-Dajjal). Il est borgne alors que votre Seigneur n'est pas borgne,« Kafir »Le mot (incroyant ) est écrit entre ses deux yeux. "
Volume 9, Book 93, Number 506:
Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri:
C'est pendant la bataille avec Bani Al-Mustaliq ils (les musulmans) a capturé quelques femelles et destinée à avoir des relations sexuelles avec eux sans les imprégner. Ils ont donc demandé au Prophète de nous interrompre le coït. Le Prophète a dit, «Il vaut mieux que vous ne devriez pas le faire, car Allah a écrit qu'Il va créer jusqu'au Jour de la Résurrection." Qaza'a dit: «J'ai entendu Abou Sa'id disant que le Prophète a dit:« Aucune âme est ordonné d'être créé, mais Allah le créer. "
Volume 9, livre 93, numéro 507:
Anas:
Le Prophète a dit: «Allah rassemblera les croyants le Jour de la Résurrection de la même manière (car ils sont réunis dans cette vie), et ils diront: 'Laissez-nous demander à quelqu'un d'intercéder pour nous auprès de notre Seigneur qu'Il peut soulager nous de ce lieu qui est le nôtre. " Puis ils iront à Adam et à dire: «Ô Adam! Vous ne voyez pas le peuple (la condition des personnes)? Allah vous a créés de ses propres mains et a ordonné à Ses anges de se prosterner devant vous, et vous a enseigné les noms de toutes les choses . S'il vous plaît intercède pour nous auprès de notre Seigneur, afin qu'Il puisse nous soulager de ce lieu qui est le nôtre. " Adam dira: «Je ne suis pas digne de cette entreprise» et de mentionner les erreurs qu'il avait commises, et d'ajouter: «Mais vous feriez mieux de passer à Noé, comme il a été l'apôtre d'abord envoyé par Allah pour les gens de la Terre. » Ils iront à Noé qui va répondre, «Je ne suis pas digne de cette entreprise, et mentionnent l'erreur qu'il a faite, et d'ajouter:« Mais vous feriez mieux d'aller à Abraham, Khalil Ar-Rahman.
Ils iront à Abraham qui va répondre, «Je ne suis pas digne de cette entreprise, et mentionner les erreurs qu'il a commises, et d'ajouter:« Mais vous feriez mieux d'aller à Moïse, un esclave qui Allah a donné la Torah et à auxquels il s'est adressé directement «Ils iront à Moïse qui vous répondra:« Je ne suis pas digne de cette entreprise, et mentionner les erreurs qu'il a commises, et d'ajouter: "Vous feriez mieux d'aller à Jésus, esclave d'Allah et Son Apôtre et Sa Parole (Be: Et il a été) et une âme créée par Lui ». Ils iront à Jésus qui va dire: «Je ne suis pas digne de cette entreprise, mais vous feriez mieux d'aller à Muhammad dont les péchés du passé et l'avenir avait été pardonné (par Allah)." Alors ils iront à moi et je demanderai la permission de mon Seigneur, et je serai autorisé (de me présenter) devant Lui. Quand je vois mon Seigneur, je vais tomber dans (prosternation) devant lui et il va me quitter (en prosternation) tant qu'il veut, et ensuite il sera dit pour moi, ô Muhammad! Levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et demander, pour vous sera accordée (demande);. Et intercéder, pour ton intercession sera acceptée " Je vais ensuite relever la tête et à la louange mon Seigneur avec des louanges dont certaines Il m'a appris, et puis je vais intercéder. Allah va me permettre d'intercéder (pour un certain type de personnes) et fixera une date limite qui je dois admettre au paradis.
Je reviendrai encore une fois, et quand je vois mon Seigneur (encore), je vais tomber dans la prostration devant Lui, et Il me laisser (en prosternation) tant qu'il veut, puis Il dira: "Ô Muhammad! Levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et demander, pour vous sera accordée (demande);. Et intercéder, pour ton intercession sera acceptée " Je vais ensuite loue mon Seigneur, avec des louanges dont certaines Il m'a appris, et puis je vais intercéder. Allah va me permettre d'intercéder (pour un certain type de personnes) et fixera une date limite à laquelle je dois admettre au paradis, je vais revenir, et quand je vois mon Seigneur, je vais tomber (en prosternation) et il sera me laisser (en prosternation) tant qu'il le souhaite, puis Il dira: "Ô Muhammad! Levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et de demander, pour vous sera accordée (demande);. Et intercéder, pour ton intercession sera acceptée " Je vais ensuite loue mon Seigneur, avec des louanges dont certaines Il m'a appris, et puis je vais intercéder. Allah va me permettre d'intercéder (pour un certain type de personnes) et fixera une date limite à laquelle je dois admettre au paradis. Je vais revenir et dire: «O mon Seigneur! Aucun reste en Enfer (Fire), mais ceux que le Coran a emprisonné y et pour lesquels l'éternité en enfer (Fire) est devenue inévitable. " "
Le Prophète a ajouté: «Il sortira de l'Enfer (Fire) tous ceux qui disent:« La ilaha illal-lah ", et a dans son coeur l'égalité bonne au poids d'un grain d'orge Puis il sortira de l'Enfer (Fire. ) tous ceux qui disent: «La ilaha illal-lah", et a dans son coeur une bonne égal au poids d'un grain de blé Puis il y aura sortira de l'Enfer (Fire) tous ceux qui disent: '. La ilaha illal-lah ", et a dans son cœur une bonne égal au poids d'un atome (ou une petite fourmi). "



Volume 9, livre 93, numéro 508: Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «la main d'Allah est plein, et (sa plénitude) n'est pas affecté par les dépenses, jour et nuit en continu." Il a également dit: «Vois-tu ce qu'il a dépensé depuis qu'Il a créé les Cieux et la Terre? Pourtant tout ce qui n'a pas diminué ce qui est dans sa main." Il a également dit: «Son Trône est sur l'eau et dans son autre main est l'équilibre (de justice) et il soulève et abaisse (qui Il veut)." (Voir hadith n ° 206, vol. 6)
Volume 9, livre 93, numéro 509:
Rapporté Ibn 'Umar:
L'Apôtre d'Allah dit: «Le Jour de la Résurrection, Allah saisir la terre entière par sa main, et tous les cieux dans son droit, puis Il dira:« Je suis le roi. " Abu Huraira a dit, "l'Apôtre d'Allah dit:« Allah va saisir la Terre ... » "
Volume 9, livre 93, numéro 510:
Rapporté 'Abdullah:
Un Juif vint voir le Prophète et lui dit: "Ô Muhammad! Allah tiendra les cieux sur un doigt, et les montagnes sur un doigt, et les arbres sur un doigt, et toute la création sur un doigt, puis il dira: «Je suis le roi. ' "Sur ce Apôtre d'Allah sourit jusqu'à sa prémolaires sont devenus visibles, et récita alors: -" Aucune estimation juste ont-ils fait d'Allah tels que grâce à lui ....( 39,67) 'Abdullah a ajouté: L'Apôtre d'Allah sourit (à la déclaration du Juif), exprimant son émerveillement et de croire en ce qui a été dit.
Volume 9, livre 93, numéro 511:
Rapporté 'Abdullah:
Un homme du peuple de l'Écriture est venu au Prophète et lui dit: «O Abal-Qasim, Allah tiendra les cieux sur un doigt, et la Terre sur un doigt et de la terre sur un doigt, et toute la création sur un doigt , et dira: «Je suis le roi! je suis le roi!" «J'ai vu le Prophète (après avoir entendu ça), souriant jusqu'à sa prémolaires sont devenus visibles, et il récita alors: -" Aucune estimation juste ont-ils fait d'Allah, comme due à lui ... (39.67)
Volume 9, livre 93, numéro 512:
Rapporté Al-Mughira:
Ubada Saad bin 'a dit, «Si je voyais un homme avec ma femme, je lui grève (décapiter lui) avec la lame de mon épée." Ces nouvelles ont atteint l'Apôtre d'Allah qui a dit alors: "Vous les gens sont étonnés de Ghira Saad est. Par Allah, je n'ai plus de Ghira que lui, et Allah a plus Ghira que moi, et en raison de Ghira d'Allah, Il a rendu illicite actes honteux et les péchés (les relations sexuelles illégales etc) fait en milieu ouvert et en secret. Et il n'ya personne qui aime que les gens doivent se repentir à Lui et lui demande pardon d'Allah, et pour cette raison, il a envoyé des avertisseurs et les donneurs de bonnes nouvelles . Et il n'y a personne qui aime à être loué plus Allah ne, et pour cette raison, Allah a promis d'accorder le paradis (pour les bienfaisants). " 'Abdul Malik a dit: «Nul n'a plus Ghira d'Allah."
Volume 9, livre 93, numéro 513:
Rapporté Sahl ben Saad:
Le Prophète a dit à un homme, «Avez-vous quelque chose du Coran?" L'homme dit: «Oui, telle et telle sourate, et telle et telle sourate," nommer les sourates.
Volume 9, livre 93, numéro 514:
Rapporté 'Imran Hussain bin:
Pendant que j'étais avec le Prophète, certaines personnes de Bani Tamim vint à lui. Le Prophète a dit: «Ô Bani Tamim! Accepter les bonnes nouvelles!" Ils ont dit, «Vous nous avez donné les bonnes nouvelles;. Aujourd'hui nous donner (quelque chose)" (Après un moment), certains Yéménites entré, et il leur dit: «O peuple du Yémen! Accepter les bonnes nouvelles, comme Bani Tamim ont refusé." Ils ont dit, "Nous l'acceptons, car nous sommes venus à vous de apprendre sa religion. Alors nous vous demandons ce que le début de cet univers a été. " Le Prophète a dit «Il n'y avait rien d'autre qu'Allah et devant Lui et Son Trône était sur l'eau, et il a ensuite créé les Cieux et la Terre et tout écrit dans le Livre." Puis un homme est venu vers moi et dit, 'O Imran! Suivez votre chamelle pour elle s'est enfuie! "Donc je suis parti le chercher, et voici, elle était au-delà du mirage! Par Allah, je voulais qu'elle (ma chamelle) avaient disparu, mais que je n'avais pas à gauche ( la collecte). "
Volume 9, livre 93, numéro 515:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit, «Le droit (main) d'Allah est plein, et (Sa plénitude) n'est pas affectée par la nuit et le jour des dépenses continues. Voyez-vous ce qu'il a dépensé depuis qu'Il a créé les Cieux et la Terre? Pourtant tout ce qui n'a pas diminué ce qui est dans sa main droite. Son Trône est sur l'eau et dans son autre main est le Bounty ou le pouvoir de provoquer la mort, et Il élève certaines personnes et apporte d'autres vers le bas. " (Voir hadith n ° 508)
Volume 9, livre 93, numéro 516:
Anas:
Zaid bin Haritha vint au Prophète se plaindre de sa femme. Le Prophète répétait (à lui), "avoir peur d'Allah et de garder votre femme." Aïcha a dit: «Si l'Apôtre d'Allah ont été de cacher quoi que ce soit (du Coran, il aurait dissimulé ce verset." Zainab se vantait devant les épouses du Prophète et de l'habitude de dire, "Vous avez été donnée en mariage par votre famille, alors que je était marié (le Prophète) par Allah de plus de sept cieux "et Thabit récité,« le verset: -. 'Mais (ô Muhammad) vous n'avez cacher dans ton coeur que ce qu'Allah allait rendre manifeste, vous avez la crainte de la peuple », (33.37) a été révélée en liaison avec Zainab et Zaid bin Haritha."
Volume 9, livre 93, numéro 517:
Anas ben Malik:
Le verset d'Al-Hijab (voile des femmes) a été révélée en liaison avec Zainab bint Jahsh. (Le jour de son mariage avec lui) le Prophète a donné un banquet de mariage avec le pain et la viande, et elle avait l'habitude de se vanter avant que les autres épouses du Prophète et de l'habitude de dire: «Allah m'a épousé (le Prophète dans les Cieux."
Volume 9, livre 93, numéro 518:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Quand Allah a achevé sa création, il a écrit sur son trône:«. Ma Miséricorde a précédé ma colère »
Volume 9, livre 93, numéro 519:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Quiconque croit en Allah et Son Apôtre offre des prières parfaitement et jeûnes (le mois de) Ramadan alors il incombe à Allah de l'admettre dans le paradis, s'il émigre pour cause d'Allah ou de séjours dans le pays où il est né ». Ils (les compagnons du Prophète) dit: «O Messager d'Allah! Devrions-nous pas informer les gens de tout cela?" Il dit: «Il ya de une à cent degrés au paradis dont Allah a préparé pour ceux qui portent sur le Jihad dans sa Cause. La distance entre chaque deux degrés, c'est comme la distance entre le ciel et la terre, donc si vous demandez à Allah de rien , demandez-lui pour le Firdaus, car c'est la dernière partie du Paradis et de la partie haute du Paradis, et à son sommet, il ya le Trône du Miséricordieux, et de lui jaillissent les fleuves du Paradis. "
Volume 9, livre 93, numéro 520:
Rapporté par Abu Dharr:
J'ai entré dans la mosquée alors que l'Apôtre d'Allah était assis là. Quand le soleil fut couché, le Prophète a dit: "O Abou Dharr! Savez-vous où cela (le soleil) va?" J'ai dit: "Allah et Son Apôtre connais le mieux." Il dit: «Il va et demande la permission de se prosterner, et il est permis, et (un jour), comme si d'être condamnée à retourner d'où il est venu, il se lèvera à l'ouest." Alors le Prophète récitait », que:« Et le soleil tourne sur son cours fixe (pour une durée décrétée), "(36.38) comme il est récité par Abdullah.
Volume 9, livre 93, numéro 521:
Rapporté Thabit bin Zaid:
Abou Bakr envoya pour moi, donc j'ai rassemblé le Coran jusqu'à ce que je trouve la dernière partie de la sourate-à-Tauba avec Abi Khuzaima Al-Ansari et ne pas le trouver avec quelqu'un d'autre. (Les versets sont): - «En vérité, il est venu à vous un apôtre (Muhammad) parmi vous .. (jusqu'à la fin de la sourate Bara'a) (c.-à-Tauba). (9.128-129)
Volume 9, livre 93, numéro 522:
Rapporté Yunus:
(Comme 521).
Volume 9, livre 93, numéro 523:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète avait l'habitude de dire au moment de la difficulté, «La ilaha il-Lallah Al-'Alimul-Halim. La ilaha-il-Lallah Rabul-Arsh-al-Azim, La ilaha-il-Lallah Rabus-Samawati Rab-ul-Ard; wa Rab-ul-Arsh Al-Karim. (Voir hadith n ° 356 et 357, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 524:
Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri:
Le Prophète a dit: "Le peuple va tomber inconscient sur le Jour de la Résurrection, puis soudain je vois Moïse tenant l'un des piliers du Trône." Abu Huraira a dit: Le Prophète a dit: "Je vais être la première personne à être ressuscité et verra Moïse tenant du Trône."
Volume 9, livre 93, numéro 525:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah a dit: "(Un groupe de) anges rester avec vous pendant la nuit et (un autre groupe de) anges par jour, et les deux groupes se réunissent à l'heure de la prière Asr et Fajr». Puis les anges qui sont restés avec vous durant la nuit , monter (au ciel) et Allah leur demande (vous concernant) ---- et Il sait tout sur vous. "Dans quel état avez-vous quitté Mes esclaves? La réponse d'anges, «Quand nous les avons laissés, ils priaient, et quand nous leur avons atteint qu'ils priaient. "
Volume 9, livre 93, numéro 525y:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Si quelqu'un donne quelque chose d'égal dans la charité à une date à partir de son argent honnêtement gagné ---- pour rien monte à Allah, sauf d'Allah ---- puis va le prendre dans son droit (main) et l'amener pour son propriétaire que n'importe qui d'entre vous apporte un cheval bébé, jusqu'à ce qu'elle devienne comme une montagne. " Abu Huraira a dit: Le Prophète. dit: «Rien monte à Allah, sauf bonne."
Volume 9, livre 93, numéro 526:
Rapporté Ibn Abbas:
L'Apôtre d'Allah disait à l'époque de difficultés », nul n'a le droit d'être adoré sauf Allah, le Majestueux, l'Indulgent. Aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah, le Seigneur du Trône immense. Aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah, le Seigneur des cieux et le Seigneur du Trône honorable. (Voir hadith n ° 357, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 527:
Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri:
Lorsque Ali était au Yémen, il a envoyé un peu d'or dans son minerai vers le Prophète. Le Prophète l'a répartie entre Al-Aqra 'bin Habis Al-Hanzali qui appartenaient à Bani Mujashi, Uyaina bin Badr Al-Fazari, Alqama bin Al-Ulatha'Amiri, qui appartenait à la tribu des Bani Zaid Kilab et AI-Khail Au-Tai, qui appartenait à Bani Nabhan. Alors les Quraysh et les Ansar se mit en colère et dit: «Il donne aux chefs de Najd et nous laisse!" Le Prophète a dit: «Je voulais juste attirer et unir leurs cœurs (les rendre fermes dans l'islam)." Puis il vint un homme avec des yeux enfoncés, le front bombé, la barbe épaisse, grasse joues soulevées, et rasé la tête, et dit: "Ô Muhammad! Craignez Allah!" Le Prophète a dit: «Qui aurait obéissez à Allah si je désobéis Lui? (Allah). Il me fait confiance sur le peuple de la terre, mais vous n'avez pas confiance en moi? " Un homme du peuple (présent à l'époque), qui, je crois, était Khalid Bin Al-Walid, a demandé la permission de le tuer, mais le Prophète l'a empêché. Quand l'homme s'en alla, le Prophète a dit, "Out de la progéniture de cet homme, il y aura des gens qui récitent le Coran, mais il n'ira pas au-delà de leur gorge, et ils sortiront de l'Islam comme une flèche sort par le jeu, et ils tueront les musulmans et de laisser les idolâtres. devrais-je vivre jusqu'à ce qu'ils apparaissent, je les tue comme le meurtre de la nation de «Ad».
Volume 9, livre 93, numéro 528:
Rapporté par Abu Dharr:
J'ai demandé au Prophète concernant le verset: - «Et le soleil tourne sur son cours fixe pour une durée décrété pour elle." (36.28) Il dit: «Ses cours fixe est en dessous du Trône d'Allah."
Volume 9, livre 93, numéro 529:
Rapporté Jarir:
Nous étions assis avec le Prophète et il a regardé la lune dans la nuit de la pleine lune et dit: "Vous les gens vont voir votre Seigneur comme vous voyez cette pleine lune, et vous n'aurez aucun mal à le voir, donc si vous peut éviter de manquer (par le biais du sommeil ou d'affaires, etc) une prière avant le lever du soleil (fajr) et une prière avant le coucher du soleil (Asr), vous devez faire. " (Voir hadith n ° 529, vol. 1)
Volume 9, livre 93, numéro 530:
Rapporté Abdullah bin Jarir »:
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:27

Le Prophète a dit: «Vous allez certainement voir votre Seigneur avec vos propres yeux."
Volume 9, livre 93, numéro 531:
Rapporté Jarir:
L'Apôtre d'Allah est venu pour nous dans la nuit de la pleine lune et dit: «Vous verrez votre Seigneur le Jour de la Résurrection que vous voyez ce (pleine lune) et vous n'aurez aucune difficulté à le voir."
Volume 9, livre 93, numéro 532c:
Rapporté 'Ata' bin Yazid Al-Laithi:
Sur l'autorité d'Abu Huraira: Le peuple dit: «O Messager d'Allah-nous voir notre Seigneur le Jour de la Résurrection?" Le Prophète a dit, "Avez-vous des difficultés à voir la lune par une nuit de pleine lune?" Ils ont dit: «Non, O Messager d'Allah." Il dit: «Avez-vous des difficultés à voir le soleil quand il n'ya pas de nuages?" Ils ont dit: «Non, O Messager d'Allah." Il dit: «Alors, vous le verrez, comme ça. Allah va rassembler tous les gens sur le Jour de la Résurrection, et dire:« Celui qui adore quelque chose (dans le monde) devrait suivre (cette chose), «oui, celui qui adoraient le soleil sera de suivre le soleil, et celui qui adoraient la lune suivront la lune, et quiconque l'habitude d'adorer certains (autres faux) dieux, il suivra ces divinités. Et il ne restera que cette nation avec ses gens de bien (ou de ses hypocrites) . (Le sous-narrateur, Ibrahim est dans le doute.) Allah viendra à eux et disent: «Je suis votre Seigneur." Ils (le renient et) disent: «Nous allons rester ici jusqu'à ce que notre Seigneur vient, car lorsque notre Seigneur viendra, nous lui reconnaissons." Alors Allah viendra à eux dans son apparence qu'ils savent, et dira: "Je suis votre Seigneur." Ils diront: "Tu es notre Seigneur, afin qu'ils le suivent.
Ensuite, un pont sera posé en travers l'Enfer (Fire) "Moi et mes disciples seront les premiers à aller à travers lui et aucun ne parler que sur cette journée, excepté les apôtres. Et l'invocation des apôtres sur cette Journée sera: «Ô Allah, économisez! Enregistrer! Dans l'enfer (ou sur le pont), il y aura des crochets comme les épines d'As-Sa'dan (plante épineuse). Avez-vous vu comme-Sa'dan? »Ils répondirent:« Oui, ô Apôtre d'Allah! "Il dit:« Alors, ces crochets ressemblent les épines d'As-Sa'dan, mais on ne sait comment ils sont gros, sauf Allah. Ces crochets se cassera les gens loin selon leurs actes. Certaines des personnes resteront en enfer (être détruits) en raison de leurs (mauvaises) actions, et certains seront coupés ou arrachés par les crochets (et tomber dans l'Enfer) et certains seront punis et soulagé. Quand Allah a fini ses jugements parmi le peuple, il faudra qui Il veut sortir de l'enfer par Sa Miséricorde. Il sera alors l'ordre aux anges de se sortir du Feu tous ceux qui ont utilisé de n'adorer qu'Allah parmi ceux qu'Allah a voulu d'être miséricordieux envers ceux qui ont témoigné (dans le monde) que nul n'a le droit d'être adoré sauf Allah . Les anges de les reconnaître dans le feu par les marques de la prosternation (sur leur front), pour le feu va manger tout le corps humain, sauf la marque causée par une prostration que Allah a interdit le Feu à manger la marque de prostration. Ils sortiront de l'incendie (l'Enfer), complètement brûlé, puis l'eau de vie sera versée sur eux et ils vont grandir sous elle comme une graine qui vient dans la boue du torrent. Alors Allah se terminera les jugements parmi le peuple, et il restera un seul homme face à l'incendie (l'Enfer) et il sera la dernière personne parmi les gens de l'Enfer pour entrer au Paradis. Il dira: "Ô mon Seigneur! S'il vous plaît tourner mon visage loin du feu, car son air m'a fait mal et sa forte chaleur m'a brûlée ». Donc, il va invoquer Allah dans le sentier d'Allah voudront l'invoquer, et puis Allah lui dira: «Si je vous l'accorde, vous demandera alors autre chose? Il répondra: «Non, par votre puissance, (Honneur), je ne vous demande rien d'autre." Il donnera son Seigneur tout promesses et des alliances Allah demande.
Alors Allah vous tourner son visage loin de l'Enfer (Fire). Quand il fera face le Paradis et le verrez, il va rester tranquille aussi longtemps que Allah lui souhaite de rester tranquille, alors il dira: "Ô mon Seigneur! Apporte-moi près de la porte du paradis. " Allah lui dira: «N'avez-vous pas donner à vos promesses et des alliances que vous ne demandez rien de plus que ce que vous avait été donné? Malheur à vous, ô fils d'Adam! Comment traîtres que vous êtes! " Il dira: "Ô mon Seigneur, et va continuer à invoquer Allah jusqu'à ce qu'il lui dit,« Si je donne ce que vous demandez, vous demandera alors autre chose? Il répondra: "Non, par votre (Honneur) le pouvoir, je ne demande rien d'autre."
Puis il donnera alliances et les promesses d'Allah et puis Allah l'amènera à proximité de la porte du paradis. Quand il se tient à la porte du paradis, le paradis sera ouvert et étalés devant lui, et il verra sa splendeur et de plaisirs sur quoi il va rester tranquille aussi longtemps que Allah lui souhaite de rester tranquille, et puis il dira, ô mon Seigneur! Fais-moi entrer au Paradis. " Allah dira: «N'avez-vous pas donner vos alliances et les promesses que vous ne demandez rien de plus que ce que vous avait été donné? Allah dira: «Malheur à vous, ô fils d'Adam! Comment traîtres que vous êtes! »
L'homme dira: "Ô mon Seigneur! Ne me faites pas le plus malheureux de votre création, et qu'il va continuer à invoquer Allah jusqu'à ce qu'Allah va rire à cause de ses paroles, et quand Allah va rire à cause de lui, il lui dira: «Entrez au Paradis, et quand il va le saisir, Allah lui dira: «envie de rien." Donc, il va demander à son Seigneur, et il va souhaiter un grand nombre de choses, car Allah Lui-même va lui rappeler de souhaiter pour certaines choses en disant, '(Rêve de) tel et un tel. " Quand il n'y a plus rien à souhaiter, Allah dira: «Ceci est pour vous, et ses égaux (c'est pour vous), ainsi". 'Bin Ata' Yazid a ajouté: Abou Sa'id Al-Khoudri, qui était présent à Abu Huraira, ne nie pas ce que ce dernier a dit, mais quand Abu Huraira a dit que Allah a dit: «C'est pour vous et son égale aussi bien," Abu Sa'id Al-Khoudri a dit, "Et dix fois plus, ô Abou Huraira! "Abu Huraira dit:« Je ne me souviens pas, sauf son dire, «C'est pour vous et son égale aussi bien. '" Abu Sa'id Al-Khoudri dit alors: "Je témoigne que je me souviens le Prophète dire: «C'est pour vous, et dix fois plus." "Abu Huraira ensuite ajouté:« Cet homme sera la dernière personne du peuple du Paradis à entrer au Paradis. "

Volume 9, livre 93, numéro 532s:
Rapporté par Abu Sa'id Al-Khoudri:
Nous avons dit, "O Apôtre d'Allah! Allons-nous voir notre Seigneur le Jour de la Résurrection?" Il dit: «Avez-vous des difficultés à voir le soleil et la lune quand le ciel est clair?" Nous avons dit: "Non" Il dit: «Alors vous n'aurez aucune difficulté à voir de votre Seigneur en ce jour que vous n'avez aucun mal à voir le soleil et la lune (dans un ciel clair)." Le Prophète dit alors: «Quelqu'un va ensuite annoncer,« Que chaque nation suivre ce qu'ils adoraient. Alors les compagnons de la croix ira avec leur croix, et les idolâtres (ira) avec leurs idoles, et les compagnons de chaque dieu (fausses divinités) (ira) avec leur dieu, jusqu'à ce qu'il reste à ceux qui l'habitude d'adorer Allah, , à la fois les obéissants et les espiègles, et quelques-uns des gens du Livre. Puis l'Enfer sera présenté à eux comme s'il s'agissait d'un mirage. Puis il sera dit aux Juifs: «Qu'avez-vous utiliser pour le culte? » Ils répondront: «Nous avons utilisé pour adorer Ezra, le fils d'Allah». Ce sera leur dit: «Vous êtes des menteurs, car Allah n'a ni compagne, ni enfant. Que voulez-vous (aujourd'hui)? Ils répondront: «Nous voulons que vous nous fournir de l'eau." Puis ce sera leur dit 'boire', et ils vont tomber dans l'Enfer (lieu). Puis il sera dit aux chrétiens: «Qu'est-ce que vous utilisez pour le culte? Ils répondront: «Nous avons utilisé pour adorer le Messie, le fils d'Allah». Il sera dit: «Vous êtes des menteurs, car Allah n'a ni compagne, ni enfant. Quoi: voulez-vous (aujourd'hui)? Ils diront: «Nous voulons que vous nous fournir de l'eau." Ce sera leur dit: «Buvez,» et ils vont tomber dans l'Enfer (lieu). Quand il ne reste que ceux qui ont l'habitude d'adorer Allah (Seul), à la fois les obéissants et les malfaisants, il sera leur dit: «Que vous garde ici quand tous les gens sont allés? Ils diront: «Nous nous sommes quittés avec eux (dans le monde) quand nous étions dans un plus grand besoin d'eux que nous sommes aujourd'hui, nous avons entendu l'appel de l'une proclamant:« Que chaque nation suivre ce qu'ils adoraient, et maintenant nous sont en attente pour notre Seigneur. " Puis le Tout-Puissant viendra à eux dans une forme autre que celle où ils ont vu la première fois, et il dira: «Je suis votre Seigneur, et ils diront:« Vous n'êtes pas notre Seigneur. " Et aucun ne parle: Lui alors, mais les prophètes, et alors il sera leur dit: «Savez-vous tout signe par lequel vous pouvez le reconnaître?" Ils diront. «Le Shin,« et si Allah va dévoiler son tibia quoi chaque croyant se prosterner devant lui et il restera ceux qui ont utilisé de se prosterner devant lui juste pour frimer et pour gagner une bonne réputation. Ces gens vont essayer de se prosterner, mais leur dos sera rigide comme un morceau d'un bois (et ils ne seront pas en mesure de se prosterner). Ensuite, le pont sera posé en travers l'Enfer. "Nous, les compagnons du Prophète a dit:" O Apôtre d'Allah! Quel est le pont? " Il dit: «C'est une glissante (pont) sur lequel il ya des colliers et (Hooks, comme) une graine épineuse qui est large d'un côté et étroite à l'autre et a des épines avec des extrémités coudées. Une telle semence épineuse est trouvé dans le Najd et est appelé As-Sa'dan. Certains d'entre les croyants traverseront le pont aussi vite que le clin d'œil, d'autres rapide comme l'éclair, un vent fort, les chevaux rapides ou chamelles. Ainsi, certains seront en sécurité, sans aucun dommage, certains seront en sécurité après avoir reçu quelques égratignures, et certains vont tomber dans l'Enfer (Fire) La dernière personne va traverser en étant traîné (sur le pont) ".. Le Prophète a dit: «Vous (les musulmans) ne peut pas être plus pressant dans me réclame un droit qui a été clairement prouvé être la vôtre que les croyants en intercédant avec les Tout-Puissant pour leur (musulmane) frères, ce jour, quand ils se voient en toute sécurité.
Ils diront: "Ô Allah! (Save) nos frères (car ils) l'habitude de prier avec nous, rapide avec nous et aussi faire de bonnes actions avec nous. ' Allah dira: «Allez et sortir (de l'Enfer) quiconque dont le coeur vous trouverez foi égale au poids d'un (or) Dinar». Allah va interdire le feu pour brûler les visages de ces pécheurs. Ils iront à eux et à trouver certains d'entre eux en enfer (feu) à leurs pieds, et certains jusqu'à la moitié de leurs jambes. Ainsi, ils auront à ceux qu'ils vont reconnaître et alors ils seront de retour, et Allah dira (pour eux), «Allez et sortir (de l'Enfer) quiconque dont le coeur vous trouverez foi égale au poids d'un dinar et demi. » Ils auront à qui ils vont reconnaître et de retour, et puis Allah dira: "Allez et sortir (de l'Enfer) quiconque dont le coeur vous trouverez foi égale au poids d'un atome (ou une petite fourmi), et donc ils prendra tous ceux qu'ils vont reconnaître "Abu Sa'id a dit: Si vous ne me croyez pas, puis lisez le verset sacré:. -
«Sûrement! Allah torts même pas le poids d'un atome (ou une petite fourmi), mais s'il ya une bonne (fait) Il double. " (4.40) Le Prophète a ajouté: «Alors les prophètes et les anges et les croyants intercéder, et (le dernier de tous), le Tout-Puissant (Dieu) dira:" Maintenant, reste mon intercession. Il tiendra ensuite une poignée de feu à partir de laquelle Il prendra quelques personnes dont les corps ont été brûlés, et ils seront jetés dans une rivière à l'entrée du paradis, appelé l'eau de vie.
Ils poussent sur ses rives, comme une semence portée par le torrent se développe. Vous avez remarqué comment elle se développe à côté d'un rocher ou un arbre à côté, et la façon dont le côté faisant face au soleil est généralement de couleur verte tandis que le côté face à l'ombre est blanc. Ces gens vont sortir (de la rivière de la vie) comme des perles, et ils auront (or) colliers, et alors ils entreront au paradis, après quoi les gens du Paradis diront: «Ce sont les gens émancipés par le Bienfaisant. Il l'a admis au Paradis sans les avoir fait de bonnes actions et sans envoyer de suite un bien (pour eux). " Puis ce sera leur dit: «Pour vous, est ce que vous avez vu et son équivalent aussi bien."
Volume 9, livre 93, numéro 532v:
Anas:
Le Prophète a dit: "Les croyants seront conservés (en attente) sur le Jour de la Résurrection si longtemps qu'ils deviennent inquiets et disent:« Laissez-nous demander à quelqu'un d'intercéder jusqu'ici nous avec notre Seigneur, afin qu'Il puisse nous soulager de notre place. Puis ils iront à Adam et à dire: «Vous êtes Adam, le père du peuple. Allah vous a créés avec sa propre main et qui vous a fait résider dans Son Paradis et a ordonné à Ses anges de se prosterner devant vous, et vous a enseigné les noms de toutes les choses que vous intercédez pour nous auprès de ton Seigneur pour qu'Il puisse nous soulager de ce lieu qui est le nôtre ? Adam dira: «Je ne suis pas digne de cette entreprise." Il va parler de ses erreurs qu'il avait commises, c'est à dire, son manger de l'arbre s'il avait été interdit de le faire. Il va ajouter, «Allez à Noé, le premier prophète envoyé par Allah pour les gens de la Terre." Les gens iront à Noé qui va dire: «Je ne suis pas digne de cette entreprise», il va parler de son erreur qu'il avait faite, à savoir, sa demande à son Seigneur sans savoir. " Il dira (pour eux), «Allez à Abraham, Khalil Ar-Rahman. Ils iront à Abraham qui va dire: «Je ne suis pas digne de cette entreprise. Il mentionne trois mots par lesquels il dit un mensonge, et dites (pour eux). «Allez à Moïse, un esclave qui Allah a donné la Torah et a parlé à, directement et amené près de lui, pour la conversation."
Ils iront à Moïse qui va dire: «Je ne suis pas digne de cette entreprise. Il va parler de son erreur qu'il a commise, c'est à dire, tuant une personne, et va dire (pour eux), «Allez à Jésus, esclave d'Allah et Son Apôtre, et d'une âme créée par Lui et Sa Parole." (Be: Et il était.) Ils vont aller à Jésus qui va dire: «Je ne suis pas digne de cette entreprise, mais vous feriez mieux d'aller à Muhammad l'esclave dont le passé et l'avenir péchés ont été pardonnés par Allah." Alors ils viendront à moi, et je vais demander la permission de mon Seigneur pour entrer dans sa maison puis je vais être autorisée. Quand je le vois je vais tomber dans la prostration devant Lui, et Il me laisser (en prosternation) tant il va, et puis il dira: "Ô Muhammad, levez la tête et de parler, car vous serez écouté à, et intercéder, pour ton intercession sera acceptée, et de demander (pour rien) car il sera accordé: «Alors je vais lever la tête et glorifier mon Seigneur avec des louanges certains qu'il m'a enseigné. Allah va mettre une limite pour moi (d'intercéder pour un certain type de personnes) je vais les sortir et les faire entrer au Paradis. "(Qatada a dit: J'ai entendu dire que Anas), le Prophète a dit:" Je vais sortir et les sortir de l'enfer (feu) et de les laisser entrer au paradis, et puis je vais revenir et demander à mon Seigneur de l'autorisation d'entrer dans Son House et je vais être autorisée.
Lorsque je veux le voir je vais tomber dans la prostration devant lui et il va me laisser dans une prostration tant qu'Il va me laisser (dans cet état), et alors il dira: "Ô Muhammad, levez la tête et de parler, pour vous serez écoutés, et intercéder, pour ton intercession sera acceptée, et demandez, votre demande sera accordée. «Le Prophète a ajouté:" Je vais donc lever la tête et glorifier et louer Lui comme Il m'a appris. Ensuite, je vais intercéder et il va mettre une limite pour moi (d'intercéder pour un certain type de personnes). Je vais les retirer et les laisser entrer au Paradis "(Qatada ajouté: J'ai entendu dire que Anas). Le Prophète a dit:« Je vais sortir et les faire sortir de l'enfer (feu) et de les laisser entrer au paradis, et je reviendrai pour la troisième fois et vais demander à mon Seigneur pour permission d'entrer dans sa maison, et je serai autorisé à entrer.
Quand je le vois, je vais tomber dans la prostration devant Lui, et restera dans la prosternation tant qu'Il va, et puis il dira: «Levez la tête, ô Mahomet, et de parler, car vous serez écouté et intercéder, pour ton intercession sera acceptée, et de demander, pour votre demande sera accordée. Je vais donc lever la tête et les louanges d'Allah comme Il m'a appris et puis je vais intercéder et il va mettre une limite pour moi (d'intercéder pour un certain type de personnes). Je vais les retirer et les laisser entrer au Paradis "(Qatada a dit: J'ai entendu dire que Anas), le Prophète a dit:". Je vais donc sortir et les faire sortir de l'enfer (feu) et de les laisser entrer au paradis, jusqu'à ce que aucun ne sera rester dans le feu, sauf ceux que le Coran va emprisonner (ie, ceux qui sont destinés à la vie éternelle dans le feu) "Le narrateur a ensuite récité le verset: -". Il se peut que votre Seigneur vous élever à une station de louange et Gloire ». (17.79) Le narrateur ajoute: C'est la station de louange et de gloire auquel Allah a promis à votre Prophète.
Volume 9, livre 93, numéro 533:
Anas ben Malik:
L'Apôtre d'Allah a envoyé pour l'Ansar et les a rassemblés dans une tente et leur dit: "Soyez patient jusqu'à ce que vous rencontrer Allah et Son Apôtre, et je serai sur le lac-réservoir (Al-Kauthar)."
Volume 9, livre 93, Numéro 534:
Rapporté Ibn 'Abbas:
! Chaque fois que le Prophète a offert ses prières Tahajjud, il disait: «Ô Allah, notre Seigneur Toutes les louanges sont pour vous, vous êtes le gardien (instaurateur ou celui qui la regarde après) des cieux et de la Terre toutes les louanges sont. pour toi, tu es la Lumière des Cieux et la Terre et tout ce qui y est vous êtes la Vérité, et Votre parole est la vérité, et Ta promesse est la Vérité, et la rencontre avec vous est la Vérité, le paradis est l'. Vérité, et le Feu (l'Enfer) est la Vérité. Ô Allah! je m'abandonne à Vous, et de croire en vous, et je mets ma confiance en Toi (dépendre uniquement). Et pour vous je me plains de mes adversaires et avec votre Preuve je soutiens. Alors s'il vous plaît pardonner les péchés que j'ai fait dans le passé ou je vais faire à l'avenir, et aussi ceux (les péchés) que j'ai fait en secret ou en public, et ce que vous savez mieux que rien n'a I. le droit d'être adoré sauf Toi. "
Volume 9, livre 93, numéro 535:
Rapporté 'Adi ben Hatim:
L'Apôtre d'Allah dit: «Il n'y aura aucun parmi vous, mais son Seigneur va lui parler, et il n'y aura pas d'interprète entre eux, ni d'un écran à Lui écran."
Volume 9, livre 93, numéro 536:
Rapporté 'Abdullah bin Qays:
Le Prophète a dit: "(Il y aura) deux paradis de l'argent et tous les ustensiles et tout ce qui y est (sera de l'argent), et deux paradis d'or, et ses ustensiles et tout ce qui y (aura de l'or), et il sera rien pour empêcher les gens de voir leur Seigneur, sauf le couvercle de la Majesté sur son visage dans le paradis d'Eden (la béatitude éternelle). "
Volume 9, livre 93, numéro 537:
Rapporté 'Abdullah:
Le Prophète a dit: «Quiconque prend le bien d'un musulman en prenant un faux serment, rencontrera Allah qui sera en colère contre lui." Puis le Prophète récita le verset: - "En vérité, ceux qui achètent un petit gain au détriment de Pacte d'Allah et de leurs serments, ils n'auront aucune part dans l'au-delà, ni la volonté d'Allah de leur parler, ni les regarder." (3.77)
Volume 9, livre 93, numéro 538:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: "(Il ya) trois (types de personnes à qui) Allah ne leur parle le Jour de la résurrection, ni les regarder (Ils sont ):--( 1) un homme qui prend un faux serment qu'il a été offert pour un produit un prix supérieur à ce qu'il a été effectivement offerts; (2) et un homme qui prend un faux serment après le 'Asr (la prière) afin de récupérer la propriété d'un musulman à travers elle; ( 3) et un homme qui interdit aux autres d'utiliser l'eau qui reste superflu. Pour un tel homme Allah dira le Jour de la Résurrection, «Aujourd'hui, je retiens mes bénédictions de vous que vous avez retenu la partie superflue de l'eau () qui entre vos mains n'ont pas créé. ' "
Volume 9, livre 93, numéro 539:
Rapporté par Abu Bakra:
Le Prophète a dit: «Le temps est revenu à son état original dont il avait quand Allah a créé les Cieux et la Terre, l'année est de douze mois, dont quatre sont sacrés; (et hors de ces quatre), trois sont dans la succession, à savoir , Dhul-Qa'da, Dhul-Hijja et Muharram, et (le quart) Mudar Rajab qui est entre Jumad (Ath-Tham) et Chaâbane. " Le Prophète nous a alors demandé, "Quel mois est-ce?" Nous avons dit: «Allah et Son Apôtre connais (elle) mieux." Il s'est tenu tranquille si longtemps que nous avons pensé qu'il pourrait l'appeler par un autre nom. Puis il dit: «N'est-il pas Dhul-Hijja?" Nous avons dit: "Oui." Il a demandé «Quelle ville est-ce?" Nous avons dit: «Allah et Son Apôtre connais (elle) mieux. Puis il s'est tenu tranquille si longtemps que nous avons pensé qu'il pourrait l'appeler par un autre nom. Il dit alors: "N'est-il pas la ville (interdite) (La Mecque)?" Nous avons dit, «Oui». Il demanda: «Quelle est la jour d'aujourd'hui? "Nous avons dit:« Allah et Son Apôtre connais (elle) mieux. Puis il s'est tenu tranquille si longtemps que nous avons pensé qu'il pourrait l'appeler par un autre nom. Puis il dit: «N'est-il pas le jour d'une Nahr (abattage des sacrifices)?" Nous avons dit: "Oui." Puis il dit: «Votre sang (la vie), vos biens,» (le narrateur sous Mahomet, a déclaré: Je pense qu'il a aussi dit): ".. et votre honneur) sont aussi sacrés les uns aux autres, comme le caractère sacré de ce jour de le vôtre, dans cette ville de la vôtre, en ce mois de la vôtre.
Vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous interrogera sur vos actes. Méfiez-vous! Ne pas s'égarer après moi en frappant le cou les uns des autres. Lo! Il incombe à ceux qui sont présents à l'informer à ceux qui sont absents pour peut-être le courant pourrait le comprendre (comprendre) mieux que certains des spectateurs présents. "Chaque fois que la sous-narrateur Muhammad mentionné cette déclaration, il dirait , "Le Prophète a dit la vérité.") Et puis le Prophète a ajouté: «Sans doute! N'ai-je pas transmis le message d'Allah pour vous! Pas de doute! N'ai-je pas transmis le message d'Allah pour vous? "
Volume 9, livre 93, numéro 540:
Rapporté Oussama:
Un fils de l'une des filles du Prophète était mourant, donc elle a envoyé une personne à l'appel du Prophète. Il a envoyé (son message), «Que jamais Allah prend est pour Lui, et tout ce qu'Il donne est pour lui, et tout a une durée limitée fixée (dans ce monde), de sorte qu'elle doit être patient et espérer la récompense d'Allah." Elle a ensuite envoyé pour lui encore, jurant qu'il devrait venir. L'Apôtre d'Allah se leva, et n'a donc Mu'adh bin Jabal, ben Ka'b et Ubai 'Ubada bin as-Samit. Quand il est entré (la maison), ils ont donné à l'enfant de l'Apôtre d'Allah tandis que sa respiration était perturbé dans sa poitrine. (Le sous-narrateur dit: Je crois qu'il a dit, ". ... Comme si c'était une peau d'eau») l'Apôtre d'Allah se mit à pleurer quoi Ubada Saad bin 'dit: «Ne pleurez-vous?" Le Prophète a dit: «Allah est miséricordieux que pour ceux de Ses serviteurs qui sont miséricordieux (aux autres)."
Volume 9, livre 93, numéro 541:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit, "le Paradis et l'Enfer (Fire) disputés en la présence de leur Seigneur. Paradise dit:« Ô Seigneur! Quel est le problème avec moi que seuls les gens pauvres et humbles moi entrer? Enfer (Fire) a dit, j'ai été privilégié avec les gens arrogants. " Alors Allah a dit au Paradis, «Vous êtes ma miséricorde, et dit à l'enfer,« Tu es mon châtiment dont je infliger à qui je souhaite, et je doit remplir à la fois de vous. "" Le Prophète a ajouté: «Comme pour le Paradis, (il sera rempli avec de bonnes personnes), car Allah n'aime pas mauvais aucune de Ses créatures, et qu'il crée pour l'enfer (feu) qui Il veut, et ils seront jetés, et il va dire trois fois, «Y at-il De plus, jusqu'à ce qu'Allah (mettrai) Son pied dessus et il deviendra plein et ses côtés se rapprochera les uns aux autres et il dira: "qat! qat! qat! (Assez Assez, assez!).
Volume 9, livre 93, numéro 542:
Anas:
Le Prophète a dit: «Certaines personnes qui seront brûlés par l'Enfer (Fire) comme une punition pour les péchés qu'ils ont commis, et puis Allah les fera entrer au Paradis par la subvention de Sa Miséricorde. Ces personnes seront appelées,« Al-JahannamiyyLin »(les gens de l'Enfer)."
Volume 9, livre 93, numéro 543:
Rapporté 'Abdullah:
Un rabbin juif venu à l'Apôtre d'Allah et dit: "Ô Muhammad! Allah mettra les Cieux sur un doigt et de la terre sur un doigt, et les arbres et les rivières sur un doigt, et le reste de la création d'un doigt, et puis va dire, leur montrant avec sa main, «je suis le roi. ' "Sur ce Apôtre d'Allah sourit et dit:« Aucune estimation juste ont-ils fait d'Allah, comme cause de Lui. (39.67)
Volume 9, livre 93, numéro 544:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Une fois que j'ai passé une nuit dans la maison de (ma tante) Maïmouna alors que le Prophète était avec elle, pour voir comment était la prière nocturne de l'Apôtre d'Allah s apôtre d'Allah a parlé à sa femme pour un moment et puis dormi. Quand il a été le dernier tiers de la nuit (ou une partie), le Prophète se leva et regarda vers le ciel et récita le verset: - «Vraiment! Dans la création des Cieux et la Terre .... il ya effectivement des signes pour les doués d'intelligence. " (3.190) puis il se leva et exécuté l'ablution, brossé ses dents et a offert onze Rakat. Puis Bilal prononcé l'Adhan sur quoi le Prophète a offert un à deux Rak'at (Sunna) de prière et sortit pour aller diriger les gens dans Fajr (prière du matin obligatoires congrégation.
Volume 9, livre 93, numéro 545:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Quand Allah a créé les créations, il écrit avec Lui sur Son Trône:" Ma Miséricorde a précédé ma colère. "
Volume 9, livre 93, numéro 546:
Rapporté 'Abdullah bin Mas'ud:
L'Apôtre d'Allah le vrai et vraiment inspiré, a raconté à nous, «La création de chacun d'entre vous commence avec le processus de collecte du matériel pour son corps dans les quarante jours et quarante nuits dans le ventre de sa mère. Puis il devient un caillot de épaisseur de sang pour une période similaire (40 jours) et ensuite il devient comme un morceau de chair pour une période similaire Alors un ange lui est envoyé (par Allah) et l'ange est autorisée (ordonnée) pour écrire quatre choses;. ses moyens de subsistance, son (date de) la mort, ses actes, et s'il sera un misérable ou un bienheureux (dans l'au-delà), puis l'âme est insufflé en lui. Alors, un de vous peut faire (bon) actes caractéristique du peuple du Paradis tellement qu'il n'y avait rien, sauf une coudée entre lui et le Paradis, mais alors qu'est-ce qui a été écrit pour lui, décide de son comportement et il commence à faire (mal) actes caractéristique des gens de l'enfer (Fire) et (finalement) pénètre dans l'Enfer ( Feu), et l'un de vous peut faire (mal) actes caractéristique des gens de l'enfer (feu) tant et si bien qu'il n'ya rien, sauf une coudée entre lui et l'Enfer (Fire), puis ce qui a été écrit pour lui décide son comportement et il commence à faire (bon) actes caractéristique des gens du Paradis et, finalement) entre au Paradis. " (Voir hadith n ° 430, Vol. 4)
Volume 9, livre 93, numéro 547:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète a dit: "O Gabriel, ce qui vous empêche. De nous visiter plus souvent que vous faites?" Puis ce verset fut révélé: - «Et nous anges descendent pas, mais par le commandement de votre Seigneur. A Lui appartient ce qui est devant nous et ce qui est derrière nous .. ' (19.64) Alors ce fut la réponse à Muhammad.
Volume 9, livre 93, numéro 548:
Rapporté 'Abdullah:
Alors que je marchais avec l'Apôtre d'Allah dans l'un des domaines de la Médina et il marchait appuyée sur un bâton, il passa un groupe de Juifs. Certains d'entre eux dit aux autres, «Demandez-lui (le Prophète) sur l'esprit." D'autres ont dit, "Ne lui demandez pas." Mais ils lui ont demandé et il était appuyé sur le manche et j'étais debout derrière lui et j'ai pensé qu'il était divinement inspiré. Puis il dit: «Ils vous demandent concernant l'esprit dit:.. L'esprit, sa connaissance est avec mon Seigneur et de la connaissance que vous (! Ô hommes) ont été donnés seulement un peu» ... (17.85) Sur que certains des juifs dit aux autres, «N'avons-nous pas vous dire de ne pas demander?"
Volume 9, livre 93, numéro 549:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah garantit à la personne qui effectue le Jihad pour sa cause et rien ne le forçait à sortir, mais le Jihad dans sa cause, et la croyance en ses paroles, il sera soit l'admettre au paradis ou le retourner avec son récompense ou le butin qu'il a gagné à sa résidence d'où il sortit. " (Voir hadith n ° 555).
Volume 9, livre 93, numéro 550:
Rapporté par Abu Musa:
Un homme vint voir le Prophète et lui dit: «Un homme se bat pour la fierté et l'orgueil un autre combat pour bravoure, et un autre se bat pour montrer;? Lequel de ces (cas) est la cause d'Allah" Le Prophète a dit: «Celui qui se bat cette Parole d'Allah (l'Islam) devrait être supérieure, combat dans la cause d'Allah." (Voir hadith n ° 65, vol. 4)
Volume 9, livre 93, numéro 551:
Rapporté Al-bin Mughira Shu'ba:
J'ai entendu le Prophète dire: «Certaines personnes de mes partisans continueront à être victorieux sur les autres jusqu'à ce que l'ordre d'Allah (l'heure) est établie." (Voir hadith n ° 414)
Volume 9, livre 93, numéro 552:
Rapporté Muawiya:
J'ai entendu le Prophète dire: «Un groupe de mes disciples va continuer à la suite les lois d'Allah strictement et ils ne seront pas lésés par ceux qui les croient pas ou se tenir debout contre eux jusqu'à nouvel ordre d'Allah (l'heure) viendra alors qu'ils seront dans cette Etat ".
Volume 9, livre 93, numéro 553:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète se tenait devant Musailama (le menteur) qui était assis avec ses compagnons alors, et lui dit: «Si vous me demandez pour ce morceau (de feuilles de palmier tige), même alors, je ne serais pas vous le donner. Vous ne pouvez pas d'éviter ce qu'Allah a prescrit pour vous, et si vous vous détournez de l'Islam, Allah va certainement vous ruiner! "
Volume 9, livre 93, numéro 554:
Rapporté Ibn Mas'ud:
Alors que je marchais en compagnie du Prophète dans un des champs de Médine, le Prophète était allongé sur une tige laissez palme qu'il portait sur lui. Nous sommes passés par un groupe de Juifs. Certains d'entre eux dit aux autres, «Demandez-lui de l'esprit." Les autres disaient: "Ne lui demandez pas, de peur qu'il dirait quelque chose qui vous haïssent." Certains d'entre eux a déclaré: «Nous allons lui demander." Alors un homme du milieu d'eux se leva et dit, 'O Abal-Qasim! Quel est l'esprit «Le Prophète se tut et je savais qu'il était divinement inspiré Puis il dit:." Ils vous demandent concernant l'Esprit, Dis: L'Esprit, sa connaissance est à mon Seigneur. Et de savoir que vous (l'humanité) ont été donnés un peu seulement. "(17.85)
Volume 9, livre 93, numéro 555:
Rapporté par Abu Huraira:
Apôtre d'Allah a dit, «les garanties d'Allah (la personne qui effectue le Jihad dans Son et rien forçait à sortir, mais Jihad dans sa cause et la croyance en Sa Parole) qu'Il soit l'admettre au paradis (Martyre) ou le retour avec la récompense ou du butin qu'il a gagné à sa résidence d'où il sortit. "
Volume 9, livre 93, numéro 556:
Anas:
L'Apôtre d'Allah dit: «Chaque fois que quelqu'un de vous invoquer Allah pour quelque chose, il doit être ferme dans sa demande, et il ne faut pas dire:" Si tu veux, donne-moi ... » car personne ne peut contraindre Allah de faire quelque chose contre sa volonté. "
Volume 9, livre 93, numéro 557:
Rapporté 'Ali bin Abi Talib:
C'est l'apôtre d'une nuit d'Allah lui rendit visite et Fatima, la fille de l'apôtre d'Allah et leur dit: «Won»? T vous offrir (nuit) la prière .. 'Ali ajoute: J'ai dit: "O Apôtre d'Allah! Nos âmes sont dans les mains d'Allah et quand il veut nous amener à la vie, Il le fait. "Puis l'Apôtre d'Allah a disparu quand je l'ai dit et il n'a donné aucune réponse. Puis je l'ai entendu à la sortie alors qu'il était frappant cuisses, en disant: «Mais l'homme est, plus querelleuse que n'importe quoi." (18.54)
Volume 9, livre 93, numéro 558:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «L'exemple d'un croyant est celui d'une plante verte fraîche dont les feuilles se déplacer dans n'importe quelle direction le vent les oblige à se déplacer et quand le vent se calme, il se tenir debout Telle est la similitude du croyant.: Il est troublé par des calamités (mais c'est comme la plante fraîche, il regagne son état normal bientôt). Et l'exemple d'un mécréant est celui d'un pin (qui reste) dur et droit jusqu'à ce qu'Allah cela réduit quand il veut. " (Voir hadith n ° 546 et 547, vol. 7).
Volume 9, livre 93, numéro 559:
Rapporté 'Abdullah bin' Umar:
J'ai entendu l'Apôtre d'Allah, alors qu'il était debout sur la chaire, en disant: «La période restante de votre séjour (sur la terre) en comparaison avec les nations devant toi, c'est comme la période entre la prière d'asr et le coucher du soleil. Les gens de la Torah ont été donnés de la Torah et ils ont agi sur elle jusqu'à midi, puis ils étaient épuisés et ont reçu pour leur travail, on Qirat chacun. Alors le peuple de l'Evangile ont été donnés l'Evangile et ils ont agi sur elle jusqu'au moment de la la prière d'asr, et alors ils étaient usés et ont été donnés (pour leur travail), un Qirat chacun. Ensuite, vous les gens ont reçu le Coran et vous avez agi sur elle jusqu'au coucher du soleil et donc vous a donné deux Qirats chacun (le double de la récompense de les nations précédentes). " Alors le peuple de la Torah dit: «Ô notre Seigneur! Ces gens ont fait un peu de travail (beaucoup moins que nous), mais ont pris une plus grande récompense. " Allah a dit: «Ai-je retenu quelque chose de votre récompense? Ils ont dit, 'Non' Puis Allah dit: «C'est ma faveur que je donne à qui je veux." "
Volume 9, livre 93, numéro 560:
Rapporté 'bin Ubada as-Samit:
Moi, avec un groupe de personnes, a donné le serment d'allégeance à l'Apôtre d'Allah. Il dit: «Je prends votre engagement, à la condition que vous (1) ne rejoindra pas des partenaires dans le culte d'Allah, (2) ne voleront pas, (3) ne commettra des relations sexuelles illégales, (4) ne tuera pas votre progéniture (5), ne sera pas la calomnie, (6) et ne va pas me désobéir quand je vous ordonne de faire le bien. Quiconque parmi vous respecterez sa promesse, sa récompense sera à Allah, et quiconque commet un de ces péchés et reçoit le punition dans ce monde, que la peine sera une expiation pour ses péchés et la purification, mais si Allah lui écrans, puis ce sera à Allah de le punir s'il sera ou l'excuser, s'il le veut ".
Volume 9, livre 93, numéro 561:
Rapporté par Abu Huraira:
Allah Prophète Salomon qui avait soixante épouses, a dit une fois: «Ce soir je vais avoir une relation sexuelle (le sommeil) avec toutes mes épouses afin que chacun d'entre eux deviendront enceintes et porter de suite (un garçon qui va devenir) un cavalier et se battra dans les Car Allah. " Alors il se coucha avec ses épouses et qu'aucun d'entre eux (conçu et) livrés (un enfant), sauf celui qui a apporté une moitié (le corps) garçon (déformées). Prophète d'Allah a dit: "Si Salomon avait dit: 'Si Allah", puis chacune de ces femmes aurait livré un (soi-) cavalière pour combattre dans la cause d'Allah. " (Voir hadith n ° 74 A, vol. 4).
Volume 9, livre 93, numéro 562:
Rapporté Ibn 'Abbas:
L'Apôtre d'Allah entra dans un bédouin malades chez lesquels il est allé rendre visite et lui dit: «Ne vous inquiétez pas, Tahur (c'est à dire, votre maladie sera un moyen de purification de vos péchés), si Allah." Le bédouin dit: «Tahur! Non, mais c'est une fièvre qui brûle dans le corps d'un vieil homme et il lui fera visiter sa tombe." Le Prophète a dit: «Alors c'est ainsi."
Volume 9, livre 93, numéro 563:
Rapporté par Abu Qatada:
Quand les gens dormaient jusque si tard qu'ils ne proposent pas la prière (matin), le Prophète a dit: «Allah capturé vos âmes (qui vous a fait dormir) quand il a voulu, et les a renvoyés (à vos corps) quand il a voulu." Alors le peuple se leva et alla répondre à l'appel de la nature, les ablutions effectuées, jusqu'à ce que le soleil s'était levé et il était devenu blanc, puis le Prophète se leva et offert la prière.
Volume 9, livre 93, numéro 564:
Rapporté par Abu Huraira:
"Un homme de musulmans et un homme de Juifs se querellaient, et le musulman dit:" Par Celui qui a donné la supériorité de Mahomet sur tout le peuple! "Le Juif dit:« Par Celui qui a donné à Moïse la supériorité sur tous les gens! » Sur que le musulman levé sa main et a giflé le Juif. Le Juif est allé à l'Apôtre d'Allah et l'a informé de tout ce qui s'était passé entre lui et les musulmans. Le Prophète a dit: «Ne me donne pas la supériorité sur Moïse, pour les gens vont tomber inconscient sur le Jour de la Résurrection, je serai le premier à reprendre conscience et voici, Moïse sera là, debout, tenant le côté du trône. Je ne saura pas s'il a été un de ceux qui sont tombés inconscients et ensuite repris conscience avant moi, ou s'il a été un de ceux exemptés par Allah (de tomber inconscient). " (Voir hadith n ° 524, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 565:
Anas ben Malik:
L'Apôtre d'Allah dit: «Ad-Dajjal viendra à Médine et à trouver les anges la garde. Si Allah, ni Ad-Dajjal, ni plaie sera en mesure de venir près de lui."
Volume 9, livre 93, numéro 566:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah a dit: «Pour chaque Prophète il ya une invocation qui est certainement rempli par Allah, et je souhaite, si Allah, pour garder mes que (spéciale) d'invocation pour être l'intercession pour mes disciples sur le Jour de la Résurrection."
Volume 9, livre 93, numéro 567:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Pendant que je dormais, je me suis vu (en rêve) debout près d'un puits. Je tira autant d'eau que Allah a voulu que je dessiner, puis Ibn Quhafa (Abou Bakr) a pris le seau de moi et a attiré un ou deux seaux, et il y avait une faiblesse dans son dessin ---- qu'Allah lui pardonne! Puis Omar a pris le seau qui s'est transformé en quelque chose comme un grand tambour. Je n'avais jamais vu un homme puissant parmi les personnes travaillant comme parfaitement et vigoureusement que lui. (Il a attiré tellement d'eau que) les gens buvaient à leur satisfaction et fit boire leur chameaux qui s'agenouilla là-bas. (Voir Hadith n ° 16, vol. 5)
Volume 9, livre 93, numéro 568:
Rapporté par Abu Musa:
Quand un mendiant ou une personne dans le besoin de quelque chose est venu au Prophète, il avait l'habitude de dire (à ses compagnons), «Intercède (pour lui) et vous serez récompensé pour cela, et Allah accomplira ce qu'Il veut dans la langue de son apôtre ».
Volume 9, livre 93, numéro 569:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: "Aucun de vous ne dise:« Ô Allah, pardonne-moi si vous voulez, »ou« Accorde Ta miséricorde sur moi si vous voulez, »ou« Me donner les moyens de subsistance si vous voulez, «mais il devrait être ferme dans sa demande, car Allah fait ce qu'Il va et personne ne peut le forcer (à faire quelque chose). "
Volume 9, livre 93, numéro 570:
Rapporté Ibn 'Abbas:
C'est qu'il ne différait avec Al-Qays bin Hisn Hurr bin Al-Fazari sur le compagnon de Moïse, (c'est à dire, s'il était Kha, dir ou non). Bin Ka'b Ubai Al-Ansari passé par eux et Ibn 'Abbas a appelé lui disant: «Mon ami (Hur) et j'ai différé à propos compagnon de Moïse qui Moïse a demandé à la façon de répondre. Avez-vous entendu l'Apôtre d'Allah mentionner quelque chose sur lui? "Ubai dit:« Oui, j'ai entendu l'Apôtre d'Allah dit: «Alors Moïse était assis en compagnie de certains Israélites un homme vint à lui et lui demanda:« Savez-vous quelqu'un qui est plus a appris que vous (Moïse)? Moïse dit: «Non» Alors Allah a envoyé l'inspiration divine à Moïse: - «Oui, notre esclave Khadir est plus savant que vous avez" Moïse a demandé à Allah comment le rencontrer (Khadir) Alors qu'Allah a rendu le poisson comme un signe pour lui et il lui a été dit, «Quand vous perdez le poisson, revenir en arrière (à l'endroit où vous le perdez) et vous le rencontrerez. Alors Moïse monta sur la recherche pour le signe des poissons dans la mer. Le boy de Moïse (qui l'accompagnait) lui dit: «Vous souvenez-vous (ce qui est arrivé) quand nous nous rendîmes au rock? J'ai effectivement oublié . à vous dire (environ) le poisson Aucun mais Satan m'a fait oublier de vous dire à ce sujet »(18,63) Moïse dit:
«C'est ce que nous avons cherché." Sa ils sont rentrés retraçant leurs traces. (18.64). Donc ils tous les deux trouvé Kadir (il ya), puis est arrivé ce que Allah a mentionné à leur sujet (dans le Coran)! (Voir 18.60 à 82)
Volume 9, livre 93, numéro 571:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Si Allah, demain, nous allons camper dans Khaif Bani Kinana, le lieu où les païens ont pris le serment de Kufr (mécréance) contre le Prophète. Il voulait dire Al-Muhassab. (Voir hadith n ° 659, vol. 2)
Volume 9, livre 93, numéro 572:
Rapporté 'Abdullah bin' Umar:
Le Prophète assiégé le peuple de Taëf, mais il n'a pas le conquérir. Il dit: «Demain, si Allah, nous allons retourner à la maison. Sur ce les musulmans a dit," Alors nous retourner sans la conquérir? "Il dit:« Puis poursuivre le combat de demain. " Le lendemain plusieurs d'entre eux ont été blessés. Le Prophète a dit: «Si Allah, nous allons retourner à la maison demain." Il semblait que la déclaration de leur plaisait quoi l'Apôtre d'Allah sourit.
Volume 9, livre 93, numéro 573:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: "Quand Allah ordonne quelque chose sur le ciel des anges avec leurs ailes battent dans l'obéissance à sa déclaration qui sonne comme celui d'une chaîne glissé sur un rocher sa déclaration:." Jusqu'à quand la crainte est bannie de leur cœur, le Ils disent: «Qu'est-ce que votre Seigneur a dit? ' »Ils répondent:« (Il a dit) la Vérité. Et Il est le Très-Haut, le Grand. »(34.23)
Volume 9, livre 93, numéro 574:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah n'écoute jamais rien comme il écoute le Prophète réciter le Coran d'une voix agréable consonance douce." Un compagnon d'Abu Huraira dit: «Il signifie, en récitant le Coran à haute voix."
Volume 9, livre 93, numéro 575:
Rapporté par Abu Saïd Al-Khoudri:
Le Prophète a dit: «Allah dira (le Jour de la Résurrection),« Ô Adam! Adam répondit: 'Labbaik wa Sa'daik! Puis d'une voix forte sera entendu (disant): «Allah vous commande de sortir de la mission du Feu de l'Enfer de ta descendance." "
Volume 9, livre 93, numéro 576:
Rapporté 'Aisha:
Je n'ai jamais senti si jaloux de toute femme que je me sentais de Khadija, Allah lui a ordonné (le Prophète) pour donner Khadija la bonne nouvelle d'un palais au paradis (pour elle).
Volume 9, livre 93, numéro 577:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Si Allah aime une personne, Il appelle Gabriel, en disant:« Allah aime untel, O Gabriel l'aime "Alors Gabriel l'aime puis se faire une annonce dans les cieux:« Allah a tant aimé et -Ainsi donc, vous devriez l'aimer aussi. " Ainsi, tous les habitants des cieux lui l'amour, et puis il est accordé le plaisir du peuple sur la terre. " (Voir hadith n ° 66, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 578:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Il ya des anges venir à vous dans la succession de nuit, et d'autres pendant la journée, et tous se rassemblent au moment de la« prière Asr et Fajr. Alors les anges qui sont restés avec vous durant la nuit montent (vers le ciel ) et Il (Allah) lui demande si il connaît parfaitement leurs affaires. 'Dans quel état avez-vous laissé mes esclaves? Ils disent: «Quand nous les avons laissés, ils priaient et quand nous sommes venus pour eux, ils priaient. "
Volume 9, livre 93, numéro 579:
Rapporté par Abu Dharr:
Le Prophète a dit, Gabriel est venu vers moi et m'a donné la bonne nouvelle que tous ceux qui sont morts sans rien adorer en dehors d'Allah, serait entrer au Paradis. J'ai demandé (Gabriel), «Même s'il a commis un vol, et même si il a commis des relations sexuelles illégales? Il dit: «(Oui), même si il a commis le vol, et même si il a commis des relations sexuelles illégales".
Volume 9, livre 93, numéro 580:
Rapporté 'bin' Al-Bara Azib:
Apôtre d'Allah a dit: «Ô untel et donc, quand vous allez à votre lit (pour dormir) dire:« Ô Allah! Je me suis rendu à vous et ont tourné mon visage vers toi, et de laisser toutes mes affaires à Toi et dépendent de vous et de mettre ma confiance en vous attend votre récompense et craignant Ton châtiment. Il n'est ni fuyant ni refuge Vous, mais avec vous. Je crois que dans le Livre (le Coran) que Tu as révélé et au Prophète Votre (Muhammad ) que tu as envoyé. " Si ensuite vous mourir cette nuit-là, alors vous allez mourir comme un musulman, et si vous vous réveillez en vie le matin puis vous recevrez la récompense. " (Voir hadith n ° 323, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 581:
Rapporté 'Abdullah bin Abi Aufa:
Apôtre d'Allah a dit le jour de (la bataille de) Clans: "O Allah! Le Révélateur du Livre Saint, le preneur rapide des comptes! Battez les clans et les secouer."
Volume 9, livre 93, numéro 582:
Rapporté Ibn 'Abbas:
(Concernant le verset): - «Ni dire votre prière à haute voix, ni le dire à voix basse." (17.110) Ce verset fut révélé tout l'Apôtre d'Allah a été se cacher dans la Mecque, et quand il éleva la voix en récitant le Coran, les païens l'entendre et l'abus du Coran et ses Revealer et de celui qui l'a amené . Alors Allah a dit: - «Ni dire votre prière à haute voix, ni le dire à voix basse." (17.110) C'est, «Ne dites pas à votre prière si fort que les païens peuvent vous entendre, ni dire sur un ton peu que vos compagnons ne vous entendent pas." Mais chercher une voie médiane entre ceux (les extrêmes), c'est à dire, laissez vos compagnons entendre, mais ne concernent pas le Coran à haute voix, afin qu'ils puissent l'apprendre de vous.
Volume 9, livre 93, numéro 583:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Allah a dit:". Le fils d'Adam me fait mal en abusant de temps, car je suis l'heure, dans mes mains sont toutes choses et je cause de la révolution de la nuit et jour " »(Voir hadith n ° 351, vol. 6)
Volume 9, livre 93, numéro 584:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: "Allah a dit: Le jeûne est pour Moi et Je vous donnerai la récompense pour elle, comme il (celui qui observe le jeûne) quitte son désir sexuel, la nourriture et des boissons à cause de moi jeûne est un écran (à partir. Hell) et il ya deux plaisirs pour une personne à jeun, un à la fois de casser son jeûne, et l'autre à l'époque où il rencontrera son Seigneur. Et l'odeur de la bouche d'une personne qui jeûne est meilleure en vue d'Allah que l'odeur du musc. " (Voir hadith n ° 128, vol. 3).
Volume 9, livre 93, numéro 585:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Une fois tandis que Job (Aiyub) prenait un bain dans un état de nudité. Soudain, un grand nombre de sauterelles d'or a commencé à tomber sur lui et il a commencé à les collectionner dans ses vêtements. Son Seigneur l'a appelé,« Job O! Didn 't je vous fais assez riche pour se dispenser de ce que vous voyez maintenant? Job dit: «Oui, ô Seigneur! Mais je ne peux pas renoncer à Your Blessings
Volume 9, livre 93, numéro 586:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Chaque nuit, quand il est le dernier tiers de la nuit, notre Seigneur, le Supérieur, le Béni, descend au ciel le plus proche et lui dit: Y at-il personne pour me prévaloir que je puisse répondre à son appel est-il personne pour me demander que je puisse lui accorder sa demande? Y at-il demandé mon pardon pour que je puisse lui pardonner? ». (Voir hadith n ° 246, vol. 2)
Volume 9, livre 93, numéro 587:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Nous (les musulmans) sont les derniers (à venir), mais seront les premiers sur le Jour de la Résurrection." Les narrateurs de ce Hadith dit: Allah a dit (à l'homme), «dépenser (en charité), car alors je vais vous indemniser (généreusement). "
Volume 9, livre 93, numéro 588:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit que Gabriel dit: «Voici Khadija vient à vous avec un plat de nourriture ou d'un gobelet contenant quelque chose à boire. Transmettre à ses salutations de son Seigneur (Allah) et lui donner la bonne nouvelle qu'elle aura un palais dans le paradis construit de Qasab lequel il n'y aura ni aucun bruit ni aucune fatigue (difficulté). " (Voir hadith n ° 168, vol. 5)
Volume 9, livre 93, numéro 589:
Rapporté par Abu Huraira:
le Prophète a dit: «Allah a dit:" J'ai préparé pour Mes serviteurs pieux (comme des choses excellentes) que l'œil n'a jamais vu, ni une oreille n'a jamais entendu, ni un cœur humain ne peut jamais penser. " "
Volume 9, livre 93, numéro 590:
Rapporté Ibn Abbas:
Chaque fois que le Prophète offert la nuit (Tahajjud) la prière, il disait: "O Allah toutes les louanges sont pour vous;! Vous êtes la Lumière des cieux et la terre et toutes les louanges sont pour vous;. Vous êtes le gardien . des Cieux et la Terre toutes les louanges sont pour vous, vous êtes le Seigneur des Cieux et la Terre et tout ce qui y est vous êtes la Vérité, et de votre promesse est la Vérité, et votre discours est la Vérité, et la réunion. Vous est la Vérité, et le Paradis est la Vérité et de l'Enfer (Fire) est la Vérité et tous les prophètes sont la vérité et l'Heure est la Vérité. Ô Allah! je m'abandonne à Vous, et de croire en vous, et dépendent de vous, et repens à Toi et à votre cause je me bats et avec Vos ordres, je règle. Alors s'il vous plaît pardonner mes péchés passés et futurs et de ces péchés que j'ai fait en secret ou en public. C'est toi que je vénère, aucun n'a le droit de être adoré sauf Toi. " (Voir hadith n ° 329, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 591:
Rapporté Urwa bin Az-Zubair:
Sa'id bin Al-Musaiyab, Alqama bin Waqqas et 'Abdullah au sujet de la narration de la déclaration forgée contre «Ubaidullah ben Aïcha, l'épouse du Prophète, lorsque les calomniateurs dit ce qu'ils ont dit et Allah a révélé son innocence. 'Aisha dit: «Mais par Allah, je ne pense pas que Allah, (à confirmer mon innocence), de révéler l'inspiration divine qui serait récité, car je me considère comme trop peu importante pour être parlé par Allah grâce à l'inspiration divine révélée pour la récitation , mais j'espérais que l'Apôtre d'Allah pourrait avoir un rêve dans lequel Dieu révélerait mon innocence Alors Allah révéla: -. '! En vérité, ceux qui répandent la calomnie sont un gang parmi vous ... » (Les dix versets dans la Sourate an-Nur-) (de 24.11 à 20)
Volume 9, livre 93, numéro 592:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah dit:« Si Mon serviteur a l'intention de faire une mauvaise action alors (Anges O) ne l'écrivez pas, sauf qu'il fait; s'il le fait, puis l'écrire tel qu'il est, mais s'il s'abstient de le faire c'est à cause de moi, puis l'écrire comme une bonne action (dans son compte). (D'un autre côté) s'il a l'intention d'aller une bonne action, mais ne pas le faire, puis d'écrire une bonne action (dans son compte), et s'il le fait, puis d'écrire pour lui (dans son compte) que dix bonnes actions jusqu'à sept cents fois. " "
Volume 9, livre 93, numéro 593:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah a créé la création, et quand il a fini de sa création l'Rahm (utérus) se leva, et Allah a dit (à elle)." Stop! Que voulez-vous? Il dit: «A cet endroit, je cherche refuge auprès de Toi contre tous ceux qui m'ont Sever (ie couper les liens de parenté.)" Allah a dit: «Seriez-vous heureux que je garderai de bonnes relations avec celui qui gardera de bonnes relations . avec vous, et je vais couper la relation avec celui qui va rompre la relation avec vous il a dit: 'Oui,' Ô mon Seigneur ». Allah a dit (à elle), «C'est pour vous''Et puis Abu Huraira récité le verset: -".. Seriez-vous alors si on vous a donné l'autorité, ne semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté " (47.22)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:28

Volume 9, livre 93, numéro 594:
Rapporté Zaid bin Khalid:
Il a plu (à cause de l'invocation du Prophète pour la pluie) et le Prophète a dit: «Allah dit:« Certains de mes esclaves sont devenus incroyants en moi, et quelques autres, les croyants en moi. "
Volume 9, livre 93, numéro 595:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah a dit:« Si Mes serviteurs aime la rencontre avec moi, moi aussi j'aime la rencontre avec lui;. Et s'il n'aime pas la rencontre avec moi, moi aussi je n'aime pas les réunions avec lui » »(Voir hadith n ° 514, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 596:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Allah a dit:« Je suis à mon esclave comme il pense de moi, (c'est à dire que je suis capable de faire pour lui ce qu'il pense que je peux faire pour lui). (Voir hadith n ° 502)
Volume 9, livre 93, numéro 597:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «Un homme qui n'a jamais fait de bonne action, a déclaré que, s'il mourait, sa famille doit le brûler et de jeter la moitié des cendres de son corps brûlé dans la terre et l'autre moitié dans la mer, par Allah, si Allah doit mettre la main sur lui, il serait infliger un châtiment tel sur lui comme il ne serait pas infliger à quiconque parmi le peuple. Mais Allah a ordonné à la mer pour recueillir ce qui était en elle (de ses cendres) et de même ordonné la terre pour recueillir ce qui a été en elle (de ses cendres). Puis Allah a dit (à l'homme recréé), «Pourquoi avez-vous le faire?" L'homme répondit: «Pour avoir peur de vous, et vous savez qu'il (très bien)." Alors Allah lui a pardonné. "
Volume 9, livre 93, numéro 598:
Rapporté par Abu Huraira:
J'ai entendu le Prophète dire: «Si quelqu'un commet un péché puis dit:« O mon Seigneur! J'ai péché, s'il vous plaît pardonnez-moi! ' et son Seigneur dit: «Mon serviteur a connu qu'il a un Seigneur qui pardonne les péchés et punit pour cela, j'ai donc pardonné à mon esclave (ses péchés). Puis il reste sans commettre aucun péché pour un moment et puis encore une fois qu'il commet un autre péché et dit: «Ô mon Seigneur, j'ai commis un autre péché, s'il vous plaît pardonnez-moi, et Allah dit:« Mon serviteur a connu qu'il a un Seigneur qui pardonne les péchés et punit pour cela, j'ai donc pardonné à mon esclave (son péché). Ensuite, il reste sans commettre un autre péché pendant un moment et s'engage alors un autre péché (pour la troisième fois) et dit: «Ô mon Seigneur, j'ai commis un autre péché, s'il vous plaît pardonnez-moi, et Allah dit: «Mon serviteur a connu qu'il a un Seigneur qui pardonne les péchés et punit pour cela j'ai donc pardonné Mon serviteur (son péché), il peut faire ce qu'il aime."
Volume 9, livre 93, numéro 599:
Rapporté par Abu Said:
Le Prophète a mentionné un homme du peuple du passé ou ceux qui vous ont précédés. Le Prophète a dit un sens de la phrase: Dieu lui avait donné la richesse et les enfants. Lorsque sa mort approchait, il dit à ses fils, "Quel genre de père que j'ai été pour vous?" Ils répondirent: «Vous avez été un bon père." Il leur a dit qu'il n'avait présenté aucune bonne action devant Allah, et si Allah mettre la main sur lui, il serait le punir. " «Regardez donc!" at-il ajouté, «Quand je mourrai, brûlez-moi, et quand je me transforme en charbon, m'écraser, et quand il arrive un jour venteux, disperser mes cendres dans le vent." Le Prophète a ajouté: «Alors par Allah, il a pris un engagement ferme de ses enfants à le faire, et ils l'ont fait. (Ils lui ont brûlé après sa mort) et a jeté ses cendres sur une journée venteuse. Puis Allah a commandé à ses cendres. "Be" et voilà, il est devenu un homme debout! Allah a dit: "Ô Mes esclaves! Qu'est-ce qui vous a fait faire ce que vous avez fait? "Il répondit:« de peur de vous. "Rien ne l'a sauvé alors, mais la Miséricorde d'Allah (qu'Allah lui pardonna donc).
Volume 9, livre 93, numéro 600:
Anas:
J'ai entendu le Prophète dire: «Le Jour de la Résurrection, je intercéder et dire:« O mon Seigneur! Admettre au Paradis (même) ceux qui ont la foi égale à une graine de moutarde dans leurs cœurs. "Ces personnes entreront au Paradis, et puis je vais dire: 'O (Allah) admettre au Paradis (même) ceux qui ont le moins de la foi dans leurs cœurs. " Anas dit: Comme si je viens regarder les doigts de l'Apôtre d'Allah.
Volume 9, livre 93, numéro 601:
Rapporté Ma'bad bin Hilal Al'Anzi:
Nous, c'est à dire, certaines personnes de Bassora réunis et se rendit à Anas ben Malik, et nous sommes allés en compagnie de Thabit Al-Bunnani afin qu'il puisse lui poser des questions sur le hadith d'intercession en notre nom. Voici, Anas était dans son palais, et notre arrivée a coïncidé avec sa prière Duha. Nous avons demandé la permission d'entrer et il nous a admis alors qu'il était assis sur son lit. Nous avons dit à Thabit, «Ne lui demandez pas autre chose abord mais le Hadith d'intercession." Il dit: «O Abou Hamza! Il ya vos frères de Bassora à venir vous interroger sur le hadith d'intercession." Anas dit alors: "Muhammad nous a parlé en disant:« Le Jour de la Résurrection les gens seront surtension uns avec les autres comme des vagues, puis ils viendront à Adam et à dire: «S'il vous plaît, intercède pour nous auprès de ton Seigneur." Il dira: «Je ne suis pas apte à cela, mais vous feriez mieux d'aller à Abraham, comme il est le Khalil du Miséricordieux." Ils iront à Abraham et il dira: «Je ne suis pas apte à cela, mais vous feriez mieux d'aller à Moïse, comme il est celui à qui Allah a parlé directement." Alors ils iront à Moïse, et il dira: «Je ne suis pas apte à cela, mais vous feriez mieux d'aller à Jésus, comme il est une âme créée par Allah et Sa Parole." (Be: Et il était), ils iront à Jésus et il dira: «Je ne suis pas apte à cela, mais vous feriez mieux d'aller à Muhammad." Ils viennent me voir et je dirais: «Je suis pour cela." Ensuite, je vais demander la permission de mon Seigneur, et il sera donné, et ensuite il va m'inspirer à Lui la louange avec des louanges, comme je ne sais pas maintenant. Donc, je le célébrerai avec ces louanges et va tomber, se prosterner devant Lui . Puis il sera dit: «O Mohammed, levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et demander, pour que ta volonté soit accordée (demande);. et intercéder, pour ton intercession sera acceptée" Je dirai, «O Seigneur, mes disciples! Mes disciples! Et puis il sera dit: «Allez et sortir de l'Enfer (Fire) tous ceux qui ont foi dans leurs cœurs, égale au poids d'un grain d'orge». Je vais le faire et retourner à Lui la louange avec les mêmes éloges, et tombent (prostate) devant lui. Puis il sera dit: «O Mohammed, levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et de demander , pour vous sera accordée (demande);. et intercéder, pour ton intercession sera acceptée " Je dirai, «O Seigneur, mes disciples! Mes disciples! Il sera dit: «Allez et sortir de celui-ci tous ceux qui ont foi dans leurs cœurs, égale au poids d'une petite fourmi ou d'une graine de moutarde." Je vais le faire et retourner à Lui la louange avec les mêmes éloges, et tomber dans la prostration devant Lui. Il sera dit: «O Mohammed, levez la tête et de parler, car vous serez écoutés, et de demander, pour vous sera accordée (demande);. et intercéder, pour ton intercession sera acceptée " Je dirai, «O Seigneur, mes disciples! Alors Il dira: «Allez et sortir (tous ceux) dans le cœur desquels il ya la foi, même aux plus légers, plus léger grain de sénevé. (Prenez) hors du feu." Je vais le faire. "'
Quand nous avons quitté Anas, j'ai dit à certains de mes compagnons, «Passons par Al-Hasan qui se cache dans la maison de Abi Khalifa et lui demander de nous dire ce que Anas ibn Malik nous a dit." Alors nous sommes allés vers lui et nous lui avons salué et il nous a admis. Nous lui avons dit: «Ô Abou Said! Nous sommes venus pour vous de votre frère Anas Bin Malik et il nous raconta un Hadith à propos l'intercession etc dont je n'ai jamais entendu parler." Il dit: «Qu'est-ce que c'est?" Puis nous lui avons dit du hadith et dit: «Il s'est arrêté à ce stade (du Hadith)." Il dit: «Quoi donc?" Nous avons dit: «Il n'a rien ajouté à cela." Il a dit, Anas liés à me le Hadith il ya vingt ans quand il était un jeune garçon. Je ne sais pas si il a oublié ou s'il n'aimait pas vous laisser dépendre de ce qu'il aurait dit. "Nous avons dit:« Ô Abou Said! Laissez-nous le savoir. "Il sourit et dit,« L'homme a été créé hâtives. Je n'ai pas parlé, mais que je voulais vous informer de lui. Anas m'a dit la même chose que ce qu'il vous dit et dit que le Prophète a ajouté: «Je puis retour pour une quatrième fois et le louer de façon similaire et se prosterner devant Lui m'a le même que celui qu'il« O Mohammed, levez la tête et de parler, pour vous être écoutés, et demander, pour vous sera accordée (à votre demande): et intercéder, pour ton intercession sera acceptée ". Je dirai, «O Seigneur, permettez-moi d'intercéder pour celui qui a dit:« Aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah ». Puis Allah dira: "Par ma puissance et ma Majesté, et par Mes Supremacy, et par ma grandeur, je vais sortir de l'Enfer (Fire) qui a dit:«. Aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah ' ''
Volume 9, livre 93, numéro 602:
Rapporté 'Abdullah:
L'Apôtre d'Allah dit: «La personne qui sera le dernier à entrer au Paradis, et le dernier à sortir de l'Enfer (Fire) sera un homme qui va sortir ramper, et que son Seigneur lui dira:« Entrez au Paradis. " Il répondra: "O Seigneur, le paradis est plein." Allah va lui donner le même ordre trois fois, et chaque fois que l'homme va lui donner la même réponse, à savoir, «Le paradis est plein." Alors Allah dira (à lui), «Dix fois du monde est pour vous." "
Volume 9, livre 93, numéro 603:
Rapporté 'Adi ben Hatim:
L'Apôtre d'Allah dit: «Il n'y aura aucun parmi vous, mais son Seigneur va lui parler, et il n'y aura pas d'interprète entre lui et Allah. Il va chercher à sa droite et ne rien voir, mais les actes qu'il a envoyé en avant, et sera regarder vers sa gauche et ne rien voir, mais les actes qu'il a envoyé en avant, et se penchera en face de lui et ne rien voir, mais le feu (enfer) en face de lui. Alors vous sauver de l'incendie (l'Enfer), même avec un demi-jour ( donnée dans la charité). " Al-A'mash dit: 'Amr ben Murra dit, Khaithama raconté la même chose et a ajouté,' .. même avec un bon mot ». "
Volume 9, livre 93, numéro 604:
Rapporté 'Abdullah:
Un prêtre des Juifs venus (le Prophète) et dit: «Le Jour de la Résurrection, Allah lieu tous les cieux sur un doigt, et la Terre sur un doigt, et les eaux et la terre sur un doigt, et tous les la création d'un doigt, puis il va les secouer et à dire. "Je suis le roi! Je suis le roi!" J'ai vu le Prophète sourit jusqu'à sa prémolaires sont devenus visibles exprimant son étonnement et sa croyance en ce qu'il avait dit . Alors le Prophète récitait: «Aucune estimation juste ont-ils fait d'Allah, comme due à lui (jusqu'à )...; Il est au-dessus des partenaires qu'ils Lui attribuent». (39.67)
Volume 9, livre 93, numéro 605:
Rapporté Safwan bin Muhriz:
Un homme a demandé Ibn 'Umar, «Qu'as-tu entendu l'apôtre d'Allah au sujet de An-Najwa?" Il dit: «Chacun d'entre vous vont se rapprocher de son Seigneur Qui sera le soustraire au peuple et lui dire:« Avez-vous le faire-et-cela? Il répondra: "Oui." Puis Allah dira: "Avez-vous le faire-et-cela? Il répondra: "Oui." Alors Allah lui poser des questions et de lui faire avouer, et puis Allah dira: 'Je projeté vos péchés dans le monde et leur pardonner pour vous aujourd'hui. " "
Volume 9, livre 93, numéro 606:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: «Adam et Moïse débattu avec eux et Moïse dit:« Vous êtes Adam, qui s'est avéré votre progéniture du Paradis. " Adam dit: «Vous êtes Moïse qu'Allah a choisi pour son message et pour son parler direct, mais vous me blâmer pour une question qui avait été ordonné pour moi avant même ma création? Ainsi Adam a surmonté Moïse. "
Volume 9, livre 93, numéro 607:
Anas:
L'Apôtre d'Allah dit: «Les croyants seront rassemblés le Jour de la Résurrection et diront-ils,« Laissez-nous chercher quelqu'un d'intercéder pour nous auprès de notre Seigneur pour qu'Il puisse nous soulager de ce lieu qui est le nôtre. " Alors ils iront à Adam et à dire: «Vous êtes Adam, le père de l'humanité, et Allah vous a créés de ses propres mains et a ordonné aux anges de se prosterner devant toi, et il a enseigné, vous les noms de toutes choses, de sorte s'il vous plaît intercéder pour nous avec notre Seigneur, afin qu'Il puisse nous soulager. " Adam va dire, pour eux, «je ne suis pas apte à cela, et puis il va parler à leur son erreur qu'il a commise. "
Volume 9, livre 93, numéro 608:
Anas ben Malik:
Apôtre d'Allah Le soir a été prise pour un voyage de la mosquée sacrée (de La Mecque) Al-Kaaba:. Trois personnes vinrent à lui (dans un tout rêveuse qu'il dormait dans la Mosquée Sacrée avant la Divine Inspiration a été révélé à lui un d'entre eux a dit: "Lequel d'entre eux est-il?" Le milieu (deuxième) ange dit: «Il est le meilleur d'entre eux." L'angle dernière (troisième) a dit: «Prenez le meilleur d'entre eux." Seuls les choses se sont passées sur le cette nuit-là et il ne les voyait pas jusqu'à ce qu'ils arrivent sur une autre nuit, c'est à dire après La Divine Inspiration a été révélé à lui. (Fateh-al-Bari page 258, vol. 17) et il les vit, ses yeux étaient endormis, mais son cœur n'a pas été ---- et est donc le cas avec les prophètes:.. leurs yeux le sommeil tandis que leurs cœurs ne dors donc ces anges n'ont pas de lui parler jusqu'à ce qu'ils l'emportèrent et l'a placé à côté du puits de Zam-Zam Parmi Gabriel les a pris en charge de lui. Gabriel à ciel ouvert (la partie de son corps) entre sa gorge et le milieu de la poitrine (cœur) et a pris tout le matériel hors de sa poitrine et l'abdomen, puis lavé à l'eau de Zam-Zam avec ses propres mains, jusqu'à ce qu'il nettoyé l'intérieur de son corps, puis un plateau d'or contenant un bol d'or pleine de foi et de sagesse a été apporté et puis Gabriel farcies sa poitrine et la gorge des vaisseaux sanguins avec elle et puis fermé celui-ci (la poitrine). Il puis monta avec lui au ciel du monde et frappé à l'une de ses portes.
Les habitants du Ciel demanda: "Qui est là?" Il dit: «Gabriel». Ils ont dit: «Qui vous accompagne?" Il dit: «Muhammad». Ils ont dit, «At-il été appelé?" Il a dit, "Oui" Ils dirent: "Il est bien accueilli." Ainsi les habitants du ciel est devenu heureux de son arrivée, et ils ne savaient pas ce qu'Allah ferait pour le Prophète d'Allah sur terre à moins informés. Le Prophète a rencontré Adam sur le ciel le plus proche. Gabriel dit au Prophète: «Il est de votre père; le saluer." Le Prophète l'a salué et Adam lui rendit son salut et lui dit: «Bienvenue, ô mon fils! O ce bon fils que vous êtes!" Voici, il vit deux rivières, alors qu'il était dans le plus proche du ciel. Il demanda: «Quels sont ces deux fleuves, ô Gabriel?" Gabriel dit: «Ce sont les sources du Nil et l'Euphrate."
Ensuite Gabriel lui a pris environ que le ciel et voici, il vit une autre rivière à la banque dont il était un palais construit de perles et d'émeraudes. Il mit sa main dans la rivière et a trouvé sa boue comme le musc Adhfar. Il demanda: «Qu'est-ce que ceci, ô Gabriel?" Gabriel dit: «C'est le Kauthar où votre Seigneur a gardé pour vous." Puis Gabriel est monté (avec lui) pour le deuxième ciel et les anges posé les mêmes questions que celles sur le premier ciel, c'est à dire, "Qui est là?" Gabriel a répondu, "Gabriel". Ils ont demandé, «Qui vous accompagne?" Il dit: «Muhammad». Ils ont demandé, "at-il été envoyé pour?" Il dit: "Oui." Puis ils ont dit, "Il est accueilli.''Puis il (Gabriel), monté avec le Prophète au troisième ciel, et les Anges dirent la même chose que les anges de la première et la seconde Cieux avait dit.
Puis il monta avec lui au quatrième ciel et ils ont dit la même chose, puis il monta avec lui au cinquième ciel et ils ont dit la même chose, puis il monta avec lui au sixième ciel et ils ont dit la même chose, puis il monta avec lui au septième ciel et ils ont dit la même chose. Sur chaque ciel, il y avait des prophètes dont les noms qu'il avait mentionnées et dont je me souviens Idris sur le deuxième ciel, Aaron sur le quatrième Cieux autre prophète dont le nom je ne me souviens pas, sur le cinquième ciel, Abraham sur le sixième ciel, et Moïse sur le septième ciel à cause de son privilège de parler à Allah directement. Moïse dit (à Allah), "O Seigneur! Je pensais que personne ne serait soulevée au-dessus de moi." Mais Gabriel est monté avec lui (le Prophète) sur une distance supérieure à celle, dont la distance seul Allah sait, jusqu'à ce qu'il atteint l'Arbre Lote (au-delà duquel nul ne peut passer) et ensuite l'irrésistible, le Seigneur de l'Honneur et Majesté s'est approché et est venu rapprocher, jusqu'à ce qu'il (Gabriel) était d'environ deux longueurs de l'arc ou (même) plus proche. (Il est dit que c'était Gabriel qui s'est approché et s'est rapproché du Prophète (Destin Al-Bari page 263, 264, vol 17) Parmi les choses dont Allah lui révéla alors, était:... «Cinquante prières ont été enjoint à ses disciples en une journée et une nuit. "
Alors le Prophète descendu jusqu'à ce qu'il rencontre Moïse, Moïse, puis l'arrêta et lui demanda: "Ô Muhammad! Qu'est-ce que votre Seigneur en se joindre à vous?" Le Prophète répondit: "Il m'a enjoint d'accomplir cinquante prières par jour et une nuit." Moïse dit: «Tes disciples ne peuvent pas faire cela; Retour de sorte que votre Seigneur peut le réduire pour vous et pour eux." Ainsi, le Prophète se tourna vers Gabriel, comme s'il voulait le consulter au sujet de cette question. Gabriel lui dit de son opinion, en disant: «Oui, si vous le souhaitez." Alors Gabriel est monté avec lui à l'irrésistible et dit alors qu'il était à sa place: "O Seigneur, s'il vous plaît d'alléger notre fardeau que mes disciples ne peuvent pas faire cela." Alors Allah déduit pour lui, dix prières où, sur son retour à Moïse qui l'a arrêté à nouveau et continua à le renvoyer à son Seigneur jusqu'à ce que la prière enjoint ont été réduites à seulement cinq prières.
Puis Moïse lui arrêté quand les prières avaient été réduits à cinq, et dit: "Ô Muhammad! Par Allah, j'ai essayé de convaincre ma nation, Bani Israël de faire moins que cela, mais ils ne pouvaient pas le faire et il a abandonné. Cependant, vos disciples sont plus faibles dans le corps, le cœur, la vue et l'ouïe, de sorte revenir à votre Seigneur, afin qu'Il puisse alléger votre fardeau. " Le Prophète se tourna vers Gabriel pour des conseils et Gabriel ne désapprouve pas que. Alors il monta avec lui pour la cinquième fois. Le Prophète a dit: "O Seigneur, mes disciples sont faibles dans leur corps, des cœurs, l'ouïe et de la constitution, afin d'alléger notre fardeau." Sur le Irresistible dit: «Ô Muhammad!" Le Prophète répondit: "Labbaik et Sa'daik." Allah dit: «La Parole qui vient de moi ne change pas, il sera donc que je vous enjoint à la Mère du Livre». Allah a ajouté: «Chaque bonne action sera récompensée dix fois de sorte qu'il est de cinquante (prières) dans la Mère du Livre (en récompense), mais vous avez à effectuer cinq seulement (en pratique)." Le Prophète revint à Moïse qui a demandé: «Qu'as-tu fait?" Il dit: «Il a allégé notre fardeau: Il nous a donné pour chaque bonne action une récompense décuplée." Moïse dit: «Par Allah! J'ai essayé de faire observer les Bani Israël moins que cela, mais ils l'ont abandonné. Alors revenir à ton Seigneur qu'Il peut alléger votre fardeau supplémentaire." Apôtre d'Allah a dit: «Ô Moïse! Par Allah, je me sens gêné de revenir trop de fois à mon Seigneur." Sur ce, M. Gabriel, "Descendez au nom d'Allah." Le Prophète a alors réveillé alors qu'il était dans la Mosquée Sacrée (à la Mecque).
Volume 9, livre 93, numéro 609:
Rapporté par Abu Sa'id Al-Khoudri:
Le Prophète a dit: «Allah dira aux gens du Paradis:« Ô gens du Paradis! "Ils diront:« Labbaik, ô notre Seigneur, et Sa'daik, et tout le bien est entre vos mains! " Allah dira: "Etes-vous satisfait? Ils diront: "Pourquoi devrions-nous pas être satisfait, ô notre Seigneur, comme Tu nous as donné ce que vous n'avez pas donné à un de vos êtres créés? Il dira: "Dois-je vous donne pas quelque chose de mieux que ça? ' Ils diront: "Ô notre Seigneur! Que pourrait-on mieux que ça? ' Il dira: «Je donne ma plaisance sur vous et ne seront jamais en colère contre vous après cela." "
Volume 9, livre 93, numéro 610:
Rapporté par Abu Huraira:
Une fois que le Prophète prêchait alors qu'un bédouin était assis là. Le Prophète a dit: «Un homme parmi les gens du Paradis seront la demande à Allah de lui permettre de cultiver la terre d'Allah lui dira:« N'avez-vous pas ce que vous désirez? Il répondra: «oui, mais je tiens à cultiver la terre (Allah le permis et) il va semer les graines, et en quelques secondes les plantes vont croître et mûrir et (le rendement) sera récolté et empilés en tas comme des montagnes . Sur cette Allah dira (à lui): «Prenez, vous êtes ici, ô fils d'Adam, car rien ne vous satisfait." "Sur ce le bédouin dit:« O Messager d'Allah! L'homme doivent être soit à partir de Quraysh ou de Ansar, car ils sont agriculteurs alors nous ne sommes pas. "Sur ce Apôtre d'Allah sourit.
Volume 9, livre 93, numéro 611:
Rapporté 'Abdullah:
J'ai demandé à l'Apôtre d'Allah "Quel est le plus grand péché aux yeux d'Allah?" Il dit: «Pour mettre en place ses rivaux à Allah que Lui seul vous avez créé." J'ai dit: «En fait, c'est un péché énorme", et a ajouté, «Et maintenant?" Il dit: «Pour tuer votre fils d'avoir peur qu'il peut partager votre nourriture avec vous." J'ai en outre demandé, «Quel avenir?" Il dit: «Pour commettre illégale des rapports sexuels avec la femme de ton voisin."
Volume 9, livre 93, numéro 612:
Rapporté 'Abdullah:
Deux personnes de Bani Thaqif et un de Quarish (ou deux personnes de Quraysh et l'un de Bani Thaqif) qui avait gros ventres, mais peu de sagesse, a rencontré près de la Ka'ba. L'un d'eux dit: «Avez-vous vu que Dieu entend ce que nous disons?" L'autre dit: «Il nous écoute si nous parlons à voix haute, mais il n'entend pas si nous parlons dans le calme furtive (doucement)." Le gars troisième dit: «S'il entend quand on parle à voix haute, puis il entend sans doute si nous parlent en silence furtif (doucement)." Alors Allah révéla le verset: - «Et vous n'avez pas été de dépistage contre vous-mêmes, de peur que vos oreilles et vos yeux et vos peaux ne déposent contre toi ...» (41.22)
Volume 9, livre 93, numéro 613:
Rapporté 'Ikrima:
Ibn 'Abbas a dit: "Comment pouvez-vous demander aux gens des Ecritures au sujet de leurs livres alors que vous avez le Livre d'Allah (le Coran) qui est le plus récent des livres révélés par Allah, et vous avez bien lu, dans sa forme non faussée pures ? "
Volume 9, livre 93, numéro 614:
Rapporté 'Ubaidullah bin Abdullah:
Abbas Abdullah bin 'a dit, "O groupe de musulmans! Comment pouvez-vous demander aux gens des Ecritures de rien alors que votre livre qu'Allah a révélé à votre Prophète contient les nouvelles les plus récentes d'Allah et est pure et non faussée? Allah vous a dit que les gens des Ecritures ont changé quelques-uns des livres d'Allah et il a écrit quelque chose déformé et avec leurs propres mains et dit: «C'est à Allah, afin d'avoir un gain mineur pour elle. Ne sachant que est venu à vous vous empêcher de leur demander? Non, par Allah, nous n'avons jamais vu un homme de leur part vous demandant ce sujet (le livre Al-Qur'an), qui a été révélé à vous.
Volume 9, livre 93, numéro 615:
Aisha Musa bin Abi ':
Sa'id bin Jubair rapporté d'après Ibn 'Abbâs (concernant l'explication du verset: «Ne déplacez pas votre langue concernant (le Coran) pour hâter celui-ci). Il dit: «Le Prophète avait l'habitude de subir de grandes difficultés à recevoir l'inspiration divine et utilisés pour bouger les lèvres." Ibn 'Abbâs a dit (à Saïd), «je les déplacer (mes lèvres) que l'Apôtre d'Allah utilisé pour déplacer ses lèvres." Et a dit a dit (à moi): «Je propose mes lèvres comme je voyais Ibn' Abbas déplaçant son . lèvres, "et puis il a déménagé ses lèvres Alors Allah révéla: -
»(O Muhammad!) Ne déplacez pas votre langue concernant (le Coran) de se hâter avec elle. Il est pour nous de recueillir et de vous donner (ô Muhammad) la capacité de le réciter. (C'est à dire, pour les recueillir dans votre poitrine et ensuite vous le réciter). (De 75.16 à 17) Mais quand nous avons récité, à vous (ô Muhammad travers Gabriel) puis suivez-vous de son récital. " (75.18) Ce qui signifie, "Tu devrais l'écouter et se taire, puis il est sur nous pour vous faire réciter." Le narrateur ajoute: «Alors l'Apôtre d'Allah l'habitude d'écouter à chaque fois Gabriel vint à lui, et quand Gabriel gauche, le Prophète récitait le Coran comme Gabriel avait récité pour lui."
Volume 9, livre 93, numéro 616:
Rapporté Ibn 'Abbas:
concernant l'explication de ce verset: - «(Ô Mohammed) Ni dire votre prière à haute voix, ni le dire à voix basse." (17.110) Ce verset fut révélé tout l'Apôtre d'Allah a été se cachant à la Mecque. A cette époque, quand il conduisit ses compagnons dans la prière, il sert à élever la voix en récitant le Coran, et si les païens l'entendirent, ils abusent du Coran, son révélateur, et celui qui l'a amené. Alors Allah a dit à Son Prophète: «Ni dire votre prière à haute voix soit votre récitation (du Coran) de peur que les païens devriez entendre (il) et l'abus du Coran." Ni le dire à voix basse, «de peur que votre voix devrait ne parviennent pas à vos compagnons, "mais suivre un chemin entre les deux." (17.110)
Volume 9, livre 93, numéro 617:
Rapporté 'Aisha:
Le verset: - «(Ô Mohammed) Ni dire votre prière à haute voix, ni le dire à voix basse." (17.110) a été révélée en liaison avec les invocations.
Volume 9, livre 93, numéro 618:
Rapporté par Abu Salama:
Abu Huraira a dit, "l'Apôtre d'Allah dit:« Celui qui ne récite pas le Coran dans une belle voix n'est pas de nous, et d'autres ont dit supplémentaire », (cela signifie) à le réciter à haute voix."
Volume 9, livre 93, numéro 619:
Rapporté par Abu Huraira:
L'Apôtre d'Allah dit: «ne pas vouloir être similaires des sauf similaires des deux hommes: un homme qui Allah a donné le Coran et il récite pendant les heures de la nuit et les heures de la journée, auquel cas on peut dire, «Si on me donnait le même que cet homme a été donnée, je voudrais faire la même chose comme il le fait." L'autre est un homme qui Allah a donné la richesse et il le dépense dans le droit chemin, auquel cas on peut dire, «Si on me donnait le même que celui qu'il a été donné, je voudrais faire la même chose comme il le fait."
Volume 9, livre 93, numéro 620:
Rapporté père de Salim:
Le Prophète a dit, "ne pas vouloir être similaires des sauf similaires des deux (personnes): un homme qui Allah a donné la connaissance du Coran et il récite pendant les heures de la nuit et les heures de la journée; et un homme qui Allah a donné la richesse et il passe celui-ci (la cause d'Allah) pendant les heures de la nuit et pendant les heures de la journée. "
Volume 9, livre 93, numéro 621:
Rapporté Al-Mughira:
Notre Prophète nous a informés de message de notre Seigneur afin que quiconque d'entre nous est martyrisé, iront au Paradis.
Volume 9, livre 93, numéro 622:
Rapporté 'Aisha:
Quiconque vous dit que le Prophète dissimulé quelque chose de l'inspiration divine, ne le croyez pas, car Allah dit:
"O Apôtre Muhammad! Proclamez (le message) qui a été fait descendre vers vous, de votre Seigneur, et si vous le faites pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. ' (5.67)
Volume 9, livre 93, numéro 623:
Rapporté 'Abdullah:
Un homme dit: "O Apôtre d'Allah! Quel péché est le plus grand en vue d'Allah?" Le Prophète a dit: «Pour mettre en place ses rivaux à Allah que Lui seul vous avez créé." Cet homme a dit: "Quel est le prochain?" Le Prophète a dit, «à tuer votre fils afin qu'il ne devrait partager votre nourriture avec vous.''L'homme dit:« Quel est le prochain? "Le Prophète a dit," Pour commettre illégale des rapports sexuels avec la femme de ton voisin. "Puis Allah révélé dans la confirmation de ce qui suit: «Et ceux qui n'invoquent pas avec Allah une autre divinité, ni tuer la vie, comme Allah a fait sacrée, sauf pour une juste cause, ne commettent des rapports sexuels et quiconque fait cela doivent recevoir la punition ..... (25.68)
Volume 9, livre 93, numéro 624:
Rapporté Ibn 'Umar:
L'Apôtre d'Allah a dit: "Votre séjour (dans ce monde) en comparaison avec le séjour des nations que vous précède, c'est comme la période entre la prière d'asr et le coucher du soleil (en comparaison à une journée entière). Le peuple de la Torah ont été donné la Torah et ils ont agi sur elle jusqu'à midi et ensuite ils ont été incapables de continuer. Et ils ont été donnés (une récompense égale à) une Qirat chacun. Alors le peuple de l'Evangile ont été donnés l'Evangile et ils ont agi sur elle jusqu'à ' La prière d'asr et puis ils ont été incapables de poursuivre, de sorte qu'ils ont été donnés la récompense égale à) une Qirat chacun. Puis on vous a donné le Coran et vous avez agi sur elle jusqu'au coucher du soleil, donc vous ont été donnés (une récompense égale à) deux Qirats chacun. Sur ce, les gens des Ecritures dit: «Ces gens (les musulmans) n'ont moins de travail que nous avons, mais ils ont pris une plus grande récompense." Allah a dit (à eux). "Ai-je fait toute oppression de vous en ce qui concerne vos droits? Ils ont dit «Non» Puis Allah dit: «C'est ma Bénédiction que je accorder à qui je veux." "
Volume 9, livre 93, numéro 625:
Rapporté Ibn Mas'ud:
Un homme demanda au Prophète "Que les actes sont les meilleurs?" Le Prophète a dit: (1) Pour effectuer les prières (quotidiennes obligatoires) à leur (début) a déclaré des heures fixes, (2) Pour être bon et dévoué envers ses propres parents. (3) et de participer au Jihad dans le sentier d'Allah. "
Volume 9, livre 93, numéro 626:
Rapporté Al-Hasan:
'Amr bin Taghlib dit: «Certains biens a été donnée au Prophète et il le donna à certaines personnes et il refusé à certains autres. Puis il est venu de savoir qu'ils (le dernier) étaient insatisfaits. Alors le Prophète a dit,« je donne à un seul homme et de laisser (ne pas donner) un autre, et celui à qui je ne donne pas m'est plus cher que celui à qui je donne. je donne à certaines personnes en raison de l'impatience et le mécontentement présents dans leurs cœurs, et laissez d'autres personnes en raison du contenu et de la bonté d'Allah a accordé sur elles, et l'un d'eux est «Amr bin Taghlib." 'Amr bin Taghlib dit: «La phrase qui apôtre d'Allah a dit en ma faveur m'est plus cher que la possession de Nice chameaux rouges".
Volume 9, livre 93, numéro 627:
Anas:
Le Prophète a dit: "Mon Seigneur dit:« Si Mon serviteur s'approche de moi pour une durée, je vais près de lui pour une coudée, et s'il se rapproche de Moi d'une coudée d', je vais près de lui pour la durée du les bras tendus, et s'il vient à Moi en marchant, je aller courir ». "
Volume 9, livre 93, numéro 628:
Rapporté par Abu Huraira:
Peut-être le prophète mentionné ce qui suit (en disant Allah): «Si Mon serviteur se rapproche de Moi d'une travée, je vais près de lui pour une coudée, et s'il se rapproche de Moi d'une coudée, je vais près de lui pour le la durée de bras tendus. (Voir hadith n ° 502)
Volume 9, livre 93, numéro 629:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit que votre Seigneur a dit: "Tout acte (pécheur) peut être expié, et le jeûne est pour Moi, je vais donc donner la récompense pour elle, et l'odeur qui sort de la bouche d'une personne qui jeûne est meilleure aux yeux de Dieu que l'odeur du musc. " (Voir hadith n ° 584)
Volume 9, livre 93, numéro 630:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète a dit que son Seigneur a dit: «Il ne convient pas à un esclave qu'il doit dire qu'il est meilleur que Jonas Matta (Yunus) bin.
Volume 9, livre 93, numéro 631:
Rapporté Shu'ba:
Mu'awiya ben Qurra a rapporté que 'Abdullah bin Al-Al-Maghaffal Muzani dit: «J'ai vu l'apôtre d'Allah, le jour de la conquête de La Mecque, au guidon de sa chamelle et en récitant la sourate al-Fath-(48) ou une partie de Sourate al-Fath. Il a récité dans un vibrant et la voix agréable. Mu'awiya ensuite récité comme 'Abdullah bin Mughaffal avait fait et dit, "Si je ne craignais que les gens se pressent autour de moi, je serais sûrement réciter à vibrant voix agréable comme Ibn Mughaffal n'a, en imitant le Prophète. "J'ai demandé à Muawiya,« Comment at-il réciter dans ce ton? "Il dit trois fois", A, A A., "
Volume 9, livre 93, numéro 632:
Rapporté par Abu Huraira:
Les gens du Livre permet de lire la Torah en hébreu et de l'expliquer aux musulmans en arabe. Puis l'Apôtre d'Allah dit: «Ne croyez pas les gens du Livre, et ne les croient pas, mais dire:« Nous croyons en Allah et en ce qui a été révélé ... » (3.84)
Volume 9, livre 93, numéro 633:
Rapporté Ibn 'Umar:
Un Juif et Juive, ont apporté au Prophète sous l'accusation d'avoir commis une relation sexuelle illégale. Le Prophète a demandé aux Juifs: «Que voulez-vous (habituellement) avec eux?" Ils dirent: "Nous noircissent le visage et le déshonneur eux." Il dit: «Apportez ici la Torah et le réciter, si vous êtes véridiques." Ils (elle récupérée et) est venu et a demandé à un borgne à réciter. Il est allé sur la récitation jusqu'à ce qu'il atteint une partie sur laquelle il mit la main. Le Prophète a dit, "Levez la main!" Il leva la main et voici, il semblait le verset d'Ar-rajm (lapidation des adultères à mort). Puis il dit: "Ô Muhammad! Ils devraient être lapidés à mort, mais nous cachons cette loi divine parmi nous." Alors le Prophète a ordonné que les deux pécheurs être lapidés à mort, et, et ils ont été lapidés à mort, et j'ai vu l'homme protéger la femme contre les pierres. (Voir hadith n ° 809, vol. 8)
Volume 9, livre 93, numéro 634:
Rapporté par Abu Huraira:
qu'il a entendu le Prophète dire: «Allah ne rien écouter comme Il l'écoute de la récitation du Coran par un prophète qui le récite dans attractif voix audible sonne doux."
Volume 9, livre 93, numéro 635:
Rapporté 'Aisha:
(Lorsque les calomniateurs dit ce qu'ils ont dit sur elle): Je suis allé à mon lit en sachant à ce moment que j'étais innocent et que Allah serait révéler mon innocence, mais par Allah, je n'ai jamais pensé que Dieu révélerait en ma faveur une révélation qui serait récité, car je me considérais comme trop peu importante pour être parlé par Allah dans la Révélation divine qui devait être récitée. Alors Allah révéla les dix versets (de la sourate an-Nur-). «Ceux qui ont apporté une fausse accusation ........' (24.11-20)
Volume 9, livre 93, numéro 636:
Rapporté Al-Bara ':
J'ai entendu le Prophète réciter la sourate at-Tin waz Zaitun (Par le figuier et l'olivier) dans la prière du 'Isha' et je n'ai jamais entendu quelqu'un avec une meilleure voix ou la récitation que la sienne.
Volume 9, livre 93, numéro 637:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Le Prophète lui-même se cacher dans la Mecque et l'habitude de réciter l'(le Coran) d'une voix forte. Lorsque les païens l'entendirent, ils abusent du Coran et celui qui l'a amené, alors Allah dit à Son Prophète: «Ni dire votre prière à haute voix, ni le dire à voix basse." (17.110)
Volume 9, livre 93, numéro 638:
Rapporté 'Abdullah bin' Abd Ar-Rahman:
que Abou Sa'id Al-Khoudri a dit de lui: «Je vois que vous aimez les moutons et le désert, alors quand vous vous occupez vos moutons ou lorsque vous êtes dans le désert et que vous voulez à prononcer l'Adhan, élever la voix, pour pas de Jinn, être humain ou toutes autres choses entendre la voix de l'Mu'adh-dhin, mais sera un témoin pour lui le Jour de la Résurrection. " Abu Sa'id a ajouté, «je l'ai entendu l'Apôtre d'Allah."
Volume 9, livre 93, numéro 639:
Rapporté 'Aisha:
Le Prophète avait l'habitude de réciter le Coran avec sa tête sur mes genoux pendant que je l'habitude d'être dans ma période (ayant menstrues).
Volume 9, livre 93, numéro 640:
Rapporté 'Umar ibn Al-Khattab:
J'ai entendu Hisham bin Hakim réciter la sourate al-Furqan-pendant la durée de vie de l'Apôtre d'Allah, j'ai écouté sa récitation et a remarqué qu'il récitait d'une manière que l'apôtre d'Allah ne m'avait pas enseigné. J'étais sur le point de sauter sur lui alors qu'il était encore dans la prière, mais j'ai attendu patiemment et quand il a terminé sa prière, je mets ma feuille autour de son cou (et l'a tiré) et dit: «Qui vous a appris cette sourate que j'ai entendu dire que vous réciter? " Hisham a dit, "l'Apôtre d'Allah me l'a enseigné." J'ai dit: «Vous êtes en train de mentir, car il me l'a enseigné d'une manière différente de la façon dont vous l'avez récité!" Puis j'ai commencé leader (traîné) lui l'apôtre d'Allah et dit (au Prophète): «J'ai entendu cet homme réciter la sourate al-Furqan-d'une manière qui tu ne m'as pas enseigné." Le Prophète a dit: "(Omar S ') Récitez le libérer, ô Hisham!». Hisham récité dans la façon dont je l'ai entendu réciter. L'Apôtre d'Allah dit: «Il a été révélé comme ça." Puis l'Apôtre d'Allah dit: «Récite, Umar O '!" J'ai récité dans la façon dont il me l'avait appris, après quoi il dit: «Il a été révélé comme cela», et ajouta: «Le Coran a été révélé pour être récités dans les sept façons différentes, afin de lui réciter selon facile pour vous." (Voir hadith n ° 514, vol. 6)
Volume 9, livre 93, numéro 641:
Rapporté 'Imran:
J'ai dit: "O Apôtre d'Allah! Pourquoi un faiseur (personnes) essayer de faire de bonnes actions? Le Prophète a dit, «Tout le monde se trouve facile de faire des actes tels que le conduira à sa place destinés à laquelle il a été créé."
Volume 9, livre 93, numéro 642:
Rapporté 'Ali:
Tandis que le Prophète était dans un cortège funèbre, il a pris un bâton et a commencé à gratter la terre avec elle et lui dit: «Il n'ya rien de vous, mais a sa place assignée soit en Enfer ou au Paradis." Ils (les gens) dit: «N'allons-nous pas dépendre de cela (et renoncent à exercer tous actes)? Il dit, «continuer à faire (bonnes actions) pour tout le monde sera plus facile de faire des actes tels que le conduira à sa place destinés à laquelle il a été créé." (Et puis le Prophète récita le verset): - ' Quant à celui qui donne (en charité) et conserve son devoir envers Allah ... » (92.5)
Volume 9, livre 93, numéro 643:
Rapporté par Abu Huraira:
J'ai entendu l'Apôtre d'Allah dire: «Avant Allah a créé les créations, il écrivit un livre (dans lequel il a écrit):. Ma Miséricorde a précédé ma colère» et que (Livre) est écrit avec Lui sur le Trône ».
Volume 9, livre 93, numéro 644:
Zahdam rapporté:
Il y avait de bonnes relations et la fraternité entre cette tribu de Jurm et le Ash'ariyyin. Une fois, alors que nous étions assis avec Abu Musa Al-Ash'ari, il a été amené à lui un repas qui contient de la viande de poulet, et il était assis à côté de lui, un homme de la tribu de Bani Taimul-lah qui ressemblait à l'un des Mawali. Abou Moussa a invité les hommes à manger, mais l'homme dit: «J'ai vu de poulet manger certaines choses sales, et j'ai prêté serment de ne pas manger de poulet." Abou Moussa lui dit: «Allons, laissez-moi vous dire quelque chose à cet égard. Une fois je suis allé voir le Prophète avec quelques hommes d'Ash'ariyyin et nous lui avons demandé pour les montures. Le Prophète a dit, Par Allah, je ne vais pas vous montez sur quelque chose; d'ailleurs je n'ai rien à vous montez sur le '. Puis quelques chameaux du butin de guerre ont été portées au Prophète, et il a demandé de nous, en disant: «Où sont les groupes d'Ash'ariyyin? Alors il ordonna à cinq chameaux graisse pour être donné à nous et puis nous étions partis. Nous avons dit, «Qu'avons-nous fait? Apôtre d'Allah a pris un serment qu'il ne nous donne rien à piloter et qu'il n'avait rien pour nous de monter , et pourtant il nous a fourni des montures. Nous avons fait l'apôtre d'Allah a oublié son serment! Par Allah, nous ne serons jamais réussi. " Alors nous sommes retournés vers lui et lui rappelle son serment. Il dit: «Je ne t'ai pas fourni avec la monture, mais Allah l'a fait. Par Allah, je peut prendre un serment de faire quelque chose, mais sur la recherche de quelque chose qui est mieux, je fais ce qui est mieux et faire l'expiation pour mon serment. " "
Volume 9, livre 93, numéro 645:
Rapporté Ibn 'Abbas:
Les délégués de 'Abdul Qays est venu à l'apôtre d'Allah et dit: «Les païens de la tribu de Mudar intervenir entre vous et nous par conséquent nous ne pouvons pas venir à vous, sauf dans le mois saint. Alors s'il vous plaît nous ordonne de faire quelque chose de bien (actes religieux) par lequel nous pouvons entrer au Paradis (en agissant sur eux) et nous pouvons informer nos gens que nous avons laissés derrière pour l'observer. " Le Prophète a dit: «Je vous ordonne de faire quatre choses et vous interdire de quatre choses:. Je vous ordonne de croire en Allah Savez-vous ce qu'on entend par la croyance en Allah Il est de témoigner que nul n'a le droit d'être adoré? sauf Allah, pour offrir des prières parfaitement, de donner la Zakat, et de donner à Al-Khumus (un cinquième du butin de guerre) (la cause d'Allah). Et je vous interdis quatre choses, (c'est à dire, ne pas boire de boissons alcoolisées) Annonce -Dubba, Un Naqir-, (peaux d'eau aigu), Az-Zuruf, Al-Muzaffat et Al -. Hantam (noms des ustensiles utilisés pour la préparation de boissons alcoolisées) " (Voir hadith n ° 50, vol. 1)
Volume 9, livre 93, numéro 646:
Aisha:
L'Apôtre d'Allah dit: «Le peintre de ces images seront punis le Jour de la Résurrection, et il sera dit à eux, faire vivre ce que vous avez créé." "
Volume 9, livre 93, numéro 647:
Rapporté Ibn 'Umar:
Le Prophète a dit, "Les peintres de ces images seront punis le Jour de la Résurrection, et il sera leur dit:« Faire vivre ce que vous avez créé. "
Volume 9, livre 93, numéro 648:
Rapporté par Abu Huraira:
J'ai entendu le Prophète dire: «Allah dit:« Qui sont les plus injustes que ceux qui essaient de créer quelque chose comme Ma création? Je les défie de créer même une petite fourmi, un grain de blé ou un grain d'orge ». "
Volume 9, livre 93, numéro 649:
Rapporté par Abu Musa:
Le Prophète a dit: «L'exemple d'un croyant qui récite le Coran est celle d'un cédrat (un agrume) qui est bon au goût et bon dans l'odorat. Et le croyant qui ne récite pas le Coran est comme une date qui a un bon goût, mais pas d'odeur. Et l'exemple d'une personne impie qui récite le Coran est celle de l'ar-Rihana (une plante aromatique) qui sent bon mais est amer au goût. Et l'exemple d'une personne impie qui ne récite pas le Coran est celle d'une coloquinte qui est amère au goût et sans odeur. "
Volume 9, livre 93, numéro 650:
Rapporté 'Aisha:
Certaines personnes ont demandé au Prophète concernant les devins. Il dit: «Ils ne sont rien." Ils dirent: "O Apôtre d'Allah! Certains de leurs entretiens se réalisent." Le Prophète a dit, «ce mot qui passe pour être vrai est ce un djinn ravit par la ruse (du ciel) et il se déverse dans les oreilles de son ami (le foreteller) avec un bruit comme le caquetage d'une poule. Les devins puis mélanger avec ce mot, une centaine de mensonges ".
Volume 9, livre 93, numéro 651:
Rapporté par Abu Sa'id Al-Khoudri:
Le Prophète a dit: «Il sortira de l'Est des gens qui récitent le Coran, mais il ne dépassera pas leur gorge et qui va sortir de (renoncer) la religion (l'islam) comme une flèche passe à travers le jeu, et ils ne seront jamais y revenir sauf si la flèche, revient au milieu de l'arc (en soi) (c'est à dire, impossible). Le peuple a demandé: «Quels seront leurs signes soient?" Il dit: "Leur signe sera le habitude de se raser (de leur barbe). (Fateh al-Bari, page 322, vol. 17e)
Volume 9, livre 93, numéro 652:
Rapporté par Abu Huraira:
Le Prophète a dit: "(Il ya) deux mots qui sont chères à l'Miséricordieux (Allah) et très léger (facile) pour la langue (à dire), mais très lourd dans le poids dans la balance Elles sont les suivantes:. 'Subhan Allah wa bi-hamdihi »et« Subhan Allah Al-Azim. " (Voir hadith n ° 673, vol. 8).


Aussi, voir: 
Islam, Muhammad 
Coran, Coran 
Piliers de la Foi 
Abraham 
Testament d'Abraham 
Allah 
Hadiths 
Révélation - hadiths du Livre 1 de al-Bukhari 
Belief - hadiths du Livre 2 d'al-Bukhari 
Connaissance - hadiths du livre 3 de al-Bukhari 
Temps de la prière - hadiths du livre 10 de al-Bukhari 
Le raccourcissement de la prière (Au-Taqseer) - hadiths du livre 20 de al-Bukhari 
Pèlerinage (Hadj) - hadiths du livre 26 de al-Bukhari 
Se battre pour la cause d'Allah (djihad) - hadiths du livre 52 de al-Bukhari 
ONENESS, SPECIFICITE DES ALLAH (TAWHEED) - hadiths du livre 93 de al-Bukhari 
Hanafiyyah école de théologie (sunnites) 
Malikiyyah école de théologie (sunnites) 
Shafi'iyyah école de théologie (sunnites) 
Hanbaliyyah école de théologie (sunnites) 
Maturidiyyah Théologie (sunnites) 
Ash'ariyyah Théologie (sunnites) 
Mutazilah Théologie 
Ja'fari Théologie (chiite) 
Nusayriyyah Théologie (chiite) 
Zaydiyyah Théologie (chiite) 
Kharijiyyah 
Les imams (chiite) 
Druzes 
Qarmatiyyah (chiite) 
Ahmadiyyah 
Ishmael, Ismail 
Début de l'histoire islamique Outline 
Hégire 
Averroès 
Avicenne 
Machpela 
Kaaba, la pierre noire 
Ramadan 
Sunnites, Sunnites 
Chiites, chiites 
La Mecque 
Medina 
Sahih al-Bukhari 
Soufisme 
Wahhabisme 
Abou Bakr 
Abbassides 
Ayyubides 
Omeyyades 
Fatima 
Fatimides (chiites) 
Ismaéliens (chiite) 
Mamelouks 
Saladin 
Seldjoukides 
Aisha 
Ali 
Lilith 
Calendrier islamique 
Interactive calendrier musulman 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Arlitto le Dim 7 Aoû - 18:28

Mahomet le beau modèle pour tous les bons musulmans

Il a dit, il a fait : hadiths de Ibn Ishaq et Sahih Bukhari
Ce que le prophète a dit, l'islam commande à tous les bons musulmans de le répéter.
Ce que le prophète a fait, l'islam commande à tous les bons musulmans d'en faire autant.
 
 
Mahomet aimait les femmes
         Sahih, volume 2, #3371 :
        O Abu dit, tu as entendu le messager d'Allah mentionner au sujet d'Al-azl (coitus interrupts)?" Il a dit, "oui", et a ajouté : "Nous sommes sortis avec le messager d'Allah sur l'expédition au Mustaliq et avons rendus captives quelques excellentes femmes arabes ; et nous les avons désirés car nous souffrions de l'absence de nos épouses, (mais en même temps) nous avons également désiré une rançon pour elles. Ainsi nous avons décidé d'avoir des rapports sexuels avec elles mais en observant l'azl "(retirer l'organe sexuel masculin avant émission de sperme pour éviter la conception). Mais nous avons dit : "Nous faisons un acte tandis que le messager d'Allah est parmi nous ; pourquoi ne pas lui demander?" Ainsi nous avons demandé au messager d'Allah et il a dit : "Il n'importe pas si tu ne le fais pas, pour chaque âme qui doit être soutenue jusqu'au jour de la Résurrection sera soutenue".
       Sahih, volume 2, #3432
       Abu a indiqué qu'Al-Khudri a signalé qu'à la bataille de Hunain le messager Allah a envoyé une armée à Autas et a rencontré l'ennemi et a combattu avec eux. Après les avoir battus et leur avoir pris des captives, les compagnons du messager d'Allah ont semblé s'abstenir à avoir des rapports avec les femmes captives car leurs maris étaient des polythéistes. Puis Allah, le plus haut, envoyé en bas de considérer cela : "et les femmes déjà mariées, excepté ceux que vos mains droites possèdent (Coran-4 :28), (cela était légal pour eux quand leur période menstruelle (Idda) est terminée).

       Le grand historien islamique Tabari a écrit en considérant les rapports sexuels de Mahomet avec son esclave Mariyah : "il a eu des rapports avec elle en vertu qu'elle était sa propriété." Tabari, Volume 39, page 194.
       Du hadith d'Abu Dawud, #4428
       "Buraidah a dit :
       Une femme de Ghamid est venue chez le prophète et a dit : " j'ai commis le fornication ", 
       Il a dit : reviens plus tard ! / part en exil ! (je ne suis pas sûr du sens)
       Elle est revenue le jour suivant, elle est venue à lui encore, et a dit : " Peut-être veux-tu me renvoyer comme tu as fait à Maiz b. Malik. Je jure par Allah, que je suis enceinte. "
       Hors de la tribu, l'exil dans le désert ne pouvais signifier que la mort lente de soif et de faim ou l'esclavage par un autre clan.
       Il lui a dit : "reviens lorsque tu auras donné naissance à l'enfant."
       Alors, elle est alors repartie. Quand elle a donné naissance à l'enfant elle lui a apporté l'enfant, et a dit : "Le voilà ! Je lui ai donné naissance."

       Il a dit : "retourne, allaite le jusqu'à ce qu'il soit sevré."

       Quand elle l'eut sevré, elle le lui a apporté avec quelque chose dans sa main qu'il mangeait (comme preuve qu'il était bien sevré). Le garçon a été alors donné à un certain homme des musulmans et il (le prophète) a donné son commandement concernant cette femme. Ainsi un puit a été creusé pour elle, et il a donné des ordres pour qu'elle soit lapidée [caillassée] à la mort. Khalid était l'un de ceux qui lui jetait des pierres. Quand une éclaboussure de sang est tombée sur sa joue, il l'a maltraitée/ violée (là aussi je ne suis pas sûr du sens).

       Le prophète lui a dit : "Doucement, Khalid. Pour celui qui tient dans ses mains mon âme, elle s'est repentit à tel point que celui qui lui prend à tort un impôt supplémentaire, devra se repentir pareillement, alors seulement il serait pardonnée ". Alors il a donné l'ordre en la regardant de prier au-dessus d'elle et elle a été enterré."
       A comparer à "la femme adultère" dans l'évangile selon st Jean (Jean 7) où Jésus sauve une femme adultère de la lapidation, nous renvoyant tous à nos péchés en déclarant "Que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre".
       Mahomet a dit que les femmes sont généralement si mauvaises, qu'elles composeront la majorité des personnes de à l'enfer, en outre il insulte leur intelligence et leur nature :
       Bukhari vol. 1, #301"… alors il (Mahomet) a passé devant les femmes et a dit, " O femmes, donnez l'aumône car j'ai vu que la majorité des habitants du feu d'enfer étais vous (les femmes) "
       Elles ont demandé, "Pourquoi est il ainsi, Oh messager de Allah?"
       Il a répondu, "Vous maudissez fréquemment et vous êtes ingrates envers vos maris. Je n'ai pas vu n'importe qui est plus déficient en intelligence et en religion que vous. Un homme sensible et prudent pourrait être détourné par vous.
       Les femmes ont demandé, "Oh messager d'Allah, qu'est ce qui est déficient dans notre intelligence et notre religion?"
       Il a dit, "Il n'est pas évident à tout témoins que deux femmes égales un seul homme?"
       Elles ont répondu par l'affirmative. Il a dit, "Cela est l'insuffisance dans leur intelligence....."

       Bukhari Vol. 1, #28"Le prophète a dit : il m'a été donné de voir l'enfer et j'ai vu que la majorité de ses habitants étaient les femmes qui étaient ingrates durant leur vie. On lui alors demandé, "sont elles croyantes dans Allah ?", il a répliqué : elles sont ingrates envers leurs maris pour les faveurs et le biens dont elles bénéficient."
       Bref soit obéissante et tais-toi sinon tu iras en enfer !
       Sahih dit qu'elles forment une minorité au Paradis :
       Volume 4, #6600"Imran Husain rapporte que le messager d'Allah a dit: parmi les habitants du Paradis, les femmes en sont une minorité."

       Al Hadis, Vol. 1, p. 215
       "Omar a rapporté que le prophète (Mahomet) qui a dit : Aucun homme ne sera interrogé pour avoir battu son épouse."
       Merci Omar, tu as raté une bonne occasion de te taire, grâce à toi l'âme de millions de femmes peuvent dire : "Omar m'a laissé tué !"

       Sahih hadith, chapitre 558
       "Le prophète a dit : Quand un homme appelle son épouse au lit et qu'elle ne vient pas, le mari passe la nuit en étant fâchée avec elle, et les anges la maudissent jusqu'au matin. Celui qui est au Paradis est contrarié après elle jusqu'à ce que le mari ne soit satisfait avec elle." 
 
 
Mahomet aimait les enfants
       hadith, Sahih Bukhari 5:58:235
       " Le prophète (Mahomet) lui dit (à Aisha), tu m'as été montré deux fois dans mon rêve. Je t'ai vu représenté sur un morceau de soie et quelqu'un m'a dit : C'est ton épouse. Quand j'ai découvert l'image, j'ai vu qu'elle était à toi. J'ai dit, si c'est de la part d'Allah, ce sera fait"

       hadith, Sahih Bukhari 7:62:64
       "Le prophète (Mahomet) l'a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années (c'est à-dire, jusqu'à sa mort)." 

       hadith, Sahih Bukhari 1:4:229
       "Aisha a relaté : J'avais l'habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l'habitude d'aller à la prière avec de l'eau encore dessus. (les traces d'eau étaient encore visibles)."

       hadith: Volume 8, livre 73, N° 151
       "Aisha a relaté : J'avais l'habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l'âge d'Aisha) avaient l'habitude également de jouer avec moi. Quand l'apôtre d'Allah entrait, elles avaient l'habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi"
       hadith: Volume 7, livre 62, N° 17
       "Jabir bin 'Abdullah a relaté : Quand je me suis marié , l'apôtre d'Allah (Mahomet) m'a dit : A quel type de dame t'es tu marié? J'ai répondu : J'ai épousé une matrone.. Il a dit : Pourquoi, tu n'as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser? Jabir a également indiqué : L'apôtre d'Allah a dit : Pourquoi tu n'as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?
 
 
Mahomet était tolérant
       Mahomet : "qu'Allah maudisse les juifs et les chrétiens pour eux qui ont établi les endroits du culte aux tombes des prophètes. " Bukhari, Vol. 1, #427

       hadith, Sahih Bukhari 9:83:17
       "Abdullah a relaté : L'apôtre d'Allah (Mahomet) a dit : Le sang d'un musulman qui admet qu'aucun n'a le droit d'être adoré sauf Allah et que je suis son apôtre, ne peut être répandu hormis trois cas : En cas de meurtre, pour une personne mariée qui commet l'adultère, et celui qui se détourne de L'islam (apostat) et quitte les musulmans."
 
 
Mahomet recommandait de traiter les esclaves avec respect et de les libérer :
       Mahomet a possédé et a vendu beaucoup d'esclaves, mâle et femelle. Il a dit qu'Allah a permis à lui et aux musulmans d'avoir des relations sexuelles avec leurs esclaves femelles. Références dans le Coran aux sourates 33:50 & 53, 23:6, et 70:30. Une fois quelqu'un fait prisonnier lors d'une razzia, il est considéré comme du butin pour le musulman qui l'a capturé et devient son esclave.
       Bukhari signale également que Mahomet possédait beaucoup d'esclaves - vol. 5, # 541 et vol. 7, # 344. Mahomet a eu des esclaves mâles et femelles noirs, arabes et égyptiens parmi issus des populations juives, chrétiennes et païennes.
       hadith, Sahih Bukhari 9:91:368
       "Umar a relaté : Je suis venu et j'ai vu, l'apôtre d'Allah (Mahomet) se tenait dans un Mashroba (une mansarde) et un esclave noir de l'apôtre d'Allah était en haut de l'escaliers. Je lui ai dit, de dire aux prophète que voici Umar bin Al-Khattab qui demande la permission d'entrer. Alors il m'a admis."
       hadith. Musulman. 32
       Le prophète (Mahomet) a dit : "Quand l'esclave s'enfuit loin de son maître, sa prière n'est pas acceptée ; il est un infidèle."
       Sourate 16 verset 71 : "Dieu a favorisé certains d'entre vous, plus que d'autres, dans la répartition de ses dons. Que ceux qui ont été favorisés ne reversent pas ce qui leur a été accordé à leurs esclaves, au point que ceux-ci deviennent leurs égaux."

       Mahomet a également permis à des esclaves d'être durement battus. Quand son épouse était examinée pour savoir si elle avait commis l'adultère, Ali, le fils héritier de Mahomet a battu brutalement l'esclave d'Aisha devant Mahomet, afin de s'assurer qu'elle disait la vérité au sujet d'Aisha. Voici la citation d'Ibn Ishaq dans le "Sirat Rasulallah", traduite dans "The Life of Muhammad", by A. Guillaume, (page 496):
       "Ainsi l'apôtre a appelé Burayra (l'esclave d'Aisha) pour lui demander, et Ali est levé et l'a battu violemment lui disant, "dits à l'apôtre la vérité,"....
       hadith, Sahih Bukhari 8:82:794
 
 
Mahomet était pacifique, parfois sévère mais toujours juste
       Mahomet a conduit des opérations d'épuration ethnique, en torturant et tuant les mâles non musulmans et en asservissant les femmes et les enfants. Ainsi il en fut, des femmes et des enfants du massacre de Banu Quraidhah où 800 juifs mâles furent horriblement torturés, pour qu'ils avouent où ils avaient cachés leurs trésors, puis exterminés.
hadith, Sahih Bukhari 5:59:362
"Bani An-Nadir et Bani Quraiza ont combattu, alors le prophète (Mahomet) a exilé Bani An-Nadir et a permis à Bani Quraiza de rester. Il a alors tué leurs hommes et a distribué leurs femmes, leurs enfants et leurs propriétés parmi les musulmans, mais certains d'entre eux sont venus vers le prophète et il leur a accordé la sécurité, et ils ont embrassé l'islam. Il a exilé tous les juifs de Médine. Ils y avait des juifs de Bani Haritha et tous les autres juifs de Médine"
Médine et sa région sont donc, historiquement, des territoires volés aux juifs et actuellement occupés par les musulmans.

       Le Sirat Rasulallah - la première biographie de Mahomet, donne beaucoup plus de détail aux pages 461 et suivantes. Peu de temps après massacre des mâles juifs Ibn Ishaq a écrit à la page 466 :
       "Alors l'apôtre a divisé la propriété, des épouses, et des enfants du Banu Quraiza entre les musulmans, il a fait connaître à ce jour les parts concernant les chevaux et les hommes, et en a pris le cinquième ",(Mahomet et sa famille ont obtenu un cinquième des prises de guerre). Puis l'apôtre a envoyé Sa'd. . . avec certaines des femmes captives de Banu Quraiza à Najd pour qu'il les vende contre des chevaux et des armes."
hadith Musulmans.234
       "Le prophète (Mahomet) a dit : Alors va vers les personnes qui ne se joignent pas à la prière en assemblée et ordonne que leurs maisons soient brûlées...
       hadith, Sahih Bukhari 8:82:794
       "Anas a relaté : Certains de la tribu d'Ukl sont venues chez le prophète (Mahomet) et ont embrassé L'islam. Le climat de Médine ne leur convenait pas, alors le prophète leur a ordonné de boire l'urine et le lait des chameau pour se soigner. Ils l'ont fait et ont récupérés de leur mal. Ils se sont détourné de l'islam et ont tué le berger des chameaux et sont partis avec les chameaux. Le prophète envoyé (certains) à leur poursuite et ainsi ils les ont attrapés et rapportés, et le prophète a commandé que leurs mains et jambes devaient être tranchées et que leurs yeux devraient être marqués au fer rouge et que leurs mains et leurs jambes coupées ne soient pas cautérisées, et ceci jusqu'à ce qu'ils meurent.
       Mahomet a dit aux musulmans de faire agressivement la guerre aux non-Musulmans : 9:5, 29. Sourate 9 était l'une des dernières Sourates donné par Mahomet. Au commencement, quand le groupe de Mahomet était faible, il a commandé à ses fidèles d'essayer de s'entendre avec d'autres. Après que les musulmans soient devenus puissants, il a commandé d'imposer L'islam par la force. Abu Bakr, Umar, et Uthman ont continués ses guerres d'agression. Quelques unes des actions sanglantes de Mahomet :
       Le massacre d'approximativement 800 captifs masculins juifs et l'esclavage de leurs familles : (Sourate 33:26).
       Il a commandé l'exécution de 10 personnes quand il a pris la Mecque. Des trois de ces personnes étaient des filles-esclaves qu'il a traité en objet sexuel, exactement comme Dutrou, le pédophile belge, en abusant d'elles et en les tuant ! "The Life of Mahomet", pages 551 and 552.
       Il a attaqué la ville juive de Khaibar où il a pris un des chefs juifs et l'a torturé pour le forcer à dire où était enterrée son argent. Après que l'homme ait refusé de parler, et comme il était presque mort du fait de la torture, Mahomet a ordonné que sa tête soit tranché. "The Life of Mahomet", page 515.
       hadith, Sahih Bukhari, Volume 4, Livre 52, Numéro 177
       "L'apôtre d'Allah (Mahomet) a dit, l'Heure ne sera pas établie jusqu'à ce que tu ne combattes avec les juifs, et la pierre derrière laquelle un juif se cachera dira. "Musulmans ! Il y a un juif se cachant derrière moi, alors tue le."

       hadith, Sahih Bukhari 4:52:73)
       "L'apôtre d'Allah (Mahomet) a dit : Sache que le paradis est à l'ombre des épées."
 
 
Mahomet était infaillible :
       Bukhari volume 9, #482:
       "… O Allah ! pardonne moi mes péchés que j'ai fait dans le passé ou ferai à l'avenir, et également les péchés que j'ai fait dans le secret ou en public."
       Sourate 48 :1,2 "Nous t'avons donné une victoire glorieuse de sorte que Dieu puisse vous pardonner vos péchés passés et futurs....."
       Plus tard, Mahomet a même reconnu avoir maudit et nuit à ses ennemis, et à ses proies, injustement . De Sahih volume 4, " le livre de la vertu et des bonnes façons, et des rapports, chapitre MLXXV ":
       "Celui sur qui la malédiction a été appelée par l'apôtre d'allah tandis qu'en fait il ne l'a pas méritée, ce sera une source de récompense et de pitié pour lui"
       Et tant pis si ces vertueuses victimes des musulmans ont déjà été outragées, ont subit l'esclavage ou sont mortes !
       hadith #6287 Abu Juraira a rapporté que le messager d'Allah a dit, "O Allah, je suis un être humain et pour toute personne parmi les musulmans sur qui je lance le malédiction ou appelle la malédiction ou lui fait donner le fouet fait en une source de pureté et de pitié."
 
 
Mahomet n'était pas raciste :
       hadith, Mishkat ul-Masabih
       "Abu Darda a rapporté que le prophète (Mahomet) a dit : Allah a créé Adam quand il l'a créé. Alors il a frappé son épaule droite et en a sorti la race blanche comme si c'était des graines, et il a frappé son épaule gauche et en a sorti la race noire comme si c'étaient du charbon. Alors il a dit à ceux qui étaient à son coté droit : Du coté du paradis et je ne m'en soucie pas. Il a dit à ceux qui étaient sur son épaule gauche : Du coté l'enfer et je ne m'en soucie pas." 
 
 
Mahomet a supprimé l'idolâtrie et la superstition
       Avant la venue de Mahomet, les Arabes étaient païens et vénéraient plusieurs divinités. Ces divinités étaient matérialisées par des idoles (des pierres) dont la plus importante de toutes était la Pierre Noire.
       Maximus Tyrius écrivait au second siècle de notre ère que "les Arabes rendent hommage à je ne sais quel dieu, qu'ils représentent par une pierre quadrangulaire"
       C'est en fait la Mecque : la Pierre Noire est placée dans une construction de forme cubique (la Ka‘ba), près d’un puits sacré (le puits de Zamzam), le tout inséré dans une enceinte sacrée (haram ). Le culte consistait essentiellement en une circumambulation. Ces rites ont été conservés par Mahomet (dont le père gardait le sanctuaire païen).
       Donc tous les musulmans se prosternent ou font un "pélerinage" vers une idole païenne.

Le Calife 'Umar, s'adressant à la Pierre Noire de la Ka‘ba
"N'aurais-je pas vu le Prophète te baiser, que je ne te baiserais pas moi-même."
Boukhari, Vol. 7:636
"Mahomet a dit : L'effet du mauvais oeil est réel."
Boukhari, Vol. 7:747
"Mahomet a dit : Lorsque vous vous chaussez, mettez en premier votre chaussure droite et lorsque vous vous déchaussez, enlevez en premier la chaussure gauche."
 
 
Mahomet était savant :
Boukhari, Vol. 2:158
"Mahomet a dit : Le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes d'Allah. Il ne les éclipse pas pour le décès d'une personne, mais Allah s'en sert pour effrayer Ses adorateurs."
Boukhari, Vol. 7:619
"Mahomet a dit : "La fièvre est une bouffée de chaleur de l'enfer. Faites-la disparaître avec de l'eau froide."

"Mahomet a dit : Si une mouche tombe dans votre tasse, plongez-la dans votre boisson car dans une de ses ailes il y a la maladie et dans l'autre, le remède."
Boukhari, Vol. 4:537

« D'après Oumm Sulaym, J'interrogeai l'Envoyé d'Allah de ce que la femme doit faire si elle voit un songe érotique, tout comme l'homme. "Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver". Eprouvant un peu de honte, je demandai au 
Prophète: "Est-ce que la femme éjacule?". - "Oui, répliqua le Prophète, sinon grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il ? Le liquide émis par l'homme (le sperme) est épais et blanchâtre, tandis que celui de la femme est fluide et jaunâtre. La ressemblance (de l'enfant à l'un de ses parents) dépend alors de celui des deux liquides qui atteint l'utérus le premier" ».
Sahih Muslim, 469 :
"Mahomet a dit: « Si l'écoulement de l'homme précède celui de la femme, le nouveau-né ressemblera à l'homme; tandis que si l'écoulement de la femme précède celui de l'homme, le nouveau-né ressemblera à la femme."
Boukhari, Vol. 5:275
Sourate 26 verset 224 :"Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent."
       Mahomet haïssait les poètes, notamment ceux et celles qui ont eu le courage d'écrire contre lui. Il en a fait tuer et torturer beaucoup, telle la poétesse Asma bint Marwan tuée dans son lit ou le poète Abu Afak ainsi que nombre d'autres érudits et sages qui ne voulaient pas mettre leurs talents au service de ce pitre sanguinaire.
       La pensée unique musulmane s'est construite sur les tombes des hommes et des femmes de bien, comme tous les totalitarismes.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12330
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Islam, selon...

Message  Yacoub le Mer 24 Aoû - 15:06

9.30 «Les Juifs disent: "Uzayr est fils d Allah" et les Chrétiens disent: "Le Christ est fils d Allah".
   Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux.»
   Qu'Allah les anéantisse!


Pourquoi Allah Puissant et Sage émet le vœu seulement d'anéantir juifs et chrétiens alors qu'Il peut le faire?

Adonis : Si les Arabes ne séparent pas la religion de l’Etat, ils disparaîtront
Par Waleed Al- Husseini le 23 août 2016
Littérature Religion Syrie

Dans une récente intervention, le poète syrien Adonis a affirmé qu’il est nécessaire de changer « l’infrastructure et la culture de la société » et pas seulement son leadership. Dans une allocution, lors de la première convention de l’organisation ADHOC, une ONG internationale « laïque, moderne et pluraliste » basée à Londres, Adonis a appelé à la séparation de la religion et de l’Etat. Il a déclaré : « Si ces profondes mesures ne sont pas entreprises, je pense que nous, Arabes, disparaîtrons… car nous n’avons pas d’identité [unique], et n’apportons rien à la construction du monde. » La convention, intitulée « Les racines et les causes de la violence islamique », s’est tenue à Bruxelles le 22 mai 2016.


Allocution du poète syrien Adonis

Extraits

A l’avènement de l’islam, la guerre inter-islamique a duré 50 ans. Trois des califes fondateurs ont été tués pendant cette période. Abou Bakr serait mort par empoisonnement, mais Omar, Othman et Ali ont été tués. Lorsque trois califes fondateurs sont tués, cela soulève quelques questions. Ensuite, il y a eu la Bataille du chameau, comme vous le savez… Ce que j’essaie de dire, c’est que l’islam a été créé dans le sang, la violence et le meurtre.

[…]

Le wahhabisme est le mouvement qui a hérité de cette violence, et a institutionnalisé cette interprétation à notre époque. Ainsi, il n’est pas étonnant que les musulmans qui sont partis en Syrie – de même que les musulmans qui vivent en Syrie, en Irak et dans tous les pays arabes – sont devenus des sortes d’envahisseurs, au plein sens du terme. Ils se sont permis de prendre des prisonniers, d’assassiner, de piller et de tuer les enfants et les personnes âgées de la manière la plus abjecte… J’ai vu des photos d’enfants qui n’ont pas été tués par l’épée, mais découpés avec une scie. Pourquoi ? Parce qu’ils sont considérés comme ayant une valeur moindre à celle des animaux.

[…]
Nous sommes face à un problème culturel, et pas seulement politique. Depuis 1950, les Arabes n’ont fait que changer de régimes – ils ont organisé des révolutions et remplacé les dirigeants – mais avec chaque changement de leadership ou de régime, la société n’a fait que s’effondrer et se désintégrer davantage.

[…]

Changer le leadership n’a aucun sens en soi. Ce qui compte, c’est de changer l’infrastructure et la culture de la société. La seule manière de le faire, même si cela ne suffit pas… Nous la connaissons tous, et nous continuons de le dire : Nous devons commencer à séparer le religieux du politique, du culturel et du social. La deuxième chose que nous devons faire après avoir séparé la religion de l’Etat, est de nous efforcer d’établir une démocratie. Certains parlent de démocratie islamique…

[…]

L’islam et la démocratie n’ont absolument rien en commun. La démocratie est une notion helléniste-occidentale. L’islam a un concept différent, la choura, mais c’est une plaisanterie… Les conseils de la choura étaient composés de chefs de tribus, qui ne représentaient pas les gens ordinaires. Donc c’est une plaisanterie. Si ces profondes mesures ne sont pas entreprises, je pense que nous, Arabes, disparaîtrons. Nous disparaîtrons en tant que civilisation, car nous n’avons pas d’identité [unique], et nous n’apportons rien à la construction du monde.
Lire aussi : Adonis :Sur le plan intellectuel, l’islam n’a plus rien à dire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signature
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1032
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum