Le voyage de l'âme après la mort

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 11:51

Le voyage de l'âme après la mort

Le voyage de l'âme après la mort 

Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) nous a donné une description longue et détaillée concernant ce qui se passe lorsqu'une personne décède. Ses propos nous ont été rapportés par Al Barâ Ibn Âzîb (radhia Allâhou anhou), qui raconte: 

Nous sommes sortis vers Baqi' (le cimetière de Médine), (un jour) à l'occasion d'un enterrement, en compagnie du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Lorsque nous arrivâmes, la tombe n'était pas encore creusée; le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) s'assit et nous nous assîmes autour de lui, (nous étions tellement silencieux et tranquilles que c'était) comme s'il y avait des oiseaux sur nos têtes. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) avait un bâton dans sa main qu'il utilisait pour gratter la terre. Il leva alors la tête et dit, en deux ou trois fois: "Demandez la protection d'Allah contre le châtiment de la tombe." Puis il dit: Le serviteur croyant, lorsqu'il est sur le point de quitter ce monde et de passer dans l'Autre (Al Âkhirah), des anges au visage resplendissant descendent du ciel –c'est comme si leur visage était un véritable soleil-, emportant avec eux un linceul et du parfum provenant du Paradis. Ils s'asseyent avec lui (et ils sont tellement nombreux qu'ils arrivent) jusqu'où porte le regard. Puis, vient l'ange de la mort (malak oul mawt) qui s'assoit auprès de sa tête et dit: "Ô âme pure ! Sors (et viens rejoindre) un pardon et un agrément venant d'Allah." Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ajouta: Elle (l'âme) s'écoule et sort alors (aisément) comme la goutte coule de l'outre. (L'ange de la mort) la saisit; (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laisse pas entre ses mains un instant; ils la portent à leur tour et la posent dans le linceul et la parfument. Emane alors d'elle (un parfum comparable) à la meilleure flagrance de musc qui puisse être trouvée sur terre. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) continua: Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant. Ils ne passent en sa compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent: "Quelle est donc cette âme pure ?" Ils répondent alors: "(C'est celle de) Un tel, fils d'untel", et ils la nomment en citant les plus beaux prénoms par lesquels on le désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrer et celle-ci leur est accordée. L'accueillent alors ceux qui vont la conduire au ciel suivant, jusqu'à ce qu'elle parvienne au septième ciel. Allah -l'honoré et l'exalté- dit: "Consignez le Livre de mon serviteur dans le 'illiyîn (au sujet duquel le Qour'aane dit qu'il s'agit d'" un livre cacheté ! Les rapprochés (d'Allah : les Anges) en témoignent", c'est à dire le Livre des bons serviteurs...) et retournez le vers la terre, parce que c'est d'elle que je les ai créé, c'est vers elle que je les retourne, et c'est d'elle que je les retirerai une nouvelle fois" Il (sallallâhou alayhi wa sallam) continua: Son âme est donc ramené à son corps. Deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent: "Qui est ton seigneur ?" Il répond: "Mon Seigneur est Allah." Il lui demandent ensuite: "Quelle est ta religion ?" Il réplique: "Mon dîn est l'Islam". Il le questionnent encore: "Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ?" Il dit: "Il est le Messager d'Allah." Il lui demandent enfin: "Et (d'où tiens-tu) ta connaissance (au sujet de ce que tu affirmes) ?" Il réplique: "J'ai lu le Livre d'Allah, j'ai apporté foi en lui et j'ai attesté de sa véracité." Un appel est alors lancé du ciel: "Mon Serviteur a dit la vérité. Tapissez donc le Paradis pour lui, habillez-le de vêtements du Paradis et ouvrez lui une porte celle-ci." Il (sallallâhou alayhi wa sallam) dit: Lui parviennent alors sa brise et son parfum; sa tombe est élargie jusqu'où porte le regard. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) ajouta: Et un homme au beau visage, bien habillé et parfumé vient auprès de lui et lui dit: "Accepte la bonne nouvelle qui va te réjouir: Voici le jour qui t'avait été promis." Il (le défunt) lui dit alors : "Qui es-tu ? Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le bien." Il répondra : "Je suis (la matérialisation de) tes bonnes œuvres." Il (le défunt) demandera alors: "Ô mon Seigneur ! Fais survenir l'Heure (dernière), afin que je puisse retourner auprès de ma famille et de mes biens." 

Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit (ensuite): Et le serviteur kâfir 1, lorsqu'il est sur le point de quitter ce monde et de passer dans l'Autre, des anges au visage noirci descendent du ciel vers lui avec de la bure. Ils s'asseyent avec lui (et ils sont tellement nombreux qu'ils arrivent) jusqu'où porte le regard. Puis, vient l'ange de la mort (malak oul mawt) qui s'assoit auprès de sa tête et dit: "Ô âme répugnante ! Sors vers la colère et le mécontentement d'Allah." Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit: L'âme se répand alors partout dans son corps et il l'arrache comme on arrache une broche de la laine trempée. Il la saisit; (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laisse pas entre ses mains un instant; ils la portent à leur tour et la posent dans cette bure. Emane alors d'elle (une puanteur comparable) à la pire pestilence d'un cadavre qui puisse être trouvée sur terre. Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant. Ils ne passent en sa compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent: "Quelle est donc cette âme répugnante ?" Ils répondent alors: "(C'est celle de) Un tel, fils d'untel", et ils la nomment en citant les pires prénoms par lesquels on le désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrer et celle-ci leur est refusée. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) récita alors (le passage du Qour'aane faisant allusion à cela): "(...) les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n'entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l'aiguille." (Sourate 7 / Verset 40) 

Allah -l'honoré et l'exalté- dit: "Consignez Son Livre dans le sidjîn (au sujet duquel le Qour'aane dit qu'il s'agit d' "un livre déjà cacheté (achevé)", le Livre des libertins...) dans la terre inférieure (ou profonde)." Son âme est alors jetée – puis le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) récita (un autre passage coranique): "(...) car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond." (Sourate 22 / Verset 31) Son âme est donc ramenée à son corps et deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent: "Qui est ton seigneur ?" Il répond: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas..." Il lui demandent ensuite: "Quelle est ta religion ?" Il réplique: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas...". Il le questionnent encore: "Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ?" Il dit: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas..." Un appel est alors lancé du ciel: "Il a menti. Tapissez donc l'Enfer pour lui et ouvrez lui une porte vers le Feu." Lui parviennent alors (les effets de) sa chaleur et son vent brûlant; sa tombe se rétrécit sur lui au point où ses côtes se retrouvent emboîtés (les uns dans les autres). Un homme au visage laid, mal vêtu et puant vient auprès de lui et lui dit: "Accepte la nouvelle qui va te déplaire: Voici le jour qui t'avait été promis." Il (le défunt) lui dira alors : "Qui es-tu ? Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le mal." Il répondra : "Je suis (la matérialisation de) tes œuvres malsaines." Il (le défunt) demandera alors: "Ô mon Seigneur ! Ne fais pas survenir l'Heure (dernière, et ce, apparemment, afin qu'il ne soit pas jugé définitivement et qu'il n'ait pas à supporter des tourments encore plus terribles.)" 

(Référence: Mousnad Ahmad, Moustadrak Hâkim, Mousannaf Ibn Aby Chaybah, avec quelques variations. La version citée par l'Imâm Ahmad r.a. est authentifiée par Cheikh Choueïb Arnâoût et Cheikh Albâni r.a.; certaines parties de ce long Hadith sont présentes notamment dans les Sounan Abi Dâoûd, Ibn Mâdja et Nasaï. Des critiques ont été faites par certains savants concernant l'authenticité de ces rapports, mais Ibn Qayyim r.a. s'attache à répondre longuement à celles-ci dans ses annotations des Sounan Abi Dâoûd – Voir pour cela ses "Ta'liqât" sur le Hadith N° 4127) 

Dans une autre version de ce Hadith (présente dans les Sounan Abi Dâoûd), on trouve quelques indications supplémentaires concernant les châtiments qui attendent cette personne: 
Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit ainsi qu'un (ange) aveugle et sourd (et qui ne risque donc pas d'éprouver de la pitié) est alors envoyé pour cette personne, emportant avec lui un maillet en fer (tel que), s'il l'utilisait pour frapper une montagne, celle-ci serait réduite en poussière. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ajouta: (Cet ange) l'assène alors avec ce maillet un coup (tellement puissant) que toutes les créatures, d'est en ouest, l'entendent, exception faite des hommes et des djinns. Le défunt est ainsi réduit en poussière, puis son âme lui revient (et son corps reprend forme, pour continuer à subir ainsi le châtiment). 

Les propos du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) qui ont été cités répondent clairement, je pense, à votre question. Néanmoins, par rapport au contenu même du Hadith cité, je tiens à apporter quelques précisions complémentaires: 
Dans le récit que fait le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), il est question, à un moment donné, du retour de l'âme du défunt vers son corps. Il convient de souligner, comme l'ont fait d'illustres savants (comme Ibn Qayyim r.a. et Ibn Abil 'Izz Al Hanafi r.a.), que ce retour de l'âme vers le corps n'est que partiel et se produit dans le monde intermédiaire (Al barzakh): Le lien qui les unit alors n'est pas comparable à celui qui existait lorsque la personne était en vie dans ce monde. Ce retour de l'âme ne peut donc être considéré comme étant une résurrection à part entière, le corps ne retrouvant pas la vie. En fait, le lien avec l'âme dans le barzakh ne permet au corps que d'entretenir une perception limitée, qui lui suffit notamment à entendre les pas de ceux qui s'éloignent de la tombe après l'enterrement, à répondre aux questions posées par les anges...., comme évoqué dans des Hadiths authentiques. Le contenu du Hadith cité ne contredit donc en aucune façon un quelconque énoncé coranique, contrairement à ce qu'affirme Ibn Hazm r.a. (Pour plus de détails, voir les écrits de Ibn Qayyim r.a. et de Ibn Abil 'Izz Al Hanafi r.a. – "Char'h Aqîdat it tahâwi" – Page 399) 

Par ailleurs, le Hadith de Barâ Ibn 'Âzib (radhia Allâhou anhou) (et bien d'autres encore, ainsi que des passages coraniques) atteste(nt) de l'exactitude d'une croyance unanimement admise par les "Ahl ous Sounnah wal Djamâ'ah", l'orthodoxie musulmane. Cette croyance est exprimée par l'Imâm Abou Dja'far At Tahâwi r.a. en ces termes: 

"(Nous croyons) en (la réalité) du châtiment de la tombe pour celui qui le mérite, ainsi qu'en (la réalité) du questionnement, par Mounkar et Nakîr (deux anges), du défunt dans sa tombe, au sujet de Son Seigneur, de sa religion et de son Prophète, suivant ce qui a été énoncé par les Traditions rapportées du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) et des Compagnons (radhia Allâhou anhoum). Et la tombe (peut) constituer (soit) un jardin, parmi les jardins du Paradis, ou un fossé, parmi les fossés de l'Enfer."
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:20

Introduction
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le prophète de l’islam, Mohammed, qui est décédé en l’an 632, a raconté :

“Gabriel est venu me voir et m’a dit : « Ô Mohammed!  Vis comme tu voudras, mais tu finiras par mourir.  Aime qui tu veux, mais tu finiras par quitter cette personne.   Agis comme tu l’entends, tu seras jugé.     Sache que la prière de la nuit est l’honneur du croyant et que sa fierté se trouve dans le fait de ne pas dépendre des autres. » (Silsilah al-Saheehah)

S’il y a une chose dont nul ne peut douter, au sujet de cette vie, c’est qu’elle prendra fin.  Ce truisme fait surgir une question qui a préoccupé chaque personne à un moment où l’autre de sa vie: qu’y a-t-il après la mort?
Au niveau physiologique, le processus par lequel passe la personne qui décède est clair pour tous ceux qui en sont témoins.  Si elle meurt de causes naturelles, son cœur cessera de battre, ses poumons cesseront de fonctionner et les cellules de son corps seront privées de sang et d’oxygène.  Ses extrémités étant privées de sang, elles pâliront.  Sans oxygène, ses cellules respireront de façon anaérobique pour un certain temps, produisant de l’acide lactique qui entraînera la rigidité cadavérique – le durcissement des muscles.  Puis, quand ses cellules commenceront à se décomposer, la rigidité diminuera, sa langue sortira, sa température baissera, sa peau perdra sa coloration, sa chair passera au stade de putréfaction et des parasites la dévoreront – jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des os desséchés et des dents.

Quant au voyage qu’entreprend l’âme après la mort, nul ne peut en être témoin ni ne peut l’évaluer de façon scientifique.  Même lorsqu’elle est dans un corps vivant, l’âme ne peut être soumise à des procédés empiriques; c’est une chose qui demeure en dehors du contrôle de l’homme.  À cet égard, le concept de l’au-delà – d’une vie au-delà de la mort, d’une résurrection, d’un Jour du Jugement, en plus de l’existence d’un Créateur divin et omnipotent et de Ses anges, de la réalité du destin, etc. – fait partie de la croyance en l’invisible.  La seule façon dont l’homme peut apprendre quoi que ce soit au sujet du monde de l’invisible est par révélation divine.

« C’est Lui qui détient les clefs de l’invisible; nul autre que Lui ne connaît [ses mystères].  Et Il connaît tout ce qui est sur la terre et dans la mer.  Pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache.  Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec qui ne soit consigné dans un livre explicite. » (Coran 6:59)
Bien que la Torah, les Psaumes et l’Évangile fassent allusion à l’au-delà, c’est par l’intermédiaire de la dernière révélation de Dieu à l’humanité – le Coran, révélé à son dernier prophète, Mohammed – que nous en apprenons le plus à ce sujet.  Et comme le Coran a été préservé et n’a subi aucune corruption (et continuera de l’être jusqu’à la fin des temps), l’aperçu qu’il donne sur le monde de l’invisible est, pour le croyant, aussi réel que tout ce qui peut être perçu par des moyens scientifiques (et avec une marge d’erreur nulle!).

« Nous n’avons rien négligé dans le Livre (de Nos décrets).  Puis, c’est vers leur Seigneur qu’ils seront rassemblés. » (Coran 6:38)
En plus de la question sur ce qui nous arrive après la mort, une autre question fréquente est : pourquoi vivons-nous?  Car s’il n’y a pas d’autre raison d’être à la vie que de simplement vivre au jour le jour, la question de savoir ce qui arrive après la mort ne rime plus à rien.  Ce n’est qu’à partir du moment où l’on accepte le fait que derrière notre conception intelligente, notre création, se trouve nécessairement un concepteur intelligent, un Créateur qui nous jugera un jour sur la base de nos actions, que notre vie sur terre peut avoir une réelle signification.
« Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous? »  Que soit exalté Dieu, le véritable Souverain!  Nul ne doit être adoré en dehors de Lui, le Seigneur du Trône Sublime! » (Coran 23:115-116)

Si tel n’était pas le cas, nous serions forcés de conclure que la vie sur terre est remplie d’injustices, de cruauté et d’oppression; que la loi de la jungle et la survie du plus fort sont au-dessus de tout; que si on ne peut trouver le bonheur en cette vie, que ce soit par manque de confort matériel, d’amour ou d’autres joies, alors la vie ne vaut pas la peine d’être vécue.  En fait, c’est précisément parce qu’une personne désespère de cette vie tout en n’ayant pas foi, ou si peu, en l’au-delà, qu’elle est susceptible de mettre un terme à ses jours.  Après tout, qu’ont à perdre les malheureux, les mal-aimés et non-désirés, ceux qui sont rejetés et désespérément déprimés?!

« Mais qui sont ceux qui désespèrent de la miséricorde de leur Seigneur, sinon les égarés? » (Coran 15:56)
Pouvons-nous réellement accepter l’idée que notre mort ne soit rien de plus que la fin de notre vie physique, ou que notre vie ne soit que le produit d’une évolution qui s’est opérée par hasard?  La mort, comme la vie, ne se résume certainement pas à cela et il ne fait aucun doute qu’elle recèle beaucoup plus que cela.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:22

Dans la tombe

Voici un bref aperçu du voyage qu’entreprend l’âme après la mort physique.  C’est une réalité d’autant plus bouleversante que nous aurons tous à la vivre, un jour.  Les connaissances précises et détaillées que nous avons à ce sujet sont un signe manifeste démontrant que Mohammed était véritablement le dernier des messagers envoyés par Dieu à l’humanité.  La révélation qu’il a reçue de la part de Son Seigneur et qu’il nous a communiquée au sujet de l’au-delà est aussi claire qu’exhaustive.  Notre aperçu de ce monde invisible débute donc avec le voyage qu’entreprend l’âme du croyant à partir du moment où celui-ci meurt physiquement jusqu’à sa demeure dernière, au Paradis.

Lorsqu’un croyant est sur le point de quitter ce monde, des anges aux visages lumineux descendent des cieux vers lui et s’installent à son chevet.  Puis, lorsque l’ange de la mort arrive, il lui dit :
« Ô bonne âme !  Sors pour jouir du pardon et de la miséricorde divine. » (Hakim et autres)

Le croyant aura hâte d’aller à la rencontre de son Créateur, comme l’a expliqué le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) :

« Lorsque la dernière heure d’un croyant approche, il reçoit la bonne nouvelle de la satisfaction de Dieu et de Ses bénédictions sur lui; alors à ce moment-là, rien ne lui est plus cher que ce qui l’attend.  Il a hâte de rencontrer Dieu, et Dieu a hâte de le rencontrer. » (Sahih al-Boukhari)

L’âme sortira paisiblement du corps, comme une goutte d’eau s’échappant d’une gourde, et les anges la recevront en disant :

« Ne craignez rien et ne vous affligez pas; mais recevez la bonne nouvelle du Paradis qui vous est promis.  Nous sommes vos alliés (et protecteurs) en ce monde et dans l’au-delà.  Là, vous obtiendrez (tout) ce que votre âme désire et (tout) ce que vous réclamerez. Un lieu d’accueil du Pardonneur, du Tout Miséricordieux. » (Coran 41:30-32)
Une fois l’âme extraite du corps, les anges l’envelopperont dans un linceul parfumé de musc et remonteront vers le ciel.  Puis, lorsque les portes du Ciel s’ouvriront pour laisser passer l’âme, les anges la salueront :
« Une bonne âme nous vient de la terre!  Que Dieu te bénisse, toi et le corps que tu habitais. »

… et ils la nommeront en utilisant les plus beaux noms par lesquels elle se faisait appeler, sur terre.  Dieu ordonnera alors que son « livre » soit consigné, puis l’âme sera retournée sur terre.
Là, elle demeurera dans sa tombe, dans une autre dimension appelée Barzakh, attendant le Jour du Jugement.  C’est alors que deux anges terrifiants, Munkar et Nakir, s’approcheront du mort et le questionneront au sujet de sa religion, de Dieu et de son prophète.  Ils le feront asseoir dans sa tombe et Dieu lui donnera la force de répondre aux anges avec foi et certitude.

Munkar et Nakir: « Quelle est ta religion? »
L’âme du croyant: « L’islam »
Munkar et Nakir: « Qui est ton Seigneur?»
L’âme du croyant: « Allah »
Munkar et Nakir: « Qui est ton prophète? »
L’âme du croyant: « Mohammed »
Munkar et Nakir: « D’où tiens-tu ta connaissance de ces choses? »

L’âme du croyant: « J’ai lu le livre de Dieu [i.e. le Coran] et j’y ai cru. »

Une voix provenant du ciel dira alors :

« Mon serviteur a dit la vérité; procurez-lui des biens du Paradis, habillez-le de vêtements du Paradis et ouvrez-lui une porte donnant sur le Paradis. »
 La tombe du croyant sera alors élargie; elle deviendra spacieuse et remplie de lumière.  Puis on lui montrera ce qu’aurait été sa demeure, en Enfer, s’il avait été un pécheur invétéré. Par la suite, et durant tout son séjour dans sa tombe, une porte s’ouvrira chaque matin et chaque soir, devant ses yeux, et lui fera voir ce que sera sa demeure au Paradis.  Ayant terriblement hâte d’y être, il demandera avec insistance : « Quand l’Heure viendra-t-elle?  Quand l’Heure viendra-t-elle? », jusqu’à ce qu’on l’invite à être patient.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:27

Le Jour du Jugement

« [Ce jour-là], l’homme fuira son frère, sa mère, son père, son épouse et ses enfants; chacun, ce Jour-là, sera tellement préoccupé [par son propre sort] qu’il ne prêtera aucune attention [aux autres]. » (Coran 80:34-37)

L’Heure de la Résurrection sera un événement terrifiant, accablant.  Pourtant, en dépit des émotions que susciteront ce jour en lui, le croyant sera extatique, comme nous l’a relaté le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), de la part de son Seigneur :

Dieu dit : « Par Ma gloire et Ma majesté, Je ne ferai pas passer Mon serviteur par deux sentiments de sécurité ou deux sentiments de crainte.  S’il se sent à l’abri de Moi en ce monde, J’instillerai la crainte en lui le Jour où Je rassemblerai tous Mes serviteurs; et s’il Me craint en ce monde, Je ferai en sorte qu’il se sente en sécurité le Jour où rassemblerai tous Mes serviteurs. »

« En vérité, les bien-aimés de Dieu seront à l’abri de toute crainte et ils ne seront point affligés. Ceux qui croient fermement et remplissent leurs devoirs envers Dieu, la bonne nouvelle leur sera annoncée dans la vie d’ici-bas comme dans l’au-delà – et il ne peut y avoir de changements aux paroles de Dieu.  Voilà l’énorme succès. » (Coran 10:62-64)

Lorsque tous les êtres humains qui ont été créés seront rassemblés et se tiendront debout, nus et non-circoncis, sur une grande plaine chauffée par un soleil extrêmement ardent, un groupe privilégié de femmes et d’hommes pieux en seront protégés à l’ombre du Trône de Dieu.  Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) nous a parlé de qui seraient ces âmes heureuses en ce Jour où il n’y aura aucune autre ombre :
*
un dirigeant juste, qui n’aura jamais abusé de son pouvoir et qui aura établi, pour son peuple, la justice de Dieu
un jeune homme qui aura grandi dans l’adoration de son Seigneur et qui aura contrôlé ses désirs afin de demeurer chaste
ceux dont le cœur aura été attaché aux mosquées et qui auront eu hâte d’y retourner chaque fois qu’ils les quittaient
ceux qui se seront aimés uniquement par amour pour Dieu
les hommes qui auront été tentés par des femmes très séduisantes, mais qui se seront éloignés d’elles par crainte de Dieu
ceux qui auront dépensé sincèrement par amour pour Dieu et qui auront gardé secrète leur charité
ceux qui, dans la solitude, auront pleuré par crainte de Dieu

Certains actes d’adoration peuvent également garantir le bien-être du croyant, lors de ce Jour :

des efforts faits en ce monde pour soulager la souffrance des désespérés et pour aider les pauvres.  Fermer les yeux sur les fautes des autres peut également épargner le croyant au Jour du Jugement.
démontrer de l’indulgence envers ceux qui nous doivent de l’argent
être juste envers sa famille et être honnête lorsqu’on nous confie quelque chose
être juste envers sa famille et être honnête lorsqu’on nous confie quelque chose
contrôler sa colère
appeler les gens à la prière
devenir très vieux tout en demeurant musulman
faire ses ablutions de façon régulière et comme il se doit
aux côtés de Jésus, fils de Marie, contre le messie ad-Dajjal et son armée.
mourir en martyr

Dieu fera venir le croyant tout près de Lui; Il le protègera, le couvrira, et l’interrogera sur ses péchés.  Après avoir reconnu ses péchés, le croyant craindra être perdu; mais Dieu lui dira :
« J’ai gardé cachés tes péchés lorsque tu étais sur terre et aujourd’hui, Je te les pardonne. »
Ses péchés lui seront reprochés, mais on déposera ensuite le livre de ses actions dans sa main droite.
« Celui qui recevra son livre dans la main droite sera soumis à un jugement facile et retournera, réjoui, auprès des siens. » (Coran 84:7-8)
Heureux de ce livre qu’on lui aura remis, il dira à ceux autour de lui :
« Celui à qui l’on remettra le livre (de ses œuvres) dans la  main droite dira : « Tenez!  Lisez mon livre!  Je croyais fermement devoir un jour rendre compte [de mes actes]. »  Il jouira d’un séjour agréable dans un jardin haut placé [du Paradis], dont les fruits seront à portée de main.  (Et on dira à ses habitants) : « Mangez et buvez comme vous voulez, en récompense des bonnes actions que vous avez faites dans le passé. » (Coran 69:19-24)

Son livre des bonnes actions sera alors pesé, littéralement, afin de déterminer s’il est plus lourd que son livre des mauvaises actions, et afin que la récompense ou le châtiment soit administré en conséquence.
« Au Jour de la Résurrection, Nous apporterons des balances justes.  Et nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d’un grain de moutarde.  Tout sera considéré, et Nous suffisons largement pour dresser les comptes. » (Coran 21:47)

« Quiconque aura fait le poids d’un atome de bien le verra. » (Coran 99:7)
« Au Jour de la Résurrection, rien ne pèsera plus lourd sur la Balance [après l’attestation de foi] que les bonnes manières.  Car Dieu déteste les personnes obscènes et immorales. » (At-Tirmidhi)
Les croyants pourront étancher leur soif à un bassin spécial réservé au prophète Mohammed.  Quiconque y boira n’aura plus jamais soif par la suite.  Sa beauté, son immensité et son goût raffiné ont été décrits en détail par le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui).

Les croyants – autant ceux qui auront commis des péchés que les pieux parmi eux – de même que les hypocrites resteront sur la grande plaine après que les mécréants auront été conduits en Enfer.  Un long pont passant au-dessus de l’Enfer et enveloppé de ténèbres les séparera du Paradis. Les fidèles trouveront force et réconfort lorsqu’ils se verront capables de traverser rapidement au-dessus des flammes rugissantes de l’Enfer, en plus d’être guidés par la lumière que Dieu mettra devant eux, les guidant vers leur demeure éternelle :

« Le Jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière irradiant devant eux et vers leur droite, (on leur dira) : « Voici une bonne nouvelle pour vous, aujourd’hui : des Jardins sous lesquels coulent des rivières, dans lesquels vous demeurerez éternellement.  Voilà le triomphe suprême! » (Coran 57:12)
Finalement, après avoir traversé le pont, les fidèles seront purifiés avant d’entrer au Paradis.  Tous les comptes seront réglés entre les croyants, de sorte qu’aucun d’entre eux ne nourrira de rancune contre un autre.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:29

Le Paradis

Les croyants seront conduits en direction des huit grandes portes du Paradis.  Là, ils seront joyeusement accueillis par des anges et félicités d’être arrivés sains et saufs et d’avoir été sauvés de l’Enfer.
« Et ceux qui avaient craint leur Seigneur et observé leurs devoirs envers leur Lui seront conduits par groupes au Paradis.  Et quand ils y arriveront, ses portes s’ouvriront et ses gardiens leur diront : « Paix sur vous!  Vous avez été bons : entrez donc (dans le Jardin des Délices), pour y demeurer éternellement. »  (Coran 39:73)

« [Il sera dit aux pieux] : « Ô toi, âme paisible!  Retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée.  Entre donc parmi Mes serviteurs.  Entre dans Mon Jardin ! » (Coran 89:27-30)
 Ce sont les meilleurs musulmans qui seront les premiers à y entrer.  Les plus pieux d’entre eux monteront aux plus haut niveaux.
« Mais quiconque se présente à Lui en croyant, ayant accompli de bonnes œuvres, il accèdera aux plus hauts rangs [dans l’au-delà]. »  (Coran 20:75)
« Et (il y aura) les premiers arrivés, (qui auront suivi les ordres de Dieu, sur terre) : ce sont eux qui seront les premiers (dans l’au-delà). Ils seront les plus proches de Dieu, dans les Jardins des délices. »  (Coran 56:10-12)

La description coranique du Paradis nous donne une idée d’à quel point cet endroit est merveilleux.  C’est une demeure éternelle où tous nos désirs seront comblés, où tous nos sens seront séduits.  La description que nous fait Dieu du Paradis est celle d’un endroit dont la terre est faite de fine poussière de musc et de safran, d’un lieu où l’on trouve des briques faites d’or et d’argent, et où les cailloux sont en réalité des perles et des rubis.  Sous les jardins du Paradis coulent des rivières d’eau scintillante, de lait, de miel clair et de vin qui ne saoule jamais.  Sur leurs rives se trouvent des tentes formées d’une seule perle creuse. Tout l’endroit est inondé d’une lumière scintillante; on y trouve des plantes au bouquet délicieux et des parfums dont on décèle l’odeur de loin. On y trouve également d’imposants palais, des vignes, des palmiers, des grenadiers, des lotus, et des acacias dont le tronc est en or. Des fruits mûrs en abondance et de toutes sortes – baies, agrumes, raisins, melons, etc -  sont à la disposition de ses habitants, bref, tout ce que les croyants peuvent désirer.

« …et il y aura [pour eux] tout ce que les âmes désirent et tout ce qui réjouit les yeux. » (Coran 43:71)
Chaque croyant(e) aura un(e) époux(se) pur(e) et pieux(se), vêtu(e) des plus beaux habits.  Et il y aura encore plus dans ce nouveau monde de bonheur éternel.
« Nulle âme ne sait ce qu’on a réservé comme réjouissances, pour eux, en récompense de leurs œuvres. » (Coran 32:17)
En plus des plaisirs des sens, les habitants du Paradis jouiront également d’un état de grande félicité, comme l’a affirmé le Prophète :

« Quiconque entrera au Paradis connaîtra une vie pleine de réjouissances; il ne se sentira jamais malheureux, ses habits ne s’useront jamais, pas plus que sa jeunesse ne se fanera.  Les gens entendront un appel divin : « Je ferai en sorte que vous demeuriez en santé et que vous ne tombiez jamais malades; vous resterez en vie et ne mourrez jamais, vous demeurerez jeunes et ne vieillirez pas; vous connaîtrez le bonheur et ne serez jamais malheureux. » (Sahih Mouslim)
Mais ce qui réjouira le plus les yeux des croyants sera le Visage de Dieu Lui-même.  Car pour le véritable croyant, pouvoir contempler Dieu est le bonheur ultime.
« Ce Jour-là, il y aura des visages resplendissants qui contempleront leur Seigneur. » (Coran 75:22-23)
Tel est le Paradis, la demeure éternelle et la destination finale des vertueux.  Que Dieu, le Très-Haut, fasse en sorte que nous soyons dignes de le mériter.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:31

L’incroyant dans la tombe

Au moment où la mort s’approche de l’incroyant injuste, on lui fait sentir un peu de la chaleur de l’Enfer.  Cet avant-goût de ce qui l’attend le pousse à implorer une deuxième chance sur terre, afin qu’il puisse faire le bien qu’il sait qu’il aurait dû faire.  Hélas!  Ses prières seront vaines.

« Puis lorsque la mort vient à l’un d’eux, il dit : « Seigneur!  Renvoies-moi (sur terre) afin [que je me rachète] et accomplisse de bonnes œuvres  dans ces domaines que je négligeais! »  Mais ce ne sont que de vaines paroles, qu’il prononce.  Derrière eux, et jusqu’au jour où ils seront ressuscités, se dresse une barrière. » (Coran 23:99-100)
La colère et le châtiment divins s’abattent sur la mauvaise âme par l’intermédiaire d’anges affreux et ténébreux, qui s’assoient loin d’elle.
« Qu'ils y goûtent : eau bouillante et eau purulente, et d'autres punitions du même genre. » (Ibn Majah, Ibn Kathir)
L’âme de l’incroyant n’aura nullement hâte de rencontrer son Seigneur, comme l’a expliqué le Prophète :
« Lorsque l’heure de la mort d’un incroyant approche, il reçoit la mauvaise nouvelle du tourment de Dieu et de Sa rétribution.  Dès lors, rien ne lui semble plus détestable que ce qui l’attend; il déteste l’idée de rencontrer Dieu, et Dieu déteste avoir à le rencontrer. » (Sahih al-Boukhari)

Le Prophète a également dit :
« Quiconque aime rencontrer Dieu, Dieu aussi aime le rencontrer; et quiconque déteste rencontrer Dieu, Dieu déteste aussi le rencontrer. » (Sahih al-Boukhari)
L’ange de la mort s’assoit à la tête de l’incroyant et dit : « Sors, mauvaise âme, au grand mécontentement de Dieu! ».  Et il arrache l’âme du corps.
« Si tu voyais les injustes quand ils seront dans les affres de la mort et que les anges tendront leurs mains (en disant) : « Laissez sortir votre âme!  Aujourd’hui, vous serez rétribués par le châtiment de l’humiliation pour avoir dit, au sujet de Dieu, le contraire de la vérité et pour vous être moqués de Ses signes. » (Coran 6:93)
«  Si tu voyais comment les anges arrachent l’âme des mécréants !  Ils frappent leur visage et leur dos (en disant) : « Goûtez au châtiment du Feu à cause des actions que vous avez accomplies de vos propres mains ! »  (Coran 8:50)

 La mauvaise âme quitte le corps avec beaucoup de difficulté, arrachée par les anges comme une brosse en fer que l’on retire de la laine mouillée. Ils la saisissent alors et l’enveloppent dans un sac tissé qui dégage une odeur nauséabonde, aussi insupportable que l’odeur d’un corps en putréfaction.  En remontant avec cette âme, chaque fois qu’ils croisent un groupe d’anges et que ceux-ci demandent : « Quelle est cette mauvaise âme? », ils répondent : « C’est untel, fils d’untel », utilisant les pires noms par lesquels il se faisait appeler sur terre.  Puis lorsqu’ils arrivent au ciel le plus bas, ils demandent l’ouverture de la porte, mais elle leur est refusée.  Alors que le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) relatait cela, rendu à ce point de son récit, il récita :

« [ils] ne verront pas s’ouvrir devant eux les portes du Paradis, et ils    n’entreront dans le Jardin que lorsqu’un chameau arrivera à passer à travers le chas d’une aiguille. » (Coran 7:40)
Alors Dieu dit : « Mettez le livre de ses actions dans un registre situé dans la plus basse couche de la terre. »
Puis son âme est rejetée sur terre.  À ce moment du récit, le Prophète récita :
« …quiconque joint des associés à Dieu, c’est comme s’il tombait du ciel et que des oiseaux le saisissaient (vivement) ou que le vent l’entraînait dans un endroit perdu. » (Coran 22:31)
La mauvaise âme est alors ramenée à son corps et deux anges terrifiants, Munkar et Nakir, viennent l’interroger.  Après l’avoir fait asseoir, ils lui demandent :
Munkar et Nakir: « Qui est ton Seigneur? »
Âme incroyante : « Hélas!  Hélas!  Je ne sais pas…»
Munkar et Nakir: « Quelle est ta religion? »
Âme incroyante : «  Hélas!  Hélas!  Je ne sais pas…»
Munkar et Nakir: « Que sais-tu de cet homme, (Mohammed), qui vous a été envoyé? »
Âme incroyante : «  Hélas!  Hélas!  Je ne sais pas…»

L’incroyant ayant échoué ce test, on lui frappera la tête à l’aide d’un marteau de fer avec une force capable de pulvériser une montagne.  Un cri venant du ciel se fera alors entendre : « Il a menti; étalez les tapis de l’Enfer pour lui et ouvrez-lui une porte débouchant sur l’Enfer. » Le sol de sa tombe est allumé avec un échantillon du feu de l’Enfer et sa tombe est rétrécie au point où ses côtes s’entrecroisent, tellement son corps est écrasé. Puis, un être au visage incroyablement laid, aux vêtements horribles et à l’odeur nauséabonde lui dira : « Sois assuré que ce jour est le mauvais jour qui t’était promis. »   L’incroyant demandera : « Qui es-tu, avec ce visage si laid ne présageant que du mal? »  Et l’être horrible répondra : « Je suis tes mauvaises actions! ».
Puis, l’incroyant goûtera d’amers remords, car on lui montrera l’endroit qu’il aurait pu occuper, au Paradis, s’il avait vécu une vie vertueuse.  Par la suite, une porte débouchant sur l’Enfer lui est ouverte chaque matin et chaque soir, par laquelle il voit quelle sera sa demeure infernale.

Dieu mentionne, dans le Coran, comment les gens de Pharaon souffrent, en ce moment même, d’être régulièrement exposés à l’Enfer, à partir de leurs tombes :
« … le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir.  Et le Jour où l’Heure arrivera, (il sera dit) : « Faites entrer les gens de Pharaon [dans la partie] la plus atroce du châtiment. » (Coran 40:46)
Submergé par la peur et l’écœurement, par l’angoisse et le désespoir, l’incroyant, dans sa tombe, ne cessera de répéter : « Mon Seigneur!  Ne fais pas venir l’Heure!  Ne fais pas venir l’Heure! »
Un des compagnons du Prophète, Zaid ibn Thabit, a raconté qu’une fois, le Prophète et ses compagnons passaient près de quelques tombes où étaient enterrés des polythéistes.  Le cheval du Prophète s’emballa et faillit le renverser.  Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) dit alors :
« Ces gens sont entrain d’être torturés dans leur tombe; et si je ne craignais que vous cessiez d’enterrer vos morts [à cause de cela], je demanderais à Dieu de vous faire entendre le châtiment, dans ces tombes, que ce cheval et moi entendons. » (Sahih Mouslim)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:35

L’incroyant au Jour du Jugement

Lorsque les gens seront ressuscités, au Jour de la Résurrection, ils seront figés de terreur :
« … Il ne fait que leur accorder un répit jusqu’au jour où leurs regards se figeront (de terreur). » (Coran 14:42)

L’incroyant sera ressuscité de sa tombe, comme Dieu l’a décrit dans le Coran :

« … ce Jour où ils sortiront en hâte de leurs tombes comme s’ils couraient [pour atteindre] un but [dressé pour eux], regards baissés et couverts d’humiliation.  Tel sera le Jour qu’on leur avait promis. » (Coran 70:43)
Son cœur battra violemment, appréhendant le châtiment qui l’attend :

« … de même qu’il y aura des visages couverts de poussière et  enveloppés de ténèbres : ce seront les mécréants, les débauchés. » (Coran 80:40-42)
« Et ne pense point que Dieu soit inattentif à ce que font les injustes.  Il ne fait que leur accorder un répit jusqu’au jour où leurs regards se figeront (de terreur).  De peur, ils courront la tête levée vers le ciel, les yeux hagards et le cœur vide. » (Coran 14:42)

Les incroyants seront rassemblés dans le même état que lorsqu’ils sont nés – nus et non-circoncis – sur une grande plaine.  On les traînera sur leur visage; ils seront aveugles, sourds et muets :
« Au Jour de la Résurrection, Nous les rassemblerons tous en les traînant sur leur visage, aveugles, muets et sourds.  L’Enfer sera leur demeure; chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous en accroissons l’ardeur. » (Coran 17:97)

« Mais celui qui se détournera de Mon rappel mènera certes une vie misérable, et le Jour de la Résurrection, Nous l’amènerons aveugle au rassemblement. » (Coran 20:124)
Ils « rencontreront » leur Seigneur trois fois.  La première fois, ils tenteront de se défendre, usant d’arguments futiles tels que « aucun prophète n’est venu à nous! ».  Et cela, en dépit du fait que Dieu a révélé, dans Son Livre :

« Et jamais Nous n’avons puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un messager. » (Coran 17:15)
« … afin que vous ne disiez pas : « Il ne nous est venu personne, [de la part de Dieu], pour nous annoncer la bonne nouvelle ni pour nous avertir. » (Coran 5:19)
La deuxième fois, ils présenteront des excuses et reconnaîtront leur culpabilité.  Même les démons trouveront des excuses lorsqu’on les accusera d’avoir cherché à égarer les hommes :
« Alors, son (mauvais) camarade, [ce démon qui lui était assigné sur terre], dira : « Seigneur !  Ce n’est pas moi qui l’ai amené à se rebeller ; il était lui-même dans un égarement profond. » (Coran 50:27)
Mais Dieu, le Très-Haut et le Juste, ne sera pas dupe.  Il dira :

« Dieu dira : « Ne vous disputez pas devant Moi, alors que Je vous ai déjà avertis !  Ma sentence, [une fois décidée], ne change jamais ; et Je ne suis nullement injuste envers Mes serviteurs. » (Coran 50:28-29)
La troisième fois, la mauvaise âme rencontrera son Créateur pour recevoir le registre renfermant toutes ses actions, livre dans lequel rien n’a été omis :
« Et le livre (de ses actions) sera déposé devant chacun.  Et tu verras les coupables terrifiés à cause de ce que contient (leur livre), et ils diront : « Malheur à nous!  Qu’est-ce donc que ce livre?  Tout y est rapporté, du plus petit au plus grand péché, sans qu’il n’en soit omis aucun! »  Et ils trouveront là, devant eux, tout ce qu’ils auront accomplis.  Et ton Seigneur ne lèse personne. » (Coran 18:49)
En le recevant, la mauvaise âme sera réprimandée devant toute l’humanité :

« Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur (et il leur sera dit) : « Vous voilà venus à Nous comme Nous vous avons créés la première fois.  Et vous vous imaginiez que Nous ne respecterions pas la promesse de cette rencontre ! » (Coran 18:48)

 Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit : « Tels sont ceux qui n’ont pas cru en Dieu. » Et ce sont eux que Dieu interrogera au sujet des bienfaits qu’ils prenaient pour acquis.  À chacun on demandera : « As-tu jamais pensé que nous nous rencontrerions? ».  Et chacun répondra : « Non! »  Et Dieu leur dira : « Aujourd’hui, je t’oublie de même que tu M’as oublié! » Et, comme l’incroyant tentera de mentir pour s’en sortir, Dieu scellera sa bouche, et ce sont ses membres qui témoigneront contre lui :

« Ce jour-là, Nous scellerons leur bouche tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs pieds témoigneront de ce qu’ils auront accompli. » (Coran 36:65)
En plus de ses propres péchés, l’incroyant portera aussi le fardeau des péchés de ceux qu’il aura entraînés dans l’égarement :
« Et lorsqu’on leur demande : « Qu’a révélé votre Seigneur? », ils répondent : « Des légendes anciennes. »  Qu’ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous leurs fardeaux, ainsi qu’une partie des fardeaux de ceux qu’ils égarent, sans le savoir.  Quel horrible fardeau que celui qu’ils porteront! » (Coran 16:24-25)
En plus de la torture physique, ils auront à souffrir de douleur psychologique, de solitude et d’abandon :

« Dieu ne leur parlera ni ne les regardera au Jour de la Résurrection; et Il ne les purifiera pas de leurs péchés.  Et ils recevront un douloureux châtiment. » (Coran 3:77)
Tandis que le prophète Mohammed intercèdera en faveur de tous les croyants, l’incroyant ne trouvera aucun intercesseur, lui qui adorait de fausses divinités en dehors du seul véritable Dieu.
« Et les injustes n’auront ni protection ni secours. »(Coran 42:8)

Ses prétendus saints et conseillers spirituels se dissocieront de lui, et l’incroyant souhaitera pouvoir revenir sur terre pour leur rendre la pareille :

« (Le Jour) où, voyant le châtiment, ceux qui menaient (les autres) désavoueront ceux qui (les) suivaient, les liens entre eux seront brisés.  Et ceux qui ne faisaient que suivre diront : « Si un retour [sur terre] nous était possible, nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués. »  Ainsi Dieu leur montrera leurs propres actions, sources de remords pour eux, et ils ne pourront pas sortir du Feu. » (Coran 2:166-7)
 La douleur que ressentira l’âme tourmentée par ses péchés sera si intense que l’incroyant suppliera : « Ô mon Dieu!  Soit miséricordieux envers moi et jette-moi dans le feu. » On lui demandera : « Aimerais-tu avoir une quantité d’or équivalente à toute la terre, que tu pourrais donner en échange de ta libération? », ce à quoi il répondra : « Oui. »  Alors on lui dira : « On t’avait pourtant demandé quelque chose de bien plus facile que cela, c’est-à-dire de n’adorer que Dieu.

« Il ne leur a cependant été commandé que d’adorer Dieu en Lui vouant un culte exclusif. » (Coran 98:5)
« Quant à ceux qui ne croient pas, leurs actions sont comme un mirage dans le désert, que l’assoiffé prend pour de l’eau.  Quand il y parvient, il s’aperçoit qu’il n’y avait rien; mais il y trouve Dieu qui lui règle son compte en entier!   Dieu est prompt à régler les comptes! » (Coran 24:39)
« Puis Nous Nous tournerons vers les œuvres qu’ils auront accomplies et les réduirons en poussière éparpillée. » (Coran 25:23)
L’âme incroyante recevra alors le livre de ses actions dans sa main gauche, et derrière son dos, registre rempli par des anges qui auront noté chacune de ses actions durant sa vie sur terre.
« Quant à celui à qui l’on remettra le livre (de ses œuvres) dans la main gauche, il dira : « Hélas!  J’aurais souhaité qu’on ne me remette pas mon livre et ne pas connaître le bilan de mes œuvres. » (Coran 69:25-26)
« Mais celui qui recevra son livre par derrière le dos invoquera la destruction sur lui-même… » (Coran 84:10-11)

Puis, on le fera entrer dans le feu de l’Enfer :
« Ceux qui n’auront pas cru seront conduits par groupes à l’Enfer.  Et quand ils y arriveront, ses portes s’ouvriront et ses gardiens leur diront : « Des messagers [choisis] parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous récitant les révélations de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de ce Jour? ».  Ils répondront : « Oui, en effet. »  Mais le décret du châtiment s’est réalisé contre les mécréants. » (Coran 39:71)
Les premiers à entrer en Enfer seront les païens, suivis des juifs et des chrétiens qui auront sciemment corrompu la religion prêchée par leurs prophètes. Certains seront conduits en Enfer, d’autres y tomberont, et d’autres encore seront saisis par d’énormes crochets. À ce moment-là, l’incroyant souhaitera avoir été réduit en poussière plutôt que d’avoir à récolter les fruits amers de ses mauvaises actions.
« Nous vous mettons en garde contre un châtiment imminent.  Ce Jour-là, l’homme sera confronté à ce que ses deux mains auront mis de l’avant ; et le mécréant s’écriera : « Ah ! Si seulement je n’étais que poussière ! » (Coran 78:40)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:38

L’incroyant en Enfer

L’Enfer recevra les incroyants avec sa fureur et ses grondements :
« Ils nient l’avènement de l’Heure.  Pour quiconque nie son avènement, cependant, Nous avons préparé une flamme brûlante qui, les voyant venir de loin, les accueillera avec sa fureur et ses grondements. » (Coran 25:11-12)

Lorsqu’ils s’en approcheront, ils appréhenderont ses chaînes et ses carcans, de même que son brasier :

« Nous avons préparé, pour les mécréants, des chaînes et des carcans, de même qu’un brasier ardent. » (Coran 76:4)
« Nous avons [pour eux] de lourdes chaînes et un brasier ardent… » (Coran 73:12)
Sur l’ordre de Dieu, des anges accourront pour les saisir et les enchaîner :
« Saisissez-le et enchaînez-le! » (Coran 69:30)
« Nous installerons des chaînes autour du cou des mécréants. » (Coran 34:33)
« … une chaîne de soixante-dix coudées… » (Coran 69:32)

Ils seront traînés :

«  …des carcans au cou et chargés de chaînes, ils seront traînés… » (Coran 40:71)
Tandis qu’on les attachera, qu’on les enchaînera et qu’on les traînera  jusqu’à l’Enfer, ils entendront sa fureur :
« Et ceux qui ne croient pas en leur Seigneur subiront le tourment de l’Enfer ; et quelle horrible destination !  Quand ils y seront jetés, ils entendront son grondement tandis qu’il bouillonne, comme s’il allait exploser dans sa fureur. » (Coran 67:6-8)

Quand on leur fera quitter la grande plaine du rassemblement, nus et affamés, ils supplieront les habitants du Paradis de leur donner de l’eau :

« Et les habitants du Feu crieront aux habitants du Jardin : « Déversez sur nous de l’eau, ou de ce que Dieu vous a attribué ! »  Ils répondront : « Dieu les a interdits aux mécréants… » (Coran 7:50)
Au même moment, les fidèles, au Paradis, seront reçus avec tous les honneurs; on les installera confortablement et on leur servira une nourriture délicieuse, tandis que les mécréants dîneront en Enfer :
« Et vous, les égarés, qui traitiez (la Résurrection) de mensonge, vous mangerez certainement [les fruits] de l’arbre de Zaqqoum.  Vous vous en remplirez le ventre.... » (Coran 56:51-53)

Zaqqoum : un arbre qui prend racine au fond de l’Enfer et qui a des ramifications à tous ses niveaux; ses fruits ressemblent à des têtes de diables :

«Un tel accueil vaut-il mieux, ou alors l’arbre de Zaqqoum?  Nous l’avons certes destiné comme épreuve pour les injustes; c’est un arbre qui prend racine au fond de l’Enfer et dont les fruits ressemblent à des têtes de diables.  Ils devront certainement en manger et s’en remplir le ventre. » (Coran 37:62-66)
Les mécréants auront aussi d’autres nourritures; certaines qui étouffent, et d’autres sous forme d’épines sèches.
« …ni d’autre nourriture que du pus dont seuls les pécheurs se nourriront. » (Coran 69:36-37)
Et pour arroser cela, un liquide immonde et immensément glacial composé de leur pus, de leur sang et de leur sueur, de même qu’une eau si bouillante qu’elle déchirera leurs entrailles :
« … à qui on donnera à boire une eau bouillante qui leur déchirera les entrailles. » (Coran 47:15)

Les vêtements des gens de l’Enfer seront faits de feu et de goudron brûlant :

« ... À ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu. » (Coran 22:19)
« …leurs vêtements seront faits de goudron brûlant et le Feu couvrira leur visage. » (Coran 14:50)
Leurs sandales, et leur lit seront aussi faits de feu; ce sera un châtiment enveloppant leur corps tout entier, de la tête aux pieds :
« Qu’on verse ensuite sur sa tête de l’eau bouillante comme châtiment! » (Coran 44:48)
« Le jour où le châtiment les enveloppera de la tête aux pieds, il leur sera dit : « Goûtez le fruit de vos œuvres! » (Coran 29:55)
Leur châtiment, en Enfer, variera selon leur degré d’incroyance et leurs autres péchés.
« Mais non!  Il sera, certes, jeté dans le Feu destructeur.  Et qui te dira ce qu’est le Feu destructeur ?  C’est le Feu attisé par Dieu, qui monte jusqu’au cœur (des hommes) en longues colonnes de flammes. »  (Coran 104:4-9)

Chaque fois que leur peau se sera consumée, on leur en donnera une nouvelle :
« Certes, ceux qui ne croient pas en Nos révélations, Nous les ferons entrer dans le Feu.  Chaque fois que leur peau aura été consumée, Nous leur en donnerons une autre en échange, afin qu’ils goûtent au châtiment.  Certes, Dieu est Puissant et Sage. » (Coran 4:56)
Pire que tout, ils verront leur châtiment sans cesse accru :
« Alors goûtez donc, aujourd’hui, (à ce que vous avez acquis) ; Nous ne ferons qu’accroître vos tourments. » (Coran 78:30)
Les effets psychologiques de ce châtiment seront sévères.  Ils imploreront Dieu d’infliger un double châtiment à ceux qui les auront menés dans l’égarement :
« Puis ils ajouteront, [implorant Dieu] : « Seigneur !  Fais que ceux qui nous ont pavé le chemin jusqu’ici subissent un double châtiment dans le Feu ! » (Coran 38:61)

Certains tenteront de s’échapper, mais :

« Et il y aura pour eux des maillets de fer.  Chaque fois qu’excédés de tourments ils souhaiteront en sortir, on les y ramènera et (on leur dira) : « Goûtez au châtiment du feu! » (Coran 22:21-22)
Après plusieurs tentatives, ils chercheront assistance auprès d’Iblis lui-même :
« Et lorsque toute l’affaire sera décidée, Satan dira : « Certes, Dieu vous avait fait une promesse véridique tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue.  Je n’avais aucun pouvoir sur vous si ce n’est que je vous ai appelés et que vous avez répondu à mon appel.  Alors ne me blâmez pas, mais blâmez vous vous-mêmes.  Je ne peux en rien vous aider et vous ne pouvez en rien m’aider.  Certes, je rejette le fait que vous m’ayez associé à Dieu.  Et certes, un douloureux châtiment attend les injustes. » (Coran 14:22)

Puis, ils supplieront les anges gardiens de l’Enfer de tenter d’obtenir une réduction de leurs tourments, ne serait-ce que pour un jour :
« Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l’Enfer : « Implorez votre Seigneur de nous écourter fut-ce d’un jour notre tourment! » (Coran 40:49)
Mais les gardiens, après avoir reçu la réponse de Dieu, reviendront et…

« Mais ils répondront : « Des messagers ne vous sont-ils pas venus avec des preuves évidentes? »  « Oui », diront-ils.  « Alors priez, rétorqueront-ils, bien que les prières des mécréants soient toujours vaines. »  (Coran 40:50)

Ayant perdu tout espoir de voir leur châtiment réduit, ils demanderont à être achevés.  Ils se tourneront vers le principal gardien de l’Enfer, Malik, et le supplieront pendant quarante ans :
« Et ils crieront : « Ô Malik !  Que ton Seigneur nous achève ! » (Coran 43:77)

Mais sa réponse sera cinglante :

« Vous êtes ici à jamais. » (Coran 43:77)
Enfin, ils se tourneront vers Celui dont ils s’étaient détournés lors de leur séjour sur terre, implorant une dernière chance :
« Ils diront : « Seigneur!  Notre malheur nous a vaincus et nous étions des gens égarés.  Seigneur!  Fais-nous sortir de ce lieu!  Et si nous récidivons, nous serons alors (vraiment) injustes! » (Coran 23:106-107)
Mais la réponse de Dieu sera :

« Demeurez-y plutôt dans l’humiliation, et ne Me parlez plus! » (Coran 23:108)
La douleur que leur causera cette réponse sera plus sévère que celle des tourments qui leur seront infligés.  Car à ce moment-là, ils comprendront que leur séjour en Enfer sera éternel et que leurs chances d’aller au Paradis seront réduites à zéro :

« Ceux qui ne croient pas et commettent des injustices, Dieu ne leur pardonnera jamais ni ne les guidera sur une voie autre que celle de l’Enfer, où ils demeureront éternellement.  Et cela est très facile pour Dieu. » (Coran 4:168-169)

La plus grande douleur, le plus grand chagrin pour les mécréants sera spirituel : Dieu leur sera voilé et ils ne pourront jamais Le voir :
 « Ce Jour-là, un voile les empêchera de voir leur Seigneur. » (Coran 83:15)

De même qu’ils auront refusé de Le « voir » lors de leur séjour sur terre, ils seront séparés de Lui dans l’au-delà.  Et les croyants les mépriseront.

« Aujourd’hui,  donc, ce sont ceux qui ont cru qui rient des mécréants; et, [étendus] sur des divans, ils promènent leurs regards.  Les mécréants ne sont-ils pas rétribués pour ce qu’ils faisaient? » (Coran 83:34-36)
Leur désespoir total culminera lorsqu’on fera venir la mort sous forme d’un bélier et qu’on l’égorgera devant eux; ils comprendront alors qu’ils ne pourront plus jamais nourrir l’espoir de trouver refuge dans une mort finale.
« Et avertis-les (ô Mohammed) du jour du regret, quand tout sera décrété sans retour.  En ce moment, ils sont indifférents et ils ne croient point. » (Coran 19:39)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:39

Mohammed, le prophète de l’islam mort en l’an 632, a relaté :

« Le monde d’ici-bas est une prison pour le croyant, mais un Paradis pour le mécréant.  Tandis que l’au-delà sera une prison pour le mécréant, mais pour le croyant, ce sera son Paradis. »

Une fois, dans les premiers temps de l’islam, un chrétien croisa un musulman très versé dans les affaires religieuses.  Ce dernier montait un magnifique cheval et était vêtu élégamment.  Le chrétien récita au musulman le hadith ci-dessus, et fit remarquer : « Et pourtant me voici devant toi, moi le non-musulman, pauvre et miséreux en ce monde, tandis que toi, le musulman, tu es riche et prospère. »  Le musulman répondit : « En effet.  Mais si tu savais ce qui pourrait t’attendre dans l’au-delà (comme châtiment éternel), en ce moment, tu te considérerais au Paradis, en comparaison.  Et si tu savais ce qui pourrait m’attendre (comme récompense éternelle) dans l’au-delà, tu considèrerais qu’en ce moment, je suis en prison, en comparaison. »

C’est de par Sa grande miséricorde et Sa justice que Dieu a créé le Paradis et l’Enfer.  La connaissance de l’Enfer sert à dissuader l’homme de faire le mal, tandis que la connaissance du Paradis l’incite à accomplir de bonnes œuvres et à demeurer vertueux.  Ceux qui rejettent leur Seigneur, qui font le mal et qui refusent de se repentir entreront en Enfer, un endroit de souffrances éternelles.  Tandis que la récompense des vertueux est un endroit d’une beauté et d’une perfection inimaginables, c’est-à-dire le Paradis.

Parfois, les gens attestent de la bonté de leur âme en prétendant que lorsqu’ils font le bien, ils ne le font que par amour sincère pour Dieu ou pour vivre conformément à un code moral universel, et qu’ils n’ont pas besoin qu’on leur fasse miroiter une récompense pour faire ce bien.  Mais lorsque Dieu s’adresse à l’homme, dans le Coran, Il le fait tout en connaissant parfaitement l’inconstance de son âme.  Les plaisirs du Paradis sont réels, tangibles.  L’homme peut comprendre à quel point la nourriture, les vêtements et les habitations que l’on retrouve en abondance, au Paradis, sont intéressants précisément parce qu’il sait à quel point avoir tout cela comble un besoin réel dans cette vie, ici-bas.

« On a enjolivé aux gens l’amour des plaisirs (que procurent) les femmes et la progéniture, les monceaux d’or et d’argent accumulés, les chevaux marqués, le bétail et les champs bien labourés.  Tout cela est jouissance de la vie d’ici-bas.  Et Dieu est Celui auprès de qui se trouve la meilleure demeure. » (Coran 3:14)

De même, l’homme peut comprendre à quel point l’Enfer et ses tortures peuvent être terrifiants précisément parce qu’il sait à quel point sont douloureuses les brûlures par le feu en ce monde, ici-bas.  Alors le voyage de l’âme après la mort physique, tel qu’il nous est décrit par Dieu et Son prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) devrait servir d’incitatif à respecter le but pour lequel nous avons été créés, c’est-à-dire adorer notre Créateur et être à Son service, et L’aimer d’un amour désintéressé, tout en éprouvant à la fois crainte et gratitude envers Lui.  Après tout :

« Il ne leur a été commandé que d’adorer Dieu en Lui vouant un culte exclusif. » (Coran 98:5)
Quant à ceux qui négligent leurs devoirs moraux envers Dieu et leurs congénères, qu’ils n’oublient donc pas que :

« Toute âme goûtera à la mort.  Et vous ne serez pleinement rétribués qu’au Jour de la Résurrection.  Quiconque sera écarté du Feu et introduit au Paradis aura certes réussi.  La vie d’ici-bas n’est (qu’une vie) remplie de jouissances trompeuses. » (Coran 3:185)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:41

La question à savoir s’il existe ou non une vie après la mort ne relève pas de la science; car la science ne s’intéresse qu’à la classification et à l’enregistrement de données.  De plus, ce n’est que depuis quelques siècles que l’homme s’intéresse aux recherches scientifiques, au sens moderne du terme, alors qu’il est familier avec l’idée de la vie après la mort depuis des temps immémoriaux.

Tous les prophètes de Dieu ont appelé leur peuple à adorer Dieu et à croire en la vie après la mort.  Ils ont tellement insisté sur la croyance en la vie après la mort que le moindre doute concernant son existence était considéré comme un rejet de Dieu et rendait dénuées de sens toutes les autres croyances.  Des prophètes de Dieu sont venus et sont repartis, leurs missions ont été réparties sur des milliers d’années et pourtant, ils ont tous parlé de la croyance en la vie après la mort.  Le fait même qu’ils aient tous traité de cette question métaphysique avec autant d’assurance et d’unanimité démontre que la source de leur science de l’au-delà était la même, c’est-à-dire la révélation divine.

Nous savons également que les peuples de ces prophètes de Dieu s’opposaient violemment à eux, surtout sur la question de la résurrection, chose qu’ils croyaient tout à fait impossible.  Mais en dépit de cette opposition, les prophètes ont conquis de nombreux fidèles sincères.  On peut se demander ce qui a poussé ces nouveaux fidèles à abandonner leurs anciennes croyances, les traditions et coutumes de leurs ancêtres, courant ainsi le risque d’être totalement ostracisés par leur communauté.  La réponse est tout simplement qu’ils ont utilisé leur intelligence et laissé parler leur cœur, ce qui les amenés à comprendre la vérité.  L’ont-ils comprise pour l’avoir expérimentée?  Non, bien sûr, car nul ne peut faire l’expérience de la vie après la mort pour ensuite en revenir.

En fait, en plus de la conscience perceptuelle, Dieu a donné à l’homme une conscience rationnelle, esthétique et morale.  C’est cette conscience qui guide l’homme face aux réalités qui ne peuvent être vérifiées par des données sensorielles.  C’est pourquoi tous les prophètes de Dieu, en invitant les gens à croire en Dieu et en l’au-delà, faisaient appel à leurs côtés esthétique, moral et rationnel.  Par exemple, lorsque les idolâtres de la Mecque ont nié la possibilité d’une vie après la mort, le Coran a exposé la faiblesse de leur position en présentant des arguments logiques et rationnels :

« Oubliant qu’il a été créé, il Nous propose une comparaison (en demandant) : « Qui redonnera vie aux ossements lorsqu’ils auront été réduits en poussière? ».  Dis : « C’est Celui qui les a créés la première fois qui leur redonnera vie, car Il connaît parfaitement toute création.  C’est Lui qui, de l’arbre vert, a fait du feu pour vous; et à partir de cela, vous allumez [vos propres feux].  Celui qui a créé les cieux et la terre ne serait-Il pas capable de créer leurs pareils?  Oui, bien sûr!  Car Il est le Créateur suprême, l’Omniscient. » (Coran 36:78-81)

À une autre occasion, le Coran affirme clairement que les mécréants ne se fondent sur rien de solide pour nier l’existence de l’au-delà.  Leur raisonnement n’est basé que sur des conjectures :

« Et ils disent : « Il n’y a pour nous que la vie d’ici-bas : nous mourons et nous vivons, et seul le temps nous fait périr. »  De tout cela, ils n’ont en réalité aucune connaissance et ne font qu’émettre des conjectures.  Et quand on leur récite Nos révélations si claires, le seul argument qu’ils émettent est : « Faites revenir nos ancêtres, si vous êtes véridiques. »  (Coran 45:24-25)

Il ne fait aucun doute que Dieu ressuscitera tous les hommes, mais pas à notre fantaisie; Dieu a Ses propres plans et Il fait ce qu’Il veut.  Un jour viendra où l’univers tout entier sera détruit et où tous les morts seront ressuscités et amenés devant Dieu.  Ce jour marquera le début d’une vie éternelle, et chaque personne sera rétribuée par Dieu sur la base de ses bonnes et de ses mauvaises actions.

L’explication que donne le Coran sur la nécessité de la vie après la mort est en parfaite harmonie avec la conscience morale de l’homme.  S’il n’y avait pas de vie après la mort, la croyance même en Dieu n’aurait plus sa raison d’être; et même si l’on croyait en Dieu, on croirait en un Dieu injuste et indifférent qui aurait créé l’homme et se serait par la suite complètement désintéressé de son sort.  Mais Dieu est juste et Il châtiera les tyrans dont les crimes sont innombrables : meurtre de milliers de personnes innocentes, corruption de leur peuple, esclavage de personnes pour combler leurs caprices, etc.  L’homme ayant une vie relativement courte en ce monde, et ce monde n’étant pas éternel, les châtiments ou les rétributions qui équivalent aux mauvaises ou aux bonnes actions des gens ne peuvent être pleinement appliqués, ici.  Le Coran affirme de façon catégorique que le Jour du Jugement viendra et que Dieu décidera du sort de chaque âme, sur la base de ses actions :

« Ceux qui ne croient pas disent : « Nous ne verrons pas venir l’Heure. »  Réponds : « Par mon Seigneur!  Elle vous surprendra à coup sûr!  [Mon Seigneur est] Celui qui connaît l’invisible et rien, dans les cieux comme sur la terre, ne Lui échappe, [cette chose] fut-elle du poids d’un atome, ou d’un poids plus grand ou moindre.  Et il n’est rien qui ne soit inscrit dans un Livre explicite.  [Cela] afin qu’Il récompense ceux qui croient et font le bien.  Pour eux, il y aura un pardon et un don généreux. »  Mais ceux qui s’efforcent [de réfuter] Nos révélations et qui Nous défient recevront un douloureux châtiment. » (Coran 34:3-5)

Le Jour de la Résurrection sera le Jour où les attributs de justice et de miséricorde de Dieu se manifesteront pleinement.  Dieu couvrira de Sa miséricorde ceux qui auront souffert pour Lui en ce bas monde, croyant fermement qu’un bonheur éternel les attendait.  Mais ceux qui auront abusé des bienfaits de Dieu, ne se préoccupant guère de l’au-delà, seront dans un état des plus misérables.  Établissant une comparaison entre eux, le Coran dit :

« Celui à qui Nous avons fait une belle promesse dont il verra l’accomplissement [dans l’au-delà] est-il comparable à celui que Nous avons comblé de biens  en ce monde et qui, le Jour de la Résurrection, devra comparaître (devant Nous)? » (Coran 28:61)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:43

La vie après la mort 

Le Coran affirme que cette vie d’ici-bas est une phase préparatoire à la vie éternelle, après la mort.  Mais ceux qui le nient deviennent esclaves de leurs passions et de leurs désirs et se moquent des gens vertueux qui craignent Dieu.  De telles personnes ne réalisent leur folie qu’au moment de leur mort et souhaitent en vain qu’on leur accorde une seconde chance en ce monde.  L’état misérable dans lequel elles se trouvent au moment de leur mort, l’horreur du Jour du Jugement et l’éternelle félicité promise aux croyants sincères sont décrits dans les versets coraniques suivants :

« Puis lorsque la mort vient à l’un d’eux, il dit : « Seigneur!  Renvoies-moi (sur terre) afin [que je me rachète] et accomplisse de bonnes œuvres  dans ces domaines que je négligeais! »  Mais ce ne sont que de vaines paroles, qu’il prononce.  Derrière eux, et jusqu’au jour où ils seront ressuscités, se dresse une barrière.  Et le jour où l’on soufflera dans la Trompe, il ne subsistera plus aucun lien de parenté entre eux, et [ils ne penseront point] à s’enquérir les uns des autres.  Puis, ceux dont (les bonnes actions) pèseront lourd dans la balance seront les bienheureux.  Et ceux dont (les bonnes actions) pèseront peu seront ceux qui auront ruiné leur âme, et ils demeureront en Enfer pour l’éternité.  Là, le feu brûlera leur visage et ils auront les lèvres crispées. » (Coran 23:99-104)

La croyance en la vie après la mort garantit non seulement le salut dans l’au-delà, mais apporte aussi paix et bonheur en ce monde.  Cela parce que la foi et la croyance en l’au-delà rendent les gens responsables et dévoués dans leurs activités quotidiennes, car ils sont emplis de la crainte de Dieu, de la crainte de Son châtiment et de l’espoir de Sa rétribution.

À l’époque du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), le peuple d’Arabie était dans un état misérable.  Les jeux d’argent, le vin, les vendettas tribales, les pillages et le meurtre étaient choses courantes chez eux, au moment où nul ne croyait en l’au-delà.  Mais dès qu’ils eurent accepté la croyance en un Dieu unique et en la vie après la mort, ils devinrent le peuple le plus discipliné de leur époque.  Ils abandonnèrent leurs vices, se mirent à s’entraider et à régler toutes leurs disputes en se fondant sur la justice et l’égalité.  Nier l’existence de la vie après la mort a aussi des répercussions en ce monde.  Lorsqu’une nation tout entière nie l’existence de l’au-delà, la corruption et des maux de toutes sortes s’en emparent, et elle ne court qu’à sa destruction.  Le Coran mentionne la fin terrible des ‘Aad, des Thamoud et de Pharaon en ces termes :

« (Les tribus des) Thamoud et des ‘Aad n’ont pas cru au cataclysme à venir.  Les Thamoud furent détruits par la foudre.  Et les ‘Aad furent détruits par un vent mugissant d’une violence inouïe  que [Dieu] leur imposa durant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors des gens gisant inertes par terre, tels des troncs de palmiers creux.  En vois-tu le moindre vestige, (ô Mohammed)?

« Pharaon et ceux qui vécurent avant lui, de même que les villes renversées persistèrent dans leurs péchés.  Ils désobéirent au messager de leur Seigneur, alors Celui-ci les saisit sans leur laisser aucune échappatoire.  Quand les eaux [du déluge] se déchaînèrent, Nous vous transportâmes à bord de l’Arche afin d’en faire pour vous un rappel (constant) et afin que toute oreille [qui en écoute le récit] en conserve le souvenir [et en comprenne la signification].

« Puis, quand on soufflera une fois dans la Trompe, et que la terre et les montagnes seront soulevées puis pulvérisées d’un seul coup, ce jour-là, alors, l’Événement se produira.  Le ciel se fendra et s’écroulera, car ce Jour-là, [rien ne le retiendra].  Sur ses côtés se tiendront les anges et huit d’entre eux, ce Jour-là, porteront au-dessus d’eux le Trône de ton Seigneur.  Ce jour-là, vous serez (tous) exposés, et aucun de vos secrets ne demeurera caché.

« Celui à qui l’on remettra le livre (de ses œuvres) dans la  main droite dira : « Tenez!  Lisez mon livre!  Je croyais fermement devoir un jour rendre compte [de mes actes]. »  Il jouira d’un séjour agréable dans un jardin haut placé [du Paradis], dont les fruits seront à portée de main.  (Et on dira à ses habitants) : « Mangez et buvez comme vous voulez, en récompense des bonnes actions que vous avez faites dans le passé. »
« Quant à celui à qui l’on remettra le livre (de ses œuvres) dans la main gauche, il dira : « Hélas!  J’aurais souhaité qu’on ne me remette pas mon livre et ne pas connaître le bilan de mes œuvres.  Si seulement ma mort avait été définitive [et sans retour] !  Ma fortune ne m’a servi à rien et mon autorité m’a quitté à jamais. » (Coran 69:4-29)

Il existe donc de très bonnes raisons de croire en la vie après la mort.
Premièrement, tous les prophètes de Dieu ont invité leur peuple à y croire.
Deuxièmement, quand une société humaine est bâtie sur les fondements de cette croyance, elle devient pacifique et dépourvue de lourds problèmes sociaux et moraux.
Troisièmement, l’histoire témoigne du fait qu’à chaque fois que cette croyance a été niée et rejetée collectivement, par une société, en dépit des avertissements répétés de son prophète, cette société a été châtiée par Dieu, même en ce monde.

Quatrièmement, la conscience morale, esthétique et rationnelle de l’homme est en parfaite harmonie avec cette croyance.
Cinquièmement, les attributs de justice et de miséricorde de Dieu n’auraient plus aucune signification si la vie après la mort n’existait pas.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le voyage de l'âme après la mort

Message  Arlitto le Jeu 25 Aoû - 11:45

La justice du Jugement dernier

“On n’a jamais une seconde chance de faire une première bonne impression. »

--vieux proverbe
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La croyance véritable se méritera une rétribution dans l’au-delà. L’incroyance aussi, mais… vous ne voulez sûrement pas la recevoir.  Tel a été le message de tous les prophètes, sans exception.

Comment justifier l’au-delà?  Et bien, à quel endroit les injustices de cette vie peuvent-elles être redressées, sinon dans l’au-delà?  Ce que nous considérons comme des injustices en cette vie seraient une bien mauvaise image de la justice de Dieu si, dans l’au-delà, elles n’étaient rétablies par une rétribution appropriée.  Il en est, parmi les pires criminels, qui jouissent d’une vie extrêmement luxueuse, tandis que parmi les meilleurs, il en est qui souffrent terriblement.  Par exemple, quel prophète a eu une vie facile sur cette terre?  Quel prophète a vécu une vie de richesses pouvant égaler celles d’un chef de la mafia, d’un trafiquant de drogue ou d’un leader tyrannique, de notre époque ou de la leur?  Si nous avons confiance en la miséricorde et la justice de notre Créateur, nous ne pouvons croire, en même temps, qu’Il n’accorde la récompense de la piété et qu’Il n’inflige le châtiment du crime qu’en ce bas monde, car les injustices de cette vie sont trop évidentes.

Il y aura, donc, un Jour du jugement.  Nous y serons tous, et ce ne sera pas du tout le moment de songer à réformer notre vie… parce que notre vie sera terminée.  Il sera trop tard.  Nos actions, bonnes et mauvaises, auront pris fin, et il n’y aura aucun retour possible.

L’humanité sera classée en groupes partageant les mêmes croyances et les mêmes actions.  Les croyants seront innocentés, les mécréants condamnés, les transgresseurs (du moins ceux qui n’auront pas reçu de pardon) seront châtiés selon la gravité de leurs péchés.

Les juifs affirment que seul le « peuple élu » méritera le Paradis, tandis que les chrétiens, bien qu’affirmant ne pas être parfaits, croient avec certitude qu’ils recevront le pardon.  Les musulmans, quant à eux, croient que tous ceux qui meurent alors qu’ils étaient soumis à leur Créateur peuvent être sauvés.  Ceux qui auront suivi le prophète et la révélation de leur époque connaîtront le succès, tandis que ceux qui les auront rejetés réaliseront qu’ils ont ainsi compromis le salut de leur âme.

Selon l’islam, les juifs croyants ont été sur la bonne voie jusqu’au moment où ils ont rejeté certains prophètes (i.e. Jean le Baptiste et Jésus), leurs enseignements et, dans le cas de Jésus, sa révélation.  Ainsi, ils se soumettaient à Dieu, mais à leurs conditions à eux et non à Ses conditions à Lui.  Lorsque Dieu envoyait des prophètes ou une révélation qu’ils n’aimaient pas, ils choisissaient de continuer à suivre la religion de leurs ancêtres plutôt que la religion de Dieu.  C’est ainsi qu’ils tombèrent dans la désobéissance et dans l’incroyance.

De même, les fidèles de Jésus ont été sur la bonne voie jusqu’au moment où ils ont rejeté le dernier prophète (i.e. Mohammed).  Et comme les juifs, ils se soumettaient à Dieu, mais seulement à leurs conditions.  Et quand ils ont été appelés à reconnaître la dernière révélation (i.e. le Coran) et le prophète qui avait été envoyé pour la transmettre, ils les ont rejetés et sont tombés dans la même désobéissance et la même incroyance que leurs cousins juifs.

Selon les musulmans, la religion de vérité a toujours été l’islam (i.e. la soumission à la volonté de Dieu), car c’est ce qu’ont enseigné tous les prophètes.  Cependant, l’achèvement de l’islam se trouve dans la dernière révélation et dans les enseignements du dernier prophète.  En transmettant la dernière révélation, Dieu a abrogé toutes les religions et révélations précédentes.  Ainsi, le seul groupe qui se soumet réellement à la religion de Dieu, de nos jours, sont les musulmans.  Ceux qui connaissent bien l’islam mais choisissent de le rejeter seront condamnés.  Ceux qui connaissent bien l’islam et qui fuient délibérément leur responsabilité d’étudier la religion seront également condamnés.  Cependant, ceux qui meurent tout en n’ayant jamais connu l’islam et qui n’ont jamais sciemment évité de chercher la vérité seront testés au Jour du jugement afin qu’ils aient la chance de démontrer qu’ils auraient cru et obéi s’ils avaient connu la vérité.  Et Dieu les jugera sur la base de cette épreuve.

De la même manière, s’il y a des juifs qui sont morts sans avoir été au courant de la venue des prophètes qui ont succédé au leur, et s’il y a des chrétiens qui sont morts sans avoir connu Mohammed et le Coran, ils ne seront pas condamnés.  Dieu les jugera sur leur degré de soumission aux révélations de leur époque, et Il testera leur foi et leur obéissance, tout comme Il testera celles de ces gens qui seront morts en n’ayant jamais entendu parler d’aucune révélation.  Et l’ignorant qui sera mort alors qu’il était en quête sincère de vérité peut espérer le salut, tandis que l’hypocrite n’aura aucun espoir, peut importe à quel point il aura été instruit.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum