Archéologie Profane

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:06

Rappel du premier message :

Archéologie Profane


Une tombe remplie de cinquante momies découverte dans la Vallée des Rois

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des fouilles archéologiques ont révélé la présence d'une cinquantaine de momies dans une tombe de la Vallée des Rois en Egypte. Certaines appartenaient à des membres inconnus de familles royales de la 18e dynastie. Sans surprise, tout le monde n’avait pas le droit à sa propre pyramide en l’Egypte Antique. Il existait pourtant d’autres solutions pour inhumer les proches des pharaons. Une équipe d’archéologues de l’université de Bâle a ainsi découvert une tombe qui contient les restes d’au moins 50 corps momifiés, dont certains appartenaient à des enfants de deux souverains. Ces fouilles archéologiques ont commencé en 2009.

Cette tombe, sobrement baptisée KV 40, reposait discrètement dans une dépression de la Vallée des Rois, située sur la rive occidentale du Nil. Son entrée était connue mais elle n’avait pas encore été fouillée de manière intensive malgré le passage de pillards et d’archéologues du XIXe siècle. Les chercheurs modernes ont commencé par dégager le puits d’accès de six mètres de long, avant d’aboutir sur cinq chambres funéraires où le mobilier et les corps abondaient.Sur la cinquantaine de corps, une trentaine a pu être identifiée grâce aux inscriptions présentes sur des céramiques ainsi que des hiéroglyphes. Plusieurs défunts sont des princes et des princesses, membres des familles des pharaons Thoutmôsis IV et Amenhotep III. Ils régnèrent au XIVe siècle avant Jésus-Christ, pendant la 18e dynastie.Des membres inconnus des familles royalesDe nombreux défunts étaient jusqu’alors inconnus dans la généalogie des pharaons : huit princesses, quatre princes et plusieurs étrangères. On y retrouve quelques enfants, mais surtout des adultes. Les lieux ont également été réutilisés par des familles de prêtres au IXe siècle avant Jésus-Christ, alors que la vallée ne faisait plus office de nécropole officielle."Nous avons découvert un nombre remarquable de nouveau-nés et d’enfants embaumés avec soin, ils sont d’habitude été enterrés de manière beaucoup plus simple, affirme l’égyptologue Susanne Bickel. Nous pensons que les familles des membres de la cour royale ont été enterrées dans cette tombe sur une période de plusieurs décennies".Environ les deux tiers des tombes de la Vallée des Rois ne sont pas royales, poursuit-elle. "Comme ces tombes ne possèdent pas d’inscriptions et ont été lourdement pillées, nous avons été jusque-là réduits à spéculer sur la nature de ceux qui y était enterré". Pour en savoir davantage, les archéologues comptent poursuivre leurs fouilles et leur étude de la tombe découverte. 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:18

La première ‘pierre à malédiction’ paléochrétienne découverte en Écosse 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des archéologues et historiens britanniques s’enthousiasment pour la découverte récente, sur une île écossaise, du seul bullaun – un trou dans un monolithe, dans lequel s’encastre une autre pierre, en l’occurrence marquée d’une croix – jamais trouvé dans cette partie du Royaume-Uni. L’artéfact date des débuts de l’ère chrétienne dans la région. Découverte dans un vieux cimetière de l’île de Canna (Hébrides extérieures, Écosse), cette pierre de 25 centimètres de diamètre et gravée d’une croix chrétienne, a immédiatement intrigué Stewart Connor, l’employé du National Trust for Scotland (NTS) qui gère ce site. Un endroit où s’élève également un roc rectangulaire – percé d’un mystérieux orifice – surmonté d’une grande croix, vestige des premiers temps du christianisme dans la région, vers l’an 800.

"Nous savions l'importance de ces pierres à bullaun, et que cela pourrait donc être une très importante découverte. Nos dirigeants en matière d’archéologie ont confirmé un lien possible entre la pierre [trouvée] et la croix [érigée], et j'étais tellement excité que je suis retourné là-bas à 21H, ce soir-là, pour vérifier si la pierre s’ajustait au trou… et elle l'a fait !", a expliqué Stewart Connor cité par la BBC."Traditionnellement, le pèlerin doit réciter une prière tout en tournant la pierre dans le sens horaire, perçant une dépression dans le dessous de la pierre. Les pierres de ce genre se trouvent en Irlande, où elles sont connues comme ‘pierres à malédiction’, mais c'est la première à être découverte en Écosse", a précisé Katherine Forsyth, spécialiste de la culture celtique à l'Université de Glasgow soulignant ainsi l'importance de la trouvaille.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:18

Grotte de Chauvet : des peintures vieilles de 32 000 ans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Selon de nouveaux travaux publiés lundi, les peintures observées sur les parois de la grotte de Chauvet seraient bel et bien les plus anciennes jamais découvertes. Elles auraient été réalisées il y a 32.000 ans. En janvier dernier, le ministre français de la Culture a annoncé que la grotte Chauvet située en Ardèche et ornée de peintures préhistoriques allait être proposée cette année à l'Unesco pour figurer au Patrimoine mondial de l'humanité. S'il faudra attendre juin 2012 avant que cette demande ne soit discutée, la grotte possède désormais un argument de plus en sa faveur. Selon de nouveaux travaux publiés lundi aux Etats-Unis, les peintures qui ornent les murs de la grotte seraient les plus anciennes jamais découvertes. 

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs français menés par Benjamin Sadier du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ont procédé à des analyses géomorphologiques de l'entrée unique du site et une datation au chlore 36. La première technique avait pour but d'expliquer les différents reliefs terrestres et la manière dont ils sont apparus. La seconde, en revanche, vise à estimer la durée écoulée depuis qu'une roche a été exposée pour la première fois à l'atmosphère.Selon les résultats obtenus et publiés dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS), les peintures remonteraient à quelques 32.000 ans. Une datation qui clôt le débat qui animait les archéologues. En effet, des mesures au radio-carbone avaient déjà permis d'estimer que ces peintures avaient dû être réalisées il y a environ 31.000 ans, période dite Aurignacienne dans l'histoire culturelle des hommes modernes. Mais cet âge avait été contesté par des spécialistes estimant qu'elles auraient plutôt été l'oeuvre de la culture plus récente des Magdaléniens, soit entre -17.000 et -12.000 ans.Une grotte bloquée il y a 21.000 ans ? Pour cela, ils faisaient valoir que certains parallèles existent entre les techniques de peinture de la grotte de Chauvet et celles des Magdaléniens. Une hypothèse exclue par les nouveaux résultats. Sur la base de ses analyses géomorphologiques et de la datation au chlore 36, Benjamin Sadier explique que la falaise au-dessus de l'entrée du site s'est écroulée à plusieurs reprises, dont une première fois il y a 29.000 ans et une dernière fois il y a 21.000 ans. Ce qui a probablement empêché tout accès à la grotte par la suite. Celle-ci n'aurait alors été rouverte qu'en 1994 par Jean-Marie Chauvet. Les peintures seraient donc bien plus vieilles que 21.000 ans.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:18

Des couteaux sacrificiels pré-Aztèques encore tachés de sang

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Publiés mercredi 2 mai, les résultats de l’analyse, par des chercheurs mexicains, de couteaux de pierre vieux de 2.000 ans découverts au Mexique confirment l’utilisation de ceux-ci lors de sacrifices humains, bien avant le règne des Aztèques. Confiés il y a 2 ans à Luisa Mainou, de l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire, qui les a analysés au microscope à balayage électronique, ces 31 couteaux d’obsidienne vieux de 2.000 ans, issus d’une collection archéologique, ont révélé leur sinistre histoire. Portant non seulement des traces anciennes de peau et de cheveux, mais aussi de muscles et de tendons humains, ils ont clairement été utilisés pour des sacrifices rituels.

Ils proviennent d’un site localisé dans l'état de Puebla (centre du Mexique) et appartiennent à la culture dite Cantona, peu connue, qui a précédé de plus de 1.000 ans celle des Aztèques. Divers autres indices suggéraient déjà ces pratiques : marques sur des ossements anciens, œuvres d’art précolombien et récits recueillis par les conquistadors, soupçonnés par ailleurs de diaboliser à l’excès les Indiens qu’ils envahissaient."Il s'agit d'une démonstration convaincante que ces couteaux ont été utilisés pour couper la chair humaine. La confirmation archéologique de sacrifices humains est importante, tant pour soutenir que pour contester [donc pour jauger] les nombreux récits historiques post-conquête [européenne] et l'imagerie artistique d'avant la conquête, évoquant des sacrifices", conclut Susan Gillespie, professeure agrégée d'anthropologie à l'Université de Floride citée par le Daily Mail. 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:18

La momie d'Ötzi livre des globules rouges vieux de 5300 ans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des globules rouges extraordinairement bien conservés ont été retrouvés sur Ötzi, un homme des glaces vieux de plus de 5.000 ans, comme le révèle une étude britannique parue mardi. Ötzi, cet homme des glaces âgé de plus de 5.000 ans, découvert en 1991 dans un glacier alpin entre l’Autriche et l’Italie, vient de faire l’objet de nouvelles découvertes. Des globules rouges renfermés dans sa momie ont été préservés par les glaces où gisait le corps durant toutes ces années. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée mardi dans la revue de la Royal Society britannique.

Jusqu’alors, les chercheurs n’imaginaient pas que les tissus conservés ainsi que les éléments du système nerveux de la momie, pouvaient être accompagnés de traces sanguines. Les chercheurs savaient seulement que la mort d’Ötzi faisait suite à de graves blessures conduisant à une mort lente. C'est en fait la mise en œuvre de tests plus poussés au cours de l’autopsie qui a permis d’identifier des traces d'hémoglobine. Grâce à des techniques de pointe comme le microscope à force atomique, des échantillons prélevées sur les plaies de la main droite et sur l’omoplate ont révélé trois "corpuscules" en forme de "disque concave", tout à fait caractéristique des globules rouges.Ainsi, l'aspect intact des structures découvertes prouve que ces globules rouges ont été étonnamment épargnés par les dégâts du temps. "Jusqu'à présent, on ignorait avec précision combien de temps le sang pouvait survivre, et encore plus à quoi pouvaient ressembler des cellules sanguines datant de la période du Chalcolithique", explique à l'AFP l'anthropologue Albert Zink, spécialiste de cette momie unique en son genre. Les plus vieux globules rouges jamais découverts Mais ce n'est pas la seule découverte qui a été faite. En effet, l’équipe a pu supposer par certaines "signatures lumineuses" que présentaient les globules, que l’agonie d'Ötzi avait duré plus longtemps qu'estimé, laissant le temps à une majorité des cellules sanguines de coaguler.Pour ajouter encore à la découverte, outre les précieuses informations portant sur les conditions et les caractéristiques de la mort d'Ötzi, cette extraction a permis de battre un record : les globules rouges de la momie sont les plus anciens jamais découverts dans le monde.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:18

Le Second Temple de Jérusalem achevé plus tard qu’on ne le pensait

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercredi dernier, des archéologues israéliens ont fait état de la découverte récente, au pied du mur des Lamentations, de pièces de monnaie datant de 15 après J.-C., soit 20 ans après la mort du roi Hérode. Celui-ci n’a donc pas, contrairement à ce que l’on pensait, achevé lui-même la construction du temple dont fait partie le célèbre mur. Le mur des Lamentations, dernier vestige du Second Temple de Jérusalem, a été détruit par les Romains en 70 après J.-C. après avoir été entièrement édifié, pensait-on, sous le règne d’Hérode, quelque part entre 22 et 4 avant J.-C. Toutefois, il semblerait bien que la construction n’ait pas encore livré tous ses secrets. 

Au pied du célèbre mur, un ancien Mikvé (bain rituel juif) a récemment été mis au jour, et, dans ces vestiges, des pièces de monnaie ont été trouvées. Or, celles-ci ont été datées de… l'an 15 après J.-C. : environ 20 ans après la mort d’Hérode, qui n’a donc pas assisté, loin s’en faut, à la fin des travaux."Cette découverte révèle que la construction des murailles a duré au moins quarante ans, soit plus que nous ne le pensions. Hérode a entamé la construction à la 18e année de son règne, c'est-à-dire environ en 22 avant J.-C., et nous avons là (au pied du mur) des pièces de monnaie remontant à l'an 15 après J.-C., soit (...) quarante ans plus tard", a expliqué le Pr Ronny Reich, de l'Université de Haïfa, qui a participé aux fouilles menées par le Département israélien des antiquités.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:19

Des lames affilées en pierre de 400.000 ans découvertes en Israël

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Publiant leurs travaux dans le Journal of Human Evolution, des chercheurs israéliens ont découvert, dans une grotte située près de Tel-Aviv, des lames de pierre vieilles de 2 à 400.000 ans, produites ‘en série’, selon une technologie jusqu’ici connue pour des périodes beaucoup moins anciennes. Découverts dans la grotte de Qesem, dans la région de Tel Aviv, des artéfacts étonnent les chercheurs israéliens qui les ont étudiés, le Pr Avi Gopher, le Dr Ran Barkai et le Dr Ron Shimelmitz, de l’Université de Tel-Aviv.

Il s’agit de plusieurs milliers de lames, présentant un vif tranchant d’un côté et un bord ‘doux’, propice à la prise en main, de l’autre. Soigneusement sélectionnées et prélevées par les artisans paléolithiques, les pierres servant de matière première ont été taillées avec une grande science (précision des coups portés, connaissance des modes de fracturation de la pierre), de façon systématique, avec un grand sens de la planification. Une étude microscopique des marques présentes sur ces lames, réalisée par le Pr Cristina Lemorini, de l’Université de Rome, indique qu’elles servaient essentiellement à découper de la viande.Or, ces lames ont été mises au jour sur un site archéologique rattaché à la culture dite Acheulo-Yabroudienne qui remonte au Proche-Orient à entre - 400 et – 200.000 ans. Bien que des tranchants plus anciens aient déjà été découverts en Afrique, les archéologues israéliens estiment que ceux de Qesem se distinguent par la sophistication de la technologie mise en œuvre, en une véritable ‘production de masse’. Une caractéristique généralement associée à l’émergence du véritable homme moderne, il y a quelque 40.000 ans, bousculant ainsi les hypothèses émises par les archéologues jusqu'ici.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:19

Un site préhistorique exceptionnel pour le nord de la France 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’Inrap publie sur son site le bilan exceptionnel de fouilles préventives menées au préalable du percement d’un canal dans le nord de la France. Bilan : une occupation néandertalienne, puis sapiens, entre 50.000 et 30.000 ans avant notre ère, un fait très rare pour la région. Les fouilles conduites par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) juste avant le creusement du canal Seine-Nord Europe, ont tenu les promesses données, entre 2008 et 2010, par quelque 500 sondages exploratoires effectués sur 80 des 106 kilomètres du tracé, dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme et l’Oise.

À Havrincourt (Pas-de-Calais) deux chantiers de fouilles – l’un sur 1 500 mètres carrés, à 5 mètres de profondeur et l’autre sur plus de 4 500 mètres carrés, à 6 mètres de profondeur – ont déjà permis de découvrir les vestiges d’une occupation vieille de 50.000 ans par l’Homme de Néandertal, ainsi qu’une occupation datant de 30.000 ans par l’Homme anatomiquement moderne. Des superficies et surtout une localisation exceptionnelles pour le Paléolithique en France."L’ensemble des éléments de la chaîne opératoire (nucléus [blocs de pierre servant de matière première], éclats, outils) est présent sur place, associé à quelques restes animaux (…). L’ensemble du cortège de la steppe à mammouths a été retrouvé : rhinocéros laineux, bison, cheval, renne, mammouth", explique l’Inrap.Des chantiers très convoitésCe site exceptionnel, apprécié par les deux types d’humanité mobilise donc aujourd'hui les compétences de scientifiques spécialisés dans des domaines aussi variés que la géologie, la géomorphologie (étude de l’évolution du paysage), la malacologie (étude des coquillages fossiles renseignant notamment sur le climat), la palynologie (étude des pollens fossiles), ou encore l’archéozoologie (étude de l'histoire des relations naturelles et culturelles entre l'homme et l'animal).
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:19

Des tsunamis auraient détruit Olympie il y a des siècles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Selon des chercheurs allemands, Olympie, le célèbre site religieux et sportif de l’Antiquité, aurait été détruit par des tsunamis et non par des tremblements de terre, comme on le pensait généralement. Lieu de culte et berceau du stade où se déroulaient, durant l’Antiquité, les célèbres jeux auxquels il a donné son nom, le site grec d’Olympie, pensaient les archéologues, avait été détruit au VIe siècle de notre ère par deux tremblements de terre, puis enseveli sous les sédiments d’une rivière de la région au fil des siècles suivants. Faux, disent Andreas Vött et ses collègues de l'Institut de géographie de l'Université Johannes Gutenberg de Mainz, en Allemagne : les vrais coupables sont des tsunamis !

Dans le cadre d’un vaste projet de recherche sur les paléo-tsunamis (remontant jusqu’à 11.000 ans) en Méditerranée orientale, ils ont étudié en détail le site d’Olympie, aujourd’hui à 22 km de la mer, mais à 8 km seulement au temps des Jeux Olympiques antiques, et à 33 mètres d’altitude. Et ils ont découvert des indices qui ne laissent guère de doute : coquilles de mollusques bivalves (coquillages), restes de foraminifères (micro-organismes marins au squelette calcaire), et tsunamites (dépôts dus au brassage causé par un tsunami).Une signature sédimentaire multiple et qui s’étend à tous les environs, suggérant plusieurs tsunamis survenus au cours des 7.000 dernières années. Enfin, loin d’être empilées comme c’est le cas après un séisme, les ruines des colonnes du temple de Zeus sont étalées, comme par un flot semi-liquide. "Tant par la composition que par l'épaisseur, les sédiments que nous avons trouvés à Olympie ne cadre[nt] pas avec le potentiel hydraulique (…) ni avec l'inventaire géomorphologique de la vallée", dit Andreas Vött, balayant résolument les anciennes hypothèses. Il attend les précisions – notamment en termes de datation – que donneront les analyses, qui se poursuivent.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:19

Découverte d'une impressionnante statue d'Amenhotep III

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des archéologues égyptiens viennent de faire une découverte étonnante : une immense statue d'Amenhotep III mise au jour près de Louxor. Le vestige serait l'une des plus grandes représentations du pharaon. Le secrétariat d'État aux Antiquités a annoncé aujourd'hui la découverte d'un vestige archéologique d'une grande valeur. Il s'agit d'une statue en quartzite, haute de plus de 13 mètres. La sculpture composée pour le moment de sept morceaux, a été retrouvée dans le temple funéraire d'Amenhotep III à Kom al-Hitan en Egypte. La tête probablement encore enfouie n'a pas encore été retrouvée.

Selon les experts, la statue du pharaon, initialement présentée à l'entrée nord du temple, aurait été détruite lors d'un tremblement de terre survenu en l'an 27 avant J.-C. Dans son communiqué de presse, le secrétariat d'État aux Antiquités a indiqué que "la mission archéologique travaillait maintenant à nettoyer, rassembler et restaurer les sept pièces pour les remettre en place, et à rechercher la tête de la statue".Le règne d'Amenhotep III sur l'Égypte, remonte à une période de 1390 à 1352 avant J.-C. Le pharaon est le père d'Akhenaton, "pharaon hérétique", considéré comme précurseur du monothéisme en raison de sa volonté à imposer exclusivement le culte du dieu Aton, grand-père de Toutankhamon.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:20

La découverte d'un tunnel devrait dévoiler les secrets d'une mystérieuse civilisation

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La ville antique de Teotihuacan, au nord du Mexique n'a pas fini de nous dévoiler ses secrets. Après 100 ans de recherche sur l'identité des souverains de la cité, les archéologues ont investi un tunnel qui pourrait les conduire jusqu'aux tombes des monarques. Depuis quelques temps, les bas-fonds de la Pyramide du Serpent de Teotihuacan font l'objet de fouilles archéologiques intenses. Les opérations ont commencé en 2003, suite à de fortes averses dévoilant une petite ouverture du tunnel recherché depuis un siècle par les scientifiques. Les travaux de déblayage ont été longs pour l'équipe d'archéologues dirigée par Gomez Chavez. Les chercheurs ont dû établir plusieurs plans de fouille avant de trouver il y a quelques semaines l'entrée du tunnel.

Avant de réaliser les fouilles, les deux archéologues ont établi des études très précises du tunnel. Des images en 3D de l'édifice sous-terrain ont été créées à partir des mesures d'un radar géophysique et d'un balayage laser. Ces études ont ainsi permis aux chercheurs d'estimer la longueur du tunnel, et de confirmer la présence des chambres taillées dans le roc. "Pendant longtemps, les archéologues locaux et étrangers ont tenté de localiser les tombes des souverains de l'ancienne ville, mais la recherche a été vaine", explique Gomez Chavez. Les archéologues espèrent à présent que le tunnel mis au jour les conduira à des tombeaux. Les archéologues espèrent trouver des vestiges d'une civilisation inconnue Le tunnel est accessible par un puits vertical de 5 mètres de diamètre et 14 mètres de long. Une fois dans les profondeurs, les archéologues traversent un couloir long de près de 100 mètres se terminant par une série de galeries taillées dans la pierre, certainement des tombeaux de dignitaires d'une des civilisations les plus importantes de l'Amérique pré-colombienne dont on ne sait pratiquement rien. Les archéologues espèrent découvrir des vestiges qui pourraient aider à comprendre les croyances religieuses de la civilisation. "Nous savons que Teotihuacan était construit selon la représentation qu'ils avaient du cosmos, de l'univers. Nous imaginons que le tunnel était une recréation de l'univers des morts", explique Gomez Chavez.Actuellement les scientifiques estiment que la ville de Teotihuacan hébergeait 100.000 habitants lors de son apogée entre 100 ans avant J.-C et 750 ans après J.-C. La ville a été nommée par les Aztèques qui l'ont découverte dans les années 1300. Teotihuacan signifie "l'endroit où les hommes deviennent des dieux". 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Arlitto le Lun 8 Aoû - 13:20

Israël : découverte d'une basilique qui pourrait abriter la tombe du prophète Zacharie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des archéologues israéliens viennent de mettre au jour les ruines d'une basilique datant de l'époque byzantine, dans le cadre de fouilles lancées après l'arrestation d'un groupe de pilleurs d'antiquités. Cette église pourrait renfermer la tombe du prophète Zacharie, dont les visions sont évoquées dans un livre de l'Ancien Testament. C'est à Hirbet Midras, important site d'une communauté juive de l'ère romaine, que cette découverte a été faite, rapporte le NouvelObs.com. En grande partie détruite par un séisme il y a 1.300 ans, la basilique avait été ensevelie. C'est par un heureux hasard qu'elle a été mise au jour, alors que des détectives de l'Autorité des Antiquités d'Israël poursuivaient un groupe de pillards. Ils ont alors remarqué une porte dépassant du sol, et ont découvert qu'elle appartenait à une église datant de l'époque byzantine.

La nef de la basilique comportait huit piliers de marbre, dont les mosaïques sont remarquablement bien conservées. Puis une seconde couche de mosaïques datant de la même période a été mise au jour sous l'édifice, recouvrant un réseau de grottes. C'est là que pourrait se trouver la fameuse tombe. "Des chercheurs qui ont visité le site estiment que c'est le lieu de résidence et de la tombe du prophète Zacharie", personnage biblique qui aurait vécu au VIe siècle avant notre ère, indique en effet l'Autorité des Antiquités dans un communiqué. Une hypothèse qui doit bien sûr être vérifiée.En outre, les fouilles du site de Hirbet Madras ont permis d'autres découvertes, et notamment un complexe souterrain et les restes de bâtiments datant de l'époque de la révolte de Bar Kokhba, le chef du dernier soulèvement des juifs contre l'empire romain, en l'an 135. Des chambres, des installations d'eau et des tunnels ont été mis au jour. Ils auraient été utilisés par les rebelles juifs qui s'y seraient cachés.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12750
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Archéologie Profane

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum