Prophétie. Prédiction

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Prophétie. Prédiction

Message  Arlitto le Mar 9 Aoû - 19:26

Rappel du premier message :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

Prophétie. Prédiction
Prémonition, prédiction et voyance sont des degrés intermédiaires pour avoir un aperçu de l'avenir.

L'homme a toujours souhaité prévoir l'avenir. La prophétie implique une transcendance du temps et de l'espace. De cet espace inconnu, surgissent des visions souvent apocalyptiques.
La prémonition, la prédiction et la voyance sont des degrés intermédiaires pour avoir un aperçu de l'avenir.
La prémonition est une impression vague qu'un évènement va se produire. La voyance est plus visuelle et plus précise que la prémonition.
Quant à la prédiction, elle diffère de la prémonition et de la voyance par son caractère délibéré et par les techniques qu'elle utilise.


Calendrier maya 

La civilisation Maya a établi l’une des cultures les plus sophistiquées de son époque dans les jungles du Mexique et de l’Amérique Centrale.
Célèbres pour leurs cités, les Mayas nous ont également laissé un calendrier énigmatique. Il ne reste malheureusement du calendrier Maya que quelques extraits. 


Le calendrier Aztèque
Les peuples et cultures qui se sont succédées au Mexique, dont notamment les Aztèques et les Mayas, croyaient que le temps était divisé en cinq grands cycles (ou soleils).
Les prêtres disaient que quatre cycles s’étaient déjà écoulés depuis la création de la race humaine.
A l’époque de la conquête espagnole, l’humanité était déjà entrée dans le cinquième soleil, soit notre époque.
Ces cycles étaient marqués par des créations et des destructions successives. Le dernier cycle aurait commencé le 4 Ahau 8 Lumku c’est-à-dire le 13 août 3 114 avant notre ère.
Bien après les Mayas, les Aztèques reprirent ce calendrier dont l’origine s’était perdue dans la nuit des temps.
On a pu en déchiffrer une partie grâce à des manuscrits aztèques connus sous le nom de Codex du Vatican.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Codex aztèque. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


" Le premier soleil, Matlactli Atl : durée 4 008 années. A cette époque vivaient des géants. Le premier soleil fut détruit par l’eau.
On lui a donné le nom d’Apachiohualiztli (inondation, déluge). Les hommes furent transformés en poissons. Un seul couple survécut et repeupla la Terre. D'autres disent que sept couples se cachèrent dans une grotte en attendant la fin du déluge. Ils repeuplèrent la Terre et furent adorés comme des Dieux par leurs nations ..."
" Le second soleil, Ehecoatl : durée 4 010 années. Ce soleil fut détruit par Ehecoatl (le Serpent du Vent) et les hommes furent changés en singes.
Un homme et une femme furent sauvés de la destruction..."

" Le troisième soleil, Tleyquiyahuillo : durée 4 081 années. Ce soleil fut détruit par le feu. Les hommes qui descendaient du couple rescapé du second soleil, mangeaient un fruit appelé tzincoacoc ..."
" Le quatrième soleil, Tzontlilic : durée 5 026 années. Les hommes moururent de faim après un déluge de sang et de feu..."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Teotihuacan, détail du palais de Quetzalpapalotl, qui présente le symbole du calendrier relatif à l'année en cours. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


On retrouve ce calendrier aztèque sur un énorme monolithe « la Pierre du Soleil » à Axayacatl. Cet énorme monolithe a été taillé dans le basalte en l'an 1479 de notre ère. Il pèse plus de 80 tonnes. Comme dans le Codex, les formulent inscrites disent que le monde a déjà traversé quatre époques ou soleils.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« la Pierre du Soleil » à Axayacatl . By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le premier soleil est représenté par Ocelotonatiuh, le "dieu-jaguar". Le deuxième est représenté par la tête du serpent Ehecoatl, le dieu de l'Air. Le troisième est symbolisé par une tête faite de pluie et de feu céleste. Le quatrième est symbolisé par la tête de la déesse de l'Eau Chlachiuhtlicue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Codex aztèque. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quand prendra fin le cinquième soleil ? Les Aztèques avaient déjà oublié la méthode pour calculer cette date d’anéantissement final.
Mais les Mayas qui les avaient précédés avaient, eux, calculé le moment exact où le grand changement mettrait un terme à ce cinquième et dernier cycle.
Le symbole du cinquième soleil est le visage de Tonatiuh, le dieu-soleil. Sa langue fait voracement saillie, symbolisant la soif de sang et la faim de cœurs humains du dieu. Il apparaît à l'intérieur du symbole Ollin qui signifie "mouvement".
Pourquoi le soleil du mouvement ? Parce que selon les inscriptions: " au cours du cinquième soleil, la Terre se mettra en mouvement et nous périrons tous".
Vestiges de l’écriture et des connaissances Mayas
Les mayas ont laissé derrière eux une profusion de décomptes calendaires. Aujourd’hui, il ne subsiste que quatre codex (manuscrits enroulés) de la folie destructrice des missionnaires espagnols.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Codex Maya. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ces manuscrits sont essentiellement des calendriers remplis d’indications astrologiques. Il est évident que les scribes qui rédigèrent ces calendriers étaient experts en astronomie.
A l’aide de calculs mathématiques sophistiqués, ils déterminaient les mouvements du ciel nocturne des milliers d’années dans le passé et dans le futur.
Ils savaient également prédire les éclipses du soleil. De même, ils savaient en combien de temps la Lune tourne autour de la Terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Glyphe maya. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ils maniaient parfaitement le concept du zéro sans lequel tout un arsenal mathématique n’existerait pas. Rappelons que ni les Grecs, ni les Romains n’en avaient la moindre idée.
Si les manuscrits ont été irrémédiablement détruits, heureusement pour nous, les Mayas ont gravé sur des stèles les évènements importants survenus dans la vie de leurs dirigeants.
Le grand escalier hiéroglyphique de Copán est la plus longue inscription gravée du Nouveau Monde.
Il s’agit de véritables archives historiques d’un peuple disparu. Nous ne sommes, actuellement, capables d’en lire que des fragments car les premiers archéologues l’ont reconstitué d’une façon désordonnée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le grand escalier hiéroglyphique de Copán . By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Actuellement, on ne peut traduire que la moitié des glyphes Mayas. Des stèles qui reprennent le principe du calendrier sont arrivées jusqu'à nous.
Le calendrier Maya
Les Mayas attribuaient l’origine de leurs connaissances en Astronomie à leurs aïeux qui les tenaient des premiers hommes.
En fait, on ne peut être que perplexe devant les évidentes disparités qui existent entre les réalisations assez médiocres des Mayas et leurs connaissances en astronomie.
A part en architecture, la culture Maya est assez primitive. Alors, comment ont-ils pu cartographier l’univers alors qu’ils ne connaissaient pas le principe de la roue ?
Comment ont-ils pu compter en millions d’années et n’avoir jamais réussi à peser un sac de maïs ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cité maya de Copán. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Peu de scientifiques contestent le fait que les Mayas tenaient leur calendrier d’une autre civilisation, les Olmèques.
Au IIe siècle avant notre ère, ces derniers utilisaient le même système de calcul du temps. Mais de qui les Olmèques tenaient-ils ce calendrier ?
Il faut se rendre à l’évidence que le calendrier Maya est d’une stupéfiante précision.
L’année solaire compte 365,2420 jours soit une erreur de seulement 0,0002 jour. Le calendrier Maya se révèle donc encore plus précis que le calendrier grégorien (365,2425) introduit en Europe en 1582.
Nous savons aujourd’hui que le chiffre exact est de 365,2422 jours.
Les Mayas utilisaient leur propre système de notation qu’ils tenaient des Olmèques.

Le système est une combinaison :

  • De points (correspondant au chiffre 1 ou à des multiples de 20)

  • De barres (chiffre 5 ou des multiples de 5 fois 20)

  • De glyphes en forme de coquillages (le zéro)


Comment les Mayas comptaient-ils le temps ?

Le temps était compté de la manière suivante :

  • En jours (kin)

  • En périodes de 20 jours (uinal)

  • En année de calcul de 360 jours (tun)

  • En périodes de 20 tuns (katun)

  • En périodes de 20 katuns (bactun)

  • Il y avait aussi des périodes de 8 000 kuns (pictun) et de 160 000 tuns (calabtun)


Le calendrier Maya, par sa précision, n’a rien à envier à nos ordinateurs modernes.
Sur une stèle à Quirigua, au Guatemala, une date nous renvoie en arrière de plus de 300 millions d’années.
Des inscriptions glyphiques découvertes sur une stèle de Copán en Honduras indiquent une date mystérieuse correspondant au 26 juillet 736.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une des stèles de Copán. By [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Rapportées à notre système de datation, les énigmatiques inscriptions Mayas livrent un message plutôt inquiétant : le cinquième soleil prendrait fin le 4 Ahau 3 Kankin soit le 21 décembre 2012.
Il existe un véritable souci obsessionnel de la civilisation Maya, et de toutes les anciennes cultures de l’Amérique Centrale, à calculer la fin du monde.
Ce calendrier semble avoir été créé pour prédire une catastrophe cosmique ou géologique.
Mais, contrairement à ce qui est souvent dit sur Internet, le calendrier Maya ne s'arrête pas au 21 décembre 2012. En effet, les Mayas mentionnent d'autres dates correspondant à d'autres cycles. Ils n'ont donc jamais envisagé la fin du monde mais simplement une succession de cycles. Le 5e soleil est un cycle parmi d'autres.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Prophétie. Prédiction

Message  Arlitto le Mar 9 Aoû - 19:30

Une prophétie catastrophique

Les Xhosa, jadis l’une des plus prospères tribus bantoues d’Afrique du Sud, vivaient au 18e et 19e siècle en clivage permanent avec les colons blancs qui s’appropriaient leurs terres.
Une frontière incertaine avait été finalement établie en 1778 entre le peuple Xhosa et les colons le long de la Fish River, dans la province du Cap.
Vint ensuite un siècle d’agitation, de vols de bétail et de querelles frontalières avec l’homme blanc.
Les troupeaux des Xhosa étaient décimés par la sécheresse. La tribu en voyait la cause dans les mauvais sorts jetés par les sorciers blancs.
C’est sur ce fond de peur et de superstition que la jeune Nongqause, nièce du sorcier Umhlakaza, eut sa vision en mai 1856.

Le message des ancêtres
Alors qu’elle se trouvait près de la rivière, la jeune fille rencontra les ancêtres, sous la forme de quatre hommes grands, qui lui dirent :
« Nous sommes inquiets du déclin du peuple Xhosa. Nous vous aiderons à mettre sur pied une armée invincible pour repousser l’homme blanc.
Avant de pouvoir vous aider, vous devez nous montrer une preuve de votre absolue obéissance.
Pour ce faire, vous devez tuer tout le bétail, détruire toutes les récoltes et abandonner le travail de la terre. »

Les Xhosa devaient ensuite construire de nouveaux enclos, pour les troupeaux prospères qui descendraient des pâturages célestes, et creuser des fosses profondes destinées à contenir les riches moissons que leur apporteraient les esprits.
Ce n’est qu’après l’exécution de ces commandements que les ancêtres réapparaîtraient, précédés d’une tornade effroyable qui emporterait tous les incroyants.
Une foi absolue
Malgré les réticences de certains sceptiques de la tribu, le peuple Xhosa exécuta les ordres des ancêtres.
Kreli, le chef de la tribu, influencé par le sorcier, ordonna le massacre des troupeaux et la destruction des récoltes.
Pendant 10 mois, la tribu abandonna les travaux des champs. Des milliers de Xhosa moururent de faim.
Malgré les avertissements des Britanniques, la tribu refusa de reprendre les labours et continua à tuer son bétail.
Finalement, Nongqause indiqua la date à laquelle les ancêtres réapparaîtraient : le 18 février 1857.
La veille du grand jour, les Xhosa se parèrent et peignirent leur corps. Ceux qui en avaient encore la force dansèrent toute la nuit.
Puis le soleil se leva, traversa lentement le ciel et sans s’arrêter poursuivit inexorablement sa route vers le couchant.
La nuit tomba sur un peuple désespéré.
La mort d’une tribu
Mourant de faim, les survivants se nourrirent de racines, de baie et même d’écorce.
Ils rongèrent les dépouilles du bétail massacré et se traînèrent jusque dans les missions pour implorer de l’aide.
Le sorcier, Umhlakasa, honni par son peuple, mourut lui-même de faim.
Arrêtée, la jeune Nongqause, fut expédiée dans une ferme où elle mourut en 1898.
20 000 Xhosa sont morts de faim. Sur les 43 000 survivants, 30 000 furent obligés, pour subsister, de demander du travail dans les plantations des Blancs.
Cette tragique affaire peut nous sembler aberrante. Cependant, elle reflète bien l'impact des croyances et des superstitions qui, depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours, a provoqué plus de désastres que de miracles.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophétie. Prédiction

Message  Arlitto le Mar 9 Aoû - 19:30

2012
Film réalisé par Roland Emmerich
Date de sortie : 11 Novembre 2009 
Avec John Cusack, Chiwetel Ejiofor, Amanda Peet 
Film américain. Genre : Science fiction
Distribué par Sony Pictures Releasing France. Site officiel du film
2012 est le prochain film de Roland Emmerich, bien connu pour ses blockbusters tels que Le jour d’après ou Independence Day.
Cela n’étonnera donc personne que le calendrier Maya et sa célèbre prophétie sur la fin du monde le 21 décembre 2012 ait inspiré cet habitué des films catastrophes sur fond d’observations scientifiques.

Synopsis
2012 relate la fin de l’humanité et le combat d’une poignée de survivants suite à un cataclysme planétaire. Si j’en juge par la bande annonce et les quelques vidéos visibles sur le Net, nous allons avoir droit à bon nombre de clichés.
Le super-volcan de Yellowstone se réveille suite à l’impact et se transforme en une véritable bombe nucléaire puissance 1000, des tsunamis dévastateurs rasent tout sur leur passage et les buildings s’écroulent comme des châteaux de carte.
Mais, heureusement pour notre espèce, de braves américains se sortent de tous ces pièges.
Il reste encore un petit espoir car le gouvernement a prévu la catastrophe et a pris soin de construire des vaisseaux.
La bande-annonce en jette un maximum mais attention, ça aussi, c’est une habitude de ce réalisateur. Il est très doué pour nous appâter avec des effets spéciaux de toute beauté ; le problème, c’est qu’une fois passée l’intro, la suite est plutôt creuse.
Dans le Jour d’après, on a eu droit à 10 mn de feu d’artifice puis à 2 h d’ennui. Non parce que franchement, ces clichés psychologiques à trois balles, c’était d’un chiant !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

© Sony Pictures Releasing France

Je crains d’ailleurs qu’on nous ressorte les mêmes clichés réchauffés dans 2012 avec le bon père de famille qui se bat pour protéger les siens, l’adolescent à problème qui gonfle tout le monde et le chien perdu qui se fait écraser ce qui fait toujours craquer les abonnés de 30 millions d’amis.
Quoique depuis la sortie de Home, l’ours polaire soit plus à la mode.
Mais, moi, je vous parie que tout ça se terminera par un happy end autour du drapeau américain, une autre mauvaise habitude d’Emmerich.
Quand la planète X rencontre le calendrier Maya
R. Emmerich a repris sa bonne vieille recette déjà utilisée dans le Jour d’après. Rappelez-vous, il s’agissait du combat héroïque d’un petit groupe de survivants suite à un changement climatique brutal.
Dans 2012, on remet le couvert mais cette fois, on assiste à la concrétisation de la prédiction des Mayas.
Comme vous le savez certainement, leur calendrier prévoit la fin du monde ou plutôt, la fin d’un monde ou d’un cycle, le 21 décembre 2012.
D’après l’interprétation que l’on peut faire de leur message, il s’agirait d’une menace venue du cosmos.
Et Emmerich a bien rebondit sur cette interprétation plausible en mettant en scène la planète X qui devient l’outil destructeur de notre civilisation.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

© Sony Pictures Releasing France

La planète X est également connue sous le nom de 12e planète. C’est Zecharia Sitchin qui a été le précurseur des théories sur le rôle joué et à jouer par cette planète.
Il a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet dont notamment « La 12e planète » en 1976.
Il faut quand même savoir que nous n’avons jamais eu de preuve formelle sur l’existence de cette planète contrairement à ce qui est dit sur le site officiel du film.
Emmerich semble s’être beaucoup inspiré des écrits de Sitchin pour construire son scénario. En effet, outre le calendrier Maya, il fait référence à la Bible et aux prophéties de l'Apocalypse selon Saint-Jean.
A cet égard, Zecharia Sitchin écrit :
« D’une incroyable manière, plus s‘accroît notre savoir sur la Terre et tout ce qui y vit, plus la science moderne corrobore ce que le livre de la Genèse nous a toujours conté…
Il y a à peine plus de cent années que furent mises au jour, en Mésopotamie, des tablettes d’argile couvertes d’écriture.
Datant de plusieurs millénaires, elles ébranlèrent les convictions scientifiques, culturelles et religieuses du 19e siècle : en effet, elles montraient sans l’ombre d’un doute, que les histoires bibliques concernant la création de la Terre et de la vie, la création de l’Homme, le Jardin d’Eden, le Déluge, la Tour de Babel…étaient en fait des récits écrits pour la première fois par des Sumériens, il y a 6000 ans, en Mésopotamie. »
Sitchin est convaincu que les récits mythologiques des Sumériens, des Babyloniens et des Assyriens étaient en fait des archives de ce qui s’est déroulé sur Terre.
Il est également convaincu de l’existence de cette planète X qui d’après lui a permis aux Anunnakis « Ceux qui des cieux vinrent sur Terre » de se rendre sur Terre pour y édifier nos civilisations.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

© Sony Pictures Releasing France

En résumé, il croit qu’une race extraterrestre est à l’origine de notre présence sur Terre et que nous en sommes donc les descendants.
Zecharia Sitchin est un écrivain très attiré par l’occultisme qui maitrise le sumérien ainsi que d’autres langues anciennes.
Il s’est appliqué à traduire de nombreux artefacts pour élaborer ses théories. Inutile de préciser que ses théories ne sont pas du tout reconnues par la communauté scientifique.
Il faut dire qu’il ne manque pas d’imagination et qu’il a construit une rocambolesque théorie d’un clonage entre cette race extraterrestre et notre bon vieil Homo erectus pour créer Homo sapiens.
Aux dernières nouvelles, Zecharia Sitchin a annoncé la fin du monde pour 2085. Moi, à choisir, je préfère nettement cette date.
Cependant, malgré ses égarements, Sitchin n'a pas dit que des bêtises. Certaines de ses hypothèses se sont révélées justes. Je suis honnête et je rends à César ce qui lui appartient.
Que pense la science de la planète X ?
Emmerich et le site officiel prennent de sacrés raccourcis en affirmant que les astrophysiciens reconnaissent la présence d’une planète cachée au sein de notre système solaire.
L’affaire n’est pas si simple et pour tout dire très controversée.
La recherche de la planète X a débuté dès le début du 20e siècle. Le premier à s’y être intéressé est Percival Lowell en 1909.
Puis en 1919, suite à des anomalies constatées dans les orbites d'Uranus et de Neptune, William Henry Pickering supposa qu'il existait une planète à l'origine de ces anomalies.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

John Cusack © Sony Pictures Releasing France

En 1978, les astronomes de l'observatoire de la Marine US à Washington, Richard Harrington et Thomas Van Flanders, établirent que les orbites de Neptune et Uranus avaient subi des perturbations venant de l'attraction gravitationnelle d'un corps céleste, baptisé Planète X.
Là où ça devient vraiment intéressant c’est quand on aborde l'hypothèse Némésis. C’est à partir de cette hypothèse qu’Emmerich a certainement eu l’idée de son scénario.
En effet, en 1984, Richard A. Muller (Université de Berkeley) émet l'hypothèse que les extinctions d’espèces sur Terre sont cycliques et sont dues à des pluies de comètes. C’est la naissance de l’hypothèse Némésis.
L’hypothèse Némésis est reprise par D. Whitmire, J. Matese et Luis Walter Alvarez pour expliquer notamment l’extinction des dinosaures.
Une planète serait à l’origine de ces catastrophes. Elle reviendrait périodiquement près de la Terre en nous bombardant de météorites.
Je vous invite à lire mon dossier sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui, sans vouloir m’avancer, me parait nettement plus réaliste.
On sait aujourd’hui, grâce à la sonde Voyager 2, qu’une erreur avait été commise sur la masse de Neptune, ce qui expliquait ces anomalies.
L’orbite de cette planète n’a en fait rien de mystérieux et aucun objet caché ne vient la contrarier.
Grâce au progrès technique, nous sommes certains qu’il n’existe aucune planète inconnue dans notre système solaire. Cependant, que nous soyons bien clairs sur les termes employés. Il n'existe pas de corps à la masse équivalente à celle d'une planète.
Par contre, il est impossible d'affirmer qu'in n'existe pas un corps inconnu dont la masse serait beaucoup plus petite. En dehors de notre système solaire, c'est la grande inconnue ce qui laisse la porte ouverte à toutes les suppositions. Mais "supposer" n'est pas "prouver" et la science a besoin de preuves pour avancer.
Critique du film
2012 est à l’image que je m’en étais fait dès les premières news. Cependant, résumer ce film à un gros blockbuster pour neuneus serait très réducteur.
Le film commence en fanfare avec la destruction de Los Angeles. Il faut reconnaître que le spectacle est apocalyptique et les effets spéciaux de toute beauté.
Le héros est un bon père de famille ce qui n’étonnera pas les habitués. D’ailleurs, avez-vous remarqué que dans tous les films d’Emmerich, les actes héroïques se déclinent au masculin ?
A croire que le réalisateur a arrêté son compteur dans les années 1960. Une fois de plus, les femmes sont cantonnées dans des rôles secondaires et sans grande envergure.
Passons sur ce machisme typiquement hollywoodien.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Affiche du film. © Sony Pictures Releasing France

Notre héros se nomme Jackson Curtis. Ce romancier, séparé de sa femme, va devoir rassembler sa tribu pour quitter Los Angeles en plein chaos. Il faut traduire qu’il traîne derrière lui sa femme et sa fille, aussi actives que des moules et casse-pompon à souhait, tout en transmettant à son fils, un jeune padawan, style tête à claques, les vraies valeurs du Jedi.
Alors que la ville tombe en sucette, notre surhomme qui est le jumeau de Bruce Willis, se joue de tous les dangers. Rien ne lui résiste et ce ne sont pas quelques volcans en éruption, des tours qui s’écroulent ou des failles qui s’ouvrent sous ses pieds qui l’empêcheront de sauver son clan.
L’apocalypse s’est déchainée sur Terre : les plaques tectoniques s’entrechoquent entraînant éruptions volcaniques, tremblements de terre, tsunamis et engloutissant au final notre belle civilisation.
J’ai adoré la scène de l’engloutissement dans les eaux de l’Himalaya.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tsunami dévastateur. © Sony Pictures Releasing France

Sur fond de désastre planétaire, Emmerich égratigne au passage les puissants de ce monde. Sur les 6 milliards d’êtres humains, une poignée doit être sauvée : les plus riches et les plus influents.
En secret, l’élite mondiale et surtout américaine a construit des vaisseaux en prévision du grand chambardement.
Les thèmes philosophiques et politiques abordés sont traités avec autant de finesse qu’un tir de la grosse Bertha.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plus fort que Bruce Willis ! © Sony Pictures Releasing France

Emmerich nous ressort la bonne vieille soupe habituelle et qui fait toujours recette. En bref, tous les politiciens sont véreux et plus préoccupés par leurs intérêts personnels que par le devenir de l’humanité. Les hommes influents, tous au CAC 40, se moquent royalement de nous autres, pauvres mortels, du moment qu’ils peuvent continuer à roupiller sur leur gros magot, caché dans un paradis fiscal quelconque.
Je suis persuadée que le message va passer 5 sur 5 dans le contexte morose actuel.

En résumé
Si vous aimez les films bourrés d’effets spéciaux, 2012 vous ravira.
Si vous recherchez des explications scientifiques fiables pouvant accréditer ou non la prédiction Maya, inutile de vous déranger.
Par rapport à "Le Jour d’Après», l’action est plus soutenue et le rythme beaucoup moins lent. On ne s’ennuie pas mais à l’issue de la longue séance, on a bien du mal à retraduire clairement le message si important qu’était sensé nous faire passer R.Emmerich.
J’ai aimé 
Les effets spéciaux
Pouvoir manger du pop-corn, au milieu du tintamarre, sans déranger mes voisins
Je n’ai pas aimé
Les relations sentimentales et psychologiques mièvres
Le scénario cucul la praline
Les prétendues théories scientifiques à trois balles
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophétie. Prédiction

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum