Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 15 Aoû - 11:59

Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)



Les deux faces de l'Islam : 
doux si minoritaire 
violent si majoritaire

Introduction 

Après l'attaque terroriste récente du World Trade Center
et du Pentagone en Amérique, il y a eu une débat très claire
dans les médias internationaux quant à la nature de l'Islam.
Nous avons vu comment, pour présenter un équilibre politique
et humain, le changement des médias est passé d'une 
extrémité explicitement anti-Islamique à l'autre pro-Musulmane. 

Le christianisme nous apprend très clairement à aimer tous
nos semblables, les humains -même nos ennemis- mais en 
aucune façon, il ne nous dit de devenir aveugle devant la réalité
et la vérité ou d’être induis en erreur par la désinformation. 

Pour faire une évaluation équitable quant à n'importe quelle édition,
il faut être conscient de tous les côtés de la question à portée 
de main ; c'est pour cette raison que cette étude démontrera un
certain côté de l'Islam, qui n'a été décrit avec précision par aucune
partie des médias populaires. Les faits ici seront fondés sur la
réalité textuelle d'une interprétation reconnue du Coran
[La Signification du CORAN SAINT par Abdullah Yusuf Ali1992] -
à noter que le mot 'interprétation' mais pas 'traduction' est 
employé parce que l'Islam interdit la traduction littérale de son 
'livre saint'- c'est pour cette raison, aussi, que le texte arabe des
versets Coraniques a également, été inclus, pour qu'il n'y ait 
aucune accusation possible de fausses interprétations. 


LES DEUX FACES DE L'ISLAM 


Au lendemain des attaques du 11 septembre, beaucoup de
Musulmans (et non-musulmans conduits à des fins politiques) 
ont essayé, dans le monde entier, de présenter l'Islam comme
une religion de paix et d'amour en voulant l'éloigner de ces
occurrences honteuses et brutales … ils disent qu'il n'y a
aucune violence dans le principe même de l'Islam. 

C'est évident, pourtant, que les auteurs de ces actes basent
leur dépendance à la violence sur les versets clairs et
incontestables du Coran ; représentés clairement dans une 
déclaration par Oussama Ben Laden sur le réseau de CNN. 
Basé sur cette prémisse, Ben Laden, les Talibans et le groupe
Musulman des Philippines Abu Saiaf ; parmi tant d'autres, 
ont ouvertement déclaré la guerre contre les Etats-Unis 
d'Amérique au nom de l'Islam en utilisant des citations du
Coran comme : 

'Et ceux des gens du Livre (les Juifs et les Chrétiens) qui les 
avaient soutenus (les incroyants), Allah (Dieu) les a vraiment
fait descendre de leurs forteresses. Et Il a jeté l'effroi dans
leurs cœurs, un groupe d'entre eux vous tuiez et un groupe
vous faisiez prisonniers. Et Il vous a fait hériter leurs terres, 
leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez
point foulée. (Surah Al Ahzab 33:26 et 27) 

( 33: 26 .27) 


Beaucoup sont alors troublés : l'Islam est-il une religion
de violence ? Ou est-il de paix ? 

Quand nous étudions vraiment le livre de l'Islam, le Coran,
nous découvrons que l'Islam a deux faces. Chacune de ces
faces représente une certaine étape du caractère de
Mohammed : Une à Mécca et une autre à Médina. 



LA PREMIERE FACE DE L'ISLAM 


Le caractère de Mohammed à Mécca 

A Mécca, là où Mohammed a commencé sa nouvelle religion
dans l'année 610 après J.C, il n'était pas encore fort. 
Pour être accepté par tous les gens, il a présenté une image
de l'Islam de paix et d'amour, en évitant toute mention 
de violence et voici quelques citations du Coran de cette
première étape : 

1. On a dit que Mohammed a été patient avec ses adversaires 
dans la Surah Al Muzzammil (73:10) : "Et endure ce qu'ils
disent ; et écarte-toi d'eux d'une façon convenable' (avec dignité)". 

+ ( 73: 10 ) 

2. On a dit que Mohammed n'a pas imposé l'Islam par la force
dans la Surah Al Baqarah (2 : 256) : "Nulle contrainte en religion !". 

( 256:2 + ) 

3. On a dit que Mohammed a parlé aimablement aux 'gens du Livre' 
(les Chrétiens et les Juifs) dans la Surah Al ‘Ankabut (29:46) :
"Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre
(le pur débat)... Et dites : Nous croyons en ce qu'on a fait
descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le
même, et c'est à Lui que nous nous soumettons" (dans l'Islam). 

( 46 : 29 + )



LA DEUXIEME FACE DE L'ISLAM 



Le caractère de Mohammed à Médina 

Après le déplacement de Mohammed à la ville de Médina dans
l'année 622 après J.-C. et que ses disciples avaient grandi par
la force et le nombre, il est devenu un guerrier impitoyable avec 
l'intention de répandre sa religion par l'épée et c'est le message
qui existe encore maintenant. Voici quelques évidences du
Coran de cette étape : 

1. Il a prétendu que Dieu lui a dit de tuer ses adversaires dans
la Surah Al Baqarah (2:191) : "Et tuez les où que vous les 
rencontriez... " 
( 191:2 )+ 

L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "Ce passage est illustré par les événements qui sont arrivés
à Hudaybiyyah [une bataille] dans les six années de la Hijrah
[l'exode de Mohammed de Mécca à Médina]. Les Musulmans 
étaient, en ce temps là, une communauté forte et influente".
(La Signification du Coran Saint P77) 

2. Il a prétendu que Dieu lui a dit de tuer celui qui rejette
l'Islam dans la Surah Al Baqarah (2:193) : "Et combattez-les
jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit
entièrement à Allah…" 

( 193:2 )+ 

L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "l'Islam n'approuvera pas la fausse action et ses hommes
jugeront leurs vies à bon marché pour la défense de l'honneur
et de la religion qu'ils jugent sacrée. Ils croient au courage
et à l'obéissance … et un effort constant par tous les moyens
en leur pouvoir… Ils n'hésiteront pas à faire la guerre si leur 
honneur le demandait et si un Imam vertueux l'ordonnait " 
(la Signification du Coran Saint P77) 

3. Il a prétendu que Dieu lui a dit de combattre les 'gens du
Livre' (les Chrétiens et les Juifs) dans la Surah Al Tawba (9:29)
: "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier
… et qui ne professent pas la religion de la vérité (l'Islam) parmi
ceux qui ont reçu le Livre jusqu'à ce qu'ils versent la Jizyah 
(la dîme) par leurs propres mains, après s'être humiliés…" 
( 29:9 ) + 

L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant 
: "un combat juste pour une cause juste ; allez de l'avant
bravement, faites des efforts et combattez et prouvez-vous 
; à vous-même, que vous êtes dignes d'Allah" (La Signification 
du Coran Saint P.446) 

4- (Surah Al Tawbah 9:12) : "…Combattez les chefs Mécréants
[les infidèles]…" ( 9:12 )+ 

* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant 
: "la liste de leurs péchés étant présentée, c'est clair qu'ils étaient
des agresseurs des plus mauvaises manières possibles ;
et la guerre est devenue inévitable". (La Signification du 
Coran Saint P.440) 

5- (Surah Al Tawbah 9:14) "Combattez-les et Allah par vos
mains les châtiera, les couvrira d'ignominie, vous donnera la 
victoire sur eux et Guérira les poitrines d'un peuple Croyant" 
( 14:9 ) + 

* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "Lorsque la Loi d'Allah est établie, le feu de l'indignation est 
apaisé et la vraie Paix de l'Islam est atteinte" (la Signification 
du Coran Saint P.441) 

6- (Surah Al Tawbah 9 : 123) "O vous qui croyez ! Combattez
ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu'ils trouvent 
de la dureté en vous. Et sachez qu'Alla est avec les pieux" 
( 123:9 )+ 

* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "Quand le conflit devient inévitable, la première chose est de
purifier nos alentours de tous les maux…Au pire, nous devons
soulever une résistance vaillante et raide" (La Signification du
Coran Saint P.475) 


7- (Surah Al Anfal 8 : 65) "Ô ! Prophète, incite les Croyants au
combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront
deux cents : s'il s'en trouve cent ils vaincront mille Mécréants
: car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas" 
( 65:8 )+ 


* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "Dans une lutte … les hommes de foi ne se découragent pas.
Qu'ils gagnent personnellement ou meurent, leur cause prédomine.
Ils sont sûrs de gagner : parce que (1) ils ont l'aide divine et, 
(2) même par le fait de parler humainement, ceux qui lèvent
des bras contre la vérité sont des imbéciles et leur pouvoir 
apparent n'est qu'un roseau cassé". (La Signification du Coran
Saint P.431) 
Il ajoute ; " Le Jihad (la guerre Sainte) est un combat qui se fait
dans des conditions strictes établies par l'Islam et pour la gloire 
de la cause d'Allah". (La Signification du Coran Saint P.431) 

8- (Surah Al Baqarah 2 : 216) "Le Combat vous a été prescrit …" 
( 216:2 )+ 

* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant
: "Combattre pour la cause de la vérité est une des plus hautes
formes de charité". (La Signification du Coran Saint P.86) 
Note : Le Combat est une forme de charité, dans l'Islam !!! 

9- (Surah Al Anfal 8:60) : "Préparez contre eux tout ce que vous
pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer
de terreur (les cœurs) l'ennemi d'Allah et le vôtre…" 
( 60:8 )+ 

* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant 
: "Dans chaque combat, armez-vous, vous-même ; avec les
meilleures armes et les meilleurs bras contre votre ennemi, afin
de lui inculquer un respect salutaire pour vous et pour la cause 
que vous représentez". (La Signification du Coran Saint P.429) 



LA MEME IDEOLOGIE & STRATEGIE 


Le problème avec l'évaluation de l'Islam, en Occident qui est 
essentiellement chrétien, c'est qu'il est considéré comme une foi
- comme le Christianisme - et donc, c'est le droit de chaque 
individu d'adorer comme il ou elle lui plaît. C'est exact, mais le
problème c'est que l'Islam n'est pas comme le Christianisme. 

Le christianisme est un système de foi et de moralité qui peut
exister dans n'importe quel système national ou d'état.
Cependant, l'Islam a son propre système politique et juridique
incorporé dans la Charia (loi) qui régit et gouverne chaque
musulman. C'est pour cette raison que les fondamentalistes 
islamiques qui, même s’ils vivent dans un état islamique
modéré avec un système politique séculaire, essayeront de 
renverser ce système parce qu'il n'incarne pas suffisamment
l'essentiel de l'Islam comme étant 'Religion et Etat '. 

Cette étude n'essaye nullement de présenter une image de
tous les musulmans comme étant mauvais, parce que ce 
n'est pas du tout vrai. Il y a beaucoup de musulmans modérés 
qui sont de bons et constructifs membres de la société mais, 
même ceux-ci, sont considérés par les fondamentalistes 
comme kaffara (apostates) parce qu'ils ne suivent pas le Coran
fidèlement et sont ainsi également dignes de la même fin ;
comme n'importe quel non-Musulman, c'est-à-dire, la mort. 

Ainsi, le problème vient de l'Islam, et non pas des musulmans,
puisque nous savons que dans n'importe quelle religion ou 
n'importe quelle foi, le rôle de chaque croyant est d'accomplir 
les enseignements de cette foi ; et donc, ces enseignements
deviennent les règles selon lesquelles (il ou elle vit) n'importe 
quel musulman 'fidèle 'doit suivre le Coran. 

L'Islam partout dans le monde, surtout en Occident, suit la
même idéologie et la même stratégie Islamique.
Ils commencent par la première étape, la faiblesse, en
simulant qu'ils sont pour la paix et l'amour. Ils profitent de 
la Démocratie et des Droits de l'homme en Occident pour
étendre leur foi. 

Ensuite, quand ils deviennent forts, ils n'hésitent pas à tuer 
les gens et à détruire la civilisation Occidentale, qui - selon 
leur conviction - est contre les doctrines de l'Islam ; comme
lorsque nous avons vu le bombardement du World Trade
Center à New York et du Pentagone à Washington ! 



Témoignages De 
Musulmans Célèbres 


1- Mohamed Hassanein Heikal, un auteur musulman égyptien
bien connu, se réfère à ce fait dans son livre célèbre
"Fureur d'automne". Il a dit : 

"L'élément du Jihad (guerre sainte) apparaît dans l'idéologie 
d'Abul Alaa Almaudoody (un Musulman fanatique en Egypte)
Il a continué à faire la différence entre deux étapes séparées,
une communauté Musulmane passe : 
L'étape de la faiblesse - dans laquelle une communauté
musulmane ne peut pas prendre en charge sa propre 
destinée. Dans ce cas-là - selon sa réflexion - ils doivent 
se mettre en retrait dans le but de se préparer pour être 
capables d'exécuter la deuxième étape. 
La deuxième étape - c'est l'étape du Jihad (guerre sainte),
et elle viendra quand la Communauté islamique aura 
accompli sa préparation et sera prête à sortir de son
isolement pour se prendre en charge, par le Jihad. 
Dans cela, Abul Alaa Almaudoody faisait une comparaison
entre les deux étapes de la faiblesse et du Jihad d'une part,
et d'autre part ; de la lutte de Mohammed à Mécca, puis
dans la Médina". [En suivant la même stratégie que Mohamed] 

2- Hassan Abdullah Al Torabi, le chef musulman soudanais
le plus fanatique, était habitué à dire ouvertement : 
"Nous faisons semblant d'être faibles, jusqu'à ce que nous
deviendrons forts" 

3- L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur la Surah Al 
Baqarah (2:191) : "Et tuez les, où que vous les rencontriez …" 
"Ce passage est illustré par les événements qui sont arrivés à 
Hudaybiyyah [une bataille] dans les six années de la Hijrah 
[l'exode de Mohammed de Mécca à Médina] Les Musulmans 
étaient en ce temps là une communauté forte et influente".
(La Signification du Coran Saint P77) 


Ceci est la réalité de l'Islam et de ses deux faces. 
Combien nous devrions être conscients à ce qui arrive 
autour de nous... 


© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour la traduction française
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 15 Aoû - 11:59

Les courants de l'islam


Les Sunnites
, dont le nom signifie ceux qui suivent le Coran et la Sunna ( la ligne de conduite du prophète Mahomet) ont opté pour la voie démocratique. Pour eux, ce sont les sources écrites qui font autorité à savoir le Coran et les hadiths (les paroles et actes de Mahomet que les musulmans considèrent comme un exemple à suivre). Le Sunnisme ne reconnaît que la Charia qui contient les règles et modes de vie qui devraient régir tous les musulmans.

Les Chiites
 ( mot qui signifie un groupe de partisans) pensent que Ali, cousin et gendre de Mahomet, ainsi que ses descendants, sont les seuls successeurs légitimes du prophète. Les Chiites reconnaissent l'autorité de l'imam en tant qu'autorité religieuse; aujourd'hui ils sont sous l'autorité spirituelle des ayatollahs. Ils pensent que la lumière divine était présente dans chacun de leurs dirigeants, de Mahomet jusqu'à l'Ayatollah Khomeini, aujourd'hui décédé. Ils constituent un mouvement de contestation, ils pratiquent le culte des martyrs et pensent que leur héros, Hussein (le fils d'Ali) est mort pour eux et qu'il intercède pour eux. Pour un chiite, la parole d'un ayatollah a force de loi.

Les Soufis (les mystiques) veulent un contact direct avec Dieu. Ils ne sont pas forcément opposés à la loi, mais la loi seule ne leur suffit pas, ils ont besoin d'une dimension supplémentaire. Il existe une multitude d'écoles soufis que l'on appelle des confréries, elles enseignent la discipline par laquelle un disciple peut atteindre "l'union avec Dieu". Les soufis affectionnent la poésie religieuse, la musique et même la danse. Ils ont une organisation sociale précise. Le soufisme rend l'expérience religieuse directement accessible au commun des mortels. Leur culte est rendu dans un langage compréhensible par tous. Leur but est, entre autres, de parvenir à un état d'ivresse spirituelle.

L'islam populaire
 est un terme générique utilisé par les non-musulmans pour désigner les musulmans, qui, dans le monde entier, s'adonnent à des pratiques issues du syncrétisme entre des religions locales animistes, culte des ancêtres, etc .... et la religion musulmane. Les adeptes de l'islam populaire reconnaissent l'existence des anges, des djins, des esprits et de Satan, et pensent qu'ils sont présents partout. Leur objectif est de les apaiser, de les contenir ou de s'en servir pour éloigner le mal ou au contraire l'invoquer. Cette pratique populaire de l'islam n'est pas uniforme dans le monde, elle s'adapte en fonction des rites religieux locaux.

Les musulmans laïcs, sont ceux qui sont arrivés à un compromis entre leur foi issue du VII ème siècle et les idées occidentales du XXème siècle dans lequel ils vivent. Ils se considèrent comme des musulmans; cependant ils se divisent en de nombreuses tendances qui vont de ceux qui pensent que Mahomet avait anticipé tous les changements qui allaient s'opérer en occident et en avait même parlé dans le Coran, aux socialistes qui sont écoeurés par toutes les règles imposées et qui essaient de réformer le monde musulman sur la base de la pensée socialiste.

Les ahmadis sont les disciples de Mirza Ghulam Ahmad, qui, à la fin du XIXème siècle a prétendu qu'il était un prophète envoyé pour purifier l'islam. Il a affirmé être la réincarnation de Christ, ainsi que celle du dieu indien Krishna. Les Ahmadis ne sont pas à proprement parler des musulmans et ils sont profondément anti-chrétiens. Même s'ils sont peu nombreux, ils sont visibles un peu partout dans le monde musulman sauf au Moyen-Orient. Ils sont pleins de ressources dès qu'il s'agit d'argumenter et de débattre avec les adeptes d'autres religions et particulièrement avec les chrétiens.

Les fondamentalistes islamiques.
 Il s'agit d'un terme générique qui désigne une catégorie grandissante de musulmans désenchantés par la plupart des dirigeants musulmans actuels. Ces fondamentalistes veulent le retour à l'islam du VIIème siècle, ils veulent imposer la charia dans leur pays d'abord et l'étendre au reste du monde ensuite. Géographiquement, ils ne se limitent pas à un seul pays; ce qui les caractérise c'est une similarité de pensée même s'ils ne sont pas forcément en relation les uns avec les autres. Ce sont plutôt des groupes qui se forment spontanément au niveau local et dont le but est d'instaurer la domination mondiale de l'islam.

Les musulmans noirs d'Amérique. Ce mouvement est issu d'une contestation sociale qui a vu le jour aux Etats-Unis. Ils pensent que Dieu est noir et que l'homme blanc est le représentant du diable sur terre. Ce mouvement est né en 1913 à l'instigation de Timothy Drew. Le mouvement est aujourd'hui dirigé par Louis Farrakahn. Il se caractérise par une réinterprétation radicale de la Bible et les musulmans noirs pensent qu'Armageddon (le combat final entre le Bien et le Mal) aura lieu aux Etats-Unis entre les noirs et les blancs. 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 15 Aoû - 12:08

Emission 43

Les contradictions entre les différentes versions du Coran

Auteur : Père Zakaria Boutros

Dans l’encyclopédie Islamique, 26° partie, page 8168 il est dit : « Il y avait des contradictions dans le texte du coran d’Othman dans les copies de la Mecque, d’Al-Madina et d’Al-Kophah.

C’étaient des erreurs de dictée et de verbalisation, il y avait aussi des erreurs de copies dues à l’inexactitude des copistes.

Le coran d’Othman a été envoyé à Damascus, Al-Basra, Al-Kophah et à d’autres villes.

L’encyclopédie Islamique, à la 26° partie, page 8167 dit que :

? Dans la copie de Damascus : Il y avait des différences dans le texte comme :

- Dans le chapitre de la famille d’Imran (Sourate Al-'Imran) 184 : « Alors, s’ils vous rejettent, les Messagers qui vous ont précédés l’ont été aussi, qui vinrent avec des Al-Baiyinât (preuves), avec l’Ecriture et avec le livre Lumineux. »

Au lieu de « Alors, s’ils vous rejettent, les Messagers qui vous ont précédés l’ont été aussi, qui vinrent avec des Al-Baiyinât (preuves), avec l’Ecriture et le livre Lumineux. »

- Le chapitre du Pardonneur (Sourate Ghafir) 21: « N’avaient-ils pas voyagé sur la terre et vu quelle était la fin de ceux qui étaient avant eux ? Ils leurs étaient supérieurs en force. »

A la place de « N’avaient-ils pas voyagé sur la terre et vu quelle était la fin de ceux qui étaient avant eux ? Ils vous étaient supérieurs en force. »

? Dans la copie d’Al-Kophah : Il y avait des différences dans le texte comme :

- Le chapitre du Pardonneur (Sourate Ghafir) 26 : « Je crains qu’il puisse change votre religion ou qu’il cause la zizanie dans le pays ! »
Au lieu de : « Je crains qu’il puisse change votre religion et qu’il cause la zizanie dans le pays ! »

L’encyclopédie Islamique dit que les lettres orthographiées incomplètement étaient celles utilisées dans l’écriture de la première version du texte du Coran ce qui résulta en des contradictions dans l’écriture et en fin de compte à des différences dans les copies du Coran.

- Comme la langue Arabe était écrite initialement dans des lettres stagnantes incomplètes (c’est-à-dire sans représentation ni point), le dessin de la lettre était alors utilisé pour de multiples prononciations et par conséquent, de multiples significations comme :

« ? » pourrait être « ? » ou « ? ». Ou « ? » pourrait être « ? » ou « ? » ou « ? »
Chacun d’entre eux, s’ils sont présents dans le mot avec différent point, donnera une signification différente.
Ce qui donna lieu à des problèmes majeurs dans la langue du Coran.

- L’encyclopédie Islamique disait aux pages 8187 et 8188 :

Même s’il y a un accord dans la verbalisation des lettres silencieuses, il y avait d’autres problèmes comme certains verbes qui étaient lus avec le format inconnu ou le format connu.
Certains noms pouvaient aussi avoir des fins [raised or heaved].
Des noms ont été lus comme des verbes.

Comme résultat de l’utilisation de lettres incomplètes dans l’écriture, il y a eu beaucoup de différences dans les significations, avec par exemple :
La chapitre de la vache (Sourate Al-Baqarah) 219 : « En eux il y a un grave péché » au lieu de : « En eux il y a beaucoup de péchés » « grand est-il ???? » « et beaucoup est ???? » Tant de points différents résultent dans des significations différentes, et de façon similaire, il y a beaucoup d’endroits où la signification est assez différente, ceci à cause de l’absence de point dans les mots.
- Al-Sagistany mentionna dans son livre « Les corans », page 50-75 beaucoup d’exemples de ceci.
Et au sujet des différences dans les corans d’Al-Ansar, il mentionna aux pages 39-49 : Les différences étaient dans la position grammaticale, la représentation et d’autres choses, et, par voie de conséquence, il y eut des différences dans les significations.

Comment toutes ces différences ont-elles existées alors qu’il a été dit que le Coran est préservé dans une tablette conservée avant le commencement du temps ? Et où ceci est dit : « C’est nous qui avons envoyé le Dhikr (le Coran) et nous le garderons, assurément. »
- L’encyclopédie Islamique disait à la page 8138 :

1) Au premier siècle Hijri, pendant l’époque Amaoian, de l’an 41 H à l’an 132 H, ces différences dans la récitation du coran d’Othman augmentaient graduellement, et une nouvelle récitation a émergée qui était le mélange du coran d’Othman avec d’autres corans pour Obey Ibn Ka'b et Ibn Massoud.
2) Au début de l’époque d’Othman, les différences entre les corans avaient atteint un degré qui rendait impossible de différencier entre la récitation autorisée du coran d’Othman [?] et celle d’autres corans.
Mais avec l’introduction des lettres Arabes claires ayant une représentation et un point, ceci a permis des ajustements dans le texte du Coran. Ce n’était pas encore fiable car il y avait beaucoup de contradictions entre elles, ce qui ne s’accordait pas avec les bases de la science du développement de l’écriture à la main.
3) Au début du quatrième siècle Hijri, les différences dans les corans étaient si évidentes et si connues de tous, qu’il y eut de sérieux conflits pour savoir quelle récitation était l’authentique.

Et la vérité fut totalement perdue.
- L’encyclopédie Arabe simplifiée dit à la page 69 : Quand les erreurs dans les récitations étaient énormes à l’époque d’Ali-Ibn Abe Taleb, on assigna Nasr Ibn Asey Al-Basry pour ajuster le Coran. C’était pendant l’époque d’Al-Hajaj Ibn Yousef Al-Thakafy.
- Al-Sagistany mentionna dans le livre « Les corans » qu’Al-Hajaj Ibn Yousef Al-Thakafy changea 11 [sites] dans le coran d’Othman.
Nous nous posons des questions après tous ces changements, ces altérations, ces mélanges et ces syncrétismes entre les différents corans de toute l’histoire.
Est-ce un livre humain subissant des altérations, des mélanges avec d’autres livres et un syncrétisme entre les mots ?!!!
Où est l’origine ??? Où est la tablette conservée ???

Où est le Coran de Mahomet ?
Comment tous ces changements ont-ils pu se produire et il est préservé dans la tablette conservée ?
Est-ce que le Musulman dépend d’un livre vague, ambigu et incertain, un livre qui a été altéré dans toute l’histoire ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 22 Aoû - 20:04

Islam 
Père Zakaria Boutros 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les deux faces de l'Islam : 
doux si minoritaire 
violent si majoritaire

Introduction
   Après l'attaque terroriste récente du World Trade Center et du Pentagone en Amérique, il y a eu une débat très claire dans les médias internationaux quant à la nature de l'Islam. Nous avons vu comment, pour présenter un équilibre politique et humain, le changement des médias est passé d'une extrémité explicitement anti-Islamique à l'autre pro-Musulmane.
   Le christianisme nous apprend très clairement à aimer tous nos semblables, les humains -même nos ennemis- mais en aucune façon, il ne nous dit de devenir aveugle devant la réalité et la vérité ou d’être induis en erreur par la désinformation.
Pour faire une évaluation équitable quant à n'importe quelle édition, il faut être conscient de tous les côtés de la question à portée de main ; c'est pour cette raison que cette étude démontrera un certain côté de l'Islam, qui n'a été décrit avec précision par aucune partie des médias populaires. Les faits ici seront fondés sur la réalité textuelle d'une interprétation reconnue du Coran [La Signification du CORAN SAINT par Abdullah Yusuf Ali1992] - à noter que le mot 'interprétation' mais pas 'traduction' est employé parce que l'Islam interdit la traduction littérale de son 'livre saint'- c'est pour cette raison, aussi, que le texte arabe des versets Coraniques a également, été inclus, pour qu'il n'y ait aucune accusation possible de fausses interprétations. 
  
  
 
LES DEUX FACES DE L'ISLAM 
 
Au lendemain des attaques du 11 septembre, beaucoup de Musulmans (et non-musulmans conduits à des fins politiques) ont essayé, dans le monde entier, de présenter l'Islam comme une religion de paix et d'amour en voulant l'éloigner de ces occurrences honteuses et brutales … ils disent qu'il n'y a aucune violence dans le principe même de l'Islam.
C'est évident, pourtant, que les auteurs de ces actes basent leur dépendance à la violence sur les versets clairs et incontestables du Coran ; représentés clairement dans une déclaration par Oussama Ben Laden sur le réseau de CNN. Basé sur cette prémisse, Ben Laden, les Talibans et le groupe Musulman des Philippines Abu Saiaf ; parmi tant d'autres, ont ouvertement déclaré la guerre contre les Etats-Unis d'Amérique au nom de l'Islam en utilisant des citations du Coran comme :
'Et ceux des gens du Livre (les Juifs et les Chrétiens) qui les avaient soutenus (les incroyants), Allah (Dieu) les a vraiment fait descendre de leurs forteresses. Et Il a jeté l'effroi dans leurs cœurs, un groupe d'entre eux vous tuiez et un groupe vous faisiez prisonniers. Et Il vous a fait hériter leurs terres, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée. (Surah Al Ahzab 33:26 et 27)
"????? ????? ??????? ?? ??? ?????? (?? ????? ?????) ?? ??????? (??????) ???? ?? ?????? ?????? ????? ?????? ? ??????? ?????. ??????? ????? ? ?????? ? ??????? ? ????  ?? ????? ? ??? ???? ??? ?? ??? ?????" ( ???? ??????? 33: 26 ?27) 
 
Beaucoup sont alors troublés : l'Islam est-il une religion de violence ? Ou est-il de paix ?
Quand nous étudions vraiment le livre de l'Islam, le Coran, nous découvrons que l'Islam a deux faces. Chacune de ces faces représente une certaine étape du caractère de Mohammed : Une à Mécca et une autre à Médina.

LA PREMIERE FACE DE L'ISLAM 
Le caractère de Mohammed à Mécca
A Mécca, là où Mohammed a commencé sa nouvelle religion dans l'année 610 après J.C, il n'était pas encore fort. Pour être accepté par tous les gens, il a présenté une image de l'Islam de paix et d'amour, en évitant toute mention de violence et voici quelques citations du Coran de cette première étape :
1. On a dit que Mohammed a été patient avec ses adversaires dans la Surah Al Muzzammil (73:10) : "Et endure ce qu'ils disent ; et écarte-toi d'eux d'une façon convenable' (avec dignité)".
+ (???? ?????? 73: 10 )  "????? ??? ?? ?????? ??????? ???? ?????"
2. On a dit que Mohammed n'a pas imposé l'Islam par la force dans la Surah Al Baqarah (2 : 256) : "Nulle contrainte en religion !".
???? ?????? 256:2) +  ) "?? ????? ?? ?????"
3. On a dit que Mohammed a parlé aimablement aux 'gens du Livre' (les Chrétiens et les Juifs) dans la Surah Al ‘Ankabut (29:46) : "Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre (le pur débat)... Et dites : Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même, et c'est à Lui que nous nous soumettons" (dans l'Islam).
"??? ??????? ??? ?????? ??? ????? ?? ????... ?????? ???? ????? ???? ????? ????? ????? ?????? ?????? ???? ???? ?? ??????" ( ???? ???????? 46 : 29)   
  
LA DEUXIEME FACE DE L'ISLAM 
Le caractère de Mohammed à Médina
Après le déplacement de Mohammed à la ville de Médina dans l'année 622 après J.-C. et que ses disciples avaient grandi par la force et le nombre, il est devenu un guerrier impitoyable avec l'intention de répandre sa religion par l'épée et c'est le message qui existe encore maintenant. Voici quelques évidences du Coran de cette étape :
1. Il a prétendu que Dieu lui a dit de tuer ses adversaires dans la Surah Al Baqarah (2:191) : "Et tuez les où que vous les rencontriez... "
???????? ??? ???????? (????????)... (???? ?????? 191:2)+
L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Ce passage est illustré par les événements qui sont arrivés à Hudaybiyyah [une bataille] dans les six années de la Hijrah [l'exode de Mohammed de Mécca à Médina]. Les Musulmans étaient, en ce temps là, une communauté forte et influente". (La Signification du Coran Saint P77)
2. Il a prétendu que Dieu lui a dit de tuer celui qui rejette l'Islam dans la Surah Al Baqarah (2:193) : "Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah…"
 "???????? ??? ?? ???? ???? ????? ????? ???..." ( ???? ?????? 193:2)+
L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "l'Islam n'approuvera pas la fausse action et ses hommes jugeront leurs vies à bon marché pour la défense de l'honneur et de la religion qu'ils jugent sacrée. Ils croient au courage et à l'obéissance … et un effort constant par tous les moyens en leur pouvoir… Ils n'hésiteront pas à faire la guerre si leur honneur le demandait et si un Imam vertueux l'ordonnait" (la Signification du Coran Saint P77)
3. Il a prétendu que Dieu lui a dit de combattre les 'gens du Livre' (les Chrétiens et les Juifs) dans la Surah Al Tawba (9:29) : "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au jour dernier … et qui ne professent pas la religion de la vérité (l'Islam) parmi ceux qui ont reçu le Livre jusqu'à ce qu'ils versent la Jizyah (la dîme) par leurs propres mains, après s'être humiliés…"
" ?????? ????? ?? ?????? ????? ?????? ?????... ??? ?????? ??? ???? ?? ????? ????? ?????? (?? ??????? ???????) ??? ????? ?????? ??? ??????..." ( ???? ?????? 29:9)+
L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "un combat juste pour une cause juste ; allez de l'avant bravement, faites des efforts et combattez et prouvez-vous ; à vous-même, que vous êtes dignes d'Allah" (La Signification du Coran Saint P.446)
4- (Surah Al Tawbah 9:12) : "…Combattez les chefs Mécréants [les infidèles]…"
 "??????? ???? ????? ???? ?? ????? ??? ????? ??????..." ???? ?????? (9:12)+
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "la liste de leurs péchés étant présentée, c'est clair qu'ils étaient des agresseurs des plus mauvaises manières  possibles ; et la guerre est devenue inévitable". (La Signification du Coran Saint P.440)
5- (Surah Al Tawbah 9:14) "Combattez-les et Allah par vos mains les châtiera, les couvrira d'ignominie, vous donnera la victoire sur eux et Guérira les poitrines d'un peuple Croyant"
"??????? ?????? ???? ??????? ?????? ??????? ????? ???? ???? ??? ??????" (???? ?????? 14:9) +
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Lorsque la Loi d'Allah est établie, le feu de l'indignation est apaisé et la vraie Paix de l'Islam est atteinte" (la Signification du Coran Saint P.441)
6- (Surah Al Tawbah 9 : 123) "O vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Alla est avec les pieux"
"?? ???? ????? ????? ?????? ????? ?????? ?? ?????? ??????? ???? ???? ??????? ?? ???? ?? ???????" ( ???? ?????? 123:9)+
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Quand le conflit devient inévitable, la première chose est de purifier nos alentours de tous les maux…Au pire, nous devons soulever une résistance vaillante et raide" (La Signification du Coran Saint P.475) 
 
7- (Surah Al Anfal 8 : 65) "Ô ! Prophète, incite les Croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents : s'il s'en trouve cent ils vaincront mille Mécréants : car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas"
 "?? ???? ????? ??? ???????? ??? ?????? ?? ??? ???? ????? ?????? ?????? ?????? ??? ??? ???? ???? ?????? ???? ?? ????? ????? ????? ??? ?? ??????" (???? ??????? 65:8)+ 
 
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Dans une lutte … les hommes de foi ne se découragent pas. Qu'ils gagnent personnellement ou meurent, leur cause prédomine. Ils sont sûrs de gagner : parce que (1) ils ont l'aide divine et, (2) même par le fait de parler humainement, ceux qui lèvent des bras contre la vérité sont des imbéciles et leur pouvoir apparent n'est qu'un roseau cassé". (La Signification du Coran Saint P.431) 
                                                                                                                                Il ajoute ; " Le Jihad (la guerre Sainte) est un combat qui se fait dans des conditions strictes établies par l'Islam et pour la gloire de la cause d'Allah". (La Signification du Coran Saint P.431)
8- (Surah Al Baqarah 2 : 216) "Le Combat vous a été prescrit …"
"??? ????? ??????..." (???? ?????? 216:2)+
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Combattre pour la cause de la vérité est une des plus hautes formes de charité". (La Signification du Coran Saint P.86) 
Note : Le Combat est une forme de charité, dans l'Islam !!!
9- (Surah Al Anfal 8:60) : "Préparez contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer de terreur (les cœurs) l'ennemi d'Allah et le vôtre…"
"?????? ??? ?? ??????? ?? ??? ??? ???? ????? ?????? ?? ??? ???? ??????" (???? ??????? 60:8)+ 
 
* L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur ce verset en disant : "Dans chaque combat, armez-vous, vous-même ; avec les meilleures armes et les meilleurs bras contre votre ennemi, afin de lui inculquer un respect salutaire pour vous et pour la cause que vous représentez". (La Signification du Coran Saint P.429) 
  
 
LA MEME IDEOLOGIE STRATEGIE 
 
   Le problème avec l'évaluation de l'Islam, en Occident qui est essentiellement chrétien, c'est qu'il est considéré comme une foi - comme le Christianisme - et donc, c'est le droit de chaque individu d'adorer comme il ou elle lui plaît. C'est exact, mais le problème c'est que l'Islam n'est pas comme le Christianisme.
Le christianisme est un système de foi et de moralité qui peut exister dans n'importe quel système national ou d'état. Cependant, l'Islam a son propre système politique et juridique incorporé dans la Charia (loi) qui régit et gouverne chaque musulman. C'est pour cette raison que les fondamentalistes islamiques qui, même s’ils vivent dans un état islamique modéré avec un système politique séculaire, essayeront de renverser ce système parce qu'il n'incarne pas suffisamment l'essentiel de l'Islam comme étant 'Religion et Etat '.
Cette étude n'essaye nullement de présenter une image de tous les musulmans comme étant mauvais, parce que ce n'est pas du tout vrai. Il y a beaucoup de musulmans modérés qui sont de bons et constructifs membres de la société mais, même ceux-ci, sont considérés par les fondamentalistes comme kaffara (apostates) parce qu'ils ne suivent pas le Coran fidèlement et sont ainsi également dignes de la même fin ; comme n'importe quel non-Musulman, c'est-à-dire, la mort.
Ainsi, le problème vient de l'Islam, et non pas des musulmans, puisque nous savons que dans n'importe quelle religion ou n'importe quelle foi, le rôle de chaque croyant est d'accomplir les enseignements de cette foi ; et donc, ces enseignements deviennent les règles selon lesquelles (il ou elle vit) n'importe quel musulman 'fidèle 'doit suivre le Coran.
L'Islam partout dans le monde, surtout en Occident, suit la même idéologie et la même stratégie Islamique. Ils commencent par la première étape, la faiblesse, en simulant qu'ils sont pour la paix et l'amour. Ils profitent de la Démocratie et des Droits de l'homme en Occident pour étendre leur foi.
Ensuite, quand ils deviennent forts, ils n'hésitent pas à tuer les gens et à détruire la civilisation Occidentale, qui - selon leur conviction - est contre les doctrines de l'Islam ; comme lorsque nous avons vu le bombardement du World Trade Center à New York et du Pentagone à Washington ! 
  
 
Témoignages De Musulmans Célèbres 
 
1- Mohamed Hassanein Heikal, un auteur musulman égyptien bien connu, se réfère à ce fait dans son livre célèbre "Fureur d'automne". Il a dit :
"L'élément du Jihad (guerre sainte) apparaît dans l'idéologie d'Abul Alaa Almaudoody (un Musulman fanatique en Egypte) Il a continué à faire la différence entre deux étapes séparées, une communauté Musulmane passe : 
L'étape de la faiblesse - dans laquelle une communauté musulmane ne peut pas prendre en charge sa propre destinée. Dans ce cas-là - selon sa réflexion - ils doivent se mettre en retrait dans le but de se préparer pour être capables d'exécuter la deuxième étape. 
La deuxième étape - c'est l'étape du Jihad (guerre sainte), et elle viendra quand la Communauté islamique aura accompli sa préparation et sera prête à sortir de son isolement pour se prendre en charge, par le Jihad. 
Dans cela, Abul Alaa Almaudoody faisait une comparaison entre les deux étapes de la faiblesse et du Jihad d'une part, et d'autre part ; de la lutte de Mohammed à Mécca, puis dans la Médina". [En suivant la même stratégie que Mohamed]
2- Hassan Abdullah Al Torabi, le chef musulman soudanais le plus fanatique, était habitué à dire ouvertement : 
 "Nous faisons semblant d'être faibles,  jusqu'à ce que nous deviendrons forts"
3- L'imam Abdullah Yusuf Ali, commente sur la Surah Al Baqarah (2:191) : "Et tuez les, où que vous les rencontriez …" 
"Ce passage est illustré par les événements qui sont arrivés à Hudaybiyyah [une bataille] dans les six années de la Hijrah [l'exode de Mohammed de Mécca à Médina] Les Musulmans étaient en ce temps là une communauté forte et influente". (La Signification du Coran Saint P77) 
 
Ceci est la réalité de l'Islam et de ses deux faces. Combien nous devrions être conscients à ce qui arrive autour de nous... 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 22 Aoû - 20:07

Islam 
Père Zakaria Boutros 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

ennemi public n° 1 de l'Islam ?

1- Introduction
Le journal arabe al-Insan al-Jadid a qualifié "d'ennemi public n° 1 de l'Islam" le Père copte égyptien Zakaria Boutros.
"Cinquante cinq années d'étude de l'islam ont fait du Père Zakaria Boutros un expert de cette religion, lui donnant l'autorité d'en discuter tous ses aspects. Prêtre modeste, plein de douceur. son message "Paroles de vérité", diffusé dans le Moyen Orient par satellite par la station Al-Hiyat, ébranle le monde musulman.

Dans cette émission de télévision, il met au défi les musulmans d'examiner ce qu'il appelle les contradictions de la doctrine islamique, contradictions que les leaders religieux ne tiennent pas à dévoiler, et que le musulman de base ne peut comprendre. A ce sujet il dit: "L'Islam ne peut supporter le questionnement intellectuel, et en raison des contradictions du Coran, de celles des hadiths, de doctrines erronées, personne ne peut comprendre. C'est pourquoi sur ces points il rejette les questions et toute étude. "C'est l'Islam vous devez l'accepter tel qu'il est", de peur d'être assassiné", dit le Père Zakaria.

Sans cesse le Père Zakaria met en cause l'enseignement de l'Islam. Il conteste aussi le Prophète Mohammed lui-même, dont la pensée est essentiellement axée sur des préoccupations matérielles, terrestres. "Où est le royaume de Dieu, la gloire de Dieu, Son Amour pour chaque homme, le salut? Quelle est la mission d'un vrai Prophète de Dieu?"

Les émissions du Père Zakaria ont soulevé la violente colère du monde musulman. Sa tête est mise à prix pour 60 millions de dollars. A ceci il répond que ses exposés provocants sont pour les musulmans une incitation à une étude approfondie de leur foi. "Ma méthode: brièveté, précision, choc pour l'inconscient".

Ce fut le cas de James, un égyptien qui commença à regarder "Paroles de vérité", tard la nuit, quand sa famille dormait. "Quand la première fois j'ai vu cette émission, j'ai été très en colère contre le Père. En revanche, j'ai voulu contester ses affirmations". Dans ce but il commença à étudier le Coran et la Bible pour réfuter les exposés du Père, ce qu'il a amené à apprendre davantage sur le christianisme et l'islam. "J'ai été conduit à réfléchir sur de nombreuses questions, qu'auparavant je ne m'étais jamais posées. Ma compréhension a changé, et les choses sont devenues claires pour moi".

James vint à la foi en Jésus-Christ en regardant les émissions du Père Zakaria. Son épouse Marie le suivit peu après. A ce sujet elle dit: "j'ai pris conscience du fait que l'Islam est une fausse religion. Au contact de la vérité, le voile qui obscurcissait mon intelligence s'est déchiré. Je me suis senti libre. J'ai été libérée. La vie est une relation directe entre nous et le Christ. Le Christ est la vie".

Le Père Zakaria dit que le monde est plein de personnes telles que James et Marie. Des milliers de musulmans visitent son site Web "Pal Talk" chaque mois. Ils viennent pour contester l'enseignement du Père, et peu à peu acquièrent la connaissance de Jésus-Christ et de son message d'amour.".

Le Père Zakaria Boutros a converti plus de 500 musulmans, pour une bonne part des religieux (imans, mollahs, prêcheurs et missionnaires du Dawa'h), le Dr Muhammad Rahoumy ancien doyen de l'université islamique Al Azhar, et ceux qui, par une démarche purement intellectuelle, ont voulu contester ses arguments. Plus de détails, avec le nom des convertis, sont donnés dans:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Emprisonné en 1980, il s'est exilé aux USA.

3- L'article de Raymond Ibrahim: "le Père Zakaria Boutros combat le feu par le feu"
Cet article en anglais est disponible sur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La traduction est donnée ci-après.
"Peu connu dans le monde occidental, le prêtre copte Zakaria Boutros, qualifié du titre "ennemi public n° 1 de l'Islam" par le journal arabe al-Insan al-Jadid, provoque de vives réactions dans le monde islamique. Avec des amis missionnaires, principalement des musulmans convertis, il apparaît souvent sur la chaîne satellite arabe Al-Hayat (i.e., "Life TV"). Là, il traite de sujets théologiques controversés, libérés de la censure imposée par les autorités islamistes, ou auto-imposée par crainte des réactions de foules fanatiques, telles celles qui ont fulminé contre la fameuse caricature de Mohammed. Les commentaires de Boutros sur des aspects peu connus, et gênants de la loi et de la tradition islamiques, sont devenus une épine plantée dans le pied des responsables islamiques de tout le Moyen Orient.

Boutros est une figure inhabituelle sur les écrans de télévision: vêtu d'une soutane, avec une énorme croix autour du cou, il siège avec le Coran et la Bible à portée de la main. Les coptes égyptiens appartiennent à l'une des plus anciennes communautés chrétiennes du Moyen Orient. A bien des égards ils personnifient l'avilissante institution islamique de la "dhimmitude", qui exige la soumission et l'humiliation des non musulmans, conformément au Coran (Sourate 9, verset 29: "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés"). Mais le fougueux Boutros ne se soumet pas, et n'utilise pas la langue de bois. Avec éclat il adresse à l'Islam "Dix requêtes", qui concernent les exigences drastiques de l'Islam vis-à-vis des non musulmans. Elles sont formulées dans:

 http://memri.org/bin/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP94305

Son action a entraîné de nombreuses conversions au christianisme, clandestines ou non. La récente conversion publique du journaliste italien Magdi Allam, baptisé par le Pape Benoît XVI, est seulement la partie non immergée de l'iceberg. En effet, cheik Ahmad al-Qatani a déclaré à la chaîne de télévision Al-Jazira que quelque six millions de musulmans se convertissent au christianisme chaque année. Certains d'entre eux ont été convaincus par les émissions du Père Boutros. Plus récemment, Al-Jazira a dit que Al-Hayat (Life TV) constitue "un raid évangélique sans précédent" sur le monde musulman. A ce sujet plusieurs facteurs expliquent le phénomène Boutros.

D'abord, les nouveaux médias, particulièrement la TV par satellite et Internet (le principal canal de Life TV), ont rendu possible un débat public sur l'islam sans crainte de représailles. Il est sans précédent de voir des musulmans du monde entier, même d'Arabie saoudite (où les Bibles importées sont confisquées et brûlées), intervenir dans les émissions pour débattre avec Boutros et ses amis, et parfois, être amenés à accepter le Christ.

Deuxièmement, les émissions du Père Boutros sont en arabe, la langue de quelque 200 millions de personnes, la plupart d'entre eux musulmans. Bien que plusieurs écrivains occidentaux aient publié des critiques motivées de l'Islam, leurs arguments passent largement inaperçus dans le monde islamique. Or Boutros possède une maîtrise parfaite de l'arabe classique. Ceci non seulement lui permet d'atteindre un public plus large, mais encore il a la possibilité d'examiner en profondeur la volumineuse documentation arabe, en grande partie inexploitée par les écrivains occidentaux, qui ne disposent que de traductions. Pour le commun des musulmans, il peut ainsi mettre en relief les contradictions et offenses au sens commun, et moral, trouvées dans ce vaste corpus.

Une troisième raison du succès du Père Boutros est que sa technique argumentaire s'est avérée irréfutable. Chacune de ses émissions a un thème, souvent exprimé sous forme de question (par exemple, "Est-ce que le jihad est une obligation pour tous les musulmans?", "Les femmes sont-elles inférieures dans l'Islam?", "Mohammed a-t-il dit que les singes femelles adultères devraient être lapidées?", "Est-il salutaire de boire l'urine des prophètes selon la charia?"). Pour répondre à ces différentes questions, les citations de Boutros sont données de façon méticuleuse. En effet il prend toujours soin de fournir avec précision les sources et numéros de référence, à partir de textes qui font autorité sur le sujet, partant du Coran; puis des hadiths (paroles canoniques du Prophète), et enfin les écrits et commentaires d'éminents théologiens musulmans (les ulémas) du passé et du présent.

Boutros présente la documentation islamique sous une forme suffisamment détaillée, de sorte que le sujet controversé est présenté comme un aspect de l'Islam. Néanmoins, si convaincantes que soient ses preuves, Boutros ne conclut pas catégoriquement que des sujets tels que le jihad universel, ou l'infériorité de la femme, font partie des principes fondamentaux de l'Islam. Il traite la question comme ouverte, et invite humblement les ulémas, arbitres reconnus de la charia, à réagir et à trouver l'erreur dans sa méthodologie. Cependant il ne demande que des réponses fondées sur le “al-dalil we al-burhan", "évidence et preuve", ni cri, ni sophisme.
Le plus souvent, la réponse des ulémas est un silence assourdissant, ce qui a rendu Boutros et Life TV  plus attrayants pour les téléspectateurs musulmans. Les ulémas, qui ont publiquement réagi aux arguments de Boutros, se sont souvent vus obligés d'être d'accord avec lui, ce qui a donné lieu à quelques amusants, et embarrassants, instants sur la chaîne arabe Life TV.".

A ce sujet Raymond Ibrahim cite deux exemples d'hadiths ayant amené des controverses et débats pleins d'intérêt: le devoir d'allaitement d'un adulte inconnu par une femme, et selon la charia la possibilité pour un homme de posséder des esclaves sexuelles. Les détails sont donnés en anglais dans:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"En exposant ces obscures et embarrassantes questions, des auditeurs musulmans ont forcé les ulémas à répondre. Or Boutros fournit toujours les preuves de ses sources. Aussi dans l'incapacité de réfuter les affirmations de Boutros, la seule stratégie laissée aux ulémas (excepté la rumeur de mise à prix de sa tête d'un montant de plusieurs millions de dollars) est maintenant de l'ignorer. Quand il est question de lui, ils l'écartent en tant que menteur, fauteur de troubles, valet de l'internationale sioniste. Ils n'essayent plus de réfuter ses arguments, mais adoptent une attitude méprisante. Cette stratégie peut satisfaire certains musulmans, mais d'autres exigent des réponses de la part des ulémas, et sont troublés par leur silence."

4- Comme conclusion: la fin de l'article de Raymond Ibrahim, quelques controverses.
"La raison fondamentale du succès de Boutros est que, contrairement à ses homologues occidentaux qui critiquent l'Islam d'un point de vue politique, son objectif est le salut des âmes. Souvent il commence et termine ses programmes en déclarant qu'il aime tous les musulmans comme des frères, et de ce fait il a le devoir de les conduire vers la vérité. A cette fin, il ne se contente pas d'exposer les aspects dérangeants de l'Islam. Avant de conclure chaque programme, il cite des versets bibliques significatifs, et invite ses auditeurs à découvrir le Christ.

L'objectif de Boutros n'est pas l'affrontement des civilisations, ou la promotion des intérêts israéliens, ou le dénigrement des musulmans. Son but est d'écarter les musulmans du légalisme de la charia, et les amener à la connaissance de la spiritualité chrétienne. De nombreux critiques occidentaux ne parviennent pas à comprendre que, pour désamorcer le radicalisme islamique, il faut offrir aux musulmans une vision théocentrique et spirituellement satisfaisante, et non pas la laïcité, la démocratie, le capitalisme, matérialisme, le féminisme, etc. Les vérités d'une religion ne peuvent être contestées et supplantées que par les vérités d'une autre religion. Ainsi le Père Zakaria Boutros combat le feu avec un contre-feu."

Une idée des controverses soulevées par les émissions du Père Zakaria est donnée dans:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce site a l'intérêt de donner la mesure des menaces qui pèsent sur le Père. Les 14 commentaires de coptes égyptiens qui suivent méritent aussi une lecture, et parmi eux un qui se distingue, celui qui lui reproche d'attiser les tensions entre chrétiens et musulmans, en troublant une harmonie qui, dans le passé, aurait toujours existé entre eux. Dans un but d'apaisement de ces tensions, le Père Zakaria ne fait d'ailleurs plus partie de l'Eglise copte égyptienne, et s'est exilé aux USA.

Une idée des persécutions subies par les coptes en Egypte est donnée sur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La crainte de représailles explique l'inquiétude d'une partie d'entre eux devant le succès de l'action évangélisatrice du Père Zakaria.
Souhaitant se placer sur un plan purement intellectuel l'étude faite sur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

se veut une réfutation musulmane de l'argumentation du Père Zakaria, en contestant son objectivité, et l'absence de valeur de ses citations. Il semble que les conversions de religieux mentionnées ci-dessus, infirme l'analyse faite dans ce texte. Il demeure cependant intéressant en tant que réponse non violente à l'action du Père.

source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
publication avec l'autorisation de Mr Christian Mira, 10 avril 2008. 
Copyright 2008 Notre Dame de Kabylie 
 
spiritual Books
1- God loves you 
2- Embracing the Cross 
3- The knowledge of salvation 
4- Inflaming lens of the cross 
5- How Do I Start With CHRIST 
6- Social Relations Between young 
7- Spiritual Way 
8- Spiritual Quiet Time 
 
 Questions About Faith 
   1- Trinity in Christianity (1) 
   2- Trinity in Christianity (2) 
   3- Trinity in Christianity (3) 
   4- Trinity in Christianity (4) 
   5- Who is Christ? (1) 
   6- Who is Christ? (2) 
   7- Who is Christ? (3) 
   8- Is the expression of Son of God befitting God ? 
   9- The Purpose of the Christ incarnation 
   10- The Christ crucifixion and the Godly plan 
   11- God’s justice and mercy and the concept of redemption 
   12- The Concept of Redemption in the Bible and Quran 
   13- The prerequisites of the Redeemer 
   14- Answering challenges of the Christ crucifixion 
   15- Was the Holy Bible falsified? 
   16- Answering the verses claiming falsification of the Taurât 
   17- The quran verses attesting for the veracity of the Holy Bible 
   18- Testimony of the Islamic scholars for Nihility of the Holy Bible Falsification 
   19- Did the quran abrogate the Holy Bible? 
   20- The Abrogation in the Quran 
   21- The concept of abrogation 
   22- Examples of the Abrogation 
   23- The Abrogation- Number of verses 
   24- The abrogation – what was lost of the quran 
   25- The graveness of abrogation 
   26- The abrogation – references and scholars opinions 
   27- The Concept of Revelation in Christianity and Islam 
   28- The Proof of Revelation in Islam and Christianity 
   29- Assembly of the quran 
   30- The Codices of the Holy Bible and the Quran 
   31- Answering the challenge of Ezekiel 23 
   32- Answering the Challenge of Song of the Songs 
   33- Answering the challenge of Ahaziah’s age And the Christ Son of God
   35- Christianity and The wars – Multiplicity of wives 
   36- Characters of the True Messenger 
   37- Muhammad with the great ethics and assassination of his opponents 
   38- The Wars of Muhammad 
   39- The wives of the messenger 
   40- The stature of woman in Islam and Christianity 
   41- Possibility of criticizing Islam, the quran and Muhammad And attacking father Zakaria 
 himself 
   42- Multiplicity of quran versions and their discrepancies 
   43- The discrepancies in the quran text In different versions 
   44- Contradictions in the quran 
   45- The linguistic miraculousness And grammatical errors Of the quran 
   46- The foreign Non-Arabic words of the quran 
   47- The historical errors in the quran 
   48- Scientific Miraculousness And Errors in the Quran 
   49- Miraculousness of the quran The verses of the universe 
   50- Is the Quran God's words? 
   51- Is the Quran God's words 
   52- Among Sources of the Quran 
   53- Sources of Islam (Israeli sources) 
   54- Sources of Islam (Christian sources) 
   55- Sources of Islam The Pre-Islam poetry, Hanifian, Sabians Rites 
   56- Sources of Islam Persian and Zerdeshtian Sources 
   57- Sources of Islam Pagan sources 
   58- The sources of Islam  (The Pagan sources) 
   59- Sources of Islam The crescent moon 
   60- God and monotheism In the Arabic peninsula before Muhammad 
   61- Answering the Media and Press 
   62- Dr.Omara and multiplicity of qurans / the Holy trinity 
   63- Dr.Omara and the foreign words / the heresies 
   64- Incarnation of God – his revelation to Moses 
   65- Comparison between God in Islam and Christianity 
   66- The religious freedom and freedom of renouncement 
   67- The converses and their veracity 
   68- The fabricated and fake converses 
   69- The converses between Sunnah and Shia'h 
   70- The converses on terrorism 
   71- The prophetical medicine 
   72- The converses on woman 
   73- The converses on Adult Suckling 
   74- "At-Taquiah" (Hypocrisy), lying, Grave torment, the Rites 
   75- Converses on the Paradise, Hour Al-Ein (paradise women), Immortal boys 
   75- Abrogation of the converses 
   76- Human Resemblances of God 
   77- Articles of Dr: Khalid Montaser & Mr. Basiouny 
   78- The Article of Dr: Kamel Saedoun 
   79- The Israeli converses 
   80- The ten petitions 
   81- Sheikh Al-Sharawy and his exegesis 
   82- Sheikh Didat and the Holy Bible 
   83- (1) AIDS (2) The prophecy on the propagation of Islam 
   84- The mountain of Paran and the conquest of Makkah 
   85- The mountain of Paran and the conquest of Makkah 
   86-The dogge rel diction of the Holy Bible 
   87- Abraham's marriage And the multiplicity of wives 
   88- The irrational superstitious in the Holy Bible The speaking Jenny 
   89- The calumny of eating stool 
   90- The Wine in the Holy Bible 
  
 
 Books About Islam
 1- The Two faces of Islam 
   2- God is one in the Holy Trinity 
   3- Crucifixionof theChrist 
   4- Inevitability of the Redemption 
   5- Is the repentance insufficient for the forgiveness 
   6- The Christ Son of God 
   7- The contradiction concerning the women chapter 
 8- The challenges of Sheikh Didat their answers 
 9- They Crucified him not, they Killed him not with Certainty 
 10- The Flam of Barnabas Bible 
 11- Abrogation 
 12- Nihility of Falsification of the Holy Bible 
 13- Inquiries about the Quran 
 14- The Song of the Songs 
 15- Is the Qouran the God's words. 
  
 
Cet article est disponible en anglais sur 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] CWN (Christian World News) 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 22 Aoû - 20:18

I Introduction à l'article du Père Zakaria Boutros

Le Coran contient un certain nombre de versets contradictoires. Cette difficulté est résolue par les exégètes et théologiens musulmans, avec le système des versets "abrogés" (mansukh) et "abrogeant" (nasikh). La règle générale est alors "Quand deux versets se contredisent, le verset révélé en dernier abroge (supprime) le verset révélé en premier". Ce principe est contenu dans le Coran même:

Sourate 16 ("Les abeilles"), verset 101: "Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent: «Tu n’es qu’un menteur». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas"

Sourate 2 ("La vache"), verset 106 : "Si Nous abrogeons un verset ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sait-tu pas qu’Allah est omnipotent?"

II L'article "Abrogation dans le Coran" (Episode 20)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quel est le sens du mot "abrogation" (dans la doctrine islamique de même nom)?

- Le mot "abroger" (Nasekh) en arabe signifie "copier", par exemple quand on fait une copie d'article, mais "abrogation" a beaucoup d'autres sens comme "ablation", ou "annulation". Dans le Coran "abroger" un verset signifie soit l'éliminer, soit le remplacer par un autre verset, soit remplacer l'autorité légale de son contenu par une autre l'autorité légale.

- Ibn Kathir [1] rapporte ce que dit Ibn-Jarir [2] à ce sujet: "l'abrogation consiste à changer le licite en illicite, et l'illicite en licite"(1).

Combien de versets abrogés comporte le Coran?

Abu-Gaafer Al-Nahas, et beaucoup d'autres savants, ont dit que 71 sourates sur les 114 du Coran contiennent des versets abrogés, c'est à dire environ 62,28% du Coran.

Classification des versets abrogés et abrogeant

Les théologiens de la doctrine de l'abrogation ont défini trois grandes classes de versets abrogés:

a) Ceux dont le texte est abrogé, mais l'autorité légale du contenu est maintenue.

b) Ceux dont l'autorité légale du contenu est abrogée, mais le texte est conservé

c) Ceux dont l'autorité légale du contenu et le texte sont abrogés.

1) Versets dont le texte est abrogé, mais l'autorité légale du contenu est maintenue.

C'est le cas des versets qui ont été retirés du Coran, mais leur autorité légale reste toujours active et valide.

 Le Coran en donne de nombreux exemples dont : la lapidation des adultères, le verset de la femme adultère, l'allaitement des adultes.

- a) Lapidation des adultères et verset de la femme adultère

La lapidation des adultères, et le verset de la femme adultère, figuraient dans le Coran du temps de Mahomet. Abrogés ils ne figurent plus dans la version actuelle du Coran d'Uthman [3], mais leur autorité légale reste valide, et actuellement l'adultère et femme adultère doivent être lapidés selon la loi islamique [4].

- b) Allaitement des adultes[5]

Le verset de "l'adulte au sein" (ou allaitement d'un adulte) figurait initialement dans le Coran. Ainsi quand Aïcha [6] désirait s'entretenir une première fois avec un homme, elle demandait à sa nièce de l'allaiter. Ainsi toute relation (sexuelle) avec elle devenait strictement interdite pour cet homme. Elle pouvait ensuite le rencontrer librement (i.e. sans possibilité de calomnie). 

Abou-Gâfer El-Nahas rapporte : "Sahla, la fille de Sohil, vint voir le prophète et lui dit : j'ai constaté que mon mari (Abe Hozifa) est complètement hors de lui quand il voit Salim (l'un de leurs serviteurs) venir vers moi. Le Prophète, bénit soit-il, lui dit alors qu'elle n'avait qu'à lui donner le sein (voulant dire par là de laisser Salim lui sucer les seins, afin qu'il soit comme un fils pour elle, ainsi toute relation (sexuelle) avec elle lui deviendrait strictement interdite, et son mari ne serait plus irrité en le voyant!!!). Elle lui demanda : mais comment pourrais-je donner le sein à quelqu'un qui est déjà un adulte? Et le Prophète répondit : je sais bien que c'est un adulte. Elle s'en alla et laissa l'homme lui sucer les seins. Puis elle revint voir le Prophète et lui dit : je lui ai donné le sein, et maintenant mon époux n'est plus contrarié quand Salim vient à moi". (2)

2) Versets dont l'autorité légale du contenu est abrogée, mais le texte est conservé

Ce sont les versets qui sont encore présents dans le Coran, mais leur autorité légale est abrogée, ou invalidée. A ce type appartiennent 550 versets.

Parmi eux se trouvent tous les versets mecquois concernant la paix et le pardon. Dans la période de sa vie à la Mecque, le comportement de Mahomet était pacifique. Il en résulte environ 124 versets incitant à la paix, et prêchant le pardon. L'ensemble de ces versets ont été abrogés par deux versets de la sourate 9 "Le Repentir, ou l'Immunité" (At-Tawbah, ou Barâ'a). Ce sont les versets du "sabre" et du "combat".

- Sourate 9 "Le Repentir, ou l'Immunité" (At-Tawbah, ou Barâ'a) verset 5 : "Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles quelque part que vous les trouviez !. …"

- Sourate 9 "Le Repentir, ou l'Immunité" (At-Tawbah, ou Barâ'a) verset 29 : "Combattez ceux qui ne croient pas en Allah ni au Jour dernier, ne déclarent pas illicite ce qui a été interdit par Allah et Son Messager, et ceux qui ne reconnaissent pas la religion de vérité (l'Islam). Parmi les gens du Livre (juifs et chrétiens), combattez-les jusqu'à ce qu'ils paient le tribut de soumission volontaire (la jizya) [7], après s'être humiliés".

Ces deux versets abrogent 124 versets précédents.

3) Versets dont l'autorité légale du contenu et le texte sont abrogés

Ce sont des versets dont le texte, et l'autorité légale, ont totalement disparu du Coran.

Ainsi l'un des compagnons du Prophète voulait réciter un verset du Coran qu'il avait appris par cœur, il ne pouvait plus s'en souvenir, sauf "au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux". Il a alors consulté ses compagnons, mais ils étaient aussi incertains sur ce verset. Ils ont donc décidé d'aller consulter le Prophète qui est resté silencieux pendant une heure, puis a répondu en leur disant "ce verset a été abrogée par Dieu hier". (3)

- Aïcha a dit : "La sourate 33, Les Coalisés (ou les Factions(Al-'Ahzâb), à l'époque du Prophète, était déclamée en environ 200 versets, puis la version du Coran officialisée par Uthman n'a laissé que 73 versets".

- De son côté Omar a dit: "De grandes parties du Coran ont réellement disparu, d'où leur absence actuelle " (4)

Confusions engendrées par la doctrine de l'abrogation

La doctrine de l'abrogation est la source de sérieuses contradictions.

- a) L'existence de l'abrogation dans le Coran est en contradiction avec des versets tels que:

- Le verset 34 de la sourate 6 "Les Troupeaux" (Al-'An'âm) "Nul ne peut changer les paroles d'Allah"

- Le verset 27 de la sourate 18 "La Caverne" (Al-Kahf): "Nul ne peut modifier Ses paroles".

- b) L'abrogation contredit la notion de la "Table bien gardée"[8]

- Sourate 85 "Les Constellations, ou les Astres" (Al-Burûj) versets 21, 22: "Pourtant ceci est un Coran glorifié sur une Table conservée (bien gardée) (auprès de Dieu)".

Est-ce que la doctrine de l'abrogation, qui a conduit au remplacement de certains versets, et à l'annulation, ou à l'invalidité de beaucoup d'autres, est en accord avec la vérité d'un Coran immuable conservé sur la "Table bien gardée" auprès de Dieu ?

De cette façon est-ce que l'annulation, ou le changement, s'est aussi produit dans le Livre sur la "Table bien gardée" auprès de Dieu?

Ou est-ce que la "Table bien gardée" a des versions mises à jour, ou corrigées?

Quand le prophète a "oublié" des versets, ne sont-ils pas censés exister dans le Livre sur la "Table bien gardée", et alors pourquoi n'a-t-il pas envoyé Gabriel à nouveau pour lui rappeler ce qu'il avait oublié ?

- c) L'abrogation contredit ce verset:

- Verset 9 de la sourate 15 Al-Hijr : "C'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et Nous allons le conserver en toute sécurité".

Ainsi selon le Coran, Dieu préserve Sa parole du changement et de l'altération. Donc qu'est-ce d'autre que l'abrogation, si ce n'est changer et altérer le Coran ? Et comment cela a-t-il pu se produire?

- d) La plus sérieuse contradiction engendrée par la doctrine de l'abrogation

Elle est donnée par le verset 82 de la sourate 4 "Les femmes" (An-Nisâ') : "S'il (le Coran) provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes de nombreuses contradictions".

Ne suffit-il pas d'avoir 550 versets du Coran, abrogés, modifiés, ou remplacés, pour prouver la présence de nombreuses contradictions, et répondre ainsi à la condition énoncée par ce verset : "S'il (le Coran) provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes de nombreuses contradictions" ?

Certains prétendent que l'abrogation existe aussi dans la Sainte Bible, car le Christ aurait abrogé l'Ancien Testament

Le terme "abrogation" n'a jamais été mentionné dans la Sainte Bible.

Le Christ a dit très clairement: "Ne croyez pas que je sois venu abolir la Loi, ou les Prophètes. Je ne suis pas venu abolir, mais compléter" Matthieu chapitre 5, verset17

Si un enfant qui a été à l'école primaire, se retrouve ensuite à l'école secondaire, est-ce que ce qu'il a appris à l'école primaire a été effacé ? Bien sûr que non, il a simplement la possibilité de compléter ses connaissances à un niveau supérieur.

Dans l'Ancien Testament, il y avait certaines lois et symboles, relatifs entre autres aux sacrifices, qui ont été accomplis par le Christ et Son sacrifice, de sorte qu'ils sont devenus caducs par la venue du Christ. Le Christ est venu accomplir toute chose. Il a porté la Loi à sa perfection.

REFERENCES du Père Zakaria Boutros

(1) "Exégèse" d'Ibn Kathir (Tafsir) partie 1, page 104

(2) "L'abrogeant et l'abrogé" par Abu-Gaafer Al-Nahas page 124

(3) "Les versets abrogés du Coran", par Jamal Al-Din Ibn Al-Jozy, page 589

(4) "La perfection dans la science du Coran", par Jalal Al-Din Al-Syouty, partie 2, page 26 

NOTES COMPLEMENTAIRES (ne figurant pas dans l'article du Père Zakaria)

[1] `Imâd ad-Dîn abû al-Fidâ' 'Ismâ`îl ben `Umar ben Kathîr ouIbn Kathîrest unjuristearabemusulman. Il est né en1301 àBosraau sud de laSyrie, et est mort en février1373 à Damas. Il est l'auteur d'un commentaire duCoran, réputé et l'un des plus connus. Il a en outre mis lesversets du Coran en relation avec leshadiths. 

[2] Musulman sunnite Tabarî, ou Muhammad ben Jarîr ben Yazîd al-Imâm abû Ja`far at-Tabarî, est né en 839 au Tabaristan (Iran) d'où son surnom de at-Tabarî. Il est un des plus célèbres historiens et exégètes persans. Il a écrit des livres touchant à presque tous les domaines de la vie musulmane : histoire, commentaire (tafsir) du Coran, recueil de hadiths, commentaires (fiqh) de jurisprudence. Son livre "Histoire des prophèteset des rois" relate l'histoire du monde depuis la création jusqu'à la naissance de Mahomet, puis l'histoire du monde musulman pendant les trois premiers siècles de l'hégire. Depuis ce livre est une référence incontournable pour les érudits musulmans et les islamologues.

[3]Uthman, ou Othman, est le troisième calife de l'islam, successeur d'Abû Bakr et d'Omar. A son époque coexistaient quatre versions différentes du Coran. Il décida d'officialiser un seul exemplaire, et fit préparer plusieurs copies envoyées en différentes régions musulmanes.

[4] Au sujet de la lapidation Omar dit: "En vérité, Dieu a envoyé Muhammad avec la vérité, et a fait descendre sur lui le Livre. En conséquence, le verset de la lapidation faisait partie de ce que Dieu Très-Haut a fait descendre. L'apôtre de Dieu a lapidé, et nous avons lapidé après lui. Dans le Livre de Dieu, la lapidation est la conséquence de l'adultère". Mishkat, Kitab al Hudud, p. 301.

Et Hamidullah rapporte que Omar a dit : "Si je n'avais pas craint l'accusation d'ajouter quelque chose au Coran, j'aurais réécrit le verset (perdu) sur la lapidation des adultères".

[5] Sur le sujet de "l'allaitement des adultes" il faut citer l'article 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] :

«Botros a passé trois ans à porter à la connaissance du grand public un authentique hadith indiquant que les femmes devraient d'abord "allaiter" les hommes inconnus qu'elles devaient rencontrer. L'un des savants les plus reconnus dans la science du hadith, Abd al-Muhdi, a ainsi dû faire face en direct à cette question sur le "talk-show" du populaire animateur Hala Sirhan. La logique d'un tel hadith est qu'après "avoir donné le sein à un homme, il devienne un «fils» pour la femme et par conséquent toute intention sexuelle soit pour lui strictement interdite". 


Pour aggraver les choses, Ezzat Attia, chef du département Hadith al-Azhar - institution qui a la plus grande autorité pour l'islam sunnite - est allé jusqu'à émettre une fatwa légitimant "Al Rida '-Kibir" (terme de la charia pour "l'allaitement de l'adulte"). Ceci a provoqué dans le monde islamique une indignation telle qu'il a du par la suite se rétracter».

Sur ce dernier point voir l'article "Al-Azhar Lecturer Suspended after Issuing Controversial Fatwa Recommending Breastfeeding of Men by Women in the Workplace" via le lien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[6] Aïcha (614-678), fille d'Abou Bakr (le premier calife, et selon la tradition sunnite le premier homme à embrasser l'islam après la première femme de Mahomet, Khadija), était la troisième épouse de Mahomet. La tradition sunnite dit qu'elle était la préférée, et la considère comme la "Mère des croyants". Les recueils de hadiths de Muslim et de Boukhari mentionnent qu'Aïcha s'est mariée à l'âge de 6 ou 7 ans et que Mahomet a eu des relations sexuelles avec elle à l'âge de 9 ans. Elle est à l'origine de plus de 2200 hadiths.


Dans l'un d'eux Ibn Majah rapporte que Aïcha a dit: "Le verset de la lapidation et de l'allaitement des adultes est descendu ... et sa feuille était sous mon lit : quand donc l'Apôtre de Dieu est mort, et nous étions occupés par cette mort, une chèvre est entrée et a mangé la feuille".


[7] Ljizya était l'impôt que devait payer les dhimmis (juifs et chrétiens). Pour savoir ce que représentent dans ce verset "soumission" et "humiliation" cf. le pacte d'Omar II (717-720) sur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et le rituel humiliant pour les juifs et chrétiens, établi par le calife Al Mustansir (1226-1242) lors de la perception de la jizya. Le percepteur devait les gifler en recevant la somme due. 


[8] Le Coran est considérécomme la partie la plus juste deUm al Kitabla Mère (ou matrice) du Livre (préservé dans les cieux sur la "Table bien gardée"), choisie par Dieu pour la transmettre à l'humanité, avec le dernier prophète, élu de Dieu comme messager (rasoul). Les parties précédentes (Thoraet Evangile) sont regardées comme falsifiées (tahrîf) par les juifs et les chrétiens qui, en particulier, auraient "censuré" l'annonce claire de Mahomet.Le Coran, parole de Dieu dans sa matérialité, donc intangible et invariable, est ainsi considéré "incréé" par les musulmans.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 22 Aoû - 20:20

Boutros Zakaria, l’invincible ( les deux parties)

Peu d’hommes -en ce début de 21e siècle- ont suscité la convergence autour d’eux comme ce fut le cas autour de Boutros ZAKARIA.
Ce prêtre copte-orthodoxe qui dédia sa vie à l’étude de Coran, des Hadiths, de la Sira(Biographie de Mahomet), de la Charia bref de ce package que nous appelons ISLAM.


La pseudo opposition entre Occident et Islam se volatilisa dans son cas : il est combattu avec autant d’acharnement par l’Islam (ce qui est compréhensible…) qu’ignoré par l’Occident ce qui l’est moins… ne serait ce que pour comprendre les conséquences sur ses propres territoires des musulmans qui s’y installent dont certains avec le but à peine affiché de soumettre ce même Occident à la botte de l’Islam.

On chercherait en vain un portrait de lui dans la presse Occidentale : peine perdue, cette presse, avant tout christianophobe et surtout en position de dhimmi n’a pas le courage (ou les c…) pour aborder sur la place publique la seule question valable en Islam, à savoir le statut cognitif du Coran : parole de Dieu ou parole humaine ?

B. Zakaria s’est consacré à l’étude de l’Islam depuis les années quarante : quand son frère fut assassiné par les criminels de la confrérie « les Frères musulmans » fondée par le grand père de Tarik Ramadan, il en conçut du chagrin aussi bien pour la victime que pour son bourreau, il décida d’aller au fond du sujet pour voir si la violence en Islam est conjoncturelle ou si elle trouve un fondement intrinsèque dans l’Islam.

Cette question, Boutros Zakaria(BZ) la traita dans un ensemble d’émissions sur un site Web dédié à cette question : islameyat.com : à travers différentes rubriques aux titres significatifs : Hiwar El Haqq (dialogue de vérité), Soual djarii (question intrépide..), Fil sameem (au fond du sujet)…

Face à la magistrale démonstration que l’Islam est un assemblage de textes pris de diverses sources (Evangiles apocryphes, Torah amputée, Midrash, Talmud, religion de Zarathoustra, Mandéenne, Manichéenne, poésie arabe préislamique), et que par conséquent il n’est pas la parole de Dieu …
L’islam est ses représentants ont choisi différentes tactiques pour esquiver, minorer ou « faire » face :
1 – Ceux qui choisirent la politique de l’autruche, faisant comme s’il n’existait pas… B. Zakaria ayant lancé un appel aux plus hautes autorités de l’islam pour une confrontation,Disputatio …
2 – Ceux qu’on appellera « sauve qui peut », leur tactique est la suivante : chaque fois que B. Zakaria mentionne une source Islamique (il se réfère exclusivement aux sources Islamiques en disant « hathihi koutouboukom », « ceci sont vos livres » …), en signalant face caméra le volume, le paragraphe et la page, ils s’empressent d’interdire le livre en question de la vente et de l’exclure des bibliothèques publiques !
3 – Ceux qui, ne pouvant trouver la moindre erreur dans son « démontage » de l’Islam, le couvrent d’insultes gratuites : « "CENSURÉ" », « punit par Allah » et « devenu incontinent » …et autres formules de politesses …
4 – Ceux qui comme Ben Laden et El Qaeda ont promis 60 M de dollars (en 2006 déjà) à qui le tuerait !


Du coté de l’Occident, un silence de lâches : pas le moindre portrait dans la presse (même la soi-disant presse catholique comme La croix…), ni un article sur l’étendue des conversions chez les musulmans suite à ses révélations…

Seuls, aux USA, qui ne partagent pas (totalement) la christianophobie de l’Europe, lui fut attribué le prix « Daniel of the Year » pour avoir œuvré à la paix dans le monde.

De fait, de grands terroristes Egyptiens ayant du sang sur les mains, qui ont enlevé des jeunes filles coptes pour les convertir, qui ont brulé des églises, qui ont saccagé les commerces des Coptes …etc. ont répudié la religion de Mahomet, déniqabisé leurs épouses et ont opté pour le message du Christ après avoir su que le Coran est œuvre de Mahomet-Mohamed et de ses comparses.

Dans la seconde partie qui suivra, nous nous pencherons sur les grandes lignes déconstructrices de l’islam.

Robba Amaouche


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Boutros Zakaria, l’invincible (II)

Nous disions dans l’article précédent sur Boutros ZAKARIA, qu’il est « The most wanted man in the world » l’homme le plus recherché au monde depuis la mort de Ben Laden, lequel a promis, à l’époque, 25 M de $ à qui le tuerai ! C’est dire que, ne trouvant rien à dire quant au contenu, Ben Laden et ses mercenaires recourent à l’élimination physique, méthode déjà appliquée par Mahomet pour se débarrasser de ses contradicteurs.
Voyons les grandes lignes de la déconstruction du Coran et des mythes répandus parmi la masse musulmane à travers temps et espace :


Abraham et son fils Ismaël n’ont jamais mis les pieds en Arabie, par conséquent ils n’ont pas construit La Kaaba (il y avait des dizaines de Kaaba), il n’ya aucun lien de parenté entre Ismaël et les Arabes, Ismaël est juif par son père (au départ, Abraham originaire de Ur est Chaldéen …) et Égyptien par sa mère Hajer, les Arabes ne sont pas les cousins des juifs, ils sont sémites comme nombre de peuples de la région.

Mahomet est né 4 ans après la mort de son supposé père, Abdallah, de père inconnu : pour cacher ce qui est considéré comme ignominie, les « savants » en casuistique ont inventé le mythe de l’enfant endormi dans le ventre de sa mère 4 ans ! et soit dit en passant permis que des milliers de mahométanes cocufient leurs maris absents jusqu’à 4 ans !

L’enfant sacrifié par Abraham est Isaac, non Ismaël comme le prétend le Coran, les musulmans, à ce jour, égorgent sauvagement des moutons en souvenir d’un acte juif que Mahomet s’appropria …

Mahomet accuse, sans preuves, juifs et chrétiens d’avoir falsifié leurs écritures saintes, il n’a jamais trouvé le moindre manuscrit qui contiendrait les écritures saintes originales des uns et des autres, non encore falsifiées.

Mahomet se livra à un pillage sans vergogne des évangiles apocryphes et commis des erreurs monumentales : à aucun moment le Christ n’a soufflé dans de l’argile qui se transforme ainsi en oiseau ! comme le rapporte le Coran.

Il mélange allégrement entre Marie, la sœur de Moise et de Aaron et Marie la mère de Jésus, plus de dix siècles séparent l’une de l’autre !

Mahomet proclame que le Coran est en langue arabe pure : en vérité, il contient des termes araméens, éthiopiens, perses, hébreux …

Mahomet proclame que le Coran ne contient pas la moindre erreur (puisque parole de Allah …) Boutros Zakaria a trouvé beaucoup d’erreurs lexicales, grammaticales, de conjugaison …

Mahomet proclame que les humains ne peuvent rédiger une seule sourate comme le Coran,l e poète préislamique Oumrou El Kays est l’auteur du verset : « Iqtarabati asaa wa inchaka el qamarou » qui veut dire : l’heure approche, et la lune s’est fendue … bref en matière de belle écriture, des poètes écrivent autant sinon mieux que l’auteur du Coran (le prêtre nazaréen, oncle de Khadîdja, Waraqa ibn Nawfel).

Quant aux faits scientifiques, le mouvement de la terre, du soleil, l’embryologie, c’est tout simplement à mourir de rire …

Voici quelques contradictions, falsifications et autres affirmations fausses qui déboulonnent l’idée d’une parole de Dieu transmise par l’entremise de l’ange Gabriel à Mahomet et qui est donc sans erreur (en arabe « maasouma mina El Khatai »).

Sans parler que cette pseudo parole divine pose problème en ce que Dieu himself aurait assisté, passif au premier acte islamophobe par le calife Othman qui brula la dite parole divine sans que Dieu ait bougé le doigt pour ce blasphème !

La vicieuse Aicha nous a appris également qu’une chèvre mangea plusieurs sourates, la aussi sans réaction de Allah …

Bref, cet article n’est pas une révélation pour juifs, chrétiens et autres pour qui la notion de parole de Dieu est étrangère, mais il a tout son sens pour des musulmans qui répètent à l’envie que cet ouvrage issu de différentes sources existantes dans l’Arabie de l’époque sont parole de Dieu.

On comprend que l’islam tombe dans son propre jeu, et que des centaines de milliers le quittent chaque jour, et ce n’est qu’un début : quand l’alphabétisation de masse aura gagné les musulmans des 56 pays, la fin de l’islam approchera à grands pas …

C’est tout le bien que l’on peut souhaiter à des peuples qui croupissent dans la cage mentale Islamique depuis 15 siècles.

Robba Amaouche
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deux faces de l'Islam (père Zakaria Boutros)

Message  Arlitto le Lun 22 Aoû - 20:24

Boutros Zakaria, l’invincible (I)

ou la mise à nu de l’islam en quelques leçons




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Peu d’hommes -en ce début de 21e siècle- ont suscité la convergence autour d’eux comme ce fut le cas autour de Boutros ZAKARIA.

Ce prêtre copte-orthodoxe qui dédia sa vie à l’étude de Coran, des Hadiths, de la Sira (Biographie de Mahomet), de la Charia bref de ce package que nous appelons ISLAM.

La pseudo opposition entre Occident et Islam se volatilisa dans son cas : il est combattu avec autant d’acharnement par l’Islam (ce qui est compréhensible...) qu’ignoré par l’Occident ce qui l’est moins... ne serait ce que pour comprendre les conséquences sur ses propres territoires des musulmans qui s’y installent dont certains avec le but à peine affiché de soumettre ce même Occident à la botte de l’Islam.

On chercherait en vain un portrait de lui dans la presse Occidentale : peine perdue, cette presse, avant tout christianophobe et surtout en position de dhimmi n’a pas le courage (ou les c…) pour aborder sur la place publique la seule question valable en Islam, à savoir le statut cognitif du Coran : parole de Dieu ou parole humaine ?

B. Zakaria s’est consacré à l’étude de l’Islam depuis les années quarante : quand son frère fut assassiné par les criminels de la confrérie « les Frères musulmans » fondée par le grand père de Tarik Ramadan, il en conçut du chagrin aussi bien pour la victime que pour son bourreau, il décida d’aller au fond du sujet pour voir si la violence en Islam est conjoncturelle ou si elle trouve un fondement intrinsèque dans l’Islam.
Cette question, Boutros Zakaria(BZ) la traita dans un ensemble d’émissions sur un site Web dédié à cette question : islameyat.com : à travers différentes rubriques aux titres significatifs : Hiwar El Haqq (dialogue de vérité), Soual djarii (question intrépide..), Fil sameem (au fond du sujet)…

Face à la magistrale démonstration que l’Islam est un assemblage de textes pris de diverses sources (Evangiles apocryphes, Torah amputée, Midrash, Talmud, religion de Zarathoustra, Mandéenne, Manichéenne, poésie arabe préislamique), et que par conséquent il n’est pas la parole de Dieu …

L’islam est ses représentants ont choisi différentes tactiques pour esquiver, minorer ou « faire » face :

1 - Ceux qui choisirent la politique de l’autruche, faisant comme s’il n’existait pas… B. Zakaria ayant lancé un appel aux plus hautes autorités de l’islam pour une confrontation, Disputatio
2 - Ceux qu’on appellera « sauve qui peut », leur tactique est la suivante : chaque fois que B. Zakaria mentionne une source Islamique (il se réfère exclusivement aux sources Islamiques en disant « hathihi koutouboukom », « ceci sont vos livres » …), en signalant face caméra le volume, le paragraphe et la page, ils s’empressent d’interdire le livre en question de la vente et de l’exclure des bibliothèques publiques !
3 - Ceux qui, ne pouvant trouver la moindre erreur dans son « démontage » de l’Islam, le couvrent d’insultes gratuites : « "CENSURÉ" », « punit par Allah » et « devenu incontinent » …et autres formules de politesses …
4 - Ceux qui comme Ben Laden et El Qaeda ont promis 60 M de dollars (en 2006 déjà) à qui le tuerait !
Du coté de l’Occident, un silence de lâches : pas le moindre portrait dans la presse (même la soi-disant presse catholique comme La croix...), ni un article sur l’étendue des conversions chez les musulmans suite à ses révélations…

Seuls, aux USA, qui ne partagent pas (totalement) la christianophobie de l’Europe, lui fut attribué le prix « Daniel of the Year » pour avoir œuvré à la paix dans le monde.
De fait, de grands terroristes Egyptiens ayant du sang sur les mains, qui ont enlevé des jeunes filles coptes pour les convertir, qui ont brulé des églises, qui ont saccagé les commerces des Coptes …etc. ont répudié la religion de Mahomet, déniqabisé leurs épouses et ont opté pour le message du Christ après avoir su que le Coran est œuvre de Mahomet-Mohamed et de ses comparses.
Dans la seconde partie qui suivra, nous nous pencherons sur les grandes lignes déconstructrices de l’islam.
L’article aura une suite ...
Robba Amaouche
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum