islam-bible-prophecy

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:04

Rappel du premier message :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


UNE VIDÉO IRANIENNE MET EN SCÈNE L'INVASION MUSULMANE DE JÉRUSALEM

Une nouvelle vidéo iranienne met en scène l’invasion musulmane de Jérusalem




L'Algemeiner, un site d’actualité juif, révèle la diffusion d’une nouvelle vidéo iranienne qui met en scène la ville de Jérusalem conquise par une alliance militaire des forces de la Garde révolutionnaire, du Hezbollah et du Hamas. Il rapporte que la vidéo a été mise en ligne deux semaines après la signature de l'accord sur le nucléaire iranien selon l’organisme de recherche sur le terrorisme au Moyen-Orient (l’Investigative Project). 

Dans la vidéo, l'alliance militaire pan-islamique jette son dévolu sur le Mont du Temple à Jérusalem. (Source de l'image: YouTube) La vidéo montre des combattants qui se préparent pour la bataille avec tous leurs équipements, bandeaux, chaussures et armes, avant de descendre sur Jérusalem. 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a souligné avec insistance les deux raisons qui montrent clairement que l’accord avec l’Iran est dangereux pour Israël : l’Iran désire voir Israël éradiqué de la carte et soutient des groupes terroristes internationaux comme le Hezbollah. 

Un combattant avec une cagoule typique portée par les terroristes et les bourreaux musulmans . (Source de l'image: YouTube) 

L’Algemeiner passe en revue les combattants représentés dans la vidéo qui, selon l’Investigative Project, a été réalisée par l’Islamic Revolution Design House : « l’un des soldats porte l’insigne des IRGC [Gardiens de la Révolution] sur son bras gauche, un autre soldat porte l’emblème de l’organisation irakienne chiite Badr soutenue par l’Iran. Un troisième combattant porte un bandeau avec les insignes du Hezbollah libanais, et un quatrième soldat porte la cagoule caractéristique du Hamas avec le bandeau vert des brigades du Qassam ». 

La vidéo montre les soldats qui s’approchent de Jérusalem avec en toile de fond le dôme de la mosquée Al Asqa sur le Mont du Temple. Il s’agit du site le plus saint du judaïsme et le troisième site le plus saint de l'islam. 

Plus loin dans la vidéo, nous voyons des dizaines de combattants positionnés sur une colline en face de la ville sainte. nous voyons ici clairement la marque de la bête/le nom d’Allah sur le front du combattant. 

Apocalypse 13.16 : Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front... ...C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule [ψηφίζω – “considère”] le nombre [ἀριθμός – “la multitude” de peuple] de la bête. Car c’est un nombre [ἀριθμός – “une multitude” de peuple] d’un homme [le “prophète” Mohammed], et son nombre [ἀριθμός – “sa multitude” de peuple] est six cent soixante-six [χξς – “au nom d'Allah” en arabe] » Apocalypse 13.18 

« C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence considère la multitude de peuple de la bête. Car c’est une multitude de peuple d’un homme, Mohammed, et sa multitude de peuple vient au nom d'Allah » 

A la fin de la vidéo, apparait le message suivant en perse : « Israël doit être effacé – littéralement effacé des annales de l'histoire - et il est certain que nos jeunes verront arriver ce jour » note l'Algemeiner. 

L'invasion implique des centaines de soldats soutenus par l'Iran. (Source de l'image: YouTube) 

Ce n’est pas seulement l’Islamic Revolution Design House qui désire voir Israël effacé de la carte. Le chef suprême de l'Iran proclame haut et fort la même chose. 

L'ayatollah Ali Khamenei a affirmé mardi son soutien à ceux qui combattent Israël. Dans un discours suite à l'accord nucléaire, Khamenei a fait l'éloge des manifestants iraniens qui en juillet scandaient « mort à Israël » et « mort aux États-Unis » lors des manifestations marquant la commémoration de la Journée pro-palestinienne Al Qods. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:09

L'ANTICHRIST DOIT VENIR DE LA REGION SYRIE-IRAK 

Ecrit par Joel Richardson, 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Durant les 10 dernières années, j'ai cherché à réveiller l'Eglise sur le fait que les prophètes hebreux designent un Antéchrist qui sortira d'une région incluant la Turquie, la Syrie et l'Irak. Nombreux exégètes chrétiens ont reconnu la preuve biblique sur ce point de vue. Beaucoup même prévoyait que dans les derniers jours, un califat serait établi dans la région de la Turquie, la Syrie et l'Irak. 

Le premier était Hippolyte de Rome (170-235). Hippolyte était un théologien important du début du IIIe siècle. En parlant de l'Antéchrist, il a dit ceci: "Isaïe parle en ces termes: [...] Mais, quand le Seigneur aura accompli toute son oeuvre Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Je punirai le roi d'Assyrie pour le fruit de son coeur orgueilleux, Et pour l'arrogance de ses regards hautains." Isaie 10:12 

Le deuxième théologien qui prévoyait l'Antéchrist comme émergeant de la région maintenant contrôlée par ISIS était Victorin de Pettau (240-304). Victorin était un évêque chrétien précoce et auteur de nombreux commentaires sur ​​le livre de l'Apocalypse. Dans ce commentaire, antique, Victorin identifié l'Antichrist comme «l'Assyrien» mentionné dans Michée 5:5 qui porterait atteinte à la terre d'Israël, l'impie qui doit être détruit par Jésus à son retour. 

Le témoin suivant est Lucius Caecilius Firmianus Lactance (240-320). Lactance était encore un autre écrivain de l'Église primitive à partir du troisième siècle, qui a beaucoup écrit sur ​​la fin des temps. Étonnamment, Lactance a expressément déclaré que l'Antéchrist viendrait de la province romaine de Syrie: "Un roi doit découler de la Syrie, né d'un mauvais esprit [...] il sera un prophète de mensonge [...] et le pouvoir lui sera donné afin qu'il fasse des signes et des prodiges. Puis il tentera de détruire le temple de Dieu et persécuter les justes." 

Nombreux sont surpris de découvrir que Clarence Larkin (1850-1924), prévoyait également ces choses. Larkin était un pasteur baptiste américain, enseignant de la Bible et auteur dont les œuvres continuent de vendre à ce jour. Dans son livre "Providentiel Vérité", Larkin a écrit: «Il est clair que l'Antichrist doit venir de Syrie... Nous sommes donc à comprendre par le «Roi du Nord» le roi de Syrie, qui comprenait également l'Assyrie." 

G.H. Lang (1874-1958), commentateur bibliste britannique a écrit dans son livre "Les histoires et les prophéties de Daniel": "L'Antéchrist sera le roi d'Assyrie - qui était sous domination de Séleucus, partie orientale de l'empire d'Alexandre. Ainsi, lorsque l'Antichrist apparaitra, il ne viendra ni de Rome, ni d'Occident. Si cela avait été compris, beaucoup de spéculations vaines et trompeuses auraient pu être évitées, comme celle du pape, Napoléon, ... Et quand il viendra, ses efforts militaires seront dépensés principalement sur ​​l'Egypte, L'Est, et la Palestine." 

Arthur W. Rose (1886-1952), un évangéliste et bibliste également bien connu pour son travail en anglais "The Antichrist", de même identifia l'Antichrist comme venant de la région du Moyen-Orient de l'ancien empire assyrien: "Nous avons vu que les Ecritures nous aident à déterminer la region d'où la "petite corne" arrivera. Maintenant, la première chose que son titre indique, c'est qu'il est un roi, le roi d'Assyrie... " 

Aujourd'hui, La plupart des chrétiens assyriens chaldéens qui avaient continué à vivre dans la région de l'Assyrie anciens ont maintenant été contraints de fuir l'assaut d'ISIS. Tous ces hommes tournés vers les paroles des prophètes hébreux aboutissent à des conclusions similaires. Ils prévoyaient de façon tout à fait remarquable ce qui arrive maintenant devant nous tous. Les musulmans radicaux continuent à assassiner, enlever, violer, décapiter, crucifier et abattre leur chemin à travers le Moyen-Orient. Il est temps pour l'Église de se réveiller et étudier les Écritures pour discerner si tous ces événements revelent des signes avant-coureur de l'Antichrist et du retour prochain retour de Jésus. 

Lire la suite sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... ntichrist/[/ltr]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:10

GOG LE PRINCE DE MAGOG VIENDRA T'IL D'ASSYRIE ? 

Ecrit par Fabrice Statuto, Février 2016. 
Extrait du livre "L'Antichrist, vers un Djihad Mondial".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Introduction 

Le nom « Gog » apparait dans une prophétie d’Ézéchiel au chapitre 38-39 et décrit une coalition de nations qui attaqueront Israël à la fin des temps. La signification du nom Gog reste mystérieuse. L'origine du nom Magog est tout aussi obscure, mais pourrait provenir de l'assyrien mat-Gugu, « Terre de Gygès », à savoir, « Terre de Lydie », une région située en Asie Mineure (actuelle Turquie). (3) L’archéologie (4) semblerait confirmer la situation de Magog dans les montagnes du Caucase turc. Le voyageur russe Jacob Reineggs qui a visité le Caucase cinq fois au dix-huitième siècle, a laissé de nombreux rapports de groupes de personnes et de lieux géographiques. Il a découvert dans le Caucase central un peuple appelé Thiulet qui vivait au milieu des montagnes appelées Ghef ou Ghogh. La plus haute de ces montagnes, au nord du pays, était connue sous le nom de « Ghogh », « Moghef » ou « Mugogh ». C’est encore le cas aujourd’hui. Les hautes plaines étaient appelées « Maghal-Mindori » et un village de ces plaines s’appelait « Zaghra-Mugha ou Zahra Mughal ». Ces noms sont des dérivés de Gog et Magog qui restent intacts après des centaines d’années de migrations tribales et de guerres territoriales. 

Le nom « Magog » fait son apparition dans la Genèse. Japhet était le fils de Noé, qui est sorti de l’arche (Genèse 9:18) et Magog était le fils de Japhet (Genèse 10:2). Genèse 9:18 « Les fils de Noé, qui sortirent de l’arche, étaient Sem, Cham et Japhet, Cham fut le père de Canaan. », Genèse 10:2 « Les fils de Japhet furent Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Méschec et Tiras. » 

L’arche de Noé s’est arrêtée sur le Mont Ararat (Genèse 8:4). Une zone située dans les monts du Caucase entre l’Iran, la Turquie et l’Arménie. Genèse 8:4 « Le septième mois, le dix-septième jour du mois, l’arche s’arrêta sur les montagnes d’Ararat. » Une fois l’arche arrêtée sur le Mont Ararat, une seule génération séparait Magog de Noé. Nous pouvons en déduire que la région de Magog pourrait être très proche du Mont Ararat et du Caucase.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source - Zondervan Atlas of the Bible (9) 

Qui sont les alliés de Gog ? 

Ézéchiel 38:15 (Bible du Semeur) « Tu partiras de ton pays, des extrémités du septentrion, toi (Gog) et de nombreux peuples avec toi, tous montés sur des chevaux, une grande multitude, une armée puissante. » 

Certaines nations citées dans Ézéchiel 38-39 sont facilement identifiables : Puth, l’ouest de L’Égypte, correspond à la Lybie, Kush correspond au Soudan et la grande Perse inclut de nombreux pays musulmans tels que l’Iran, l’Afghanistan, le Pakistan, et le Tadjikistan. En revanche il est plus difficile de situer géographiquement Méshech, Tubal, Gomer et Togarma. 

Méschec et Tubal 

Ézéchiel 38:2 (Bible du Semeur) « le prince suprême (Hébreu « Rosh ») (*) de Méchek et de Toubal » 

(*) « Rosh » n'est pas le nom d'une province ou d'une nation mais signifie en hébreu: Suprême, tête, chef, début. Exemple la fête de « Rosh Hashana ». 

De nombreux livres d’histoire montrent que Méschec et Tubal étaient des royaumes du 7ème siècle, situés en Anatolie centrale, région actuellement Turque. (7) 

Gomer et Togarma 

Ézéchiel 38:6 (Bible du Semeur) « Gomer et toutes ses troupes, La maison de Togarma, A l'extrémité du septentrion, Et toutes ses troupes, Peuples nombreux qui sont avec toi. » 

Gomer représente les Cimmériens, un peuple d’Asie centrale situé au nord-ouest de la mer noire. (8) Plusieurs auteurs inspirés des recherches de Flavius Josèphe, situent Beth-Togarma dans la partie occidentale du Caucase. (8) 

Gomer et Togarma pourraient donc inclure les nations suivantes: La Géorgie, l’Arménie, la Tchétchénie, l’Azerbaïdjan. De nos jours, la Géorgie et l’Arménie sont des pays à majorité chrétienne, ne présentant aucun signe de rébellion contre Israël. Il y a donc peu de chance qu'ils fassent partie de la coalition finale qui attaquera Israël dans la guerre de Gog. 

L’expression « (…) et toutes ses troupes » pourrait se référer à l’Ouzbékistan, le Kazakhstan et le Turkménistan, trois autres nations musulmanes. 

Le psaume prophétique 83 nous révèle également la présence d’autres peuples qui se joindront à cette grande coalition : Les édomites (jordano-palestiniens), les philistins (Gaza), Tyr (le sud du Liban), les ammonites et moabites (sud de la Syrie). 

Psaume 83 « O dieu ne reste pas dans le silence ! Ne te tais pas, et ne te repose pas ô Dieu ! Car voici, tes ennemis s’agitent, ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël. Ils se concertent tous d’un même cœur, ils font une alliance contre toi ; les tentes d’Edom et les ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, les philistins avec les habitants de Tyr ; l’Assyrie aussi se joint à eux, elle prête son bras aux enfants de Lot. (…)Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Éternel tu es le Très-Haut sur toute la terre. » 

Ezéchiel 38:2-7 (Bible du Semeur) « Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Voici, j'en veux à toi, Gog, Prince suprême de Méschec et de Tubal (Régions d’Anatolie en Turquie) ! Je t'entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires ; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, Chevaux et cavaliers, Tous vêtus magnifiquement, Troupe nombreuse portant le grand et le petit bouclier, Tous maniant l'épée ;Et avec eux ceux de Perse (Iran, Afghanistan, Pakistan), Kus (Soudan) et de Puth (Lybie), Tous portant le bouclier et le casque ; Gomer et toutes ses troupes, La maison de Togarma (Tchétchénie, Azerbaïdjan) , A l'extrémité du septentrion, Et toutes ses troupes, Peuples nombreux qui sont avec toi.» 

Une multitude d’hommes, de femmes et d’enfants djihadistes se joindront tous au combat pour attaquer et envahir Jérusalem, de quoi réunir une gigantesque armée ! 

La Géopolitique actuelle vient confirmer cette théorie. 

Dans une vidéo du 27 Avril 2014 sur Al Jazeera, un imam de la mosquée Al-Aqsa, au sommet du Mont du Temple de Jérusalem, a publiquement exhorté les armées du monde arabe à envahir Israël afin d’accomplir le grand désir des Musulmans de détruire « l’entité sioniste » tant détestée. 

Selon un article de juin 2014 de Philippe Legarrec, journaliste d’Europe Israël : 

« Le dessein de l’Islam et du monde Arabe n’est pas de faire la paix avec Israël, pas plus que ce n’est l’objectif de Mahmoud Abbas, du Fatah ou du Hamas. Leur seul but est de détruire « l’entité sioniste », l’Etat d’Israël. 

Cette vidéo, comme beaucoup d’autres, le prouve largement. Mais seules les diplomaties occidentales feignent de croire que les palestiniens veulent la paix et la création d’un Etat indépendant aux côtés d’Israël. 

Dans un sermon télévisé de Milan, en Italie, qui a été diffusée par Al-Jazira, l’Imam Raed Al-Daan a dit que les musulmans du monde entier commencent à se rendre compte que « l’État Juif va disparaître et que le soleil du matin se lèvera sur la Palestine ». 

Al-Daan a poursuivi en déclarant que lui-même et les autres religieux islamiques qui servent sur le Mont du Temple dans le cadre du Trust Islamique (Waqf) nommé par l’Autorité Palestinienne « attendent les légions des conquérants ». Nous attendons les armées de Tunisie, de la Jordanie, de l’Égypte, de l’Irak, du Maghreb (Maroc et Algérie), et d’Arabie Saoudite. »
 

Tous les pays mentionnés sont musulmans, de surcroît des pays animés par l’esprit de l’Islam, un esprit antisémite, un même esprit qui les unirait et les pousserait à attaquer Israël. Dans la fin des temps, tout musulman doit obéir aux prophéties établies dans le livre de Bukhari, livre reconnu comme une haute autorité dans le monde islamique. Vol 56, Chap.94, Tome 2, Pag. 322. « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! Voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » 

Voici une liste d'encyclopédies bibliques qui considèrent Magog, Méshec et Tubal en Asie mineure, en Turquie. 

- L’Encyclopédie catholique déclare: « Il semble plus probable que Magog doit être associé avec la Lydie. D'autre part, puisque Méshec et Tubal étaient des nations appartenant à l'Asie Mineure, il semblerait par déduction, d'après le texte d'Ézéchiel que Magog doit être dans cette partie du monde. Enfin, d'autres commentateurs, dont Flavius Josèphe, identifient Magog avec Scythie ; dans l'antiquité ce nom a été utilisé pour désigner toute la population du Nord. » 
- L’atlas “Oxford Bible” indique que Méschec et Tubal sont des régions d'Asie Mineure (Turquie). 
- Le Dictionnaire illustré Zondervan déclare, “Il ne fait aucun doute que Magog est en Asie Mineure et peut se référer à la Lydie.” 
- La Bible "IVP Background" affirme que Magog, Méschec, Tubal, et Togarma sont des « sections ou des peuples d'Asie Mineure. » 
- Le dictionnaire biblique "The New Unger", sous l'entrée « Magog », déclare, « Il est clair que Lydie correspond à la région de Magog. » 
- La Bible illustrée Zondervan place Magog en Anatolie, ou la Turquie moderne. 
- Hippolyte de Rome, l'un des plus importants théologiens chrétiens du troisième siècle, dans sa Chronique, associe Magog aux Galates en Asie Mineure, la Turquie moderne. 
- Pline l'Ancien commandant militaire romain du premier siècle, auteur, naturaliste et philosophe place Magog à la frontière de la Syrie et de la Turquie moderne. 
- L’auteur Joël C. Rosenberg positionne également à la fois Méshec et Tubal dans la Turquie moderne. 

Voici ce que nous pouvons conclure : 

- Pour la fin des temps, les alliés de Gog sont des pays essentiellement musulmans. 
- Gog vient d'une région s'appelant Magog. Magog est au Nord d’Israël. 
- L'histoire et l'archéologie semblent localiser Magog dans l'actuel Caucase turc, une région de l'Assyrie. 
- Le récit du naufrage de l'arche de Noé, indiquerait que Magog se trouve dans une région non loin du Caucase. 
- Gog est le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal. Ces deux dernières régions sont situées en Anatolie centrale, au cœur de l'actuelle Turquie. Nous pouvons en déduire que Gog règnera sur une province turque. La question naturelle qui en découle est la suivante, Gog sera t’il le dernier président de la Turquie ? 

PREMIERE SYNTHESE 

- Les prophètes Esaïe et Michée prophétisent l'invasion d'Israël par un chef politique et militaire surnommé l'Assyrien. 

- La région de Magog semble pointer en direction d’une zone très proche du Caucase turc, région qui fait partie du Nord de l’Assyrie. 

- Le prophète Daniel compare l'Antichrist a une petite corne qui sortira du Nord d'Israël (Daniel 11:40) et de l'une des quatre divisions de l'empire de Javan (Daniel 8:8-9), empire s'étendant depuis la Macédoine jusqu'aux limites orientales de l'Iran. Daniel confirme que l’Antichrist viendra de l’Assyrie, lors de sa première venue (Antiochus) ainsi que lors de sa venue finale. 

- Tous ces oracles prophétisent pour la fin des temps, tous convergent vers l'apparition d'un puissant leader qui envahira Israël, un leader qui viendra du Nord d'Israël, de l'Assyrie, une région qui inclut la Turquie, la Syrie et l’Irak. 

Ezechiel 38:16 « Tu t'avanceras contre mon peuple d'Israël, Comme une nuée qui va couvrir le pays. Dans la suite des jours, je te ferai marcher contre mon pays, Afin que les nations me connaissent, Quand je serai sanctifié par toi sous leurs yeux, ô Gog ! 17 Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Est-ce toi de qui j'ai parlé jadis Par mes serviteurs les prophètes d'Israël, Qui ont prophétisé alors, pendant des années, Que je t'amènerais contre eux ? » 

Bibliquement parlant, l’Antichrist doit venir d'une région musulmane, une région qui inclut la Turquie, la Syrie et l’Irak. L'Irak et la Syrie se convertissent peu à peu en de véritables champs de ruines. Un oracle d'Esaie prophétise la fin de la Syrie et la destruction de Damas avant la chute d'Israël. La Turquie semble être la nation clef, celle d'où viendra l'Antichrist. Les récits historiques révèlent qu’en dépit des nombreuses attaques ennemies contre Damas, la ville qui est maintenant « l’une des plus anciennes villes continuellement habitées » n’a jamais été abandonnée. Et la Bible mentionne à plus de 60 reprises que Damas fut habitée. Cette ville n’a jamais été détruite ! En quoi cela nous intéresse-t-il aujourd’hui ? Esaïe prophétise un oracle très intéressant sur la chute de Damas et sur l’avenir d’Israël. 

Esaie 17:1 « Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu'un monceau de ruines. 2 Les villes d'Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux ; Ils s'y couchent, et personne ne les effraie. 3 C'en est fait de la forteresse d'Éphraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie : Il en sera comme de la gloire des enfants d'Israël, Dit l'Éternel des armées. 4 En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s'évanouira. » 

Pour une meilleure compréhension il est indispensable de lire ces deux articles : 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] écrit par Fabrice Statuto. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] écrit par Fabrice Statuto. 

Cette conclusion s’aligne parfaitement avec la théorie d’un royaume islamique qui règnera sur la terre dans les temps de la fin. Une coalition de dix nations musulmanes. Pour plus d’explications, je vous invite à consulter ce livre « L’Islam prophétisé dans le Livre de l’Apocalypse » écrit par Fabrice Statuto, expliquant pourquoi l’Islam est la bête de la fin des temps, une religion qui provoquera un grand djihad en Occident. 

En Mars 1924 l’empire islamique turc ottoman a reçu « une blessure mortelle à la tête » (Apocalypse 13:3) et après 7 siècles de règne a été complètement aboli. Aujourd’hui, cette « blessure mortelle » est en train de guérir miraculeusement. Les guerres civiles en Afrique du Nord et au Moyen Orient renaissants au travers du terrorisme sont des signes significatifs de la résurrection de la bête islamique, un super Califat. Une fusion inattendue entre l’empire Ottoman et l’empire Perse. 

Un empire à la fois fort et fragile, dans sa prophétie sur le dernier empire, les pieds de la statue, Daniel 2:43 révèle l’alliance à la fois puissante et fragile entre les chiites et sunnites qui sont en perpétuels conflits, malgré cela ils ont un désir ardent en commun, un désir qui pourrait apaiser momentanément leur haine réciproque, la conquête et la destruction d’Israël. 

Daniel 2:41 « Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d'argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l'argile. 42 Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d'argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. 43 Tu as vu le fer mêlé avec l'argile, parce qu'ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l'un à l'autre, de même que le fer ne s'allie point avec l'argile. » 

Source : 

(3) Marshall, Robert (1993). Storm from the East: from Genghis Khan to Khubilai Khan. BBC Books. 
(4) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
(5) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... inira-mal/[/ltr] 
(7) Hays, Duval & Pate 2009, p. no pagination. 
(8) Block 1998, p. 72–73,439–440. 
(9) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... -and-tubal[/ltr]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:10

L'ASSYRIEN EST-IL L'ANTICHRIST DE LA PROPHETIE BIBLIQUE ? 

Ecrit par Fabrice Statuto, 16/02/2016.




Il existe plusieurs oracles sur un mystérieux « Assyrien » qui envahira Israël. Les prophètes Michée et Ésaïe indiquent que Yeshua délivrera son peuple, Israël, de l’Assyrien. 

Michée 5:5-6 « C’est lui (Yeshua né à Bethléem) qui ramènera la paix. Lorsque l’Assyrien viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera dans nos palais, Nous ferons lever contre lui sept pasteurs Et huit princes du peuple. Ils feront avec l’épée leur pâture du pays d’Assyrie Et du pays de Nimrod au dedans de ses portes. Il (Yeshua) nous délivrera ainsi de l’Assyrien, Lorsqu’il viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera sur notre territoire. » 

Ésaïe 10:12 « (...) Mais, quand le Seigneur aura accompli toute son œuvre sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Je punirai le roi d'Assyrie pour le fruit de son cœur orgueilleux, Et pour l'arrogance de ses regards hautains. » 

Souvenez-vous du premier chapitre, l’Antichrist doit posséder un orgueil illimité. On notera aussi que l’Assyrien se caractérise par ce type d’orgueil. (Ésaïe 10:12) 

La théorie d'un Antichrist venant d'Assyrie était déjà enseignée depuis les premiers siècles : 

Le premier était Hippolyte de Rome (170-235). Hippolyte était un théologien important du début du IIIe siècle.

Le deuxième théologien connu qui prévoyait l'Antichrist comme émergeant de la région maintenant contrôlée par ISIS était Victorin de Pettau (240-304). Victorin était un évêque chrétien précoce et auteur de nombreux commentaires sur le livre de l'Apocalypse. Dans ce commentaire antique, Victorin identifie l'Antichrist comme « l'Assyrien » mentionné dans Michée 5:5 qui porterait atteinte à la terre d'Israël, l'impie qui doit être détruit par Jésus à son retour. Un peu plus tard Arthur W. Rose (1886-1952), un évangéliste et bibliste également connu pour son travail en anglais "The Antichrist", de même identifia l'Antichrist comme venant de la région du Moyen-Orient de l'ancien empire assyrien: 

« Nous avons vu que les Écritures nous aident à déterminer la région d'où la "petite corne" arrivera. La première chose que son titre indique, c'est qu'il est un roi, le roi d'Assyrie... » 

G.H. Lang (1874-1958), un commentateur bibliste britannique avait écrit: 

« L'Antichrist sera le roi d'Assyrie - qui était sous domination de Séleucus, partie orientale de l'empire d'Alexandre. Ainsi, lorsque l'Antichrist apparaitra, il ne viendra ni de Rome, ni d'Occident. Si cela avait été compris, beaucoup de spéculations vaines et trompeuses auraient pu être évitées, comme celle du pape, Napoléon, ... » 

Le prophète Ésaïe prophétise plusieurs fois la seconde venue du Seigneur Yeshua ainsi que son combat qu’il livrera contre l’Antichrist. Nous pouvons lire au chapitre 31 d’Ésaïe que l’Eternel des armées viendra tel « un lion rugissant » et « descendra pour combattre sur la montagne de Sion ». Cela fait clairement référence au Messie, le « Lion de Juda » qui descendra tel un guerrier sur le Mont des Oliviers (Zacharie 14 :2) pour libérer son peuple de l’oppresseur. Le verset 8 nous révèle que « l'Assyrien tombera sous un glaive qui n'est pas celui d'un homme », ce qui induit une nouvelle fois que c’est le Messie, lors de son glorieux retour, qui détruira en personne l’Assyrien. Ce même scénario est prophétisé en Ésaïe 10:12, Ésaïe 30:27-33 et Michée 5:5-6. 

Ésaïe 31 :4 « Car ainsi m'a parlé l'Éternel : Comme le lion, comme le lionceau rugit sur sa proie, Et, malgré tous les bergers rassemblés contre lui, Ne se laisse ni effrayer par leur voix, Ni intimider par leur nombre ; De même l'Éternel des armées descendra pour combattre sur la montagne de Sion et sur sa colline. 5 Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l'Éternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem ; Il protégera et délivrera, Il épargnera et sauvera. 6 Revenez à celui dont on s'est profondément détourné, Enfants d'Israël ! 7 En ce jour, chacun rejettera ses idoles d'argent et ses idoles d'or, Que vous vous êtes fabriquées de vos mains criminelles. 8 Et l'Assyrien tombera sous un glaive qui n'est pas celui d'un homme, Et un glaive qui n'est pas celui d'un homme le dévorera ; Il s'enfuira devant le glaive, Et ses jeunes guerriers seront asservis. 9 Son rocher s'enfuira d'épouvante, Et ses chefs trembleront devant la bannière, Dit l'Éternel, qui a son feu dans Sion Et sa fournaise dans Jérusalem. » 

L’Eternel des Armées châtiera l’Assyrien. 

Ésaïe 30:27-33 « Voici, le nom de l'Éternel vient de loin ; Sa colère est ardente, c'est un violent incendie ; Ses lèvres sont pleines de fureur, Et sa langue est comme un feu dévorant ; Son souffle est comme un torrent débordé qui atteint jusqu'au cou, Pour cribler les nations avec le crible de la destruction, Et comme un mors trompeur Entre les mâchoires des peuples. Vous chanterez comme la nuit où l'on célèbre la fête, Vous aurez le cœur joyeux comme celui qui marche au son de la flûte, Pour aller à la montagne de l'Éternel, vers le rocher d'Israël. Et l'Éternel fera retentir sa voix majestueuse, Il montrera son bras prêt à frapper, Dans l'ardeur de sa colère, Au milieu de la flamme d'un feu dévorant, De l'inondation, de la tempête et des pierres de grêle. A la voix de l'Éternel, l'Assyrien tremblera ; L'Éternel le frappera de sa verge. A chaque coup de la verge qui lui est destinée, Et que l'Éternel fera tomber sur lui, On entendra les tambourins et les harpes ; L'Éternel combattra contre lui à main levée. Depuis longtemps un bûcher est préparé, Il est préparé pour le roi, Il est profond, il est vaste ; Son bûcher, c'est du feu et du bois en abondance ; Le souffle de l'Éternel l'enflamme, comme un torrent de soufre. » 

Daniel vient confirmer la provenance géographique de l'Antichrist, en indiquant qu’il viendra de l’Assyrie. Le chapitre 8 de Daniel compare l’Antichrist à une « petite corne » qui devra surgir d'une des 4 divisions de l'empire de Javan. 

Daniel 8:8-9 « Le bouc devint très puissant ; mais lorsqu’il fut puissant, sa grande corne se brisa. Quatre grandes cornes s’élevèrent pour la remplacer, aux quatre vents des cieux [4 Royaumes/4 têtes du Léopard]. De l’une d’elles sortit une petite corne, qui s’agrandit beaucoup vers le midi, vers l’orient, et vers le plus beau des pays. » 


Les versets ci-dessus nous indiquent que le bouc (Le Roi de Javan/Alexandre le Grand) se développa puissamment. Après sa mort, son royaume fut divisé en quatre régions, avec quatre généraux à leur tête : 1. Division de Cassandre, 2. Division de Lisymachus, 3. Division de Séleucide, 4. Division de Ptolémée. Daniel 8:8-9 indique que l'Antichrist mentionné comme la « petite corne » sortira de l'une de ces quatre divisions. 

Daniel 8:10 « Elle s'éleva jusqu'à l'armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula.11 Elle s'éleva jusqu'au chef de l'armée, lui enleva le sacrifice perpétuel, et renversa le lieu de son sanctuaire. 12 L'armée fut livrée avec le sacrifice perpétuel, à cause du péché; (…) 20 Le bélier que tu as vu, et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. 21 Le bouc, c'est le roi de Javan, La grande corne entre ses yeux, c'est le premier roi. 22 Les quatre cornes qui se sont élevées pour remplacer cette corne brisée, ce sont quatre royaumes qui s'élèveront de cette nation, mais qui n'auront pas autant de force. A la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s'élèvera un roi impudent et artificieux. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Carte illustrant les 4 royaumes issus de l'empire de Javan. 

1. Division de Cassandre : Territoire gouverné par Cassandre. 
2. Division de Lisymachus : Territoire gouverné par les Lysimaques et appelé plus tard l'Empire Byzantin. 
3. Division de Séleucide : Territoire connu comme la Dynastie de Séleucide, elle était gouvernée par Séleucus. 
4. Division de Ptolémée : Région qui dans la prophétie inclut la Libye et les Nubiens. Territoire gouverné par Ptolémée. 

L'Antichrist doit venir du Nord d'Israël (Le Roi du Nord, Daniel 11:40). Compte tenu de la prophétie en Daniel 8:8-9 nous devons rechercher parmi ces 4 divisions géographiques, une division du septentrion qui s’est étendue vers Israël (le plus beau des pays), vers le Midi et vers l’Orient. Antiochus IV semble être cette petite corne, l’ombre prophétique de l’Antichrist à venir. La petite corne sortirait de la région de Séleucide, une région qui fut gouvernée par Antiochus IV. 

Antiochus IV a consacré le temple de Jérusalem aux dieux grecs. En -168 il pille le temple de Jérusalem et y installe un autel du dieu Baal Shamen, détruit les murailles de la ville et, dans un édit de décembre 167 av. J.-C., ordonne d'offrir des porcs en holocauste, interdit la circoncision et pourchasse les adversaires de l'hellénisation. Antiochus IV partit pour l'Orient, passant par la Grande-Arménie afin de la faire rentrer dans l'orbite séleucide, puis la Médie. Son règne est également caractérisé par une conquête de L’Égypte. 

En profanant le sanctuaire, en s’étendant vers L’Égypte (le Midi), vers la Grande-Arménie (l’Orient) et dans le plus beau des pays, Israël, Antiochus IV semble être la petite corne qui réalise cette prophétie : Daniel 8:8-9 « Le bouc devint très puissant ; mais lorsqu’il fut puissant, sa grande corne se brisa. Quatre grandes cornes s’élevèrent pour la remplacer, aux quatre vents des cieux (4 Royaumes/4 têtes du Léopard). De l’une d’elles sortit une petite corne, qui s’agrandit beaucoup vers le midi, vers l’orient, et vers le plus beau des pays. » 

Note importante : De nombreuses prophéties comme celles de Daniel, Michée et Zacharie se réalisent en deux étapes et deux époques distinctes. Par exemple Michée 5 évoque simultanément la naissance du Messie et sa seconde venue ; Daniel 9 évoque simultanément le sacrifice du Messie et sa seconde venue. Zacharie chapitre 9 est un très bon exemple aussi: au verset 9 nous voyons la première venue messianique sur un petit âne « Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d'une ânesse. » Puis au verset suivant, le verset 10, nous voyons le Messie gouvernant le monde entier, « Et il dominera d'une mer à l'autre, Depuis le fleuve jusqu'aux extrémités de la terre. » Les prophètes parlent de manière cryptée dans leur même oracle. Ils prophétisent sur le même acteur mais pour deux évènements distincts et pour deux époques totalement distinctes ; ils semblent prophétiser simultanément dans un futur proche et un futur lointain, ce qui brouille complètement la lecture prophétique. Voilà pourquoi la première venue du Messie était difficile à percevoir du temps d’Israël. Ceci pourrait expliquer pourquoi l’Antichrist dans le livre de Daniel semble faire lui aussi une apparition à deux époques éloignées dans le temps. 

Daniel semble donc confirmer que la petite corne, dans un futur proche et dans un futur lointain sortira de l’empire Séleucide, un empire qui recouvre la majeure partie de l’Assyrie. L’Assyrien décrit par Michée et Ésaïe pointe très probablement en direction de l’Antichrist. Mais que nous dit le prophète Ézéchiel sur l’Antichrist ? Confirme-t-il la même chose ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:11

PLAN POUR NEUTRALISER L'EUROPE AVEC LA MIGRATION MUSULMANE 
Ecrit par Rodrigo Silva, 01/08/2015.




L'accord Sykes-Picot, officiellement connu comme l'Accord d'Asie Mineure, était un accord secret entre les gouvernements du Royaume-Uni et de la France, avec l'assentiment de la Russie, la définition de leurs sphères proposées d'influence et de contrôle dans le Moyen-Orient devrait au travers la Triple Alliance réussir à vaincre l'Empire ottoman pendant la Première Guerre mondiale. La négociation du traité a eu lieu entre Novembre 1915 et Mars 1916. L'accord a été conclu le 16 mai 1916. Source (1), (2) Wikipédia. 

Si vous avez déjà lu notre livre intitulé "The Coming Bible Prophecy Reformation", vous savez maintenant que nous avons cité beaucoup d'histoires et de prophéties bibliques pour montrer que l'empire de l'Antéchrist, la bête, sera un califat islamique relancé dans le Moyen-Orient. L'histoire nous dit que le califat islamique a été démantelé lors de la Première Guerre mondiale après avoir été mis à l'écart du Moyen-Orient pendant de nombreux siècles. Les Accords Sykes-Picot partitionnent le Moyen-Orient et ont créé les frontières modernes que nous connaissons aujourd'hui. L'Islam veut annuler cet accord et mettre l'ensemble du Moyen-Orient sous la domination d'un nouveau califat islamique. L'un des objectifs d’ ISIS est de défaire les frontières de Sykes-Picot du monde islamique. 

L'Assyrien, alias l'antichrist veut supprimer les frontières de l'Europe 

Dans Esaïe 10, nous lisons ceci: « 12 Mais, quand le Seigneur aura accompli toute son oeuvre Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Je punirai le roi d'Assyrie pour le fruit de son coeur orgueilleux, Et pour l'arrogance de ses regards hautains.13 Car il dit : C'est par la force de ma main que j'ai agi, C'est par ma sagesse, car je suis intelligent ; J'ai reculé les limites des peuples, et pillé leurs trésors, Et, comme un héros, j'ai renversé ceux qui siégeaient sur des trônes ; »(Esaïe 10: 12-13) 

Dans ce passage, nous apprenons que Dieu punira le roi d'Assyrie, qui va supprimer les limites des peuples ; lorsque le "Seigneur aura accompli toute son œuvre sur la montagne de Sion et à Jérusalem", ce qui est l'avenir et la restauration finale d'Israël et Jérusalem sous Jésus-Christ, Yeshuah le Messie. Le mot hébreu traduit par "limites" est le mot "gebuwlah" et il se réfère à des frontières entre les nations. L'antéchrist assyrien sera un leader musulman qui va croître dans la région de la Syrie et l'Irak, il cherchera à rétablir le califat islamique et à effacer les frontières du Moyen-Orient. 

Esaie 10 et la Montée de l'islam 

Comme l'Islam tente de faire revivre le califat islamique et d'effacer les frontières de Sykes-Picot créées par les puissances européennes, le califat désiré par les musulmans fera en sorte que les puissances européennes n’interfèrent pas avec leur rêve du Grand Califat régnant sur l'ensemble du monde islamique avec un empire sans frontières. Une des façons les plus efficaces pour accomplir un tel exploit serait de neutraliser l'Europe avec une migration massive de musulmans. Alors que le califat se développe au Moyen-Orient, les musulmans vont créer le chaos en Europe pour s’assurer que les armées européennes soient occupées par les nombreux problèmes internes et ne soient pas déployées pour empêcher l'Islam d'effacer les frontières de Sykes-Picot au Moyen-Orient et de créer un nouvel empire islamique. Certains vont se réveiller à la réalité de l'Islam et auront la volonté de créer une nouvelle théorie prophétique qu’ ils pourraient appeler "Le Nouvel Empire Romain Islamique ressuscité" (à cause de l'immigration musulmane massive qui se déroule sous nos yeux). Certains croyants vont enfin reconnaître que l'Islam va produire l'Antéchrist, bien qu'ils insistent en essayant de tenir la théorie d'une bête Européenne en Daniel 2 et 7 et Apocalypse 13 & 17. Attendez-vous à voir de nouveaux livres de prophéties dans les jours à venir. Malheureusement la plupart se soucient davantage de leur popularité que de la vérité biblique. La migration de masse actuelle des musulmans en Europe semble politiquement et religieusement aller contre la théorie d'une bête européenne. 

Ankara réclame que l'UE supprime les Visas 

Un récent article du journal Sputnik News (3) publié le 11 mars 2016 révèle que la Turquie, vaste région de l’Assyrie veut que l'UE supprime les visas en échange de son aide dans la lutte contre l'immigration clandestine tandis que les politiques européens ne sont pas disposés à remplir cette exigence menaçant l'Europe d'être prise au piège. 

« Les responsables de l'Union européenne sont préoccupés par les exigences de la Turquie en lien avec le règlement de la crise migratoire, écrit le Financial Times (FT). 

Ankara compte sur le régime sans visa avec la zone Schengen en échange de son aide dans la lutte contre l'immigration clandestine. Le premier ministre Ahmet Davutoglu a déjà annoncé à ses compatriotes qu'ils pourraient "prendre leur passeport et aller là où ils voudraient". Les diplomates européens sont cependant convaincus que l'UE ne l'acceptera jamais. 

Un haut responsable européen a confié au Financial Times que cette situation "finirait mal". 

Les politiques européennes sonnent l'alarme. Le président français François Hollande craint la réaction de la droite. L'ex-président Nicolas Sarkozy se dit catégoriquement contre la suppression des visas avec la Turquie. En Allemagne, cette décision suscite l'opposition de l'Union chrétienne-sociale et du Parti social-démocrate faisant partie de la coalition au pouvoir. » 

La Turquie utilise la crise Migratoire 

« Le Parlement européen qui devra approuver la suppression de visa est en effervescence. Le président du Parti populaire européen au Parlement européen Manfred Weber voit de "sérieux obstacles" sur cette voie. Il a notamment signalé que la Turquie n'était pas un pays répondant aux standards européens de protection des données et de coopération judiciaire. 

Pour que le régime de visa soit libéralisé, Ankara doit se conformer à 72 critères européens, dont la moitié seulement est accomplie à l'heure actuelle. 

"L'idée que la Turquie accédera facilement à la libéralisation du régime de visa est tout simplement ridicule. Ce n'est pas si facile qu'ils pensent", a commenté la source du FT. 

L'ex-ambassadeur de l'UE à Ankara Marc Piérini estime que l'UE sera prise au piège si la Commission européenne reconnaît que la Turquie correspond à toutes les exigences. Selon lui il est impossible d'imaginer que la France accepte ce marchandage cette année, un an avant l'élection présidentielle. A son avis, on ne peut pas croire un instant que les pays européens voudraient que ce processus avance. » 


(1)https://en.wikipedia.org/wiki/Sykes%E2%80%93Picot_Agreement , [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
(2)La Réforme à venir de la Prophétie Biblique, de Rodrigo Silva. 
(3) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... inira-mal/[/ltr]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:12

POURQUOI LA THEORIE D'UN ANTICHRIST ISLAMIQUE EST IMPORTANTE ? 

Ecrit par Joel Richardson, 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En tant qu’enseignant en prophéties bibliques, je n’arrête pas de recevoir des e-mails. Ceux qui s’intéressent aux prophéties de la fin des temps me posent souvent des questions. Ils m’envoient des commentaires et des articles de presse. Certains e-mails sont utiles et intéressants, mais beaucoup sont à classer dans les « anecdotes morbides ». Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a de beaucoup de croyants qui sont complètement focalisés sur les détails complexes des événements sombres qui se profilent à l'horizon. Il est vrai que nous entendons tout et n’importe quoi concernant le scénario de la fin des temps, et je suis même le premier à l’admettre alors que j’apprécie énormément les prophéties bibliques. 

Nous avons affaire aujourd’hui à un mélange de théories du complot et de concepts extrabibliques, qui sont élaborés avec des versets mis en avant de façon à ce que ces théories semblent crédibles. Je suis aussi le premier à reconnaître que la première mission de l’Eglise (la proclamation de l'Évangile du Royaume – en paroles et en actes) est devenue un lointain souvenir pour de nombreux croyants. 

A l’opposé, nombreux sont ceux qui réagissent d’une manière excessive face aux scénarios extravagants : ils finissent par éviter d’aborder les prophéties bibliques. Cela aussi est grave. Le Seigneur n'a pas rempli la Bible de prophéties pour qu’on les évite. 

De nombreux motifs pertinents justifient l’étude des prophéties bibliques. Je voudrais profiter du reste de cet article pour aborder un des motifs les plus importants, celui-ci explique pourquoi la théorie d’un antichrist issu de l’Islam est primordiale pour le corps du Messie. En deux mots, c’est parce que l'avenir de la proclamation de la Bonne Nouvelle en dépend. Permettez-moi de vous expliquer. 

Aujourd'hui, le monde comprend environ 6,7 milliards de personnes. Parmi ces 6,7 milliards, il y a environ 2,2 milliards de chrétiens qui se divisent presque à part égale entre catholiques et protestants (avec environ 240 millions de croyants orthodoxes). Le monde compte également près d'un milliard de laïques sans religion, un peu moins d'un milliard d'hindous et environ 500 millions de bouddhistes. Il y a donc environ 1,6 milliards de musulmans dans le monde. Cela signifie que les musulmans forment, et de loin, le groupe plus important en dehors des chrétiens. Plus que tout autre groupe, les musulmans ont besoin d’entendre l'Evangile. Le monde musulman a besoin de missionnaires. Nous pourrions donc nous attendre à ce que l'Eglise réalise la Grande Mission laissée par Jésus/Yeshua en Matthieu 28:19 et répandre Son message parmi les musulmans : 

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Mat 28:19-20) 

Nous sommes loin du but. Le monde musulman est celui qui a le plus besoin de missionnaires, et pourtant c’est celui qui en comporte le moins. Pour un million de musulmans, il y a un seul missionnaire chrétien ! Quel scandale ! Je ne suis pas sûr que notre Père Céleste soit très content. 

Il y a bien des raisons qui justifient le fait que les chrétiens ne vont pas dans les parties du monde où règne l’Islam, mais je souhaiterais revenir sur une position théologique très répandue, sur un scénario prophétique profondément démotivant pour une multitude de missionnaires potentiels appelés à implanter des églises chez les musulmans. Schématiquement, ce scénario prophétique nous annonce une série de guerres imminentes. Il est souvent question de « la guerre du Psaume 83 », immédiatement suivie par la « bataille de Gog de Magog ». D’après ceux qui avancent de tels scénarios, ces conflits entraineront l'anéantissement de la plupart des musulmans du Moyen-Orient. L'Islam est une religion qui est appelée à disparaître. Ce scénario n'a rien d’une interprétation prophétique excentrique, il est largement répandu et enseigné parmi de nombreux leaders et enseignants chrétiens très connus. Voici un petit échantillon de citations sur l'avenir du monde musulman : 

« La guerre dont il est question dans le Psaume 83, suivie par celle décrite dans Ezéchiel 38 se traduira par l'anéantissement de pratiquement toutes les armées des nations musulmanes du Moyen-Orient ... Par conséquent, si l'antichrist est un musulman appelé à régner sur un empire musulman au Moyen-Orient durant la Tribulation, alors il régnera sur un empire qui aura été réduit en cendres ! » (David Reagan). 

« Je crois que la guerre décrite en Ezéchiel 38-39 joue un rôle clef dans la montée de l'antichrist. Il est clair dans ce passage que l'Iran et la coalition musulmane vont subir une défaite humiliante. Je crois que Dieu va utiliser cette guerre pour entrainer la chute définitive de la religion musulmane et de son faux dieu, Allah » (Randy White). 

« L’élimination de cette alliance musulmane et russe avec toutes ses troupes ouvrira la voie à l'antichrist, qui pourra alors s'imposer au monde entier » (Mark Hitchcock). 

« L’Islam n'est qu'un système supplémentaire, qui sera effacé avant que l'antichrist n'impose son propre système » (Nathan Jones). 

Les prophéties bibliques sont puissantes. Les enseignements de ces érudits ont des implications importantes. Annoncer que « l'Islam est sur le point de disparaître », cela provoque des répercutions très importantes sur le partage de l’Evangile dans le monde musulman. Cela est d'autant plus grave que l’on peut facilement démontrer que la théorie selon laquelle la bataille de Gog de Magog est une bataille distincte de l’ultime bataille conduite par l'antéchrist (décrite ailleurs dans d’autres prophéties bibliques) est une fausse interprétation. 

Dans mon nouveau livre, « La bête du Moyen-Orient » (prochainement disponible en français), je passe attentivement en revue les prophéties d'Ezéchiel 38 et 39 (la bataille de Gog de Magog), le Psaume 83 et d'autres passages, pour démontrer clairement et bibliquement que le scénario dans lequel « l’Islam est appelé à disparaître de la scène avant la venue de l’antichrist » est faux. 

En fait, il y a un point capital que je souhaite faire passer dans ce livre pour que le corps du Messie se réveille : l’Islam est le plus grand défi que l'Eglise va relever dans les années à venir. L’Islam restera bel et bien sur la scène mondiale avant le retour en gloire du Messie. 

C’est à ce moment crucial de l'histoire que le Corps est appelé à relever le défi de l'Islam. 

Que les amateurs en prophéties qui attendent passivement la destruction du monde islamique se réveillent ! 

Aujourd'hui, de nombreux chrétiens occidentaux lancent ouvertement des appels à la guerre contre l'Iran. Ceux-ci ne se rendent même pas compte que l'Iran est en train de connaitre le plus grand renouveau chrétien du monde ! 

Ce n’est pas encore le moment de prier pour que le jugement tombe sur le monde musulman. Par contre, il est temps que l'Église ouvre les yeux et voit que les champs sont blancs pour la moisson. Prions pour que le Seigneur envoie des ouvriers ! (Matthieu 9:37-38; Jean 4:35). 

Il est temps que le Corps du Messie jette tous les fausses interprétations prophétiques à la poubelle. Des centaines de millions d'âmes en dépendent. 

Article original paru dans WND le 25/7/2012, ecrit par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], traduit par FX.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:12

QUI EST LE FAUX PROPHETE ? 



Ecrit par Fabrice Statuto, le 20 Avril 2016.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Introduction 

Les prophètes Michée, Daniel, Ezéchiel et Ésaïe parlent d'une seule et unique entité maléfique pour la fin des temps, un Antichrist qu’ils surnomment : « le Roi du Nord », « l'Assyrien », « Gog » ou « la petite corne ». 

Ézéchiel 38:16 « Tu t'avanceras contre mon peuple d'Israël, Comme une nuée qui va couvrir le pays. Dans la suite des jours, je te ferai marcher contre mon pays, Afin que les nations me connaissent, Quand je serai sanctifié par toi sous leurs yeux, ô Gog ! 17 Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Est-ce toi de qui j'ai parlé jadis Par mes serviteurs les prophètes d'Israël, Qui ont prophétisé alors, pendant des années, Que je t'amènerais contre eux ? » 

L’Apôtre Paul étudiait la Torah et les livres des prophètes. Dans ses lettres, Paul ne parlent que d’un seul et unique personnage qu’il nomme « l'homme du péché », « le fils de la perdition » ou encore « l’impie » (2 Thessaloniciens 2:4,9). 

Les prophètes, les lettres de Paul et les Évangiles ne parlent que d’un seul et unique personnage maléfique pour la fin des temps. Un faux prophète qui conduira des millions d’âmes vers la perdition n’est-il pas animé par l’esprit de l’Antichrist ? N’est-ce pas le même esprit qui anime un Antichrist et un faux prophète ? Le prince du mal guidé par un orgueil surdimensionné acceptera-t-il de partager son pouvoir avec un autre dirigeant ? 

Fort de ces constats pourquoi des auteurs et professeurs enseignent la présence de deux entités distinctes pour la fin des temps ? Un Antichrist et un faux prophète. Voici un début de réponse, ces interprètes d’eschatologie se basent davantage sur les Evangiles ou sur les récits « d’anciens théologiens » plutôt que sur le livre des prophètes issus du Tanak. Ils s’éloignent de l’esprit de la prophétie. C’est là une grave erreur qui mène souvent à des interprétations erronées. 

La bête qui monte de la mer 

Apocalypse 13:1-2 « Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. » 

La bête monte de la mer. Dans le langage allégorique de la Bible, la mer symbolise une multitude de nations et de peuples. 

La mer et les eaux symbolisent des groupes ethniques : 

Daniel 7 :2 « Daniel commença et dit : Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. » 

Jérémie 51 :41-42 « Eh quoi ! Schéschac est prise ! Celle dont la gloire remplissait toute la terre est conquise ! Eh quoi ! Babylone est détruite au milieu des nations ! La mer est montée sur Babylone : Babylone a été couverte par la multitude de ses flots. » 

Ezéchiel 26:3 « A cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Voici, j'en veux à toi, Tyr ! Je ferai monter contre toi des nations nombreuses, comme la mer fait monter ses flots. » 

Apocalypse « 17:1,15 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. (…) Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. » 

En d’autres termes, cette bête surgit d’une multitude de nations. Le chapitre 7 de Daniel utilise une expression similaire pour décrire l’apparition des quatre animaux. Les quatre empires « sortirent de la mer ». 

Daniel 7:3 « Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres. » 

Comment donc « la bête qui monte de la mer » pourrait symboliser un homme ? 

Au chapitre 13 du livre de l’Apocalypse la bête est semblable à un léopard (Empire de Javan – Daniel 7), a des pieds d'ours (Empire Médo-Perse – Daniel 7) et possède une gueule de lion (Empire de Babylone – Daniel 7). 

Cette bête est donc la réunion des empires décrits au chapitre 7 de Daniel. De surcroît, cet animal représente un empire et non l'Antichrist comme de nombreux pasteurs et professeurs enseignent. 

Note : remarquez que tous les territoires de ces empires (Babylone, Médo-Perse et Javan) sont aujourd’hui sous domination musulmane. La Macédoine et la Grèce subissent un afflux massif de migrants musulmans en provenance de la Turquie et de la Syrie. 

Le livre de Daniel nous révèle que l’Antichrist est une petite corne (Daniel 7:7) qui surgira de dix cornes que porte la quatrième bête, l’empire final. Il nous révèle aussi que les dix cornes sont dix rois (Daniel 7:24). 

Daniel 7 :7 « Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. 8 Je considérai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne ; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance. (…) 24 Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois.» 

Le livre de l’Apocalypse nous révèle une bête qui monte de la mer et qui possède dix cornes (Apocalypse 13 :1). Ces dix cornes sont dix rois (Apocalypse 17 :12). 

Apocalypse 13:1 « Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.» 

Apocalypse 17:12 Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. 

Par analogie avec les versets Daniel 7:7-8, 7:24, la première bête décrite au chapitre 13 du livre Apocalypse représente le dernier empire et ses dix cornes représentent dix rois. De l’une de ces dix cornes surgira une « petite corne » qui aura autorité sur les autres cornes. Clairement, l’Antichrist n’est pas la « bête qui monte de la mer » mais est l’une des dix cornes de cette bête. 

La bête qui monte de la terre 

Apocalypse 13:11 « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. » 

Cette bête monte de la terre. Il s’agit d’une allégorie prophétique pour dire que cette bête s’élèvera d’entre les hommes. Cette bête est donc l’un d’entre eux. En effet, l'homme est créé de la terre et retournera à la terre : 

Genèse 2:7 « L'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. » 

Genèse 3:17 « car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. » 

La seconde bête se fera passer pour le Messie 

Cet homme possèdera deux cornes semblables à celles d'un agneau. Il veut se faire passer pour l'Agneau de Dieu, pour le Messie. La corne symbolise le pouvoir et la royauté. Les deux cornes pourraient symboliser le règne de cet homme sur le monde sunnite et chiite. Cette seconde bête est donc l'Antichrist, le « Madhi » de l'ultime Califat, le « sauveur » tant attendu par le monde musulman. 

La seconde bête et le faux prophète ont le même rôle. 

Apocalypse 13:11 « (...) et la seconde bête faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête. » 

Apocalypse 19:20 « (...) le faux prophète avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. »

La seconde bête et l’Antichrist opèrent tous deux des prodiges pour séduire les habitants de la terre. 

Apocalypse 13:13-14 « Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l'épée et qui vivait. » 

2 Thessaloniciens 2:9-10 « L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. » 

La seconde bête et l’Antichrist parlent avec arrogance. 

A l’instar de l’Antichrist, la « petite corne » décrite en Daniel 7:8, la seconde bête aura une grande arrogance et parlera « comme un dragon » (Apocalypse 13 :11) 

Daniel 7 :8 « Je considérai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d'elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne ; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance. » 

Dans les versets Apocalypse 16:13, 19:20 et 20:10, il est question d'un trio "le dragon, la bête et le faux prophète". 

Apocalypse 16:13 « Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. » 

Apocalypse 19:20 « Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adore son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. » 

Apocalypse 20:10 « Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, ou sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. » 

Dans ces trois versets pourquoi Jean évoque la présence d'une seule bête ? Pourquoi l'une des deux bêtes a totalement disparu ? La raison est simple, cette bête est en fait présente mais cette fois-ci Jean la remplace par le « faux prophète. » 

Notez que le chapitre 13 du livre Apocalypse évoque un trio démoniaque : 1 - Le dragon, 2 - la bête qui monte de la mer et 3 - la bête qui monte de la terre. Par comparaison avec les versets Apocalypse 16:13, 19:20 et 20:10 nous en déduisons que le faux prophète est la bête qui monte de la terre, c'est l'Antichrist, l'homme de perdition qui trompera les nations par une fausse religion, l'islam, en se faisant passer pour le Sauveur. Il aura donc le rôle de prophète et de Messie. 

L’Antichrist imposera son règne par la violence et l'épée. Pour avoir une idée du sort qui attend l'Europe, voyez ce qui se passe à l'intérieur du califat ISIS. L’état islamique est l’ombre d’un grand et ultime califat à venir. Les croyants auront le choix entre la conversion à l'islam par la terreur ou mourir en martyr. Voilà pourquoi nul ne pourra vendre ou acheter sans avoir la marque de la bête ou sans adorer la bête. 

En résumé : 
- Bête qui monte de la mer = Empire islamique ottoman. 
- Bête qui monte de la terre = Antichrist. 
- Antichrist = Petite corne = Faux prophète. 

Conclusion : La seconde bête est l’Antichrist qui est aussi le faux prophète. Mais qui se cache derrière la mystérieuse identité de l’Antichrist ? 

A suivre... 


Matthieu 11:15 « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. » 

Fabrice Statuto.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:12

QUE NOUS DIT LA BIBLE SUR L’AVENIR D’ERDOGAN ? 

Nelson Walters, 25 mars 2015 .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



De toute évidence, la Bible ne mentionne pas par son nom le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Le message ci-dessous contient donc des spéculations de ma part. Par contre, la Bible a beaucoup de choses à dire sur l'avenir de la Turquie et sur l'un de ses leaders connu sous le nom de « petite corne ». Si la Turquie et son dirigeant actuel garde le même cap, nous devrions être en mesure d’y voir plus clair en ce qui concerne les prophéties relatives à la Turquie. A quoi pouvons-nous nous attendre avec Erdogan ? 

Regardons ce que le prophète Daniel annonce. Nous avons déjà abordé cette question dans nos deux précédents articles, « Sommes-nous sur le point de voir l’Iran accomplir la prophétie en Daniel 8 ? » et « Maintenant que le roi d’Arabie saoudite est décédé, l’Iran va-t-il accomplir la prophétie en Daniel 8 ? ». 

« Je vis le bélier heurtant vers l’occident, et vers le nord, et vers le midi ; et aucune bête ne pouvait tenir devant lui, et il n’y avait personne qui pût délivrer de sa main ; et il fit selon son gré, et devint grand. Et je considérais, et voici, un bouc venant du couchant sur la face de toute la terre, et qui ne touchait pas la terre ; et le bouc avait une corne de grande apparence entre ses yeux. Et il vint jusqu’au bélier qui avait les deux cornes, que j’avais vu se tenir devant le fleuve, et courut sur lui dans la fureur de sa force. Et je le vis arriver tout près du bélier, et il s’exaspéra contre lui et frappa le bélier, et brisa ses deux cornes, et le bélier fut sans force pour tenir devant lui : il le jeta par terre et le foula aux pieds, et il n’y eut personne qui pût délivrer le bélier de sa main ». (Daniel 8:4-7 DRB) 

Nous avons examiné ces versets dans les deux articles précédents. L’Iran représente le bélier, et le bouc la Turquie actuelle. Repassons en revue pourquoi il en est ainsi. Tout d’abord, l'ange Gabriel dit à Daniel que l'ensemble de la vision concerne « les temps de la fin ». Il lui répète cela à trois reprises. 

« Et il vint près du lieu où j’étais, et quand il vint, je fus effrayé et je tombai sur ma face ; et il me dit : Comprends, fils d’homme, car la vision est pour le temps de la fin. Or, comme il parlait avec moi, j’étais dans une profonde stupeur, ma face contre terre ; et il me toucha et me fit tenir debout à la place où j’étais. Et il dit : Voici, je te fais connaître ce qui aura lieu à la fin de l’indignation ; car à un temps déterminé sera la fin ». (Daniel 8:17-19 DRB) 

Parce que certains événements dans la vision ressemblent à des événements historiques, la plupart des commentateurs ont choisi d'ignorer le sens évident de ce passage. Gabriel ne pouvait pas être plus clair. La vision concerne « les temps de la fin » et « l'indignation finale ». Cette prophétie nous concerne, et son accomplissement reste à venir. 

Voyons pourquoi nous pouvons être certains de l’implication de l’Iran et de la Turquie. 

« Le bélier que tu as vu, qui avait deux cornes, ce sont les rois de Médie et de Perse. Et le bouc velu, c’est le roi de Javana* ; et la grande corne qui était entre ses yeux, c’est le premier roi ;» (Dan. 8: 20-21 DRB) (*d’autres traductions utilisent le mot Grèce) 

La Médie et la Perse sont d’anciennes nations, alors que la vision concerne les temps de la fin. La vision mentionne donc la nation actuelle qui occupe la zone géographique de l'ancienne Médie et de la Perse. Il s’agit de l'Iran. Dans Ezéchiel 38, nous apprenons que de nombreuses nations seront impliquées dans la guerre de Gog & Magog. Tous les commentateurs sont d’accord pour dire que la prophétie d’Ezéchiel 38, 39 concerne les temps de la fin. Tous appliquent la méthode qui consiste à trouver l’équivalent moderne des nations anciennes mentionnées. Il en est de même en ce qui concerne le bélier/Iran. 

Le bouc se réfère à la « Grèce », mais le mot « Grèce » n’est pas approprié. Le mot hébreu traduit par « Grèce » dans la plupart des traductions est en fait le mot Yavan ou Javan. Les descendants de Javan occupaient la Grèce et l’ouest de la Turquie. La grande ville de cette région est Istanbul. Yavan représente donc la Turquie actuelle, et non pas la Grèce. La Turquie représente le bouc. Il est possible que la grande corne dont il est question en Daniel 8.21b représente Erdogan. 

LA GRANDE GUERRE A VENIR ENTRE SUNNITES ET CHIITES 

Maintenant que nous connaissons les protagonistes et « le timing » de la prophétie, regardons ce à quoi nous pouvons nous attendre. La première chose à retenir, c’est que l'Iran va envahir le Moyen-Orient. Nous voyons le bélier « frapper » à l'ouest, au nord et au sud. La prophétie indique également que personne ne s’opposera au bélier qui fera ce qui lui plaît et qui deviendra grand. La Parole ne nous dit pas pourquoi personne ne s’oppose au bélier…mais qui aurait deviné il y a quelques années qu’un président américain soutiendrait l'Iran et le traiterait comme un allié ? 

Daniel 8 nous indique les directions dans lesquelles les troupes iraniennes iront, mais ne précise ni les pays ni les régions qui seront envahis. A ce stade, nous pouvons qu’émettre des hypothèses. Il y a de fortes chances qu’il s’agisse de l'Irak (à l'ouest), de la Syrie (au nord) et des régions de l'Arabie saoudite (au sud). Se pourrait-il que l’Iran envahisse la Mecque et Médine, villes saintes de l'Islam ? Est-ce la raison pour laquelle le bouc (la Turquie) lance une contre-offensive contre le bélier dans une grande colère ? Possible. 

L'Iran est chiite, la Turquie est sunnite. Il y a une haine entre ces deux branches de l’Islam. Si l'Iran chiite venait à contrôler la Mecque, ce serait certainement une raison qui pousserait la Turquie à lancer une offensive contre l’Iran. Le passage en Daniel 8 semble indiquer une contre-attaque par les airs. Bombes, missiles ou parachutistes ? Rien n’est sûr. Ce que nous savons, c’est que la contre-attaque de la Turquie écrasera l’Iran. La Turquie contrôlera ensuite une énorme partie du Moyen-Orient. 

ERDOGAN EST-IL LA GRANDE CORNE ? 

En Daniel 8.21b, la Bible appelle le premier « roi » de la Turquie « la grande corne ». S’agit-il d’Erdogan ? Nous n’avons pas encore la réponse. Ce que nous savons, d’après Daniel, c’est que ce leader deviendra extrêmement puissant. Les musulmans l’appelleront-ils le Calife ou même le Mahdi (le messie musulman) ? C’est possible. Un récent article de Walid Shoebat nous informe que les partisans d’Erdogan sont déjà en train de tweeter des déclarations laissant entendre qu’Erdogan pourrait être le Mahdi, ou du moins le prochain Calife. Erdogan semble être le candidat idéal pour endosser ce rôle après une victoire sur les Iraniens. A première vue, « la grande corne » semble être l'Antéchrist. Mais ce n’est pas le cas car l'Antéchrist entre plus tard sur la scène. Soyons vigilants à ne pas nous tromper 

Le sort de cette « grande corne » est très intéressant. Daniel 8.8 indique qu’à l’apogée de sa puissance, cette corne sera « brisée » et que l'Empire turc nouvellement formé sera divisé en quatre nations. « Brisée » fait allusion à une perte de pouvoir : soit la corne/le roi mourra, soit celui-ci sera écarté du pouvoir. Il se passera quelque chose d’inhabituel. Ce ne sera pas une succession « normale ». Si nous nous plongeons dans l’Histoire, nous voyons que c’est exactement ce qui s’est passé avec Alexandre le Grand (qui préfigure les événements sur le plan historique). Les nations modernes ont généralement des successeurs « naturels ». A l’époque d’Alexandre, son fils était encore trop jeune pour assumer le trône. A l’époque actuelle, il est presque inimaginable qu'un empire d’une telle richesse et d’une telle puissance puisse être brisé. 

Essayons d’imaginer un instant ce qui pourrait causer ces événements. À mon avis, une telle division serait imposée soit par l'extérieur soit par l'intérieur. Un empire d’une telle puissance, englobant une grande partie du Moyen-Orient et contrôlant un tiers du pétrole mondial serait une énorme menace pour le reste du monde. Il n’est pas impossible d'imaginer la Russie/la Chine/les Etats-Unis envahir directement cet empire, mais il est plus probable que les problèmes surviennent de l'intérieur. 

Bibliquement parlant, nous savons que cet empire éclatera, mais les raisons restent spéculatives. Nous savons que l'Antéchrist (la petite corne, Daniel 8.9) entrera en scène après la division de ce royaume. Se pourrait-il que l'Antéchrist, qui sera un maître de l'intrigue, joue un rôle dans la disparition de la « grande corne » ? Cela est probable. Œuvrera-t-il de concert avec des puissances mondiales comme les Etats-Unis ? Possible. Œuvrera-t-il de l’intérieur avec d'autres entités musulmanes pour renverser la « grande corne » ? L’avenir nous le dira. Nous voyons que l'empire se brise en quatre nouvelles nations. Ces quatre nations font-elles partie des « dix rois » dont il est question en Daniel 2, Daniel 7 et en Apocalypse 17 ? D’après moi, c’est fort probable. Il est possible que ces dix rois se sentent menacés par la « grande corne » et décident d’aider l'Antéchrist à la renverser pour briser son empire en quatre. Il se peut que ce soit à ce moment-là que l'alliance des dix rois se forme. 

Quelle que soit la cause de l'éclatement de l'Empire turc, nous savons que cet éclatement aura lieu, et que de l’une des subdivisions sortira l'Antéchrist. Cela montre toute l’importance de cette prophétie. Il se peut que le scénario décrit par Daniel se déroule au cours des cinq prochaines années (voire des dix prochaines années). Erdogan aura-t-il un rôle à jouer ? Je pense que oui, mais cela reste une spéculation de ma part. 

Une chose est certaine : un leader turc jouera un rôle prédominant dans l’avenir. 

Voici ce à quoi nous pouvons nous attendre avec certitude : 
- L'Iran va envahir le Moyen-Orient et devenir « puissant » 
- La Turquie attaquera l'Iran et un leader turc deviendra « extrêmement puissant » 
- Ce leader turc sera ensuite « brisé » 
- Le nouvel empire turc sera divisé en quatre nations 
- L'Antéchrist sera issu de l'une de ces quatre nations 

Veillons comme notre Seigneur nous le commande. 

Nelson Walter est l’auteur du livre, « Sommes-nous prêts pour Jésus ? » (à paraitre en mai 2015) 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... ns-future/[/ltr]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:13

ERDOĞAN VIENT D'ETRE DECLARE LEADER DU MONDE MUSULMAN 

Erdoğan vient juste d’être déclaré le chef de tout le monde musulman, les musulmans l'appellent déjà Dieu 

Par Walid Shoebat, le 27/12/2015. Traduction : Sylvain

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sur la droite, Hayrettin Karaman, le principal législateur de Fatwa en Turquie qui annonce pour promouvoir Erdoğan comme calife du monde musulman 

Ci-dessous, nous allons discuter d'une multitude de références bibliques pour montrer à quel point cet homme correspond à ce que l'Écriture appelle «l'homme du péché», mais avant de le faire 2016 donnera beaucoup à suivre concernant la montée de la Turquie vers un système de Califat, dont l’initiation a été déclenchée lorsque, ce vendredi, Hayrettin Karaman, principal législateur de fatwa d'Erdoğan, a publié quelques déclarations très étranges. 

Comme il l’écrit pour Yeni Safak, le principal journal pro-Erdoğan sous le contrôle d’Erdoğan à Istanbul. Dans son article concernant le nouveau système présidentiel qu’Erdoğan veut mettre en place, Karaman défend désespérément Erdoğan et déclare ce que nous disions tout le long qu’ils allaient faire ; c’est-à-dire que Erdoğan va bientôt devenir le calife pour tous les musulmans. Ce qui suit est une présentation de la partie passionnante où dans un article Hayrettin Karaman a écrit: 

« Au cours du débat sur le système présidentiel, voici ce que tout le monde doit faire en tenant en compte de la direction de l’intérêt national du monde et de l’avenir du pays et en ne se focalisant pas sur le parti ou une personne en particulier. Est-ce que ce [système présidentiel] ressemble au système du Califat islamique en termes de son mécanisme ? Dans ce système les gens choisissent le chef, le Prince et puis tous font serment de Bay’ah[allégeance], puis le président choisi nomme la bureaucratie gouvernementale la plus élevée et il ne peut s’immiscer dans le système judiciaire , où le Comité vérifiera la législation indépendamment du Président » Hayrettin Karaman 

Cette seule déclaration implique une multitude de conséquences prophétiques. Bay'at, tel que l’Islam appelle, qui est de « donner allégeance », est la marque de l’Antichrist comme Jean l’a annoncé : « mais la blessure mortelle avait été guérie ! Le monde entier s’émerveillait de ce miracle et a donné allégeance à la bête » (Apocalypse 13:3). 

Et cet homme à qui est donné allégeance est appelé « Le Prince », exactement comme prédit dans Daniel 09:26. 

Erdoğan est qualifié pour être le « roi au visage audacieux » (Daniel 08:23) 

Karaman est le principal islamiste législateur de fatwa en Turquie, un des principaux hommes de main d’Erdoğan et un pratiquant de Muruna, la licence des frères musulmans pour sanctionner l’interdiction islamique dans le cas du Jihad, ce qui signifie que le Mufti peut plier la charia islamique pour produire des fatwas favorables, donc tout ce qu’il faut pour établir un califat islamique. Osée 12:7 nous dit de l’Antéchrist : « Il est un marchand; il y a en sa main des balances trompeuses; il aime à faire des extorsions. » La « balance de tromperie » est exactement comment la doctrine islamique de trois décennie, Muruna, est définie comme la «Doctrine de l’équilibre» où un musulman peut équilibrer entre le bien et le mal et est sanctionné pour faire le mal pour arriver à obtenir la victoire. « Il sera un maître de la tromperie et deviendra arrogant ; Il détruira beaucoup sans avertissement. » (Daniel 08:25) 

Comme l’estime aujourd’hui Zaman, le califat d’Erdoğan en sera un de corruption par le biais du Muruna tout en lui donnant pleine allégeance : 

Voici comment Erdoğan a pu légitimer les pratiques frauduleuses et illégales des hommes d’affaires et politiciens islamistes. Cela comprend l’obtention de crédit bancaire avec intérêt, un système non autorisé par l’Islam mais qui est sanctionné par Muruna, des dons d’énormes quantités d’argent aux organismes de bienfaisance des politiciens en échange d’obtention de marchés publics et de contrats, et en faisant même tuer des gens au profit de l’État. Comme Ali Bulaç l’a écrit il y a quelque temps, Erdoğan a commencé à obtenir ces fatwas après être devenu maire d’Istanbul en 1994. 

Selon la théorie générale de l’Islam politique, les relations entre ceux qui dirigent et ceux qui sont conduits repose sur un « contrat d’allégeance. » Ceux qui sont conduits déclarent, par l’intermédiaire de leurs représentants, qu’ils obéissent à leur chef, abandonnant ainsi la totalité de leurs droits politiques — sans condition — à celui-ci. Et le contrat établit les paramètres pour les deux parties : le chef conduira à juste titre, tandis que ceux qui sont conduits seront obéissants. En attendant, dans les traditions de l’Islam politique, ceux qui utilisent leur pouvoir de cette manière sont appelés « califes. » Et un califat est, pour les dirigeants se basant sur des références religieuses dans le monde islamique, le nom du système vers lequel ils se tourneront inévitablement. 

Karaman a très récemment écrit une autre colonne sur le califat. Il fait valoir qu’il est le meilleur régime. Sa formulation n’en est pas une démocratique. Comme pour les ayatollahs et les mollahs de l’Iran, il veut créer un « mollahcratie », où les décisions sérieuses seront données par le porte-parole, le législateur de fatwa d’Erdoğan, non par le peuple. Sa pièce Yeni Safak est l’une des plus grandes énigmes de l’ère Erdoğan. 

La situation en Turquie comme certains analystes la révèlent est assimilée à l’époque nazie juste avant l’Holocauste. Erdoğan veut l’anéantissement, un holocauste littéral, de tous ses adversaires. Daily Zaman, le média d’information turc persécuté par Erdoğan expose: 

De nos jours, la machine de propagande de l’AKP propage que les volontaires Hizmet sont des traîtres et des infidèles. Selon un sondage mené par l’Institut d’İstanbul, 40 pour cent des gens croient que le Hizmet est composé d’infidèles. Beaucoup plus considèrent le mouvement comme une marionnette de l’Occident. Le parti Pro-Justice et du Développement (AKP) considère que Hayrettin Karaman a émis une terrible fatwa il y a deux ans indiquant que, dans le but de protéger les civils de l’État et les groupes religieux, devrait être éliminé. Le Premier ministre Ahmet Davutoğlu a indiqué que pour l’État, même les descendants des volontaires Hizmet devraient être sacrifiés. De nombreuses personnalités pro-AKP dans les médias sociaux continuent à écrire que les vies, les propriétés et les épouses des volontaires Hizmet sont « halal » (permis de confisquer) par le Calife, c'est-à-dire Erdoğan. 

Nous ne sommes, bien entendu, pas à ce stade, grâce à des facteurs externes et internes. Pourtant, le régime de l’AKP a commencé à emprisonner des volontaires Hizmet simplement parce qu’ils ont fait des dons monétaires à des associations Hizmet. L’AKP a également confisqué les propriétés des hommes d’affaires Hizmet. Jusqu'à présent, de manière semblable à l’Holocauste, très peu de gens en Turquie et à l’étranger se sont vigoureusement opposés à cela et beaucoup d’autres se sont contentés de regarder, grâce à la propagande anti-Hizmet qu’ils ont écouté pendant des décennies.
 

Hizmet est le mouvement Gülen et est un mouvement religieux et social transnational dirigé par le savant islamique turc et prédicateur Fethullah Gülen. Le mouvement n’a pas de nom officiel, mais il est généralement désigné comme Hizmet (« Service ») par ses disciples et comme Cemaat (« la communauté/Assemblée ») par le grand public en Turquie. 

Lorsqu’on regarde à la lumière des équilibres naturels entre l’Islam civil et politique, la tension actuelle que nous voyons entre le mouvement Gülen et Erdoğan est beaucoup plus logique. La guerre déjà louée par Erdoğan contre le mouvement Gülen est en même temps une guerre déclenchée par l’Islam politique contre l’Islam civil. En déclarant l’arène civile l’ennemi, Erdoğan a radicalisé l’arène politique. Et aujourd'hui, dans le but d’exercer un pouvoir et une autorité qui n’est pas constitutionnellement la sienne, Erdoğan a besoin de solides modèles islamiques tels que le Califat. 

L’article écrit par un homme avec prévoyance nommée Ihsan Yilmaz a conclu : 

Je ne veux pas manquer de respect envers la noble mémoire des victimes de l’Holocauste en comparant leur terrible sort à ce qui se passe de nos jours pour les volontaires du Mouvement Hizmet en Turquie. L’Holocauste n’est pas et ne peut pas être comparable à aucune souffrance humaine sur terre. Il est unique. Néanmoins, je soutiens que la nature humaine a été toujours essentiellement la même et les méchants êtres humains ont toujours agi de façon similaire. Les motivations, les argumentations, les tactiques et les actions des hommes cruels d’aujourd'hui ne sont pas très différentes des Nazis. Il est vrai que ce que les volontaires Hizmet ont souffert jusqu'à présent n’est même pas un millionième de ce que les Juifs innocents ont souffert. Mais si les méchants en Turquie peuvent juger nécessaire d’ éradiquer le mouvement et s’ils peuvent trouver l’occasion, ils n’hésiteront pas à suivre les traces des Nazis. Laissez-moi expliquer. 

Tout d’abord, malheureusement, la culture sociopolitique turque n’est pas à l’abri de la maladie d’essayer de détruire l’autre. Surtout quand il s’agit de la dissidence politique, les représentants de l’État sur ces terres ont agi rapidement et brutalement. L’histoire ottomane est pleine de ces terribles exemples de broyage de dissidence par la force brutale, les Alévis étant les principales victimes. Ce que les laïques nationalistes « Jeunes-Turcs » ont fait aux Arméniens en 1915 parle de lui-même. Alors que des centaines de milliers d’Arméniens hommes, femmes et enfants ont perdu leur vie, leurs voisins kurdes et turques « achetaient » leurs biens et propriétés à des prix très bon marché ou les pillaient. Les nombreux Kurdes et Turcs héroïques (fonctionnaires et civils) qui ont aidé les Arméniens ne furent pas bien traités par les dirigeants. Les Grecs eurent aussi des problèmes similaires. Dans la nuit du 6-7 septembre 1955, leurs biens et leurs propriétés ont été pillées à la suite d’un pogrom motivé par le gouvernement. Alors que certains intellectuels Alevis ont été brûlés, très probablement par « l’État profond », dans un hôtel de Madimak au début des années 1990, des milliers de civils sunnites regardaient le feu sans ressentir quoi que ce soit, c’est le moins qu’on puisse dire.
 

Lorsque le parti d’Erdoğan eut un revers majeur, beaucoup pensaient que c’était sa fin. Mais par une étude minutieuse du texte de Daniel, nous avons prédit avec précision que l’inverse se produirait (et nous étions précis à la lettre): 

Pour la première fois en 13 ans, l’AKP turc, dirigé par Président Erdoğan et le Premier ministre Davutoğlu, a perdu sa majorité sur le Parlement alors qu’il détenait 312 des 550 sièges au Parlement, maintenant il ne détient que 258 sièges tandis que les trois autres (CHP, MHP et HDP) passent à 292 sièges. 

Donc, ce revers signifie-t-il la fin pour Erdoğan et le parti de l’AKP et devrions nous maintenant éliminer l’homme de la Turquie comme étant un mauvais candidat pour être l’Antichrist ? 

En fait, une telle perte renforce l’argument biblique puisque contrairement à ce que la plupart imaginent, que l’Antichrist viendra comme une tempête, grâce à son charisme en gagnant un vote populaire. Au contraire, Antichrist, comme nous le dit Daniel, ne gagne pas d’importance par le soutien de la majorité : 

« Les troupes qui se répandront comme un torrent seront submergées devant lui, et anéanties, de même qu'un chef de l'alliance. Après qu'on se sera joint à lui, il usera de tromperie; il se mettra en marche, et il aura le dessus avec peu de monde. ». (Daniel 11:23) 

L’Antichrist, lorsqu’il émerge, forme une ligue et avance avec un petit nombre de partisans. Historiquement, l’AKP a commencé à partir d’ un petit nombre de personnes, le Parti de la Prospérité Refah qui a participé aux élections de 1991 dans une triple alliance avec le Parti du mouvement nationaliste (MHP) et le Parti de la démocratie réformiste (IDP) pour gagner 16,9 % des voix. Le titulaire était vraiment le Président Recep Tayyip Erdoğan, un ancien membre du parti, le même qui plus tard a fondé le Parti Justice et Développement (AKP), qui a catapulté l’AKP pour ce qu’il est aujourd'hui, qui détient toujours plus de 40 % des sièges supplantant les trois autres. Ceci est vraiment une victoire pour Erdoğan qui a commencé avec « un petit nombre de personnes ».
 

Et maintenant qu’Erdoğan va arracher les trois cornes au sein du gouvernement de la Turquie, 2016 aura des conséquences majeures pour les événements du monde, en particulier sur le plan prophétique, et en 2018, nous estimons que la scène prophétique sera très claire, et d’ici 2023, nous prévoyons que tout l’enfer se déchaînera. 

Alors quelles sont les chances de voir bientôt la montée de l’Antichrist et lesquels de ces critères ne correspondent pas à Erdoğan? Et quelles sont les probabilités qu’un homme ait mis dans le mille sur plusieurs questions ? 

Les résultats en choqueront beaucoup pour tenter de trouver un autre homme qui corresponde à ces critères. Dans tout ce que fait Erdoğan, Erdoğan est parallèle à Antiochus Épiphane. Il a fait prospérer la tromperie (Daniel 08:25). Il est le « roi au visage audacieux » (Daniel 08:23). 

Il commence l’animosité avec l’Égypte (Daniel 11:42). Erdoğan veut devenir « chef » et « prince » de Méschec et de Tubal (Ezéchiel 38:2, Mushki et Tabalani en Asie mineure/Turquie). Il est en train de changer des lois (Daniel 07:25) pour rendre solide son titre princier. « Si Tayyip Erdoğan passe à un régime présidentiel, il va probablement assigner les conseiller des régions sous le califat et ouvrir des agences représentatives de toutes les nations de l’Union de l’Islam dans les 1005 pièces [le palais présidentiel] dans Beştepe, » a déclaré Dilipak lors d’une conférence organisée par le Centre AKP de Coordination des Élections de Toronto au Canada. 

Dilipak a également ajouté qu’Erdoğan assignerait des conseillers pour toutes les nations musulmanes dans le monde. Erdoğan était connu pour son aspiration de longue date pour un système présidentiel (en réalité califat) dans le pays. Les foules le saluent avec le « rouge feu , le bleu hyacinthe et le jaune de soufre » (Apocalypse 09:17). Ce ne serait qu’une question de temps pour obtenir ces couleurs dans leur nouvel emblème. 

Après la victoire, les partisans d’Erdoğan ont brandi les bannières rouge ardent, bleu Jacinthe et jaune soufre ressemblant au parti islamiste. 

Erdoğan correspond à Habacuc qui parle de l’Antichrist comme « l’homme arrogant » qui « élargit sa bouche comme le séjour des morts, Il est insatiable comme la mort; Il attire à lui toutes les nations, Il assemble auprès de lui tous les peuples.» (2:5). Erdoğan est vraiment un homme « arrogant » qui veut « rassembler auprès de lui toutes les nations » dans son rêve de califat néo-ottoman pour unir le monde musulman. Il nie le père et le fils (1 Jean 2:22) et « n’honore pas le Dieu de ses pères » puisque la Turquie à un moment donné dans le temps était chrétienne. 

Il a commencé avec un petit nombre de personnes (Daniel 11:23, voir l’explication dans cet article ci-dessus). Il a blasphémé contre le Très-Haut en acceptant les louanges. (2 Thess 2). Erdoğan est salué en Turquie, non seulement comme « Sultan », mais comme un « prophète » « guérisseur » et celui qui peut même changer les lois de l’univers : « le printemps est arrivé à Sanliurfa. Tant la nature que l’histoire se lèvent pour saluer notre premier ministre, » a déclaré le ministre des Finances Mehmet Simsek sur la visite d’Erdoğan dans la province sud-est de Sanliurfa le 9 mars. Pourtant, le ministre des Finances n’a subi aucune sanction de la part d’Erdoğan pour cette déclaration de divinité, ni le député AKP Fevai Aslan qui, le 16 janvier, a dit : « Erdoğan est un leader qui rassemble toutes les qualités d’Allah en lui-même ». Pas plus que le vice-premier ministre de la santé Agah Kafkas n’a été réprimandé quand le 19 mai 2013, il a dit : «Faire ce que Erdoğan fait est sunna ». « Sunna », dont le ministre adjoint de la santé faisait allusion à est l’obéissance à Mahomet. En d’autres termes, obéir à Erdoğan signifie obéir au Prophète lui-même ! Et ni le député AKP Huseyin Sahin le 20 juillet 2011 n’a pas été réprimandé non plus par Erdoğan pour avoir dit : « Croyez-moi, même toucher notre premier ministre est un culte pour moi. » 

Ces personnalités sont majeures et Erdoğan agit comme s’il était le Christ qui n’a pas dénoncé l’adoration et Erdoğan n’a pas dénoncé le culte non plus. Et si l’on pense qu’il n’y a que ses disciples qui élèvent Erdoğan en prophète, guérisseur, maître de l’univers et la nature ou en divinité, détrompez-vous. Un media d’information d’Istanbul, a écrit ceci au sujet de Erdoğan lui-même, licenciant quiconque dénonce sa prétention à être Dieu. 

Même lorsque nous avons déclaré « Jalal al-Din Rumi. Nous avons conclu cette question cruciale puisque l’Islam soufi adhère à une théologie appelée Fana où l’homme peut se déclarer être Dieu ». Par la suite Erdoğan, il y a deux semaines et tout comme nous l’avions prédit, a élevé Rumi afin de permettre une telle théologie : 

Il a voyagé dans la province d’Anatolie centrale afin d’assister à la cérémonie de Şeb-i Aruz (Nuit de l’Union) pour commémorer le 741e anniversaire de la mort de Jalaladdin Rumi (Mevlana) dans la soirée. 

Erdoğan a loué Rumi: 

« Si nous avons une patrie et un drapeau aujourd'hui et si nous vivons dans un pays indépendant, tout fraternellement, c’est grâce aux croyants comme Mevlana, Ahmed Yesevi [Rumi], mais aussi à nos généraux tels que Saladin (de la dynastie Ayyub) et Alparslan (de la dynastie seldjoukide) », a déclaré Erdoğan. 

Rumi est crucial pour le rêve de divinité d’Erdoğan. Ensuite, nous avons d’innombrables déclarations d’Erdoğan, qu’il peaufine à Jérusalem. Et si le Christ a dit que « Jérusalem est la prunelle de mes yeux », qui est donc l’œil du Christ, Erdoğan a dit : « Jérusalem est la prunelle des yeux de tous les musulmans ». 

Il est la guérison de la blessure mortelle d’un empire qui a gouverné et était la plus grande menace (une bête est une menace pour le peuple de Dieu) pour l’église (Apocalypse 13). Aujourd'hui les panneaux d’affichage peut être vu partout dans Istanbul. Lire sur les affiches : « Yeniden Dirilis, Yeniden Yukselis, » qui signifie « Résurrection encore une fois, Résurrection encore ». La blessure fatale, ou la disparition de l’Empire Ottoman est arrivée en 1923 et Erdoğan entend pour cette résurrection de l’Empire Ottoman qu’elle doit se faire en 2023 : 

Par conséquent, ce n’est pas un hasard de constater que certains des disciples d’Erdoğan croient qu’il est un calife qui cherche à ressusciter le califat islamique et de l'Empire Ottoman. Ce n’est pas un hasard si l’objectif d’Erdoğan de « La grande Turquie » est destiné à être achevé en 2023. 

Erdoğan, le chef de la Turquie, ce drapeau du dragon rouge avec les deux cornes du croissant, a publié « une inondation » (Apocalypse 12) en Europe où le cœur de la chrétienté était dans des scènes sans précédent dans l’histoire où l’Allemagne et l’UE sont venues mendier Erdoğan pour arrêter ce flot. Ce ne sera qu’une question de temps pour que la femme qui a donné naissance à l’enfant de l’homme (Christ) piétine le croissant sous ses pieds (Apocalypse 11-12). 

Erdoğan, alors qu’il provoque des ravages en Syrie reçoit des « mauvaises nouvelles du Nord » (Russie, Daniel 11:44) et désire gouverner aussi l’Irak (ancienne Babylone) afin d’y mettre en place des campements. Il s’apprête à se qualifier comme « Roi de Babylone » (Esaïe 14:4, un titre donné à l’Antichrist). 

Qaradawi, le chef spirituel du monde musulman sunnite, a déclaré Erdoğan, en parlant d’un signe de la fin du monde quand il a déclaré que « l’armée angélique va bientôt descendre sur terre » après cet établissement du califat à venir en Turquie. Du point de vue chrétien, il s’agit de la description des anges déchus dont le prophète Daniel a parlé, des serviteurs de Celui qui est lumineux, Lucifer, qui sont finalement jetés dehors, et l’Antichrist d’Ésaïe 14 sera bientôt révélé. Qaradawi parle de conjuration déclenchée par la Turquie des différents États musulmans mentionnés dans plusieurs grands passages de l’Écriture (Dan 2:31-35, 40-45 ; 7:7-8, 19-24 ; Ap. 13:1-2 ; 17:3, 7, 12-16, Ézéchiel 30 « la Ligue » et l’ensemble du contexte d’Ézéchiel 28-31). 

Comme si tout cela ne suffisait pas, Qaradawi donne même un exemple: 

« Il y a de grands pays comme la Chine, qui a une population d’environ 1,5 milliards, selon les statistiques, à une époque où le nombre de musulmans dans le monde est environ 1,7 milliards, et qui pourrait donc se réunir sous la forme de l’Union. » 

Erdoğan « n’honore pas le désir des femmes » (Daniel 11:37), leur interdisant l’entrée au sein du gouvernement et en faisant la promotion du port du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 

Les autorités des savants musulmans ont déjà demandé au monde musulman de prêter allégeance à Erdoğan . Ainsi, afin de transmettre mon message persistant de deux décennies, j’ai fait sortir d’autres veilleurs de la source elle-même en Turquie. ToDay’s Zaman, un de mes préférés et une voix persécutée donnent une perspective similaire de ce que je suis en train de dire depuis un certain temps maintenant, mais l’entendre, de la bouche des chevaux si vous voulez, peut apporter de la crédibilité au son de ma trompette à propos de cette inondation des nations à venir et avec tous ces probabilités, à partir d’ici, de mon arche , il va commencer lentement, puis il va tonner que ma voix gronde vers les collines, les vallées et les nations. Quelqu’un écoute-t-il ? 

Video : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Source de l'article en anglais: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:13

L'IRAN ET LA PROPHETIE DE DANIEL 8 

Nelson Walters, 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


J’ai lu ce matin que l'Iran menace de lancer une offensive à l’encontre d’ISIS si les lieux saints musulmans chiites de Bagdad étaient touchés par l’Etat Islamique. L'article ne précise pas si cette action directe impliquera des forces terrestres. Par cette invasion, l’Iran ne serait-il pas sur le point d’accomplir la prophétie de Daniel 8 ? 

Pour le monde séculier cette nouvelle vient juste s’ajouter à la liste des nouvelles du Moyen-Orient. Beaucoup aux Etats-Unis, y compris au sein de l'administration actuelle, attendent avec une certaine impatience que l'Iran joue son rôle en venant régler le problème ISIS. Beaucoup sont sans doute soulagés de voir que les Etats-Unis n’auront pas à s’impliquer en envoyant des troupes sur le terrain. Ce que le monde séculier ignore en revanche, c’est la signification biblique d'une telle invasion iranienne au Moyen-Orient. 

J’attends de voir si le califat autoproclamé par ISIS est vraiment celui dont la résurrection est annoncée en Apocalypse 13 et 17, et j’attends de savoir si les éclipses lunaires auront une signification biblique évidente. Par contre, en ce qui concerne une invasion iranienne au Moyen-Orient, cela ne fait aucun doute. Le chapitre 8 du livre de Daniel prophétise clairement cet événement comme étant la première étape qui conduira à la révélation de l'Antéchrist. Soyons vigilants comme le Seigneur nous le demande. 

Certains seront peut être étonnés, voire même choqués, d’entendre que la prophétie de Daniel 8 est encore à venir. Beaucoup croient que cette prophétie a été entièrement réalisée il y a bien longtemps par les perses et les grecs. Cependant l’accomplissement de cette prophétie est partiel et préfigure ce qui reste encore à venir. Les commentateurs prennent trop peu en compte les versets suivants. 

« Et il vint près du lieu où j’étais, et quand il vint, je fus effrayé et je tombai sur ma face ; et il me dit : Comprends, fils d’homme, car la vision est pour le temps de la fin. Or, comme il parlait avec moi, j’étais dans une profonde stupeur, ma face contre terre ; et il me toucha et me fit tenir debout à la place où j’étais. Et il dit : Voici, je te fais connaître ce qui aura lieu à la fin de l’indignation ; car à un temps déterminé sera la fin ». (Daniel 8:17-19 DRB) 

A trois reprises, l'ange Gabriel insiste sur le fait que cette vision concerne la fin des temps, au terme de la colère. Les choses peuvent-elles être plus claires ? Mark Davidson est l’un des premiers à avoir saisi la signification de ces passages. Je me souviens du jour où j’ai lu son livre pour la première fois. J’ai failli tomber de ma chaise ! J’étais époustouflé. Si vous n'êtes pas familier avec cette prophétie, il est possible que vous viviez la même chose ! 

La première question qui doit nous venir à l'esprit est la suivante : comment se fait-il que nous soyons passés à côté de cette évidence pendant plus de 2 500 ans ? Cette question n’est pas anodine. La réponse est un peu déroutante. Dieu a scellé le livre de Daniel pour qu’il reste voilé jusqu’au « temps de la fin ». (Dan 12: 4). Le fait que nous soyons désormais en mesure de comprendre Daniel 8: 17-19 prouve que nous sommes entrés dans les temps de la fin. 

Maintenant que nous avons vu que l’ensemble du passage en Daniel 8 parle d’événements à venir, penchons-nous sur la vision et regardons ce qui nous amène à être absolument certains de l’implication de l’Iran. Dans la vision, Daniel voit un bélier qui frappe de ses cornes à l’occident, au nord et au sud (Dan 8: 3-5). 

Le bélier est ensuite attaqué par un bouc puis vaincu (Dan 8: 5-7). Après que l'ange Gabriel annonce à Daniel que cette vision concerne les temps de la fin (une preuve supplémentaire montrant que la prophétie se déroule dans la fin des temps), Gabriel révèle l’identité du bélier et du bouc : « Le bélier que tu as vu, qui avait deux cornes, ce sont les rois de Médie et de Perse. Et le bouc velu, c’est le roi de Javana* » (Dan 8: 20-21 DRB) (*d’autres traductions utilisent le mot « Grèce ») 

Ces versets sont une pierre d'achoppement. La plupart des érudits enseignent que ces passages ont déjà été accomplis sur le plan historique. Les noms d’anciens royaumes sont évoqués, c’est ce qui les amène à penser qu’il s’agit d’un accomplissement passé. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Au verset précédent, Gabriel informe Daniel que toute la vision concerne un temps marqué pour la fin. Sachant que les royaumes de Mèdes et de Perse ont disparu il y a plus de mille ans, pourquoi l'ange utilise-t-il les noms de ces anciens royaumes ? Le nom « Iran » (pays qui occupe aujourd’hui le même territoire que la Médie et la Perse) n’aurait rien évoqué à Daniel, il y a 2 500 ans. L'ange a donné à Daniel les noms des anciens peuples qui occupent actuellement le territoire de l'Iran. Daniel était familier avec ces noms. Il ne fait aucun doute que les coups de cornes à l'ouest, au nord et au sud, seront donnés par l'Iran. 

Qui est le bouc ? Le mot hébreu traduit par « Grèce » dans la plupart des traductions est en fait le mot Yavan ou Javan. Les descendants de Javan occupaient la Grèce et l’ouest de la Turquie. La grande ville de cette région est Istanbul. L'ange ne faisait pas référence à la Grèce mais plutôt au peuple qui occupe la Turquie actuelle ! La Turquie représente donc le bouc. Daniel nous informe qu’une guerre entre l'Iran et la Turquie aura lieu, et c’est la Turquie qui remportera la victoire. Ce sera une guerre entre musulmans chiites et musulmans sunnites. Il y a eu de nombreuses guerres à travers l'histoire, alors pourquoi les Ecritures mettent-elles en avant cette guerre ? Car c’est cette guerre dévoilera l'Antéchrist. 

« Et de l’une d’elles sortit une petite corne, et elle grandit extrêmement vers le midi, et vers le levant, et vers le pays de beauté. Et elle grandit jusqu’à l’armée des cieux, et fit tomber à terre une partie de l’armée et des étoiles, et les foula aux pieds. Et elle s’éleva jusqu’au chef de l’armée ; et le sacrifice continuel fut ôté à celui-ci, et le lieu de son sanctuaire fut renversé ». (Dan 8: 9-11 DRB) 

La petite corne représente l'Antéchrist. Sa venue est annoncée par cette guerre que nous sommes sur le point de voir éclater. Il est important pour chaque croyant de bien comprendre cette prophétie. L'invasion de l'Iran marquera le début de la fin. Les impacts de cette guerre seront importants. Pour en savoir plus sur cette prophétie, vous pouvez consulter mon livre à paraitre (en anglais au mois de mai 2015), « Sommes-nous prêts pour Jésus ? ». Voir également le livre de Mark Davidson, « Daniel Revisited » (disponible en anglais). Les temps sont courts. 

Source [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... -DANIEL-8/[/ltr]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:13

LES 70 SEMAINES ET LA RESTAURATION DE JERUSALEM EN JUIN 1967 

Ecrit par Fabrice Statuto,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pendant que la bête islamique revient a la vie via le terrorisme et la renaissance d'un califat, ... les chrétiens d'orient vivent la tribulation et nous, occidentaux, vivons dans les Temps de Noé, continuant tranquillement notre vie au quotidien. Comme je l'explique dans le livre "L'Islam dans le livre de l'Apocalypse", il n'y aura pas de temple avant la tribulation, ni de puce électronique, ni de pacte de 7 ans entre l'Antichrist et Israel, .... Ces théories reposent sur des interpretations qui n'ont aucun fondement biblique solide. 

Un djihad d'envergure mondiale s'embrasera bientot en Israel, tout le Moyen Orient et l'Europe. Quiconque se convertira de gré ou de force sera condamné perpétuellement. En effet les musulmans ne cherchent pas seulement a tuer le corps. Avant de tuer leurs victimes, ils les font apostasier en faisant réciter la déclaration de foi islamique, reniant ainsi YHWH et Jésus. Quiconque nie le Fils devant les hommes sera renié devant le Père... 

C'est en étudiant les cycles d'années jubilés que j'ai finalement rejoins la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Les conclusions qui en découlent sont très intéressantes, car elles semblent converger vers une fin très proche. 

Pour revenir a la théorie des jubilés, la Parole nous indique que nul ne peut connaitre l'heure et le jour de la venue du Seigneur mais via la connexion entre les années jubilés et l'ere du millénium (débutant lors d'un jubilé en l'an 6000, multiple de 120 cycle de jubilés) j'ai compris que l'on peut connaitre le mois (celui du Yom Kipur) et meme l'année de la seconde venue... en effet, selon la théorie de Newton, depuis la seconde "Restauration et reconstruction de Jérusalem" jusqu'à l'oint il doit y avoir , 7 semaines d'années, 49 ans, soit un cycle jubilaire qui conduit au jubilé messianique final. En d'autres termes, si et seulement si l'on connait la date de l'ultime restauration de Jérusalem, l'on peut connaitre l'année du retour du Messie. 

Dans l'avant dernier chapitre du livre "L'Islam dans le livre de l'Apocalypse", j'explique pourquoi la bataille de Jéricho eut lieu lors d'un jubilé et à cause de ses grandes ressemblances prophétiques avec la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], cette année pourrait etre un jubilé. (Je reviendrais sur ce sujet avec une étude plus approfondie.) 

Daniel 9:25-26 Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. 

Apres plus de 2000 ans, Israel récupère le mont du temple, et libère totalement la vieille ville de Jérusalem... en Juin 1967 ! Caractéristiques qui ne sont pas des moindres car le Jubilé se caracterise ainsi : (Libération du peuple, libération de la terre d'Israel et retour d'Israel sur ses possessions et ses terres). Si 1967 est une année jubilé alors, cela prendrait tout son sens d'y ajouter un cycle jubilaire de "7 semaines d'années (shemitas)", afin de nous conduire au prochain jubilé final annoncant l'Oint. A noter, les 49 ans, sont des années semi-lunaire, difficile donc de les ajouter a Juin 1967, pour conclure sur une date precise... 

Lévétique 25:10 Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille. 

Recadrons les choses, le prophète Daniel parle de la vieille ville de Jérusalem incluant ses murailles, pas de la nouvelle ville de Jérusalem dont les quartiers s'etendent jusque dans les montagnes de judée. 1967 correspond-il à l'an de "Restauration et reconstruction de Jérusalem" ? 

La réunification de Jérusalem en 1967 est à n'en pas douter un des événements les plus importants de l'histoire juive et de l'histoire de l'humanité. Apres 2000 ans, Libération de Jérusalem, les israelites retrouvent le mont du temple et la partie Est de Jerusalem, et pour finir, on assiste à la reconstruction du quartier juif, et à la réédifications des lieux saints détruits et soulliés par les musulmans. 

London, New York, I.B. Tauris, 2007, 258 p. Sossie Andézian 

1 Tiré d’une thèse (PhD) en sciences politiques, études moyen-orientales (Middle Eastern Politics) de l’Université d’Exeter (Grande-Bretagne), cet ouvrage est l’œuvre d’un architecte qui s’est penché sur l’analyse de la reconstruction du quartier juif de la vieille-ville de Jérusalem entre 1967 et le milieu des années quatre-vingts. En même temps, expert en matière de patrimoine pour l’Unesco, il montre l’imbrication du religieux et du politique dans la formation de ce qui est devenu le symbole, à la fois, de l’identité religieuse et de l’identité nationale israéliennes, alors que la vieille-ville de Jérusalem comme la ville de Jérusalem dans son ensemble n’étaient pas inscrites au cœur du projet sioniste. Du point de vue des sciences sociales du religieux, l’ouvrage illustre les processus à l’œuvre dans la fondation de sites religieux dans le cadre d’un projet de construction nationale et les effets d’une telle action sur la structure urbaine. 

2 La recherche a été entreprise en 1999, à un moment où les accords d’Oslo encore en vigueur permettaient l’espoir de paix entre Israéliens et Palestiniens ainsi que le règlement du statut de Jérusalem par la communauté internationale. Le matériau empirique a été recueilli principalement en 1999 et 2000, autrement dit avant le déclenchement de la seconde intifada, où l’auteur se trouvait sur le terrain et réunit archives, travaux de recherche, observations directes et entretiens. 

3 Le livre se divise en six chapitres. Les trois premiers traitent des bases idéologiques ainsi que des moyens politiques, juridiques et techniques mis en œuvre pour la « reconstruction » du quartier juif et non pas sa « restauration », terme que l’auteur récuse à la lumière des théories de rénovation urbaine. Le quatrième chapitre établit des comparaisons avec d’autres exemples de réhabilitation urbaine en Israël. Le cinquième chapitre rend compte de la position de l’Unesco sur cette opération et, de manière plus générale, sur sa position par rapport à la patrimonialisation de l’ensemble de la vieille-ville de Jérusalem. Enfin dans un dernier chapitre, l’auteur entreprend une comparaison entre politiques israéliennes et palestiniennes d’usages du patrimoine à des fins nationalistes. 

4 L’hypothèse centrale est celle d’une reconstruction sélective, excluant les sites musulmans et visant à créer le mythe d’une Jérusalem juive ancienne et non la restauration d’une vieille-ville caractérisée par la diversité ethnique, religieuse et culturelle. L’auteur résume le projet de construction du quartier juif de Jérusalem dans cet extrait d’article de S. Mann (1968) du quotidien israélien Jerusalem Post : « What was formerly the Jewish Quarter has a place in modern Israel. Cleaned, cleared and restored–it will become a centre of national and spiritual unity » (« Restoring a symbol of unity », 2 oct. 1968, p. 4 : exergue à la Conclusion p. 196). Adoptant une démarche historique rigoureuse, l’auteur repère les différents moments d’affirmation d’une identité spatiale juive et son évolution en fonction de changements politiques. 

5 Tout d’abord, il montre que la division de la vieille-ville en quartiers, chrétien, musulman, arménien, juif, est l’œuvre de cartographes occidentaux du XIXe siècle, laissant supposer l’existence de quartiers homogènes sur le plan ethnique et religieux, ce qui s’avère loin d’être le cas. On découvre que les habitants juifs de Jérusalem ne résident pas tous dans ce qui constituait le quartier juif dans la partie sud-ouest de la ville. La majorité des maisons du quartier sont des biens de mainmorte musulmans (waqf) ou des propriétés privées arabes (ou arméniennes). Deux mosquées, ainsi que des tombes de saints musulmans, attestent de la mixité du quartier où cohabitaient musulmans et juifs. Les maisons habitées ou possédées par les juifs ne présentent pas de particularités architecturales mais sont plutôt conformes au style architectural de la vieille-ville et s’intègrent parfaitement au paysage. À part deux synagogues sépharades datant du XVIIe siècle et deux autres du XVIIIe siècle, la majorité des centres d’éducation et de prière juifs datent de la seconde moitié du XIXe siècle (les deux synagogues ashkénazes, l’hospice de Batei Mahse avec la maison Rothschild). L’auteur explique cette carence en matière d’édifices religieux juifs par le nombre réduit des membres de la communauté à l’époque, les limitations imposées par les Ottomans aux constructions de sites religieux non musulmans avant la seconde moitié du XIXe siècle, ainsi que le faible intérêt des juifs pour l’architecture et l’art à l’époque. 

6 À la création de l’État d’Israël, en 1948, la vieille-ville demeure du côté jordanien et les habitants juifs en sont expulsés. Les sites religieux, en particulier le Mur des Lamentations, le Mont du Temple et le cimetière du Mont des Oliviers ne sont plus accessibles aux Israéliens. Des synagogues sont endommagées ou détruites. L’État entreprend la création de nouveaux lieux saints, séculiers, à Jérusalem-Ouest dépourvue de points de repères religieux : bâtiments administratifs publics et institutionnels, mémorial national du Mont Herzl devenu lieu de pèlerinage, mémorial de Yad Vashem commémorant la Shoah. 

7 La victoire israélienne sur les armées arabes, en 1967, et la conquête de la vieille-ville et de la Cisjordanie changent complètement la donne. La totalité de Jérusalem et ses sites religieux traditionnels passent sous contrôle israélien. La reconstruction du quartier juif modifie le paysage par la réalisation d’un projet national/religieux destiné à affirmer le lien éternel du peuple juif avec la ville sainte. Les limites du quartier juif sont étendues par la destruction du quartier des maghrébins et l’expulsion de ses habitants palestiniens. Les synagogues sépharades sont restaurées à l’ancienne et représentées sur des timbres-poste en tant que preuve de la présence juive ancienne et continue à Jérusalem. Les deux synagogues ashkénazes détruites par les Jordaniens sont laissées comme mémoriaux de la guerre de 1948. Le complexe de Batei Mahse est réhabilité en raison de sa valeur symbolique de pôle de référence pour la communauté juive de Jérusalem. La maison Rothschild, qui en faisait partie, abrite pendant plusieurs années le Bureau central de la société pour le développement et la reconstruction du quartier juif (CDRJQ), avant d’être vendue à une institution ultra-orthodoxe, Yeshiva Zilberman, qui la transforme en école religieuse pour garçons, ce qui provoque l’opposition des résidents laïques du quartier. Des maisons arabes sont, soit détruites pour permettre des fouilles archéologiques à la recherche de traces du passé juif, soit restaurées avec leurs caractéristiques originelles mais recouvertes d’une façade de « pierres de Jérusalem » ; les nouveaux logements sont réservés aux résidents juifs.

8 L’auteur nous fait suivre pas à pas la transformation du quartier, en l’espace de quelques années, d’une zone religieuse pauvre et négligée en vitrine des réalisations urbaines de l’État, et il montre comment le récit national intègre désormais le vieux yishuv au courant sioniste dominant, créant un nouveau lien entre la vieille-ville et l’État moderne. Le nouveau quartier juif s’avère résulter de la convergence de facteurs politiques, économiques, administratifs et techniques d’un côté, l’engagement d’un groupe partageant une vision de l’histoire et l’adhésion aux principes sionistes de l’autre. Sa reconstruction étant la priorité absolue de l’État, le financement des travaux est continu. Architectes et archéologues nationalistes sont mis à contribution pour concrétiser le projet. Le CDRJQ élabore et applique un plan de reconstruction qui reflète les caractéristiques du développement architectural israélien : un environnement urbain moderne avec quelques bâtiments anciens rénovés et un certain nombre de sites archéologiques destinés à exprimer l’identité juive éternelle de la ville. Des pièces découvertes sont exposées dans un musée archéologique. La centralité de la Bible dans la formation de l’identité nationale israélienne conditionne la réinterprétation des fouilles selon la tradition de l’archéologie biblique. Des considérations d’ordre politique entrent également en jeu, telles que le concept de densité urbaine pour justifier l’installation de milliers de nouveaux résidents israéliens dans l’enceinte de la ville. 

9 Un des résultats de l’étude est de montrer le rôle de la réappropriation/création d’une Jérusalem juive ancienne dans l’unification des différentes communautés juives en Israël et en diaspora sous la bannière sioniste. Trois sites, l’esplanade du Mur des Lamentations (dénommé Mur occidental), le Cardo et la synagogue Hurva, qui ont fortement contribué à reconfigurer l’image physique et symbolique du quartier, sont analysés de manière détaillée. Par leur localisation (respectivement à la limite orientale du quartier, sur sa limite occidentale près du centre de la vieille-ville et au cœur de ce qui était le quartier juif historique) et leur fonction (affirmation du nationalisme ethno-religieux, développement du tourisme et de l’économie, lieu de culte), ils marquent fortement l’identité juive de la ville, souligne l’auteur, qui montre en même temps les débats que leur choix a suscités entre toutes les composantes de la société israélienne. L’exemple du mur illustre parfaitement le processus de construction d’un lieu symbolique à la fois de l’identité religieuse et de l’identité politique et par conséquent objet de tensions entre les deux sphères, mais aussi source de conflits avec les musulmans qui le revendiquent comme le lieu de l’Ascension du prophète Muhammad sur son cheval al-Burâq. L’auteur décrit et analyse avec finesse l’évolution des dimensions, de l’étendue et du statut de ce monument ainsi que des significations qui lui sont rattachées à travers l’histoire. Après avoir été un symbole d’unité en juin 1967 entre politiques et religieux, militaires et civils, juifs d’Israël et juifs de la diaspora, le mur semble cristalliser aujourd’hui toutes les contradictions qui traversent la société israélienne. 

10 La seconde idée-force qui se dégage de l’ouvrage est la mainmise progressive des religieux sur le quartier au détriment des laïcs et la fusion entre identité nationale et identité religieuse. S’appuyant sur un article de Nadav Shragai, correspondant du Ha’aretz, très bien informé sur la vieille-ville, l’auteur montre la croissance rapide de la population religieuse qui représente 95 % et la multiplication d’écoles religieuses et de séminaires. L’auteur discerne deux effets majeurs de la transformation du quartier en bastion religieux : des altérations architecturales, de manière à adapter les logements aux prescriptions du judaïsme orthodoxe et des effets négatifs sur le tourisme, incompatible avec des objectifs religieux. Enfin, cette évolution éloigne de plus en plus les habitants laïques du quartier qui sont par ailleurs rebutés par les contraintes liées à la vie dans une vieille-ville dépourvue d’infrastructures. 

11 L’auteur explique ces changements par une brèche dans l’unité nationale, suite à la guerre de Kippour en 1973, et par le recul de l’idéologie sioniste après la défaite du parti travailliste, mais aussi par la politique d’attribution des logements favorisant progressivement les religieux. À partir de 1990, une nouvelle génération d’archéologues, plus proches de l’approche universaliste que nationaliste, ainsi que des chercheurs biblistes remettent en question l’archéologie biblique, provoquant un affrontement entre récit national et recherche historique. Des fouilles le long du mur occidental du Haram al-Sharif (tunnel) font toujours l’objet de conflits avec les institutions musulmanes. Pour finir, l’auteur déplore le choix de l’État israélien d’avoir opéré une restauration sélective du quartier et d’avoir ignoré les nombreux vestiges musulmans, laissant dans l’ombre tout un pan de l’histoire de la vieille-ville. 

12 Cet ouvrage présente trois intérêts majeurs. De par la précision de ses descriptions, il constitue une très bonne source d’informations sur la réalité de la ville de Jérusalem et ses enjeux, et propose un nouveau regard, celui d’un architecte et d’un spécialiste du patrimoine sur le conflit israélo-palestinien hors du registre passionnel. Il illustre de façon exemplaire le processus d’écriture d’une histoire nationale et sa projection dans l’espace dans le but de construire une nation moderne. Enfin, c’est une contribution fructueuse à l’analyse de l’emprise du religieux sur les mouvements nationalistes, qu’on retrouve de plus en plus à travers le monde. 

En conclusion, 1967 pourrait, je parle bien au conditionnel, correspondre à l'année de la seconde "Restauration et reconstruction de Jérusalem", une clef essentielle pour comprendre le mystère des 7 shemitas en Daniel 9 qui conduiraient jusqu'à la venue du Sauveur !
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:14

LES 70 SEMAINES DE DANIEL 

Fabrice Statuto, 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[color=red]Mises a jour du dernier chapitre du livre "L'islam dans le livre de l'apocalypse" écrit sous mon nom de plume Joakim Oliveira (Edition 2016). Le dernier chapitre de ce livre évoque le prochain jubilé. Il ne faut y voir aucune affirmation sur l'année du prochain jubilé messianique initiant le millénium, mais plus le prendre comme un sujet de réflexion. 

LA THEORIE D'ISAAC NEWTON 

Dans le passage en Daniel 9:24-27 (« la prophétie des soixante-dix semaines »), Dieu enregistre des données, qui nous éclairent sur les temps à venir. Ces données sont des multiples de semaines, qui se réfèrent à des événements en relation avec la restauration de Jérusalem. Elles nous révèlent le timing, à l'année près, des principaux événements concernant le Messie. D'après Isaac Newton (savant exceptionnel et érudit biblique), la quasi-totalité des événements prophétisés en Daniel 9:24-27 avaient déjà eu lieu, à l'exception de la période des « sept semaines », qui fait référence à la Seconde Venue du Messie. L’interprétation de Newton était unique en son genre. La plupart des interprétations passent complètement à côté de cette interprétation. La grande majorité des érudits ne voient pas la seconde venue dans ce passage, car ils ajoutent les « 62 semaines » et les « 7 semaines », au lieu de considérer ces périodes comme distinctes. Pour Newton, la plupart des prophéties concernent le Messie dans Sa première et dans Sa seconde venue. Selon lui, Dieu avait séparé ces deux périodes d'une semaine pour une raison bien particulière. Une fois de plus, la raison était d'identifier le timing de la Première et de la Seconde venue ! 

Une même fenêtre temps est le fil conducteur qui relie tous les points cités. Dans le plan de Dieu de sept mille ans (six mille années, suivies du règne millénaire), tout concourt à nous montrer que nous sommes à l'aube du sixième millénaire. Le cycle du jubilé, et l'interprétation des soixante-dix semaines par Isaac Newton (Daniel 9) (interprétation vieille de plus de 300 ans !). Un jubilé Messianique est-il proche ? Cela concorde avec une combinaison extrêmement rare d'éclipses solaires et lunaires, qui se profilent pour les années 2014 - 2015. Ces éclipses solaires et lunaires tombent aux mêmes dates que les fêtes bibliques. A la lueur de toutes ces informations, une question demeure : Sommes-nous à l’aube de la Seconde Venue du Messie ? Attendons de voir ! Dans quelques années, les choses seront plus claires. 

LA VENUE DU SEIGNEUR LORS D'UNE ANNEE DE JUBILE 

Les livres de Joël et d'Esaïeévoquent la venue du Seigneur au son d'un shofar lors du Yom Kippour proclamant ainsi une année de libération des captifs.Ces trois grandes caractéristiques indiquent le début d'année de jubilé. 

Joël 2:1,12:15 « Sonnez de la TROMPETTE en Sion ! Faites-la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l'Éternel vient, car il est proche, ( ... ) Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des JEÛNES, avec des PLEURS et des LAMENTATIONS ! DECHIREZ VOS COEURS et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu'il envoie. Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu ? Sonnez de la trompette en Sion ! Publiez un JEÛNE, une CONVOCATION SOLENNELLE ! » 

Jeûne, Sainte Assemblée, Repentance, Pleurs, Lamentation sont les caractéristiques du jour du Grand Pardon, la fête du Yom Kippour (Lévitique 23:27-32). La fête hébraïque la plus importante de toutes. C'est une loi perpétuelle que les israélites orthodoxes et messianiques continuent de suivre. Durant ce grand jour, le peuple d'Israël doit s'humilier et se repentir de tout son cœur afin que tous ses péchés soient pardonnés en un seul jour!

Joël 2:32,3:1 « Alors quiconque invoquera le nom de l'Éternel sera sauvé ; Le SALUT sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Comme a dit l'Éternel, Et parmi les réchappés que l'Éternel appellera. Car voici, en ces jours, en ce temps-là, Quand je ramènerai les CAPTIFS DE JUDA ET DE JERUSALEM, » 

Lévitique 25:9-10 « Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la TROMPETTE ; le jour des expiations (YOM KIPPOUR), vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays. Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la LIBERTE dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans SA PROPRIETE, et chacun de vous retournera dans sa famille. » 

Lors de la première et seconde venue du Messie, Esaïe prophétise selon les ordonnances d'un jubilé (Lévitique 25:8-44). Esaïe 61:1-3 « L'esprit du Seigneur, l'Éternel, est sur moi, Car l'Éternel m'a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance ; Pour publier une année de grâce de l'Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu ; Pour consoler tous les affligés ; Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d'un esprit abattu, Afin qu'on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l'Éternel, pour servir à sa gloire. » 

LES 70 SEMAINES DE DANIEL PEUVENT NOUS REVELER LE DEBUT DE L'ERE MESSIANIQUE 

Daniel 9:25-26 « Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n'aura pas de successeur. Le peuple d'un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu'au terme de la guerre. » 

Isaac Newton avait compris que ces versets de Daniel Chapitre 9 faisaient référence aux deux venues messianiques. Le génie de Newton était de séparer les « 62 semaines » et les « 7 semaines », indiquant ainsi les deux restaurations de Jérusalem et les deux venues du Messie. La première restauration de Jérusalem s'est accomplie quand le peuple d'Israël est sorti de Babylone. La prophétie des « 62 semaines » s'est accomplie car Daniel indique qu'après ses « 62 semaines » le Messie sacrifiera sa vie non pour lui, mais pour les autres. Toutefois, la prophétie des « 7 semaines d'années » ne s'est pas encore accomplie. Selon Newton, la restauration et la reconstruction de Jérusalem allait précéder le retour du « Messie Prince, de 49 ans ». Depuis la libération, réunification et reconstruction de Jérusalem jusqu'au retour du Messie, il doit s'écouler 7 shémitas, soient 7 années sabbatiques, soit 49 années hébraïques, c'est à dire un jubilé. [à ne pas confondre avec 49 années solaires d'une moyenne de 365 jours]. Nous avons vu que le livre de Joël nous révèle le retour de notre Sauveur Yeshua durant une année de jubilé. Cet événement se confirme via l'année d'ouverture du millénium en l'an 6000, qui est un multiple de 120 cycles de jubilés (120x50). Daniel chapitre 9 nous révèle que l'an de la seconde restauration de Jérusalem tombe durant une année de jubilé, car il doit s'écouler « 7 semaines d'années », soient 49 ans, pour conduire jusqu'à l'arrivée glorieuse du Messie qui tombe durant le dernier jubilé messianique. 

Les grandes questions qui découlent de cette réflexion sont les suivantes : « Quand la dernière restauration et reconstruction de Jérusalem a t'elle eut lieu ? Serait-ceaprès la guerre des six jours, lors de la libération de Jérusalem, le 6 juin 1967 ? Si oui, 1967 était-elle une année de jubilé ? » 

En 1967, le peuple d'Israël libéra et réunifia pour la première fois après 2000 ans, la ville de Jérusalem, alors divisé avec la Palestine. Après 2000 ans, le peuple d'Israël récupéra la totalité du Mont du Temple et son Sanctuaire! Israël entreprit alors la reconstruction des ruines de la vieille Jérusalem ainsi que des lieux sacrés utilisés comme déchetteries par les musulmans palestiniens. Cette réunification, libération et reconstruction de Jérusalem en 1967 sont des signaux très significatifs pour se passer durant une année de jubilé; et pour marquer le début du décompte final des « 7 semaines d'années » jusqu'au Messie. Note: on ne peut additionner ces 49 ans à la date du 6 juin 1967, car il s'agit d'année hébraïque semi-lunaire. 

A présent, la question de savoir si 1967 marque une année de jubilé est essentielle, car elle induirait que l'on pourrait connaitre la prochaine année de jubilé ouvrant le Millenium, une année sainte commençant au jour du grand pardon et annonçant l'arrivée approximative de la seconde venue de notre Messie et Sauveur. Je parle bien de l'arrivée approximative car « nul ne connait l'heure ni le jour de sa venue. ». Toutefois la parole n'est pas écrite en ces termes : nul ne connait le mois ou l'année de la venue de notre Messie. Le soir de la première journée de guerre, la moitié de l'aviation arabe était détruite; le soir du sixième jour, les armées égyptiennes, syriennes et jordaniennes étaient défaites. Les chars de l'armée israélienne bousculèrent leurs adversaires sur tous les fronts. En moins d'une semaine, l'État hébreu tripla sa superficie : l'Égypte perdit la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï, la Syrie fut amputée du plateau du Golan et la Jordanie de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est. 

Jérusalem, le 7 juin 1967 : l’aumônier en chef de Tsahal, Shlomo Goren, entouré des libérateurs, sonne le Shofar devant le mur des lamentations. Tout comme pour une année de jubilé, Israëlreprit possession de ses territoires, depuis le mont du Temple et fit retentir le shofar. Lévitique 25:9-10 « Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la TROMPETTE ; le jour des expiations (YOM KIPPOUR), vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays. Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la LIBERTE dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans SA PROPRIETE, et chacun de vous retournera dans sa famille. » 

La guerre des six jours où Israël gagna en un temps éclair contre une coalition de nations islamiques (l'Égypte, Jordanie et Syrie) rappelle l'histoire de David contre Goliath, mais aussi la présence de L'Éternel au côté d'Israël. La guerre des six jours possède d'étranges ressemblances avec la bataille de Jéricho, durant laquelle Joshua et son armée vainquirent le septième jour au petit matin la ville de Jéricho. Cette bataille historique prophétisait elle la guerre des six jours de 1967 ? a-t ‘elle eut lieu durant une année de jubilé ? 

YHWH dit à Joshua : « Vois, j’ai livré entre tes mains Jéricho et son roi, ainsi que ses vaillants hommes. Marchez autour de la ville, vous tous, les hommes de guerre, faites une fois le tour de la ville ; tu feras ainsi pendant six jours. Sept prêtres porteront devant l’arche sept shofars retentissants ; et le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville, et les prêtres sonneront des shofars. Quand ils sonneront de la corne retentissante, et que vous entendrez le son du shofar, tout le peuple poussera une grande clameur, et le mur de la ville s’écroulera ; alors le peuple montera, chacun devant soi. » Livre de Joshua 6:1-6 

Le livre de Joshua insiste sur le chiffre sept : sept prêtres firent retentir leur shofar au septième jour après avoir fait sept fois le tour de la ville. Serait-ce une piste prophétique pour indiquer que la bataille de Jéricho a eu lieu durant une année sabbatique annonciatrice d'une année de jubilé ? « Tu compteras sept sabbats d'années, sept fois sept années, et les jours de ces sept sabbats d'années feront quarante-neuf ans. » Lévitique 25:8 

Le livre de Joshua insiste également sur le shofar, signe qu'il pourrait s'agir d'une année de jubilé qui commence au Yom Kippour (jour de l'expiation). « Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants du shofar; le jour des expiations, vous sonnerez le shofar dans tout votre pays. » Lévitique 25:9 

Dans seulement deux cas, le son de shofar en hébreu est rendu par « yobel », littéralement « jubilé ». Durant la remise de la Torah au peuple d'Israël par Moise sur le mont Sinaï (Deut. 19:13) et durant la capture de Jéricho par Joshua. 

Enfin, L'Éternel divisa les eaux du Jourdain pour que les enfants d'Israël puissent le traverser à pied sec et puissent arriver au pays de Canaan. « Dans cette année de jubilé, chacun de vous retournera dans sa propriété. » Lévitique 25:13 Il semblerait donc que la bataille de Jéricho se soit produite durant une année de jubilé et de par ses ressemblances prophétiques avec la guerre des six jours, 1967 pourrait être une année sabbatique précédant une année de jubilé commençant au mois de septembre de l'année civile. 

CONCLUSION FINALE - LE RETOUR DU MESSIE EST IL PROCHE? 

Pour conclure, SI ET SEULEMENT SI, la restauration et reconstruction de Jérusalem a commencé en l'an 1967 alors, nous pouvons connaitre la période du retour du Messie. Sous cette condition, avec une grande probabilité, cela pourrait être entre Septembre 2015 et Septembre 2018. Pendant que les croyants du Moyen Orient et d'Afrique du nord vivent une tribulation terrible, nous occidentaux, nous vivons comme dans les temps de Noé, en continuant tranquillement notre vie. Sommes-nous proche du retour du Sauveur ? 

(*)Notez bien que je n'affirme aucune date, et que ce calcul est conditionnel! Nul ne peut connaitre le jour et l'heure de la venue du Seigneur mais rien n'est dit concernant le mois et l'an de sa venue...
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: islam-bible-prophecy

Message  Arlitto le Mer 24 Aoû - 11:15

L'ANTICHRIST ASSIEGERA L'EGYPTE, LA LIBYE ET LE SOUDAN 

Ecrit par Fabrice Statuto, 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le chapitre 11 du prophète Daniel évoque la Lybie, l'Egypte, Le Soudan du Nord, tous ces pays sont au coeur de l'actualité. Ils nous renvoient encore une fois au Proche et Moyen Orient. 

Daniel 11: 42 « Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d'Égypte n'échappera point. » 

Daniel 11:43 « Il (l'antichrist) se rendra maître des trésors d'or et d'argent, et de toutes les choses précieuses de l'Égypte ; la Lybie et Kus (Nord du Soudan) seront à sa suite. » 

Ces trois pays subissent le "printemps arabe" qu'on devrait plutot appelé "l'hiver islamique" tellement les révolutions arabes sont mortifères et profitent davantage aux musulmans radicaux qu'au peuple. 

- Le Soudan du Nord est sous controle des islamistes ; application systématique de la charia : condamnation a morts des apostats de l'islam, homme et femme condamnés par lapidation, amputations et crucifixions publiques etc... Article extrait de CBS News - "Des chrétiens crucifiés au sud Soudan" - Les chrétiens du Soudan demandent d’urgence une aide internationale après que sept chrétiens aient été crucifiés par un groupe rebelle près de la frontière avec l’Ouganda. Des villageois ont trouvé les corps des chrétiens près de la ville de Nzara au sud Soudan. 

- L'Egypte est en voie de radicalisation islamiste. Article extrait de Postedeveille.ca - "Le fléau de l'islamisme mène l'Égypte à la dérive" : Chronique de l'effondrement d'une nation gouvernée par l'islam. L'islam au pouvoir mène à la violence, l'arbitraire, le chaos, l'anarchie, à des états en déroute dépendants de l'aide internationale ou asservis aux pétromonarchies. Tout ce passe comme l'avait prédit le politologue égyptien Abdel-Samad en 2010, mais plus rapidement que ce qu'il avait prévu. 

- Enfin la Libye est en train de tomber entre les mains des islamistes. Article extrait du journal Le Point.fr - "Les islamistes, nouveaux maîtres de la Libye" - Très influents au sein du Congrès général national, la plus haute autorité du pays, les islamistes ont obtenu l'éviction mardi du Premier ministre Ali Zeidan. Les islamistes gagnent du terrain en Libye après l'éviction mardi du Premier ministre Ali Zeidan, au moment où les manoeuvres des forces loyales au Parlement face aux rebelles autonomistes de l'Est font planer la menace d'une guerre civile. 

Ces trois nations sont probablement les 3 cornes que que l'antichrist va rabaissé pour former son royaume final et ainsi faire renaitre de ses cendres, le califat Ottoman. 

Daniel 7:5 « Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté ; il avait trois côtes dans la gueule entre les dents, et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair. » 

Daniel 7:24 « Les dix cornes, ce sont dix rois qui s'élèveront de ce royaume. Un autre s'élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. » 

Les bibles latines standards ont remplacés Kus par Ethiopie, une grossiere erreur, voici la démonstration biblique et historique : 

English Standard Version (©2001) « He shall become ruler of the treasures of gold and of silver, and all the precious things of Egypt, and the Libyans and the Cushites shall follow in his train. » 

God's Word Translation (©1995) « He will control gold and silver treasures and all Egypt's treasuries. Libya and Sudan will surrender to him. » 

Kus ou Cush est le nord de l'actuel soudan, cela est confirmé bibliquement et historiquement 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum