L’amour vache des extrémistes hindous

Aller en bas

L’amour vache des extrémistes hindous Empty L’amour vache des extrémistes hindous

Message  Arlitto le Sam 3 Sep - 12:36

L’amour vache des extrémistes hindous
 02.09.2016 

Maisons de retraite, ambulances, brigades de protection : en Inde, les bovins sont au centre de toutes les attentions. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Les cornes des vaches sont enduites de peinture pour les rendre plus visibles. 

C’est la rançon de la gloire, et de la dévotion. Alors que 550 personnes ont été tuées en 2015 dans des accidents liés à des animaux errants, des policiers indiens de Madhya Pradesh, un Etat situé au centre du pays, viennent de décider de recouvrir les cornes des vaches sacrées de peinture phosphorescente (les bandeaux réflecteurs et les colliers réfléchissants, peu fiables, ayant précédemment échoué à sécuriser le trafic). Une mesure qui sert à protéger les bovins au moins autant que les automobilistes.

Car depuis l’arrivée au pouvoir du premier ministre nationaliste hindou, Narendra Modi, en mai 2014, la vache est au centre de toutes les attentions. Le gouvernement indien envisage notamment de construire 1 850 maisons de retraite pour que ces animaux puissent y finir leur vie, plutôt que dans les abattoirs. Dans la plupart des Etats, leur mise à mort est désormais illégale, certains allant même jusqu’à sanctionner la vente et la détention de viande de bœuf de dix ans de prison.

[size=140]La « vache est notre mère », assurent les extrémistes hindous, citant les textes sacrésDans l’Etat du Jharkhand, des ambulances pour vaches ont même vu le jour en novembre 2015, alors qu’il n’existe encore aucun numéro d’urgence médicale pour les Indiens. Et puisqu’il n’y a rien de mieux que la science pour ériger en vérité une croyance, des universitaires du pays ont annoncé avoir découvert de l’or dans l’urine de vache…[/size]

Fardeau financier
Mais cette affection débordante tourne à l’amour vache. La vénération de l’animal contribue à sa disparition, et pas seulement à cause des accidents de la route. La vache n’est plus utilisée pour son lait, car les bufflonnes sont bien plus généreuses. Elle n’est plus employée 

pour labourer les champs, car les paysans lui préfèrent le tracteur. Enfin, ses excréments ne servent plus d’engrais dans les champs. A moins que les extrémistes hindous ne transforment son urine en or, la vache ne rapporte plus grand-chose. Et si elle ne peut même plus être envoyée à l’abattoir, elle devient vite un fardeau financier pour ses propriétaires. Lesquels préfèrent l’abandonner ou l’envoyer dans un Etat voisin, où l’abattage est autorisé.

L’animal sacré semble finalement ne plus servir qu’à affirmer la suprématie hindoue dans un pays où les minorités religieuses représentent 17 % de la population. Celles-ci sont d’ailleurs, avec les intouchables, les principales cibles des brigades de protection de la vache, dont les attaques ont augmenté depuis l’arrivée de Narendra Modi au pouvoir. En 2015, au moins cinq musulmans ont été tués par des commandos hindous qui les soupçonnaient d’avoir mangé de la vache ou réalisé du trafic de bovins.

Les spécialistes de l’hindouisme affirment pourtant que les hindous eux-mêmes sacrifiaient des vaches ou en consommaient avant que cette pratique ne devienne taboue. Dans son ouvrage The Myth of the Holy Cow, « Le Mythe de la vache sacrée » (éd. Navayana, non traduit), l’historien Dwijendra Narayan Jha considère pour sa part que l’animal est aujourd’hui un mythe qui arrange surtout certaines ambitions politiques. Et ses cornes phosphorescentes n’y changeront sans doute rien.

Lire aussi : La vache, cœur spirituel mais aussi économique de l’Inde

.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14046
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum