Les témoignages des apostats Catholiques

Aller en bas

Les témoignages des apostats Catholiques

Message  Arlitto le Dim 18 Sep - 13:55

Les témoignages des apostats Catholiques


Marielibre

J'ai quitté l'église catholique à cause d'une éducation religieuse extrêmement rigide culpabilsante et terrorisante dans les années 50. Obligation de se confesser de prier de se reconnaitre coupable de demander pardon sous les coups....Religieuse de l'établissement religieux où j'étais qui m'a mise en quarantaine parce que je refusais de m'accuser en confession d'une faute qui pour moi n'en était pas une. Parents qui m'ont enfermée jusqu'à ce que je cède....Religion extrêmement rigide culpabilisante terrorisante... 
Et aussi à cause des positions de l'église sur la contraception et autres sujets de morale sociétale. 
Et aussi parce que je crois à la réincarnation et que l'église n'y croit pas.



  René Barrois

Bonjour, J'ai quitté l'église Catholique Romaine il y a 39 ans. 

Quand j'ai reçu le message de l'évangile, très vite j'ai compris que ce mouvement religieux apporte un enseignement non conforme aux Saintes Ecritures concernant : La réconciliation avec Dieu - Le pardon des péchés - L'assurance du salut - L'adoration des idoles (particulièrement Marie). Le message clé se trouve dans l'Evangile de Jean ch. 3 v. 16. Pour plus de renseignements je vous invite sur mon site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ainsi vous pourrez comprendre les erreurs commises par l'église de Rome. Je vous souhaite une bonne lecture éclairée par le Saint-Esprit. René Barrois

.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages des apostats Catholiques

Message  Arlitto le Dim 18 Sep - 13:58

"J'ai quitté l'Église"...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


..."Que reste-t-il de ma foi ?"

De très nombreux catholiques ont quitté – et quittent encore – l’Église sur la pointe des pieds. Jean Aubin est de ceux-là. Il s’en explique dans un livre qui vient de paraître aux éditions Planète bleue .
Jean Aubin, autour de la soixantaine, est un homme de l’Ouest, agriculteur, professeur de mathématiques. Élevé dans la religion catholique, il s’est engagé, adulte, dans divers mouvements d’Église, notamment charismatiques.

Un itinéraire assez représentatif finalement d’une génération de fidèles ou, plus exactement, d’ex-fidèles.


« Comment peut-on s’en aller ainsi, après toute une vie active dans l’Église ? », se demande l’auteur.
Bonne question qui s’adresse à ceux qui ont, comme lui, suivi le même mouvement. Mais qui ne manque pas d’interpeller ceux qui restent et l’Église elle-même.


Les réflexions de Jean Aubin ne sont pas toutes du même ordre.


Une partie d’entre elles concernent les fondements de la foi chrétienne. Elles portent sur la toute-puissance de Dieu, sur la divinité de Jésus, la rédemption, l’eucharistie, la prière, etc.


Autrement dit, de ce qui relève de la foi chrétienne. Jean Aubin cite l’essayiste Jean-Claude Guillebaud qui écrit, dans Comment je suis redevenu chrétien :


« On ne peut accueillir sans réserve le prétendu constat si souvent exprimé : « J’ai perdu la foi ». Ce n’est pas si simple. On ne perd pas la foi comme on perd ses clés. Le mécanisme de la décroyance est plus obscur : il trahit une exténuation de la volonté, l’abandon plus ou moins conscient d’un engagement qu’on ne peut plus ou qu’on ne veut plus tenir.


"Ce n’est pas la foi qu’on perd, c’est la volonté de croire qui faiblit. La croyance implique une relation, et la décroyance une altération – douloureuse – de celle-ci."


"Chez lui"
Au-delà de ses doutes sur le Credo, Jean Aubin a surtout quitté l’Église parce qu’il n’arrive plus à s’y reconnaître « chez lui ».


Pourquoi ? Parce que l’Évangile est « un appel brûlant à la conversion » et que l’Église n’est pas ou n’est plus, selon lui, ce « lieu privilégié pour tenter de vivre ensemble cette conversion et porter, de manière humble et crédible, le message évangélique ».


Pourquoi « sobriété et solidarité », ces « deux pans essentiels de l’Évangile », souligne Jean Aubin ne semblent pas, selon lui, au cœur des préoccupations et de l’Église et des chrétiens qui la composent ?


Or, nous vivons « une époque charnière ». « Sur une terre limitée », « l’humanité doit relever le défi de la sobriété, dans un objectif de solidarité, de partage entre les hommes ».


Entre « le chacun pour soi et la barbarie ou l’harmonie en marche », il nous faut choisir. Et l’Évangile se révèle d’une rare pertinence pour nous guider dans ce choix.  


Une Bonne nouvelle
J’ai dévoré ces 175 pages et que j’en recommande la lecture parce que Jean Aubin pose et nous pose de bonnes questions.


Chacun suit sa propre route. Personnellement, j’ai toujours eu – chance ou faiblesse ? - la foi. En revanche, je n’ai quasiment « pas mis les pieds dans une Église » durant une vingtaine d’années avant d’en retrouver le chemin. Autrement dit, si je me retrouve assez largement dans les réflexions de l’auteur… je n’en tire pas les mêmes conclusions.


Reste un point essentiel. Le message évangélique est effectivement radical et je me trouve finalement assez tiède quand je dois passer de la théorie à la pratique. Je n’ignore pas que le Christ vomit les tièdes. Terrible… sauf si l’on croit aussi à l’amour infini de celui qui a partagé notre condition humaine.


Radical, le message évangélique est aussi d’une brûlante actualité. Le christianisme a, peut-être, une chance historique d’être entendu alors que le monde se trouve confronté à des crises sans précédent.
Et ça, ce serait vraiment une Bonne nouvelle.


1 : J’ai quitté l’Église… Que reste-t-il de ma foi ?, Jean Aubin, Planète bleue, 175 pages.
Contact avec l'auteur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  


.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages des apostats Catholiques

Message  Yacoub le Ven 3 Fév - 17:24

Ces catholiques fascinés par l’Islam
par Amaury Watremez (son site)


Il paraît que Salah Abdelslam, l'unique survivant du commando meurtrier des attentats du Bataclan, ce salopard n'ayant manifesté aucun remords, reçoit du courrier abondant de nombreux catholiques qui souhaitent dialoguer avec lui sur leurs fois religieuse respective. Je connais bien ce genre de croyants. Ils sont persuadés de l'universelle bonté du genre humain à condition d'être gentils tout pleins, de faire des beaux sourires à celui qui est différent. Ils sont convaincus que c'est ainsi que ça fonctionne.
Ils ont des initiatives se voulant bénéfiques mais qui légitiment la montée en puissance de la frange la plus radicale des musulmans. On note que sur ce site la jeune femme en page d'accueil est voilée...
Ce n'est pas qu'ils me soient forcément antipathiques. Leur côté illuminé mais gentil les humaniserait. Mais ce genre de discours se voulant contre vents et marées positif m'agace par sa candeur, sa naïveté et parfois sa sottise. Mais ces catholiques sont aussi pour certains, pas tous, simplement de ces pauvres d'esprit dont parlent les Béatitudes. Pour les autres, je crois que cette volonté de dialogue en lui-même impossible dés le départ avec Salah Abdelslam est symptomatique de plusieurs choses :

Leur ignorance crasse des histoires religieuses des monothéismes en devient presque remarquable...
La perception du divin en Islam est à l'inverse de la perception du divin dans le catholicisme. Je ne saurais trop leur conseiller à ce sujet la lecture de l'ouvrage « La Croix et le Croissant » du prêtre libanais Antoine Moussali écrit dans un style fleuri et clair. Sans haine ni caricature, il démontre preuves à l'appui, il connaît le Coran sur le bout des doigts, qu'Allah, ce dieu abstrait, intellectuel, insaisissable, n'est pas le Dieu des catholiques qui est une personne ;
Ce désir d'échange comme dans une de ces réunions de prières sur-affective qu'ils affectionnent montre surtout leur appétence pour les bons sentiments donnant d'eux une image flatteuse...

Les bons sentiments sont toujours plus confortables à vivre que la confrontation avec le réel. Voir l'humanité et la crise actuelle, spirituelle et intellectuelle, que nous vivons à travers des lunettes roses c'est plus simple. Ce goût pour la mièvrerie est finalement engendré par leur indifférence bien réelle envers le sort de ceux qui ont à subir les massacres commis par l'Etat islamique au Proche Orient ou en Occident à commencer par les persécutions bien réelles des chrétiens d'Orient :
Ces catholiques ne veulent d'ailleurs pas en parler par peur de stigmatiser disent-ils, par peur de jeter l'opprobre sur une population affirment-ils. Il y a aussi dans leurs motivations un zeste de lâcheté et le désir d'acheter la paix civile en acceptant toutes les coutumes les plus obscurantistes au nom d'une foi. Il est beaucoup plus important de se rassurer sur le couple, la famille, les enfants, de se construire l'image de familels modèles tellement comme il faut. Bourgeoises mais magnanimes avec les pauvres et les moins favorisés, à commencer par les pauvres plus exotiques, pas les pauvres qui font ploucs franchouillards.
Ils sont fascinés par la foi certes objectivement ardente selon son point de vue de Salah Abdelslam car la leur est bien tiède. Ils voudraient bien pouvoir choisir ce qui leur crée le moins d'obligations morales possibles envers leurs prochains comme ces croyants qui prétendent être catholiques mais en dehors de l'Eglise à cause de ses dogmes.
Ils sont fascinés par sa solidité apparente. Je dis apparente car finalement Abdelslam et consorts ont une foi extrêmement fragile ayant besoin de tant de haine et de violence, de tant de tueries pour la justifier.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1163
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages des apostats Catholiques

Message  Arlitto le Jeu 8 Nov - 17:00

Un "apostat" catholique 



l'Apostasie avec Ghislain Taschereau   2010

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13311
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les témoignages des apostats Catholiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum