La face cachée de la Bible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La face cachée de la Bible

Message  Arlitto le Dim 12 Mar - 15:20

La face cachée de la Bible


C dans l’air “La face cachée de la Bible” 



Émission "C dans l'air", animée en direct par Yves Calvi sur France 5 le 4 juin 2010 à 17h45, consacrée aux manuscrits de la mer Morte à l'occasion de l'exposition à la Bibliothèque nationale de France jusqu'au 11 juillet 2010. J'ai été invité en tant que conseiller scientifique de l'exposition et co-directeur du livre "Qumrân, le secret des manuscrits de la mer Morte". [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La face cachée de la Bible

Message  Arlitto le Dim 12 Mar - 15:22

Liste de quelques écrits apocryphes du nouveau testament.

Apocryphes : "Textes que les Eglises ont accepté puis mis à l'écart de l'enseignement au grand public car trop distant du cannon de l'Eglise."

A titre d'information l'ancien testament compte presque tout autant d'apocryphes ne fusse qu'entre les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .... ou des écrits rabinniques tardif tels [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] cité par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Une grande partie de ces textes contient de grandes part de merveilleux, toutefois certains textes sont dignes de lecture.  Une grande partie de références des épîtres et évangiles apocryphes nous est connue via les Pères de l'Eglise et leur usage était fréquent dans les premières communautés jusqu'au décret du Pape Gelase (et jusqu'au 8°S).

Chacun pourra constater que les écrits apocryphes chrétiens du Nouveau Testament sont nombreux .

Ils s'échelonnent du 1° au 6° siècle. Si certains sont certainement postérieurs aux écrits canoniques, d'autres sont leur sont à notre connaissance nettentement antérieurs et étaient considérés à leur égal par les premières communautés chrétiennes.   N'oublions pas que très tôt les écrits ont circulé et qu'ils étaient abondament copiés (à l'instance des apôtres memes Paul entre autres...).  Des textes précédaient meme parfois les évangélisateurs et certaines communautés ont été fondées par des écrits...

Quelques uns sont trés proches des textes retenus dans le nouveau testament,comme "les actes de Pilate" ou "évangile de Nicodème "d'autres n'ont rien à voir avec lui, et semble ou bien donner un autre écho de l'enseignement (veine gnostique de "Jean", "Thomas", etc ) soit être le reflet de tendances locales.

D'autres écrits enfin sont des réponses à des pamphlets contre l'Eglise soit encore des versions "synchrétiques" des différents écrits existants.

La Nomenclature connue à ce jour est assez riche elle compte pas moins de: 

- 22 Evangiles 
- 15 Actes 
- 10 Épîtres 
-  6 Apocalypses 
plus des lambeaux d'écrits divers originaires du monde midéterranéen.

Et nul ne peux assurer que des découvertes ne viendront pas encore enrichir cette liste, des traces d'écrits orientaux ont en effet été commentées mais les textes eux memes n'ont pas été rendus publics.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Traditions en syrien, copte ,arabe. Ecrit par "Thomas", philosophe israëlite, tendance gnostique très forte. Ecrit au premier siecle. Origene et St Jean Damascene y recourrent.  On l'a retrouvé dans la masse des papyrus de la bibliothèque de N'gahamadi. Le texte semble complet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Dans la première partie écrite en Grec au 4° siècle, Pilate témoigne de ce qu'il a vu, il défend Jésus Christ vrai Dieu. 

Dans la deuxième partie, écrite en latin, est décrite la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Ces écrits sont la sources d'une tres riche iconographie dans les régions slaves.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
écrit en copte vers le 2° siècle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Le nom de " Protévangile " fut donné au XVIe siècle par l'humaniste français qui le publia en Occident, parce que le texte relate des événements antérieurs aux récits des évangiles canoniques. Le plus ancien manuscrit connu (Papyrus Bodmer 5) porte le titre : Nativité de Marie, Révélation de Jacques.  Le livre se dit écrit par l'apôtre Jacques le Mineur, frère de Jésus selon l'Évangile, demi-frère selon ce texte. Il est très ancien (milieu du second siècle) et s'inspire librement des récits canoniques de l'enfance.  L'ouvrage ne doit rien aux judéo-chrétiens, comme en témoigne son ignorance des coutumes juives. Probablement son auteur était-il d'origine païenne, issu de l'Egypte ou de l'Asie Mineure. Il rédigea son texte dans un but apologétique, pour régler, auprès des Grecs et des Juifs, la question délicate de l'incarnation de Jésus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Attribué à Pierre mais il gnore les us et coutumes juives et semble détester les juifs. 
D'origine syrienne,  (Nabatéenne ou Samaritaine ?) il daterait des années 40. Le manuscript fut trouvé dans la tombe d'un moine en Egypte en 1886. il décrit la passion en minimisant les souffrances. Il fait ressortir la puissance pour montrer la divinité de Jésus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Le texte dont les recensions sont nombreuses en grec latin, géorgien, slavon, arménien, remonterait à une source syriaque antérieure à l'an 400. Amalgamé avec le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il a inspiré des romans de l'enfance, encore plus prodigues en merveilleux, dont le Livre arménien de l'enfance et l'Évangile arabe de l'enfance.  Il énumère apparemment de simples anecdotes. Une intention plus subtile commande cependant la série. On y voit grandir l'enfant Jésus et ses miracles, d'abord inconsidérés, se diriger vers la forme parfaite que leur donnera la maturité d'un Jésus de douze ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Un original grec du 4° siècle inspirerait deux traditions coptes et une arabe. Ce document témoigne d'un culte rendu à St Joseph par les moines orthodoxes en Egypte. Joseph y est décrit comme un vieillard.  Il relate aussi les conditions de la venue de Marie auprès de Joseph et fait de celui-ci un rabbin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Cet écrit composé en hébreu est cité par Clément d’Alexandrie (vers 150-216 apr. J.-C.), Origène (vers 185-254 apr. J.-C.), Jérôme (vers 347-420 apr. J.-C.) et d’autres auteurs anciens. Il est très proche de Matthieu quand au style comme au contenu. Deux documents découverts et cités par St Jérome l'un à Antioche, l'autre à Césarée. Ecrit en araméen, Jérome pensa avoir trouvé un récit ancien de Matthieu

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
ou evangile synchrétique, il est toutefois différent du diatessaron marcionnite

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
"Il dit, ceux qui veulent me contempler et atteindre mon royaume, doivent me saisir à travers l'épreuve de la souffrance.Quand s'accompliront ces évènements? Le Seigneur dit: Quand un bois aura été couché et relevé, et quand , du bois, couleront des gouttes de sang." 
La version connue actuellement de l'épître ou évangile apocryphe de Barnabé date du XIV° - XVI° siècles.  L'affaire de cet évangile, non seulement  apocryphe mais surtout très tardif, est rocambolesque. Nous étions beaucoup à souhaiter qu'elle se termine d'elle-même et le  mieux, semblait-il, était de se taire. Mais voici que depuis une dizaine d'années, ce faux évangile sert à une propagande anti-chrétienne, discrète mais fort nette : il est présenté à des chrétiens penchant vers l'islam et peu au courant de la question  dans le but de les attirer. Il serait bon que tous ceux qui, à un titre ou un autre, ont une responsabilité chrétienne sachent qu'il existe. Le jour où tout sera retombé dans l'oubli, cet appendice n'aura plus de raison d'être et pourra être supprimé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]de Iochannân, dit Marcus, dit Clavkias 
Clément d'Alexandrie en parle, ainsi qu'Hippolyte et Epiphane. selon ces auteurs il développe une connaissance réservée à des initiés. Le salut s'obtient à la force du poignet. etc.  Le texte serait le résumé de prédication d'un Simon qui deviendra en 67 chef des Ebonites après un passage à Rome vers 62. (pas de textes mais des notes)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
"Conversations"  entre Jésus et Salomé. Entre 130 et 150. Utilisé par les Sabellins.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Ecrit en grec des années 68  à 70, issu de la secte des ébionites... 
Il est connu par des citations d’Epiphane (vers 315-403 apr. J.-C.). Epiphane nous apprend que cet Evangile était considéré comme inspiré par les judéo-chrétiens (Ebionites) établis en Transjordanie. Il est de type synoptique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
cité par Saint Jérome

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
écrit en Araméen nous le connaissons par une version en vieux slave
Autres sources "apocryphes" au temps même du Christ : 
Un certain nombre de textes de l’Ancien Testament, comme les oracles sybillins, dont le plus ancien serait de -140, le livre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l’Apocalypse de Baruch, et même le livre de Daniel réalisé pendant la persécution d’Antiochus Epiphane, ont été considérés comme apocryphes. Ce sont néanmoins des textes connus et lus dans le milieu juif du temps de Jésus : d’après Saint-Barnabé, des paroles prêtées à Jésus seraient tirées du Livre d’Enoch 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
(Égypte, grec, éthiopien)




Autres apocryphes dont des traces nous sont parvenues :

Doctrine de Pierre : 
Ecrit très ancien puisque déjà cité par Ignace d’Antioche mort vers 110 apr. J.-C. Nous n’en possédons plus que deux phrases.

Prédication de Pierre : 
Ce texte, qui remonte sans doute aux années  110-120 apr. J.-C. est notamment connu par Clément d’Alexandrie. Il s’agit d’un écrit chrétien de type apologétique. Il invite à croire en Dieu et au Christ.

Evangile des Nazaréens : 
Nazaréen était le nom que portait Jésus et les premiers chrétiens. Cet écrit rédigé en hébreu ou en araméen est cité par Jérôme. Il nous apprend que cet Evangile était utilisé de son temps par les judéo-chrétiens de Syrie. Comme les Ebionites, ces chrétiens d’origine hébraïque continuaient à observer la Loi mosaïque et étaient rejetés pour cela par la grande Eglise.

Evangile de Marcion (Asie mineure)

Evangile de Philippe (grec)

Ascension d'Isaïe (grec, éthiopien)

Evangile de Basilide

Evangile de Nazaréens (Syrie)

Actes de Jacques (latin)

Actes de Jean (Syrie, grec)

Actes de Paul et de Thècle (Asie mineure, grec)

Actes de Pierre (grec, latin)

Actes d'André (grec)

Epître de Paul aux Corinthiens (grec)

Epître des Apôtres (copte, éthiopien)

Epître de Pilate à Tibère (latin)

Epître de Paul aux Alexandrins (mentionnée)

Apocalypse de Jacques (copte)

Apocalypse apocryphe de Jean (grec)

Apocalypse de Paul (Palestine, grec)

Apocryphon de Jean (grec, copte)

Evangile de Barthélemy (grec, latin)

Actes de Pierre et des 12 Apôtres (copte)

Actes de Thomas (Syrie, syriaque)

Pseudo - Clémentines (grec, latin)

épître de Pierre à Philippe (copte)

Lettres d'Abgar et de Jésus (grec)

Assomption ou Passage de Marie (latin, syriaque)

Actes de Philippe (grec)

Actes de Thaddée ou Doctrine d'Adda (grec¨, syriaque)

Ascension de Jacques (cité)

Epître aux Laodiciens (arabe, latin)

Lettres de Paul et de Sénèque (latin)

Livre de la Résurrection de Jésus Christ par Barthélemy (Égypte, copte)

Actes de Barnabé (grec)

Actes de Jean par Prochore (grec)

Epître de Tite (latin)

Apocalypse d'Etienne (mentionnée)

Evangile du Pseudo-Matthieu (latin)

Evangile arabe de l'enfance (latin)

Evangile Arménien de l'enfance (arménien)

Actes d'André et Mattias (Égypte, grec)

Histoire Apostolique d'Abdias (Gaule, latin)

Epître du Christ tombée du ciel (grec)

Evangile de la Nativité de Marie (latin)

il y a plus d'une cinquantaine de textes et plusieurs versions...

Bibliographie : 
F. Amiot, La Bible Apocryphe. Evangiles Apocryphes, Paris 1952 (1975), Cerf-Fayard, p. 39. 
Ancien Christian Gospels Koesters 
New Testaments Apocrypha

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La face cachée de la Bible

Message  Arlitto le Dim 12 Mar - 15:24

Apocryphes et écrits patristiques du Nouveau Testament
 
  La Bible est traduite intégralement en 371 langues, et partiellement en 2303 (esperanto, volapük, ilocano…). Elle nous révèle la pensée de Dieu. Elle contient la lumière qui vous guidera, la nourriture qui vous soutiendra et le réconfort qui vous encouragera. Lisez là pour acquérir la sagesse, croyez en elle pour être sauvé, et mettez en application ce qu’elle enseigne pour être Saint. Elle est le guide du voyageur, le bâton du pèlerin, la boussole du marin, la charte du chrétien.
 

   Le Nouveau Testament tel que nous le connaissons aujourd’hui est composé de 27 livres. Il existe de nombreux témoins du texte plus ou moins nombreux (93 papyrus, 277 manuscrits, 2796 minuscules, 2210 lectionnaires)


La formation du livre a été complexe et lente, fruit de nombreuses discussions. Certains textes semblent avoir été perdus comme 4 lettres aux Corinthiens, une aux Laodicéens, une seconde aux Philippiens et une lettre de Pierre. Vers 150, l’Eglise disposait de nombreux textes. La nécessité de fixer  un canon officiel apparaît rapidement :
-         face à l’hérétique Marcion du Pont qui déclara que seuls certains écrits transmettaient la vérité révélée : l’Evangélique, qui comprenait l’Evangile de Luc un peu amputé, et l’Apostolique, avec 10 lettres de Paul.
-         face à Tatien qui, vers 177, voulut composer un Diatessaron, i.e un Evangile « à travers les 4 », un résumé.
-         face à la profusion des écrits apocryphes rédigés par les premiers chrétiens.
 
    Il faudra plus de deux siècles pour que l’accord se fasse sur certains textes (Hébreux, Apocalypse, Jacques, Jude). Le premier canon dont nous ayons connaissance est le canon de Muratori qui ne comprend que 22 livres. Ce canon serait daté d’environ 120-150.
 
 Certains écrits sont passés de peu près du canon : la lettre de Clément de Rome, l’apocalypse de Pierre, la Didachè, l’épître de Barnabé (disponible ci-dessous). L’Evangile de Jean faillit ne pas en faire partie.
 
Dès 367, saint Athanase propose la même liste que l’actuelle avec 27 livres.

 
   C’est au deuxième concile de Carthage (397) que l’on trouve un acte officiel de l’Eglise sur ce sujet.  Le Pape Damase I promulgue le canon des écritures. Les conciles de Florence (1441) et de Trente (1546) viendront rappeler la liste. 
 

Voici la liste de ces 27 livres : Evangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean, Actes de Apôtres, Epître aux Romains, Epître aux Corinthiens (I et II), Epître aux Galates, Epître aux Ephésiens, Epître aux Philippiens, Epître aux Colossiens, Epître aux Thessaloniciens (I et II), Epître à Timothée (I et II), Epître à Tite, Epître à Philémon, Epître aux Hébreux, Epître de Jacques, Epître de Pierre (I et II), Epître de Jean (I, II et III), Epître de Jude, apocalypse de Jean.

   Le débat sur les apocryphes revient souvent, le mot évoquant lui-même le mystère.  Il vient du grec apocruphos qui signifie "secret", "caché".


Les écrits apocryphes sont des textes religieux d'origine juive ou chrétienne, qui n'ont pas été
 retenus dans le canon des Écritures. Ils n'ont pas été sans influence sur les premières communautés chrétiennes ; nombre de légendes sont restées vivantes dans l'imagerie populaire. Ainsi, de nombreux éléments de l’imagerie chrétienne et du dogme catholique ont été très largement influencés par certains de ces apocryphes, notamment au niveau du culte marial.

  Ainsi la grotte de la nativité vient du Protévangile de Jacques, le bœuf et l’âne de l'Évangile du Pseudo-Matthieu, la crucifixion à l’envers de Pierre des Actes de Pierre,  le nom des mages, des parents de Marie, son assomption…


 Beaucoup de ces textes ont été écrits pour combler un vide dans la connaissance de la vie de Jésus, ou pour servir certains premiers courants chrétiens comme le courant gnostique. Entre le IIe et VIIe siècle, 22 évangiles, 15 actes d'apôtres ou d'autres personnages, 10 épîtres, 6 apocalypses ont été rédigés.

  Vous pourrez lire sur cette page certains de ces textes, chacun se fera son jugement. Ils sont utiles à lire pour voir l’esprit des premières communautés chrétiennes. La plupart sont parsemés de détails merveilleux, donnant à Jésus une dimension quasi-prodigieuse et surnaturelle. L’Evangile de Thomas souleva beaucoup de controverses lors de sa découverte, elle est composée de 114 paroles de Jésus, beaucoup étant dans les 4 évangiles du canon. Certains prétendirent ainsi qu’elle en était la seule et unique source. Pour la lecture de tous les autres apocryphes, vous pouvez vous reporter à l’édition de la Pléiade. 



Les écrits apocryphes :

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  
Les écrits patristiques : 

Le Canon des Ecritures chrétiennes n’a pas retenu un certain nombre d’écrits qui, bien que datant de la fin du Ier siècle ou des débuts du IIème , n’ont pas de liens directs avec la génération apostolique. Quelques-uns d’entre eux comportent cependant des témoignages de valeur sur la vie de Jésus.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]s
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La face cachée de la Bible

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum