Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Message  Arlitto le Sam 1 Avr - 20:09

Rappel du premier message :

Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Ahmed Deedat est l'inventeur d'un mouvement que j'ai personnellement baptisé, les "néo musulmans"


Ce qu'il faut savoir, c'est qu'avant cet homme, aucun musulman et encore moins les "néo musulmans" ne connaissaient l'Apôtre Paul, depuis cet homme, les "néo musulmans" lui vouent une haine sans nom en le traitant d'imposteur, de faux prophète, d'avoir détruit le message du Christ...


Dr Ahmed Deedat - Suivre Jésus ou Paul ?


_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Message  Starheater le Ven 14 Avr - 1:10

Arlitto a écrit:
Les "néo Juifs" et les "néo musulmans", même combat !


 Paul est le fondateur du christianisme ???

Les auteurs juifs modernes. 

On connaît l’attitude ancienne à l’égard de Jésus. On sait que les textes tels que le Talmud sont essentiellement polémiques: Jésus est un faussaire, un séducteur, un faux prophète, encore plus que l’initiateur d’un mouvement religieux. 

Or, on assiste au XXe siècle à un revirement considérable des penseurs juifs. 

La tendance est à la récupération. On essaie de montrer que Jésus, le Jésus de l’histoire, bien compris et débarrassé de divers traits par lesquels son image aurait été brouillée par l’Eglise, est resté un juif fidèle et a seulement voulu susciter un renouveau de la piété d’Israël. On le rangerait presque dans la lignée des grands prophètes, un Amos, un Esaïe…

Pour David Flusser, professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem, Jésus n’a pas voulu fonder une religion nouvelle, pas même une communauté nouvelle, mais provoquer un réveil.


Schalom Ben-Chorin peut consacrer un livre au Frère Jésus. 

Dans ce cas, pourquoi le mouvement chrétien s’est-il si rapidement détaché du judaïsme et n’est-il pas resté un parti, une secte messianique parmi d’autres? Le coupable est tout désigné: l’apôtre Paul.


Pendant des siècles, les juifs, le plus souvent marginalisés et opprimés, n’ont guère eu l’occasion de s’exprimer sur Paul, et même sur Jésus. 

A l’évidence, l’apôtre n’était pour eux qu’un hérétique, un étranger au véritable judaïsme comme le prouvait le fait qu’il détournait des juifs de leur héritage et s’ouvrait totalement au monde païen. C’est seulement à partir de la seconde moitié du XIXe siècle que des travaux d’historiens juifs s’attachent à la personnalité de Saul de Tarse et distinguent nettement son rôle de celui de Jésus. 

Dans son étude sur « Paul dans la pensée juive moderne », Donald Hagner estime que la première contribution importante est celle de l’historien Heinrich Graetz qui n’hésite pas à regarder Paul comme le fondateur de la nouvelle religion qu’est le christianisme. 

Au XXe siècle, les études sur le cas de Paul par des savants juifs n’ont pas manqué: Hagner survole les thèses de Claude Goldsmid Montefiore, Kaufmann Kohler, Joseph Klausner, Martin Buber, Samuel Sandmel, Hans Joachim Schoeps, Schalom Ben-Chorin. Chez tous ces auteurs demeure l’idée que pour comprendre Paul il faut se référer à son arrière plan hellénistique.

Deux sources de sa théologie sont privilégiées: 1°) ce qu’on désigne volontiers du terme ambigu de « gnosticisme »; 2°) le vaste et complexe domaine des religions à mystères. 

Ces deux milieux fourniraient, avec de restes de judaïsme, les éléments principaux de cette religion syncrétiste qu’aurait conçue l’apôtre: le gnosticisme lui aurait légué le cadre de sa pensée, le mythe d’un rédempteur cosmique, et les religions mystères, avec leur mysticisme d’union à la divinité et leurs rites d’initiations, la base de sa christologie, de sa sotériologie et de son sacramentalisme.

Kaufmann Kohler, dans la Jewish Encyclopedia,déclare: « Paul était totalement un helléniste, par sa pensée et par ses sentiments., « et encore: « La conception de la foi nouvelle prêchée par Paul, à moitié païenne et à moitié juive… était totalement étrangère à la vie et à la pensée juives. »



L’animosité à l’égard du rôle de l’apôtre reste même vive chez certains. 

Hyam Maccoby publie à Londres en 1986 un livre au titre sans ambiguïté: Le faiseur de mythes: Paul et l’invention du christianisme. Paul serait le créateur des mythes de la divinité du Christ et de sa mort sacrificielle.


.


Paul n'a jamais inventé le Christianisme.

Starheater

Starheater

Messages : 12
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Message  Starheater le Ven 14 Avr - 1:18

Arlitto a écrit:
Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Ahmed Deedat est l'inventeur d'un mouvement que j'ai personnellement baptisé, les "néo musulmans"


Ce qu'il faut savoir, c'est qu'avant cet homme, aucun musulman et encore moins les "néo musulmans" ne connaissaient l'Apôtre Paul, depuis cet homme, les "néo musulmans" lui vouent une haine sans nom en le traitant d'imposteur, de faux prophète, d'avoir détruit le message du Christ...


Dr Ahmed Deedat - Suivre Jésus ou Paul ?


J'ai vu sa vidéo, cet homme est très habille à détourner le vrai sens des Écritures, mais j,espère qu'ils ne vous a pas aveuglés.


Starheater

Starheater

Messages : 12
Date d'inscription : 21/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "néo musulmans" ou la haine de l'Apôtre Paul

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum