Une guerre nucléaire est imminente

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:30

Une guerre nucléaire est imminente


Vladimir Poutine prévient le monde q'une guerre nucléaire est imminente



Face à un plateau de journalistes, Vladimir Poutine assure que si rien n'est fait, le monde se dirige vers un conflit nucléaire. En effet, la stratégie folle des Etats-Unis d'Amérique, se rapprochant sans cesse des frontières Russes, risques de déraper et de mener à un conflit nucléaire mondial.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:31

3EME guerre mondiale en approche? 



Une troisième guerre mondiale est pour bientôt? Russie Etats Unis... A vous d'en débattre!

FB perso : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
InstaGram : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
facebook : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]...
twitter : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:33

Danger de guerre: l’appel désespéré de Poutine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pendant des années, Washington a prétexté la «menace iranienne» pour déployer son fameux système anti-missile en Europe de l’Est. Ensuite, la réhabilitation de Téhéran l’a contraint à changer de fable et le coup d’Etat fomenté en Ukraine a finalement permis de désigner la véritable cible de tout le dispositif: la Russie. Les ficelles de l’affaire sont énormes et tout cela est fort bien documenté (1) même si les «merdias» occidentaux, propriétés de milliardaires apatrides affiliés au Parti de la guerre atlantiste, ont déversé leur propagande pour désigner le responsable de tous nos maux, le super-méchant Poutine donc. Mais la réalité aujourd’hui est que les Etats-Unis menacent la Russie depuis le territoire européen avec des missiles désormais opérationnels et capables d’une attaque nucléaire de première frappe. Dans une vidéo saisissante (2), Vladimir Poutine lance donc un appel presque désespéré à une brochette de «journalistes» internationaux en leur disant en substance : «Mais arrêtez de mentir, dites la vérité à vos peuples sur le danger imminent qui nous menace tous !»

Lors d’une récente discussion avec des représentants de divers médias, Vladimir Poutine a donc lancé cet appel inédit. Le chef de l’Etat commence ainsi par balayer l’argument-bidon de la menace iranienne désormais éventé. Puis en quelques phrases il détaille la menace que les Etats-Unis font peser sur le monde en déployant leur fameux bouclier anti-missiles en Europe, un système présenté comme défensif mais en réalité parfaitement offensif et pointé contre la Russie.
«Leur système est désormais opérationnel et leurs missiles ont une portée de 500 km, dit-il. Les missiles de nouvelle génération atteindront bientôt une portée de 1000 km, puis davantage encore et, à partir de ce moment-là, ils menaceront directement la Russie et son potentiel de dissuasion nucléaire.»
Faisant référence au prétexte iranien et probablement aussi à la campagne de diabolisation de la Russie, il enchaîne:
«C’est à vous qu’ils racontent ces balivernes et vous les répercutez auprès de vos populations. Et ce qui me préoccupe tant est qu’elles ne peuvent plus alors sentir l’imminence du danger. Comment pouvez-vous ne pas comprendre que le monde est en train d’être poussé dans une direction irréversible, alors qu’ils [les USA] prétendent que rien ne se passe. Je ne sais plus quoi faire pour vous convaincre [vous réveiller] !» (Ses mots exacts sont: «I don’t know how to get through you anymore»).
L’Europe, garnison de l’Empire
«Je ne sais plus quoi faire pour vous convaincre.» Le ton est proche de la supplique, et donne un caractère presque désespéré à cette affirmation présidentielle d’un danger de guerre nucléaire. Comme si la chose était embarquée de telle manière que, face à l’aveuglement organisé des peuples par la propagande journalistique occidentale, vraiment, il n’y avait plus rien d’autre à faire que de finalement se résoudre à voir les choses aller à leur funeste terme, et se préparer à agir en conséquence, c’est-à-dire à la guerre, éventuellement nucléaire.

Il est d’ailleurs très intéressant de rapprocher cet extrait vidéo d’un autre, publié en 2013, et qui montre un Poutine cette fois hilare, et pourtant expliquant grosso modo la même chose à un journaliste allemand effaré (3). Le changement de ton, d’ambiance, d’atmosphère pour un même propos témoigne à lui seul de la tournure dramatique prise par les évènements.

Il est vrai qu’en observant la lente montée en puissance du bellicisme étasunien vis-à-vis de la Russie – conforté par le suivisme criminel d’une Europe-zombie –, l’impression générale est en effet celle d’une mécanique folle qui se déploie hors de tout contrôle ou même influence de la raison.

Une architecture mortifère dont l’axe central s’appelle OTAN. Or avec la fin de la guerre froide, l’OTAN aurait logiquement dû être dissoute à l’instar du Pacte de VarsovieAu lieu de cela, les USA ont accéléré comme jamais l’élargissement européen de cette Organisation dont ils contrôlent absolument toutes les structures et les missions. Au point que l’OTAN a désormais incorporé 22 des 28 pays membres de l’UE (4), et est en train de se substituer de facto au projet de Défense commune d’un Continent stratégiquement réduit à la fonction de garnison de l’Empire US.

Avec la complicité d’une élite européenne corrompue et/ou aveugle, les USA ont ainsi creusé des tranchées dans toute l’Europe de l’Est, y ont fomenté une guerre, déployé des troupes, du matériel lourd et surtout des lance-missiles capables de frapper à tout instant la Russie avec des ogives nucléaires.

Pour une Europe indépendante débarrassée de l’OTAN
Lisant entre les lignes la déclaration de Poutine, on peut aussi s’aventurer à formuler son appel autrement. Ainsi, lorsqu’il dit: «Comment pouvez-vous ne pas comprendre que le monde est en train d’être poussé dans une direction irréversible», il aurait tout aussi bien pu dire: «Face à la menace grandissante d’une attaque nucléaire de première frappe contre mon pays (5), que voulez-vous que je fasse à part décider un jour de prendre l’initiative et de vaporiser les installations US?»

Et n’est-ce pas exactement ce que cherchent les USA? Pousser Poutine à agir le premier pour se dédouaner ensuite d’une horreur qu’ils auront minutieusement planifiée?
Toutes ces dernières années toutefois, nous avons constaté que dans les relations internationales, la raison avait été du côté russe et le bellicisme hystérique comme le mépris de la vie du côté US et de leurs zélateurs-zombies. Ce qui nous laisse relativement confiants quant à la retenue russe dans cette affaire.

Il n’en reste pas moins qu’il est urgent de sortir du piège étasunien et de favoriser, partout où la démocratie l’autorise encore, des partis ou des politiciens favorables à une Europe indépendante débarrassée de l’OTAN et de la tutelle des Etats-Unis, devenus aujourd’hui principale menace contre la paix mondiale.

Mis en ligne par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En savoir plus sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:34

La Corée du Nord prête à réagir « quel que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis »

Pyongyang proteste contre le déploiement samedi du porte-avions américain USS « Carl Vinson » et de son escadre dans la péninsule coréenne.
Le Monde.fr avec AFP et AP | 11.04.2017 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L’USS « Carl Vinson » dans le port de Busan, lors des manœuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, le 15 mars. JO JUNG-HO / AP

La Corée du Nord a annoncé, lundi 10 avril, qu’elle riposterait à tout mouvement militaire des Etats-Unis. La marine américaine a en effet envoyé, samedi 8 avril, l’un de ses porte-avions, l’USS Carl Vinson, dans la péninsule coréenne. « Nous tiendrons les Etats-Unis complètement responsables des conséquences catastrophiques qui seraient liées à leurs actions scandaleuses », a prévenu un porte-parole du ministère des affaires étrangères nord-coréen.

« Le déploiement insensé américain pour envahir la République populaire démocratique de Corée a atteint une phase préoccupante », a ajouté le porte-parole, cité par l’agence officielle KCNA.La nation, dirigée par Kim Jong-un, « est prête à réagir, quel que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis », a-t-il poursuivi, précisant : « Nous prendrons les mesures de contre-attaque les plus fermes contre les provocateurs, afin de nous défendre par la voie des armes. »

Lire aussi :   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les manœuvres militaires annuelles de la Corée du Sud et des Etats-Unis dans la péninsule sont perçues comme la préparation d’une invasion, depuis Pyongyang. Dans le même temps, la Corée du Nord mène des essais de missiles à longue portée, allant à l’encontre de plusieurs résolutions de l’ONU. Elle chercherait à développer un missile balistique intercontinental à tête nucléaire, qui lui permettrait de frapper le sol américain. Cinq essais nucléaires ont déjà eu lieu, dont deux en 2016. Des images satellites laissent penser qu’un sixième pourrait suivre rapidement.


L’avertissement américain
Rex Tillerson, le chef de la diplomatie américaine, a annoncé que les frappes sur une base aérienne devaient être interprétées comme un avertissement pour toute nation ne respectant pas le droit international. « Si vous violez les accords internationaux, si vous ne tenez pas vos engagements, si vous devenez une menace, à un certain moment, la probabilité d’une riposte existe », a-t-il déclaré sur la chaîne ABC.

Lire aussi :   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pyongyang pourrait disposer d’ici deux ans d’une arme capable de frapper les Etats-Unis, croient savoir les renseignements américains. Donald Trump et ses équipes planchent sur les différentes options envisageables pour forcer le pays à interrompre son programme d’armement nucléaire. Ils comptent sur la Chine, le principal allié de la République populaire démocratique de Corée, mais le président américain a déclaré qu’il était disposé à agir seul si Pékin refusait de s’impliquer.

En savoir plus sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:35

Donald Trump contre la Corée du Nord : pourquoi le président américain montre-t-il les muscles ?

Après l'envoi d'un porte-avions américain dans le Pacifique, la Corée du Nord se dit prête à la "guerre" avec les Etats-Unis. Enième démonstration de force ou réelle menace ? Franceinfo fait le point.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 10 avril 2017. (MANDEL NGAN / AFP)

"La Corée du Nord cherche des ennuis. Si la Chine décidait d'aider, ce serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans elle ! USA", écrit Donald Trump sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], mardi 11 avril. Quarante-huit heures plus tôt, Washington a annoncé qu'un de ses porte-avions [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] vers la péninsule coréenne.

Annoncé dans la foulée de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ce déploiement militaire a immédiatement provoqué la colère de Pyongyang, qui a dénoncé une décision "insensée""La République populaire démocratique de Corée est prête à réagir, quel que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis", a déclaré le ministère nord-coréen des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle du pays.

Dans ce contexte explosif, que cherche réellement Donald Trump ? S'agit-il d'une démonstration de force de la part du président américain ? Franceinfo tente de faire le point sur ses intentions.

1 Répondre aux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang ?
"Il faut agir." Dans une interview à la chaîne [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (en anglais), dimanche, le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a de nouveau exprimé l'exaspération des Etats-Unis face à la Corée du Nord après que Pyongyang [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans la mer du Japon.

"Depuis plusieurs mois, le régime nord-coréen a considérablement accéléré ses programmes balistique et nucléaire", explique Valérie Niquet, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique, à franceinfo. En 2016, Pyongyang a réalisé ses quatrième et cinquième essais nucléaires. "Selon plusieurs observateurs, il existe de forts risques pour qu'un nouveau tir de missile ou essai nucléaire ait lieu dans les prochains jours", reprend la spécialiste.

L'envoi du porte-avions Carl Vinson, de son escadron aérien, de deux destroyers lanceurs de missiles et d'un croiseur lanceur de missiles vers la péninsule nord-coréenne est donc une "mesure de précaution" face à un régime "paria désormais doté de la capacité nucléaire", affirme le conseiller à la sécurité nationale du président américain, le général H.R. McMaster, sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (en anglais).

Si vous violez le droit international, si vous violez les accords internationaux, si vous ne respectez pas les engagements, si vous devenez une menace pour les autres, à un moment une réponse sera probablement apportée.
Rex Tillerson, secrétaire d'Etat américain
à ABC

2 Faire pression sur la Chine ?
Depuis des années, Washington demande à Pékin, plus proche allié de Pyongyang, d’accentuer la pression sur Kim Jong-un pour qu’il cesse son programme nucléaire. En septembre 2016, lors d'un débat face à Hillary Clinton, Donald Trump avait même suggéré que la "Chine entre en Corée du Nord afin de régler le problème pour [les Etats-Unis]", développe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (en anglais)“Les Etats-Unis voudraient que la Chine applique les sanctions votées par l'ONU", décrit Valérie Niquet. Dès 2006, après le premier essai nucléaire nord-coréen, le Conseil de sécurité de l'ONU a interdit à tous les Etats membres de fournir aux Nord-Coréens du matériel et des services liés à l'armement, rappelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Mais si la Chine a voté ces sanctions, elle les applique visiblement très peu. "Plusieurs rapports montrent qu'il y a toujours des trafics à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord et que Pékin reste complaisant avec son voisin", craignant l'effondrement du régime de Pyongyang, note Valérie Niquet. "Si cela arrivait, la Corée du Nord pourrait se réunir avec la Corée du Sud, alliée des Etats-Unis, et renforcer l'influence américaine dans la zone, ajoute la spécialiste. Pékin a donc besoin de la Corée du Nord comme État tampon."

3 Assurer la sécurité des Etats-Unis ?
Selon Séoul, allié de Washington, l’un des engins testés par la Corée du Nord en mars pourrait être un missile balistique intercontinental (ICBM) capable d'atteindre les Etats-Unis, écrit [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Et, d’après les services de renseignement américains, Pyongyang pourrait disposer d'un missile à tête nucléaire de même portée dans moins de deux ans. Pour l'instant, "l’arsenal nord-coréen peut atteindre le Japon et la Corée du Sud, mais pas le territoire américain, indique Valérie Niquet, mais si les Coréens poursuivent leur programme nucléaire, cela pourrait être possible." 

Mais il n'est pas certain que la démonstration de force engagée par Donald Trump suffise à faire fléchir le régime de Kim Jong-un. En témoigne la réponse nord-coréenne à l'envoi du porte-avions américain : "Nous prendrons les mesures de contre-attaque les plus fermes contre les provocateurs, afin de nous défendre par la voie des armes", a assuré le porte-parole du chef de la diplomatie de Pyongyang, cité par l'agence officielle KCNA.

Et, si la menace nucléaire inquiète Washington, il ne faut en revanche pas compter sur les Etats-Unis pour favoriser un changement de régime en Corée du Nord : "Ce n'est pas notre objectif", a assuré Rex Tillerson sur ABC. "Les Etats-Unis ont tout intérêt à ce que Pyongyang reste menaçant pour ses voisins, le Japon ou la Corée du Sudanalyse Pascal Dayez-Burgeon, chercheur au CNRS et spécialiste des Corées. Cela justifie leur présence militaire dans ces territoires."

4 Maintenir l'influence américaine en Corée du Sud ?
A travers l'offensive contre Pyongyang, Washington cherche également à maintenir son autorité sur ses alliés, notamment la Corée du Sud. "Donald Trump veut faire peur à la Corée du Sud et susciter un 'besoin' de protection américain", explique Pascal Dayez-Burgeon. Depuis mars, et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], il n'y a plus de chef d'Etat officiel dans le pays. "Les Etats-Unis veulent faire peur à l'électorat en agitant la menace du Nord, et favoriser l'élection d'un candidat pro-américain."

La tactique semble déjà porter ses fruits : sur les réseaux sociaux, de nombreux Coréens s'inquiètent de la situation. "Beaucoup sont persuadés qu’il y a un gros complot, qu'une guerre des deux Corées chapeautée par les Etats-Unis se prépare pour relancer l'économie mondiale", note le spécialiste. A l'époque de la guerre de Corée (1950-1953), "beaucoup pensaient que le conflit entre les deux pays était déjà une suite de la seconde guerre mondiale destinée à relancer le monde."

"C'est un jeu classique de la part des Américains, quel que soit leur parti, poursuit Pascal Dayez-Burgeon. La Corée du Nord n'est en réalité qu'une infime partie de la politique américaine envers l'Asie, qui est concentrée sur la Corée du Sud ou la Chine."

5 Asseoir son rôle de président ?
En frappant le régime syrien puis en envoyant un porte-avions dans le Pacifique, le nouveau locataire de la Maison Blanche a prouvé qu’il ne craignait pas d’utiliser la force militaire. "Mis en difficulté en interne, Trump essaye de se relancer à l'international, analyse Pascal Dayez-Burgeon, mais il n'est pas certain qu'il puisse gérer une crise au Proche-Orient et en Asie."

Cet acte dissuasif marque la fin de la position américaine dite de "patience stratégique" qui consiste à attendre que la Chine ou la Corée du Sud fassent pression sur le régime de Kim Jong-un pour qu'il cesse son programme nucléaire, détaille [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Mais ce "jeu de bluff" est plein d'incertitudes. "D'autant plus quand les deux dirigeants sont imprévisibles", reprend Valérie Niquet. 

Ces dernières "gesticulations" militaires entre les deux pays restent donc inquiétantes. "Actuellement, la Chine a placé 150 000 soldats à sa frontière avec la Corée du Nord et les Etats-Unis ont déployé 30 000 militaires en Corée du Sud à la frontière." Si les Etats-Unis ne semblent pas déterminés à "frapper les premiers", il y a toujours "le risque d'erreur, un tir raté à la frontière, un ordre mal exécuté qui part en engrenage..." reprend Pascal Dayez-Burgeon. 

Le 15 avril, Pyongyang fêtera l'anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-sung. A cette occasion, de nombreuses manœuvres militaires sont prévues. "Qui sait ce qui pourrait se passer ce jour-là si les Etats-Unis continuent leurs provocations ? s'interroge le chercheur. Il faut juste espérer que ça ne soit que des rodomontades."

A lire aussi

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 9:36

La Corée du Nord se dit prêt à la "guerre" contre les Etats-Unis 



La tension monte encore d'un cran dans la péninsule coréenne. Suite à l'envoi par les Etats-Unis d'un groupe aéronaval, mardi le régime de Pyongyang s'est dit prêt à la "guerre". Dans un communiqué lu à la télévision d'état, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a dénoncé un geste insensé. 

Washington a annoncé ce week-end que le porte-avions USS Carl Vinson et son escadre faisaient route vers la péninsule coréenne, alors qu'ils devaient initialement aller faire escale en Australi…
LIRE L’ARTICLE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Démonstration de force des Etats-Unis face à la Corée du Nord 



Une nouvelle démonstration de force des Etats-Unis, cette fois face à la Corée du Nord... Un porte-avions américain et sa flotte font route vers la péninsule coréenne depuis Singapour. Deux jours après la frappe des Etats-Unis en Syrie, le commandement américain dans le Pacifique a clairement mentionné la menace nucléaire nord-coréenne. Pour le Premier ministre japonais, inquiet des ambitions nucléaires de Pyongyang, le soutien de Washington est précieux.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Ven 14 Avr - 19:43

La Corée du Nord promet une "réponse sans pitié" à toute provocation américaine

Pyongyang a promis de répondre à l'envoi "insensé" d'un porte-avions américain escorté par trois navires lance-missiles vers la péninsule coréenne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 L'armée de Pyongyang a promis ce vendredi une "réponse sans pitié" à toute provocation américaine. Ici le leader Kim Jong-Un observant des opérations des forces spéciales dans un lieu non…

Le ton monte entre Pyongyang et Washington. L'armée nord-coréenne a promis une "réponse sans pitié" à toute provocation américaine, dans une déclaration publiée ce vendredi par KCNA, l'agence de presse officielle de la Corée du Nord, soupçonnée de vouloir mener ce week-end un essai nucléaire.


Citant la récente frappe américaine en Syrie, l'armée nord-coréenne a affirmé que l'administration de Donald Trump était "entrée dans l'ère des menaces ouvertes et du chantage" contre la Corée du Nord.Donald Trump a promis jeudi que le "problème" nord-coréen serait "traité". Il avait annoncé auparavant l'envoi vers la péninsule coréenne du porte-avions Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, puis évoqué une "armada" comprenant des sous-marins.


La Corée du Nord prête pour la "guerre"
La Corée du Nord a promis de répondre à l'envoi "insensé" de ce groupe aéronaval, se disant prête pour la "guerre". Dans son communiqué publié par KCNA, l'armée nord-coréenne a assuré que les bases américaines en Corée du Sud, "tout comme les quartiers généraux du Mal, tels que [le palais présidentiel sud-coréen de] la Maison bleue seraient pulvérisés en quelques minutes".


"Plus de grosses cibles comme des porte-avions à propulsion nucléaire se rapprochent [de la péninsule coréenne], plus l'effet de frappes sans pitié sera grand", a-t-elle ajouté.


.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Ven 28 Avr - 11:44

Corée du Nord : le spectre des armes chimiques

La crainte d'une attaque chimique sur la Corée du Sud ou le Japon grandit de semaine en semaine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(AFP/Toshigumi Kitamura/Ed Jones) Kim Jong-nam et Kim Jong-un.

«Nous vaincrons toute attaque par arme conventionnelle ou nucléaire». [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le vice-président américain Mike Pence a apporté une nouvelle pierre, mercredi, à l’escalade verbale entre la Maison Blanche et Pyongyang.


Alors que Donald Trump a promis de «traiter le problème» que représente le régime nord-coréen, celui-ci a d’ores et déjà répondu, par la voix de son représentant à l’ONU, qu’il se tenait [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]». Chaque mouvement est scruté de près par la communauté internationale, alors que la Corée du Nord [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


L’état d’avancement de son programme nucléaire inquiète. Mais derrière cette menace de l’atome s’en cache une autre : celle d’une attaque chimique menée contre les voisins sud-coréens ou japonais, tous deux alliés des Etats-Unis. A Tokyo, cette perspective est déjà un motif de préoccupation et le Premier ministre, Shinzo Abe, a souligné la semaine dernière qu'un bombardement nord-coréen au gaz sarin était désormais «possible».


Un arsenal chimique de premier plan
S’il est impossible d’estimer avec précision l’étendue de l’arsenal à disposition de Kim Jong-un, les témoignages et observations récentes recueillis par la communauté internationales permettent d’en établir le danger élevé. «La Corée du Nord possèderait l’un des plus importants stocks d’armes chimiques dans le monde», affirmait un rapport d’une commission d’enquête de l’ONU, un document daté de 2015, évoquant également des «stocks» importants.


«C’est sans doute le dernier arsenal chimique militaire d’importance dans le monde avec des substances de dernière génération», confirme au Parisien Olivier Lepick, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et expert en armes chimiques. «Il reste aujourd’hui très peu d’Etats sur lesquels pèsent encore ce type de soupçons». La Corée du Nord fait en effet partie des trois pays non-signataires de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques, avec l’Egypte et le Sud-Soudan.  


Des témoignages glaçants
 
Les témoignages récupérés auprès de Nord-Coréens ayant fait défection confirment la détermination du régime à poursuivre le développement de cet arsenal coûte que coûte. Quitte à se servir de la population pour tester les agents chimiques.  


«Nous avons recueilli des témoignages troublants sur une île où des tests d’armes biologiques et chimiques sont conduits sur des handicapés, détaillait il y a trois ans le rapport des enquêteurs l’ONU. Un ancien haut dirigeant, travaillant pour le ministère de la Sécurité publique, a assisté à des arrestations de personnes envoyées dans un bâtiment appelé ‘Hôpital 83’, où des médecins lui ont déclaré qu’ils allaient être utilisés pour des expérimentations.»


En juin 2015, le Daily Telegraph britannique relatait les propos d’un autre scientifique, exilé au milieu des années 1990 : «pour tester les armes biologiques et chimiques, nous avions besoin d’"objets". Au début, les instructeurs utilisaient des souris. Puis ils ont fait des tests sur des humains pour nous montrer de quelle manière ils mouraient.»


Un assassinat politique à l'arme chimique en guise de message
Si ces récits concordants ne peuvent être formellement confirmés, un événement récent est venu appuyer l’avancée du régime sur le développement des armes chimiques. Le 13 février dernier, le demi-frère dissident de Kim Jong-un, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Malaisie). Selon les autorités malaisiennes, le meurtre, imputé aux services secrets nord-coréens, a été réalisé à l’aide de gaz VX, un neurotoxique dix fois plus puissant que le gaz sarin et classé comme arme de destruction massive.


Kim Jong-nam (à gauche), demi-frère de Kim Jong-un (à droite).(AFP/Toshifumi Kitamura/Ed Jones)


«Le fait qu’il ait été tué de cette manière, en plein centre d’un terminal parmi les plus fréquentés d’Asie, devant des caméras de surveillance, c’est un message», estime Olivier Guillard, chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), spécialiste de l’Asie. «D’abord pour signifier aux opposants politiques que Pyongyang peut agir aussi bien sur son propre territoire qu’à l’étranger, ensuite pour montrer qu’il possède cet agent neurotoxique, qu’il le maîtrise et qu’il peut potentiellement s’en servir d’une manière industrielle.»


L’arsenal balistique pour frapper ses voisins
La crainte d’une attaque chimique exprimée par le Japon est d’autant plus crédible que Kim Jong-un possède les moyens techniques de frapper ses plus proches voisins. «Aujourd’hui, la Corée du Nord a au moins trois types de missiles viables et capable d’atteindre toute la péninsule coréenne et tout l’archipel nippon, précise Olivier Guillard. Deux des trois ennemis mortels de la Corée du Nord sont à portée de tir à 100%.»
Et les agents chimiques sont bien plus aisés à intégrer dans une ogive qu’une arme nucléaire, dont la miniaturisation représente un premier défi très délicat à relever. «Les technologies pour développer un missile ou un obus chimiques sont relativement simples, confirme Olivier Lepick. En utilisant des engins de courte ou moyenne portée, il est possible d’aller délivrer les agents chimiques à des distances relativement importantes.» 


La Corée du Nord envoie des missiles sur les États-Unis...dans un clip 



Alors que les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont à leur paroxysme, Kim Jong-un a une nouvelle fois fait preuve de sa force dans un clip apocalyptique.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Ven 28 Avr - 11:46

[size=130]La Corée du Nord demande la médiation de l'ASEAN pour éviter un «holocauste nucléaire»[/size]
28 avr. 2017

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur fond de tensions croissantes dans la péninsule coréenne, Pyongyang a demandé le soutien de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est pour empêcher un «holocauste nucléaire». Donald Trump a lui, mis en garde contre un «conflit majeur».

Dans une lettre au Vietnamien Le Luong Minh, président de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho s'est alarmé des actions et de la rhétorique de Washington qui poussent selon lui la région au «bord de la guerre».

«Comme vous pouvez le constater, les actions belliqueuses des Etats-Unis et de la Corée du Sud dans la péninsule coréenne mènent à une situation totalement hors de contrôle», peut-on lire également dans cette lettre du diplomate nord-coréen, datée du 23 avril dernier et que s'est procurée l'AFP.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ASEAN to express ‘grave concern’ over tests despite North Korea ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

«Il est clair pour tous que le déploiement nucléaire que les Etats-Unis et la Corée du Sud mènent actuellement dans la péninsule coréenne peut conduire à une véritable hécatombe en quelques secondes. La nature de ces "exercices" n'est en aucun cas défensive», a ajouté Ri Yong-ho. 

L'appel de Pyongyang à l'ASEAN a précédé de peu le 30e Sommet de l'organisation qui s'est déroulé à Manille aux Philippines du 26 au 28 avril. La Corée du Nord y a justifié ses efforts pour développer son propre arsenal nucléaire comme seul moyen de dissuasion contre les Etats-Unis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] to express grave concern over nuclear tests despite [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] appeal[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a exhorté le chef de l'ASEAN à informer ses homologues de l'organisation «sur la situation extrêmement grave» dans la région et à élaborer une «proposition appropriée» pour la préservation de la paix dans la péninsule coréenne.

«Nous attendons de l'ASEAN, qui attache une grande importance à la paix et à la stabilité régionales, qu'elle s'intéresse à la question des exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud à partir d'une position équitable et joue un rôle actif dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité», a déclaré Ri Yong-ho dans sa lettre.

Ce n'est pas la première fois que Pyongyang envoie une lettre à l'organisation régionale composée de dix nations membres mais dont la Corée du Nord ne fait pas partie. L'agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA, a annoncé que son ministère des Affaires étrangères avait déjà envoyé une requête au secrétariat de l'ASEAN le 4 avril dernier au sujet des manœuvres militaires de Washington et Séoul.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lire aussi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce plaidoyer de la Corée du Nord est adressé l'ASEAN alors que la péninsule est en proie à de vives tensions. Au cours de la semaine dernière, les armées sud-coréenne et américaine ont effectué des manœuvres conjointes à Pocheon, dans le nord de la Corée du Sud. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Etats-Unis ont de leur côté procédé, le 26 avril, au[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour démontrer leurs «capacités nucléaires». En outre, un sous-marin nucléaire américain armé de missiles téléguidés a fait une escale portuaire en Corée du Sud le 25 avril et le navire de guerre USS Carl Vinson a été envoyé dans la région.

Le 28 avril, le ministère de la Défense de Corée du Sud a annoncé que les Etats-Unis envisageaient de continuer à déployer leurs armes «stratégiques» dans le pays, selon l'agence sud-coréenne [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

«Washington et Séoul ont convenu de poursuivre la mise en œuvre de toutes les mesures disponibles, y compris le déploiement régulier d'actifs stratégiques américains», a déclaré le ministre coréen lors de la réunion de deux jours entre la Corée et les Etats-Unis sur la question de la défense qui s'est tenue à Washington DC.

La Corée du Nord pour sa part a promis de répondre si nécessaire par une frappe nucléaire sur le territoire américain et a même [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la vidéo d'une simulation de tir de missile balistique frappant les Etats-Unis. Pyongyang a en outre assuré être prêt au combat, et a affirmé pouvoir couler le Carl Vinson en [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Washington se prépare au pire, tandis que Pékin, Moscou et Tokyo appellent à une solution diplomatique
Dans le même temps, alors que les Etats-Unis continuaient de renforcer leur présence militaire dans la région, la Chine et la Russie ont appelé à rechercher une solution diplomatique à la montée des tensions dans la péninsule coréenne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lire aussi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pékin tente de convaincre Pyongyang de renoncer à effectuer un sixième essai nucléaire. La Chine craint en effet qu'une telle manœuvre puisse déclencher des mesures de représailles de la part de Washington.

Le 27 avril, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a déclaré que la Chine avait accepté le principe de sanctions unilatérales contre Pyongyang si la Corée du Nord effectuait un nouvel essai nucléaire. En février dernier, la Chine avait déjà interdit les importations de charbon en provenance de Corée du Nord et évoqué la possibilité de restreindre ses exportations de pétrole vers cette dernière. 

«Nous allons discuter des prochaines étapes qui pourraient être nécessaires à l'augmentation de la pression [économique] sur le régime [nord-coréen]», a déclaré Rex Tillerson. «Nous ne cherchons pas à changer le régime en Corée du Nord. Nous voulons la même chose que la Chine : une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», a-t-il ajouté.

Donald Trump, quant à lui, a déclaré à l'agence Reuters qu'il y avait «une possibilité de conflit majeur» dans la région. «Nous aimerions résoudre les choses de manière diplomatique, mais c'est très difficile», a-t-il déclaré.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
'Major' conflict with North Korea a possibility, says Trump [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plus tôt dans la journée, le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont préconisé une solution diplomatique à la crise coréenne. «Nous appelons tous les Etats impliqués dans les affaires de la région à s'abstenir d'employer une rhétorique militaire et à chercher un dialogue pacifique et constructif», a déclaré Vladimir Poutine après avoir rencontré son homologue japonais au Kremlin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lire aussi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La veille, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, avait estimé que les pourparlers entre les six parties (Etats-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord, Russie, Chine, Japon) devraient être relancés.

«Il existe bien un mécanisme de pourparlers à six et il convient parfaitement à la Russie. Il faudrait demander aux Etats-Unis pourquoi ils rejettent ce mécanisme conçu pour améliorer la situation dans la péninsule coréenne», a déclaré Maria Zakharova. «Nous devrions utiliser tous les efforts diplomatiques et toutes les possibilités qu'offre le droit international [dans la situation actuelle de la région]», a ajouté la responsable russe.
Ces pourparlers à six (Chine, Corée du Sud, Corée du Nord, Etats-Unis, Russie et Japon), ont commencé en 2003, dans le but d'une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. Ils ont capoté dès 2008 après le lancement d'une fusée par la Corée du Nord. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 3 Mai - 10:07

Corée du Nord. Après les menaces, Trump veut rencontrer Kim Jong-un
 02/05/2017 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Donald Trump s'est dit, dans une interview accordée à l'agence Bloomberg, prêt à rencontrer Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen. 

La Corée du Nord a accusé ce mardi les États-Unis d’amener la péninsule coréenne au bord de la guerre nucléaire, après le survol de deux bombardiers américains dans la zone, dans le cadre d’exercice conjoints avec Séoul. Cependant, Trump s’est dit, dans une interview accordée à l’agence Bloomberg, prêt à rencontrer Kim Jong-un.

Le porte-parole de la défense sud-coréenne, Moon Sang-gyun, a annoncé ce mardi le déploiement de deux bombardiers américains B-1B lors d’une conférence de presse, ajoutant que l’exercice s’inscrivait dans le cadre des efforts de dissuasion face à la Corée du Nord.

L'armée de l'air américaine a expliqué que les deux bombardiers basés sur l'île de Guam avaient été déployés pour participer à des exercices avec les aviations sud-coréenne et japonaise.
Pyongyang soutient que les deux appareils ont mené une simulation de largage d'une bombe nucléaire contre des objectifs majeurs de la Corée du Nord et accuse l'administration Trump de vouloir mener une frappe préventive.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est vive depuis des semaines et la situation s’est détériorée en raison de la poursuite par Pyongyang de tests de missiles balistiques et de son programme nucléaire.

Donald Trump s’est cependant dit prêt, lundi, dans une interview accordée à l’agence Bloomberg, à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un si les circonstances le permettaient. « La plupart des politiques ne diraient jamais cela, mais je vous dis que si les conditions étaient réunies, je le rencontrerais […]. Je serais honoré de le faire », a-t-il affirmé.

« Au bord de la guerre nucléaire »
La Corée du Nord a déclaré que les avions avaient mené un exercice de « largage de bombe nucléaire contre des objets majeurs » de son territoire, et estime que Trump « et d’autres bellicistes américains réclament une frappe nucléaire préventive » sur le Nord. 

« La provocation militaire irresponsable pousse la situation dans la péninsule coréenne au bord de la guerre nucléaire », a déclaré mardi l’agence officielle nord-coréenne, KCNA.
Le président sud-coréen par intérim Hwang Kyo-ahn a lancé un appel à une vigilance renforcée face aux provocations récurrentes de la Corée du Nord et a demandé notamment à la Chine, un des rares alliés de Pyongyang, d'exercer des pressions pour apaiser la situation.

« Je demande aux ministères des Affaires étrangères et de la Sécurité de renforcer la préparation militaire afin que la Corée du Nord ne commette pas d'erreur d'appréciation », a dit Hwang lors d'un conseil des ministres mardi.

Suite à l’annonce de Donald Trump se disant prêt à rencontrer Kim Jong-un, Sean Spicer, le porte-parole de la Maison-Blanche, a prévenu qu’une rencontre n’était « clairement » pas envisageable à ce stade. « Il est clair que les conditions ne sont pas réunies actuellement et elles ne devraient pas l'être dans un avenir proche », a notamment commenté Sean Spicer.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mer 3 Mai - 10:12

Trump appelle «à se préparer au pire» face à Pyongyang

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour le locataire de la Maison-Blanche, les États-Unis doivent être prêts à faire face au pire dans le dossier nord-coréen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces dernières semaines, marquées par l'envoi du porte-avions USS Carl Vinson dans la région et le récent tir raté d'un missile balistique par le pays communiste. Dans un entretien accordé au journal [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le Président américain a reconnu que la Corée du Nord « pesait lourd sur ses épaules » et que les États-Unis devaient s'apprêter à « faire face au pire » en ce qui concerne le problème nord-coréen.

« Nous devons être prêts à faire ce que nous devons faire. Nous ne pouvons tolérer cela plus longtemps », a déclaré M. Trump.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout en reprochant à Kim Jong-un de proférer des menaces et de « dire des choses terribles », le Président américain a souligné qu'il avait demandé à son homologue chinois Xi Jinping d'utiliser son influence pour faire pression sur la Corée du Nord en vue de la pousser à mettre fin à ses essais nucléaires et à abandonner son programme balistique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et appuyer sur « Join »

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Arlitto le Mar 29 Aoû - 8:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 29 juillet 2017

Donald Trump envisage une riposte contre la Corée du Nord

Après un nouveau tir de missile balistique, le leader nord-coréen Kim Jong-Un voit «tout le territoire américain à notre portée». Le Pentagone durcit le ton évoquant désormais des représailles militaires

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a proclamé que désormais «tout le territoire américain est à notre portée» après le nouveau tir de missile balistique qui a fini sa course vendredi en mer du Japon. Résultat: Washington et Séoul envisagent des «options de réaction militaire».

Washington, Tokyo, Séoul, l'Union européenne ainsi que la France ont immédiatement condamné le second tir en un mois par la Corée du Nord d'un missile balistique intercontinental (ICBM). L'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA a assuré samedi que ce tir avait été une réussite, supervisé en personne par le numéro un Kim Jong-Un.

«Tout le territoire américain est à notre portée de tir (...), n'importe où, n'importe quand», a proclamé le leader nord-coréen, cité par KCNA. L'agence de presse a encore précisé qu'il s'agissait d'une version améliorée du Hwasong-14 ICBM, qui a parcouru 998 kilomètres en 47 minutes à une altitude maximum de 3724 mètres.

Donald Trump a affirmé de son côté que «les Etats-Unis prendront les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du territoire national américain et pour protéger nos alliés de la région».

La Chine a elle aussi condamné samedi le tir nord-coréen, soulignant qu'elle «s'oppose aux violations par la Corée du Nord des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU». Dans le même temps, Pékin «espère que toutes les parties concernées feront preuve de prudence et éviteront d'intensifier les tensions».


Exercices militaires en cours
Peu après, le secrétaire d'état américain Rex Tillerson a estimé qu'«en tant que soutiens économiques du programme nucléaire balistique de la Corée du Nord, le Chine et la Russie portent une unique et spéciale responsabilité dans l'augmentation de la menace pour la stabilité régionale et globale».


Par ailleurs, les Etats-Unis et la Corée du Sud mènent depuis samedi matin un exercice militaire en utilisant des missiles tactiques (ATACMS) sol-sol américain et des missiles balistiques sud-coréens Hyunmoo II, a confirmé l'armée de terre américaine.


L'exercice conjoint s'est déroulé tôt samedi matin (heure de Séoul), peu après l'annonce par le Pentagone que les chefs militaires américains et sud-coréen avaient discuté d'«options de réaction militaire» après la tir nord-coréen.


Le Pentagone prépare depuis longtemps l'éventualité d'un conflit avec la Corée du Nord, mais le langage tranchant utilisé marque une évolution par rapport aux précédentes réactions ayant suivi des essais de missiles. Auparavant, il s'agissait de critiquer les tirs, mais sans mentionner d'options militaires de représailles.


Action «imprudente»
Selon l'armée de terre, «les ATACMS peuvent être rapidement déployés et engagés, et fournissent des capacités de précision de frappes en profondeur, permettant à l'alliance République de Corée/Etats-Unis d'engager tout un éventail de cibles rapidement dans toutes les conditions climatiques».


Ces équipements avaient déjà «tiré des missiles dans les eaux territoriales de la Corée du Sud le long de la côte Est le 5 juillet«, a précisé l'armée américaine.


Le président américain a prévenu vendredi que les essais nord-coréens constituaient une action «imprudente et dangereuse» qui allait «isoler davantage» la Corée du Nord.


«Les Etats-Unis condamnent ce test et rejettent les affirmations du régime selon lesquelles ces essais assurent la sécurité de la Corée du Nord. En réalité, ils produisent l'effet inverse», a indiqué Donald Trump dans un communiqué publié quelques heures après le tir.


Conciliabules à Tokyo et Séoul
Au Japon, l'un des pays les plus exposés à la menace nord-coréenne, le premier ministre Shinzo Abe a annoncé une réunion de son conseil de sécurité nationale. A Séoul, le président Moon Jae-In a lui aussi convoqué une réunion d'urgence de son équipe de sécurité nationale.


Quant à l'Union européenne, elle a condamné le nouveau tir nord-coréen, estimant qu'il «menaçait sérieusement la paix et la sécurité internationales».

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12945
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une guerre nucléaire est imminente

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum