Les ennemis du Nom de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les ennemis du Nom de Dieu

Message  Arlitto le Mer 17 Mai - 12:39

Les ennemis du Nom de Dieu

Le grand sacrilège de Benoît XVI
Qu'aura apporté pour les générations futures le 265ème pape de l’Église catholique ? Pour nombre de catholiques bien des choses. Pour les plus réalistes, outre ses propres turpitudes et contradictions, il commit une invraisemblable profanation qui sera bientôt corrigée. Après 3 ans de pontificat seulement, il s'en prit au nom propre de Dieu pour tenter de le rayer des usages au sein de la chrétienté. Certains y verront un mal pour un bien considérant que ce grand nom prestigieux et sacré ne doit pas être prononcé par n'importe qui*. Reste qu'à ce sacrilège s'ajoute bien des remous qui auront marqué son pontificat. Voyez les faits.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entre ombres et lumières
La [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui est passée presque totalement inaperçue au début de l’été 2008. Suite au Synode des évêques catholiques tenu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la Congrégation vaticane pour le Culte divin a envoyé, le 29 juin 2008, une lettre aux Conférences épiscopales du monde entier, leur demandant de ne plus prononcer le nom de Dieu " Yahvé" et que ce nom doit être effacée dans la liturgie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Cette lettre, signée par le cardinal Francis Arinze préfet et de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, est explicitement présentée comme une directive du pape Benoît XVI. "La Congrégation rappelle son document "[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]", de 2001, sur les traductions liturgiques, où il était stipulé que le nom du Dieu tout-puissant exprimé par le tétragramme hébreu et rendu en latin par le mot Dominus doit être rendu dans les langues vernaculaires par un mot de sens équivalent. Et elle déplore le fait que malgré une norme aussi claire, la pratique s’est répandue de « prononcer le nom propre au Dieu d’Israël », de le vocaliser dans la lecture des textes bibliques repris dans les lectionnaires ainsi que dans les hymnes et les prières, sous diverses formes comme Yahweh, Jahweh ou Yehovah." L’Église reconnaît donc implicitement que Dieu a un nom mais souhaite qu'il ne soit désormais plus utilisé; pourquoi ? [Voir l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui reconnaît ce nom]

Une décision dictée par les traditions juives et ecclésiales
La pratique de prononcer le nom « Yavhé » est particulièrement courante au Etats-Unis et de nombreux chants liturgiques telles que ”You Are Near," ”I Will Bless Yahweh" et ”Rise, O Yahweh", seront bientôt bannies des messes aux Etats-Unis selon l'evêque de Paterson (New Jersey) Arthur Joseph Serratelli. Il a explicitement demandé que le nom de ”Yaweh" soit supprimé des hymnes et des diverses prières d’intercession au cours de la messe ou des autres sacrements.

Comme le souligne un article de Zenit,"les différents courants du judaïsme moderne maintiennent cette tradition que le Tétragramme ne peut être prononcé que par le Grand Prêtre dans le Temple, et même que celui-ci ne le prononçait généralement qu'à Yom Kippour”.


Le Temple de Jérusalem ayant été détruit, ce Nom n'est jamais prononcé par les Juifs lors de rituels religieux, ni lors de conversations privées. Par conséquent c’est cette tradition du judaïsme que reprend et impose l’église conciliaire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C'est ce qu'a révélé depuis le Vatican, le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical de la culture, bibliste, et président de la commission du Message du synode des évêques, en présentant ce message à la presse et en répondant aux questions des journalistes.


Le document affirme : « En plus d'un motif d'ordre purement philologique, il y a aussi celui de demeurer fidèle à la tradition ecclésiale, puisque le tétragramme sacré n'a jamais été  prononcé dans le contexte chrétien, ni traduit dans aucune des langues dans lesquelles on a traduit la Bible ». Dans cette affirmation il n'y a rien de vrai. Plusieurs traductions anciennes de la Bible ont traduit le tétragramme en latin et d'autres langues (anglais, français, italien, portugais  etc...) comme la version synodale, la Bible de Jérusalem, la Bible de Crampon (1905) par exemple. De plus les premiers chrétiens connaissaient et prononçaient le nom de Dieu. C'est ce qui ressort de l'étude des copies fragmentaires connues aujourd'hui. A ce propos le professeur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de l'université de Géorgie, aux États-Unis, a écrit : “ Comme la Septante utilisée et citée par l'Église du Nouveau Testament contenait le nom divin sous sa forme hébraïque, les rédacteurs du Nouveau Testament ont sans doute conservé le Tétragramme dans leurs citations."-Biblical Archaeology Review, mars 1978, page 14. Si les traditions humaines occultent ces faits à quoi sert alors la Bible que des ecclésiastiques arborent comme sacrée ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'importance du nom de Dieu

Est-il important de connaître la prononciation exacte en Hébreu du Tétragramme divin ? Non car la transcription de son verbe (qui signifie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) dans d'autres langues est suffisante. Prenons l'exemple du nom de Jésus; qui est une traduction de son nom hébreu Yehôshoua; il ne viendrait à l'idée d'aucuns européens de l'appeler Yehôshoua sous prétexte que c'est ainsi qu'on le nommer en hébreu ! Il doit en être de même pour le nom de Dieu. Si nous ne savons pas exactement comment il se prononce il doit y avoir une bonne raison. Le catholicisme a utilisé la transcription « Yahweh » durant tout le XXe siècle. Aussi des écoles Juives qui recopièrent en grec le canon des Écritures n'ont pas traduits le Tétragramme mais l'ont laissés tel quel en Hébreu, ce qui montre qu'ils étaient influencés par la tradition mais aussi qu'ils en connaissaient la prononciation sinon comment pouvaient-ils lire les versets? Il semble donc que sa prononciation s'est perdue avec le temps. Au sujet de l'usage du nom personnel de Dieu chez les juifs aujourd’hui, il est intéressant de noter cette remarque de l'écrivain A. J. Kolatch : "La référence biblique à Dieu comme Ye. Ho. Va., écrite avec les lettres hébraïques Yod, Hé, Vav, Hé est généralement considérée être le nom authentique de Dieu." - "Le livre juif du pourquoi", préfacé par le Grand Rabbin Joseph Sitruk, page 347, Genève 1990, Editions MJR.


Si l'on considère la prière que Jésus Christ a donnée comme modèle, elle commence de cette façon : “ Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. ” (Matthieu 6:9). 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au-dessus d'une porte de l'église de Fermarn, en Allemagne
Une Église "sur des eaux agitées"

Le 27 février dernier, lors de son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] devant 150 000 personnes, Benoît XVI a déclaré, en faisant allusion aux scandales et controverses (pédophilie, Vatileaks notamment) : "Il y a eu aussi des moments pas faciles, dans lesquels les eaux étaient agitées et le vent contraire, comme dans toute l'histoire de l’Église, et le Seigneur semblait dormir. Mais j’ai toujours su que dans cette barque, il y a le Seigneur et j’ai toujours su que la barque de l’Église n’est pas la mienne, n’est pas la nôtre, mais est la sienne et qu'Il ne la laisse pas couler"a-t-il souligné. Évoquant du même coup l'hypocrisie religieuse et les divisions au sein du corps ecclésiastique. Jésus dormirait-il au milieu des loups ?

Le sociologue et historien des religions, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], lève le voile sur les raisons de ce départ: le Vatican est "'un gouvernement très particulier, dans lequel de nombreux cardinaux très influents n'en réfèrent pas forcément très correctement au pape. A quoi s'ajoute la Banque du Vatican, très opaque également. Elle a été au cœur de plusieurs scandales ces dernières années, accusée de traiter en grande partie l'argent de la mafia…Benoît XVI voulait réformer profondément ces institutions mais il n'y est pas parvenu."
 
Joseph Ratzinger avait déclaré en 1977 : " L’Église est en train de devenir l’obstacle principal de la foi. On n’y voit plus que l’ambition humaine du pouvoir, le petit théâtre des hommes qui, avec leur prétention d’administrer le christianisme officiel, semblent barrer la route au véritable esprit du christianisme.»
 
Après sa renonciation, Benoît XVI, devenu "pape émérite"» conserve sa soutane blanche (mais sans mantelette, petite capeline qu'il porte sur les épaules) mais remplace ses chaussures rouges (rappelant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) par des souliers mexicains marron. Le dernier pape à avoir renoncé à la papauté avant lui fut Grégoire XII, il y a 6 siècles en 1406. En attendant le "Pontife" reste au Vatican ce qui le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] etc...). La citée serait elle devenue un nouveau refuge pour criminels ?  Remarquons que le simple fait qu'il y ait aujourd'hui deux pontifes pour ce même empire nous rappelle l'époque du déclin de l'empire Babylonien qui survint subitement contre toute attente alors que régnaient deux régents; Belshatsar et Nabonide son père en 537 avant notre ère...
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ennemis du Nom de Dieu

Message  Arlitto le Mer 17 Mai - 12:40

.

Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, comme cela est écrit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Romains 2 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Louis Segond Bible

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais, par ton endurcissement et par ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui rendra à chacun selon ses oeuvres; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mais l'irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l'injustice. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tribulation et angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leurs coeurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Evangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Toi qui te donnes le nom de Juif, qui te reposes sur la loi, qui te glorifies de Dieu, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui connais sa volonté, qui apprécies la différence des choses, étant instruit par la loi; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] toi qui te flattes d'être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] le docteur des insensés, le maître des ignorants, parce que tu as dans la loi la règle de la science et de la vérité; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère! Toi qui as en abomination les idoles, tu commets des sacrilèges! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, comme cela est écrit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] La circoncision est utile, si tu mets en pratique la loi; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Si donc l'incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] L'incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du coeur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ennemis du Nom de Dieu

Message  Arlitto le Mer 17 Mai - 12:41

Le Dieu biblique Yahweh n'est pas une personne lui aussi, un alien ou autre. "Il" est aussi en grande mesure un mythe solaire.

Au sujet de Yahweh, l'Encyclopédie Catholique écrit : « Il semble probable que le nom d'Ea, ou Ya, ou Aa, Dieu le plus vieux du Panthéon babylonien, est en rapport avec le nom Jahve, Jahu, ou Ja, de l'Ancien Testament.»

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes 

L'Ea babylonien est équivalent à Enlil, qui, comme nous l'avons vu, est le Dieu Soleil.

(La suite concernant Yahweh est un extrait de mon livre la Conspiration du Christ : la Plus grande Histoire Jamais Vendue.

Avant de le nommer Yahweh, le Dieu israélite avait été appelé "Baal", signifiant Soleil dans l'Âge du Taureau. Quand le soleil a passé dans le Bélier, le nom du seigneur a été changé dans l'Egyptien Iao qui devint YHWH, IEUE, Yahweh, Jahweh, Jéhovah et Jah. Ce nom antique "IAO/Iao" représente la totalité de "Dieu", comme le "I" symbolise l'unité, le "a" est "l'alpha" ou le commencement, tandis que le "o" est "l'oméga" ou la fin.

En fait, le nom Yahweh, Iao, ou n'importe quel nombre de variantes, peut être trouvé dans plusieurs cultures :

"En Phoenicie le Soleil était connu comme Adonis ... identique avec Iao, ou, selon la foi chinoise, Yao (Jéhovah), le Soleil, qui fait son apparition (N épiphania ou Neu Helle "nouvelle clarté") dans le monde à minuit du vingt-quatrième jour du douzièmemois (pour le solstice d'hiver)n."

YHWH/IEUE était, additionnellement, le Dieu solaire égyptien Ra :"Ra était le père dans les cieux, qui a le titre de 'Huhi' l'éternel, dont les Hébreux ont tiré le nom "Thuh".

Ainsi, le tétragrammaton (ou nom sacré de Dieu) IAO/ IEUE/ YHWH est très vieux, pré hébraïque et peut être étymologiquement lié avec de nombreux Dieux, même avec "Jésus", ou "Yahushua", dont le nom signifie "salvation/ sauvetage" ou "Iao/ YHWH sauve".

Comme Higgins le dit :
"Le pieux docteur Parkhurst ... prouve que, selon l'autorité de Diodore le Sicule, Varro, st. Augustin, etc, l'Iao, Jéhovah, ou Ieue, ou Ie des Juifs, était le Jove/ Jupiter des latins et des Étrusques.... il admet que ce “Ie” était le nom d'Apollon... Il admet alors que ce Jéhovah Ieue est Jésus Christ dans les phrases suivantes : "Il serait presque infini de citer tous les passages des Ecritures Saintes où le nom... “ieue” est appliqué au
Christ... ils ne peuvent manquer d'une démonstration scripturale que Jésus est Jéhovah". Mais nous avons vu qu'il est admis que Jéhovah est Jove/ Jupiter, Apollon, le Soleil, d'où il s'ensuit que Jésus est Jove, etc."

Le personnage de Yahweh avaient encore un autre aspect ", comme dans une première étape le "tétragrammaton sacré" de "Dieu" était "bi-engendré".

Comme Walker l'expose :
"La tradition mystique juive voyait le Jéhovah original comme un androgyne, son nom composé de Jah (jod) et le nom pré hébraïque de Ève qui était Havah ou Hawah, rendu par les lettres hébraïques he-vau-he. Les quatre lettres ensembles font le tétragrammaton sacré, YHWH, le "nom secret" de Dieu .... La Bible contient beaucoup d'extraits plagiés des hymnes précédents et des prières à Ishtar et à d'autre figures de Déesses, avec le nom de Yahweh substitué à celui de la déité féminine." Ainsi, même Yahweh fut pendant un temps pluriel, mais "Il" est finalement devenu un Dieu du ciel très mâle. Ce Yahweh singulier était un Dieu guerrier, représentant le soleil en Bélier, qui est gouverné par Mars le guerrier et symbolisé par le Bélier - le même bélier symbolique "attrapé dans un fourré" près d’Abraham et employé par lui comme un sacrifice de remplacement au lieu de son fils Isaac. Ce Dieu guerrier Yahweh était non seulement Jaloux, mais Ardent (not only jealous, but zealous), comme son nom est rendu dans la traduction littérale de Young :

"... afin que vous ne saluyez pas vous-mêmes d'autre Dieu que Jéhovah, dont le nom [est] Ardent, un Dieu ardent." (Exode 34:14)

En fait, le même mot en hébreu est employé pour jaloux et pour ardent, bien qu'il soient translittéré différemment, "qanna" étant jaloux et "qana", ardent. Comme El Elyon était qu'un des Elohim canaanites, mais le Dieu le plus haut, donc "Yahweh" était, comme "El Qanna" le Dieu Jaloux/ Ardent, ce pourquoi dans l'Ancien Testament, il tenait son nez collé dedans et criait sur chacun. Le titre "Jaloux/ Ardent" est aussi approprié pour un Dieu représenté par un volcan, comme l'était Yahweh par le fumeux et ardent Mont Sinaï. De là, les disciples de Yahweh eux-mêmes devinrent des fanatiques (zélotes) intolérants et impétueux.

Conclusion


Il n'y avait en réalité jamais eu besoin d'explication des Sciences-Fictions ou de spéculation quant à ces caractères divers et leurs histoires. Il n'y avait pas non plus besoin de prendre la Bible comme un
document littéral, historique. En effet, l'élite en coulisses connaissait la nature allégorique, mythique et astrologique de la Bible et ses caractères depuis le commencement.

Il est évident que les anciens enregistrant ces mythes étaient en fait souvent plus intelligents que la moyenne des "consommateurs inutiles", pour employer une expression de la C.I.A. Ils savaient la différence entre les planètes et les gens/ étrangers ou aliens. L'architecture, l'art, les écrits et les traditions de ces cultures antiques diverses, y compris ceux de Suméro-Babylonie, d'Inde, d'Egypte, de Chaldée, de Phoenicie/ Canaan,
etc., montre un degré avancé de civilisation surpassant celle qui lui a succédé.

Une telle dégradation ultérieure est particulièrement vraie quand elle arrive jusqu’aux peuples bibliques. La Bible, en fait, représente une version stupide (in-signifiante)n de la mythologie des cultures sus-dites. En réalité, en termes de connaissance cosmique, l'homme moderne a transmis son savoir de beaucoup de façons importantes. Un des problèmes principaux est la personnification compulsive et irrationnelle et la vulgarisation des corps planétaires, du Mythe Céleste et du rituel, un corps de connaissance et de sagesse concernant le cosmos et spécifiquement le système solaire, qui remplissaient les anciens de crainte et de respect.

Ce mythe et ce rituel se retrouvent dans le monde entier, reflétant une culture globale (mondiale) dans le passé. Ce corps de connaissance peut être suivi dans des légendes d'il y a 70.000 ans mais, selon Albert Churchward par exemple, cela s'étend beaucoup plus loin en arrière. Cela se retrouve dans la pierre et l'histoire dans le monde entier, reflété dans les mystérieuses ruines mégalithiques.

Réduire cette gloire à une bande d'étrangers/ aliens et-ou d'humains est idiot et déplorable, car cela vole les anciens de leur intelligence et de leur sagesse, parmi d'autres choses, y compris leur qualité d'humanité elle-même. En outre, la partie de lavage du cerveau pour obtenir des gens qu'ils acceptent l'histoire de Jésus Christ par exemple - qui est en fait l'histoire du Soleil - devait faire paraître les "mythes" comme des histoires idiotes sans base ni réalité. 

Cette programmation mentale ou "même" a été démontrée abondamment, car le fait est que les mythes ne sont pas des fantaisies idiotes et des hallucinations. Ils sont des histoires conçues pour faire passer
l'information essentielle de génération en génération. Il est plus facile de se souvenir des "exploits" du (Héros) Soleil, de la Lune et des Étoiles par exemple, quand ils sont personnifiés et contés dans une histoire distrayante que quand ils sont présentés dans une sèche dissertation.

C'est seulement quand la Connaissance, ou Gnosis13, a été perdue que les gens commencent à croire que ces entités sont des personnages réels - et la religion organisée a très efficacement enterré la gnosis de telle manière qu'elle a été perdue pour les masses qui doivent maintenant rapiécer cela ensemble, inventant souvent des interprétations fausses et imprécises avec des succès occasionnels de temps en temps.

La publication du magazine Paranoïa n° 30 de 2002, contient un extrait de "la Fraternité Mystérieuse" le chapitre de mon livre les Soleils de Dieu : Krishna, Bouddha et Christ dévoilés. Cet article, quoique savant, est encore accessible; et ceux qui portent un intérêt aux origines du Christianisme ne seront pas déçus. L'article de Paranoïa, qui peut être obtenue à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], est intitulé "aux Origines Païennes
des Mystères Chrétiens" (pp. 56 à 62).

D'une manière amusante, les rédacteurs de Paranoïa ont mis en évidence les paragraphes suivants de mon article : "Le mythe du Christ a commencé quand les Juifs et des Israélites furent initiés aux mystères Païens. N'ayant aucune considération pour garder les secrets des Païens (ou Gentils), ils ont alors couru de partout en les divulguant". "Les plus hauts initiés continuent à tenir de près la connaissance selon laquelle le Christ
est le Soleil aussi bien que la connaissance que le Christianisme est simplement le Paganisme syncrétisé avec le Judaïsme."

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes 

Les sous-titres de l'article incluent, "Sociétés Secrètes et Cultes à Mystère," "Lèvres déserrées et Origines Fausses," et "Soul=Sol, Son=Sun." Le dernier, sans aucun doute, restera sur le coeur de ceux qui ne peuvent pas le voir comme un jeu de mots intelligent. 14. "Les Origines Païennes des Mystères Chrétiens" commencent en démontrant qu'il y a en effet "des mystères Chrétiens," malgré que ce concept n'ait pas été clairement expliqué aux masses. Le mot grec spécialement utilisé pour désigner "le mystère" et "les mystères" en référence aux Mystères15 Païens est utilisé dans 27 passages du Nouveau Testament : la langue dans plusieurs épîtres de Paul est pratiquement identique à celle qui serait employé par un initié dans les mystères Païens.

Les fins de l'article de Paranoïa explique ce que ces mystères symbolisent vraiment : à savoir, l'objet central d'adoration est littéralement le Soleil, pas un Jésus "historique".

Les aimables gens de Paranoïa ont fait un travail excellent en reproduisant cet extrait. Mais, il y a un endroit où la note en bas de la page a été perdue, c'est le paragraphe se référant au "Agapae" et se terminant sur une référence au livre à Gibbon : "le Déclin et la Chute", et qui apparaît à l'origine dans le livre anonyme "la Mythologie Chrétienne Dévoilée" (p. 153).

Le livre dont cet extrait est tiré, "les Soleils de Dieu"

Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ennemis du Nom de Dieu

Message  Arlitto le Dim 21 Mai - 19:23

Le tétragramme YHWH et sa traduction par "Éternel"

Le tétragramme YHWH est un nom divin fréquemment employé dans l'Ancien Testament (plus de 6500 fois). Mais si vous ouvrez une Bible en version française, vous aurez peu de chances de le trouver: dès avant l'ère chrétienne, les Juifs ont cessé de le prononcer, considérant qu'il était ineffablement saint. 

Lorsque les Massorètes, ces savants juifs des Ve au Xe siècles, ont effectué leur travail de ponctuation et de vocalisation du texte biblique afin d'en perpétuer la juste lecture, ils ont donc établi ce que l'on appelle un qeré perpétuel: ils ont placé sous les consonnes du tétragramme YHWH les voyelles d'un autre nom divin, Adonaï (traduit par Seigneur), à savoir e bref, o, a. Ils indiquaient par là que le lecteur devait prononcer Adonaï et non pas Yahvé lorsqu'il voyait le tétragramme; mais plus tard certains ont cru, à tort, devoir lire les consonnes de YHWH avec les voyelles d'Adonaï, et ont pensé ainsi que Jéhovah était le véritable nom divin, alors qu'il n'avait jamais été prononcé de cette manière.

Le sens exact de YHWH est controversé. 

On le rattache ordinairement à la racine HWH, devenue HYH, racine du verbe être que l'on retrouve dans le célèbre récit de la révélation de Dieu à Moïse, en Exode 3:14: Je suis celui qui suis.

Que faire face à diverses données ?
La solution la plus économique serait de retranscrire simplement YHWH ou Yahvé, mais c'est prendre le risque de choquer les Juifs dans leur sensibilité. Remplacer Yahvé par Adonaï – ou Seigneur – comme le font bien des versions françaises récentes, c'est d'une certaine façon appauvrir le texte, et cela pose problème dans les expressions jumelées Adonaï Yahvé (ex. Deutéronome 9:26).

 Il peut être intéressant de noter que dans le Nouveau Testament, lorsque des versets de l'Ancien Testament portant le tétragramme sont cités, YHWH est certes remplacé par kurios qui signifie Seigneur, mais la citation renvoie souvent à Jésus-Christ.

Pierre-Robert Olivétan (1506-1538) fut le premier à traduire la Bible française sur la base des textes originaux hébreu et grec (1535). Elève de Lefèvre d'Etaples, c'est lui qui amena à la foi son cousin Jean Calvin. Voici comment Olivétan explique son choix dans sa préface de la Bible:

La "trouvaille" d'Olivétan
C'est ainsi que les commentateurs des générations passées qualifiaient le terme Eternel choisi par Pierre-Robert Olivétan pour sa traduction française de la Bible. Alors que les langues européennes rendent le tétragramme YHWH par des mots communs ne reflétant pas le sens originel (Herrn, Lord, Signor, etc.) la langue française a ainsi bénéficié d'une traduction dynamique de premier ordre, reflétant au mieux le sens profond d'un terme hébreu que plusieurs textes de l'Ancien Testament interprètent (ex. Exode 3:14; 6:3; 34:6, etc.). Rappelons aussi que dans la perspective de faire ressortir la divinité de Christ, Jean, dans son Evangile, rapporte qu'à plusieurs reprises le Seigneur s'est affirmé comme étant le "Je suis" si proche du tétragramme YHWH (Jean 6:35, 48, 51; 8: l2; 9:5; 10:7, 9, 11, l4; 11:25; 14:6; 18:5-6, litt.)
Pierre-Robert Olivétan

Lorsque les Vaudois du Piémont invitèrent le réformateur Guillaume Farel au Synode de Chamforans (Val d'Angrogne,1532), ces chrétiens – qui s'exprimaient en français mais ne possédaient pas de Bible dans leur langue – décidèrent à l'unanimité la traduction et l'impression d'une Bible française sur la base des textes originaux. Ils s'engagèrent à fournir les fonds nécessaires à cette entreprise alors qu'il appartiendrait à Farel de trouver le traducteur compétent pour exécuter ce travail. Ces pauvres paysans, chassés de France par les persécutions et établis depuis quelques décennies au Val d'Angrogne, rassemblèrent effectivement en deux ans 500 louis d'or – une somme considérable pour l'époque – témoignant ainsi leur amour pour le Seigneur et sa Sainte Parole...

Farel connaissait bien l'homme capable de mener à bien cette entreprise: Pierre-Robert Olivétan qui, avant 1532, avait déjà traduit en français pour son édification personnelle tout l'Ancien Testament hébreu et tout le Nouveau testament grec. Mais par excès d'humilité, Olivétan se récusa, estimant que d'autres seraient plus capables que lui pour accomplir une tâche de si grande importance. Cependant lorsqu'en 1534 Farel emmena Olivétan dans les Vallées du Piémont, ce dernier fut témoin de la ferveur de tous ces croyants qui s'étaient privés de beaucoup de choses pour financer l'édition de la Bible. Son cœur en fut si touché qu'en quelques mois il révisa et compléta son texte, qu'il data "des Alpes" le 12 février l535. La première édition de cette Bible sortit le 4 juin 1535 des presses de Pierre de Wingle de Serrières (dont on dit qu'il fut plus missionnaire qu'imprimeur).

Olivétan n'aurait jamais voulu que son nom figure dans son édition de la Bible et, effectivement, on ne l'y trouve que sous forme d'acrostiche dans une dédicace faite en latin par l'un de ses amis. En lieu et place du nom du traducteur figurent

A l'entête de la Genèse:"Dieu en tout"
à l'entête du Nouveau Testament: "en Dieu tout"
à la fin de l'Apocalypse: "tout en Dieu"

En 1538, Olivétan quitta Genève pour évangéliser en Italie. Il y fut assassiné et nul ne sait où est sa tombe. Mais le martyr avait légué aux peuples de langue française l'héritage le plus précieux qui soit, une excellente édition de la Bible qui éclipsa toute autre traduction jusqu'à la parution des Bibles "modernes" (David Martin 1707, Jean Ostervald 1744, Louis Segond 1884 et 1910).

Notons qu'aujourd'hui encore la traduction française Louis Segond (1910, Bible à la Colombe et Nouvelle Edition de Genève) reste de loin la plus répandue!

Extrait de la préface d'Olivétan dans la Bible parue en 1535
... La bonne coutume a obtenu de toute ancienneté que ceux qui mettent en avant quelque livre en public le viennent à dédier à quelque prince, roi, empereur ou majesté plus souveraine... Je, ayant en main cette présente translation de la Bible, n'ai pas fait selon cette coutume... car Jésus, voulant faire fête à la pauvre Eglise, m'a donné cette charge... d'en faire un présent, à toi... à qui rien l'on ne présente...

Lui veux-tu point donner ton amour et ta foi? Viens hardiment avec tous les plus braves, desquels les titres sont ceux-ci: Injuriés, Blâmés, Chassés, Décriés, Désavoués, Abandonnés, Mitrés, Décrachés, Chaffaudés, Exoreillés, Tenaillés, Flétris, Tirés, Traînés, Grillés, Rôtis, Lapidés, Brûlés, Noyés, Décapités, Démembrés, et autres semblables titres glorieux et magnifiques du Royaume des cieux.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum