La Bible est-elle falsifiée ???

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 11:59

La Bible est-elle falsifiée ???



En Islam on entend souvent cette plaisanterie chez les "néo musulmans" : la Bible est falsifiée.

Cette affirmation gratuite est faite sans aucun appui historique, scientifique, religieux ou profane.


La preuve que la Bible n'est pas falsifiée !.

✥ BIBLE FALSIFIÉE ? Islam vs Authenticité de l'Ancien Testament (Manuscrits de la Mer Morte) ✥ 




Les Manuscrits de la Mer morte (dits "de Qumrân") datent de plusieurs siècles AVANT Jésus-Christ. Certes, ils ne peuvent être considérés comme les "originaux" de la Bible (on ne connaît ni les rédacteurs ni la valeur accordée à l'époque à ces copies, et le texte biblique est encore plus vieux), mais toujours est-il qu'ils confirment l'authenticité de l'Ancien Testament, et que nulle part il n'est question d'islam ou de Mahomet

Rappel : les chrétiens n'ont jamais accusé les juifs d'avoir falsifié l'Ancien Testament (la Torah) ; la divergence vient de l'interprétation du texte biblique : les juifs prétendent que Jésus était un magicien et n'était pas le Messie, puisqu'ils attendent toujours un chef de guerre et un royaume très matérialiste.

QUESTIONS À NOS AMIS MUSULMANS :

Comment pouvez-vous expliquer que ce qui est dit dans les Manuscrits de la Mer morte (et donc dans la Bible) sur les Patriarches soit en totale opposition avec ce que le Coran prétend :par exemple, c'est bien Isaac qui était sur l'autel d'Abraham au moment du sacrifice et non Ismaël ?

Et comment expliquer que les prophéties d'Isaïe sur le Messie soient en totale opposition avec la foi islamique ? 

Si vous savez l'hébreu ou l'anglais (la traduction anglaise des versets est donnée en cliquant sur le texte), vérifiez par vous-mêmes sur le manuscrit 1QIsaa (datant de l'an 125 AVANT Jésus-Christ) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


"La jeune fille est enceinte, elle mettra au monde un fils et l'appellera du nom d'Immanou-El (Is 7). "Le peuple qui marche dans les ténèbres a vu une grande lumière... Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné. Il a la souveraineté sur son épaule ; on l'appelle du nom de Conseiller étonnant Dieu Fort, Père éternel, Prince de paix." (Is 9)

Et comme Dieu a racheté les péchés des Hébreux du temps de Moïse, le Messie doit racheter les péchés des juifs et du reste de la terre : "Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur... En ce jour-là, la racine de Jessé se tiendra là comme une bannière pour les peuples ; les nations la chercheront, et son lieu de repos sera glorieux. En ce jour-là, le Seigneur étendra une seconde fois la main pour racheter le reste de son peuple" (Is 11). 

Et voici la preuve : "Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissaient pas ; je les conduirai par des sentiers qu'ils ne connaissaient pas. Je changerai devant eux les ténèbres en lumière et le sol accidenté en terrain plat" (Is 42) et il dira à la nation de Dieu : "Moi je ne t'oublierais pas. Je t'ai gravée sur mes mains" (Is 49).

Et Isaïe explique que ce rachat du peuple de Dieu se fera par le sang du Messie qui portera nos péchés :

"J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe ; je ne me suis pas détourné des insultes et des crachats." (Is 50) ; "De même qu'une multitude est atterrée à cause de toi, — tant son aspect, défiguré, n'était plus celui d'un homme, son apparence n'était plus celle des êtres humains — de même il purifiera par l'aspersion une multitude de nations." (Is 52).

Isaïe 53 : 3 Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui de qui on se détourne, il était méprisé, nous ne l'avons pas estimé. 4 En fait, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'était chargé ; et nous, nous le pensions atteint d'un fléau, frappé par Dieu et affligé. 5 Or il était transpercé à cause de nos transgressions, écrasé à cause de nos fautes ; la correction qui nous vaut la paix est tombée sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons été guéris. 6 Nous étions tous errants comme du petit bétail, chacun suivait sa propre voie ; et le SEIGNEUR a fait venir sur lui notre faute à tous. 7 Maltraité, affligé, il n'a pas ouvert la bouche ; semblable au mouton qu'on mène à l'abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'a pas ouvert la bouche. 8 Il a été pris par la violence et le jugement ; dans sa génération, qui s'est soucié de ce qu'il était exclu de la terre des vivants, à cause des transgressions de mon peuple, du fléau qui l'avait atteint ?. 9 On a mis sa tombe parmi celles des méchants, son sépulcre avec celui du riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:03

LES ÉCRITURES ONT-ELLES ÉTÉ ALTÉRÉES OU ANNULÉES ???


LA BIBLE A-T-ELLE ÉTÉ FALSIFIÉE ???


Les musulmans prétendent que les Écritures ont été altérées ou corrompues

"APPORTEZ VOS PREUVES SI VOUS ÊTES DES VÉRIDIQUES" (citation du Coran)

Je vais démonter par A + B que ceux qui colportent de tells choses sont au pire des menteurs et au mieux des ignorants !.

Que disait leur prophète ???

Mahomet met en cause des juifs et non des chrétiens; en effet, nulle part ces derniers ne sont incriminés. Il faut souligner aussi que les juifs ne sont pas accusés d'avoir intentionnellement altéré le texte de leurs Écritures. Dans son ouvrage «Christianity explained to Muslims», L. Bevan Jones souligne ce point à juste titre. Les juifs sont accusés soit d'avoir mal vocalisé les mots de l'Ancien Testament, soit de les avoir mal écrits, ou bien d'avoir dissimulé la vérité - jamais d'avoir effectivement changé le texte

Note. L'arabe comme l'hébreu est souvent écrit sans voyelles. Par exemple, ktb peut être kataba (écrire) ou kutiba (prédestiner) ou kutub, des livres. On peut donc changer le sens d'un mot écrit en le vocalisant différemment. 

Les questions qui s'imposent devant de telles accusations sont  :

1) Quand la Bible authentique a-t-elle été en circulation ???

2) Pouvez-vous me montrer un exemplaire de la Bible authentique ???

3) A-t-elle été altérée intentionnellement ???

4) Pouvez-vous me montrer un exemple d'altération du texte dans la Bible ???

5) Comment le passage était-il exprimé dans l'original ???

5) Quand, par qui, comment, où, pourquoi a-t-il été altéré ou corrompu ???

6) S'agissait-il d'une corruption du TEXTE ou du sens ???

Un fait très important est que, de nos jours, les textes de la Bible sont identiques en tous points de doctrine à ceux qui existaient des centaines d'années avant la mort de Mahomet en 632 après Jésus-Christ. 


LA BIBLE A-T-ELLE ÉTÉ ANNULÉE ???

Voici la théorie musulmane : de même que dans les premiers âges, une révélation postérieure abrogeait (déclarait nulle) une révélation antérieure, ainsi le Coran abrogea les précédentes révélations. Les premières Écritures, même s'il en existait encore des exemplaires authentiques, sont ainsi déclarées inutiles pour les musulmans ... Leur raisonnement est fort simple : comme l'Évangile a abrogé le Pentateuque de Moïse, ainsi le Coran abroge l'Évangile. 


Maintenant la réalité :

Le verbe «annuler»(nasakha) est employé seulement deux fois dans le Coran, et à chaque occasion il ne s'applique pas à la Bible, mais à certains versets du Coran lui-même, qui sont déclarés être annulés. 

Vos chefs religieux affirment que 255 versets ont ainsi été annulés dans le Coran, mais leurs avis diffèrent quand il s'agit de les nommer. Lisez-vous encore ces versets annulés ???

Le musulmans déclare : Oui, car nous lisons tout le Coran. 

Si donc - persuadés que vous devez le faire - vous lisez des versets que le Coran lui-même déclare annulés, pourquoi vous jugez-vous dispensés de l'obligation de lire le Pentateuque et l'Évangile, que le Coran ne déclare PAS annulés, mais auxquels le Coran vous commande de croire ??? (Sourate 2:130) 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:04

Coran :

Sourate 2:136

Dites: "Nous croyons en Dieu et en ce qu'on nous a fait descendre, et en ce qu'on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob e les Tribus, et en ce qui a été donné a Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes de la part de leur Seigneur: nous ne faisons de différence entre aucun d'eux. Et à Lui nous sommes Soumis."


L'Évangile est-il dénaturé ???

"L'Ingil (Évangile) a-t-il été contrefait par les Chrétiens ???" demandent certains Musulmans. 

D’autres encore : "L’Évangile n’a-t-il pas été abrogé ou substitué par notre glorieux Coran ???" 

et d’autres : "Nous savons que Jésus a emporté l’Ingil au ciel en y allant; le livre que vous utilisez n’est pas le vrai Ingil".


les Musulmans professent cette fausse croyance parce qu’ils l'ont entendu dire uniquement par leurs enseignants. Mais, est-ce vraiment ce qui est écrit dans la Coran ??? 


Quelques Musulmans ont même été conseillés par leurs chefs religieux de refuser l’Ingil que les Chrétiens veulent partager avec eux. 

Certains chefs religieux affirment : "Il est écrit dans le Coran que l’Ingil des Chrétiens est dénaturé.


"Pouvez-vous montrer un SEUL passage du Coran qui affirme que l’Évangile a été contrefait ???"


Aucun savant musulman, et je le répète "AUCUN", ne peut trouver un tel passage dans le Coran !!.


Maintenant, la question se pose : Trouvez et donnez la preuve que l’Évangile avait été falsifié ???.


La réalité : "Rien n’est écrit dans le Coran à ce sujet mais les Musulmans du monde entier en sont convaincus".

= UN GRAND MENSONGE !.

La vérité est celle-ci pour un musulman sincère : le Coran prouve de façon éclatante qu’il n’y a aucun verset dans le Coran qui affirme que l’Évangile ait été modifié

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:05

Le Coran 

1) Sura 5:46: Et Nous avons lancé sur leurs traces[size=120] Jésus fils de Marie, en tant que confirmateur de ce qu'il avait devant lui du fait de la Thora. Et Nous lui avons donné l‘Évangile, - où il y a guidée et lumière, - en tant que confirmateur de ce qu'il avait devant lui du fait de la Thora, et en tant que guidée et exhortation pour les pieux. [/size]


(Le Coran affirme que dans l’Ingil il y a guidée et lumière.)


2) Sura 3:3-4: ...Et Il a fait descendre en bloc la Thora et l’Évangile, auparavant, en tant que guidée pour les gens. (Il affirme que l’Ingil guide toute l’humanité.)

3) Sura 5:47: Que les gens de l’Évangile jugent d'après ce que Dieu y a fait descendre!... (Il affirme que les Chrétiens doivent juger en accord avec le contenu de l’Évangile.) 


6) Sura 29:46: Et ne disputez (Musulmans) que de la belle façon avec les gens du Livre (Juifs et Chrétiens). Sauf avec ceux d'entre eux qui prévariquent. Et dites: "Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et descendre vers vous (Thora, Psaumes et Évangile),..."


1) Le Coran affirme donc bien contrairement à ce mensonge qui circule, que l’Évangile est intègre et qu’il est la juste Parole du Créateur Tout-Puissant, même pour les Musulmans.

2) L’accusation portée par les Musulmans d’aujourd’hui, comme quoi l’Évangile serait falsifié ne trouve aucun fondement et n'existe pas dans toutes les pages du Coran.


Plusieurs questions se posent :

1) Si l’Évangile avait été altéré ou annulé ou emporté au ciel, comment le Coran pourrait-il affirmer que l’Évangile est Lumière et Guidée de l’humanité ???

-Le Coran, comme nous l’avons vu, ne dit pas que les Chrétiens jugent à partir d’un Évangile falsifié ou, bien pire, qui n’est plus en leur possession.

2) Si les Écritures des "Gens du Livre" (Juifs et Chrétiens) sont altérées, comment le Coran peut-il conseiller à Mahomet, au cas où il aurait des doutes, de s’adresser aux "Gens du Livre" ??? 

3) En outre, ils apprennent dans le Coran qu’il est, pour eux, fondamental de lire l'Évangile et d’y croire comme à un dogme basilaire de la foi islamique. A ce moment-là, demandons à ceux qui soutiennent que Jésus a emporté l’Évangile avec Lui au ciel, comment se fait-il que nous lisions ces mots dans leur Coran ???


Conclusion :

Ceux qui affirment avec prétentions, mais sans preuves que l’Évangile a subi des modifications, connaissent bien peu "ou pas du tout" le Coran 'la grande majorité des musulmans" et le contenu de son message à l’égard de l’Évangile. 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:05

J’ai entendu dire que la Bible a été changée et falsifiée !

Premièrement, le Coran affirme avec certitude que la Bible est la Parole de Dieu et que personne ne peut falsifier la Parole de Dieu. (C 5:44-48 ; 6:34)

Et la Bible elle-même témoigne de sa propre inspiration divine, confirmant qu’elle est véritablement la Parole de Dieu révélée par écrit (2 Tim. 3:16 ; 2 Pierre 1:16-21 ; Apoc. 22:19)

Si malgré cela, quelqu'un veut affirmer que la Bible a été changée et falsifiée, il doit fournir les preuves nécessaires et répondre de manière convaincante aux questions suivantes :

·     1) Quand et pourquoi a-t-elle été falsifiée ???

·     2) Qui l’a falsifiée ???

·     3) Où se trouve alors la Bible « originale » pour faire ce genre d'affirmation et comparer ???

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:07

La Bible a-t-elle été falsifiée ???

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette question est posée particulièrement aux musulmans qui s’interrogent sur la fiabilité de la Bible non pas parce qu’ils le pensent de leur propre initiative, mais parce que le Coran le dit, par exemple dans la sourate 2.75 1 :

Eh bien, espérez-vous [Musulmans], que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi? alors qu’un groupe d’entre eux, après avoir entendu et compris la parole d’Allah, la falsifièrent sciemment .

Mais en lisant d’autres sourates telles que 10.94 : « Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes, t’est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent » 

16.43 « Nous n’avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas », nous constatons qu’"Allâh" confirme lui-même au prophète de l’Islam qu’il faut consulter les gens du Livre en cas de doute sur tout ce qu’il avait reçu comme révélations

N’y a t-il pas là une contradiction ??? 

L’origine de cette contradiction est qu’à Médine, les révélations parvenues à Mohammed sont différentes de celles de la Mecque. Le prophète commence à être virulent à l’égard des juifs et des chrétiens sous prétexte qu’ils ont falsifié les Écritures, ces mêmes Écritures qui annonceraient  soi-disant la venue et la vie du prophète de l’Islam. Cependant, le Coran exhorte les musulmans à croire en la Torah et en l’Évangile selon les sourates 3.84 et 4.136, car l’évangile est « guide et lumière », d’après la sourate 5.46.

Par ailleurs, le Coran accuse les gens du Livre d’écrire eux-mêmes les textes de leurs mains, tout en disant que cela vient de Dieu (sourate 2.79), ou encore de tromper l’auditoire en cachant une partie des Écritures (sourate 3.78 et sourate 5.15). 

De ce fait, le Coran emploie plusieurs mots pour désigner l’action de la falsification des Écritures tels que les verbes « akhfa » (cacher), « badala » (substituer), « katama » (dissimuler) ou encore « nasa » (oublier). 

Mais le terme le plus fort est celui de « harafa » (détourner) ; il a été employé quatre fois dans le Coran pour désigner l’action de détourner les mots de leur contexte


Mais la question qui demeure posée aux musulmans avant même de dire que la Bible est falsifiée, est de savoir quand, comment, où, et par qui elle a été falsifiée. Et surtout de répondre à la question : où se trouve le texte original, s’il en existe un d’après l’Islam ???


Quand ?

Il semble qu’aucun musulman n’est en mesure d’apporter des réponses valables sur la question de la période concernée. Par exemple, la falsification des Écritures s’est produite à l’époque du prophète de l’Islam selon les sourates 2.42 ; 3.71 ; 6.91, mais certains commentateurs tels que RAZI5 disent que la falsification des textes de la Torah remonte à l’époque de Moïse selon la sourate 7.162-165.

Si cette dernière affirmation est juste, les textes remis en cause sont-ils uniquement ceux de l’Ancien Testament ? Qu’en est-il alors de l’Évangile, puisque ce dernier a été révélé 1200 ans plus tard ???

Il faut savoir une chose, c’est que d’après RAZI, les Écritures ne peuvent pas êtres manipulées, car Dieu veille sur sa parole, et ce depuis des siècles. En effet, la transmission des Écritures dans la tradition juive se faisait essentiellement sur la base des témoins et par des scribes qui veillaient tellement sur les textes qu’ils comptaient le nombre de lettres dans chaque mot avant de le transcrire. Par conséquent, il est difficile de falsifier une parole déjà rédigée. 

D’ailleurs, Dieu met en garde son peuple contre toute atteinte aux écritures : « Vous n’ajouterez rien à la parole que je vous commande, et vous n’en retrancherez rien ; mais vous observerez les commandements de YHWH, votre Dieu, tels que je vous les donne. » Deutéronome 4.2. À l’inverse, le Coran qui a été transmis dans la tradition orale était plus difficile à retenir, et encore plus à mettre par écrit des années plus tard. De ce fait, la fiabilité du récit est compromise. En effet, depuis la mort du prophète de l’Islam jusqu’à la rédaction de la première version du Coran sous l’autorité du troisième Calife OTHMAN IBN AFAN, 20 ans se sont écoulés.


La fiabilité du texte

Sur la question de l’historicité des textes bibliques, il faut tenir compte des nombreux manuscrits retrouvés notamment à Qumran sur les rives de la Mer Morte en Palestine, qui confirment l’existence des textes originaux de la Bible et surtout la qualité de la transmission du texte. On a notamment découvert une copie intégrale du livre du prophète Esaïe qui date du IIe siècle avant Jésus-Christ. 

Dans la Bible, il existe une cohérence du message de Dieu ; la rédaction des 66 livres s’est échelonnée sur une période de plus de 1 600 ans, elle est le fait d’une quarantaine d’auteurs d’arrière-plan social et culturel très divers, utilisant trois langues différentesOn pourrait alors s’attendre à trouver entre eux des incohérences et des contradictions, des principes et des préceptes incompatibles. Or, ce qui est frappant dans la Bible, cette collection de 66 livres réunis en un seul ouvrage, c’est qu’elle manifeste une remarquable unité pour affirmer le plan de salut de Dieu pour les hommes. De ce fait, « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ». 2 Timothée 3.16.


Archéologie - Manuscrits de la mer morte 



Le plus ancien manuscrit hébreu complet connu d'un livre biblique : le Livre d'Isaïe

Des rouleaux de papyrus manuscrits sont trouvés, en 1947 accidentellement par un berger bédouin, dans des jarres cachées au fond d'une grotte sur le site de Qumrân. Des recherches se poursuivent pour découvrir 900 autres manuscrits entre 1947 et 1956. Avant qu'elle ne soit considérée comme une découverte majeure et reconnue comme le plus ancien manuscrit hébreu existant (IIème siècle avant JC), il a fallu des années pour l'authentifier, le déchiffrer et surtout combattre les querelles liées à cette incroyable découverte.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:08

Connait-on le texte original de la Bible ???

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Connait-on le texte original de la Bible ?

Nous sommes tous en quête de vérité et, d’après les chrétiens, la vérité est révélée au travers de la Bible, Parole de Dieu. Cependant, comme certains le soulignent, nous ne possédons aujourd’hui le manuscrit original d’aucun des textes de la Bible. Alors, quel texte se cache derrière les différentes versions actuelles de la Bible ??? De combien de manuscrits disposons-nous aujourd’hui ??? Le texte a-t-il été correctement transmis ???


Les manuscrits de l’Ancien Testament

À l’exception de deux sections en araméen au sein des livres d’Esdras et de Daniel, l’Ancien Testament (A.T.) a été rédigé en hébreu. 

Jusqu’en 1947, les plus anciens manuscrits hébreux à notre disposition remontaient… au Moyen Âge (Xe-XIe siècles). Bien que ces derniers soient tous quasiment identiques, de nombreux siècles séparent la copie de ces manuscrits des faits relatés dans l’A.T. On désigne communément le texte qu’ils contiennent par l’appellation « texte massorétique » à cause des « Massorètes », des savants juifs qui ont notamment ajouté les voyelles au texte hébreu jusqu’alors uniquement composé de consonnes. Ils ont également doté leurs éditions de divers commentaires en marges, afin de guider le lecteur vers une meilleure compréhension du texte. Surtout, ils ont recopié les manuscrits avec grand scrupule, employant des décomptes de mots et de lettres pour repérer d’éventuelles erreurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Manuscrit du « texte massorétique » du livre des Psaumes

En 1947, une trouvaille archéologique spectaculaire a complètement renouvelé l’histoire de la recherche sur l’AT : c’est la découverte des manuscrits de la mer Morte. La plupart de ces manuscrits ont été découverts dans des grottes près du site de Qumrân, en Israël. Ces documents, pour la majorité écrits en hébreu, datent du tournant de notre ère (entre 250 av. J.-C et 68 ap. J.-C.). 

Tous les livres bibliques, à l’exception du livre d’Esther, y sont représentés, du moins en partieCette découverte a permis un bond de mille ans dans l’histoire de la recherche sur la Bible hébraïque et a donc surgi presque « miraculeusement », alors que certains théologiens doutaient depuis longtemps de la fiabilité du texte biblique

Les manuscrits les mieux conservés sont de magnifiques rouleaux, à l’exemple de celui d’Ésaïe ou des Psaumes. D’autres sont très fragmentaires et ne mesurent que quelques centimètres. La comparaison de ces manuscrits avec le texte massorétique a montré des résultats variable. D’une part, certains rouleaux contenaient un texte très proche de celui du TM, montrant ainsi la qualité de la transmission du texte biblique au travers des siècles. D’autres manifestaient certaines différences, témoignant de certaines variantes textuelles déjà avant notre ère. Ces manuscrits sont aujourd’hui numérisés en très haute définition et mis à la portée de tous par Google.


En dehors des manuscrits hébreux, on dispose de traductions de l’A.T. en d’autres langues telles que le grec, l’araméen, le latin et le syriaque. Ces traductions sont appelées « versions anciennes ». De plus, on trouve des citations du texte hébreu dans les commentaires des « rabbins » du premier siècle de notre ère.

Une traduction grecque du texte hébreu a en partie été réalisée en Égypte entre le IIIe siècle avant et le Ie siècle après notre ère. Cette traduction dite des « Septante » (LXX) reflète, dans certains cas, une forme du texte antérieure à celle des manuscrits hébreux. Face à cette pluralité textuelle, il est essentiel de comparer les différents témoins à disposition afin d’établir le texte « archétype », c’est-à-dire le proche de l’original possible, là où « l’original » lui-même est perdu. Cependant, « l’écart entre l’original d’un livre et l’archétype est, en pratique, généralement présumé faible par les commentateurs, dont aucun ne suppose que le texte a été réellement défiguré avec le temps ». La comparaison des divers manuscrits ne change donc généralement pas la teneur générale du texte.

Les bibles françaises s’appuient traditionnellement sur le témoignage du texte massorétique qui, rappelons-le, est une version fiable du texte. Plusieurs éditions d’étude de la Bible comme la Nouvelle Bible Segond fournissent en note de bas de page les endroits où le témoignage des autres manuscrits varie par rapport au texte massorétique.


Les manuscrits du Nouveau Testament

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Papyrus de l’Évangile selon Matthieu

La situation du Nouveau Testament (NT) est sans comparaison avec celle de l’A.T. Le N.T. a été rédigé en grec "sauf pour celui de Matthieu" et celui-ci nous est parvenu sur des papyrus et des parchemins, même si les originaux « ont très certainement tous été écrits sur papyrus ». Le N.T. a pour lui environ 5600 manuscrits complets ou fragmentaires du texte. De plus, celui-ci est cité chez les Pères de l’Église, les écrivains chrétiens des premiers siècles, tant et si bien que ces citations permettraient à elles seules de reconstituer l’intégralité du texte du N.T. ! Prenons un texte de la même époque comme point de comparaison : nous ne disposons que de 50 manuscrits de la Guerre Juive de l’historien Flavius Josèphe. Le N.T. est démesurément bien attesté par rapport à n’importe quel autre écrit de l’Antiquité.

Le premier fragment retrouvé du N.T. remonte au début du IIe siècle. Celui-ci contient plusieurs versets du chapitre 18 de l’Évangile selon Jean, l’écart entre l’original et ce manuscrit est donc de moins d’un demi-siècle. Des papyrus du IIIe siècle couvrent quant à eux des chapitres entiers. Les premiers manuscrits complets datent du IVe siècle et sont séparés de l’original par à peu près 250 ans. Le N.T. a lui aussi été à cette époque traduit dans d’autres langues telles que le latin, le syriaque, le copte et l’arménien, facilitant ainsi sa propagation, et nous donnant d’autres points de comparaison pour l’établissement du texte.

Tout comme les manuscrits de l’A.T., ceux du N.T. ne sont évidemment pas exempts de variantes. Mais « pour la très grande majorité, [celles-ci] sont mineures et n’influent guère sur le sens du passage ». Dans le cas du N.T., les Bibles actuelles reflètent le choix d’une édition « éclectique », ce qui signifie que pour chaque variante, des spécialistes de critique textuelle on sélectionné le texte à retenir selon eux en tenant compte des différentes versions, de leur nombre et de leur ancienneté. Quelques rares passages (Matthieu 17.21, 18.11 ; Marc 16.9-20 ; Jean 5.3b-4, 7.53-8.11) ont été retirés de certaines versions de la Bible ou apparaissent entre crochet car il y a de bonnes raisons de croire qu’ils ne faisaient pas partie du texte original.

La réalité est plus complexe que l’illusion d’un texte unique et invariable. Il n’y a cependant pas de raison de douter du contenu d’ensemble de la Bible. Les éditions actuelles de la Bible sont réalisées par d’excellents scientifiques qui jouent le jeu de la transparence en proposant des notes explicatives dans les Bibles dites « d’étude ». La multiplicité et la fiabilité des manuscrits de la Bible est plus importante que pour aucun livre de l’Antiquité.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:08

La Bible Est Vraie, La Preuve ! Les Rouleaux d'Argent 



Certains prétendent à tord que La Bible a été rédigée tardivement pour donner une légitimité au peuple Juif à réclamer Israel comme sa terre.
Voici donc une preuve archéologique (Les Rouleaux d'Argent) qui démontrent qu'ils ont tord et donc que la Bible a été écrite il y a bien longtemps comme le confirme les textes Bibliques eux-même et donc qui prouve que le peuple Juif vivait bien sur la terre que Dieu leur avait donné avant l'exil, terre nommée : Israël.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:10

La Bible contient-elle des contradictions ???

Cette question est souvent prise en otage par des polémiques ; les sceptiques veulent l’utiliser pour discréditer la Bible, et parfois des chrétiens y réagissent sur un ton très défensif. Il faut pourtant reconnaître qu’un lecteur attentif, même bien disposé, peut se trouver confronté à ce qui ressemble fort à des contradictionsCependant, ces apparences de contradiction peuvent le plus souvent trouver une explication cohérente avec ce que la Bible prétend être. Faisons trois remarques qui trouvent d’abondantes applications :


1) Les questions de contexte

La Bible est la révélation de Dieu dans l’Histoire. 

Les textes que nous lisons dans la Bible sont situés : ils sont écrits par un auteur donné, destinés à des lecteurs plus ou moins déterminés, dans une situation historique particulière, au cours d’une étape spécifique de la révélation de Dieu aux hommes. Beaucoup de passages peuvent sembler mutuellement contradictoires si on prend toute la Bible comme un ensemble de paroles qui nous seraient adressés directement, mais ne posent plus de problème si on se pose plutôt la question « qu’est-ce que ces paroles nous apprennent dans le fait que Dieu ait jugé bon de les adresser à ces personnes-ci, à ce moment là, au moyen de cet auteur ??? ».

Il n’y a par exemple pas de contradiction dans le fait que Dieu ordonne à Abraham d’être circoncis avec toute sa famille, mais que l’apôtre Paul écrive aux chrétiens d’origine païenne qu’ils ne doivent pas être circoncis et même que la circoncision leur serait néfaste. Entre deux, il y a la venue de Jésus-Christ, qui ouvre une alliance nouvelle ouverte à tous les hommes, qui dépasse le cadre d’un peuple particulier dont la circoncision est la marque.


2) Les divergences narratives et le travail d’écriture des auteurs

Dieu a parlé dans la Bible, mais il l’a fait par le moyen d’auteurs humains. Il s’est assuré que par la Bible, nous recevions fiablement la révélation qu’il souhaitait nous apporter et apprenions véritablement ce qu’il a jugé bon de faire. 

Mais il a fait cela en passant par des auteurs humains qui ont réellement fait un travail d’écriture et dont Dieu n’a pas supprimé la personnalité, le style ou les accents. En particulier, les auteurs bibliques conservent une connaissance limitée, comme tout humain ; ils se servent de matériaux documentaires, creusent dans leur mémoire, et font aussi des choix dans ce qu’ils jugent bon de rapporter parmi ce qu’ils ont à disposition. En outre, comme tout auteur, ils peuvent choisir de relater les événements par thèmes plutôt que dans l’ordre chronologique strict, mettre davantage de poids sur un fait qui leur semble important, etc.

Ainsi, nombre de variantes sur les détails sont le reflet du travail des auteurs humains, sans que cela ôte la fiabilité du texte pour nous faire connaître Dieu et ses actions. Il faut noter en plus que les différences narratives ne portent souvent pas sur les points essentiels. Nous peinons à être sûrs du nombre de femmes qui se rendirent au tombeau de Jésus le jour de Pâques, et le nombre d’anges qu’elles virent est incertain, mais nous savons avec certitude que le tombeau était vide et que Jésus a été vu vivant par de nombreux témoins.


3) Les paradoxes – quand notre compréhension est dépassée

Il y a aussi des sujets complexes, où il peut sembler que la Bible se contredit, mais où c’est en fait notre compréhension qui est la source du problème. Par exemple, si on lit la Bible en se demandant « Jésus est il un homme ou un dieu ??? », on arrive à la conclusion qu’elle se contredit, car elle montre que Jésus était un homme qui a une essence divine, puisqu'il est, selon ses propres paroles d'en haut "ciel" et a été envoyé par son Dieu. 

Outre des problèmes d’à priori de ce type, la réalité est une chose complexe, qui peut dépasser les concepts dont nous disposons pour l’appréhender. Le simple monde des relations humaines est déjà suffisamment compliqué pour qu’il soit impossible d’en donner une description complète sans sembler donner dans le paradoxe; et lorsque la Bible aborde la personne de Dieu ou ses relations avec le monde, il n’est que normal que notre raison soit dépassée et n’arrive pas à concilier tout ce qui nous est dit de lui. Ainsi, on peut tirer de la Bible que l’homme est libre et responsable de ses choix, et que Dieu est souverain sur tout ce qui advient et détermine l’issue de toute chose. 

Ainsi, ce qui peut nous apparaître comme des contradictions dans la Bible s’explique par le fait que Dieu parle dans et au cours de l’Histoire, par le fait qu’il utilise des humains avec leurs spécificités et leurs limites, et par le fait que la Bible aborde des sujets où notre compréhension est dépassée. On peut et doit reconnaître quand il nous semble voir une contradiction, mais rester assez humble pour dire que si nous ne comprenons pas (ou pas encore) les tenants et aboutissants, ce n’est pas pour autant la crédibilité de la Bible qui est en cause. 

Au final, le croyant sait suffisamment combien ce qu’il a compris a de la valeur pour que ce qu’il ne comprend pas ne remette pas sa confiance en cause, tandis que celui qui ne croit déjà pas cherchera à trouver la Bible en faute plutôt qu’à la comprendre; c’est pourquoi la question des « contradictions » n’est guère utile pour déterminer la validité de la foi. (voir l’article « pourquoi parle-t-on d’un ancien et d’un nouveau testament? »)


Ce qu'il faut savoir et retenir, et cela a une grande importance: la Bible est la parole de YHWH Dieu dans sa ligne prophétique !.

En clair : personne ne peut ou ne pourra altérer ou falsifier les prophéties contenues dans la Bible, d'ailleurs personne au monde n'a remis en cause la prophétie, en accord avec la Bible et avec les paroles de l'Apôtre Paul, je dirais :

1 Thessaloniciens 5:19 N'éteignez pas l'Esprit. 20 Ne méprisez pas les prophéties. 21 Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon;…


Qu'est-ce que la prophétie ???

C'est le dessein que le Vrai et Unique Dieu, YHWH Dieu réalisera à coup sûr pour toute l'humanité et personne ne pourra jamais altérer ou changer son dessein. Amen  :-)

Apocalypse 20:12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu.…



Apocalypse 21:3 Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. 

4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. 

5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. 

Et il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:11

La Bible a-t-elle était falsifiée ???

La fin d'un mensonge islamique.

C’est une attitude répandue parmi les musulmans convaincus que de croire qu’ils pèchent contre Dieu du simple fait de toucher une Bible. On leur a enseigné, en effet, que les Ecrits sacrés des chrétiens ont été falsifiés, contrefaits, et que les Bibles actuelles doivent être pour eux un sujet d’horreur. Voici, à titre d’exemple, ce que leur conseille un manuel d’instruction : 


« Les livres antérieurs divinement révélés ont souffert un grand nombre de distorsions, d’ajouts et d’extractions, tel qu’Allah en a parlé dans le Coran. Ainsi donc, il n’est permis aux musulmans ni de les lire ni d’y jeter le moindre regard ; à moins que la personne soit bien instruite et n’ait pour mobile que de pointer du doigt là où ces distorsions et contradictions apparaissent. » (Answers to Common Questions from New Muslims, collectées par Abu Anas Ali ibn Husain Abu Lauz, traduit par Jamaal al-Dine M. Zarabozo (Ann Arbor, Michigan : Assemblée Islamique d’Amérique du Nord, 1995), p. 27.) 


Arrêtons-nous sur la gravité de ces accusations ; les juifs ou les chrétiens auraient-ils vraiment modifié leurs Écritures avant la naissance de l’Islam ? Muhammad a-t-il vraiment dit qu’il ait pu y avoir dans la Bible des distorsions, des ajouts et des extractions ? Les juifs et les chrétiens n’auraient-ils donc maintenant qu’une version déformée de leurs Ecritures au point que personne ne puisse trouver par elles le chemin de Dieu ?


De sévères mises en garde

Les juifs et les chrétiens véritables aiment profondément et connaissent bien leurs Ecritures. Comme ils craignent Dieu, ils n’auraient jamais laissé quelqu’un les modifier ; pour eux, cela aurait été un crime. On trouve dans la Bible des avertissements sévères contre ceux qui seraient tentés de le faire ; ainsi, dans la Torah, le prophète Moïse (Moussa) ordonne : 

« Vous n’ajouterez rien à la parole que je vous commande, et vous n’en retrancherez rien ; mais vous observerez les commandements de l’Éternel, votre Dieu, tels que je vous les donne. » — Torah, Deutéronome 4.2. 

Deux siècles plus tard, Salomon (سليمان) rajoute : 

« Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge. N’ajoute rien à ses paroles, de peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur. »

                                                                              — Proverbes 30.5-6



L’Apocalypse, qui est le dernier livre de la Bible, se termine par cette parole solennelle de Jésus : 

« Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. » — L’Evangile, Injil, Apocalypse 22.18-19.


Ces avertissements sont clairs et aucun juif ou chrétien véritable n’aurait osé y désobéir, de crainte de s’exposer à la colère de Dieu.        

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:14

Une conspiration impossible

Il est important de savoir que la première partie de la Bible, appelée Ancien Testament, contient notamment les Psaumes (Zabour) et les cinq livres qui constituent la Torah des Juifs. 

Si ces écritures ont été falsifiées, cela n’a pu être que le produit d’une conspiration fomentée entre les juifs et les chrétiens puisque les deux se réfèrent à ces livres. Une telle chose a-t-elle pu se produire ?

Il est impensable que les juifs et les chrétiens aient pu se mettre d’accord pour changer ensemble leurs Écritures. Au contraire, l’Histoire démontre que juifs et chrétiens ont eu de profondes divergences doctrinales, qu’ils se sont opposés et ne sont jamais parvenus à parler d’une même voix en matière de religion.

Les juifs auraient été les premiers à vouloir supprimer toute annonce de Jésus dans leurs Écritures, comme le verset qui parle de la naissance de Jésus :

« C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. » — Esaïe 7.14. 
  
Les juifs espéraient en la venue d’un Messie, ils croyaient qu’il serait comme un grand chef politique qui les libérerait de l’occupation romaine. Ils n’ont pas voulu savoir que, et selon leurs propres Écritures, le Messie promis devait venir, non pas pour les libérer de la puissance étrangère, mais bien de celle de leur propre péché. Cette « version » du Messie ne leur convenait pas ; pourtant leurs Écritures annonçaient que le Sauveur devait régler le problème du péché en le prenant sur lui et en en subissant le châtiment mérité. Ainsi, le prophète Esaïe avait prédit d’une manière étonnamment précise la venue du Messie et sa mission, et cela sept cents ans avant sa naissance : 

« Il (Jésus) a porté nos souffrances, il s’est chargé de nos douleurs et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités (injustices) ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures (blessures) que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l’Éternel (Dieu) l’a frappé pour l’iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé, et il n’a pas ouvert la bouche, semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n’a pas ouvert la bouche... On a mis son sépulcre parmi les méchants, son tombeau parmi les riches, quoiqu’il n’y ait pas eu de fraude dans sa bouche. » — Esaïe 53.4-9. 

Ainsi, s’il y a un passage des Écritures que les juifs auraient bien voulu modifier, c’était bien cette prophétie d’Esaïe 53. 


Le respect des Ecritures 

Admettons qu’il se soit trouvé des juifs et des chrétiens assez malhonnêtes pour vouloir modifier la Bible ; ils auraient sûrement commencé par enlever tout ce qui n’était pas à leur avantage et qui aurait pu donner d’eux une image négative. 
  

Par exemple, pour les juifs : 

« Ce n’est pas parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l’Eternel s’est attaché à vous et qu’il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. » —Deutéronome 7.7.


« Car c’est un peuple rebelle, ce sont des enfants menteurs, des enfants qui ne veulent pas écouter la loi de l’Eternel… » — Esaïe 30.9.  

Le maintien de ces textes, jusque dans les éditions contemporaines, démontre bien que le contenu de la Bible a été respecté, même quand il ne convenait pas à tout le monde. Personne ne s’est jamais proposé « supprimons tout ce qui pourrait ternir notre image ». C’est au contraire une particularité de la Bible de ne cacher aucune faute, même de la part des prophètes ou des apôtres. Si leurs faiblesses sont aujourd’hui exposées, c’est que personne ne les a enlevées. 


Le nombre élevé de Bibles en circulation

Si on avait voulu falsifier le Nouveau Testament avant le VIIe siècle, au cours de ce siècle ou peu après, il aurait ainsi fallu aussi falsifier les milliers de manuscrits grecs rédigés auparavant, les traductions alors répandues, et les citations des pères de l’Eglise ; tâche impossible qu’illustre bien l’analogie suivante :

Imaginez que les premières copies manuscrites d’un livre écrit jadis par M. Abdul-Aziz aient été conservées par plusieurs foyers de telle ville, dont celui de vos ancêtres ; ces copies étaient identiques et reproduisaient fidèlement le texte original. Voilà que, plusieurs siècles s’élève quelqu’un qui affirme que le livre de M. Abdul-Aziz aurait été manipulé depuis longtemps et que les éditions imprimées actuelles ne seraient plus dignes de confiance. Comme vous possédez, transmise de père en fils, cette première copie citée plus haut, vous pourriez alors interpeller ce monsieur : « Attendez, j’ai la première édition chez moi, nous allons comparer, montrez-moi donc les falsifications portées sur les éditions actuelles ! » Chacun des autres possesseurs de l’ancienne copie pourrait aussi apporter la sienne et confondre avec vous le détracteur. 

Il en est de même avec la Bible. Les copies des manuscrits originaux, transcrites avec minutie, circulaient en grand nombre à l’époque présumée de la falsification ; si quelqu’un avait voulu altérer le texte, il lui aurait fallu passer de maison en maison et récupérer chaque copie (et même traduction) en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient… puis altérer le contenu de chacune d’elle de la même manière. Il lui aurait fallu modifier aussi toutes les citations existantes des pères de l’Eglise... Aurait-ce été possible ? Non ! Car même s’il avait pu arriver qu’une copie ou traduction, ou citation ait pu subir quelques altérations, la comparaison avec les autres documents en circulation aurait tout de suite permis de corriger les erreurs ou les mauvaises intentions.


D’autres confirmations archéologiques

Très souvent, les détails historiques de la Bible ont été confirmés par l’archéologie. On a ainsi fait une découverte de grand intérêt, celle des tablettes des rois d’Assyrie mises au jour lors des fouilles de la ville de Ninive. Il s’agit de plaques d’argile gravées datant du 8e siècle avant J.-C. Elles portent les mentions des expéditions militaires conduites par les Assyriens contre plusieurs rois d’Israël. Les noms de ces rois ainsi que la quantité d’or et d’argent qu’ils ont du payer en tribut y sont répertoriés. Or, jusqu’à ces découvertes, la Bible était seule à mentionner les noms de ces rois et certains affirmaient qu’ils étaient légendaires ! 

En ce qui concerne le Nouveau Testament, on a découvert, gravés sur la pierre, les noms de contemporains de Jésus, tels qu’Hérode le Grand (roi de Judée et de Samarie), Ponce Pilate (gouverneur romain) et Caïphe (grand prêtre) ; parfois même figurent les dates de leur exercice en accord avec celles mentionnées dans la Bible. 

Ce ne sont là que deux des innombrables découvertes effectuées au Proche Orient et qui mettent en relief la pertinence de mentions historiques de la Bible. 

Selon Dr Neson Glueck, un des archéologues contemporains parmi les plus reconnus : 

« On peut affirmer formellement qu’aucune découverte archéologique ait pu contredire un texte biblique. Nombreuses sont les découvertes archéologiques qui confirment les affirmations historiques de la Bible soit dans les grandes lignes soit même dans des détails précis. »       (Nelson Glueck, Rivers in the Desert (New York: Grove, 1960), 31.)


L’unité du message biblique 

Comme la rédaction des 66 livres de la Bible s’est échelonnée sur une période de plus de 1 600 ans, comme elle est le fait d’une quarantaine d’auteurs d’arrière-plan social et culturel très divers, originaires de trois continents et utilisant trois langues différentes, on pourrait s’attendre à trouver entre eux des incohérences et des contradictions, des principes et des préceptes incompatibles. Or, ce qui est frappant dans cette collection de 66 livres réunis en un seul ouvrage, la Bible, c’est qu’elle manifeste une remarquable unité. 

Tout au long de la longue période historique que couvre la Bible on peut constater que Dieu reste le même, ne change pas, ni son caractère, ni son langage, que les hommes sont dépeints de la même manière, tels que vus par Dieu. Inlassablement Dieu appelle les hommes à la repentance, offre sa miséricorde, manifeste sa patience, mais finit par punir avec justice. Le principe biblique qui veut que « sans effusion de sang il n’y ait pas de pardon »— L’Injil, Hébreux 9. 22 — trouve son application dans le sacrifice demandé à Abraham, l’institution de sacrifices d’animaux par Moïse, la mort expiatoire de Jésus, ainsi que dans les terribles jugements de l’Apocalypse. S’il y a des différences de forme, ce qui est normal pour un livre rédigé pendant plus d’un millénaire, il n’y a pas de différence de fond. Cette unité, cette cohérence de la Bible auraient été rompues si on l’avait falsifiée.                                                      

Certes, des personnes malveillantes finissent toujours par trouver dans la Bible ce qu’elles cherchent, à savoir des contradictions et des incohérences, mais, dans bien des cas, ces contradictions ne sont qu’apparentes et tombent quand elles sont considérées sous un autre angle et en référence avec le contexte. De même, les quelques erreurs ou invraisemblances de chiffres ou de dates qui ont pu être révélés ne remettent pas en cause l’ensemble du contenu de la Bible et ne touchent à aucune doctrine essentielle. L’unité de la Bible impressionne bien davantage que les apparentes contradictions et les passages difficiles à comprendre finissent par s’éclairer quand on adopte vis-à-vis d’eux une attitude humble et non arrogante. 


Dieu préserve sa Parole 

Toute accusation contre la Bible soulève de sérieuses questions qui exigent des réponses claires de la part de tout musulman : 

-          Dieu n’est-il pas assez puissant pour préserver sa Parole de toute corruption ? 
-          Si la Bible [composée notamment de la Torah (Towrat), des Psaumes (Zabour), des Écrits des prophètes et de l’Évangile (l’Injil)] est la Parole de Dieu, qui accusons-nous au final d’avoir commis un tel forfait ? 

Ne serions-nous pas là en train de soupçonner Dieu d’avoir permis ou d’avoir été incapable d’empêcher l’altération de sa Parole ? 

Nous ne pouvons pas concevoir la façon dont la Parole de Dieu aurait pu être changée par de simples humains. Dieu, le Créateur de toutes choses, le Tout-Puissant, l’Omniscient l’a inspirée. Puisqu’il est Dieu, il a tout pouvoir pour préserver sa Parole de toute corruption et de tout changement. Voici ce que David (Dawud) dit dans le Zabour : 

« A toujours, ô Éternel ! Ta parole subsiste dans les cieux. » — Psaume 119.89 — « L’herbe sèche, la fleur tombe ; mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. » — Esaïe 40.8. 

Jésus le confirme : 

« Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. » ; « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas. »— Matthieu 5.18 ; 24.35. 

Si « La Parole de Dieu subsiste éternellement », Dieu n’a donc jamais permis que sa révélation écrite ait pu être altérée, il ne le permet pas et ne le permettra jamais. Au travers les siècles, Dieu est resté fidèle à lui-même, ce qu’il a déclaré reste invariable. 

Quelle responsabilité endosse celui qui soutient que la Bible ait pu être falsifiée ! Celui qui avance cela énonce déjà une impossibilité pour les raisons citées plus haut, mais il fait surtout de Dieu un menteur au regard de ses déclarations et un incapable au regard de ses moyens. 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Bible est-elle falsifiée ???

Message  Arlitto le Lun 22 Mai - 12:19

Histo :

Ce n'est que tardivement, (que "les musulmans" qui affirmaient que le dieu du Coran était le même que celui de la Bible et que le Coran en n'était qu'un simple rappel de la Bible, "sans jamais l'avoir étudiée"), se sont rendu compte que cela n'était pas vrai, ce n'est qu'en 1064 de N.E. que "Ibn-Khazem" a constaté les énormes différences entre la Bible et le Coran. Il en a conclu que la Bible était falsifiée. 

Il s'est rendu compte que les deux messages étaient diamétralement opposés.  Il a été obligé de conclure que la Bible était falsifiée puisque pour lui le Coran était la vérité révélée par "Allâh", le seigneur de la Kaaba.

Coran :
les sourates 2:40-42,126,136,285; 3:3,71,93; 4:47,136; 5:47-51, 69,71-72; 6:91; 10:37,94; 21:7; 29:45,46; 35:31; 46:11 faisaient foi pour dire que les révélations précédentes étaient bonnes

Pour justifier leur ignorance complète de la Bible, "les néo musulmans" n'ont qu'une réponse automatique : "elle est falsifiée". Point final. Où, par qui, quand, comment, en quoi, ils ne savent pas, ils répéteront juste : "elle est falsifiée", alors que ce n'est qu'une invention tardive ( de 1064 de N.E. par "Ibn-Khazem").


Il faut savoir que ni le Coran ni le "prophète" de l'Islam ni ses premiers compagnons n'accusent les Juifs et les Chrétiens d'avoir falsifié les Écritures. 


Ce n'est qu'au 11ème siècle que pour la première fois, un érudit musulman, déclare la Bible altérée !.


En effet ce fut Ibn Khazem (1064) qui suite à la constatation des énormes divergences entre la Bible et le Coran, déclara : « puisque le Coran est vrai, ce doit être le texte contradictoire de l'Évangile qui est faux. Cependant "Mahomet" nous indique de respecter l'Évangile. Par conséquent, le texte actuel doit avoir été falsifié par les chrétiens après la période de Mahomet. » (?) 


Cependant cette déclaration est dénué de sens et n'a que pour appuie seul le désir "d'Ibn Khazem" de préserver le Coran indépendamment au fait que nous avons des milliers de textes de la Bible datant d'avant "Mahomet", de plus notons cette remarque pertinente de Muhammad Abduh, un musulman égyptien : « la charge de la corruption des textes bibliques ne semble pas du tout être raisonnable. Il n'aurait pas été possible partout aux juifs et aux chrétiens de convenir sur le changement du texte. Même si ceux en Arabie l'avaient faite, la différence entre leur livre et ceux de leurs frères, laissés en Syrie et Europe, aurait été évidente. » 


En effet comment voudriez-vous que les chrétiens et juifs de divers horizons se mettent en accord sur la même falsification des textes ? 


Ce livre légendaire écrit par un fou "Abdul Alhazred", dont la simple lecture pourrait affecter irrémédiablement la santé mentale. Surtout, il ne faut pas lire la bible, il ne faut pas accepter de discuter de ce qui s'y trouve écrit... Dans plusieurs pays arabes la simple possession d'un exemplaire de la bible est un délit. 


Pour justifier leur ignorance complète de la bible, ils ont une réponse automatique : "elle est falsifiée". Point final. Où, par qui, comment, en quoi, ils ne savent pas, ils répéteront juste: "elle est falsifiée"... 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum