Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Dim 2 Sep - 18:18

Rappel du premier message :

Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

"Le calife Uthman" a brûlé 31 versions différentes des Corans qui tournés à l'époque !. 

Sous le califat de `Uthman, troisième calife (644 - 656), le territoire musulman s'est considérablement agrandi et de nouveaux problèmes surgissent : quatre types de divergences apparaissent à propos du texte du Coran. Le calife Uthman décide alors d'officialiser un type unique d'écriture du texte coranique et d'établir une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres. 

C'est à cette fin qu'il charge une commission de préparer plusieurs copies (mus'haf) du Coran. Et cela se passait en l'an 25 de l'hégire, soit quinze ans après la mort du Prophète. Ces copies préparées, `Uthman les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman. 

Tous ces éléments sont rapportés par Al-Bukhârî, no 4 702. Les copies du Coran écrites de nos jours suivraient toujours mot pour mot et lettre pour lettre cette écriture des copies d'Uthman, écriture nommée « ar-rasm al-uthmanî ». Quelques-unes de ces copies existeraient encore aujourd'hui, l'une se trouverait à Istanbul (Turquie), l'autre à Tachkent (Ouzbékistan).

Après avoir envoyé ces copies dans chaque région, `Uthman fit détruire toutes les copies précédentes, dont celle d'Ali, gendre de Mahomet, celle d'Ubai b. Ka'b ainsi que celle d'Ibn Mas`ud. Bien que ce dernier ait refusé de détruire sa copie de son vivant, elle fut brûlée par la suite.

Le Kallif othman ibn afan a brûlé toutes les 31 versions du coran pour garder sa version qui circule aujourd'hui, c’est pourquoi il y a un seul coran.

Mais on trouve quelques versions qui circulent toujours comme : 

1)Coran version Hafess en Égypte
2)Coran version Warche au Maroc
3)Coran version Kaloun en Tunisie


Ref:

Dairat el maaref el islamiya, livre 26 page 8177 à 8194
Al masahef de Iben Daoud al Cijistani page 21
Fehrest de Iben al nadim
Le plus grand auteur arabe Dr Taha Houssen dans son livre al fetna al koubra partie 1 page 160 a 183 a critiqué l'islam
Al Tabari


Le Coran d'Othman ou de Mohammed ? 

Voici une liste de corans qui ont été brûlé par Othman.

Le Coran d'Abdullah Bin Amre Ibn Al-Ass
le Coran d'Abdullah Ibn Abbas
le Coran d'Abdullah Ibn Al Zoubir
le Coran d'Abe Baker Al Sedeek
le Coran d"Abe Mosa Al Asharee
le Coran de Abu Zaied
le Coran d' Aïcha,
le Coran d'Akrama
le Coran d'Al Asoad Ibn Yazid 
le Coran d'Al Hajaj Ibn Yousef Al Thakafy
le Coran d'Anes Bin Malek
le Coran d'Ata' Abe Rabeh
le Coran d'Hafsa
le Coran de Moaaz Bin Gabel
le Coran de Moujahid
le Coran de Muhammad Bin Abe Mosa.
le Coran d'Obaid Bin Omeir Al-Laithy.
le Coran d'Othman Ibn Affan
le Coran de Qualown /Abu Mosa Ibn Mina
le Coran de Saeed Bin Gabber 
le Coran de Salem Maola Abe Hozaifa
le Coran de Suleiman Ibn Mahran
le Coran de Talha
le Coran de Waresh
le Coran de Zaied Ibn Thabet
etc...

De toutes ces anciennes versions du Coran qui ont été détruites, seuls deux manuscripts ont survécu jusqu'à notre époque : le Codex de Samarcande (daté de 654) conservé au musée Doktary à Istamboul et le Codex de Londres (daté de 772) conservé au British Museum. Chacun contient environ 750 divergences par rapport au Coran actuel (on remarque que c'est souvent le Coran actuel qui semble avoir ajouté des mots ou des phrases au texte primitif).


Al Tabry, au 10ème siècle, l'avouait carément : 

"Le texte du coran n’était pas fixé à mon époque." 



Et l'Imam Ja'far, pour résumer la situation, allait plus loin encore :

"Le véritable Coran n'existe pas !"


Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :

"Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible. "
(As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72). 


Jabir a rapporté que l'Imam Bar a dit :

"Personne ne peut affirmer avoir rassemblé tout le Coran tel qu'il a été révélé par Allah, si ce n'est un menteur ! Le Prophète dit alors : c'est ainsi que le démon m'a envoyé ses deux serviteurs à l'instant Abu Bakr et Omar". (Commentaire de bas de page de la traduction de Maqbool : Sourate "Hajj": 674)


Un grand nombre d'exemple de modification du Coran. En voici un

L’Imâm Al-Bukhârî et Ibn Jarîr disent que, selon Ubayy Ibn Ka`b et Anas b. Malik, ces paroles ont été révélées dans la Sourate 102 "At-Takâthur" (La course aux richesses) : 

"Le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a dit : 'Si le fils d’Adam avait deux vallées de richesses, il souhaiterait que lui en fût échue une troisième. Rien ne peut remplir le ventre du fils d'Adam sauf la terre (= la mort), mais Dieu revient vers celui qui revient à Lui' ...". 


-----> Pourtant on ne retrouve plus ce passage dans la sourate 102 (qui ne contient que 8 versets) du coran actuel. Il a donc été enlevé.

 Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:14

Le coran : un plagiat, la preuve par A + B

Les inspirations talmudiques et midrashiques du Coran 



LES INSPIRATIONS TALMUDIQUES ET MIDRASHIQUES DU CORAN.

Ces œuvres sont en partie imparfaites, tendancieuses, polémiques ... Nous avons retenus quelques versets coraniques d'inspiration d’œuvres humaines du Talmud et du Midrash :


1) « Dieu invita Satan à se prosterner devant Adam, Satan refusa, au motif qu'il avait été fait de feu alors qu'Adam avait été fait d'argile. Pour ce refus, Satan fut maudit par Dieu » = [Bereshit Rabbah 8] et [Bereshit Rabbah 10] ; [Pirké Rabbi Eliezer 11] ; [Tanhuma Pequde 3] ; [Pesikta de Rab Kahana 57a]. 

Le Coran reprend cette légende dans de nombreux versets: [Coran 2 :30-34] ; [Coran 7 :11-18] ; [Coran 15 :27-44] ; [Coran 17 :61-65] ; [Coran 18 :50] ; [Coran 20 :116] et [Coran 38 :71-85].


2) « Un tiers des hommes qui bâtirent la tour de Babel furent changés en singes » = [Sanhedrin 109a]Ceci se retrouve dans le Coran dans les versets : [Coran 5 :60] et [Coran 7 :166].


3) « Il y a sept cieux superposés. C'est une conception répandue dans une zone immense ». Elle est présente dans le = [Talmud (Hagigah 12b]. Le Coran la reprend en [Coran 2 :29] ; [Coran 28 :86] ; [Coran 41 :11] ; [Coran 65 :12] et en [Coran 68 :3].


4) Dans le Talmud encore, « un corbeau apprend à Caïn à enterrer un mort » = [Midrash Tanhuma, Bereshit 10] ; [Pirke de Rabbi Eliezer 21]. Le Coran le reproduit en [Coran 5 :31].


5) « Abraham se demande si le soleil, la lune, etc. sont des dieux, et répond par la négative parce qu'ils disparaissent à certains moments ». Une tradition juive =  [Bereshit Rabbah 38] et [Bereshit Rabbah 13] reproduite par le Coran en [Coran 4 :74-78].


9) « Salomon, commandant une armée formée d'hommes, d'oiseaux et de djinns, envoie la huppe faire une reconnaissance au pays des Saba, à la suite de quoi la reine vient rendre visite à Salomon. Ce dernier la fait passer à travers une pièce dallée de cristal. La reine croit voir de l'eau, et relève sa robe. Salomon peut ainsi voir si oui ou non elle a des jambes de chèvre »Une légende juive = (Targum Shéni (2ème paraphrase araméenne du livre d'Esther) 1,2,3. [Midrash Bamidar Rabbah 14 :3] ; [MidrashTanhuma 4 :110] et [Midrash Qoheleth Rabbah 1 :1] reprise dans les [Coran 21 :9-82] ; [Coran 27 :15-40] ; [Coran 34 :10-13] ; [Coran 38 :17-19].


10) « Salomon, ayant perdu son anneau magique, fut dépossédé de la royauté, et un démon prit son apparence et s'assit sur son trône. Lorsqu'il mourut, Salomon resta immobile appuyé sur son bâton, et pendant longtemps nul ne s'aperçut de sa mort ». La source juive = [Sanhedrin 20b] se retrouve dans le [Coran 34 :2-14] et [Coran 38 :30-34].


11) « Deux anges surveillent chaque homme afin de témoigner pour et contre lui lors du jugement dernier »La source juive, = [Shabbat, 119b] ; [Ketubot, 104a] et [Hagigah, 16a], est reprise dans le [Coran 50 :7-18].


14) On peut lire dans la sourate [Coran 50 :29] : « Le Jour où nous dirons à la Géhenne : Es-tu remplie ? Elle répondra : Peut-on en ajouter encore ? » et dans le livre rabbinique = [Othioth Drabbi Akiba 8 :1], on trouve : « Le prince des ténèbres dira, jour après jour, + Donne-moi de la nourriture que je sois plein + ».


15) Les [Talmud Chegiga 16] et [Talmud Taanith 11] disent : « Les membres mêmes d'un homme portent témoignage contre lui, car il est dit : + Vous-mêmes êtes mes témoins dit le Seigneur + », devient dans la sourate [Coran 24 :24] : « Le jour où leur langue, leurs mains et leurs pieds témoigneront contre eux sur ce qu'ils ont fait » (voir aussi [Coran 36 :65] et [Coran 41 :20].


16) « Les enfants ne doivent pas obéir à leurs parents quand ceux-ci leur demandent de s'associer au Malin » = [Jebhamoth 5I] se retrouve au [Coran 29 :7].


17) Le verset [Coran 4 :43] dit « que les croyants ne doivent pas prier quand ils sont ivres, impurs ou quand ils ont touché des femmes » ; toutes ces restrictions se retrouvent dans [Berachoth 31 :2] ; [Berachoth 111 :4] et dans [Erubin 64].


18) « Les prières peuvent être dites debout, en marchant, ou même en chevauchant » [Berachoth 10] aux [Coran 11 :239] ; [Coran 3 :188] et [Coran 10 :12].


19) « En cas d'urgence, les dévotions peuvent être abrégées sans commettre de péché » [Mishnah Berachoth 4 :4] se retrouve au [Coran 4 :101].


21) Selon les sourates [Coran 4 :43] et [Coran 5 :6], « la purification par le sable est admise quand il n'y a pas d'eau disponible », et pour le Talmud, celui qui « se purifie avec du sable en fait assez » [Berachoth XLVI].

22) « Les prières ne doivent pas être trop bruyantes » [Coran17 :110] plagié de [Berachoth 31 :2]


Le coran : un plagiat, la preuve par A + B

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:15

Le Coran est constitué de textes plagiés de la poésie arabe préislamique, de récits persans et/ou zoroastriens...

Poésie préislamique : « livre tombé du ciel ». Un plagiat mot à mot, de groupes de phrases, de périphrases de la poésie arabe qui existait avant la venue de l’islam.


Coran : 
Sourate 54 « Al-Qamar = La Lune », on trouve au moins quatre phrases prises textuellement d’un poème écrit par le poète « Imru’ al-Qaïs », décédé en 540 de notre ère, soit trente ans avant la naissance même de votre prétendu prophète en 570.

Le poème commence par la phrase suivante : « Danat al-sa’a wanchaqqa al Qamar », ((دَنَت السّاعة وانشقّ القَمَر Cette phrase constitue le premier verset de la sourate 54 qui dit « Iqtarabat al-sa’a wanchaqqa al Qamar », et qui se traduit littéralement par « L’heure s’est approchée et la lune s’est fendue »A signaler que les deux verbes (Danatدَنَت  et Iqtarabatإقتَرَبَت ) sont synonymes en langue arabe et utilisés ici à la forme passée.

Pour rendre cette phrase plus ou moins intelligible pour les lecteurs non arabophones, les traducteurs ont malignement  insinué une périphrase dans leur traduction, sans justifier ni préciser d’où elle est extraite ni la raison de cette invention : « L’heure (du jugement dernier) s’est approchée et la lune s’est fendue. »

Le troisième vers de ce même poème se termine par « Fata’âta fa’aqar » ; et le verset 29 de la même sourate 54 s’achève également par la même phrase « Fata’ata fa’aqar » (فًتًعاطى فًعَقًر).

Quant à sa traduction, elle diffère d’un traducteur à l’autre. Le marocain, Mohamed Chiadmi, l’a traduite ainsi : « Il eut l’audace de se saisir et de la mettre à mort. » En revanche, le français, Kasimirski, l’a reproduite autrement : « Il tira le sabre et tua la chamelle. »  Et un autre traducteur français, Jean-Louis Michon, l’interprète comme suit : « Ils appelèrent leur compagnon qui prit le couteau et trancha les jarrets de la bête. » Or dans l’original arabe il n’y a ni compagnon, ni couteau, ni sabre ni chamelle. 



    Le quatrième vers de ce poème se termine par le groupe de mots « Kahachimi lmuhtazir » (كَهشيمِ المُحتَظِر). Avec ce même groupe de mots s’achève aussi le verset 31 de la même sourate 54 « Kahachimi lmuhtazir », et qu’on traduit « comme le foin desséché » (Chiadmi), ou « comme des brins de paille qu’on mêle à l’argile » (Kasimirski) ou « réduits à l’état de paille desséchée. » (Jean-Luc Monneret).



  • Le septième vers de ce même poème débute par le groupe de mots « Bi ddouha wal layâli » (بالضّحى والليالي) qui est également le début du premier verset de la sourate 93 (Ad-Dhuha = La clarté du matin) et qui veut dire « (Je jure) par la clarté du matin et les nuits ».


.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:18

.

Coran: « Qui sauve une seule vie, sauve le monde entier »

Traité Sanhedrin, chapitre 5, Mishna 5
(…) C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier; et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un 
monde entier. (…)


Mahomet a beaucoup repris des talmudistes, des judéo-nazaréens et des légendes de son époques, c'est pour cela que son entourage "les juifs et les chrétiens arabes" se moquaient de lui parce qu'ils connaissaient parfaitement ces légendes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:19

La sourate 105 du Coran a pour titre « l’éléphant ». 

Le coran a plagié les contes juives 




Le professeur Hamed Abdel Samad explique la source d'inspiration de ces versets coraniques et de toute la fable islamique qui en découle.
Pour lire la suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Hamed Tv, la chaine du professeur Hamed Abdel Samad dans laquelle il présente chaque semaine durant une vingtaine de minutes un épisode de la vie de Mahomet 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 591, le général perse Vahram VI, engagé dans une guerre contre les byzantins chrétiens, demande l’aide de ses voisins Arméniens dans des lettres qu’il leur envoie. Mais les Arméniens, eux-mêmes chrétiens, refusent de combattre aux côtés des perses zoroastriens d’autres chrétiens. Vahram VI menace d’envahir les arméniens avec ses éléphants. Les Arméniens répondent que leur Seigneur leur portera secours en envoyant une armée d’oiseaux qui lapidera les Perses.

Ces lettres échangées entre l’empereur perse et les Arméniens sont, selon Hamad Abdel Samad, encore disponibles aujourd’hui en Arménie. Il ne fait pas de doute que ces échanges sont à l’origine de la fable islamique.

Le plagiat coranique le plus éléphantesque

La sourate 105 du Coran a pour titre « l’éléphant ». Elle est composée de 5 versets que voici :
1. N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ?
2. N’a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine?
3. et envoyé sur eux des oiseaux par volées
4. qui leur lançaient des pierres d’argile?
5. Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée.

Le Coran ne dit rien de plus à propos de ces « gens de l’éléphant ».

Toute une fable s’est pourtant construite autour de ces quelques versets. Les musulmans racontent en effet que cette sourate relate une attaque menée depuis le Yémen par Abraha l’Abyssin contre la Mecque. Cette attaque aurait eu lieu quelques décennies avant la « révélation » coranique. Plus précisément, l’année de la naissance de Mahomet, vers 570-571. La Mecque était alors gardée par Abd al-Muttalib, grand-père de Mahomet. Elle a « miraculeusement » survécue à cette attaque de l’armée abyssine et de la charge de son grand éléphant. Les musulmans prétendent que cet éléphant a refusé d’attaquer la Mecque et de charger la Ka’ba. Lorsqu’il était dirigé vers la Mecque, l’éléphant s’agenouillait. Les musulmans lui ont même donné un prénom : Mahmoud. Les soldats abyssins ont été tous complètement anéantis à coup de pierres d’argile lancées par des oiseaux. Telle est la fable islamique.

Mais le professeur Hamed Abdel Samad, égyptien, explique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la source d’inspiration de ces versets et de toute la fable qui en découle.

En 591, Vahram-i-Chubin, un général perse renverse l’empereur sassanide Khosro II et prend le pouvoir sous le nom de Vahram VI. Engagé dans une guerre contre les byzantins chrétiens, il demande l’aide de ses voisins Arméniens dans des lettres qu’il leur envoie. Mais les Arméniens, eux-mêmes chrétiens, refusent de combattre aux côtés des perses zoroastriens d’autres chrétiens. Vahram VI menace d’envahir les arméniens avec ses éléphants. Les Arméniens répondent que leur Seigneur leur portera secours en envoyant une armée d’oiseaux qui lapidera les Perses.

Ces lettres échangées entre l’empereur perse et les Arméniens sont, selon Hamad Abdel Samad, encore disponibles aujourd’hui en Arménie. Il ne fait pas de doute que ces échanges sont à l’origine de la fable islamique.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:20

Le premier pilier de l'Islam "la Chahada" =  le premier mensonge !

PILIER 1 : LA CHAHADA (Le témoignage) = le premier mensonge.

"Ach-hadou an la ilaha illa Allah wa ach-hadou anna Mohamadane Rassouloullah"
J'atteste qu'il n'y a pas de Dieu sauf Allah et j'atteste que Mohamed est son Messager


Tous les islamologues savent que la profession de foi islamique telle que nous la connaissons n’est pas attestée avant le 8e siècle.

 Celle qui la précédait ne portait la seconde partie de la formulation actuelle : « Muḥammad est le messager d'Allah » (Muḥammadrasûli] [Llah). 

Cette seconde partie de la 
Shahâdah apparaît au mieux à l’extrême fin du 7e siècle, mais sous la forme d’une troisième partie ajoutée à ce qui était manifestement la profession de foi primitive : « Pas de divinité sinon Allah, pas d’associé à Lui » (Lâ ilahaillâ Llah, lâ šarîkalahu). Manifestementparce qu’on la connaît par l’épigraphie et qu’elle est même attestée sur des pièces de monnaie islamiques – en Afrique du nord notamment, comme l’a montré une étude du Prof. Michael L. Bates (1995)


Aspect religieux des textes épigraphiques du début de l’islam", Solange Ory,

"Il n'est donc pas étonnant que les énoncés de la sahàda (profession de foi) soient fréquents dans les textes officiels, textes de construction insérés sur la façade, ou à l'intérieur, d'un monument érigé sur l'ordre du calife, par exemple. 

La formulation de cette profession de foi ne se limite d'ailleurs pas à ses termes essentiels : là ilàha illà-llàh Muhammad rasùlu-llàh (Point de divinité hormis Allah. Muhammad est l'Envoyé d'Allah). 

Dans les premières sahàda gravées sur pierre, le mot Allah est presque toujours complété par un qualificatif coranique : wahda-hu (l'Unique)15, et souvent, par un fragment de verset : là sarïka la-hu (il n'a pas d'associé)

16. Cette forme de la sahàda est constante dans les premiers textes épigraphiques officiels. Elle le sera encore au début de l'époque 'abbâside.

Une autre observation mérite d'être notée. 

Dans la formulation de la sahàda, la référence au Prophète n'est pas systématiqueAinsi, celle-ci est absente du texte gravé à droite de la porte d'entrée de la mosquée umayyade de Busrâ17, texte sur lequel nous reviendrons plus loin. Elle est également absente de la plupart des textes funéraires. 

Dans les cimetières d'Adri'ât (aujourd'hui Der'a, sur la route de Damas à 'Amman), sur dix épitaphes de cette époque, dans lesquelles figurent la sahàda, aucune ne fait référence au Prophète 18. Elle se limite à la formule de proclamation de l'unicité divine, formule que le croyant doit prononcer avant de mourir.

C'est évidemment dans les grands centres chrétiens que le contenu apologétique des inscriptions va avoir tendance à se développer. Un bel exemple nous est donné dans le célèbre texte, en mosaïque, qui orne la Coupole du Rocher à Jérusalem 19, premier monument de prestige de l'Islam, en plein cœur de la chrétienté. Il est intéressant d'en analyser le contenu..........................."


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:21

Les créatures de  légendes

DJINN 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les jinns (parfois orthographié djinns) sont des créatures du folklore sémitique. Ils sont en général invisibles, pouvant prendre différentes formes (végétale, animale, ou anthropomorphe) ; ils ont une capacité d'influence spirituelle et mentale sur le genre humain (contrôle psychique : possession), mais ne l'utilisent pas forcément.

Selon l'Islam, ils ont le pouvoir de posséder ceux qui sont en état de souillure (c'est-à-dire ceux qui n'ont pas fait leur ablution rituelle) 
ou qui consomment des aliments interdits (drogue, alcool, sang,).
Il y a de bons et de mauvais jinns ; les mauvais sont nommés Shayādjīn.
Ne pas confondre le terme jinn avec le terme perse Djans qui signifie "l’Esprit Individuel d'un être", et qui est différent des Esprits de Groupe.
Le terme Djinns pourrait signifier, si on se base sur la racine hébraïque, "ceux qui viennent du ciel étoilé"

Pour les Arabes, les djinns représentent une autre race habitant la terre, ce sont des esprits qui habitent les endroits déserts, les points d'eau, les cimetières et les forêts. 

Pour se manifester, ils prennent diverses formes (métamorphe), dont celles de l'homme ou des animaux, couramment des serpents. 

Le mot djinn ou 'ifrit désigne d'ailleurs à la fois ces esprits ainsi que certaines variétés de serpents. 

Leurs noms, paroles ou comportements, qui demeuraient étranges, permettaient de les discerner des humains quand ils en prenaient la forme. 

Certains de ces esprits étaient, selon les légendes pré-islamiques, les muses des poètes : ce sont les hawajis (singulier : hajis). Comme les hommes, ils sont organisés en royaumes, États, tribus, peuples, ils ont des lois et des religions 

En arabe classique et ancien : Jinni (masculin) Jinnia (feminin), pluriel : Jinna ou Jinn, dans certains dialectes arabes postérieurs Jinn, pluriel : Jnoun.

Dans la tradition populaire des pays musulmans, on ne dit pas "avoir une mémoire d’éléphant" mais une mémoire de jinn.




Dans l'Islam, les jinns sont des créatures dotées de pouvoirs surnaturels, ils ont été créés d'un maillage/tissage de "lumière d'une flamme subtile, d'un feu éclairant" (comme l'être humain l'a été à partir d'argile), ils sont appelés à croire et subiront le jugement dernier.

Les appellations spécifiques des jinns sont :

•les 'Efrits (de 'Iphrit) : djinn de feu.
•les Maritins (de Marid) : djinn d'eau.
•les Sylphes : djinn d'air

Les diables, Shèïètines (au singulier Shèïtan, Satan pour les langues latines) sont de mauvais djinns.

Pour les Musulmans, le Diable n'a jamais été un ange mais bien un Djinn et ce depuis toujours, car contrairement aux anges qui n'ont pas de libre arbitre et ne font que ce que Dieu demande : les djinns (comme les hommes) peuvent désobéir à Dieu et faire des péchés. C'est cette faculté d'avoir le choix qui à permis à Satan (mais Adam et Eve aussi ) de désobéir à dieu selon le Coran et d'être puni pour cela.




On peut noter que le mot « génie » (au sens merveilleux comme dans Aladdin) est une francisation du mot « djinn ». 

La confusion avec le mot génie au sens commun (personne dotée d'une habileté intellectuelle remarquable) est semble-t-il intentionnelle.

Il convient aussi de remarquer que dans l'arabe moderne le mot désignant un génie au sens commun du terme est ’abqari qui vient de ’abqar un oued de l'ancienne Arabie réputé comme étant un repaire de djinns.

Dans les Mille et une nuits, les djinns habitent la cité rose de Shadukiam. 

Le plus ancien djinn, par lequel ils jurent ou prêtent serment, se nomme Kashkash. D'après un grimoire médiéval (Le Livre du pouvoir), Ampharool est le jinn qui peut enseigner au magicien le secret du vol.

Victor Hugo a écrit un poème Les Djinns publié dans son recueil Les Orientales, qui a été mis en musique par Gabriel Fauré.

Dans la trilogie de Bartiméus, œuvre de Jonathan Stroud, l'histoire raconte les épreuves de magiciens pouvant invoquer des djinns, créatures malfaisantes et bien souvent antiques

Ils existe différents degrés d'esprit, principalement, du plus faible au plus fort : gnomoncule, gnome, foliot (fantastique), djinn, Éfrit, marid et d'autres innominés ainsi que d'infinies quantités d'autres créatures.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:22

Coran, les anges de Babylone


Les anges Harout et Marout 

[2:102] Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Solayman. Alors que Solayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu 

aux deux anges Harout et Marout, à Babylone ; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : «Nous ne sommes rien qu'une tentation : ne soit pas mécréant»; ils apprennent auprès 

d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, 

très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient


.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 12:23

Sourate 105 les éléphants 

105.1 N´as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l´Éléphant. 
105.2 N´a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine? 
105.3 et envoyé sur eux des oiseaux par volées 
105.4 qui leur lançaient des pierres d´argile? 
105.5 Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée 

105.3 et envoyé sur eux des oiseaux par volées, dans la traduction il manque la suite : 105.3 et envoyé sur eux des oiseaux par volées de Babel "Wa 'Arsala `Alayhim Ţayrāan 'Abābī ;la Abābīla = de babel ou porte des dieux"





56.14 et un petit nombre parmi les dernières [générations], 
56.15 sur des lits ornés [d´or et de pierreries], 
56.16 s´y accoudant et se faisant face. 
56.17 Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes, 

56.17 Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes "Yaţūfu `Alayhim Wildānun Mukhalladū na alayhim= "sur eux" et non pas " parmi " = 56.17 SUR EUX circuleront des garçons éternellement jeunes


.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 14:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 (La Bible falsifiée selon les "neo musulmans")

D'où vient ce mensonge ???
Histo :

Ce n'est que tardivement, (que "les musulmans" qui affirmaient que le dieu du Coran était le même que celui de la Bible et que le Coran en n'était qu'un simple rappel de la Bible, "sans jamais l'avoir étudiée"), se sont rendu compte que cela n'était pas vrai, ce n'est qu'en 1064 de N.E. que "Ibn-Khazem" a constaté les énormes différences entre la Bible et le Coran. Il en a conclu que la Bible était falsifiée. 

Il s'est rendu compte que les deux messages étaient diamétralement opposés. Il a été obligé de conclure que la Bible était falsifiée puisque pour lui le Coran était la vérité révélée par "Allâh", le seigneur de la Kaaba.

Coran :
les sourates 2:40-42,126,136,285; 3:3,71,93; 4:47,136; 5:47-51, 69,71-72; 6:91; 10:37,94; 21:7; 29:45,46; 35:31; 46:11 faisaient foi pour dire que les révélations précédentes étaient bonnes

Pour justifier leur ignorance complète de la Bible, "les néo musulmans" n'ont qu'une réponse automatique : "elle est falsifiée". Point final. Où, par qui, quand, comment, en quoi, ils ne savent pas, ils répéteront juste : "elle est falsifiée", alors que ce n'est qu'une invention tardive ( de 1064 de N.E. par "Ibn-Khazem").

Ce n'est qu'au 11ème siècle que pour la première fois, un érudit musulman, déclare la Bible altérée !.

En effet ce fut Ibn Khazem (1064) qui suite à la constatation des énormes divergences entre la Bible et le Coran, déclara : « puisque le Coran est vrai, ce doit être le texte contradictoire de l'Évangile qui est faux. 

Cependant cette déclaration est dénué de sens et n'a que pour appuie seul le désir "d'Ibn Khazem" de préserver le Coran indépendamment au fait que nous avons des milliers de textes de la Bible datant d'avant "Mahomet", de plus notons cette remarque pertinente de Muhammad Abduh, un musulman égyptien : [size=130]« la charge de la corruption des textes bibliques ne semble pas du tout être raisonnable. Il n'aurait pas été possible partout aux juifs et aux chrétiens de convenir sur le changement du texte. Même si ceux en Arabie l'avaient faite, la différence entre leur livre et ceux de leurs frères, laissés en Syrie et Europe, aurait été évidente. » [/size]

En effet comment voudriez-vous que les chrétiens et juifs de divers horizons se mettent en accord sur la même falsification des textes ? 

Ce livre légendaire écrit par un fou "Abdul Alhazred", dont la simple lecture pourrait affecter irrémédiablement la santé mentale. Surtout, il ne faut pas lire la bible, il ne faut pas accepter de discuter de ce qui s'y trouve écrit... Dans plusieurs pays arabes la simple possession d'un exemplaire de la bible est un délit. 

Pour justifier leur ignorance complète de la bible, ils ont une réponse automatique : "elle est falsifiée". Point final. Où, par qui, comment, en quoi, ils ne savent pas, ils répéteront juste: "elle est falsifiée"... 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Arlitto le Lun 3 Sep - 14:27

La Bible est-elle vraiment falsifiée ???

En Islam on entend souvent cette plaisanterie chez les "néo musulmans" : la Bible est falsifiée.

Cette affirmation gratuite est faite sans aucun appui historique, scientifique, religieux ou profane.


La preuve que la Bible n'est pas falsifiée !.



Les Manuscrits de la Mer morte (dits "de Qumrân") datent de plusieurs siècles AVANT Jésus-Christ. Certes, ils ne peuvent être considérés comme les "originaux" de la Bible (on ne connaît ni les rédacteurs ni la valeur accordée à l'époque à ces copies, et le texte biblique est encore plus vieux), mais toujours est-il qu'ils confirment l'authenticité de l'Ancien Testament, et que nulle part il n'est question d'islam ou de Mahomet

Rappel : les chrétiens n'ont jamais accusé les juifs d'avoir falsifié l'Ancien Testament (la Torah) ; la divergence vient de l'interprétation du texte biblique : les juifs prétendent que Jésus était un magicien et n'était pas le Messie, puisqu'ils attendent toujours un chef de guerre et un royaume très matérialiste.

AUX MUSULMANS :
Comment pouvez-vous expliquer que ce qui est dit dans les Manuscrits de la Mer morte (et donc dans la Bible) sur les Patriarches soit en totale opposition avec ce que le Coran prétend :par exemple, c'est bien Isaac qui était sur l'autel d'Abraham au moment du sacrifice et non Ismaël ?

Et comment expliquer que les prophéties d'Isaïe sur le Messie soient en totale opposition avec la foi islamique ? 

Si vous savez l'hébreu ou l'anglais (la traduction anglaise des versets est donnée en cliquant sur le texte), vérifiez par vous-mêmes sur le manuscrit 1QIsaa (datant de l'an 125 AVANT Jésus-Christ) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"La jeune fille est enceinte, elle mettra au monde un fils et l'appellera du nom d'Immanou-El (Is 7). "Le peuple qui marche dans les ténèbres a vu une grande lumière... Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné. Il a la souveraineté sur son épaule ; on l'appelle du nom de Conseiller étonnant Dieu Fort, Père éternel, Prince de paix." (Is 9)


Et comme Dieu a racheté les péchés des Hébreux du temps de Moïse, le Messie doit racheter les péchés des juifs et du reste de la terre : "Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur... En ce jour-là, la racine de Jessé se tiendra là comme une bannière pour les peuples ; les nations la chercheront, et son lieu de repos sera glorieux. En ce jour-là, le Seigneur étendra une seconde fois la main pour racheter le reste de son peuple" (Is 11). 


Et voici la preuve : "Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissaient pas ; je les conduirai par des sentiers qu'ils ne connaissaient pas. Je changerai devant eux les ténèbres en lumière et le sol accidenté en terrain plat" (Is 42) et il dira à la nation de Dieu : "Moi je ne t'oublierais pas. Je t'ai gravée sur mes mains" (Is 49).


Et Isaïe explique que ce rachat du peuple de Dieu se fera par le sang du Messie qui portera nos péchés :

"J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe ; je ne me suis pas détourné des insultes et des crachats." (Is 50) ; "De même qu'une multitude est atterrée à cause de toi, — tant son aspect, défiguré, n'était plus celui d'un homme, son apparence n'était plus celle des êtres humains — de même il purifiera par l'aspersion une multitude de nations." (Is 52).

Isaïe 53 : 3 Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui de qui on se détourne, il était méprisé, nous ne l'avons pas estimé. 4 En fait, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'était chargé ; et nous, nous le pensions atteint d'un fléau, frappé par Dieu et affligé. 5 Or il était transpercé à cause de nos transgressions, écrasé à cause de nos fautes ; la correction qui nous vaut la paix est tombée sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous avons été guéris. 6 Nous étions tous errants comme du petit bétail, chacun suivait sa propre voie ; et le SEIGNEUR a fait venir sur lui notre faute à tous. 7 Maltraité, affligé, il n'a pas ouvert la bouche ; semblable au mouton qu'on mène à l'abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'a pas ouvert la bouche. 8 Il a été pris par la violence et le jugement ; dans sa génération, qui s'est soucié de ce qu'il était exclu de la terre des vivants, à cause des transgressions de mon peuple, du fléau qui l'avait atteint ?. 9 On a mis sa tombe parmi celles des méchants, son sépulcre avec celui du riche, bien qu'il n'ait pas commis de violence et qu'il n'y ait pas eu de tromperie dans sa bouche.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13343
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un seul Coran unique et incréé ??? La fin d'un mensonge !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum