"Halloween, les origines du rituel"

Aller en bas

"Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Ven 19 Oct - 13:38

"Halloween, les origines du rituel"




Histoire d'Halloween - l'horreur à l'honneur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Histoire de la fête d'halloween

Quelle est l'origine de la fête d'Halloween?

300 ans avant J.-C., une société secrète de prêtres tenait sous son emprise le monde celte. Chaque année le 31 octobre, ceux-ci célébraient en l'honneur de leur divinité païenne Samhain (ou Samain), un festival de la Mort des prêtres se déplaçant de maison en maison, réclamaient des offrandes pour leur dieu et exigeaient parfois des sacrifices humains. En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d'où le "trick or treat", malédiction ou présent (cadeau), pour être plus clair: une offrande sinon la malédiction.

Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents. Ces navets représentaient l'esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces.

Au 18ème et 19ème siècle, quand cette coutume est arrivée aux Etats Unis, on a remplacé les navets d'origine par des citrouilles. Le nom donné à l'esprit qui habitait dans la citrouille était "Jock", qui est devenu "Jack" qui habite dans la lanterne, d'où le nom "Jack-o-lantern".

Le mot Halloween vient à l'origine de "All Hallow's Eve": veille de la Toussaint. Et on est tenté d'associer à cette fête à la tradition chrétienne. En réalité, les origines de Halloween sont complètement païennes et n'ont aucun rapport avec cette fête religieuse.

Aujourd'hui, dans le monde entier, Halloween est la fête la plus importante pour les satanistes. Le 31 octobre est le nouvel an du calendrier des sorciers.

Le "Word Book Encyclopédia" affirme que c'est le commencement de tout ce qui est "cold, dark and dead" (froid, noir et mort).

De nos jour encore, les satanistes pratiquent des sacrifices humains, cette nuit là, aux Etats Unis et en Australie.

Quand nous voyons des enfants faire du "trick or treat" et réclamer des bonbons de maison en maison, cela parait inoffensif et amusant, mais n'êtes-vous pas entrain de les associer, sans en être conscients, à un bien sombre rituel ?

Pour les parents de jeunes enfants, un aspect supplémentaire de l'invasion de l'occulte dans la culture doit être abordé au sujet d'Halloween.

N'imaginez pas que ce jour particulier n'a rien à voir avec le satanisme. Vous serez certainement surpris, en apprenant comment, le 31 octobre, est devenu un prologue pour nous amener à accepter l'occulte. Que vous le croyez ou non, Halloween est devenu le jour du diable, rituellement reconnu par quelques adorateurs de Satan et quelques groupes occultes aux USA (il prend racine aussi chez nous).

Quels sont les faits à propos d'Halloween? Est-ce le moment d'invoquer la vieille prière de la Cornouaille, "Bon Dieu délivre-nous des goules, des fantômes, des bêtes à longues pattes et qui cognent dans la nuit"?

Regardons un instant l'histoire d'Halloween.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prédécesseur chrétien d'Halloween, la Toussaint des catholiques romains, était célébrée à l'origine en mai et non le 1er novembre. En 308, l'empereur romain Constantin apaisa la population des territoires païens, nouvellement conquis, en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du Jour de Samhain, parallèlement à la dernière fête fixée, la Toussaint. Le panthéon de Rome, un temple construit à l'origine pour adorer une multitude de dieux, fut converti en église. Pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens dédiaient la nuit précédente à Samhain, leur "seigneur de la mort"

Le sabbat des sorcières
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le choix du 31 octobre n'est pas une coïncidence. Le 31 octobre est l'un des quatre plus importants sabbat des sorcières, les quatre jours "cross-quarter" du calendrier celtique. Le premier, le 2 février, populairement connu comme le jour du "ground-hog" en l'honneur de Brigit, la déesse païenne de la guérison. Le deuxième, un jour férié de mai nommé Beltane signalait le temps des plantations pour les sorcières. Ce jour-là, les druides exécutaient des rites magiques, pour favoriser la croissance des récoltes. Le troisième, un festival des récoltes en août en l'honneur du dieu Soleil commémorait celui qui brille, Lugh. Ces trois premiers jours "cross-quarter" marquaient le passage des saisons, le temps de planter et le temps de récolter, de même que le temps de la mort et de la résurrection de la terre.

Le dernier, Samhain, marquait l'arrivée de l'hiver. A ce moment-là, les anciens druides exécutaient des rituels dans lesquels un chaudron symbolisait l'abondance de la déesse. On disait que c'était un temps de "betwixt and between", une saison sacrée empreinte de superstition et de conjurations spirites.

Pour les druides, le 31 octobre était à l'origine la nuit où Samhain revenait avec les esprits des morts. Ces derniers devaient être apaisés; c'est pourquoi il fallait traiter avec eux sinon les vivants seraient trompés. D'immenses feux étaient allumés, sur les sommets des collines, pour effrayer les mauvais esprits et apaiser les puissances surnaturelles qui contrôlaient les processus de la nature. Plus récemment, les immigrants européens, plus particulièrement les Irlandais, son à l'ogine d'Halloween en Amérique. A la fin du 19 ème siècle, leurs coutumes étaient devenues célèbres. C'était l'occasion de renverser des cabinets extérieurs, d'infliger des dommages aux propriétés et de se permettre des fourberies qui n'auraient pas été tolérées à d'autres moments de l'année.

Aujourd'hui, Halloween est un jour faste pour les marchands. C'est une nuit au cours de laquelle des personnes décentes deviennent des exhibitionnistes effrontés. 60% de tous les costumes pour Halloween sont vendus à des adultes. Le 31 octobre, une personne sur quatre, dont l'âge s'échelonne entre 18 et 40 ans, portera un déguisement d'Halloween. Pour les personnes ayant des pouvoirs psychiques, les voyants et pour ceux qui se disent visionnaires, c'est la période la plus occupée de l'année. Les éditeurs de livres sur des sujets classés entre astrologie et sorcellerie indiquent une forte augmentation des ventes. Salem, une ville du Massachusetts, siège de la sorcellerie américaine, célèbre maintenant un "événement hanté", lors d'Halloween, pour prolonger sa saison touristique d'été.

Les symboles sataniques
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les pratiques traditionnelles, associées avec Halloween, sont facilement identifiables à l'occulte. Le "Jack o'lantern" est tiré d'une légende, dans lequel un homme célèbre, nommé Jack, fut chassé à la fois du ciel et de l'enfer.

Contraint d'errer sur la terre comme un esprit, Jack mit un charbon ardent dans une rave évidée pour éclairer son chemin dans la nuit. Ce précurseur (qui devint une citrouille) symbolisait une âme damnée. Les couleurs orange et noire peuvent aussi être reliées à l'occulte. Elles étaient en rapport avec les messes commémoratives pour les morts, qui avaient lieu en novembre. Les bougies en cire d'abeilles, habituellement de couleur écrue, étaient oranges lors de la cérémonie et les cercueils du cérémonial étaient couverts de draps noirs.

Autres liens évidents qu'Halloween a avec l'occulte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


  • Les costumes et déguisements d'Halloween sont issus à l'origine de l'idée des druides celtiques qui prétendent que les participants au cérémonial devaient porter des têtes d'animaux et leurs peaux, afin d'acquérir la force de la bête qu'ils représentaient.

  • "Trick or treat" est tiré d'une légende de la tradition irlandaise, selon laquelle un homme conduisait une procession pour prélever des contributions chez les fermiers, de peur que leurs récoltes ne soient endommagées par des démons.

  • "Dunking for apples" venait d'une ancienne pratique pour connaître l'avenir. Le participant, qui réussissait à attraper entre ses dents une pomme se trouvant dans un tonneau plein d'eau, pouvait espérer une romance, couronnée de succès, avec l'être aimé de son choix.

  • Des chats représentaient des humains incarnés, des esprits malveillants ou des "amis intimes" des sorcières.

  • Les noisettes étaient utilisées dans la divination romanesque. Une partie de ce qu'on mange, lors d'Halloween, contenait des objets, mis à l'intérieur des aliments, comme moyens de dire la bonne aventure.

  • Les masques ont, traditionnellement été des moyens animistes pour se protéger d'une manière superstitieuse des esprits mauvais ou pour que celui qui le porte puisse changer de personnalité, afin de communiquer avec le monde des esprits.


La fête d'Halloween a d'autres aspects négatifs, à côté de son arrière-plan païen, enraciné dans la sorcellerie, et son accent mis sur le diable.

  • L'obscurité . Quelques vandales sont plus intéressés à jouer des farces que d'obtenir des gains. Certains parents craignent qu'un criminel dément distribue des bonbons empoisonnés ou des sucreries contenant des épingles ou des lames de rasoir. Il y a aussi le danger que des chauffeurs ne voient pas des enfants costumés se promenant dans les rues mal éclairées. De telles associations ne suggèrent toutefois pas qu'un parent autorisant les célébrations d'Halloween collabore avec le diable. Toutefois, ce sera difficile de trouver une vertu positive à Halloween. Son symbolisme inclut des démons, des fantômes, des sorcières, la mort, l'obscurité, des squelettes, la peur, l'horreur et la terreur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les chrétiens font face à la problématique d'Halloween


Aux USA, certains groupes, luttant contre Halloween et l'occultisme, ont supprimé avec succès les célébrations de la fête d'Halloween dans les écoles publiques. Récemment, un ministre d'Arkansas a intenté un procès fédéral et a demandé que le satanisme, via les pratiques d'Halloween, ne soit pas toléré dans les écoles publiques, vu que la prière y est interdite. Le révérend Ralph Forbes considérait le diable comme l'accusé.
Une mère, qui mena un combat similaire pour retirer la fête d'Halloween des écoles publiques, a dit qu'elle n'avait rien contre le fait que ce jour soit considéré comme un festival automnal où les enfants se costument en personnages de l'histoire américaine, mais elle s'insurgeait contre le fait qu'on mette l'accent sur le côté obscur de ce jour. Selon ses termes, "si le principe de l'esprit de secte a retiré les fêtes de Noël des écoles, pourquoi ne retire-t-on pas aussi Halloween? Si on ne peut pas honorer Dieu, pourquoi honorer le diable ?" Des opposants à de telles tentatives de censurer Halloween disent que ce n'est pas une célébration religieuse et que les détracteurs d'Halloween sont des rabat-joie dont l'imagination débridée prive les enfants de plaisir.

Ne tarde-t-on pas de réaliser une évaluation plus sérieuse concernant la veille de la Toussaint? Demandez-le au refuge pour chats perdus de Chicago. Lors de chaque fête d'Halloween, il rapporte que des recherches au sujet de chats noirs disparus augmentent. Craignant que les félins aient été utilisés, lors de rituels sanguinaires, par des sorcières improvisées, la société contre la cruauté envers les animaux a déclaré les chats noirs indisponibles pour l'adoption, durant la saison d'Halloween

Dans notre monde contemporain, où le mal d'origine satanique est plus que réel, plusieurs pensent que c'est le moment d'épurer Halloween de ses éléments peu recommandables. Ils ressentent qu'une interdiction des observances officielles d'Halloween avertiraient les parents et les enfants et qu'ils comprendraient que la symbolique occulte d'Halloween célèbre des puissances spirituelles obscures et dangereuses. Les parents pourraient au moins centrer les activités familiales sur des amusements sains. Ils pourraient faire une fête, mais refuser que des costumes soient en rapport avec le mal. Par exemple, quelques églises célèbrent la Toussaint en habillant des enfants à la manière des saints de la Bible ou de l'histoire.

"Les enfants ne sont jamais trop jeunes pour apprendre qu'un jour ne doit pas être dédié au diable"

Tiré de "Satanism - The Seduction of America's Youth" de Bob Larso

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Ven 19 Oct - 13:39

HALLOWEEN - le 31 octobre 2018

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

HALLOWEEN - Le 31 octobre, vampires, sorcières et zombies seront de sortie. L'occasion de se faire peur, de se maquiller et de faire le plein de bonbons... L'origine de la tradition, que l'on croit américaine, vient en réalité non loin de chez nous.

 La fête d'Halloween se célèbre dans les maisons, les restaurants, les bars ou encore les magasins, qui se parent de décorations aux couleurs orange et noire… Autrefois ignorée, elle a fait son trou en France il y a seulement une vingtaine d'années. Si certains dénoncent son côté commercial, d'autres au contraire saluent une occasion sympathique de se déguiser, de faire peur à ses amis et voisins, et de collecter des friandises. D'où vient la fête d'Halloween et le personnage de Jack O'Lantern ? Pourquoi est-elle liée aux morts, aux fantômes, aux sorcières et autres personnages effrayants ? Pour quelle raison est-elle célébrée le 31 octobre, veille de la Toussaint (lire aussi notre dossier spécial sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) ? Comment fabriquer un costume, un masque, un maquillage, une citrouille pour l'occasion ? Linternaute.com vous propose d'en apprendre plus.

Histoire et origines d'Halloween
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Halloween ne vient pas des Etats-Unis. Son existence est beaucoup plus ancienne et la fête est née pas si loin de chez nous. Elle est en effet dérivée de la célébration de Samain (nom irlandais) ou Samonios (nom gaulois), créée par les Celtes. Cette fête religieuse, conduite par des druides, se tenait à la fin de l'automne (à la fin des récoltes) et marquait l'entrée dans une nouvelle année. En Irlande et en Gaule, on craignait cette nuit de Samain, durant laquelle des esprits maléfiques pouvaient sévir. Pour éviter cette présence "noire" et éloigner le danger, les habitants allumaient des feux en plein air. Cette nuit était aussi un "entre-temps" entre le monde des vivants et des morts. Les Celtes laissaient leurs portes ouvertes pour que les défunts de leurs familles puissent revenir pour quelques heures parmi les vivants.

Cette tradition s'est quelque peu éteinte avec l'arrivée des Romains en Gaule et du christianisme dans ces contrées, aux alentours du Ve siècle. Le pape Boniface IV déclara même en 610 que cette fête était païenne et décida de créer la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], fête de tous les saints. Célébrée à cette époque le 13 mai, la Toussaint changera de date au VIIIe siècle et sera fixée au 1er novembre. Certains historiens y voient clairement une référence à la fête celte de Samain, une volonté de christianiser la Samain. Une référence qui trouvera également un écho quand sera instituée au Xe siècle la fête des morts le 2 novembre, lendemain de la Toussaint.

Malgré la christianisation de la fête de fin octobre, des traditions populaires restent ancrées chez les Irlandais. Du coup, lorsque ceux-ci émigrent en masse vers les Etats-Unis au XIXe siècle pour fuir la famine, ils importent dans leurs bagages croyances et célébrations. De quoi faire renaître la fête d'Halloween. Et le nom même d'Halloween fait directement référence à la Toussaint. Il est dérivé de "All Hallows Eve" ou "All Hallows Even", soit la veille de la nuit sainte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jack O'Lantern et la citrouille d'Halloween
Que serait Halloween sans ses citrouilles ? Et sans le personnage emblématique de Jack O'Lantern ? Celui-ci trouve aussi ses origines en Irlande. Dans un conte traditionnel, Jack, un maréchal-ferrant porté sur l'alcool, rencontre le diable dans un bar. Le malin lui réclame son âme mais Jack parvient à le piéger. S'en suivent d'autres défis lancés entre l'Irlandais et le diable. Lorsque Jack meurt, un 31 octobre, les portes du paradis lui restent fermées… tout comme celle de l'Enfer. Il est donc condamné à errer dans les ténèbres. Mais il obtient une dernière faveur de la part du Diable : un charbon ardent, pour éclairer sa route. Jack le place dans un navet creux, faisant office de lanterne. La légende veut que l'ivrogne irlandais, âme damnée, réapparaîsse tous les ans, le jour de sa mort, à Halloween. Le navet est donc l'ancêtre de la citrouille actuelle, dans laquelle on place une bougie, et qui se montre plus facile à sculpter.


La traditionnelle chasse aux bonbons
De nos jours, la soirée d'Halloween est consacrée à la chasse aux bonbons. Enfants (et adultes) se déguisent, vont sonner aux portes et réclament des friandises au son de "Des bonbons ou un sort !", "Farce ou friandise ?" (traduction de "trick ou treat", formule consacrée aux Etats-Unis). Donc gare à ceux qui n'auraient pas fait le plein de douceurs sucrées ce soir là ! 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Des bonbons ou un sort !" 
Des costumes, masques et maquillages pour Halloween
Le jour d'Halloween, les héros sont des sorcières, des fantômes, des zombies, des vampires, des momies, des squelettes, des loups-garous ou encore des démons ! Pour coller parfaitement à l'événement, Linternaute.com vous propose de nombreuses astuces pour réaliser un masque, un déguisement ou un maquillage qui effraiera à merveille tous vos amis ou voisins. Nos nombreux pas à pas aideront aussi tous les monstres en herbe à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] leurs propres costumes en deux temps trois mouvements...


Halloween, fête satanique ou comment inciter vos enfants à glorifier les ténèbres de manière ludique 

LA PETITE HISTOIRE DES ORIGINES D'HALLOWEEN 

Les origines de la fête d’Halloween remontent au festival de Samhain, une fête celtique veille de plus de 2000 ans...

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Ven 19 Oct - 13:41

Trois choses que vous ne saviez pas sur Halloween

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tremblez chers mortels, les esprits ressortent du placard ce 31 octobre. L'occasion de revenir sur les mystères qui entourent cette fête d'origine celtiqueLe Figaro tente de les percer pour ne pas devenir un «samhainophobe» ou un «phasmophobe»...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]? «Encore une journée commerciale inventée, comme la Saint Valentin ou Pâques, pour écouler des bonbons et liquider des costumes invendus», diront certains. «Une irruption de la tradition américaine dans notre calendrier», renchériront les derniers. Nombreux en France. Pourquoi s'y intéresser alors?

Peut-être car cette fête n'avait rien de vraiment attirant à ses débuts. C'est tout sauf une campagne pour Haribo ou un concours de costumes, mais [size=120]une célébration d'origine irlandaise, organisée en l'honneur du dieu de la mort celte, Samain. Un rite pour inaugurer le nouvel an Celtique et faire fuir le mauvais œil... bien loin donc, de la joyeuse fête mortifère que nous connaissons.[/size]

À l'occasion de ce 31 octobre, Le Figaro vous propose de revenir sur les véritables histoires et anecdotes qui entourent la très populaire fête d'Halloween. Une fête qui si l'on veut être précis, s'écrit en réalité Hallowe'en...

● Mais d'où vient Halloween?
Halloween ou Hallowe'en donc, est née d'une contraction de l'expression anglaise All Hallows Eve ou All Hallows Even, signifiant «le soir de tous les saints». 

À savoir «la veille de la Toussaint», le 31 octobre. Mais nulle référence ici à nos saints catholiques! Née il y a environ 3000 ans, la fête celtique d'origine irlandaise célébrait, un petit peu comme notre réveillon aujourd'hui, le nouvel an des Celtes. Leur calendrier lunaire se terminant non pas le 31 décembre, mais le 31 octobre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rue des Archives/Rue des Archives/RDA

Aussi pour fêter dignement la dernière nuit de l'année, qui était également la nuit du dieu de la mort, Samain, et se préparer au changement de cycle du soleil, les Celtes avaient pris pour habitude de revêtir des costumes. Une manière de rendre hommage à leur dieu mais aussi une façon de faire fuir les mauvais esprits. Les Celtes croyaient en effet que l'allongement de la nuit, apportait des fantômes et créatures démoniaques.

La fête celtique et gauloise s'étendait à l'origine sur sept jours. Une semaine durant laquelle les Celtes étaient obligés, sous peine de châtiment divin, de festoyer avec leurs prochains et d'honorer leurs défunts en se livrant à des sacrifices et chants rituels. Plus qu'une liturgie, la fête de Samain était une façon de favoriser la paix entre les morts et les vivants.

Née il y a plus de deux millénaires en Grande-Bretagne, en Irlande et au nord de la Gaule, la fête des morts ne parviendra à franchir nos frontières que quelques siècles plus tard. En 837 exactementlorsque les catholiques décidèrent d'intégrer sur le calendrier la Toussaint en date du 1er novembreEt de reléguer donc, la fête païenne au 31 octobre.

Halloween reste de nos jours une fête extrêmement célèbre en Occident. Tombée semble-t-il en désuétude en France au tournant des années 2000, la célébration des morts connaît aujourd'hui un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Pour l'anecdote: Sachez qu'une personne terrifiée par Halloween est un «samhainophobe» et un individu apeuré à l'idée de rencontrer un fantôme est un «phasmophobe».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

● Pourquoi des citrouilles?
C'est vrai ça. Pourquoi pas des ananas ou des aubergines? La citrouille avait-elle une forme si démoniaque pour s'imposer comme étendard de la fête mortifère? Que nenni!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Buyenlarge/Superstock/Rue des Archives

En réalité le symbole d'Halloween était un navet. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], un homme qui après avoir défié le diable, fut condamné à errer pour l'éternité entre le paradis et l'enfer. Ce, avec pour seul objet à disposition... un brandon dans un morceau de navet sculpté.
La plante herbacée fut remplacée au cours du XIXe siècle par la citrouille, plus large et plus facile à tailler.

● Trick or treat!
«Un bonbon ou un sort», en français ou «des bonbons s'il vous plaît» en québécois. L'expression américaine, semble-t-il version épurée de «la bourse ou la vie», est aujourd'hui utilisée par tous les enfants en Amérique le soir d'Halloween.

L'enfant doit lancer au propriétaire de chaque maison son dilemme «Trick or treat», afin de recevoir des bonbons. Si par malheur ce dernier refusait de remplir la panse de l'heureux zombie ou squelette déguisé, il verrait alors sa demeure copieusement recouverte d'œufs ou de papier-toilette (pour la version épurée française).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais pourquoi s'échange-t-on des bonbons en fait? Autrefois surnommée la «nuit du casse-noisettes» ou «pomme croquante» en Angleterre, Halloween était une façon pour les familles de se réunir et de se raconter des histoires tout en échangeant quelques friandises, dont des noisettes et des pommes. De fil en aiguille, les sucreries remplaceront les fruits.

Pour l'anecdote, sachez qu'il est possible de repérer, selon la tradition, une sorcière dans la rue le soir d'Halloween. Il suffit de porter ses vêtements à l'envers et de marcher à reculons, ce jusqu'à la fin des douze coups de minuit...

N'hésitez pas à nous écrire si ça fonctionne... Joyeux Halloween!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Mer 31 Oct - 12:42

.

L'origine de la Toussaint catholique = Halloween

 Halloween est une contraction de l’ancien All Hallows eve anglais, qui signifie la Veille de la fête de tous les saints, la Toussaint (Hallow est l’ancienne manière de dire “saint”, comme on le voit encore dans le Notre Père en anglais : hallowed be thy name (que ton nom soit sanctifié). 

Cette veille est célébrée depuis le huitième siècle, depuis le jour où le Pape de Rome  Grégoire III  a transféré au 1er novembre la solennité de la Toussaint, à la demande, semble-t-il, de moines irlandais  (le Pape Grégoire VI, à la demande du roi des Francs, a ensuite élargi la fête à tout l'Occident, en l’an 835).


Samhain (Samain), Toussaint, nuit d’Halloween et Fête des morts. Origines 



Rebaptisée « Halloween » après que le pape Grégoire IV eût introduit en France, en 837, la Toussaint fixée au 1er novembre, la fête celtique de Samhain existait voici plus de 2500 ans et se déroulait tous les 31 octobre : adoptée par les Gaulois, elle marquait pour les peuples celtes la fin de l’été, le début d’une nouvelle année, et constituait un moment privilégié de rencontre entre vivants et morts.

D’origines distinctes, la « fête de tous les saints » et la « fête de la nouvelle année celtique » ne doivent pas être confondues avec une troisième, le Jour des morts fixé dès 1048 au 2 novembre.



 ATTENTION, cette "fête" est clairement occulte et satanique 

Halloween : Fête divertissante ou satanisme ?



Halloween, c’est l’occasion pour de nombreux enfants, adolescents et adultes de faire une fête d’horreur amusante et effrayante. C’est le jour où les enfants vont dans les rues en imitant des esprits méchants et demandent des sucreries à la porte des maisons en disant des phrases telles que : « Des bonbons ou un mauvais sort ! » 

Si quelqu’un ne donne pas ce qui est demandé, il doit s’attendre à des méchancetés ou même du vandalisme. Les adultes se présentent à ces fêtes d’horreur avec des têtes coupées ou des choses semblables et dans les magasins on peut acheter de nombreuses farces de fête comme par exemple « du cerveau en amuse-gueule pour zombies et du sang liquide ». 

Lors de ces fêtes d’horreur on peut manger des « saucissons en forme de doigts coupés » et faire l’expérience de pratiques occultes comme l’interrogation d’oracles, le tarot ou le pendule, qui sont toujours plus demandés, et pas seulement là. Mais quelle est l’origine de cette fête sanglante pleine de faces horribles et de personnages effrayants ?

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Mer 31 Oct - 12:43

Les origines catholiques de la Toussaint = Halloween

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si sa célébration contemporaine est totalement vidée de son sens chrétien originel, elle plonge pourtant ses racines dans le catholicisme.

Lorsque l’on pense à la fête d’Halloween, on s’imagine immédiatement des enfants revêtant des déguisements effrayants, allant de maison en maison pour amasser autant de friandises que possible avant de rentrer à la maison, crise de foie et carie à la clef.

Mais la fête telle qu’on la connaît aujourd’hui n’a rien à voir avec ses origines.

Le terme « Halloween » date du XVIIIe et nous vient de l’écossais. C’est une contraction de « All Hallows-Even », qui signifie littéralement « veillée de tous les saints ». Il fait référence à la veille de la Toussaint, le 1er novembre, jour de célébration de toutes les saintes et de tous les saints.

C’est au VIIIe siècle que la date est arrêtée par le pape Grégoire III après avoir consacré une chapelle en l’honneur de tous les saints à la basilique de Saint-Pierre à Rome. La Toussaint est ensuite étendue à l’ensemble de l’Église par le pape Grégoire IV pour devenir une journée de dévotion pour tous les catholiques.

Cette journée s’accompagne alors d’une veillée à l’église le 31 octobre au soir, d’où l’idée de « sainte veillée » pour les catholiques.

À cela vient s’ajouter la journée de commémoration de tous les fidèles défunts. Établie par l’Église et consacrée à la prière pour les âmes au purgatoire, elle est célébrée le 2 novembre. Les catholiques se rendent au cimetière pour se souvenir de celles et ceux qui ne sont plus sur cette terre et prient pour les membres de leur famille et leurs amis décédés. De nombreuses traditions locales sont alors associées à cette journée lorsque les colons commencent à s’établir aux États-Unis.

Dans différents pays européens, il existait en effet une tradition culinaire qui consiste à préparer des biscuits en hommage aux fidèles défunts la veille de la Toussaint. Les enfants allaient de porte en porte pour collecter ces sucreries en échange de prières pour les êtres aimés.

On estime que dans certaines contrées, la tradition était de porter des déguisements censés représenter les différentes âmes au purgatoire. Et bien entendu, les cierges de procession étaient protégés du vent dans des calebasses ou navets évidés. Ce sont les fameuses « jack o’lanterns ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En France, ce sont des « danses macabres » qui sont organisées par les fidèles lors de la Toussaint. La Mort (en général représentée par un squelette) mène une chaîne d’individus vers l’au-delà.

Certains estiment que les paysans irlandais ont quant à eux créé une journée consacrée à tous les damnés le 31 octobre, venant compléter la Toussaint et la Journée des mortsSoucieux de plaire aux âmes en enfer, qui pourraient se sentir délaissées au profit de celles au paradis ou au purgatoire, ils prenaient casseroles et poêles le le 31 octobre pour signifier bruyamment aux damnés trépassés qu’ils n’étaient pas oubliés.


La fusion entre ces différentes traditions s’opère ensuite aux États-Unis, alors que de nombreux mariages mixtes sont noués et que les coutumes s’entremêlent. La célébration d’Halloween se développe dans tout le pays dans le courant du XXe siècle, pour devenir une tradition séculaire...

Les entreprises ne s’y sont pas trompées, profitant de cette célébration pour la transformer en une opération commerciale, à l’instar du sort réservé à la fête de Noël.

Si la fête d’Halloween d’aujourd’hui ne semble avoir aucune signification chrétienne, elle plonge pourtant ses racines dans le catholicisme, dans le but de rappeler à tout un chacun sa propre mortalité, et l’importance de la prière pour les âmes au purgatoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes 

Halloween... Samain et toussaint. 



Halloween… une vieille légende d'un esprit banni dans l’outre-monde, mais que l’on fête une fois par an. L’origine nous vient de la « Samain » à laquelle l’on à ajouter tous les saints (La Toussaint). Vidéo et historique de ces fantômes qui nous réclament pour la circonstance des bonbons.


   

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Mer 31 Oct - 12:44

Halloween, Une Fête Démoniaque et satanique



« On ne [doit] trouve[r] chez toi personne qui [...] consulte les esprits ou les spirites, personne qui interroge les morts » (Deutéronome 18:10-12, Segond 21). 



Halloween : quelles sont ses origines ? | Questions bibliques - JW.org
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Mer 31 Oct - 13:02

John Ramirez UN ANCIEN SATANISTE PARLE D'HALLOWEEN.. 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Anton LaVey, le fondateur de l'Eglise de Satan, a déclaré: « Je suis heureux que les parents chrétiens aient laissé leurs enfants adorer le diable au moins une nuit de l'année. » 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Arlitto le Mer 31 Oct - 13:57

La mère des prostituées porte bien son nom !

Apocalypse 17:4 Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perlesElle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. 5 Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mère des prostituées démasquée : Lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



C'est un catholique sur une chaîne catho qui le confirme  Laughing 

Pourquoi la Toussaint tombe en novembre ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Que l'automne est tristounet ! Heureusement, certains d'entre vous ont la chance de profiter des vacances de la Toussaint, même s'il est vrai que cette fête catholique aurait été plus gaie à un autre moment... Car le saviez-vous, la date de la Toussaint a été choisie arbitrairement par l'Eglise ! Cette nouvelle émission vous explique pourquoi et comment la Toussait tombe en novembre.
Le Pourquoi du Comment du 03/11/2012.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13363
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Halloween, les origines du rituel"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum