Le Nouveau Testament

Aller en bas

Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:34

Le Nouveau Testament :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I. Présentation générale

Le Nouveau Testament présente en vingt-sept livres une personne : Jésus-Christ. Il est spécifique aux chrétiens. Il commence par les Évangiles : c'est la même histoire, celle de Jésus, racontée de manière différente par Matthieu, Marc, Luc et Jean. Il se poursuit par un livre historique : les "Actes des Apôtres", écrit par Luc, qui raconte l'histoire des premiers chrétiens. Ensuite viennent les épîtres (ou lettres) de l'apôtre Paul, qui sont au nombre de treize, diverses autres lettres qui sont au nombre de sept, puis un livre très particulier, l'Apocalypse (terme grec qui signifie « révélation »), qui raconte le retour du Christ sur terre à la fin des temps.

Le Nouveau Testament a été écrit en grec, après la mort et la résurrection de Jésus, avant la fin du premier siècle. 

II. Entre les deux testaments

Plus de 400 ans se sont écoulés depuis que nous avons quitté les derniers grands acteurs de l’Ancien Testament, Esdras, Néhémie et le prophète Malachie (voir : l'Ancien Testament, ce qu'il raconte [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ). La domination des Perses sur le pays d'Israël fut remplacée par celle d’Alexandre le Grand, puis par celle des syriens. Le roi de Syrie, Antiochus, voulut obliger les Juifs à abandonner leur foi. Un homme du nom de Judas, mena avec ses frères la « révolte des Macchabées » contre Antiochus. Leur tactique de guérilla eut du succès et, pendant quatre vingt ans, les Juifs jouirent de l’indépendance, hors de tout contrôle étranger.

Mais déjà une autre puissance se lève à l’ouest. La puissance romaine va régner sans partage sur tout le bassin méditerranéen. A l’époque de la naissance de Jésus, la terre d'Israël est ainsi sous occupation romaine. Pendant  quatre siècles Dieu n'a plus parlé à son peuple. Mais ce silence douloureux favorise la lecture des dernières prophéties annonçant la venue du messie. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

Jusqu'au jour où… Sur les rives du Jourdain, un nouveau prophète, Jean-Baptiste, vient briser ce long silence et annonce avec fracas l’arrivée imminente du messie tant attendu ! C’est sur cette séquence que débute l’évangile selon Marc et c’est ce messie que les évangiles vont nous présenter. Écoutez plutôt son histoire…   

III. Les Évangiles

Ils racontent qu'un ange est apparut à Marie, une jeune fille de la ville de Nazareth, pour lui annoncer qu'elle serait enceinte miraculeusement. L'enfant qu'elle porterait viendrait de Dieu et serait le sauveur de l'humanité. Marie était alors fiancée à un charpentier nommé Joseph.

Jésus Christ est né dans une étable à Bethléem, car Marie et Joseph y étaient venus pour un recensement ordonné par les Romains. Ils fuirent en Égypte les persécutions du roi Hérode, puis revinrent à Nazareth. Il ne nous est rien dit de l'enfance de Jésus, si ce n'est qu'elle se passait bien. Nous retrouvons Jésus vers l'âge de 30 ans, au moment où commence son ministère.

Jésus débuta en se faisant baptiser dans le Jourdain par notre héraut à poil de chameau, Jean-Baptiste, en signe de consécration à Dieu. De retour en Galilée, Jésus Christ appela 12 personnes (ses disciples) à le suivre dans son ministère. Ce ministère consistait essentiellement en enseignements dans les synagogues le jour du sabbat, en discours aux foules et en guérisons multiples. Il faisait du bien partout autour de lui et accueillait tout le monde, notamment ceux qui étaient rejetés par la société. Il pardonnait aussi leurs péchés (leurs fautes) à ceux qui croyaient en lui. Il disait qu'il était le Messie, c'est-à-dire l'envoyé de Dieu pour sauver le monde.

Son ministère dura 3 ans. Jésus Christ devint de plus en plus populaire. Des milliers de gens se déplaçaient pour l'entendre, le voir, le toucher, être guéris, être pardonnés de leurs péchés. Sa renommée était telle que certains chefs religieux Juifs de l'époque virent en lui un concurrent à éliminer. Cela d'autant plus que Jésus leur reprochait ouvertement leur comportement hypocrite. Mais ils n'osaient s'emparer de lui car la foule l'adorait. C'est alors que, comme Jésus se rendait comme chaque année à Jérusalem pour la Pâques, Judas, l'un de ses douze amis les plus proches qui vivait nuit et jour avec lui depuis 3 ans, le livra entre les mains des chefs religieux. Ces derniers l’accusèrent de blasphème, Jésus prétendant être le fils de Dieu (à juste titre pourtant…) et le livrèrent aux autorités romaines, obtenant ainsi sa crucifixion.  

Jésus Christ fut supplicié. Il fut mis dans un tombeau juif avant que ne commence la fête. Cependant, le matin du dimanche, son corps avait disparu. La Bible dit qu'il est ressuscité le troisième jour et qu'il a vécu encore 40 jours avec ses disciples avant de monter au ciel.

IV. Après Jésus...

Le livre des Actes poursuit en nous rapportant que Jésus, avant son ascension, invita ses disciples à demeurer à Jérusalem. Ils y recevraient la puissance du Saint-Esprit, qui viendrait les fortifier pour qu’ils puissent partager le message du Christ jusqu’aux extrémités de la terre. 

La réalisation de cet ordre de mission et l’expansion incroyable de ce message, de Jérusalem à Rome, de la capitale juive à la capitale du monde civilisé au temps de l’empire romain triomphant, est l’histoire que nous rapporte le livre des actes.

L’apôtre Pierre sera le grand acteur de la première partie du livre. Il conduira l’expansion de l’évangile dans tout le pays d'Israël et partagera ce message aux premiers païens (non-juifs).

L’apôtre Paul prendra le relais. Il sillonnera sans répit le bassin méditerranéen, habité par la nécessité de dire au plus grand nombre la possibilité de se réconcilier avec Dieu, de trouver un sens à son existence en s’approchant du Christ. Paul n’avait peur de rien. Il fut moqué, persécuté, emprisonné pour finir décapité à Rome. Oui, c’était aussi ça la vie des premiers chrétiens telle que nous le rapporte le récit des actes. Des récits de miracles, de persécutions, des joies et des peines, des victoires et des drames. Une église en mouvement, animé par l’amour du prochain et déterminée à annoncer l’amour de Dieu à tous. 

Au cours de ces périples missionnaires, Paul va fonder et fortifier des communautés locales un peu partout. Son amour pour ces communautés va s’attacher à maintenir un lien épistolaire suivi. Les lettres (épîtres) que nous avons dans le Nouveau Testament sont pour la plupart le fruit de ses échanges avec différentes communautés et différents responsables de ces communautés. Lettres à Timothée, Tite, lettres aux Corinthiens, aux Éphésiens… Paul les encourage ainsi à tenir bon dans leur foi, à poursuivre une vie juste. Il les enseigne, les reprends et les invite à maintenir l’enseignement du Christ sans se laisser influencer par d’autres idées à la mode (philosophie grecque et sa dévalorisation du corps).

Le Nouveau Testament s’achève sur le livre de l’Apocalypse. L’Apocalypse dévoile, dans un langage riche en symboles, l’histoire de l’humanité jusqu’à la fin du monde et bien au-delà.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:34

Les Évangiles


MATTHIEU (évangile de).

Bien qu'il soit le premier dans l'ordre actuel des livres du N.T., comme dans la plupart des plus antiques recueils évangéliques,
l'évangile de Matthieu n'est pas le plus ancien :
 il a été précédé par Marc qu'il a connu et reproduit presque intégralement. Pour les arguments qui imposent aujourd'hui cette conclusion à l'étude du problème synoptique, voir Évangiles synoptiques (Introduction générale aux articles particuliers sur chacun de ces évangiles).

Témoignages de la tradition. 

1. 

LES TEXTES ANCIENS.

Au sujet de Matthieu, le plus vieux témoignage connu suit immédiatement le plus vieux témoignage sur Marc (voir Marc, évangile de), celui de Papias (vers 140-150), reproduit par Eusèbe  (H.E.,  III, 39:3 et suivant): «...Et voilà comment s'exprime Papias au sujet de Marc. Quant à Matthieu, voici ce qu'il en dit: Matthieu composa [ou: réunit] en langue hébraïque les  Logia  [du Seigneur], et chacun les traduisit comme il en était capable.» Le terme grec  logia  (pron.  loguia),  plur, de  logion,  dérivé de  logos  (=parole), s'appliquait généralement à des sentences, à des déclarations plus ou moins solennelles, même sacrées ou divines, en s'étendant parfois aux circonstances dont elles étaient inséparables. Le témoignage de Papias attribue donc à l'apôtre Matthieu la rédaction d'un évangile en hébreu. Nous verrons plus loin comment il est possible d'admettre cette tradition.

Elle est répétée par un certain nombre de chefs de la chrétienté dont l'opinion semble dépendre de celle de Papias et n'en augmente
donc guère l'autorité, tout en lui surajoutant peu à peu des précisions telles qu'en réclamait la curiosité des fidèles, ce qui les rend suspectes aux historiens.--Irénée, à Lyon  (Adv. Hoer., III, 11), que cite encore Eusèbe (H.E., V, 82' 4), déclare (vers 200): «Matthieu mit par écrit son évangile chez les Hébreux et dans leur langue, alors que Pierre et Paul prêchaient l'Évangile à Rome et
y fondaient l'Église.»--Origène  (Comm, in Joh.,  t. VI, 32), toujours d'après Eusèbe  (H.E.,  VI, 25:3, 6), dit que Matthieu écrivit l'Évangile le premier, et ceci «pour les Hébreux, pour les croyants de la circoncision» (avant 250).--Eusèbe lui-même (avant 340)
développe et fixe la tradition  (H.E.,  III 24:5, 12): «Seuls [des douze apôtres] Matthieu et Jean nous ont laissé des mémoires relatifs au Seigneur; on dit même qu'ils n'en vinrent à les composer que poussés par la nécessité. Matthieu prêcha d'abord en hébreu;
comme il dut aussi se rendre en d'autres pays, il leur donna son évangile dans sa langue maternelle, suppléant à sa présence par un
écrit auprès de ceux dont il devait se séparer.» Eusèbe raconte aussi (V, 10) une histoire évidemment légendaire: Pantoenus, au II° siècle, étant allé aux Indes, y aurait trouvé l'exemplaire araméen original de l'évangile de Matthieu, que celui-ci y aurait confié à des croyants évangélisés par l'apôtre Barthélémy.--Cyrille de Jérusalem (Mort en 386) est très sobre: «Matthieu, ayant rédigé l'évangile en langue hébraïque, a écrit ceci...» (Catech.,  XIV).--Épiphane (-J- 403): «Matthieu écrit donc l'évangile en lettres hébraïques et il le
prêche; il commence par le commencement, mais en déroulant la généalogie depuis Abraham» (Hoer.,  II, 1:51).--Enfin Jérôme
(392): «Matthieu, qui est Lévi, ancien publicain devenu apôtre, composa le premier en Judée l'évangile de Christ en termes et en
caractères hébreux, pour les croyants de la circoncision; qu'ensuite il l'ait traduit en grec, cela n'est pas tout à fait sûr» (De Vir.M.,  III).

D'autre part, Jérôme parle d'un évangile hébreu, appelé «évangile des Hébreux», qui aurait été l'ori-sànal de Matthieu  (De Vir. i1l.,  2s, etc.), et aussi d'autres écrits judéo-chrétiens, les évangiles des Nazaréens, des Ebionites ou des XII Apôtres  (Dial. adv. Pelag., 
III, 2, etc.). Mais les fragments aujourd'hui connus de ces divers ouvrages (voir Évang, apocr.) les démontrent tributaires des évangiles, synopt.; ils ne peuvent aucunement, ni les uns ni les autres, avoir précédé la rédaction de l'évangile canonique de Matthieu Il en est de même de la compilation judéo-chrétienne:

Testaments des XII Patriarches (vers 135), où les réminiscences du texte de Matthieu sont plus nombreuses que les allusions à tous les autres livres du N.T.

2. 

L'INTERPRÉTATION ACTUELLE.

Il est assez facile de s'expliquer la faveur que connut la tradition des Pères sur l'origine de Matthieu Des douze apôtres, le péager Lévi
surnommé Matthieu (voir ce mot), employé de bureau, était certainement le plus capable d'écrire; témoin oculaire et auriculaire, il était bien placé pour conserver les enseignements du Maître dans la langue même, l'araméen (dialecte hébreu), où ces
enseignements avaient été prononcés. Dans le récit de sa vocation, seul des trois synoptiques c'est Matthieu (Mt 9:9) qui l'appelle par
son surnom: Matthieu (=don de JHVH) au lieu de lui garder son nom: Lévi; dans la liste des Douze, Matthieu seul en le nommant ajoute son ancien état, «le péager», et le place après Thomas (Mt 10:3), qu'il précède dans les autres listes; Matthieu seul ne dit pas nettement que c'est Matthieu qui offre le repas (Mt 9:10; l'original est obscur). On a cru voir dans ces divers traits des indices d'humilité remontant à l'apôtre lui-même. On note aussi les termes qu'emploie Matthieu,  d'impôt  (Mt 22:19) au lieu du  denier  des parallèle Mr 12:15,Lu 20:24, et de  péagers  (Mt 5:46 et suivant) au lieu de  pécheurs  dans Lu 6:32 et suivant, et qui pourraient déceler la langue professionnelle du publicain.

Mais ces suggestions attrayantes perdent de leur vraisemblance à la lumière de deux faits désormais acquis:

1° notre Matthieu canonique ne peut pas être l'ouvrage
hébreu dont parlent Papias et ses successeurs, car il ne s'y trouve
pas trace d'une traduction: on ne peut douter qu'il ait été rédigé
directement en grec;

2° l'œuvre en hébreu (=araméen) de l'apôtre
Matthieu, c'est un document aujourd'hui disparu, le recueil des 
Logia  précisément, dont une édition grecque a été copieusement
intégrée dans notre évang, canonique par un auteur postérieur à
Matthieu, peut-être un de ses propres disciples. Strictement, le
premier fait contredit la tradition; mais le deuxième l'explique et
résout la contradiction: il y a eu confusion entre les deux ouvrages.
On s'est rappelé plus tard que l'évangile en question remontait à
l'apôtre, ce qui était exact pour sa source des  Logia  qui donnait
à cet évang, sa physionomie et sa valeur particulières; il s'agissait
donc d'un écrit apostolique au second degré seulement, et non plus
d'une oeuvre du péager-apôtre. Car le disciple qui le composa plus
tard encastra ce recueil fondamental des Paroles du Seigneur dans le
solide cadre historique de l'évangile de Marc qu'il conserva presque
entièrement. Comment un témoin immédiat comme l'un des Douze
aurait-il fait dépendre sa narration des faits, d'un auteur de
seconde main comme Jean Marc? Ce caractère secondaire de Matthieu à l'égard
de Marc qui saute aux yeux dès qu'on prend la peine d'étudier
parallèlement les trois synoptiques, ressortira fortement de notre
examen (voir plus loin, parag. III et IV). Il est indispensable de se
faire la vue à cette perspective: Matthieu fusion de Marc et des Logia, pour
apprécier la valeur propre, qui est immense, de ce témoignage du
christianisme primitif à la doctrine du Maître, inséparable de son
exemple et de son oeuvre. (Pour plus de développements,
Voir ÉVANG. SYNOPT., parag. IV).

Notre abréviation usuelle: Matthieu continuera donc de désigner l'évangile universellement connu sous ce nom, ou son rédacteur
anonyme, tandis qu'on écrira: Matthieu, en toutes lettres, lorsqu'il s'agira de l'apôtre lui-même.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:35

✥ Le Nouveau Testament falsifié ?!? Authenticité des Évangiles - l'exégète P. Philippe ROLLAND ✥ 



La présentation du Nouveau Testament & de son authenticité par un exégète reconnu : le Père Philippe ROLLAND. Son livre grand public qui synthétise ses travaux : "Et le Verbe s'est fait chair : introduction au Nouveau Testament" (Presses de la Renaissance, 2005).
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:36

NOUVEAU TESTAMENT

Evangiles:

Matthieu

Marc,

Luc

Jean


Actes des Apôtres


Épitres de Paul

Romains , Corinthiens ,Galates, Éphesiens,

Philippiens, Colossiens, Thessaloniciens, Timothée

"Hébreux", Tite, Philémon, Jude


Épitres de Jacques


Épitres de Pierre


Épitres de Jean et l'Apocalypse


Matthieu

Ancien publicain, percepteur, juif écrit pour les juifs en hébreu.

Pour Matthieu, la venue de Jésus Christ est l'unique évènement duquel, tous les faits historiques et singulièrement ceux de l'Ancien Testament prennent leur sens plénier et total.


Marc

Jean surnommé Marc originaire de Jérusalem ( actes 12 12 ), cousin de Barnabas, disciple de Pierre ( 1Pierre 5,13 ).

Compagnon de Paul et Barnabé ( actes 12 25; 13,5,13; 15,37-39). Écrit en grec à Rome, pour des païens devenus chrétiens à partir de textes divers.


Luc

Médecin, compagnon de Paul. écrit en Grec vers 80 .

Il s'adresse à Théophile. Utilise les écrits existants. Nous découvrons Jésus le Christ rempli de l'Esprit Saint, poussé par l'Esprit Saint, conduit par lui, sous son action..


Jean

Écrit dans les cercles johanniques, sous l'autorité de Jean entre 96 et 100 après Jésus Christ.

Unité de pensée avec un apport extérieur, le chapitre 21, mettant Pierre en avant. Concession pour l'unité de l'église ?
Quels résultats !..? " Qu'ils soient un comme nous sommes un."( Jean 17 .11 )


Actes

Écrits par Luc "le cher médecin " (Colossiens 4. 14 ), compagnon de Paul, vers les années 80.

Dans ce livre, Luc fait le récit d' événements qu'il connaissait bien. Cette œuvre " apostolique " fait partie de L'Écrits et se trouve à ce titre, norme de foi et de vie. Telle était vers 200, la conviction de l'ensemble de l'Église.

Les premiers chrétiens ont accueilli ce texte avec les autres évangiles et les lettres de Paul dans la volonté marquée d'imiter le Christ, de vivre la communion dans un partage réel.

Nous voyons déjà les tensions, oppositions qui traversent les communautés de l'Église... Il s'agit d'un texte apologétique, fait pour enseigner et édifier. Mais aussi "historique," la relation avec les lettres de Paul en témoigne.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:36

Paul (Saül )

"Circoncis le huitième jour, de la race d'Israël,de la tribu de Benjamin, hébreu, fils d'hébreux; pour la loi, pharisien" ( Philippiens 3.5 ) "

Je suis Juif de Tarse en Cilicie, citoyen d'une ville qui n'est pas sans renom" ( Actes 21. 39 ).

On peut supposer que son père était tisserand comme le fut Paul.

De condition aisé, élève de Gamaliel ( Actes 22.3 ),

citoyen romain ( Actes 22.25 à 28 )

Apparait aujourd'hui, comme le personnage le plus important avec Jean "l'héritier", chez les premiers chrétiens, bien avant les apôtres choisis par le Christ..


Epître aux Romains

Écrite de Corinthe par Paul en 57-58.

"à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!" ( 1 .7 )


1° Épitre aux Corinthiens

Lettre écrite à Éphèse en 56.

Comment vivre en Christ au milieu des païens?


2° Épitre aux Corinthiens

Écrite de Macédoine entre 54 et 56 


Epître aux Galates

Lettre écrite par Paul vers 56

l'épître interpelle les chrétiens de tous les temps, elle interpelle aussi les églises.


Épître aux Ephésiens

Paul se trouve prisonnier ( 3. 1-4. 1-6.20)

Exposé de la foi avec approches liturgiques...


Colossiens

Lettre écrite par Paul ou un de ses proches,

"Rendez grâce au Père qui vous a rendu capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière"( 1.12 ).


Première épître aux Thessaloniciens

Lettre écrite par Paul écrite au début de son séjour à Corinthe, fin 50 début 51.

Écrit le plus ancien du nouveau testament.


Deuxième épître aux Thessaloniciens

Lettre écrite par Paul vers 52- 53 .

Paul nous invite à attendre la venue du Seigneur en gloire.


Tite

écrite par Paul vers 65.

La marche dans la foi. Christ est notre unique sagesse. Vivre dans la liberté de l'Esprit


Épître à Philémon

écrite par Paul, elle s'adresse à la communauté qui se rassemble chez Philémon.


Première Épitre à Timothée

écrite par Paul

Deuxième Épître à Timothée

Rédigée par Paul en captivité à Rome vers 61-63 !


Épître aux Hébreux

L'auteur et la date de rédaction sont inconnus à ce jour. Cependant il est possible d'affirmer que la lettre émane de cercles Pauliniens.

Jésus Christ seul médiateur entre Dieu et les hommes.


Épitre aux Philippiens

écrite à Éphèse (Turquie ) vers 53 -54 ou 56 - 57 !

( 1 Corinthiens 15.32 -2 Corinthiens1.3 à 8)

La ville de Philippe est de nos jours abandonnée.


Épître de Jacques

Écrite après 80 par un juif, Jacques. Qui était t-il ? nul ne sait à ce jour.

Cette épître n'a été accueillie dans le nouveau testament qu'après de longs débats et au 16° siècle.


Première Épître de Pierre

Dictée par Pierre à un de ses disciples vers 70-80.


Deuxième Épître de Pierre

Écrite dans les cercles pétriniens vers 125.


Épîtres de Jean

Écrites par l'apôtre Jean, l'ancien, l'héritier spirituel dont la tête reposait sur l'épaule du Christ au dernier repas. Seul au pied de la croix, reconnu comme l'héritier de la pensée de Jésus, il a reçu sa mère en héritage.

Marcher dans la lumière du Verbe. 

Première lettre de Jean

01 02 03 04 05 

Deuxième lettre de Jean

01

Troisième lettre de Jean


Jude

L'auteur de la lettre se présente comme le frère de Jacques.

Cette lettre a été réutilisé par la seconde épitre de Pierre.

Elle avait donc une certaine notoriété.

Contestée, elle a été accepté très tôt à Carthage, Rome et Alexandrie .

Les réticences qui l'entourent seraient dues d'après Jérôme ( 345- 420 ) à des emprunts aux écrits apocryphes.

Accusation conventionnelle de la littérature polémique juive contemporaine de l'ère chrétienne.


Apocalypse

Écrite par "Jean de l'Apocalypse" . Dans l'île de Patmos.

De là, Jean guidait et interpellait les églises (Turques) de Pergame, Laodicée, Philadelphie, Smyrne, Thyatire, Sardes, Ephèse.

L'église a subit les persécutions et semble envisager un conflit ouvert avec le pouvoir impérial.

Jean veille.

Révélation de ce qui doit arriver : création d'un ciel nouveau et d'une terre nouvelle.

Jésus Christ, Seigneur viendra en gloire, il détruira le mal, la souffrance et la mort, avec Lui pour toujours amour, Justice, vérité, paix, abondance, joie, allégresse.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 18:37

Père Philippe Rolland

L'Origine et la Date des Évangiles

Les témoins oculaires de Jésus

Lien en PDF :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouveau Testament

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum