L'Enfer de feu

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:02

L'Enfer de feu


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les âmes dans le monde souterrain, selon les égyptiens 

"L’ENFER", explique la Nouvelle Encyclopédie catholique (angl.), est le terme "utilisé pour désigner l’endroit où sont les damnés". Une encyclopédie protestante définit l’enfer comme "le lieu où seront châtiés les méchants".

Environ 2 000 ans avant la naissance de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image], les Sumériens et les Babyloniens croyaient en un monde souterrain qu’ils appelaient "la terre sans retour". 

Cette ancienne croyance se reflète dans les poèmes sumériens et akkadiens connus sous le titre d’"Épopée de Gilgamesh" et de "Descente d’Ishtar aux enfers". Leur description de ce séjour des défunts est celle d’une maison obscure, "la maison que personne ne quitte après y être entré".

Quant aux conditions qui régnaient dans ce lieu, un texte assyrien ancien affirme que "le monde d’en bas était rempli de terreur". 

Le prince assyrien, prétendant avoir reçu une vision de ce séjour souterrain des morts, racontait qu’il avait eu les "jambes qui tremblaient" à cause de ce qu’il avait vu. Décrivant Nergal, le roi des enfers, il racontait: "Il m’a lancé un cri féroce, un rugissement de colère qui a grondé comme un orage furieux."


Mais que veut dire le mot "enfer" ???

C'est le mot par lequel des versions françaises de la Bible rendent, parfois ou toujours, le terme hébreu she´ôl et le terme grec haïdês

Dans la Traduction Œcuménique de la Bible, le mot "enfers" rend she´ôl 29 fois. Mais ce mot n’est pas systématiquement traduit ainsi, puisqu’on trouve aussi "séjour des morts", "fosse" et "mort". D’autres versions modernes réservent le mot "enfer" à la traduction du grec géénna, que la majorité des autres versions transcrivent "géhenne".

Un dictionnaire (Vine’s Expository Dictionary of Old and New Testament Words, 1981, vol. 2, p. 187) fait ce commentaire sur l’emploi du mot "enfer" pour traduire ces termes originaux hébreu et grec : "HADÈS [...] correspond à "shéol" dans l’A.T. (Ancien Testament). Dans l’A.V. (Authorized Version) de l’A.T. (Ancien Testament) et du N.T. (Nouveau Testament), ce terme a été rendu de manière peu heureuse par "enfer".

Une encyclopédie (Collier’s Encyclopedia, 1986, vol. 12, p. 28) dit à propos de l’“Enfer” : “D’abord il correspond à l’hébreu shéol de l’Ancien Testament et au grec hadès de la Septante et du Nouveau Testament. Comme à l’époque de l’Ancien Testament shéol désignait simplement le séjour des morts et ne sous-entendait pas de distinctions d’ordre moral, le mot "enfer", tel qu’il est compris aujourd’hui, n’est pas une traduction heureuse”.

Si le mot "enfer" traduit ces termes bibliques originaux de façon si peu satisfaisante, c’est en fait en raison de ce qu’il évoque aujourd’hui. Concernant le mot français “enfer”, le Dictionnaire historique de la langue française (par A. Rey, Paris, 1992, vol. 1, p. 691) explique que ce mot “vient de l’adjectif latin classique infernus ‘du bas, d’un lieu inférieur’ ”

À l’origine, par conséquent, le mot "enfer" n’évoquait pas la chaleur ou les tourments, mais simplement un "lieu en bas, en dessous".

Aujourd’hui, le sens donné au mot "enfer" est celui que mettent en scène Dante dans la Divine Comédie et J. Milton dans Paradis perdu. 

Cette signification qui est complètement étrangère au Livre Sacré se retrouve aussi bien dans le bouddhisme, le taoïsme, l'hindouisme, ou l'islâm

Comme nous le verrons, l’idée de tourments dans un “enfer” de feu précéda de beaucoup Dante et Milton. Une encyclopédie (Grolier Universal Encyclopedia, 1971, vol. 9, p. 205) déclare à l’entrée “Enfer” : "Les hindous et les bouddhistes voient l’enfer comme un lieu de purification spirituelle qui aboutit à un rétablissement final".

La tradition islamique le considère comme "un lieu de punition éternelle"

La notion de souffrance après la mort figure parmi les enseignements religieux "païens" des anciens peuples babylonien et égyptien

Les croyances babyloniennes et assyriennes décrivaient “le monde d’en bas [...] comme un lieu plein d’horreurs, [...] dominé par des dieux et des démons particulièrement puissants et violents”. 

Les textes sacrés de l’Égypte antique, bien que n’enseignant pas que les victimes brûlaient à jamais, voient bel et bien dans l’autre-monde "des brasiers réservés aux morts-errants" ( The Religion of Babylonia and Assyria, par Morris Jastrow Jr, 1898, p. 581 ; Le livre des morts des anciens Égyptiens, par P. Barguet, Paris, 1967, p. 102, 104, 131, 195, 200, 201, 219).
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:02

Les Juifs et les Écritures hébraïques


Qu’en était-il des Juifs avant l’époque de Jésus ???

À leur sujet, nous lisons dans l’Encyclopédie britannique (1970) : "À partir du Vème siècle av. J.-C., les Juifs ont été en contact étroit avec les Perses et les Grecs, deux peuples qui avaient des idées élaborées sur l’au-delà. (...) À l’époque du Christ, les Juifs avaient acquis la croyance que les âmes méchantes étaient punies dans la Géhenne après la mort." Toutefois, l’Encyclopédia Judaica affirme : "On ne trouve dans les Écritures rien qui suggère cette conception tardive de la Géhenne."

Cette dernière affirmation est exacte

Les Écritures hébraïques ne laissent aucunement penser qu’après la mort l’âme soit châtiée dans un enfer de feuOn doit cette doctrine effrayante aux religions postdiluviennes de Babylonie, et non à la Bible. 

Ainsi la doctrine de la chrétienté relative à un châtiment dans l’enfer a pris naissance chez les premiers Babyloniens. Le concept de souffrances réparatrices dans un purgatoire remonte quant à lui aux premières religions d’Égypte et d’Orient. Les limbes sont inspirés de la mythologie grecque. Les prières et les offrandes pour les morts étaient déjà des pratiques étrusques.

Ainsi la croyance à un enfer de feu ne provient pas de la Bible ! 

L'idée d'un enfer de feu est contraire à la justice et à l'amour divin (Rom 6: 7,23). Puisque les croyances rattachées à l’enfer en tant que lieu de tourments diffament Dieu, elles doivent avoir pour origine le principal calomniateur de Dieu, le Diable (dont le nom signifie “calomniateur”), celui que Jésus a appelé “le père du mensonge” (Jean 8:44).


L'enfer selon le Coran

D’après le Coran (Qur´ an), les âmes ont deux différentes destinées éternelles (car il existe une destinée intermédiaire et temporelle à la manière d'un purgatoire), soit un jardin paradisiaque ou le châtiment dans un enfer brûlant. 

On lit dans le Coran : “Ils demanderont quand sera le jour du jugement, Le jour où ils seront éprouvés par le Feu. (Il leur sera répondu): ‘Goûtez (maintenant) votre épreuve!’” (Sourate 51:12-14).

[Aux Infidèles] un tourment en la Vie Immédiate. 

Certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est plus pénible et ils n’ont point, contre Allah, de protecteur.” (Sourate 13:34).

La question est posée: “Et qui te fera connaître ce que c’est? C’est un feu ardent.” (Sourate 101:7, 8).

Ce sort funeste est décrit en détail : “Ceux qui auront été incrédules en Nos Versets, Nous leur ferons affronter un Feu [et], chaque fois que leur peau sera desséchée, Nous la leur changerons par une autre, afin qu’ils goûtent le Tourment [en éternité]. Allah est puissant et sage.” (Sourate 4:56).

Une autre description précise : “En vérité, l’Enfer est une embuscade: (...) Ils y demeureront longtemps. Ils n’y goûteront ni fraîcheur, ni boisson, si ce n’est de l’eau bouillante et du pus (des réprouvés)” (Sourate 78:21, 23-25).

70:15. Mais rien [ne le sauvera]. [L'Enfer] est un brasier

19:70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés.



Les enfers grec, étrusque et romain

Les Grecs de l’Antiquité croyaient en la survivance d’une âme (psukhê, mot désignant aussi le papillon). 

Pour eux, le royaume des morts s’appelait Hadès et il était dirigé par un dieu du même nom. 

Dans son livre Orpheus—Histoire générale des religions, l’homme de lettres français Salomon Reinach écrit sur les Grecs : "Une croyance répandue veut [que l’âme] pénètre dans les Enfers, après avoir passé le fleuve infernal du Styx sur la barque du vieux nocher Charon, qui exige, pour prix du passage, l’obole [pièce] qu’on place dans la bouche du mort

Aux Enfers, elle paraît devant les trois juges de ce lieu (...); condamnée pour ses crimes, elle souffrira dans le Tartare (...). On avait même imaginé des limbes, séjour des âmes des enfants morts tout jeunes, et un Purgatoire où des traitements peu rigoureux purifiaient les âmes." 

Selon une encyclopédie (The World Book Encyclopedia), les âmes qui finissaient dans le Tartare "subissaient un tourment éternel". 

En Italie, les Étrusques, dont la civilisation a précédé celle des Romains, croyaient aussi à un châtiment après la mort. 

Le Dictionnaire des religions déclare : "Le soin extrême que mettaient les Étrusques à s’occuper de leurs morts s’explique par leur conception des enfers, qu’ils concevaient, à l’exemple des Babyloniens, comme un lieu de torture et de désespoir pour les mânes [esprits des morts]: le seul adoucissement à leur sort venait des offrandes propitiatoires de leurs descendants.

Un autre ouvrage de référence précise : "Les tombes étrusques représentent des scènes d’horreur qui ont inspiré les peintres chrétiens de l’enfer". "Des peintures de l’enfer que l’on peut voir en Italie, dans certaines églises catholiques, sont d’inspiration étrusque" (La civiltà etrusca. Milan, 1979; de Werner Keller, p. 389).

Les Romains ont adopté l’enfer étrusque, qu'ils ont appelé  Orcus ou Infernus. Ils empruntèrent également les mythes grecs concernant Hadès, le roi de ce lieu souterrain, en l’appelant  Orcus ou encore Pluton.



L'enfer selon le bouddhisme

Durant toute son existence un individu peut sentir cette effroyable épée de Damoclès suspendue au dessus de sa tête

Au sujet de ce lieu l’Encyclopædia Universalis affirme : "Il existe d’innombrables descriptions des vingt et un enfers imaginés par les Hindous. Les pécheurs sont dévorés par des bêtes fauves et par des serpents, ils sont laborieusement grillés, sectionnés au moyen de scies, tourmentés par la soif et la faim, bouillis dans de l’huile ou broyés au pilon, moulus dans des vases de fer ou de pierre"

Ici encore la notion d'une âme immortelle et la crainte qui y est rattachée -que celle-ci fasse un séjour plus ou moins prolongé en des lieux désagréables- a été et est encore un excellent instrument pour soumettre des peuples sous la férule d'une caste de prêtres. 



L'enfer selon d'autres religions 

Dans la croyance babylonienne et assyrienne des temps antiques, l’“enfer (...) est dépeint comme un lieu plein d’horreurs où dominent des dieux et des démons particulièrement puissants et violents” (The Religion of Babylonia and Assyria, Boston, 1898, de Morris Jastrow Jr., p. 581). 

L’enfer de feu de la chrétienté a ses origines dans la religion de l’ancienne É gypte [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] (The Book of the Dead, New Hyde Park, New York, 1960, préfacé par E. Wallis Budge, pp. 144, 149, 151, 153, 161). 

Le bouddhisme, qui remonte au VIème siècle avant notre ère, en est venu à enseigner l’existence d’un enfer brûlant et d’un enfer froid (The Encyclopedia Americana, 1977, tome XIV, p. 68).
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:02

Bible: Jérémie 19:5

Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, Pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal: Ce que je n'avais ni ordonné ni prescrit, Ce qui ne m'était point venu à la pensée.




Moloch est dans la tradition biblique le nom du dieu auquel les Ammonites, une ethnie cananéenne, sacrifiaient leurs premiers-nés en les jetant dans un brasier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Actes 7:43
Vous avez porté la tente de Moloch Et l'étoile du dieu Remphan, Ces images que vous avez faites pour les adorer! Aussi vous transporterai-je au delà de Babylone.




Deutéronome 18:10
Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien,




Rois 16:3
Il marcha dans la voie des rois d'Israël; et même il fit passer son fils par le feu, suivant les abominations des nations que "YHWH Dieu" avait chassées devant les enfants d'Israël.



2 Rois 21:6
Il fit passer son fils par le feu; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, et il établit des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l'avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de "YHWH Dieu", afin de l'irriter.



2 Rois 23:10
Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l'honneur de Moloc.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Satan
[size=80]Enluminure réalisée vers 1028, extraite de l’Apocalypse de saint Sever, Landes. 
 Paris, Bibliothèque nationale de France (ms. Lat. 8878, fol. 145).[/size]

Satan proprement désigné, tel qu’il apparaît aux hommes du XIe siècle, entouré de monstres dont la morphologie rappelle celle des taureaux ailés de l’antique Assyrie. «C’est au XIe siècle, remarque Emile Mâle, (…) que les moines artistes élaborent le Satan monstrueux de l’âge suivant. On commence à l’entrevoir dans l’Apocalypse de saint Sever, avec son corps maigre, ses cheveux hérissés, ses ailes armées de dards. Dans le grand art monumental, c’est à Moissac, à Beaulieu, à Souillac, qu’il apparaît au commencement du XIIe siècle, dans toute sa nouveauté.» (L’Art religieux du XIIe siècle, p. 370.)


Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, le mort, prévoyant, emporte avec lui un guide "le livre des morts" qui lui sert de viatique jusqu’à ce que, accompagné d’Annubis, le dieu embaumeur, il se présente devant Osiris, entouré de quarante autres dieux, qui pèse son âme sur une immense balance.

À la question que se sont posé tous les hommes "où va-t-on après la mort ?",[size=120] l’église catholique répond, "au ciel pour les bons, aux enfers pour les mauvais".[/size]

L’enfer n’est pas une spécificité de la tradition chrétienne. Toutes les cultures ont conçu une vie dans l’au-delà, au départ comme un prolongement de la vie terrestre. Puis apparaît le thème du jugement des actes du vivant et de la "pesée de l’âme" conduisant à une répartition entre élus et damnés. Un espace spécifique est alors affecté à ces derniers, condamnés en raison de leurs fautes à des souffrances et supplices éternels.

Ainsi, les enfers babyloniens accueillent tous les défunts sans notion de faute ou de réparation. Mais déjà en Égypte, on "juge" les morts : le défunt accomplit un voyage périlleux vers la salle du jugement, à travers lacs de feu, imposantes murailles et hautes montagnes.

Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, le mort, prévoyant, emporte avec lui un guide "le livre des morts" qui lui sert de viatique jusqu’à ce que, accompagné d’Annubis, le dieu embaumeur, il se présente devant Osiris, entouré de quarante autres dieux, qui pèse son âme sur une immense balance..  
   
Si son âme est aussi légère que la plume symbolisant Maât, déesse personnifiant la droiture et l’équilibre, le mort est promis à une survie éternelle ; sinon, il est dévoré par un monstre hybride tenant à la fois de l’hippopotame, du lion et du crocodile.  


Le royaume des Enfers dans la Grèce antique n’est pas non plus immédiatement accessible au mort

Les âmes doivent d’abord franchir l’Achéron, fleuve glacé aux eaux presque stagnantes qui coule parallèlement au Styx et le fleuve de flamme Phlégéton. Le royaume d’Hadès se divisera plus tard en deux espaces : le Tartare, lieu des supplices et les Champs Élysées, lieu des justes. Quelques personnalités célèbres hantent les enfers : les trois juges, Minos, Eaque et Radamanthe pèsent les âmes. Charon, le passeur, exige son obole pour faire traverser l’Achéron au défunt. Cerbère, le chien aux trois têtes, garde le palais d’Hadès. 

Les Erinyes aux cheveux ensanglantés, grouillant de serpents, rôdent dans le Tartare.

Sous des formes diverses, l’enfer existe dans toutes les traditions. Il a connu dans le Moyen Âge chrétien, période de trouble et de grandes mutations, un retentissement particulier.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:03

L’enfer de la chrétienté  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les sept anges aux trompettes
Beatus, 
Commentaire sur L’Apocalypse 
   Abbaye de Saint-Sever, XIe siècle
Paris, Bibliothèque nationale de France (manuscrit, latin 8878).



L’enfer chrétien ne s’appuie pas sur de longs développements dans les évangiles mais plutôt sur une élaboration, soigneusement construite au cours des siècles, rassemblant les traditions populaires, un fond mythologique et de savantes constructions intellectuelles. 

À la fin du Moyen Âge, les visions, les sermons et l’art ont abouti à édifier une terrible menace qui pèse en permanence sur la vie des fidèles. Dante présente l’apothéose d’un enfer médiéval où les méchants sont punis avec d’extraordinaires raffinements.

Parmi les neuf cercles qui constituent l’abîme infernal, les quatre cercles du Bas Enfer sont situés à l’intérieur d’une ville semblable, avec ses murailles, sa tour et sa porte, à une cité médiévale. 

Les cinq cercles supérieurs, extérieurs à la cité de Dis, forment le Haut Enfer. 

Les violents, les fraudeurs et les traîtres ont péché consciemment par méchanceté et leur faute relève du Bas Enfer. L’enfer supérieur se subdivise selon les péchés capitaux et met en jeu des supplices correspondant rigoureusement aux fautes commises.

Dans le vestibule des enfers, tournent en rond pour l’éternité les lâches, les indécis, les tièdes, ceux qui n’ont jamais su choisir leur camp.

Revenir des enfers : 

Dans la Divine Comédie, la visite de Dante guidé par Virgile dans un enfer rigoureusement structuré met fin à une longue tradition de descentes aux Enfers amorcée au deuxième millénaire avant notre ère, dans le mythe mésopotamien de Gylgamesh où Enkikou raconte sa descente aux enfers.
 
Thésée, Orphée, Achille, Ulysse, reviendront eux aussi des enfers pour mieux édifier les vivants par leurs descriptions. Ainsi, dans l’Enéide de Virgile, livre V, Enée visite les enfers :"Dans le vestibule même, à l’entrée des gorges de l’Orcus, le Deuil et le Remords vengeur ont fait leur lit ; là habitent les pâles Maladies, et la triste Vieillesse, et la Crainte, et la Faim mauvaise conseillère, et la hideuse Pauvreté, formes terrible à voir, et la Mort, et la souffrance ; puis le Sommeil, frère de la mort, et les Joies mauvaises de l’esprit, et, sur le seuil en face, la Guerre meurtrière, et les chambres de fer des Euménides, et la Discorde insensé avec sa chevelure de vipères nouée de bandelettes sanglantes. 

Au milieu, un ormeau opaque, énorme déploie ses rameaux et ses branches séculaires, demeure, dit-on, des vains songes fixés sous toutes les feuilles. En outre, mille fantômes monstrueux de bêtes sauvages variées s’y rencontrent : les Centaures, à l’écurie devant les portes, et les Scylles biformes, et Briarée aux cent bras, et le monstre de Lerne poussant des sifflements horribles, et la Chimère armée de flammes, et les Gorgones, et les Harpyes. Tremblant alors d’une subite épouvante, Enée saisit son glaive et en présente la pointe acérée aux monstres qui l’observent".


Mais où se trouve l’enfer ?

Dans les mythologies païennes comme dans la tradition populaire médiévale, l’enfer se trouve sous la terre.
L’entrée de l’enfer est majoritairement située dans les régions volcaniques de la Sicile ou du sud de l’Italie.
Ainsi, le pape Grégoire le Grand, au début du VIIe siècle, affirme "plus qu’en tous autres lieux, c’est dans les îles de cette terre (la Sicile) que sont ouvertes les marmites des tourments qui crachent le feu".
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:04

[size=130]Description du feu de l’Enfer Islamique[/size]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’islam nous apprend que l’Enfer est un endroit bien réel préparé par Allâh pour ceux qui n’auront pas cru en Lui, qui se seront rebellés contre Ses lois et qui auront rejeté Ses messagers.  L’Enfer est un endroit réel et non un état d’esprit ni une entité spirituelle.  

Les horreurs, la douleur, l’angoisse extrême et le châtiment sont réels, mais de nature différente de ceux connus sur terre.  L’Enfer est l’humiliation et l’échec ultimes, et rien n’est pire comme destination dernière :

« Seigneur!  Celui que Tu fais entrer dans le Feu, Tu l’as vraiment déshonoré.  Et les injustes ne seront point secourus. » (Coran 3:192)
« Ne savent-ils pas qu’en vérité, quiconque s’oppose à Allâh et à Son messager aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement?  Et voilà le suprême opprobre. » (Coran 9:63)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les noms donnés à l’Enfer

L’Enfer porte différents noms dans les textes islamiques. Chacun fait référence à une de ses caractéristiques. En voici quelques-uns :

Jahim – feu –  à cause de son feu ardent.

Jahannam – Enfer – à cause de la profondeur de son gouffre .

Ladthaa – feu flamboyant – à cause de ses flammes.

Sa’ir – flamme ardente - car il est allumé et il brûle.

Saqar – à cause de l’intensité de sa chaleur.

Hatamah – fragments ou débris - parce qu’il brise et écrase tout ce qui y est jeté.

Haawiyah – gouffre ou abîme - car celui qui y est jeté l’est du haut vers le bas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Paradis et l’Enfer existent en ce moment même et ils sont éternels

L’Enfer existe en ce moment même et continuera d’exister éternellement. Il ne mourra jamais et ses habitants y demeureront pour toujours.  

Selon la croyance islamique traditionnelle, personne ne sortira de l’Enfer à l’exception des croyants qui, bien qu’ayant commis des péchés, auront cru à l’unicité de Dieu en cette vie et au prophète que Dieu leur aura envoyé.  

Les polythéistes et les mécréants, eux, y demeureront pour l’éternité. Il s’agit d’un point de vue soutenu depuis les débuts de l’islam, fondé sur des versets coraniques clairs et sur les comptes rendus authentifiés des paroles du prophète de l’islam.  Le Coran parle de l’Enfer au passé et affirme qu’il a déjà été créé :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Craignez le Feu préparé pour les mécréants. »  (Coran 3:131)


Le prophète de l’islam a dit :

“Quand quelqu'un meurt, sa future résidence lui est exposée matin et soir. S'il est destiné à être en Enfer, il verra sa demeure infernale en face de lui. S'il a la faveur d'être destiné au Paradis, il verra son séjour dans sa tombe. Il sera dit à chacun d'eux : - « Regarde ta future résidence en attendant le Jour de la Résurrection. » (Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim)


Dans une autre narration, il a dit :

« L’âme du croyant est un oiseau qui perche sur les arbres du Paradis jusqu’au jour où Allah la réintégrera dans son corps, au jour de la Résurrection. » (Mouwatta Malik)


Au sujet du caractère éternel de l’Enfer, Allâh dit :

« Ils voudront sortir du Feu, mais ils n’en sortiront pas.  Et il y aura, pour eux, un châtiment permanent. » (Coran 5:37)

« … et ils ne pourront pas sortir du Feu. » (Coran 2:167)

« Ceux qui ne croient pas et commettent des injustices, Allâh ne leur pardonnera jamais ni ne les guidera sur une voie autre que celle de l’Enfer, dans lequel ils demeureront éternellement. » (Coran 4:168-169)

« Allâh a maudit les mécréants et leur a préparé un brasier ardent dans lequel ils demeureront éternellement… » (Coran 33:64)

« Et quiconque désobéit à Allâh et à Son messager aura le feu de l’Enfer comme séjour éternel. » (Coran 72:23)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les gardiens de l’Enfer

De puissants et sévères gardiens qui jamais ne désobéissent à Allâh se tiennent au-dessus de l’Enfer. Ils exécutent tous les ordres qu’ils reçoivent. [s]Allâh dit :[/s]

« Ô vous qui croyez!  Préservez-vous, ainsi que vos familles, d’un Feu dont le combustible est composé d’hommes et de pierres, gardé par des anges durs et sévères qui ne désobéissent jamais à Allâh en ce qu’Il leur commande et qui font (strictement) tout ce qui  leur est ordonné. » (Coran 66:6)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Comme Allâh le dit dans le Coran, il y a dix-neuf gardiens de l’Enfer :

« Je le lancerai dans le feu intense de Saqar.  Et qui te dira ce qu’est Saqar ?  Il ne laisse rien et n’épargne rien ; il brûle la peau et la noircit.  Ils sont dix-neuf [anges] (à veiller dessus). »  (Coran 74:26:30)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l’Enfer : « Implorez votre Seigneur de nous écourter fut-ce d’un jour notre tourment! » (Coran 40:49)

« Quant aux coupables, ils demeureront éternellement dans le châtiment de l’Enfer, qui ne leur sera jamais diminué, et où ils seront voués au désespoir. Nous ne les avons point lésés : ils se sont plutôt fait du tort à eux-mêmes.  Et ils crieront : « Ô Malik !  Que ton Seigneur nous achève ! »  Mais il dira: « Vous êtes ici à jamais. »  Certes, Nous vous avons apporté la vérité; mais la plupart d’entre vous détestent la vérité. » (Coran 43:74-78)

« Le jour où Nous demanderons à l’Enfer : « Es-tu rempli? », il répondra : « Y en a-t-il encore? » (Coran 50:30)

« Certes, les hypocrites seront au plus profond du feu (de l’Enfer)… » (Coran 4:145)

« À chacun un rang selon ses œuvres. » (Coran 6:132)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Est-ce que celui qui recherche la satisfaction d'Allâh ressemble à celui qui encourt Sa colère et dont la demeure sera l’Enfer ?  Quelle mauvaise destination !  Ils se situent à des degrés différents, aux yeux d'Allâh; et Allâh observe bien ce qu’ils font. » (Coran 3:162-163)


« Et l’Enfer sera sûrement leur demeure promise à tous; il a sept portes, et chacune d’elles (recevra) sa part de damnés. »  (Coran 15:43-44)

« Ceux qui n’auront pas cru seront conduits par groupes à l’Enfer. Et quand ils y arriveront, ses portes s’ouvriront et ses gardiens leur diront : « Des messagers [choisis] parmi vous ne vous sont-ils pas venus, vous récitant les révélations de votre Seigneur et vous avertissant de la rencontre de ce jour? »  Ils répondront : « Oui, en effet. »  Mais le décret du châtiment s’est réalisé contre les mécréants. » (Coran 35:71)

« Entrez, leur dira-t-on, par les portes de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. » Quelle horrible demeure ultime que celle des arrogants! » (Coran 39:72)

« Mais ceux qui ne croient pas en Nos révélations seront les gens de la gauche.  Et le Feu se refermera sur eux. » (Coran 90:19-20)

« Malheur à tout calomniateur à la langue acérée qui amasse les richesses (de ce monde), les comptant sans répit, pensant que sa fortune le rendra immortel.  Mais non!  Il sera, certes, jeté dans le Feu destructeur.  Et qui te dira ce qu’est le Feu destructeur ?  C’est le Feu attisé par Allâh, qui monte jusqu’au cœur (des hommes) en longues colonnes de flammes. » (Coran 104:1-9)

« Ô vous qui croyez!  Préservez-vous, ainsi que vos familles, d’un Feu dont le combustible est composé d’hommes et de pierres… » (Coran 66:6)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« … prémunissez-vous donc contre le Feu dont les hommes et les pierres seront le combustible, et qui a été préparé pour les mécréants. » (Coran 2:24)


« Certes, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allâh servirez de combustible à l’Enfer. Et vous vous y rendrez tous. Si ceux-là étaient vraiment des dieux, ils n’y entreraient pas! » (Coran 21:98-99)

« … À ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, et il leur sera versé sur la tête, (en Enfer), un liquide bouillant… » (Coran 22:19)

« Ce jour-là, tu verras les coupables enchaînés les uns aux autres; leurs vêtements seront faits de goudron brûlant et le Feu couvrira leur visage. » (Coran 14:49-50)


« Et les gens de la gauche – qui sont les gens de la gauche ? Ils seront au milieu d’un souffle brûlant et d’une eau bouillante, à l’ombre d’une fumée noire, ni douce ni rafraîchissante. » (Coran 56:41-44)

« Mais celui dont les bonnes œuvres pèseront peu dans la balance, sa destination sera un abîme très profond. Et qui te dira ce que c’est?  C’est un Feu ardent. » (Coran 101:8-11)

« Allez vers cette ombre [de fumée montant] sous forme de trois colonnes, qui n’apporte ni fraîcheur ni protection contre les flammes, car [le feu] jette des étincelles grosses comme des châteaux, qu’on prendrait pour des chameaux jaune clair. »  (Coran 77:30-33)

« Je le lancerai dans le feu intense de Saqar.  Et qui te dira ce qu’est Saqar ?  Il ne laisse rien et n’épargne rien ; il brûle la peau et la noircit. » (Coran 74:26-29)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le prophète "Mahomet"a dit :

« Le feu, tel que nous le connaissons, n’équivaut qu’à un soixante-dixième du feu de l’Enfer. »  Quelqu’un dit : « Ô messager d'Allâh !  Il nous suffit tel qu’il est! »  Il répondit : « Le feu de l’Enfer est soixante-neuf fois plus chaud que celui que nous connaissons. » (Sahih Al-Boukhari)

« Alors goûtez donc, aujourd’hui, (à ce que vous avez acquis) ; Nous ne ferons qu’accroître vos tourments. » (Coran 78:30)

« … chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous en accroissons l’ardeur. » (Coran 17:97)


« Leur châtiment ne sera pas allégé et ils ne seront point secourus. » (Coran 2:86)

« Il n’y aura d’autre nourriture, pour eux, que des fruits épineux et amers qui n’engraissent pas et n’apaisent pas la faim. » (Coran 88:6-7)

« Certes, l’arbre de Zaqqoum sera la nourriture du pécheur. Comme du laiton en fusion, il bouillonnera dans leur ventre comme de l’eau surchauffée. »  (Coran 44:43-46)

« Un tel accueil [le Paradis] vaut-il mieux, ou alors l’arbre de Zaqqoum? Nous l’avons certes destiné comme épreuve pour les injustes; c’est un arbre qui prend racine au fond de l’Enfer et dont les fruits ressemblent à des têtes de diables. Ils devront certainement en manger et s’en remplir le ventre. Et par-dessus, ils seront abreuvés d’une mixture bouillante. Puis, ils retourneront au brasier. » (Coran 37:62-68)

« Et vous, les égarés, qui traitiez (la Résurrection) de mensonge, vous mangerez certainement [les fruits] de l’arbre de Zaqqoum. Vous vous en remplirez le ventre, puis vous boirez par-dessus cela de l’eau bouillante ; vous en boirez tels des chameaux assoiffés. Voilà le repas d’accueil qui leur sera servi, au Jour de la Rétribution. » (Coran 56:51-56)


« … à qui on donnera à boire une eau bouillante qui leur déchirera les entrailles. » (Coran 47:15)

« Nous avons [pour eux] de lourdes chaînes et un brasier ardent, de même qu’une nourriture avec laquelle ils s’étoufferont et un douloureux châtiment. » (Coran 73:12-13)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prophète "Mahomet" a dit :

« Si une seule goutte de l’arbre de zaqqoum atterrissait en ce monde, les habitants de la terre et tous leurs moyens de subsistance seraient détruits. Alors qu’est-ce que ce doit être pour ceux qui doivent en manger? » (Tirmidhi)

« Il n’a donc aucun ami dévoué, ici, aujourd’hui, ni d’autre nourriture que du pus dont seuls les pécheurs se nourriront. » (Coran 69:35-37)

« Là, ils goûteront tour à tour une eau bouillante et un affreux breuvage glacé, de même que d’autres tourments tout aussi horribles, [composés de deux extrêmes]. »  (Coran 38:57-58)

« Certes, ceux qui disposent injustement des biens des orphelins ne font qu’introduire du feu (dans leurs entrailles). » (Coran 4:10)

« Certes, ceux qui cachent en partie le Livre qu'Allâh a révélé et en tirent un prix dérisoire ne s’emplissent le ventre que de feu. » (Coran 2:174)


« … à qui on donnera à boire une eau bouillante qui leur déchirera les entrailles. » (Coran 47:15)

« Et s’ils implorent quelque soulagement, on leur donnera une eau semblable à du métal fondu, qui leur brûlera le visage. Quel terrible breuvage et quelle détestable retraite! »  (Coran 18:29)

« L’Enfer se trouve devant lui, et il y sera abreuvé d’une eau purulente qu’il tentera d’avaler à petites gorgées; mais c’est à peine s’il pourra la faire passer. La mort l’assaillira de toutes parts, mais il ne mourra pas pour autant; et il y aura, devant lui, un sévère châtiment. » (Coran 14:16-17)

« …une eau bouillante et un affreux breuvage glacé... » (Coran 38:57)


« Ils feront le va-et-vient entre l’Enfer et une eau terriblement bouillante. » (Coran 55:44)

« (Ils) seront abreuvés à une source bouillante. » (Coran 88:5)


Le pus s’écoulant de la chair et de la peau des mécréants. Le Prophète a dit :

« À tous ceux qui boi­vent des boissons fermentées, Allâh a donné l’assurance qu’il leur fera, un jour, boire la boue de khabal. »  Ses compagnons demandèrent : « Ô messager d'Allâh !  Qu’est-ce que la boue de khabal ? » Il répondit : « La sueur des damnés de l’Enfer [ou le « jus » des damnés de l’Enfer]. » (Sahih Mouslim)

Un breuvage semblable à de l’huile brûlante, tel que décrit par le Prophète :

« C’est comme de l’huile bouillante; lorsqu’on l’approche du visage d’une personne, la peau s’en détache et tombe dedans. » (Mousnad Ahmad, Tirmidhi)

« Certes, ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, même s’ils offraient, comme rançon (pour leur âme), le contenu, en or, de (toute) la terre, cela ne serait jamais accepté.  Ils subiront un douloureux châtiment et ils ne seront point secourus. » (Coran 3:91)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prophète de l’islam a dit :

« Celui qui aura le plus vécu dans l’aisance dans la vie d’ici-bas sera amené, au jour de la Résurrection; on le plongera dans l’Enfer et on lui demandera : « Ô fils d’Adam!  N’as-tu jamais connu de plaisirs au cours de ta vie terrestre? »  Il répondra : « Non, je jure par Allâh. » (Sahih Mouslim)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prophète "Mahomet" a dit :

“Au jour de la Résurrection, Allâh demandera à celui des damnés dont le châtiment sera le plus léger : « Si tu possédais tout ce que tu voulais, sur la terre, le donnerais-tu pour te racheter? »  Il dira : « Oui ».  Et ALlâh lui répondra : « Je t’ai pourtant demandé quelque chose de plus facile quand tu étais encore dans les reins d’Adam : je t’ai demandé de ne rien M’associer dans ton adoration, mais tu t’es obstiné à M’associer d’autres [divinités]. » (Sahih al-Boukhari)

« … le coupable souhaitera pouvoir se racheter du châtiment de ce jour en livrant ses enfants, son épouse et son frère, même son clan qui lui donnait asile et tous ceux qui sont sur terre, si cela pouvait le sauver. En aucun cas !  Car l’Enfer est un brasier ardent arrachant brutalement le cuir chevelu… » (Coran 70:11-16)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prophète "Mahomet" a dit :

« Il en est chez qui le feu montera jusqu’aux chevilles, d’autres jusqu’aux genoux, d’autres encore jusqu’à la taille, puis d’autres encore jusqu’au cou. » (Sahih Mouslim)

« Celui qui recevra le châtiment le plus léger, en Enfer, sera un homme sous le pied duquel on placera un charbon ardent et dont le cerveau se mettra à bouillonner sous l’effet de sa chaleur. » (Sahih al-Boukhari)

« Certes, les hypocrites seront au plus profond du feu (de l’Enfer). » (Coran 4:145)

« Et le jour où l’Heure arrivera, (il sera dit) : « Faites entrer les gens de Pharaon [dans la partie] la plus atroce du châtiment. » (Coran 40:46)

« Certes, ceux qui ne croient pas en Nos révélations, Nous les ferons entrer dans le Feu. Chaque fois que leur peau se sera  consumée, Nous leur en donnerons une autre en échange, afin qu’ils goûtent au châtiment.  Certes, Dieu est Puissant et Sage. » (Coran 4:56)

« … et il leur sera versé sur la tête, (en Enfer), un liquide bouillant qui fera fondre leurs entrailles et leur peau. » (Coran 22:19-20)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le prophète éMahomet" a dit :

« L'eau bouillante se déversera sur leurs têtes et s'infiltrera jusqu'à leur abdomen. Elle déchirera leurs entrailles, qui sortiront par leurs pieds.  Elle ressortira ensuite par leurs pieds, et tout sera fondu.  Puis, ils retrouveront leur état initial. » (Tirmidhi)

« … et au Jour de la Résurrection, Nous les rassemblerons tous en les traînant sur leur visage, aveugles, muets et sourds.  L’Enfer sera leur demeure; chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous en accroissons l’ardeur. » (Coran 17:97)

« Et ceux qui se présenteront avec une mauvaise action seront jetés face première dans le Feu.  (Et il leur sera dit) : « Êtes-vous rétribués autrement qu’en fonction de vos œuvres? » (Coran 27:90)

« Là, le feu brûlera leur visage et ils auront les lèvres crispées. » (Coran 23:104)

« Le jour où leur visages seront tournés et retournés dans le feu, ils diront : « Hélas pour nous!  Si seulement nous avions obéi à Dieu et à Son messager! » (Coran 33:66)


« Les coupables sont, certes, dans l’égarement et la folie. Le jour où ils seront traînés face contre terre en direction de l’Enfer, (il leur sera dit) : « Goûtez au contact du [feu brûlant de l’Enfer]» (Coran 54:47-48)

« Ceux qui rejettent l’Écriture et ce avec quoi Nous avons envoyé Nos messagers sauront bientôt… quand, des carcans au cou et chargés de chaînes, ils seront traînés dans l’eau bouillante, puis précipités dans le Feu. » (Coran 40:70-72)


« Le jour où (certains) visages s’éclaireront et où (d’autres) s’assombriront… À ceux dont le visage se sera assombri, il sera dit : « Avez-vous renié votre foi après l’avoir professée?  Et bien goûtez au châtiment pour l’avoir reniée. » (Coran 3:106)

« Et ceux qui auront commis de mauvaises actions verront chacune d’elles rétribuée par son équivalent.  Ils seront couverts d’humiliation – car ils n’ont aucun protecteur en dehors d'Allâh – comme si leur visage était recouvert de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là seront les habitants du Feu, où ils demeureront éternellement. » (Coran 10:27)

« L’Enfer leur servira de lit et, comme couvertures, ils auront des voiles de ténèbres. » (Coran 7:41)

« Le jour où le châtiment les enveloppera de la tête aux pieds… » (Coran 29:55)

« Certes, l’Enfer est tout autour des mécréants. » (Coran 9:49)

« Mais non!  Il sera, certes, jeté dans le Feu destructeur. Et qui te dira ce qu’est le Feu destructeur ? C’est le Feu attisé par Allâh, qui monte jusqu’au cœur (des hommes)… » (Coran 104:4-7


Le feu coupera leurs entrailles, tel que le mentionne le Prophète dans ce hadith :

« On amènera un homme, le jour de la Résurrection, et on le jettera dans le feu.  Ses entrailles sortiront de son ventre et il sera forcé de déambuler dans le feu comme tourne un âne autour de son moulin. Les gens du feu se rassembleront autour de lui et diront: « Qu’est-ce qui te prend?  Est-ce que tu ne nous recommandais pas de faire le bien et ne nous empêchais pas de faire le mal? » Il répondra alors : « Je vous recommandais de faire le bien, mais je ne le faisais pas moi-même; et je vous empêchais de faire le mal, mais je le faisais moi-même. »  Puis il continuera de déambuler comme un âne autour de son moulin. » (Boukhari, Mouslim)

« Nous avons préparé, pour les mécréants, des chaînes et des carcans, de même qu’un brasier ardent. » (Coran 76:4)

« Nous avons [pour eux] de lourdes chaînes et un brasier ardent, de même qu’une nourriture avec laquelle ils s’étoufferont et un douloureux châtiment. » (Coran 73:12-13)

« Nous installerons des chaînes autour du cou des mécréants; seraient-ils rétribués autrement qu’en fonction de leurs œuvres? » (Coran 34:33)

« … quand, des carcans au cou et chargés de chaînes, ils seront traînés dans l’eau bouillante, puis précipités dans le Feu. » (Coran 40:71)

« (Alors on dira) : « Saisissez-le et enchaînez-le!  Et jetez-le dans le feu de l’Enfer!  Attachez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées… » (Coran 69:30-32)


« Certes, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allâh servirez de combustible à l’Enfer. Et vous vous y rendrez tous. Si ceux-là étaient vraiment des dieux, ils n’y entreraient pas! »  Mais tous y demeureront éternellement. » (Coran 21:98-99)

« Ils éprouveront du regret quand ils verront le châtiment; mais le jugement, entre eux, sera fait en toute équité et ils ne seront point lésés. » (Coran 10:54)

« Et lorsqu’ils y seront jetés, enchaînés par deux, dans un espace étroit, ils souhaiteront alors leur destruction complète. Il leur sera dit : « Ne souhaitez pas, en ce jour, une seule [et définitive] destruction; (ce sont) des destructions répétitives [et sans fin que vous subirez] » (Coran 25:13-14)

« [Du Feu], ils hurlent à l’aide, en disant : « Seigneur!  Délivre-nous! Nous ferons le bien et non le mal, comme nous avions l’habitude de le faire. » (Coran 35:37)

« Et ils ajouteront : « Si nous avions su écouter et raisonner un tant soit peu, nous ne nous serions pas retrouvés parmi les habitants du Feu. » Ainsi reconnaîtront-ils leurs péchés.  Mais (la miséricorde et le pardon) seront bien éloignés des habitants du Feu. »  (Coran 67:10-11)

« Ils diront : « Seigneur!  Notre malheur nous a vaincus et nous étions des gens égarés.  Seigneur!  Fais-nous sortir de ce lieu!  Et si nous récidivons, nous serons alors (vraiment) injustes! »  Et il leur sera répondu : « Demeurez-y plutôt dans l’humiliation, et ne Me parlez plus! » (Coran 23:106-108)

« Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l’Enfer : « Implorez votre Seigneur de nous écourter fut-ce d’un jour notre tourment! »  Mais ils répondront : « Des messagers ne vous sont-ils pas venus avec des preuves évidentes? »  « Oui », diront-ils.  « Alors priez, rétorqueront-ils, bien que les prières des mécréants soient toujours vaines. » (Coran 40:49-50)


Ils pleureront jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de larmes, puis ils pleureront des larmes de sang, qui laisseront des traces sur leur visage, tel que l’a décrit le Prophète :

« Les gens de l’Enfer pleureront jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de larmes. Puis, ils pleureront des larmes de sang jusqu’à ce que se forment, sur leur visage, des canaux dans lesquels des bateaux pourraient flotter. » (Ibn Majah)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:05

(Histoire vraie) 7 enfants ont vu JÉSUS, L'ENFER et le PARADIS



Cette vidéo réalisé par Darina Laurentson, est la traduction en français de l'histoire vraie de 7 adolescents colombiens surpris à 10 heures du matin par une lumière éclatante qui éclaira toute la chambre, il sorti de cette lumière un être de lumière nommé Jésus qui les enmena une journée en enfer, et une autre journée au paradis afin qu'ils témoignent de ce qu'ils ont vu et entendu. J'ai réuni ces douze petites vidéos en une seule, voici ce puissant et réel témoignage. Je vous conseil de regarder cette vidéo jusqu'au bout car elle parle de vous et de moi qui écrit ces mots, ainsi que de toute l'humanité.
Je vous conseil aussi de partager cette vidéo, vous comprendrez l'importance quand vous l'aurez vu.
Soyez bénis car le seigneur vous a parlé à l'instant, priez pour tout le monde afin que le cœur des hommes s'ouvre.



Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:05

Témoignage de l'ENFER [Michael Jackson en ENFER] - Nayeli Gómez Utus 



Cette jeune fille de 11 ans aimait les bijoux et peindre ses ongles. Quand le Seigneur lui a révélé l'enfer, elle a vu comment ceux qui aimaient ces choses étaient tourmentés par les demons. Elle a aussi vu d'autres choses qui sont affreuses. 


Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:05

La vérité sur l’enfer 

Le concept d’un enfer qui brûle éternellement a effrayé des millions de personnes ! 

Qu’arrive-t-il réellement aux méchants après leur mort ? Sont-ils « condamnés à aller en enfer » là où leurs « âmes » rôtissent dans les « souffrances » pour toujours ? 

Si l’enfer existe, et que les méchants s’y retrouvent, où est-il et qu’est-il ? Et quand y vont-ils ? Qu’en est-il de la résurrection des morts ? Et de la parabole de Lazare et le riche ? 

Il existe plusieurs croyances populaires au sujet du sort des pécheurs non-repentisPourquoi tant de confusion ? Quelles sont les réponses que nous donne la Bible ? Voici la vérité sur l’enfer !

Récemment, un tueur en série bien connu a été exécuté. Un parent d’une de ses victimes fut interviewé peu après et dit avec un visage sévère « que le tueur brûlait maintenant en enfer ». Il était évident que la personne voulait sincèrement que cela fut vrai tout comme elle croyait sincèrement ce qu’elle venait d’affirmer. Quel a été le sort du meurtrier ? Est-ce que ses crimes l’avaient condamné à rôtir en enfer pour l’éternité ? La majorité des Chrétiens traditionnels répondraient « oui »

Mais, est-ce bien ce qu’enseigne la Bible ?

La croyance populaire.

L’image la plus courante de personnes qui « rôtissent en enfer » montre un Dieu prêt à brûler des gens pendant toute l’éternité sans vraiment les consumer totalement. 

En faisant abstraction des Écrituresdemandez-vous, quel genre de Dieu est capable d’une telle chose ? Les « activistes des droits de l’homme » modernes admettent la terrible méchanceté de la torture, même si elle n’est que temporaire. Est-ce que le Dieu aimant de la Bible concevrait une chambre à torture éternelle ? Et si c’était le cas, Il devrait être témoin, pour le restant de l’éternité, des souffrances de ceux qu’Il aurait condamnés à un tel « enfer ».

Nous pourrions aussi nous demander : Comment ceux qui seront sauvés pourraient se réjouir s’ils voyaient leurs enfants et leur parenté, et tous ceux qu’ils aiment, crier de douleur et souffrir à jamais ? Voyez-vous l’absurdité d’une telle idée ? Et pourtant des millions de personnes tirent cette conclusion lorsqu’elles acceptent les croyances qui entourent le concept populaire de l’enfer.

Voyez ce que dit l’Encyclopedia Americana au sujet de l’enfer : « … tel qu’on le comprend généralement, l’enfer est l’habitation des esprits méchants ; les régions infernales… où les âmes perdues et condamnées se retrouvent après la mort afin de subir des tourments indescriptibles et un châtiment éternel…Certains ont cru que c’était un endroit créé par la Déité où Il punit avec une sévérité inconcevable, et pour toute l’éternité, les âmes de ceux qui, par incrédulité ou à cause de l’adoration de faux dieux, l’ont mit en colère. C’est l’endroit de la vengeance divine, sans retenu et sans fin »

Une citation additionnelle de l’Encyclopedia Americana fait l’admission étonnante suivante au sujet de l’acceptation universelle de la croyance en l’enfer : « Les caractéristiques principales de l’enfer tel que conçu par les théologiens hindous, égyptiens, grecs et chrétiens sont essentiellement les mêmes ». 


L’enfer de Dante.

Presque tous ignorent que ce furent surtout des poètes païens qui sont les auteurs du concept, aujourd’hui largement accepté, d’un enfer sous-terrain qui brûle éternellement.

La grande partie de la tradition entourant ce sujet provient de l’œuvre réputée de Dante Alighieri (1265-1321), appelée la Divine Comédie. 

Dans cette pièce, il décrit sa vue du paradis, du purgatoire et de l’enfer. Lisez cette citation tirée d’un livre sur sa vie intitulé Dante et son enfer  : « De tous les poètes des temps modernes, Dante Alighieri était sans doute le plus grand des éducateurs. Il a possiblement eu une plus grande influence sur le cours de la civilisation que n’importe qui d’autre depuis son époque… Il a écrit, par des vers incompréhensibles, un récit imaginatif et terrifiant d’un enfer lugubre, un long poème qui renferme des phrases qui ont captivé l’imagination du monde, tel que « Vous qui entrez, perdez tout espoir ! ». Ceci impressionna énormément la pensée et les enseignements populaires chrétiens. Son Enfer s’inspirait de Virgile et Platon.

Cela indique de façon évidente où il prit ses idées. 

Il croyait que les philosophes païens Platon et Virgile étaient inspirés par Dieu. 

La fascination qu’il avait pour le philosophe grec Platon lui a fait accepter les idées sur l’immortalité de l’âme tel que décrit son œuvre célèbre Phèdre. Voici ce que dit l’Encyclopédia Americana au sujet de Virgile : « Virgile, poète païen romain, 70-12 av. J.-C. Appartenait à l’école nationale de la pensée romaine païenne, influencée par les auteurs grecs. Les Chrétiens du Moyen-Âge, y compris Dante, croyaient qu’il avait été à un certain degré inspiré par Dieu ». 

Très peu de gens connaissent l’origine de leurs croyances et un nombre encore plus petit tiennent à le savoir. Nous venons de mettre à jour, dans les citations ci-dessus, la véritable origine de ces croyances. Est-ce que vous réalisez quelle en est la source ? Le concept d’un enfer de feu éternel provient directement du paganisme ! 

Nous allons voir que la version populaire de l’enfer n’a jamais rien eu à voir avec les véritables enseignements de la Bible.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:06

Un verset populaire.

Sans doute un des versets les plus populaires et le plus souvent cité de la Bible est aussi un des moins compris. Jean 3 :16 dit : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle ». 

Des millions de personnes citent ce passage tout en ignorant une phrase essentielle qui en fait partie.

Relisez-le ! Ceux qui reçoivent le salut ont reçu la promesse qu’ils ne « périront pas » mais auront la vie éternelle  ! 

Si l’enfer est une place de tortures constantes, alors les gens qui les subiraient doivent aussi avoir la vie éternelleMais ce verset dit bien « ne périsse point ». 

Il ne dit pas, « ne subissent pas de tourments éternels ». Quel rapport y a-t-il entre le mot périssent et la notion populaire de l’enfer et du feu de l’enfer ? Pourquoi Dieu a-t-Il inspiré Jean d’utiliser le mot périssent si ce n’est pas ce qu’Il veut dire ?


Le salaire du péché.

Si vous êtes un employé, vous recevez un chèque de paie régulièrement pour le travail que vous avez effectué. Qu’en est-il de Dieu ? Lui arrive-t-Il de payer un salaire pour un travail ? Voyez Romains 6 :23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur ». 

Ce verset est semblable à Jean 3 :16 ! La vie éternelle est mise en contraste avec la MORT, avec PÉRIR ! Le salaire du péché est la mort, et non une torture éternelle en enfer.

Il n’y a aucun mystère dans le salaire que paie un employeur à ses employés pour leur travail. Pourquoi y aurait-il de la confusion en ce qui regarde la signification du salaire que Dieu paie les pécheurs pour leur travail ? Dieu dit qu’Il paie les méchants avec un chèque de mort, pas de vie dans un endroit de torture. 

La Bible dit ce qu’elle entend et entend ce qu’elle dit. Elle affirme que « l’Écriture ne peut être anéantie » (Jn 10 :35) et que ta parole [celle de Dieu] est la vérité (Jn 17 :17). 

Si nous devons croire que la Bible constitue la vérité qui ne peut être anéantie, alors nous devons croire que la mort signifie la mort et que la vie signifie la vie  ! 

L’idée du feu éternel (qui brûle sans arrêt) est inséparable de la croyance populaire que tous les êtres humains possèdent une âme immortelle. 

Nous devons d’abord voir ce que Dieu dit au sujet des âmes. Et ce n’est pas ce que vous pouvez penser !


Les gens ont-ils une âme immortelle ?

La majorité ne comprend pas la relation qui existe entre les personnes physiques et l’âme. À l’école, on nous a enseigné que les êtres humains naissent avec une âme immortelle. La croyance populaire veut qu’au moment de la mort, l’âme des pécheurs, puisqu’elle est immortelle, aille en enfer pour toujours,

Est-ce bien ce que dit la Bible ? 

Si le salaire du péché est la mort, est-il possible que la Bible enseigne en même temps que les gens ont une âme qui ne meurt pas  ?

Genèse 2:7 dit : « L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante » (version Segond).

Ce verset ne dit pas que l’homme a une âme mais bien qu’il est une âme. 

Adam devint une âme, il ne reçut pas une âme. Ensuite, presqu’immédiatement, Dieu l’avertit

« L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras » (v. 16-17). Lorsque mis ensemble, ces versets révèlent que les hommes SONT des âmes et que les âmes peuvent MOURIR.

Le prophète Ézéchiel fut inspiré d’écrire (à deux reprises) : « l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » (18 :4, 20)

La mort est l’absence de vie. C’est la cessation de la vie. La mort n’est pas la vie à un autre endroit. Ce n’est pas quitter cette vie pour une autre vie.

De plus, pour ce qui est de savoir si une âme peut mourir ou non, considérez Matthieu 10 :28 : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne (l’enfer) »

La Bible dit que les âmes peuvent être DÉTRUITES ! Selon ce verset, elles peuvent être détruites tout autant que les corps peuvent l’être. Nous savons tous que les corps meurent éventuellement et, lorsque cela se produit, ils se décomposent et sont totalement « détruits ». Tout entrepreneur de pompes funèbres sait cela. Ce verset nous montre que Dieu accomplit la destruction des âmes en ENFER. Les corps meurent et peuvent être détruits de plusieurs façons. Par contre, les âmes sont détruites en enfer par Dieu.

Avant d’examiner les passages sur l’enfer, nous devons d’abord établir certains points.

Les morts sont-ils conscients ?

Les cerveaux humains sont différents de ceux des animaux parce qu’ils sont capables de pensées intelligentes. Donc, on présume que, si les morts ne sont pas morts mais toujours vivants, ils doivent être capables d’avoir une certaine forme de pensées intelligentes. Ils doivent au-moins être conscients de leur environnement. 

Voyons quelques passages.

Notez tout d’abord Psaume 146 :3-4 : « Ne vous confiez pas … aux fils de l’homme… Leur souffle s’en va, ils rentrent dans la terre, et ce même jour leurs desseins [pensées] périssent ». Lorsque les gens meurent, leurs pensées cessent immédiatement, « ce même jour ». C’est ce qui est dit. Ce verset n’est pas compatible avec l’idée que les morts sont en train de souffrir consciemment dans un lieu de torture. 

Nous pourrions supposer que, s’ils souffrent, ils ne savent pas qu’ils souffrent. Ils sont inconscients de ce qui leur arrive. Demandez-vous alors : pourquoi doivent-ils souffrir ? Ils seraient comme dans un coma, totalement inconscients de ce qui se passe autour d’eux, pendant que leur système nerveux ressent la terrible sensation de brûlure. 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Utilisez l’analogie suivante. Si quelqu’un doit subir une intervention chirurgicale, elle est anesthésiée, rendue inconsciente, afin qu’elle n’expérimente pas la douleur. Les médecins comprennent cela, POURQUOI LES THÉOLOGIENS ET AUTRES CROYANTS NE LE COMPRENNENT-ILS PAS ? Pourquoi veulent-ils nier les déclarations claires de la Bible ?

Certains, qui ignorent volontairement le message des Écritures, prétendent que ce ne sont que les idées mortelles qui « périssent » dans le sens où les morts quittent ce monde et expérimentent une sorte de pensée différente et mystérieuse que celle qu’ils avaient. Est-ce vrai ? Bien entendu, ceci est ridicule et la Bible ne dit pas une telle chose, mais nous devons au-moins en examiner l’idée. Considérez un verset encore plus direct : « Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, … » (Eccl 9 :5).Pour le lecteur honnête, on ne peut se tromper sur la signification claire de ce verset.

Salomon a dit : « Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle; car tout est vanité. Tout va dans un même lieu; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière » (Eccl 3 :19-20).

Psaume 115 :17 : « Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’ Éternel, ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence ». La mort implique le « silence ». 

Cela ne concorde pas avec le concept populaire de millions de personnes mortes qui se lamentent et crient de douleur. Une telle scène ne pourrait jamais être décrite comme SILENCIEUSE ! Et, s’il y a des morts qui vont au ciel, alors pourquoi ne louent-ils pas Dieu ?

Le Psaume 6:5 expliquent davantage que les morts n’ont pas de mémoire consciente : « Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir; qui te louera dans le séjour des morts ?» 

Peut-on sérieusement croire que les morts qui souffrent en enfer puissent se servir normalement de leur mémoire mais ne pas pouvoir reconnaître Dieu, ne pas se souvenir de Lui ? Dieu mettrait-Il les gens en « enfer » pour les faire souffrir éternellement en les laissant se demander à jamais comment ils se sont retrouvés à cet endroit, parce qu’ils ne se souviennent de rien de ce qui se rapporte à Dieu ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:06

La résurrection des morts.

Rappelez-vous de laisser la Bible interpréter la Bible. Ne compliquez pas sa vérité, et les idées trompeuses des hommes s’écrouleront comme un château de cartes.


Voici pourquoi les morts ne se souviennent plus de Dieu une fois dans la tombe

Jésus a dit, « Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient où TOUS ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement » (Jn 5 :28-29).

Christ savait que la majorité trouverait ceci étonnant. 

Voilà pourquoi il dit à Ses disciples « ne vous ÉTONNEZ PAS ». Il savait que la majorité des gens seraient étonnés à l’idée que tous ceux qui ont jamais vécu sont maintenant « dans la tombe » et attendent la résurrection. 

La raison pour laquelle il n’y a aucune pensée consciente et aucun souvenir de Dieu après la mort est que tous ceux qui sont morts attendent une des résurrections dont Christ a parlées. Toute personne sera ressuscitée à la vie éternelle ou pour le jugement. Voilà ce qui est dit.

Pas étonnant que David ait dit, « Pour moi, dans mon innocence, je verrai ta face; dès le RÉVEIL, je me rassasierai de ton image » (Ps 17 :15). David savait que la résurrection était un éveil, un retour à la vie.

Tout comme David, Job attendait la résurrection à la vie. Voyez : « Oh ! si tu voulais me cacher dans le séjour des morts, m’y tenir à couvert [en secret, caché aux yeux de Dieu] jusqu’à ce que ta colère fût passée, et me fixer un terme auquel tu te souviendras de moi ! (Job 14 :13). 

Les deux versets suivants sont mieux traduits par la version TANAKH de la Bible hébraïque. « Si un homme meurt, peut-il revivre ? » (C’est une question que Job se pose, et il y répond immédiatement après). « Tout le temps qui m’est accordé j’attends, jusqu’à ce que mon état vienne à changer. Tu appellerais alors, et je te répondrais » (v.14-15)

Job n’a pas seulement demandé à Dieu de cacher son corps dans la tombe. Il a demandé à Dieu de « le cacher…le tenir [secret]…lui fixer [un moment]… se souvenir de lui »

Si Dieu devait le garder « secret », on peut se demander comment cela peut s’accorder avec le fait d’être au ciel, aux côtés de Dieu ? 

Si c’était le cas, Il n’aurait pas vraiment réussi à conserver le secret et le restant du verset n’aurait pas vraiment de sens. Remarquez maintenant la question que Job pose, « Si un homme meurt, peut-il revivre ? ». Si Job était toujours vivant après sa mort, comment parlerait-il de re-vivre ? Il savait qu’il devrait attendre dans « le sépulcre » pour être ressuscité après le « terme fixé », moment où son état serait « changé ». 

Que voulait-il dire par « mon état vienne à changer » ?

I Corinthiens 15 :51-52, 54 : « Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette… et les morts ressusciteront incorruptibles… Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, ALORS s’accomplira la parole qui est écrite : La MORT a été engloutie dans la victoire.

Comment une personne peut-elle passer de « mortelle » à « immortelle » si elle a déjà une âme immortelle  ? Comment peut-on ressusciter une personne déjà immortelle ? Voyez-vous la logique insensée des hommes lorsqu’ils ignorent la simple vérité des Écritures ?

Tout comme Job savait qu’il serait « changé », David savait qu’il « s’éveillerait » et Paul savait que les Chrétiens seraient « changés », qu’ils s’éveilleraient du « sommeil » au moment de la résurrection. À ce moment, les gens se réveilleront littéralement de la mort. 

Demandez-vous encore : Comment les gens peuvent-ils être ressuscités s’ils sont déjà vivants en tant qu’âmes immortelles ? Ce ne sont que les morts, tout comme Christ L’était dans le sépulcre, qui ont besoin d’être ressuscités. 

Ne vous laissez pas séduire par ceux qui cherchent à vous tromper en disant que la résurrection ne s’applique qu’au corps, puisque l’âme demeure vivante lors de la mort. Vous venez de voir plusieurs passages qui prouvent le contraire.


Le concept populaire de l’enfer a été inventé par les hommes dans le dessein de leur faire peur pour qu’ils obéissent à la fausse religion qu’ils avaient créée. 

Le vrai Dieu ne ferait jamais rôtir les gens pendant toute l’éternité sans qu’ils puissent mourir pour mettre un terme à leurs souffrances. Seul un monstre ferait une telle chose. Par contre, les faux dieux conçus par les hommes « font » et « enseignent » tout ce que leurs créateurs veulent bien.


Des milliards d’individus ont vécu et sont morts sans même connaître le nom de Dieu, celui de Jésus-Christ et sans jamais avoir connu la vérité des écritures, ni même entendu parler

Doit-on croire qu’ils sont en train de rôtir dans un « enfer » inventé par les poètes païens ? 

Si ceux qui ne sont pas sauvés, à leur mort, vont directement en enfer, alors bien au-delà de la moitié de la population s’y trouve.


Alors, quelle est la VÉRITÉ sur l’enfer ?

Comme personne n’est jamais revenu de « l’au-delà », de l’enfer, pour nous faire rapport, nous avons deux choix, soit obéir aux idées des hommes ou, chercher dans les Écritures et voir ce que Dieu y révèle.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Enfer de feu

Message  Arlitto le Ven 4 Mar - 20:06

L’enfer 

La Bible traite du sujet de l’enfer et du feu de l’enfer dans plusieurs passages. 

Christ y réfère à plusieurs reprises, tout comme le font les apôtres. Les prophètes en font aussi mention plusieurs fois dans l’Ancien Testament. La Bible utilise trois mots grecs dans le Nouveau Testament, et un mot hébreu dans l’Ancien Testament, qui nous donne la signification du mot « enfer ». 

Examinons-les.

Le mot hébreu traduit par enfer en anglais et dans d’autres langues dans l’Ancien Testament est Shéol et est traduit en français par « séjour des morts ». 

Sa contrepartie dans le Nouveau Testament est Hadès. Aux deux endroits, la signification est la tombe, la fosse. L’enfer est la tombe, le sépulcre. En disant ceci, nous découvrons qu’en réalité, tous vont en « enfer » à leur mort. 

Comme la Bible dit qu’il « est réservé aux hommes de mourir une seule fois » (Héb 9 :27), alors tous les êtres humains meurent et vont littéralement en enfer car tout le monde se retrouve éventuellement dans la tombe.

Le mot Hadès est le mot le plus souvent utilisé dans le Nouveau Testament pour « séjour des morts » (enfer)(Il y a même des versions de la Bible qui utilisent le mot Hadès à la place de enfer). 

Ce n’est qu’avec le passage du temps que la façon païenne de voir l’enfer, comme une fournaise ardente et souterraine, en vint à remplacer le sens originel du mot.

Le second mot grec traduit par enfer (en anglais) ne se retrouve qu’une seule fois dans le Nouveau Testament. 

II Pierre 2 :4 : « Car, si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres (enfer) et les réserve pour le jugement »

Le mot utilisé ici est tartaros et s’applique aux anges et non aux hommes. Il signifie « une prison, l’incarcération, un endroit de restriction » ou, comme traduit en français, « abîmes de ténèbres ». Ce verset décrit l’emprisonnement des anges sur la Terre suite à leur rébellion avant l’époque d’Adam. .

Jésus disait : « Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d’avoir les deux mains et d’aller dans la géhenne [enfer],dans le feu qui ne s’éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d’avoir les deux pieds et d’être jeté dans la géhenne [enfer], dans le feu qui ne s’éteint point. Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n’ayant qu’un œil, que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans la géhenne [feu de l’enfer], où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point » (Mc 9 :43-48).Ce verset parle à plusieurs reprises de la « géhenne » et de « feu qui ne s’éteint point ». Il parle de plus de « vers qui ne meurent point ». Nous reviendrons à ces mots.

Dans Matthieu 5 :22, Christ a parlé de celui qui « mérite d’être puni par le feu de la géhenne [enfer] »

Nous avons déjà parlé d’un autre de Ses avertissements, « craignez plutôt celui qui peut faire périr [détruire] l’âme et le corps dans la géhenne [enfer] » (Matth 10 :28)Christ parle dans ce verset de destruction et non d’une punition continuelle.

En français, le terme géhenne est traduit à partir du mot grec Gehenna. En comprendre le sens expliquera la longue citation tirée de Marc 9 ci-dessus.

Dans le Hasting’s Dictionary le mot géhenne est défini comme suit : « Géhenne : ce mot se retrouve à douze reprises dans le Nouveau Testament. 

Ce terme ‘gehenna’ représente la vallée de Hinnom (Néh 11 :30 ; II R 23 :10, etc.). 

Cet endroit était… une gorge étroite et profonde que l’on situe du côté sud, au voisinage de Jérusalem. On en parle fréquemment dans l’Ancien Testament (Jér 19 :6 etc.). Elle devint un endroit d’horreur pour les Juifs, et serait devenue un réceptacle pour les ossements, les corps d’animaux et des criminels, les déchets et toutes les choses impures. Les associations terribles avec cet endroit… que les feux y brûlaient constamment afin de consumer tous les objets infects et corrompus qu’on y jetait ce qui en fit… un symbole du mal extrême… d’une ruine absolue. Ce qui la fit devenir le lieu d’une future punition


Certains des corps qui étaient jetés dans cette vallée n’atteignaient pas le feu qui brûlait tout en bas. Ils restaient accrochés dans les arbustes et les arbres sur les côtés de la vallée. 

Lorsque Christ décrit les méchants et dit que « leur ver ne meurt point », Il parle des corps de certains criminels qui étaient jetés du haut du ravin mais qui ne brûlaient pas parce qu’ils restaient accrochés. Ils pourrissaient littéralement et se décomposaient. Les asticots qui entraient dans leurs corps complétaient le processus de décomposition sans pour autant que le feu ou quoi que ce soit d’autre les interrompent. 

On peut dire que ces vers « ne mouraient pas » car ils se métamorphosaient peu après en papillon. Cette description plutôt crue est la raison pour laquelle la géhenne était considérée comme une place repoussante pour tous.


L’Étang de feu.

La vallée de Hinnom — la géhenne — en vint à représenter un endroit de châtiment ultime — un endroit de « destruction totale » — pour tous ceux qui s’y retrouvaient. 

Le feu de l’enfer (de la géhenne) fait en réalité référence à « l’étang de feu » décrit dans Apocalypse 20 :13-15 : « La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts [Hadès] furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu ».

Tous ceux qui sont jetés dans cet étang de feu meurent de façon permanente. Ils subissent une destruction complète, une dernière punition qui est permanente, qui dure à jamais, qui est éternelle. Il ne s’agit pas d’un châtiment continuel mais bien ultime et sans retour. 

Comme tous ceux qui connaissaient les feux de la vallée de Hinnom, Christ savait que les corps des criminels et des animaux qui y étaient jetés y étaient consumés. 

Jude 7 parle des anciennes cités de Sodome et Gomorrhe « subissant la peine d’un feu éternel » pour leurs péchésCes villes ne sont pas en train de brûler aujourd’hui. Elles ont été si bien détruites que même les archéologues n’ont pu prouver avec certitude où elles étaient situées. Ce qui leur est arrivé n’est pas un phénomène continuel encore visible de nos jours. Leur destruction fut éternelle. Lorsque ces villes eurent brûlé complètement, le feu s’éteignit. Toutefois, leur châtiment est toujours en cours.

On devrait maintenant comprendre pourquoi Paul a écrit que le « salaire du péché, c’est la mort » et non un châtiment et une torture continuelle dans un feu pour toute l’éternité. 

La majorité des gens ont vu des feux qui ne « s’éteignent pas » qu’on peut qualifier de « dévorants » mais tous s’éteignent éventuellement après avoir consumé le carburant. Jérémie 17 :27 et 52 :13. Il y a plus de deux mille cinq-cents ans, Dieu avertit Jérusalem qu’elle brûlerait d’un feu qui « ne s’éteint pas » si elle ne se repentait pas. Cela s’est produit. J’ai aussi vu Jérusalem, tout comme vous sans doute à plusieurs reprises à la télévision. Elle ne brûle pas de nos jours.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum