Culte de Mithra ou Mithraïsme

Aller en bas

Culte de Mithra ou Mithraïsme Empty Culte de Mithra ou Mithraïsme

Message  Arlitto le Sam 5 Mar - 19:27

Culte de Mithra ou Mithraïsme

Le mithraïsme (ou mithriacisme ou mithracisme) est l'une des religions principales de l'Empire romain vouée au culte de Mithra, dieu de lumière et de sagesse dans la Perse antique.

Le mithraïsme est issu du zoroastrisme lui-même héritier du mazdéisme appelé aussi parsisme.

Le culte de Mithra (fêté le 25 décembre), déjà introduit à Rome vers 68 av. J.-C. par des pirates ciliciens capturés par le général Pompée le Grand, puis apporté en Rhénanie par les militaires, principalement par les légionnaires venus des Balkans et de Syrie, fleurira jusqu’au Ve siècle.

Ce culte est représenté en Germanie par un nombre assez important de sanctuaires et par des bas-reliefs représentant Mithra égorgeant le taureau.
Le sacrifice du taureau par Mithra paraît également avoir évoqué aux yeux des Gaulois le sacrifice annuel des taureaux en l’honneur de la déesse-mère : des reproductions du sacrifice de Mithra, associées sur des bas-reliefs aux représentations de la déesse-mère, prouvent que cette interprétation du sacrifice du taureau par Mithra a été réellement faite par les Gallo-Romains.
Dans l'Avesta, les écritures sacrées zoroastriennes des anciens Perses, Mithra apparaît comme le "yazata" (le bénéfique), l'esprit du bien et l'ordonnateur du monde. II est le "dieu du contrat". II représente l'apport juridique de la fonction royale. II tue le taureau divin et du corps agonisant de ce dernier jaillissent toutes les plantes et les animaux bénéfiques à la race humaine.
Après avoir conquis l'Assyrie au VIIe siècle av. J.-C. et Babylone au VIe siècle av. J.-C., Mithra devint le dieu du soleil qui était désormais adoré en son nom.
Les Grecs d'Asie Mineure identifièrent Mithra à Hélios, le dieu grec du soleil, contribuant ainsi à répandre son culte.

Le mithraïsme se propagea très rapidement dans toute l'Italie et les différentes provinces romaines pendant le Bas-empire.
Vers 160, les légions revenues de Syrie, vouaient un culte fervent à Mithra, dieu perse de la Lumière, de la Justice et de la Bonté, fêté le 25 décembre (jour anniversaire de la naissance du Soleil et de celle de Mithra) par le sacrifice d'un taureau.

L'initié recevait le baptême de sang (taurobole) qui lui assurait l'immortalité de l'âme. Le sang du taureau, égorgé par un pieu sacré au-dessus d'une fosse où se trouvait le fidèle, purifiait et régénérait celui qu'il inondait : le baptisé était "renatus in aeternum" (rené pour l'éternité).
Le mithriacisme, adopté par Rome, fut le rival du christianisme dans le monde romain.
L'empereur Commode (180-192) se fit initier.

En 274, l’empereur Aurélien (né en Pannonie d’une prêtresse du Soleil) voulut réunifier la conscience religieuse du monde romain autour d’un culte solaire, celui de "Sol Invictus" (Soleil Invaincu), auquel il dédia un temple à Rome le 25 décembre. Aurélien sut bénéficier du soutien des adeptes de Mithra dont le culte était proche de celui de Sol.
Le mithraïsme se pratiquait en petits groupes. Les "mithraea", lieux de culte, grottes ou bâtiments ayant la forme d'une grotte, étaient toujours de taille modeste. On y prenait des repas en commun pour commémorer le festin fait par Mithra et le Soleil après la création du monde (peut-être y consommait-on la chair d'un taureau sacrifié). Le septième jour de la semaine était particulièrement fêté tout comme le septième mois de l'année.

Les initiés étaient répartis en sept grades successifs correspondant chacun à un astre : le Corbeau (Corax) protégé par Mercure ; l’Epoux (Nymphus) ou l'Occulte (Cryphius) par Vénus ; le Soldat (Miles) par Mars ; le Lion (Leo) par Jupiter ; le Perse (Perses) par la Lune ; le Courrier d’Hélios (Heliodromus) par le Soleil ; le Père (Pater sacrorum) par Saturne. Des masques et des insignes appropriés caractérisaient les dignitaires de ces fonctions. Les Corbeaux servaient à boire, les Lions brûlaient l’encens et purifiaient les mystes par le feu, les Soldats étaient consacrés par une sorte de baptême et sans doute marqués.

Sur chaque communauté veillait un Père. Le Père des Pères avait le rang d’un évêque métropolitain ou d’un pape et régnait sur un ensemble de communautés.
Les mithraïstes se représentaient la fin du monde comme une conflagration universelle (victoire totale du Bien sur le Mal après un combat qui fait la texture même de l'existence).
Mithra est un dieu solaire indo-iranien, serviteur du dieu suprême Ahura Mazda (d’où : mazdéisme), dieu aux mille oreilles et dix mille yeux, distributeur de l'énergie vitale, dieu sauveur, vainqueur invincible, souverain des armées, ange de lumière, nommé "Sol Invictus" (Soleil invaincu), tauroctone (tueur de taureau) et juge des morts qu'il ressuscitera à la fin des temps. Placé près de Mithra, l'ange Rashnu pèse les âmes (comme Osiris chez les Egyptiens et comme l'archange Michel chez les Chrétiens). Mithra ne meurt pas : il s'élève au ciel.
En Inde, dans le Veda et l'Avesta, il est le fils de la déesse Aditi et, avec ses 7 frères, forme le groupe des Aditya. Son culte ainsi que celui de son frère Varuna, déclinèrent très vite.
En Perse, il crût rapidement. Unique dieu des mystères non liés au culte de la végétation, il était considéré comme l'intermédiaire entre le Dieu Ahura Mazda et les hommes. II n'est plus mentionné après la réforme de Zarathushtra, mais son culte reste populaire.

Dans la perse ancienne, il préserve la loi et de l'ordre : "Mitra", en sanscrit, signifie associé, allié (en iranien ancien : contrat). Il personnifie amitié, bienveillance, non-hostilité, veille sur contrats et accords, aide aux compromis (on lui doit la concorde).

Monté sur un char d'or attelé de 4 chevaux blancs, Mithra combattait les forces démoniaques et permettait à ses adeptes d'accéder à l'immortalité.
Le sacrifice du Taureau cosmique est un rite perse destiné à restaurer le règne de fertilité et d'abondance de Yima, le premier homme.
Mithra appartient à une première triade avec Ahura Mazda et Anahita et à une deuxième triade en tant que Soleil, entre Cautas (Soleil Levant) et Cautopatès (Soleil couchant).
Mithra (saxigène ou pétrogène) naquit de la roche (saxigenus) ou de la pierre (petra generatrix) un 25 décembre (jour où se célébrait la renaissance du soleil invaincu : "Natalis Solis invicti") tout près d'une source abritée par un arbre. Il portait le bonnet phrygien, une torche et un couteau. Il but l'eau de la source et coupa, avec son couteau, le fruit de l'arbre. Avec les feuilles de cet arbre, il se confectionna des vêtements.

Mithra a été identifié au dieu primordial de l'orphisme, Phanès, qui surgit de l'œuf cosmique à l'origine du temps, engendrant l'univers.
Sur ordre du Soleil (ordre transmis par un corbeau), Mithra égorgea le taureau primitif, premier être vivant crée par Ahura Mazda, dont le sang répandu donna naissance à toute la création, malgré les efforts du serpent et du scorpion agissant pour "Angra Mainyu" (Esprit Destructeur) appelé aussi "Ahriman", jumeau maléfique d'Ahura Mazda.

Les manichéens opposaient un "vrai" Mithra au "faux" Mithra chevauchant le taureau.

Culte de Mithra ou Mithraïsme 802h

Mithra et ses attributs
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Culte de Mithra ou Mithraïsme Empty Re: Culte de Mithra ou Mithraïsme

Message  Arlitto le Ven 21 Juin - 15:06

Mithra

Culte de Mithra ou Mithraïsme Kyn2
Mithra sacrifiant le taureau.


Mithra est un dieu étranger à la péninsule italienne, cependant les Romains, en particuliers les soldats, l'ont vénéré au point que certains empereurs souhaitaient en faire le dieu de l'Empire.

Mithra est une divinité indo-aryenne qui apparaît dès le XIVe siècle avant notre ère dans les textes mitanniens et qu'on retrouve dans le Veda, où elle occupe une place importante, qu'elle perdra au cours de l'évolution de la religion indienne vers le brahmanisme. (Son nom sanskrit signifie « traité ».)

Dans l'Avesta, livre religieux des anciens Perses, Mithra apparaît associé à Varuna et à Ahura-Mazdâ (Ormuzd), la divinité suprême. Il y est lié à la lumière et au Soleil, qui est son « œil », et au taureau, le sacrifice du taureau — principe fécondateur de la terre — par Mithra se retrouvant dans les Veda. 

Mithra a dégagé sa personnalité du panthéon indo-aryen primitif, et il semble, selon Franz Cumont, que ce soient les « mages hellénisés (prêtres persans du mazdéisme) qui ont créé en Asie Mineure le culte à mystère de Mithra. On offrait alors à celui-ci des sacrifices, et, lors de ces Mithrakana, le 2 octobre au début de l'hiver, le roi exécutait des danses et s'enivrait en l'honneur du dieu.

Culte de Mithra ou Mithraïsme Mhxw
Mithra du British Museum

Le secret du mystère laisse pour nous dans l'ombre de nombreux aspects des cérémonies et de l'enseignement. Comme tous les cultes à mystère, l'initiation assurait aux fidèles la vie éternelle après une régénérescence.

Il y avait une période de noviciat, pendant laquelle on enseignait quelques éléments du culte, puis venait l'initiation, qui comprenait diverses épreuves et le taurobole, sacrifice du taureau au-dessus de l'initié, qui recevait le baptême du sang régénérateur. «Tu nous sauvas en répandant le sang donneur d'éternité », dit une inscription du mithraeum de Sainte-Prisque à Rome. Il y avait ensuite sept degrés d'initiation :


  • Corbeau (Corax),

  • Epousé (Nymphus),

  • Soldat (Miles),

  • Lion (Leo),

  • Perse (Perses),

  • Héliodrome (« Courrier du Soleil »),

  • Père (Pater).


On connaît assez mal les divers rites, mais nous savons qu'on faisait des offrandes au dieu et qu'on participait à des banquets rituels. Les initiés étaient en général des hommes, mais il semble que certaines communautés aient accepté des femmes.

On a accusé les mithraïstes de pratiquer des sacrifices humains, mais il est démontré qu'il n'en fut rien et que cette religion présentait sans nul doute une haute tenue morale. 

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Culte de Mithra ou Mithraïsme Empty Re: Culte de Mithra ou Mithraïsme

Message  Arlitto le Ven 21 Juin - 15:06

Chez les romains.

Culte de Mithra ou Mithraïsme 83yj
Mithra

Ce culte, répandu dans toute l'Asie Mineure, était particulièrement cher aux pirates de la Cilicie, qui, selon l'historien grec Appien, auraient été initiés à ses mystères par les fugitifs de l'armée de Mithridate VI Eupator, roi du Pont, vaincu par les Romains en 87-86 avant notre ère. C'est au cours des expéditions que Pompée mena contre eux (66 avant notre ère) que les Romains connurent le culte de Mithra.

Bien que ce fait historique soit rapporté par Plutarque dans sa vie de Pompée, ce n'est qu'à la fin du Ier siècle de notre ère qu'apparaissent les premiers témoignages d'un culte de Mithra en Italie. C'est aussi vers cette époque que les cultes orientaux vont pénétrer dans l'Occident romain. Pendant le IIe siècle, le mithraïsme, colporté à travers tout l'Empire romain par les marchands et les soldats, se développe et gagne même les empereurs.

Au début du siècle suivant, sous le règne de Septime Sévère, un mithraeum est construit sur l'Aventin, dans ce qui fut la villa de Trajan. Pendant encore près de deux siècles, le mithraïsme continue de s'affirmer, soutenu par les empereurs, notamment Aurélien, puis Julien l'Apostat, qui identifie Mithra au Soleil et à Apollon, et cherche à en faire le dieu de l'Empire.

Cependant, le christianisme reste le vainqueur dans la lutte menée contre cette puissante religion, et les lois promulguées par Théodose Ier en 391-392 interdisent tous les cultes païens, dont celui de Mithra. 

Culte de Mithra ou Mithraïsme Bzw2
Mithra

Le culte avait lieu dans des chapelles, qu'on préférait si possible à demi souterraines pour imiter les grottes où était originellement vénéré le dieu. Le sanctuaire était en général précédé d'un « pronaos » où l'on conservait les objets du culte et où l'on revêtait les habits rituels; il était lui-même constitué par un couloir central et deux banquettes latérales. Au fond, contre la paroi ou dans une niche était placé le relief du dieu, coiffé du bonnet phrygien, égorgeant le taureau. Les cérémonies du culte se déroulaient dans le couloir central, et les fidèles étaient couchés sur des coussins disposés sur les banquettes.
Des peintures pouvaient orner les parois latérales et le plafond. De nombreux sanctuaires ont été retrouvés à Londres, à Mérida, à Deutsch-Altenburg (Autriche), dans les Balkans et surtout dans les ports, comme Ostie, et à Rome.

Le dieu est représenté entouré d'autres divinités (le Soleil, la Lune, les « Cautès » — personnifiant l'aurore et le lever du Soleil —, les « Cautopates » — personnifiant le crépuscule et le coucher du Soleil — Saturne, Eon [l'Eternité]) et d'objets ou d'animaux symboliques (torches, arcs et flèches, coqs, lions, chiens, taureaux...).

https://mythologica.fr/rome/mithra.htm

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Culte de Mithra ou Mithraïsme Empty Re: Culte de Mithra ou Mithraïsme

Message  Arlitto le Ven 21 Juin - 15:07

Culte de Mithra ou Mithraïsme Ep1pCulte de Mithra ou Mithraïsme U1i4


"Mithra", le mythe de Jésus ?



Les Romains nommaient Mithra Deus Sol invictus, Soleil invaincu. L'empereur romain Commode (161-192 apr. J.-C.) fut initié au culte de Mithra, et sous le règne d'Aurélien (270-275) le mithraïsme fut proclamé religion officielle de l'Empire et l'empereur l'incarnation terrestre du Soleil. C'est Aurélien qui en 274 déclara le 25 décembre jour anniversaire de la divinité (natalis solis invicti).

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Culte de Mithra ou Mithraïsme Empty Re: Culte de Mithra ou Mithraïsme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum