William Branham = faux prophète

Page 1 sur 23 1, 2, 3 ... 12 ... 23  Suivant

Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:51

Paroles de Jésus
Matthieu 7
15. Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.
16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons?
17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
20 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.William Branham, Le Prophète du temps de la fin 





Le prophétisme de William Branham


Branham assure avec force qu’il ne s’est jamais considéré comme étant un prophète :


« Les gens m’ont dit : ‘Frère Branham, le Seigneur vous a appelé pour être son prophète’. Je ne me suis jamais considéré moi-même comme un prophète … »
(W.M. Branham, la Parole Parlée, Debout dans la brèche, 1963, page 12)


Fernand Fait, branhamiste du Québec, déclare que si Branham avait dit lui-même qu’il était prophète, il n’aurait pas été ce prophète que Fait attendait :


« Frère Branham ne pouvait dire : ‘Je suis un prophète, suivez-moi’. S’il l’avait fait, il n’aurait pas été le prophète que j’attendais et que la Bible a promis. Un prophète ne s’authentifie pas lui-même. »
(F. Fait, cassette n° 8014, Ma réponse à Etienne Fauvel)



Qu’en est-il de vous madame ? Croyez-vous que JE SUIS SON PROPHETE, son serviteur ? … vous êtes de l’Ohio … votre nom est Mme Alice Thompson ».
(W.M. Branham, Biographie de William Branham, page 211)


« Si vous croyez que JE SUIS UN PROPHETE du Seigneur, un serviteur de Dieu, alors écoutez-moi
(W.M. Branham, La Révélation de JESUS-Christ, n°6, Age de Thyatire, 1960, page 21)


« Maintenant comme vous êtes croyants, croyez-vous que je suis son serviteur et SON PROPHETE ? Il doit en être ainsi pour le savoir »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Tourner les regards vers JESUS, 1963, page 39)


« Me croyez-vous SON PROPHETE, son serviteur ? Croyez-vous que Dieu est près et son esprit et que ce qui se fait maintenant est dû au Seigneur JESUS ? … si Dieu veut me faire connaître ce qui ne va pas chez vous comme confirmation de ce que JE SUIS SON PROPHETE, me tenant ici et révélant la vérité »
(W.M. Branham, La profondeur appelle la profondeur, 1954, page 23)


« … j’espère que je me suis fait bien comprendre. Je ne désire pas être mal compris. Je veux être honnête à l’appel. Je veux être cela. Dieu a toujours employé un PROPHETE, un homme »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°1, n°4, le messager du temps de la fin, 1963, page 9)


« Cela vous quitte maintenant, votre foi vous a sauvée … CROYEZ-VOUS QUE JE SUIS LE PROPHETE du Seigneur ? … vous ne recevrez pas d’autre signe »
(W.M. Branham in : William Branham, un prophète méconnu, page 390)



Les prophéties de William Branham


Faisant écho aux injonctions de la Bible, William Branham enseigne qu’on ne doit pas craindre ni écouter un prophète qui déclare des choses qui ne se réalisent pas !


« La Bible dit : ‘Si parmi vous, quelqu’un prétend être spirituel ou être un prophète, si ce qu’il dit ne se réalise pas, alors ne l’écoutez pas. Ne le craignez pas du tout. Ne craignez point cet homme-là »
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°5, 3ème sceau, 1963, page 47)


Les textes bibliques sont cristallins :


« Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura point dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite, n’aie pas peur de lui »
(Deutéronome 18 :22)


« C’est par l’accomplissement de ce qu’il prophétise qu’il sera comme véritablement envoyé par l’Eternel »
(Jérémie 28 :9)


« Leurs visions sont vaines et leurs oracles menteurs, ils disent : ‘L’Eternel a dit ! Et L’Eternel ne les a point envoyés et ils font espérer que leur parole s’accomplira »
(Ezéchiel 13 :6)


Branham avalise totalement ces textes :


« Comment peut-on dire de quelqu’un qu’il est un prophète et dire ensuite qu’il a eu une fausse révélation ? »
(W.M. Branham, La Révélation de JESUS-Christ, Age de Thyatire, 1960, page 16)


Ewald Frank, le branhamiste allemand bien connu, écrira ce qui suit :


« De fausses prophéties ont le même effet que la divination et la sorcellerie. Sans en être conscients, les gens tombent sous un ensorcellement … »
(Lettre circulaire n°33, janvier 1987, page 22)



La prophétie de 1977


« En juin 1933, le frère Branham VIT EN VISION les événements de la fin des temps. En dernier lieu, il vit un calendrier qui, de lui-même se feuilletait pour s’arrêter à l’année 1977. Alors que frère Branham fixait ce dernier millésime intensément, il entendit subitement une explosion extraordinaire. Ensuite il vit que tout était rasé à même le sol. Il voyait du feu et de la fumée jusqu’à ce que tout fut en cendres. Frère Branham disait depuis ce jour que TOUT CE QUI NE S’EST PAS ENCORE REALISE LE SERA ENTRE LES ANNEES 1933 A 1977 »
(Ewald Frank, La Parole demeure éternellement, pages 19 et 20)


« Je dis : ‘ Je prédis, d’après la façon dont va le temps, que tout cela se passera entre les années 1933 et 1977. Et les événements devront se précipiter pour se produire dans ce laps de temps »
(W.M. Branham, La Révélation de JESUS-Christ, Age de Thyatire, 1960, page 39)


Dans le contexte de cette citation (page 39), voici ce qui devait se produire :


L’Église catholique romaine devait prendre le pouvoir aux Etats-Unis.


Ces derniers devaient voler en éclats et plus rien ne devait subsister de leur territoire et à cette même page 39, Branham ajoute emphatiquement : « CECI, C’EST AINSI DIT LE SEIGNEUR »


« … mais je prédis simplement d’après une vision qu’Il (Dieu) m’a donnée et en considérant les temps et la manière dont les choses évoluent, que cela se passera à un certain moment entre 1933 et 1977. En tous cas, cette grande nation se lancera dans une guerre qui la réduira en cendres. Tout cela est très proche, terriblement proche. Mais je puis me tromper, parce que je ne fais que prédire »
(W.M. Branham, La Révélation de JESUS-Christ, n°10, Age de Laodicée, 1960, pages 9 et 10)


« Je confirme la parole de mon serviteur et j’accomplis ce que PREDISENT mes envoyés »
(Ésaïe 44 :26)


« Afin que vous vous souveniez des PREDICTIONS des saints prophètes … »
(2 Pierre 3 :2)


« Qui a, comme moi, fait des PREDICTIONS- Qu’il le déclare et me le prouve … »
(Ésaïe 44 :7)


« Et l’Eternel me dit : C’est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes ; Je ne leur ai point donné d’ordre, Je ne leur ai point parlé. Ce sont des visions mensongères, de vaines PREDICTIONS, des tromperies de leur cœur, qu’ils vous prophétisent »
(Jérémie 14 :14)



« L’âge de Laodicée a commencé vers le début du 20ème siècle, aux environs de 1906. Combien de temps durera-t-il ? En tant que serviteur de Dieu QUI A EU UNE QUANTITE DE VISIONS DONT AUCUNE NE M’A JAMAIS TROMPE (je ne prophétise pas) mais je prédis que cet âge se terminera aux alentours de 1977. 


Si vous voulez bien ici me permettre une note personnelle, je vous dirai que je fonde cette PREDICTION sur 7 visions de première importance qui se sont succédées devant moi un dimanche matin en juin 1933. Le Seigneur JESUS me parla disant que la venue du Seigneur était proche, mais qu’avant son retour, 7 événements de première importance devraient avoir lieu. Je les écrivis tous et ce matin-là, je racontai la révélation du Seigneur … me basant sur les 7 visions, ainsi que sur les changements rapides qui ont balayé le monde depuis 50 ans, je prédis (je ne prophétise pas) que toutes ces visions devront se réaliser d’ici 1977. 


Et bien que beaucoup auront l’impression que cette affirmation est faite à la légère, vu que le Christ a dit que nul ne connaît ni le jour ni l’heure, je continue à maintenir cette PREDICTION 30 ans après, parce que JESUS n’a pas dit que personne ne pouvait connaître l’année, le mois ou la semaine qui verrait sa venue. Ainsi, je le répète, je le crois sincèrement et je le maintiens selon ce que j’ai étudié dans la Parole, ainsi que par DIVINE INSPIRATION, que l’année 1977 pourrait bien marquer le point final des systèmes du monde et nous introduire dans le millénium »
(W.M. Branham, Exposé des 7 Ages de l’Église, pages 382 et 383)


« Seigneur, je suis conscient de ce qui m’arrivera au jour du jugement si j’induis ces gens en erreur »
(W.M. Branham, J’accuse cette génération, n°9, 1963, page 48)


« Si une personne seulement dans le monde entier peut prouver qu’une révélation ne soit pas juste, même partiellement, je suis d’accord qu’on me prenne pour toujours comme faux prophète »
(W.M. Branham, cité dans : La Parole de Dieu demeure éternellement, page 19)


.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:52

La suite...


La prophétie de la disparition des Etats-Unis d’Amérique


« Savez-vous que hier, le 4 juillet était l’anniversaire du jour où Thomas Jefferson signa la déclaration d’indépendance, lui et le comité qui était avec lui, la cloche de la liberté retentit et nous fûmes déclarés indépendants en tant que nation. Selon l’histoire, il n’y a jamais eu une démocratie qui ait duré plus de 200 ans. C’était le 4 juillet 1776. Et il reste juste 11 ans. Les atteindra-t-elle ? Non, ce n’est pas possible ! Si elle dépasse ces 11 ans, il y a rupture dans toute l’histoire ».
(W. M. Branham, La Parole Parlée, n°1003, le Chef d’œuvre, 1964, page 18)


Cette prophétie devait nous amener aux alentours de 1975 !


La prophétie du départ d’Elie (Branham) et les jugements William Branham ( Elie, le messager du temps de la fin) déclare en parlant justement de ce messager que dès qu’il s’en va (un euphémisme pour mourir), le monde est brûlé et les justes entrent dans le millénium en marchant sur les cendres des méchants :


« Notez que dans Malachie 4, AUSSITOT que le messager s’en va, le monde est complètement brûlé et les justes entrent dans le millénium, en marchant sur les cendres des méchants »
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°3, 1963, page 32)


« Vous voyez, IMMEDIATEMENT après la venue de cet Elie, la terre sera purifiée par le feu et les méchants réduits en cendres »
(W.M. Branham, Exposé des 7 âges de l’Église, page 389)


« Parce que lorsque cet Elie viendra, le monde devra être consumé IMMEDIATEMENT et les justes devront marcher sur les cendres des méchants »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, Les douleurs de l’enfantement, 1965, page 19)


Le messager du temps de la fin, Branham est mort en 1965, voici déjà 38 ans et rien ne s’est encore accompli !


La prophétie de l’ange et du ministère de William Branham


« Lorsque je fus sauvé et que je dis à mon pasteur baptiste que j’avais reçu le Saint-Esprit et que l’ange de l’Eternel m’avait dit ce que je devais faire, mon pasteur me répliqua : ‘vous avez dû avoir un cauchemar, Billy’. Je répondis : ‘Pasteur, j’ai vu un ange’. Il me dit : ‘Oh quelle folie ! c’est du diable’. Oh cela m’a blessé. Il a ajouté : ‘Allez-vous partir prêcher aux rois, aux papes et à d’autres encore ?’ Je répondis : ‘C’est ce que l’ange m’a dit »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série n°1, n°4, Le messager du temps de la fin, 1963, page 32)



Fausse prédiction concernant 1993 !


Le texte suivant vous prouvera que pour Branham, le retour de Christ était très proche ! Il devait revenir en 1993 :


« Je vous demanderai de bien faire attention pendant quelques minutes car je vais vous surprendre. Je crois que JESUS va revenir dans moins de trois minutes- selon sa mesure de temps. Vous savez combien cela représente de temps ? Environ 35 ans … nous sommes à moins de trois minutes de sa venue (cela fait pour nous trente ans »
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, 3ème sceau, 1963, page 2)


Christ devait donc revenir dans les 30 années à partir de 1963, soit en 1993 ! 



Fausse prédiction concernant 1983 !



« Ecoutez, si le calendrier romain est juste, il nous reste 36 ans. Tous les 2000 ans le monde va à sa fin. Au bout des deux premiers mille ans il fut détruit par l’eau, 2000 ans plus tard Christ est venu. Nous arrivons en 1964, il reste 36 ans. Or, d’après le calendrier égyptien, il y a un écart de 17 ans. Nous sommes donc 17 ans plus tard que 1964. Ainsi cela nous laisserait 19 ans »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série N°4, n°4, Il y a ici un homme qui peut allumer la lumière, 1963, page 34)


Fausse prédiction concernant 1999 !


« … je sais que dans les derniers jours il y aura un enlèvement et que notre travail sera interrompu. Père, c’est ce que dit notre calendrier. Encore 36 ans et l’œuvre sera terminée et tu dois venir à un certain moment dans cette période, sinon aucune chair ne sera sauvée. Les chronologistes et les gens qui sondent ces choses nous disent absolument que nous sommes en avance de bien des années. Ils nous disent par les calendriers que nous sommes plus loin que cela et qu’il nous reste peut-être 15 ou 20 ans »
(W.M. Branham, La Parole Parlée, série 4, n°1, Trois sortes de croyants, 1963, page 37)
Ajoutons 36 à 1963 et nous arrivons à 1999 ! 


Fausse prophétie concernant John F. Kennedy


La venue de John Kennedy aurait été annoncée par Branham et ce président américain devait introduire la femme qui dominerait l’Amérique ! (l’Église catholique romaine)


« Il finira par arriver ce que j’ai prédit : qu’une femme dominerait l’Amérique. Souvenez-vous que je l’ai dit il y a 30 ans … homme qui va l’introduire est déjà en place. C’est vous qui l’avez élu par votre politique »
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, 2ème sceau, n°4, 1963, page 40)



« Si le prophète vient et vous dit ceci ou cela et que Dieu ne le confirme pas, alors ne vous en occupez pas car Dieu doit confirmer chaque déclaration »
(W.M. Branham, Révélation des 7 sceaux, n°2, la brèche, 1963, page 9)



« Toute ma vie, j’ai eu des visions et je demande à n’importe qui de se lever et de dire si jamais l’une d’elles a manqué de se réaliser. Ce n’est pas arrivé. Cela ne peut arriver ! Vous voyez, c’est impossible »
(W.M. Branham, la Révélation de JESUS-Christ, Age de Thyatire, 1960, pages 37 et 38)


LES FAUX PROPHÈTES: WILLIAM MARRION BRANHAM PARTIE



.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:52

Témoignage de TL Osborn à propos de William Branham (Traduction et voix en français) 



Le témoignage du grand évangéliste Tommy Lee Osborn à propos du prophète William Branham.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:53

WILLIAM BRANHAM, UN FAUX PROPHÈTE DES TEMPS DE LA FIN

William Marion Branham est- il un prophète de Dieu ? Ses enseignements sont- ils en accord avec les saintes Écritures ? Comment reconnaitre un vrai prophète d’un faux ? Qui est l’enseignant de Branham, le Saint- Esprit ou les démons ? 

Cet article ambitionne de faire la lumière sur les abracadabrantesques  et lugubres enseignements d’un prophète en quête de popularité et de reconnaissance. A la lumière de la Parole de Dieu, j’examinerai les ‘’révélations’’ diaboliques et lucifériennes d’un adepte de l’occultisme : William Marrion Branham. Les citations de Branham en crochets.


Branham s’identifie à Jésus, Moise et les Disciples

[Nous sommes identifiés avec Jésus dans Actes 2. Nous sommes identifiés avec les disciples. Nous avons reçu le même baptême qu’eux. C’est la même chose ! Tout ce que Jésus était alors, tout ce qu’Il est, nous le sommes. Exactement ! C’est la même chose, quand on est un vrai Chrétien. Vous êtes identifiés avec eux ! J’ai prêché avec Moïse. J’étais avec Noé et j’ai averti les hommes du jugement qui allait venir. J’étais avec Moïse devant le buisson ardentJ’ai vu la colonne de feu, j’ai vu Sa gloire. J’étais avec Moïse dans le désert. En tant que Chrétien, je dois être identifié avec tout ce que Dieu était. J’ai vu Sa gloire, j’ai entendu Sa voix. N’essayez pas de me persuader du contraire maintenant, parce que j’y étais ! Je sais de quoi je parle. J’ai vu ce qui s’est passé ! Oui, Monsieur ! J’étais devant la Mer Rouge quand j’ai vu l’Esprit de Dieu descendre et séparer les eaux de la mer, qui était profonde de trente mètres à cet endroit. J’ai vu l’Esprit de Dieu ! J’ai marché avec Moïse sur la terre sèche, au travers de la Mer Rouge. J’ai été sur le Mont Sinaï. J’ai vu les éclairs tomber et j’ai entendu le tonnerre. J’ai mangé la manne avec eux dans le désert. J’ai bu l’eau du Rocher. Je la bois encore ce soir. J’ai été identifié avec tous ceux qui ont mangé la manne. J’ai été identifié avec tous ceux qui ont bu l’eau du rocher ». J’étais avec Jean-Baptiste, devant tous ceux qui le critiquaient. J’ai vu l’Esprit de Dieu descendre. J’ai entendu la voix de Dieu dire : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection » Oui, Monsieur ! J’ai été identifié avec Lui. Exactement ! J’étais avec les 120 dans la chambre haute. J’étais identifié avec eux ! Amen ! Je suis l’un d’eux. J’étais avec eux quand cela s’est produit, parce que je suis un vrai Chrétien (Cité de « Le Dieu tout-puissant dévoilé devant nous », page 27 de l’édition américaine – NdT : Toutes les citations de l’article font référence au texte des éditions américaines).]

Voici pourtant les données biographiques de Branham : (Kentucky 6 avril 1909 – Texas 24 décembre 1965). Branham affirme, les yeux ouverts en plein midi, qu’il était sous la nuée avec le peuple hébreu, qu’il était dans la chambre haute avec les 120 disciples parce qu’il est un vrai chrétien. Je crois personnellement que Branham était presque devenu fou à force de blasphémer comme Nébucatnetzar, roi de Babylone. La Bible interdit formellement aux enfants de Dieu de consulter les devins (Deutéronome 17) pour connaître l’avenir, ni de pratiquer l’occultisme pour connaitre le passé. Si William Branham qui est né au XXè siècle affirme qu’il était avec Moise, qu’il avait entendu la voix de Dieu, il ne peut s’agir que de l’astrologie et du spiritisme pur et simple. La Bible n’enseigne pas une telle ânerie. Les saintes Écritures enseigne plutôt ceci : « Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles » (Col. 2 :18).

[L’Église est bâtie sur le Rocher de la Révélation (« Les sept âges de l’Église », page 13)]

Lorsqu’on essaye de discuter un peu avec les adeptes de Branham (les Branhamistes comme ils aiment s’appeler), ils rejettent de bout en bout l’autorité de la Parole de Dieu, préférant les ‘’révélations’’ de leur prophète à la Bible. La Bible, disent- ils, est la parole écrite, donc la lettre qui tue. L’esprit qui vivifie était dans leur prophète qui reçut les révélations pour l’Église de la fin des temps, notamment celle de Laodicée. L'apôtre Paul qui reçut les vraies révélations pour l’Église de Christ écrit ceci : ‘’Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire.’’ (Éphésiens 2: 20).  Une supposée révélation qui n’est pas conforme aux saintes Écritures n’est que pure diversion.Branham pose un autre fondement. Il veut écarter la pierre angulaire qu’on rejetée ceux qui bâtissaient et qui pourtant est devenue la principale de l’angle. Branham veut s’écraser sur la pierre d’achoppement, le rocher des siècles : Jésus de Nazareth. ‘’Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème!’’ (Galates 1 : 8). L’Église de Jésus Christ n’a jamais été et ne sera jamais bâtie sur des ‘’révélations’’. Car, ‘’Il (Jésus Lui- même) est la tête du corps de l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.’’ (Colossiens 1 : 18).


[Prophétie de William Branham. C’est « Jésus » qui parle par sa bouche : « Tout est terminé. Je vais parler. Oui, je suis au milieu de l’Église. Je suis l’Amen de Dieu, le Fidèle et le Véritable. Je vais Me révéler, et ce sera par Mon prophète. Oh oui, il en est ainsi ! Apocalypse 10 :7 « Aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s’accomplirait, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes »… Dieu envoie un prophète confirmé. Il envoie un prophète, après presque deux mille ans. Il envoie quelqu’un qui est aussi loin des organisations, du monde de l’éducation et de la religion, que ne l’étaient Jean-Baptiste et Élie. Il n’entendra que la voix de Dieu. Il parlera pour Dieu et dira « Ainsi parle l’Éternel ». Il sera comme la bouche de Dieu. Comme il est écrit dans Malachie 4 :6, c’est lui qui ramènera le cœur des enfants à leurs pères, et le cœur des pères à leurs enfants » (« Message à l’âge de Laodicée », page 28).]

[Cet ange, dont vous voyez le portrait là-bas, est venu sur la rivière, il y aura trente ans en juin prochain, et m’a dit : « De même que Jean-Baptiste a été envoyé (devant au moins 5.000 personnes), l’heure est venue où ton Message va atteindre les extrémités du monde » (« La révélation des sept sceaux », page 51).

[« Vous devez vous préparer à rencontrer le Seigneur dans les airs, par le pouvoir qui m’a été conféré, selon la mission qui m’a été confiée par le Dieu Tout-Puissant, et qui m’a été transmise par un ange, une colonne de lumière » (« La révélation des sept sceaux », page 112-113).]


[« Quand nous avons fini l’enseignement sur l’âge de l’Église, la dernière fois, quand j’en ai parlé sur cette estrade, vous rappelez-vous ce qui s’est passé ? Il est descendu, et il s’est manifesté sur le mur sous une forme lumineuse, devant nous tous. L’ange du Seigneur s’est manifesté ici même devant plusieurs centaines de personnes ! A présent, il est en train de faire quelque chose de surnaturel, maintenant même. Nous nous attendons donc à de grandes choses » (« La révélation des sept sceaux », page 180).]

[« Dans les derniers jours, il y aura un prophète qui vous révélera les mystères de Dieu, parce que ces mystères ne sont connus que par les prophètes. Il faut donc que cet homme vienne. Comprenez-vous ce que je vous dis ? Il ne peut pas être un réformateur. Il faut qu’il soit un prophète ! Parce qu’il doit avoir reçu des dons de Dieu et comprendre la Parole » (« La révélation des sept sceaux », page 145). « La foi originelle de la Bible doit être restaurée par le septième ange. Combien j’aime cela ! Nous connaîtrons tous les mystères des sceaux, que les réformateurs n’ont jamais complètement compris » (Ibid., page 147).]

[« Vous voyez, immédiatement après la venue de cet Élie, la terre sera purifiée par la haine, et les impies seront réduits en cendres. Bien entendu, cela ne s’est pas produit du temps de Jean-Baptiste, l’Élie de cette époque » (« Message à l’âge de Laodicée », page 13).]



William Marrion Branham se prend pour la bouche de Dieu. Comme sous la loi, il est le Moise des temps modernes, mieux il s’identifie à Élie, le prophète de l’Éternel qui affronta les faux prophètes de Baal au Mont Carmel. Apparemment Branham ne connait même pas les Écritures qui affirment que tous les enfants de Dieu, sous la grâce, n’ont plus besoin d’intermédiaire pour parler à Dieu et pour L’écouter. Il ne comprend pas que Dieu a fait de tous ses enfants, grâce à la croix, un royaume et des sacrificateurs (Apocalypse 1 : 6). Branham a des difficultés pour comprendre ces versets : ‘’Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.’’ (Jean 16 : 13- 16). 

Un vrai prophète de Dieu est un serviteur inutile qui ne se glorifie pas lui-même, mais qui donne toute la gloire à Dieu. ‘’ Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire’’ (Luc 17 : 10).

Malachie 4 : 5- 6 est un passage que Branham et ses ouailles utilisent abondamment pour troubler les âmes non affermies. Ce passage dit ceci : ‘’ Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l’Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.’’

Tous les exégètes bibliques s’accordent à dire que ce passage est bien une prophétie annoncée par Malachie le dernier prophète de l’Ancienne Alliance. 

Cette prophétie a trouvé son accomplissement dans le ministère de Jean Baptiste. Quatre siècles ont séparé Malachie de Jean Baptiste. Ce dernier était bien Élie qui devait baliser la voie du Seigneur Jésus comme le témoignent ces versets de la propre bouche de Jésus : ‘’ Les disciples lui firent cette question: Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Élie doit venir premièrement? Il répondit: Il est vrai qu’Élie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean Baptiste.’’ (Matthieu 17 : 10 – 13).  

La réponse de Jésus était encore beaucoup plus claire comme l’eau de roche dans ce passage de l’Écriture :

‘’ Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en s’emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.’’ (Matthieu 11 : 11- 15).

Maintenant Branham qui est aussi né de femme se croit plus grand que Jean Baptiste. De même que les Juifs n’avaient pas reconnu le Messie, de même les Branhamistes ne reconnaissent pas en Jean Baptiste l’Élie annoncé. 


Les fausses prophéties de Branham.

 Notre âge actuel s’achèvera vers l’an 1977. Je fonde cette prédiction sur sept grandes visions successives que j’ai reçues un dimanche matin de juin 1933. Le Seigneur m’a parlé et m’a dit que Son retour était proche. Mais, avant Son retour, sept événements majeurs devaient se produire » (« Message à l’âge de Laodicée », page 29).]

 Après trente ans, je maintiens cette prédiction. Car Jésus n’a jamais dit qu’aucun homme ne connaîtrait l’année, le mois, la semaine ou le jour de Son retour. Je le répète donc, je crois sincèrement et je maintiens, en raison de mon étude personnelle de la Parole, et d’une inspiration personnelle, que 1977 devrait connaître la fin du système mondial actuel, et notre entrée dans le Millénium 
» (« Les sept âges de l’Église », page 322).

[« Le réveil est terminé. L’Amérique a eu sa dernière chance en 1957. A présent, les langues sont le signe divin d’un désastre imminent, comme le signe qui est apparu sur le mur du palais de Belschatsar lors de son festin » (« Message à l’âge de Laodicée », page 29).]

Dans le livre de Deutéronome, nous pouvons lire ceci : ‘’ Mais le prophète qui aura l’audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort. Peut-être diras-tu dans ton cœur: Comment connaîtrons-nous la parole que l’Éternel n’aura point dite? Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Éternel n’aura point dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite: n’aie pas peur de lui.’’ (Deutéronome 18 : 20- 22)



Branham a-t-il ouvert les sept sceaux ?

 Les anges qui formaient une pyramide m’ont placé au milieu d’eux. Seuls ces anges connaissent les mystères de Dieu. Ce sont les messagers qui sont venus interpréter cette pyramide, ou le message du secret des sept sceaux, contenu dans cette pyramide ».]

 Pendant ce temps, je vis sept anges formant une pyramide. Ils sont descendus et m’ont enlevé avec eux. Ils m’ont conduit vers l’orient, pour ouvrir les sept sceaux de Dieu » (« Le message des sept anges », 1963).]

[« Oh ! Je veux faire partie de leur nombre en ce jour, Seigneur ! Et je vois ce jour approcher… Vous commencez à voir ces sceaux… Dieu va nous les ouvrir. Rappelez-vous que Lui seul peut les ouvrir ». (« La révélation des sept sceaux », page 66).] 

[« Quand les sceaux seront ouverts, et quand les mystères seront révélés, alors descendra l’Ange, le Messager, Christ. Il posera Ses pieds sur la terre et sur la mer, Sa tête entourée d’un arc-en-ciel. Rappelez-vous que ce septième ange sera sur la terre au moment de cette venue de Christ » (« La révélation des sept sceaux », page 74).]


Le prétentieux Branham a l’audace de dire qu’il a ouvert les sept sceaux. La Bible nous enseigne clairement que seul le lion de la tribu de Juda a vaincu, seul Il est jugé digne de prendre le livre et d’en rompre les sceaux.’’ Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. » (Apocalypse 5 : 1-7).
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:53

Branham enseignait en particulier que la parole de Dieu nous avait été donnée sous trois formes : le Zodiaque, les Pyramides d’Égypte, et l’Écriture sainte.

Or, voici ce que dit la Parole de Dieu : ‘’ Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.’’ (Hébreux 1 : 1- 4).

Ou encore : ‘’ Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.’’ (2Timothée 3 : 16- 17).


Dieu était pour Branham une Personne divine unique sous trois formes différentes.

[« Nous ne pouvons pas Le voir, mais nous savons qu’Il est là. Il n’a fait que changer de forme, lorsqu’Il est passé du domaine surnaturel au domaine naturel… Il n’a fait que changer de masque… C’est comme l’acteur d’un drame. Quand les Grecs jouaient une pièce de théâtre, ils changeaient de masque. Un seul acteur pouvait ainsi jouer plusieurs rôles dans la même pièce. Dans l’école de ma fille, qui est ici, ils ont joué une pièce de théâtre. Un garçon a joué quatre rôles. Il a dû changer de masques pour se mettre dans la peau de différents personnages » (« Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous », page 6, 29 juin 1964).]

[« Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont trois fonctions différentes du même Dieu. Il était le Père, Il était le Fils, et Il était le Saint-Esprit » (« Conduite, Ordre, Doctrine », page 392).]

 Le Père, le Fils, et le Saint-Esprit n’ont qu’un seul nom, celui du Seigneur Jésus-Christ » (« Conduite, Ordre, Doctrine », page 392).]

[« Voici ma révélation, par le Saint-Esprit : Christ et le Saint-Esprit sont une même personne, mais sous deux formes différentes… Je sais qu’il s’agit de l’un des mystères des derniers jours, que Christ puisse être trois personnes en une. Il ne s’agit pas de trois personnes différentes, Père, Fils et Saint-Esprit, ce qui ferait trois dieux, comme les Trinitariens s’efforcent de nous le dire. Ce sont trois manifestations différentes de la même Personne ou, si vous préférez, trois fonctions différentes de la même Personne… Le Saint-Esprit est une forme, et Christ une autre forme. C’est cela ! » (« La révélation des sept sceaux », pages 156-157).]

[« Le Saint-Esprit est la Pensée de Dieu, manifestée en Parole » (« Exposé des sept âges de l’Église », page 155).]

[« Jésus, après Sa mort, Son ensevelissement, et Sa résurrection, est descendu le jour de la Pentecôte en tant que Fils de Dieu, l’Esprit, sous la forme du Saint-Esprit. Qu’avait-Il fait ? Il S’était transformé, pour Se faire connaître à Son peuple sous une forme différente. En tant que Saint-Esprit, qui est Dieu, Il est venu pour conduire l’Église dans ses différents âges. Il l’a fait en tant que Fils de Dieu, le Saint-Esprit » (« Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous », page 9).]

[« Qu’est-ce que Dieu ? Dieu est le Grand Éternel. Tout au commencement, bien avant qu’il y ait un commencement, Il n’était même pas Dieu. Saviez-vous cela ? Un dieu est un objet d’adoration, et il n’y avait personne pour l’adorer ! Il vivait seul. Mais Il possédait des attributs. Qu’est-ce qu’un attribut ? C’est une pensée » (« La parole parlée », Vol. III, page 79).]

[« Dieu, dans tous les âges, était revêtu d’une peau. Comprenez-vous ? » (« Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous », page 20).]

[« Dieu a toujours été un Étre revêtu de peau. Quand Moïse reçut la visite de Dieu, Celui-ci était revêtu d’une peau humaine. Il avait l’apparence d’un homme. Ce soir, Dieu, dans Son Église, est aussi voilé. Mais Il est toujours le même Dieu. Le fait que Dieu Se voile derrière l’apparence d’une peau s’oppose aux traditions. Ceux qui s’attachent aux traditions ne peuvent pas croire que c’est Dieu qui agit dans Son peuple comme cela. Comprenez-vous ? C’est parce que Dieu est voilé dans Son Église, qui est comme Sa peau. C’est vrai ! Il est caché aux yeux des incrédules, et Il se révèle aux croyants. Oui, Monsieur ! »

« Quand le voile des traditions des anciens est déchiré, nous pouvons Le voir clairement, comme Dieu voilé sous une chair humaine. C’est ce que dit Hébreux 1, ainsi que Genèse 18. Rappelez-vous que Dieu était alors un homme, qu’Il a mangé et parlé avec Abraham, et qu’Il a dit à Sarah ce qu’elle faisait derrière la tente. Et Jésus a dit : « Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement » à l’avènement du Fils de l’homme : Dieu Se manifestera de manière voilée, au travers d’une chair humaine » (« Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous », page 21).]

 Voyez-vous, Il est venu sous trois noms. Il est venu en tant que Fils de l’homme, comme prophète… Il n’a jamais dit qu’Il était le Fils de DieuIl a dit qu’Il était le Fils de l’homme. Aujourd’hui, Il est le Fils de Dieu, depuis qu’Il est descendu sous la forme du Saint-Esprit. Actuellement, Il est sous la forme du Saint-Esprit, une personne invisible. Pourtant, Il est aussi Dieu, le Fils de Dieu. Pendant le Millénium, Il sera assis sur le trône de Son Père. Il sera le Fils de David. Il S’est d’abord révélé en tant que Fils de l’homme, un prophète pour ce temps, l’âge de l’Église, Fils de l’homme, ou Fils de Dieu. Dans l’âge qui vient, Il sera Fils de David. Trois fils ! » (Page 7).]

[« Avant la manifestation du Fils promis, Dieu S’est manifesté à Sodome en tant que prophète, sous la forme d’un homme, Dieu dans la chair. J’ai entendu quelqu’un le dire il n’y a pas très longtemps. Il était Elohim, incorporant toute la Divinité sous une forme humaine. Il était la plénitude. Elohim est la plénitude de la Divinité, sous une forme corporelle» (« Aujourd’hui cette parole de l’Écriture est accomplie », page 7).]

[« Il n’a jamais dit qu’Il était le Fils de Dieu. Il se considérait comme le Fils de l’homme, parce qu’Il était venu conformément à l’Écriture » (« Le Dieu Tout-Puissant dévoilé devant nous », page 8).]


Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.…


L’enseignement de Branham sur la semence du serpent.

[« Voici ce qui s’est réellement passé dans le jardin d’Éden. La Parole de Dieu dit qu’Eve a été séduite par le serpent. Cela a été une séduction réelle. Car le serpent avait une forme très proche de celle de l’homme. Sa semence pouvait féconder la femme, et la faire concevoir » (« Le péché originel », pages 2-3).]

 Puisque trois fils sont nés de deux actes sexuels d’Adam, vous pouvez certainement en conclure que l’un de ces fils n’était pas celui d’Adam. En vérité, Eve avait en son sein deux jumeaux, qui provenaient de deux semences différentes, car Caïn avait été conçu peu de temps auparavant par le serpent » (« Un exposé des sept âges de l’Église », pages 98, 100-101).]

[« Le fruit mangé par Eve était en fait son adultère avec le serpent (Proverbes 30 :19-20). Rappelez-vous une chose : le serpent n’avait pas encore été condamné à ramper. La malédiction n’est venue que lorsque le péché a été commis… Ce n’est pas le fait de manger une pomme qui a ouvert les yeux à Adam et Ève, qui ont remarqué qu’ils étaient nus. Il s’agissait d’un acte sexuel… Le serpent était une créature très séduisante. En fait, il était le « chaînon manquant » que cherche la science, entre le singe et l’homme… Satan s’est servi de cette créature pour s’introduire dans le genre humain » (« Était- ce une pomme ? »)]

[La « semence du serpent » était représentée par Caïn et tous ses descendants. Ils sont prédestinés à l’Enfer. La semence sainte était représentée par Seth et ses descendants. Mais il existe encore un troisième groupe, représenté par tous ceux qui sont encore dans le système des dénominations. Ils ont la liberté de choisir entre le Ciel et l’Enfer. La semence sainte est l’Épouse de Christ, qui sera enlevée avant la Tribulation. Les dénominations sont, et seront, la marque de la bête. Ceux qui resteront dans les dénominations resteront sur la terre et devront traverser la Tribulation.]
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:54

Les 7 Prophéties de 1933 : William Branham 



Un dimanche matin , au mois de juin 1933 alors qu’il s’apprêtait à partir pour aller conduire une réunion à Jeffersonville, 7 visions se succédèrent devant William Branham.

“ Le Seigneur Jésus m’a parlé, disant que la venue du Seigneur était proche, mais qu’avant son retour, sept évènements de première importance auraient lieu. Je les ai tous
écrits, et ce matin-là, j’ai raconté la révélation du Seigneur .

[“The Ephesean Church Age” ; “The Laodicea, Church Age”; “ Hybrid Religion ”; “ Israël ” ; “God Keeps His Word ” ; “Why We Are Not A Denomination ” - “ Conference With God ”; “ The Seventy Weeks Of Daniel ”; “ The Absolute ”; “ Voice of The Sign ”; “ Broken Cisterns ”, §57, ; “ Questions And Answers”, ] .

Dès 1964, William Branham affirmait que les cinq premiers tableaux étaient déjà accomplis et que le sixième était en cours d’accomplissement 


Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes


PROPHETIE sur la destruction des Etats Unis - WILLIAM BRANHAM 



William Branham est le prophète de notre âge confirmé par Dieu au travers de nombreuses visions toujours accomplies jusqu'à ce jour et de nombreux miracles puissants ainsi qu'un message qui ramène le croyant à la Parole véritable sans compromis et en dehors de tout système dénominationnel. Au travers de ce prophète pour notre temps, Dieu a prononcé des jugements sur la terre dont cette prophétie sur la destruction des État-unis annoncé en 1933 comme la septième et dernière vision avant la venue du Seigneur Jésus Christ.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:55

ISRAËL EN ÉGYPTE 25.03.1953 JEFFERSONVILLE, IN, USA

1         Un tabernacle rempli. Je suis revenu plusieurs fois pour une heure ou deux, ou bien pour un service. Mais c'est la première fois que je reviens ici, ou ailleurs, pour essayer de tenir un réveil. Nous commençons ce soir. À mon avis, un réveil, ce n'est pas amener de nouveaux membres. Un réveil ce n'est pas un grand nombre de conversions, bien que ces choses aillent avec un réveil. Mais un réveil, c'est "réveiller ce que vous avez déjà en vous", seulement le réveiller.

2         Et maintenant, nous avons un pasteur vraiment merveilleux, ici, le frère Neville qui est assis sur le siège de devant; il est un peu enroué ce soir, à cause d'un rhume.

3         Et je vois faire comme à la maison. Lorsque j'étais ici, j'étais le pasteur, j'étais le conducteur de chants, je prélevais les offrandes, je payais les dépenses, j'étais le concierge et j'étais le menuisier, je sortais les cendres du poêle et faisais simplement tout ce qui devait être fait. Ensuite, en plus, j'ai travaillé à la Compagnie du Service Public. J'ai fait cela pendant dix-sept ans. Et je suis heureux pour ce vieux petit bâtiment ce soir. Et c'est certainement comme mon lieu de naissance. Pas très élaboré, ce n'est pas tellement grand; mais c'est à la maison, et je me sens vraiment bien. Et je suis heureux de cela.

4         Et maintenant, (nous l'avons annoncé), nos réunions vont peut-être se dérouler pendant cinq soirées jusqu'à dimanche soir. Et nous allons enseigner à partir de l'Écriture, ce sera de l'enseignement. Maintenant, cet enseignement ne consistera en rien d'autre que la Bible. Alors maintenant, ici, à la réunion, je voudrais le rendre vraiment clair, pour commencer maintenant, afin que nous ayons un bon arrière-plan. Je crois que vous... Nous voulons ceci premièrement, et nous verrons les règles et les structures et tout ce que nous faisons, et ainsi cela avant que nous priions et commencions les services.

5         Et maintenant, le Seigneur voulant, j'ai l'intention de parler ce soir sur "l'Église", les cinq soirs sur "l'Église". Le premier soir, ce soir, ce sera "Israël en Égypte". Et demain soir, le Seigneur voulant, ce sera "À la Mer Rouge". Et puis le soir suivant "Devant le serpent d'airain". Et samedi soir, "À Kadès-Barnéa". Et dimanche soir, nous voulons les retrouver là-bas "Dans la patrie". Et tout cela, ce sont des enseignements scripturaires. Et apportez votre Bible, parce que nous irons d'Écriture en Écriture.

6         Nous avons eu plusieurs appels pour prier pour les malades et ainsi de suite. Mais je me suis tenu éloigné de cela. J'essaye de concentrer mon attention strictement sur l'enseignement de la Bible. Et maintenant je ne sais pas ce que notre Seigneur va faire. Nous attendons l'appel pour l'outre mer, pour aller outre mer. J'ai pensé que c'était un moment merveilleux. Peut-être qu'alors, frère Neville se sentira mieux à ce moment-là; Il pourra peut-être reprendre ceci, et continuer ce réveil. J'aimerais que cela continue jusqu'à Pâques. Et j'aimerais avoir un grand service de baptêmes le matin de Pâques. Cela ne serait-il pas merveilleux? Juste un moment pour baptiser tout un groupe. Je crois que nous avons des jeunes personnes à baptiser ici.

7         Et maintenant pendant que je parle des jeunes. Maintenant, nous avons quelques visiteurs. Je pense que je ne suis pas habitué aux personnes qui viennent ici et à celles qui ne viennent pas. Je ne sais seulement pas le… -[Partie non enregistrée sur la bande. -Ed.]

8         Le 12ème chapitre pour commencer, et vous qui avez des crayons et du papier... Nous avons quelques Bibles supplémentaires, si quelqu'un en voulait une pour suivre dans les Écritures. L'un des anciens se ferait un plaisir de vous l'apporter, si vous voulez bien lever votre main. Nous avons cinq ou six Bibles ici. Les autres sont seulement des ''Nouveaux Testaments'', frère, et je serai la plupart du temps dans l'Ancien Testament ce soir.

9         Dans l'étude de l'Écriture, j'ai été accusé, et je fais en effet beaucoup de typologie. La typologie c'est de ''trouver des types dans l'Ancien à partir du Nouveau.'' Je vous dirai pourquoi je fais cela. C'est à cause de cela.

10       Peut-être, quelquefois, les grands mots que les érudits et autres emploient, essayent de donner à la Bible sa signification ou sa prononciation. Mais moi, je me contente de prendre celle du Roi Jacques. Cette traduction a tenu ferme malgré les tempêtes, beaucoup plus longtemps qu'aucune traduction ne l'a encore jamais fait, et je le crois simplement de cette façon.

11       Et je crois que toute l'Écriture enseigne que tout l'Ancien Testament était une ombre des choses à venir. Ainsi, si je vais vers ce mur, et que mon ombre est là devant moi cela montre un peu comment je suis lorsque j'arrive là. Cela montre si c'est un quadrupède ou bien une volaille, ou n'importe quoi que ce soit, l'ombre le montrera.

12       Et l'Ancien Testament était une ombre ou un type du Nouveau Testament. Tout l'Ancien Testament était dirigé vers le Calvaire. Avec l'aide du Saint-Esprit, je crois que durant les semaines à venir, (combien de temps, je l'ignore), mais je peux prouver à partir de... chaque chapitre de l'Ancien Testament a parlé de Jésus-Christ, et chaque chose a été accomplie en Lui. Et nous, en Lui, nous sommes complets. Combien simple Dieu a fait ceci. En Christ, nous sommes complets.

13       Maintenant, l'homme a toujours essayé de se sauver par lui-même, et de faire différentes choses par lesquelles il soit sauvé; mais dans le Nouveau Testament, cela n'a jamais été par aucune de nos propres œuvres, c'est ''par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi". La seule chose qui puisse vous sauver, c'est la grâce.
14       Il y a un moment, j'avais fait lever les mains, ne sachant pas qui est membre de l'église ici et qui ne l'est pas, pour voir à quel niveau vous en êtes avec le christianisme. Et apparemment vous êtes environ 99 % de chrétiens ici ce soir. Et j'espère que les autres le sont maintenant.

15       Maintenant le livre de la Genèse est le chapitre-semence de la Bible. C'est le commencement. Le mot Genèse signifie "Le commencement".

16       Et demain soir, nous irons dans l'Exode pour voir les enfants. Et le mot Exode vient du mot "appelé hors de, sorti de." Les enfants d'Israël étaient en exode. Dans leur exode, ils sortirent d'Égypte et se rendirent dans le pays promis que Dieu leur avait donné.

17       Maintenant, pour avoir une image correcte de l'église d'alors et la mettre en parallèle avec celle d'aujourd'hui, vous devez retourner vers la semence, pour l'amener jusque dans l'exode, avant qu'il puisse y avoir l'exode. Maintenant vous... ou bien l'apporter à un endroit où vous puissiez voir où est l'église, et comment ils étaient installés en Égypte, et alors vous verrez comment Dieu les a appelés à sortir. Et, alors durant le reste de la semaine, nous irons droit dans les Écritures comme cela. Et ce soir, le Seigneur voulant, nous allons nous référer à beaucoup, beaucoup d'Écritures, pour l'enseignement.

18       Maintenant, la première chose que nous voulons voir est pourquoi... La plus grande chose que j'ai trouvée parmi les chrétiens, à travers le monde entier, est une peur. Ils ont toujours peur. Et lorsqu'une petite maladie survient, ils ont peur. Beaucoup, je me demande quelquefois, et maintenant je suis avec vous. Mais maintenant ce que j'essaie de faire ce soir, et pendant cette semaine à venir, c'est d'essayer de chasser cette peur par la Parole de Dieu.

19       Maintenant vous viendrez me voir et direz ''Bien, frère Branham, je crois ceci, maintenant, je crois cela.''

20       Il y a une seule façon au monde de la prouver. Maintenant, je ne peux pas marcher avec l'expérience de quelqu'un, avec un rite d'église de quelqu'un. Il y a une seule véritable, preuve de tout ce qu'Il en est, c'est la Parole de Dieu. Maintenant, si la Parole de Dieu dit une certaine chose, alors, je suis obligé de croire que c'est la Vérité.

21       Récemment, un jeune prédicateur est venu vers moi et il me parla d'une certaine situation et dit qu'il avait prié pour cela. Et il dit que le Seigneur lui a révélé que c'était d'une certaine façon. Et je l'ai regardé un moment et j'ai dit: "Frère, c'est vraiment charmant.'' J'ai dit: ''J'apprécie que le Seigneur ait fait cela pour vous. Mais laissez-moi vous dire quelque chose, c'est contraire.''
           Il dit: ''Mais la vision vient de Dieu!''

22       Je dis: "Cela ne se peut pas, frère, parce que c'est contraire à la Parole.''

23       Maintenant, nous devons prouver toute chose par l'Écriture. Pas ce que... Si c'est contraire à ma foi, et cependant l'Écriture le dit, l'Écriture a raison et j'ai tort. Voyez-vous? L'Écriture a toujours raison. Et la seule façon dont vous puissiez faire quelque chose c'est de vous référer à l'Écriture. Maintenant est-ce vrai? Maintenant, j'aime vous entendre dire ''Amen'', lorsque vous croyez cela, voyez-vous. Amen signifie: "Qu'il en soit ainsi". Maintenant, nous ne pouvons pas...

24       Quelqu'un me demandait l'autre jour, même aujourd'hui, au sujet d'une certaine personne qui avait beaucoup de succès à propos d'une certaine chose qu'ils faisaient. Et il disait: ''Oh, frère Bill, le Seigneur doit être dans cela.''
           Je dis: "Il ne le peut pas.''
           "Oh'', dit-il, "Ils ont des conversions.''

25       Je dis: "Cela ne se peut pas.'' Parce que si c'était ainsi, ce serait contraire à Sa Parole. Alors Dieu ne va pas dire une chose et ensuite dire le contraire. Il va toujours dire la même chose. Voyez-vous. Dieu ne peut mentir. Dieu est infaillible, Ses Paroles sont infaillibles. Pour être Dieu, Il doit être souverain, voyez-vous? Et Il l'est.

26       Et maintenant, vous dites: ''Bien, ne pensez-vous pas que si Dieu a fait une certaine chose ici, bien que la Parole dise que…

27       Je dis: "Non, la Bible dit celui qui retranche ou ajoute quelque chose dans ce Livre, Il sera effacé du Livre de Vie."

28       Ainsi, voilà la raison. Toujours par tout ce que... (Non par expérience, ou par les apparences), mais parce que dit la Parole de Dieu. Maintenant, le Nouveau Testament, Paul dit: "Même si nous, ou un ange du Ciel venait et enseignait autre chose que ce que vous avez entendu'', c'est Galates 1/8 si vous voulez l'inscrire, "qu'Il soit anathème pour vous."

29       Maintenant, retournons en arrière maintenant et prenons le commencement et découvrons combien la Parole est sûre. Maintenant gardez ceci dans votre pensée. Et alors que nous glanons à travers cette Bible, vous verrez que les dents de la roue dentée de Dieu tournent lentement mais sûrement. Cela peut vous sembler être éloigné d'un million de kilomètres, mais elle continue toujours à broyer à ce même endroit et un de ces jours, cela sera ici, peu importe comment c'est. Vous prenez n'importe quoi là-dedans...

30       Je souhaiterais que nous ayons six ou huit mois d'étude biblique ici, pour prendre le livre de la Genèse et ne pas le quitter. Et je crois, avec les trois prochaines, trois ou quatre semaines d'étude de la Genèse, et voir comme chaque point se retrouve tout au long de la Bible et chaque mot. Maintenant, cela fait deux ans que j'étudie la Genèse, pour moi personnellement, et je n'en suis qu'à ma deuxième lecture et pas même à la moitié du texte. Oh, cela a été, je suis resté des semaines sur deux ou trois versets! Et vous découvrez que dans cette semence...

31       Si vous voulez savoir quelle sorte de récolte vous allez avoir, ou bien ce qui est en train de pousser dans le champ, allez voir quelle sorte de semence c'est. La semence produira exactement selon ce qu'elle est. Elle produira selon son espèce. Du maïs donnera du maïs, un chardon donnera un chardon, du blé donnera du blé. Quoi que cela puisse être, cela produira simplement selon sa semence.

32       Toutes les sectes et mouvements et toutes ces choses et les ismes d'aujourd'hui, par la grâce de Dieu, chacun a été écrit dans la Genèse où cela a son commencement là-bas et cela a simplement pris un autre nom. Mais si vous regardez l'œuvre de l'esprit en ce jour-là, et regardez comment Il œuvre aujourd'hui, vous verrez que c'est exactement la même chose. Et, mes amis, certaines choses sont frappantes. Vous seriez surpris de savoir que certaines d'entre elles appartiennent au plus haut domaine ecclésiastique.

33       Maintenant, regardez simplement cet esprit, comment il a commencé à se manifester dans Caïn, comment il a progressé à travers Cham, puis à travers Nimrod jusqu'à Babylone; de Babylone, il a progressé jusque dans les jours de la Venue de Jésus. Enseignants, étudiants de la Bible, et ils n'ont pas reconnu le Seigneur Jésus-Christ. Et ils étaient là, des théologiens brillants, de saints hommes, justes, connaissant la Parole, chaque lettre de la Parole, et où cela se trouvait et comment cela était écrit; ils la connaissaient par cœur, en long et en large, chaque rouleau de parchemin et tout; ils devaient être nés dans une certaine lignée d'hommes ou de prêtrise ou de tribu pour devenir prêtres. Des érudits distingués, des étudiants de séminaire aujourd'hui seraient bien pâlots en comparaison de l'un d'entre eux et cependant, ils n'ont pas reconnu Jésus. Et lorsque Jésus vint, ils étaient de saints hommes, et Jésus dit: ''Vous êtes de votre père, le diable." Il dit: ''Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne connaissez ni la puissance de Dieu, ni la Parole de Dieu.'' Pouvez-vous vous imaginer le Seigneur Jésus-Christ appelant un saint et juste théologien, un étudiant de la Bible, l'appelant un "démon''? Mais Il le fit. Et maintenant, si vous voulez retourner en arrière, vous découvrirez d'où cela vient.

34       Et regardez, cela est en train de sortir aujourd'hui avec une force terrible. Oh, mon frère, ma sœur, Il vous appartient de considérer ce que vous êtes en train d'écouter, et ne sous-estimez jamais la puissance de séduction du diable. Ne le sous-estimez jamais. Il est aussi mielleux qu'il peut l'être. Et l'esprit anti-Christ n'est pas le communisme. Non. L'esprit anti-Christ est si semblable à la chose véritable, qu'il séduirait même les élus si c'était possible. Jésus le dit, Matthieu 24. C'est un esprit religieux. Mais oui, Caïn et Abel étaient frères. Le corbeau et la colombe étaient sur le même perchoir. Esaü et Jacob étaient frères. Judas et Jésus étaient dans la même église, l'un était le Prédicateur et l'autre le trésorier. Voyez-vous, Il y a toujours cette séduction. Le mensonge que Caïn... que Satan fit à Ève, était 90 % de Vérité, 90 % de Vérité. Et le mensonge que vous pouvez raconter! Combien j'ai entendu d'hommes contourner des passages de l'Écriture, simplement pour ne pas devoir... Cela nuit à leur théologie. Voyez-vous? Mais si cette partie-ci est juste, cette partie-là est juste. Rassemblons-les et faisons-les cadrer avec toute la Bible. Maintenant, au commencement, quand Dieu...

35       Nous n'avons pas le temps de retourner là-bas, mais nous allons commencer au début de l'église. Et c'était lorsque Dieu... Maintenant, le mot église signifie "appelé hors de, les gens appelés hors de''. Et je crois que dans chaque dénomination sous le ciel aujourd'hui, Il doit y avoir de bonnes gens dans chacune d'entre elles. Et je crois que si Jésus vient, Il y aura un groupe appelé hors de. Et je crois que nous sommes bien loin de la Venue du Seigneur en ce qui concerne l'église, nos conditions n'étant pas des conditions pour la Venue du Seigneur. Nous ne pouvons pas avoir la foi pour la guérison Divine; ne parlons pas de foi pour l'enlèvement. Quelque chose doit arriver.

36       Eh oui, si quelqu'un parle de l'Enlèvement, on dit: "De quoi parlez-vous?" Certaines personnes, des membres d'église. Vous partez de guérison Divine, "Je ne crois pas en de telles choses!" Ils ne peuvent pas voir. Ils disent: "Bien, je crois qu'on les a hypnotisés." Bien comment cette personne pourrait-elle jamais aller dans l'enlèvement? Comment pourrait-elle ressusciter des morts, quand il n'y a rien d'où elle pourrait ressusciter? Il n'y a rien là-dedans pour la ressusciter.

37       C'est simplement un semblant de foi, c'est mental, psychique. Lorsque vous dites: ''Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu,'' c'est très bien, mais frère, si cela ne vient pas du cœur, eh bien, c'est seulement mental. Et cela ne peut pas venir du cœur tant que le Saint-Esprit n'en rend pas témoignage… Jésus dit que personne... Ou la Bible dit: ''Personne ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n'est par le Saint-Esprit." Et vous ne pouvez le dire de vous-même, c'est le Saint-Esprit qui doit le dire par vous. Regardez lorsque Jésus...

38       Lorsque Pierre le confessa, il dit: ''Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." Il dit: "Béni sois-tu, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela mais Mon Père qui est dans les cieux. Et Je dis que tu es Pierre et sur ce Rocher, Je bâtirai Mon église et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.'' N'est-ce pas vrai? Ainsi vous voyez où nous en sommes.

39       Maintenant, allons au cœur du sujet, maintenant nous allons commencer. Au commencement, Dieu appelant du ciel, appelant Son peuple à sortir...

40       Est-ce que je parle trop fort, frère Cox, ou pas assez fort? Un peu trop fort, je suis désolé, je… Cette chose donne une voix formidable, et je suis habitué aux grandes vieilles granges et aux auditoriums et aux réunions en plein air, et je suppose que je crie un peu trop fort. Ce n'est pas que je veuille vous crier après!

41       Maintenant, dans Genèse, le douzième chapitre, commençons notre premier passage ce soir.
           L'Éternel dit à Abram: va-t'en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que Je te montrerai.
           Je ferai de toi une grande nation, et Je bénirai ceux qui te bénissent; Je rendrai ton nom grand; …
          Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

42       Abraham, avec son père, arrivait de Babylone et se rendait à Shinear, la vallée de Shinear où beaucoup voyagèrent après la destruction de Babylone, ou après que la confusion fut arrivée. Le père d'Abraham avait fait descendre Abraham et ses bien-aimés à Shinear. Et dans tout ce pays, parmi tous ces gens, Dieu trouva la faveur d'un seul, ou plutôt, un seul homme trouva la faveur de Dieu.

43       Maintenant, je voudrais que vous remarquiez que ceci est le commencement du christianisme, de l'église. Et je voudrais que vous remarquiez, ce n'était pas parce que Abraham était un homme bon, c'était parce que Dieu a élu et choisi Abraham. Ce n'était pas Abraham qui choisit Dieu; c'était Dieu qui choisit Abraham. Pouvez-vous voir cela? Et maintenant regardez. Maintenant, comme c'était alors, il en est de même aujourd'hui. Ce n'est pas vous qui choisissez Dieu, c'est Dieu qui vous choisit.

44       Maintenant, ceci peut être très fort, et je voudrais que vous y fassiez attention. Immédiatement après le choix, l'élection, c'est la séparation de toute autre chose, dès qu'Il appelle. Il choisit, appelle. Alors, lorsqu'Il appelle, Il vous sépare de toute chose qui s'accroche à vous. Cela prouve que ce n'est pas une dénomination. Ce n'est pas deux ou trois personnes ensemble. Il attend chaque individu! Amen. C'est une affaire individuelle, avec chaque personne.

45       Ce n'est pas parce que ma mère là-bas est sauvée que je suis sauvé. C'est parce que Dieu m'a choisi, en Christ. Je veux que vous voyiez ceci. Ce n'est pas vous qui vous choisissez, pas votre propre choix, ni combien vous avez prié, ni lorsque vous avez tourné une nouvelle page. Vous n'avez rien eu à faire avec cela. C'était Dieu! Oh, là, là! Lorsque vous voyez ce qu'est la Vérité! Vous dites: ''Vous voulez dire que je ne me suis pas tourné vers le Seigneur? " Eh non, en aucune façon, vous n'auriez pu vous tourner vers le Seigneur. Votre nature entière, votre constitution était contre Dieu. Dieu vous a appelé. Cela a toujours été ainsi.

46       Dans le Jardin d'Éden, lorsque l'homme a péché, premièrement; regardez à la nature d'un pécheur, il se cache. Mais cela aurait dû être Adam qui appelait Dieu; or, c'était Adam qui se cachait et Dieu qui appelait Adam. Le voyez-vous? C'est la nature du pécheur de se cacher, de partir en courant, de se mettre derrière quelque chose. Mais c'est Dieu qui appelle! Oh, là, là! Grâce, Grâce étonnante, Dieu qui appelle.
           Et maintenant, regardez, vous dites: ''Oh, c'était Adam et Ève!"

47       C'est toujours la même chose à travers toute la Bible. Jésus dit: ''Nul ne peut venir à Moi si Mon Père ne l'attire.'' Est-ce juste? Maintenant, c'est la Parole. Et c'est comme cela que nous voulons la Parole, alors vous savez où vous vous tenez.

48       Combien ici ont... sont chrétiens ce soir, savent qu'ils sont chrétiens, et qu'il y a quelque chose qui dit qu'ils sont chrétiens? Oui. Très bien. Vous voyez? Alors vous devriez être les gens les plus heureux du monde. Vous devriez simplement croire cela. Oh, là, là! C'est facile, prenez la Parole de Dieu pour cela!

49       Maintenant, avant que vous puissiez devenir un chrétien, Dieu vous a appelé. Ce n'est pas vous qui avez appelé Dieu; Dieu vous a appelé. Maintenant, Il a appelé Abraham et Il est notre père à tous, la foi. Remarquez que cette fois, Il dit: "Abraham!"

50       Maintenant, c'est une élection. Je voudrais insister sur cette élection, parce que c'est la Vérité. Maintenant, vous n'êtes pas devenu chrétien par simple coïncidence, car vous êtes devenu chrétien avant que vous soyez dans ce monde. Avant même que vous naissiez, Dieu vous a destiné à être un chrétien, depuis le Jardin d'Éden, depuis avant la fondation du monde. ''Oh!" Dites-vous, "Est-ce juste, frère? " C'est la Vérité! Dieu... avant même que vous sachiez quoi que ce soit.

51       Il y a eu un temps où vous le saviez, votre esprit est enténébré à ce sujet maintenant. Il n'y a eu qu'un seul Homme sur la terre qui savait qu'Il, existait auparavant, et c'était Jésus. Il dit: ''Glorifie-Moi, Père, de la Gloire que j'avais auprès de Toi avant la fondation du monde.'' Il était le Dieu incarné, Il pouvait regarder en arrière et voir ce qu'Il en était. Mais nos esprits sont enténébrés à ce sujet.

52       Mais nous avons été ordonnés, prédestinés. Vous savez ce que ''prédestiné'' signifie? La prédestination de quelque chose, c'est qu'elle était vue à l'avance par Dieu. Amen. Voilà qui n'est pas du petit lait. Remarquez. Je crois que cela vous a choqués. Nous ferions mieux d'aborder ce sujet un moment. Prenez avec moi Éphésiens, le 1er chapitre, et lisons un peu, parce que j'ai peur que vous ne le saisissiez pas, et que vous pensiez que c'est moi qui dis cela. Ce n'est pas moi. Écoutez attentivement maintenant. Nous reviendrons sur le sujet de l'Église dans quelques instants, ou dans un moment. Maintenant Paul est en train de parler, Il s'adresse, dans Éphésiens 1, directement, carrément à l'église. C'est ce que nous faisons ce soir. Ceci n'est pas pour des bébés. C'est pour des adultes, pas pour des bébés.

53       De petits bébés. J'en ai un, à la maison, qui apprend juste à marcher. Il fait "boum" et tombe; il se relève et croit avec tout cela faire quelque chose de grand. J'étais comme cela un jour, mais maintenant je suis un homme, et j'ai laissé les choses de l'enfance. 

54       Maintenant, nous devons venir à la pleine Doctrine. J'aime les bonnes vieilles réunions où on crie, où nous pouvons taper des mains, ou bien nous crions et avons un bon moment, de grands services pleins de puissance, etc., où on se réjouit en quelque sorte comme des enfants. Mais, attendez que le temps de la grande démonstration finale arrive. Vous ne savez pas où vous vous tenez. Revenons en arrière et voyons. Découvrons ce qui nous fait faire cela. Revenons au fondement, voyons où nous en sommes.
           Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu... (ô que j'aime cela... Ce n'est pas un séminaire qui m'a envoyé); la volonté de Dieu, à ceux qui sont à Éphèse... (Maintenant, regardez, il l'adresse)... aux fidèles en Jésus-Christ.

55       Regardez, il l'adresse directement à qui? Pas au pécheur, pas aux bébés, mais à ceux qui ont atteint l'état adulte.
           Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu…
          Regardez, que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et du Seigneur Jésus-Christ.
           Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ.

56       Oh, là, là! Voyez-vous à qui il l'adresse? Pas à une bande de bébés. À des gens qui sont assis dans les lieux célestes et ont été bénis. Maintenant, il dit: ''Vous savez quelque chose, vous avez été enseignés, et vous êtes sauvés, et je peux vous dire tout ce qu'il en est. ''Oh, j'aime cela, l'aimez-vous? ''Je veux placer vos pieds un instant dans les lieux célestes, au lieu d'être si terre à terre.'' Il dit: ''Maintenant, je veux vous dire, eh bien, je veux vous donner un petit encouragement, un petit réveil, une petite stimulation.'' Amen. J'aime la stimulation, cela vous édifie, en particulier lorsque vous savez où vous pouvez dire que c'est AINSI DIT LE SEIGNEUR! ''Maintenant, je veux vous parler", dit-il, "à vous qui êtes assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ et qui avez été bénis ensemble de toutes les bénédictions spirituelles, la manifestation des dons de Dieu, la guérison divine, les prophéties, et autres choses qui se manifestent. Maintenant que vous êtes des adultes, je veux vous parler. C'est à vous que j'adresse ces paroles.'' Maintenant regardez, "Selon…" Amen. Maintenant, voici. J'espère que vraiment... Je vais le laisser bien pénétrer. Vraiment bien et au bon endroit, parce que cela fera du bien, cela vous entrera peut-être droit dans les os.
           ... selon qu'Il nous a élus en Lui...

57       Qui est-ce qui l'a fait? " J'ai entendu et je suis venu?" Non, non, pas du tout. "Il nous a choisis (temps passé), nous a choisis (l'Église) en Lui." Il y a combien de temps, Paul? La semaine passée ou bien quand vous teniez ce réveil? Non.
           ... avant la fondation du monde...

58       "Maintenant, vous pouvez être dans les nues, voyez-vous. Il fit quoi? Il nous a choisis en Lui (Christ) avant la fondation du monde."

59       J'aurais aimé que nous ayons un moment pour aller dans Job 7/ 37 (Job 38/4 - Tr. ) et voir là où il est dit: "Où étais-tu quand je fondais la terre? Avant que je pose les fondations du monde! Dis-le, sur quoi ses bases sont-elles appuyées? Ou bien, où étais-tu alors que les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse, et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie?'' Il dit à Job: ''Ceins tes reins comme un vaillant homme, Je veux te parler.''

60       Maintenant, Paul dit: "Il nous a choisis en Lui, l'Église, avant la fondation du monde.'' Maintenant regardez.
           ... pour que nous soyons saints...

61       Pas notre propre sainteté. "Bien'', dites-vous, ''Croyez-vous dans la sainteté, frère Branham? " Bien sûr! Pas la mienne, la Sienne. Ma sainteté n'est rien, la Sienne est parfaite.

62       Bien, vous dites alors: ''Croyez-vous qu'il soit permis de boire ou..." Non, je n'ai jamais dit cela. Regardez, un grain de blé ne peut produite que du blé, Il ne peut pas produire des chardons. Il n'y a pas de désir en Lui, il n'y a pas de vie en lui pour produire des chardons. Et si nous sommes en Jésus-Christ... 

63       Ne vous laissez pas séduire, vous feriez bien de sonder ceci un moment maintenant. Voyez-vous, si vous continuez à dire: "Bien cela ne me condamne pas de faire ceci, cela ne me condamne pas de faire cela," les choses du monde... Maintenant je vais vous choquer un petit peu, vous ''caresser à rebrousse poil''. Mais ceci serait l'évidence même que vous n'avez jamais été à Christ. Vous n'êtes jamais né de nouveau.

64       "Celui qui aime le monde ou les choses du monde, l'amour de Dieu n'est point en lui.''

65       Maintenant, si vous arrêtez de faire cela parce que vous savez que vous devez le faire et arrêtez de faire ceci, c'est le signe que vous n'êtes encore nulle part. Lorsque cette chose meurt en vous, et que sa nature est partie, il y a une autre Personne là-dedans et Elle peut seulement produire... Le Saint-Esprit qui était en Christ, en vous, produit une Vie comme Christ. Ce n'est pas ce que vous faites, c'est ce qu'Il fait. Il a choisi cela avant la fondation du monde.

66       Quelqu'un me dit: ''Bien, je sais que je suis sauvé parce que j'ai arrêté de fumer.''

67       Ce n'est pas pour cela que j'ai été sauvé, ce n'est pas pour cela que vous avez été sauvé. Vous êtes sauvé parce que Dieu vous a choisi avant la fondation du monde pour être sauvé. C'est l'enseignement de l'Écriture. Amen. Maintenant, voyez-vous, nous commençons à découvrir que ce n'est pas nous. C'est Lui, voyez-vous, Il nous a choisis.

68       Abraham ne pouvait pas dire: ''Bien, Dieu soit béni, je suis descendu de la Tour de Babylone. Alléluia. Voilà pourquoi je suis sauvé." Il aurait dû sauver tout le groupe alors, si c'était là la raison pour laquelle Il accorda Son salut. Mais Il n'a pas fait ainsi.

69       Il a élu Abraham. Et cela était le commencement même de notre salut qui a été donné à l'homme lorsqu'Il l'a appelé, élu et prédestiné et lui a donné une promesse et fait une alliance avec Abraham et Sa semence pour toujours. Maintenant, nous pourrions continuer et lire un chapitre entier sur cela, mais nous n'avons pas le temps. Maintenant, Dieu a appelé. Regardez, lorsqu'Il appela Abraham ici. Il l'appela par l'élection. Pas parce que c'était Abraham, parce que c'était Dieu. Et Il l'appela hors de son peuple et le bénit, et lui dit: ''Je vais te sauver.'' Et plus bas ici, Il dit: ''Et tu viendras à Moi à un âge mûr et avancé.'' Avant qu'il ait fait quoi que ce soit pour le mériter, Dieu l'a choisi, Il lui parla. "Et pas seulement toi mais ta Postérité après toi.'' Oh! Là, là! Remarquez. ''Et il retourna… Le 8ème verset. Maintenant continuons à lire ici, un peu plus loin sur cette autre chose.
           Et Abraham partit, comme l'Éternel le lui avait dit, et Lot partit avec Lui.
           Abram était âgé de soixante-quinze ans, lorsqu'il sortit de Charan.
           Et Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu'ils possédaient.

70       Maintenant, regardez il a justement fait ce que Dieu lui dit de ne pas faire; Abraham prit Lot, son neveu, et il prit aussi son papa. Mais Il ne lui avait jamais dit de prendre son papa; mais il le fit de toute façon. Et n'importe quel lecteur de la Bible, vous pourrez lire ceci dans la Genèse demain, quand vous en aurez le temps. Remarquez, cela a été une ombre au tableau jusqu'à ce le que vieil homme meure. Il était une pierre d'achoppement tout le long du chemin, et avec Lot c'était pareil. Dieu appela Abraham et pas Lot. Il appela Abraham, et pas son papa.

71       Bien, vous dites: ''Qu'en est-il de Sara?'' Un homme et sa femme sont un, voyez-vous? "Ils sont une seule chair'', la Bible le dit. Très bien.

72       Mais Il appela Abraham et lui demanda, lui dit de se séparer de tout ce qu'il avait, et d'aller dans un pays étranger.

73       Regardez, une séparation! Aller dans un pays étranger dont on ne sait rien, c'est le christianisme. Une séparation d'avec les choses du monde, parce que Dieu vous a appelé. Aller dans un autre pays, pour habiter parmi des gens au sujet desquels vous ne savez rien, pour être un pèlerin. Amen. Lorsque je pense à cela, je peux à peine garder mes pieds sur terre. Pèlerin! Étranger!

74       Le vieux Jacob, en mourant, se tenant devant pharaon dit: ''J'ai été pendant tant d'années dans mon pèlerinage.'' Amen. Qu'était-il? Il commençait à revenir à lui-même. Le petit gars s'était si mal comporté! Il savait qu'il était seulement un pèlerin ici. Maintenant remarquez.

75       Nous arrivons au 8ème verset et Dieu promet à Abraham ici comment Il va le sauver, lui et sa postérité après lui. Maintenant, Il fit l'alliance, inconditionnellement. Il ne fit pas cela simplement parce que c'était Abraham. Il n'a pas dit: ''Maintenant, Abraham, si tu fais ceci, si tu fais cela.'' Il dit: ''Abraham, Je l'ai déjà fait. Tu n'as rien à faire. Je l'ai fait Moi-Même." Amen. Oh! Là, là! Quand je pense à cela! Dieu l'a fait, Lui-Même, inconditionnellement. L'alliance de Dieu est inconditionnelle!

76       Vous dites: ''Bien, frère, j'ai arrêté de manger de la viande. Je ne fais pas ceci, je... '' Frère, cela n'a rien à voir avec ceci. Cela ne dépend pas du fait que vous mangez de la viande ou que vous ne mangez pas de viande, que vous gardez les jours de sabbat ou les nouvelles lunes, ou que vous allez à l'école du dimanche, le dimanche, ou quoi que ce soit. Vous êtes sauvé inconditionnellement!

77       Alors vous dites: ''Frère Branham, alors si je suis sauvé, gloire à Dieu, je peux faire ce que je veux." Oui, c'est vrai! Et si vous êtes sauvé, frère, vous n'avez aucun désir des choses du monde. Votre cœur entier est centré sur Cela. Vous ne pouvez pas vous tenir éloigné de Cela. Mais aussi longtemps qu'il y a un tiraillement, vous savez qu'il y a encore quelque chose de faux.

78       Maintenant l'élection, Dieu appela Abraham; Il lui dit qu'Il allait le sauver inconditionnellement.

79       Maintenant allons un peu plus loin après que la promesse fut faite. Je voudrais que vous veniez avec moi dans Genèse 15/7 ici juste un moment, et lisons ici juste pendant quelques instants. Très bien.
           L'Éternel lui dit encore: Je suis l'Éternel, Qui t'ai fait sortir d'Ur en Chaldée, pour te donner en possession ce pays.
           Abram répondit: "Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai?"

80       Maintenant, Abraham, après être sorti du pays, des Chaldéens, du pays, de la ville d'Ur en Chaldée, du pays de Shinear, séparé, sorti... Regardez cela, exactement comme les chrétiens aujourd'hui, errant encore. Regardez.
           Et l'Éternel lui dit: "Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe."

81Maintenant, demain, je désire que vous continuiez à lire cela jusqu'au bout, si vous notez les passages l'un après l'autre. Je vais le citer, à cause du temps, des limites du temps, parce que je ne veux pas vous garder trop longtemps. Je veux que vous reveniez demain soir et ainsi nous pourrons entrer directement dans ce sujet. Nous posons une base ce soir simplement un fondement. Voyez-vous?

82       Maintenant, il prit ces animaux, la génisse, la chèvre, et le bélier, et deux... une tourterelle et une colombe, et il partagea le bélier et la génisse, et ainsi de suite, et les étala par terre. Il posa la tourterelle là, et sans le... sans la couper. Et il garda les oiseaux éloignés de cela jusqu'au coucher du soleil. Et Dieu vint vers Abraham pour confirmer cette alliance; Il descendit et dit: ''Maintenant, Abraham, maintenant Je vais te prouver ce que Je vais faire.'' Et Il...

83       Et vous savez, beaucoup d'entre vous, mes amis, étiez à l'église ici, Il y a plusieurs années; j'enseignais la même chose. Eh oui, c'est vrai. Déjà en 1949 je prêchais cela. Très bien, elle l'avait inscrit dans sa Bible.

84       Regardez! Alors Il est descendu et a montré à Abraham ce qu'Il allait faire. D'abord, Il plongea Abraham dans le sommeil: ''Car, Abraham, tu n'y es pour rien."

85       Maintenant, pour vous qui essayez de vous sauver par vous-même. J'ai compris que dans l'église, le Tabernacle, après avoir reçu cet Enseignement, j'ai compris que beaucoup de personnes ont quitté le Tabernacle; ils sont allés vers des cultes et autres, pour croire toutes sortes de choses qu'on peut croire. Ils ont arrêté, certains d'entre eux ne mangent plus de viande, et certains d'entre eux gardent leurs jours de sabbat et les nouvelles lunes, et je ne... Je suppose qu'ils ont fait des sacrifices et autres, après avoir réellement refusé d'accepter la Parole de Dieu. Cela montre ce qui était ici dedans. Paul dit: ''Ils sont sortis parce qu'ils n'étaient pas des nôtres.'' Voyez-vous. C'est juste. Oui, c'est vrai. Le Saint-Esprit s'emparera de la Parole de Dieu. Ces choses, dans une démonstration finale, Il sera prouvé qu'elles sont fausses. 

86       Maintenant, Il dit: "Abraham"; Il le fit dormir; Il dit: ''Je te montrerai comment Je vais faire cela, comment Je vais garder Mon alliance.'' Et Il prit ces animaux et maintenant regardez, lorsque Abraham s'endormit, Il montra que la mort doit venir pour chaque créature. Alors devant lui passa une fournaise ardente; et cette fournaise ardente représentait l'enfer, chaque pécheur ayant mérité d'aller en enfer. Et alors au-delà de cela, par le sacrifice sur la colline, vint une petite Lumière blanche, qui passa entre chacun des morceaux du sacrifice. Une alliance.

87       Vous pouvez remarquer qu'il y a eu beaucoup de manières diverses par lesquelles les gens ont fait des alliances, dans bien des cas. Nous, aujourd'hui, comment faisons-nous une alliance? Vous dites: ''Tope-là, donnez-m'en cinq.'' C'est un accord. C'est notre alliance, n'est-ce pas! Dans les temps anciens, ils avaient l'habitude de... En Chine, vous savez comment ils font leur alliance? Ils se jettent du sel l'un sur l'autre. Voilà comment se fait l'alliance en Chine. Voyez-vous, et ils font des alliances différentes, selon les différentes coutumes des peuples.

88       La coutume orientale par contre, était de tuer une bête, et de se tenir entre cette bête, et alors de formuler. Nous le trouvons là-bas dans Lévitique, et ils formulaient ici leur accord. Et cet acte était déchiré en deux, au-dessus de cette bête morte. Et ils prêtaient serment au-dessus de cette bête morte pour signifier que s'ils brisaient cette alliance, leur corps serait comme celui de cette bête morte. Et ils donnaient à chacun un morceau de l'acte. Et puis on les renvoyait chez eux. Et lorsqu'ils revenaient l'un vers l'autre, ces deux morceaux devaient s'accorder parfaitement, les mêmes morceaux. Comme c'est beau!

89       Dieu faisant une alliance, montrant, montrant à l'avance que ''J'ai juré que Je le ferai, en ta Postérité, Je bénirai toutes les nations de la terre.'' Lisez-le. ''Je bénirai les Gentils, Je bénirai les noirs, les jaunes, les blancs. Je bénirai chacun d'entre eux à travers ta Postérité, car de toi sortiront des rois et des princes.''
           "Comment le feras-Tu, Seigneur?"
           ''Je te le montrerai.''

90       Il lui montra à flanc de coteau où ces morceaux étaient représentés. Et n'importe quel étudiant de la Bible sait que chacun d'entre eux était un animal pur qui représentait le Sacrifice de Jésus-Christ. Il était le bélier. Il était la génisse avec laquelle on faisait l'eau de séparation, quand il y avait également les eaux de séparation. Maintenant, nous avons le lavage par l'eau par la Parole de séparation du péché, en fonction de la Parole, en fonction de notre foi. Et la colombe et la tourterelle étaient la guérison Divine, tout cela en Christ! Amen!

91       Là, Dieu montra à Abraham ce qu'Il allait faire, qu'à travers la Postérité d'Isaac, Il donnerait naissance à Son Fils Unique, Christ, et qu'Il serait immolé là-bas entre les cieux et ta terre, alors que le soleil se coucherait, l'obscurité venant sur la terre et là Il le déchira en deux. Dieu lui retira Son âme, et Il écrivit une alliance avec les familles de la terre. Quand ce précieux Sang non adultéré du Dieu Tout-Puissant, coula des veines d'Emmanuel, Il lui arracha Son âme. Il disait: ''Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné?" Son visage plein de crachats de moquerie, une couronne de cruelle moquerie enfoncée jusqu'à Son front, les clous utilisés, c'étaient des pointes romaines, Son côté percé, Son dos déchiré jusqu'à ce que l'on voie Ses côtes, suspendu à la croix, criant, mourant la mort du pécheur, avec le péché du monde sur Lui. Et là, Dieu déchira son côté, Lui arracha Son âme, lorsqu'Il dit: ''Je remets Mon Esprit entre Tes mains,'' et que Sa tête s'affaissa. Et la terre trembla et vomit ses rochers. Le voilà, voilà l'alliance de Dieu! Eh voilà l'accomplissement.
Entre les rochers fendus et les cieux obscurcis,
Mon Sauveur pencha la tête et mourut;
L'ouverture du voile révéla le chemin
Des joies du Ciel et du jour sans fin.

92       Ô Calvaire, Ô Calvaire, Jésus saigna et mourut pour moi! Alors Il arracha l'âme de Son Propre Fils, prenant Sa part de l'alliance, et Il mit le Corps dans le sol. Trois jours et trois nuits, le Corps demeura là. Puis Il ressuscita! "Car Il est impossible que Mon Saint voie la corruption, Je n'abandonnerai pas Son âme en enfer." Et Son âme était Son Esprit qui descendit en enfer. Et Il se leva pour descendre, c'est-à-dire Dieu, et releva Son corps et Lui donna la vie. Et Il prit le Corps de Jésus et le plaça à Sa droite dans la Gloire, puis renvoya le Saint-Esprit en tant qu'Alliance.

93       Nous y voici. Ne manquez rien de cela, frère. Sans le baptême du Saint-Esprit, vous êtes perdu. C'est le seul... Vous n'aurez pas à vous soucier du moyen d'entrer au ciel. S'il n'y a rien ici de surnaturel, les portes ne peuvent pas s'ouvrir; vous pourriez marcher là et cogner votre tête contre elles. Mais si l'Esprit de Dieu est en moi, l'Esprit de Dieu à l'intérieur enlèvera la porte de ses gonds. Vous devez avoir la chose ici pour pouvoir ouvrir la porte là-haut. C'est vrai. Ainsi vous êtes déjà jugés rien que sur ce que vous pensez de Jésus-Christ.

94       Maintenant, Le voici venir, lacéré, cloué, arraché en morceaux. Son âme est allée vers Dieu. Dieu l'a béni. Et puis Son âme est revenue sous forme du baptême du Saint-Esprit qui vient dans chaque croyant pour sanctifier, purifier les pensées, purifier le cœur, et laisser une portion du Saint-Esprit dans cette personne-là, celle-ci, là-bas. Et lorsque le Saint-Esprit Se répartit, ce même Saint-Esprit qui a fait sortir le Corps de Jésus hors de la tombe, sera enlevé. Et cette alliance doit s'ajuster, comme Il a déchiré le Corps alors et l'a donné; Il est retourné à Dieu, et l'Esprit est revenu sur la terre. Alors votre esprit devra être de la même sorte que cet Esprit, ou alors il manquera ce lieu de rencontre, amen, oui, c'est vrai! Non parce que vous l'avez fait vous-même, mais parce que Quelque Chose, l'Amour de Dieu s'est étendu dans votre âme et a déchire et chassé chaque idole terrestre. Voilà.

95       Et il y a en nous quelque chose qui crie et appelle Dieu, c'est votre âme à l'intérieur qui appelle le Père céleste. Vous y voilà. Cela vous donne une telle foi que vous devenez la Postérité d'Abraham. Vous croyez la promesse de Dieu comme Abraham la crut. Bien qu'elle tarde, vous la croyez pourtant. Fidèle! Abraham ne chancela pas par incrédulité envers la promesse de Dieu, mais il était fort et donnait la gloire à Dieu.

96       Et vous ne pouvez pas rester sauvé d'un réveil à un autre! Et alors vous vous appelez la Postérité d'Abraham? Vous feriez mieux de considérer premièrement une chose. Ne vous trompez pas sur quoi que ce soit. Restez droit avec la Parole.

97       Abraham ne chancela pas, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu. Lorsqu'Il lui dit qu'Il lui donnerait un fils, il attendit vingt-cinq ans, se fortifiant tout le temps. Il croissait en grâce et dans la connaissance du Seigneur. Amen!

98       Je n'avais pas l'intention de prêcher, mais c'est seulement Quelque Chose Qui a commencé à prêcher en moi. Très bien.

99       Dieu appelant, choisissant. Maintenant, pourquoi ne pas faire face à la réalité? Il y a des gens qui ne seront jamais sauvés. Il y a des gens qui ne seront jamais sauvés, quoi qu'ils fassent. Cela, vous le savez. Il y a des gens qui sont prédestinés à être perdus. Il y a des gens qui sont prédestinés à être sauvés. Tous ceux qui sont prédestinés à être sauvés, seront sauvés, de toute façon.

100     Cela ne semble pas si clair. Il semble que vous ne le saisissiez pas. Regardons dans la Bible, trouvons le donc, voyons ce que Dieu dit. Allons dans le Nouveau Testament premièrement. Lisez-moi Romains 9, juste une minute, et nous verrons si cela est juste ou pas, nous verrons si Dieu a dit que certains allaient être perdus et que d'autres subsisteraient. Aimez-vous la Parole de Dieu? Bien, voyons donc ce qu'Elle dit. Maintenant, écoutez attentivement. Prenez votre temps, ne soyez pas pressés. Et regardez Romains 9, c'est Paul qui parte, le Nouveau Testament. Il vous fait parcourir beaucoup d'endroits dans l'Ancien.

101     Et vous qui prenez des notes, inscrivez aussi Jude 4, tant que vous y êtes, "des hommes dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des hommes qui changent la grâce de Dieu en dissolution, qui courent après des convoitises mondaines.'' Ici dans Timothée aussi, où il est dit: ''De même que Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse et Aaron, de même ces hommes s'opposent à la Vérité; des hommes étant corrompus d'entendement." Dieu a dit qu'ils apparaîtraient, et ils y sont!

102     Regardez les choses fausses. Vous allez à tel endroit, vous allez dans ces églises pentecôtistes, méthodistes, baptistes, de la Sainteté, où que ce soit que vous vouliez aller, vous trouverez des gens qui imitent Cela, des gens qui se font passer pour des croyants. ''Bien, gloire à Dieu, alléluia!"

103     L'autre jour, une femme disait: "J'ai dix enfants, mais gloire à Dieu, le Seigneur m'a appelée pour prêcher l'Évangile! Alléluia, je vais me mettre en route et le faire." Il n'a pas pu faire une telle chose. Il n'a jamais fait ainsi et Il ne le fera jamais, parce qu'Il a dit qu'Il ne ferait pas cela, oui, mais, oh! Là, là! Elle pensait ainsi. Eh oui. Dieu lui a donné dix enfants à élever, c'est cela ce qu'elle était supposée faire. Très bien. Mais ce qu'il y a, ils deviennent tout-à-fait dopés sous l'enthousiasme.

104     Bien, ils disent: "Je n'ai pas besoin que quelqu'un m'enseigne. Gloire à Dieu, j'ai le Saint-Esprit." Bien, alors le Saint-Esprit S'est trompé lorsqu'Il disait qu'Il avait placé certains dans l'église comme enseignants? Dieu les a placés dans l'église, comme enseignants. Cela règle la question. Pourquoi y placerait-Il des enseignants, si le Saint-Esprit Lui-Même devait donner tout l'enseignement? Voyez-vous? Très bien. Voyez-vous?

105     Ce dont les gens ont besoin c'est d'un "baptême de cervelle", en plus du baptême d'eau. C'est juste. Très bien. Excusez cette expression tranchante, mais j'aimerais vraiment la laisser pénétrer. Nous voulons un réveil, et, frère, il faut remuer les choses. Avant de pouvoir le faire, il faut chasser Satan. Ne faites pas de manières avec lui, soyez maître chez vous et restez ferme. J'ai dû le combattre, partout dans le monde, et tout autre chrétien qui a jamais soutenu la cause de Dieu, doit se battre avec lui. Mais si vous savez où vous vous tenez, et que ce que vous savez est la Vérité, que c'est AINSI DIT LE SEIGNEUR, vous pouvez vous y tenir.

106     Vous dites: "Bien, gloire à Dieu, je suis sauvé parce que j'ai arrêté de boire. Gloire à Dieu, j'ai eu un frisson dans le dos. J'ai eu un vent impétueux et puissant qui m'a frappé au visage. Croyez-vous cela, frère Branham?" Bien sûr. Mais je veux d'abord voir d'où vient ce vent impétueux et puissant. Voyez-vous? C'est juste. Vraiment! Ce sont des frissons, très bien, mais je ne suis pas sauvé parce que j'ai eu des frissons, ou parce que j'ai eu un vent impétueux et puissant. "Ne croyez-vous pas cela, frère?" Si, je le crois. Mais attendez une minute, revenons ici juste un moment. Le diable a des contrefaçons dans ce domaine.

107     Je suis sauvé parce que j'ai satisfait aux conditions de Dieu. Il m'a appelé, et je savais qu'Il m'appelait. Je L'ai accepté sur Sa Parole, c'est pourquoi je peux dire à Satan: ''AINSI DIT LE SEIGNEUR!''

108     Lorsque Jésus était ici sur la terre, Il était Dieu. Il était Emmanuel. Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-Même. Il n'a jamais utilisé un seul de Ses grands dons, lorsqu'Il fit face à Satan. Il dit: "Il est écrit, 'L'homme ne vivra pas de pain seulement'. Il est écrit: 'Tu ne tenteras pas le Seigneur Ton Dieu'." Il l'a vaincu. C'est cela, il faut connaître les Écritures. Satan les connaît aussi, mais vous devez savoir comment utiliser correctement la Parole de Dieu. Voyez-vous?

109     Remarquez, écoutez Paul qui parte. Combien veulent accepter la Doctrine de Paul? Il dit: ''Si un ange enseignait quelque chose d'autre, qu'il soit anathème.
           Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m'en rend témoignage par le Saint-Esprit,

110     Écoutez Paul qui s'affirme, voyez-vous, il présente les choses de telle façon que vous soyez absolument convaincus,
           Que j'éprouve une grande tristesse... un chagrin dans mon cœur. Car je voudrais,... car je voudrais moi-même être anathème pour mes frères, mes parents selon la chair,

111     Vous avez entendu dire: ''Oh, tous les Juifs font partie du peuple choisi de Dieu." Ce n'est pas juste. Ce n'est pas juste. Les Juifs ne sont le peuple choisi de Dieu. Voyez-vous, ils ne le sont pas. Maintenant écoutez, voyez si Paul ne dit pas la même chose, et i1 était un Juif. Voyez, Abraham avait onze fils, vous savez cela, (n'est-ce pas?) et ils étaient tous la postérité d'Abraham. Ils étaient tous la postérité d'Abraham, mais "En Isaac, sera nommée pour toi une Postérité.'' Pas dans le reste d'entre eux, pas en Ismaël, et pas dans les neuf autres fils qu'il avait de sa troisième femme. Non. C'était "En Isaac, était nommée la Postérité." Attendez, je crois que c'est dans le même chapitre.
           qui étaient Israélites, à qui appartiennent l'adoption, et la gloire, et l'alliance, et la loi, et le culte, et les promesses,

112     Maintenant il parle d'Israël. Faites donc bien attention à ce qu'il dit,
           et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen!
           Ce n'est point à dire que la Parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël,

113     Est-ce juste? Alors tous les Juifs ne sont pas Israël, ils ne le sont pas. Voyez donc.
           Et, pour être la postérité d'Abraham, ...

114     Cela ne fait pas d'eux des Israélites. Maintenant regardez. ''Que typifiez-vous frère Branham?''Je typifie l'Église. Tous ceux qui confessent Christ ne sont pas des chrétiens. Tous ceux qui vont à l'église ne sont pas des chrétiens, Tous ceux de la postérité d'Abraham n'étaient pas – n'avaient pas la promesse. C'était une Semence Élue, voilà la promesse. Et la promesse avait été annoncée à Abraham. Et les élus de Dieu étaient prédestinés avant la fondation du monde. Voyez-vous? Remarquez!
           Et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: en Isaac sera nommée pour toi une postérité.

115     Pas dans le reste des Juifs, mais en Isaac. Christ est venu à travers Isaac. C'était la Postérité d'Abraham, c'est Christ. Et alors la Postérité d'Abraham, premièrement, n'était pas par une semence sexuelle, C'était sa foi que Dieu reconnaissait. Et c'est par la foi, en nous, que nous croyons que la mort, l'ensevelissement et la résurrection de Christ nous apportent la Postérité d'Abraham.

116     Et Abraham était circoncis, comme un sceau de la promesse à sa foi. Maintenant, il ne l'a pas reçue du temps où il était circoncis, il reçut la promesse avant qu'il soit circoncis.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:55

117     Est-ce juste, frère ancien? [Un frère dit ''Amen''. - Ed.] Où est frère… L'autre prédicateur, je l'ai vu assis, je suppose qu'il est en train d'enregistrer là-bas, le frère… Oui. Très bien.

118     Il reçut la promesse avant d'être circoncis. Romains 4 vous le dira. Il a reçu la promesse avant qu'il soit circoncis. Alors il lui a été donné la circoncision comme un sceau de son obéissance de foi. Maintenant, lorsque nous disons… C'est pourquoi Billy Graham, Charles Fuller, et Billings et tous les autres, c'est pourquoi ils partent de cela, eux les frères baptistes. J'ai dit cela à beaucoup d'entre eux, Ruffus Mosley, et à tout le groupe. J'ai dit...

119     Il dit: ''Bien, nous avons eu vingt mille convertis en deux semaines.'' Ils ne pourraient plus en retrouver vingt.
           Je dis: ''Ils n'étaient pas convertis.''
           "Oh", dit-il, "ils ont accepté Christ comme leur Sauveur personnel."

120     Je dis: "Cependant, ils ne sont pas convertis.'' C'est juste. On n'est pas converti tant que... Converti signifie "être changé''. Et regardez, Paul…

121     Pierre avait cru au Seigneur, il avait été baptisé, il lui avait été donné le pouvoir de guérir les malades, chasser les démons, ressusciter les morts. Et Jésus lui dit, la nuit avant la crucifixion, ''Quand tu seras converti, affermis ton frère.'' Est-ce juste? Il était sauvé et sanctifié, et il n'était pas converti. C'est l'Écriture.
           ''Oh, était-il sanctifié?" Oui, il l'était!

122     Jean 17/17: ''Sanctifie-les, Père, par la Vérité.'' Pensez-vous qu'Il aurait mis cet Esprit dans un vase qui n'était pas en bon état? Et ils sont allés chasser des démons; ils sont revenus avec des cris. Très bien, les méthodistes. Ils sont repartis, criant, louant Dieu, et disaient: ''Oh, les démons nous sont soumis!"

123     Mais attendez! Il y a Matthieu 10 où Il dit: "Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous soient soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les Cieux." Est-ce juste?

124     Maintenant, je veux vous calmer juste une minute. Et Judas était avec eux. Est-ce juste? Judas était aussi bien qu'un canard dans la mare. Il criait et se réjouissait, aussi. Et il a suivi l'église jusqu'à la Pentecôte. Mais lorsque ce fut le tour de la Pentecôte, le moment de recevoir le baptême du Saint-Esprit, il l'a refusé, et a trahi Jésus. Et ça, c'était l'anti-Christ. Et cet esprit aujourd'hui viendra jusqu'à nous et enseignera la justification par la foi, et tout cela, et continuera jusqu'au baptême du Saint-Esprit, et alors se révélera sous son vrai jour. C'est exactement cela.

125     Et regardez les dix vierges qui sortirent. Cinq... Toutes étaient vierges. Cinq d'entre elles étaient folles; cinq avaient de l'Huile dans leur lampe. Qu'est-ce que l'Huile? Le Saint-Esprit. Voyez-vous? C'est juste. Elles étaient toutes vierges, vivaient correctement, des vies propres.

126     Vous dites: "Bien, frère, je ne vais pas à des soirées dansantes, je ne vais pas voir des spectacles." C'est seulement la chose morale. À moins qu'il y ait eu quelque chose de surnaturel... Alors ce n'est pas parce que vous avez crié, pas parce que vous avez parlé en langues, pas parce que vous avez sauté sur vos pieds, pas parce que vous avez fait telle chose; mais quelque chose de surnaturel s'est passé à l'intérieur de vous, cela vous a changé et mis... Vous êtes scellé en Dieu. Vous êtes ancré. C'est juste.

127     "Alors, vous ne croyez pas?" Je crois dans le fait qu'on puisse crier, je crois en toutes ces choses, mais ce n'est pas la Réponse.

128     Les méthodistes pensaient, lorsqu'ils criaient, qu'ils L'avaient; mais ils ont découvert que c'était faux. Beaucoup d'entre eux criaient et ne l'avalent pas. Les pentecôtistes sont arrivés, ils ont parlé en langues, ils ont dit; ''Nous l'avons'', mais ils ont découvert que c'était faux. Beaucoup d'entre eux parlaient en langues mais n'avaient rien. "Même si je parlais les langues des hommes et des anges, et que je n'aie pas l'amour, cela ne me servirait de rien." Ils ne l'avaient pas. C'est juste. Et c'est la raison pour laquelle le monde entier a été séduit par cela, et qu'ils ont fait la chose contraire. Cela n'est pas la réponse. Ce n'est pas une démonstration de la chair ou une émotion, mais quelque chose qui est arrivé à l'intérieur de vous qui a changé votre opinion toute entière, changé votre nature entière. Vous êtes converti; pas vous, mais Christ est venu en vous et vous a converti. Votre nature est morte, dans le vieil homme, et vous êtes né de nouveau, et vous êtes un nouvel homme. Regardez. Amen!

129     Dites, je suis long ici, n'est-ce pas? Avertissez-moi dans quelques instants, les frères là-bas, si je parle un petit peu trop longtemps. Je dois en arriver aux enfants d'Israël ici, dans une minute, mais je veux vous montrer que c'est l'affaire de Dieu de faire ces choses. Vous m'aimez toujours? Très bien. Maintenant, continuez à prier pour moi. Très bien. Mais permettez-moi simplement que je me calme un petit peu, là, maintenant, juste un moment.
           Et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité.
           C'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse, (oh, regardez cela) qui sont regardés comme la postérité.

130     ''Les enfants de la promesse.'' Il leur a été promis quoi? Quelle sorte de promesse? Ce que Dieu a promis depuis avant la fondation du monde. Il leur dit: "Voici La Postérité!" Non parce que vous avez cessé de faire ceci et cessé de faire cela, et arrêté de mentir, arrêté de voler. Ce sont simplement des actes moraux, un bon citoyen fera cela. Vous ne pouvez pas encore vous appeler chrétien; tant que quelque chose là-dedans n'est pas arrivé, tant que vous n'êtes pas régénéré, que quelque chose soit arrivé là-dedans. Remarquez.
           Voici en effet la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque et Sara aura un fils.
           Et de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut (écoutez ceci maintenant) du seul Isaac notre père;

131     Soyez bien attentifs, tenez-vous prêt. Cela vous fera faire volte face.
           Car quoique les enfants ne fussent pas encore nés, (C'est-à-dire Jacob et Esaü) et qu'ils n'eussent fait ni bien, ni mal, afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât,

132     Je vais le laisser pénétrer un long moment. Réveillez-vous maintenant, juste un moment. ''Esaü et Jacob, avant que les enfants soient nés, avant qu'ils sachent ce qui est juste et ce qui est faux.''
           afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle;

133     Oh, oh, je pensais qu'il fallait arrêter de manger de la viande pour être sauvé? Vous n'avez rien à faire avec cela! Si vous êtes sauvé, Dieu vous a appelé avant la fondation du monde et vous a sauvé. Est-ce juste? Maintenant regardez.
           Selon qu'il est écrit, Il fut dit à Rébecca: l'aîné sera assujetti au plus jeune, selon qu'il est écrit: J'ai aimé Jacob et j'ai haï Esaü.

134     Avant même qu'un enfant naisse, Dieu dit:''J'ai aimé l'un et J'ai haï l'autre.'' Est-ce la Parole de Dieu? Est-ce la Parole de Dieu? Je ne suis pas responsable de cela, mais seulement de la prêcher.

135     Maintenant l'élection, ce n'est pas quelque chose que vous avez à faire; c'est ce que Dieu a fait. Dieu l'a fait en Christ, pour vous; avant la fondation du monde. ''Tous ceux que le Père M'a donnés viendront à Moi." Alléluia! Oh, là, là! Excusez-moi. Je ne suis pas excité; mais je suis heureux. "Tous ceux que le Père m'a donnés viendront à Moi, et Je ne mettrai point dehors celui qui vient à Moi. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang, dignement, après qu'il ait reçu l'Esprit, a la Vie Éternelle. Je le ressusciterai au dernier jour." [Passage non enregistré sur la bande. - Ed.]

136     Que craignez-vous? Oh! Dieu l'a promis, c'est inconditionnel. Cet amour de Dieu qui retentit dans votre cœur, et vous savez que vous êtes passé de la mort à la Vie; vous aimez tout le monde, et le monde entier maintenant vous parait différent; votre âme est ancrée là-bas et rien ne vous ébranle, soyez simplement heureux et avancez. Gloire à Dieu! Ne laissez rien vous retourner. Oh, vous pouvez sortir, vous refroidir et être secoué un petit peu, mais cette Semence de Dieu restera fidèle. La Bible dit: ''Si nous Lui sommes infidèles, Lui restera fidèle. Il est fidèle, Il reste fidèle.'' Maintenant regardez. Lisons.
           Que dirons-nous alors, que dirons-nous donc? (Écoutez Paul) Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de là! Y a-t-il de l'injustice?
           Car Il dit à Moïse, Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, ... J'aurai compassion de qui J'ai compassion.
           Ainsi donc, si cela ne dépend ni de celui qui veut, …

137     Oh, dites-vous, ''Gloire à Dieu, alléluia, je serai sauvé avant de mourir.'' Vous serez sauvé? Dieu a quelque chose à dire à ce sujet.
           ... ni de celui qui veut, (non, donc) ... ni... de celui qui court, (Quoi?) mais de Dieu qui fait miséricorde.

138     Ce n'est ni celui qui court, ni celui qui veut, mais Dieu qui fait miséricorde. C'est l'élection de Dieu. Dieu fait ce qu'Il veut.

139     Maintenant remarquez un petit peu plus loin. Je l'ai inscrit en rouge ici si bien que tout est recouvert et que je peux à peine parvenir à lire. C'est que je L'ai lu si souvent. ''Car te … Je ne sais pas ce qu'il y a écrit ici. C'est, oui, c'est effacé. Je vois que c'est ici, cela a tout été masqué par l'encre rouge ici. "L'Écriture …" Demain soir je prendrai mon autre Bible.
           ... qui dit... Pharaon: Je l'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publié par tous, par toute la terre.

140     Dieu a suscité Pharaon, et endurci son cœur dans ce but. Dieu a suscité Judas Iscariot; il est né ici-bas fils de la perdition. Est-ce juste? Dieu parla d'Esaü et de Jacob avant même qu'ils soient nés; Il parla à leur mère de tout ce qui allait arriver, Il avait haï l'un et aimé l'autre. Est-ce vrai? Ainsi c'est Dieu qui fait tout en tout, et vous n'y êtes pour rien. Et si Dieu vous a appelé, l'amour de Dieu retentit dans votre cœur. Et tous ceux qu'Il a appelés viendront à Lui, et aucun d'eux ne sera perdu. Dieu l'a promis, Il dit: "Aucun d'entre eux ne sera perdu. Tous ceux que le Père m'a donnés, viendront à Moi. Et aucun d'entre eux n'est perdu, si ce n'est Judas Iscariot, afin que L'Écriture soit accomplie. Et Je les ressusciterai au dernier jour.''

141     Maintenant vous... disiez il y a un moment que vous étiez chrétien. Qu'est-ce qui a fait de vous un chrétien? C'est parce que Dieu vous a appelé avant la fondation du monde pour être chrétien, et vous êtes devenu chrétien. Alors vous êtes sauvé, rempli du Saint-Esprit, vous avez la Vie Éternelle. Pourquoi vous a-t-Il donné le Saint-Esprit? Il l'a donné en tant que Sceau de votre foi. Vous aviez la foi premièrement.

142     Maintenant, si vous dites: ''Bien, il y a un moment, vous disiez au sujet de Billy Graham et des autres qui crient 'Bien, combien veulent accepter Christ comme leur Sauveur Personnel, levez votre main?' Est-ce bien ainsi?" Certainement, c'est bien. C'est bon, mais c'est seulement le commencement. Alors si vous le croyez vraiment et L'acceptez vraiment dans votre cœur, et vous avez reçu un enseignement selon la vérité, alors le Saint-Esprit viendra comme circoncision telle qu'Il l'a donnée à Abraham selon sa foi, une confirmation.

143     Maintenant, vous dites, les gens disent: ''Faisons une réunion d'attente. [Tarrying meeting. - N. Tr.] Gloire à Dieu, faisons comme jadis.'' Et vous dites "Gloire à Dieu, mettons-nous à attendre le Saint-Esprit. Une telle chose n'existe pas!

144     Le mot ''Tarry'' [attendre, s'attarder en anglais - N. Tr.] ne signifie pas ''prier''. 'Tarry' signifie attendre. [Wait. N Tr.] Combien savent que ce mot signifie "attendre''? Jésus dit: ''Restez dans la ville de Jérusalem jusqu'à ce que je... Jusqu'à ce que la promesse soit donnée". Je ne sais pas ce qu'ils faisaient ils priaient probablement. Je ne sais pas.

145     Mais ils n'ont jamais eu à attendre cela. "Alors que Pierre disait ces mots, le Saint-Esprit descendit parmi eux". Il descendit complètement. Et lorsque Paul leur imposa les mains, le Saint-Esprit est venu sur eux. Est-ce juste? Voyez-vous, il n'y avait pas d'attente. Le Saint-Esprit était là et il leur a donné le baptême du Saint-Esprit, comme confirmation de leur foi.

146     Et Dieu a fait circoncire Abraham, comme confirmation de sa foi. Et qu'est-ce que c'était? Qu'est-ce que le Saint-Esprit? Quelqu'un peut-il me dire à quoi sert le Saint-Esprit? C'est un signe. Est-ce juste? Qu'était la circoncision? Un signe. Est-ce juste? Un signe. Dieu donna un signe pour montrer qu'Il avait accepté Abraham, la circoncision.

147     Et lorsque vous dites: ''Je crois en Dieu, je crois en Jésus-Christ'', alors Dieu vous donne le baptême du Saint-Esprit, comme un signe qu'Il a accepté votre foi. Alléluia! Et alors vous êtes scellé dans le Royaume de Dieu, pas jusqu'au prochain réveil, mais jusqu'au jour de votre rédemption. Éphésiens 4/30, "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés jusqu'au jour de votre rédemption.'' C'est ainsi.

148     Maintenant rapidement, encore à peu près cinq minutes, allons dans Genèse 45. Et je voudrais prendre un merveilleux petit raccourci ici, pour amener les enfants d'Israël à l'endroit même où nous les reprendrons demain soir, pour l'exode. Je suis désolé de m'être un peu attardé ce soir, mais il fallait que je commence par ceci premièrement.

149     Ainsi, Abraham reçut la promesse. Isaac est venu. Vous connaissez les sacrifices. J'ai essayé de vous montrer que l'église dans le passé qui appelait à sortir, l'élection était de Dieu, tout comme aujourd'hui. Il appela Abraham par l'élection; Il appelle l'église par l'élection. Il donna à Abraham la promesse, Abraham l'a cru; et Il appelle l'église aujourd'hui. Croyez-vous Jésus-Christ? Alors premièrement, vous avez cru. Et ensuite Dieu a fait circoncire Abraham et ses enfants, sa postérité, comme un signe; et aujourd'hui Il vous donne le Saint-Esprit comme signe.

150     Qu'est-ce que le Saint-Esprit aujourd'hui, pour un être humain, lorsqu'il vient? C'est une circoncision. Est-ce que Étienne ne dit pas ainsi dans les Actes, au 7ème chapitre, lorsqu'il dit: "Oh, vous incirconcis de cœur et d'oreilles, vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos pères ont fait, vous le faites aussi". Est-ce ainsi? Et le Saint-Esprit est une circoncision. Et que fait la circoncision? Elle enlève le surplus de chair, toutes les choses du monde. Cela vous circoncit des choses du monde, de l'amour du monde, de l'amour de la chair, de l'orgueil de la vie. Cela vous circoncit simplement de cela. Vous n'y êtes pour rien. Le Saint-Esprit le fait de Soi-même, et vous met en relation d'amour avec Jésus-Christ, dans un amour immortel. ''Rien ne peut vous séparer de l'amour de Dieu qui est en Jésus-Christ". Paul dit: "Ni le péril, ni l'épreuve, ni les prisons, ni rien d'autre; ni les choses présentes, ni les choses à venir ne pourront nous séparer de l'amour de Dieu qui est en Jésus-Christ".

151     Et Il vous a appelé, vous a circoncis, vous a placé en Lui, et a prédestiné votre destination Éternelle. Si cela ne fait pas crier des chrétiens, je ne sais pas ce qui les fera crier. Si cela ne fait pas se réveiller l'homme qui est en Christ, je ne sais pas ce qu'il faudrait pour le réveiller; je crois dans ce cas qu'il est deux fois mort, déraciné. Ne le croyez-vous pas? Très bien.

152     Maintenant, Il a d'abord appelé, puis Il a continué à faire apparaître Sa postérité. Après cela, Il est descendu à travers Abraham, puis à travers Isaac, après à travers Jacob, et ensuite de Jacob à Joseph. Maintenant regardez. Si nous en avons le temps, une fois, nous pénétrerons dans ceci. Nous le ferons, mais pas maintenant. Regardez, l'élection est en Abraham. Avez-vous remarqué, il y avait juste ces quatre patriarches, et alors cela a cessé, s'est cassé. Cela s'est éteint dans les douze patriarches et les tribus se sont divisées. Est-ce juste? Et... elle n'est jamais revenue jusqu'à ce qu'elle le soit en Une Personne, la Postérité d'Abraham; alors elle est entrée dans l'Être humain qu'était Christ, bien que cet Élu ait été glorifié ici sur la terre et élevé vers Dieu. Et le Saint-Esprit est revenu pour se répandre sur toutes les nations, pour remplir la terre de la connaissance du Seigneur, aussi profondément que sont les Cieux, et, oh, voilà le Saint-Esprit aujourd'hui.

153     Maintenant regardez. l'élection, en Abraham; la justification, en Isaac; la grâce en Jacob; et la perfection en Joseph. Pas une seule chose n'a été rapportée qui soit contre Joseph. C'est là la perfection. Il y avait trois étapes du Pèlerinage des enfants d'Israël, et la quatrième a été lorsqu'ils sont entrés dans la terre promise, qui était le Millénium. Il y a aussi les trois étapes de l'église des Gentils. Cette semaine, Dieu voulant, je pourrai l'apporter à travers la Bible et vous montrer que nous sommes dans notre troisième étape maintenant, prêts à entrer dans le Millénium, dans le temps de Joseph.

154     Maintenant, regardez, quand toutes ces choses se sont additionnées en Joseph. Quoi? Un homme parfait; celui qui était né de son père, aimé de son père, haï de ses frères. Maintenant regardez rapidement un moment, parce que je dois me dépêcher, donnez-moi toute votre attention. Aimé de Son Père, haï de ses frères; voyez le Seigneur Jésus, regardez Jésus agissant dans chaque personnage ici. Regardez Joseph, le parfait. Oh, nous pourrions passer des semaines sur lui. Regardez, haï de ses frères, aimé de son père. Pourquoi? Il était un homme spirituel. Il avait des visions, il pouvait interpréter des songes. Il était spirituel. Son vieux petit... ses frères disaient: "Quelles sottises! Va-t'en".

155     Maintenant regardez les églises aujourd'hui. Regardez le côté spirituel. Le Seigneur Jésus dans Son église aujourd'hui est, quant à Lui, haï par tous les descendants. Voyez-vous, exactement. Ils s'en moquent, l'appellent ''fanatique'', partout. Bien, cela doit être ainsi. Voici l'antitype en voici l'ombre.
           Vous dites: ''Bien, frère Branham, si je reçois le Saint-Esprit, ils se moqueront tous de moi".

156     Bien s'il n'en est pas ainsi, c'est que vous ne L'avez pas reçu. Vous devez être haï du monde. Jésus dit: "Ils appellent le Maître de la maison 'Béelzébul', alors à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi Ses disciples, voyez-vous, ceux de la famille". Il était haï, Lui. Et regardez.

157     Mais il était aimé de... Et son père... Nous ne pouvons pas avancer, nous n'arrivons pas à quitter ceci. Son père lui donna un manteau de plusieurs couleurs. Est-ce juste? Maintenant regardez cette robe sans couture, qui représentait le Saint-Esprit qui recouvrait son être. Et aujourd'hui c'est le Saint-Esprit qui recouvre l'église, la robe de plusieurs couleurs. Et il y a sept couleurs dans l'arc-en-ciel. Voyez-vous. Et ces sept couleurs parfaites sont toutes les couleurs que nous avons. Et elles se mélangent, formant l'arc-en-ciel. Et un arc-en-ciel, dans la Bible, signifie une alliance. Et Dieu fit Son alliance avec Noé, afin qu'il n'y ait plus d'eau, (mais ce sera le feu la prochaine fois), Il lui donna le signe de l'arc-en-ciel, et nous l'avons encore toujours. Est-ce juste?

158     Maintenant, si vous regardez (ah, si j'avais le temps pour ces autres Écritures) dans Apocalypse, le premier chapitre. Lorsque Jean le vit debout, c'était "quelqu'un qui ressemblait au Fils de l'Homme, se tenant au milieu des sept chandeliers d'or", qui étaient les Sept Âges de l'Église.

159     Et nous avons commencé avec Éphèse, et fini avec Laodicée, l'âge tiède dans lequel nous sommes maintenant. ''Ayant une forme de piété, mais reniant ce qui en fait la force". Ils vont à l'église, et il y a des gens qui entrent et à qui on dit ''acceptez Christ" et ils mettent leur nom dans un livre; mais reniant le baptême du Saint-Esprit et la puissance, et les miracles, et les signes, et les prodiges, ils se moquent de cela, dans l'Âge de l'Église de Laodicée, qui est vomi de la bouche de Dieu; et les élus sont enlevés. Oh, alléluia! Oh, Quelque Chose entre dans mon âme quand je pense à cela, mes amis. Oh, le monde dans cette condition aujourd'hui!

160     Et il était là, se tenait là. Quoi? Et il devait être regardé comme une pierre de Jaspe et de Sardoine. Qu'était le Jaspe? C'était la pierre de Ruben. Qu'était la Sardoine? Benjamin. Le premier et le dernier. Il devait être regardé comme le Premier et le Dernier. Et un arc-en-ciel entourait Sa tête, au-dessus des sept chandeliers d'or. C'était un arc-en-ciel, une alliance que Dieu avait faite à travers Abraham, à travers Isaac, à travers Christ, à travers l'Église, par le baptême du Saint-Esprit. La robe à sept couleurs qui était sur Joseph, qui était sur Jésus, elle est sur l'Église aujourd'hui, la protégeant. Le corps était recouvert par la robe. Et l'Église ce n'est pas vous, c'est le Saint-Esprit qui vous couvre du Sang, l'alliance de Dieu, prédestinée avant la fondation du monde!

161     Alléluia! Je devais absolument laisser sortir cela! Très bien. J'étais sur le point d'éclater. Remarquez, laissez-moi parler, vous pouvez penser que je suis fou. Si je le suis, je suis heureux, laissez-moi tranquille. Très bien. Laissez-moi vous dire quelque chose. Oh, comment puis-je ne pas être heureux en sachant ce que je sais? Comment puis-je le retenir, et savoir ce que je sais? J'essaie de le faire voir aux gens. Oh, là, là! Cela rendrait n'importe qui heureux. Ouf! Oh, là, là! Très bien.

162     Le voilà, et Jacob était... et Joseph était Son type. Comme revêtement, le père lui donna la robe. Alléluia. Ne vous rappelez-vous pas que lorsque Jésus fut baptisé, ''Dès qu'Il sortit de l'eau, voici, les Cieux s'ouvrirent et le Saint-Esprit descendit comme une colombe et vint sur Lui, disant: 'Celui-ci est Mon Fils Bien-Aimé en qui j'ai trouvé Mon plaisir'." Il n'a jamais accompli un miracle jusqu'à ce moment-là. Alors Il alla directement dans le désert pour être tenté, et ensuite dès qu'Il en fut sorti, Il guérit les malades, et manifesta la puissance de Dieu.

163     Voilà l'Église. Lorsqu'elle est baptisée, elle est revêtue du Saint-Esprit, de puissance. Oh! Là, là!

164     C'est le même phénomène qui se passa pour le sein mort de Sara, avant qu'Isaac vienne. Dieu laissa aller les choses. Elle avait soixante ans lorsqu'elle reçut la promesse. Elle avait quatre-vingt-dix ans avant que la semence ait même été conçue en elle... Parfaitement, c'est absolument phénoménal!

165     Et l'homme qui est né de nouveau est un phénomène! Alléluia! Ce n'est pas en acceptant, ou en levant votre main comme ceci. C'est un don de Dieu. Phénoménal! Né de nouveau, tiré hors de ce monde, du domaine des sens. C'est vrai. Pourquoi, parce que vous l'avez mérité? Parce que Dieu l'a promis, et que cette promesse est sûre selon l'élection.

166     Alors Joseph fut vendu pour presque trente pièces d'argent, par ses frères. L'église juive a trahi Joseph.

167     Aujourd'hui, que se passe-t-il dans cette église? Une trahison. Ils sont en train de rassembler des documents, ils vont essayer d'avoir un... Bien, maintenant gardez simplement cela dans votre esprit. Ils auront une confédération d'églises. Les églises de Christ d'Amérique se sont déjà unies entre toutes leurs églises, et ils auront une union un jour qui exclura les autres, afin de combattre le communisme, et elle sera liée au Catholicisme, avec l'église protestante et l'église catholique réunies. Et les églises qui ne sont pas des dénominations et qui s'accrochent à la Vérité et se tiennent éloignées de tous leurs dogmes, seront persécutées. La marque de la bête; le Sceau de Dieu; le dévoilement du jeu de chacun va bientôt arriver. Et, frères, si le Sceau n'est pas là-dedans, vous serez séduits comme les autres, parce que cela paraîtra si beau. Ils diront: "Maintenant, si le communisme a fait un... pour le monde, eh bien, faisons un autre accord, ramenons tous les chrétiens, et rechristianisons le monde". Et cela parait si bon, les gens se rallieront immédiatement à cela. Voyez-vous? Ils confédéreront les églises, et essayeront de ramener tout à un christianisme unique. Et la Bible dit, dans Apocalypse, que ce christianisme donne sa puissance et tout ce qu'il a, qu'ils ont fait une image à la bête et ait exercé toute la puissance que la bête avait avant. C'est ainsi, certainement. J'aimerais que nous ayons le temps de comparer avec ce que l'Apocalypse a à ce sujet (mais nous n'avons pas le temps, voyez-vous), pour voir où ça en est. Vous êtes juste au temps de la fin, frère. Nous sommes à la fin de l'âge.

168     Alors ils vendirent Joseph pour trente pièces d'argent. Ils le jetèrent dans un puits, le considérant comme mort. Il a été remonté puis on l'a livré. Et pendant qu'il était en prison là-bas, il… Il y avait deux hommes, un échanson et un panetier. Et l'un d'eux fut perdu et l'autre fut sauvé, par Joseph qui décrivit le songe et l'interpréta.

169     Et il est arrivé la même chose lorsque Jésus était suspendu à la croix, il y avait un brigand d'un côté et un brigand de l'autre côté, et l'un fut perdu et l'autre sauvé. Exactement.

170     Alors il fut amené devant Pharaon et interpréta le songe, et il devint le bras droit de Pharaon; personne ne pouvait voir Pharaon sans passer par Joseph.

171     C'était un type parfait de Jésus, qui est assis à la droite de Dieu, et personne ne peut venir à Dieu si ce n'est par Christ. Cela en était exactement le type parfait.

172     Et remarquez, voici une autre chose, maintenant vous les Gentils selon la Postérité de l'Élection, Joseph a reçu une épouse des Gentils. Il était rejeté de ses frères, et il se détourna d'eux et prit une épouse des Gentils. Est-ce juste? Et à lui Pharaon lui donna le prêtre de ou... la fille de ce prêtre comme épouse. Et il s'est marié avec une femme des Gentils, qui mit au monde Ephraïm et Manassé qui étaient cohéritiers du royaume, de la promesse faite aux patriarches.

173     Remarquez de quelle manière parfaite ce Jésus, rejeté des Juifs, renvoya le Saint-Esprit, et cependant on riait et se moquait de Ses disciples, disant: ''Ils sont pleins de vin doux.'' Est-ce juste?

174     Alors Jésus dit: "Vous pouvez blasphémer contre moi, et vous tirer d'affaire; mais si vous dites un mot contre le Saint-Esprit, cela ne vous sera jamais pardonné".

175     Et ces Juifs sont venus là-bas et ont dit: "Bien, ces hommes sont pleins de vin doux, ha, ha, ha!" et ils se moquaient d'eux. Et une trentaine d'années plus tard, au plus, Titus assiégea les murs et ils mangèrent les enfants les uns des autres, et ils les ont massacrés et brûlé le temple, selon la Parole de Dieu. Et il n'a jamais été relevé, et ne le sera pas jusqu'à ce que le temps des Gentils soit accompli. Et je pense aller visiter Jérusalem dans les semaines qui viennent, avec ces vieilles ruines, et le mur des Lamentations qui s'y trouve. Alors qu'ils ont été éparpillés partout dans le monde, parce que Dieu avait dit qu'ils le seraient, les générations se sont suivies et ils le furent. C'est juste. Oh, là, là! Pensez à la malédiction si l'on rejette le Saint-Esprit! Maintenant, le Saint-Esprit fut déversé, et ils L'ont rejeté.

176     Et lorsque les Juifs l'ont rejeté, les Gentils L'ont reçu, qui étaient un type de l'épouse. Il a dit qu'Il appellerait un peuple hors des Gentils, pour Son Nom.

177     Cette petite femme qui est assise là-bas, elle était une Broy, mais elle est une Branham maintenant, c'est ma femme.

178     Et l'Épouse de Jésus-Christ sera Madame Jésus-Christ, (alléluia) baptisée dans Son Esprit, dans Son Nom, remplie de Sa Puissance, revêtue de Sa justice. Alléluia! La voici. Et maintenant remarquez, c'était L'épouse des Gentils.

179     Maintenant lisons le reste juste avant de terminer. Ceci est la plus triste histoire que vous ayez jamais vue au sujet de la fin des temps, et nous terminerons par cela maintenant, alors que l'épouse des Gentils a déjà été choisie, prise hors de ce monde. La chose est sur le point d'être terminée. Maintenant écoutez ici dans le 41ème chapitre. ''Et il arriva …" Maintenant ceci est à la fin de l'âge des Juifs, et nous terminerons après cela. "Au bout de deux ans, Pharaon..." Non, attendez une minute, j'ai pris un mauvais chapitre ici, j'en suis sûr. C'est le chapitre 45 que je voulais dire, au lieu de 41.
           Joseph ne pouvait plus se contenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'écria qu'il fallait faire sortir tout le monde. Et il ne resta personne avec Joseph, quand il se fit connaître à ses frères, ceux qui l'avaient rejeté.

180     Maintenant, attardons-nous encore un moment avant de partir. Joseph, après toutes ces années pendant lesquelles il avait été là-bas, il survint alors une famine dans son pays natal, c'est Dieu qui agissait. Le pauvre petit Joseph était devenu le bras droit de Pharaon. Et ici, ses frères qui l'avaient vendu, il les avait vus en vision venant s'incliner devant lui, et ils l'appelaient un songeur, et un visionnaire, et ils essayaient de le tuer. Juste comme ils...

181     Jésus avait prophétisé aux Juifs, ce qu'ils étaient et ce qu'ils avaient fait, et ce qui arriverait. Il leur avait parlé au sujet du Maître de la maison qui envoya Son Propre Fils, et Ses serviteurs, et comment ils le tuèrent, et toutes les choses qui y avaient trait. Et que ferait ce Seigneur de la moisson lors de Sa venue en trouvant ces mauvais serviteurs? Maintenant, juste un moment.

182     Voici Joseph, un type parfait, se tenant là comme dans les derniers jours, lorsque les Juifs retournent dans leur pays, au temps de la fin, traversant le Millénium, où les Juifs seront à nouveau sauvés.

183     Et ils regardèrent. Et Joseph, vous savez comment il était envoyé là-bas, comment Israël avait envoyé ses enfants. Ils avaient reçu un petit peu de blé; ils mourraient de faim, et Joseph avait interprété le songe du roi, et vous savez comment il avait mis en réserve le blé; c'était le seul lieu au monde où il y avait de la nourriture.

184     Un type parfait de l'église aujourd'hui: le seul endroit où une nourriture spirituelle est fournie, c'est le Royaume de Jésus-Christ. Vous pouvez aller et prendre un vieux credo d'église et réciter quelques "confessions de foi apostoliques'' et tout ce que vous voulez, mais, frère, l'Esprit demeure dans l'Église née de nouveau du Dieu vivant, et c'est le seul endroit où il y ait de la Nourriture. Et un de ces jours, les Juifs vont reconnaître cela et ils sont déjà en route.

185     Maintenant, vous remarquez, quand il est apparu, il disait qu'il avait vu le petit Benjamin. Et comment vous savez, comment il s'est comporté, comprenant toutes choses. Comment son père, sa mère plutôt avait donné naissance à cet enfant, et en était morte, le petit Benjamin. Et il voyait ses frères, et ils ne savaient pas qui il était. Et ils pensaient qu'il était un grand prince, et ils étaient effrayés. Et ensuite en les renvoyant, il dit: ''Qui êtes-vous?"

186     Et eux dirent: "Nous sommes les fils d'un même homme à savoir Jacob, et il est âgé; vous savez, Israël, celui qui était le béni du Seigneur, et ainsi de suite." Et alors il apprit que son cher vieux papa était toujours vivant. Écoutez ce qu'il dit ici. Et il se révéla à eux après avoir fermé les portes. Voyez son cœur, regardez l'amour de Dieu ici, qui appelait encore. Et là ces Juifs se tenaient là, ces pauvres garçons, mourant de faim.

187     Leur père qui mourait de faim avait dit: "Descendez et allez chercher un peu plus de blé, sinon nous allons mourir de faim".

188     Et il retint Benjamin là-bas en gage. Et vous savez comment les choses étaient, comment il se tenait devant lui. Et alors il regarda et voyant Benjamin, il ne pouvait plus se contenir plus longtemps. Il fit partir, s'éloigner chacun. Et le pauvre Joseph se tenait là et il dit: ''Je suis Joseph, votre frère".

189     Alors que ses frères venaient de lui dire, lui avaient dit: "Nous avons un frère qui n'est plus, il a été tué par des bêtes'', et celui qui parlait, parlait justement à son frère. C'était son frère Joseph, qui était là.

190     Et il les fit tous partir et alors il se révéla et dit: "Je suis Joseph, votre frère." Ils étaient effrayés, les patriarches. Ils avaient peur. Mais il dit: ''N'ayez pas peur." Et il commença à crier si fort que de l'autre côté, dans le palais de Pharaon, on l'entendait crier, on entendait ses cris et ses pleurs. Il descendit en courant et jeta ses bras autour du petit Benjamin, et il l'étreignit et l'embrassa; il se jeta à son cou et commença à pleurer, en disant: ''Vous voulez dire que mon pauvre vieux père est toujours vivant, là-haut en Canaan?" Quelle émotion! Qu'est-ce? L'amour de Dieu qui se déverse et se répand! ''Mon papa vit encore et je vais lui donner du blé.'' Il dit: ''Oh!'' Et il cria le plus fort qu'il put.

191     Je me demande ce que cela sera, le jour où notre Seigneur Jésus descendra et traversera l'horizon des pays du levant, lors de son retour sur la terre. Alléluia!

192     Là il cria et pleura, ce grand prince se tenant là avec les patriarches. Il dit: ''Ne vous affligez pas'', il dit: ''C'est Dieu qui m'a envoyé.'' Voyez le Saint-Esprit, ce que l'Amour Divin fera? Il dit:"Dieu m'a envoyé ici. Ne vous affligez pas.'' Il dit: ''Dieu m'a envoyé ici pour sauver des vies en ces temps-ci.''

193     Et pourquoi Dieu l'a-t-il envoyé ici sinon pour sauver des vies? Pourquoi le Saint-Esprit est-Il ici ce soir, sinon pour sauver des vies? Il a été rejeté par les Juifs, et envoyé ici vers les Gentils, pour sauver des vies. L'as-tu ce soir mon ami?

194     Alors il dit: "Est-ce que mon père vit encore?" Et il a envoyé là-bas des chars, des bœufs, et ainsi de suite.

195     Et le pauvre Israël, vieux et aveugle, est sorti, le vieux prophète est sorti comme cela, et il apprit que Joseph était vivant. Il pleura et il dit:''Oh, béni soit Dieu! Je verrai mon garçon encore une fois, je le toucherai.''

196     Lorsqu'ils l'amenèrent là-bas, il le rencontra. Ses vieux doigts aveugles... Ses faibles doigts remuaient comme ceci et ils saisirent le visage de Joseph et ensemble ils s'agenouillèrent quelque part là-bas, et commencèrent à pleurer et crier. Le père et le fils s'étreignant l'un l'autre. Oh! Là, là!

197     Quand je pense au fils prodigue, ce soir, qui est loin de Dieu, quelque part dans le péché, frère, mangeant dans des enclos à pourceaux, courant autour du monde! Pourquoi, pourquoi ne feriez-vous pas... Pendant ces jours de réunions de réveil, si vous avez gaspillé votre temps dans une vie dissipée, durant ces années, gaspillé vos biens, pourquoi ne vous tournez-vous donc pas vers le Père, dans votre cœur? Si vous avez fait ce qui est mal, pourquoi ne le rencontrez-vous pas ce soir, à mi-chemin sur le sentier et ne jetez-vous pas vos bras autour de Lui?

198     "Alors, frère Branham, vous voulez dire que Dieu m'aime encore?''

199     Il vous cherche ce soir. Il vous guette. Le Saint-Esprit est ici pour sauver des vies, pour vous garder, pour vous donner la bénédiction, pour vous choisir. Et si vous êtes élu de Dieu, vous êtes venu ici ce soir dans un certain but.
           Vous dites: ''Frère Branham, n'ai-je pas moi-même calculé ces choses?''

200     Pourquoi êtes-vous venu à l'église ce soir? Qu'est-ce qui vous a fait venir? Est-ce que vous pensez que le diable vous ait jamais attiré à l'église? Oh, non. Le diable vous aurait bien plutôt éloigné de l'église. C'est Dieu qui appelle. C'est le Père qui vous appelle ce soir. Maintenant, vous avez une place en Dieu, et Dieu a appelé, et appelé, et encore appelé. Si vous n'acceptez pas cette place... Il y a un si grand nombre de places qui ont été comptées pour chacun d'entre nous, et Dieu autrefois a prédestiné que telle place serait la vôtre. Maintenant, si vous ne prenez pas cette place, quelqu'un d'autre la prendra à votre place. Si donc vous n'avez pas encore pris votre place ce soir, puisse Dieu ce soir accorder que vous la preniez.

201     Demain soir, nous irons... Ils sont restés en Égypte pendant des années. Et demain soir, nous allons les suivre dans leur exode sous le sacrifice de l'agneau, jusqu'au Jourdain, et dans leur passage du fleuve, dans l'autre pays, qui se trouvait dans le désert.

202     Que Dieu bénisse chacun d'entre vous. Cela a été dur ce soir, cela a pris beaucoup de temps. Nous avons raclé et tiré ici, pendant environ une heure et demie, ou plus, et nous avons parcouru les Écritures, cela a été dur. Mais, mon frère, ma sœur, pouvez-vous le saisir ce soir qu'il s'agit de l'élection en Dieu? Combien croient en "l'élection en Dieu"? Combien croient que Dieu vous choisit et vous appelle, qu'Il est Celui qui le fait? Maintenant, êtes-vous heureux? Croyez-vous?

203     Croyez-vous ce soir que vous puissiez ainsi tenir ferme demain en disant: "Satan, tu mas rudoyé, et tu as fait ceci et cela. Et dans mon cœur, il y a toujours eu Quelque Chose qui vibrait et m'attirait fortement vers Dieu. Maintenant je me rends compte quelle est ma vocation. Je ne serai jamais satisfait là-bas dans le monde. Je ne peux pas être satisfait dans le monde, parce que Dieu m'a appelé. Ainsi, je suis décidé à rejeter toutes ces choses et à aller vers mon Père Céleste. Je vivrai avec Lui.''?

204     Combien ici voudraient dire: ''Frère Bill, à partir de ce soir, je m'engage devant Dieu, à le servir. Je sais que nous sommes à la fin de la route, et je sais que nous n'avons plus beaucoup de temps. Mais, par la grâce de Dieu, ce soir, j'entends faire table rase, et je vais servir Dieu''. Voulez-vous lever votre main? Dieu bénisse vos cœurs, très bien.

205     Combien y en a-t-il qui ont envie de dire ''Frère Bill, je n'ai pas encore la compréhension exacte des choses. Mais priez pour moi, pour que je sois auprès de Dieu en ce jour-là, que Dieu me donne encore un appel dans mon cœur? Et je viendrai s'Il m'appelle ne fût-ce qu'une fois encore, oui je viendrai.''? Voulez-vous lever votre main? Vous préoccupez-vous de cela au moins dans cette mesure-là ce soir? Dieu vous bénisse, madame, Dieu vous bénisse, madame. D'autres diront peut-être... Dieu vous bénisse, madame. Dieu vous bénisse, monsieur. Dieu vous bénisse. Et Dieu vous bénisse jeune dame.

206     Quelqu'un dira peut-être aussi:'''Frère Branham, je ne suis pas ce que je devrais être ce soir. Je sais que je ne le suis pas. J'ai attristé mon Seigneur, mais Quelque Chose dans mon cœur m'a toujours dit que je devrais être un chrétien. Et je veux servir Dieu''. Est-ce que cette personne est ici ce soir, qui n'a jamais pris ce départ? Maintenant, je voudrais que vous soyez honnêtes avec moi à l'instant même, alors que nous terminons, si vous savez que c'est là votre situation. Car Quelque Chose pendant toute votre vie vous a dit que vous devriez servir. Dieu, et vous en avez eu le désir pendant longtemps. Vous n'avez pas encore pris votre départ, mais Quelque Chose vous disait cela. Non.

207     Je ne suis pas de ces gens qui vous courent après et vous tirent ici. Non, non. Si le Saint-Esprit ne le fait pas par la prédication de la Parole, cela ne me fera aucun bien. Voyez-vous, c'est juste, vous devez faire un choix.

208     Mais serez-vous assez honnête envers moi, pour dire: ''Frère Bill, il y a en moi Quelque Chose depuis des années ou qui y était à plusieurs reprises, ou peu importe combien de temps, Quelque Chose qui m'appelle, qui me dit qu'il vaudrait mieux que je me tourne vers Dieu, et je ne l'ai pas encore fait. Priez pour moi, frère Bill, afin que je sois assez homme ou assez femme pour le faire." Voulez-vous lever votre main? Tous ceux dans ce bâtiment maintenant, qui sentez que Dieu vous a appelés. Dieu vous bénisse.

209     Quelqu'un dira peut-être aussi: ''Quelque Chose m'a appelé dans mon cœur, et je ne me suis pas encore abandonné à Dieu." Levez simplement votre main. "Je suis celui-là! Je ne suis encore jamais devenu un chrétien mais je veux le devenir. Je veux le devenir, et je voudrais que vous priiez afin que Dieu ne me rejette pas avant que je prenne ma décision." Voulez-vous vous abandonner entre les mains de Dieu? Levez votre main. Dieu vous bénisse, monsieur, c'est merveilleux. Simplement que quelqu'un lève la main et dise: ''Je voudrais que vous priiez, frère Bill, afin que je ne repousse pas Dieu." Dieu vous bénisse, monsieur. C'est bien. Encore quelqu'un d'autre ici? Maintenant, soyez sincères.

210     Maintenant, pensez, si le docteur vient chez vous avant le lever du jour, s'il prend votre pouls, s'en va et dit: "Non, il ne s'en sortira plus, cela en est fait de lui.'' Oh, combien aimeriez-vous avoir levé votre main.

211     Cela pourrait signifier quelque chose comme "Priez pour moi, frère." Je ne sais pas qui vous êtes, à moins que vous ne me le laissiez savoir. L'Église ne sait pas qui vous êtes. Mais si vous levez votre main, Dieu la verra. Cela ne vous sauvera pas, non, mais au moins cela vous fera faire un premier pas. Cela vous fera faire le premier pas. Alors peut-être que, avant que les réunions de réveil soient terminées, vous donnerez votre cœur à Christ.

212     Maintenant, cela a été dur ce soir. Nous essaierons de pénétrer davantage dans du solide, dans la Parole au commencement, je veux dire, dans la suite de notre étude.

213     Y a-t-il encore quelqu'un? Cinq ont levé leur main. Quelqu'un d'autre, est-ce que je n'en aurai que six ou sept? Maintenant, je voudrais que vous soyez sincères. Dieu vous bénisse, jeune dame. Eh bien je sais qu'il y a une autre personne qui aurait dû lever la main. Maintenant, levez simplement la main, dites: "Frère Bill, priez pour moi." Je ne vais pas venir à l'endroit où vous êtes, je vais simplement prier ici-même. Et alors dites simplement: "Souvenez-vous de moi maintenant, que je ne suis pas un Chrétien, mais j'ai toujours senti que je devrais l'être. Et maintenant je sais que je ne suis pas un Chrétien." S'il y a quelqu'un d'autre, levez votre main. Oui, je vais terminer. Va au piano, Teddy, si tu veux bien.

214     Quelqu'un peut dire: ''Frère Bill, souvenez-vous de moi, afin que ma vie soit plus près de Dieu. Je ne veux pas continuer à vivre ma vie chrétienne à moitié et dans cette condition de tiédeur. Dieu vous bénisse, vous, vous. C'est bien. Dieu, vous bénisse. Je vois les mains qui se lèvent.

215     Regardez, si Dieu n'entendra pas ma prière pour ouvrir les yeux des aveugles, ouvrir les oreilles des sourds faire que ceux qui sont infirmes (homme d'état, rois, potentats, monarques, infirmes) soient parfaitement rétablis! Regardez dans le monde, il y a des millions, des millions! J'ose affirmer ceci, réellement du fond du cœur, qu'à ma connaissance, environ dix millions de personnes ont entendu le Message, dix millions de personnes de toutes les nationalités. J'ai parlé devant dix ou quinze nationalités à la fois je devais attendre que dix ou quinze interprètes aient traduit avant de pouvoir dire un autre mot; cela allait comme cela avec les interprètes. Et j'en ai vu jusqu'à cent mille, ou plutôt, j'en ai vu jusqu'à trente mille venir à Christ en même temps, trente mille convertis en une seule fois. À Durban, Afrique du Sud...

216     Et je vais aller à une réunion maintenant où se trouveront trois cent mille personnes. Et je dis cela avec mon cœur. M'avez-vous déjà entendu prédire quelque chose dans le nom du Seigneur qui ne soit arrivé exactement de cette manière? Demandez où vous voulez, partout autour du monde. Et regardez les centaines et centaines de choses qu'Il a dites. Certainement, je sais de quoi je parle. Pas pour moi-même; mais c'est pour Christ qui est en moi.

217     Et je vous dis la Vérité, mes amis, si vous mourez avant d'être nés de nouveau, vous êtes perdus. Jésus dit: ''À moins qu'un homme ne naisse d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume." Peu importe combien vous êtes bon, combien d'argent vous avez donné, à quelle église vous appartenez, votre affiliation, votre classe sociale, ce que votre mère ou votre père était, votre pasteur. "Si vous ne naissez de nouveau, vous ne verrez pas le Royaume de Dieu.''

218     Nous avons pris l'exemple du blé l'autre jour; vous avez pu l'observer ici dans l'agriculture. Il y avait un parfait grain de blé, avec la bonne quantité de calcium; tout était dans ce grain. L'un avait poussé dans un champ et l'autre non; il y avait une poignée de chaque. On les a enterrés. Il n'y en avait pas un seul, qui n'ait pas été fait avec tous les ingrédients que contenait l'autre, ayant la même constitution, et ainsi de suite. Aucun de ces grains-là ne leva. Mais tous les autres levèrent. Pourquoi? Ils avaient un germe de vie en eux.

219     Il y a des hommes et des femmes ici ce soir maintenant, et partout dans le monde, qui vont dans leurs églises, appartiennent à l'église, professent être des chrétiens, et qui n'ont pas de germe de Vie en eux. Ils ne peuvent pas lever. Ils ne peuvent en aucune façon être ressuscités. Ne soyez pas séduits; amis, sondez-vous. Cela dépend maintenant de vous. C'est en vous. C'est votre décision qui compte. Puisse le Seigneur vous bénir alors que nous inclinons nos têtes.

220     Père, dans cette tâche ce soir, je devais dire des choses sévères, des choses rudes, trancher fort; mais Tu as dit que l'Évangile est plus tranchant qu'une épée à deux tranchants, pénétrant jusqu'à la moelle des os, et un Discernement des pensées de l'esprit. Dieu, ne permets pas que nous ayons quelque chose de moins que cela. Et nous Te remercions pour l'Élection, nous Te remercions de ce que Tu nous as appelés. Et maintenant, dans nos cœurs, le Saint-Esprit nous a gardés toutes ces années. Combien nous T'en remercions! Grâce étonnante, quand nous pensons que nous sommes sortis des rigoles du péché, qui remontent loin dans le temps, et comment Tu as été bon pour nous.

221     Et Tu aimes ces hommes et ces femmes qui sont dans le monde en ce moment; et Tu sais qu'il reste seulement quelques tours de soleil de plus, et après ce sera trop tard. Un de ces jours, ce sera trop tard. Ils seront retranchés, et ô combien rapidement, sans remède, sans miséricorde; et Tu as dit que Tu rirais sans plus de leurs malheurs.

222     Et je pense à ce monde, et qu'un de ces jours, des vents hurlants souffleront sur ce vieux monde lorsqu'il, aura explosé par une bombe atomique, se tenant là-bas dans le champ du soleil, et des vents hurlants qui souffleront sur lui, dans cinq cents ans. Et il y aura des pierres tombales cachées sous ce sable, avec peut-être nos noms dessus, gisant là dans les tourbillonnements et les hurlements et le vent, la chaleur suffocante du soleil. Mais où sera notre pauvre âme?

223     Dieu, puisse ce soir être le soir où la destination Éternelle de plusieurs soit réglée. Accorde-le Seigneur, que chaque pécheur ici, ces hommes et ces femmes, et ces jeunes femmes et tous les autres, qui ont levé leur main et dit qu'ils étaient des pécheurs et qu'ils désiraient que l'on se souvienne d'eux dans la prière, Ô Dieu, puisse le Saint-Esprit accorder cela juste maintenant. Et puissent-ils accepter Jésus-Christ comme leur Sauveur, et être remplis du Saint-Esprit.

224     Accorde, Seigneur, que ceux parmi nous qui sont rétrogrades et ceux qui sont froids et se sont éloignés de Toi, puissent s'approcher au pas de course ce soir comme une bande d'enfants mourant de faim, courant vers la Table de Dieu, en disant: ''Je veux être nourri.'' Et puisses-Tu le faire, Seigneur.

225     Et merci pour ces chers saints de Dieu qui ont levé leurs mains, et qui, à travers les larmes et la prière, et la persévérance, sont restés fidèles jusqu'à cette heure.

226     Bénis ces paroles ce soir, Seigneur, bien qu'elles aient été prises d'un côté et d'autre de la Bible, et mal dites, et peut-être peux-Tu clarifier tout cela dans leur esprit, Seigneur. Cela a été nouveau pour moi, la première fois depuis sept ans, Seigneur, que j'ai essayé d'apporter ceci, Et je prie maintenant que demain soir, Tu nous ramènes tous ici et que nous soyons peut-être encore plus nombreux, et puisse le Saint-Esprit être ici. Et que beaucoup de ceux qui sont ici ce soir et qui ont pris une décision et sont sauvés, reviennent ici demain soir, se réjouissant et étant heureux, (accorde-le, Seigneur) se jetant au cou du Père, tout comme Joseph, Seigneur, embrassant le Père, oh, et en disant: ''Merci Seigneur, de m'avoir sauvé.'' Accorde-le, Seigneur. Puisse-t-il se passer quelque chose maintenant. Nous Te demandons cette bénédiction, alors que Tu nous congédies de cette réunion, de ne jamais nous congédier de Ta Présence, et puissions-nous retourner, heureux, nous réjouissant, demain soir, apportant de précieuses gerbes. Car nous le demandons au Nom de Christ. Amen.

227     Amis chrétiens, je suis désolé de vous avoir gardés si longtemps. Je suis vraiment désolé. Demain soir, j'ai l'intention de vous faire sortir à neuf heures, si possible. J'ai dû parler simplement un peu durement. Je ne pouvais m'en empêcher. Vous m'aimez de toute manière, n'est-ce pas? Moi aussi, je vous aime. Et c'est seulement pour votre bien. Maintenant, voulons-nous nous lever? Très bien, ''Revêts-toi du Nom de Jésus'', l'accord, s'il vous plaît.
Revêts-toi du Nom de Jésus,
O toi enfant de tristesse,
Il te donnera la joie, …

228     Maintenant, j'aimerais que vous utilisiez le téléphone demain. Allez chercher quelque pécheur, dénichez-le. Revenez ici. Parlez aux pasteurs. Allez, venez maintenant, rassemblons-nous et ayons un réveil à l'ancienne mode. Nous serons redressés en une soirée ou deux, maintenant, ainsi nous irons de l'avant et nous aurons un bon moment. Serrez la main des uns et des autres maintenant.
... du ciel;
Précieux Nom, précieux Nom!
Espoir de ta terre, joie du ciel.

229     Maintenant que la grâce de Dieu et la communion du Saint-Esprit reposent sur vous et demeurent avec vous, à partir de maintenant, jusqu'à ce que nous nous rencontrions à nouveau, au Nom de Jésus. Amen.

230     Dieu vous bénisse maintenant. Vous pouvez quitter dans l'amour et la bénédiction de Dieu. Alors, vous tous, les membres du Tabernacle, serrez la main de ces gens ici. Soyez sûrs que chacun d'entre vous leur ait serré la main, souhaitez-leur un bon retour ici pour la prochaine fois. Que le Saint-Esprit fasse la même chose. Maintenant, réconciliez-vous, oubliez vos différends, et remettez tout en ordre. Très bien.
           Fléchissant au Nom de Jésus, tombant...
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:56

Présentation du Prophète William Marrion Branham


Nous vivons l'Age de la Restauration de la Parole et du Peuple de Dieu où l'envoi de l'Esprit d'Elie selon Mal 4/5-6 doit mettre en ordre l'Eglise du Seigneur pour son Retour. C'est donc une Vocation exceptionnelle, singulière et hautement élevée, que reçoit ce Ministère de la Parole qui se doit d'être intransigeant vis-à-vis du péché ; car ayant été responsabilisé comme la sentinelle de l'Age, Dieu l'ayant à maintes et maintes reprises confirmé aux yeux de tous!
La Vocation de frère Branham

Né sous un signe, le 06 Avril 1909 dans une petite cabane dans les montagnes du Kentucky, près de Burkesville à 5 heures du matin, une Lumière Surnaturelle entra en tourbillonnant et se tint au-dessus du lit dans lequel dormait le nouveau-né, pendant quelques instants. Les parents subjugués par cette présence, ni comprirent rien. Ils l'oublièrent. 

Quelques années après, le jeune enfant reçut le premier contact de l'Ange au travers d'une Voix audible : « Ne bois jamais, ne fume ni ne souille ton corps d'aucune façon. Il y aura un travail à faire pour toi quand tu seras plus âgé. » 
Frère Branham fréquenta plus tard la Mission Baptiste dont le pasteur était le Révérend Roy Davis. Il désira être baptisé du baptême chrétien. Bien que cette assemblée baptisait dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit, il demanda au docteur Davis de le baptiser au Nom du Seigneur Jésus-Christ. 

Après une expérience singulière du baptême du Saint-Esprit, il entra dans le ministère au côté du Révérend Davis comme pasteur baptiste. Il démissionna quelques temps après pour refus d'ordination de femmes dans le ministère pastoral ; s'appuyant sur l'Ecriture de : 

1 Tim 2/11-12 : « Que la femme écoute l'instruction en silence avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. »
Frère Branham commença donc de manière indépendante l'Œuvre du Seigneur par une campagne d'Evangélisation et de guérisons en Juin 1933.
Biographie WMB ; P. 32 : « . A la cérémonie de baptême qui suivit la campagne, 130 personnes furent immergées dans l'eau (dans le Nom du Seigneur Jésus). C'est à ce moment-là qu'une Lumière céleste apparut, alors qu'il baptisait. Voici ses Paroles : "Je baptisais dans la rivière, dans le fleuve Ohio, mes premiers convertis, et à la 17ième personne que je baptisais, je dis : 'Père, comme je la baptise dans l'eau, Toi Tu la baptises du Saint-Esprit'. Et juste alors, vint un tourbillon. Là au-dessus dans les cieux, et aussi cette Lumière qui brillait. Des centaines et des centaines de gens se tenaient sur la rive, à 2 heures de l'après-midi au mois de Juin. Et cela se tint juste au-dessus de là où je me tenais, une Voix parla et dit : « Comme Jean le baptiste a été envoyé comme précurseur de la Première Venue de Christ, tu as reçu un Message qui annoncera la préparation de la Seconde Venue de Christ. » Et cela m'épouvanta. Un important groupe des gens de couleur de l'église Baptiste de Gilead Age et de l'église Lorn Starila-bas, et beaucoup de ceux qui étaient là commençaient à crier quand ils virent cela se passer ; des gens s'évanouirent.»

Cette vocation de William Marrion Branham, selon l'Ange est en rapport avec Malachie 4/5-6 comme il le stipule dans la prédication "Comment l'Ange vint à moi et sa Commission", chicago, Illinois 1955: 
« Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l'Eternel n'arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. » Mal 4/-5-6
Jean-Baptiste, l'Elie pour la première Venue de Christ

La première partie de cette prophétie : "ramener le cour des pères à leurs enfants", concernait Jean Baptiste (Luc 1/17) qui vint avec l'Esprit d'Elie, comme précurseur de la Première Venue de Christ, et fut le pont entre l'Ancien et le Nouveau Testament ; montrant à Israël, Christ l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! 

Jésus-Christ est la Réalité et la Manifestation Vivante de tous les "types" et de toutes les "ombres" annoncés sous la Loi, sous l'Ancienne Alliance des patriarches (les pères), "aux enfants de la Dispensation de la Grâce" qui soupiraient après la Venue du Messie Promis : entre autres André, Simon, Philippe, Nathanaël.

Jean 1/26 : « Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Christ, ni Elie, ni le prophète? »
William Marrion Branham, l'Elie pour le seconde Venue de Christ

La dernière partie de la prophétie de Mal 4/5-6 : "ramener le cœur des enfants à leur pères, avant que le jour de l'Eternel n'arrive", s'inscrit dans un ministère de Restauration, de Restitution et de Rétablissement de l'Eglise avant l'Enlèvement et donc avant que les plaies de jugement d'Apo 11 ne s'abattent sur la terre. A ne pas confondre avec l'avènement d'Elie et de Moïse pour Israël durant le temps de la tribulation sur la terre.
Jésus confirma l'envoi de notre Elie (Mat 17/11) : « Il est vrai qu'Elie doit venir premièrement et rétablir toutes choses ! »
Cette réponse du Seigneur fait suite à la question de Pierre, Jean et Jacques : « Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Elie doit venir premièrement ? (C'est-à-dire avant le jour du Seigneur - Car les disciples ayant vu la Transfiguration du Seigneur, étaient ramenés au jour de sa fureur et de sa vengeance) »
Jean-Baptiste, à la question des sacrificateurs et des lévites sur son identité, répondit qu'il n'est pas l'Elie (qui doit venir rétablir toutes choses). 
Jean 1/21 « Et ils lui demandèrent : quoi donc ? Es-tu Elie ? Et il dit : je ne suis point... » 


car il est la voix de celui qui crie dans le désert avec la Puissance et l'Esprit d'Elie afin d'aplanir les sentiers du Seigneur. (Esaïe 40/3 ; Luc 1/17)
Les apôtres confirmèrent aussi la vocation de l'Elie pour la Restauration et le Rétablissement de toute la Parole avant la Venue du Seigneur Jésus dans
Actes 3/19-21 : « . Jésus-Christ que le ciel doit recevoir (retenir) jusqu'aux temps du Rétablissement de toutes choses, dont Dieu a anciennement parlé par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois. » 
1 Pie 1/5 : « A vous qui par la Puissance de Dieu êtes gardés par la Foi, pour le Salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! »
Verset 13 : « . Dans la Grâce qui vous sera apportée à la Révélation de Jésus-Christ ! » (Version Darby)

Apo 10/7 : « Mais qu'aux jours de la voix du septième ange (ange-messager), quand il sonnerait de la trompette, le Mystère de Dieu serait alors révélé, (complété ou terminé, version Darby). »

Trois grands signes par l'Ange du Seigneur furent accordés à William Marrion Branham :

En 1946 : Premier Pull, la première étape de son ministère : La Guérison Divine : 
L'Ange envoyé de la Présence du Seigneur lui fit cette Commission : (Biographie, P.111; "Comment l'Ange vint à moi et sa Commission", chicago, Illinois 1955)
« Je suis envoyé de la Présence du Dieu Tout-puissant pour te dire que ta naissance particulière et la vie étrange que tu as vécue, avaient pour but de t'indiquer que tu dois aller à travers le monde entier et prier pour les malades. Si tu amènes les gens à te croire, et si tu es sincère quand tu pries, rien ne résistera devant tes prières, pas même le cancer. »
(Biographie, P.133)


« Pendant plus de trente années, durant de grandes campagnes d'évangélisation, j'ai prié pour des malades et des affligés à travers le monde entier(.) Nous avons reçu plusieurs milliers de témoignages non sollicités de personnes ayant été guéries de toutes sortes d'afflictions corporelles que je connaisse, incluant la lèpre. Comme résultat de ces miracles, des milliers d'autres se sont joyeusement convertis. »
En 1950 : Deuxième Pull : Le Discernement des cœurs

(Biographie, P. 112 ; "Comment l'Ange vint à moi et sa Commission", chicago, Illinois 1955)
« Et l'Ange dit : Comme il fut donné deux signes au prophète Moïse pour confirmer son ministère, ainsi il te sera donné deux dons pour confirmer ton ministère. L'un sera que tu prendras la main de la personne par laquelle tu prieras, et de la main gauche tu prendras leur main droite. Il y aura un effet physique qui se produira sur ton corps. Alors tu prieras. Si cet effet disparaît, c'est que le mal est parti de la personne. Si la sensation demeure, demande seulement une bénédiction et continue ton chemin (...) Et la chose suivante sera, s'ils ne veulent pas écouter cela, alors ils écouteront ceci. Il arrivera que tu connaîtras les secrets même de leurs cœurs. Cela ils l'écouteront. Tu es né dans le monde dans ce but ! »

Du 04/12/1960 au 11/12/1960 : Révélation sur les 7 Ages de l'Eglise


Dimanche 08 Janvier 1961: Confirmation des 7 Ages sur le mur du Tabernacle: 


A ce sujet, écoutons le prophète : «Lorsque j'eus fini, Dimanche dernier, avec le chapitre quatre de l'Apocalypse, j'avais environ trois cent cinquante ou quatre cents personnes dans mon assemblée. Et alors que je parlais. je m'apprêtais à prier pour les malades, l'Ange du Seigneur descendit devant tous et alla se tenir dans le coin de la salle. Et trois cents personnes ou davantage Le regardèrent pendant quinze minutes en poussant des cris, pleurant et louant Dieu. Tous regardèrent. C'était la première fois qu'Il apparaissait ainsi devant une église. Il entra et alla se tenir à cet endroit.

Je dis : 'Pouvez-vous Le voir ?' Et tout le monde commença à crier et à tomber. Elle était là, la grande Lumière ambre de la Colonne de Feu, d'une rondeur parfaite. Puis Elle commença à s'estomper et l'ombre de chacun de ces Ages de l'Eglise se dessina dans cette Colonne de Feu, exactement comme je les avais enseignés. Dieu sait que c'est la Vérité alors que je me tiens ici devant Sa Bible. »(
 Biographie, page 393 ou WMB : "Le Messie" prêché en Louisiane au "Life Tabernacle shreveport" en 1961.)
En 1963 : Troisième Pull : L'Ouverture de la Parole

Le troisième Pull qui commence avec le prophète, est identifié par la vision de trois constellations : les vols de sept petits oiseaux (premier Pull) ; de sept colombes blanches (deuxième Pull), puis de sept Anges (troisième Pull).
Janvier 1963 à Sabino Canyon, Arizona : William Branham reçoit l'Epée du Roi, symbolisant la Parole Divine et Vivante de Dieu (Heb 4/12).

28 Février 1963 à "Sunset mountain", Arizona : il y eut Rencontre des sept Anges qui vinrent à lui en forme de pyramide (un Ange au sommet et trois de chaque côté).
Ces sept Anges étaient venus lui apporter de manière solennelle la Révélation des sept Sceaux. Et à leur départ ils formèrent un Nuage mystérieux de 43 Km au dessus du niveau de la mer, ce qui surpasse de beaucoup le champ de 20 à 30 Km des nuages nacrés d'Arctique, vu de l'Arizona, du Colorado, du Nouveau Mexique et même dans le nord du Mexique, avec une étendue de 80 Km de longueur et de 50 Km de largeur, tel un immense beigne, son centre était ouvert. Plus tard, frère Branham commenta et décrivit ce Nuage comme étant l'expression du Visage de Christ avec des cheveux de laine (le Suprême Juge), tel que décrit par Jean dans l'Apocalypse.
Du 17 au 24 Mars 1963 : Ouverture et prédication des sept Sceaux de l'Apocalypse chapitre 6 à Jeffersonville, Indiana, USA.

2-Sa désapprobation des systèmes dénominationnels
Frère Branham n'est nullement l'accusateur des frères ; mais un dénonciateur de tout système et de toutes pratiques empêchant la Restauration de la Vraie Parole, telle qu'elle nous a été transmise une fois pour toutes. (Jude 3)
En outre, il n'a rien contre les personnes quelque soit leur croyance mais s'oppose aux systèmes qui les embrigadent.
(WMB : "La religion de Jézabel", §15 )


« Et puis, bien des fois, les frères pensent que je suis contre mes frères. Dieu sait que ce n'est pas vrai, pour autant qu'il connaît la vérité. Vous voyez ? Ce n'est pas contre les frères, c'est contre le système qui nous empêche d'être des frères. Ce n'est pas la Parole de Dieu qui nous empêche d'être des frères, c'est le système auquel nous adhérons qui nous empêche d'être des frères. »


(WMB : "La Révélation de Jésus-Christ, N° 5, Age de Pergame", 1960, P. 30 ) « Oh vous les baptistes, presbytériens et pentecôtistes formalistes ! . Repentez-vous ! Revenez à la Bible ! Revenez à Christ ! Le "plein Evangile" a été évincé. Des cérémonies ! Où cela ? Chez les baptistes ? Chez les presbytériens ? Et même chez les pentecôtistes ? Ce ne sont plus que des cérémonies religieuses ! Ils se contenteront de taper sur un piano, de faire ceci ou cela, de sautiller un moment. Dès que le piano s'est tu, ils sortent, trichent, volent, mentent et tout le reste. Pourquoi ne revenez-vous pas à ce qu'avaient vos ancêtres ? Pourquoi ne revenez-vous pas à une vraie expérience de Pentecôte qui sanctifie, qui remplit et qui nous apporte Christ ? C'est ce dont nous avons besoin aujourd'hui comme autrefois.

C'est ici un appel à la Repentance et au plein Evangile, à l'expérience de Pentecôte qu'avaient leurs ancêtres Luther, Wesley, Calvin Etc. Si ceux-là étaient vivants aujourd'hui, ils prendraient la verge de la correction et châtieraient de plein fouet Méthodistes, Luthériens, Presbytériens, Baptistes, Pentecôtistes et leur diraient certainement : "Vous avez trahi la lutte". C'étaient des gens consacrés ! »


Nous assistons aujourd'hui, à la démission collective des "soi-disant" serviteurs de Dieu, face à leur vocation d'ordonner et d'amener à la sanctification le peuple de Dieu ; et voici à nouveau le monde à tous bouts de champs dans l'Eglise !
Visages peints par-ci, tenues indécentes et même osées par-là ! Le port de pantalon par les femmes, n'est plus décrié. Partout, l'on assiste aux consécrations de femmes pasteurs, évangélistes, docteurs etc.
De nombreux foyers dits chrétiens se disloquent et les divorces se multiplient !

C'est avec raison que Christ s'écrie : Luc 18/8 «Mais, quand le Fils de l'Homme viendra, trouvera-t-il la Foi sur la terre ? »
( WMB : "J'accuse cette génération", 1963, P. 18 & 37 ) « Et aujourd'hui, j'accuse cette bande de prédicateurs consacrés. Je les déclare coupables. Le Sang de Christ est sur vos mains. Par conséquent, je vous déclare coupables et je vous défie, et vous accuse devant Dieu d'avoir, de vos mains mues (transformées) par toutes ces dénominations, crucifié la Parole de Dieu à l'égard du peuple. Et je vous déclare coupables et prêts pour le jugement. Amen ! »
Dieu dans les dispensations précédentes n'a-t-il pas placé ses serviteurs les prophètes comme sentinelles ?

Es 62/6 :« Sur tes murs, Jérusalem, J'ai placé des gardes ; ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui la rappelez au souvenir de l'Eternel, point de repos pour vous ! »

Ez 33/7-9 : « Et toi fils de l'Homme, Je t'ai établi sentinelle sur la maison d'Israël. Tu dois écouter la Parole qui sort de ma bouche et les avertir de ma part. 
Quand Je dis au méchant : Méchant, tu mourras ! Si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa voie, ce méchant mourra dans son iniquité et Je te redemanderai son sang.
Mais si tu avertis le méchant pour le détourner de sa voie et qu'il ne s'en détourne pas, il mourra dans son iniquité et tu sauveras ton âme. »


Les prophètes de la Bible n'étaient pas non plus des accusateurs, mais des sentinelles dans leur génération. Jérémie était le prophète en larmes, qui a sans cesse dénoncé l'idolâtrie, la débauche et la prostitution d'Israël et l'a avertie au sujet d'un jugement imminent, celui de l'invasion de Babylone qui devait s'abattre sur lui !


Jer 3/2 : « Lève les yeux vers les hauteurs, et regarde ! Où ne t'es-tu pas prostituée ! Tu te tenais sur les chemins, comme l'Arabe dans le désert, et tu as souillée le pays par tes prostitutions et par ta méchanceté. »
Jer 2/8 : « Les sacrificateurs n'ont pas dit : Où est l'Eternel ? Les dépositaires de la loi ne M'ont pas connu. Les pasteurs M'ont été infidèles, les prophètes ont prophétisé par Baal, et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours. »

Verset 20-21 : «Tu as dès longtemps brisé ton joug, rompu tes liens (les liens et le joug de la chrétienté ; Mat 11/28-30). Mais sous tout arbre vert, tu t'es courbée comme une prostituée.
Je t'avais plantée comme une vigne excellente et du meilleur plant : Comment as-tu changé, dégénéré en une vigne étrangère ?»


L'Amour se réjouit de la Vérité (1 Corinthiens 13/6)

« Moi (Jésus), Je reprends et Je châtie tous ceux que J'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. » (Apo 3/19)
C'est par amour que notre Seigneur Jésus fustigea sévèrement l'attitude déshonnête et immorale de ces guides religieux aveugles, non en vue de les perdre mais de leur tendre la perche. Il interpelle en réalité leur libre volonté, leur liberté de choix (libre arbitre). Par ailleurs, l'amour du prochain nous commande de nous dire mutuellement la vérité quand nous sommes sur le mauvais chemin. C'est le devoir de tout chrétien !
C'est ce qui explique l'attitude de dénonciation du frère Branham. Dans la brochure :"le choix d'une Epouse", il affirme : 

« Souvent certains ont dit de moi que j'étais une personne terrible, que je n'aimais pas les gens, que je les blessais. Cela n'est pas vrai. Non ! Cela est faux ! Je vous aime tous. Mais je ne perdrai pas de vue que l'Amour est correctif. Il doit corriger certaines choses. Supposez que votre petit garçon se trouve au milieu de la rue, frôlé par toutes les voitures, et bien, vous le ramènerez à la maison en disant : ''mon cher petit ne va pas dans la rue, c'est trop dangereux.'' Mais le voilà qui s'y échappe à nouveau. Que faire ? Si vraiment vous aimez votre enfant, vous devez le corriger, lui donner une correction.

Et si vous voyez un homme se trouvant sur un petit bateau qui, entraîné par le courant, se dirige dangereusement vers les chutes où il va s'écraser indubitablement, direz-vous, prends ton temps, réfléchis un petit peu, un petit moment ! Peut-être que ne le feras-tu pas ?

Mais si je vois qu'il ne réalise pas le danger, je tenterai l'impossible pour tirer cet homme de son bateau. Pourquoi ? Parce que c'est l'amour qui fait cela (.) Si vous êtes né de l'Esprit de Dieu, je pense que vous pouvez comprendre ce que je veux dire à tout chrétien Méthodiste, Baptiste, Presbytérien et autres. »


(WMB : "La Révélation des sept Sceaux" ; P. 341, § 43-44) : « Certaines personnes ont dit : « Vous condamnez les organisations. » Pas du tout, je condamne le système de l'organisation ; pas les gens qui forment l'organisation ; vous savez. Mais le système qui le gouverne, voilà ce que je condamne chez les catholiques comme chez les protestants, c'est pareil. Certains de mes amis que je connais sont catholiques. Est-ce que vous vous rendez compte. Et il se peut que cet homme soit ici ce soir, c'est possible. Si nous avons pu construire ce tabernacle, c'est seulement grâce à un
 catholique Romain qui s'est levé au palais pour prendre ma défense, et, oh, comme, personne n'aurait pu le faire. »

Que Dieu vous bénisse richement !
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:56

Le grand trésor dans un vase de terre

Quelques croyants des Alpes du Nord, ont eu à cour de réagir contre la conspiration du silence qui a souvent entouré, et entoure encore, le ministère et la personne de William Marrion Branham.
Cet homme, dont il est question dans ce livre, mérite en effet une attention exceptionnelle, car il authentifie les paroles de son Maître : Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que moi je fais, et il en fera de plus grandes que celles-ci, parce que Moi je m'en vais au Père [Jean 14:12].


Vase de terre, William Branham l'a été par sa pauvreté, son absence d'éducation académique, ses maladresses et ses manquements humains que ce livre fait découvrir. Par contre, son désintéressement, son dévouement, son honnêteté, sa compassion, son amour de la Bible, son intimité avec Dieu et les manifestations surnaturelles qui ont accompagné toute son existence, obligent à reconnaître le grand trésor contenu dans l'humble vase. William Marrion Branham est incontestablement un HOMME-SIGNE destiné à troubler, arrêter ses semblables dans leur vaine manière de vivre.

La puissance manifestée au travers de cet homme est telle, que les uns ont réagi par un rejet immédiat et systématique de sa personne et de son enseignement. La purge était trop douloureuse. D'autres au contraire ont été emportés dans un tourbillon d'exaltation qui a pu conduire à des excès regrettables. L'organisme n'était pas pressurisé. Les uns ont préféré leur propre interprétation de la Bible, les autres ont voulu imiter un homme sans y être appelés par Dieu. Tous ont oublié que l'apôtre Paul disait : Que Dieu soit reconnu pour vrai et tout homme pour menteur [Romains 3:4].


La Bible raconte que le prophète Elisée est mort peu glorieusement de maladie. La mort accidentelle et tragiquement banale de William Branham n'a pas non plus été auréolée du martyr, contrairement à celle de Jean-Baptiste par exemple. Les uns y ont vu la preuve que William Branham était un faux prophète sanctionné par Dieu, les autres ont curieusement cherché à oublier une fin qui ne correspondait pas à l'image saint- sulpicienne qu'ils s'étaient forgée. Le ministère de William Branham a cependant été confirmé, comme nul autre, par des signes et des miracles inégalés, et même si sa mort violente était la sanction d'éventuelles erreurs, ne faudrait-il pas y voir aussi la preuve d'un authentique ministère, selon qu'il est écrit : On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup confié [Luc 12:48]? Le prophète de Juda qui désobéit à l'Eternel, et qui en conséquence fut tué par un lion, était néanmoins un authentique prophète et le pieux roi Josias honora sa sépulture [1 Rois 13:1 à 32; 2 Rois 23:17].
William Branham n'hésita pas à confesser que des maladresses, des imprécisions, pouvaient se glisser dans ses prédications lorsqu'il n'était pas sous l'onction prophétique. Les uns ont donc affirmé que les propos de William Branham étaient sans intérêt et dangereux, mais jette-t-on au rebut un tableau de maître sur lequel apparaissent quelques taches douteuses ? D'autres, plus téméraires, ont décrété que ses déclarations trouvaient leur source dans l'abîme de Satan.

D'autres, au contraire, ont considéré que tous ses propos énoncés lorsqu'il était sur l'estrade étaient "Parole Parlée", suggérant ainsi un parallèle avec la "Parole Ecrite", c'est-à-dire la Bible. William Branham exhorte pourtant constamment ses auditeurs à ne pas créer, consciemment ou non, un nouvel "isme" à partir de ses déclarations. Agir autrement serait faire insulte à cet homme qui a voué sa vie à mettre tout particulièrement en garde les chrétiens contre les credos humains, et à les exhorter à se nourrir de la Parole Vivante de Dieu et à se perdre en Elle. Mais il invite aussi notre génération à ne pas blasphémer contre le Saint-Esprit, et à ne pas piétiner le dernier message de l'Amour de Dieu avant que ne tombent les jugements annoncés par la Bible.
Nous sommes en fait invités à découvrir, après confrontation avec la Bible, un message divin au travers de la vie et des prédications de William Branham. De notre choix entre l'attachement à des credos, qu'ils soient "branhamistes" ou "anti-branhamistes", et l'attachement à la Parole Vivifiée de Dieu, dépendra l'Enlèvement des croyants pour les noces de l'Agneau. Les dix vierges de la parabole de l'Evangile de Matthieu 25 étaient pures, chacune tenait sa lampe, toutes croyaient à la promesse des Noces, mais cinq seulement possédaient l'Huile nécessaire pour que la flamme brille.

Rappelons pour terminer cette belle exhortation du frère Branham, rapportée par le pasteur Pearry Green de Tucson, dans son livre "Les Actes du Prophète" : Le jour où je me suis tourné vers frère Branham et lui ai dit : "Monsieur, je perçois que vous êtes prophète", les premiers mots qu'il m'a répondu ont été : "Frère Pearry, gardez votre équilibre dans les Ecritures !"
Que le Seigneur aide le lecteur de cette biographie à ne pas mépriser les ouvres de Dieu et aussi le préserve de tout déséquilibre.

Nous remercions Daniel Chiron, maître de conférences à l'université de Grenoble, pour le gros travail de recherche effectué dans les sources de langue anglaise. Nous remercions aussi tous les anonymes qui ont contribué par leurs dons à la présente refonte de la biographie de William Branham à partir des travaux antérieurs d'André Morin au Canada.
Annecy, décembre 1987.
G. R. STUELSATZ
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:56

La vie de William Marrion Branham a été jalonnée d'évènements extraordinaires en si grand nombre et d'une telle nature que dès son vivant, et encore aujourd'hui, le monde religieux ne peut apporter une réponse unanime à la question : "Que signifie la vie étrange de cet homme pour notre siècle qui s'achève ?"


Quelques-uns se sont moqués de lui. Un plus grand nombre, ne pouvant nier le caractère surnaturel qui imprégnait son ministère, l'ont accusé et l'accusent encore d'avoir été le jouet des démons et de Baalzébul, et même d'être une préfiguration de l'Antichrist ! D'autres, à l'opposé, et malgré ses dénégations véhémentes et attristées, l'ont considéré comme le Messie Lui-même réincarné. A un bigot offusqué prenant prétexte d'un tel excès pour mépriser William Branham, un serviteur de Dieu a répondu avec humour : "Il est triste que chaque chrétien ne puisse être confondu avec le Maître par la sainteté de sa vie et la puissance de l'Esprit de Dieu en lui."
Lui-même s'est présenté comme un simple homme, un pécheur sauvé par grâce, ayant reçu par grâce l'honneur d'être le prophète, oint de l'Esprit d'Elie, précurseur du retour du Seigneur Jésus-Christ.
"Croyez du moins à cause de ces ouvres". D'autres hommes se sont présentés après lui, et se présentent encore, avec des ministères puissants qui mettent en ouvre les charismes de l'Eglise primitive : parole de connaissance, de sagesse, discernement des esprits, prophétie, dons de guérisons. Mais cependant il est possible d'affirmer que les signes, les miracles, les prodiges, et surtout le don de discernement et les manifestations angéliques, qui ont accompagné cet homme tout au long de sa vie, restent sans précédent, et de beaucoup, par leur intensité, depuis le début des temps apostoliques.

Cet homme sans instruction et à la grammaire hésitante, amoureux du Seigneur Jésus- Christ et de la Bible, est venu en affirmant qu'il apportait un message de restauration de la part du Seigneur. Il n'appartenait à aucune dénomination. Et il est entré en opposition avec les défenseurs des doctrines des diverses dénominations chrétiennes. Nombreux applaudissaient lorsque l'aveugle recouvrait la vue et quand le paralytique quittait soudain sa chaise roulante après un
"AINSI DIT LE SEIGNEUR", mais "déchiraient leur vêtement" quand, quelques minutes plus tard, le même "AINSI DIT LE SEIGNEUR" ponctuait un enseignement qui heurtait de front leurs conceptions doctrinales. Mais tous, même ses ennemis, ont dû reconnaître que sa vie privée et publique était un exemple d'honnêteté, de consécration, d'humilité et de compassion. Des millions de par le monde se sont convertis à l'écoute de ses prédications, et son ministère a inspiré et fait naître d'autres vocations dont certaines connaissent actuellement encore une renommée mondiale. Ne reconnaît-on pas un arbre à ses fruits, même si le fruit ne se cueille pas habituellement sur notre étroit jardin ?

Après son départ accidentel en décembre 1965, la controverse ne s'est pas apaisée. Mais elle a été occultée, d'une part par une véritable conspiration du silence des églises, un silence parfois gêné, parfois haineux, d'autre part par le comportement attristant des défenseurs mêmes de cet homme. En cela, il est vrai, l'Eglise d'aujourd'hui ne diffère pas de l'Eglise des apôtres des premiers temps, agitée déjà par les disputes de clans, les divisions et les excès divers. Satan se déchaîne plus contre un corps vivant que contre un corps pétrifié. Faut-il rejeter les Evangiles à cause de l'Inquisition ?

Mais la vie toute pétrie de surnaturel de cet homme, ce qu'il a annoncé et crié, avec une telle autorité, mais aussi avec une telle angoisse, tout cela ne peut être ignoré. Il suffit de considérer les faits. C'est la raison d'être de ce livre et, quand vous aurez pris connaissance de ces faits, vous ne pourrez plus rester neutre. Il vous faudra nécessairement répondre, pour vous-mêmes, à la question : "Que signifie la vie de cet homme ?" La curiosité, même bienveillante, ne pourrait être acceptée devant ce qui est soit l'une des plus grandes impostures de tous les temps, soit le message le plus urgent, le plus merveilleux et le plus dramatique, que Dieu ait transmis à l'humanité pour la fin du XXe siècle. Sur tous les continents, dans les milieux les plus inattendus, des croyants, des laïcs, des serviteurs de Dieu, découvrent ou redécouvrent de plus en plus nombreux, avec étonnement et émerveillement, ce message ancien et nouveau tout à la fois.

Les faits mentionnés dans ce livre ne représentent qu'une partie de ceux qui ont jalonné le ministère de William Branham, mais ils sont indiscutables : ils sont pour la plupart extraits des enregistrements des quelques centaines de prédications publiques de William Branham lui-même. Il y a eu et il y a encore trop de témoins. La plupart de ses ennemis ne les mettent d'ailleurs pas en doute : ils ne le peuvent pas. Mais ils en interdisent la propagation. Les pharisiens aussi s'efforçaient d'interdire la diffusion de l'Evangile que, selon eux, seul un peuple Imbéc... pouvait accepter. Certains parmi eux ont agi ainsi en croyant sincèrement défendre le troupeau dont ils avaient la responsabilité.

Et si l'Esprit de Dieu s'était emparé de cet homme du Kentucky sans instruction, plus habitué à la vie des bois qu'à la spéculation intellectuelle, pour montrer une dernière fois au monde ce que c'est que la Parole faite chair, pour rappeler à l'Eglise les Promesses qui lui ont été faites, lui rappeler son devoir de foi et de sainteté, pour prévenir les égarés ? Si c'est cela, ce ministère ne pouvait pas apparaître à une autre époque que la nôtre. Si c'est cela, alors le monde et les "vierges folles" seront sans excuse lorsque viendront les jugements annoncés par Jésus. Si c'est cela, des choses extraordinaires se sont produites et vont se produire encore, et le plus grand nombre ne le sait pas.

Nous voulons remercier tous ceux qui par leur travail des années passées ont rendu cette édition possible, en particulier les chrétiens américains de Jeffersonville ou d'ailleurs, pour l'ouvrage "Footprints On The Sands Of Time" (1975) et les chrétiens québéquois de Warden pour l'ouvrage presque épuisé "Biographie de William Branham" (1983). Avec la fraternelle autorisation d'André Morin, nous nous sommes beaucoup inspiré de ce dernier ouvrage quant au choix des textes et du découpage en chapitres. Néanmoins les défauts et imperfections de notre livre ne pourront que nous être imputés. Que soient également remerciés les chrétiens des assemblées-sours d'Albertville, Annecy, La Roche-sur-Foron, Moutiers, Thonon, et Rumilly pour leurs encouragements et leurs prières, sans lesquels ce travail n'aurait pu se faire. Je remercie aussi tout particulièrement mon épouse et Daniel Stuelsatz pour leur aide précieuse et persévérante.
Pour la seule gloire du Seigneur Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur.
Daniel Chiron, décembre 1987.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Arlitto le Dim 6 Mar - 18:57

CONVERSION ET APPEL AU MINISTÈRE

“Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère” [Luc 1:15].
Accident de chasse (1923)

[Un jour, à l’âge de quatorze ans, William Branham chassait avec un garçon du nom de Jim Pooles, un ami depuis l’enfance. Ce garçon a fait partir accidentellement un coup de fusil à bout portant dans les jambes de William Branham et ce dernier a été transporté dans un état grave à l’hôpital. Un drap de caoutchouc a été glissé sous lui et il devait être opéré le lendemain matin. Les docteurs ont nettoyé la plaie et taillé aux ciseaux dans la chair déchiquetée. Pendant l’intervention, William Branham devait s’agripper à un assistant et, quand tout a été terminé, il a fallu l’arracher de force aux poignets de cet homme.

Un examen avait révélé que le coup était passé très près de l’artère, de chaque côté, et une simple égratignure pouvait déclencher l’hémorragie. Effectivement, au cours de la nuit, le sang s’est mis à couler abondamment, et il a pensé que la fin était venue pour lui... Il a appelé l’infirmière qui l’a épongé simplement avec des linges, parce qu’on ne pouvait rien faire d’autre. Et le matin suivant, dans cet état de faiblesse (on ne faisait pas de transfusion sanguine en ce temps-là), il a été opéré. 
Alors que l’effet de l’éther cessait et qu’il revenait doucement à lui, il s’est réveillé deux ou trois fois de suite, puis il a eu une vision et il s’est senti sombrer dans une éternité sans fin.]
“Premièrement, j’ai traversé comme des nuages et ensuite, des ténèbres, et je suis descendu toujours plus bas, plus bas, plus bas. Et tout à coup, je suis entré dans les régions des perdus. Et là, j’ai crié et j’ai regardé, et il n’y avait pas de fond à cela. Dans ce lieu, je ne pourrais jamais cesser de tomber pendant l’éternité. Il me semblait que j’allais tomber, sans qu’il y ait d’arrêt possible. 

Je n’étais qu’un enfant, j’ai appelé mon papa ; et mon papa n’était pas là. J’ai appelé ma maman : “Que quelqu’un me retienne !”... et il n’y avait pas de maman là. Je ne faisais que descendre. Et ensuite, j’ai crié à Dieu ; et il n’y avait point de Dieu là. Il n’y avait rien là !

Ensuite j’ai entendu le son le plus lugubre que j’aie jamais entendu, c’était une sensation horrible et même un feu authentique serait un plaisir à côté de cela. 

Or ces visions n’ont jamais été fausses et ce fut l’une des impressions les plus horribles que j’ai jamais ressenties. J’ai entendu un bruit comme celui d’un lieu hanté, et à ce moment-là j’ai vu venir des femmes. On pouvait seulement voir leur visage, elles avaient les yeux maquillés qui se prolongeaient par un long trait comme sur les femmes d’aujourd’hui... Cela faisait de grands yeux, de grands cils ressortant comme cela, dessinés comme ceux d’un chat, se prolongeant comme ceci, et du vert, comme si c’était pourri, et elles faisaient : “Hun, hun, hun”... J’étais nouveau venu, et je ressentais tout ce que cela avait d’horrible et d’impie.

J’ai crié : “O Dieu, sois miséricordieux envers moi, sois miséricordieux, ô Dieu ! Où es-tu ? Si seulement tu me laisses vivre et repartir, je te promets d’être un bon garçon”. C’était la seule chose que je pouvais dire. Et ainsi, Dieu le sait, au jour du jugement, il me jugera pour cette déclaration.

Quand j’ai reçu ce coup de fusil, j’avais dit des mensonges, j’avais fait presque tout ce qui peut être fait. Et j’ai dit : “O Dieu, sois miséricordieux envers moi. Tu sais que je n’ai jamais commis adultère”. C’était la seule chose que je pouvais dire à Dieu. Mais je n’avais jamais accepté son pardon et toutes ces choses. 

Quelques instants plus tard, je suis revenu à la vie naturelle. Cette chose m’avait profondément troublé. Et j’ai su qu’il y avait quelque part la région des damnés.
Environ sept mois plus tard, j’ai dû revenir pour que l’on extraie de mes jambes de la bourre de fusil de chasse et des parcelles d’habits sales et graisseux que le docteur n’avait pas enlevées. J’avais un empoisonnement du sang ; les deux jambes étaient enflées, leur volume avait doublé, et ils voulaient m’amputer les deux jambes à hauteur de la hanche. Oh ! je ne pouvais pas supporter cette idée... Finalement, le Dr. Reeder et le Dr. Pearl de Louisville ont opéré ici au Clark County Memorial Hospital... Et cette fois-là, quand je suis revenu à moi, j’ai pensé que je me trouvais dans l’Ouest. J’ai eu une autre vision : il y avait une grande croix dorée dans les cieux, et la Gloire de Dieu se déversait de cette croix. J’étais debout, les mains étendues comme ceci et cette Gloire tombait dans ma poitrine. Et la vision m’a quitté.”

[En 1963, alors qu’il accompagnait son épouse dans un grand magasin de Tucson, Arizona, il se sentait navré par la tenue des femmes qu’il croisait. Et soudain, alors qu’il croisait un groupe de femmes, il les reconnut comme étant celles qu’il avait rencontrées dans sa vision de l’enfer quarante ans auparavant. L’impression fut si pénible qu’il dut s’appuyer sur le bras de son épouse pour sortir du magasin.] 
[“Footprints” p. 107 à 112, d’après “Souls That Are Imprisoned Now”, 10 novembre 1963 à Jeffersonville, Indiana]

Départ pour l’Ouest (1927)
[A l’âge de 19 ans, il décida de partir pour l’Ouest, afin de travailler dans un ranch. Un matin de septembre 1927, il informa sa mère qu’il partait camper à Tunnel Mill, localité située à environ quatorze miles au nord de Jeffersonville. Il craignait d’être retenu par elle, et ne lui donna de ses nouvelles que lorsqu’il se trouva bien loin, à Phœnix, dans l’Arizona.] 

“Je me rappelle que lorsque j’étais un jeune homme d’environ dix-huit ans, je fuyais le Seigneur. Je suis parti dans l’Ouest. Mon père faisait du cheval, et je voulais partir dresser les chevaux. C’était quelque chose d’enraciné dans mon cœur. 
Je suis allé voir un prédicateur baptiste qui m’a dit : “Levez-vous simplement et dites : Jésus est le Fils de Dieu, et nous inscrirons votre nom sur le registre”. Cela ne m’avait pas satisfait.
Je suis allé voir un Adventiste du Septième Jour ; il m’a dit : “Billy, venez et acceptez le sabbat du Seigneur”. Et j’ai pensé : “Oh ! ce n’est pas encore çà”. Et je suis parti pour l’Ouest. 
Je suis arrivé un soir à l’époque du rassemblement du bétail. Vous savez, on retire la selle et le sac de camp, on pose le tout par terre, et on utilise la selle comme oreiller. Cette nuit-là je me suis couché sous un pin. Je faisais la garde de jour, et l’équipe de nuit était partie ramener le bétail. Il y avait là Slim, un Texan, qui avait une guitare ; il jouait : “Gloire à Son Nom”. Un autre l’accompagnait au moyen d’un peigne et d’un morceau de papier, et il soufflait là-dedans. Puis ils se sont mis à chanter : “A genoux au pied de la Croix”. Oh ! Je me suis retourné et j’ai mis ma couverture sur la tête. J’ai jeté un coup d’œil, on aurait dit que les étoiles étaient toutes proches, accrochées au sommet des arbres et des montagnes. Dans le bruissement de ces pins, je pouvais l’entendre me crier : “Adam, où es-tu ?”.

Environ trois semaines après cela, je suis descendu en ville ; tous mes compagnons se sont enivrés, mais moi je ne buvais pas. Et de toute façon, il fallait après cela que je les entasse dans la voiture et que je les ramène. Ensuite ils sont sortis et se sont mis à se tirer sur les pieds entre eux, et à faire d’autres jeux dangereux de ce genre. Puis ils ont tracé une ligne droite, et ont parié cinq dollars qu’ils pourraient la suivre, alors qu’ils ne parvenaient pas à rester sur le trottoir ! Quand ils avaient reçu leur paye, c’est ainsi qu’ils faisaient, tant qu’ils avaient de l’argent.

Moi, j’étais là au milieu de ces buveurs, et je me mettais à l’écart. Phœnix n’était alors qu’une petite ville, on y venait depuis Wickenburg. J’étais assis là, mon grand chapeau repoussé en arrière, quand une petite Espagnole s’est approchée, est passée devant moi et a laissé tomber un petit mouchoir. Je lui ai dit : “Hé, vous avez laissé tomber votre mouchoir !” Elle ne m’intéressait pas.
J’ai entendu un peu de bruit en bas de la rue. Il y avait là un vieux bonhomme converti ; il avait des marques de petite vérole sur toute la figure, et les larmes coulaient sur ses joues. Il chantait : “Gloire à son Nom !” en s’accompagnant d’une guitare. Puis il s’est arrêté de chanter et m’a dit : “Frère, tu ne sais pas ce que c’est tant que tu n’as pas reçu ce Christ merveilleux. Gloire à son Nom !”. J’ai rabattu mon chapeau et je suis parti.” 
[“A Man Sent From God” de Gordon Lindsay, chapitre 4. “Footprints” p. 112 à 113 d’après “The Sardisean Church Age”, § 195 à 205, le 9 décembre 1960 à Jeffersonville, Indiana]

Mort de son frère Edward
[Un jour, le jeune homme reçut une lettre de chez lui, l’informant que son frère Edward était très malade. Il ne crut pas que la maladie était grave et il pensa que tout s’arrangerait. Mais un soir, en rentrant au ranch, il apprit que son frère était mort. Il en éprouva un grand choc, réalisant qu’il ne le verrait plus ici-bas. C’était le premier décès dans sa famille, et il se demanda si son frère était prêt. Et il se rappela tous les moments difficiles qu’ils avaient vécus ensemble. Dieu l’appelait de nouveau, mais il essayait d’échapper à cet appel. Dès lors, les choses allèrent vite. Chaque fois qu’il résistait à Dieu, l’affliction le frappait, mais lorsqu’il se soumettait et obéissait au Seigneur, il était béni et prospérait.]
“Je suis rentré à la maison pour les funérailles. Le révérend Mac Kinney, qui est comme un père pour moi, a prêché : “Il se peut qu’il y ait parmi nous quelqu’un qui ne connaisse pas Dieu. Qu’il l’accepte maintenant”. Oh ! Comme je me suis cramponné à mon siège, Dieu était à nouveau à l’œuvre ! (C’était la première fois qu’il entendait des prières et un sermon) Je désirais retourner dans l’Ouest, mais ma mère m’a supplié si fortement de rester que j’ai fini par céder, à la condition de trouver du travail. J’ai eu bientôt un emploi au service public de la compagnie du gaz de l’Indiana.” 
[“A Man Sent From God” par Gordon Lindsay, chapitre 4 ; “Spirit of Truth”, §25, le 18 janvier 1963]

Une grave intoxication
[William Branham était de robuste constitution. Il était non seulement tireur d’élite, mais de 1929 à 1932 il combattit dans 14 combats de boxe professionnelle sans jamais en perdre un seul. 
Mais en vérifiant le contenu d’un gazomètre à New Albany, Indiana, il fut intoxiqué par le gaz. Son état allant en empirant, il alla consulter les spécialistes de Louisville.]
“Ils ont déclaré que cela venait de mon appendice et qu’il fallait m’opérer. Je n’arrivais pas à le croire, n’ayant jamais ressenti la moindre douleur au côté. Mais les docteurs m’ont dit qu’ils ne pouvaient plus rien faire pour moi, à moins d’opérer. Finalement j’ai cédé, à condition que ce soit sous anesthésie locale, car je désirais pouvoir suivre l’opération. 

Je voulais avoir auprès de moi quelqu’un connaissant Dieu. Je croyais à l’efficacité de la prière, mais je ne savais pas prier moi-même. C’est ainsi que le pasteur de la Première Eglise Baptiste est venu avec moi en salle d’opération. Lorsqu’on m’a remis au lit, je me suis senti devenir de plus en plus faible. Mon cœur battait à peine, je sentais la mort sur moi, et ma respiration était toujours plus courte. J’ai su que j’arrivais à la fin de ma route. C’est dans un tel moment que bien des choses reviennent à la mémoire. Je savais que je n’avais ni bu, ni fumé et que j’étais resté pur, mais je savais aussi que je n’étais pas prêt à rencontrer Dieu...

Dans cette chambre d’hôpital, mes yeux se sont obscurcis et j’ai eu l’impression d’être dans de grands bois. Il m’a semblé entendre, dans le lointain, le vent souffler dans les feuilles. Le bruit s’est rapproché de plus en plus, et j’ai pensé : “Bien, c’est la mort qui vient me prendre”. Mon âme allait rencontrer Dieu. J’ai essayé de prier, mais je n’ai pas pu. Le vent s’est rapproché, soufflant de plus en plus fort, les feuilles bruissaient et, tout à coup, je suis parti. Il m’a semblé être de nouveau un petit garçon, les pieds nus dans l’allée, sous le peuplier. J’ai entendu cette même Voix qui m’avait dit : Ne bois ni ne fume, et le bruit des feuilles était semblable à celui entendu la première fois. Mais cette fois elle m’a dit à trois reprises : Je t’ai appelé et tu n’es pas venu. J’ai alors dit : “Seigneur, si c’est toi, laisse-moi retourner sur la terre et je prêcherai ton Evangile sur le toit des maisons et aux coins des rues. Je l’annoncerai à tous”
Après cette vision, je me suis senti mieux. Le chirurgien était encore là. Il est venu vers moi et il était surpris, car il s’attendait à me trouver mort. Il a dit : “Je ne suis pas homme d’église, ma clientèle est si nombreuse, mais je reconnais que Dieu a visité ce garçon”... Si j’avais su ce que je sais maintenant, je me serais levé de mon lit en criant les louanges de Dieu.

Quelques jours après, j’ai pu rentrer à la maison, mais j’étais encore malade et j’ai dû porter des lunettes contre l’astigmatisme. Ma tête vacillait lorsque je fixais un moment quelque chose. 
Je me suis mis à chercher Dieu. J’allais d’église en église, cherchant un milieu qui pratiquerait encore la bonne religion d’autrefois, mais, c’est triste à dire, je ne l’ai trouvé nulle part.” 
[“A Man Sent From God” de Gordon Lindsay, chapitre 4]

Conversion et salut (septembre 1928)
“Nous étions d’origine irlandaise, donc catholique, et j’ai pu constater que c’était corrompu, pourri. Alors je suis allé dans une certaine église dénominationnelle de cette ville. Ils disaient :“Nous sommes le Chemin, la Vérité et la Vie. Nous avons tout cela”. Je suis allé en voir une autre à New Albany: “Oh ! Ces gens-là ne savent pas de quoi ils parlent.” Et les catholiques disaient : “Ils sont tous dans l’erreur.” 
J’avais joué autrefois avec un petit garçon luthérien allemand. Je lui ai demandé : “A quelle église vas-tu ?” - “Je vais à telle église”
J’y suis allé, et j’ai vu qu’eux aussi disaient être le Chemin. Je suis allé ensuite chez le frère Dale, de l’église baptiste. Ils m’ont dit : “C’est ici le chemin !”... 
Je me suis dit : “O mon Dieu ! Je suis tout embrouillé ! Je ne sais plus quoi faire. Mais je veux être dans le vrai chemin”. Je ne savais pas ce que je devais faire, ni comment me repentir. J’ai écrit une lettre et je me suis dit : “Je l’ai vu dans les bois”. Je lui ai donc écrit en ces termes : “Cher Monsieur, comme je chasse l’écureuil par ici, je sais que Vous passez par ce chemin-ci. Je sais que Vous passez par ici. J’ai besoin de Vous. J’aimerais Vous dire quelque chose.” ...
Puis je suis allé dans la remise et me suis mis à genoux... Je me suis dit : “J’ai vu une image où les gens mettaient leurs mains ainsi”. Ainsi agenouillé, j’ai pensé : “Qu’est-ce que je vais dire ? Il y a sûrement une façon de faire, mais je ne la connais pas”. J’ai dit : “Cher Monsieur, j’aimerais que Vous puissiez venir me parler juste un instant. Je voudrais Vous dire combien je suis mauvais”. Il n’y a pas eu de réponse...

J’ai pensé : “J’aurais peut-être dû mettre mes mains comme cela”. Alors j’ai recommencé : “Cher Monsieur, je ne sais pas très bien comment m’y prendre pour faire cela. Voulez-vous m’aider ?”. 
Et tous ces prédicateurs qui me disaient de me joindre à eux, qui affirmaient avoir reçu le Christ et disaient croire que Jésus était le Fils de Dieu ! Les démons croient la même chose, c’est pourquoi j’ai pensé : “J’ai besoin de quelque chose de mieux que cela”.
J’avais lu le passage racontant l’épisode de Pierre et de Jean qui, passant près de la Belle Porte, ont vu un homme boiteux de naissance. Pierre lui a dit : “Je n’ai ni or ni argent, mais ce que j’ai, je te le donne...”. Je savais que je n’avais pas cela.
Alors j’essayais d’obtenir la même chose. Je ne savais pas comment prier. J’ai mis mes mains d’une certaine manière et je me suis prosterné comme ceci. Bien sûr, Satan est entré en scène et il est venu me dire : “Tu vois ? Tu as attendu trop longtemps ! Tu as presque vingt ans. Ça ne vaut plus la peine d’essayer !” 


Puis, j’ai été brisé et je me suis mis à pleurer. Alors, quand j’ai été vraiment brisé, j’ai dit : “Je vais parler. Si Vous ne me parlez pas, moi je Vous parlerai de toute façon. Je ne vaux rien, j’ai honte de moi-même. Monsieur Dieu, je sais que Vous m’entendez quelque part. M’entendez-Vous ? J’ai honte de moi. J’ai honte de Vous avoir négligé !” 
A ce moment j’ai relevé les yeux, et une sensation étrange m’a envahi. Une Lumière est entrée dans la pièce, formant une sorte de croix. Puis une Voix, comme je n’en avais encore jamais entendu de ma vie, m’a parlé. J’ai regardé vers cette Lumière, pétrifié, terrorisé. Je ne pouvais faire aucun geste. Je suis resté là et j’ai regardé et la Lumière s’en est allée. 

J’ai dit : “Monsieur, je ne comprends pas Votre langue ! Si Vous ne pouvez pas parler dans la mienne ... je ne comprends pas ce que Vous me dites... et si Vous m’avez pardonné... je sais que je dois me considérer comme étant dans cette Croix là-bas, et que mes péchés se trouvent là. Si Vous voulez me pardonner, alors revenez tout simplement et parlez-moi dans Votre propre langue. Alors je comprendrais, même si Vous ne pouvez pas parler ma langue. Faites-La revenir encore une fois”.
Et elle est revenue ! J’ai trouvé là mon Absolu ! Ce fut comme si on m’avait ôté des épaules un poids de quarante tonnes ! C’était comme si je ne pouvais plus toucher terre. 
Il y avait derrière chez nous une voie de chemin de fer. Je me suis mis à courir et à sauter comme un fou sur cette voie. Je ne savais pas comment exprimer mes sentiments. Oh ! si j’avais su pousser des cris d’allégresse ! J’ai crié, bien sûr, mais à ma manière. 
Vous comprenez ?... J’étais entré en contact avec Lui, et pas avec une dénomination.” [“Footprints” p. 114 à 116 d’après “The Absolute” le 30 décembre 1962 à Jeffersonville, Indiana]
“J’ai été baptisé du Saint-Esprit dans ma remise. Et environ un an plus tard j’ai parlé en langues alors que je terminais une prédication à l’église baptiste de Milltown.” 
[“Footprints” p. 116 d’après “Questions and Answers” le 12 janvier 1961 à Jeffersonville, Indiana]

Un ami très intime de W.M. Branham, rapportant cette conversion dans la remise précise : “Il m’a dit une fois personnellement que c’était comme si la pluie avait battu son corps et qu’il avait su alors que Dieu l’avait baptisé de Son Saint-Esprit”
[“Les Actes Du Prophète” de Pearry Green, chapitre 4]
[A la suite de cette expérience spirituelle, W.M. Branham fréquenta la mission baptiste dont le pasteur était le Révérend Roy Davis. Cette assemblée baptisait traditionnellement dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit. William Branham demanda cependant au docteur Davis de le baptiser au Nom du Seigneur Jésus-Christ, conformément à sa conviction issue de la lecture de la Bible.]

Guéri par la foi
[William Branham souffrait encore à l’estomac de son intoxication par le gaz. Après lecture de la Bible, Jacques 5:14, il fut convaincu qu’il était justifié de faire appel à la prière d’un ancien d’une église Baptiste qui croyait que l’onction d’huile aux malades était scripturaire.]

“Un ancien est venu m’oindre d’huile... et il m’a demandé : “Crois-tu maintenant que tu vas aller mieux ?”. J’ai répondu : “Seigneur, je le demande de tout mon cœur, que je sois guéri”. Je suis retourné à la maison pour commencer à manger. J’avais bu de l’eau d’orge et du jus de prunes pendant près de trois ou quatre mois. Le docteur avait dit : “Une seule bouchée de nourriture solide te tuerait sur-le-champ”. Vous savez ce que j’ai fait ? Je suis allé directement à la maison, et il y avait du pain de maïs, des fèves et des oignons pour dîner...

Nous n’avions jamais prié à la maison. Mon père était catholique. J’ai dit : “Maintenant, je vais essayer de demander la bénédiction”. Je n’oublierai jamais comment mon pauvre père s’est mis à pleurer. Ma mère a répondu : “Ça ne me gêne pas que tu aies de la religion mon chéri, mais le docteur a dit que ça te tuerait”. J’ai répondu : “Mais Dieu a dit que je vivrai, et si je meurs, je m’en irai vers Ta maison. Et quand je Te rencontrerai à la porte, je serai mort en faisant confiance à Ta Parole. J’ai suffisamment eu recours aux médecins.”


J’ai pris une pleine bouchée de fèves et d’oignons et un gros morceau de pain. J’ai mâché, c’était bon, un peu étrange car je n’avais rien mangé de solide depuis près d’une année ; et quand j’ai avalé ma première bouchée, c’est remonté aussitôt. J’ai mis ma main sur ma bouche pour l’empêcher de sortir. J’ai pris une autre bouchée jusqu’à ce que toute l’assiette soit vidée... Maman a appelé le docteur : “Il va mourir, c’est tout. Une seule bouchée suffisait”. Je me traînais sur le plancher. 
Elle m’a demandé : “Comment te sens-tu?”
“Merveilleusement bien”. 
“Tu vas mourir”
J’ai répondu : “Non maman”. J’ai avalé le plus vite possible. Je suis allé dans ma chambre et j’ai commencé comme cela : “Je peux guérir, je veux guérir, je crois que Jésus me guérit maintenant. Je peux, je veux, je crois. Je vais Te prendre au mot...” Je suis devenu si faible que je me suis affalé sur le lit et j’ai pensé : “0 pitié, pitié !”
Le jour suivant, je me suis levé et je suis descendu dans la rue. Ma mère était venue me veiller toute la nuit. Elle était sûre que j’allais mourir. Le matin suivant, toutes les fèves étaient restées là, à la même place ! 
Elle m’a demandé : “Qu’est-ce que tu veux ?”
“Je veux encore des fèves et du pain”. Le diable ne va pas me priver de cela, non. Dieu l’a dit. Chaque promesse qui est dans le Livre est mienne, chaque chapitre, chaque verset, chaque ligne. Tu as dit : Quiconque ... 
Je suis allé dans la rue... la bouche pleine de fèves, les ravalant. Pas question que je vomisse. Je les ai ravalées, le Seigneur les avait bénies, elles étaient miennes. J’ai continué mon chemin. Quelqu’un m’a dit : “Bonjour, frère Branham !” 
“Bonjour !” 
“Comment allez-vous ?” 
“Merveilleusement !” 
On m’a dit, il y a peu de temps, que j’avais menti. Non, je ne mentais pas. Il me demandait comment mon corps se portait, et je lui ai répondu que ma foi était merveilleuse. Ma foi se comportait merveilleusement car j’avais pris Dieu au mot. Peu importait comment je me sentais ; même si j’avais encore vomi, j’aurais dit que j’étais guéri. Amen !” 
[“Footprints” p. 95 et 96 d’après “Experiences” le 14 et le 21 décembre 1947 à Phœnix, Arizona]
La puissance pour le ministère
“J’ai vu alors que les premiers disciples avaient quelque chose que la plupart des ministres n’ont plus aujourd’hui. Les disciples étaient baptisés du Saint-Esprit, de telle sorte qu’ils pouvaient guérir les malades et faire de puissants miracles en son Nom. Je me suis donc mis à prier pour le baptême du Saint-Esprit. 
Un jour, environ six mois plus tard, Dieu m’a accordé le désir de mon cœur. Il m’a parlé dans une grande Lumière, me disant d’aller prêcher et d’aller prier pour les malades et qu’il les guérirait, quelle que soit leur maladie. J’ai commencé alors à prêcher et à faire ce qu’il m’avait dit.

Mon pasteur, le Docteur Davis s’est moqué : “Si tu prêches la guérison divine, tu ne prêcheras bientôt plus qu’aux piliers de l’église.” 
“Je prêcherai la Parole de Dieu aux piliers, car Dieu peut faire de ces piliers des fils d’Abraham.” 
“Et tu crois qu’ils vont te croire ?” 
“Ce n’est pas mon affaire. Mon problème, c’est de rester fidèle à la Parole.”
Moins de six mois après sa conversion William Branham avait été ordonné prédicateur Baptiste à Jeffersonville par le pasteur Roy Davis. Des préparatifs furent faits pour sa première réunion dans sa propre ville à Jeffersonville. Lors d’une seule réunion on estime que 3 000 personnes étaient présentes et qu’un grand nombre se convertirent. En juin 1933 une séance de baptêmes sur les rives du fleuve Ohio concluait cette série de réunions. 
[“A Man Sent From God” par Gordon Lindsay, fin du chapitre 4 et début du chapitre 5. “Footprints” p. 119 d’après “The Absolute” le 30 décembre 1962 à Jeffersonville, Indiana]

Je suis sorti de l’église baptiste
“Peu de temps après m’être joint à l’église baptiste, j’ai dû en sortir parce qu’on m’a demandé d’ordonner des femmes prédicateurs, et j’ai refusé. Le pasteur s’est indigné et m’a dit :“Qu’est-ce que cela signifie ? Tu es un ancien !” 
J’ai répondu : “Docteur Davis, avec tout le respect et la considération que je dois à la foi baptiste dans laquelle j’ai été ordonné, je ne savais pas que c’était dans la doctrine baptiste d’ordonner les femmes prédicateurs.” 
Il m’a répondu : “C’est la doctrine de cette église.” 
J’ai ajouté : “Est-ce que je pourrais être dispensé pour ce soir, ou bien répondriez-vous à quelques-unes de mes questions ?” 
“Je vais répondre à tes questions et c’est ton devoir d’être ici.” 
“C’est vrai, je suis censé soutenir tout ce que cette église fait, puisque je suis l’un des anciens en exercice au sein de cette assemblée. Pourriez-vous m’expliquer pourquoi dans 1 Corinthiens 14:34, Paul dit : Que vos femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler ? 
“Bien sûr que je peux y répondre. Paul a dit cela parce que toutes les femmes étaient probablement assises au fond, jacassant comme elles le font à l’ordinaire, et il leur a dit : Ne les laissez pas faire.” 
J’ai demandé : “Alors, expliquez-moi 1 Timothée 2:11, où il est dit : Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner ni de prendre de l’autorité sur l’homme, mais elle doit demeurer dans le silence ; car Adam a été formé le premier, Eve ensuite, et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme ...” 
Je ne dis pas qu’elle veut faire le mal, mais elle est trompée en voulant faire cela, elle ne devrait pas être prédicateur. 
Il a répliqué : “Est-ce là votre opinion personnelle ?” 
“C’est l’opinion des Ecritures telles que je les comprends, c’est ce que dit la Bible.” 
“Jeune homme, tu pourrais te faire enlever ta licence en disant cela”. 
J’ai dit : “Je vais même leur éviter cette peine, je vais simplement la rendre.” Mais il n’a rien fait, il a laissé faire. 
Ensuite, il m’a annoncé qu’il ouvrirait un débat public sur ce sujet avec moi. J’ai répondu : “Très bien, à n’importe quel moment”. Mais il ne l’a jamais fait. 
Ensuite, peu après, quand l’Ange du Seigneur est venu me parler, il s’est mis à se moquer de cela. Alors, je lui ai dit : “Docteur Davis, je suis ordonné depuis peu et il vaut mieux que je me débarrasse de cette licence tout de suite, sinon cela va devenir pour moi un fardeau.” ... C’est la raison pour laquelle je suis indépendant. C’est pourquoi je n’appartiens pas à une organisation, parce que je ne crois pas aux organisations. Je crois que c’est anti-scripturaire.” 
[“Footprints” p. 175 et 176 d’après “Questions And Answers” le 12 janvier 1961 à Jeffersonville, Indiana]
Construction

[Les gens qui avaient été sauvés lors des réunions sous tente à Jeffersonville, résolurent de lui construire une église, le premier “Branham Tabernacle”. La construction fut terminée en 1934.]
“Je me souviens quand l’église du frère Roy Davis a brûlé. Tous ces gens étaient dispersés comme des brebis sans berger n’ayant pas d’endroit où aller. Alors le chef de la police, M. Hibstenberg, m’a appelé et m’a dit : “Nous sommes ici pour t’aider.” C’était pendant la crise. “Je suis moi-même catholique, mais c’est pour ces pauvres gens qui n’ont même pas de quoi s’habiller. Ils vont dans d’autres églises et ils s’y sentent étrangers. Je connais plusieurs d’entre eux. Ce sont de braves gens. Billy, si tu veux établir une église, je veux te dire que nous t’appuierons de notre mieux.” Je l’ai remercié pour cela.
Nous avons d’abord prié et demandé au Seigneur, et les gens sont venus me dire qu’ils voulaient construire une église pour s’y réunir. 
Et un soir que je priais dans un terrain marécageux, le Seigneur m’a dit : Construis-la ici. Et nous n’avons pu collecter entre nous que quatre-vingt sous environ ! ... 
Nous avons acheté le terrain cent soixante dollars. Je l’ai consacré à Jésus-Christ et nous avons commencé avec un sol en terre battue mélangée à de la sciure de bois.” 
[“Taking Sides With Jesus” p. 43, le 1er juin 1962 à Jeffersonville, Indiana. “One’s Man Influence On Another” § 22 le 13 octobre 1962 à Jeffersonville, Indiana]

La première pierre (août 1933)
“C’était environ deux mois après la séance de baptême dans l’Ohio où l’Etoile était apparue devant plusieurs centaines de personnes... Je vivais juste en face, avec mon père et ma mère. Le jour de la pose de la première pierre, la pierre angulaire, vers six heures du matin, le Seigneur Jésus m’a réveillé. J’étais allongé depuis quelques instants, le cœur rempli de joie, pensant à ce grand moment où le Seigneur allait m’accorder un tabernacle pour y prêcher. Et la jeune fille que je fréquentais, et qui allait devenir ma femme l’année suivante, devait nous rejoindre ce jour-là. “Oh Grand Jehovah, que tu es merveilleux. Tout était obscur il y a un instant et maintenant le soleil apparaît et toute la nature se réjouit. Ce monde froid et enténébré se réjouira aussi quand le Fils de la Justice se lèvera avec la guérison sous ses ailes.” Et soudain j’ai senti la présence du Seigneur dans la chambre et je me suis retrouvé dans une vision.
Quelqu’un m’a dit : Debout , et je me suis levé. Et j’ai vu comme un grand paysage, où une rivière coulait dans une vallée. Je suis descendu vers la rivière et j’ai compris que c’était là où Jean-Baptiste avait baptisé, et on en avait fait un enclos à cochons. J’ai entendu comme des bruits de cochons derrière moi. J’en ai été ulcéré, et je me suis dit qu’on n’aurait pas dû faire cela. Et je me suis mis à prêcher contre cela. 
Alors une Voix m’a parlé et m’a élevé dans les airs, et j’ai remarqué le tabernacle, à peu près dans son état actuel, mais il y avait tant de gens, qu’ils étaient entassés, et j’étais derrière la chaire disant que j’étais heureux que Dieu m’ai donné un tabernacle.
A ce moment-là, l’Ange du Seigneur m’a parlé : Mais ceci n’est pas ton tabernacle
“Alors, Seigneur, où est mon tabernacle ?” 
“Viens voir”.
Il m’a enlevé, et j’étais en train de regarder le ciel bleu quand il m’a dit : “Ceci sera ton tabernacle”.
Et à nouveau il m’a enlevé dans l’Esprit, et il m’a placé au centre d’un bosquet où il y avait des rangées d’arbres taillés au même niveau, hauts d’environ sept ou huit mètres. On aurait dit des arbres fruitiers : d’un côté des pommiers, de l’autre des pruniers. Ils étaient plantés dans de grands barils verts. Puis on aurait dit les rangées de bancs de mon tabernacle. Et tout au bout il y avait un grand arbre chargé de toutes sortes de fruits. De part et d’autre, il y avait deux arbres dépourvus de fruits. Ensuite, j’ai remarqué qu’à ma droite et à ma gauche il y avait un baril vide, et j’ai demandé : “Et ceux-ci ?” 
Il m’a répondu : “Tu dois planter dedans”. J’ai alors cueilli une pousse sur le petit arbre à ma droite, et je l’ai placée dan le baril de droite. J’ai pris ensuite une pousse à gauche, et je l’ai plantée dans l e baril de gauche. Rapidement, ils ont poussé jusqu’aux cieux. Un vent violent a secoué tous les arbres. 
Il a ajouté : “Tu as bien agi ; Etends tes mains, et recueille les fruits”. Le vent a fait tomber dans ma main droite une grosse pomme jaune et bien mûre, et dans ma main gauche une grosse prune jaune et bien mûre. “Mange de ce fruit car il est agréable”, et j’ai mangé de chacun, et c’était vraiment délicieux.
Alors j’ai levé les mains et j’ai rendu gloire à Dieu. Tout à coup, cette Colonne de feu est venue au-dessus des arbres, avec des tonnerres, des éclairs et de grands vents, si bien que les feuilles ont commencé à s’arracher des arbres. J’ai baissé les yeux, et voici qu’il y avait la forme de ce tabernacle, tel qu’il est maintenant, et là où aurait dû se trouver la chaire, il y avait l’arbre du milieu. Il ressemblait à une croix. Alors j’ai remarqué que de grosses grappes de pommes et de prunes pendaient tout autour de cet arbre en forme de croix. J’ai couru à toute vitesse, criant de toutes mes forces, je suis tombé près de cette croix et je l’ai entourée de mes bras : “Seigneur, qu’est-ce que je peux faire ?” Le vent s’est mis à secouer les fruits de la croix et ils sont tombés en pluie sur moi. J’étais tellement heureux !

A ce moment-là, le Tourbillon de feu a parlé : “La moisson est mûre et les ouvriers peu nombreux”. Et à trois reprises il a ajouté : “Quand la vision te quittera, lis 2 Timothée 4. [ “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobres en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère”] … Je suis resté au mois une heure dans cette vision. 
J’ai déchiré cette page de ma Bible et je l’ai placée dans la pierre angulaire ce jour-là même.
… Si vous avez remarqué, dans cette vision de mon ministère, je n’ai jamais hybridé ces arbres. Je n’ai pas fait de prosélytisme en disant aux trinitaires de devenir partisans de l’unicité [W.M. Branham parle ailleurs des “Jésus seul”] ou vice-versa. Mais j’ai planté dans leurs propres vases. Je suis allé vers chacun d’eux, je suis resté entre les deux, et je ne me suis joint à aucun d’eux, comme un frère, conformément à la vision. Et j’ai mangé du salut des deux côtés.
Et parmi ceux qui sont assis ici, il y a beaucoup de trinitaires et de partisans de l’unicité, et ce n’est pas la peine de vous disputer, parce que sur cette croix, il y avait les deux sortes de fruits, réunis en grappes. Tous étaient dans la croix parce qu’ils croyaient en Dieu et étaient remplis du Saint-Esprit, et que les œuvres et les fruits les accompagnaient. 
Et cela n’a rien à voir avec les dénominations. Cela concerne ceux qui sont nés de nouveau. Ce qui compte, c’est votre expérience avec Dieu”. 
[“A Ma Sent From God” p.186-188, par Gordon Lindsay ; “Footprints”, p.123-125, d’après “Present Stage of My Ministry”, §5-14, 38-40, le 8 sept. 1962 à Jeffersonville, Indiana ; “The Flashing Red Light Of His Coming”, §137, le 23.6.1963 à Jeffersonville, Indiana]
[Pendant la construction, bien des gens venaient et se moquaient : “Dans un an, ce sera un garage d’automobiles où nous viendrons faire réparer nos voitures”. Qui aurait pu se douter que, quelques années plus tard, des gens viendraient par centaines de toutes conditions et de tous les coins du monde, rechercher dans cet humble tabernacle la guérison de leur corps et d e leur âme ?]

Zèle et consécration
“Je parcourais les rues, témoignant de l’amour de Jésus-Christ à tous ceux que je rencontrais. J’allais dans un garage et je demandais si je pouvais parler aux mécaniciens. Je leur disais : “Chers amis, êtes-vous sauvés ? J’ai découvert quelque chose dans mon cœur.” Le soir, j’allais faire de l’évangélisation dans les magasins. Quelquefois, je rentrais à deux ou trois heures du matin, après être allé chez les malades qui m’avaient appelé. Je ne faisais que m’asseoir, me changer pour mettre mes vêtements de travail, et je restais assis là, en attenant le lever du jour. Ensuite, je me levais et j’allais… J’étais devenu si maigre, à force de prier et de jeûner, que je devais prier avant de passer mes rochets pour grimper aux poteaux.” 
[Rapporté dans “Biographie de William Branham” p.44 de André Morin]
La réunion de baptême dans l’Ohio du 11 juin 1933, la Lumière et l’ordre de mission
“Je baptisais mes premiers convertis dans la rivière, dans le fleuve Ohio, et, à la dix-septième personnes, j’ai dit : “Père, tandis que je baptise dans l’eau, toi, tu le baptises du Saint-Esprit.”
[W.M. Branham entendit alors une petite Voix lui dire à trois reprises : “Lève les yeux”. Et juste alors, il lui a semblé que le ciel se déchirait en un endroit, et un tourbillon est descendu des cieux avec cette Lumière brillante. Des milliers de gens se tenaient sur la rive, et il était deux heures de l’après-midi, au mois de juin.]

“Et cette Lumière s’est tenue juste au-dessus de là où j’étais, puis cette Etoile est repartie vers le ciel. Et une Voix a parlé : “De même que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue du Christ, tu as reçu un message qui annoncera la préparation de la seconde venue du Christ”. [W.M. Branham a parfois donné au cours de ses prédications des variantes de ce texte, où il rappelle le plus souvent que c’est le “message” qui préparera la seconde venue du Christ]. Et cela m’a effrayé. 
J’ai baptisé deux à trois cents personnes cet après-midi-là, et, quand je suis ressorti de l’eau, les diacres et les autres m’ont demandé : “Que signifie cette Lumière ?” 
Il y avait là beaucoup de gens de couleur de l’église Baptiste de Gilead Age et de l’église Lone Star, et beaucoup de ceux qui étaient là se sont mis à crier quand ils ont vu cela, et d’autres se sont évanouis. 
Le “Louisville Herald” en a fait un article et un journal au Canada a titré : “Une Lumière mystique est apparue au-dessus d’un prédicateur batiste tandis qu’il baptisait”.” 
[“Ephesians Parallels Joshua”, le 15 mai 1960, à Jeffersonville, Indiana ; “A Man Sent From God” de Gordon Lindsay, chap. 8 ; “Footprints” p.71 d’après “How The Angel Came To Me, And His Commission” le 17.1.1955, à Chicago, Illinois, et p.119 d’après “The Absolute”, le 30.12.1962 à Jeffersonville ; “This Day This Scripture Is Fulfilled”, p.162, le 19.2.1965 à Jeffersonville ; “What the Holy Ghost Was Given For”, §142, le 
17.12.1959 à Jeffersonville ; “Elijah And The Meal Offering”, le 11.3.1960 à Phœnix, Arizona].

Les sept tableaux prophétiques (22 juin 1933)
[Un dimanche matin, en ce même mois de juin 1933, et alors qu’il s’apprêtait à partir pour aller conduire une réunion au Masonic Hall de Meigs Avenue à Jeffersonville, sept visions se succédèrent devant William Branham.]
“Le Seigneur Jésus m’a parlé, disant que la venue du Seigneur était proche, mais qu’avant son retour, sept évènements de première importance auraient lieu. Je les ai tous écrits, et ce matin-là, j’ai raconté la révélation du Seigneur. La première vision indiquait que Mussolini [Premier ministre d’Italie en 1922] envahirait l’Ethiopie, et que cette nation tomberait en son pouvoir. Cette vision a causé pas mal de remous, et certains se sont mis fort en colère quand je l’ai racontée, et n’ont point voulu y croire ? Mais pourtant, c’est ainsi que les choses se sont passées [octobre 1935 à mai 1936]. Il est entré dans le pays avec ses armes modernes, et il a pris le pouvoir. Les indigènes n’avaient aucune chance de pouvoir le repousser. Mais la vision disait aussi que Mussolini aurait une fin horrible, et que son peuple se retournerait contre lui. Tout s’est passé exactement comme cela avait été dit.

La vision suivante m’a montré qu’un Autrichien du nom d’Adolf Hitler s’élèverait et deviendrait le dictateur de l’Allemagne et qu’il conduirait le monde à la guerre [NDT : Hitler a été nommé chancelier d’Allemagne en janvier 1933]. Elle indiquait que le Président d’alors, Franklin Roosevelt [Il s’agit de Franklin Delano Roosevelt, et non pas de Théodore Roosevelt ; F.D. Roosevelt a été élu 4 fois Président : 1933, 1936, 1940 et en 1944 au moment de sa mort], entraînerait le monde entier dans la guerre [prophétie accomplie après Pearl Harbour, déc. 1940], et qu’il serait élu pour un quatrième mandat présidentiel, alors qu’en 1933 il n’en était qu’à son premier mandat. Elle montrait la ligne Siegfried, onze ans avant sa conquête [la ligne Siegfried fut construite entre 1936 et 1940], et comment notre armée aurait un effort terrible à faire pour la briser, mais que nous serions finalement vainqueurs. Ensuite, elle montrait que Hitler aurait une fin mystérieuse.
La troisième vision m’a fait voir la politique mondiale, car elle m’a montré qu’il y aurait trois grands “ismes” : fascisme, nazisme, communisme, mais que les deux premiers seraient absorbés par le troisième, et que ce dernier “isme” dominerait le monde et détruirait le Vatican. Le communisme détruira Rome. Ils sont comme Nébucadnetsar, un outil entre les mains de Dieu pour frapper l’Israël infidèle [A de nombreuses reprises, 
W.M. Branham affirme que ce n’est pas le communisme qui dominera le monde, mais le Vatican]. La Voix m’a exhorté : “Observe la Russie ! Observe la Russie ! Garde les yeux fixés sur le roi du Nord !”
La quatrième vision m’a montré les grands progrès que ferait la science après la seconde guerre mondiale. Elle était couronnée par l’apparition d’un véhicule en forme d’œuf dont la partie supérieure avait l’apparence d’une bulle de plastique. Il était téléguidé sur des routes magnifiques et n’avait as besoin de volant, de sorte que les gens assis à l’intérieur jouaient sur un damier pour passer le temps tout en tournant le dos à la route. A cette date je ne connaissais pas la conduit contrôlée par radar. [NDT : dans “La 70e Semaine de Daniel” §206, le 6.8.1961, W.M. Branham dit : “La revue “Popular Mechanics” la montre. Cette voiture existe, et est télécommandée. La prédiction a été faite trente ans auparavant !”]. 
La cinquième vision concernait le problème moral de notre âge, centré principalement sur les femmes. Dieu m’a montré que les femmes ont commencé à quitter leur position lorsqu’elles ont reçu le droit de vote, et qu’elles éliraient la mauvaise personne [NDT : allusion à l’élection en 1960 de J.F. Kennedy, premier Président catholique des USA]. Ensuite, elles se sont coupés les cheveux, ce qui signifie qu’elles n’étaient lus sous l’autorité d’un homme, mais insistaient pour avoir l’égalité des droits, ou, dans la plupart des cas, des droits supérieurs. Elles ont revêtu des habits immoraux, si bien que la dernière image que j’ai vue était celle d’une femme nue, à l’exception d’une sorte de petit tablier grand comme une feuille de vigne. Par cette vision, j’ai vu la terrible perversion du monde entier, et son état moral.

Dans la sixième vision, s’élevait en Amérique une femme de la plus grande beauté, revêtue royalement de pourpre, mais vulgaire et cruelle. Elle tenait le peuple dans une entière soumission. Cette femme pourrait être la Présidente élue grâce à l’influence des femmes dans ce pays, ou une autre sorte de puissance dominant les Etats-Unis, peut-être l’église catholique. Elle conduirait le pays à la ruine. Et vous savez que ce pays est sous le signe de la femme.
Pendant la septième et dernière vision, j’ai entendu une énorme explosion. Je me suis retourné, et je n’ai plus vu que décombres, cratères et fumées sur tout le territoire des Etats-Unis. Le pays sera rayé de la carte et il y a une nation païenne qui n’attend que cela. Ce sera près de la fin.” 

[“The Ephesean Church Age”, le 5.12.1960 ; “The Laodicea, Church Age”, le 11.12.1960 ; “Hybrid Religion”, le 13.11.1960 ; “Israël”, le 26.3.1963 ; “God Keeps His Word”, le 20.1.1957 ;“Why We Are Not A Denomination”, le 27.9.1958 ; “Conference With God”, le 25.11.1950 ; “The Seventy Weeks Of Daniel”, le 6.8.1961 ; “The Absolute”, le 30.12.1962 ; “Voice of The Sign”, le 21.3.1964 ; “Broken Cisterns”, §57, le 26.7.1964 ; “Questions And Answers”, le 23.8.1964].
[Dès 1964, William Branham affirmait que les cinq premiers tableaux étaient déjà accomplis et que le sixième était en cours d’accomplissement.]
Que Dieu vous bénisse richement !
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

William Branham = faux prophète Empty Re: William Branham = faux prophète

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 23 1, 2, 3 ... 12 ... 23  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum