Les Dix Commandements

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Les Dix Commandements - Page 4 Empty Les Dix Commandements

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 15:40

Rappel du premier message :

Les Dix Commandements
Roderick Meredith 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entièrement prouvé dans les pages de la Bible !

  • Les Dix Commandements ont-ils été « abolis » ou sont-ils valables pour les chrétiens de nos jours ?

  • Devraient-ils être affichés dans les lieux publics ou seulement dans les églises ?

  • Sont-ils un fardeau pour quelques personnes « averties » ou une bénédiction pour tous ceux qui les observent ?



Résumé
Il y a plus de quarante ans, j’ai eu le privilège d’écrire la première édition de cette brochure Les Dix Commandements. Elle fut mise sous forme de brochure à partir d’une série d’articles, et fut envoyée à des centaines de milliers de personnes. Elle fut imprimée durant plus de dix ans. Mais aujourd’hui, je l’ai remise à jour pour les lecteurs, les auditeurs et les abonnés duMonde de Demain, même si elle ressemble beaucoup à la première brochure, offerte il y a plus de quarante ans. Cela n’est pas une surprise, car elle traite des lois divines immuables. Dieu a dit : « Car je suis l’Eternel, je ne change pas » (Malachie 3 :6).
Même les érudits laïcs reconnaissent que les tout premiers chrétiens fondaient leur vie sur la grande Loi spirituelle de Dieu – c’est-à-dire les Dix Commandements. Lorsqu’ils disaient « le Seigneur Jésus-Christ », ils reconnaissaient que le mot « Seigneur » signifiait le « Chef » – Celui à qui vous obéissez ! Jésus a constamment rappelé, qu’ils étaient essentiels dans nos rapports avec Lui. « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! Et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6 :46).
J’espère et je prie que vous étudierez cette brochure attentivement, et que vous en viendrez à apprécier la loi divine – cette même loi qui sera appliquée au cours du Millénium tout proche – et qui est une bénédiction pour les individus, les familles ainsi que les nations qui l’observeront, en suivant l’exemple parfait de notre Sauveur Jésus-Christ.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14329
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Les Dix Commandements - Page 4 Empty Re: Les Dix Commandements

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 15:49

Les nouveaux commandements de Jésus

Certains enseignent que Jésus-Christ aurait, en quelque sorte, donné des commandements « nouveaux » pour remplacer la loi de Son Père. Où est la vérité ? Doit-on encore obéir aux Dix Commandements ? Nous vivons à une époque de rébellion contre toute loi et contre toute autorité. Des nations et des gouvernements sont renversés, des foyers et les instances éducatives sont au bord du chaos, à cause de toutes sortes de rébellion.

La réaction révélatrice de la nature humaine à la phrase de la prière du Seigneur – « que ton règne vienne, que ta volonté soit faite » – fut bien décrite, il y a plusieurs années, par un ministre de l’Ohio, lorsqu’il écrivit : « Nous n’avons pas l’intention d’appliquer cela. Nous n’aimons pas l’autorité, nous ne voulons pas céder facilement, même au Roi des cieux […] Il est manifeste que la plupart des gens pensent plutôt : « Que Ton règne ne vienne pas, que ma volonté soit faite. »
Les Dix Commandements sont-ils abolis ?

Dans les chapitres précédents, nous avons vu comment appliquer les Dix Commandements, en tant que lois vivantes et actives, dans les différents aspects de notre vie personnelle. Mais, à l’heure actuelle, un grand nombre de ministres du culte et d’enseignants de la Bible prétendent, erronément, que les Dix Commandements sont abolis – ou qu’ils sont remplacés par les nouveaux commandements de Jésus.

Quels sont ces « nouveaux » commandements ? Se substituent-ils – ou contredisent-ils – les Dix Commandements ? Que révèle la Bible sur ce point important ?
Premièrement, notez quel fut l’un des buts principaux pour lesquels Jésus-Christ vint sur terre, dans la chair humaine. Esaïe prophétisa au sujet de Jésus : « Mais à cause de son salut, l’Eternel a voulu rendre sa loi magnifique et sublime » (Esaïe 42 :21). Nous voyons ici que le Christ n’est pas venu abolir la loi ; Il est venu l’amplifier pour la « rendre magnifique » (version la Bible du Semeur).

Rendre magnifique et sublime signifie le contraire de changer ou d’abolir quelque chose. Cela veut dire révéler dans les moindres détails – élargir. C’est précisément cela que Jésus a fait avec la loi de Son Père, comme en témoignent les exemples de Sa vie, et Sa prédication.

Jésus a dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir » (Matthieu 5 :17). Jésus S’est conformé exactement à ce qu’Il avait déclaré. A la fois par Son exemple et par Sa prédication, Il accomplit la loi, Il la sublima, Il l’accomplit intégralement, non seulement à la lettre, mais également au-delà, afin d’observer dans les moindres détails l’intention spirituelle et le but de la loi parfaite de Son Père.

Personne ne peut insinuer que le Christ aurait pu substituer les traditions humaines aux commandements divins. Il obéit aux Dix Commandements, à la lettre et en esprit. Il les enseigna, et Il en fit Son mode de vie.
Jésus a dit : « Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer [y compris « les plus petits » commandements], celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5 :19).

Nous devrions désirer être « grands » dans le Royaume de Dieu. Nous devrions nous efforcer de vaincre le mieux possible, afin d’avoir l’occasion de servir le plus possible ! En conséquence, nous devrions sincèrement et avec enthousiasme appliquer et enseigner, jusqu’au « plus petit » commandement divin. Pensez-vous que le commandement du sabbat soit « petit » ? Si telle est votre opinion, vous feriez mieux de changer d’idée, et de le respecter comme Dieu l’a ordonné, en suivant le parfait exemple du Christ qui considérait comme saint le septième jour de la semaine, et non pas le dimanche qui est le « jour du soleil » !

Le chemin de la vie éternelle


Lorsqu’un jeune homme vint Lui demander quel était le chemin de la vie éternelle, Jésus dit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19 :16-18).
Le jeune homme répliqua : « Lesquels ? »

La réponse de Jésus fut : « Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère » puis, Il cita une liste reprenant quelques-uns des Dix Commandements. Jésus-Christ connaissait le chemin du salut ! Il dit que ce chemin était celui de l’obéissance à la loi de Dieu le Père, et la soumission à Sa volonté.

Jésus déclara : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7 :21).

Loin de les abolir, Jésus obéit aux Dix Commandements (Jean 15 :10). Le Christ fut la « lumière » que Dieu envoya dans le monde, afin de montrer aux hommes comment vivre. Après Sa mort et Sa résurrection, le Christ missionna Ses apôtres en leur donnant cet ordre : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Matthieu 28 :19-20).

Les apôtres étaient présents lorsque le Christ dit au jeune homme : « Observe les commandements. » Ils L’avaient entendu magnifier les commandements divins, au cours de ce que l’on a appelé le « sermon sur la montagne » (Matthieu 5-7).
Les apôtres avaient été les témoins de l’obéissance du Christ aux Dix Commandements, et savaient qu’Il était, Lui, un exemple parfait. En conséquence, lorsque Jésus-Christ les envoya vers toutes les nations avec l’ordre de leur enseigner tout ce qu’Il leur avait prescrit, aucun d’eux n’eut le moindre doute que les Dix Commandements divins en faisaient partie.

L’obéissance aux Dix Commandements fut le véritable fondement de l’enseignement du Christ et des premiers apôtres. Mais que penser des « nouveaux » commandements de Jésus ? Ne devaient-ils pas changer ou abolir l’observance littérale des Dix Commandements, révélés dans l’Ancien Testament ?

Un “nouveau” commandement


Tout compte fait, en dépit de ce que la plupart des gens pensent, il n’y a qu’un seul endroit dans la Bible où Jésus annonce qu’Il prescrit un « nouveau » commandement. Les autres références – d’après l’apôtre Jean – découlent d’un même principe, que nous allons examiner.

« Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13 :34-35).
Jésus donna ce « nouveau » commandement au cours de la dernière nuit de Sa vie physique, sur terre. Par Sa prédication et par Son exemple, Il avait déjà montré à Ses disciples que l’observance aux Dix Commandements était simplement une façon d’exprimer l’amour.

Nous exprimons un amour réel envers Dieu lorsque nous L’adorons, et que nous Lui obéissons, sans tolérer que d’autres « dieux », des idoles, des images ou quoique ce soit d’autre, viennent prendre Sa place ; en honorant toujours Son nom et en observant d’une manière sainte Son sabbat, lors du septième jour de la semaine – comme Jésus et les premiers apôtres l’ont toujours observé ! Et nous faisons preuve d’amour autour de nous, lorsque nous obéissons avec zèle aux six derniers commandements.

Le Christ avait déjà résumé la loi divine par ces deux grands principes : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée […] Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22 :37, 39). En fait, dans la dernière partie de ce résumé de la loi divine, Jésus cite directement l’Ancien Testament (Lévitique 19 :18) !

Qu’y avait-il donc de si « nouveau » dans le commandement de Jésus d’aimer notre prochain ?

La réponse est toute simple. Le principe qui consistait à aimer notre prochain n’était pas nouveau, mais l’amplification donnée à ce principe par Jésus, à la lumière de Son exemple d’une vie parfaite, jette un nouvel éclairage sur l’intention spirituelle, et sur la profonde signification de ce commandement.

Souvenez-vous de l’insistance de Jésus sur ce point : « Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. »

L’exemple parfait d’amour et de service de Jésus fut porté au niveau le plus élevé qui soit envers le prochain, comme cela est requis par Dieu. Dans Sa vie, Jésus démontra commentcet amour doit s’exprimer jour après jour.

Comment doit-on aimer notre prochain ?

Par trois fois, la voie divine rompit le silence habituel des cieux, pour proclamer l’appréciation de Dieu envers la vie de Jésus. Même le proconsul romain, Ponce Pilate, déclara : « Je ne trouve en lui aucun crime » (Jean 19 :4).
C’est parce que Jésus vivait une existence de don envers les autres. Que ce soit en enseignant les gens, en guérissant les malades, en nourrissant la foule affamée, ou en S’humiliant pour laver les pieds des disciples, Il donnait toujours de Sa personne.
Ce même Jésus-Christ S’adressait pourtant aux dirigeants religieux de Son époque, en des termes assez forts : « Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? » (Matthieu 23 :33).

Ces mots ne sont-ils pas étranges dans la bouche d’un homme rempli d’amour ? Non, ils sont la manifestation de l’amour parfait lorsqu’il faut parfois dire, ou prendre des décisions qui, sur le moment ne font pas plaisir, mais qui sont nécessaires pour le bien d’autrui.
Jésus aimait ces pharisiens ! C’était par amour qu’Il les invectiva pour les secouer de leur hypocrisie et de leur perversité religieuse, dont ils étaient coupables. Souvenez-vous que ce fut par l’intermédiaire de ces mêmes pharisiens que Jésus mourut, et pourtant, ce fut pour eux et pour ceux qui leur ressemblaient, que Jésus pria en ces termes : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (Luc 23 :34).

C’est également à cause de cet amour parfait et bienveillant, que Jésus Se retirait occasionnellement de la foule pour Se reposer, pour méditer ou pour prier. Il savait, en effet, que ce n’était qu’en restant proche du Père, et en acceptant d’être un instrument entre Ses mains, que Sa présence humaine et Sa prédication pourrait enrichir la vie des autres.

Jésus ne Se contentait pas simplement d’agir en aimant les autres. Il les aimait d’un amour parfait. Grâce au Saint-Esprit de Dieu qui était en Lui, Il désirait de tout cœur aimer, et servir les autres pour leur plus grand bien.
Jésus vivait littéralement d’après les paroles que l’apôtre Paul exprima plus tard : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20 :35). De cette manière, Son commandement de nous aimer les uns les autres – « comme je vous ai aimé » – est devenu un commandement « nouveau », et plus élaboré dans nos rapports humains.

Jésus a-t-Il littéralement obéi aux Dix Commandements ?

Beaucoup de personnes pieuses pensent que Jésus avait, dans le cœur, une sorte « d’amour » sentimental, mais qu’Il n’obéissait pas vraiment aux commandements divins, d’une manière littérale.
En réalité, Jésus-Christ gardait et observait chacun des Dix Commandements, à la lettre, et en esprit – exactement comme Ses disciples doivent encore le faire, à notre époque. Comme nous l’avons déjà lu, Il déclara qu’Il avait obéi aux commandements de Son Père (Jean 15 :10).

Il est tout à fait clair que Jésus-Christ n’a jamais eu un autre dieu devant la face du véritable Dieu. Il n’a jamais été idolâtre, et n’a jamais blasphémé le nom de Dieu. Jésus a respecté le sabbat que Dieu avait déclaré saint. Il Se rendait régulièrement au culte à la synagogue durant ce jour, selon Sa coutume (Luc 4 :16).

Jésus honora Ses parents, et ne tua jamais personne, Il ne commit ni adultère, ni vol, ni mensonge, ni convoitise. Il établit un exemple à notre intention, afin que nous L’imitions en marchant dans Ses pas (1 Pierre 2 :21).
Aujourd’hui, le véritable chrétien est quelqu’un qui est soumis à Dieu, au point que le Christ vit Sa vie en lui, en le guidant par le Saint-Esprit, selon ce qu’a déclaré l’apôtre Paul : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au [« du » selon la version originale] Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20).

Le véritable chrétien ne doit pas se contenter d’avoir la foi en Christ, mais il doit vivre selon la foi du Christ, qui se trouve en lui grâce au Saint-Esprit. Le Christ – par l’Esprit – doit vivre littéralement dans le véritable chrétien. Notez qu’aujourd’hui, le Christ veut vivre la même vie en vous, qu’il y a 1900 ans, lorsqu’Il était dans la chair, en nous laissant un exemple à suivre. « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8).
Dans Son corps humain, Jésus « a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché » (Hébreux 4 :15). Oui, Il fut effectivement tenté, mais au cours de Sa vie terrestre, Il obéit aux Dix Commandements. En guidant actuellement Ses véritables disciples par le Saint-Esprit, Il continue à observer les commandements en eux.

C’est l’amour du Christ et Sa force en nous qui nous permettent d’observer la loi divine spirituelle, car Jésus-Christ a obéi à Dieu le Père, et Il continue à le faire.
L’apôtre Jean a-t-il donné un “nouveau” commandement ?

Dans la deuxième Epître de Jean – l’apôtre que Jésus aimait – nous trouvons également une référence à un « nouveau » commandement.
« Bien-aimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement ; ce commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue. Toutefois, c’est un commandement nouveau que je vous écris, qui est vrai en lui et en vous, car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà. Celui qui prétend être dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres » (1 Jean 2 :7-9).
Ici, l’apôtre Jean fait d’abord référence à la « parole » divine, que les gens de l’époque connaissaient déjà. Ensuite, il mentionne quelque chose de « nouveau ». Il explique qu’il s’agit de l’amour spirituel profond, que les frères en Christ devraient avoir les uns pour les autres. Dans cet amour, il n’y a tout simplement pas de place pour la haine, l’envie ou la malice.

Réfléchissez un peu ! Est-ce que cet amour chrétien « annule » ou change les Dix Commandements de Dieu ?

Bien sur que non !
Il souligne et amplifie l’amour personnel que les chrétiens doivent avoir pour les autres. Cet amour va au-delà de la lettre des Dix Commandements, mais cela ne signifie pas qu’il les remplace !
Comme l’apôtre Jean l’a écrit dans sa deuxième Epître : « Et maintenant, ce que je te demande, Kyria – non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, – c’est que nous nous aimions les uns les autres. Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement » (2 Jean 5-6).
Ici, l’apôtre Jean dit que l’amour chrétien consiste à garder les commandements !

Il ne suffit pas d’aimer ceux qui aiment Dieu et le Christ. Nous devons aimer la voie – le caractère – qui s’exprime dans les Dix Commandements. Le Christ ne S’est pas contentéd’enseigner l’obéissance aux Dix Commandements. Il les pratiquait !
En fin de compte, l’apôtre Jean ajoute : « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils » (verset 9).
Ce que les “nouveaux” commandements nous enseignent

Lorsque nous examinons le côté positif des « nouveaux » commandements, nous nous rendons compte qu’ils ne font que renforcer et rendre plus exigeants ceux de l’Ancien Testament ! Ils accentuent la voie de l’amour – du don – de l’altruisme, qui ne peuvent être atteints que par le Christ vivant en nous.
Nous devons apprendre à nous aimer les uns les autres, de façon désintéressée, comme Jésus nous a aimés. Cela est la doctrine du Nouveau Testament ! Elle est, de loin, beaucoup plus exigeante que la lettre des commandements exposés dans l’Ancien Testament.

Mais elle ne les remplace pas. Au contraire, elle les sublime pour leur donner toute leur dimension spirituelle. Quant aux « nouveaux » commandements, ils se réfèrent à la façon parfaite dont le Christ les a observés, durant Sa vie.
Jésus-Christ a littéralement et spirituellement obéi aux Dix Commandements. Il est notre « lumière » et notre exemple.

En décrivant le principe d’après lequel nous devrions aimer notre prochain, l’apôtre Paul a déclaré : « L’amour est donc l’accomplissement de la loi » (Romains 13 :10). Car l’amour spirituel divin coule dans le lit de la rivière, ou le canal des Dix Commandements.
En obéissant parfaitement aux Dix Commandements – dans tous leurs aspects – la vie de Jésus fut rayonnante d’amour, et l’amour est l’accomplissement de la loi. Le « nouveau » commandement qu’Il donna attire l’attention sur Son exemple parfait d’obéissance au Père, et à Sa bonté pour tous les hommes.

Des millions de prétendus chrétiens ont appris que tout ce « l’amour de Dieu ». Qu’est-ce que cet amour ? Comment Dieu Lui-même nous recommande d’exprimer Son amour ? A la fin de l’ère apostolique, des dizaines d’années après la résurrection de Jésus, Dieu inspira l’apôtre Jean (l’ami du Christ le plus intime parmi les apôtres) à écrire : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean 5 :3).
Souvenez-vous que Jésus a appliqué la loi divine dans tout ce qu’Il pensait, disait et faisait. En tant que créatures humaines, personne n’est capable d’observer la loi divine à la perfection. Mais la loi divine doit être notre « modèle » d’existence. La Bible nous commande de croître « dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18) – c’est-à-dire copier notre vie sur celle du Christ, et nous en approcher de plus en plus parfaitement, d’année en année.
Puisse Dieu vous aider à suivre l’exemple de Son Fils en obéissant à Sa loi ! Et, puissiez-vous, en étant soumis et obéissant, développer le véritable caractère de Dieu ! Que par Sa miséricorde, à travers le sacrifice du Christ, et l’abandon total de votre vie au Christ, vous puissiez vivre Sa vie d’obéissance par Son Saint-Esprit, afin de parvenir à la vie éternelle, dans le Royaume de Dieu !
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 14329
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum