Les vertus du combat en Islam

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:33

Rappel du premier message :

Sommaire | Chap. 11 | 234. Les vertus du combat

Allah a dit :

Coran 9.36 : [Liguez-vous pour combattre les païens, comme ils se liguent pour vous combattre ! Sachez que Dieu est avec ceux qui Le craignent.]

Coran 2.216 : [Le combat vous a été prescrit alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.]

Coran 9.14 : [Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d´ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d´un peuple croyant.]

Coran 9.111 : [Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d´Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C´est une promesse authentique qu´Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l´Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu´Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l´échange que vous avez fait: Et c´est là le très grand succès.]

Coran 4.95 : [Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part ainsi qu´un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.]

Coran 61.10 : [Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d´un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d´Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d´Éden. Voilà l´énorme succès et il vous accordera d´autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d´Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants. ]



1285. Abou Hourayra rapporte : On questionna le Prophète : « Quelle est la meilleure action ? » - « La foi en Dieu et en Son Prophète, répondit-il. » - « Et ensuite ? » - « Le combat au service de Dieu. » - « Ensuite ? » - « Un pèlerinage immaculé de tout péché. » [Bukhari et Muslim]

1286. Ibn Mas'ud rapporte : Je demandai : « Messager de Dieu, quelle est l'oeuvre la plus aimée de Dieu ? » Il répondit : « La salat accomplie en son temps. » - « Et ensuite ? » - « La piété filiale. » - « Et
ensuite ? » - « Le combat au service de Dieu. » [Bukhari et Muslim]

1287. Abou Dharr rapporte : Je demandai : « Prophète de Dieu, quelle est la meilleure action ? » - « La foi en Dieu et le combat à Son service, répondit-il. » [Bukhari et Muslim]

1288. Selon Anas , le Prophète a dit : « Une marche en début ou en fin de journée au service de Dieu est meilleure que ce monde et ce qu'il contient. » [Bukhari et Muslim]

1289. Abou Sa'id al-Khoudri rapporte : Un homme vint au Prophète et lui demanda : « Prophète de Dieu, quel est le meilleur des hommes ? » Le Prophète répondit : « Un croyant qui lutte avec son âme et ses biens au service de Dieu. » - « Et ensuite ? », demanda l'homme. « Ensuite, un homme qui se retire dans un col de montagne adorant son Seigneur et épargnant les gens de son mal. » [Bukhari et Muslim]

1290. Selon Sahl Ibn Sa'd , le Prophète a dit : « Monter la garde un jour au service de Dieu vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. La place occupée au Paradis par le fouet de l'un d'entre vous vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. La marche en début ou en fin de journée au service de Dieu vaut mieux que ce monde et ce qu'il contient. » [Bukhari et Muslim]

1291. Selon Salman , le Prophète a dit : « Monter la garde une journée et une nuit est meilleur qu'un mois de jeûne et de veillées pieuses. Et si le croyant meurt [pendant qu'il monte la garde], les actions qu'il avait coutume d'accomplir lui seront quand même comptées et sa subsistance continuera à lui être assurée. De même, il sera préservé [de l'épreuve] du tentateur. » [Muslim]


- La récompense de celui qui monte la garde pour Dieu n'est pas interrompue à sa mort et il sera préservé des épreuves de la tombe (c'est ce qui est appelé dans le hadith "l'épreuve du tentateur"), en particulier lorsque les deux anges le questionneront.

1292. Selon Fudala Ibn 'Oubayd , le Prophète a dit : « Les œuvres de l'homme s'achèvent à sa mort à l'exception de celui qui meurt en montant la garde au service de Dieu. En effet, les œuvres de ce dernier ne cessent de croître jusqu'au jour de la Résurrection et il sera préservé des épreuves de la tombe. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1293. Selon 'Othman , le Prophète a dit : « Monter la garde un seul jour au service de Dieu vaut mieux que mille jours passés dans l'accomplissement de toute autre œuvre. » (Tirmidhi)

1294. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « Dieu garantit à celui qui part à Son service - ne sortant que pour se battre à Son service, par foi en Lui et en Ses prophètes d'entrer au Paradis ou au moins de rentrer chez lui avec une récompense [dans l'au-delà] ou un butin d'ici-bas]. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, toute blessure reçue au service de Dieu sera, le jour de la Résurrection, telle qu'elle avait été portée à l'origine ; sa couleur sera celle du sang et son odeur, celle du musc. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, si je ne craignais d'imposer aux musulmans de la difficulté, je ne serais jamais resté en retrait d'un combat au service de Dieu. Mais je n'ai pas trouvé les moyens de tous les équiper et eux-mêmes n'en ont pas les moyens et souffrent de devoir rester en arrière. Par Celui qui tient l'âme de Muhammad dans Sa Main, j'aurais souhaité combattre au service de Dieu et trouver la mort au combat, puis combattre à nouveau et trouver la mort, puis combattre à nouveau et trouver la mort au combat. » [Muslim]

1295. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « Tout homme blessé au service de Dieu viendra, le jour de la Résurrection, avec la plaie ensanglantée : sa couleur sera celle du sang et son odeur, celle du musc. » [Bukhari et Muslim]

1296. Selon Mou'adh , le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à tout musulman qui combat au service de Dieu - si peu que ce soit. Celui qui est blessé au service de Dieu ou frappé par quelque malheur viendra, le jour de la Résurrection, avec sa blessure plus profonde qu'elle ne l'a jamais été : sa couleur sera celle du safran et son odeur, celle du musc. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1297. Abou Hourayra rapporte : Un homme parmi les compagnons du Prophète emprunta un sentier de montagne sur lequel se trouvait une petite source d'eau douce. L'endroit lui plut et il se dit : « Et si je m'isolais du monde et m'installais sur ce sentier ? Cependant, je ne le ferai pas avant d'en demander l'autorisation au Prophète . » Les faits furent rapportés au Prophete qui dit à ce Compagnon : « N'en fais rien car la mobilisation de l'un d'entre vous au service de Dieu est préférable à la salat (surérogatoire) qu'il effectue chez lui pendant soixante-dix années. Ne souhaiteriez-vous pas que Dieu vous pardonne et vous fasse entrer au Paradis ? Combattez donc au service de Dieu ! Celui qui combat au service de Dieu - si peu que ce soit - verra son entrée au Paradis assurée. » (Tirmidhi)

1298. Abou Hourayra rapporte : On demanda : « Prophète, quelle oeuvre pourrait égaler le combat au service de Dieu ? » - « Vous ne pourriez pas le faire, répondit le Prophète. » Ils réitérèrent leur question deux ou trois fois et le Prophete de répondre à chaque fois : « Vous ne pourriez pas le faire ! » Puis le Prophète ajouta : « Le combattant au service de Dieu est comparable à celui qui jeûne continuellement, qui passe ses nuits à veiller en prière sans jamais s'arrêter et qui se soumet totalement aux versets de Dieu, et ce, jusqu'au retour du combattant. » [Bukhari et Muslim]
1299. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit : « Une des meilleures façons de vivre pour un homme est de tenir les rênes de son cheval cavalant au service de Dieu chaque fois qu'il entend un cri de guerre, et de s'élancer à la recherche du combat ou de la mort là où il croit les trouver. Ou encore d'emmener paître un troupeau au sommet d'une montagne ou au fond d'une vallée, d'y accomplir la salat, de s'acquitter de la zakat et d'y adorer son Seigneur jusqu'à ce que la mort le saisisse, ne côtoyant les gens que pour le bien. » [Muslim]

1300. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit : « Dieu a préparé au Paradis cent degrés consacrés à ceux qui combattent à Son service. La distance qui sépare un degré d'un autre est équivalente à la distance qui sépare le Ciel de la Terre. » [Bukhari]

1301. Selon Abou Sa'id al-Khoudri , le Prophète a dit : « Le Paradis est assuré à celui qui est satisfait d'avoir Dieu pour Seigneur, l'islam pour religion et Muhammad pour prophète. » Ces paroles furent si agréables à Abu Sa'id qu'il demanda au Prophète de les lui répéter. Le Prophète répéta ces paroles et ajouta : « Il y a une autre chose pour laquelle Dieu élève Son serviteur de cent degrés au Paradis, la distance séparant chaque degré du suivant étant égale à celle qui sépare le Ciel de la Terre. » - « Et quelle est-elle, Prophète de Dieu ? » - « Le combat au service de Dieu, le combat au service de Dieu, répondit le Prophète. » [Muslim]

1302. Abou Bakr, le fils de Abou Musa al-Ash'ari , a dit : J'ai entendu mon père dire, alors qu'il se trouvait face à l'ennemi : « Le Prophète a dit : "Les portes du Paradis sont à l'ombre des sabres." » Un homme à l'aspect négligé se leva et demanda : « Ô Abu Musa, as-tu entendu ces propos du Prophète de tes propres oreilles ? » - « Oui, répondit Abu Musa » L'homme revint vers ses compagnons et déclara : « Je vous dis adieu. » Puis il brisa le fourreau de son sabre et le jeta. Il marcha ensuite à la rencontre de l'ennemi et combattit le sabre à la main jusqu'à la mort. » [Muslim]

Ce qu'il faut retenir :

- Parmi les aspects du combat, il y a bien évidemment l'espoir de la victoire. Les musulmans allaient combattre à la fois dans l'objectif d'être vainqueurs et dans l'espoir ferme de trouver la récompense immense de leur Seigneur.

1303. Selon 'Abd r-rahman Ibn Joubayr , le Messager de Dieu a dit : « Jamais le Feu ne touchera celui dont le pied s'est couvert de poussière au service de Dieu. » [Bukhari]

1304. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit : « Celui qui a pleuré par crainte de Dieu n'entrera pas en Enfer tout comme le lait ne peut remonter dans les mamelles. De même, un serviteur couvert de poussière [au cours d'une bataille] au service de Dieu ne pourra être enveloppé des fumées de l'Enfer. » (Tirmidhi)

1305. Selon Ibn 'Abbas , le Prophète a dit : « Deux yeux ne seront pas touchés par le Feu : un œil qui a pleuré par crainte de Dieu et un oeil qui a passé la nuit à monter la garde au service de Dieu. » (Tirmidhi)

1306. Selon Zayd Ibn Khalid , le Messager de Dieu a dit : « Celui qui équipe un combattant au service de Dieu a participé au combat. Et celui qui remplace dignement un combattant dans sa famille a participé au combat. » [Bukhari et Muslim]

1307. Selon Abou Oumama , le Messager de Dieu a dit : « La meilleure aumône est l'ombre d'une tente en poils de chèvre offerte pour la cause de Dieu, un esclave offert au service de Dieu ou bien une chamelle en âge d'être féconde au service de Dieu. » (Tirmidhi)

1308. Selon Anas , un jeune homme de la tribu de Aslam a dit au Prophète : « Ô Envoyé de Dieu, je veux participer au combat mais je n'ai pas de quoi m'équiper. » Le Prophète lui répondit : « Va chez untel qui est déjà équipé mais qui est tombé malade. » Le jeune homme se rendit donc chez cet homme et lui dit : « Le Messager de Dieu te salue et te demande de me donner ton équipement. » L'homme dit à sa femme : « Donne-lui mon équipement et n'en garde rien. Par Dieu, n'en garde rien sans quoi Dieu ne t'accordera pas Sa bénédiction. » [Muslim]

1309. Abou Sa'id al-Khoudri rapporte : Le Prophète envoya contre les Bani Lihyan une expédition militaire. Il dit [à ses hommes] : « Qu'un homme sur deux prenne part [à la bataille] et la récompense sera partagée entre les deux. » [Muslim]

On trouve dans une autre version : « Qu'un homme sur deux parte au combat. » Puis il [le Prophète] dit à ceux qui restèrent en retrait : « Quiconque parmi vous remplace honorablement celui qui sort au combat dans sa famille et ses biens obtiendra la moitié de la récompense du combattant. »

1310. Bara rapporte : « Un homme vêtu d'une cotte de maille alla trouver le Prophète et lui demanda : « Ô Prophète de Dieu, dois-je combattre ou bien embrasser l'islam ? » - « Embrasse l'islam puis va combattre, répondit le Prophète. » L'homme devint musulman puis prit part au combat jusqu'à la mort. Le Prophète dit alors : « Il a accompli une petite oeuvre et a reçu une grande récompense. » [Bukhari et Muslim]

1311. Selon Anas , le Prophète a dit : « Aucun de ceux qui entreront au Paradis ne souhaiterait retourner en ce monde même pour posséder ce qu'il contient, excepté le martyr. Il espérera retourner en ce monde afin d'y être tué dix fois tant il connait les honneurs [accordés au martyr]. » [Bukhari et Muslim]

1312. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As , le Prophète a dit : « Dieu pardonne au martyr toute chose à l'exception de ses dettes. » [Muslim]

Une autre version mentionne : « Le combat au service de Dieu efface toute chose à l'exception des dettes. »

1313. Abou Qatada rapporte : Le Prophète se leva parmi nous et rappela : « Le combat au service de Dieu et la foi en Dieu constituent les meilleurs actes. » Un homme se leva alors et demanda : « Prophète de Dieu, si j'étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » - « Oui, répondit le Prophète , si tu es tué en faisant montre de constance, d'abnégation et si tu fais face à l'ennemi sans jamais lui tourner le dos. »

Puis le Prophéte ajouta : « Qu'as-tu demandé ? » L'homme réitéra sa question : « Si j'étais tué au service de Dieu, penses-tu que mes péchés seraient effacés ? » - « Oui, répondit le Prophète , si tu es tué en faisant montre de constance, d'abnégation et si tu fais face à l'ennemi sans jamais lui tourner le dos. Tes péchés te seront alors pardonnés à l'exception de tes dettes, et c'est [l'ange] Gabriel qui me l'a affirmé. » [Muslim]

1314. Jabir rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, où serai-je si je suis tué au service de Dieu ? » - « Au Paradis, répondit le Prophète. » L'homme jeta alors les quelques dattes qu'il avait dans la main et se lança dans le combat jusqu'à la mort. [Muslim]

1315. Anas rapporte : « Le Prophète et ses Compagnons se mirent en route pour Badr et ils y précédèrent les polythéistes. Lorsque ces derniers arrivèrent, le Prophète leur enjoignit : « Qu'aucun d'entre vous n'entreprenne quoi que ce soit tant que je ne suis pas à ses côtés. » Les polythéistes s'avancèrent et le Prophète dit [à ses Compagnons] : « Accourez vers un Paradis dont la largeur est équivalente à la distance qui sépare les Cieux et la Terre. » 'Umayr ibn al-Humam al-Ansari demanda alors : « Ô Prophète de Dieu, un Paradis dont la largeur est équivalente à la distance qui sépare les Cieux et la Terre ? » - « Oui, répondit le Prophète. » - « Que c'est grandiose! » Le Prophète demanda : « Qu'est-ce qui te fait dire cela ? » - « Par Dieu, seulement l'espoir de faire partie de ces gens-là, Prophète de Dieu. » - « Tu en fais partie, affirma le Prophète. » 'Umayr sortit alors quelques dattes de son carquois et se mit a les manger. Puis il se dit : « Demeurer en vie jusqu'à avoir fini mes dattes serait bien long! » Il jeta alors les dattes qu'il avait en sa possession puis combattit jusqu'à la mort. » [Muslim]

1316. Anas rapporte : « Des gens vinrent trouver le Prophète et lui dirent : « Envoie avec nous des hommes afin qu'ils nous enseignent le Coran et la Sunna. » Il envoya alors soixante-dix hommes parmi les ansars que l'on nommait « les lecteurs du Coran ». Parmi eux se trouvait mon onde maternel Haram. Ensemble, ils lisaient et étudiaient le Coran la nuit. Et le jour, ils amenaient de l'eau à la mosquée et ramassaient du bois qu'ils vendaient afin d'acheter de la nourriture pour les gens de la Suffa et les pauvres. Le Prophète les envoya donc avec ces gens mais ils les tuèrent avant même d'arriver à destination. Avant de mourir, ils prononcèrent l'invocation suivante : « Seigneur, fais savoir pour nous à notre Prophète que nous T'avons rencontré et agréé, et que Tu es Satisfait de nous. » Un homme attaqua Haram, l'onde d'Anas, par derrière et le transperça de sa lance. Haram s'exclama alors : « Par le Seigneur de la Ka'ba, j'ai triomphé ! » Le Prophète annonça [aux gens qui étaient avec lui] : « Vos frères ont été tués et ont dit (avant de mourir) : "Seigneur, fais savoir pour nous à notre Prophète que nous T'avons rencontré et agréé, et que Tu es Satisfait de nous." » [Bukhari et Muslim]

1317. Anas rapporte : Mon oncle, Anas ibn an-Nadr, n'avait pas participé à la bataille de Badr. Il dit : « Ô Prophète de Dieu ! J'étais absent lors de la première bataille que tu as livrée contre les polythéistes. Mais si Dieu me permet de participer à une bataille contre eux, Il vous fera voir ce dont je suis capable. » Le jour de la bataille de Uhud, les musulmans quittèrent leurs positions. Anas ibn an-Nadr dit alors à Dieu : « Seigneur! Je Te demande pardon pour ce qu'ont commis ceux-ci (les Compagnons) et je me déclare innocent des actes de ceux-là (les polythéistes). » Puis il s'avança et rencontra Sa'd ibn Mu'adh auquel il dit : « Ô Sa'd ! Par le Seigneur de la Ka'ba, je sens que l'odeur du Paradis est plus proche que le mont Uhud. »

Sa'd dira alors (plus tard au Prophète) : « Ô Prophete de Dieu! Je n'ai pu faire ce qu'il a fait. » Anas ajouta : « Nous avons dénombre sur son corps plus de quatre-vingts coups de sabres, de lances et de flèches. Nous l'avons trouvé mort, défiguré par les polythéistes. Personne ne put le reconnaître si ce n'est sa soeur qui l'identifia à l'extrémité de ses doigts. Nous pensons que le verset suivant fut révélé à son sujet et au sujet d'hommes tels que lui : - Parmi les croyants, il est des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Dieu... - jusqu'à la fin du verset (Coran 33/23). » [Bukhari et Muslim]

1318. Selon Samoura , le Prophète a dit : « Cette nuit, j'ai vu deux hommes venir à moi et m'élever au sommet d'un arbre. Ils me firent entrer dans la plus belle maison que j'aie jamais vue et ils dirent : « Cette maison est celle des martyrs. » [Bukhari]

1319. Anas rapporte : Umm Rubayya' bint al-Bara qui était la mère de Haritha ibn Suraqa, alla trouver le Prophète et lui dit : « Ô Prophète de Dieu, parle-moi de Haritha - qui a été tué durant la bataille de Badr - car, s'il est au Paradis, je patienterai, mais s'il en est autrement, je pleurerai abondamment. » Il lui répondit : « Ô mère de Haritha, il y a plusieurs jardins au Paradis et ton fils a accédé au plus élevé. » [Bukhari]

1320. Jabir Ibn 'Abdullah rapporte : « On apporta au Prophète le corps de mon père qui avait été mutilé. On le plaça devant lui. Je voulus alors lui découvrir le visage mais certains m'en empêchèrent. Le Prophète dit alors : « Les anges le recouvrent encore de leurs ailes. » [Bukhari et Muslim]

1321. Selon Sa'd Ibn Hounayf , le Messager de Dieu a dit : « Celui qui demande sincèrement le martyre, Dieu lui accorde le degré des martyrs, même s'il meurt dans son lit. » [Muslim]

1322. Selon Anas , le Prophète a dit : « Celui qui demande sincèrement le martyre, Dieu le lui accorde même s'il ne meurt pas martyr. » [Muslim]

1323. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « La douleur qu'éprouve le martyr n'est pas supérieure à celle de l'un de vous quand il se fait piquer. » (Tirmidhi)

1324. 'Abdullah Ibn Abi Awfa rapporte : L'Envoyé de Dieu durant l'une de ses batailles attendit que le soleil commence à décliner, puis il se leva et dit : « Ô hommes ! Ne souhaitez pas la rencontre avec l'ennemi et demandez plutôt à Dieu de vous préserver. Mais si vous le rencontrez, faites montre de constance et sachez que le Paradis est à l'ombre des sabres. » Le Prophète ajouta ensuite : « Seigneur ! Toi qui as révélé le Livre, qui mets les nuages en mouvement et qui défais les factions, vaincs-les et accorde-nous la victoire. » [Bukhari et Muslim]

1325. Selon Sahl Ibn Sa'd , le Messager de Dieu a dit : « Deux invocations ne seront jamais - ou presque jamais - rejetées : celle prononcée au cours de l'appel à la prière (adhan), et celle prononcée en plein combat, au plus fort de la mêlée. » (Abou Dawud)

1326. Anas rapporte : Lorsque le Prophète partait en expédition, il invoquait Dieu ainsi : « Seigneur! Tu es ma force et mon soutien, c'est par Toi que je me déplace, par Toi que je me jette [sur l'ennemi] et par Toi que je combats. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1327. Abou Musa rapporte : « Lorsque le Prophète redoutait un groupe de gens, il faisait cette invocation : « Seigneur, nous plaçons Ton jugement au-dessus d'eux et nous nous réfugions auprès de Toi contre leurs méfaits. » (Abou Dawud)

1328. Selon Ibn 'Omar , le Prophète a dit : « Le bien est lié à la crinière des chevaux jusqu'au jour du Jugement. » [Bukhari et Muslim]

1329. Selon 'Urwa al-Bariqi , le Prophète a dit : « Le bien est lié à la crinière des chevaux jusqu'au jour du Jugement, qu'il s'agisse de la récompense [divine] ou du butin. » [Bukhari et Muslim]

1330. Selon Abu Hurayra , le Prophéte a dit : « Celui qui tient en réserve un cheval pour la cause de Dieu, par foi en Dieu et confiant dans Sa promesse, verra la nourriture du cheval, sa boisson, ses excréments et son urine peser en sa faveur le jour du Jugement. » [Bukhari]

1331. Abu Mas'ud rapporte : Un homme vint trouver le Prophète avec une chamelle muselée et lui dit : « Je la destine au service de Dieu. » Le Prophète répondit : « Tu bénéficieras, grâce à elle, de sept cents chamelles le jour du Jugement, toutes muselées. » [Muslim]

1332. Selon Abu Hammad , le Prophète a dit alors qu'il était sur sa chaire (minbar) : « Préparez contre eux toutes les forces dont vous disposez. La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? La force ne réside-t-elle pas dans le tir ? » [Muslim]

1333. Selon Abu Hammad , le Prophète a dit : « On vous accordera la conquête de plusieurs contrées et Dieu vous épargnera [des combats tout en vous donnant la victoire]. Qu'aucun d'entre vous ne se lasse de s'entraîner au tir ! » [Muslim]

1334. Selon Abu Hammad , le Prophète a dit : « Celui qui a appris le tir puis a délaissé [son entrainement] n'est pas des nôtres - ou bien a désobéi. » [Muslim]

1335. Selon Abu Hammad , le Prophète a dit : « Par une simple flèche, Dieu fait entrer au Paradis trois hommes : celui qui la fabrique et qui espère une récompense pour avoir bien œuvré, l'archer et celui qui lui fait passer la flèche. Apprenez l'équitation et le tir à l'arc et sachez que le tir est à mes yeux préférable à l'équitation. Qui délaisse volontairement le tir après l'avoir appris a délaisse un bienfait - ou encore a renié ce bienfait. » (Abu Dawud)

1336. Salama Ibn al-Akwa' rapporte : « Le Prophète passa devant un groupe d'hommes qui s'exerçait au tir à l'arc. Il leur dit : « Tirez, Fils d'Ismael, car votre père était un bon archer. » [Bukhari]

1337. Selon 'Amr Ibn 'Abasa , le Prophète a dit : « Celui qui tire une flèche pour la cause de Dieu aura la récompense de celui qui affranchit un esclave. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1338. Selon Khouraym Ibn Fatik , le Prophète a dit : « Quiconque fait une dépense pour la cause de Dieu en aura pour récompense sept cents fois sa valeur. » (Tirmidhi)

1339. Selon Abou Sa'id , le Prophète a dit : « Il n'est pas un serviteur qui ne jeûne un jour pour la cause de Dieu sans que son visage ne soit préservé du Feu pendant soixante ans. » [Bukhari et Muslim]

1340. Selon Abou Oumama , le Prophète a dit : « Celui qui jeûne un jour pour la cause de Dieu, Dieu placera entre le Feu et lui un fossé dont la largeur est équivalente à celle qui sépare le Ciel et la Terre. » (Tirmidhi)

1341. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « Quiconque meurt sans avoir combattu et sans en avoir jamais eu le désir meurt en ayant l'un des traits caractéristiques de l'hypocrisie. » [Muslim]

1342. Jabir ibn Abdallah rapporte le récit suivant : « Nous étions avec l'Envoyé de Dieu en expédition militaire lorsqu'il dit : « Il y a des hommes qui sont restés à Médine, cependant il n'est pas un chemin parcouru ni une vallée qui n'ait été traversée sans qu'ils aient été avec vous. C'est la maladie qui les a retenus. » [Muslim]

Une version mentionne : « Une excuse valable les a retenus. »
1343. Selon Abou Musa , un Bédouin demanda au Prophète : « Ô Prophète de Dieu, lequel de ces hommes combat dans la voie de Dieu ? Celui qui combat en vue du butin, celui qui combat en vue d'une renommée ou alors celui qui combat pour montrer son importance ? (Une version mentionne : « Celui qui combat par bravoure ou celui qui combat par esprit partisan ? » Une autre version mentionne : « Celui qui combat par colère ? ») Le Prophète répondit : « Celui qui combat pour que la parole de Dieu soit la plus haute, combat dans la voie de Dieu. » [Bukhari et Muslim]

1344. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As , le Messager de Dieu a dit : « Toute expédition militaire ou escadron qui, après avoir combattu, revient sain et sauf avec du butin a déjà reçu les deux tiers de sa récompense. Et toute expédition militaire ou escadron qui échoue dans son expédition et revient avec des victimes obtient pleine récompense [dans l'au-delà]. » [Muslim]

1345. Abou Oumama rapporte : Un homme demanda : « Ô Prophète de Dieu, autorise-moi à parcourir le monde. » Le Prophète répondit : « Les seuls voyages accomplis par ma communauté visent à combattre au service de Dieu, Puissant et Majestueux. » (Abou Dawud)

Ce qu'il faut retenir :
- Il ne convient pas de délaisser sa communauté lorsque cette dernière est dans le besoin.

1346. Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn al-'As , le Prophète a dit : « Revenir du combat équivaut à combattre. » (Abou Dawud)

1347. Sa'ib Ibn Yazid rapporte : « Lorsque le Prophète revint de la bataille de Tabuk, les gens l'accueillirent. Je l'accueillis, pour ma part, en compagnie des enfants à l'endroit appelé thaniyyat al wada' (colline de l'adieu). » (Abou Dawud)

1348. Selon Abou Oumama , le Prophète a dit : « Celui qui n'a pas combattu, ou n'a pas équipé un combattant, ou encore n'a pas remplacé un combattant dans sa famille, subira une calamité de la part de Dieu avant le jour du Jugement. » (Abou Dawud)

1349. Selon Anas , le Prophète a dit : « Combattez les polythéistes avec vos biens, vos personnes et vos langues. » (Abou Dawud)

1350. Nou'man Ibn Mouqarrin rapporte : « J'ai vu que lorsque le Prophète ne combattait pas en début de journée, il différait [le combat] jusqu'à ce que le soleil commence à décliner, que les vents se mettent à souffler et que vienne la victoire. » (Abou Dawud et Tirmidhi)

1351. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit : « Ô hommes ! Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi et demandez plutôt à Dieu de vous préserver. Mais si vous le rencontrez, faites preuve de constance. » [Bukhari et Muslim]

1352. Selon Abou Hourayra et Jabir, le Prophète a dit : « La guerre, c'est l'art de tromper l'ennemi. » [Bukhari et Muslim]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 16:45

Le premier combattant de l’État islamique était … le prophète "Mahomet" 

Il est très étrange d’entendre les dirigeants occidentaux déclarer que l’Etat islamique n’est pas l’islam : ceux qui s’engagent pour combattre avec l’État islamique sont tous musulmans. 

Et le "prophète Mahomet"a été le premier combattant de l’État islamique. Il est le premier jihadiste de l’histoire de l’islam, et aucun musulman pieux, aucun islamiste, ne le contredira !.

D’après les Hadith, le "prophète Mahomet" fut également le premier musulman auto-radicalisé.

Et il a commis des crimes de masse et des rapts d’enfants. Il a maudit les chrétiens et les juifs, torturé, volé, décapité, terrorisé, et abusé au moins d'une mineure, sa femme de 9 ans.

Exactement comme les terroristes de l’État islamique ces jours ci.

Son récit, relaté dans le coran et les Hadith, est identique à ceux que vous entendez aux informations du soir à la télé sur les salafistes, les terroristes de l’État islamique, de Boko Haram, d’al Qaïda ou des Frères musulmans.

De toute évidence, il y avait plus de rebelles en 1410 qu’en 2014 : non seulement Giovanni da Modena peignait le prophète Mohammed jeté en enfer, nu, ceinturé par un serpent, en plus la toile était accrochée à la basilique de San Petronio de Bologne en Italie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mohammed jeté en enfer, nu – Peinture de la renaissance de Giovanni da Modena, 1410, 
Basilique de San Petronio 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12622
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Yacoub le Ven 27 Mai - 11:56

Parlement tchèque: une député répond à la question "Faut-il avoir peur de l'islam"

Femme politique, juriste et avocate, Klára Samková a donné devant le parlement tchèque un discours lucide et direct sur l'islam et les musulmans, devant un public incluant des ambassadeurs de pays musulmans, dont l'ambassadeur turc, qui sont sortis avant la fin, visiblement en colère.


Son discours mérite d'être lu attentivement. Il traite des questions que les "démocraties" occidentales, bien trop trop consensuelles et qui s'accrochent comme des morpions à leurs discours politiquement corrects, ne sont pas prêtes à accepter. Encore moins à diffuser. Des idées que l'Occident trouve bien plus simple et commode à rejeter et qu'il considère comme étant des idées extrémistes, voire racistes ou fascistes.

Le discours a été applaudi par presque tous les intervenants tchèques dans les journaux en ligne de toutes tendances politiques. Ce qui n'est pas vraiment exceptionnel en République tchèque. Car les opinions développées dans son discours sont largement acceptées par la société tchèque. Si elle a été louée pour cette attitude courageuse, c'est parce que le sujet n'est tout simplement pas tabou dans la société thèque. Le peuple tchèque, comme d'autres peuples d'Europe centrale et de l'Est, est généralement plus hostile à l'immigration islamique que les autres peuples de l'UE.

Ainsi, si Klára Samková n'est pas devenue une superstar de la politique après un tel discours, c'est parce que les idées qu'elle développe ne sont généralement pas différentes de ce que pensent la majorité des Tchèques. Pour diverses raisons, mais aussi parce que les Tchèques, comme les autres peuples de l'Europe du Centre et de l'Est, ont fait l'expérience du totalitarisme soviétique, ce qui les a en quelque sorte immunisé contre la propagande pro-islam subie de force dans le reste du monde occidental.

Autre raison: les Tchèques ont été trahis en 1938 par le Traité de Munich, ils n'ont pas envie que l'Histoire se répète à cause de l'UE et de ses décisions suicidaires. Ensuite, de nombreux Tchèques sont athées (héritage de l'époque soviétique), ce qui les place plus loin hors de la sphère "islam" que les chrétiens vis-à-vis des musulmans. Cela ne signifie pas que les Tchèques sont d'une certaine manière irrationnellement hostiles. Ils sont tout simplement raisonnables.

Enfin, la grande majorité des Tchèques pense que l'immigration de masse ne doit pas être autorisée. Plus de 90% d'entre eux disent qu'ils ne veulent pas qu'on héberge même temporairement des réfugiés musulmans.
________________________________


Parlement tchèque: une député répond à la question "Faut-il avoir peur de l'islam" - 18 mai 2016





Chers invités,


Je vous remercie pour l'invitation et pour l'occasion qui m'est donnée de faire ce discours. La conférence d'aujourd'hui est censée aider à répondre à la question de savoir si nous devrions avoir peur de l'islam. Ma réponse à la question est simple: nous ne devrions certainement pas avoir peur de l'islam. Nous devrions traiter de la même façon que la civilisation européenne a traité tous les régimes totalitaires et inhumains auxquels elle a dû faire face pendant plus de 2.000 ans de son Histoire. En particulier, nous devons combattre l'islam, le battre, et empêcher sa prolifération une fois pour toutes, tout comme pour les idéologies monstrueuses précédentes, déclarer l'existence même de l'islam comme un acte criminel qui contredit la nature humaine, la liberté et en particulier la dignité humaine.

Parce que c'est exactement ce que l'islam est, à savoir un système qui contredit la nature humaine, la liberté et la dignité.

Il est de même nature que le nazisme, le fascisme et le communisme. Il a ces caractéristiques en dépit du fait qu'il se cache derrière le masque d'une religion. En réalité, il est avant tout une idéologie criminelle, à la fois dans le sens de commettre un crime et d'être contrôlé par des criminels, et un système irréformable de gouvernance.

L'islam se cache derrière le masque de la religion pour deux raisons [Interjections]. La première raison, ce sont les circonstances historiques entourant la naissance de l'islam, alors qui n'a autorisé aucune autre forme de présentation idéologique. Même dans la Grèce antique, il était interdit de construire des formes philosophiques qui étaient indépendantes de la religion d'État, un fait sur lequel Socrate aurait pu nous en dire plus. Il était encore moins possible de créer un paradigme composé d'idées irréligieuses au septième siècle de notre ère, à la limite même du monde civilisé de l'époque.

La deuxième raison pour laquelle l'islam aime se cacher derrière le masque religieux est l'abus permanent, délibéré et intentionnel qu'il fait du système juridique euro-américain et des valeurs que les civilisations ont construites sur les fondations judéo-chrétiennes. Il n'y a rien de mieux ou de plus efficace que d'abuser du système de valeurs de son ennemi, surtout quand on ne partage pas ce système. Et c'est exactement ainsi que l'islam se comporte. Il veut être protégé selon notre tradition, qu'il exploite de cette manière, alors qu'il n'accepte pas la réciprocité. Il profite de nos traditions, il affirme que les traditions sont importantes, alors que dans les coulisses, il se moque de nous et de notre système de valeurs.

Voyons d'abord pourquoi il est tout à fait raisonnable de placer l'islam à égalité avec les régimes totalitaires. Même s'il se qualifie de religion, il est avant tout un système totalitaire de gouvernance dans lequel Dieu ne joue qu'un rôle substitutif parce que le contenu principal de l'islam n'est rien d'autre que l'arrangement des affaires de l'État. Contrairement au christianisme, à l'hindouisme, au bouddhisme, au taoïsme ou au shintoïsme, au cœur de l'islam on trouve la loi, à savoir la charia islamique. La loi est une partie intrinsèque et indissociable de l'idéologie islamique. Elle constitue le noyau du contenu de l'islam et les règles qui sont prétendument religieuses ou éthiques sont justes des composantes secondaires et marginales de l'idéologie. Du point de vue de l'islam, le concept de la religion en tant que croyance privée, en tant que conviction intime d'un individu, est absolument inacceptable.

C'est exactement le principe sur lequel le christianisme d'aujourd'hui et les civilisations qui en découlent dépendent: une relation privée d'un individu envers Dieu. Même les membres de notre civilisation qui se considèrent athées, à savoir ceux qui prétendent ne pas croire en Dieu, calquent automatiquement leurs attitudes de vie sur les traditions chrétiennes alors que ces traditions prennent la forme soit du folklore, soit des automatismes culturels qui leur font partager l'esprit général qui prévaut en Europe et en Amérique. Encore une fois, il est nécessaire de se rappeler que ce point de vue est non seulement inacceptable pour l'islam, mais il est également dénoncé et explicitement désigné comme un crime. L'islam rejette la conception individuelle de la foi en Dieu et d'une manière totalitaire, il interdit tous les doutes sur lui-même. Si quelqu'un pense que nous n'avons pas le droit de juger ce qui est totalitarisme et hégémonisme et que nous n'avons pas le droit de classer l'islam de cette manière, permettez-moi de dire que dans un pays qui a eu des souverains étrangers depuis 300 ans et qui, au cours de ces 78 dernières années, a passé 48 ans sous des régimes totalitaires, nos réflexes ont été formés pour détecter précisément le totalitarisme et l'hégémonisme. Nous avons le droit et la capacité de le reconnaître et de le juger. Et nous pouvons le reconnaître au premier coup d'oeil.


L'islam ne partage pas l'idée des Lumières, du progrès social associé à l'avenir. Selon l'islam, les bons moments ont déjà eu lieu - à l'époque du prophète Mahomet. Les meilleures choses qui auraient pu être faites ont déjà été faites, la meilleure chose qui aurait pu être écrite a déjà été écrit, à savoir le coran. Dans son essence, l'islam est une religion basée sur le livre de l'Ecclésiaste, qui enseigne, plus de mille ans avant Mahomet: "Qu'est-ce que les gens profitent de tous leurs durs travaux sous le soleil? Les générations vont et viennent, mais la Terre reste la Terre pour toujours" [1].

Le judaïsme, le christianisme et la civilisation qui en a résulté ont dépassé ce scepticisme injustifié, ce mépris des gens pour eux-mêmes. Au même moment, l'islam est resté l'enfant mort-né de la gnose, déformé par le désir monstrueux de faire subir une mutation à tout l'Univers, dans une vision rétrograde, paranoïaque, obsessionnelle, psychopathe sur la nature exceptionnelle de son propre chemin vers la réunification essentielle de ses adeptes avec Dieu. Cette conception défectueuse provoque aussi la vision persistante a tout l'Islam qui consiste à voir de manière hostile et méprisante notre civilisation, qui est considérée comme matérialiste et donc intrinsèquement mauvaise et qui offusque Dieu. C'est une véritable tragédie pour les musulmans eux-mêmes qui se sont éternellement fermé le chemin vers Dieu en poursuivant dans cette impasse.

L'aliénation, l'absence de foi dans l'être humain et sa valeur irremplaçable, le scepticisme à l'égard de la dignité de chaque être humain, indépendamment de ses caractéristiques telles que la religion, le statut social, le sexe et la nationalité, voila ce qui caractérise l'islam. L'islam a rejeté la philosophie comme nous le savons, comme étant la possibilité d'une vision critique et rationnelle de la réalité. Cette attitude empêche également les musulmans de penser aux questions relatives à la liberté humaine, à la dignité, au rôle d'une personne dans le contexte d'un État, et - paradoxalement - aussi aux questions sur Dieu, qui est devenu, dans le contexte de la civilisation euro-américaine, une composante inhérente aux schémas de pensée poursuivis par les meilleurs scientifiques - astrophysiciens, mathématiciens, biologistes, qui touchent, par leur recherche, les fondements-mêmes de l'univers et donc l'essence de Dieu. Cependant, les musulmans se sont toujours interdit d'obtenir un contact direct avec Dieu, qu'ils ont [selon eux] perdu au moment de la mort de Mahomet. Comme leur vie doit être immensément désespérée, quand il ne s'agit que de vivre essentiellement dans l'attente de la mort!

À cause de cette paralysie totale spatio-temporelle de l'islam, les nations qui souffrent de l'idéologie musulmane sont les plus dévastées. Plus précisément, ces nations sont dépréciées par de pitoyables conditions quasi-religieuses et le potentiel qui leur a été donné comme à tous les êtres humains, ne peut pas être transformé en réalisations, consciemment ou inconsciemment. Tout comme les Russes étaient les victimes les plus misérables du communisme parce que le communisme total est né en Russie, tout comme les premières victimes du nazisme allemand étaient Allemands, les personnes les plus dévastées par l'islam sont les Arabes et les autres nations contraintes de vivre sous l'hégémonie de l'islam. J'utilise ce lieu pour exprimer ma plus profonde compassion avec ces peuples et en particulier avec les femmes musulmanes qui souffrent plus que d'autres.

Pour les musulmans, la route de malheur est le seul chemin parce qu'ils se voient refuser l'essence même de la nature humaine, à savoir l'évolution. L'islam ne respecte pas le développement, le progrès et l'humanité. Dans son désespoir, il tente d'emporter le reste de l'humanité avec lui parce que, du point de vue islamique, le reste du monde est futile, inutile, et impur.

L'islam et sa charia sont incompatibles avec les principes de la législation européenne, en particulier avec les droits énoncés dans la Convention européenne de 1950 sur les droits de l'homme. Comment est-il possible que nos experts en droit ne voient pas ce conflit? Comment est-il possible qu'ils restent silencieux? Comment est-il possible qu'ils approuvent toutes les demandes des musulmans qui se réfèrent à l'article 9 de la Convention sus-mentionnée, qui garantit la liberté de pensée, de conscience et la foi religieuse? Et comment est-il possible que les musulmans dans notre monde exigent d'être protégés selon ce document juridique alors que notre système juridique ne semble pas offrir la même protection aux opinions, aux idées et aux croyances religieuses qui sont en désaccord avec l'islam? Dans quelle mesure les musulmans sont-ils enclins à écouter des vues différentes, que nous avons nous-mêmes exposés ici [2]. [...] Nos avocats sont-ils seulement capables de compter jusqu'à quatorze quand l'article 14 de la Convention stipule que l'utilisation des droits et libertés décrits par la Convention doit être assurée sans discrimination fondée sur des critères? Je tiens à assurer à tous que nous pouvons compter au moins jusqu'à dix-sept parce que l'article 17 de la Charte dit:

Aucune des dispositions de la présente Convention ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits ou libertés reconnus dans la présente Convention ou à des limitations plus amples de ces droits et libertés que celles prévues à ladite Convention.

Cet article a été présenté à la Convention par Winston Churchill personnellement, il l'a fait pour une raison particulière, à savoir comme une protection contre les régimes totalitaires. Il était évident qu'il pensait à ceux qui étaient les premiers visés à cette époque, les régimes communistes. J'ai à l'esprit l'islam, qui est également totalitaire et menaçant, tout comme l'étaient les régimes contre lesquels Winston Churchill s'était battu et qu'il a vaincu. La protection par l'article 17 s'applique correctement contre toute idéologie et le fait que les pays européens contraints par la Convention ont décidé de ne pas l'appliquer [à l'islam] jusqu'à présent ne veut pas dire qu'ils ne possèdent pas la volonté de le faire. Ces pays sont juste trop gentils et bienveillants, trop conscients du prix qu'ils ont payé dans l'apprentissage de la valeur la plus haute de l'humanité, et trop patients. L'hypothèse des pays et des dirigeants musulmans - qui ont décidé de terroriser les Européens par leur vision du monde - que la cause de l'inaction de l'Europe est sa faiblesse est tout à fait erronée. L'Europe est parvenue à sa vision du monde par le sacrifice de dizaines de millions de vies humaines, elle a payé par une souffrance qu'aucun musulman ne peut même pas imaginer.

Aujourd'hui, l'Europe continue à demander aux musulmans: "Voulez-vous vivre avec nous?" non par peur de l'islam, mais parce que c'est la question capitale, la question cruciale qui doit amener les nations musulmanes à donner une réponse.

Jusqu'à présent, il semble que les musulmans ne veulent pas partager pacifiquement la planète avec le reste du monde. Leurs actes terroristes, bruyamment déclamés et commis au nom de l'islam, suggèrent qu'ils ne sont pas intéressés par la fraternité entre les nations et les peuples [incompréhensible]. Ils crient des mots sur la supériorité de l'islam et de leur système juridique et ils affirment que nous avons le devoir de nous subordonner à eux. Nous ne constatons pas de preuve que les musulmans sont des êtres supérieurs par rapport à nous les non-musulmans, ou par rapport aux femmes, ou aux homosexuels ou à toute autre personne qui ne se conforme pas strictement au coran.

Pour quelques temps, l'Europe va continuer à poser cette question au sujet de la coexistence pacifique. À un certain moment, la question fera l'objet d'une métamorphose et sonnera très différemment. Il ne sera plus question de "Voulez-vous vivre avec nous" mais "Vous voulez vivre?". Vous, les musulmans, voulez-vous survivre? Parce que si les adeptes de l'islam ne veulent pas vivre dans la paix, l'Europe et l'Amérique feront ce qu'ils ont fait à deux reprises quand ils ont été menacés par des idéologies qui s'attaquent à l'essence-même de l'humanité: il mèneront la guerre et écraseront l'ennemi. Tout comme dans les guerres du passé, ce conflit va intégrer un certain progrès scientifique, technique ou technologique grandiose, cette fois sans aucun doute associé à l'obtention de l'indépendance énergétique totale. Je n'ai pas une idée de quelle façon cela aura lieu: peut-être quand le tokamak sera terminé.

Peut-être nous extrairons l'énergie des énergies du point zéro du vide quantique. En tout cas, la principale conséquence des actes de violence commis par les musulmans et la guerre qui se matérialisera à cause d'eux sera un châtiment complet pour l'idéologie islamique. L'islam [les musulmans] sera considéré comme un groupe d'individus dégénérés rampants dans le désert où le pétrole inutile et indésirable circulera inutilement et sans fin vers les marais, un groupe d'individus qui se souviendront des lumières antiques des rues de Damas et des beautés de la Mecque, qui aura été transformée en rien de plus qu'un trou en enfer. Ce groupe de personnes anonymes sera reclassé comme indésirable par le reste de l'humanité, ordure qui a dévié du chemin vers Dieu qu'ils ne peuvent jamais retrouver parce qu'ils auront été vaincus par le mépris qu'ils ont pour l'entité que Dieu trouve si aimable, à savoir les humains. Sans aucun doute, tous les humains et la planète entière.

Ces jours-ci, nous sommes artificiellement nourris avec des idées selon lesquelles il se pourrait que ce soit l'Europe qui devrait avoir peur et avoir peur pour son avenir, sa culture, sa philosophie et sa vision du monde. Non, c'est exactement l'inverse. Par leurs actes malveillants, les musulmans ont fait les premiers pas vers leur propre perte absolue.

Je me sers de cette conférence et lance un appel à tous les musulmans et tous les pays qui prétendent que l'islam est leur religion: arrêtez. Vous êtes sur une mauvaise voie. Vous êtes sur une piste qui conduit loin de Dieu. Vous êtes sur la route des meurtriers. Votre mort ne saura pas vous mener à Barbelo, mais à la terre du néant et de l'inutilité sans nom. Rien ne sera laissé de vous et le nom de votre prétendue religion ne sera prononcé qu'accompagné de crachats. Parce que c'est qui est écrit dans l'Apocalypse de Jean, chapitre 12, intitulé "L'Ennemi conquis":

"Et un grand signe apparut dans le ciel: une femme revêtue du soleil, et la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles".

Le manteau bleu des vagues de femmes dans chaque drapeau de l'Union européenne. La couronne de douze étoiles qui se trouve sur chaque drapeau de l'Union européenne.


Musulmans, posez-vous la question de savoir qui est le serpent ou le dragon qui sera foulée aux pieds et vaincu par la femme. Et surtout, n'oubliez pas de donner la bonne réponse à la question: "Voulez-vous vivre?" La bonne réponse est: "Dans ce cas, vous devrez apprendre à vivre avec nous et (dans nos pays) selon nous".

___________________________________


[1] L'islam est le déni de l'individu, celui-ci n'existe que par la "nation islamique", la Oumma, communauté des Croyants. Comme l'Ecclésiaste, le coran enseigne que les seules action durables sont "la crainte de dieu [ou d'Allah] et l'absolu devoir de s'imposer ses commandements".

[2] À cet instant, l'ambassadeur de Turquie et d'autres personnalités musulmanes sortent. L'ambassadeur de Turquie à Prague Ahmet Necati Bigali a déclaré après-coup: "Madame Samková, vous n'avez pas le droit d'insulter l'islam". La rengaine habituelle. À chaque fois que l'islam est dévoilé sous sa véritable identité, à chaque fois qu'on en fait une une description impartiale, les musulmans s'indignent, agitent le torchon de l'islamophobie et taxent les autres de nazis ou de racistes. Alors qu'il est établi une fois pour toute que, d'une part, les musulmans ont massivement adhéré au nazisme, étant donné nombre de points communs qu'ils se sont trouvé, en premier la haine des juifs, à l'image de leur grand chef spirituel de l'époque, le hadj Amin al-Hosseini (lire mon article Islam et nazisme) et d'autre part, que le racisme le plus nauséeux qui soit se trouve inscrit à longueur de versets dans le coran.

L'ambassadeur a semble-t-il été très offensé que la Chambre des députés laisse ainsi la libre expression au sujet de l'islam. C'est vrai qu'avec les Parlements-croupions de l'Europe de l'Ouest et des pays scandinaves, les musulmans n'étaient pas habitués à ce type de discours direct et politiquement très incorrect.

Réponse de Klára Samková: "L'ambassadeur turc veut m'appliquer la charia".
"Mon discours n'était rien de plus qu'une description objective de la réalité. [...] Mes mots étaient tout à fait vrais: l'islam est une idéologie totalitaire, anti-humaine, il a le même caractère que le nazisme, le fascisme et le communisme. Il est un moyen totalitaire de régenter la vie, un moyen auquel on ne peut échapper sous peine de mort. [...] Mes déclarations ne sont pas problématiques en ce qui concerne les lois de la République tchèque et si elles l'étaient, ce serait une interprétation politique délibérée de la loi. Monsieur l'Ambassadeur, en substance, exige l'application de la charia contre moi".

Que certains ambassadeurs aient quitté la salle lors du discours nous donne une preuve supplémentaire que l'islam est intolérant et qu'il perçoit toute critique comme insupportable.

"Mon discours a été conçu juste pour eux, et je les ai exhorté à réfléchir à la façon dont nous vivrons ensemble. L'islam ne veut pas écouter les critiques de sa propre idéologie", a déclaré Samková.

Dans une interview accordée à Echo24.cz elle a également expliqué pourquoi dans le passé elle avait aidé les musulmans de son pays en collaborant avec l'Union des musulmans tchèques.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Manouche le Ven 27 Mai - 13:34

Et dire qu'il y'en @ des milliers des petit comme eux qui sont entraînés & qui attendent une seule chose -- tuer tous les non-musulmans les "mécréants" des pays occidentau
J@voue qu'il est très difficile de pas avoir peur de l'islam quand on voit la tournure dramatique des choses et la montée en puissance de l'islam radical

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Manouche le Ven 27 Mai - 13:36

se sont des enfants qui se font manipuler de @ a Z & servent de chair à canon -- pas la peine d'être méprisant envers eux -- pfff pauvre gosse il ne connaise rien a la vie -- la vie c pas la guerre

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Yacoub le Ven 27 Mai - 14:53

Dans les pays d'islam, on a peur de ces enfants car ils sont fanatisés et ne reculent pas devant les meurtres de ce qu'ils considèrent comme des mécréants.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les vertus du combat en Islam

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum