Matthieu 28:19... Hiatus ???

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 17:59

Rappel du premier message :

Matthieu 28:19


Selon Boismard (A l’aube du christianisme), la formule "Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit" ne remonterait pas au Christ.


Il cite une étude qui montre qu’Eusèbe de Césarée (mort en 339) connaissait deux versions de ce texte. Le texte classique apparaîtrait dans ses œuvres les plus tardives. 17 fois il le citerait sous la forme : "Etant partis, de toutes les nations faites des disciples en mon nom" (notamment Démonstration évangélique, III, 6). Le témoignage d’Eusèbe serait soutenu par celui de Justin dans son Dialogue avec Tryphon composé vers 150. Il écrit : "… certains ayant été fait disciples par le nom de son Christ…". Enfin, il voit un bon parallèle chez Luc 24:47 : "et que soit prêché en son nom le repentir en vue de la rémission des péchés à toutes les nations". 


"Joseph Ratzinger (Introduction à la Chrétienté, p. 50, 51, 53), le pape Benoît XVI, a écrit que le texte a été modifié au 2e ou 3e siècle par Rome.."


Il est à noter que ces paroles sont prononcées devant les 11 comme celles de Matthieu 28:19.


Dans le livre des Actes, tous les baptêmes se font au nom du Seigneur Jésus Christ.


Actes 2 : 38
Et Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour la rémission de ses péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.


Actes 8 : 16
Car il n'était encore descendu sur aucun d'eux; mais ils avaient été seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.


Actes 10 : 48
Et il commanda qu'on les baptisât au nom du Seigneur. Alors ils le prièrent de demeurer quelques jours avec eux.


Actes 19 : 5
Ce qu'ayant entendu, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.


Aucun apôtre n'a cité une seule fois lors du baptême cette phrase "au nom du père, du fils et du Saint-Esprit" quand il Baptisait les nouveaux convertis.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:03

The Encyclopedia of Religion and Ethics:


As to Matthew 28:19, it says: “It is the central piece of evidence for the traditional (Trinitarian) view. If it were undisputed, this would, of course, be decisive, but its trustworthiness is impugned on grounds of textual criticism, literary criticism and historical criticism.” The same Encyclopedia further states that: “The obvious explanation of the silence of the New Testament on the triune name, and the use of another (JESUS NAME) formula in Acts and Paul, is that this other formula was the earlier, and the triune formula is a later addition.”


The Encyclopedia of Religion et éthique :


Quant à Matthieu 28:19 , il est dit: " Il est la pièce centrale de la preuve pour la ( trinitaire ) point de vue traditionnel . Si l'on conteste , ce serait , bien sûr , être décisif , mais sa fiabilité est contestée pour des motifs de la critique textuelle , la critique littéraire et la critique historique " Les mêmes Encyclopédie stipule que: " L'explication évidente du silence du Nouveau Testament sur le nom trinitaire , et l'utilisation d'un autre ( NOM DE JÉSUS ) formule dans les Actes et Paul , est que cette autre formule a été la première , et la formule trinitaire est un ajout plus tard " .



The International Standard Bible Encyclopedia, Vol. 4, page 2637, Under “Baptism,” says:


“Matthew 28:19 in particular only canonizes a later ecclesiastical situation, that its universalism is contrary to the facts of early Christian history, and its Trinitarian formula (is) foreign to the mouth of Jesus.”


La norme internationale Bible Encyclopedia, Vol. 4, page 2637 , sous « baptême », dit :


Matthieu 28:19 en particulier ne canonise une situation ecclésiastique plus tard , que son universalisme est contraire aux faits de l'histoire chrétienne , et sa formule trinitaire ( est ) étranger à la bouche de Jésus . "



The Jerusalem Bible, a scholarly Catholic work, states:


“It may be that this formula, (Triune Matthew 28:19) so far as the fullness of its expression is concerned, is a reflection of the (Man-made) liturgical usage established later in the primitive (Catholic) community. It will be remembered that Acts speaks of baptizing “in the name of Jesus,”...”


La Bible de Jérusalem , un travail scientifique catholique , déclare :


" Il se peut que cette formule, ( Trine Matthieu 28:19 ) jusqu'à la plénitude de son expression est concerné, est le reflet de la ( homme) l'usage liturgique établi plus tard dans la communauté ( catholique ) primitive . Il faut se rappeler que les lois parle de baptiser " au nom de Jésus , " ...



The Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge:


“Jesus, however, cannot have given His disciples this Trinitarian order of baptism after His resurrection; for the New Testament knows only one baptism in the name of Jesus (Acts 2:38; 8:16; 10:43; 19:5; Gal. 3:27; Rom. 6:3; 1 Cor. 1:13-15), which still occurs even in the second and third centuries, while the Trinitarian formula occurs only in Matt. 28:19, and then only again (in the) Didache 7:1 and Justin, Apol. 1:61...Finally, the distinctly liturgical character of the formula...is strange; it was not the way of Jesus to make such formulas... the formal authenticity of Matt. 28:19 must be disputed...” page 435.


Le Schaff - Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge :


Jésus , cependant , ne peut pas avoir donné à ses disciples l'ordre trinitaire du baptême après sa résurrection ; pour le Nouveau Testament ne connaît qu'un seul baptême au nom de Jésus ( Actes 2:38 ; 08:16 ; 10:43 ; 19 : 5 ; Gal 3:27 ; Romains 6 : . . . 3 ; 1 Cor 1 : 13- 15 ) , qui persiste même dans les deuxième et troisième siècles , tandis que la formule trinitaire se produit uniquement dans Matt . 28:19 , et alors seulement encore ( dans la ) Didachè 7 : 1 et Justin , Apol . 1:61 ... Enfin , le caractère nettement liturgique de la formule est étrange ; il n'a pas été le chemin de Jésus de faire de telles formules ... l'authenticité formelle de Matt . 28:19 doivent être contestées ... »à la page 435 .
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:03

The Tyndale New Testament Commentaries, I, page 275:


“It is often affirmed that the words in the name of the Father, and of the Son, and of the Holy Ghost are not the ipsissima verba [exact words] of Jesus, but...a later liturgical addition.”


Le Nouveau Testament Tyndale Commentaires, I, page 275 :


" Il est souvent affirmé que les mots dans le nom du Père,et du Fils, et du Saint-Esprit ne sont pas les termes mêmes mots exacts [ ] de Jésus , mais ... un ajout liturgique.



Theology of the New Testament:


By R. Bultmann, 1951, page 133 under Kerygma of the Hellenistic Church and the Sacraments. The historical fact that the verse Matthew 28:19 was altered is openly confessed to very plainly. “As to the rite of baptism, it was normally consummated as a bath in which the one receiving baptism completely submerged, and if possible in flowing water as the allusions of Acts 8:36, Heb. 10:22, Barn. 11:11 permit us to gather, and as Did. 7:1-3 specifically says. According to the last passage, [the apocryphal Catholic Didache] suffices in case of the need if water is three times poured [false Catholic sprinkling doctrine] on the head. The one baptizing names over the one being baptized the name of the Lord Jesus Christ,” later expanded [changed] to the name of the Father, Son, and the Holy Spirit.”


Théologie du Nouveau Testament :


Par R. Bultmann , 1951, Page 133 sous kérygme de l'Église hellénistique et les sacrements . Le fait historique que le verset Matthieu 28:19 a été modifié est ouvertement avoué très clairement . " Comme le rite du baptême , il a été normalement consommé comme un bain dans lequel un seul baptême réception complètement submergé , et si possible dans l'eau courante comme les allusions d'actes 8:36 , Heb . 10:22 , Grange . 11:11 nous permettre de recueillir , et comme l'ont fait . 7 : 1-3 dit expressément . Selon le dernier passage , [ l' apocryphe Didachè catholique ] suffit en cas de nécessité si l'eau est trois fois versé [ doctrine catholique d'arrosage false] sur la tête . L' un baptême noms plus celui qui est baptisé du nom du Seigneur Jésus-Christ ," plus tard étendu [ modifié ] pour le nom du Père , du Fils et du Saint-Esprit


Wilhelm Bousset, Kyrios Christianity, page 295:



A History of The Christian Church:


1953 by Williston Walker former Professor of Ecclesiastical History at Yale University. On page 95 we see the historical facts again declared. “With the early disciples generally baptism was “in the name of Jesus Christ.” There is no mention of baptism in the name of the Trinity in the New Testament, except in the command attributed to Christ in Matthew 28:19. That text is early, (but not the original) however. It underlies the Apostles' Creed, and the practice recorded (*or interpolated) in the Teaching, (or the Didache) and by Justin. The Christian leaders of the third century retained the recognition of the earlier form, and, in Rome at least, baptism in the name of Christ was deemed valid, if irregular, certainly from the time of Bishop Stephen (254-257).”


Une histoire de l'Église chrétienne :


1953 par Williston Walker ancien professeur d'histoire ecclésiastique à l'Université de Yale . À la page 95 , nous voyons les faits historiques encore déclarés . «Avec les premiers disciples généralement baptême était " dans le nom de Jésus-Christ . " Il n'y a aucune mention du baptême au nom de la Trinité dans le Nouveau Testament , sauf dans la commande attribué au Christ dans Matthieu 28:19 . Ce texte est précoce , ( mais pas l'original ) cependant . Il sous-tend le Credo des Apôtres , et la pratique enregistré ( * ou interpolée ) de l'enseignement, ( ou la Didachè ) et par Justin . Les leaders chrétiens du troisième siècle conservé la reconnaissance de la forme plus tôt , et , à Rome, au moins , le baptême au nom du Christ a été jugé valide , si elle est irrégulière , certainement à partir du moment de l'évêque Stephen 


À la page 61 professeur et historien de l'Église Walker, insulte la véritable origine et le but de Matthieu 28:19 . Ce texte est le premier homme fait catholique Creed qui était le prototype pour le Symbole des Apôtres tard apocryphe . Matthieu 28:19 a été inventé avec l' apocryphe Credo des Apôtres pour contrer soi-disant hérétiques et gnostiques que baptisé au nom de Jésus-Christ ! Marcion bien que quelque peu mélangé dans certains de sa doctrine encore baptisé ses convertis de la manière biblique au nom de Jésus-Christ . Matthieu 28:19 est le premier non - biblique catholique romain Creed ! Le texte catholique de Matthieu 28:19 a été inventé pour soutenir la nouvelle trinitaire , doctrine de la Trinité . Par conséquent , Matthieu 28:19 est pas la «Grande Commission de Jésus-Christ . " Matthieu 28:19 est le grand canular catholique ! Actes 2:38 , Luc 24:47 , et 1 Corinthiens 6:11 nous donner les anciens mots d'origine et de l'enseignement de Yeshua / Jésus ! Est-il pas aussi étrange que Matthieu 28:19 est absent des manuscrits anciens de Sinaiticus , Curetonianus et Bobiensis ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:03

À la page 61 professeur et historien de l'Église Walker, insulte à la véritable origine et le but de Matthieu 28:19 . 


Matthieu 28:19 a été inventé avec l' apocryphe Credo des Apôtres pour contrer soi-disant les hérétiques et les gnostiques que baptisés au nom de Jésus-Christ !. Le texte catholique de Matthieu 28:19 a été inventé pour soutenir la nouvelle doctrine trinitaire, doctrine de la Trinité. 


N'est-il pas aussi étrange que Matthieu 28:19 est absent des manuscrits anciens de Sinaiticus, Curetonianus et Bobiensis ?



N'est-il pas aussi étrange que Matthieu 28:19 est absent des manuscrits anciens de Sinaiticus , Curetonianus et Bobiensis 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:04

Encyclopédie catholique, le dogme de la trinité chrétienne est un ajout tardif : 


«La formulation « un Dieu en trois personnes » n’a pas été solidement établie ni sans doute pleinement intégrée à la vie chrétienne et à sa profession de foi avant la fin du IVe siècle. Pourtant, c’est précisément cette formulation qui a prétendu la première au titre de dogme de la Trinité. Chez les Pères apostoliques, on ne trouve rien qui rappellerait même de loin ce point de vue. » New Catholic Encyclopedia (1967), tome XIV, p. 299.



Edward Gibbon, un historien célèbre converti au catholicisme et par la suite au protestantisme, dans sa préface du livre « Histoire du christianisme » (History of Christianity) de Peter Eckler, écrit : 


« S’il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n’en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L’église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens, par l’incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Egyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme digne de foi. ».




Histo :


Le premier à mentionner quelque chose qui se rapproche de la « trinité » est Théophile d’Antioche, dans ses discours à Autolyque, vers l’an 180. Il utilisa le mot « Τριας / Trias », qui signifie « trois », pour désigner Dieu lui-même. 
Mais c’est Tertullien qui, plus tard, va utiliser le mot « trinité » pour la première fois et développer pleinement le concept de « trois personnes divines ». 
C’est cependant au 4ème siècle, sous l’empereur romain Constantin, que le dogme de la trinité fut fixé, aux Conciles de Nicée en 325, et de Constantinople en 381. 
Il faut savoir que Constantin était un adorateur de Mithra, un dérivé des cultes babyloniens, égyptiens, etc. déjà cités. En déclarant le christianisme (catholique romain) religion de l’empire, il a fait un syncrétisme des religions païennes et de la foi chrétienne. 
Et c’est ainsi que la chrétienté s’est retrouvée avec la fête de Noël (naissance de Mithra), le culte de la vierge Marie et de l’enfant (remplacement d’Isis et Horus), la papauté (souverain pontife romain) et enfin de la doctrine de la trinité (divinité babylonienne) ! 
Son but était d’unifier son empire, et il savait que la religion était l’un des meilleurs moyens pour le faire, car qui s’opposerait à Dieu ? En voyant le succès grandissant de la foi chrétienne, il a saisi l’occasion avec succès. Les chrétiens croyaient continuer à adorer le Dieu de la Bible et les païens pouvaient retrouver tous les éléments de leur paganisme.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Dans Abermals krähte der Hahn. Le plus grand nombre des historiens de l’Eglise faisant des recherches approfondies, attribuent cette formulation aux hommes d’Eglise trinitaires. 

Comment les manuscrits ont été changé. 

Contrairement à l'Ancien Testament où les scribes étaient très minutieux à préserver les textes sacrés, dans le Nouveau Testament les scribes durant le règne de Constantin qui était en train de formuler cette doctrine trinitaire démontrent qu'ils en ont été influencés. Dans l'ensemble, il est évident que les traducteurs de la Bible, surtout depuis la Réformation, sont soit catholiques, soit protestants qui sont sorti du catholicisme, mais qui ont gardés certaines mauvaises doctrines dont la Trinité. Ceux-ci y apportent les principes de la croyance à laquelle ils appartiennent. Cela est incontestable et c'est exactement là que se trouve le gros du problème. Toutes nos traductions et versions de la Bible ont été faites par des trinitaires qui adhèrent au Concile de Nicée. Il est donc très important de bien méditer la Parole de Dieu en appliquant bien les principes Bibliques que Dieu ne se contredit pas. La Bible s'explique par la Bible, c'est l'Esprit de Dieu qui nous guide. 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Selon Conybeare 1902. 


Eusèbe site le texte de Matt 28:19 à plusieurs reprises dans les travaux qu'il a écrits entre 300 et 336  à savoir dans son long commentaires sur les psaumes, sur Esaïe dans la démonstration de la Théophanie. L'auteur Conybeare dit : 

après avoir fait des recherches j'ai trouvé  dix-huit citations de Matthieu 28:19  et toujours sous la forme suivante :  Allez, faites de toutes les nations des disciples et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Il est évident que ceci était le texte trouvé par Eusèbe dans les très anciens codex collecté entre l'an 50 et 150 avant sa naissance par ses prédécesseurs. L'autre forme n'a pas été connu avant sa visite à Constantinople quant il en a été témoin au Concile de Nicée. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le Dr. Karlheinz Deschner a écrit "

Jésus ne connaissait aucune Trinité. L’ordre de baptême mis dans la bouche du ‹Ressuscité› par Matthieu, de baptiser ‹au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit›, est caractérisé unanimement par une profonde étude critique comme falsification.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le Doc C.R.Gregory a dit : 

Les manuscrits grec du Nouveau Testament ont souvent été altérés par les scribes qui ont ajoutés dans les manuscrits ce qui leur était familiers et qu'ils considéraient être la bonne façon de lire.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:04

Extrait des versets douteux, voir ajoutés :

la Bible Neuchâtel.


1) Luc 23:34 Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font 


2) Jean 5.8 Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre :l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont d'accord. 


3) Matthieu 12.47 Et quelqu'un lui dit : Voilà, ta mère et tes frères se tiennent dehors, cherchant à te parler. 


4) Matthieu 17.21 Mais cette sorte de démons ne sort que par la prière et par le jeûne. 


5) Matthieu 18.11 Car le Fils de l'homme est venu sauver ce qui est perdu. 


6) Matthieu 20.16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. 


7) Matthieu 21.44 Et celui qui tombera sur cette pierre sera brisé ; mais celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera. 


8) Matthieu 23:13 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n'y entrez pas vous-mêmes, et vous n'y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer.


9) Marc 7.16 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! 


10) Marc 9.43 Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la ; il vaut mieux pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. 


11) Marc 9.49 Car chacun sera salé de feu et tout sacrifice sera salé de sel. 


12) Marc 11.26 Si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera point non plus vos fautes. 


13) Marc 15.28 [Ainsi fut accompli ce que dit l'Ecriture : Il a été mis au nombre des malfaiteurs.]


14) Marc 16.9 Or, étant ressuscité le premier jour de la semaine, au matin, il apparut premièrement à Marie-Magdelaine, de laquelle il avait chassé sept démons '10 Elle alla en porter la nouvelle à ceux qui avaient été avec lui, et qui s'affligeaient et pleuraient. 11 Quand ils entendirent qu'il vivait, et qu'elle l'avait vu, ils ne le crurent point. 12 Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d'entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. 13 Ils revinrent l'annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. 14 Enfin, il apparut aux onze, pendant qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité. 15 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. 17 Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; 18 ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. 19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu. 20 Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient...  


15) Luc 22.43 Et un ange venu du ciel lui apparut pour le fortifier. 


16) Luc 22.44 Et étant entré en agonie, il priait plus instamment ; et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang, qui tombaient sur la terre. 


17) Luc 23.18 Et ils s'écrièrent tous ensemble, disant : Ote celui-ci, et nous relâche Barabbas ! 


18) Luc 23.34 Mais Jésus disait : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Or, faisant le partage de ses vêtements, ils les tirèrent au sort.


19) Luc 24.6 Il n'est point ici, mais il est ressuscité : souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée, 


20) Luc 24.12 Mais Pierre s'étant levé, courut au sépulcre, et s'étant baissé, il vit les linges à terre seuls ; et il s'en retourna chez lui, s'étonnant de ce qui était arrivé


21) Luc 24.40 Et ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds. 


22) Jean 5:3 Dans ces portiques étaient couchés une multitude de malades, aveugles, boiteux, paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau. 4 Car un ange descendait de temps en temps dans le réservoir et troublait l'eau ; celui donc qui y entrait le premier après que l'eau avait été troublée guérissait, de quelque maladie qu'il fût atteint


23)Jean 7.53 Et ils allèrent chacun dans sa maison. 


24) Jean 8.11 Elle dit : Personne, Seigneur. Et Jésus lui dit : Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus. 


25) Jean 12.8 Car les pauvres, vous les avez toujours avec vous ; mais moi, vous ne m'avez pas toujours.


26) Jean 13.1 Or, avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'à la fin. 


27) Jean 14.31 Mais, afin que le monde connaisse que j'aime le Père, et que, comme le Père m'a commandé, ainsi j'agis, levez-vous, partons d'ici. 


28) Jean 21.25 [Or il est encore beaucoup d'autres choses que Jésus a faites, et si elles étaient écrites en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on en écrirait.] 


29) Actes 8.37 [Or, Philippe dit: Si tu crois de tout ton coeur, cela est permis. Et répondant, il dit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.] 


30) Actes 24.6 qui a même tenté de profaner le temple. Aussi l'avons-nous arrêté. Actes 24.7 [et nous voulûmes le juger selon notre loi : mais le tribun Lysias étant descendu, l'a enlevé de nos mains avec beaucoup de violence, ordonnant que ses accusateurs vinssent devant toi.] 


31) Actes 28.29 [Et quand il eut dit cela, les Juifs s'en allèrent, ayant de grandes contestations entre eux.] 


32) Romains 5.7 En effet, c'est à peine si quelqu'un mourra pour un juste (car pour l'homme de bien peut-être quelqu'un se résoudra-t-il encore à mourir) ; 


33) Romains 11.6 Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres ; autrement la grâce n'est plus une grâce. 


34) Romains 14.15 Car si, à cause d'un aliment, ton frère est contristé, tu ne te conduis plus selon l'amour. Ne fais pas périr, par ton aliment, celui pour qui Christ est mort. 


35) Romains 16.24 La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen ! 


36) 1 Jean 5.8 l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont unanimes.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Jean 5 : 7
Bible Martin
Car il y en a trois dans le Ciel qui rendent témoignage, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit; et ces trois-là ne sont qu'un.

5 : 8 Bible Martin
Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre, savoir l'Esprit, l'eau, et le Sang; et ces trois-là se rapportent à un.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:05

Le premier siècle du Christianisme n'a rien à voir avec la chrétienté d'aujourd'hui!.



Benoit XVI 


"Chers Frères et Sœurs,


Dans l’histoire du christianisme antique, il convient de faire une distinction fondamentale entre les trois premiers siècles et ceux qui suivent le Concile réuni à Nicée en 325, premier Concile œcuménique.


Presque à la charnière entre les deux périodes se produit le « tournant constantinien », celui de la paix pour l’Église, et apparaît la figure d’Eusèbe, évêque de Césarée de Palestine. 


Ce dernier est le représentant le plus qualifié de la culture chrétienne de son temps dans de nombreux domaines qui vont de la théologie à l’exégèse, de l’histoire à l’érudition. Eusèbe est connu surtout comme le premier historien du christianisme, mais il fut aussi le plus grand philologue de l’Église antique."


(Audience générale du 13 juin 2007. Texte original italien dans l’Osservatore Romano du 14 juin. Paru dans La Documentation Catholique n° 2384 du 15/07/2007, p. 661)


La Bible de Jérusalem qui est une référence, pour ne pas dire, la référence, reconnaît dans une note en bas de page que Jésus n'a peut-être pas tout à fait formulé Matthieu 28:19 de cette manière, ce qui est pour moi, une façon très claire de dire que ce verset est modifié, mais sans le dire vraiment ! Une belle hypocrisie, une de plus !.

D'autant plus que ce verset ne cadre avec rien dans la Bible, ni ne s'accorde pas avec les paroles de Jésus, ni avec les recommandations qu'il a donné à ses apôtres, en clair : il ne cadre avec rien du tout dans la Bible !!.


Nous lisons: « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. » (trad. Bible de Jérusalem). 
Une note de cette Bible reconnaît que JESUS n’a peut-être pas dit exactement ce qu’on lui fait dire, mais prend ce tripatouillage comme une variante due à la communauté primitive.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:05

À la page 61 professeur et historien de l'Église Walker, insulte à la véritable origine et le but de Matthieu 28:19 . 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... ire#scribd[/ltr]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Matthieu 28:19 a été inventé avec l' apocryphe Credo des Apôtres pour contrer soi-disant les hérétiques et les gnostiques que baptisés au nom de Jésus-Christ !. Le texte catholique de Matthieu 28:19 a été inventé pour soutenir la nouvelle doctrine trinitaire, doctrine de la Trinité. 


N'est-il pas aussi étrange que Matthieu 28:19 est absent des manuscrits anciens de Sinaiticus, Curetonianus et Bobiensis ?



N'est-il pas aussi étrange que Matthieu 28:19 est absent des manuscrits anciens de Sinaiticus, Curetonianus et Bobiensis ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:06

Justin (mort vers 165 de notre ère) a admis qu’avant de venir sur terre, JESUS était un ange, qu’il avait été créé, et qu’il était “différent du Dieu qui a fait toutes choses”. Il a précisé que JESUS était inférieur à Dieu et qu'il n’a jamais rien fait que ce que le Créateur (...) voulait qu’il dise et fasse”.


Irénée (mort vers 200 de notre ère), avant d’être un humain, [b]JESUS menait une existence distincte de celle de Dieu et lui était inférieur. Il a montré que JESUS n’est pas égal au “seul vrai Dieu”, qui est “au-dessus de tous, et auprès de qui il n’y a point d’autre”.


Clément d’Alexandrie (mort vers 215 de notre ère) a appelé Dieu “le seul vrai Dieu, incréé et impérissable”. Il a dit que le Fils vient “de suite après le Père, seul omnipotent”, mais qu’il ne lui est pas égal.


Tertullien (mort vers 230 de notre ère) a enseigné la suprématie de Dieu. Il déclara: “Le Père est différent du Fils en ce qu’il est plus grand; en ce que celui qui engendre est différent de celui qui est engendré; celui qui envoie, différent de celui qui est envoyé.” . “Il fut un temps où le Fils n’était pas. (...) Avant toute chose, Dieu était seul.”


Hippolyte (mort vers 235 de notre ère) a dit que Dieu est “le Dieu unique, le premier et le Seul, Créateur et Seigneur de tout”, de qui “rien n’était contemporain [du même âge] (...). Mais il était Un et seul; qui, parce qu’il le voulait, appela à l’existence ce qui auparavant n’était pas”, comme JESUS, qui fut créé avant de venir sur la terre[/size].


Origène (mort vers 250 de notre ère) a dit que “le Père et le Fils sont deux substances (...), deux choses pour ce qui est de leur essence”, et que “comparé au Père, [le Fils] est une très petite lumière”.


Alvan Lamson écrit dans L’Église des trois premiers siècles (angl.): 


“La doctrine moderne et populaire de la Trinité (...) ne tire pas son origine des paroles de Justin, et cette remarque pourrait être étendue à tous les Pères anténicéens;


c’est-à-dire à tous les écrivains chrétiens des trois siècles qui ont suivi la naissance du Christ. Ils parlent, il est vrai, du Père, du Fils et du (...) Saint-Esprit, mais non pas comme étant coégaux, non pas comme étant d’une seule essence, numériquement parlant, non pas comme étant Trois en Un, dans aucun des sens admis par les trinitaires. C’est l’inverse qui est vrai.” - *** ti p. 7 La Bible enseigne-t-elle vraiment la Trinité? 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:06

1978 Buckley, J.A. ( ?- ?). L’orthodoxie du Deuxième Siècle. (1978), pp. 114-15.

Jusqu’à la fin du deuxième siècle au moins, l’Eglise universelle est restée unie dans un sens fondamental ; tous reconnaissaient la suprématie du Père. Ils voyaient tous Dieu le Père Tout-Puissant comme le seul suprême, immuable, indicible et sans commencement… 

Avec le temps et l’influence des écrivains et des dirigeants du deuxième siècle, l’Eglise en est venue doucement mais sûrement au stade où, lors du Concile de Nicée, le point culminant de l’érosion progressive de la foi originelle fût atteint. 
A cette occasion, une petite minorité versatile a imposé son hérésie à une majorité consentante, et avec l’appui des autorités politiques, a contraint, à force de cajoleries et d’intimidations, ceux qui s’efforçaient de conserver la pureté virginale de leur foi sans tâche.

1860 Lamson, Alvan (1792-1864), d.d. L’Eglise des Trois Premiers Siècles.

Nous maintenons que la doctrine de la Trinité fut énoncée de façon graduelle et comparativement tardive, que son origine venait d’une source entièrement étrangère à celle des Ecritures Juives et Chrétiennes ; qu’elle grandit et fût greffée au Christianisme par les mains des Pères Platoniciens ; qu’au temps de Justin, et longtemps après, la nature distincte et inférieure du Fils était universellement enseignée ; et que seuls les premiers contours indistincts de la Trinité étaient devenus visibles par la suite… 

L’infériorité du Fils était généralement, sinon uniformément soutenue par les Pères anté-Nicéens… Qu’ils considéraient le Fils comme distinct du Père ressort à l’évidence du fait qu’ils affirmaient clairement son infériorité… Ils le considéraient comme distinct et subordonné… 

La doctrine populaire moderne de la Trinité… ne trouve aucun écho dans le langage de Justin [Martyr] : et cette observation peut être étendue à tous les Pères anté-Nicéens ; c’est-à-dire tous les écrivains chrétiens des 3 siècles qui ont suivi la naissance du Christ. Il est vrai qu’ils parlent du Père, du Fils et du Prophétique ou Saint Esprit, mais pas comme co-égaux, pas comme d’une seule essence numérique, pas comme Trois en Un, dans aucun sens actuellement admis par les Trinitaires. 

L’inverse est un fait établi. La doctrine de la Trinité, comme expliquée par ces Pères, était essentiellement différente de la doctrine moderne. 

Nous déclarons ceci comme un fait aussi susceptible d’être reconnu comme preuve que tout autre fait dans l’histoire des opinions humaines… Ils utilisaient occasionnellement une phraséologie qui, dans la bouche des Trinitaires modernes, impliquerait une croyance selon laquelle le Fils est d’une seule essence numérique avec le Père. Mais ils n’ont jamais pensé affirmer une telle chose. Tout au plus voulaient-ils affirmer que le Fils, engendré par le Père est d’une certaine façon de la même nature spécifique (c’est-à-dire de nature divine), tout comme un individu de notre race est de la même nature ou essence (c’est-à-dire humaine) que le parent dont il descend. 

De la même manière ils enseignaient qu’il était relativement inférieur au Père de qui il était issu, et il n’avait droit de ce fait qu’à un hommage inférieur…Nous mettons au défit quiconque de produire un seul écrivain d’une quelconque note qui, pendant les trois premiers siècles, défendait cette doctrine de la Trinité dans le sens moderne.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu 28:19... Hiatus ???

Message  Arlitto le Mar 8 Mar - 18:06

1833 Norton, Andrews (1786-1853). Des Raisons de ne pas Croire aux Doctrines des Trinitaires, 

... à l’époque des apôtres, les juifs non-croyants s’opposaient au Christianisme avec passion et la plus grande véhémence. Toutes les raisons étaient bonnes pour protester. 

C’est dans son essence même qu’il faut chercher ce qui faisait que les juifs croyants ne pouvaient pas accepter cette doctrine. Les épîtres sont remplies de déclarations, d’explications et de controverses relatives à des questions qui ont leur origine dans les préjugés et les passions des juifs. Cependant, en ce qui concerne cette doctrine [la trinité], que, si elle avait effectivement été enseignée, les juifs croyants auraient reçus avec réticence, et envers laquelle les juifs non-croyants auraient manifesté une flagrante opposition, - en ce qui concerne cette doctrine, on ne trouve nulle trace d’une quelconque controverse à son sujet. 

Par contre, si elle avait bel et bien été enseignée, elle aurait constitué le point central de controverse entre les opposants et les partisans du christianisme. Elle n’est expliquée nulle part.Pourtant, plus que tout autre doctrine, elle aurait nécessité d’être expliquée, illustrée, et imposée ; car elle semble non seulement opposée à la doctrine de l’unité de Dieu, mais également à celle de l’humanité de notre Sauveur ; et ces deux doctrines auraient du y être étroitement liées. Il aurait donc fallu l’exposer le plus clairement possible, la montrer sous toutes ses facettes, et éviter le plus possible qu’elle cause d’éventuelles fausses inquiétudes dans chaque camp. La prudence aurait été notamment de rigueur afin d’éviter les écueils dans lesquels les Gentils polythéistes récemment convertis auraient pu tomber. 

Or, loin d’une telle clarté d’enseignement et d’une quelconque véritable explication, la langue même du Nouveau Testament à ce sujet est… une série d’énigmes sur la supposition de sa véracité. Cette doctrine n’est donc jamais défendue dans le Nouveau Testament, alors qu’elle aurait immanquablement été l’objet d’attaques, et [aurait constitué] le plus grand problème dans le système chrétien si tel avait été le cas. Elle n’est jamais expliquée, alors qu’aucune autre doctrine n’aurait mérité l’être autant.

Au contraire, sur la supposition de sa véracité, les apôtres s’expriment eux-mêmes de telle manière que si leur but était d’assombrir et de rendre difficile d’accès une telle doctrine, ils ne s’y seraient pas pris autrement. Qui plus est, elle n’apparaît nulle part comme un article de foi, bien qu’elle soit représentée par ses défenseurs comme étant un fondement du christianisme.[

Le Concile de Nicée

En l’an 325 de notre ère, l’empereur romain Constantin a réuni un concile dans la ville de Nicée, en Asie Mineure. Son intention était de régler un différend religieux de longue date qui avait trait à la relation du Fils de Dieu au Dieu Tout-Puissant. Sur les résultats de ce concile, on lit dans l’Encyclopédie britannique : “Ce fut Constantin qui présida. Il dirigea activement les discussions, et ce fut lui qui proposa (...) la formule capitale qui allait exprimer la relation du Christ à Dieu dans le Credo adopté par le concile, de même substance que le Père’ (...). Intimidés par l’empereur, les évêques, à l’exception de deux, signèrent le Credo, ce que beaucoup firent contre leur gré.”


Constantin n’avait aucune compréhension des questions que posait la théologie grecque. Ce qu’il comprenait, en revanche, c’est que les différends religieux menaçaient l’unité de son empire, et il voulait qu’ils soient réglés.

À Nicée, il y avait le courant représenté par Arius, qui enseignait que le Fils a eu un commencement et n’est donc pas l’égal de Dieu, mais lui est subordonné en tout.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum