Qui est "Allâh" ???

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui est "Allâh" ???

Message  Arlitto le Mer 9 Mar - 8:46

Rappel du premier message :

Mohammed à qui ALLAH a révélé le Saint Coran et qui a transmis la religion islamique, rejette tout concept d'un DIEUIl insiste qu'il n'y a pas de DIEU, et qu'il n'y a qu'ALLAH. Avez-vous connaissance de ce fait ?

Le concept «Allah» tel qu'il est énoncé dans le Coran est totalement différent du concept «Dieu», de toutes les autres croyances. 

Presque tout le monde, depuis les sociétés primitives jusqu'aux sociétés civilisées, a sa propre image de Dieu, dans son esprit. A certains moments, nous aimons ce Dieu ou nous le boudons, en d'autres nous le jugeons même et l'accusons, en quelque sorte, pour les inquiétudes qu'il suscite en nous. En vérité, nous l'imaginons presque comme un doux grand-papa, ou comme un méchant sultan enragé, résidant dans un astre, loin, au-dessus de nous, ou peut-être quelque part en d'autres endroits de l'espace!

Il y a également d'autres personnes qui soutiennent qu'il ne peut pas y avoir un «Dieu» tel que nous le percevons dans nos esprits, et affirment qu'ils ne croient pas en Dieu. Ces gens là sont tout simplement des athées.

Cependant, en réalité, ni les athées, ni ceux qui ont cru en un DIEU sur la base de préjugés n'ont connaissance de la réalité d'ALLAH de MOHAMMED.

Les gens, en confondant ces deux concepts, parlent d'un «Dieu» au lieu de parler d'«Allah». En fait ce qu'ils font n'est pas vraiment inapproprié, car ils ne parlent pas du tout d'ALLAH, mais plutôt de l'image de LEURS DIEUX dans leur esprit.

Nous devons savoir que l'Envoyé d'Allah, Mohammed Mustapha 'aleyhessalam et le Saint Coran ont mis l'accent sur cette importante vérité.

Il n'y pas de DIEU là-bas dehors, LOIN DE NOUS; il y a seulement ALLAH. Le verset suivant met en évidence notre négligence vis à vis de ce fait :

«Ils ne savent pas honorer Allah à Sa vraie grandeur» (Coran 22 : 74).

Nous devrions comprendre que les mots tels que «TANRI», «ILAH», en Turc, «GOD», «DEITY» en Anglais, «DIEU en Français et «GOT» en Allemand, suggèrent tous le concept d'«un être à adorer» de même que leurs équivalents dans toutes les autres langues. En effet, tous ces mots impliquent un DIEU ou une DIVINITÉ, là-bas dehors, loin de nous !

Pourtant Le mot «ALLAH» est un nom PARTICULIER d'un ÊTRE, que nous pouvons définir par référence à certaines de Ses qualités, elles-mêmes représentées par des Noms. Cependant, tous ces noms dénotent seulement certaines qualités particulières de cet Être, et elles Le définissent seulement par rapport aux qualités mentionnées.

Par exemple, mon nom est «HULÛSI». C'est un nom propre. Vous ne pouvez pas traduire ce nom vers d'autres langues. Que ce soit en Anglais ou en Français, il demeurera toujours HULÛSI. Pareillement, puisque le mot «ALLAH» est un nom propre pour un ÊTRE PARTICULIER, vous ne pouvez ni le traduire vers d'autres langues, ni le remplacer par quelque mot que ce soit.

Comme nous l'avons vu plus haut, alors que tous les autres noms désignent un certain concept de dieu, le mot «ALLAH» est le seul à désigner cet ÊTRE UNIQUE» étant donné que c'est le nom propre de cet  Être. Par conséquent aucun des mots impliquant la conception d'un dieu ne peut être remplacé par le mot «ALLAH».

Ceux qui emploient le mot «DIEU» pour le nom «ALLAH» tombent dans l'erreur, soit par ignorance, soit par manque de discernement car ils n'ont pas une connaissance suffisante qui leur permettrait d'estimer le fait à sa juste valeur.

Ce sujet a été également étudié dans l'interprétation turque du Coran de Marhum Hamdi Yazir d'Elmali :

«Le mot ALLAH n'a jamais été appliqué à autre chose qu'à «ALLAH». Prenez des noms tels que «ilah» et «khudâ», par exemple. Aucun des deux noms ne désigne «ALLAH». Tous les deux désignent un concept de «dieu» ou «seigneur». 

Ils ont une forme plurielle, «dieux» et «seigneurs». Par contre on n'a jamais entendu dire «ALLAHs» (au pluriel) et on ne pourra jamais le dire. Si nous entendons cela de la part de quelqu'un, nous en concluons qu'il est ignorant et inconscient. 

Il n'en est pas de même pour le nom «DIEU». Nous pouvons même désigner de fausses idoles par «dieux». Les païens (Mushrikîn) avaient même l'habitude d'adorer plusieurs dieux. Certains d'entre eux adoraient tels dieux, d'autres tels dieux.

Il n'y a pas de mot correspondant à «ALLAH» dans d'autres langues. Le nom courant «DIEU» ne peut pas correspondre au nom propre «ALLAH» et n'en est pas son équivalent. Par conséquent on ne devrait jamais traduire le nom «ALLAH» par «DIEU». (V. 1, p. 24 - 25).

Aussi, lorsque vous mentionnez «ALLAH», c'est-à-dire un nom propre pour un Être qui est exempt de toute division en «PARTIES», l'imagination ou l'affirmation d'une partie séparée de Son concept, sous quelque nom que ce soit, est assimilée à de l'associationnisme (shirk).

Le verset suivant met en garde ceux qui se trouvent dans une situation pareille :

«Ne prends pas une autre divinité en dehors d'Allah; tu t'en trouveras honni et sans nul secours» (Coran 17 :22).

En voici un autre mettant en garde contre ce même fait :

«N'invoque nulle divinité autre qu'Allah» (Coran 28 : 88), signifiant que puisque le Vrai Être Absolu existant est «ALLAH», évite d'agir avec insouciance quant à ta conception d'Allah et ne tombe pas dans l'erreur en pensant que l'Être nommé «ALLAH» est un dieu se trouvant là-bas, quelque part, loin de toi !

Mohammed aleyhessalam annonça qu'il était le Messager d'ALLAH (Rasulullah) suite à la Révélation (Wahy) et se mit alors à mettre en garde les gens de ne pas adorer de dieu. Il commença à expliquer la Vérité en proclamant l'UNICITÉ d'ALLAH (kalimat-i-tawhid) :

«Il n'y a pas de dieu, il y a seulement ALLAH».

L'ensemble des mots «LA ILAHA ILLALLAH» proclamant l'unicité d'Allah constitue le fondement de l'Islam. Quant à sa signification, «la ilaha illallah» peut simplement être interprété comme : «Il n'y a pas de Dieu, il y a seulement Allah».

Si nous analysons le sens de chaque mot :

La ilaha : «la» = il n'y a pas, «ilaha» = de Dieu, un être à adorer. Ainsi «la ilaha» signifie «il n'y a pas d'être à adorer».


A présent portons notre attention sur ce point : la proclamation de l'unicité commence par «la ilaha», mettant ainsi l'accent sur une chose bien précise juste au début : «il n'y a pas d'être à adorer».

Ensuite, «illallah» suit pour expliquer ce qui précède : «illa» signifiant «seulement» ALLAH. Il n'est pas dit «il y a Allah», il est dit «il y a SEULEMENT Allah». Le mot «illa» peut s'entendre comme «seulement» ou «seul», ici. 

Mais comme «illa» est utilisé avec le mot «Allah», on doit plutôt comprendre «seulement», car il n'y a pas d'autre existence à laquelle Allah pourrait être comparé ou par rapport à laquelle Il serait défini. Ce thème a été longuement traité dans notre livre intitulé «Ce que Mohammed a révélé».

Il est clair à présent, que lorsque le mot «illa» est employé avec «Allah», il doit toujours être interprété comme «seulement». C'est pourquoi, la traduction de la proclamation de l'unicité en Anglais ne devrait pas être : «there is no god but Allah» (il n'y a de dieu qu'Allah), mais plutôt «there is no god, only Allah alone» (il n'y a pas de dieu, il y a seulement Allah, et Lui seul). 

C'est seulement alors que le concept de L'UNICITÉ (Wahdat) qui est le principe fondamental de la croyance en religion islamique, est saisi correctement. Nous sommes informés qu'il existe seulement ALLAH, seul, et qu'Allah n'est pas un dieu à adorer, car il est bien précisé au début qu'il n'y a pas d'être à adorer «la ilaha». Par conséquent ALLAH n'est pas un DIEU à adorer, loin de nous, ou un dieu là-bas, loin de tout ce qui existe et que nous percevons !

Si nous saisissons très bien le concept clé, «ALLAH est AHAD», nous réaliserons que la dualité «Allah» et «univers» n'existe pas, c'est-à-dire qu'il n'y a pas deux choses existant séparément, indépendantes l'une de l'autre, en l'occurrence «un Allah» et «un univers». En d'autres termes, il est absurde de penser à la coexistence de deux choses distinctes : celle d'un univers où nous vivons et celle d'un DIEU séparé, loin de tout !

ALLAH de MOHAMMED n'est pas un DIEU ! ALLAH de MOHAMMED est «AHAD».

Ayant des qualités infinies, ALLAH de MOHAMMED est dans un état de contemplation de ces qualités à tout moment !

Le principe de l'UNICITÉ (tawhid) en Islam, c'est-à-dire le système de croyance proclamé par Mohammed qu'«IL N'Y A PAS DE DIEU A ADORER, IL Y A SEULEMENT ALLAH qui est « AHAD», est basé sur le fait que chaque humain sera responsable des actions qu'il aura accomplies durant sa vie ici-bas. Les versets coraniques suivants sont très explicites à cet égard : chaque personne récoltera le fruit de ses propres œuvres :

«Que nul avoir en dehors de ses propres œuvres, ne comptera pour l'homme» (Coran 53 : 39).

«Vous ne recevez que le prix de vos oeuvres» (Coran 37 : 39).

«Vous ne serez rétribués que selon ce qu'auront été vos œuvres sur terre» (Coran 36 : 54).

«A chacun sera donné un rang en rapport avec ses actes. Allah rétribuera leurs œuvres en toute justice : nul ne sera frustré de son dû» (Coran 46 : 19).

«Vous aurez certes à éprouver un douloureux tourment» (Coran 37 : 38).

Comme nous le voyons, chaque personne recevra seulement le fruit de ses œuvres. C'est pourquoi, la première des choses à faire de toute urgence est de comprendre ce que la vie après la mort est, et ce qu'ALLAH signifie, car la religion est principalement basée sur la conception d'ALLAH.

Lorsqu'on demanda à Mohammed «qu'est-ce qu'ALLAH ?», la réponse fut donnée immédiatement par «ALLAH» dans le Chapitre de l'Unité dans la Coran :

« Dis : ALLAH est AHAD

ALLAH est SAMED

LAMYALID et LAMYULAD

et LAMYAKUN LAHU KUFUWAN AHAD».

Essayons d'expliquer le sens exact des mots de ce verset qui nous informe sur ce qu'est ALLAH de MOHAMMED et mesurons en, ensuite les conséquences.

ALLAH est UN : cela signifie qu'ALLAH est infini, illimité (éternel). L'UN non divisé en fragments, en particules. Essayons d'en saisir le sens convenablement !

Supposons deux cas : soit «AHAD», (c'est-à-dire l'UN, qui n'est pas divisé en sections), est quelqu'un de limité, de fini - dans ce cas il se trouve quelque part dans l'univers (!) - soit Il est quelqu'un d'illimité, d'infini, d'indivis, un TOUT complet - dans ce cas, il n'y a que Son MOI qui existe et seulement LUI ! L'existence de quoi que ce soit autre qu'ALLAH qui est AHAD est inconcevable !

Considérons cela un instant : s'il y a autre chose qu'ALLAH, en dehors d'ALLAH, où est la frontière qui sépare une telle autre chose d'ALLAH ? Où allons-nous tracer cette limite ? ALLAH, l'UN, étant illimité, infini, ne peut être localisé. Il n'y a qu'un «DIEU» qui peut être localisé quelque part à l'intérieur ou à l'extérieur de l'univers !

Le point le plus important à comprendre à présent, c'est le concept «illimité- infini ». Essayons d'en saisir le sens, non pas en termes de largeur, longueur et hauteur, mais du point de vue dimensionnel.

L'UNIQUE REALITÉ qui existe c'est le TOUT, qui est indivis, illimité, infini et éternel, c'est-à-dire l'AHAD ! «ALLAH» est «AHAD» Duquel rien n'a été séparé, que cela soit sur le plan du macrocosme ou sur le plan du microcosme. Il n'est pas comparable, Il est Celui à qui rien n'est à Sa ressemblance !

Nous sommes enclins à penser à tort que cette existence unique est composée de plusieurs éléments car nous sommes conditionnés par nos cinq sens.

Si notre cerveau n'était pas prisonnier de nos cinq sens, il pourrait comprendre que tous les phénomènes perçus par nos moyens sensoriels ne sont que des signes, des échantillons parmi d'innombrables expériences dans le cosmos. S'il pouvait ensuite plonger dans une profonde méditation, il découvrirait ce que recèlent ces échantillons et s'il pouvait ensuite voyager vers une nouvelle dimension, dans les profondeurs de ces innombrables phénomènes inconnus ... alors il pourrait rencontrer le moi cosmique, l'ESSENCE cosmique, et pourrait même réaliser la non existence de son moi individuel. C'est le point le plus significatif de la question !

Quant au second point ...

ALLAH de MOHAMMED est «AHAD», signifiant l'UN, infini, illimité, indivis et dont les états sont valides sous tous les rapports et toutes les «DIMENSIONS». Alors, où, dans quelle dimension, et à quel point de départ pourrait un supposé autre être, en dehors de Son propre Étre, limiter ALLAH et se faire une place à lui-même ? Où est la place pour un second être, pour un DIEU, qui serait appelé à coexister avec ALLAH, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur d'ALLAH ?

Nous avons dit qu'ALLAH est illimité et infini ... Puisqu'il est illimité et infini, il est tout à fait impossible de Le considérer en un centre ou une origine quelconque ! Car pour définir un centre, cela suppose des limites de sorte que le point où les diamètres se rencontrent soit déterminé comme tel. Or ALLAH n'a pas de limites. Si une chose ne peut pas être mesurée ou limitée, elle ne peut donc pas avoir de centre, comme elle ne peut avoir de noyau ni de section intérieure ou extérieure !

C'est en fonction de notre perception du monde à travers nos cinq sens que nous assignons à chaque objet ses parties internes et externes, un secteur intérieur et extérieur. Mais il n'est pas raisonnable de penser à des intérieurs ou des extérieurs, au contenu et à la surface d'une chose si elle n'a pas de centre ! Ceci est explicité dans le verset suivant :

«Il est le Premier (Awwal) Il est le Dernier (Akhir), Il est l'Apparent (Dzahir) Il est le Caché (Bâtin) (Coran 57 : 3).

Cela signifie que tout ce que l'on connaît d'apparent et de caché, le début et la fin, tout est LUI ! Tous ces mots désignent en fait une seule chose. La distinction entre l'apparent et le caché n'existe pas réellement, ce ne sont pas deux choses séparées ! Appelez-Le comme vous voulez, l'Apparent ou le Caché, le Premier ou le Dernier, cela ne changera rien, ce sera toujours Lui que vous aurez désigné.

Peu importe le mot que nous utilisons, c'est toujours Lui que nous aurons qualifié. La distinction entre l'apparent et le caché est due à la capacité limitée de nos cinq sens. Nous désignons toute chose que nous pouvons voir par «apparent» et ce que nous ne pouvons pas voir par «caché» ! Cependant si nous avions par exemple six, sept ou jusqu'à douze organes sensoriels, alors notre idée de tous ces «apparents» et tous ces «cachés» changerait. Nous désignerons plutôt par «apparent» tout ce que nous appelons à présent «caché», et vice versa.

Puisqu'ALLAH est l'UN illimité, infini, Il transcende les limites de nos cinq sens et des concepts qui en découlent tels qu'externe et interne ... Peut-on imaginer le début d'un second être, au-delà de la limite (!) d'un  Être qui n'a pas de centre, ni d'intérieurs, ni d'extérieurs, ni d'apparents, ni de cachés, ni de débuts, ni de fins, qui est exempt de toutes ces conceptions ? bien sûr que non !

Tout compte fait, nous réalisons qu'en chaque point jamais perçu ou imaginé, il y a seulement ALLAH, l'UN qui existe, il n'y a que son propre MOI existant par Son ESSENCE (Dhat), par Ses propriétés et qualités ... Si l'on suppose la présence d'un second être autre qu'ALLAH, séparé d'ALLAH, on tombera dans l'erreur totale résultant d'une incapacité à la profonde méditation ! et on sombrera dans un état que la terminologie religieuse désigne par associationisme (shirk) !

Puisqu'ALLAH est AHAD, il ne peut être question de nul autre être que LUI. Il est exempt des directions et des dimensions qui supposeraient Sa fragmentation.

Le verset se poursuit ainsi, ALLAH est SAMAD : Le mot «SAMAD» est défini ainsi : qui n'a pas de lacune, qui est parfait, solide, imperméable, complet. En d'autres termes pur et absolu !

Comme nous le voyons, toutes ces expressions contribuent à éclairer davantage le nom AHAD.

Vient ensuite «LAM YALID», signifiant «IL N'A PAS ENGENDRE». ALLAH n'a jamais engendré un second être de Lui-même, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'existence d'un second être issu de l'existence d'ALLAH, car ALLAH estAHAD, Il est UN TOUT indivis, inséparable en éléments ou particules !

Il est illimité et infini ! Donc on ne peut pas s'attendre à ce qu'il engendre un second être que ce soit de l'intérieur ou de l'extérieur !

Puisqu'il est impossible de Le considérer sous forme de parties ou atomes, étant donné qu'Il est AHAD, il est également impossible qu'un second être soit issu de Lui !

Par conséquent, il n'est pas raisonnable de supposer la présence d'un second être issu d'ALLAH, qui soit engendré par Lui-même, fut-il avec les mêmes qualités !

Considérons à présent «LAM YULAD», signifiant : ALLAH n'a pas été engendré, c'est-à-dire qu'aucun être n'a donné l'existence à ALLAH !

Peut-on jamais imaginer qu'ALLAH provient d'une autre existence tout en étant AHAD, c'est-à-dire l'UN, illimité, infini, inséparable en parties !

Pour qu'Il puisse être engendré, cela suppose qu'ALLAH a des limites, qu'Il est soumis aux directions et dimensions de sorte qu'au-delà de ces limites, il puisse y avoir une seconde existence qui L'engendrerait !!!

Souvenez vous qu'ALLAH est AHAD, et être AHAD signifie être un TOUT sans limites sans fin, sans parties distinctes.

Par conséquent, l'idée d'une autre existence au-delà d'un point où l'on a mis fin à ALLAH est inconcevable, inacceptable et impossible.

C'est à notre connaissance ce que l'on doit entendre par «LAM YULAD».

En conclusion, ALLAH n'a ni été engendré par un autre être, ni engendré un autre être séparé de Lui.

Nous arrivons à présent à la fin du verset «LAM YAKUN LAHU KUFUWAN AHAD» : Nul n'est à même de L'égaler, Il n'a pas de pareil, il est l'UN. Au passage, nous noterons un autre verset : LAYSA KAMITHLIHI SHAY'UN (Coran 42 : 11) : rien n'est à Sa ressemblance, que cela soit sur le plan macrocosmique ou microcosmique.

Cependant nous ne devrions pas négliger un point important pour éviter toute mauvaise interprétation de la part de ceux qui ne sont pas familiarisés avec la question.

A certains endroits du Coran, nous retrouvons occasionnellement des expressions telles que : «notre dieu» ou «votre dieu», mais chacune d'elles est suivie de «dieu» est «ALLAH». Peut-on par là avancer qu'ALLAH est un dieu (ilah) ?

Non, ALLAH n'est jamais un dieu !

De telles assertions s'adressent particulièrement aux adorateurs d'un dieu. Ils sont avertis que : tout ce qu'ils pensent être un «dieu» n'existe pas du tout, et le seul être qui existe est ALLAH ! Le nôtre et «leur dieu», c'est juste le même et unique ALLAH et rien d'autre.

A travers ces versets, les gens sont invités à effacer les images de leur conjectural «dieu» et essayer de comprendre «ALLAH».

En lisant attentivement le Coran, on comprendra facilement que ces versets s'adressent aux non croyants, et particulièrement ceux qui adorent un «DIEU» afin qu'ils cessent leur croyance et ce convertissent vers celle d'ALLAH.

A présent réfléchissons un peu à cela : Pourrions-nous dire qu'ALLAH de MOHAMMED qui est présenté ici est le même que le DIEU auquel nous avions cru ou pas, mais dont le nom est tout de même ALLAH dans tous les cas ? Pourrions-nous utiliser le mot «DIEU» pour remplacer ALLAH de MOHAMMED ? Est-ce que le mot «DIEU» correspond à ALLAH de MOHAMMED et pourrait-on jamais concevoir l'idée d'une DIVINITÉ à Sa place ? est-ce raisonnable ?

La réalité, c'est que le Vrai Être qui ait jamais existé dans le passé, qui existe dans le présent, qui existera dans le future et demeurera éternellement, c'est seulement «WAJHAH» (Sa face) qui est «BAQI» (l'Unique et Éternel Être, Permanent à jamais).

La seule chose qui voile «WAJHAH» c'est le nom donné à une chose, car ce nom voile ensuite un attribut de Sa Face (Wajhah). Et pourtant l'agent derrière ces voiles et les qualités assignées à toutes choses ont leurs origines dans les noms d'ALLAH

Pour terminer, il conviendrait de savoir que le concept d'ALLAH n'implique nullement le concept d'un «DIEU» éloigné à une certaine distance de vous-mêmes que ce soit dans le Coran ou à travers Mohammed. Nous sommes plutôt invités à comprendre et à voir l'UNICITÉ de Celui qui est ILLIMITÉ, INFINI et qui n'existe que par SOI ...
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12332
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Qui est "Allâh" ???

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 15:21

 Turquie : « Allah » n’est pas « Dieu », avertit le gendarme des médias

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel turc (RTÜK) a adressé une mise en garde officielle à une chaîne de télévision qui avait utilisé le mot "Dieu" au lieu de "Allah" dans le doublage d’une série française, a rapporté jeudi un journal turc.

L’organe de supervision des médias a estimé dans sa décision que l’usage du mot « Dieu » dans un pays musulman pouvait avoir « un impact défavorable sur la perception d’Allah par les enfants », a écrit le quotidien de langue anglaise Hürriyet Daily News.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12332
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est "Allâh" ???

Message  Arlitto le Mer 12 Avr - 15:23

Article écrit par Sam Shamoun sur le web (Allah of Islam, Is He YahwehGod of the Bible?)


Il est établi, selon lui, basé sur des recherches archéologiques, que le dieu Allah était dans la période pré-islamique (avant Mahomet), à la Mecque, reconnu comme étant le ''dieu Lune'(Moon-god) marié à la déesse du soleil et ayant les étoiles comme filles: 

"As we shall see, the hard evidence demonstrates that the god Allah was a pagan deity. In fact, he was the Moon-god who was married to the sun goddess and the stars were his daughters."

Bible :
" Dieu dit encore à Moise: Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël: YHWH, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'Éternité, voilà mon nom de génération en génération." (Exode 3:15)


Dans un autre article tiré du web sur le site OnceDelivered.net  ("Yahweh (the God of the Bible) vs. Allah (the god of the Qur'an")
( voir à l'adresse:  http://www.resurection.org/article-qui-est-veritablement-allah-111387795.html ) Il est écrit : ''Il est clair que Allah était un dieu païen vénéré à la Kabba avant la venue de Mahomet .'' 

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12332
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est "Allâh" ???

Message  Arlitto le Mar 9 Mai - 11:30

Allah, le Dieu lune, expliqué en 5 minutes 



Allah est bel et bien comparé à la Lune voir Coran, c'est bien le Dieu Lune/Satan que les musulmans adorent !

Allah est le Dieu Lune (Coran sourate 6:77):
Lorsqu' ensuite il observa la lune se levant, il dit : "Voilà mon Seigneur! " Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : "Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés". (Coran sourate 6:77) C'est écrit noir sur blanc ! Où sont les interrogations, a ce propos maintenant ?

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12332
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est "Allâh" ???

Message  Arlitto le Mar 6 Juin - 10:34

Pour ceux qui croient que le mot, "Allâh", veut dire simplement Dieu en français = FAUX !

"Allâh" est bien le nom propre du dieu unique de l'Islam et des musulmans, moi aussi j'ai cru à un moment de ma vie que "Allah" voulait dire Dieu, mais j'ai revu ma copie.
"
Pour moi qui suis d'origine berbère, je disais souvent "Inch'Allah" pensant que cela voulait dire = "si Dieu le veut"... Grave erreur de ma part, "Inch'Allah" ne veut pas dire, "si Dieu le veut", mais  "si ALLÂH le veut"

Allâh étant le seigneur de la kaaba, je ne dis plus jamais " Inch'Allah".


Pour ceux qui m'ont critiqué sur la démonstration que j'ai faite sur le nom du dieu de l'Islam qui ne veut pas dire Dieu en français, mais qui est un nom propre, voici, une démonstration musulmane sur le nom propre "Allâh"




Le nom "Allâh par un musulman


16 Merveilles d’un Nom de Majesté : « ALLAH » Quel merveilleux nom ! 

Publié dans La Littérature 

Au nom de Dieu, le tout miséricordieux, le très miséricordieux.

C’est une étudiante chrétienne, de nationalité espagnole, en magistère ès langue Arabe à l’Université de Yermok (Jordanie) qui donna cette explication :

Un jour, au cours de l’une de ses conférences, le Docteur Fakhri Ketana posa la question suivante :

« Lequel d’entre vous peut-il me dire ce qu’il sait sur les merveilles littéraires et phoniques du Nom de Majesté Suprême Allah ? »
Personne ne leva la main si ce n’est Hélène, cette étudiante espagnole. Elle  répondit : 

ALLAH“ est le plus beau terme que j’ai lu en arabe :
-   Le mécanisme de sa prononciation par la langue a une intonation unique.
-   Les lettres qui le composent se prononcent des profondeurs de la poitrine et non par les lèvres comme la plupart des autres noms.

En effet, les lettres du nom “Allah“ ne s’articulent pas par les lèvres. 

Essayez donc de le prononcer et vérifiez bien la manière avec laquelle vous l’articulez. 

N’avez-vous pas sorti les lettres du fond de votre poitrine ?
Et ne l’avez-vous pas fait sans la moindre contraction de votre visage et sans remuer vos lèvres ?  

En conséquence, toute personne qui évoque discrètement le Nom de Majesté Suprême “Allah“ en présence d’une autre personne, celle-ci ne s’en rendra pas compte.

-  En outre, ce qui donne à ce nom son caractère miraculeux c’est le fait qu’il conserve sa signification même lorsqu’il est amputé de l’une de ses lettres ! 

Ainsi, lorsqu’on supprime la première lettre ‘’ا’ (Alif – A),  le Nom de Majesté Suprême devient ‘’لله ‘’ (Li-llah), c'est-à-dire : appartenant à Allah. C’est ce qui est mentionné dans de multiples versets du Coran tels que : « C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le donc par ces noms.» (S.7 – V.180).

-  Et si on supprime ‘’الـ ’’ (alif et lãm), il devient : ‘’ له ‘’ (Lahou) et sa signification divine ne change pas. C’est ce qu’on lit par exemple dans: « C’est à Lui qu’appartient ce qui est dans les cieux et dans la terre » (S.2 – V.116).

-  Et comme nous le savons tous, le nom Allah (en début de sentence ou en sujet) porte sur sa dernière lettre une voyelle « Dhamma », c'est-à-dire une intonation « ou » ; elle se prononce donc « Hou ». si on enlève les trois premières lettres « ا  alif, ل   lâm et ل lâm», il reste la lettre  « ه  =hã » avec une intonation  « hou ». Et cette lettre, à elle seule, signifie un symbole coranique du Nom de Majesté Suprême « هو » comme par exemple : « [size=120]C’est Lui Allah. Il n’y a aucun autre Dieu que lui ». (S.59 – V.22)[/size]

-  Enfin, si on enlève la première lettre « lãm », le nom devient « Ilah = إلاه » ; il signifie Dieu ou divinité, comme c’est le cas dans : « C’est Lui Le Dieu ! Et il n’y a aucun autre Dieu que Lui ». (S.59 – V.22)
 
Hélène porte maintenant le nom de « Abida » (l’adoratrice).
 
Commentaire du site :

Pour enrichir les découvertes d’Hélène, je voudrai expliciter quelques unes des dérivées du Nom de Majesté Suprême “Allahou“ :

1- “لا  = La“ est un article de négation. Dans la proclamation de foi d’un musulman, (Chahada), il est toujours associé à إلاه  (divinité), pour nier toute divinité à tout autre qu’Allah.

2- “إلاه  (Ilah), tel que vient de le dire Hélène, signifie en langue arabe “divinité“. 

Il importe alors de noter qu’il existe des versets coraniques dans lesquels “Allah“ et ses dérivés cités ci-dessus sont regroupés pour affirmer l’Unicité Divine d’Allah. Parmi ceux-là :

« C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Pur, L’Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L’Orgueilleux. Gloire à Allah! Il transcende ceux qu’ils Lui associent. » (S.59 – V.23)

« Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "Al-Qayyoûm". » 

(S.2 -V.255).
On trouve un verset identique dans la sourate 3 :. 
 « C'est lui Allah. A part Lui il n’y a aucune divinité À Lui la louange ici-bas comme dans l' au-delà. C’est Lui qui détient le pouvoir. Et c’est vers Lui que vous serez ramenés.  » (S.28 - V 70). 

3- Dans leur prière, les musulmans répètent souvent l’expression : « Allahoumma » ; celle-ci se compose de Allah et Houmma qui signifie “Ya Allah !“  (ياالله) , un appel à l’aide d’Allah.

4- Il est important d’ajouter que de très nombreux versets commencent directement par la sentence: « له = lahou », Dans le contexte coranique, on comprend parfaitement qu’il s’agit d’Allah, et cela confirme l’appartenance de toute chose à “Allah“.

C’est également le cas du terme : ’’ هو ’’ (houa) : c’est Lui. Les Versets qui mentionnent ce symbole, font évidemment allusion  à “Allah“. 

4- Pour conclure ce bref exposé, notons que le nombre de fois que le Coran a mentionné les Nom de Majesté Suprême (selon le site altafsir.net), est le suivant :

الله Allah = 2698
إلاه  Ilah = 89
Soit un total de 2787

Le nombre total des Versets آيات   du Coran est de : 6214

Rapportés à ce nombre, les deux précédents représentent :
Allah =  43%
Allah + Ilah = 45%

Les deux pronoms personnels mentionnés par Hélène, à savoir : « Houa = lui » et « Lahou = A lui appartient », ne sont pas inclus dans ce décompte. Ils ne sont comptabilisés ni par les dictionnaires coraniques classiques, ni par les programmes de recherche informatiques. Pourtant, dans le texte coraniques, sauf rares exceptions, ils reviennent toujours à “Allah“ ! Leur nombre doit dépasser le millier !


Ils affirment tous l’exclusivité de la divinité à “Allah“!


C’est à la fin de la Sourate Al Hachr, citée ci-dessus, Versets 22 à 24, que les treize (13) principaux autres Noms de Majesté Suprême d’Allah sont mentionnés. Ils évoquent Ses Attributs Suprêmes.

5- Par ce bref exposé, il a été prouvé, sans la moindre équivoque, qu’Allah est un Nom Propre et ne doit donc pas être traduit par Dieu, tel que le font la plupart des traducteurs du Coran.

il a été prouvé, sans la moindre équivoque, qu’Allah est un Nom Propre et ne doit donc pas être traduit par Dieu, tel que le font la plupart des traducteurs du Coran.

6- Ah ! Pardon ! Avant de vous quitter, permettez-moi encore un tout petit conseil :

Lorsque vous êtes très fatigués, épuisés par les tracas de la vie, soupirez profondément et dites Allah ! Vous vous sentirez certainement soulagés. 

« Ceux qui croient et dont les cœurs s'apaisent en évoquant Allah ; les cœurs ne s'apaisent-ils pas par la seule évocation d’Allah ? », affirme le Coran (S.13 – V.28).

Maintenant, si vous êtes émerveillés vous direz aussi : « Ah ! » 

Le croyant musulman dira : Allah ! Ou : Allahou Akbar !

Combien d’êtres humains crient-ils cette exclamation ? Qu’ils soient  croyants ou non, qu’ils soient souffrants, en extase ou simplement en relaxation, ils disent tous sans le vouloir : « Ah ! », et prononcent ainsi une partie du nom d’Allah !

« Les sept cieux, la terre et ceux qui y sont Le glorifient Il n’y a pas une seule chose qui n’exprime sa reconnaissance à Ses bienfaits ! Mais vous ne comprenez pas leur expression… » (S17-V44)


Traduit par : B.Rhimel
Commenté par : Md Messen

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12332
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum