David Belhassen

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

David Belhassen

Message  Yacoub le Sam 19 Mar - 21:41

Né en Tunisie en 1951, David Belhassen fait ses études à Paris. Après les événements de Mai 68, il quitte la France pour Israël où il entreprend son "retour à la terre". Il fonde dans le désert du Néguev une commune agricole collectiviste et, en parallèle, participe à des campagnes de fouilles archéologiques. Il publie de nombreux articles dans des revues spécialisées, ainsi que des travaux critiques sur le judaïsme, le christianisme et l'islam. Il a réalisé plusieurs films documentaires et de fiction. Il est l'auteur de "La haine maintenant ?" (La Différence, 2006) et de "Israël, amour et désamour" (2013).

***



Israël, le lieu de l’Apocalypse islamique ? Par David Belhassen

Pour l’islam, Allah est non seulement omniscient et omnipuissant, mais il est aussi le « Maître de l’Histoire ». Cela signifie que tout ce qui s’est fait dans l’Histoire humaine, n’a pu se faire que par « la volonté d’Allah » et c’est d’ailleurs pourquoi les exégètes musulmans voyaient dans le nazisme le « bras d’Allah ».

Mais d’un pur point de vue théologique musulman, la création de l’Etat d’Israël devait elle-aussi être vue comme l’expression de la « volonté d’Allah » ! Or le « monde musulman » considère Israël comme une « anomalie » qu’il faut éradiquer. Comment expliquer cette contradiction interne entre la toute-volonté d’Allah et l’aspiration musulmane à éradiquer Israël ?

La réponse a été trouvée par un théologien islamiste égyptien répondant au nom de Nazim El Gasser. Dans un de ses discours intitulé « La bonne nouvelle au-delà des choses cachées« , il interprétait l’« anomalie » que consistait l’existence de l’Etat d’Israël dans les termes suivants : « Le sionisme ne peut aboutir à la récupération d’une terre devenue musulmane, sous peine de remettre en question les fondements mêmes de l’Islam. Or puisque  Allah est le maître de l’Histoire, l’initiative sioniste de la création d’Israël doit nécessairement être attribuée à Allah. La création d’Israël est un stratagème d’Allah afin de simplifier la tâche des musulmans. En provoquant  le retour de tous les Juifs, dispersés dans le monde, en un seul et même endroit – Israël – Allah facilite considérablement le devoir des musulmans, soit de convertir massivement les Juifs à l’Islam, soit (en cas de refus) de les exterminer. »

Dans les deux cas, le rassemblement des Juifs sur une même terre, « au cœur du monde arabo-islamique », est supposé être le stade ultime de l’exécution du « programme d’Allah ». Cela signifie donc qu’au-delà des apparences, les exégètes musulmans « modérés » qui semblent accepter l’existence d’Israël, ne le feraient qu’en espérant accélérer « l’Apocalypse », du moins dans sa version musulmane.
Cependant, l’option de ce que l’on peut appeler la « Grande Tombe » (l’extermination massive des Juifs) est rapidement devenue bien plus populaire que celle de la « Grande Conversion » à l’islam. La raison est que la majorité des Israéliens sont des laïcs (plus ou moins libérés du monothéisme judaïque). Ils sont donc aux yeux des musulmans l’archétype même de l’hérétique – le ‘Kafr’ – dont le sort est clairement fixé dans le Coran : la décapitation.

Seuls les ultra-orthodoxes judaïques comme les Netourei-Qartah « trouvent grâce » aux yeux de l’islam. Ce sont donc eux qui seront les premiers convertis à l’islam. Tous les autres Israéliens, en tant qu’hérétiques, donc ennemis d’Allah, doivent être exterminés afin que la « Fin des Temps » et que « Le Jugement dernier » de l’Apocalypse musulman puissent se réaliser « à la grande gloire d’Allah ».
Et tant que les Israéliens et les Européens n’auront pas saisi cette motivation théologique apocalyptique du Hamas dans tout ce qu’il entreprend, ils n’auront rien compris.

Chaque siècle dans l’histoire humaine a vu sa grande bataille : l’antiféodalisme, l’antimonarchisme, l’antiesclavagisme. La bataille du XXèmesiècle fut celle de l’antinazisme. La bataille du XXIème siècle devra être l’anti-islamisme.

Cette guerre que l’islam a entrepris contre Israël et le peuple Hébreu (mais également contre tous les non-musulmans) est en effet une guerre apocalyptique. Et elle doit effectivement mener au « Grand Tombeau », non pas d’Israël, mais de l’islam, des forces du mal et des ténèbres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

David Belhassen

Ecrivain, auteur du livre « Israël, Amour et Désamour »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Sam 19 Mar - 21:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Ven 29 Avr - 18:36

David Belhassen

42 min ·

..

L'islam est la quintessence du mal.

Sans l'islam, l'humanité aurait pu se débarasser de ce qui la mine de l'intérieur : la volonté de puissance !
Cette volonté de puissance inextinguible avait, jadis, donné naissance au monothéisme judaïque qui avait détruit le polythéisme et l'animisme des Hébreux, et ensuite fourvoya l'hénothéisme-totémisme tolérant des Israélites, pour le transformer en une théologie totalitaire.

Et depuis que l'islam prédateur s'est accaparé de la théologie totalitaire du monothéisme judaïque, l'ivresse de puissance de la barbarie humaine s'est exacerbée dans le Coran, par la création d'un Allah à son image.

La sauvegarde de l'humanité et la rédemption de l'humain qui est en nous, passe par l'éradiction du monothéisme, et donc par la dé-monothéisation de l'islam.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Dim 1 Mai - 14:52

David Belhassen
14 min ·

"Peuple de France" : Peuple-bidon !

Les "Français" de "Nuit-De-Boue - avec leur gauchisme-bobo-cosmopolite pseudo contestataire - sont la preuve même qu'il n'y a pas et il n'y a jamais eu de "Peuple français".

Les "Français" ne peuvent -par nature - penser en termes de "Peuple", "d'Idéalisme patriotique", d'aspirations communes de longue durée.
Tout ce à quoi ils aspirent est leur panse et leur bas-ventre, leurs petits intérêts nombrilistes, la satisfaction de leurs désirs présents, la réalisation immédiate de leurs besoins mesquins et de leur médiocrité hédoniste existentielle de courte échéance.

Des jeunes "étudiants" qui n'ont encore jamais travaillé un jour de leur vie petite-bourgeoise, qui ne savent même pas ce que c'est d'avoir mal au dos à force de désherber pour gagner dignement son pain, qui n'ont jamais sué sur une machine, s'inquiètent déjà de leur emploi et chômage futur. Ils se la jouent casseurs et "anars" - affublés de foulards palestinistes-islamistes de dégénérés réactionnaires - alors qu'ils sont des fils-à-papa de merde et alors que leur pays va à la dérive ! "Pauvres petits cons", aurait dit Jean Ferrat !

Et même ceux qui au FN se considèrent comme des "patriotes", des "souverainistes" et des "identitaires", ne le sont pas le moins du monde.
En vérité, ils défendent une identité qui n'est pas la leur ! Car la réelle identité du "Peuple français" est... gauloise ! Et tant que ce peuple de souche gauloise continuera à se définir en tant que "français", il restera coupé de ses racines ethniques, se laissera berner par les sirènes de la dislocation "multiculturaliste", et œuvrera pour les buts des bourreaux de ses ancêtres !

C'est une véritable tragédie grecque qui s'est abattue sur ce peuple de Gaulois pseudo-français ! Car le leurre identitaire dans lequel ils se trouvent depuis 1500 ans, qui leur a fait adhérer et s'identifier aux bourreaux "francs" de leurs ancêtres, a été son tombeau idéologique !

Bref le peuple gaulois de Gaule a cessé d'exister en tant que tel pour devenir le serf de "seigneurs" Francs, de dynasties royales étrangères et tyranniques, de monarques despotiques, d'une Église oppressive, d'une "révolution 1789" animée par des hommes amnésiques de leur Histoire et leur identité authentique, originelle, et originaire.
Depuis, en lieu et place de patriotisme naturel, c'est le cosmopolitisme le plus sournois qui habite ce "peuple" qui n'en est plus un.
C'est pourquoi, de tous les pays d'Europe, il sera le premier à s'islamiser ! Par haine de lui-même et de par sa trahison envers ses ancêtres !




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Ven 27 Mai - 12:04

Le grand chambardement !
David Belhassen·jeudi 26 mai 2016
Il y a une semaine, jour pour jour, j'évoquais l'alliance sacro-sainte de l'extrême-gauche avec l'islamisme.
J'ai dit, je me cite : " Ce n'est plus un secret pour personne. Dans le monde entier, les "gauchos" tentent de prendre le pouvoir en s'alliant aux islamistes. Ainsi, en Gaule par exemple, la racaille mélenchonniste et besançonniste sait très bien que sans les musulmans, elle n'a aucune chance d'accéder un jour au pouvoir. Les casseurs gauchos ont donc exploité la loi dite "El Khomri" pour accélérer le processus de déstabilisation, en espérant mobiliser des millions de musulmans et les faire descendre dans les rues pour semer le chaos ! Mais surprise ! Les islamistes ne suivent pas ! "
Et bien, je me suis trompé ! Douloureusement trompé ! Les islamistes commencent à suivre ! Déjà on voit apparaître dans les manifestations cégétistes les foulards palestinistes, les inscriptions en arabe, et les slogans islamistes !
Que s'est-il donc passé pour que soudain les islamistes s'intéressent aux manifs cégétistes ? La réponse est simple : La mafia syndicaliste cégétiste a décidé d'investir les centrales nucléaires.
Quelle aubaine pour les islamistes-jihadistes infiltrés dans leurs rangs ! Un petit sabotage vite-fait maison, avec un camion-bêlier-suicide bien placé, et c'est mille Bataclan en une seule fois ! Que dis-je, dix mille Bataclans ! Cent mille Bataclans !
Le grand chambardement, comme dirait feu Guy Béart. 10 millions de Gaulois mécréants sur le carreau ! Quel bonheur ! Hamdoulilah ! Allahu akbar ! Les houris éternellement vierges du paradis de l’islam frétillent déjà d’excitation !
Vous me trouvez un peu alarmiste-hystérique ? J'en suis fort aise. Je préfère être ridicule en ayant averti d'une chose qui n'arrivera pas, que d'être un lâche qui cache une chose qui peut arriver !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Mar 31 Mai - 20:09

Allah –Hebdo : Sacrifice d'Isaac ou d'Ismaël ? Qui est l’imposteur ?
David Belhassen·mardi 31 mai 2016



Les musulmans accusent les "juifs" d'avoir falsifié la "Torah de Moïse" (Pentateuque ou Bible).
Ils affirment que le "texte sacré" parlait originellement du "Sacrifice d'Ismaël" et que ce sont les "juifs" qui plus tard l’ont modifié et ont introduit le "Sacrifice d'Isaac" à la place du "Sacrifice d'Ismaël".
Vérifions donc ce que dit le Coran : Sourate 37, versets 100 à 113 :
رَبِّ هَبْ لِي مِنَ الصَّالِحِينَ
Seigneur, apporte-moi un d'entre les vertueux
فَبَشَّرْنَاهُ بِغُلَامٍ حَلِيمٍ
Alors nous lui annonçâmes un garçon affable
فَلَمَّا بَلَغَ مَعَهُ السَّعْيَ قَالَ يَا بُنَيَّ إِنِّي أَرَى فِي الْمَنَامِ أَنِّي أَذْبَحُكَ فَانْظُرْ مَاذَا تَرَى قَالَ يَا أَبَتِ افْعَلْ مَا تُؤْمَرُ سَتَجِدُنِي إِنْ شَاءَ اللَّهُ مِنَ الصَّابِرِينَ
Et quand parvint avec lui l'heure, il dit : "Ô mon fils, je me vois en songe que je t'immole. Alors, observe ce que tu vois." Il dit : "Ô mon père, fais ce qui t'es ordonné : tu me trouveras, s'il plaît à Allah, parmi les endurants"
فَلَمَّا أَسْلَمَا وَتَلَّهُ لِلْجَبِينِ
Puis quand tous deux se furent soumis et qu'il l'étendit sur le dos
وَنَادَيْنَاهُ أَنْ يَا إِبْرَاهِيمُ
Et voilà que nous l'appelâmes "O Abraham!"
قَدْ صَدَّقْتَ الرُّؤْيَا إِنَّا كَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ
En effet, tu as justifié la vision. Nous, c'est ainsi que nous récompensons les excellents
إِنَّ هَذَا لَهُوَ الْبَلَاءُ الْمُبِينُ
Certes cela fut pour lui l'épreuve évidente
وَفَدَيْنَاهُ بِذِبْحٍ عَظِيمٍ
Et nous le rédimâmes par un sacrifice immense
وَتَرَكْنَا عَلَيْهِ فِي الْآخِرِينَ
Et nous reportâmes de lui sur les autres
سَلَامٌ عَلَى إِبْرَاهِيمَ
"Paix sur Abraham"
كَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ
Ainsi récompensons-nous les excellents
إِنَّهُ مِنْ عِبَادِنَا الْمُؤْمِنِينَ
Le voici de nos serviteurs les croyants
وَبَشَّرْنَاهُ بِإِسْحَاقَ نَبِيًّا مِنَ الصَّالِحِينَ
Et nous lui annonçâmes Isaac comme prophète d'entre les vertueux
وَبَارَكْنَا عَلَيْهِ وَعَلَى إِسْحَاقَ
Et nous donnèrent notre bénédiction sur lui et sur Isaac
Où est passé Ismaël ??? S'il s'agissait d'Ismaël, dans ce récit évoquant l'épreuve faite à Abraham lorsqu'Allah lui demanda de sacrifier son fils, pourquoi le nom d'Ismaël n'est-il pas mentionné ? Or, c'est justement le nom d'Isaac qui est mentionné, par deux fois!!!
Alors qui a falsifié quoi ? Les Juifs, le Pentateuque ? Ou les musulmans, le Coran ?
Qui sont les véritables fraudeurs ? Qui sont les imposteurs ? Les "juifs" ou les musulmans ?
Si j'étais un disciple de Mahomet, je vous aurais tancé : "Honte à vous, musulmans, qui affabulez et interprétez intentionnellement le Coran de manière biaisée et fausse, selon vos intérêts politiques du moment !
Honte à vous, musulmans, qui proférez des mensonges sur Allah, sur Mahomet son envoyé, et sur le Coran descendu du ciel par l'Archange Gabriel et qui confirme la Torah de Moïse !"
Je défie tout musulman de m’apporter la contradiction !


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Ven 3 Juin - 18:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
David Belhassen·vendredi 3 juin 2016
Cette question saugrenue va faire sourire. Qui ne sait pas où est la Mecque, la célèbre ville sacrée de l'islam ! La cité où se trouve la non moins célèbre "Ka'bah", le sanctuaire où tous les musulmans du monde viennent en pèlerinage.
Et bien, moi je ne le sais pas ! Je dois être un peu bouché à l'émeri, mais je suis comme Thomas : “si je ne vois pas, je n'y crois pas”! Alors, je suis allé voir. Non pas en prenant l'avion, puisque de toute manière l'entrée de la Mecque est interdite à un "mécréant" comme moi, et a fortiori un Hébreu israélien. Mais en ouvrant le Coran.
Alors, je me suis mis à relire (en arabe) tout le Coran, en m'attendant à y trouver le nom de la cité de la Mecque, mentionné des dizaines, voire des centaines de fois. Et je trouve quoi ? Qu'en tout et pour tout, il n'est mentionné qu'une seule fois (sous la forme "makkah") !!! Et cette mention se trouve au verset 24 de la sourate 48 :
وَهُوَ الَّذِي كَفَّ أَيْدِيَهُمْ عَنْكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ عَنْهُمْ بِبَطْنِ مَكَّةَ مِنْ بَعْدِ أَنْ أَظْفَرَكُمْ عَلَيْهِمْ وَكَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرًا
c'est lui qui a écarté leurs mains de vous et vos mains d'eux dans le ventre de makkah après vous avoir fait triompher sur eux et fut allah dans ce que vous oeuvrez, observateur
Saperlipopette, me suis-je écrié ? C'est tout ! Et c'est pour ce "ventre de makkah" insolite, tout ce grabuge de millions de pélerins musulmans ?!
Et puis, je me suis aperçu que ce verset est numéroté 48 dans le Coran que nous avons aujourd'hui entre les mains, mais que d'un point de vue chronologique, il devait être numéroté 111 sur les 114 versets du Coran, soit un des versets parmi les “ders des ders” !!! Tiens, tiens ! Mais à propos, cela veut dire quoi "ventre de makkah" ? Et qui nous dit qu'il s'agit de ce qu'on appelle aujourd'hui comme étant un nom propre avec l'article défini "La Mecque" ?!
C'est alors que je me suis souvenu que "mak" (ou makh) est un mot commun construit sur la racine "MK" et qui signifie en hébreu et en araméen : "creux", "bas", "abaissé", "fond", "base" etc… Ce n'est donc pas le nom d'une ville mais tout au plus une description d'un site situé “en bas”.
Bizarre, me suis-dit ! Les rabbins talmudiques appellent l'emplacement du Sanctuaire de Jérusalem : "Le nombril du monde", "La pierre de fondation" ! Et le nombril est en principe l'endroit le plus creux et profond du ventre. Tandis que "Pierre de fondation" indique bien qu'il faut d'abord creuser pour bâtir un édifice !
Serait-ce que "mekkah" signifierait en réalité " creusement", là où il faut creuser dans la roche pour déterminer les fondations sur lesquelles sera bâti le Temple de Jérusalem ? Serait-ce que bien plus tard et une fois l'islam triomphant, le sens premier de "mekkah" fut biaisé pour le transposer au Hedjaz (Arabie saoudite de nos jours), là où habitait Mahomet ? D'autant plus, qu'il n'y a, dans toute la littérature arabe pré-islamique, une quelconque mention d'un lieu qui s'appellerait Mekkah !
Abasourdi, je suis allé voir combien de fois la "Ka'bah" est mentionnée ? Là, je me suis dit, cela va barder ! Certainement, des centaines de fois ! C'est le "Saint des Saints" des musulmans, non ?
Et bien, nenni ! Une seule et unique fois ! Au verset 95 de la sourate 5 :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَقْتُلُوا الصَّيْدَ وَأَنْتُمْ حُرُمٌ وَمَنْ قَتَلَهُ مِنْكُمْ مُتَعَمِّدًا فَجَزَاءٌ مِثْلُ مَا قَتَلَ مِنَ النَّعَمِ يَحْكُمُ بِهِ ذَوَا عَدْلٍ مِنْكُمْ هَدْيًا بَالِغَ الْكَعْبَةِ أَوْ كَفَّارَةٌ طَعَامُ مَسَاكِينَ أَوْ عَدْلُ ذَلِكَ صِيَامًا لِيَذُوقَ وَبَالَ أَمْرِهِ عَفَا اللَّهُ عَمَّا سَلَفَ وَمَنْ عَادَ فَيَنْتَقِمُ اللَّهُ مِنْهُ وَاللَّهُ عَزِيزٌ ذُو انْتِقَامٍ
ô et ohé ceux qui croient ne tuez pas de gibier alors que vous êtes en anathème et quiconque parmi vous en tue intentionnellement alors qu'il paie par semblable bétail de ce qu'il a tué d'après l'arbitrage décidé parmi vous et cela en offrande qu'il fera parvenir à la ka'bah ou bien comme expiation en nourrissant des pauvres ou par son équivalent en jeûne et cela afin qu'il goûte à son acte allah pardonne ce qui est passé mais quiconque récidive alors allah se vengera de lui et allah est puissant et doté de vindicte
Il est à noter une nouvelle fois que la numérotation “5” de ce verset sur la Ka’abah n’est pas chronologique ! Selon l’ordre chronologique, cette sourate est la 112ème, donc celle juste après celle ayant mentionné makkah et une des dernières du Coran !!!
Mais que signifie "ka'bah" ? Et bien, ce mot arabe n'est pas… en arabe ! C'est tout simplement la forme arabisée du mot grec "cube" (kubos). Car l'édifice de la "ka'bah" est cubique !
Mais il n'y a pas que l'édifice de la "ka'abah" qui soit cubique. Un autre édifice qui l'a précédé de plus de 1500 ans est également cubique. Cet édifice est le "Saint des Saints" du Temple de Jérusalem !!! Celui où nul n'a le droit d'y pénétrer pour rendre un culte, hormis le Grand Cohen (descendant d'Aharon, le frère de Moïse).
Car le “Saint des Saints” du Temple de Jérusalem est certes un "Lieu d'Adoration à Yahweh”, mais il est également un site "interdit", "tabou" de par justement sa sacralité ! Il est un lieu d'anathème pour qui transgresse cet interdit et ce tabou.
Et quel est justement le nom octroyé par le Coran à l'édifice le plus sacro-saint de ce qu’on croit être à la "Mecque" en Arabie saoudite ? "el masjid el haram" !
Cette expression est communément traduite en français par : "La mosquée sacrée". Mais "mosquée" pour "masjid" n'est pas une traduction, mais un calque. Et "sacrée" pour "haram" est une interprétation, pas une traduction. Il faudrait en fait traduire littéralement "el masjid el haram" par "le lieu d'adoration tabou" !!!
Conclusion : Ni "La Mecque" et ni la "Ka'bah", et encore moins la "Mosquée sacrée", n’étaient à l'origine situées où elles se trouvent aujourd'hui. Le Coran, par ces termes, n'évoquait qu'un seul et unique endroit : Jérusalem, son Sanctuaire, et son "Saint des Saints" ! Jusqu’au jour où l’islam a supplanté et s’est débarrassé du judaïsme !
Prenez garde, chrétiens, que bientôt Jérusalem soit considérée exclusivement musulmane, et que Jésus soit déclaré “musulman” ! C’est d’ailleurs ce qu’a déjà fait le gouvernement dhimmitique de François Hollande par son vote à l’UNESCO en faveur d’une résolution niant tout lien entre le Peuple d’Israël et Jérusalem !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Sam 4 Juin - 15:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Allah-Hebdo : L'imposture de la "Qiblah".

David Belhassen·samedi 4 juin 2016
.

Demandez-le à tout "fidèle" musulman ? C'est quoi la "Qiblah" (en arabe قبلة) ?
Il vous répondra naturellement que la "Qiblah" est la direction vers laquelle il faut orienter son visage lors de la prière, lors d'actes cultuels ou de l'invocation d'Allah.  Ils ajouteront - pour les "lettrés" parmi eux - que selon certains hadiths de la Sunnah (tradition), Mahomet avait au début de son "ministère", recommandé la "Qiblah" vers Jérusalem, comme le faisaient les juifs depuis au moins mille ans. Mais après "l'Hégire" (la migration vers Médine), la "Qiblah" fut subitement modifiée et Mahomet reçut la "révélation" de se tourner dorénavant vers la "Ka'abah de la Mecque". (Voir mon article sur ce sujet).
D'après les sommités musulmanes, ce n'est pas seulement la "tradition" qui l'affirme, mais un verset spécifique du Coran qui le confirme : « Tourne donc ton visage dans la direction de la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez votre visage dans sa direction » (Sourate 2, 144).
Je suis donc allé "voir" ce verset et si sa traduction en français est fidèle à l'original. Le voici en arabe, avec sa transcription phonétique en lettres latines ainsi que sa traduction littérale :     قَدْ نَرَى تَقَلُّبَ وَجْهِكَ فِي السَّمَاءِ فَلَنُوَلِّيَنَّكَ قِبْلَةً تَرْضَاهَا فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَحَيْثُمَا كُنْتُمْ فَوَلُّوا وُجُوهَكُمْ شَطْرَهُ وَإِنَّ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ لَيَعْلَمُونَ أَنَّهُ الْحَقُّ مِنْ رَبِّهِمْ وَمَا اللَّهُ بِغَافِلٍ عَمَّا يَعْمَلُونَ      
qad nara taqalub   wajhik fiy al samaî fa lanuwaliyanak qiblat tardaha fa wal wajhak shatra al masjid al haram wa haythuma kuntum fawaluw wujuwhakum shatrahu   wa ina al adhiyn owtuw al kitab la ya’lamuwn anahu al haq min rabihim   wa ma allah bi ghafil ‘ama ya’maluwn  
déjà nous te   voyons diriger ta face au ciel alors nous te tournons dans une qiblah que tu agrées alors tourne ta face du côté de al masjid al haram et où que vous soyez tournez vos faces de son côté et certes ceux à qui a été donnée l'écriture pour qu'ils sachent que c'est la loi de leur seigneur et allah n'est pas dans l'occultation de ce à quoi ils oeuvrent        
Remarquons les mots en gras : qiblah , al masjid el haram, al adhiyn owtuw al kitab.
Qui et quoi nous prouve dans ce verset qu'il est question ici "d'orientation pour la prière en direction de la Ka'bah de la Mecque" ?  Le mot "qiblah" ne signifie nullement "direction" ou "orientation", mais "ce qui est avant", "ce qui précède", et par extension "tradition", "transmission". Ce terme vient de l'hébreu "qabalah" qui signifie "tradition transmise par les ancêtres", ce qui a donné "la kabbale", terme compris de manière erronée en langue française.  
"al masjid el haram" ne peut être traduit par "Mosquée sacrée". Tout d'abord, traduire "masjid" par "mosquée" n'est pas une traduction mais un calque. C'est comme traduire le mot hébreu "qabalah" par "kabbale". De plus, masjid vient de SGD, une racine verbale araméenne et hébraïque qui signifie "rendre un culte", "adorer", "se prosterner". "Masjid" est donc "lieu d'adoration", "endroit de prosternation".  Quant à "haram", il ne signifie pas "sacré" mais "interdit", "anathème", "tabou".  La traduction précise de "al masjid el haram" est donc : "le lieu d'adoration tabou".
La question se pose alors de savoir où se trouve ce "lieu d'adoration tabou" ? A la Ka'abah de la Mecque ? Ou ne serait-ce pas plutôt une évocation du Sanctuaire de Jérusalem, et plus précisément du "Saint des Saints" interdit d'entrée, sauf au "Grand Cohen" selon la Bible ?    
Et à présent, nous arrivons à la troisième expression : al adhiyn owtuw al kitab, dont la traduction littérale est : ceux à qui a été donnée l'écriture. C'est-à-dire : "Ceux à qui a été donné le Livre" ?  Quel livre ? Le Pentateuque évidemment, puisque le Coran n'est qu'en phase de "révélation".
Donc, d'après le Coran, il faut suivre les Juifs qui ont précédé (qabl en arabe) les musulmans et leur ont transmis (qiblah en arabe) leur écriture sainte (le livre de la Torah de Moïse).  
Le pot-aux-roses est découvert : Le Coran n'a jamais dit de prier vers la Mecque, mais uniquement vers Jérusalem.
Ce n'est qu'après l'occupation de la cité religieuse (appelée plus tard "Mecque") et à l’origine polythéiste de la tribu indigène des Qoraysh par les hordes musulmanes, que l'exégèse tardive musulmane s'est mise soudain à parler de "changement d'orientation de la prière", en supplantant Jérusalem et en remplaçant l'adoration et la prosternation, non plus vers les vestiges de son ancien Temple, mais vers la "Ka'abah de la Mecque".

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Dim 5 Juin - 17:41

Allah-Hebdo : Le Ramadân n'est pas ce que vous croyez !
David Belhassen·dimanche 5 juin 2016
Le mot ramadân (en arabe : رَمَضَان ) signifie "chaleur intense". Il vient d'une racine araméenne et hébraïque : r m ç , qui signifie "braise", "fournaise".
Mais étant donné que la lettre emphatique "çad" de l'araméen et de l'hébreu a été transformée en "dad" emphatique dans le Coran (et depuis, dans l'alphabet arabe), Ramaçân a été transcrit Ramadân.
A l'époque pré-islamique, ce mois de Ramadân a été ainsi nommé parce qu'il tombait dans la saison des grosses chaleurs. Mais plus tard, et à cause du calendrier lunaire musulman où l'année est plus courte de 11 jours par rapport au cycle de l'année solaire, le mois de Ramadân peut tomber à n'importe quelle saison de l'année.
Ce terme ramadân, qui aujourd'hui est le symbole-même de la pratique religieuse musulmane, n'est paradoxalement mentionné qu'une seule fois dans tout le Coran ! Au verset 185 de la sourate 2, que voici en arabe, avec sa traduction littérale en français :
شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنْزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ فَمَنْ شَهِدَ مِنْكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ وَمَنْ كَانَ مَرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ يُرِيدُ اللَّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلَا يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ وَلِتُكْمِلُوا الْعِدَّةَ وَلِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلَى مَا هَدَاكُمْ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
le croissant de ramadân dans lequel a été descendu le coran comme guide pour les gens et évidences de la guidance et de la rédemption alors quiconque témoignera parmi vous du croissant alors qu'il y jeûne et quiconque est malade ou en éloignement alors qu'il destine d'autres jours allah veut vous faciliter et il ne veut pas vous gêner afin que vous complétiez les fêtes et que vous grandissiez allah de vous avoir guidés et afin que soyez reconnaissants
D'après ce verset, il ne s'agit nullement de jeûner tout le mois, mais uniquement le jour qui suit la vision oculaire (par au moins deux témoins) du filament du croissant de la nouvelle lune (qu'on ne peut voir qu'au crépuscule).
Au départ, ce jeûne était imposé seulement aux témoins oculaires et non pas à tous. C'est par extension cultuelle qu'il est devenu un jeûne public commémorant la “descente” du Coran.
Ce jeûne n'est pas non plus une invention coranique ou musulmane. Le Coran lui-même le dit expressément au verset 183 de la sourate 2 :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ
ô et ohé ceux qui croient il vous a été prescrit le jeûne comme il l'a été prescrit à ceux qui vous ont devancé afin que vous soyez craignants
Qui sont ces gens qui ont devancé les musulmans dans ce jeûne ? Les “juifs” évidemment !
En fait, ce "jeûne du jour suivant la vision au crépuscule du filament du croissant de la nouvelle lune" était une tradition judaïque-talmudique, pour commémorer l'époque où le Temple de Jérusalem était érigé. A la seule différence que dans le Talmud, ce jeûne se pratiquait à chaque nouvelle lune des mois de l'année, et dans le Coran seulement au mois de Ramadân.
En effet, jusqu'à l'époque du Deuxième Temple de Jérusalem (et l'interprétation de la “Torah de Moïse” ), le témoignage oculaire du filament du croissant de la nouvelle lune, était obligatoire afin que les Cohanim (les desservants du Temple) puissent faire la cérémonie du "nouveau mois", cérémonie accompagnée du sacrifice d'un bovin sur l'autel du Temple.
Ce témoignage était problématique car parfois, l'horizon était chargé de nuages, et le filament du croissant lunaire ne pouvait être vu que le lendemain, voir le surlendemain. Il y avait aussi (mais rarement) des faux-témoignages de membres de sectes opposées au calendrier luni-solaire ou aux Cohanim (desservants) du Temple, afin de les induire en erreur.
Mais après la destruction du Deuxième Temple de Jérusalem (en 70), des tables de calculs astronomiques ont remplacé le témoignage oculaire. Néanmoins, des intégristes "purs et durs" parmi les juifs exigeaient encore - jusqu'à l'époque de Mahomet et bien après, comme par exemple les juifs qaraïtes - le témoignage concrêt de “visu”. Ils rejetaient le calcul astronomique déterminant la "possibilité virtuelle et théorique de l'apparition du filament" même si les nuages le cachent à la vue !
Néanmoins, et en dépit de ces intégristes, le calcul astronomique supplanta le témoignage oculaire parmi les juifs. Alors que chez les musulmans, ce témoignage oculaire est encore en vigueur, quoiqu’il doit être corroboré par le calcul astronomique. Le problème est qu'en raison de l'expansion géographique de l'islam, le nouveau croissant de lune ne peut être vu partout et le même jour ! C'est pourquoi l'Arabie saoudite veut imposer son "orthodoxie" et décider que c'est elle qui décrète du début du mois de Ramadân pour tous les musulmans.
Cette digression semble nous avoir quelque peu éloignés de notre sujet. Nenni ! Elle était nécessaire pour passer à la question centrale : Que doit faire aujourd'hui un musulman s'il veut être fidèle à la lettre et à l’esprit du Coran et non pas aux exégèses musulmanes tardives et falsifiées ?
Réponse : 1. S'il n'a pas été lui-même le témoin oculaire du filament du croissant de nouvelle lune, son jeûne est facultatif. 2. S'il veut quand même jeûner par volonté d'identification avec les témoins oculaires, il peut le faire et en sera “béni”, mais seulement le jour suivant le témoignage oculaire. 3. S'il veut se la jouer "plus royaliste que le roi" en jeûnant un mois entier, alors il transgresse le Coran et la parole d'Allah qui dit bien que : " allah veut vous faciliter et il ne veut pas vous gêner "
Musulmans, ne tombez-pas dans les boniments et les pièges que vous ont tendu les "fonctionnaires" de l'islam !
Lisez le Coran avec des yeux nouveaux ! Comme si c’était la nouvelle lune !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Ven 10 Juin - 16:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Shahâda : profession de foi musulmane ou israélite ?
David Belhassen·vendredi 10 juin 2016
La shahâda (en arabe: شهادة « attestation » ou « témoignage ») est considérée dans l’islam comme la profession de foi par excellence, attestant de l'unicité de Allah :
أشهد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله
Transcription phonétique :
ashadu an lâ ilâha ila allâh wa ashadu an muḥammad rassoûl allâh
Traduction littérale :
je témoigne que pas de dieu sinon allâh et je témoigne que muhammad est l'envoyé de allâh
Or et aussi étrange que cela puisse l’être, cette "shahâda" ne se trouve pas dans le Coran !
Du moins pas telle quelle. Plusieurs versets nous donnent les variantes ou versions suivantes :
Sourate 3 verset 18 :
شَهِدَ اللَّهُ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ وَالْمَلَائِكَةُ وَأُولُو الْعِلْمِ قَائِمًا بِالْقِسْطِ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
Traduction littérale :
témoigne allah qu'il n'y a pas de dieu sinon lui et les anges et les maîtres du savoir qu'il s'érige en vérité pas de dieu sinon lui le puissant le sage
Traduction francisée et ponctuée :
« Allah témoigne, ainsi que les anges et les maîtres du savoir, qu'il n'y a pas de Dieu sinon lui. Il existe réellement. Pas de Dieu sinon lui le puissant le sage »
Sourate 7 verset 158 :
قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ جَمِيعًا الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ يُحْيِي وَيُمِيتُ فَآمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ النَّبِيِّ الْأُمِّيِّ الَّذِي يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَكَلِمَاتِهِ وَاتَّبِعُوهُ لَعَلَّكُمْ تَهْتَدُونَ
Traduction littérale :
dis ô et ohé les gens je suis l'envoyé d'allah vers vous tous à lui la royauté des cieux et du pays pas de dieu sinon lui il fait vivre et mourir alors croyez en allah et en son envoyé le prophète des matries qui croit en allah et en ses paroles et suivez-le afin que vous soyez guidés
Traduction francisée et ponctuée :
« Dis : « Ô et ohé gens ! Je suis pour vous tous l'envoyé d'Allah, à qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de Dieu sinon lui. Il fait vivre et fait mourir. Croyez donc en Allah et en son envoyé, le prophète des nations qui croit en Allah et en ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez guidés. »
Sourate 37, verset 35 :
إِنَّهُمْ كَانُوا إِذَا قِيلَ لَهُمْ لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ يَسْتَكْبِرُونَ
Traduction littérale :
voici qu'eux quand il leur fut dit pas de dieu sinon allah ils se grandissent
Traduction francisée et ponctuée :
Eux, quand on leur disait : « Pas de Dieu sinon Allah", ils s'enorgueillirent. »
Tout d'abord, remarquons qu'aucun de ces versets ne nomme expressément Mahomet !
Ensuite, il y est fait usage du terme "Dieu" (Ilaha), qui est la transcription coranique de l'hébreu Eloha, et de l'araméen Elah ! Or d'un point de vue étymologique et grammatical, Allah ne vient pas de Eloha ou de Elah, mais il est le défini de Lâh. C'est donc qu'il est un nom propre du Dieu du Coran autre que le nom commun pour dire Dieu en hébreu et en araméen. On ne peut donc conclure que la Shahada Lâ ilâha illa-llâh affirme l'inexistence d'un autre Dieu, mais plutôt l'illégitimité du culte qui lui serait voué.
Ce n'est pas tout. Il existe un autre verset. Celui de la sourate 2, 163. Le voici en arabe et en hébreu, puis en phonétique des deux langues, ensuite la traduction en français :
وَإِلَهُكُمْ إِلَهٌ وَاحِدٌ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الرَّحْمَنُ الرَّحِيمُ ואלוהכם אלוה יחיד אין אלוה אלא הוא הרחמן הרחום
En arabe : wa ilahukum ilah wahid la ilaha ila huw al rahman al rahiym
En hébreu : we elohakem eloha yahid lo eloha ela hw ha rahman ha rahum
En français : et votre dieu est un dieu unique pas de dieu sinon lui le clément le compatissant
Comparons ici l'arabe et l'hébreu: La ressemblance frappante est visible d’un coup d’oeil. On a l'impression de lire deux phrases calquées l'une sur l'autre. Tous les mots sont identiques (à quelques infimes variations près, dues à la différence de vocalisation).
Lisons à présent dans la "Torah de Moïse" (Deutéronome 6, 4) le célèbre "Shema", la profession de foi israélite :
Shema' Israël, Yahwah eloheynu Yahwah ehad
Entends Israël, Yahwah est notre Dieu, Yahwah est un
Et également, dans le livre des Psaumes (18, 32) :
Ki mi eloha mi bal'adey Yahwah
Qui donc est Dieu hormis Yahwah
Le plagiat du Coran sur la Torah de Moïse semble total ! Mais si on approfondit, on découvre une différence : si le Coran dit wahid, donc "unique" au lieu de wahad (Un), l'hébreu ne dit pas yahid (unique) qui existe aussi en hébreu, mais ehad, donc Un.
L'hébreu de la Torah de Moïse parle d'unicité là où le Coran parle d'exclusivité ! Ce qui change tout !
Et enfin, le Coran semble a priori ignorer le Tétragramme YHWH. Et cela est compréhensible puisqu’il ne l'a jamais entendu de la bouche de son rabbin-mentor, la prononciation du Tétragramme étant strictement interdite aux Juifs de cette époque.
Et pourtant, il semble que le rabbin-mentor de Mahomet a subrepticement évoqué le nom ineffable du Tétragramme, et cela de manière astucieuse : Il l'a désigné comme "LUI" : en hébreu HW, qui sont les deux lettres médianes du Tétragramme YHWH.
Et Mahomet a repris fidèlement ce son dans le verset 163 de la sourate 2, en pensant que “l’innocent” huwa (lui, en arabe) traduisait l’étrange HW hébreu évoqué par son rabbin-mentor.

Conclusion : la ilaha ila huw, que l'on traduit communément par "Pas de Dieu sinon Lui", signifie en réalité : "Pas de Dieu, sinon YHWH". Il s’agit donc de la profession de foi israélite !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Sam 18 Juin - 12:47

Le Coran, l’islam et l'homosexualité
David Belhassen·mardi 14 juin 2016
Suite aux condamnations à mort prononcées contre des homosexuels dans les États musulmans, on s'attend à trouver dans le Coran des versets clairs et explicites sur la question. Or il n'en est rien. Il n'y a pas dans le Coran de lois qui dictent et ordonnent spécifiquement un verdict de mort à l'encontre des homosexuels.
Les seuls versets qu'on peut trouver sont un (mauvais) plagiat de la Bible concernant le chapitre célèbre sur Lot et Sodome et Gomorrhe. Ces versets se trouvent à la sourate 26, 165-173, dont voici la traduction littérale, sans ponctuation, sans lettres majuscules, et sans fioritures, bref tels qu'ils sont dans le Coran :
{165} أَتَأْتُونَ الذُّكْرَانَ مِنَ الْعَالَمِينَ
vous donneriez-vous aux mâles des mondes
{166} وَتَذَرُونَ مَا خَلَقَ لَكُمْ رَبُّكُمْ مِنْ أَزْوَاجِكُمْ بَلْ أَنْتُمْ قَوْمٌ عَادُونَ
et délaisseriez-vous ce que vous a distribué votre seigneur comme épouses ne soyez pas une communauté de transgresseurs
{167} قَالُوا لَئِنْ لَمْ تَنْتَهِ يَا لُوطُ لَتَكُونَنَّ مِنَ الْمُخْرَجِينَ
ils dirent si tu ne cesses pas ô Luwt tu seras parmi les expulsés
{168} قَالَ إِنِّي لِعَمَلِكُمْ مِنَ الْقَالِينَ
il dit moi je ne suis pas dans l'oeuvre de vos dires
{169} رَبِّ نَجِّنِي وَأَهْلِي مِمَّا يَعْمَلُونَ
seigneur sauve-moi et ma tente de ce qu'ils oeuvrent
{170} فَنَجَّيْنَاهُ وَأَهْلَهُ أَجْمَعِينَ
alors nous le sauvâmes et sa tente ensemble
{171} إِلَّا عَجُوزًا فِي الْغَابِرِينَ
hormis une vieille qui fut parmi les dépassés
{172} ثُمَّ دَمَّرْنَا الْآخَرِينَ
puis nous anéantirent les autres
{173} وَأَمْطَرْنَا عَلَيْهِمْ مَطَرًا فَسَاءَ مَطَرُ الْمُنْذَرِينَ
et nous déversâmes sur eux une averse alors ce fut une mauvaise averse pour les prévenus
C'est tout ! La sourate 11, versets 78-83 réitère ce récit mais sans parler expressément d'homosexualité ou plutôt de "sodomie", et fait usage de mots voilés et contournés.
Mais alors, comment "expliquer" les condamnations à mort pour "Lothisme" (à partir du nom de Loth, c'est de cette manière bizarre que la législation musulmane nomme l'homosexualité) ?
La réponse est dans la littérature hadithique de la Sunnah, c'est-à-dire les traditions d’exégèse du Coran. Là, on peut trouver non seulement des sentences de mort à l'encontre des homosexuels, mais également le mode opératoire, ainsi que des "témoignages" concernant ces peines de mort décrétées par Mahomet en personne ! Voici un exemple d'un tel hadith : « On les prend à l'endroit le plus élevé de la localité et on les pousse, puis on fait tomber sur eux des pierres, comme Allah a fait avec le peuple de Luwt »
Or ce mode opératoire est exactement celui utilisé par l’État islamique “Da'esh” pour punir les homosexuels ! Des vidéos y ont même été diffusées !
Peut-on alors dédouaner le Coran et dire que c'est uniquement une extrapolation “hadithique” ? Pas vraiment. Car il faut savoir que le Coran emprunte quasiment tout à la “Torah de Moïse” (le Pentateuque) ! Tous les versets coraniques concernant Loth ne sont que de (mauvais) plagiats des versets de la Genèse.
La “Torah de Moïse” (Lévitique 18, 22) interdit en effet l'homosexualité. Celle-ci y est expressément formulée : "Et le mâle tu ne coucheras pas par des couchages de femme c'est une abomination".
Cependant la Torah ne dit pas ici quel est le châtiment de l'homosexuel et se contente d'une sanction générale et vague : "cette âme sera retranchée de son peuple".
Comment sera-t-elle "retranchée" ? Mystère ! Mais "heureusement", il y a un autre verset (Lévitique 20, 13) qui est plus explicite : "Et l'homme qui couchera avec le mâle un couchage de femme une abomination ils ont fait tous deux de mort ils seront mis à mort leurs sangs en eux "
La formulation a l'air alambiquée et “charabiatique” pour un non-hébraïsant, mais tout hébréophone comprend qu'il y a là sentence de mort. Oui mais, laquelle ? C'est seulement l'exégèse talmudique qui va nous le préciser : "par lapidation" !
Cette analyse ne serait pas complête si on ne note pas, à la décharge de la Torah de Moïse, le fait que la sentence de mort prononcée à l’encontre de l’homosexuel a été rédigée près de 1500 avant la rédaction du Coran. Et que depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et qu’il a y a eu un adoucissement des mœurs. Mais d’autre part, entre la Torah de Moïse et le Talmud, près de 1000 se se sont écoulées ! La même critique dirigée contre le Coran et ses hadiths devrait alors également valoir à l’encontre de la littérature talmudique !
Certes ! Mais une totale impartialité nous oblige à reconnaître que le judaïsme talmudique n’a plus appliqué cette sentence de lapidation ou de condamnation à mort de l’homosexuel depuis près de 2000 ans ! Tandis que l’islam l’applique jusqu’aujourd’hui !!!
Cela signifie qu’il y a dans l’islam quelque chose de foncièrement violent et assassin ! Quelque chose qui subrepticement pousse au crime ! Et ceci explique ce que les médias occidentaux appellent pieusement et hypocritement : “l’auto-radicalisation” ! Comme l’auto-radicalisation de cet islamiste d’Orlando, fasciné et attiré par l’homosexualité, et qui finalement aspire à sa “rédemption” en se “lavant du péché d’homosexualité” dans des flaques de sang de jeunes “gays” avec qui il fantasmait et voulait coucher !!!
C’est la hadith suivante qui l’avoue : "On voit dans chaque femme un diable, mais il faut voir dix diables dans chaque garçon beau et imberbe."

============================================================================
Mon commentaire:

PBSL lui même a eu des aventures homosexuelles et zoophiles. Tous les Grands Savants de l'islam le savent. PBSL embrassait sur la bouche Ali son cousin, fils adoptif et mari de sa fille Fatima. PBSL a du opérer Omar qui souffrait d'un bouton à l'anus en utilisant son pénis comme scalpel et son eau vile comme pommade. PBSL a tenté de sodomiser le petit Zahir qui a reculé. PBSL a sucé le raisin sec de ses petits-fils Hassan et Husseyn. PBSL aimait porter les robes de ses femmes, se maquillait les yeux et mettait du henné sur sa barbe et ses cheveux.

1) HADITH SUNAN BI DAWUD NUMÉRO 5224


« Un jour, Mahomet a soulevé sa chemise pour un homme qui s'est mis à embrasser son torse tout entier, à partir de son nombril et jusqu'à ses aisselles ».

2) HADITH MUSNAD AHMAD NUMÉRO 12669


« Un homme du nom de Zahir qui avait l'habitude de dire " le prophète m'aime ", a dit qu'un jour, Mahomet s'est glissé à son insu derrière lui et l'entoura de ses bras. Zahir effrayé a hurlé " Lâche moi ! ". Après avoir tourné la tête et découvert que c'était Mahomet, il cessa de se débattre et s'est mis à pousser son dos contre la poitrine du prophète ».


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Yacoub le Sam 18 Juin - 12:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Allah-Hebdo. Les appels au massacre dans le Coran : agression ou légitime-défense ?
David Belhassen·samedi 18 juin 2016
Parmi les arguments les plus sophistiqués de propagandistes musulmans comme Tariq Ramadan et compères, l'on trouve le suivant :
" Tous les "appels au meurtre" consignés dans le Coran, ne sont rien d'autre que de la légitime-défense, et au pire des représailles consécutives aux agressions commises par les polythéistes et mécréants mecquois, puis par les juifs médinois, à l'encontre de Mahomet et de son groupe de fidèles. C'est pourquoi, "sortir ces versets de leur contexte" est une malhonnêteté intellectuelle qui incite à la haine contre l'islam et font de Mahomet un chef de bande sanguinaire alors qu'il n'était qu'un homme pacifique en butte à l'animosité de ses compatriotes parce qu'il voulait leur apporter la "bonne parole" de la foi en Allah."
C'est en substance, le leitmotiv qu'on peut trouver sur les plateaux TV, les articles d'internet, les forums et les sites musulmans.  
Nous allons tacher de répondre à cet argumentaire, point par point :
1. Afin de déterminer s'il s'agit "d'agression" ou de "légitime-défense", il faut tout d'abord entreprendre la "chronologie" de tout conflit et savoir qui a "ouvert les hostilités" ?  
2. Pour cela, il faut s'imprégner du contexte historique de ce conflit, afin de déterminer qui avait volonté et intérêt à ouvrir les hostilités, et qui n'en avait pas.
3. Il faut également ne pas se fier uniquement aux déclarations des belligérants, chacun pouvant auto-justifier son agression et se prétendre agressé alors qu'en réalité il est l'agresseur (même Hitler s'est déclaré "agressé"), mais analyser les déclarations pour y détecter les failles et les contradictions internes.    
Tout d'abord, il nous faut remarquer que l'anachronisme règne dans le Coran. D'ailleurs, il nous est présenté dénué de toute chronologie interne. Les sourates sont placées plus ou moins selon un ordre de longueur et non d'après leur chronologie. Comment dans ce cas déterminer qui a été l'agresseur et qui a été l'agressé ?
Certes, des efforts ont été entrepris par certains chercheurs, comme Sami Al Deeb, afin de replacer les sourates dans un ordre chronologique, mais ce sont des suppositions plus ou moins convaincantes. A ce jour, aucun parchemin du Coran n'a été retrouvé dans son présumé "ordre chronologique".  
S'il en est ainsi, il n'y a pas d'autre choix que de relever les versets belliqueux et tentez de les re-situer et les restituer dans leur contexte. En voici quelques-uns :        
Sourate 2, verset 193 :
                                          وَقَاتِلُوهُمْ   حَتَّى لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ لِلَّهِ فَإِنِ انْتَهَوْا   فَلَا عُدْوَانَ إِلَّا عَلَى الظَّالِمِينَ
et tuez-les jusqu'à qu'il n'y ait plus de dévoiement et que soit la religion à dieu et si ils cessent alors pas d'hostilité hormis contre les idolâtres
Sourate   2, verset 244 :
    وَقَاتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌ      
et tuez dans le sentier d'allah et sachez qu'allah est audient savant            
Sourate 4, verset 84 :
  فَقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ لَا تُكَلَّفُ إِلَّا نَفْسَكَ وَحَرِّضِ الْمُؤْمِنِينَ عَسَى اللَّهُ أَنْ يَكُفَّ بَأْسَ الَّذِينَ كَفَرُوا وَاللَّهُ أَشَدُّ بَأْسًا وَأَشَدُّ تَنْكِيلًا  
et tue dans le sentier d'allah tu n'es responsable que de toi même et incite les croyants allah fera cesser le malheur de ceux qui sont des mécréants et allah est le plus dur en malheur et le plus dur en supplice
Sourate 4, verset 89 :
           وَدُّوا لَوْ تَكْفُرُونَ كَمَا كَفَرُوا فَتَكُونُونَ   سَوَاءً فَلَا تَتَّخِذُوا مِنْهُمْ أَوْلِيَاءَ حَتَّى يُهَاجِرُوا فِي سَبِيلِ   اللَّهِ فَإِنْ تَوَلَّوْا فَخُذُوهُمْ وَاقْتُلُوهُمْ حَيْثُ وَجَدْتُمُوهُمْ   وَلَا تَتَّخِذُوا مِنْهُمْ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا  
et ils voudraient que vous soyez des mécréants comme ils sont mécréants et que vous soyez pareils ne prenez donc pas parmi eux des alliés jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah et s'ils se tournent saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez et vous ne prendrez parmi eux ni alliés ni protecteurs
Sourate 8, verset 39 :
   وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ فَإِنِ انْتَهَوْا فَإِنَّ اللَّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ بَصِيرٌ    
et tuez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait pas de dévoiement et que soit toute la religion à dieu et s'ils cessent alors certes allah en ce qu'ils œuvrent observe          
Sourate 8,   verset 65 :
يَا أَيُّهَا     النَّبِيُّ حَرِّضِ الْمُؤْمِنِينَ عَلَى الْقِتَالِ إِنْ يَكُنْ مِنْكُمْ   عِشْرُونَ صَابِرُونَ يَغْلِبُوا مِائَتَيْنِ وَإِنْ يَكُنْ مِنْكُمْ مِائَةٌ     يَغْلِبُوا أَلْفًا مِنَ الَّذِينَ كَفَرُوا بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَا     يَفْقَهُونَ    
ô et ohé prophète incite les croyants à la tuerie s'il se trouve parmi vous vingt endurants ils vaincront deux cents et s'il s'en trouve cent ils vaincront mille de ceux qui ont mécru car ce sont une communauté qui ne comprennent pas            
Sourate 9, verset 29 :
     قَاتِلُوا الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلَا   بِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَلَا يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلَا   يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّى يُعْطُوا   الْجِزْيَةَ عَنْ يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ    
tuez ceux qui ne croient ni en allah et ni au jour dernier et qui n'interdisent pas ce qu'a interdit allah et son envoyé et qui ne jugent pas selon le jugement de la loi parmi ceux à qui ont été données les écritures jusqu'à ce qu'ils payent la capitation de leurs mains et soient humiliés        
Sourate 47, verset 4 :  
فَإِذَا   لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا فَضَرْبَ الرِّقَابِ حَتَّى إِذَا   أَثْخَنْتُمُوهُمْ فَشُدُّوا الْوَثَاقَ فَإِمَّا مَنًّا بَعْدُ وَإِمَّا   فِدَاءً حَتَّى تَضَعَ الْحَرْبُ أَوْزَارَهَا ذَلِكَ وَلَوْ يَشَاءُ اللَّهُ   لَانْتَصَرَ مِنْهُمْ وَلَكِنْ لِيَبْلُوَ بَعْضَكُمْ بِبَعْضٍ وَالَّذِينَ   قُتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَلَنْ يُضِلَّ أَعْمَالَهُمْ    
et lorsque vous rencontrez ceux qui ont mécru frappez-en les nuques jusqu'à ce que vous les ayez dominés et saisissez-vous d'eux et enchaînez-les ensuite soit la grâce soit la rançon jusqu'à ce que l'épée rejoint son fourreau il en est ainsi car si voulait allah il triompherait d'eux mais c'est pour vous mettre à l'épreuve chacun de vous et ceux qui tueront dans le chemin d'allah il ne dépréciera pas leurs actes          
Contentons-nous de ces exemples car s’il y a bien d’autres versets du même cru, il serait fastidieux de tous les énumérer.
A présent, leur contexte :
A cette époque au Hedjaz (Arabie saoudite de nos jours), juifs, chrétiens et judéo-nazaréens s’affrontaient dans des joutes verbales interminables sous le regard amusé et narquois des polythéistes mecquois. Ces polythéistes étaient si ouverts et tolérants, qu’ils n’ont jamais agressé un juif ou un chrétien pour leur prosélytisme. Parfois même ce prosélytisme judaïque et chrétien, non seulement faisait des adeptes parmi eux, mais mettait à mal leurs propres croyances. Mais là encore, aucune réaction irascible ou belliqueuse de la part de ces polythéistes mecquois.  Pourquoi en aurait-il été autrement pour ce troisième monothéisme naissant qu’était l’islam ?
Le judaïsme et le christianisme, en tant que monothéismes, heurtaient les croyances polythéistes des Mecquois non moins que l'islam de Mahomet qu’ils considéraient d’ailleurs comme un médiocre plagiat. Souvent, ils raillaient Mahomet en lui lançant : “Hé Muhammad cesse de nous bassiner les oreilles en nous répétant les fables que tu as entendues chez les juifs et les chrétiens !”.
Cela signifie que les polythéistes mecquois laissaient les juifs et les chrétiens “répandre leurs bobards” le plus librement du monde ! Et cela évidemment, tant que juifs et chrétiens ne faisaient pas usage de coercition et de violences physiques à leur encontre pour les convertir. Leur tolérance et leur ouverture d’esprit n’ont certainement pas dues être bien différentes que celles qu’ils adoptèrent à l’égard de Mahomet et son islam. Certes, ils se moquèrent gentiment de lui, mais ils raillaient aussi juifs et chrétiens. Persuadés qu’au grand jamais Mahomet et sa bande ne feraient usage de coercition et de violences à leur détriment, ils les ont laissé faire et propager leur propagande à l’intérieur même de l’enceinte de la Ka’abah ! Et c’est alors que Mahomet et sa bande ont exploité leur naïve tolérance pour les agresser !  Les Mecquois ont alors réagi, mais s’il y a eu “légitime-défense”, elle se trouve justement dans leur camp et non dans celui de Mahomet et sa bande.
Conclusion : les hostilités guerrières ont été déclenchées par l’islam intolérant, agressif, belliqueux, totalitaire et les polythéistes en ont été les victimes !
Certes, les propagandistes islamiques répliquent par d’autres versets qui affublent Mahomet et sa bande armée de “pacifisme” et les mettent en posture de “victimes” pour justifier l’argument de “légitime-défense” ou de “non contrainte religieuse”. Mais cela “ne tient pas la route” face à la réalité historique, le contexte religieux de l’époque, et l’analyse de l’ensemble des versets du Coran. Il n’est qu’un stratagème parmi d’autres.
On peut donc à juste raison accuser l’islam d’agression et d’avoir ouvert les hostilités contre les polythéistes mecquois. Et d’ailleurs, il ne s’est pas contenté d’eux. Plus tard, il a agressé les juifs et les chrétiens et il a poursuivi son champ d’action par des conquêtes sanguinaires vers d’autres pays, contrées, peuples, religions !
Face à cette vérité indubitable, on découvre 4 catégories de musulmans :  
-  le musulman malgré lui. Celui qui ne connait rien à l'islam et au Coran, et  qui continue à vivre sans se préoccuper de savoir si son voisin est athée, juif, chrétien, shintoïste, ou animiste etc…. Il se comporte donc suivant des principes humanistes innés, guidé simplement par  sa moralité d'humain. Il n’a de musulman que le titre.
- le musulman qui connaît un peu le Coran et est rebuté par les appels au crime qu'il y trouve, mais n'a pas le courage de les critiquer, de les dénoncer et d’exiger leur abolition et leur abrogation. Il vit donc dans le déni. Il n’en est pas parfois moins dangereux.
- le musulman qui connaît l'islam, sa genèse et ses dogmes, et se comporte en suivant méticuleusement les précepts du Coran, et en mettant en pratique les appels au crime de Muhammad contre les “mécréants”. Ce sont les adeptes de Daesh et de tous les mouvements islamistes.
- et enfin, le musulman propagandiste du genre Tariq Ramadan qui est un islamiste non moins virulent qu’un jihadiste, qui connaît parfaitement le Coran, et qui pour lui “la fin (l’islamisation de l’humanité), justifie les moyens” (la roublardise, la taqyah, le mensonge , la simulation, la posture de victime etc...).
Les deux seules catégories de musulmans avec qui il est important d’avoir un débat, sont les deux premières. Pour les deux autres, peine perdue ! Seul le combat armé sera effectif . Exactement comme contre le nazisme.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum