Histoire du Moyen-Âge

Aller en bas

Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:20

Histoire du Moyen-Âge



532
11 janvier
La sédition de Nika à Constantinople
L’Hippodrome, où se déroulent régulièrement les courses de chars, voit deux factions s’affronter en son sein. D’un côté, ceux que l’on surnomme les "Bleus", issus de l’aristocratie, et de l’autre, les "Verts", partisans de la démocratie. Les deux profitent souvent de l’événement pour montrer leur désaccord sur le gouvernement de l’Empire. Au cours de l’une des ces courses, les Verts s’opposent au préfet actuel, Jean de Cappadoce. Les manifestations violentes éclatent et Cappadoce ordonne qu’on s’empare de quelques hommes pour en faire des otages. Toutefois, par erreur, un Bleu est arrêté, puis exécuté deux jours plus tard. La faction bleue se joint alors aux émeutes, qui redoublent de violence. Durant trois jours, la ville sera ravagée avec pour bruit de fond les cris "Nika ! Nika !", signifiant "Victoire !". Les émeutiers seront finalement massacrés par l’empereur Justinien.




532
18 janvier
L’empereur Justinien réprime la sédition de Nika
Depuis trois jours, la cité est ravagée par la révolte des factions bleue et verte qui tentent de donner le pouvoir à Hypatios, neveu d’Anastase Ier. Soutenu par son épouse, Théodora et par Bélisaire, commandant de l’armée, Justinien décide de résister et de réprimer les insurgés. Plus de 30 000 hommes sont tués dans l’Hippodrome. Quant à Hypatios, il sera mis à mort le lendemain.




533
Les Byzantins chassent les barbares de Corses
Subissant le délitement de l’Empire Romain, la Corse est durement occupée par les Vandales avant que Justinien ne décide en 533 d’en reprendre le contrôle. Mais les collecteurs d’impôts byzantins, corrompus et violents, n’améliorent guère le sort de l’île. Finalement, ce sont les interventions du Pape qui permettront à la Corse de s’engager sur la voie d’une amélioration.




542
Constantinople est ravagée par la peste
La capitale de l’empire romain d’Orient est touchée par une épidémie de peste dévastatrice. Particulièrement longue et affectant tout l'Empire byzantin, elle atteindra Rome en 589. On la surnommera plus tard la "peste de Justinien", selon le nom de l’empereur d’Orient qui dut y faire face. Plusieurs centaines de milliers de Constantinopolitains périront.




602
27 novembre
L'empereur Byzantin Maurice est décapité
A Chalcédoine en Asie Mineure, l'empereur d'Orient Maurice et ses six fils son assassinés suite à une mutinerie de l'armée mécontentée par la réduction des soldes. Le centurion Phocas, ordonne leur mise à mort après avoir été proclamé empereur.




610
3 octobre
Héraclius empereur byzantin
Le général Héraclius, fondateur de la dynastie des Héraclides, prend le pouvoir à Constantinople en renversant le tyran Phocas. Alors que son royaume est menacé de toutes part, Héraclius assurera sa défense avec brio, évinçant au nord les Avars, et au sud les Perses sassanides. Il imposera le grec comme langue officielle et inaugura l'hellénisation de son empire en se donnant le titre de "Basileus" qui en grec signifie "roi".




614
5 mai
Les Perses s'emparent de la Vraie Croix
Les Perses de l'empereur Chosroès II prennent Jérusalem, centre de pèlerinage chrétien, et s'emparent de la relique de la "Vraie Croix". 35 000 habitants seront vendus comme esclaves et les églises seront détruites. En 630, l'empereur byzantin Héraclius Ier, vainqueur des Perses à Ninive en 627, ramènera la Vraie Croix à Jérusalem. La ville tombera aux mains des musulmans en 638.




627
12 décembre
Victoire d'Héraclius sur les Perses
L'empereur byzantin Héraclius écrase l'armée perse du souverain Chosroès devant Ninive en Mésopotamie. Il contraint les Perses sassanides à rendre l'Egypte à l'empire byzantin et entre triomphalement dans la capitale sassanide, Ctésiphon. Héraclius ramènera la relique de la vraie croix, volée par les Perses en 614, à Jérusalem.




630
Les tribus croates arrivent en Illyrie
Selon la légende, sept tribus croates en provenance de la Haute Vistule (au sud de l’actuelle Pologne) traversent les Carpates pour s’installer au bord de l’Adriatique. Ils intègrent alors l’Empire Byzantin dirigé à cette époque par Héraclius pour lutter contre les Avars. C'est alors que le peuple d'origine Perse va s'installer sur les terres de l'actuelle Croatie. Mais la situation des Croates entre la zone d'influence romaine, les invasions avars et l'Empire Byzantin reste floue pendant le VIIème siècle. A la fois sous influence romaine et byzantine, les Croates seront les premiers slaves convertis au christianisme.




670
Okba ibn Nafi édifie Kairouan
L’émir Okba Ibn Nafi fonde la cité de Kairouan. Quelques années plus tôt, les Arabes avaient déjà profité de l’instabilité régnante sous les Byzantins pour occuper les terres. Cette édification marque plus concrètement leur domination et provoquera de fortes révoltes berbères. Les combats aboutiront malgré tout à la prise arabe de Carthage en 695.




674
Les Arabes assiègent Constantinople
Régnant dans la lignée des Héraclides, l’empereur Constantin IV Pogonat doit faire face aux attaques des Arabes, lesquels se sont lancés dans la conquête de l’Orient au nom de l’islam. Ayant déjà repris la Syrie, la Mésopotamie, l’Arménie et l’Égypte, ils atteignent les murs de Constantinople. Durant quatre ans, les Arabes assiègeront la ville, dont la détermination à résister ne faiblira pas. Constantinople possède, de plus, une arme inégalable : le feu grégeois. Mélange inflammable même sur l’eau, elle lui permettra finalement de mettre ses ennemis en déroute. Mais ces derniers ne s’en tiendront pas là, puisqu’ils assiègeront une nouvelle fois la ville en 717.




717
15 août
Nouveau siège arabe à Constantinople
Malgré leur première défaite en 678, les Arabes envoient leur flotte à l’assaut de la capitale byzantine. Cette fois, c’est l’empereur Léon III qui doit faire face à l’attaque. Placés sur la rive occidentale du Bosphore, les Arabes tiendront le siège durant une année. Le feu grégeois leur infligera de nombreux dégâts. Allié à la peste et à la famine, il aura une nouvelle fois raison d’eux.




732
25 octobre
Charles Martel arrête les arabes à Poitiers
Le Duc des Francs, Charles Martel, vient au secours de Eudes, le Duc d'Aquitaine, en arrêtant l'avancée des Sarrasins en France. Partis de Pampelune durant l'été, les arabes emmenés par Abd al-Rahman ont envahi le territoire basque et dévasté Bordeaux en quelques mois. Après avoir rassemblé une armée à la hâte, Charles Martel rejoint les troupes musulmanes à proximité d'une voie romaine reliant Châtellerault à Poitiers et met un terme à leur percée fulgurante. Leur chef est tué pendant la bataille.




741
22 octobre
Mort de Charles Martel
Le maire du palais d'Austrasie et de Neustrie est inhumé dans la basilique Saint Denis, parmi les rois. Pourtant Charles Martel n'a jamais été roi des Francs. Il réussit à s'imposer face à la monarchie mérovingienne en déclin depuis la fin du VII° siècle. Grâce à plusieurs victoires militaires, il put asseoir son pouvoir sur le royaume et, profitant de la faiblesse du roi Thierry IV, il s'installa peu à peu à la place. A sa mort il cède le royaume franc à ses deux fils: Carloman et Pépin le Bref.




755
Pépin le Bref confie la Corse à la papauté
Malgré l’occupation Byzantine la Corse peine à se remettre des invasions vandales qui l’ont profondément déstructurée au Vème siècle. Seule la papauté s’est véritablement intéressée à l’île, y créant six évêché. En 755, Pépin le Bref officialise cette présence en acceptant la souveraineté de l’Eglise sur la Corse. Cependant, celle-ci reste impuissante face aux incursions sarrasines.




756
15 mai
Fondation de l'Emirat de Cordoue
Abd er-Rahman, de la dynastie des Omeyyades, s'empare du pouvoir à Cordoue et se fait nommer émir, donnant ainsi naissance à l’émirat de Cordoue. Abd al-Rahman Ier dotera le pays d'une administration exemplaire. En 929, l’émirat de Cordoue deviendra un califat sous Abd al-Rahman III et se transformera en un formidable centre intellectuel et culturel musulman. Mais les régions montagneuses du nord resteront chrétiennes.




778
15 août
Mort de Roland au col de Roncevaux
Roland, allié de Charlemagne, meurt lors d'une attaque surprise des Vascons (Basques), dans le col de Roncevaux (Pyrénées). Il revenait avec son armée d'Espagne où il avait vaincu les Arabes. Ses hauts faits sont contés dans la "La chanson de Roland", qui fera de lui un modèle de vaillance.




789
5 février
Idriss Ier fonde le Maroc 
L'imam, chef de la tribu berbère des Awraba, se fait reconnaître comme roi par les Berbères et rejette l'autorité du calife de Bagdad. Il prend le nom d'Idrîss Ier et fonde la ville de Fès. Idrîss Ier se proclame comme étant un descendant direct d'Ali, neveu et gendre du prophète Mahomet. Il sera le premier de la dynastie des Idrissides à l'Ouest du Maghreb. Idrîss Ier mourra assassiné après trois ans de règne laissant la place à son jeune fils Idrîss II.




793
8 juin
Premières invasions vikings
La "Chronique anglo-saxonne" (manuscrits rédigés entre le IXème et XIIème siècle) relate que le 8 juin 793 "des pillards païens détruisirent l'église de Lindisfarne (île au nord-est de l'Angleterre), ravageant et massacrant tout ce qui passent à leur portée". C'est le premier raid des Vikings, guerriers et navigateurs scandinaves, qui déferleront sur l'Europe occidentale et les plaines russes pour les piller ou s'y installer.




795
L'invasion scandinave
Les Vikings foulent la terre irlandaise et s’installent le long de la côte est. En empruntant les voies navigables, ils remonteront progressivement au cœur du pays et assureront leur domination sur la totalité des terres. Ils édifieront quelques décennies plus tard de nombreuses villes côtières, dont celle de Dublin.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:21

799
Charlemagne annexe la Dalmatie
Située en frontière de l’Empire d’Orient et du futur nouvel Empire d’Occident, la Croatie a su vaincre les Avars, puissance nomade venue d’Asie. Mais après les avoir repoussé, laissant le soin à Charlemagne de les soumettre, les Croates doivent faire face à un conflit d’influence entre Carolingiens et Byzantins. Les terres croates seront ainsi partagées. La Dalmatie, partie la plus étendue, se retrouve sous la domination des Francs dans le nouvel Empire d’Occident.




819
Rébellion pannonienne contre les carolingiens
Sous le commandement de Ljudevit Posavski, les Croates se soulèvent contre la domination carolingienne qu’ils jugent trop cruelle. Mais Louis le Pieux n’a guère l’intention de tolérer des troubles aux frontières de son Empire. Plusieurs expéditions sont organisées et les Francs écrasent la rébellion.




843
Le territoire belge divisé par le traité de Verdun
Au lendemain du traité, le territoire est partagé entre la Francie et la Lotharingie. C’est ainsi que la Flandre, au nord, revient à Charles le Chauve, tandis que la Wallonie s’intègre aux territoires de Lothaire Ier. Ces derniers seront toutefois attribués au Saint Empire romain germanique quelques années plus tard.




845
22 novembre
Indépendance de la Bretagne
Le Breton Nominoë bat les troupes du roi Carolingien Charles le Chauve à ballon près de Redon. Pour le roi cette défaite marque l'échec de la conquête de la Bretagne. Celle-ci devient indépendante du royaume. Elle le restera pendant près de 7 siècles. 




855
Nouvelle victoire pour le fondateur de la dynastie Croate
Trpimir repousse une attaque Bulgare et parvient à maintenir les frontières de son Duché. Ayant lutté avec succès au cours de différentes guerres, Trpimir est le premier dirigeant à prendre le titre de « Prince des Croates » même s’il reconnaît l’autorité du roi d’Italie. Il est le fondateur de la dynastie croate.




879
Branimir est reconnu Prince de Croatie par Jean VIII
Installé sur les rives de l’Adriatique depuis le VIIème siècle, le peuple croate s’est organisé politiquement au cours du IXème siècle. Converti au christianisme, il a formé trois duchés distincts : la Croatie blanche, la Croatie rouge et la Croatie pannonienne. La reconnaissance de Branimir comme le Prince de Croatie est une première étape vers l'indépendance du pays et la fondation du royaume.




885
28 novembre
Début du siège de Paris par les Normands
Depuis la moitié du IXème siècle, les Parisiens doivent faire face aux attaques des Vikings qui n’hésitent pas à brûler la ville, comme ce fut le cas en 856. Cette fois-ci, la stratégie des Normands est différente : il décident de faire le siège de la ville. Paris résistera ainsi pendant près de deux ans notamment grâce à Eudes. Finalement c’est le versement d’une forte rançon par Charles le Gros qui permet aux hostilités de cesser.




911
20 juillet
Traité de Saint-Clair-sur-Epte
Alors que depuis un siècle les Normands allaient de victoire en victoire et occupaient une partie de la Neustrie, ils subissent une défaite près de Chartres face à Charles le Simple. Cette nouvelle situation permet à ce dernier d’affirmer son pouvoir mais aussi d’ouvrir des négociations avec les « envahisseurs ». Il en résulte la création d’un nouveau duché : la Normandie. Le normand Rollon obtient le pouvoir sur cette région en échange de la reconnaissance du roi de France dont il dépend. Il promet aussi de se convertir au catholicisme. Dotés d’un territoire qui recouvre approximativement l’actuelle Haute-Normandie, les Normands se franciseront et étendront leurs frontières rapidement.




925
Tomislav fonde le royaume de Croatie
Après être parvenu à unir la Croatie blanche et la Croatie Pannonienne, Tomislav se fait proclamer roi et crée le Royaume de Croatie. Jusqu’à l’intégration dans la Hongrie en 1102, la Croatie sera un Etat médiéval indépendant. Sous l’influence et la menace de l’Europe occidentale et de Byzance, le royaume intégrera les deux cultures, accueillant les rites romains et orthodoxes.




933
La Normandie intègre le Cotentin et l'Avranchin
Alors qu’il succède tout juste à son père Rollon avec qui il partageait le pouvoir depuis 927, Guillaume Longue épée obtient le Cotentin et l’Avranchin. Cette annexion, précédée par celle du Bessin, permet à la principauté de gagner en puissance et d’acquérir des frontières stables. Mais, fils d’un viking et d’une chrétienne franque, Guillaume accroît la puissance et la richesse de son duché en jouant sur deux plans : reconnaissance du Royaume Franc et apport de culture et de sang viking grâce aux colons. Cette stratégie n’est pas sans risque puisqu’il devra faire face à une rébellion de Normands un an plus tard.




942
18 décembre
Assassinat de Guillaume Longue Epée
Par ses différents jeux d’alliances, Guillaume Premier de Normandie, également nommé Guillaume Longue Epée, s’est mis à dos de nombreux princes francs. Ceux-ci, avec à leur tête le comte de Flandre, voient de surcroît d’un mauvais œil le développement de la jeune Normandie. Prétextant la signature d’un traité, ceux-ci lui tendent un guet-apens et l’assassinent. Son fils lui succède alors à la tête de la Normandie sous le nom de Richard Premier.




945
La Normandie accroît son indépendance
Après avoir déjoué un guet-apens, Richard Premier obtient la reconnaissance de sa puissance et la quasi indépendance de la Normandie lors du traité de Gerberoy. Constamment menacé par les francs lors de son règne, Richard Ier permettra à la Normandie de s’affermir et de poursuivre son développement. Il affirmera notamment son soutien à son beau-frère Hugues Capet, sacré roi de France en 987, soutien qui sera entretenu par ses successeurs.




962
2 février
Création du Saint Empire Romain Germanique
Otton Ier le Grand, roi de Germanie, roi des Francs, roi des Lombards et roi de Pavie reçoit à Rome la couronne impériale des mains du Pape Jean XII. Ce couronnement marque la naissance d’un puissant empire connu sous le nom de Saint Empire Romain Germanique, titre adopté en réalité quelques siècles plus tard. Otton Ier affirme sa suprématie face à la papauté qu'il place sous tutelle. Désormais, plus aucun pape ne pourra être élu sans lui prêter serment. Le Saint Empire Romain Germanique disparaîtra en 1806 sous la pression de Napoléon.




962
2 février
Othon Ier couronné empereur
En péril face aux familles de l’aristocratie romaine, les États pontificaux ont une nouvelle fois besoin d’une aide extérieure. Othon Ier de Germanie se porte alors à leur secours et est couronné empereur des Romains par Jean XII en échange de sa protection. Dès lors, les États pontificaux passent une fois de plus sous la tutelle impériale. Othon Ier sera alors le premier souverain de l’Empire romain germanique, un territoire qui comprend la Germanie et l’Italie.




1014
23 avril
La bataille de Clontarf
D’abord roi du comté de Munster, puis de toute l’Irlande, Brian Boru inflige une lourde défaite aux Danois, à Clontarf. Il mourra le jour même, assassiné alors qu’il se recueillait sous sa tente. Cet épisode marque la fin de la domination viking et le début d’une lutte de pouvoir entre petits rois d’Irlande.




1031
La Normandie acquiert le Vexin et Pontoise
Fidèle soutien aux Capétiens comme son père Richard Premier, Robert le Magnifique reçoit le Vexin pour service rendu. Aux côtés de Conrad II, il avait en effet soutenu Henri Ier face aux prétentions de son frère Robert, soutenu par une partie des autres vassaux francs.




1032
Conrad II s’approprie la Suisse
Après la mort de Rodolphe II, le royaume de Bourgogne, qui comprend la Suisse depuis 888, passe sous la domination du Saint Empire germanique. La Suisse se développera alors rapidement sous l’impulsion de la principauté des Zähringen. Ces derniers édifieront de nombreuses villes dont Morat, Fribourg, Berne et Thoune.




1035
12 novembre
Les Saxons prennent l'Angleterre aux Danois
Le roi Knud le Grand meurt en Angleterre. Avec lui s'éteint la dynastie danoise qui régnait sur le royaume anglais depuis 1017. Son immense empire, le Danemark, la Norvège et l'Angleterre est partagé en trois. Les Saxons prennent le pouvoir jusqu'à l'arrivée de Guillaume le Conquérant en terre britannique en 1066. 




1037
La Castille s’agrandit
Ferdinand Ier, roi de Castille (1035-1065), se lance à la conquête du León et annexe le royaume à son propre territoire. En 1054, il s’emparera également de la province de Navarre, allant jusqu’à tuer son frère, Garcia IV, au cours de l’affrontement. Il parviendra encore à prendre Coimbra aux Maures, en 1064, faisant de la Castille un royaume particulièrement puissant.




1047
Victoire de Guillaume le Conquérant au Val-des-Dunes
Alors qu’il n’est encore surnommé que Guillaume le Bâtard, Guillaume Premier de Normandie profite de son accession à la majorité pour affronter les rebelles ligués contre lui depuis la mort de Robert le Magnifique. Ayant déjà échappé à une tentative d’assassinat, Guillaume reçoit le soutien d’Henri Premier, puis de Raoul Taisson, ancien conjuré, pour défaire les vassaux au Val-de-Dunes. La victoire est sans appel et ne laisse pas de place à la pitié pour les perdants dont nombres se noient dans l’Orne. Le règne du futur Guillaume le Conquérant sur l’ensemble de la Normandie peut alors commencer. 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:23

1053
Mariage de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre
Malgré l’opposition du Pape, Guillaume de Normandie et Mathilde de Flandre décident de se marier. Au-delà de l’intérêt politique, Guillaume et Mathilde étaient également mus par l’amour. Toutefois, leur consanguinité au cinquième degré était un facteur discriminant aux yeux du Pape Léon IX. Pour ne pas s’aliéner l’Eglise, ils construiront à Caen deux superbes abbayes : l’abbaye de la Sainte-Trinité, dite Abbaye aux dames et l’abbaye Saint-Etienne, dite Abbaye aux hommes. Elles recevront respectivement les tombeaux de Mathilde et de Guillaume.




1059
Nicolas II affaiblit le pouvoir de l’empereur
Les États pontificaux cherchent à se libérer du pouvoir des empereurs qui perdure depuis plusieurs décennies. Dans ce but, le pape Nicolas II promulgue un décret supprimant le droit d’intervention des souverains séculiers dans les élections pontificales. Ceux-ci ne détiendront alors qu’un pouvoir de confirmation. En outre, le pape condamne la simonie – fait de vendre ou acheter des biens spirituels – et le concubinage. Les successeurs de Nicolas II iront dans ce sens, déclenchant la querelle des Investitures.




1066
29 septembre
Guillaume le Conquérant envahit l'Angleterre
Les 650 navires de Guillaume duc de Normandie débarquent dans la baie de Penvensey en Angleterre. Après la victoire d'Hastings (le 14 octobre 1066), où l'armée du roi Harold II sera défaite, Guillaume le Conquérant deviendra roi d'Angleterre.




1066
14 octobre
Bataille d'Hastings
Guillaume de Normandie dit le "bâtard" débarque en Angleterre avec 4000 hommes dans le but de détrôner le Roi Harold. Il remporte une éclatante victoire et envahit le pays. Guillaume, descendant du viking le Duc Rollon, est un digne héritier du trône d'Angleterre. Il se dispute le titre avec le roi de Norvège et Harold, le comte de Wessex. Celui-ci meurt dans la bataille touché par un archer normand. Guillaume sera alors est proclamé roi d'Angleterre sous le nom de William. Après sa mort il est surnommé Guillaume "le conquérant". La bataille d'Hastings sera immortalisée dans l'une des 58 scènes de la tapisserie de Bayeux réalisée entre 1066 et 1077.




1066
14 octobre
Bataille d'Hastings
Guillaume de Normandie dit le "bâtard" débarque en Angleterre avec 4000 hommes dans le but de détrôner le Roi Harold. Il remporte une éclatante victoire et envahit le pays. Guillaume, descendant du viking le Duc Rollon, est un digne héritier du trône d'Angleterre. Il se dispute le titre avec le roi de Norvège et Harold, le comte de Wessex. Celui-ci meurt dans la bataille touché par un archer normand. Guillaume sera alors est proclamé roi d'Angleterre sous le nom de William. Après sa mort il est surnommé Guillaume "le conquérant". La bataille d'Hastings sera immortalisée dans l'une des 58 scènes de la tapisserie de Bayeux réalisée entre 1066 et 1077.




1066
25 décembre
Guillaume le Conquérant devient roi d'Angleterre
Suite à la victoire d’Hasting, Guillaume le Conquérant accède au pouvoir suprême en Angleterre en se faisant couronner à l’abbaye de Westminster. Il introduit ainsi un geste qui va devenir une tradition monarchique anglaise. Cependant, le nouveau royaume anglo-normand doit encore faire face à des difficultés : la conquête de l’Angleterre ne sera achevée qu’en 1070. La situation de ce royaume est de surcroît très particulière : roi d’Angleterre, Guillaume n’en reste pas moins un vassal du roi de France pour les territoires normands. Ce dernier, Philippe Ier, devient alors l’adversaire le plus important de Guillaume, d’autant plus que les Capétiens n’apprécient guère l’avènement du puissant royaume anglo-normand.




1071
19 août
La défaite des Byzantins à Manzikert
L’empereur byzantin Romain IV Diogène essuie une cuisante défaite contre les Seldjoukides. Il tentait alors de reconquérir la forteresse de Manzikert, située non loin du lac de Van, en Arménie. Cette défaite permettra aux armées turques de s’emparer de quasiment toute l’Asie Mineure. Sept années plus tard, les Seldjoukides prendront Jérusalem, rendant les pèlerinages chrétiens de plus en plus difficiles. Ce sera sans doute l’une des causes de la première croisade, lancée en 1095.




1076
24 janvier
Querelle des Investitures : le pape est déposé
Depuis quelques années, un mouvement réformateur dit "grégorien" vise à redresser l’Église. Il s’oppose au principe d’investiture laïque selon lequel les princes nominent les abbés et les évêques, leur attribuant souvent un fief. Ce système a pour conséquence de féodaliser les prélats, qui deviennent des vassaux de l’empereur et, en tant que seigneurs, peuvent facilement s’adonner à la simonie (trafic de biens spirituels tels que les charges religieuses) et se marier. En réponse au décret du pape Grégoire VII qui supprimait ce système, le roi germanique Henri IV le fait déposer. Le pape réplique à son tour en excommuniant l’empereur.




1077
La Corse passe des mains du Pape aux mains de Pise
N’étant pas en mesure d’assurer la stabilité de l’île, le Pape Grégoire VII transfère l’administration de la Corse à Pise. Légalement toutefois, la Corse reste sous la responsabilité du Pape. Elle connaît alors une courte période d’accalmie et de retour à l’équilibre. Cependant, les luttes internes se poursuivent tandis que Gênes nourrit déjà des ambitions sur l’île.




1077
25 janvier
Henri IV se confesse à Canossa
Au cœur de la querelle des Investitures, Henri IV, roi des Romains, se rend à Canossa pour s’agenouiller devant le pape et implorer son pardon. Ayant été excommunié l’année précédente, sa légitimité d’empereur est mise en péril par des princes allemands révoltés. Pendant trois jours, il attendra la réponse du pape, qui, finalement, acceptera d’annuler l’excommunication. Humilié, Henri IV ne tardera pas à entreprendre la conquête de Rome et sera une nouvelle fois excommunié.




1084
31 mars
Henri IV de Germanie couronné empereur
Henri IV de Germanie est couronné empereur par l’antipape Clément III, qu’il s’est efforcé de faire élire à la place de Grégoire VII, lequel finit par s’exiler. L'événement est lié à la querelle des Investitures, opposant les papes aux empereurs depuis 1076. Le conflit perdurera sous le pontificat d’Urbain II, de Pascal II, de Gélase II et sous le règne d’Henri V, fils du précédent. Les papes marcheront dans les pas du réformateur Grégoire VII, de manière moins virulente toutefois, jusqu’à la signature du Concordat de Worms, qui mettra fin à la querelle.




1085
25 mai
Prise de Tolède par Alphonse VI
Le roi de León et de Castille Alphonse VI s’empare du royaume de Tolède, sous domination maure depuis 711. La conquête du León en 1037 par Ferdinand Ier avait rendu la Castille particulièrement puissante, lui permettant ainsi d’amorcer la Reconquista. Mais en 1086 et 1109, Alphonse VI essuiera deux cuisantes défaites contre les Almoravides venus en renfort.




1087
9 septembre
Mort de Guillaume le Conquérant
Le dernier homme de l’histoire qui soit parvenu à envahir l’Angleterre, Guillaume le Conquérant, s’éteint à Rouen des suites d’une blessure accidentelle. Décrit comme obèse, le roi se serait blessé à cheval en rentrant de la bataille de Mantes qui l’opposait à Philippe Ier pour le contrôle du Vexin. La petite histoire raconte que le rapatriement et l’enterrement de Guillaume à l’Abbaye-aux-Hommes de Caen furent bien difficiles. Un homme se serait opposé au convoi faute de reconnaître la légitimité de Guillaume tandis qu’un incendie à Caen aurait perturbé le cortège. Enfin, au sein de l’Eglise Saint-Étienne de Caen où repose toujours son tombeau, le peu d’hommes venu lui rendre hommage a dû fuir après que le corps se soit éventré lors de sa mise en terre… Son héritage politique est également mis à mal puisque l'Angleterre et la Normandie sont provisoirement séparées.




1094
Le Cid Campeador prend Valence
Vassal du roi de Castille Alphonse VI, Rodrigo Díaz, dit le Cid Campeador, parvient à s’emparer du royaume de Valence, alors sous la domination musulmane. Il en restera le gouverneur jusqu’à sa mort, en 1099. Le royaume résistera contre les Almoravides jusqu’en 1102, puis retombera sous la domination maure.




1102
La Croatie intégrée à la Hongrie
Moins de deux siècles après sa proclamation, le Royaume Croate perd sa souveraineté. Rongé de l’intérieur dès la mort de Tomislav par des guerres intestines en vue de la succession, l’Etat a progressivement perdu sa puissance militaire ainsi que certains territoires. Ainsi après une lourde défaite en 1097, les Croates passent un accord avec la Hongrie : les « Pacta Conventa ». Ainsi, le roi de Hongrie Koloman devient-il le roi de Croatie. Toutefois celle-ci conservera un gouverneur et une assemblée autonomes. L'Etat autonome croate disparaît ainsi pour près de neuf cent ans.




1106
28 septembre
La Normandie retrouve l'Angleterre à Tinchebray
Après la mort de Guillaume le Conquérant, le royaume anglo-normand fut provisoirement partagé, l’Angleterre revenant à Guillaume le Roux et la Normandie à son frère Robert Courteheuse. Mais après la mort douteuse du souverain anglais, victime d’un accident de chasse, c’est le dernier fils de Guillaume le Conquérant, Henri, qui s’empare de la couronne d’Angleterre, la soufflant à un Robert impopulaire. Cette guerre fratricide se termine lors du combat de Tinchebray, en Normandie. Henri Ier d’Angleterre inflige une sévère défaite à son frère Robert, le fait prisonnier et prend le commandement de la Normandie. Celle-ci est à nouveau rattachée à l’Angleterre.




1118
Prise de Saragosse par Alphonse Ier le Batailleur
Au cœur de la Reconquista, Alphonse Ier dit "le Batailleur", roi d’Aragon et de Navarre, s’empare de Saragosse avec l’aide de barons français. Il lui a fallu quatre années de combats contre les Maures pour remporter cette victoire. C’est d’ailleurs de ces multiples batailles qu’il tient son surnom. Alphonse Ier fera de Saragosse la capitale de l’Aragon. À sa mort en 1134, le royaume d’Aragon et le comté de Catalogne seront réunis.




1139
Le Portugal érigé en royaume
Le comte du Portugal, Alphonse Ier le Conquérant, prend le titre de roi au lendemain de sa victoire contre les musulmans à Ourique. Il consacre ainsi son indépendance par rapport au royaume de León.




1139
25 juillet
Victoire portugaise sur les musulmans
Le comte du Portugal Alphonse Enriquez remporte une victoire décisive sur les Maures à Ourique. Fort de cette victoire, il prend le titre d'Alphonse Ier, roi du Portugal et déclare son royaume indépendant de celui de Léon. Le premier souverain du Portugal poursuivra la reconquête chrétienne des terres portugaises vers le Sud.




1154
19 décembre
Henri Plantagenêt roi d'Angleterre
A 21 ans, Henri d'Anjou Plantagenêt est couronné roi d'Angleterre à Westminster. Il prend le nom d'Henri II. Son épouse, Aliénor d'Aquitaine devient reine d'Angleterre et apporte au royaume ses terres du Poitou, de Gascogne et de Guyenne. Henri II réunit ses propres terres de Normandie, les comtés d'Anjou et du Maine aux possessions de son épouse pour former un royaume d'Angleterre puissant. Le monarque français règnera sur l'Angleterre jusqu'à son éviction du pouvoir par ses fils en 1181, 8 ans avant sa mort.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:23

1159
La lutte entre le sacerdoce et l’Empire
Au lendemain de la mort d’Adrien IV, Alexandre III lui succède au pontificat. L’empereur romain germanique Frédéric Ier de Barberousse, de la dynastie des Hohenstaufen, n’est guère satisfait de cette élection car le nouveau pape ne le porte pas dans son cœur. C’est pourquoi de son côté, il fait élire un antipape, Victor IV. La lutte entre le Sacerdoce et l’Empire est ouverte et voit s’opposer le pouvoir séculier au pouvoir spirituel. Elle ne s’achèvera qu’en 1250, avec la mort de l’empereur Frédéric II.




1170
29 décembre
Assassinat de Thomas Becket
L’archevêque de Cantorbéry Thomas Becket est assassiné au sein même de sa cathédrale par quatre chevaliers anglo-normands fidèles d’Henri II. Bien que ceux-ci agissent sans ordre royal, l’histoire veut qu’ils aient pris cette initiative après qu’Henri II ait prononcé de colère la phrase : « N'y aura-t-il donc personne pour me débarrasser de ce clerc outrecuidant ? ». Nommé par son ancien ami le roi, Thomas Becket s’aliéna ce dernier lorsqu’il commença à opposer une résistance intransigeante aux Constitutions de Clarendon. Celles-ci prévoyaient en fait de réduire le pouvoir de l’Eglise et de la faire dépendre du pouvoir royal. Après un exil en France et une série d’excommunications contre les prêtres qui ne le soutenaient pas, Thomas Becket avait pu revenir en Angleterre. Cet assassinat provoqua la colère de l’Eglise et des croyants, forçant Henri II à faire pénitence publiquement. Thomas Becket sera sanctifié trois ans plus tard.




1176
29 mai
Défaite de Frédéric Barberousse à Legnano
Face aux ambitions de l’empereur germanique, les villes du nord de l’Italie se sont révoltées et rassemblées au sein de la Ligue lombarde. Soutenue par le pape Alexandre III, ennemi de l’empereur, celle-ci remporte la victoire de Legnano contre les troupes de Frédéric Ier Barberousse. Ce dernier sera contraint par la suite de reconnaître le pape Alexandre III lors du traité de paix signé à Venise, en 1177. Toutefois, il fera épouser à son fils, Henri VI, l’héritière de la Sicile, Constance, mettant une fois de plus en danger la souveraineté pontificale.




1189
6 juillet
Mort du premier souverain Plantagenêt d'Angleterre
Après dix ans de conflit de pouvoir avec ses fils Jean et Richard, Henri II d’Angleterre s’éteint à Chinon. Il a alors cédé le pouvoir à celui qui va devenir Richard Cœur de Lion lors d’un traité signé à Azay-le-Rideau. En constante lutte avec le roi de France Philippe Auguste lors de la fin de son règne, Henri II donna une place centrale à la Normandie et fut à l’origine de nombreuses réformes qui ont modernisé le royaume anglo-normand. Il est également connu pour l’assassinat de Thomas Becket.




1189
3 septembre
Sacre de Richard "Coeur de lion"
Roi le 6 juillet 1189 après la mort d’Henri II, Richard Ier Coeur de Lion est couronné à Westminster le 3 septembre. Mais Richard Cœur de Lion est surtout préoccupé par les faits d’armes et décide un an plus tard de partir à la conquête de Chypre. Couronné de succès lors des Croisades notamment à Saint-Jean d’Acre, il subit aussi des revers comme à Jérusalem et se fait emprisonné lors de son retour en Europe par le duc Léopold V d’Autriche.




1190
10 juin
Barberousse meurt noyé
L'empereur d'Allemagne Frédéric de Hohenstaufen, dit Barberousse, se noie en voulant se baigner dans un torrent glacé de Cilicie, au sud de l'actuelle Turquie. Il s'en allait rejoindre la 3ème croisade avec son armée. Durant son règne, il tenta de consolider la position impériale en Germanie et en Italie. Il deviendra le symbole des espérances populaires et nationales du peuple allemand.




1192
21 août
Création du shogunat
Conscient de l'incapacité de l'empereur à prendre le pays en main, le samouraï Minamoto-no-Yoritomo adopte le titre de shogun ("général" en japonais). Sans supprimer le gouvernement impérial, qui reste en place à Kyoto, il édifie à Kamakura (au sud de la ville actuelle de Tokyo) un gouvernement militaire qui exercera le vrai pouvoir. Le shogunat sera le régime officiel du Japon de 1192 à 1867.




1195
Gènes s’installe à Bonifacio
Alors que Pise ne bénéficie plus que partiellement de la charge de la Corse, le Pape ayant suspendu sa protection au début du siècle, Gènes commence à s’installer sur le territoire en prenant la ville de Bonifacio. Quelques années plus tard, ce sera au tour de Calvi de passer sous administration génoise.




1195
19 juillet
Défaite chrétienne à Alarcos
Tandis que les rois chrétiens espagnols poursuivent leur conquête, l’Afrique du Nord passe sous la domination des Almohades au détriment des Almoravides. La nouvelle dynastie musulmane ne tarde pas à intervenir en Espagne et inflige, grâce à Yakoub el-Mansour, une défaite terrible à Alphonse VIII de Castille, à Alarcos. Après l’événement, les chrétiens s’uniront contre les musulmans. La reconquête se transformera en véritable croisade insufflée par le pape Innocent III. Elle conduira à la grande victoire de Las Navas de Tolosa en 1212.




1199
6 avril
Mort de Richard Cœur de Lion
Libéré après le versement d’une rançon qui met l’Angleterre au bord de la faillite, Richard Cœur de Lion n’aura eu l’occasion de retourner dans son pays. Luttant contre le roi de France Philippe Auguste , notamment en Normandie où il construit sa forteresse de Château Gaillard, il est blessé lors du siège de Chalus dans le Limousin. Il meurt alors quelques jours plus tard sur les mêmes terres que son père, dix ans plus tard, à Chinon.




1200
30 août
Jean sans Terre enlève et épouse Isabelle d'Angoulême
Promise à Hugues X de Lusignan, comte de la Marche, la fille unique du comte d'Angoulême est conduite à l'autel le 24 août 1200 par le roi d'Angleterre, Jean sans Terre, qui la soustrait à son fiancé et l'épouse le 30 août à Chinon. La jeune Isabelle d'Angoulême devient donc reine d'Angleterre à l'âge de 14 ans. A la mort de Jean sans Terre, en 1216, elle épousera Hugues X de Lusignan, tandis que leur fils aîné deviendra roi d'Angleterre sous le nom d'Henri III.




1204
18 juin
La Normandie redevient française
Philippe Auguste, roi de France, vainc à Rouen le souverain anglais Jean sans Terre et peut ainsi prendre possession de la Normandie. Dès 1202, Philippe Auguste avait confisqué les terres de Jean, ce qui avait donné naissance à ce sobriquet peu flatteur. Le roi de France avait frappé un grand coup en prenant le célèbre Château Gaillard construit par Richard Cœur de Lion. Philippe Auguste s’emparera ensuite par les armes de l’Anjou et de la Touraine.




1206
Qûtb ud-Dîn Aibak fonde le sultanat de Dehli
Gouverneur du territoire de Delhi depuis sa conquête par Muhammad Ghûrî, Qûtb ud-Dîn Aibak se proclame le Sultan et fonde la dynastie des esclaves. Ancien esclave passé au service de Ghûrî, il avait connu une ascension fulgurante et son talent de colonel lui avait donné toute la confiance de ce dernier. Le sultanat de Delhi règnera sur l’Inde pendant un peu plus de trois siècles.




1214
27 juillet
Victoire française à Bouvines
Philippe Auguste bat l'empereur Otton IV de Brunswick, allié du roi d'Angleterre Jean sans Terre, et les coalisés flamands à Bouvines (Nord). Contre toute attente, la bataille se déroule un dimanche, jour du Seigneur, car Otton est l'ennemi du pape. Il a été excommunié et déposé par le souverain pontife au profit de son rival, Frédéric II. Les deux camps s'affrontent de midi jusqu'au coucher du soleil et face à la débâcle des ses troupes, Otton préfère fuir plutôt que d'être capturé. Ses alliés, les comtes de Flandres, de Boulogne et de Salisbury sont faits prisonniers. Pour la France la victoire est totale : elle écarte définitivement la coalition et confère au règne de Philippe Auguste une justification divine.



1215
15 juin
La Magna Carta 
Les barons anglais imposent au roi d'Angleterre Jean sans Terre un traité appelé Magna Carta ou Grande Charte. Par ce traité, la noblesse anglaise s'assure le respect des coutumes et des droits féodaux. Le roi s'engage notamment à ne pas lever d'impôts extraordinaires sans l'accord du Grand Conseil. La Grande Charte, première limitation imposée au pouvoir monarchique, est à la base de la tradition constitutionnelle anglaise.




1227
18 août
La mort de Gengis Khan
Le chef des Mongols, Gengis Khan (du chinois Chêng-Sze "guerrier précieux" et du turc Khan "seigneur"), meurt à environ 60 ans, au soir de sa victoire contre le royaume des Tangoutes (au nord-ouest de la Chine). A la tête d'une armée de nomades, il a conquis un immense empire allant des confins orientaux de la Chine à la mer Caspienne. L'Empire mongol sera divisé entre ses trois fils.




1237
Fondation de Berlin
Deux bourgs sont construits face à face le long de la Spree dans le récent Brandebourg. Cölln occupe la rive gauche tandis que sur la rive droite s’élève Berlin. La première mention de la future capitale de l’Etat allemand ne date toutefois que de 1244. Quelques dizaines d’années plus tard, les deux rives fusionneront, gardant le nom de Berlin. En quelques siècles, la ville va prendre une importance égale aux capitales voisines d’Europe bien plus anciennes.




1241
Invasion tatare de Cracovie
En 1241, Cracovie subit sa première invasion tatare, dans le cadre d’une vaste campagne mongole de conquête de l’Europe menée par Batû-Khan, petit-fils de Gengis Khan. Incendiée, la ville devra être reconstruite après 1257, suivant une organisation autour d’une place centrale : le Rynek.




1241
11 avril
Ecrasante victoire Mongole en Hongrie
Les Mongols conduits par le petit-fils de Gengis Khan, Batû Khan, écrasent les troupes hongroises du roi Bela IV à Mohi. Depuis 1237 la "Horde d'Or" mongole a entrepris de s'emparer de l'Europe. Avant la Hongrie, elle a ravagé l'Ukraine, la Pologne et une partie de la Russie. L'Europe occidentale échappera à la terrible invasion mongole. 




1245
17 juillet
Le pape Innocent IV dépose Frédéric II
Tandis que la lutte entre le Sacerdoce et le Saint Empire se poursuit, Innocent IV, exilé à Lyon, convoque le XIIIe concile œcuménique. Devant son assistance, il dépose l’empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric II de Hohenstaufen. Depuis quelques années, celui-ci tente en effet d’imposer son autorité à toute l’Italie. Le conflit prend une ampleur considérable, notamment dans la confrontation entre pouvoir temporel et puissance spirituelle. Suite à l’événement, Frédéric II essuiera plusieurs révoltes et complots, puis mourra brusquement en 1250. Sa mort mettra un terme à la lutte entre le Sacerdoce et l’Empire, de laquelle la papauté sort renforcée.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:23

1261
25 juillet
Michel VIII Paléologue prend Constantinople aux croisés
Alors capitale de l’Empire latin d’Orient fondé par les croisés, Constantinople ne résiste pas à l’armée de Michel VIII Paléologue. Après avoir subi des années de ravages et de pillages en tout genre, la cité n’est plus qu’un amas de ruines presque sans valeur. Difficile, dans ce cas, de faire retrouver à l’ancienne capitale byzantine son rayonnement et sa puissance d’autrefois. Michel VIII sera proclamé empereur et fondera la dynastie des Paléologues mais ne pourra enrayer le déclin de la ville.




1282
30 mars
Tragiques vêpres siciliennes
Les Siciliens s'insurgent contre l'occupation française sur leurs terres et massacrent les troupes de Charles Ier d'Anjou postées à Palerme. La tuerie qui débute à l'heure des vêpres deviendra célèbre sous le nom de "Vêpres siciliennes". Les assassinats contre les Français se poursuivront dans toute la Sicile jusqu'au 28 avril. 8 000 d'entre eux y trouveront la mort. Charles d'Anjou sera contraint de quitter la Sicile qui passera aux mains de Pierre d'Aragon.




1284
6 août
Bataille de Meloria
Menant une guerre ouverte depuis 1282 pour le contrôle de la Sardaigne et de la Corse, les républiques de Pise et de Gênes jettent leurs flottes dans une bataille décisive au cœur de la mer Tyrrhénienne. Pise, en difficulté depuis le début de la guerre, perd la bataille et le contrôle de la Corse. Tandis que Gènes s’installe sur l’île de beauté, le déclin de Pise s’accélère.




1291
1 août
Le serment du Grütli
Walter Fürst, Arnold de Melchtal et Werner Stauffacher, les représentants des trois cantons alpins, concluent un pacte de défense mutuelle contre les Habsbourg. Ce serment est considéré comme l'acte de naissance de la Confédération helvétique. En 1315, la victoire sur Leopold Ier d'Autriche à Morgaten, renforcera la cohésion des cantons.




1297
Le Pape confie la Corse à la maison d’Aragon
Alors que la bataille de Meloria a permis à Gênes de s’installer en Corse, le Pape, qui dispose officiellement de la charge de la Corse, décide de la remettre à la maison d’Aragon. Celle-ci a dernièrement assis sa puissance en Sicile et Sardaigne. Cependant, Gênes n’est pas disposée à céder son territoire.




1302
18 mai
Les "Mâtines de Bruges"
Les Flamands se révoltent contre l'occupant français et massacrent les soldats de la garnison à Bruges. Cette journée est nommée "Mâtines de Bruges" par comparaison aux "Vêpres siciliennes" qui chassèrent 20 ans plus tôt les Français de Sicile. Philippe le Bel, furieux, enverra sa meilleure armée en Flandres. Mais celle-ci sera vaincue près de Coutrai le 11 juillet. C'est la fin du rêve des rois Capétiens d'annexer les Flandres.




1305
23 août
Exécution de William Wallace
Le nationaliste écossais William Wallace est écartelé à Londres pour s'être opposé au roi d'Angleterre Edouard Ier. Celui-ci annexé l'Ecosse en 1296, après la mort d'Alexandre III d'Ecosse sans héritier. qui avait annexé l'Ecosse en 1296. La victoire du roi écossais Robert Bruce sur les Anglais à la bataille de Bannockburn le 24 juin 1314, assurera l'indépendance de l'Ecosse.




1307
Fusion de Cölln et Berlin
Berlin et Cölln, deux bourgs qui se font face autour de la Spree, décident de fusionner tout en gardant une certaine autonomie administrative. Progressivement la fusion va devenir totale et la ville de Berlin, dans le contexte difficile d’alors, s’équipera de sa propre armée tandis que son importance commerciale ira croissante.




1315
19 mars
La Charte aux Normands
Suite aux différentes révoltes nées des pressions fiscales, Louis X le Hutin est contraint d’octroyer la Charte aux Normands. Cette exception rappelle la puissance de la Normandie dans les siècles qui ont précédé et sera par la suite perçue comme l’expression du particularisme normand dans l’histoire de France. Elle confère une plus grande indépendance au duché concernant ces lois et garantit l’absence d’impôts extraordinaires.




1315
15 novembre
La bataille de Morgarten
Se sentant menacé par la Confédération suisse, Léopold Ier de Habsbourg tente de réaffirmer son autorité, accompagné d’une importante armée. Les confédérés n’ont cependant aucun mal à remporter la victoire à Morgarten. Cet événement consolidera le pacte signé en 1291 et permettra d’enrichir l’union avec l’adhésion des cantons de Zurich, Lucerne, Glaris, Zoug et Berne. Multipliant les défaites, les Habsbourgs finiront par reconnaître l’indépendance de la Confédération et établiront un traité de paix en 1389.




1346
Gènes et la maison d’Aragon se disputent la Corse
Source de conflit entre Gênes et la maison d’Aragon, la Corse voit débarquer les troupes du roi d’Aragon. Gênes, qui de fait, a plus d’influence en Corse que son ennemi, parvient à repousser l’attaque. Cependant, face à la montée des puissances seigneuriales corses qui s’opposent depuis déjà de nombreuses années, les luttes de pouvoir prennent un nouveau tournant : les seigneurs de l’Au-delà, alliés de l’Aragon, s’affrontent aux seigneurs du Commun, soutenus par Gênes.




1358
22 février
Etienne Marcel fait assassiner les conseillers du roi
A la tête d'un mouvement insurrectionnel, le chef de la municipalité de Paris, Etienne Marcel pénètre dans l'hôtel du dauphin. Il fait assassiner sous ses yeux les maréchaux de Champagne et de Normandie. En l'absence du roi Jean II, prisonnier des anglais depuis septembre 1356, le dauphin, futur Charles V, se soumet aux exigences d'Etienne Marcel. Il accepte de renouveler l'ordonnance de réforme de mars 1357 associant les bourgeois à la gestion du royaume et prend le titre de régent dans l'attente de la libération de son père.




1358
21 mai
Grande jacquerie contre les seigneurs
Des paysans du Beauvaisis (nord du Bassin parisien) se révoltent contre les taxations royales et seigneuriales (il faut alors payer la rançon du roi Jean le Bon, prisonnier des Anglais). Ils se regroupent en bande, pillent et incendient les châteaux, tuent les nobles. La révolte s'étend, menée par Etienne Marcel, le prévôt des marchands de Paris. Mais le roi de Navarre, Charles le Mauvais, écrasera les "Jacques" à Mello le 10 juin. Le mot "jacquerie" vient de "Jacques" le surnom des paysans, des vilains.




1366
L'oppression des Gaëls
La Couronne d’Angleterre met en place les statuts de Kilkenny en Irlande. Ces derniers interdisent formellement aux habitants et régents anglo-normands de se fondre dans la culture gaélique. Par ailleurs, la région du Pale se ferme totalement à ses pratiques aussi bien religieuses que culturelles.




1377
janvier
Grégoire XI revient à Rome
Installée à Avignon, en France, depuis 1309, la papauté décide de retourner à Rome. Depuis son départ, la ville avait plongé dans un profond désordre social provoqué par les rivalités des grandes familles de la noblesse. La situation s’était stabilisée grâce à l’intervention du cardinal Albornoz, envoyé sur place par le pape Innocent VI. Toutefois, Grégoire XI mourra l’année suivant son retour, un décès qui donnera naissance au Grand Schisme.




1378
20 septembre
Début du Grand Schisme d’Occident
À la demande des Romains, un pape italien est élu sous le nom d’Urbain VI le 7 avril. Il succède alors à Grégoire XI, qui avait décidé, un an plus tôt, de rétablir la papauté à Rome. Mais le nouveau souverain pontife déplaît fortement aux cardinaux français, qui, en septembre, élisent un nouveau pape, Clément VII. Ce dernier s’installe à Avignon. L’Église se voit alors divisée entre les partisans de chacun des deux pontifes. Leurs morts donneront lieu à l’élection de deux nouveaux papes, qui entreront immédiatement en conflit l’un contre l’autre.




1384
La Flandre devient bourguignonne
Le dernier comte de Flandre trouve la mort. Son gendre, Philippe le Hardi, duc de Bourgogne obtient le territoire flamand. C’est ainsi que naissent les Pays-Bas bourguignons. Par la suite, Philippe le Bon annexera au territoire le comté de Namur, le duché de Brabant-Limbourg, les comtés de Hainaut, Zellande, Hollande et Frise. Il y ajoutera encore le duché de Luxembourg et la principauté de Liège.




1398
17 décembre
Victoire de Tamerlan en Inde
Le conquérant tuco-moghol Tamerlan, vainc les troupes du sultanat et parachève sa conquête avec la destruction de Delhi. La ville est pillée et les habitants massacrés par les armées de Tamerlan. Il abandonne ensuite la région à la famine et reprend la route pour d’autres conquêtes. Le sultanat de Delhi se reformera pour encore 150 ans.




1404
Naissance de Gilles de Rais
Gilles de Montmorency-Laval, plus connu sous le nom de Gilles de Rais (ou Gilles de Retz) et de « Barbe-Bleue », naît au château de Champtocé-sur-Loire (Anjou). Seigneur de Bretagne et Maréchal de France, figure de la guerre de Cent ans où il soutint Charles VII (1427) et accompagna Jeanne d'Arc en croisade, il fut condamné pour sorcellerie, satanisme, s........ et assassinat d'enfants et fut exécuté (pendu puis brûlé) à Nantes le 26 octobre 1440.




1407
23 novembre
Assassinat de Louis d'Orléans
Jean sans Peur fait assassiner le Duc Louis d'Orléans à sa sortie de l'hôtel Barbette, rue Vieille-du-Temple à Paris. Le Duc de Bourgogne avait pour dessein d'unir l'Artois et la Flandre à son duché. Mais son cousin, Louis Ier d'Orléans, fils du roi de France Charles VI, s'opposait à son projet. En faisant éliminer son adversaire, Jean sans Peur déclanche une sanglante guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons qui se terminera 30 ans plus tard avec la signature du traité d'Arras (1435). 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 14:24

1413
28 avril
Révolte des cabochiens
Pendant 1 mois, les "cabochiens" (du nom du meneur Simon Caboche), bouchers ou écorcheurs, remplissent Paris de leurs violences. Le royaume de France est alors divisé entre les factions du duc de Bourgogne, les "Bourguignons" et celles du duc d'Orléans, les "Armagnacs". Le duc de Bourgogne, Jean sans Peur, impose un temps sa domination sur Paris, soulève le peuple et réussit à faire passer une réforme administrative appelé "ordonnance des cabochiens". Mais les Armagnacs reprendront vite le dessus.




1415
21 août
Les Portugais prennent Ceuta
Le roi du Portugal Jean Ier s'empare de la ville de Ceuta, sur la côte méditerranéenne du Maroc. Cette conquête marque le début de l'expansion outre-mer des Européens. Cette politique d'expansion stimulera les explorations maritimes pour s'enrichir, mais aussi, pour s'attaquer aux "infidèles" musulmans. Ceuta sera annexée par les Espagnoles en 1580.




1417
11 novembre
Fin du Grand Schisme d'Occident
Depuis 1378, antipapes d’Avignon et papes de Rome s’opposent les uns aux autres et divisent l’Église. Le clergé tente de trouver des solutions, comme au cours du concile de Pise où un troisième pape, Alexandre V, avait été élu et auquel va succéder Jean XXIII. Mais l’unité n’est toujours pas faite autour de lui et l’Église se voit dotée de trois souverains. La situation est impossible et l’empereur Sigismond pousse le pape de Pise à organiser un nouveau concile, celui de Constance, en 1414. Finalement, le 11 novembre 1417, Martin V est élu à la papauté et parvient à reconstituer l’unité de l’Église.




1440
19 septembre
Arrestation de Gilles de Rais
Le fidèle compagnon d'armes de Jeanne d'Arc est accusé du meurtre de plusieurs centaines de jeunes garçons. Il est arrêté et écroué au château de Nantes. Au cours de son procès, il reconnaît ses crimes "avec grandes effusions de larmes". Dans l'imaginaire populaire, Gilles de Rais est souvent identifié à Barbe-Bleue.




1453
Gènes confie la gestion de la Corse à l’Office de Saint-Georges
Après moult épisodes de conflits de pouvoir internes et externes à la Corse, un bref épisode de scission de l’île puis de domination aragonaise, Gênes confie la gestion de la Corse à la Office de Saint-Georges. Désespérée de ne pouvoir régler les conflits entre l’Au-delà et le Commun, l’Office cède la main dix ans plus tard au duc de Milan. Celui-ci met quinze années avant de se résigner à son Tour. Finalement, l’Office Saint-Georges reprend la Corse en main en 1478 et écrase les seigneurs de l’Au-delà. La Corse retrouve alors un peu de sérénité.




1477
18 août
Les Pays-Bas sous les Habsbourg
Fille et héritière de Charles le Téméraire, Marie de Bourgogne épouse Maximilien de Habsbourg, auquel reviendront les Pays-Bas et donc, les terres de la future Belgique. Plus tard, Charles Quint, leur petit-fils héritier, y ajoutera de nouveaux territoires, donnant naissance aux Dix-Sept Provinces unies des Pays-Bas.




1486
Berlin devient la capitale des Hohenzollern
Passée sous la direction des princes-électeurs Hohenzollern depuis plusieurs années, Berlin devient leur capitale. Agée de seulement deux siècles et demi, la cité va bénéficier de ce statut pour prendre une importance considérable. Après un développement économique favorisé par son adhésion à la puissante ligue hanséatique au treizième siècle, la cité du Brandebourg va pouvoir exister politiquement.




1523
6 juin
Gustave Ier Vasa roi d'une Suède indépendante
A la tête de la rébellion contre les Danois, Gustav Vasa est élu roi d’une Suède qui a retrouvée son entière souveraineté. Depuis l’Union de Kalmar, en 1397, la Suède dépendait de la couronne du Danemark mais les Suédois n’était guère enclins à admettre cette domination. Le paroxysme de la crise fut atteint en 1520 quand le Danemark envahit la Suède. C’est alors à la tête d’une armée de paysans que Gustav Vasa repousse en 1523 les ennemis. La date du 6 juin reste inscrit dans les esprits puisque la première constitution libérale du pays fut proclamée le 6 juin 1806. C’est pourquoi cette date est depuis 1983 le jour de la fête nationale.
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13846
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du Moyen-Âge

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum