Le retour des guerres de religions

Aller en bas

Le retour des guerres de religions

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:09

Le retour des guerres de religion ou le grand malaise de la diplomatie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On attribue à André Malraux la phrase apparemment apocryphe mais désormais célèbre «le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas». Elle est en tout cas visionnaire. C’est vrai dans le monde musulman, avec le conflit toujours plus violent entre chiites et sunnites ou la montée de l’islamisme radical, mais aussi en Occident, avec l’explosion de populismes qui, comme aux Etats-Unis avec le Tea Party ou en France avec la Manif pour tous, se réfèrent toujours plus explicitement à la bigoterie. «Nombre de crises actuelles restent inintelligibles et d’ailleurs insolubles si le fait religieux n’est pas pris en compte», souligne Laurent Fabius, dans l’introduction de la Diplomatie au défi des religions, recueillant les actes d’un très riche colloque de novembre 2013 que le ministre avait commandité, organisé par le Ceri Sciences-Po, l’Institut européen en sciences des religions et le Quai d’Orsay.
«Les partis communistes étaient certains, dans les années 50, de mettre la religion au musée. C’est la religion qui les a mis au musée», relève Regis Debray dans l’une des contributions de cet ouvrage, dont l’un des grands mérites est de restituer la problématique dans une perspective historique. Les Etats modernes et les relations interétatiques telles que nous les connaissons sont nés du dépassement des guerres de religions du XVIe et XVIIe siècle. D’où la difficulté, pour les diplomaties, de prendre en compte le religieux,«car elles sont en réalité nées avec sa mise à l’écart du champ politique». Dans le monde à la fois globalisé et balkanisé du XXIe siècle, le «retour» du religieux est tout aussi vrai que son «rejet», cela dépend des lieux comme des grilles d’analyse.

L’Europe, et notamment la France, se sécularise de plus en plus - 74% des Français déclaraient croire en Dieu en 1952 contre 54% aujourd’hui, dont à peine 20% de façon certaine. Ce qui est loin d’être le cas aux Etats-Unis. Comme le relève une étude récente du Pew Research Center, près de 30 pays sont aujourd’hui touchés par des conflits «à dimension religieuse»,qui ont entraîné le déplacement de plus de 18 millions de personnes. Car si la religion peut autant être un facteur de paix que de guerre, les conflits dont elle est l’objet sont particulièrement implacables et sanguinaires, comme le note Theodor Hanf, de l’université américaine de Beyrouth : «Leur enjeu n’est pas une plus grande ou plus petite part de biens divisibles, mais des valeurs et des vérités considérées comme indivisibles.» 

Marc Semo
«La diplomatie au défi des religions», sous la direction de Denis Lacorne, Justin Vaïsse et Jean-Paul Willaime, Odile Jacob, 368 pp., 24,90 €.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des guerres de religions

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:10

RELIGIONS = GUERRES


C’est en écoutant les bulletins d’informations qu’on réalise à quel point les conflits armés sont encore trop nombreux dans le monde. De plus, règle générale, chacun des conflits a pour toile de fond la religion. Le meilleur exemple est sans doute celui des Juifs et des Palestiniens en Israël. Des morts, des morts et encore des morts: tout ça au nom de Dieu.

Ce n’est pas d’aujourd’hui

L’histoire occidentale est parsemée de guerres religieuses.

Dans ce cas-ci, c’est le christianisme qui a joué le mauvais rôle. On n’a qu’à penser aux huit Croisades qui, à partir du XIIe siècle, furent organisées dans le but précis de délivrer la ville de Jérusalem de l’Islam. Plus tard, vers les XVe et XVIe siècles, il y a eu toutes ces guerres liées à la Réforme protestante. L’Église catholique cherchait alors à récupérer ses fidèles par la force des armes. Les exemples pourraient être encore nombreux, mais à quoi bon puisque le phénomène est bien connu.

Le problème: la religion!

En effet, la déduction est facile à faire car les preuves sont là : la religion est effectivement responsable de la mort de millions d’innocents. 

En Europe, les philosophes du XVIIIe siècle prenaient déjà conscience de ce problème. Ainsi, ils en avaient contre l’Église qu’ils accusaient de tous les maux. En Amérique, c’est à partir des années soixante qu’on commence à s’insurger publiquement contre les guerres de religion. L’ex-Beatle John Lennon, dans sa chanson Imagine, écrivait: "imagine un monde où il n’y aurait ni ciel, ni enfer, ni religion." Cette pièce musicale reflète la pensée populaire selon laquelle la religion est le principal responsable des problèmes humains.

Dieu au banc des accusés

Comme c’est toujours le cas chez l’homme, il accuse un autre au lieu d’avouer ses propres erreurs. 

Et comme la religion ne peut être associée à un autre que Dieu lui-même, alors c’est certainement Lui le coupable. Les gens de notre génération fulminent contre tout ce qui est associé au christianisme sous prétexte que le problème est d’ordre religieux. On aime croire qu’un monde sans religion conduirait enfin à la paix tant désirée. Mais ce n’est là que pure illusion car au point de départ, on a accusé la mauvaise personneOn pointe du doigt la religion et Dieu, et on le rend coupables de ces tueries barbares car on ne veut pas pointer le vrai responsable de ce carnage.

Laissons parler l’accusé!

Tout tribunal qui se respecte donne toujours à l’accusé le droit de se défendre devant ceux qui l’accusent. Dans le cas de Dieu, personne ne prend le temps d’entendre ce qu’il a à dire.Vous est-il déjà venu à l’idée que tous ces événements pourraient être à l’opposé de sa volonté? Jésus, dans l’Évangile, a-t-il déjà prononcé une seule parole pour inciter ses disciples à la violence? Jamais au grand jamais!!!

Bien au contraire, ses enseignements dénonçaient ce genre de comportements. 

Le texte suivant nous rapporte la réaction de Jésus face à ses disciple alors que deux de ceux-ci avaient une altercation avec des gens d’un faubourg qui ne voulaient pas voir Jésus chez eux: "Lorsque le temps où il devait être enlevé du monde approcha, Jésus prit la résolution de se rendre à Jérusalem. Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver." Luc 9:51-58

"Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés.

" Cette petite phrase ne serait-elle pas la clé de l’ énigme qui expliquerait la cruauté humaine au nom de la religion? La vérité qui se dégage de cette petite phrase est qu’elle renvoie le problème dans la cour de l’homme.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des guerres de religions

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:10

RELIGION OU CHRISTIANISME?


Connaître Dieu

À la lumière d’un texte de l’Évangile de Jean (17:3), la vie éternelle est décrite comme le fait de connaître Dieu sur la base d’une relation intime et personnelle. 

«Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.» 


Le Christianisme = l'amour de l'autre
La Religion = la haine de l'autre
 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des guerres de religions

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:11

La Religion = la Haine de l'autre

L'origine de la religion qui tire son nom du mot " RELIGIO ", religio qui désignait un culte démoniaque romains, a été repris par tous les pseudos religieux avec leurs religions inventées par des d'hommes qui n'ont pas été envoyé par le vrai Dieu, et qui ont montés de toutes pièces des "religions divines" en instituant et en imposant aux autres, leurs propres autorités..

Mais, Dieu n'est pas une religion et n'a jamais institué une religion, il n'a pas envoyé ces hommes qui se prétendent de lui et qui tuent et font le mal en son nom.

Les religions salissent le Saint Nom de YHWH Dieu par leurs corruptions, leurs meurtres et leurs mensonges qu'ils font au nom de Dieu !!

Que celui qui a du courage vienne en face me dire que cela est faux !!.

YHWH Dieu hait les religions dont le père, et l'inventeur n'est autre que son ennemi, Satan le Diable, le père du mensonge !.


Pourquoi croyez-vous qu'il y a tant de haine entre les religions ???  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La religion, contrairement au mensonge qui va avec "l'amour, la paix, la fraternité et bla bla bla"c'est le mal. C'est la mort. C'est le Diable ! 
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des guerres de religions

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:11

Étymologie

Etymologie du mot religion   Le mot religion est dérivé du latin "religio" (ce qui attache ou retient, lien moral, inquiétude de conscience, scrupule) utilisé par les romains, avant Jésus Christ, pour désigner le culte des démons.

L'origine de "religio" est controversée depuis l'antiquité. Cicéron le dit venir de "relegere" (relire, revoir avec soin, rassembler) dans le sens de "considérer soigneusement les choses qui concernent le culte des dieux".   

Plus tard, Tertullien et Lactance voient son origine dans "religare" (relier) pour désigner "le lien de piété qui unit à Dieu".

Initialement utilisé pour le christianisme, l'emploi du mot religion s'est progressivement étendu à toutes les formes de manifestation sociale en rapport avec le sacré.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12866
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour des guerres de religions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum