Les monnaies de Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les monnaies de Lucifer

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:33

Les monnaies de Lucifer



Les monnaies de Lucifer
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les monnaies de Lucifer

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:34

Les satanistes et leurs rituels en pleine expansion - Enquête-reportage



Les meurtres commis avec actes de barbarie ne s'expliquent pas toujours, ou du moins, n'ont pas toujours de cause probante.

Les actes commis par les satanistes comportent souvent des similitudes, car ils correspondent à des rituels propres à leur croyance.

Il est bien souvent impossible de trouver une cause logique et normale à certains de ces actes, même lors des enquêtes menées par la police, à part de dire que l'auteur des faits a momentanément perdu la raison, ou bien est fou ; mais tout cela ne tient pas toujours. 

Force est de constater que le satanisme gagne du terrain. A nous de nous poser la question ; pourquoi ?
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les monnaies de Lucifer

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:39

Franc-Maçonnerie et adoration de Satan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au 18ème degré et jusqu’au 33ème degré, le Maitre maçon commence son initiation à l’Occultisme et l’adoration du Baphomet, Lucifer le porteur de lumière , Le lapidé, puisque c’est bien lui qui porte la soit disante « lumière » aux frères. Ces Rituels ne concernent aucunement les petits grades des loges bleues. Le culte maçonnique est orné de symboles, et les rituels coordonnent les initiés et leurs méditations avec ces symboles.

Les rituels maçonniques s’inspirent de La Kabbale des sectes juives (Les vrais juifs Fidèle à la vrais Thora, sont innocent d’eux), une tradition mystique que l’on reçoit des ancêtres et des symboles de l’Egypte ancienne et de la civilisation sumérienne.


 Il existe une connexion multi significative entre les symboles. Les deux piliers JOACHIM et BOAZ sont associés au SOLEIL et à la LUNE. L’Oeil qui voit, LUCIFER, est tout simplement la fusion de THOT LA LUNE et de HORUS le soleil.


LUCIFER est le phosphorus grec HERMES / APPOLON, il est le phosphorus égyptien THOT / HORUS. LUCIFER est une fusion complémentaire pour la Gnose et la connaissance. Dans les loges initiatiques, les rituels sont associés aux symboles pour comprendre le rituel sous de multiples aspects dans leurs tenues. C’est ce qui consiste à leur éveil, leur initiation à la connaissance Satanique.

Le rite reste symbolique et incantatoire, l’univers est un jeu d’échec géant avec les forces du bien et les forces du mal. Il y a deux camps, la LUMIERE et l’OBSCURITÉ, chaque camp avançant dans ses positions. L’échiquier représentant un gigantesque STARGATE permettant au bien et au mal de voyager à travers l’univers, se déplaçant d’un CUBE à un autre, certains pouvant se déplacer plus vite. Nous sommes les pions et nous avons la capacité de choisir entre le BIEN et le MAL, pour quels camps nous nous battons.


Voilà pourquoi l’échiquier et le DAMIER représentent les STARGATES dans la symbolique des maçons et des sociétés secrètes. Vous aurez vite deviné que les Franc-maçon démoniaque rêvent que leurs DAMIER soir totalement noir symbolique du Mal régnant.


Un rituel peut se décrire comme un mode opératoire, une méthode adoptée par une Loge pour régir son organisation, le déroulement de ses réunions, ou tenues, et le comportement de ses " enfants ". Ces rituels changent selon les Rites et les Loges.


 La franc-maçonnerie " symbolique " (ou bleue), celle des trois premiers degrés de l’initiation, emprunte beaucoup de ses symboles à l’art de bâtir pratiqué par les constructeurs des cathédrales polythéiste au Moyen Âge barbare qu’elle considère comme ses prédécesseurs et dont elle a hérité la notion même de loge, l’endroit où se réunissent les ouvriers. À ce titre, la franc-maçonnerie ou Art royal a des points communs avec le compagnonnage et partage avec lui des symboles et valeurs. Les francs-maçons se disent " spéculatifs " (du latin speculare, réfléchir) par rapport aux compagnons-maçons qu’ils qualifient d’ " opératifs ".


L’équerre et le compas, le maillet et le ciseau, le niveau et le fil à plomb, la règle et le levier, la truelle et bien d’autres symboles appartiennent à cette tradition. Quant au personnage d’Hiram et au mythodrame qui le présente comme « l’architecte du temple de Salomon », il opère une rupture avec la tradition opérative et amorce une transition avec des thèmes symboliques explorés aux degrés suivants comme l’alchimie, la kabbale et la tradition chevaleresque.


Le roi SALOMON demanda au roi HIRAM de lui fournir le bois et de lui prêter ses architectes et maçons afin de réaliser le TEMPLE DE SALOMON (actuellement la Mosquéé Al Aqsa et le mur des lamentations sur le mont SION).
La branche d’acacia était présente sur la tombe d’HIRAM, elle représente symboliquement la lumière d’HIRAM l’architecte. Connaître l’acacia indique que l’on est initié aux mystères du 3ème degré (maître). La LUMIERE est HIRAM et le projet appartenait
 à SALOMON qui est l’OMBRE. La lumière est le fournisseur (l’exploité, l’esclave) et l’ombre le propriétaire (l’exploitant, l’initié, le maître). Et tout en haut de la pyramide, les ILLUMINATI du TEMPLE, qui veillent sur ce joli monde qu’ils organisent.
 Les Maçons sont donc aussi des esclaves au service des DEMONS ASSOIFES DE LA PERTE DES HOMMES EN ENFER AVEC EUX
Communiquer avec l’autre dimension et les entités n’est donc pas chose facile. Certains rites doivent prendre place à des endroits et des moments spécifiques en fonction des énergies qui devront être livrées.


Ces rituels sont assez répugnants et sont centrés sur le sang versé et les sacrifices, comme des sacrifices d’enfants pour les plus hauts degrés. Les sacrifices ouvrent des portes entre les dimensions invoquant un Démon.


Des Affaires de pédophilie en Belgique et en France ou l’Ordre du Temps Solaire sont en liaison avec ces rituels et ces sacrifices SATANIQUE.
Malheureusement c’est le silence. Les rituels, les incantations, le spiritisme, la sorcellerie, la theurgie, l’hermétisme, l’alchimie, la possession, les sacrifices… Toutes ces pratiques occultes nécessitent ou permettraient l’ouverture des STARGATES (portail) vers d’autres MONDES (dimensions). Des DEMONS descendent sur le DAMIER. Des rituels invoquent ses DEMONS, ce que l’on appel des VORTEX, le plus grand secret de la maçonnerie!


Les TEMPLE sont pour les RITES. " L’Oeil du grand Architecte " en accord avec les rites, le point d’énergie et la franc-maçonnerie elle-même.
Les entités rencontrées lors des rites influencent les réflexions et donnent les idées et les morales aux initiés donc aux tyrans de ce monde.
 Les grands monuments maçonniques et Illuminati sont tous sur ces points d’ÉNERGIE de VORTEX. Ainsi nos villes sont le dessin de ces dragons du Temple, on y voit des ROSES et des PENTACLES vue du ciel.


 Des buildings représentent des divinités ou des planètes, tout est occulte dans notre monde, mais le pire, est que ces gens de Satan tuent pour protéger leurs intérêts et garder le pouvoir.


La porte est créé par un prisme (comme une loupe) et quatre réflecteurs afin de créer une Etoile du Matin à 5 branches. Le nombre 666 est le nombre d’un triangle à trois angles de 60 degrés chacun, le Triangle équilatéral.


Symboliquement, dans le Triangle est le ‘G’ est la Porte de l’Arche, c’est à dire le STARGATE vers OSIRIS le GREEN et son royaume des morts: ORION.

La constellation se situe dans le ciel au cœur d’une spirale de neuf étoiles remarquables que l’astronomie populaire appelait "le grand G céleste": les Trois Rois Mages, Rigel, Sirius, Procyon, Pollux, Castor, Capella et Aldébaran.


L’usage de cet ancien symbole du ‘G’ est frappant dans tout l’art de la méso-Amérique, et représente notre galaxie spirale appelée "voie lactée". Le ‘G’ est prononcé "Hay" ou "Hay Ya" qui est chanté dans toutes les cultures indigènes américaines.


Un autre phénomène à remarquer est le positionnement des Pyramides égyptiennes avec le Nil pour représenter plus ou moins la voie lactée, on obtient la carte céleste terrestre et le grand ‘G’.


Ce n’est pas seulement la projection parfaite d’un groupe d’étoile au sol mais bien une importante partie du ciel qui se retrouve ainsi représenté. En effet, on s’aperçoit que le Nil, situé sur la gauche des Pyramides, se reflète aussi sur la voie céleste car sa position correspond à celle de la Voie Lactée par rapport à la ceinture d’ORION. Que tout ceci arrive au moment où la constellation franchit l’axe Nord-Sud n’étonnera plus personne

Pour les Egyptiens de l’antiquité païenne ORION était la demeure d’OSIRIS, le « dieu de la lumière », le pharaon qui fut assassiné par son frère Set, le dieu à face de chacal. Osiris « vainquit la mort » et après être ressuscité il résida dans la région d’Orion.


Non loin de là ISIS demeura auprès de SIRIUS (isis). Les étoiles d’ORION brillent ainsi à l’image du tribut à OSIRIS.
 
LE SECRET DE L’ACACIA
Avant d’arriver au 3ème degré et de prononcer " l’Acacia m’est connu " l’initié est encore dans la lumière véritable. Puis, le maître poursuit son chemin (mais pas toujours) et découvrira de plus grands secrets en s’éloignant de la lumière, car la GNOSE du haut est dans l’ombre. La maçonnerie cache la forêt sombre où agissent des groupes plus influents.


Le caractère secret, ici relatif au végétal lui-même, est associé à la légende d’HIRAM, dès les premières divulgations maçonniques. Dans la légende d’HIRAM, le rameau d’acacia marque le passage de la «seconde mort», ou mort au monde psychique, à la «troisième naissance», ou naissance au monde spirituel: il s’identifie au rameau d’or d’Énée, tout comme à celui des initiés d’Éleusis et au saule de la tradition chinoise le rapport entre le symbolisme végétal et la "troisième naissance", ou "régénération", étant en effet l’un des thèmes les plus universellement répandus du symbolisme traditionnel; ce qui est moins connu, c’est le fait qu’au sein de la Maçonnerie ce rapport existe même indépendamment de la légende d’Hiram.


Dans le Manuscrit Dumfries, d’origine écossaise, nous trouvons le singulier personnage Minus Greenatus, alias GREEN, qui avait construit le Temple de Salomon», et que Charles Martel «aima au-delà de toute expression, à cause de son intelligence en l’art de la maçonnerie». Ce nom de Minus Greenatus évoque la petitesse naissant (ou renaissant) sous une couleur verte (green-natus/ri-natus), ce qui renvoie à l’idée de germe, de nouvelle naissance, ou encore de renaissance à un monde nouveau.
Le lien avec OSIRIS l’égyptien, également représenté de couleur verte et régénéré par ISIS sa soeur est évident.


Les catéchismes du 18ème siècle indiquent que le nom du Maître est CASSIA, c’est-à-dire celui de la plante qui, dans les rituels anglais de l’époque et dans les Constitutions d’Anderson de 1738, représentait l’acacia: il s’agit donc de l’être devenu conscient que tous les secrets sont en lui, de l’homme régénéré dont l’état intérieur doit demeurer caché aux yeux de ceux qui ne sont pas encore en mesure de comprendre l’essence la plus profonde de l’art.
 
De la même manière, le Maître maçon affirme avoir Visité l’Intérieur de la Terre. Dans la Loge, il est celui qui plante le rameau d’Acacia, le fanal qui lui a montré le chemin durant ses voyages.


 Cette petite lumière fleurie, annonciatrice de l’avenir, est celle qui permet de retrouver son chemin au cœur des ténèbres d’un monde virtuel dont le souvenir reste dans les rituels.


Avec elle, le Maître poursuit son but, quelles que soient les embûches. Le rameau aux fleurs d’or affirme son niveau de conscience car l’ACACIA est un très ancien et très puissant symbole initiatique.


Il affirme aussi que la Mort est l’ultime et inséparable objet de la Vie et non une damnation. Plus que tout autre emblème maçonnique, l’ACACIA, couronne épineuse représenter faussement sur la Tête de Jésus, est le signe de la « connaissance des Maîtres ».


 Il est le messager de la victoire spirituelle et l’esprit de la manifestation des cycles de mort et de renaissance. Depuis la plus haute antiquité, l’ACACIA et le Maître ne font qu’un. Ce rameau d’or sur une motte verte est ce qu’il reste des anciennes idoles adorés des mécréants aux au coeur des rituels.
 
Alors qu’il revient victorieux d’une longue campagne de conquêtes, SETH profite des fêtes organisées à cette occasion pour inviter son frère à un banquet. Au cours de la soirée, il met Osiris au défi de s’allonger dans un grand coffre. Lorsque ce dernier y fut couché, SETH l’enferme et jette le coffre dans le Nil afin de le tuer.
 
Comme le fit la mésopotamienne ISHTAR du temps encore plus lointain des sumériens, descendue aux enfers, pour retrouver son Frère amant Tammuz, c’est sa Sœur-Epouse, Isis, qui partira à la recherche de son âme afin de le ramener à la Vie.


 Les deux déesses se seront préalablement coupé les cheveux, elles auront déchiré leurs vêtement, se seront libérées des voiles qui les recouvraient. Là où ISHTAR franchit les portes en abandonnant à chaque fois une part de ses parures afin de descendre plus profondément, Isis déchire ses vêtements et parcoure le monde à la recherche du coffre dans lequel « le Bienveillant » a été enfermé. Néanmoins, elle ne ramènera pas OSIRIS par un voyage de retour car ceux qui descendent en ces lieux ne peuvent pas revenir et c’est seulement l’Amour d’Isis, symbole de la régénération et de la vie éternelle qui permettra de retrouver le corps.


Durant le voyage d’Isis aux enfers, le coffre contenant le corps, entraîné par la mer, atteignit les côtes de Phénicie où il s’échoua aux pieds d’un ACACIA, ou d’un Tamaris, selon les versions.


 La quête dura si longtemps que le tronc de l’ACACIA recouvrit la boite contenant le corps d’OSIRIS. Le roi de Byblos, occupé à faire construire son nouveau palais, fait abattre l’arbre afin d’en faire l’une des deux colonnes qui doivent en décorer l’entrée.

ISIS entend parler de l’odeur qui s’échappait du tronc alors qu’on le coupait. Elle en comprend aussitôt la signification et se rend en Phénicie où on lui remet la colonne prodigieuse.
Elle ouvre la colonne de bois et en retire le cercueil de son époux qu’elle arrose de ses larmes. Elle le ramène en Egypte et le cache au fonds des marais afin que Seth ignore que le corps ait été retrouvé, mais au cours d’une chasse, ce dernier découvre le coffre.
 Furieux qu’OSIRIS soit encore entier malgré le temps écoulé, il décide d’en découper le cadavre en quatorze morceaux qu’il disperse à travers le pays.
 
ISIS se mettra à la recherche des morceaux. Aidé par Anubis, Thot et Nephtys, elle recomposera le corps démantelé et le momifiera. Ramené à la Vie par ces pratiques et désormais à l’abri de la mort, OSIRIS se retire dans les mondes souterrains, il laisse alors le trône du monde visible à son fils HORUS, qui deviendra le modèle des ROIS à venir.
 
Cette histoire dont l’auteur est Satan est racontée de nos jours à travers la magie du cinéma. Jack et le haricot magique, Wizzard of Oz, Alice au pays des merveilles, Némo, Pocahontas, Matrix, et de nombreuses autres productions "occultes" d’Hollywood propagande des Illuminati. La Palme d’Or du festival de Cannes est une branche d’ACACIA. C’est sans aucun doute qu’une fois l’adorateur du Satan en Enfer, il n’y a pas d’oscar !

Les " Loges " sont décorées de lourdes teintures, de statues étranges et carrelées de motifs en damier, la référence directe aux lieux des cérémonies franc-maçonnes. Un pilier représente la LUMIERE et un autre l’OMBRE.


Ces piliers existaient déjà chez des civilisations anciennes, et au centre la zone était utilisée pour sacrifier les animaux et les hommes. La LUMIERE représente notre monde et l’OMBRE représente leur monde. Le DAMIER représente la fusion et la coexistence des deux mondes. Pendant des siècles des " LOGES NOIRES " n’ont cessé d’invoquer des DEMONS sur le DAMIER. Le DAMIER (Checkboard) représentant l’Ombre et la Lumière, proviennent de l’ancienne Egypte antique des Pharaons.
On retrouve toujours le sol en DAMIER et les deux piliers a représentation du DAMIER est étrange dans la symbolique des Maçons / illuminati. Le DAMIER peut être représenté sous une multitude de formes rayées ou mosaïques qu’on appel CHECKBOARD. On retrouve toujours le sol en DAMIER et les PILIERS. Quand il y a deux piliers (Jakin et Boaz) cela représente le TEMPLE DE SALOMON. Au rite Écossais ancien il y a trois piliers, appelés sagesse, force et beauté, ils soutiennent la loge. Ils ne sont pas de tailles égales car ils représentent les trois pyramides de Gizeh. Dans les deux cas, le plus basiquement, les PILIERS représentent des portes et le DAMIER est le chemin pour un voyage à travers le VORTEX. Dans le symbolisme Maçon / illuminati, les DAMIERS tout comme les CUBES, les OCTOGONES, les PORTES, les PILIERS et les VORTEX sont des représentations des STARGATES. (Portes inter dimensionnelle).
 
Des DEMONS de tout bord peuvent sauter d’une dimension à une autre. La rencontre des deux mondes /dimensions est une intersection OCTOGONALE. Le STARGATE est en partie une métaphore de leur conscience ou éveil satanique, leur illumination, leur 3ème oeil…


Pour d’autres, il permet réellement de communiquer avec des DEMONS. Leonard De Vinci représente le corps humain comme un STARGATE. Voici le délire cosmique des frères qui adorent Baphomet, « le porteur de lumière » comme ils s’aiment à le dirent.


Nous retrouvons ces représentations occultes dans la publicité, la musique et le cinéma de nos jours, avec les CODES du programme de contrôle de la population du projet MONARK MIND CONTROL de la CIA outils des maudits illuminatis.


AU SERVICE DU BAPHOMET
On se rappelle que les templiers furent accusés d’adorer certaines idoles nommées têtes de baphomet. M. de Hammer en a découvert une douzaine dans le cabinet impérial des antiques à Vienne. On les avait prises pour des idoles tibétaines.


M. de Hammer a déchiffré les inscriptions arabes, grecques ou latines qu’elles portent, ainsi que les symboles dont elles sont chargées. Le nom de l’idole Mété, c’est-à-dire dire « la raison », la sagesse » en langue grecque, s’y reproduit partout, accompagné des doctrines gnostiques et des abjurations. C’est du mot Mété et de celui de Baphé, Baptême, que s’est formé le nom de Baphomet, qui signifie baptême de l’esprit, et qui a rapport au baptême de feu des anciens gnostiques. La Mété est représentée sur ces idoles, conformément aux idées des gnostiques, et particulièrement à celles des ophites, sous, une,figure humaine, réunissant les attributs des deux sexes; elle est accompagnée de la croix tronquée ou de la clef de la vie et du Nil des anciens Egyptiens qui ressemble à un T, du serpent si fameux dans toutes les mythologies, de la représentation du baptême de feu, et en outre de tous les symboles maçonniques, tels que le soleil, la lune, l’étoile signée, le tablier, la chaîne, le chandelier à sept branches, etc.


Dans Le Livre du Maître maçonnique d’Oswald Wirth, nous lisons à la page 22; " Reste à savoir si la franc-maçonnerie est oui ou non une religion. Cesserait-elle d’en être une parce que les autels de ces temples sont consacrés au culte de la liberté, de la fraternité et de l’égalité? Ayons le courage de nous dire religieux et de nous affirmer apôtre d’une religion plus sainte que toutes les autres. C’est ainsi que le premier effet de l’initiation est de purifier l’apprenti de toute mentalité chrétienne, s’il en a une… ". Ce « maitres » de rien du tout ose proclamer dans sa feuille de chou l’égalité alors qu’ils se croient les Supérieur, fraternité oui envers SATAN, est liberté oui liberté que ses hommes ont choisi d’être du combustible avec les pierres dans un aller simple pour le Four en Flamme de l’Enfer Eternelle la peau de ces habitants maudits sont sans cesse renouveler.
 
Albert Pike, pontife de la franc-maçonnerie universelle, franc-maçon de 33e degré, grand prêtre de l’Eglise Satanique, déclare le 14 juillet 1889: "Ce que nous devons dire à la foule est que nous adorons un dieu mais, c’est le dieu que nous adorons sans superstition.


A vous, grands inspecteurs généraux souverains, nous disons ceci pour que vous puissiez le répéter aux frères des 32ème, 31ème et 30ème degrés: La religion maçonnique devrait être par nous tous, initiés des hauts degrés, maintenue dans la pureté de la doctrine Luciférienne. Si Lucifer n’était pas dieu, est-ce qu’Adonaï (Dans le contexte il parle à ceux qui adorent Jésus), calomnierait, c’est-à-dire, prendraient la peine de répandre des choses fausses et dangereuses sur son compte? Oui, Lucifer est dieu…"


 Cette déclaration fut faite à l’époque, aux vingt-trois conseils suprêmes du monde.
Encore ce Fou évadé de l’Asile psychiatrique Albert Pike d’écrire: "Une partie des symboles sont divulgués a l’initié mais, ce dernier est intentionnellement induit en erreur. On ne veut pas qu’il les comprenne. Leur vraie explication est réservée aux érudits, aux princes de la maçonnerie".


Il nous dit aussi dans ce livre aux pages 744 et 745, qui furent préparé pour le suprême conseil du 33ème degré de la juridiction sud des États-Unis: "
La Bible avec toutes les allégories qu’elle contient, n’exprime que d’une manière incomplète et voilée, la science religieuse des hébreux… »
Dans l’Adelphi Quarterly (magazine Nouvel-Age) 3 e, 1992, page 7, il est écrit que la franc-maçonnerie a été formée comme une école de la fraternité LuciférienneHelena PetrovnaBlavatsky, une Sataniste reconnue et fondatrice de la société théosophique, aussi bien que ses successeurs Annie Besant et Alice Bailey étaient toutes impliquées dans la franc-maçonnerie.
 

OCCULTISME DES NOMBRES
Le nombre 33 est souvent employé dans le Satanisme: Meurtres rituels avec 33 coups de couteaux, victimes de 1 à 33 ans pour les sacrifices. Le nombre 33 est très utilisé dans la franc-maçonnerie: Conseil de 33 membres renouvelable par tiers, 33 grades dans le rite écossais. Le 11 (et parfois ses multiples) : l’anti-christ est la onzième corne de la "bête" diabolique dans Apocalypse chapitre 13. Le 13 : représente la rébellion dans l’occultisme sectaire juif (kabbale). Les 13 degrés du rite de York de la Franc Maçonnerie. Le 666 :


 le nombre de la bête diabolique dans Apocalypse chapitre 13. Le 333 : moitié de 666. Les Satanistes cherchent aussi une onction Satanique en réalisant leurs oeuvres pendant les 8 fêtes Sataniques (les solstices et équinoxes, les 1er février, mai, août et Halloween).
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les monnaies de Lucifer

Message  Arlitto le Sam 26 Mar - 15:39

Le message secret du billet de 1 dollar


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On a déjà beaucoup écrit sur les symboles occultes et les références à la franc-maçonnerie que contient le billet de 1 dollar. Notamment la présence de Georges Washington, premier président et franc-maçon notoire.

Cet article n’a pas pour objet de répéter à nouveau ce qui a déjà été dit sur ces signes occultes, mais de procéder à une analyse plus poussée du visuel de la pyramide tronquée et d’essayer de comprendre le message secret qu’elle contient.
A ma connaissance, l’analyse que je vais dévoiler ici est inédite.

Un peu d’histoire
Le billet de 1 dollar a été élaboré dès l’année de création officielle des Etats-Unis (1776) et son design final date de 1782, la pyramide tronquée ayant été ajoutée en mai de cette année-là.

Ses créateurs sont des francs-maçons de haut niveau, probablement initiés à d’importants secrets auxquels seules quelques sectes lucifériennes ont accès.
Le billet de 1 dollar est à l’image de cette nation, créée de toutes pièces pour être le bras droit de Satan dans sa conquête du monde : une nation qui, dès le départ, est dirigée en sous-main par les sociétés secrètes, et financée par la finance apatride qui prend son envol à peu près à cette même époque.

En 1776, le 1er mai, est fondée également en Allemagne la secte des Illuminatis par Adam Weishaupt, organisation qui très rapidement noyautera par le haut la franc-maçonnerie et d’autres sectes, organisation qui aujourd’hui constitue le haut de la pyramide du pouvoir occulte qui dirige en réalité les nations.

Dès 1782, certains initiés avaient donc connaissance (déjà) des plans ultimes des Illuminatis et en connaissaient les étapes et le but final, puisqu’ils vont les représenter symboliquement sur ce fameux billet de 1 dollar.

La pyramide des Illuminatis
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Attardons-nous maintenant sur la symbolique de cette pyramide.

Celle-ci est constituée de 13 degrés, le quatorzième représentant le sommet, détaché du corps de la pyramide, et contenant l’œil d’Horus.
Sur la base de la pyramide est inscrite, en chiffres romains, l’année 1776, année de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis le 4 juillet.
Année aussi, on l’a vu, de création des Illuminatis.

Le symbole de la pyramide
Ce choix n’est pas anodin. La pyramide est le symbole des Illuminatis. Certains considèrent qu’elle représente aussi l’achèvement de la Tour de Babel, projet stoppé par Dieu dans la bible avant son achèvement. C’est aussi la pyramide égyptienne, civilisation païenne dont les divinités sont toutes d’origine satanique. L’œil d’Horus peut d’ailleurs être interprété comme celui qui est au-dessus ou l’œil qui voit tout.

Les devises
La pyramide est entourée de deux inscriptions en latin :
– en haut : ANNUIT COEPTIS, qui peut être traduit par : Notre entreprise est désormais couronnée de succès
– en bas : NOVUS ORDO SECLORUM, qui se traduit par : Nouvel Ordre Séculaire
Vérification dans le dictionnaire : séculaire veut dire qui a lieu tous les 100 ans.

Petite réflexion au passage : pourquoi le latin ? Cette langue n’est pratiquée que par un seul état, celui du Vatican. Comme par hasard, la nouvelle messe concoctée par l’Eglise conciliaire a pour nom officiel Novus Ordo Missae… Tiens, tiens… même langue, mêmes termes, mêmes objectifs ?
Et il est de notoriété publique que ce Nouvel ordre séculaire ressemble étrangement au Nouvel Ordre Mondial souhaité justement par les mêmes américains.

La signification réelle de la pyramide
Selon moi, compte tenu de ce qui précède, ces deux devises latines veulent dire :

Le nouvel ordre mondial sera couronné de succès dans 100 ans
Ou bien
Il a 100 ans pour être couronné de succès, c’est à dire pour arriver au sommet
Comment calculer les 100 ans ?
Eh bien, ils sont secrètement indiqués par la pyramide elle-même et par le système financier américain.
Je m’explique : les billets sont émis par la FED (la Federal Reserve américaine), qui symbolise la bête financière, la puissance des banquiers apatrides internationaux qui dirigent Wall Street, le dollar, et par là l’ensemble de l’économie mondiale.
La FED a été créée en 1913.
1913 + 100 = 2013
Or il y a bien 13 degrés sur la pyramide pour arriver au sommet. La date du couronnement, c’est le degré suivant, le quatorzième, c’est à dire l’année 2014.
Qu’anticipent depuis des années les économistes et les analystes financiers ? L’effondrement du dollar (et de l’euro dans la foulée) afin de susciter dans la douleur (Ordo ab chaos) un changement de système monétaire, et on sent bien maintenant que ce nouveau paradigme est très proche.
Ceci peut être confirmé par un second mode de calcul.
1776 + 238 = 2014
Or 2+3+8 = 13

Il faut donc bien le 1er degré (1776) + 13 degrés (238) pour arriver au couronnement (2014).
N’oubliez pas que le 14ème et dernier degré est séparé des autres. Il y a donc une progression nécessaire jusqu’au couronnement final, qui nécessite une séparation, une coupure. Le couronnement, c’est aussi un changement de paradigme, un nouveau système.

Satan ne connaît pas l’avenir ? Bien sûr que si !
Il sait qu’il a 100 ans pour arriver au sommet, cela lui a été confirmé par le dialogue de Léon XIII en 1884.
Il sait quand commencent ces 100 ans, et il a bien évidemment élaboré son programme, qu’il a d’ailleurs généreusement expliqué à des affidés via les Protocoles, les messages à Albert Pike et aux autres satanistes.

La seule inconnue, ce sont les conditions de réalisation du programme en question : quelles en seront les limites, quelles en sont les parties qu’il ne pourra pas accomplir. Et puis évidemment, il ne connaît pas non plus la date de fin, celle du châtiment final décidé par Dieu, même s’il est capable d’en appréhender l’approche.
Nous aussi.

C’est pourquoi, une fois de plus, vous êtes prévenus.
Le chaos final est proche, il doit passer notamment par un effondrement économique généralisé ; or l’économie mondiale est prête à craquer ; tous les pays, tous les systèmes financiers et toutes les banques sont interdépendants. Il suffit de faire tomber un domino pour que tous les autres suivent. De la chute de Lehmann au shutdown américain en passant par la crise de la dette des Etats, la préparation psychologique des peuples est remarquablement bien orchestrée.
Les pièces du puzzle se mettent en place, il ne manque plus que la touche finale pour générer le chaos, selon un procédé que j’ai appelé 
le big-bang des Illuminatis.


Celui-ci se rapproche, la symbolique du billet de 1 dollar le confirme. Car pour lancer leur nouveau système, ils doivent auparavant effacer (effondrer ?) l’actuel.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12324
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum