Le Nom dans la Bible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Nom dans la Bible

Message  Arlitto le Mar 1 Mar - 17:07

Pour la gloire de YHVH

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le nom de Dieu en lettres hébraïques figure plus de 7 000 fois dans les Saintes Écritures. 

Le nom personnel de Dieu ?



(Exode 3:15) Puis Dieu dit encore à Moïse : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ YHWH le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. ’ C’est là mon nom pour des temps indéfinis et c’est là mon mémorial de génération en génération. 



(Isaïe 42:8) “ Je suis YHWH. C’est là mon nom ; et je ne donnerai ma gloire à aucun autre ni ma louange aux images taillées. 



(Isaïe 54:5) “ Car ton Grand Auteur est ton propriétaire-époux, YHWH des armées est son nom ; et le Saint d’Israël est ton Racheteur. Il sera appelé le Dieu de toute la terre. 



(Psaume 83:18) pour qu’on sache que toi, dont le nom est YHWH, tu es, toi seul, le Très-Haut sur toute la terre ! 



Remarque : YHWH (héb. : יהוה) est le nom personnel de Dieu (Is 42:8; 54:5; Ps 83:18), et est présenté sous la forme de quatre consonnes yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו) hē (ה), communément appelées le Tétragramme (du grec tétra- = “ quatre ”, et gramma =“ lettre ”).  YHWH signifie littéralement "JE SERAIS CE QUE JE SERAIS" (’Èhyèh ’Ashèr ’Èhyèh) du verbe héb. hawah ["être" ou "devenir"] à l’imparfait de la forme causative.  On pourrait comprendre la signification de son nom personnel par : "Quel que soient la situation ou le besoin, Dieu "deviendra" la solution qui s'impose c’est-à-dire que par une action en cours, YHWH "se ferait devenir" tout ce que la réalisation de ses promesses nécessiterait qu'il soit." 


(Deutéronome 6:4) “ Écoute, ô Israël ! YHWH notre Dieu est un seul YHWH. 




(Isaïe 45:18) Car voici ce qu’a dit YHWH, le Créateur des cieux, Lui, le [vrai] Dieu, Celui qui a formé la terre et qui l’a faite, Lui, Celui qui l’a solidement établie, qui ne l’a pas créée tout simplement pour rien, qui l’a formée pour être habitée : “ Je suis YHWH, et il n’y en a pas d’autre. 



Remarque : Tout ce qui est adoré peut être appelé dieu, étant donné que l’adorateur lui attribue une puissance supérieure à la sienne et le vénère. On peut même faire de son ventre un dieu (Rm 16:18 ; Ph 3:18, 19). La Bible dit qu’il y a beaucoup de dieux (Ps 86:8 ; 1Co 8:5, 6), mais elle montre que les dieux des nations sont des dieux sans valeur (Ps 96:5). Dans les Écritures hébraïques, le même mot (’Èlohim) est appliqué à Jéhovah, le vrai Dieu, mais aussi à de faux dieux, tels le dieu philistin Dagôn (Jg 16:23, 24 ; 1S 5:7) et le dieu assyrien Nisrok (2R 19:37). Un Hébreu ne pouvait manifestement se contenter de dire à un Philistin ou à un Assyrien qu’il adorait “ Dieu [’Èlohim] ” pour identifier le Personnage à qui allait son culte car chacun considérait aussi son dieu comme étant “ Èlohim”. Ce qui différenciait donc véritablement le vrai Dieu des faux dieux, c’était son nom personnel, יהוה  — Ps. 83:18. Voilà pourquoi il apparaît si souvent dans la Bible (bien que de nombreuses traductions omettent le nom divin). 


Le nom personnel de Dieu subsistera pour toujours


(Exode 3:15) Puis Dieu dit encore à Moïse : “ Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ YHWH le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. ’ C’est là mon nom pour des temps indéfinis et c’est là mon mémorial de génération en génération.


(Psaume 72:17) Que son nom soit pour des temps indéfinis ; que devant le soleil son nom s’accroisse, et que par son moyen ils se bénissent ; que toutes les nations le déclarent heureux.


(Psaume 135:13) Ô YHWH, ton nom est pour des temps indéfinis. Ô YHWH, ton mémorial est de génération en génération. 


(Isaïe 63:12) Celui qui fit aller à la droite de Moïse Son bras magnifique ; Celui qui fendit les eaux devant eux, pour se faire un nom de durée indéfinie ;



Les superstitions juives à l’égard du nom divin



DEPUIS des siècles, le judaïsme enseigne que le nom divin, YHWH, est trop saint pour être prononcé. De nombreux théologiens ont estimé qu’il était irrespectueux de s’adresser au glorieux Créateur de façon aussi familière, affirmant même que cela constituait une violation du troisième des Dix Commandements, qui interdit de ‘ prendre le nom de l’Éternel en vain ’. (Bible à la Colombe) 

La Mishna (IIIe siècle de notre ère) affirme que “ celui qui prononce le nom divin selon les lettres qui le composent ” n’aura “ pas part au monde futur ”. — Sanhédrin X, 1.

Il est aussi relaté qu’on aurait voulu empêcher les peuples non juifs d’avoir connaissance du nom, de peur qu’ils ne l’emploient à tort. Toutefois, Jéhovah lui-même déclara que ‘ son nom serait proclamé dans toute la terre ’ (Ex 9:16 ; voir aussi 1Ch 16:23, 24 ; Ps 113:3 ; Ml 1:11, 14)afin que même ses adversaires le connaissent (Is 64:2). Le décret de Dieu contre l’utilisation abusive de son nom a donc été tourné en superstition. Si le nom divin est si peu utilisé, c’est uniquement à cause des traditions humaines, non des enseignements bibliques. 

Il est intéressant de noter qu’au sein de la chrétienté, de nombreux traducteurs de la Bible ont respecté l’esprit de cette tradition juive. Par exemple, on peut lire dans la préface d’une Bible anglaise (The New Oxford Annotated Bible) : “ L’emploi d’un nom propre pour désigner le seul vrai Dieu, comme s’il existait d’autres dieux dont il faudrait le distinguer, a commencé à être abandonné dans le judaïsme avant l’ère chrétienne et n’est pas approprié pour la foi universelle de l’Église chrétienne. ” Dans cette traduction, le mot “ LORD ” (“ SEIGNEUR ”) est par conséquent substitué au nom divin. 

Mais que penser de l’interdiction formulée dans le troisième des Dix Commandements ? Exode 20:7 stipule avec force : “ Tu ne dois pas prendre le nom de YHWH ton Dieu de manière indigne, car Jéhovah ne laissera pas impuni celui qui prendra son nom de manière indigne. ” 

Que signifie exactement prendre le nom de Dieu “ de manière indigne ” ? Un commentaire biblique (The JPS Torah Commentary, publié par la Jewish Publication Society), explique que le terme hébreu rendu ci-dessus par “ de manière indigne ” (la-shaw’) peut signifier “ faussement ” ou “ pour rien, en vain ”. Le même ouvrage de référence poursuit : “ L’ambiguïté [de ce terme hébreu] laisse place à deux interprétations : l’interdiction du parjure par les parties lors d’un procès (le faux serment) ou celle de l’emploi inutile ou frivole du Nom divin. ” 

Ce commentaire juif souligne très justement que prendre le nom de Dieu de manière indigne signifie utiliser ce nom d’une manière inconvenante. Mais peut-on considérer comme “ inutile ou frivole ” le fait de prononcer le nom de Dieu lorsqu’on aide quelqu’un à le connaître ou lorsqu’on s’adresse à son Père céleste dans la prière ? Le point de vue de YHWH est exprimé en Psaume 91:14 : “ Parce qu’il a mis son affection sur moi, je vais aussi le faire échapper. Je vais le protéger parce qu’il a appris à connaître mon nom. ” 

La Bible ne recommande pas seulement l’emploi respectueux du nom divin ; elle en fait une obligation ! En Isaïe 12:4a, le peuple de Dieu lance cet appel sans équivoque : “ Rendez grâces à Jéhovah. Invoquez son nom. ” Parlant de ceux qui encourent le jugement de Dieu, le psalmiste écrit : “ Déverse ta fureur sur les nations qui ne t’ont pas connu, et sur les royaumes qui n’ont pas invoqué ton nom. ” — Psaume 79:6 ; voir aussi Proverbes 18:10 ; Tsephania 3:9. 

Ainsi, bien que certains refusent de prononcer le nom glorieux d’YHWH à cause d’une mauvaise interprétation du troisième commandement, ceux qui aiment vraiment Dieu désirent invoquer son nom. En toute occasion opportune, ils font connaître parmi les peuples ses manières d’agir, mentionnant que son nom est élevé . — Isaïe 12:4b. 

DEPUIS des siècles, le judaïsme traditionnel interdit strictement à ses fidèles de prononcer le nom divin, or si Jéhovah n’avait pas voulu que l’homme prononce son nom, il aurait pu le lui interdire expressément. Pourtant, la Bible n’interdit nulle part d’employer le nom divin de façon digne ou de le prononcer. 

D’ailleurs, il n’était pas rare dans les temps bibliques, que le nom soit couramment employé par les israélites des temps bibliques dans la vie quotidienne, dans les salutations d’usage et dans les bénédictions. Par exemple on peut lire dans un passage biblique : “  Et, voyez, Boaz arriva de Bethléhem et se mit à dire aux moissonneurs : “ Jéhovah soit avec vous. ” Et ils lui disaient : “ Jéhovah te bénisse. ” ” — Ruth 2:4 (Genèse 12:8; Ruth 2:4; 4:11, 14). 

Les découvertes de Tel Arad, une cité perdue aux inscriptions anciennes, recoupent une longue période de l’histoire biblique, qui court de l’époque des juges d’Israël à l’invasion de Juda par les Babyloniens, (ce qui confirme l’exactitude de la Bible). Elles apportent également un témoignage puissant sur la façon dont on considérait le nom personnel de Dieu dans l’Israël antique. Sur ce site, les archéologues ont découvert une collection de fragments de poteries qui avaient servi de supports d’écriture. Sur certains figurent des noms que l’on trouve également dans la Bible ; on y rencontre même le nom personnel de Dieu qui était couramment employé. Par exemple, une inscription se lit ainsi : “ À mon maître Élyashib. Que YHWH veille sur ta prospérité. [...] le temple de YHWH, lui, il habite. ” 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En réalité, Dieu a souvent condamné ceux qui faisaient oublier son saint nom à son peuple. — Jérémie 23:26, 27; Psaume 44:21, 22 

Les superstitions juives à l’égard du nom divin démythifiées par les ‘lettres de Lakish’. 

La célèbre ville fortifiée de Lakish est citée plus de 20 fois dans la Bible. Elle était située à 45 kilomètres à l’ouest-sud-ouest de Jérusalem. Les ruines de cette ville ont été en grande partie mises au jour. En 1935, dans la salle de garde d’une double loge, on a trouvé 18 ostraca ou tessons de poteries couverts d’écriture (on en a découvert encore 3 autres en 1938). Il s’agit de lettres écrites en caractères hébreux archaïques. Cette collection de 21 ostraca est connue sous le nom de Lettres de Lakish. Lakish fut l’une des dernières forteresses de Juda à résister à Neboukadnetsar, mais elle fut réduite en un monceau de ruines entre 609 et 607 av. n. è. Les lettres révèlent le caractère alarmant de la situation. Elles semblent avoir été écrites depuis un poste avancé des troupes de Judée à l’adresse de Yaosh, commandant militaire de Lakish. Voici un extrait de l’une de ces lettres (numéro IV) : “ Que Yahvé [YHWH, Jéhovah] fasse entendre à mon seigneur aujourd’hui même des nouvelles de bonheur ! [...] nous observons le feu-signal de Lakish selon tous les signes qu’a donnés mon seigneur, mais nous ne voyons pas Azéqah. ” C’est là une étonnante confirmation de Jérémie 34:7, où il est question de Lakish et d’Azéqa comme des deux dernières villes fortifiées. Selon cette lettre, Azéqa était déjà tombée. Le nom divin, sous la forme du Tétragramme, apparaît fréquemment dans les Lettres de Lakish, ce qui prouve que le nom de Jéhovah était quotidiennement employé par les Juifs de l’époque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une autre lettre (numéro III) débute ainsi : “ Que Yahvé [YHWH] fasse entendre à mon seigneur des nouvelles de paix [...]. Et à ton serviteur on a transmis ceci : ‘ Le chef d’armée, Konyahu [Konia], fils d’Elnatan, est descendu pour aller en Égypte ’ et Hodawyahu [Hodavia], fils d’Ahiyahu [Ahiya], et ses hommes il (les) a envoyés prendre [des vivres] d’ici. ” Cette lettre semble confirmer que Juda est allé demander du secours en Égypte, en violation du commandement de Jéhovah et pour sa propre destruction (Is. 31:1 ; Jér. 46:25, 26). Les noms Elnatan [Elnathân] et Hoshiyahu [Hoshaïa], qui apparaissent dans le texte intégral de cette lettre, figurent aussi en Jérémie 36:12 et 42:1. Trois autres noms mentionnés dans les Lettres de Lakish se trouvent également dans le livre biblique de Jérémie ; ce sont Guemaria, Néria et Yaazania. — Jér. 32:12 ; 35:3 ; 36:10. On remarquera particulièrement que le Tétragramme est souvent utilisé dans ces ostraca, preuve qu’à l’époque les Juifs ne répugnaient pas à employer le nom divin. 


(Exode 9:16) Mais, en fait, c’est pour cela que je t’ai laissé exister : c’est pour te faire voir ma force et afin qu’on proclame mon nom dans toute la terre. (Repris en Romains 9:17) 


(1 Rois 8:43) toi, puisses-tu écouter depuis les cieux, le lieu fixe où tu habites, et tu devras agir selon tout ce pour quoi l’étranger t’appellera ; afin que tous les peuples de la terre apprennent à connaître ton nom, pour te craindre, comme fait ton peuple Israël, et pour savoir que ton nom a été invoqué sur cette maison que j’ai bâtie. 

(2 Chroniques 6:33) alors toi, puisses-tu écouter depuis les cieux, du lieu fixe où tu habites, et tu devras agir selon tout ce pour quoi l’étranger t’appellera ; afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom et qu’ils te craignent, comme fait ton peuple Israël, et qu’ils sachent que ton nom a été invoqué sur cette maison que j’ai bâtie. 

(Isaïe 12:4) Oui, vous direz en ce jour-là : “ Rendez grâces à YHWH. Invoquez son nom. Faites connaître parmi les peuples ses manières d’agir. Mentionnez que son nom est élevé. 

(Isaïe 64:2) comme lorsque le feu allume les broussailles, [et] que le feu fait bouillir l’eau, afin de faire connaître ton nom à tes adversaires, pour que les nations s’agitent à cause de toi ! 

(Tsephania 3:9) Car alors je changerai la [langue] des peuples en une langue pure, pour qu’ils invoquent tous le nom de YHWH, pour qu’ils le servent épaule contre épaule. 

les véritables adorateurs de « YHWH »

(Daniel 9:19) Ô YHWH, entends. Ô YHWH, pardonne. Ô YHWH, prête attention et agis. Ne tarde pas, à cause de toi, ô mon Dieu, car ton nom a été invoqué sur ta ville et sur ton peuple. ” 

(Isaïe 43:6-7) Je dirai au nord : Rends ! et au sud : Ne retiens pas. Fais venir mes fils de loin et mes filles de l’extrémité de la terre,  tous ceux qui sont appelés de mon nom et que j’ai créés pour ma gloire, que j’ai formés, oui que j’ai faits. 


ceux qui n’invoquent pas son nom car ils ne tiennent aucun compte du véritable Dieu « YHWH »

(Psaume 79:6) Déverse ta fureur sur les nations qui ne t’ont pas connu, et sur les royaumes qui n’ont pas invoqué ton nom. 

(Jérémie 10:25) Déverse ta fureur sur les nations qui n’ont tenu aucun compte de toi, et sur les familles qui n’ont pas invoqué ton nom. Car elles ont dévoré Jacob. Oui, elles l’ont dévoré, et elles continuent à l’exterminer ; et elles ont désolé sa demeure.



Jésus et les disciples l’utilisaient également

(Matthieu 6:9) “ Vous devez donc prier ainsi : “ ‘ Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. 

(Jean 12:28) Père, glorifie ton nom. ” Une voix vint donc du ciel : “ Et je [l’]ai glorifié, et je [le] glorifierai de nouveau. ” 

(Jean 17:6) “ J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés, et ils ont observé ta parole. 

(Jean 17:12) Quand j’étais avec eux, je veillais sur eux à cause de ton nom que tu m’as donné ; et je les ai gardés, et aucun d’eux n’est détruit, excepté le fils de destruction, afin que [la parole de] l’Écriture s’accomplisse. 

(Jean 17:26) Et je leur ai fait connaître ton nom et je le ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en union avec eux. ” 

Le nom de Jésus signifie : “ YHVH est salut ”. 


Parmi les noms de personnages bibliques bien connus qui, dans leur forme hébraïque, sont construits à l’aide du nom « YHWH » ou de sa forme poétique “Jah”, citons Ésaïe, Ézéchias, Joab, Josias, Jokébed (mère de Moïse), Néhémie, Obadiah, Sophonie et Zacharie, etc. De nombreux prénoms bibliques sont encore à la mode aujourd’hui. Parfois, leur étymologie hébraïque comprend le nom personnel de Dieu. Voici quelques exemples de prénoms et leur signification. 

Jeanne — “ YHWH a été compatissant ” 

Joël — “ YHWH est Dieu ” 

Jean — “ YHWH a témoigné de la faveur ” 

Jérémie — “ YHWH élève ” 

Joachim — “ YHWH a établi ” 

Jonathan — “ YHWH a donné ” 

Joseph — “ Que Yah ajoute# ” 

Josias — “ YHWH a guéri ” 

Josué  — “ YHWH est salut ” 

Zacharie — “ YHWH s’est souvenu ”


# “ Yah ” est une forme abrégée de “ YHWH ”. Yah apparaît 50 fois dans les Écritures hébraïques, 26 fois seul et 24 fois dans l’expression “ Alleluia ”, qui est, littéralement, l’injonction à un nombre conséquent de personnes de ‘ louer Yah ’. Dans les Écritures grecques chrétiennes, “ Yah ” apparaît quatre fois, dans l’expression “ Alleluia ”. (Ré 19:1, 3, 4, 6.) Le monosyllabe Yah est habituellement lié aux sentiments les plus profonds exprimés dans la louange et le chant, la prière et la supplication, et se rencontre généralement dans les textes qui évoquent l’allégresse après une victoire ou une délivrance, ou qui reconnaissent la main puissante et la force de Dieu. Dans le livre de la Révélation, des créatures célestes ponctuent à plusieurs reprises leurs louanges à Jéhovah par cette expression où il est question de la joie que soulèvent la destruction de Babylone la Grande et le début du règne de YHWH sur la Terre. — Ré 19:1-6. 



Les adorateurs du vrai Dieu sont déterminés à marcher au nom de YHWH leur Dieu pour toujours 

(Mika 4:5) Car tous les peuples, eux, marcheront chacun au nom de son dieu, mais nous, nous marcherons au nom de YHWH notre Dieu pour des temps indéfinis, oui pour toujours. 


Le nom de YHWH, une « forteresse au temps de détresse »

(Proverbes 18:10) Le nom de YHWH est une tour forte. Le juste y court et se trouve protégé. 

(Psaume 9:10) Ceux qui connaissent ton nom mettront leur confiance en toi, car tu ne quitteras nullement ceux qui te cherchent, ô YHWH ! 

(Yoël 2:31-32) Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant la venue du grand et redoutable jour de YHWH. Oui, il arrivera que tout homme qui invoquera le nom de YHWH s’en tirera sain et sauf ; car au mont Sion et à Jérusalem il y aura les rescapés, comme l’a dit YHWH, et parmi les survivants, que YHWH appelle. ” 

(Actes 2:21) Et tout homme qui invoquera le nom de YHWH sera sauvé

(Romains 10:13) Car “ tout homme qui invoquera le nom de YHWH sera sauvé ”. 


Car “ tout homme qui invoquera le nom de YHWH sera sauvé ”. Cependant, comment invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas foi ? Et comment auront-ils foi en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment entendront-ils sans quelqu’un qui prêche ? (Romains 10:13-14)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12331
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nom dans la Bible

Message  Arlitto le Lun 15 Aoû - 15:18

Bible du Roi Jacques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 BIBLE DARBY-FR-***GENESE Chapitre 2
1 Et les cieux et la terre furent achevés, et toute leur armée*.
2 Et Dieu eut achevé au septième jour son œuvre qu’il fit ; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu’il fit.
3 Et Dieu bénit le septième jour, et le sanctifia ; car en ce jour* il se reposa de toute son œuvre que Dieu créa en la faisant.
— v. 1 : date : A.C. 4004. — v. 3 : litt.: en lui.
*
4 Ce sont ici les générations des cieux et de la terre lorsqu’ils furent créés, au jour que l’Éternel* Dieu fit la terre et les cieux,
5 et tout arbuste des champs avant qu’il fût sur la terre, et toute herbe* des champs avant qu’elle crût ; car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol ;
6 mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol.

7 Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante.
* v. 4 : en hébreu : Jéhovah. Selon d’autres : Jahveh, ou Jahoh ou Yahweh ; voir Ex. 6. — v. 5 : plus haut : plante.***

.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12331
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nom dans la Bible

Message  Arlitto le Lun 15 Aoû - 15:18

Yahvé, Yahwah, Yahawah, Yahovah, Yaheveh, Yehaweh, Yehowah, Yehowih, Yehwih, Yahuweh, Yahueh, Yahuah, Lahveh, BEIA, Iahueh, Iehouah, et l'Eternel :

Quel est son Sacré Nom ou Vrai nom ?

Yahawah, peut transcrire 1 jean 4: 8 qui dit que:"Dieu ((YHWH ou YAH)) est Amour*** (ahawah en hébreu) donc, la composition du nom divin peut aussi être : "YAH-AWAH" ou "YAHAWAH" en un mot composé-attaché.

 Rbi8 p. 1676 1A Le nom divin dans les Écritures hébraïques 

“ Jéhovah ” (héb. : יהוה, YHWH), le nom personnel de Dieu, se rencontre pour la première fois en Genèse 2:4. Le nom divin est un verbe : c’est le verbe hébreu הוה (hawah, “ devenir ”) à l’imparfait de la forme causative. Le nom divin signifie donc “ Il fait devenir ”.

La forme causative est probablement un langage commun usuel adapté aux humains imparfaits, qui ne peuvent saisir toute la plénitude de Dieu, et s'expriment de leur mieux pour définir,par traduction,le nom et les qualités de YHWH...



Lien : http://www.seekgod.ca/htname.htm
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12331
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum