L'histoire de Bouddha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de Bouddha

Message  Arlitto le Dim 10 Avr - 14:07

L'histoire de Bouddha WAT BOUDDHANIMIT

le contexte

Avant de naître pour la dernière fois, le futur Bouddha vécut dans le monde des devatas. Il demeura dans la quatrième des six sphères que compte le monde des deva (la sixième étant la plus haute, et la première la plus basse). Plus la sphère est « haute », plus le confort y est intense et plus la vie y est longue.
Pour un deva de la quatrième sphère, l'existence a une durée avoisinant quatre mille années de deva ; ce qui correspond à 576 000 000 années “ humaines ”.

Le futur Bouddha rayonnait d'une vertu si pure et faisait montre d'un comportement si noble que les autres deva comprirent sans douter qu'il était le prochain Bouddha. C'est ainsi que, mille ans avant sa dernière naissance, tous les deva de l'univers et les humains – par le biais des sages capables de communiquer avec les deva – ne furent pas sans ignorer que le prochain Bouddha allait bientôt apparaître parmi les humains.

À l'approche du moment tant attendu, les deva déclarèrent au futur Bouddha :
« Le moment est venu pour vous de prendre naissance dans le monde humain. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où les saintes dévatas présentent au futur bouddha les 5 visions
(temps, pays, région, caste, mère)
conditions préalables de son acceptation de revivre sur terre

Dans la région du majjhimadesa (au nord-est du sous-continent indien), dans le royaume de Kapilavatthu, vivait un roi nommé Sudoddhana, et son épouse Sirímahámáyá.
Ils conçurent un enfant le jeudi de la pleine lune du mois de juillet 67 de la Grande ère...

Cette nuit là, la reine Sirímahámáyá fit un rêve extraordinaire...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où la reine sirimahamaya fait le songe extraordinaire d'un éléphant blanc portant une fleur de lotus blanche, gravissant des collines d'or et d'argent, et s'introduisant en elle par son flanc-droit (nuit de la conception du boudddha)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où la reine sirimahamaya a mis au monde le futur bouddha
(siddhartha gautama) dans le jardin de lumbini (qui vient d'accomplir ses sept premiers pas miraculeux)

La venue au monde de l'enfant coïncide avec de nombreuses manifestations de bon augure
(32 manifestations miraculeuses, 7 naissances simultanées, ...)
Ayant appris la naissance de cet enfant, l'Ermite Asita conseiller et ami du roi Sudoddhana se rend au Palais pour se prosterner devant lui. L'enfant pose ses deux pieds sur la tête du vieillard qui interprète ce geste comme signe d'une future condition de Bouddha.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où l'enfant roi est présenté à l'ermite asita (dont il piétine la tête)
et aux huit brahmanes

Cinq jours après la naissance de son fils, le roi fit appel à huit brahmanes astrologues très réputés pour lire les signes de la main du futur Bouddha. Après un soigneux examen des jeunes mains du bébé, les sept plus anciens astrologues s'accordèrent à affirmer :

« De deux choses l'une : si cet enfant continue de mener une existence mondaine, il sera un roi très puissant, dominant l'humanité entière ; si cet enfant mène la vie de renonçant, il deviendra un bouddha pleinement éveillé. »


Le plus jeune des astrologues, quant à lui, ne voit qu'une seule possibilité :

« Cet enfant est le futur Bouddha ».


Le roi fut consterné par ces prédictions. Il n'appréciait pas du tout l'idée que son fils pourrait mener une vie de renonçant. Seule la perspective de le voir incarner le plus puissant des rois pouvait le satisfaire.
Après mûres réflexions, il décida de confiner son fils au sein du palais, veillant à ce qu'il demeure préservé du moindre contact extérieur, l'empêchant ainsi de rencontrer les circonstances provoquant son renoncement à l'état de souverain puissant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le roi sudoddhana effectue la cérémonie marquant le début des labours (connue au cambodge sous le nom de "chrât preah nomgkâl" ou fête des (trois) sillons sacrés)
L'enfant repose / médite sous un arbre dont l'ombre demeure fixe protégeant constamment le berceau du soleil qui cependant poursuit normalement sa course

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où la reine sirimahamaya confie l'enfant aux soins de mahapajapati gautami
(seconde épouse du Roi) avant de mourir (7 jours après la naissance de l'enfant)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où siddhartha gautama devenu jeune prince effectue une démonstration miraculeuse d'habilité au maniement de divers instruments (notamment à l'arc réputé comme particulièrement difficile et exigeant)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le roi sudoddhana préside la cérémonie d'union sacrée
de son fils siddhartha avec la princesse yasodhara pempea

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le prince siddhartha mène une existence continuelle
de plaisirs des sens dans l'un de ses trois palais

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le prince siddhartha effectue les quatre rencontres
(vieillard, malade, mort, moine), première étape de son éveil

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
là où le prince siddhartha renonçant à son existence de plaisir de richesse et de pouvoir
quitte son épouse, ses concubines, et son fils rahula
- qu'il voit pour la première et la dernière fois
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Bouddha

Message  Arlitto le Dim 10 Avr - 14:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le prince siddhartha venant de quitter son palais en compagnie de chana (son fidèle valet) de kataoka (son cheval ange gardien) et des dévatas qui protègent sa fuite rencontre mara (son ennemi juré) qui tente (en vain) de le convaincre de renoncer au renoncement et de reprendre son existence de roi qui lui donnera pouvoir sur le monde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le prince siddhartha (agé alors de 29 ans) arrivant sur les bords de la rivière Anoma abandonne la totalité de ses biens à Chana
et se coupe les cheveux devenant le moine gautama.
Abandonné par son maitre, le cheval kataoka est mort de chagrin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où gautama mène pendant six ans, afin de parvenir à l'éveil sur les conseils des cinq ascetes et malgré les protestations des hommes et des dévatas - une existence d'ascète qui le conduit dans un état de décrépitude et d'impotence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où gautama, ayant renoncé à l'état d'ascète et quitté le groupe des cinq
a retrouvé beauté et santé.

Il est agé de 35 ans

Au lendemain de la nuit des cinq rêves,
il accepte les offrandes délicieuses envoyées par la riche et belle sujata
(dernier repas avant l'Eveil)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où gautama, ayant fait dériver le bol à offrandes en or procuré par sujata vient de constater qu'il a remonté le fil du courant de la rivière neranyejara avant de couler (phénomène certifiant sa condition de bouddha

Mythe à l'origine de la fameuse fête de Loy Krathong.
Dans la variante du mythe présentée sur ce tableau, le bol coulé lui est rendu par le roi des nagas qui lui rend hommage)

 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où gautama, reçoit de sotthiya l'offrande des huit gerbes de foins...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

... dont il fera sous l'arbre de la bauddhi sa paillasse sur laquelle il entrera dans la méditation (où plutot la série des excercices de méditation les plus difficiles complexes et exigeants), qui le mènera à l'Etat de bouddha

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

... au cours de cette fameuse méditation (première lune d'avril, période du nouvel an bouddhique theravada), la paillasse de foin se transforme en trône splendide connu sous le nom de aparajita (trône du triomphe)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où mara, l'ennemi traditionnel tente de perturber la méditation de gautama
pour l'empêcher de devenir bouddha et d'imposer la bonne doctrine
sur les créatures de ce monde.
Gautama reste imperturbable et d'un geste léger de la main droite provoque un tremblement de terre qui disperse les facheux
(bhumi sparsi, prise de la terre comme témoin)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où gautama est parvenu à l'omniscience.
il est devenu le quatrième bouddha et contemple durant 7 jours le trône du triomphe (deuxième semaine des 49 jours après l'éveil)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

... le bouddha en contemplation sous l'arbre mucalinda
sous la protection du roi des nagas qui gonfle sa coiffe polycéphale comme un parapluie protégeant des intempéries(sixième semaine des 49 jours après l'éveil)

Absence à Preah Prohm Reath de représentations des deuxième et troisième semaine (épisode de l'allée des joyaux "ratanacaýkama"et épisode d l'abri de joyaux "ratanaghara"
La quatrième semaine de la visite des trois filles de Mara (qui dans certains monastères est représenté par un tableau à teneur érotique parfois très poussée) est également non présent à ce jour (octobre 2011)
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Bouddha

Message  Arlitto le Dim 10 Avr - 14:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

... le bouddha recevant sous l'arbre rajayatanal'offrande en nourriture des deux voyageurs commerçants, et leur accordant en retour l'aumone de huit de ses cheveux
(dernière semaine et premier repas des 49 jours après l'éveil).
les huit cheveux sont aujourd'hui adorés dans le chedi du monastère shwedagon (Yangoon, myanmar)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le brahma sahampati prie (à trois reprises) le bouddha de prodiguer son enseignement auprès des créatures de ce monde.
acceptant d'enseigner le dharma (la loi), le bouddha quitte la forêt d'uruvela
pour gagner le royaume de baranasi
où se trouvent ses cinq anciens compagnons ascètes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha a retrouvé le groupe des cinq
et les a convaincu d'entendre le dharma.
Scène du premier sermon survenue durant la pleine lune de juillet 103 de la Grande ère, dans la forêt d'isipatana (« le bois des ermites »), connu aussi sous le nom de migavana (« parc des gazelles »)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha enseigne la loi au roi bimbisara,
et reçoit de sa part l'offrande du palais de rajagaha
qui deviendra le premier monastère bouddhique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha enseigne le dharma à yassa, qui comme lui à renoncé par une prise de conscience individuelle à une existence de pouvoir de richesse et de plaisir


Le lendemain de la pleine lune d'avril, Bouddha se mit en voyage pour Kapilavatthu, accompagné de vingt mille moines, dont la moitié était originaire de Kapilavatthu – tous ceux dont le roi Sudoddhana avait envoyé avec ses ministres –, et l'autre de Rájágaha. La distance séparant les deux capitales étant de 60 yújaná, le voyage devrait durer deux mois. Bouddha renonça à ses pouvoirs pour se rendre à Kapilavatthu, car le fait de voyager à pied lui permettait d'enseigner le dhamma à de nombreux individus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha revenu dans son pays natal de kapilavatthu
reçoit l'hommage de son père, le roi sudoddhana

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où la reine mahapajapati, mère nourricière du bouddha
vient en compagnie de sa suite exprimer sa volonté de devenir bonzesse,
(acte fondateur du sangkha (clergé) féminin)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où la princesse yasodhara pempea, retrouve son mari devenu bouddha
et essuie de ses cheveux les larmes qu'elle a déversé en se prosternant à ses pieds

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où au septième jour de la visite du bouddha dans sa ville natale la princesse yasodhara incite rahula, son fils né du bouddha
à réclamer l'héritage de l'ex prince siddhartha
le bouddha accordera à son fils le plus bel héritage qui soit :
intégrer la sangkha en tant que bonzillon (novice)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha ordonne à 1850 de (nombre inscrit sur le tableau) de ses dicsciples
(bhikous sur le tableau) de parcourir le monde pour enseigner le dharma.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha effectue une démonstration de ses pouvoirs psychiques sous le grand manguier miraculeux afin de soumettre les titthis
(nigranta anyaderathèy = hérétiques nuisibles).

suite à cette démonstration, le bouddha quitte ce monde
pour aller prêcher aux paradis d'Indra
(miracle survenue lors de la pleine lune de juillet)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha enseigne les sept parties de l'abhi dharma dans le monde des dévatas (trèy troengsa, deuxième niveau du paradis ou vit Indra et les 33 dévatas) où il retrouve sa mère réincarnée sous le nom de santusita

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha après trois mois passés à prêcher dans le monde des dévatas redescend sur terre (ville de sangkassa)
par le triple escalier d'or, d'argent et de diamant
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Bouddha

Message  Arlitto le Dim 10 Avr - 14:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha se retire dans la forêt de Palilèyaka,
ayant quitté le monastère de gosita en proie à un conflit dont il se désinteresse.
un élephant (offrant de l'eau dans un cylindre de bambou) et un singe
(offrant un rayon de ruche gorgé de miel) le servent avec dévouement.
L'éléphant mourra de chagrin suite au départ du bouddha hors de palilèyka...
et le singe de joie suite à l'acceptation par le bouddha de son offrande.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha intègre dans la sangkha le très humble bahiya (l'éboueur sunita(?)) le bouddha affirme ainsi son refus du système des castes inscrivant le bouddhisme dans une dimension révolutionnaire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où yasodhara l'ex épouse du bouddha est venue implorer le retour de leur fils rahula devenu moine pour qu'il vienne monter sur le trone de kapilavatthu.
Après avoir écouté le sermon du bouddha, elle décide de se retirer au monastère de mahapjapati gautami la mère nourricière du bouddha
(sous le nom de babha kanya tchara)

Scène pouvant aussi être interprétée comme l'offre au bouddha faite par la courtisane Ambapáliká de la totalité de ses biens dont un jardin de manguier dant lequel sera construit un monastère

... comme de la scene où le bouddha utilise ses pouvoirs psychiques pour démontrer à la reine Khema le caractère futile / intemporel et fugace / immatériel de la beauté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le moine devadatta, souhaitant prendre la place du Bouddha à la tête de la sangkha,
tente de l'assasiner en précipitant un énorme rocher sur son passage.
le bouddha accomplit un nouveau miracle en pulvérisant le rocher
dont un éclat le blesse toutefois au pied.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha reçoit l'hommage de nalagirèy,
le féroce éléphant envoyé par devadatta
afin d'attenter une nouvelle fois à ses jours

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha prend son dernier repas chez le joaillier / forgeron chunda.
Il est dit que ce repas contenant des substances (viande de porc avariée ou ingrédients introduits par les dévatas) lui fut fatal

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha malade se repose au bord du gange, indra roi des dévatas étant venu le servir avec un calice en or. le bouddha a demandé à ananda, son cousin, fidèle disciple et compagnon d'aller lui chercher de l'eau du gange à boire. il hésite à accomplir ce souhait tant l'eau est impure mais elle deviendra miraculeusement claire et limpide dès son entrée dans le bol du bouddha

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où le bouddha agé de 80 ans, venu s'installer dans un bois proche de kusinarama effectue la série de méditations (jhanas et arupa jhana) le menant dans le nirodha, puis la série de méditations (les mêmes en sens inverse) le menant finalement au nirvana (pleine lune de mai de l'an 148 de la grande ère)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où les pieds du bouddha passent à travers le cercueil d'or pour permettre aux disciples et fidèles (sur le tableau, le vénérable mohakassapa) de rendre le dernier hommage. une fois l'hommage rendu, les pieds retournèrent à l'intérieur du cercueil qui s'enflamma spontanément (fin des sept jours d'hommage àla dépouille) et début des sept jours d'hommages aux reliques)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

là où (21 jours après l'entrée au nirvana) dauna le brahmane préside aux partage des reliques du bouddha entre les différents souverains des royaumes entourant kusinarama.
Indra prélève une dent de bouddha que le brahmane dauna
avait dissimulé dans sa chevelure
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Bouddha

Message  Arlitto le Dim 10 Avr - 14:10

Histoire du Bouddha
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
P
Siddhartha (Bouddha) est né autour de 563 avant JC. dans la ville de Kapilavastu (située aujourd'hui au Népal). Les parents de Siddhartha étaient le roi Shuddhodana et la reine Maya, qui dirigeaient le clan des Sakyas. L'histoire de sa naissance est miraculeuse... Une nuit la reine Maya rêva qu'un éléphant à six trompes portant dans sa trompe une fleur de lotus rentra en elle par le côté droit, au même moment un fils fut conçu. Les Brahmanes (religieux) vinrent et interprétèrent le rêve de la manière suivante. cet enfant sera soit le plus grand roi du monde soit le plus grand des ascètes ( saint homme qui pratique l'abandon de l'égo). Le futur enfant fut nommé Siddhartha, ce qui signifie "celui dont le but est accompli ""

Plus tard quand la reine Maya était en route pour la maison de son père afin de préparer la naissance, elle fit arrêter son chariot dans le jardin de Lumbini et s'appuya sur une branche d'arbre pour se reposer. A cet instant , Siddhartha sortit de son sein droit sans aucune aide. L'enfant marcha sept pas dans les quatre directions, et des fleurs de lotus surgirent là ou son pied touchait terre. Alors l'enfant déclara, "Je n'aurai plus de vie futures à endurer, ceci est ma dernière incarnation. Maintenant puisse je détruire et arracher les racines cause de la souffrance des renaissance successives." Sept jours plus tard la reine Maya mourut. Mahaprajapati, la soeur de maya s'occupa de Siddhartha. Le roi Shuddhodana évita à Siddhartha toutes les formes de souffrance. Quand siddhartha eu 20 ans , il épousa Yasodhara, la fille de l'un des ministres, et un an après ils eurent un fils nommé Rahula (ce qui signifie "entrave" ou "empêchement" ).

A l'âge de 29 ans, Siddhartha demanda à son conducteur de char , Channa, de l'emmener deux fois hors de la cité sans l'assentiment du roi. Durant ces deux voyages, Siddhartha vit "Les quatre spectacles" qui changèrent sa vie. Pendant son premier voyage, il vit la vieillesse, la maladie et la mort. Dans le second, il vit un saint homme errant, un ascète, sans possessions. Siddhartha commença à questionner le saint homme, lequel était rasé, vêtu d'une seule robe déchirée jaune, et s'aidant d'un bâton de marche. L'homme lui déclara, "Je suis... terrifié par la ronde incessante des vies et des naissances et ai adopté cette vie de pauvreté afin d'atteindre la libération... Je cherche l'état béni dans lequel la souffrance, la vieillesse et la mort sont inconnus." Cette nuit là, Siddhartha silencieusement embrassa sa femme et son fils, et ordonna à Channa de le conduire dans la forêt. En lisière de forêt, Siddhartha sortit son épée incrustée de joyaux, et se coupa les cheveux et la barbe. Il ôta tous A partir de ce moment Siddhartha erra à travers le nord est de l'Inde, visitant des saints hommes, et étudiantses habits princiers et enfila la robe jaunes des saints anachorètes. Il ordonna à Channa de rapporter toutes ses possessions à son père.
les concepts de Samsara (réincarnation), Karma (loi de cause à effet), et Moksha (délivrance) . Attiré par les idées sur Moksha, Siddhartha s'installa sur les rives de la rivière Nairanjana , et pratiqua de sévères austérités, restant constamment en méditation. Après six années passées à boire et à manger juste suffisamment pour rester en vie, Son corps était émacié, et il devint très affaibli. Cinq autres saints hommes se joignirent à lui, espérant apprendre de son exemple.

Un jour, Siddhartha réalisa que ces année d'austérité n'avaient fait qu'affaiblir son corps, et qu'il n'arrivait plus à méditer efficacement. Quand il marcha vers la rivière pour prendre son bain, il était devenu trop faible pour avancer, et les arbres inclinèrent leurs branches afin de le soutenir. A cet instant, une jeune fille nommée Nandabala vint et lui offrit un bol de lait et du riz, que Siddhartha accepta. A cette vue les cinq compagnons de siddhartha le quittèrent. Régénéré par cette nourriture, Siddhartha s'assit sous un figuier (connu sous le nom d'arbre de la bôdhi, ou arbre d'illumination) et résolu de trouver une réponse à la question de la souffrance. Pendant qu'il méditait, Mara (le diable) envoya ses trois fils et filles pour tenter Siddhartha avec la soif, l'appétit, le mécontentement, et la tentation des plaisirs. Siddhartha, inébranlable, entra dans une profonde méditation, et obtint le souvenir de toutes ses naissances, comprenant l'infini cycle des naissances et des morts, et avec une certitude absolue il rejeta les passions et l'ignorance générateur de la naissance. C'est là, que Siddhartha atteint l'éveil et devint le Bouddha (l'illuminé). Désirs et souffrances s'étant éteint devenu Bouddha, il expérimenta le Nirvana... "Il y a un lieu qui n'est ni la terre, ni l'eau, ni le feu, ni l'air...qui n'est pas ce monde ou un autre monde, ni le soleil ou la lune. qui ne va et vient, endurant naissance ou mort. C'est l'absolu fin de toutes les souffrances." Néanmoins plutôt que de rejeter ce corps et cette existence le bouddha fit un acte de grand sacrifice. Il retourna vers le monde, déterminé à partager son illumination autrui de manière à ce que tous puissent mettre fin aux cycles des souffrance causées par le cycle incessant des renaissances.

Bouddha vint à la citée de Sarnath et retrouva dans le parc des cers les cinq ascètes qui l'avaient quitté. quand ils virent le bouddha, Ils réalisèrent qu'il avait atteint le plus haut état de sainteté.. Le bouddha commença à leur enseigner ce qu'il avait appris. Il fit un cercle sur le sol avec des grains de riz, représentant la roue de la vie que l'on parcours existences après existences. Cette enseignement fut appelé le sermon du parc des cerfs, ou encore "La mise en mouvement de la roue de la Loi." Siddhartha révéla qu'il était devenu un Bouddha, il décrivit les plaisirs qu'il avait connu en tant que prince, et sa vie de sévères pratiques ascétiques. Aucun de ces chemins ne pouvait mener vers le Nirvana. Le chemin juste est la Voie du Milieu, qui consiste à rester loin des extrêmes.

"Répondre aux exigences de la vie n'est pas condamnable," enseigne le Bouddha. "Garder le corps en bonne santé est un devoir, autrement nous ne serons pas capable d'allumer la lampe de la sagesse et de garder notre esprit ferme et clair." Bouddha leur enseigna alors le Dharma, qui consiste dans les quatre nobles vérités et l'octuple sentier. Les cinq ascètes et d'autres se joignirent au bouddha et l'accompagnèrent partout. Comme de plus en plus les rejoignait, le Bouddha organisa une Sangha, une communauté de bhikkus (moines ordonnés et plus tard de nonnes). La Sangha préserva le Dharma, et permit aux bhikkus de ce concentrer sur le but que représentait le Nirvana. A la saison des pluies ils s'installaient dans des Viharas (lieux de retraite). Upasaka, les disciples qui croyaient dans les enseignements du Bouddha, mais ne pouvaient suivre les strictes règles de la Sangha, étaient encouragés à suivre les cinq préceptes. Le Bouddha retourna à son lieu de naissance Kapilavastu, son père fut mortifié de voir venir son fils lui mendier de la nourriture. Bouddha embrassa le pied de son père et dit, "Vous appartenez à une noble lignée de roi. Mais j'appartiens à la lignée des Bouddhas, et tous ont vécu d'aumônes." le roi Shuddhadana se remémora alors la prophétie des brahmanes et se réconcilia avec son fils. La femme du Bouddha son fils et plus tard son cousin Ananda rejoignirent alors la Sangha.

Quand le bouddha eu 80 ans, un forgeron du nom de Cuanda lui offrit de la nourriture qui le rendit malade. Le Bouddha se forçat à voyager vers Kushinagara, il s'allongea sur le côté droit pour se reposer dans un bosquet d'arbres shala. Comme . Finalement le Bouddha dit, "Tout ce qui est créé est sujet au déclin et à la mort. Tout est transitoire. Travailler pour votre libération avec diligence. Passant successivement par plusieurs états de méditation, Bouddha d'une foule de fidèles se rassemblait, les arbres fleurirent et répandirent des pétales sur le Bouddha. Le Bouddha dit à Ananda, "Je suis vieux et mon voyage s'approche de sa fin. Mon corps est comme une charrette délabrée maintenu ensemble par quelques courroies de cuir." Trois fois, le Bouddha demanda si l'on voulait lui poser des questions, mais tous restaient en silence écéda et atteint le Parinirvana (la cessation des perception et de la sensation).


Voix Bouddhistes Connais-toi toi-même, le karma, relation maître-disciple



Emission Sagesses Bouddhistes sur France 2
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12555
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum