La circoncision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La circoncision

Message  Arlitto le Lun 2 Mai - 13:12

La circoncision
 
Depuis des millénaires, la circoncision des enfants mâles (et l'observance du sabbat) distingue les sociétés juives, partout dans le monde. L'archéologie peut nous éclairer sur l'origine et le sens de cette pratique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Bas-relief égyptien

     Un bas-relief d'une tombe égyptienne, daté d'à peu près 2300 av. J.-C., nous présente en « bande dessinée » (!) une scène de circoncision (figure). Les deux jeunes à circoncire sont des adolescents. Les circonciseurs, de simples Égyptiens et non des prêtres, utilisent des couteaux de silex (pierre), alors que les couteaux de métal étaient connus depuis plus d'un millénaire! C'est là un signe de l'antiquité du rite.


     On le voit bien, le premier garçon est très effrayé puisqu'un compagnon le retient fermement. « Tiens-le bien, ne le laisse pas s'évanouir », dit le circonciseur. Et le compagnon de répondre : « À ton bon plaisir! ». Le second jeune, plus brave, dit avec courage : « Enlève tout ce qu'il y a là! ». On ne peut donc douter ni de l'ancienneté du rite ni de son sens, soit l'initiation d'un jeune garçon à la vie d'adulte. Cependant, l'examen de momies (cadavres desséchés) révèle que la circoncision est loin d'être généralisée.

Un signe dans la chair

     Qu'en est-il en Israël? L'ancienneté du rite demeure la même, puisqu'on utilise un couteau de silex pour l'opération (Exode 4,25; Josué 5,2). Toutefois, de temps immémorial (Genèse 17,12; Lévitique 12,3), c'est le huitième jour après la naissance qu'on la pratique, ce qui lui donne un sens particulier.


     Après le déluge, l'arc-en-ciel annonce que Dieu épargnera désormais la terre; il est le signe d'une alliance que Dieu maintiendra à jamais (Genèse 9,12-17). De même, la circoncision est un signe concret dans la chair de l'Israélite d'une alliance entre lui et son Dieu. Elle fait du circoncis un membre à part entière du peuple de l'alliance plutôt que d'une collectivité civile ou sociale. C'est là l'unique sens de ce rite.


     La circoncision n'est pas le fait des seuls Israélites. Leurs voisins immédiats la pratiquent (Jérémie 9,24-25). Par contre, le rite serait inconnu des Babyloniens et des Assyriens selon Ézéchiel, exilé en Mésopotamie (32,21-30).


     Des peuplades dites « primitives », anciennes et actuelles, la pratiquent en Australie, en Afrique et même en notre Amérique. Somme toute, malgré les apparences, la circoncision déborde largement l'Israël ancien et moderne. Là où la circoncision est connue, dans l'Antiquité comme de nos jours, son sens demeure le même, soit un rite d'initiation qui intègre un jeune adolescent dans le clan et le rend apte à contracter mariage.


     L'Ancien Testament nous fournit des indices sérieux de ce sens originel. L'un a trait au fils d'Abraham, présenté comme l'ancêtre des Arabes. Ismaël a treize ans quand son père le circoncit (Genèse 17,25). Chez les Arabes, la pratique de la circoncision est très ancienne. Elle est antérieure au prophète Mahomet, et c'est à cet âge de treize ans que les jeunes garçons doivent s'y soumettre, même si le Coran ne le mentionne pas!


     Bien avant Paul (Romains 2,25-29), Jérémie (4,4) se distancie d'une conception trop légaliste de ce rite séculaire : c'est par la circoncision du coeur qu'on est membre du vrai peuple de Dieu. Ainsi tout homme et toute femme, à travers siècles et contrées, peuvent se réclamer de cette alliance.

.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La circoncision

Message  Arlitto le Lun 2 Mai - 13:13

L’origine de la circoncision

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Quelle est l'origine de la circoncision? (Maïlys)
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bas-relief illustrant le rituel de la circoncision
Tombeau d'Ankhmahor, Saqqarah (Égypte).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tout le monde sait ce qu’est la circoncision. Elle consiste dans l’ablation du prépuce du pénis des hommes, opération chirurgicale qui n’a pas de signification religieuse en soi mais qu’on lui a accordée plus tard. La circoncision est attestée en Égypte à une époque ancienne, dès le troisième millénaire, dans des bas-reliefs et des textes. Si on a retrouvé certaines momies qui n’étaient pas circoncises, il semble, du moins, que le rite ait été obligatoire pour les prêtres (confronter Jos 5,9 ou Éz 32,21-30 avec Jr 9,24-25). 

Ces attestations très anciennes ont longtemps conduit à croire que c’est d’Égypte que le rite se serait répandu dans tout l’Orient où, à une époque, sa pratique était généralisée. Toutefois, de récentes découvertes archéologiques ont amené certains spécialistes à supposer un mouvement inverse, partant de l’Orient vers l’Égypte. En Égypte, elle ne semble pas avoir eu de signification religieuse, mais hygiénique et surtout sociale. On la pratiquait sur les garçons de 8-10 ans ou les adolescents qui étaient sur le point de se marier. Elle était donc liée à la puberté, comme c’est encore le cas à plusieurs endroits en Afrique. Peut-être ce lien est-il attesté par des récits bibliques comme Gn 34, où le rite est motivé par la possibilité d’un mariage, ou le récit – difficile à comprendre– d’Ex 4,24-26 dans lequel, de toute façon, il y a un lien entre le mariage et la circoncision. On pense encore à Gn 17 lui-même qui prépare la grossesse de Sara jusque-là stérile et la naissance d’Isaac. 

Ce récit est intéressant puisque ce n’est plus le rite lui-même qui assure une nombreuse descendance – ce qui aurait pu être interprété de façon magique – mais les seules promesses de Dieu. Les mots hébreux, enfin, qui désignent la circoncision sont proches de ceux qui désignent aussi les jeunes époux et d’autres membres masculins de la famille. Il semble donc, qu’à l’origine du moins, la circoncision rendait apte à une vie sexuelle normale, qu’elle était une initiation au mariage. Le rite possédait aussi une connotation magique visant à éloigner le mal (Ex 4,24-26 où Çippora circoncit son fils pour qu’il évite le châtiment des premier-nés égyptiens incirconcis; aussi Ex 12 sur le sang de la Pâque qui éloigne l’exterminateur. 

La prière juive accompagnant le rite va dans le même sens). Plus tard, on en vint à circoncire les enfants mâles quelques jours après leur naissance, ce qui estompa la signification première du rite. La signification socio-religieuse qui lui fut associée acheva ce processus. On sait en effet combien la circoncision a joué un rôle identitaire autant au point de vue social ou ethnique que religieux (les deux étant étroitement reliés pour les Anciens).

     D’autres spécialistes ont argué que le rite scellait un pacte. On sait en effet que les traités d’alliance s’effectuaient lors d’un sacrifice qui se terminait en prenant les divinités à témoin et en appelant sur soi des malheurs si les stipulations n’étaient pas respectées. Or, les textes cités sont aussi en contexte d’alliance : Gn 17, entre Dieu et Abraham; Gn 34 entre Israël et Sichem, peut-être aussi Jos 5,2-9 en tant que renouvellement de l’alliance.

     Les textes bibliques qui en parlent montrent aussi une certaine évolution. Les lois les plus anciennes du Pentateuque mentionnent le rite en passant, au sujet de la participation à la Pâque (Ex 12,44.48), de la purification de la femme qui venait d’accoucher (Lv 12,3), en comparaison avec les premiers fruits des arbres (Lv 19,23). Le texte central est bien évidemment Gn 17,1-14 (P) qui est la toute première loi de la Bible, où yhwh institue la circoncision comme signe de l’alliance entre lui et Abraham et sa descendance. Il y est spécifié que l’opération doit être pratiquée sur tous les enfants mâles à l’âge de huit jours (Gn 17,10-14). L’origine ancienne est peut-être attestée par la précision que la circoncision devait être pratiquée par un silex (Ex 4,25; Jos 5,2-3), alors que le métal était connu depuis longtemps à l’époque des textes. Effectivement, Isaac est circoncis huit jours après sa naissance (Gn 21,4). L’opération devait être pratiquée par le père, plus tard par un médecin ou un spécialiste. Le lieu variait, mais jamais la circoncision n’a été pratiquée dans le sanctuaire ni par les prêtres. Comme on peut imaginer, la blessure ne guérissait qu’après quelques jours de repos, surtout s’il s’agissait d’adultes (Gn 34,25; Jos 5,8).

     Selon Gn 17,12-13, les Israélites devaient aussi faire circoncire leurs serviteurs (israélites ou étrangers). C’était une condition pour que les étrangers (serviteurs ou résidants) puissent participer à la Pâque (Ex 12,43-49). Ce n’est pas tous les peuples voisins d’Israël qui pratiquaient aussi ce rite (cf. Jg 14,3), mais la plupart semblent l’avoir fait. La circoncision, donc, ne distinguait pas vraiment les Israélites des autres peuples avoisinants. Les lecteurs de la Bible ont tous en tête les mentions des « incirconcis ». 

On doit préciser que ce terme s’applique surtout aux Philistins, peuple venu d’Occident par la mer (Crête? îles égéennes?), donc loin culturellement des peuples d’orient (Jg 14,3; 15,18; 1 S 14,6; 17,26.36; 31,4; 2 S 1,20). Quoi qu’il en soit, l’interminable conflit avec eux acheva de donner à la circoncision une valeur identitaire. Si l’on ajoute à cela que ni les Babyloniens ni les Grecs ne la pratiquaient, il devient clair que c’est seulement pendant l’exil que la circoncision devint la marque distinctive de l’appartenance au peuple d’Israël. Il semble aussi qu’à cette époque les peuples d’orient abandonnaient peu à peu la coutume. Lors de l’invasion militaire et culturelle des Grecs puis des Romains, pour qui la circoncision était une abomination et un motif de raillerie, la coutume eut de la difficulté à survivre. 

En effet, les Grecs ne craignaient pas de se montrer nus en public (au gymnase ou dans les bains publics), mais abhorraient la circoncision. Antiochus IV Épiphane (175-163 avant Jésus Christ) l’interdit et punit les contrevenants (cf. 1 M 1,60-61; 2 M 6,10), de même que l’empereur Hadrien (117-138). Devant les menaces d’assimilation, l’importance de la circoncision comme signe de l’alliance et appartenance au peuple choisi s’affirma avec toujours plus de force. Au Ier siècle de notre ère, les prosélytes y étaient forcés (Jdt 14,10; Est 8,17; Ac 15 ; 16,3; Ga 2,3).

     Il faut dire un mot, enfin, sur l’emploi métaphorique du mot, la fameuse « circoncision du cœur », ainsi appelée par les prophètes qui réagissaient contre un certain automatisme, une institutionnalisation du rite. Un cœur incirconcis est un cœur qui ne comprend pas, qui ne se laisse pas toucher (Jr 4,4; 9,24-29; Dt 10,16; 30,6; Lv 26,41). Jr 6,10 parle d’une « oreille incirconcise », celle qui, évidemment, n’écoute pas; Ex 6,12 de « lèvres incirconcises » qui ne parlent pas. Quant à Éz 44, 7, il parle des « incirconcis de cœur et incirconcis de corps ». Dans ces exemples, l’incirconcision rend inapte à faire ce que Dieu veut. Ainsi, un fils d’Israël qui a le cœur incirconcis est ravalé au niveau des païens, de ceux qui n’appartiennent pas au peuple choisi et sont membres de l’alliance. Au contraire, un fils d’Israël circoncis de corps et de cœur peut entrer pleinement dans l’alliance. Le fait que c’est en ce jour-là que les nouveau-nés recevaient leur nom peut aussi renforcer cette signification de vocation nouvelle, de vie nouvelle. Dans le système lévitique du pur et de l’impur, le prépuce équivaut à l’impur qui empêche de participer à la sainteté de Dieu (cf. Lv 19,23-25 aux sujets des premiers fruits). Le Nouveau Testament a repris l’image (Jn 7,22-23; Ac 7,51; Rm 2,25-29; 1 Co 7,18-19; Ga 5,6; 6,13.15; Ph 3,3; Col 2,11; 3,1).

     Si l’on récapitule les différents niveaux de signification du rite de la circoncision, on peut affirmer que, de façon générale, il rend capable d’accomplir l’œuvre de Dieu, soit dans le mariage et la fertilité, soit dans l’alliance, soit dans la délivrance du mal, soit enfin dans l’identité nationale de peuple de Dieu. Les textes ne portent généralement pas toutes ces significations mais jouent plutôt sur l’un ou l’autre niveau.
.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 12620
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La circoncision

Message  Manouche le Mar 3 Mai - 23:30

Pour porter le nom de Jésus -- le nom de « chrétien » -- il faut etre circonci au niveau du cœur -- La circoncision & le sce@u de l'@lliance avec Dieu -- elle symbolise le dépouillement de soi que le Seigneur @ccompli en nous -- or souvent on veut la guérison, la délivrance --- etc....m@is on refuse d'obéir à Dieu -- on refuse la circoncision de notre cœur

(Luc 2:21-41) ---
« Et quand LES HUIT JOURS FURENT ACCOMPLIS POUR CIRCONCIRE L'ENFANT, ALORS SON NOM FUT APPELÉ JÉSUS, lequel avait été nommé par l'Ange, avant qu'il fût conçu dans le ventre. Et quand les jours de la purification de Marie furent accomplis selon la Loi de Moïse, ils le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, (Selon ce qui est écrit dans la Loi du Seigneur: que tout mâle premier-né sera appelé saint au Seigneur.) Et pour offrir l'oblation prescrite dans la Loi du Seigneur, savoir une paire de tourterelles, ou deux pigeonneaux.

« Or voici, il y avait à Jérusalem un homme qui avait nom Siméon, et cet homme était juste et craignant Dieu, et il attendait la consolation d'Israël; et le Saint-Esprit était en lui. Et il avait été averti divinement par le Saint-Esprit, qu'il ne mourrait point, que premièrement il n'eût vu le Christ du Seigneur. Lui donc étant poussé par l'Esprit vint au Temple; et comme le père et la mère portaient dans le Temple le petit enfant Jésus, pour faire de lui selon l'usage de la Loi, Il le prit entre ses bras, et bénit Dieu, et dit: Seigneur, tu laisses maintenant aller ton serviteur en paix selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut; 31 Lequel tu as préparé devant la face de tous les peuples. La lumière pour éclairer les nations; et pour être la gloire de ton peuple d'Israël »

Manouche
Modérateur
Modérateur

Messages : 747
Date d'inscription : 30/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La circoncision

Message  Yacoub le Lun 5 Sep - 18:33

Nous nous opposons à la circoncision, aux mutilations sexuelles et aux atteintes à la dignité de la vie en général.

A savoir : la lutte contre les mutilations sexuelles, appelée par certains intactivisme, ne vise absolument pas a faire du mal, discriminer ou rabaisser les victimes de la circoncision. Nous ne luttons absolument pas contre les circoncis, nous luttons contre les circonciseurs.

Nous ne nous opposons en aucune façons à l’autorité paternelle dans la famille ou au rôle du père dans l’éducation, distinct du rôle de la mère.
Nous ne nous opposons pas non plus à l’éducation virile des garçons ou aux normes et coutumes collectives et culturelles.

Par le débat nous nous opposons à une déviance obscurantiste qui avilit et mutile les forces vitales de la vie.

La circoncision est une mutilation sexuelle, un viol de l’intégrité physique, sexuelle et psychique de la personne, qui marque à tout jamais.

La circoncision est une atrocité, un acte de haine contre l’humanité et contre l’amour.

La circoncision résulte d’une humanité affaiblie et dégénérée, qui régresse au point de mutiler sexuellement ses enfants.
La circoncision est une perversion du rôle essentiel du père et de l’ordre patriarcal.

On peut même dire que la circoncision serait le résultat d’une déficience du rôle paternel dans l’éducation, déficience compensée par une « coutume » simpliste, perverse, obscurantiste, lâche et malsaine ; et qui a des conséquences psychologiques et sexuelles néfastes pour la personne.

Les mutilations sexuelles comme la circoncision, sont fondamentalement antagonistes aux élémentaires droits de l’enfant et droits de l’homme.

Nous pensons qu’il est temps d’interdire cette pratique obscurantiste, cruelle et préhistorique sur l’ensemble du territoire européen.
La non interdiction de cette mutilation sexuelle abjecte est en contradiction absolue avec notre société soit disant humaniste, respectueuse, etc..



Qu’est ce que la circoncision :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Qu’est ce que le prépuce :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Associations Médicales :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sexualité :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Psychologie :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conférences :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sites :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] allemand
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] français
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] musulmans
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] juifs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] français
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] suisse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] allemand
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

attention, certaines images sont choquantes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

groupes facebook :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] musulmans
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] juifs

Maïmonide:
« Je crois […] que l’un des motifs de la circoncision, c’est de diminuer la cohabitation et d’affaiblir l’organe sexuel, afin d’en restreindre l’action et de le laisser en repos le plus possible […]. Le véritable but c’est la douleur corporelle à infliger à ce membre et qui ne dérange en rien les fonctions nécessaires pour la conservation de l’individu, ni ne détruit la procréation, mais qui diminue la passion et la trop grande concupiscence. Que la circoncision affaiblit la concupiscence et diminue quelquefois la volupté, c’est une chose dont on ne peut douter; car, si dès la naissance on fait saigner ce membre en lui ôtant sa couverture, il sera indubitablement affaibli ».

Thomas d’Acquin:
[la circoncision] avait pour but de diminuer la convoitise charnelle, qui réside surtout dans ces organes, à cause de l’intensité de la délectation charnelle.

Ibn-Qayyim Al-Jawziyyah écrit que la circoncision, tant masculine que féminine, modère la concupiscence qui, « si elle est exagérée, fait de l’homme un animal; et si elle est anéantie, fait de lui une chose inanimée. Ainsi, la circoncision modère cette concupiscence. De ce fait, tu trouves les hommes et les femmes incirconcis jamais rassasiés de l’accouplement »

Al-Mannawi rapporte de l’imam Al-Razi:
« Le gland est très sensible. S’il reste caché dans le prépuce, il fortifie le plaisir lors de l’accouplement. Si le prépuce est coupé, le gland se durcit et le plaisir s’affaiblit. C’est ce qui convient le mieux dans notre loi: réduire le plaisir sans le supprimer totalement, un juste milieu entre l’excès et la négligence »
===========================================


J'ai eu il y a longtemps un amant musulman, la circoncision ne semblait pas le gêner, tandis que, une jeune fille excisée ne pourra jamais jouir.

Il faut voir des études faite par des sociologues sur des grands échantillons de musulmans mutilés par la circoncision

Bien sûr la circoncision n'empêche pas l’érection ou l'éjaculation mais psychologiquement elle est dévastatrice.  

Sami Aldeeb n'est pas médecin mais il a fait un travail très fouillé sur la circoncision, non seulement dans les pays mahométans mais aussi pour Israël et les USA.

Je ne peux que te recommander la lecture de son livre.

Ça t' évitera de dire des corâneries dus sûrement à l'influence de ton amant mahométan.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1125
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum