Le Deal du moment : -60%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
22.99 €
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

La Reine du Ciel (version catholique)

Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 16:56

.

La Reine du Ciel (version catholique)

En 1950, le Pape Pie XII proclamait l’assomption de Marie", l’identifiant comme étant la Reine du Ciel.

La Reine du Ciel (version catholique) Lkq2La Reine du Ciel (version catholique) 8mbz


Bible:

“ Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu et les femmes pétrissent la pâte pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, et pour faire des libations à d’autres dieux, afin de m’irriter.” (Jérémie 7:18 TKCP)

“ Mais nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n’éprouvions point de malheur.” (Jérémie 44:17 LSG)

 Et depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout, et nous avons été consumés par l’épée et par la famine…” (Jérémie 44:18 LSG)

D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à LA reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations?” (Jérémie 44:19 LSG)

La Reine du Ciel (version catholique) Eijz

Marie, reine du ciel et de la terre
de estelle.couvercelle » Mar Mai 27, 2014 3:35 pm 

La Reine du Ciel (version catholique) 5vs4

Ô Marie, vous la Reine du ciel et de la terre, avez bien voulu vous servir de ce qu’il y avait de plus faible selon le monde. Ô Marie, donnez à celle qui ose se dire votre enfant, cette précieuse vertu d’humilité. Faites, ô tendre Mère, que votre enfant vous imite en tout et pour tout. En un mot, que je sois une enfant selon votre cœur et selon celui de votre cher Fils. »

Jérémie 44:25 Ainsi parle le Seigneur (YHWH) des Armées, le Dieu d’Israël : Vous et vos femmes, vous avez accompli de vos mains ce que vous avez dit de votre bouche, à savoir : « Nous voulons nous acquitter des vœux que nous avons faits, offrir de l’encens à la reine du ciel et répandre des libations pour elle ! » Vous allez donc réaliser vos vœux, vous allez vous acquitter de vos vœux. 26 A cause de cela, écoutez la parole du Seigneur, vous tous, de Juda, qui habitez en Egypte ! Je le jure par mon grand nom, dit le Seigneur (YHWH), mon nom ne sera plus invoqué par la bouche d’aucun des hommes de Juda ; dans toute l’Egypte aucun ne dira : « Par la vie du Seigneur Dieu (YHWH) ! » 27 Je veillerai sur eux, non pas pour leur bonheur, mais pour leur malheur.

Apocalypse 17 La Bible du Semeur (BDS)

L'un des sept *anges qui tenaient les sept coupes vint me parler: --- Viens ici, me dit-il, je te montrerai le jugement de la grande prostituée[a] qui est sise sur les grandes eaux.2 Les rois de la terre se sont livrés à la débauche avec elle, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution.3 Il me transporta alors en esprit dans un désert. Je vis une femme assise sur une bête au pelage écarlate. Cette bête était couverte de titres offensants pour Dieu, elle avait sept têtes et dix cornes.4 La femme était vêtue d'habits de pourpre et d'écarlate, et parée de bijoux d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait à la main une coupe d'or pleine de choses abominables et d'obscénités dues à sa prostitution.5 Sur son front, elle portait gravé un nom mystérieux signifiant: «La grande Babylone, la mère des prostituées et des abominations de la terre.»6 Je vis qu'elle était ivre du sang de ceux qui appartiennent à Dieu et de ceux qui ont rendu témoignage à Jésus. A sa vue, je fus profondément bouleversé.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:03

.


 Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre

Rev. Alexander Hislop
La Reine du Ciel (version catholique) Fqt0
1807-1862
Pasteur de "East Free Church of Arbroath"
Écosse


D'abord édité en brochure en 1853,
considérablement développé en 1858, en résultat la publication :

LES DEUX BABYLONES
Identité de l'Église romaine et du culte de Nemrod et de Sémiramis

La Reine du Ciel (version catholique) Zdb0
(ou Le Culte d'Adoration Papal dévoilé être l'adoration de Nemrod et sa femme.)

"Le Catholicisme finalement révélé être la religion solaire du Culte de Mythra sous un déguisement chrétien"

Au chapitre 17 de l'Apocalypse, nous trouvons encore plus d'indices qui définissent "La grande prostituée" des prophéties bibliques. Mais en plus de tout cela, ce chapitre présente un parallèle sans précédent sur le mot "mystère" que nous devons considérer, parce qu'il explique l'origine de la mariologie (ou l'ensemble des croyances, doctrines et opinions concernant la Vierge Marie), et comment ces croyances se sont glissées dans l'Eglise chrétienne. Les six premiers versets du chapitre se lisent ainsi: "Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Et il me transporta en esprit dans un desert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement." (Apoc.17:1-6).

La Reine du Ciel (version catholique) Rmp1La Reine du Ciel (version catholique) MouhLa Reine du Ciel (version catholique) If0nLa Reine du Ciel (version catholique) BjzpLa Reine du Ciel (version catholique) Ygf7La Reine du Ciel (version catholique) 8dg0

Un historien, Alexandre Hislop, l'auteur des Deux Babylones a passé des années de recherches sur la connection entre l'ancienne Babylone et le culte d'adoration du système papal. Il a écrit ce qui suit: "Ce système gigantesque de corruption morale et d'idolâtrie décrit dans ce passage sous l'emblème d'une femme tenant 'une coupe d'or dans la main' (Apoc.17:4) enivrant 'toutes les nations de la terre du vin de son impudicité' (Apoc.17:2; 18:3), est divinement dénommée 'MYSTERE, BABYLONE LA GRANDE' (Apoc.17: 5).

 Le mystère de l'iniquité dont parle l'apôtre Paul dans 2 Thes.2:7, a son double dans l'Eglise de Rome, et aucun esprit sincère, après avoir bien examiné le sujet, peut facilement en douter.... Maintenant, puisque le système décrit ici est aussi caractérisé par le nom 'Mystère,' on peut supposer que les deux passages se réfèrent au même système. Mais le langage employé pour désigner la Babylone du Nouveau Testament, comme le lecteur peut bien le voir, nous conduit naturellement à la Babylone du monde ancien. De même que la femme de l'Apocalypse a dans sa main une coupe, avec laquelle elle enivre les nations, ainsi était-il de la Babylone ancienne. De cette Babylone remplie de gloire, le Seigneur a ainsi parlé par le prophète Jérémie annonçant sa destruction: 'Babylone était dans la main de I'Eternel une coupe d'or, qui enivrait toute Ia terre; les nations ont bu de son vin: C'est pourquoi les nations ont été comme en délire.' (Jer. 51:7). 

Pourquoi donc cette similarité si frappante de langage concernant ces deux systèmes? La conclusion naturelle est sûrement une relation de type et d'antitype. Maintenant à l'instar de la Babylone de l'Apocalypse [17:5] qui est caractérisée par le nom "Mystère", le trait distinctif du système de l'ancienne Babylone était "les mystères" chaldéennes, qui en ont constitué une partie essentielle [un système religieux ancien et secret, de cérémonies et d'adoration de certains dieux et de certaines déesses]. Et à tous ces mystères, le langage même du prophète hébreu, bien que symbolique, y fait allusion d'une façon très nette, quand il se réfère à Babylone comme la 'coupe d'or.' Prendre de ce 'breuvage mystérieux' était indispensable à ceux qui recherchaient une initiation aux rites de ces Mystères. Ce 'breuvage mystérieux' était fait de 'vin, de miel, d'eau, et de farine."' (Les Deux Babylones, pp. 4, 5). Tout comme ce "breuvage mystérieux" et de sa nature enivrante, ainsi en est-il du "Mystère de l'iniquité" qui spinituellement a fait boire à tous les habitants de la terre du vin [doctrines mystérieuses enivrantes] de son impudicité."

La Reine du Ciel (version catholique) Aey2La Reine du Ciel (version catholique) PegnLa Reine du Ciel (version catholique) KabkLa Reine du Ciel (version catholique) P654La Reine du Ciel (version catholique) TpnfLa Reine du Ciel (version catholique) Zmva

"Les Mystères chaldeennes remontent aux jours de Sémiramis... cette belle reine de Babylone, bien qu'abandonnée, 'Mère' des dieux.... la Mère de toutes sortes d'impuretés,... [celle qui] a érigé la ville même où elle a régné comme un siège d'idolâtrie démesurée et consacré à la prostitution. Ainsi était cette reine chaldéenne, prototype remarquable de la "femme" de l'Apocalypse, tenant sa coupe d'or, et avant sur son front, le nom 'Mystère, Babylone la Grande, la Mère des impudiques et des abominations de la terre.' Cet emblème apocalyptique de la prostituée tenant une coupe était deja exprimé dans les symboles d'idolâtrie de l'ancienne Babylone, comme ils sont exposés en Grèce... et il nous paraît singulier, que de nos jours, aussi loin qu'on soit capable de le yoir pour la première fois, l'Eglise de Rome a adopté ce même symbole comme emblème. En 1825, le pape Leon XII a fait frapper une médaille, portant à l'avers sa propre image, et à l'envers, celle de l'Eglise de Rome symbolisée par une femme tenant dans sa main gauche une croix, et dans sa main droite, une coupe, avec cette inscription autour d'elle, 'Sedet super universum', signifiant, son siège est le monde entier.'

La Reine du Ciel (version catholique) 803dLa Reine du Ciel (version catholique) KwvhLa Reine du Ciel (version catholique) Oha0La Reine du Ciel (version catholique) 4ec0

"... Donc, c'etait une question de nécessité, si l'idolâtrie devait y être amenée, et spécialement une idolatrie si impudente tel le système babylonien, que ce devait être en plein secret. Les prêtres chaldéens étaient les seuls dépositaires de connaissance religieuse; ils n'avaient qu'une vraie tradition par laquelle les écrits et les symboles de la religion publique devaient être interprétés. Il fallait donc une soumission implicite et aveugle sans laquelle ce qui est nécessaire au salut ne pouvait être appris. Maintenant comparez ceci à l'histoire de la papauté, à son esprit, à son modus operandi à travers les siècles, et quelle coincidence!  

Etait-ce pendant une période de lumière patriarcale que le système corrompu des 'mystères babyloniens a commencé? C'était dans un âge de plus grande lumière que ce système impie, profane, et sans base scripturaire a débuté. C'était pendant le siècle même des apôtres, quand l'église primitive fleurissait, quand les fruits glorieux de Ia Pentecôte étaient visibles partout, quand des martyrs ont scéllé de leur sang leur témoignage à la vérité. Et même quand l'Evangile brillait de son plus bel éclat, l'Esprit de Dieu a communiqué ce message à Paul: 'le mystère de l'iniquité agit déjà.' (2 Thes. 2:7). Ce système d'iniquité.... au temps voulu serait rudement révélé, et continuerait jusqu'à ce qu'il soit détruit par le souffle du Seigneur, et anéanti par l'éclat de son avènement.' (Ibid, v. 8). Mais le début de son introduction dans l'Eglise s'est produit secrètement, à Ia dérobée, avec toutes sortes de 'seductions de l'iniquité'. 

Il a œuvré 'mystérieusement' sous un beau mais faux visageéloignant les hommes de la simplicité de la vérité qui est en Jésus. Et ceci, il l'a fait en secret pour la même raison que l'idolâtrie était secrètement introduite dans les anciens mystères de Babylone. Il n'y avait donc aucune sécurité d'agir autrement. Ce n'était pas prudent. La vraie église, bien que dépouillée de tout pouvoir civil, prise de zèle, se serait réveillée pour mettre à l'index ce faux système et tous ses complices, si le dit système s'était révélé tout d'un coup dans toute sa bassesse et sa vilenie; et ceci aurait fait cesser son progrès. Par conséquent, tout s'est fait en secret, et peu à peu, insensiblement une corruption est introduite après une autre, comme dans tout processus d'apostasie, et l'église, marchant à reculons, était prête pour tolérer cet état de choses jusqu'à ce qu'il ait atteint la proportion gigantesque que nous voyons maintenant.... le système de la papauté.

La Reine du Ciel (version catholique) 8ks7

"... Astucieusement et graduellement, Rome posa Ia fondation de son système de clergé duquel il a élevé plus tard une si vaste superstructure. A son debut, 'mystère' était l'empreinte gravée sur son système.... Le pouvoir du clergé romain a atteint son apogée avec l'érection du confessional. Le confessional est aussi un emprunt de Babylone... Concemant la confession, la Bible déclare: 'Confessez donc vos péches les uns aux autres (Jacques 5:16), ce qui signifie que le prêtre devrait confesser au peuple tout comme le peuple confesse au prêtre, si l'un aurait péché contre l'autre... 

Rome, délaissant la Parole de Dieu, a eu recours au système babylonien. Suivant ce système, la confession secrète au prêtre, suivant des ordonnances bien précises, était requise de tous ceux qui étaient admis aux 'Mystères'.... Maintenant cette confession est faite par chaque individu, en privé et dans la solitude à un prêtre [sous peine de perdition] assis et vêtu au nom et avec l'autorité de Dieu, investi du pouvoir d'examiner la conscience, de juger, d'absoudre, ou de condamner suivant son bon plaisir... Sans cette confession, dans l'Eglise de Rome, on ne peut pas être admis aux sacrements, tout comme dans les jours du paganisme, il n'y avait pas d'admission aux Mystères sans la confession. 

Ceci est le grand pivot sur lequel tout le 'Mystère de l'Iniquité' incarné dans la papauté tourne; et partout où il est introduit, il sert admirablement le dessein de contraindre des hommes dans une soumission abjecte au clergé." (The Two Babylons, traduit Les Deux Babylones, pp.5-11). [Ce n'est donc pas étonnant que la fausse vierge Marie ait dit aux visionnaires qui l'ont vue à Medjugorje ce qui suit: "On doit encourager le peuple à aller à la confession tous les mois. La confession mensuelle sera un remède pour l'Eglise qui se trouve dans l'Ouest. Ce message doit être donné dans l'Ouest!" (The Thunder of Justice, p. 198)].

La Reine du Ciel (version catholique) 8gxyLa Reine du Ciel (version catholique) P1mpLa Reine du Ciel (version catholique) 138vLa Reine du Ciel (version catholique) Yvcj

"Conformément aux principes qui ont permis le développement du confessional, l'Eglise, c'est-à-dire, le clergé, se déclare être le seul dépositaire de la vraie foi du christianisme. Tout comme les prêtres chaldéens se croyaient les seuls à posséder la clé pour comprendre Ia mythologie de Babylone, une clé qui leur fut transmise de toute première antiquité, ainsi les prêtres de Rome se sont organisés pour être les seuls interprètes des Saintes Ecritures... Par conséquent, ils ont exigé une foi implicite dans leurs dogmes; tous les hommes étaient astreints à croire tout ce que l'Eglise croyait, alors que l'Eglise pouvait façonner sa foi selon son bon plaisir... Nous voyons donc qua tous égards, comment Rome porte à juste titre ce nom inscrit sur son front, 'mystère, Babylone la Grande."' (Les Deux Babylones, p.11).

La Reine du Ciel (version catholique) Zo95La Reine du Ciel (version catholique) Khff

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:08

.


La chute de Babylone dans la Bible 

La Reine du Ciel (version catholique) Ey67


Apocalypse 17

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.
C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'immoralité, et c'est du vin de sa prostitution que les habitants de la terre se sont enivrés.»

3 Alors il me transporta en esprit dans un désert et je vis une femme assise sur une bête écarlate, couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes. 
Cette femme était habillée de pourpre et d'écarlate et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or remplie d'abominations et des souillures de sa prostitution.

La Reine du Ciel (version catholique) JbfxLa Reine du Ciel (version catholique) Y42lLa Reine du Ciel (version catholique) C6o7La Reine du Ciel (version catholique) MlgcLa Reine du Ciel (version catholique) Knbe

Sur son front était écrit un nom, un mystère: «Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.»
6 Je vis cette femme ivre du sang des saints, du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.
7 L'ange me dit: «Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes. 
8 La bête que tu as vue existait et elle n'existe plus. Elle va monter de l'abîme et s'en aller à la perdition. Les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été inscrit dès la création du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant que la bête existait, qu'elle n'existe plus et qu'elle reparaîtra.
C'est ici qu'il faut une intelligence éclairée par la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes sur lesquelles la femme est assise.
10 Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, l'un règne, l'autre n'est pas encore venu. Et quand il sera venu, il ne doit rester que peu de temps.
11 Quant à la bête qui existait et qui n'existe plus, elle est elle-même un huitième roi; elle fait partie des sept et s'en va à la perdition.
12 Les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais ils reçoivent le pouvoir de régner pendant une heure avec la bête.
13 Ils ont une même pensée et ils donnent leur puissance et leur pouvoir à la bête.
14 Ils combattront contre l'Agneau et l'Agneau les vaincra parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Ceux qui ont été appelés, choisis et fidèles et sont avec lui les vaincront aussi.»
15 Puis il me dit: «Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues. 16 Les dix cornes que tu as vues et la bête détesteront la prostituée; elles la dépouilleront et la mettront à nu, elles mangeront sa chair et la détruiront par le feu.
17 En effet, Dieu leur a mis à coeur de réaliser son propre projet en ayant la même pensée et en donnant leur royauté à la bête jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.

La Reine du Ciel (version catholique) 9ls4La Reine du Ciel (version catholique) 3ljw

Apocalypse 18 

1 Après cela, je vis un autre ange descendre du ciel. Il avait un grand pouvoir et la terre fut illuminée de sa gloire.
2 Il cria d'une voix forte: «Elle est tombée, [elle est tombée,] Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire pour tout esprit impur, un repaire pour tout oiseau impur et détestable.
3 En effet, toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa prostitution, les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'immoralité et les marchands de la terre se sont enrichis grâce à la démesure de son luxe.»
Puis j'entendis une autre voix venant du ciel qui disait: «Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne pas vous associer à ses péchés et de ne pas être victimes de ses fléaux.
5 En effet, ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel et Dieu s'est souvenu de ses crimes.
6 Payez-la comme elle a payé et donnez-lui le double salaire de ses actes. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui le double.
7 Donnez-lui autant de tourment et de deuil qu'elle a fait la fière et s'est plongée dans le luxe. Parce qu'elle dit dans son coeur: 'Je siège en reine, je ne suis pas veuve et jamais je ne verrai le deuil',
8 à cause de cela, en un seul jour, les fléaux qui lui sont réservés s'abattront sur elle: la mort, le deuil, la famine, et elle sera réduite en cendres. En effet, il est puissant, le Seigneur Dieu qui l'a jugée.»
9 Tous les rois de la terre qui se sont livrés avec elle à la prostitution et au luxe pleureront et se lamenteront à cause d'elle, quand ils verront la fumée de la ville incendiée.
10 Ils se tiendront à distance, par crainte de son tourment, et ils diront: «Malheur! Malheur! La grande ville, Babylone, la ville puissante! En une seule heure ton jugement est venu!»
11 Les marchands de la terre pleurent aussi et sont dans le deuil à cause d'elle, parce que plus personne n'achète leur cargaison, 
12 cargaison d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toutes sortes de bois de senteur, de toutes sortes d'objets en ivoire, en bois très précieux, en bronze, en fer et en marbre, 
13 de cannelle, [d'aromates,] de parfums, de myrrhe, d'encens, de vin, d'huile, de fine farine, de blé, de boeufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d'âmes humaines.
14 «Les fruits que tu désirais profondément sont partis loin de toi; toutes ces richesses et ces splendeurs sont perdues pour toi et tu ne les retrouveras plus.»
15 Les marchands de ces produits, qui se sont enrichis en commerçant avec elle, se tiendront à distance, par crainte de son tourment. Ils pleureront et seront dans le deuil; 
16 ils diront: «Malheur! Malheur! La grande ville qui était habillée de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites!» 


La Reine du Ciel (version catholique) Bz47La Reine du Ciel (version catholique) XuqlLa Reine du Ciel (version catholique) 70av


17 Tous les capitaines, tous ceux qui naviguent, les marins et tous ceux qui vivent de la mer se tenaient à distance
18 et ils s'écriaient, en voyant la fumée de l'incendie: «Quelle ville pouvait se comparer à la grande ville?» 
19 Ils se jetaient de la poussière sur la tête et ils criaient, dans les pleurs et le deuil: «Malheur! Malheur! La grande ville dont la prospérité a enrichi tous ceux qui possèdent des bateaux sur la mer, en une seule heure elle a été dévastée!»
20 Ciel, réjouis-toi à cause d'elle! Et vous, les saints, les apôtres et les prophètes, réjouissez-vous aussi, car Dieu vous a fait justice en la jugeant.
21 Alors, un ange puissant prit une pierre qui ressemblait à une grande meule et il la jeta dans la mer en disant: «C'est avec la même violence que Babylone, la grande ville, sera jetée à bas, et on ne la retrouvera plus.
22 On n'entendra plus chez toi les sons des joueurs de harpe, des musiciens, des joueurs de flûte et de trompette. On ne trouvera chez toi plus aucun artisan d'un quelconque métier et l'on n'y entendra plus le bruit de la meule.
23 La lumière de la lampe ne brillera plus chez toi et l'on n'y entendra plus la voix des jeunes mariés. Cela arrivera parce que tes marchands étaient les grands de la terre et que toutes les nations ont été égarées par ta sorcellerie,
24 parce que l'on a trouvé chez toi le sang des prophètes, des saints et de tous ceux qui ont été mis à mort sur la terre.»

La Reine du Ciel (version catholique) IxlmLa Reine du Ciel (version catholique) Hof9La Reine du Ciel (version catholique) Qr5vLa Reine du Ciel (version catholique) Iu0bLa Reine du Ciel (version catholique) 6nk6La Reine du Ciel (version catholique) Fqa7La Reine du Ciel (version catholique) JleeLa Reine du Ciel (version catholique) 4xquLa Reine du Ciel (version catholique) 3gly

 ils diront: «Malheur! Malheur! La grande ville qui était habillée de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites!» 

Rome La ville aux sept collines
Les sept têtes sont sept collines, sur lesquelles siège la femme 

La Reine du Ciel (version catholique) 5cqoLa Reine du Ciel (version catholique) G9w3
Beaucoup d'écrivains romains (Virgile, Martial, Cicéron...) désignaient Rome comme la ville aux 7 collines.

Rome: la ville qui a pouvoir sur les souverains. Cette femme que tu as vue représente la grande ville qui exerce son pouvoir sur tous les souverains du monde.. 

Chapelets
La Reine du Ciel (version catholique) MusvLa Reine du Ciel (version catholique) Ynwe
La Reine du Ciel (version catholique) 90wzLa Reine du Ciel (version catholique) K8z3

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:11

.


La Vierge Noire chrétienne, survivance d’un culte païen matriarcal (Isis – Artémis)

La Reine du Ciel (version catholique) Mc78


Les Vierges noires sont des effigies féminines qui appartiennent à l’iconographie du Moyen Âge européen. Elles tirent leur nom de leur couleur sombre, souvent limitée au visage et aux mains. La plupart d’entre elles sont des sculptures produites entre le xie et le xve siècle. On trouve parmi elles de nombreuses Vierges à l’enfant. La majorité des 450 à 500 recensées se rencontrent dans le bassin méditerranéen occidental, domaine de l’art roman, avec une concentration importante dans le sud de la France où on en compte 180. Bien que des musées en conservent, la plupart des Vierges noires sont placées dans des églises et certaines suscitent des pèlerinages importants.

Des attributs non chrétiens
La Reine du Ciel (version catholique) Nw9l La plupart de ces Vierges noires sont liées à des rites de fertilité, de fécondité ou de sexualité. Ce ne sont pas là les attributs ordinaires de la Vierge chrétienne. A Montserrat, l’hommage à la Madone donne lieu à une fête singulièrement païenne, puisque les fidèles se livrent à une danse circulaire qui rappelle volontiers les antiques danses orgiaques. D’autres Vierges noires sont également liées aux astres, à la Lune ou à Vénus. Si elles représentent parfois Marie, la mère du Christ, ces statues sont chargées de tout autre chose. Elles prennent un sens qui dépasse la symbolique chrétienne ordinaire. Mais de quel passé nous arrivent-elles ? Et quel message alors nous apportent-elles ?

La Vierge Noire chrétienne, survivance d'un culte païen matriarcal, la déesse-mère des Templiers


Tradition gnostique : féminin sacré, sagesse mariale, vestige de culte matriarcal


Les Vierges Noires ont pris la succession des anciennes déesses sous une forme christianisée. « Ne sont-elles pas si souvent à proximité immédiate de sources, de puits, d'arbres ou de pierres qui avaient chez nos ancêtres pré-chrétiens une signification sacrée bien connue ? Mais avant d'être représentée, la Mère de la manifestation fut adorée sous l'apparence d'une Pierre Noire tombée du ciel, comme à Ephèse pour Artémis. Le « bétyle », pierre noire d'origine météorique, figure Cybèle la Noire, ou la « Grande Déesse » chthonienne grecque. Et le pèlerin musulman baise la Pierre Noire de la Kaaba à La Mecque. Toutes les Vierges Noires, comme encore Kali la Noire (Inde), Isis, Astarté, Sara (Gitans), Annis appelée en Grande Bretagne Black Annis, Innani (Summer), ... convient les êtres à percer toutes les couches de leur matière, à aller aux Tréfonds, là où Elle se trouve, pour leur révéler Sa lumière."

Des reines célestes qui embarrassent l’Eglise. Elles portent presque toujours une couronne : considérées comme des « Reines des cieux ». Elles sont associées à des représentations de la Lune ou des étoiles. Il s’agit d’une pratique qui nous ramène à l’ère pré-chrétienne et qui perpétue les cultes païens des divinités féminines. Ces "Maîtresses du Monde" causent beaucoup de souci à l’Église catholique, qui les met « hors circuit » dès qu’elle le peut sans trop choquer les populations locales, toujours plus attachées aux Vierges qu’à la fréquentation des messes. Depuis le XIXe siècle, beaucoup de ces Vierges noires ont été remplacées par des représentations plus conformes au modèle marial. Quand elles n’ont pas été, tout simplement, repeintes… en blanc !

La Reine du Ciel (version catholique) Ave5

Un christianisme matriarcal

Dans le texte de la messe de l’Immaculée Conception, on trouve les paroles suivantes : « Le Seigneur me posséda au début de toutes choses. J’existais avant qu’il ne donne la vie aux créatures. J’existais de toute éternité, avant même que la Terre ne soit créée. »

Tout obéit à Marie, même Dieu

La Reine du Ciel (version catholique) Pllw

Plusieurs écrivains chrétiens du Moyen Age en arriveront à admettre que c’est la Vierge, et non Dieu, qui a créé le monde ! L’un d’entre eux écrira : « Tout obéit à Marie, même Dieu. » C’est ainsi que, insensiblement, le christianisme du Moyen Age se teintera des couleurs d’une religion matriarcale, fondée sur le principe féminin symbolisé par Marie. Dans le même temps, les qualités « féminines » de Jésus étaient accentuées : douceur, bienveillance, et même passivité. La Vierge était devenue la médiatrice entre les hommes et leur dieu, en quelque sorte une déesse protectrice de l’Europe occidentale.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:12

.

Lourdes, une expérience païenne matriarcale 

La Reine du Ciel (version catholique) Kk4h

En 1858 eurent lieu à Lourdes dans les Pyrénées françaises plusieurs apparitions miraculeuses. C’est une certaine Bernadette Soubirous qui fut témoin de ces apparitions qu’elle interpréta comme étant celles de la vierge Marie. Bernadette raconta alors qu’elle vit la vierge car c’est le seul langage religieux qu’elle connaissait. Selon plusieurs spécialistes de la question, il serait fort possible que Bernadette ne sut pas interpréter correctement ce qu’elle vit. Plusieurs indices tendent à démontrer que l’expérience qu’elle vécut, fut une montée de la Déesse-Mère de son inconscient dans son conscient. Ce serait donc une expérience païenne qu’elle n’aurait pas su identifier.

Grotte et source, des symboles de la déesse-mère
La Reine du Ciel (version catholique) X3yb

Le fait que les apparitions eurent lieu dans une grotte près d’une source est très révélateur au niveau symbolique, car ces deux éléments sont intimement liés au culte de la Terre-Mère. La source est l’élément vital de fécondité qui connecte avec la Déesse-Mère dans son aspect jeune, tandis que la grotte est un symbole de la matrice universelle, la Déesse dans son aspect plus mûr, celui de la Mère. Ce sont des détails qui ont une grande importance car ils sont attestés dans tous les cultes antiques liés à la grande Déesse. L’incertitude de Bernadette est attestée, car elle n’a pas pu donner d’explications pour ses visions, jusqu’à ce qu’elle lui dise "je suis l’immaculée conception".

Elle n’a donc pas identifié au premier abord l’apparition… ceci jusqu’à ce que les autorités catholiques du secteur lui soufflent à l’oreille ce qu’elle devait dire afin de ne pas être prise pour une sorcière, ce qui lui aurait valu certains problèmes avec la légendaire tolérance inquisitoire des catholiques… Par ailleurs, le genre de pélerinages qui a lieu régulièrement à Lourdes possède un fond plutôt païen, car si on enlève le vernis chrétien, on est bien en présence d’anciennes coutumes antérieures au christianisme telles qu’on les connaît de la Grèce païenne par exemple.

La Reine du Ciel (version catholique) Z5r1
Aphrodite et Hermes..............Artémis / Diane...............Ostara / Eostre............Devaki et Krishna
La Reine du Ciel (version catholique) Uy2w La Reine du Ciel (version catholique) Mbkj La Reine du Ciel (version catholique) Hgy7La Reine du Ciel (version catholique) G8ac
"En terre païenne, aux Indes par exemple, elle aurait interprété son aventure de manière plus charnelle, plus sexuelle, et n’aurait pas cru devoir se retirer de la vie. Pour nous aucun doute possible: il y a eu à Lourdes un événement religieux authentique et nous contestons seulement sa spécificité chrétienne." -

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:12

L'Église Païenne




La Reine du Ciel (version catholique) LvguLa Reine du Ciel (version catholique) Qb4fLa Reine du Ciel (version catholique) M4a0La Reine du Ciel (version catholique) Ko6tLa Reine du Ciel (version catholique) OzoaLa Reine du Ciel (version catholique) Vs5pLa Reine du Ciel (version catholique) TtuxLa Reine du Ciel (version catholique) Eo8jLa Reine du Ciel (version catholique) J381La Reine du Ciel (version catholique) Wsf2La Reine du Ciel (version catholique) 7dx3La Reine du Ciel (version catholique) C4veLa Reine du Ciel (version catholique) 3bb6

Apocalypse 22:15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !
Doctrines et dogmes non-bibliques imposés par la plupart des églises dites "chrétiennes" notamment l'Église Catholique

• Prières pour les morts.  
300 après J.C. 

•Signe de la croix.  
300 après J.C. 

• Vénération des anges et des saints décédés.  
375 après J.C. 

• Utilisation d'images pour le culte.  
375 après J.C. 

• La messe comme célébration quotidienne  
394 après J.C. 

• Premiers symptômes de l'exaltation de Marie. Première apparition du terme " Mère de Dieu " au Concile d'Ephèse.  
431 après J.C. 

• Rites de l'Extrême Onction.  
526 après J.C. 

• Doctrine du Purgatoire, sorte de sas avant le Paradis dont Jésus-Christ serait le geôlier!!!  
593 après J.C. 

• Prières adressées à Marie et aux saints décédés.  
600 après J.C. 

• Adoration de la Croix, des images, icônes et des reliques.  
786 après J.C. 

• Canonisation des saints décédés.  
995 après J.C. 

• Célibat des prêtres (pour empêcher la dispersion des biens par héritage).  
1079 après J.C. 

• Introduction du Rosaire copié sur des rites Musulmans et Tibétains.  
1090 après J.C. 

• Invention des indulgences, sources de profit supplémentaires.  
1190 après J.C. 

• Le pape Innocent III établit le principe de la transsubstantiation. 
1215 après J.C. 

• Confession auriculaire des péchés auprès d'un prêtre.  
1215 après J.C. 

• Adoration de l'hostie.  
1220 après J.C. 

• Coupe de vin retranchée et interdite au public au moment de la communion.  
1414 après J.C. 

• Le dogme de l'existence d'un Purgatoire est proclamé.  
1439 après J.C. 

• Confirmation de la doctrine des 7 sacrements.  
1439 après J.C. 

• L'autorité de la " tradition " des hommes est considérée comme étant égale à celle des Ecritures au Concile de trente.  
1545 après J.C. 

• Les livres " Deutérocanoniques " ou dits " apocryphes " sont ajoutés aux 66 Livres Bibliques originaux.  
1546 après J.C. 

• Dogme de l' Immaculée Conception " à propos de Marie.  
1854 après J.C. 

• Le Concile du Vatican proclame que le pape comme est infaillible en matière de foi et de morale.  
1870 après J.C. 

• Assomption du corps physique de la " Vierge Marie " dans les cieux peu de temps après sa mort.  
1950 après J.C. 

• Marie proclamée " Mère de l'Eglise ".
1965 après J.C.
La Reine du Ciel (version catholique) Juf4La Reine du Ciel (version catholique) UxkfLa Reine du Ciel (version catholique) 5wuhLa Reine du Ciel (version catholique) Dy8m

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:16

Culte à Marie : agréé par Dieu ?
 Toutes les générations me diront bienheureuse : 

C'est donc vrai, les Saintes Ecritures ne disent nulle part que les cultes à Marie sont indispensables au salut du pécheur, ni ne sont utiles à la vie du chrétien, mais, du moins, ne peut-on dire cependant qu'ils sont approuvés par Dieu ?

C'est la question de l'innocence : "il n'y a aucun mal à prier et à honorer Marie, cela ne retire rien à la Gloire de Dieu et de son Fils Jésus, notre Sauveur, au contraire !"

Nous allons à présent nous poser trois questions :

  • Vers qui doivent monter nos prières ?
  • Les titres dont est honorée Marie sont-ils respectueux pour elle et pour Dieu ?
  • Dieu autorise-t-il vraiment l'utilisation de statues, ou d'images, et leur vénération ?

La Reine du Ciel (version catholique) Arrow_up 1 - Vers qui doivent monter nos prières ?

Vers Dieu seul doivent monter toutes prières. « Venez, prosternons-nous, courbons-nous, fléchissons le genou devant l'Eternel (YHWH) qui nous a faits » (Psaume 95.6).
Comme le proclame ce verset de psaume, la Bible tout entière nous invite à nous tourner vers notre Créateur pour lui rendre hommage et le prier.

Les croyants de l'Ancien Testament ne pratiquent pas d'autre culte qu'à Dieu et le Nouveau Testament n'enseigne pas de faire autrement. Et pourtant, l'histoire du peuple de Dieu compte un grand nombre de personnages qui ont été particulièrement bénis et proches de Dieu. Parmi tous ces hommes, retenons par exemple les noms de Moïse et d'Elie, au milieu desquels Jésus paraîtra transfiguré devant trois de ses disciples (Marc 9.2-9 par ex.). 

Moïse n'a-t-il pas rencontré l'Eternel face à face sur le Sinaï, et Elie n'a-t-il pas fait tomber le feu du ciel en invoquant le Nom de l'Eternel ? Et pourtant, aucun de ces grands hommes de Dieu n'a, par la suite, fait l'objet d'aucun culte, n'a été représenté sous forme de statue ou d'image, n'a été prié par les Juifs pour intercéder auprès de Dieu en leur faveur, comme cela se pratique dans l'église Catholique avec la Vierge et les Saints.

Pourquoi cette différence ? Parce que les cultes à la Vierge et aux Saints dans l'église Catholique proviennent des traditions et non de la Parole de Dieu (la Bible). C'est le Magistère, autorité doctrinale purement humaine, qui autorise et encourage les croyants de l'église Catholique à de telles pratiques. Lorsque les catholiques observent ces pratiques, ils le font, non par obéissance à Dieu, mais sous le couvert de leurs responsables religieux.

Oui, la Parole de Dieu enseigne aux hommes de faire monter toutes prières vers Dieu seul. Jésus l'a montré en donnant la prière du "Notre Père" et l'Esprit Saint l'inspire lui-même à tout homme converti, ainsi qu'en témoigne l'apôtre Paul :
« Vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba Père. L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8.15-16).

Dès lors, quiconque pratique un culte à quelqu'un d'autre que Dieu, agit en contradiction avec la Parole de Dieu, avec l'enseignement de Jésus, et prouve par là qu'il n'est pas en accord avec l'Esprit Saint.
 
La Reine du Ciel (version catholique) Arrow_up 2 - Les titres dont est honorée Marie sont-ils respectueux pour elle et pour Dieu ?

Les titres d'honneur donnés à Marie sont irrespectueux pour elle et pour Dieu.
Nous savons que tous les enseignements sur la piété mariale proviennent d'apports que le Magistère (autorité doctrinale de l'église Catholique) a faits au texte canonique du Nouveau Testament.
A la base de ces enseignements se trouvent trois points de doctrine qui se sont imposés progressivement à partir du IV° siècle :

1) La virginité perpétuelle de Marie :
Croyance selon laquelle Marie n'aurait pas eu d'autres enfants après la naissance de Jésus. Cependant l'Evangile de Matthieu précise que Joseph ne connut point Marie jusqu'à ce qu'elle ait enfanté Jésus (1.25) et fait mention de Jacques, Joseph, Simon et Jude comme étant les frères de Jésus, ainsi que de sœurs (13.55).

2) L'Immaculée Conception de Marie :
Affirmation non scripturaire disant que Marie serait née sans péché par une faveur singulière de Dieu (dogme proclamé en 1854). Cependant, la Bible enseigne systématiquement que tout homme est pécheur et Marie elle-même a reconnu Dieu comme son Sauveur (Luc 1.47).

3) L'Assomption :
L'église Catholique enseigne que la Vierge fut élevée corps et âme au ciel et exaltée par le Seigneur comme Reine de l'Univers (dogme proclamé en 1950). Or le Nouveau Testament ne fait aucune mention de cela.
En plus de cette doctrine mariale, on peut citer quelques-uns des nombreux titres et attributs que les catholiques emploient dans leurs prières et leurs cultes :

  • Marie est appelée Mère de Dieu et Mère du Créateur. Comment une créature peut-elle être appelée mère de son Créateur ?

  • Marie est appelée aussi Médiatrice, Secours des pécheurs, Porte du Ciel, Etoile du matin. Mais Jésus est le seul Médiateur (1 Timothée 2.5), Jésus est le seul Sauveur (Actes 4.12), il est la seule Porte pour entrer au Royaume de Dieu (Jean 10.9), il est l'Etoile brillante du matin (Apocalypse 2.16).

  • Marie, enfin, est invoquée sous les titres d'avocate, d'auxiliatrice, de secourable, etc... Comme nous l'avons montré plus haut, avec ces titres elle entre en concurrence avec l'Esprit Saint.

En fait, si on réunit tous les attributs que l'église Catholique accorde à Marie dans ses cultes (ci-dessus en 1, 2, 3), on constate que la Vierge est honorée comme une déesse puisque acclamée comme Mère de Dieu, médiatrice et avocate, réunissant ainsi en elle les qualités du Père, du Fils et de l'Esprit Saint.

Tous ces titres sont irrespectueux, non seulement pour Dieu : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul » (Luc 4.8), mais aussi pour Marie qui, humblement, se disait être « la servante du Seigneur » (Luc 1.38).

Reconnaître Marie comme une simple créature humaine ayant occupé un rôle privilégié dans le mystère de la Rédemption est plus respectueux pour elle que de la louer et l'honorer avec les titres et attributs que la Bible réserve au Dieu trinitaire.
 
La Reine du Ciel (version catholique) Arrow_up 3 - Dieu autorise-t-il vraiment l'utilisation de statues ou d'images et leur vénération ?

La désobéissance à la Parole de Dieu conduit à la superstition et à l'idolâtrie.
Le culte à Marie n'est pas seulement irrespectueux pour Dieu, comme nous l'avons montré ci-dessus, mais il est malheureusement en plus, une porte ouverte à la superstition et à l'idolâtrie.

Servir des statues ou des images, construire des sanctuaires, élever des autels, accorder un pouvoir à des médailles, brûler des cierges, adresser des prières et des louanges, toutes ces formes de culte à la Vierge sont un retour en arrière, un retour aux pratiques païennes interdites par Dieu dans l'Ancien Testament. Dieu a donné à Moïse et au peuple d'Israël ce commandement :

« Tu ne feras point d'image tailléede représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elleset tu ne les serviras point ; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux... » (Exode 20.4-5 et Deutéronome 5.8-9).

Ainsi, le Seigneur réclame jalousement notre adoration tout entière. Il veut que notre culte s'adresse à Lui seul. Jésus, notre Sauveur, a lui-même rappelé l'importance de l'observation de la Loi et de l'obéissance aux commandements de Dieu. Dans Matthieu 5.17, il le dit ainsi :

« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu, non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le Royaume des Cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le Royaume des Cieux ».

Or l'église Catholique a bel et bien supprimé, dans son enseignement, le deuxième commandement cité plus haut, dans lequel Dieu interdit la fabrication des images et leur culte. Tout le monde peut le vérifier en consultant la deuxième section du Catéchisme de l'église Catholique (édition 1992), consacrée aux 10 commandements donnés à Moïse : on y retrouve, avec quelques variantes, les textes de l'Exode et du Deutéronome, à l'exception du commandement sur l'interdiction des images et de leur culte, qui se trouve tout simplement supprimé.

Et on ne peut que le comprendre, tellement les statues et les images de la Vierge sont nombreuses dans le monde (sans compter celles des Saints que l'on vénère aussi).

« Tu ne fixeras aucune idole de bois à côté de l'autel que tu élèveras à l'Eternel, ton Dieu. Tu ne te dresseras point des statues, qui sont en aversion à l'Eternel, ton Dieu. » (Deutéronome 16.21-22).
 
« Car l'Eternel jugera son peuple, Et il aura pitié de ses serviteurs. Les idoles des nations sont de l'argent et de l'or, Elles sont l'ouvrage de la main des hommes, Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, Elles ont des oreilles et n'entendent point, Elles n'ont point de souffle dans leur bouche. Ils leur ressemblent ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. »
(Psaume 135.14-18)

http://www.bible-only.org/french/bp/toutes_generations/agree.html

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Arlitto Jeu 25 Juil - 17:21

.

L'idôle féminine "Méni" condamnée dans la Bible

Ésaïe 65:11
Mais vous, qui abandonnez l'Éternel, Qui oubliez ma montagne sainte, Qui dressez une table pour Gad, Et remplissez une coupe pour Meni

La Reine du Ciel (version catholique) 2hm4

              Méni. -. Dans la Bible,la déesse Méni est la Lune. Jérémie (VII, 18 et XLIV, 17, 18) en parle sous le nom de Reine du ciel, et Isaïe (LXV, 11), sous le nom de Méni. L'un et l'autre montrent que son culte était fort commun dans la Palestine, et que les Hébreux y étaient fort attachés. Méni est apparemment la même qu'Astarté, honorée surtout parmi les Phéniciens et les Carthaginois. C'est des Phéniciens ou Cananéens que les Hébreux avaient pris le culte de cette divinité. Isaïe leur reproche de dresser une table à Gad, qui est le Soleil, et de faire des libations à Méni :
    Qui ponitis Fortunea (Hebr. Gad) mensam, et libatis super eam (l'Hébreu, et libatis Meni).

Jérémie dit que pour honorer la Reine des cieux, les pères allument le feu, les femmes pétrissent des gâteaux, et les enfants amassent le bois pour cuire ces gâteaux, en l'honneur de la Reine du ciel :
    Filii colligunt ligna, et patres succendunt ignem, et mulieres conspergunt adipein, ut faciant placentas reginae caeli.

Ailleurs les Hébreux déclarent au même Jérémie que, malgré ses remontrances ils continueront à honorer la Reine du ciel, en lui offrant des oblations, comme ont fait leurs pères; que depuis qu'il ont cessé de sacrifier à la Reine du ciel, ils ont été consumés par l'épée et par la famine. On voit par Strabon (lib. XII), que Men, le mois ou la Lune, avait plusieurs temples consacrés à son honneur dans l'Asie Mineure et dans la Perse, et qu'on jurait souvent par le Men du roi, c'est-à-dire par sa fortune.
Source : cosmovisions.com
La Reine du Ciel (version catholique) Taaj
 ....................................................................................................Lune
La Reine du Ciel (version catholique) Ihv7La Reine du Ciel (version catholique) B13lLa Reine du Ciel (version catholique) JhzfLa Reine du Ciel (version catholique) 8am2La Reine du Ciel (version catholique) Ew1eLa Reine du Ciel (version catholique) B2xk

Jérémie 7:18
Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, Afin de m'irriter

Juges 10:6
Les enfants d'Israël firent encore ce qui déplaît à l'Éternel; ils servirent les Baals et les Astartés, les dieux de Syrie, les dieux de Sidon, les dieux de Moab, les dieux des fils d'Ammon, et les dieux des Philistins, et ils abandonnèrent l'Éternel et ne le servirent plus.

La Reine du Ciel (version catholique) F84b

 la Lune

La Reine du Ciel (version catholique) Sbm3La Reine du Ciel (version catholique) Pgyw

GAD (dieu)
(= Fortune). Dieu cananéen du Bonheur, dont le culte fut adopté par certains Hébreux (Esa 65:11 ; Ost. : « armée des cieux »).
Son nom paraît dans certains noms composés, d'endroits : Baal-Gad, Migdal-Gad, ou de personnes : Azgad. Cette divinité était d'origine araméenne ou arabe, mais non babylonienne.

MÉNI
(= Destin). Divinité inconnue par ailleurs, nommée avec Gaddieu cananéen de la Fortune, comme étant l'objet de repas sacrés et de libations païennes (Esa 65:11). On a rapproché Méni de Menat, idole arabe de La Mecque (Coran 53:20), et de Mené, la Lune chez les Grecs. Le prophète joue sur le nom du dieu : « Destin... je vous destine aussi à l'épée... »
Les anciennes versions, y voyant un nom commun, le rattachaient à la racine hébraïque mânâh = compter : « ... autant qu'on en peut compter, je vous compterai aussi... » (Ost., Mart., Vers. angl. autor.).


_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17050
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Reine du Ciel (version catholique) Empty Re: La Reine du Ciel (version catholique)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum