Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Aller en bas

Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 19:19

Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Livre de Mattityahou d'après le texte Hébreu Shem Tov 

Ce manuscrit est nommé Shem Tov ou Evan Bohan, ne pas confondre avec le Dutillet car ces deux manuscrits sont différents.

Image du Texte Hébreu Shem Tov

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous avons des sources historiques qui prouvent l'existence de l'Évangile de Matthieu en Hébreu.

-citation d'Épiphane de Salamine, Panarion 29.7.2

"Ils ont l'Évangile selon saint Matthieu dans son intégralité en hébreu. Car il est clair qu'ils le conservent encore dans l'alphabet hébreu, comme il a été écrit à l'origine."

-citation de Jérôme, Lettre 75 à Augustin concernant Jésus comme Fils de Dieu.

"Matthieu, également appelé Lévi, apôtre et ancien publicain, a composé un évangile de Jésus-Christ dans un premier temps publié en Judée, en hébreu pour le bien de ceux de la circoncision qui croyaient, mais fut ensuite traduit en grec dont l'auteur est incertain. L'hébreu lui-même a été conservé jusqu'à nos jours à la bibliothèque de Césarée, dont le Pamphlet est recueilli avec tant de diligence. J'ai également eu l'occasion d'avoir le volume qui m'a été décrit par les Nazaréens de Bérée, une ville de la Syrie, qui l'utilisent. En cela, il est à noter que, partout où l'évangéliste, que ce soit sur son propre compte ou en la personne de notre Seigneur, le Sauveur cite le témoignage de l'Ancien Testament, il ne suit pas l'autorité des traducteurs de la Septante, mais l'hébreu.(...)"

Aux environs de 1385, un Juif appelé Shem Tob ben Shaprut, de Tudela en Castille, Espagne, a écrit une œuvre polémique contre le christianisme intitulé Eben Bohan dans lequel il incorpore [l’évangile de] Matthieu en hébreu dans un chapitre séparé. Ce même Evangile cité par les sources historiques ci-dessus (Les manuscrits en écritures cursives du Eben Bohan de Shem-Tob se trouvent au Jewish Theological Seminary of America, New York.)

Cet Evangile de Matthieu en Hébreu nommé Shem Tov ou Evan Bohan a été recopié par un Juif dans un de ces ouvrages pour débattre de ce sujet avec le Christianisme de Rome.

Ce manuscrit Shem Tov est vraiment intéressant au niveau du texte car sur plusieurs points, il prouve qu'il n'a pas pu être une copie du texte Grec. C'est la copie en Hébreu la plus proche du texte original que nous avons aujourd'hui de cet Evangile.


Légendes :

Le Saint Nom du Dieu d'Israël, YHWH se trouve présent dans ce texte marqué par ce sigle dans le texte "ה qui signifie "Hashem" (Le Nom) terme de substitution utilisé par le pharisianisme et le judaïsme orthodoxe aujourd'hui à chaque fois que le Saint tétragramme יהוה YHWH est rencontré. 

L'auteur Juif de cette copie de l'Évangile de Matthieu ainsi que sans doute d'autres copistes de ce texte qui l'ont précédé, étaient aussi dans cette croyance rabbinique ce qui explique le remplacement dans le texte à chaque fois que le Nom יהוה YHWH était rencontré.

J'ai donc réintroduit Le Saint Nom du Dieu d'Israël dans le texte à chaque fois que ce sigle apparaît.

J'ai également réécrit Le Nom de notre Seigneur Yéshoua ainsi ישוע tel qu'il est réellement avec le ayin ע à la fin sans acronyme. J'ai également réécrit le nom de Myriam sans acronyme ainsi מדים.

Et j'ai remis Elohim אלהים au lieu d'Elokim אלקים.

[ ] les phrases entre ces deux crochets signifient qu'il s'agit sûrement d'un rajout de l'auteur de la copie du texte, phrases qui ne se trouvaient pas dans le texte d'origine.

( ) les textes entre parenthèses sont des explications extérieures au texte afin d'apporter certaines indications.


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 19:23

Sainte Bible Septante - 70 Anciens Sefarim Kadoshim Tena'k 

Tena'k est un Acronyme.

T = Torah - N = Neviim (Prophètes) - K = Ketouvim (Écritures)

Pourquoi préférer la Septante?

Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La Torah Les Commandements de YHWH - Le Socle de La Foi 

Sefer Torah des 70 Anciens (Septante) Traduction Révisée 2013 d'après la traduction Française de Pierre Giguet 

YHWH en Ancien Hébreu réintroduit dans le texte

Le Saint Nom en Ancien Hébreu a été retrouvé au milieu des textes Grecs plus Anciens de la Septante à la place de Kurios κύριος, κυρίῳ... (Seigneur) qui remplaça Le Saint Nom dans les manuscrits plus récents

Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


{Béréshith-Genèse}{Yobelim-Jubilés}{Shémoth-Exode}{Vayiqra-Lévitique}{Beth Hamikdash-Temple}{Bamidbar-Nombres}{Devarim-Deutéronome}

Concernant tous les Livres Bibliques qui suivent savoir que lorsqu'il y a écrit Seigneur en Grec Kurios. Il s'agit la plupart du temps du Saint Nom d'Elohim YHWH en Hébreu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Écritures avant Moïse

Sefer Hénok - Livre d'Enoch
(non présent dans la Septante)

Sefer Yov - Livre de Job

Testament des 12 Patriarches
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ecritures après Moïse 

Pèriode du Tabernacle et du premier Temple

Sefer Yéhoshoua - Livre de Josué 

Sefer Sofetim - Livre des Juges 

Sefer Routh - Livre de Ruth 

Sefer Yehoudith - Livre de Judith

Sefer Melakim-Shmouel 1 - Livre des Rois-Samuel 1

Sefer Melakim-Shmouel 2 - Livre des Rois-Samuel 2

Sefer Melakim-Eliyahou 3 - Livre des Rois-Elie 3 

Sefer Melakim-Elisha 4 - Livre des Rois-Elisée 4

Sefer Devari Hayemim 1 - Livre des Chroniques 1

Sefer Devari Hayemim 2 - Livre des Chroniques 2

Sefarim Tehilim - Livre des Psaumes 

Tehilim-Psaumes retrouvés de David - Qumran

Sefarim Mechelim - Livre des Proverbes 

Sefer Koheleth - Livre de l'Ecclésiaste 

Sefer Shir Hashirim - Livre du Cantique des cantiques

Sefer Yishayahou - Livre d'Esaïe 

Sefer Hoshéa - Livre d'Osée

Sefer Amos - Livre d'Amos 

Sefer Mikah - Livre de Michée

Sefer Malaki - Livre de Malachie 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ecritures après l'exil d'Israël en Assyrie et avant l'exil de Juda-peuple Juif à Babylone 
Pèriode du premier Temple

Sefer Tsephaniah - Livre de Sophonie

Sefer 'Havakouk - Livre d'Habacuc

Sefer Nahoum - Livre de Nahum

Sefer Yi'hétzekiel - Livre d'Ezéchiel

Sefer Obadiah - Livre d'Abdias

 Sefer Yirémiyahou - Livre de Jérémie 

Sefer Barou'k - Livre de Barouk

Sefer Eika Yirémiyahou - Livre des Lamentations de Jérémie

Ketouv Yirémiyahou - Lettre de Jérémie

Sefer Tobiyah - Livre de Tobit
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Autres Manuscrits de la Bible de Qumran


Sefer Beth Ha Mikdash - Rouleau du Temple

Règle de l'Assemblée-Eglise ou Manuel de Discipline

Miqsat Maase Ha Torah - Certains Précèptes de La Torah 

Sefer Malkitsedek - Rouleau de Melchitsedek

Sefer Ben Elohim - Rouleau du Fils de Dieu

Sefer Mele'hamoth - Rouleau des Guerres

Sefer Ha Razim - Livre des Mystères
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ecritures après l'exil de Juda-peuple Juif à Babylone 

Pèriode de l'établissement du second Temple 

Sefer Ezra 1 - Livre d'Esdras 1

Sefer Ezra 2 - Rouleau d'Esdras 2 
(correspond au seul Esdras du texte Massorétique)

Sefer Nehemiah - Rouleau de Néhémie 

Sefer Hadassa (Esther) - Rouleau d'Hadassa (Esther)

Sefer Souzanah Daniel - Rouleau de Suzanne Daniel

Sefer baal ve tanin Daniel - Rouleau bel et le dragon Daniel

Sefer Daniel - Rouleau de Daniel

Sefer Yoel - Rouleau de Joël 

   Sefer Yonah - Rouleau de Jonas 

Sefer 'Hagaï - Rouleau d'Aggée 

Sefer Zekariah - Rouleau de Zacharie

Tefilah Menashé - Prière de Manassé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Écritures de l'époque du second Temple 
durant le règne de Juda-peuple Juif 
sous occupation étrangère

Sefer Makabim 1 - Livre des Maccabées 1

Sefer Makabim 2 - Livre des Maccabées 2

Sefer Makabim 3 - Livres des Maccabées 3

Sefer Makabim 4 - Livres des Maccabées 4

Sefer Ben Sira - Livre de Siracide

Sefer Chokmah - Livre de la Sagesse

Sefer Mattityahou - Livre de Matthieu 
du texte Hébreu Shem Tov unique texte des Evangiles retrouvé en Hébreu
(traduction non-terminée en chantier) 

Sefer Makabi - Livre de Marc
du texte Grec Reçu

Sefer Elior - Livre de Luc 
du texte Grec Reçu

Sefer Yo'hanan - Livre de Jean
du texte Grec Reçu 

Sefer Shalia'him - Livre des Actes des Apôtres
du texte Grec Reçu

Ketouv Shaoul El Ha Roumim - Lettre de Paul aux Romains

Ketouv Shaoul El Hakorintim 1 - Lettre de Paul aux Corinthiens 1

Ketouv Shaoul El Hakorintim 2 - Lettre de Paul aux Corinthiens 2

Ketouv Shaoul El Ha Galetim - Lettre de Paul aux Galates

Lettre de Paul aux Ephésiens 

Lettre de Paul aux Philippiens 

Lettre de Paul aux Colossiens 

Première Lettre de Paul aux Thessaloniciens 

Deuxième Lettre de Paul aux Thessaloniciens 

Première Lettre de Paul à Timothée 

Deuxième Lettre de Paul à Timothée 

Lettre de Paul à Tite 

Ketouv Shaoul El Filemon - Lettre de Paul à Philémon

Lettre aux Hébreux 

Ketouv Ya'akov - Lettre de Jacques

Ketouv Even 1 - Lettre de Pierre 1

Ketouv Even 2 - Lettre de Pierre 2

Ketouv Even El Ya'akov - Lettre de Pierre à Jacques

Ketouv Yo'hanan 1 - Lettre de Jean 1

Ketouv Yo'hanan 2 - Lettre de Jean 2

Ketouv Yo'hanan 3 - Lettre de Jean 3

Ketouv Yehoudah - Lettre de Jude

Ketouv amor Clement - Lettre supposée de Clément

Sefer Hitgallout Yo'hanan-Livre de la Révélation de Jean 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 19:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Évangile de Matthieu en Hébreu Qu'est ce que le Dutillet ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Qu'est ce que le manuscrit Dutillet ?

il s'agit d'une copie en Hébreu de l'Evangile de Matthieu mais une copie qui a bien été recopiée d'après des textes antérieurs comme l'est d'ailleurs toute La Bible.

La manière exacte dont l'évêque obtenu le manuscrit n'est pas décrite mais Jean Mercier, dans la préface à la traduction latine qui a accompagné la publication en 1555 du Matthew du Tillet, parle de l'Evangile de Matthieu en hébreu qui aurait été récemment arraché aux Juifs romains.
Schonfield suggère que le manuscrit du Tillet vient certainement de l'un des livres confisqués des juifs romains par le décret papal en 1553.

Pour ceux qui veulent consulter ce manuscrit en Hébreu
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

l'Hébreu est en couleur rouge.

je rappelle que ces manuscrits Hébreux Dutillet sont une grande découverte car ce sont les seuls manuscrits de l'Evangile de Matthieu dans lequel il ne manque pas un des noms dans la généalogie de Yéshoua (Jésus). Nom qui manque dans tous les autres textes, cette omission s'explique par les copies répétées des textes. Mais c'est là une preuve que la copie de ce manuscrit n'est pas passé par la copie des textes Grecs mais par une autre voie qui serait la copie des textes Hébreux. Sachant que l'Evangile de Matthieu avait été conservé en Hébreu comme cela est mentionné dans les archives.


-citation de Jérôme, Lettre 75 à Augustin concernant Jésus comme Fils de Dieu.

"Matthieu, également appelé Lévi, apôtre et ancien publicain, a composé un évangile de Jésus-Christ dans un premier temps publié en Judée, en hébreu pour le bien de ceux de la circoncision qui croyaient, mais fut ensuite traduit en grec dont l'auteur est incertain. L'hébreu lui-même a été conservé jusqu'à nos jours à la bibliothèque de Césarée, dont le Pamphlet est recueilli avec tant de diligence. J'ai également eu l'occasion d'avoir le volume qui m'a été décrit par les Nazaréens de Bérée, une ville de la Syrie, qui l'utilisent. En cela, il est à noter que, partout où l'évangéliste, que ce soit sur son propre compte ou en la personne de notre Seigneur, le Sauveur cite le témoignage de l'Ancien Testament, il ne suit pas l'autorité des traducteurs de la Septante, mais l'hébreu.(...)"

citation d'Épiphane de Salamine, Panarion 29.7.2

"Ils ont l'Evangile selon saint Matthieu dans son intégralité en hébreu. Car il est clair qu'ils le conservent encore dans l'alphabet hébreu, comme il a été écrit à l'origine."

Concernant l'élément marquant de ce manuscrit Dutillet, il s'agit de la généalogie qui révèle un nom manquant dans les copies du texte Grec reçu que nous avons aujourd'hui.


Voici la généalogie de Yéshoua (Jésus) dans Matthieu Dutillet en Hébreu


1:1 -celles ci descendances (histoire) de yeshou fils de david fils d'avraham avraham engendra
Généalogie de Yéshou Fils de David, Fils d'Avraham, Avraham engendra

1:2 ytzhaq ytzhaq engendra ya'aqov ya'aqov engendra yehouda
Ytzhaq, Ytzhaq engendra Ya'aqov, Ya'aqov engendra Yéhouda

1:3 et ses freres. yehouda engendra peretz et zerah de tamar peretz
et ses frères. Yéhouda engendra Péretz et Zérah de Tamar, Péretz

1:4 engendra hetzhon hetzhon engendra ram Et ram engendra
engendra Hetzhon, Hetzhon engendra Ram et Ram engendra

1:5 'aminadav 'aminadav engendra nahshon
Aminadav, Aminadav engendra Nahshon,

1:6 nahshon engendra salmon salmon engendra boaz de rahav
Nahshon engendra Salmon, Salmon engendra Boaz de Rahav,

1:7 boaz engendra 'oved de rout et 'oved engendra
Boaz engendra Oved de Rout et Oved engendra

1:8 ishay ishay engendra david le roi et david engendra
Ishay, Ishay engendra David le roi et David engendra

1:9 shlomo de la femme de ouria et shlomo engendra rehav'am rehav'am
Shlomo de la femme de Ouria et Shlomo engendra Rehav'am, Rehav'am

1:10 engendra avim et avim engendra assa assa (he?)
engendra Avim et Avim engendra Assa, Assa

1:11 engendra yeoshafat yeoshafat engendra yeoram
engendra Yéoshafat, Yéoshafat engendra Yéoram,

1:12 yeoram engendra ouziyaou ouziyaou engendra yotam
Yéoram engendra Ouziyaou, Ouziyaou engendra Yotam,

1:13 yotam engendra ahaz ahaz engendra hizqiyaou
Yotam engendra Ahaz, Ahaz engendra Hizqiyaou,

1:14 hizqiyaou engendra menashe menashe engendra amon
Hizqiyaou engendra Ménashé, Ménashé engendra Amon,

1:15 amon engendra ishiyaou ishiyaou engendra yekhania
Amon engendra Ishiyaou, Ishiyaou engendra Yékhania,

1:16 et ses freres dans dispersion bavel. yekhania engendra shaalti-El
et ses frères à Babel. Yékhania engendra Shaalti-El,

1:17 shaalti-El engendra zeroubavel zeroubavel engendra
Shaalti-El engendra Zéroubavel, Zéroubavel engendra

1:18 avioud avioud engendra avner avner engendra
Avioud, Avioud engendra Avner, Avner engendra

2:1 El-yakim El-yakim engendra 'azour 'azour engendra tzadok
El-yakim, El-yakim engendra Azour, Azour engendra Tzadok

2:2 tzadok engendra amnan et amnan engendra Eli-oud Eli-oud
Tzadok engendra Amnan et Amnan engendra Eli-oud, Eli-oud

2:3 engendra El-'azar El-'azar engendra matan matan engendra
engendra El-'azar, El-'azar engendra Matan, Matan engendra

2:4 ya'aqov ya'aqov engendra yosef homme (de) Miryam que d'elle est né
Ya'aqov, Ya'aqov engendra Yosef homme de Miryam de qui est né

2:5 yeshoua qui est appelle mashiah.
et toutes les generations de avraham jusque david
Yéshoua qui est appellé Machia'h. Toutes les generations d'Avraham jusqu'à David :

2:6 generations quatre dix.
et de captivite de bavel jusque mashiah
14 générations. De la captivité à babel jusqu'au Mashiah :

2:7 generations quatre dix.
et generations (histoire) yeshou le mashiah ainsi (il) etait
14 générations. Ainsi est la généalogie de Yéshou Le Machia'h.

Regardez dans la traduction du texte Grec Reçu

La généalogie de Yéshoua Machia'h (Jésus Messie), fils de David, fils d'Abraham.

2 Abraham fut père d'Isaac. Isaac fut père de Jacob. Jacob fut père de Juda et de ses frères.
3 Juda eut de Thamar Pharez et Zara. Pharez fut père d'Esrom. Esrom fut père d'Aram.
4 Aram fut père d'Aminadab. Aminadab fut père de Naasson. Naasson fut père de Salmon.
5 Salmon eut Booz de Rahab. Booz eut Obed de Ruth. Obed fut père de Jessé.
6 Jessé fut père du roi David.Le roi David eut Salomon, de celle qui avait été femme d'Urie.
7 Salomon fut père de Roboam. Roboam fut père d'Abia. Abia fut père d'Asa.
Asa fut père de Josaphat. Josaphat fut père de Joram. Joram fut père d'Hosias.
9 Hosias fut père de Joatham. Joatham fut père d'Achas. Achas fut père d'Ezéchias.
10 Ezéchias fut père de Manassé. Manassé fut père d'Amon. Amon fut père de Josias.
11 Josias fut père de Joakim. Joakim fut père de Jéchonias et de ses frères, vers le temps qu'ils furent transportés à Babylone.
12 Et après qu'ils eurent été transportés à Babylone, Jéchonias fut père de Salathiel. Salathiel fut père de Zorobabel.
13 Zorobabel fut père d'Abiud. Abiud fut père d'Eliakim. Eliakim fut père d'Azor,
14 Azor fut père de Sadoc. Sadoc fut père d'Achim, Achim fut père d'Eliud.
15 Eliud fut père d'Eléazar. Eléazar fut père de Matthan. Matthan fut père de Jacob;
16 Et Jacob fut père de Yoseph, l'époux de Myriam, de laquelle est né Yéshoua (Jésus), qui est appelé Machia'h (Messie).
17 Ainsi toutes les générations depuis Abraham jusqu'à David sont quatorze générations; et depuis David jusqu'au temps qu'ils furent emmenés à Babylone, quatorze générations; et depuis qu'ils eurent été emmenés à Babylone jusqu'au Machia'h (Messie), quatorze générations.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 19:25

L’évangile de Matthieu en hébreu

Histo :

La langue hébraïque et les études des manuscrits sont importantes pour une compréhension adéquate des Écritures grecques chrétiennes. La langue hébraïque autant que la culture ont grandement influencé les mots grecs et les schèmes de pensée employés dans les Écritures chrétiennes. Même si la majorité des citations des Écritures hébraïques viennent de la Septante, d’aucune manière cela est-il toujours le cas. Dans certains cas, tels que la lettre aux Hébreux, le rédacteur traduisait directement de l’hébreu au grec lorsqu’il citait les Écritures.

Donc, une étude complète des Écritures chrétiennes doit aussi prendre en considération les documents en langue hébraïque. Dans le cas de cette présente étude, toutefois, nous avons même grand besoin de faire connaissance avec les textes écrits en hébreu, dans la mesure où la vérification de la présence du nom divin dans les Écritures grecques chrétiennes de la «Traduction du monde nouveau » vient directement de sources écrites en hébreu.

Un ancien Évangile écrit en hébreu

Le 15 août 1996, «La Tour de Garde» présentait un livre important, œuvre de George Howard.[2] Le livre de Howard, «The Gospel of Matthew According to a Primitive Hebrew Text»,[3] évaluant la dernière section (identifiée dans le livre) au sein d’un ouvrage publié par Shem-Tob ben-Isaac ben-Shaprut dans les années 1380. Ce docteur juif, à qui nous ferons référence simplement par Shem-Tob, a publié une polémique[4] intitulée Even Bohan (???? ???, «La pierre de touche») qui consistait en 17 sections ou livres.

À la première page de l’introduction, Howard décrit l’ouvrage de Shem-Tob :

« Des livres originaux, le premier traite des principes de la foi juive, les neuf suivants traitent de différents passages de la Bible qui étaient débattus entre Juifs et chrétiens, le onzième discute de certaines sections haggadiques (commentaires) dans le Talmud employées par des chrétiens ou par des prosélytes du christianisme, et le douzième contient en entier l’Évangile de Matthieu en hébreu, en compagnie de commentaires polémiques de Shem-Tob dispersés tout au long du texte. »

Le livre de Howard s’intéresse à la dernière portion de l’œuvre de Shem-Tob dans laquelle l’apologiste Juif reproduit en entier un Évangile de Matthieu en hébreu.

La base de notre intérêt

Nous nous intéressons au travail de Howard pour deux raisons. Premièrement, Howard présente des preuves persuasives que cet ouvrage est une ancienne recension du vrai texte de l’Évangile hébreu écrit par Matthieu. Si cela est vrai, alors cet Évangile en hébreu ne devrait pas être classé avec les versions hébraïques, mais comme un descendant réel de l’œuvre de l’apôtre lui-même.

En outre, Howard déclare que des travaux érudits plus poussés doivent être faits pour établir la validité de cette affirmation. Néanmoins, que cet Évangile de Matthieu en hébreu en vienne à être pleinement authentifié comme étant une recension de l’Évangile hébreu «perdu» du premier siècle, cela jettera un éclairage textuel important sur les études des manuscrits des Écritures chrétiennes. C’est une découverte excitante !

Deuxièmement, le manuscrit de Shem-Tob est un des documents «J» faisant partie des notes en bas de page de la KIT. J2 est vraiment le Matthieu de Shem-Tob, alors que J3 et J4 sont identifiés comme étant des révisions.[5] Le résumé de ces trois références «J» tel que mentionné par la KIT (édition 1969, pages 28 et 29) se lit comme suit :



Matthieu en hébreu. Aux environs de 1385, un Juif appelé Shem Tob ben Shaprut, de Tudela en Castille, Espagne, a écrit une œuvre polémique contre le christianisme intitulé Eben Bohan dans lequel il incorpore [l’évangile de] Matthieu en hébreu dans un chapitre séparé. (Les manuscrits en écritures cursives du Eben Bohan de Shem-Tob se trouvent au Jewish Theological Seminary of America, New York.) 


Matthieu et Hébreux en hébreu. Sebastian Münster a révisé et complété une copie manuscrite imparfaite du Matthieu de Shem-Tob. Cette copie, il l’a publiée et imprimée à Bâle en Suisse, en 1537. Plus tard, en 1557, Münster a publié sa version hébraïque de l’Épître aux Hébreux. (Une copie se trouve à la New York Public Library.) 


Matthieu en hébreu. Une révision du Matthieu de Münster faite et publiée par Johannes Quinquarboreus, Paris, France, 1551.(Une copie se trouve à la New York Public Library.) 

L’identification des manuscrits de Shem-Tob

Howard identifie neuf manuscrits de Shem-Tob employés dans cette étude. (C’est-à-dire, neuf manuscrits séparés du texte du Matthieu de Shem-Tob sont disponibles pour la comparaison.) Un de ces neuf manuscrits est vraisemblablement l’actuel manuscrit employé par le comité de traduction de la Bible du monde nouveau et il se trouve à la Jewish Theological Seminary of America, New York.

Précédemment nous avons parlé de la critique textuelle et de l’étude des variantes des manuscrits. Les neuf manuscrits de Shem-Tob donnent un exemple de ce processus. Aux pages X et XI de son introduction, Howard identifie tous ces manuscrits comme étant des copies datant du quinzième au dix-septième siècle. De celles-ci, certaines sont identifiées comme étant de bonne qualité, même si elles montrent de toute évidence des révisions considérables au sujet de l’amélioration grammaticale et qu’elles ont été publiées avec comme objectif de les faire s’accorder avec la formulation de l’Évangile grec de Matthieu. Il y a d’autres manuscrits qu’il classe comme étant de qualité médiocre. Certains manuscrits sont incomplets. Deux manuscrits sont de haute qualité avec moins d’édition de copistes. Howard s’est fié généralement sur ces deux derniers manuscrits de haute qualité pour la traduction de l’Évangile de Matthieu incluse dans son livre.

Le témoignage supportant l’Évangile en hébreu de Matthieu

Il y a d’abondantes et d’anciennes mentions que Matthieu a écrit un Évangile en hébreuJérôme, écrivant au quatrième siècle, est cité dans l’édition avec référence de la Traduction du monde nouveau comme suit :

« MATTHIEU, nommé aussi Lévi, et de publicain devenu apôtre, composa le premier en Judée, pour ceux qui avaient cru parmi les circoncis, l’Évangile du Christ, et le rédigea en caractères et langage hébraïques. Quelle personne le traduisit plus tard en grec, c’est ce que l’on ne sait pas au juste. L’Évangile se trouve aujourd’hui encore à la bibliothèque de Césarée, que le martyr Pamphilus avait formé avec le soin le plus grand. Les Nazaréens de Beroea, ville de Syrie, se servent du texte hébreu, et j’ai eu par eux la facilité de le transcrire. »

Il n’y a pas de raison de douter de la véracité de la déclaration de Jérôme. Selon toute vraisemblance, Matthieu, un Juif employé par Rome comme collecteur de taxes, a été capable d’écrire en hébreu, en grec et en latin. Il est certainement probable qu’il a écrit un compte-rendu d’Évangile pour ses concitoyens Israélites dans la langue parlée de son époque. Il est tout à fait possible que l’Évangile que nous avons aujourd’hui soit une traduction[8] de Matthieu lui-même et de son Évangile en hébreu. L’affirmation de Jérôme implique que le texte hébreu qu’il a copié était identifiable par lui comme un parallèle de l’Évangile grec de Matthieu.

Dans le livre de George Howard que nous consultons, celui-ci donne de plus amples preuves de l’Évangile de Matthieu en hébreu (pages 156, 157). Les citations suivantes d’anciens rédacteurs représentent simplement quelques-unes des meilleures références préservées :


Irénée, Adv. Haer. 3. 1. 1 : 

« Matthieu a aussi publié un Évangile écrit parmi les Hébreux dans leur propre dialecte, alors que Pierre et Paul prêchaient à Rome et qu’ils posaient les fondations de l’Église. » 

Origène, tel que cité par Eusèbe, H E. 3. 24. 6 : 

« Ayant appris par la tradition concernant les quatre Évangiles, lesquelles sont les seules étant incontestables dans l’Église de Dieu sous les cieux, que le premier qui fut écrit est celui selon Matthieu, qui autrefois était un collecteur d’impôt, mais qu’ensuite il devint un apôtre de Jésus Christ, qui le publia pour ceux qui du judaïsme en vinrent à croire, le composa tel quel en langue hébraïque. » 

Eusèbe, H. E. 3. 24. 6 : 

« Matthieu a en premier lieu prêché aux Hébreux, et quand il était sur le point d’aller vers d’autres, il transmit par écrit dans sa langue maternelle l’Évangile selon lui, et ainsi il suppléa par écrit son absence à ceux de chez qui il fut envoyé. » 
À partir des preuves abondantes disponibles, il n’y aurait pas de raison de douter qu’en fait l’apôtre Matthieu ait composé un Évangile écrit en hébreu. De plus, nous pouvons être certains que cet Évangile en hébreu a été copié et mis en circulation pendant une longue période de temps parmi les lecteurs parlant l’hébreu.


Shem-Tob comme recension de l’Évangile en hébreu de Matthieu

Nous sommes incapables de dépeindre adéquatement un travail de la valeur de celui de Howard dans un si bref chapitre. À tout le moins, nous simplifierons grandement la complexité en identifiant le Matthieu de Shem-Tob comme une recension de l’Évangile hébreu original. Howard a fait de très nombreux travaux textuels menant à ses conclusions qui nécessitent une qualification appropriée plutôt qu’une simple déclaration identifiant J2 (le Matthieu de Shem-Tob) comme l’Évangile hébreu écrit par Matthieu lui-même.

Néanmoins, nous nous retrouvons avec la fascinante possibilité qu’avec le J2 que nous possédons, nous avons une copie de l’Évangile en hébreu de l’apôtre Matthieu, malgré le fait que ce texte soit passé à travers des générations successives de copistes et d’éditeurs inconnus. Même si cette édition affaiblit le plein impact de l’Évangile, elle nous donne une plus grande compréhension de l’œuvre de Matthieu en hébreu, plus que ne le fait n’importe quelle autre source connue aujourd’hui.

Après une série de comparaison du texte hébreu de Shem-Tob avec le texte grec canonique de Matthieu, Howard fait ce commentaire aux pages 176 et 177 :


« Ces exemples montrent à certains points de vue que le premier Évangile de Shem-Tob s’insère dans le processus de l’évolution textuelle qui a commencé à une époque primitive et qui a culminé avec du Tillet [J1] au seizième siècle ou possiblement plus tard si notre étude devait inclure les textes hébreux ultérieurs de Matthieu. La suggestion faite ici est à l’effet que le texte évangélique incorporé dans Even Bohan n’était pas une traduction récemment effectuée du premier Évangile par Shem-Tob, mais qu’elle était une reproduction, possiblement avec certaines révisions, faites par Shem-Tob lui-même, d’une tradition littéraire hébraïque existant déjà, qui avait été dans le processus d’évolution pendant un certain temps. »

À la page 223 Howard ajoute ce commentaire :


« Aussi, le texte est écrit dans une sorte d’hébreu auquel nous nous attendrions d’un document composé au premier siècle, mais préservé en d’anciens manuscrits rabbiniques. Il est fondamentalement composé en hébreu biblique avec un sain mélange d’hébreu mishnaïque et d’un ancien idiome et vocabulaire rabbinique. »

Dans ces déclarations tenant lieu de résumé, Howard dit que le Matthieu de Shem-Tob a été copié — et possiblement préparé plus avant pour la publication par Shem-Tob lui-même — d’une série de manuscrits qui plongent les racines de leurs origines jusque dans l’Évangile original que l’apôtre Matthieu avait écrit en langue hébraïque. Même si maintenant nous comprenons les variations introduites successivement dans le texte à la main en passant par de nombreuses générations, nous comprenons la signification de la terminologie de Howard affirmant que l’actuel Matthieu de Shem-Tob «concorde dans le processus de l’évolution textuelle.»[9] Néanmoins, l’importance du travail menant à cette affirmation (présumant qu’elle puisse être pleinement corroborée par des efforts érudits additionnels) range le travail de Howard parmi les avancées textuelles dramatiques dans les études des Écritures chrétiennes.

Il est intriguant de réaliser que ce livre publié en 1987 change notre point de vue à considérer l’œuvre de Shem-Tob comme une simple traduction, à la réalisation qu’elle peut être vraiment une copie — quoique imparfaite — de l’œuvre de l’apôtre lui-même!

Le nom divin dans le Matthieu de Shem-Tob

Dans le contexte de cette étude, notre intérêt pour l’Évangile de Matthieu en hébreu est l’emploi du Tétragramme. Shem-Tob a-t-il employé le nom divin ?

Howard a transcrit au complet l’Évangile hébreu selon les manuscrits disponibles les plus dignes de foi. De cette transcription, il dit :

« Le texte [hébreu] imprimé préserve le manuscrit de la British Library et D dans leurs sections pertinentes en compagnie de leurs erreurs et incohérences dans l’épellation et la grammaire. Les points réguliers et les points d’interrogation ont été ajoutés rédactionnellement à l’hébreu imprimé. Dans quelques cas où le texte de base a une lacune [une partie manquante dans le texte], le texte d’un autre manuscrit est imprimé entre parenthèses. »

En addition au texte hébreu, Howard donne une traduction anglaise parallèle sur la page opposée. Le format des lignes et des numéros de versets permettent au lecteur qui n’est pas familier avec l’hébreu d’examiner d’un coup d’œil le texte pour trouver le nom divin avec une certitude raisonnable.

Avant d’évaluer le texte hébreu lui-même, nous devons résumer une intéressante section du livre de Howard sous le titre, «Le nom divin», qui se trouve aux pages 201 à 203. À la page 201, il dit :

« Un ensemble de lectures intéressantes dans le Matthieu hébraïque de Shem-Tob est une série de passages incorporant le nom divin symbolisé par ?? (apparemment une circonlocution pour ???, «Le Nom»). Celui-ci apparaît dix-neuf fois. (Écrit tout au long ??? apparaît en 28 : 9 et il est inclus dans le dix-neuvième.) Habituellement le nom divin apparaît là où le grec se lit ????? [Lord (Seigneur)], deux fois (21 : 12 mss, 22 : 31) où le grec se lit ?e?? [God (Dieu)], et deux fois où il apparaît seul (22 : 32; 27 :9). (1) Il apparaît régulièrement dans des citations de la Bible hébraïque où le T[exte] M[assorétique] emploie le Tétragramme. (2) Il apparaît dans les introductions de citations comme, par exemple, en 1 : 22, «Tout cela était pour compléter ce qui était écrit par le prophète selon le SEIGNEUR»; et en 22 : 31, «N’avez-vous pas lu à propos de la résurrection des morts ce dont le SEIGNEUR vous parlait en disant.» (3) Dans des narrations à l’extérieur des citations il apparaît en des phrases telles que «ange du SEIGNEUR» ou «la maison du SEIGNEUR.» Ainsi, 2 : 13, «Alors qu’ils se furent retirés, regardez, l’ange du SEIGNEUR apparut en rêve à Joseph et il lui dit», 2 : 19, «Lorsque fut décédé le roi Hérode, l’ange du SEIGNEUR apparut en rêve à Joseph en Égypte», 21 : 12, «Alors Jésus entra dans la maison du SEIGNEUR», 28 : 2, «Alors, la terre fut ébranlée parce que l’ange du SEIGNEUR descendit du ciel vers la tombe, il déplaça la pierre, et il se tint là.»

Nous devrions aussi considérer l’information dans la note en bas de page de la page 202, laquelle dit en partie :

« En incorporant le Matthieu en hébreu dans son Even Bohan, Shem-Tob s’est apparemment senti obligé de préserver le nom divin en compagnie du reste du texte. ?? dans le Matthieu de Shem-Tob ne devrait pas être vu comme un symbole pas plus pour Adonaï que pour le Tétragramme comme il était coutume dans les documents hébreux copiés au cours du Moyen-Âge. L’auteur du Matthieu en hébreu emploie Adonaï et ?? avec discrimination. Il emploie Adonaï en référence à Jésus et ?? seulement en référence à Dieu. Puisque ????? (souvent abrégé par (????) fait référence à Jésus, pas à Dieu, tout au long du texte, l’emploi par l’auteur de ?? est un symbole seulement pour le Tétragramme et selon toute probabilité représente la circonlocution ???, «Le Nom.»

Les passages qui suivent ont été reproduits du Matthieu de Shem-Tob dans le livre «The Gospel of Matthew According to a Primitive Hebrew Text » de George Howard. La traduction anglaise tirée du même livre est reproduite sous le texte hébreu. Le premier passage du chapitre 1 de Matthieu montre deux exemples se trouvant dans les versets 22 et 24 du substitut ??, lequel remplace la circonlocution ??? qui veut dire Le Nom. Au cours du reste de ce chapitre, nous identifierons généralement soit le substitut ou une forme écrite plus longue simplement par le terme circonlocution.) Ce passage montre aussi un exemple intéressant dans lequel il y a un désaccord entre la Traduction du monde nouveau et Shem-Tob. Au verset 20 la Traduction du monde nouveau se lit comme suit : «L’ange de Jéhovah,» là où Shem-Tob se lit comme suit : «un ange.» Lorsque cela s’appliquera dans les exemples suivants, la formulation de la «New World Translation» [et la Traduction du monde nouveau] sera insérée dans le texte anglais [et français] entre crochets. Le nom divin est encerclé et relié à sa traduction correspondante dans le texte anglais.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

33 Vous avez encore entendu qu’il a été dit à ceux des temps anciens :Tu ne dois pas jurer sans tenir,, mais tu dois t’acquitter auprès du Seigneur de tes vœux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


9 Alors qu’elles allaient leur chemin, Jésus passant devant elle leur dit: Que le Nom vous délivre. Elles vinrent près de lui et se «prosternèrent et l’adorèrent. »

Dans le dernier exemple, nous voyons une référence employant la circonlocution dans le Matthieu de Shem-Tob là où la Traduction du monde nouveau n’emploie pas le nom divin


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

12 Jésus entra dans la maison du Seigneur et il y trouva ceux qui achetaient et vendaient. Il renversa les tables des changeurs et les sièges de ceux qui vendaient des colombes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Arlitto le Lun 29 Fév - 19:25

Le texte reflète des révisions  pour le rendre plus conforme aux textes évangéliques grecs et latins standard. 

Le texte sous-jacent, toutefois, reflète sa composition original hébreu, et c'est le texte le plus insolite de Matthieu existant en ce qu'elle contient une lecture qui ne trouve pas dans d'autres manuscrits de Matthieu. 

Ce texte a été préservé par les Juifs, indépendant de la communauté chrétienne. 

Shem Tov n'a pas réécrit Matthieu en hébreu lui-même (par exemple, la traduction du latin), mais a eu un manuscrit hébreu avec lequel il a travaillé comme il donne aussi parfois des commentaires sur ses erreurs de scribes et des lectures étranges. 

Ce manuscrit Shem Tov est vraiment intéressant au niveau du texte car sur plusieurs points, il prouve qu'il n'a pas pu être une copie du texte Grec. C'est la copie en Hébreu la plus proche du texte original que nous avons aujourd'hui de cet Évangile. 

YHWH Dieu  Shem Tov  écrit : 

Le Saint Nom du Dieu d'Israël, YHWH se trouve présent dans ce texte marqué par ce sigle dans le texte "ה qui signifie "Hashem" (Le Nom) terme de substitution utilisé par le pharisianisme et le judaïsme orthodoxe aujourd'hui à chaque fois que le Saint tétragramme יהוה YHWH est rencontré.


L'auteur Juif de cette copie de l'Evangile de Matthieu ainsi que sans doute d'autres copistes de ce texte qui l'ont précédé, étaient aussi dans cette croyance rabbinique ce qui explique le remplacement dans le texte à chaque fois que le Nom יהוה YHWH était rencontré. 

J'ai donc réintroduit Le Saint Nom du Dieu d'Israël dans le texte à chaque fois que ce sigle apparaît. 
J'ai également réécrit Le Nom de notre Seigneur Yéshoua ainsi ישוע tel qu'il est réellement avec le ayin ע à la fin sans acronyme. J'ai également réécrit le nom de Myriam sans acronyme ainsi מדים. Et j'ai remis Elohim אלהים au lieu d'Elokim אלקים.


Les phrases entre ces deux crochets signifient qu'il s'agit sûrement d'un rajout de l'auteur de la copie du texte, phrases qui ne se trouvaient pas dans le texte d'origine. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13125
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livre de Mattityahou Témoignage de Yéshoua

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum