LES MANICHÉENS

Aller en bas

LES MANICHÉENS

Message  Arlitto le Sam 5 Mar - 19:22

LES MANICHÉENS

Priscillianistes, pauliciens, bogomiles, cathares, patarins, publicains et albigeois


LE MANICHEISME

Fondé au IIIe siècle par le Perse Mani (ou Manès), le manichéisme est l’une des formes tardives et syncrétistes du gnosticisme.
Mani veut unir le christianisme (sous sa forme gnostique) au mazdéisme, au bouddhisme et à la philosophie grecque.

La doctrine fondamentale du manichéisme est sa division dualiste de l'Univers, divisé en royaumes du Bien et du Mal : le royaume de Lumière (esprit) où règne Dieu, et le royaume des Ténèbres (matière) où règne Satan.

À l'origine, les deux royaumes étaient complètement séparés, mais à la suite d'une catastrophe, le royaume des Ténèbres envahit le royaume de Lumière ; ils se mélangèrent et entamèrent une lutte perpétuelle.

La race humaine est à la fois résultat et microcosme de ce conflit. Le corps humain est matériel, donc mauvais ; mais l'âme humaine est spirituelle, morceau de la Lumière divine, et doit être rachetée de son emprisonnement dans le corps et le monde.

"Le bien et le mal habitent dans chaque homme" (Mani, Kephalaia, I).
Le chemin de la Rédemption passe par la connaissance du royaume de Lumière, communiquée par les prophètes, Zarathushtra (zoroastrisme ou mazdéisme), Bouddha, Jésus et Mani (le dernier). Grâce à cette connaissance, l'âme humaine peut vaincre les désirs matériels qui l'emprisonnent et atteindre le royaume divin.

Les manichéens se divisent en 2 classes, selon leur degré de perfection spirituelle :

- Les premiers, qu'on nomme élus, pratiquent un célibat et un végétarisme rigoureux, ne travaillent pas et prêchent. Tout achat, toute richesse, toute possession, la moindre occupation mondaine sont condamnés. Outre cinq commandements particuliers, la règle des Trois Sceaux est imposée à l’élu dans toute sa rigueur : il doit sans défaillance ni exception se conformer au "sceau de la bouche", c’est-à-dire s’abstenir de la nourriture carnée, du sang, du vin, de toute boisson fermentée, comme de toute parole blasphématoire ; obéir au "sceau de la main", c’est-à-dire ne commettre aucune action capable de léser en quoi que ce soit la Croix de Lumière ; observer le "sceau du sein", c’est-à-dire garder la continence la plus sévère, éviter tout contact ou tout commerce charnel, s’interdire de procréer. Les élus sont assurés d'entrer au royaume de Lumière après leur mort.

- L'autre classe est constituée des auditeurs, beaucoup plus nombreux et d'un niveau spirituel inférieur. Ils doivent se conformer à un "décalogue" : ne pas se livrer à l’idolâtrie ou à la magie, ne pas mentir, ne pas se montrer avare, ne pas tuer, ne pas commettre d’adultère, ne pas faire preuve de duplicité ni de mollesse, ne pas négliger les exercices de piété. Ils sont libres de posséder, de bâtir, de semer, de récolter, d’être agriculteurs, artisans ou commerçants, de manger de la viande et de boire du vin, de se marier ou de vivre avec une concubine, d’avoir des enfants (bien que la procréation soit déconseillée). Ils observent des jeûnes hebdomadaires et servent les élus. Ils ne peuvent qu’espérer renaître dans le corps d'un élu.
La distinction entre les élus et les auditeurs revient à celles qu’établissent les gnostiques entre "pneumatiques et psychiques", les cathares médiévaux entre "perfecti et credentes", ou, plus spécialement, les valentiniens et les naassènes entre "l’Église élue" et "l’Église appelée".

À la fin des temps, tous les morceaux de Lumière divine devraient être rachetés, le Monde matériel détruit et Lumière et Ténèbres à nouveau séparées pour l'éternité.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13189
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES MANICHÉENS

Message  Arlitto le Sam 5 Mar - 19:22

Vie et mort de Mani

Mani (ou Manès ou Manikhaios ou Manichaeus, c’est-à-dire, en syriaque, "Mani hayya" = Mani le Vivant), appelé parfois "Cubricus", naît le 14 avril 216 en Babylonie.

Patik, le père de Mani, s’est joint à un groupe de sectaires appelés "baptistaï"(baptiseurs ou baptistes) par les documents grecs et coptes, "al-mughtasilah" (ceux qui se lavent) par les auteurs arabes, "menaqqede" (ceux qui purifient ou sont purifiés) et "hall heware" (vêtements blancs) dans la tradition syriaque, et identiques, non pas aux mandéens, mais aux "elkhasaïtes", adeptes de la doctrine répandue dans le "pays des Parthes", vers l’année 100, par le prophète Alkhasaï.
Ces judéo-chrétiens combinent avec des traditions et des observances juives certaines théories d’allure plus ou moins "gnostique", mais se réclament de l’autorité et des "commandements de Jésus".

C’est au sein de cette communauté que Mani vit jusqu’en 240.


Le 23 avril 240, Mani reçoit de l’ange "al-Tawm" (le Compagnon, le Jumeau) l’ordre de proclamer tout haut sa doctrine.
Mani, en qui l’Esprit saint et la Science totale sont censés s’être alors incarnés, annonce qu’il est l’Apôtre de la Lumière envoyé par Dieu, l’Illuminateur parfait, le Paraclet, le Révélateur suprême et le Sceau des prophètes en tant que dernier maillon d’une chaîne de Messagers célestes dont Zoroastre (ou Zarathushtra), Bouddha et Jésus sont les principaux.
Il enseigne que les révélations de ces  "Apôtres" qui l’ont précédé, sont contenues et accomplies dans sa doctrine.
Il ne tarde pas à être exclu de la communauté et à se séparer d’elle définitivement. Il la quitte, accompagné de son père et de 2 partisans.
Mani parcourt l’Empire iranien en tous sens, prêchant "la Bonne Nouvelle" et organise l’envoi de missions à l’étranger : « Mon espérance ira vers l’Occident et elle ira aussi vers l’Orient, et l’on entendra la voix de son message dans toutes les langues, et on l’annoncera dans toutes les villes. Mon Église est, sur ce point, supérieure aux Églises qui l’ont précédée. Car ces Églises étaient « élues » en des pays particuliers et dans des villes particulières. Mon Église, elle, se répandra dans toutes villes, mon Évangile touchera chaque pays. »
Mani a un grand nombre de partisans dont le roi de Perse Shahpur (ou Sapor) Ier (241-272).

Mais le mage Kirdir, simple prêtre sous Shahpur, devient le chef suprême du zoroastrisme érigé en religion d’État, avec l’appui de Bahram II (276-293). Kirdir combat les égarés de la "religion mazdéenne" (maguséens et zervanites) ; il persécute les juifs, les chrétiens, les bouddhistes, les brahmanes et les manichéens. Ces derniers représentent un danger sérieux pour le mazdéisme, car le manichéisme est une religion fortement structurée, avec un corps de doctrines que son fondateur a tôt mises par écrit, et redoutable par son expansion prodigieuse et par sa prétention à l’universalité. Les manichéens opposent le "vrai Mithra au faux Mithra chevauchant le taureau"
Sur l’instigation de Kirdir, Mani comparaît devant le Roi des rois en personne. Accusé de crime de lèse-religion, il est condamné et traîné en prison.

Epuisé après 26 jours d’épreuve, Mani succombe le lundi 26 février 277, à la 11ème heure. Il est décapité et sa tête exposée à l’une des portes de la ville. Le reste du corps aurait été mutilé et jeté à la voirie, non sans que les fidèles aient pu en recueillir quelques parties, conservées comme reliques.
Selon des versions plus corsées, le cadavre a été coupé en deux, ou bien Mani a été écorché vif avec des pointes de roseau. La peau, gonflée d’air, de paille ou par d’autres moyens, se serait longtemps balancée au vent, pendue à une porte de Belapat ou ailleurs… 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MANI
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13189
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES MANICHÉENS

Message  Arlitto le Sam 5 Mar - 19:23

Les démons du manichéisme

Les démons de Mani dont le nom générique iranien est "deva" comme en sanscrit, s'appellent aussi génies, esprits, hmurthas, liliths, faux dieux, archontes, vampires, hobolds, diables et satans...

Un texte manichéen, extrait des Chapitres ou Entretiens de Mani avec ses disciples, décrit l'origine et l'aspect de ces hordes démoniaques :

"Les mondes des Ténèbres sont étendus et infinis. L'on disait : « Vaste et profonde est la demeure des Mauvais dont c'est là l'empire propre. La terre en est une eau noire, la partie haute une obscurité opaque (...) De l'eau noire, le roi des Ténèbres fut, de par sa propre nature mauvaise, formé et surgit. II devint grand, fort et puissant. Il créa et propagea des milliers et des milliers d'espèces à l'infini, des myriades et des myriades d'horribles créatures sans nombre. Et les Ténèbres s'agrandirent et se grossirent de ces deva, génies, liliths, esprits des temples et des chapelles archontes, vampires, esprits des lacs et des nœuds, satans, toutes les hideuses formes des ténèbres, de toute sorte et de tout genre, petits mâles et petites femelles issus des Ténèbres : 

sombres, noirs, balourds, indociles, colériques, rageurs, venimeux, prompts à la révolte, fétides, sales et puants. Certains d'entre eux sont muets, sourds, bouchés, obtus, bégayeurs, égarés, ignorants ; tels autres hardis, fougueux, puissants, énergiques, emportés, lascifs, enfants du sang, de la flamme attisée et du feu dévorant ; tels autres magiciens, faussaires, menteurs, trompeurs, artificieux, conjurateurs, sorciers, devins. Certains rampent sur le ventre, d'autres glissent furtivement dans l'eau ; certains volent, d'autres ont plusieurs pieds comme les vers de terre. Ils ont molaires et incisives en leur bouche. Le goût de leurs arbres est poison et fiel, leur saveur pétrole et goudron (...) Ce roi des Ténèbres a revêtu toutes les formes des enfants du monde : sa tête est celle d'un lion, son corps celui d'un serpent, ses ailes celles d'un aigle, ses flancs ceux d'une tortue, ses mains et ses pieds ceux d'un démon. Il va, rampe, glisse, marche, est plein d'audace, menace, rugit, siffle, clignote des yeux, émet des sons flûtés. Il connaît toutes les langues du monde. Cependant il a l'esprit obtus et confus ; ses pensées sont embarrassées et il ne connaît ni le principe ni la fin. II sait néanmoins ce qui 1 se passe dans tous les mondes. Il est plus grand que tous les mondes ; il est plus puissant et plus vaste qu'eux tous, plus fort que toutes ses créatures et plus vigoureux qu'elles. 

Quand il lui plaît, il se cache à leurs yeux, de façon à n'en être point vu mais il sait ce qui se passe dans le cœur de qui se tient devant lui. A son gré, il dilate son corps ; à son gré, il se fait petit. Il ramasse ses membres et les étire à nouveau, et il tient de l'homme comme de la femme. Il perçoit tous les secrets. Sa colère s'exprime par cent moyens ou effets : voix, parole, souffle, haleine, œil, bouche, main, pied, force, fiel, fureur, discours, peur, angoisse, tressaillement, tremblement, rugissement; alors tous les mondes des Ténèbres sont plongés dans l'épouvante. Son apparence est horrible, son corps fétide, sa face distorse. L'épaisseur des lèvres de sa bouche mesure 1444 milles. Au souffle de sa bouche, le fer entre en fusion et le roc est par son haleine échauffé. Lève-t-il les yeux, les montagnes s'ébranlent. Au murmure de ses lèvres les plaines sont secouées..." (Satan, le Prince des Ténèbres en son royaume)


Expansion du manichéisme

Dans le siècle qui suit la mort de Mani, le manichéisme se répand à l'Est jusqu'en Chine et, à l'Ouest, dans tout l'empire romain (Rome est atteinte sous le pontificat de Miltiade, 311-314) jusqu’en Afrique du Nord et en Espagne où il se manifeste au VIe siècle.
En 297, l’empereur Dioclétien adresse, d’Alexandrie au proconsul d’Afrique, Julianus, un édit (dit du Maximum) stigmatisant la "pernicieuse et monstrueuse nouveauté introduite par la nation perse dans l’Empire romain" ; l’édit condamne à la mort et à la confiscation de leurs biens les chefs de la secte manichéenne.
Le manichéisme ne succombe pas sous ce coup : nombre de chrétiens égyptiens ne peuvent être que sensibles à une doctrine qui présente tant d’affinités avec la gnose, notamment avec l’encratisme.

Augustin d’Hippone est "auditeur" de la secte pendant 9 ans environ (de 373 à 382).

Il imagine le dialogue suivant entre un manichéen (Fauste) et lui-même :

« Augustin : - Croyez-vous qu'il y ait deux dieux ou qu'il n'y en ait qu'un seul ?
Fauste : - Il n'y en a absolument qu'un seul.
Augustin : - D'où vient donc que vous assurez qu'il y en a deux ?
Fauste : - Jamais, quand nous proposons notre créance, on ne nous a ouïs seulement parler de deux dieux. Mais dites-moi, je vous prie, sur quoi vous fondez vos soupçons.
Augustin : - C'est sur ce que vous enseignez qu'il y a deux principes, l'un des biens, l'autre des maux.
Fauste : - Il est vrai que nous connaissons deux principes ; mais il n'y en a qu'un que nous appelions Dieu ; nous nommons l'autre hylé (la matière), ou, comme on parle communément, le démon. Or, si vous prétendez que c'est là établir deux dieux, vous prétendez aussi qu'un médecin qui traite de la santé et de la maladie établit ainsi deux santés, ou qu'un philosophe qui discourt du bien et du mal, de l'abondance et de la pauvreté, soutient qu'il y a deux biens et deux abondances. »

Le marcionisme et l’encratisme se fondent probablement dans le manichéisme.

Dès le IIIe siècle, l'hérésie chrétienne novatienne est qualifiée de "cathare" (du grec "kataros" = pur) parce qu'elle excommunie tous les chrétiens apostats ou simplement fautifs, même repentis.

Épiphane signale sous le nom d’apostoliques ou apotactiques une secte manichéenne du IVe et du Ve siècle qui professe le refus du mariage, la continence et le détachement des biens matériels.

Le pape Sirice (384-398) combat les hérésies des novatiens, des donatistes, des priscillianistes et des manichéens en général.

Les Yezidi (ils s'appellent Dasni), de langue kurde, qui vivent au nord de Mossoul, ont conservé une religion syncrétiste intégrant des éléments du paganisme chamanique, du mazdéisme (zoroastrisme), du manichéisme, du judaïsme, du nestorianisme et de l'islam.
avatar
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 13189
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES MANICHÉENS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum