-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

L'évangélisation interdite en Russie

Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 13:59

.

L'évangélisation est désormais interdite en Russie ! (sous-titres français)



Interdiction du témoignage public en Russie: L’Alliance Evangélique Européenne lance un appel urgent à la prière
22 juillet 2016

Habituellement très mesurées dans leurs propos, les instances évangéliques Européennes lancent un appel pressant à la prière – signe de la gravité de la situation en Russie.

Cette nouvelle loi suspend purement et simplement absolument TOUTE activité missionnaire, dans les lieux publics ou même en privé. Voici le texte intégral de leur communiqué :
Appel à la prière pour la Russie, juillet 2016

L’Alliance évangélique européenne est extrêmement préoccupée, car la Russie a adopté le 6 juillet une nouvelle loi anti-terroriste limitant de manière considérable la liberté religieuse. Cette loi, qui doit entrer en vigueur le 20 juillet, dispose que :


  • Désormais, seuls les membres inscrits d’une organisation enregistrée auprès des autorités seront en mesure de partager leur foi.
  • Des discussions au sujet de la foi ne pourront avoir lieu que dans des bâtiments religieux enregistrés auprès des autorités.
  • Il sera désormais interdit de partager sa foi dans les foyers. Témoigner de manière informelle de sa foi entre individus ne sera plus autorisé.
  • Le témoignage via les réseaux sociaux sera également soumis à des restrictions.
  • De fortes amendes devront être payées en cas d’infraction à la loi.

Voir le Forum news report pour toute information complémentaire.

Nous demandons aux chrétiens européens de se tenir dans la prière avec leurs frères et soeurs russes.

  • Prions pour que Dieu nous donne la sagesse, le courage et l’espérance.
  • Prions pour que cette loi unisse les chrétiens de façon nouvelle, et que cette unité puisse se manifester dans un amour mutuel.
  • Prions pour que les autorités russes réalisent que cette nouvelle loi limite inutilement la liberté du peuple.
  • Prions enfin pour que ce temps d’épreuve soit utilisé par le Seigneur pour renforcer et faire grandir Son Église.

« Moi, le Seigneur, je suis le Dieu de tout ce qui vit. Est-ce qu’il y a quelque chose de trop difficile pour moi ? »
Jérémie 32.27
Cher lecteur, chère lectrice,

Info Chrétienne souhaite aujourd'hui solliciter votre aide.

Il est devenu crucial d'apporter un regard chrétien sur les évènements et l’actualité de notre monde. C’est pourquoi nous travaillons à vous présenter chaque jour des actualités fiables et pertinentes, parfois absentes des médias traditionnels.

Grâce à des personnes comme vous, qui savent à quel point il est vital d’apporter une alternative chrétienne dans les médias francophones, nous pouvons accomplir notre mission.

Accepteriez-vous de nous aider dans cette mission, à votre service et au service des chrétiens dans la francophonie ? Si vous souhaitez faire un don pour nous soutenir, je vous invite à cliquer ici.

Merci,

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:00

Russie : la loi antiterroriste menace la liberté religieuse des Eglises chrétiennes non orthodoxes

L'évangélisation interdite en Russie Ry5r
La Douma d’Etat à Moscou.

Sous couleur de lutter contre les activités qui menacent la sécurité nationale, la nouvelle loi antiterroriste adoptée mercredi par la Douma fait peser une menace sur la liberté religieuse en Russie en instituant un contrôle sévère pour éviter tout prosélytisme, notamment de la part des Eglises chrétiennes non orthodoxes. Le texte a été adopté à la quasi unanimité et devrait être rapidement signé par le président Vladimir Poutine. A ce jour, ce sont surtout les protestants et notamment les évangéliques qui ont dénoncé cette loi de « persécution ». Mais il n’y a pas de raison que les catholiques ne soient pas soumis aux mêmes règles, risquant amendes et dénonciations s’ils tentent de convertir des orthodoxes.

La loi antiterroriste institue ainsi les mesures les plus restrictives pour la liberté religieuse depuis l’ère soviétique. Elle régit strictement toute activité « missionnaire » : prêcher, enseigner, et plus largement s’engager dans n’importe quelle activité ayant pour « objectif » de faire adhérer des personnes à un groupe religieux ne sera possible, sous son empire, que dans des sites ouvertement religieux, tels les églises et autres lieux de culte.


Poutine s’apprête à ratifier la loi antiterroriste en Russie

Qui plus est, même dans ces lieux désignés, les croyants ne pourront exercer de telles activités qu’au moyen d’un permis obtenu par le biais d’une organisation religieuse dûment enregistrée auprès des autorités russes.

Tout prosélytisme est par ailleurs strictement interdit, y compris dans l’intimité des foyers, ou en ligne. Autrement dit, il ne peut pas être question de chercher à convaincre un ami (sous-entendu : ethniquement russe et orthodoxe) d’adhérer à une dénomination protestante, mais pas non plus à l’Eglise catholique, dans le cadre privé, ou en l’invitant à venir découvrir une cérémonie religieuse en lui envoyant un courriel.

La loi antiterroriste institue notamment une surveillance extrêmement rapprochée d’Internet, accordant au gouvernement le droit d’obtenir les codes de décryptage des applications protégées.

Elle ne désigne pas clairement les non orthodoxes mais telle est sa portée pratique. Proposée par l’élue Russie Unie Irina Yarovaya, elle définit les activités missionnaires comme toute pratique religieuse visant à diffuser la foi d’un groupe religieux au-delà de ses membres. En Russie, la religion orthodoxe est très largement majoritaire et jouit de la bienveillance du pouvoir, bienveillance que d’ailleurs elle lui rend bien.

La liberté religieuse des Eglises non orthodoxes menacée en Russie

Selon Frank Goble, expert en affaires religieuses et ethniques russes, « si cette loi est interprétée comme on peut s’y attendre par le patriarcat de Moscou, cela reviendra à ce que l’Eglise orthodoxe puisse aller à la conquête des Russes ethniques mais qu’aucune autre Eglise n’en aura de droit ».

Il faut dire que l’Eglise russe orthodoxe fait partie du dispositif « nationaliste » russe, fortement soutenu par Poutine : « Tout ce qui sape cette action constitue une véritable menace, qu’il s’agisse de missionnaires protestants ou de n’importe quoi d’autre » commente David Aikman, professeur d’histoire et spécialiste des affaires étrangères dans les colonnes de Christianity Today.

Tel a d’ailleurs été son rôle historique, y compris au cours de la période soviétique où la persécution se combinait avec le contrôle d’une Eglise orthodoxe habituée à composer avec le pouvoir, voire à le servir.

Le prosélytisme des églises chrétiennes sévèrement encadré et menacé

A ce jour, ce sont surtout les organisations protestantes qui ont publiquement dénoncé la nouvelle loi de contrôle des activités religieuses en Russie. Tout au long du week-end, les protestants russes, estimés à 1 % de la population, ont prié et jeûné pour demander à Dieu le miracle du refus de Poutine de signer le texte. Plusieurs pétitions en ce sens ont été envoyées au président de Russie ces derniers jours.

La loi s’ajoute à celle sur les « agents étrangers » de 2012, qui impose aux organisations étrangères – ONG et entités religieuses – de se faire enregistrer par les autorités pour pouvoir opérer sur le territoire russe. Depuis cette date, selon un prêcheur protestant, le secteur des ONG a fondu d’un tiers et plusieurs missions étrangères se sont vu refuser enregistrement ou prolongation de visas.

La loi contre le prosélytisme, que les protestants n’hésitent pas à appeler « loi contre l’évangélisation », prévoit des amendes allant jusqu’à environ 700 euros pour un individu et 14.000 euros pour une organisation pour toute activité illicite. Quant aux étrangers jugés coupables de l’avoir violée, ils encourront l’expulsion.

Anne Dolhein

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:02

Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie
Par Le Figaro.fr avec Reuters 20/04/2017


La Cour suprême de Russie a interdit aujourd'hui le mouvement religieux des Témoins de Jéhovah, qualifié d'organisation "extrémiste". Saisie par le ministère de la Justice, elle a également ordonné la fermeture du siège national de l'organisation, près de Saint-Pétersbourg.

Le groupe, connu pour ses campagnes de porte à porte, est engagé depuis des années dans un bras de fer avec les autorités russes, qui le considèrent comme une secte néfaste.

Les autorités russes ont déjà interdit plusieurs publications du mouvement, qui est accusé de détruire les familles, promouvoir la haine et représenter un danger pour la vie humaine, toutes accusations qu'il rejette.

Sergueï Tcherepanov, représentant des Témoins de Jéhovah, a déclaré que le groupe ferait appel devant la Cour européenne des droits de l'homme. "Nous ferons tout notre possible", a-t-il dit, cité par l'agence Interfax.

Selon la branche russe de l'organisation, qui revendique 175.000 adeptes, la décision de la Cour suprême affectera directement quelque 400 groupes affiliés sur les 2.277 que comptent les Témoins de Jéhovah dans le pays.


Pourquoi Poutine veut bannir les Témoins de Jéhovah ?   



.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:03

Un tribunal russe ferme le seul centre de Scientologie de Moscou

Un tribunal de Moscou a ordonné le 23 novembre la fermeture de l’unique centre de la Scientologie dans la capitale russe, dans un procès initié par le ministère de la Justice.

« La demande du ministère de la justice concernant la liquidation (de l’Église de Scientologie de Moscou, ndlr) doit être satisfaite », indique le verdict du tribunal, cité le 23 novembre par l’agence russe Ria-Novosti.

Le centre « a six mois pour créer une commission pour liquider » l’institution, précise le texte.

Le centre de l’Eglise de Scientologie de Moscou a dénoncé ce verdict « discriminatoire » et affirmé dans un communiqué reçu par l’AFP qu’il allait faire appel de cette décision auprès de la Cour Suprême de Russie.

En août dernier, le comité d’enquête russe avait annoncé avoir découvert un équipement secret « permettant des enregistrements audiovisuels », caché « dans la salle réservée aux conversations personnelles avec les croyants », lors de perquisitions effectuées au centre de la Scientologie conjointement avec le département du ministère de l’Intérieur chargé de la lutte contre l’extrémisme.

L’Église de Scientologie a été officiellement enregistrée en Russie en 1994.

Depuis sa fondation en 1954 à Los Angeles, la Scientologie est reconnue comme une organisation religieuse aux États-Unis mais toujours considérée comme une secte dans certains pays d’Europe

La Russie a été condamnée à deux reprises par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour avoir refusé d’enregistrer des centres de Scientologie en tant qu’organisations religieuses.

La Croix avec AFP 



Moscou interdit l’église de scientologie au motif qu’elle n’est «pas une religion»

L'évangélisation interdite en Russie Shu9
Source: Reuters

Le tribunal de Moscou a annoncé avoir fermé l’église scientologique qui se trouve dans le centre de la capitale russe car son fonctionnement ne correspond pas aux lois encadrant la liberté de culte.

Il y a quelques mois, le tribunal municipal de Moscou avait ouvert une enquête contre l’église de scientologie suite à de nombreuses plaintes de citoyens. Les autorités affirment que l’église a essayé d’enregistrer la «scientologie» comme une marque de commerciale, ce qui signifie que, de fait, elle ne peut plus être considérée comme une entité religieuse.

Le tribunal a ordonné la formation d’une commission qui sera chargée d’observer la liquidation complète de l’église de scientologie en Russie au cours des six prochains mois.

L’église de scientologie a été enregistrée dans des locaux à Moscou en 1994, mais en 2004 elle a changé d’endroit. Depuis cet instant, elle se trouvait en plein centre de Moscou, à moins de 2 kilomètres de la place Rouge.

L'évangélisation interdite en Russie H9dq

En août dernier, la police russe a retrouvé des équipements d’écoute et des outils de filature dans le bâtiment qu’elle utilisait. D’après les témoignages recueillis par les forces de l’ordre, les scientologues enregistraient les préoccupations les plus profondes de leurs adeptes pour mieux les faire chanter.

.

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:05

LES ADVENTISTES DE RUSSIE PRIENT ET JEÛNENT CONTRE DE NOUVELLES LOIS RELIGIEUSES
Écrit par Site partenaire d'information sur 6 de juillet de 2016 in LIBERTÉ RELIGIEUSE


Les adventistes de Russie se sont unis, le mardi 28 juin 2016, pour une journée de prière et de jeûne sur la proposition de loi qui réduirait de manière très stricte l’évangélisation dans le pays, interdisant les rencontres religieuses dans les maisons et exigeant de toute personne souhaitant partager sa foi en ligne ou à travers des livres religieux de d’abord faire contrôler les documents. Les responsables de la Division Eurasiatique, qui regroupe la plupart de l’ex Union Soviétique, ont appelé à une journée de prière, tout comme ils ont appelé le président Vladimir Poutine à rejeter cette loi votée par une partie du Parlement la semaine précédente.

Proposant un ensemble de lois pour la lutte contre le terrorisme, le projet doit être voté par la Chambre Haute, puis approuvé par Poutine avant devenir une loi. “Dans le cadre de l’adoption d’une loi réduisant considérablement la liberté de l’activité missionnaire, et sa proposition prochaine au [Parlement], nous vous appelons à vous unir dans le jeûne et la prière le 28 juin, en faveur d’une intervention de Dieu pour la prédication sans entrave de l’évangile en Russie, ” ont déclaré les responsables adventistes.

Oleg Goncharov, responsable des affaires publiques et de la liberté religieuse à la Division Eurasiatique, a présenté une demande à Poutine pour rejeter cette loi. “Il est impossible pour les croyants de se conformer à ces demandes de ne pas exprimer leurs croyances religieuses et de rester silencieux même chez eux, comme le requiert la législation, ” a écrit Oleg Goncharov dans une lettre ouvert (en russe) adressée à Poutine et publiée lundi dernier sur le site de la Division.

Si la loi est approuvée, la situation religieuse dans le pays deviendra considérablement compliquée et beaucoup de croyants se sentiront en exil et soumis à des représailles en raison de leur foi, ” a-t-il ajouté. “Tout ceci ne peut aider mais, au contraire, fait peur à tous les fidèles adventistes, qui mènent leurs activités en Russie depuis plus de 130 ans.

Goncharov est membre d’un Conseil consultatif du gouvernement sur les affaires religieuses et co-préside le Comité protestant en Russie. Il a appelé cette proposition de loi “une flagrante violation des droits fondamentaux de l’Homme, du droit inaliénable donné à chaque personne par leur Créateur d’exprimer ses convictions religieuses, et des droits accordés par la Constitution russe et le droit international.” Il a également exprimé sa crainte que le libellé de la loi soit vague et donc soumis à tout type d’interprétation par les organismes chargés de l’application de la loi.


Cette proposition condamne chaque citoyen russe accusé de violation de la loi à une amende de 5 000 à 50 000 roubles (75 $ à 765 $). L’organisation devrait payer une amende de 100 000 à 1 million de roubles (1 525 à 15 265 $). Et les citoyens étrangers seraient déportés.

Le Kremlin n’a pas répondu publiquement aux appels pour la révision de la législation. Les défenseurs des droits de l’Homme ont aussi appelé à un changement, dénonçant que plusieurs des propositions sont une violation des droits internationaux.

Goncharov a mis en garde que la composante missionnaire du projet de loi toucherait des millions de personnes et a ajouté que son langage apparemment inconstitutionnel a semé la confusion parmi les dénominations religieuses et les experts juridiques. Il se sent particulièrement inquiet de la loi qui interdit l’exercice d’activités missionnaires dans les foyers, “légalisant ainsi efficacement le contrôle de la vie privée des citoyens en leur interdisant d’exprimer leurs croyances religieuses ou de répondre à leurs besoins religieux, même chez eux“.

Le projet de loi impose aussi que les croyants qui veulent partager leur foi avec d’autres, même par Internet, doivent posséder les papiers d’autorisation nécessaire délivrés par une association religieuse. Ceci “oblige les citoyens à rejoindre les communautés religieuses dans le but d’exercer leur droit inaliénable à la liberté de pensée, ce qui est une énorme violation de la Constitution russe et des lois internationales, ” explique Goncharov.
La législation en matière de religion a été brutalement ajoutée à l’ensemble des projets de loi anti-terrorisme, le 20 juin. Elle définit les activités missionnaires comme la louange publique et autres rites et cérémonies religieuses ; la distribution de prospectus religieux, et tout matériel audio et vidéo ; la collecte de fonds publics à des fins religieuses ; la tenue de rencontres religieuses ; et la prédication.

Goncharov dit que l’Église adventiste a rejoint d’autres dénominations religieuses en soutien aux efforts du gouvernement pour lutter contre l’extrémisme et le terrorisme. Mais il dit que la mention des activités missionnaires va trop loin. La présentation rapide de cette loi et son approbation en seulement 3 jours constitue une violation des lois fédérales, en omettant en plus l’examen requis par la Commission Parlementaire sur les organisations religieuses et les représentants des organisations religieuses qui seraient directement touchés par le projet de loi.

La Russie a toujours été un pays multi-ethnique et multi-religieux qui respecte les droits et les libertés de toute personne indépendamment de sa religion, ” a constaté Goncharov. “L’adoption de cette législation mettrait des centaines de milliers de croyants de diverses dénominations dans une position de réelle difficulté.

Goncharov a demandé à Poutine de envoyer cette loi au Parlement pour sa révision. “Nous prions sans cesse pour vous, M. Le Président, et pour tous les représentants de l’Etat, ” a-t-il mentionné.

Source http://atoday.org
Traduction : Eunice Goi

http://www.adventistemagazine.com/les-adventistes-de-russie-prient-et-jeunent-contre-de-nouvelles-lois-religieuses/

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:06

Les dirigeants Adventistes en Russie réagissent aux fausses informations circulant à propos du statut de l’église
12 Mai 2017 

L'évangélisation interdite en Russie 8297

Les dirigeants de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la Division Eurasienne, une région qui inclut la Fédération Russe, ont publié un communiqué officiel la semaine dernière, dans une démarche visant à contrecarrer de fausses informations circulant au sujet du statut de l’église dans ce pays. La déclaration, signée par le président de l’église dans la région, M.F. Kaminsky, et le directeur des affaires publiques et de la liberté religieuse, O.Y. Goncharov, vise à dissiper les craintes après que des informations erronées circulant en ligne aient indiqué que l’Eglise Adventiste du Septième Jour était sur le point d’être bannie de cette nation.

Ci dessous, la déclaration officielle publiée par les dirigeants Adventistes régionaux.

Déclaration Officielle de la Division Eurasienne au sujet de la fausse information sur l’activité de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la Fédération Russe

Au vu de l’information publiée sur internet concernant des plans en place pour bannir l’activité de l’Eglise Adventiste du Septième Jour en Russie, nous indiquons officiellement que toute information de ce type émanant de sources non officielles ne correspond pas à la réalité.

L’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la Fédération Russe est une dénomination qui focalise sur la communauté, elle compte plus de 130 ans de service dans ce territoire ; c’est une fraternité de citoyens qui respectent la loi, qui font de leur mieux, dans leur vie et dans leur ministère, pour créer un impact positif sur la société environnante.

Au cours des récentes années, l’église a établit, dans l’esprit de respect mutuel, un dialogue constructif avec les autorités de l’état qui permet d’ouvrir de nouvelles possibilités d’utiliser les ressources de l’Eglise Adventiste du Septième Jour pour répondre aux besoins de la société. En effet, le programme « Santé de la Famille, Santé de la Nation, » visant à prévenir les maladies liées au style de vie, est mis en place grâce à une subvention publique dans le cadre d’un décret du président de la Fédération Russe. C’est une chose qui atteste du fait que les autorités de l’état ont une haute opinion de la participation de l’Eglise Adventiste dans la vie publique.

Par rapport à cela, nous déclarons solennellement une nouvelle fois qu’il n’y a aucune raison de croire qu’il existe une raison justifiée ou raisonnable de restreindre ou de bannir l’activité de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la Fédération Russe.

M.F. Kaminsky, président de la Division Eurasienne de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour.

O.Y Goncharov, directeur des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse pour la Division Eurasienne de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour, et membre du Conseil Consultatif pour la Coopération avec les Associations Religieuses sous la direction du Président de la Fédération Russe

Traduction: Patrick Luciathe

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:07

En Russie, les protestants piétinent
24 octobre 2014

Bien que les persécutions soient finies, la situation des protestants de Russie n'avancent pas. Le gouvernement refuse de reconnaître quelques religions, ce qui signifie que la liberté religieuse est de fait limitée. L’année dernière, un rapport du Département d’Etat américain a épinglé la Russie sur le traitement qu’elle réserve aux groupes religieux minoritaires, non seulement aux Témoins de Jéhovah, aux scientologues et aux pentecôtistes, mais aussi aux musulmans. Les membres des minorités peuvent être soumis à l’arbitraire, se voir refuser l’accès aux lieux de culte ou même des visas pour les missionnaires, indique ce rapport. Un pasteur russe, exilé aux Etats-Unis témoigne.

Victor Ignatenkov, pasteur russe, dont le grand-père a été tué parce qu’il était chrétien, s’est rendu aux Etats-Unis. Il observe les ministères de l’Eglise américaine, et partage son témoignage rare et personnel, celui d’une personne qui connaît le paysage religieux complexe de la Russie, maintenant que les persécutions, autrefois largement répandues, sont terminées. Pendant l’enfance de cet homme de 59 ans sous le régime soviétique, les chrétiens ne pouvaient se réunir que pour les cultes. Il n’y avait pas d’école du dimanche, pas d’étude biblique en milieu de semaine, et définitivement aucun prosélytisme.

Aujourd’hui, Victor Ignatenkov dit être libre de mener les activités qu’il veut si bien comme pasteur de l’Eglise centrale Baptiste dans sa propre ville de Smolensk — une ville située entre les capitales de la Russie et de l’Ukraine – que comme évêque régional de l’Union russe des chrétiens évangéliques baptistes. L’Union est un groupe d’Eglises évangéliques protestantes qui ont commencé à émerger en Russie il y a environ 150 ans, comme une alternative à l’institution orthodoxe russe.

C’est le Programme Paix et Réconciliation internationale de l’Eglise presbytérienne (USA) qui a sponsorisé le voyage du ministre aux Etats-Unis, avec des haltes prévues au Tennessee, en Pennsylvanie, en Oklahoma et dans plusieurs autres états. Victor Ignatenkov, grâce à un interprète, a discuté de la relation proche de Vladimir Poutine entretient avec l’Eglise orthodoxe Russe.

Vladimir Poutine a aidé à ressusciter l’Eglise, que l’Etat avait autrefois écrasée. Et bien qu’il n’y ait aucune religion d’Etat, l’Eglise russe orthodoxe bénéficie d’un traitement privilégié. «Vladimir Poutine peut bien être de la confession qu’il veut», dit Victor Ignatenkov. «Ce qui est important pour nous, ce que nous apprécierions, c’est qu’il se tienne dans une position neutre. Nous ne ressentons pas de restrictions gouvernementales parce que nous sommes baptistes».

Tous les chefs d’Eglises ne peuvent pas dire la même chose. Le gouvernement refuse de reconnaître quelques religions, ce qui signifie que la liberté religieuse est de fait limitée. L’année dernière, un rapport du Département d’Etat américain a épinglé la Russie sur le traitement qu’elle réserve aux groupes religieux minoritaires, non seulement aux Témoins de Jéhovah, aux scientologues et aux pentecôtistes, mais aussi aux musulmans. Les membres des minorités peuvent être soumis à l’arbitraire, se voir refuser l’accès aux lieux de culte ou même des visas pour les missionnaires, indique ce rapport.

Pour les confessions que le gouvernement reconnaît, la Perestroïka, le mouvement de réforme politique qui a commencé au déclin de l’Union soviétique, les portes sont ouvertes pour une liberté de religion totale.
Déclin de la religiosité

Avant, les Russes n’avaient jamais assez de prêches évangéliques, a déclaré Victor Ignatenkov. Les centres culturels étaient utilisés pour des services religieux et les gens s’arrachaient les Bibles gratuites. Mais maintenant, la description que fait Victor Ignatenkov de ses concitoyens ressemble à ce que les évangéliques américains déplorent: les gens sont indifférents. «Probablement parce que leur qualité de vie est meilleure», avance le pasteur baptiste, «tout ce qui était interdit était bien sûr très intéressant. Ce n’est plus interdit, donc naturellement ce n’est plus intéressant maintenant.»

Un centre de recherche sur les pratiques des groupes religieux majoritaires en Russie confirme les observations de Victor Ignatenkov à propos de l’intérêt des Russes pour la foi. Couvrant une période qui va de 1991 à 2008, l’étude montre une montée d’intérêt pour le protestantisme. L’Islam et le catholicisme romain. Montée d’intérêt qui s’est ensuite réduite. La part des Russes qui sont allés à l’Eglise une fois par mois est montée de 2% en 1991 à 9% en 1998, pour ensuite baisser à 7% 10 ans plus tard.

En 2008, l’enquête a montré que 72% de la population russe sont chrétiens orthodoxes, mais il n’y a pas de corrélation avec la fréquentation des églises. Des études américaines similaires montrent qu’un cinquième des adultes américains ne s’identifient à aucune religion. Mais le pasteur russe s’est déclaré impressionné par les activités d’Eglise durant son voyage. Lundi 6 octobre, à Clarksville, Tennessee, à l’université d’état Austin Peay, il s’est adressé à des étudiants de science politique, avant de repartir vers Smolensk, avec des idées d’améliorations à partager avec son Eglise.

Grand-père tué pour sa foi
Les ennuis pour les chrétiens russes ont commencé en 1937, sous le dictateur Joseph Staline, a déclaré Victor Ignatenkov. Sa mère, Olga a été élevée avec ses cinq frères et sœurs dans la foi baptiste, par son père Pavel Gorbatenkov, le grand-père de Victor. C’est par le martèlement des poings des soldats sur la porte, qu’ils ont su en un instant que leur vie heureuse et paisible était terminée. Le grand-père de Victor Ignatenkov a été emprisonné, et les visites de sa famille interdite. Sa famille a tout de même continué de lui apporter de la nourriture à la prison pendant deux semaines. Après ces 15 jours, les soldats n’ont plus pris la nourriture, mais sans toutefois leur dire que Pavel Gorbatenkov avait été tué. Ce qui n’a été dit que des années plus tard.

Le gouvernement a commencé à autoriser les cultes limités en1944. Aujourd’hui, la Constitution de la Russie prévoit la liberté religieuse, mais d’autres lois, dont celle qui interdit «l’extrémisme» et une nouvelle loi sur «l’offense aux sentiments religieux des croyants» limitent la liberté religieuse, particulièrement pour les membres de groupes religieux minoritaires.

L’histoire familiale de Victor Ignatenkov et la question de la liberté religieuse en Russie posent celle de savoir si les incidents rapportés par des évangéliques aux Etats-Unis peuvent être qualifiés de persécutions. Dans un article récent paru dans un blog de la Convention baptiste du sud, à Arington, Texas, une mère a écrit qu’elle estimait que son fils était persécuté parce que son professeur lui avait demandé de garder sa Bible pour un usage privé.

Les plaintes pour persécutions des évangéliques américains font écho à celles de minorités religieuses comme les Témoins de Jéhovah, qui ont saisi la Cour suprême dans les années 1940, pour protéger leur liberté religieuse, observe James Hudnet-Beumier, professeur d’histoire des religions à la Divinity School de Vanderbilt.

Mais c’est bien peu pour dire que ce qui arrive aujourd’hui en Amérique a quelque chose à voir avec la persécution, continue le professeur, particulièrement si on compare avec ce qui se passe en Russie, en Irak ou en Syrie. «Les Etats-Unis sont un des pays au monde les plus respectueux en matière de religion», conclut James Hudnet-Beumler.

Impressionné par les ministères sociaux
Après ses expériences vécues, Victor Ignatenkov va dans ce sens en disant qu’il serait peut-être plus juste de dire que les expériences négatives des chrétiens américains sont plus du ressort de la discrimination que de la persécution. De façon générale, il dit avoir été très encouragé par les Eglises américaines, grandes et animées, «avec des salles pour tout.» Il a rajouté enfin avoir été vraiment intéressé par ce qu’il a vu des ministères sociaux des Eglises — auprès des personnes sans domicile, dans les prisons et ailleurs — et qu’il allait en tirer des leçons pour chez lui.

Il voudrait également entreprendre des efforts coopératifs entre gouvernement et Eglises pour prodiguer aux Russes dans le besoin des services qui s’enracinent dans la foi.

http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/en-bref/item/524-en-russie-les-protestants-pietinent

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:09

"Le Jésus sibérien" : le gourou d'une secte arrêté en Russie

L'évangélisation interdite en Russie Le-Jesus-siberien-le-gourou-d-une-secte-arrete-en-Russie
Vissarion et des fidèles en 2009 

Sergei Torop, plus connu sous le nom de Vissarion a été arrêté en Sibérie lors d’une opération des forces spéciales. L’homme, gourou d’une secte, dit être la réincarnation de Jésus.

Fin de partie pour le «Jésus sibérien». Les autorités russes ont annoncé avoir arrêté le gourou d’une secte cette semaine. Sergei Torop, appelé Vissarion par ses fidèles, est accusé d’être à la tête d’une organisation illégale, d’extorsion de fonds et d’abus émotionnels sur les membres du groupe, rapporte le «Guardian». Deux de ses proches, dont l’ancien batteur d’un boysband de l'ère soviétique, ont également été interpellés.

Sergei Torop, reconnaissable par sa longue barbe et ses cheveux gris, a lancé sa secte en 1991, deux ans après avoir perdu son emploi en tant qu’agent de la circulation. Avec «L’Eglise du Dernier Testament», l’homme d’aujourd’hui 59 ans dit avoir eu une prise de conscience coïncidant avec la fin du régime soviétique. Rapidement, il a attiré auprès de lui des milliers de fidèles venant de Russie mais aussi du reste de l'Europe, réunis dans la région sibérienne de Krasnoïarsk, où sont installés leurs hameaux. En 2002, interrogé par le «Guardian», il avait expliqué «ne pas être un Dieu» parce que c’est «une erreur de voir Jésus comme un Dieu». «Mais je suis la parole vivante de Dieu le père. Tout ce que Dieu veux dire, il le dit à travers moi», avait-il confié.

La Vierge Marie "dirige la Russie"

Au total, Vissarion était entouré d’environ 4000 disciples regroupés dans la Cité du Soleil. Mais la secte compterait des dizaines de milliers d’autres adhérents. Leur religion reprend des préceptes de l’Eglise orthodoxe russe, du bouddhisme, elle prépare également la fin du monde et accorde une large place à l’égologie et au végétarisme. Par ailleurs, les membres n’ont pas le droit de consommer du tabac ou de l’alcool et l’argent y est interdit. «Nous n’avons le droit de rien faire ici. A part tomber amoureux», avait commenté auprès du «Guardian» en 2002 une jeune fidèle de 28 ans, arrivée là avec sa mère lorsqu’elle en avait 18. Parmi les dévots de la secte, des musiciens, des actrices, des enseignants, des médecins, d’anciens colonels de l’Armée rouge et même un ancien vice-ministre des chemins de fer de Biélorussie. «Bien sûr, c'est dur, surtout pour les intellectuels et ceux qui ont l'habitude de travailler dans les villes. Mais il est important que les gens se voient eux-mêmes et les autres. Et c’est plus facile quand le travail est dur. Il y a un salut dans les épreuves», avait expliqué Sergei Torop, toujours dans le «Guardian».

L'évangélisation interdite en Russie Sergei-Torop-derriere-les-barreaux-le-23-septembre_original_backup
Sergei Torop, derrière les barreaux

D’après les médias russes dans l'idéologie première du culte, Vissarion affirmait que Jésus veillait sur les gens depuis une orbite proche de la Terre, et que la Vierge Marie «dirigeait la Russie». Ce n’est que plus tard qu’il a dit être la réincarnation de Jésus. Naturellement, c’est donc le 14 janvier, jour de l’anniversaire de celui qui est également surnommé «Le Professeur» qu’une grande fête se tient, et non le jour de Noël. Mais le jour le plus important de l’année pour les fidèles est le 18 août, date d’anniversaire du tout premier sermon du gourou, en 1991, lorsque qu’il serait descendu de la montagne à cheval pour rejoindre des milliers de fêtards qui s'amusaient dans la rivière près du hameau de Petropavlovka. Les autorités n’ont pas expliqué pour quelles raisons elles avaient décidé d’arrêter Sergei Torop maintenant, alors qu’il agit depuis trois décennies.

https://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Le-Jesus-siberien-le-gourou-d-une-secte-arrete-en-Russie-1703878


Vissarion : Le Jésus de Sibérie



L'évangélisation interdite en Russie AAUvwngFhXIUt9sc2L9QppgtEQe3B1CxWJlYOWMVt_zC=s48-c-k-c0x00ffffff-no-rj
L'Effet Papillon

Direction la Sibérie, par moins 30°C, où notre reporter Nathalie Gros a rencontré "le fils de Dieu" dans ce village auto-suffisant à 3200 km de Moscou, loin de toute trace de civilisation.


Russian authorities arrest cult leader who claims to be reincarnation of Jesus


_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Arlitto Ven 12 Fév - 14:11

Russie
L'évangélisation interdite en Russie Russia

Cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

La Constitution russe du 12 décembre 1993((https://www.constituteproject.org/constitution/Russia_2014.pdf?lang=en)) dispose, aux articles 14 et 28, que la Fédération de Russie est un État laïc qui garantit la liberté de religion ou de croyance. L’article 14, paragraphe 1, dispose : « La Fédération de Russie est un État laïc. Aucune religion ne peut être établie en tant que religion d’État ou religion obligatoire ». L’article 14, paragraphe 2, assure que « les associations religieuses sont séparées de l’État et sont égales devant la loi ». L’article 28 ajoute : « A chacun est garantie la liberté de conscience et de religion, y compris le droit de professer et pratiquer individuellement ou avec d’autres toute religion ou de n’en professer et pratiquer aucune, de choisir, d’avoir et de diffuser librement des convictions religieuses et autres ou d’agir conformément à celles-ci ».((Ibid))

L’article 19 garantit l’égalité des droits, indépendamment de la religion ou des croyances, en ajoutant que « toute forme de limitation des droits du citoyen selon des critères d’appartenance sociale, raciale, nationale, de langue ou de religion est interdite ».

L’article 29 dispose que « la propagande ou l’agitation incitant à la haine et à l’hostilité sociales, raciales, nationales ou religieuses est interdite » et que la propagande relative à la supériorité sociale, raciale, nationale, religieuse ou linguistique est interdite.

En vertu de l’article 30, « chacun dispose du droit d’association ».

La loi de 1997 sur la liberté de conscience et d’association religieuse((‘Federal Law No. 125-FZ of September 26, 1997 on the Freedom of Conscience and Religious Associations’,
  Stetson.edu.https://www2.stetson.edu/~psteeves/relnews/freedomofconscienceeng.html)) (amendée en 2016) est le principal pilier de la législation religieuse.

La loi reconnaît quatre « religions traditionnelles » (l’Église orthodoxe russe, l’islam, le judaïsme et le bouddhisme). L’Église catholique romaine et l’Église luthérienne sont généralement considérées comme des religions traditionnelles russes, et sont invitées à participer aux manifestations officielles. La loi souligne le rôle particulier de l’Église orthodoxe russe en raison de sa contribution historique à la spiritualité et à la culture du pays.((Ibid))

La loi établit plusieurs catégories d’entités religieuses : les Groupes religieux, les Organisations religieuses locales et les Organisations religieuses centralisées.

De facto, les Groupes religieux ont le droit de célébrer des rituels religieux et des cérémonies, d’organiser des services religieux et d’enseigner leurs doctrines religieuses. Ils ne sont pas enregistrés auprès du gouvernement et n’ont donc pas de personnalité juridique. Ils ne peuvent pas ouvrir de compte en banque, construire, acheter ou louer des locaux ou publier ou importer du matériel religieux.

Afin d’être reconnu en tant qu’Organisation religieuse locale, un Groupe religieux doit prouver qu’il existe en tant que tel depuis au moins 15 ans.((Miroshnikova Elena, in Religion and the Secular State: National Reports, ed. by Javier Martinez-Torron & W. Cole Durham, Jr., (The International Center for Law and Religious Studies, Brigham Young University, 2010), pp. 578-579.)) Une Organisation religieuse locale doit se composer d’au moins 10 personnes de plus de 18 ans qui résident en permanence dans une zone donnée. Elle doit être enregistrée aux niveaux fédéral et local. Une Organisation religieuse locale peut ouvrir un compte en banque, acheter, posséder ou louer des bâtiments à des fins religieuses, acquérir, importer, exporter et diffuser de la littérature religieuse, bénéficier d’avantages fiscaux et autres, etc. En outre, elle peut également créer des organisations religieuses locales affiliées sans aucun délai de carence.((Ibid))

Les Organisations religieuses centralisées doivent se composer d’au moins trois Organisations religieuses locales pour être éligibles à l’enregistrement.((Ibid)) Elles jouissent des mêmes droits que les Organisations religieuses locales. Après 50 ans d’existence et d’activité dans le pays, elles peuvent inclure le mot « russe / Russie » dans leur titre officiel.((Ibid))

En novembre 2015, la loi de 1997 a été amendée pour exiger des organisations religieuses qui reçoivent des fonds de l’étranger qu’elles fassent au Ministère de la Justice un rapport sur leurs activités, leurs dirigeants et leurs programmes budgétaires. En vertu de cet amendement, le Ministère de la Justice et les organes apparentés ont le droit d’inspecter les activités financières des organisations religieuses si elles reçoivent un financement de l’étranger, ou en cas de problème « d’extrémisme » ou d’activité illégale, et cela sans préavis.((Arnold Victoria, Forum 18 News Service, 13th January 2017,
  http://forum18.org/archive.php?article_id=2246))

La loi de 2002 sur la lutte contre les activités extrémistes((RG.RU, RG.RU, 30 July 2002.http://www.legislationline.org/documents/id/4368)) confère aux autorités le pouvoir de censurer la liberté d’expression et la liberté religieuse et de criminaliser un large éventail d’activités religieuses.((Miroshnikova, Elena, “National Report: Russia’”, op cit.))

L’article 13 de cette loi prévoit l’établissement d’une liste fédérale de matériels extrémistes proscrits. Comme tout tribunal peut ajouter des matériels à la liste fédérale, une interdiction judiciaire d’un élément particulier dans une seule ville ou région au motif qu’il a été jugé « extrémiste » peut être appliquée dans tout le pays.((Ibid))

Selon un avis publié par la Commission de Venise lors de sa 91ème session plénière, en date du 15 et du 16 juin 2012, la manière dont la loi sur l’extrémisme est appliquée pose problème :

« Selon la Commission, en raison du manque de clarté et de précision de son libellé pour ce qui est de certaines « notions fondamentales » qui y sont définies – comme la définition de « extrémisme »,

 « activités extrémistes », « organisations extrémistes » ou « matériels extrémistes » – la loi laisse une marge d’appréciation trop large pour son interprétation et son application, ce qui peut conduire à

 l’arbitraire ».((Commission de Venise, Avis sur la Loi fédérale sur la neutralisation des activités extrémistes de la Fédération de Russie, Conseil de l’Europe, Council of Europe, 20 juin 2012

  http://www.venice.coe.int/webforms/documents/?opinion=660&year=all. Cf. aussi Commission de Venise, Russie – loi fédérale sur la lutte contre l’extrémisme http://www.venice.coe.int/Newsletter/NEWSLETTER_2012_03/1_RUS_fr.html))

et la Commission de Venise a ajouté :
« […] les comportements interdits par la loi contre l’extrémisme, et permettant aux autorités d’émettre des mesures préventives et correctives, ne contiennent pas tous un élément de violence et ne sont pas définis avec une précision suffisante pour permettre à un particulier de régler sa conduite ou les activités d’une organisation de façon à éviter de contrevenir à ce texte. Lorsque les définitions manquent de la précision nécessaire, un texte tel que la loi contre l’extrémisme […] peut être interprété de façon pernicieuse. Les assurances des autorités, selon lesquelles les effets néfastes pourraient être évités grâce aux directives de la Cour suprême, à l’interprétation donnée par l’Institut russe de la législation et du droit comparé, ou à la bonne foi, ne sont pas suffisantes pour satisfaire aux exigences internationales dans ce domaine ».((Ibid))

Autres lois
En 2013, une loi a été promulguée, établissant une peine d’emprisonnement maximale de trois ans et/ou la confiscation d’une somme pouvant aller jusqu’à trois ans de salaire pour « offense aux convictions et sentiments religieux ».((Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, 2018 Report on International Religious Freedom – Russia, US Department of State, http://www.uscirf.gov/sites/default/files/USCIRFAnnualReport2018_wlinks.pdf))

En mai 2015 est entrée en vigueur une loi sur les agents étrangers, interdisant les organisations étrangères et internationales qui représenteraient une menace pour l’ordre public ou la sécurité nationale. Alors que cette loi vise les ONG, sa formulation vague la rend également applicable aux organisations religieuses.((Arnold Victoria, ‘Russia: Religious freedom survey, January 2017’, op cit.))

En juillet 2016, des amendements, connus sous le nom de loi Yarovaya, ont accru les restrictions religieuses relevant des lois anti-extrémisme. Les « activités missionnaires » ont été redéfinies par ces amendements qui interdisent de prêcher, prier, diffuser des documents et répondre à des questions en matière de religion en dehors des lieux désignés à cet effet.((Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, 2018 Report on International Religious Freedom – Russia, US Department of State, http://www.uscirf.gov/sites/default/files/USCIRFAnnualReport2018_wlinks.pdf)) En vertu de cette législation, les Russes doivent obtenir un permis gouvernemental, par l’intermédiaire d’une organisation religieuse enregistrée, afin de partager leurs croyances dans le cadre d’activités missionnaires. Ces restrictions s’appliquent également aux activités ayant lieu dans des résidences privées et en ligne.[xviii]

Les personnes reconnues coupables d’avoir violé la loi anti-évangélisation font face à des amendes pouvant aller jusqu’à 670 euros par individu, et jusqu’à 13 250 euros pour un groupe ou une organisation. Les étrangers qui enfreignent cette loi peuvent être expulsés.((Human Rights Without Frontiers, ‘Russia: HRWF Statement on the Legislation About Anti-Extremism and Anti-Evangelism at the OSCE/ODIHR in Warsaw’, 27 septembre 2016, http://hrwf.eu/russia-hrwf-statement-on-the-legislation-about-anti-extremism-and-anti-evangelism-at-the-osce-odihr-in-warsaw/))

Par ailleurs, la loi Yarovaya dispose que les missionnaires étrangers doivent prouver qu’ils ont été invités par une organisation religieuse enregistrée par l’État, et qu’ils ne peuvent opérer que dans les régions où leurs organisations sont enregistrées.((Ibid))

Le Caucase du nord
Au Daghestan et en Tchétchénie, le gouvernement local a été draconien. Dans ces zones, les forces de sécurité ont orchestré la disparition forcée des personnes soupçonnées de pratiquer un islam « non traditionnel ». La législation anti-extrémisme de Russie n’est pas souvent utilisée dans le Caucase du nord. En Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, le leader régional nommé par le Kremlin, impose sa propre vision de l’islam, exigeant que toutes les femmes portent une robe islamique. En outre, les mariages forcés ou polygames ne sont pas passibles de sanctions légales.((Ibid))

Dans la région, des dissidents musulmans pacifiques et des passants innocents sans lien avec la politique ont été ciblés.((Ibid))

Crimée
Après l’annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, la Russie a imposé ses lois sur la péninsule, et les organisations religieuses de Crimée ont été obligées de se faire réenregistrer selon la loi russe. Beaucoup d’entre elles ont dû se restructurer pour répondre aux nouvelles exigences ; elles ont notamment dû couper les liens avec leurs coreligionnaires d’Ukraine. En vertu de la loi Yarovaya, des groupes religieux chrétiens et autres ont subi des raids, des amendes, des saisies de littérature, la surveillance du gouvernement, etc.((Corley, Felix, Forum 18 News Service, 27 mars 2015, http://www.forum18.org/archive.php?article_id=2051))

En 2016, le Forum 18 a enregistré 13 procès en Crimée contre des personnes accusées d’activités missionnaires, dont des Témoins de Jéhovah, des protestants et un musulman. Des individus ont été condamnés à des amendes équivalant à environ 10 jours du salaire local moyen. Quatorze autres affaires ont été introduites contre sept communautés religieuses et sept personnes pour avoir omis d’indiquer le nom officiel d’une communauté religieuse enregistrée. Huit affaires ont donné lieu à des amendes allant de 30 000 à 50 000 roubles russes (de 400 à 680 euros).((Corley, Felix, Forum 18 News Service, 24 juillet 2017. http://www.forum18.org/archive.php?article_id=2299))

Les 22 communautés de Témoins de Jéhovah enregistrées en Crimée ont été liquidées et leurs biens saisis.((Ibid))

L’Église gréco-catholique d’Ukraine et l’Église orthodoxe ukrainienne (Patriarcat de Kiev) ont été jugées « persona non grata » en Crimée russe et ont finalement été forcées de quitter la région. Actuellement, l’orthodoxie est exclusivement représentée par l’Église orthodoxe russe.

Incidents

Témoins de Jéhovah
Le 20 avril 2017, la Cour Suprême de la Fédération de Russie a interdit le Centre administratif des Témoins de Jéhovah et l’ensemble de leurs 395 Organisations religieuses locales pour cause « d’extrémisme ». Depuis cette décision, les Témoins de Jéhovah ont fait face à des arrestations, emprisonnements, discriminations et mauvais traitements. Les réunions de prières dans des résidences privées ont été interrompues par des descentes de police, et les Témoins de Jéhovah ont été licenciés de leur emploi, interrogés et poursuivis. Certains de leurs immeubles et propriétés ont été saccagés et même détruits.((Bureau of Democracy, Human Rights and Labor, 2018 Report on International Religious Freedom – Russia, US Department of State,  http://www.uscirf.gov/sites/default/files/USCIRFAnnualReport2018_wlinks.pdf))

Le 25 mai 2017, un ressortissant danois et citoyen de l’UE, Dennis Christensen, a été arrêté par des officiers armés du Service de Sécurité Fédéral lors d’une descente qui a eu lieu au cours d’un office religieux privé des témoins de Jéhovah. Dennis Christensen a été le premier témoin de Jéhovah à être détenu à la suite de l’interdiction de ce groupe religieux.((Human Rights Without Frontiers, ‘Russia’, Human Rights Without Frontiers, 2017, http://hrwf.eu/wp-content/uploads/2018/01/Russia2017-B.pdf)) Un an plus tard, il était toujours en détention préventive.

En août 2017, la Nouvelle Traduction Mondiale des Saintes Écritures a été qualifiée de publication extrémiste.((Ibid))

En mai 2018, plus de 20 affaires pénales ont été engagées contre les Témoins de Jéhovah, sept témoins de Jéhovah étant en détention préventive et deux assignés à résidence.((Human Rights Without Frontiers, Human Rights Without Frontiers, 30 mai 2018, http://hrwf.eu/wp-content/uploads/2018/05/Russia-FBL-2018.pdf ; Human Rights Without Frontiers, Human Rights Without Frontiers, 30 mai 2018, http://hrwf.eu/russia-persecution-of-jehovahs-witnesses/)) Tous pourraient être condamnés à des peines de prison pouvant aller jusqu’à dix ans pour s’être rassemblés pour le culte. En plus des affaires pénales, environ 90 à 100 biens immeubles appartenant à des Témoins de Jéhovah ont été confisqués par l’État russe sur la base de décisions de justice, et 100 autres biens sont actuellement visés par des procédures judiciaires. Les autorités russes ont également menacé de priver les témoins de Jéhovah de leurs droits parentaux.((Organization for Security and Co-operation in Europe, 10 mai 2018, https://www.osce.org/permanent-council/381820))

En mai 2018, les délégations de l’Union européenne et des États-Unis à l’OSCE ont fait des déclarations condamnant la politique sévère de répression qui cible les Témoins de Jéhovah en Russie.((Organization for Security and Co-operation in Europe, 10 mai 2018, https://www.osce.org/permanent-council/381820 ; Organization for Security and Co-operation in Europe, 10 mai 2018 https://www.osce.org/permanent-council/381823))


Protestants
Les protestants sont principalement accusés de prosélytisme sur la base des lois Yarovaya anti-missionnaires.
Le 23 novembre 2016, le bureau du procureur local a procédé à une inspection de l’Armée du Salut à Vladivostok. Une procédure a été ouverte au motif que l’organisation « dans son activité missionnaire utilise et distribue de la littérature et du matériel imprimé sans étiquettes identifiant l’organisation religieuse ». Le 20 décembre 2016, l’Armée du Salut de Vladivostok a été reconnue coupable de détenir de la littérature religieuse dans sa salle de culte, dont 36 copies de la Bible et des recueils de chants religieux n’identifiant pas le nom de la confession religieuse. La décision concernant la destruction des bibles a suscité un tel tollé public qu’il a été fait appel de la décision. Le 30 décembre 2016, la décision du magistrat a été modifiée : la section sur la destruction des objets confisqués a été supprimée, mais le reste de la décision est inchangé. Enfin, le pourvoi a été rejeté par la Cour constitutionnelle.((Chugunov Sergey, Religiia i Pravo, 22 décembre 2017, http://www.sclj.ru/news/detail.php?SECTION_ID=487&ELEMENT_ID=7737&print=Y))

Le pasteur protestant d’origine indienne Victor-Emmanuel Mani, qui est marié à une Russe et a un enfant né en Russie, a été le premier étranger à recevoir un arrêté d’expulsion en vertu de l’article 5.26, paragraphe 5, du Code administratif (« étrangers effectuant des activités missionnaires »). Le 20 décembre 2016, le tribunal de Naberejnye Tchelny l’a reconnu coupable d’avoir fait de la publicité pour des rassemblements religieux sur les réseaux sociaux et, selon le tribunal, d’avoir offert de la littérature religieuse à un non-membre de son Église. Il a également été condamné à une amende de 30 000 roubles (400 euros).((Arnold Victoria, Forum18 News Service, 1er mars 2017,  http://www.forum18.org/archive.php?article_id=2261 ))

Au début de l’année 2018, un citoyen russe de confession baptise a été jugé coupable d’avoir violé les lois anti-évangélisation après avoir organisé des activités d’évangélisation dans son appartement, sans être enregistré auprès des autorités. Il aurait également distribué de la littérature religieuse à des personnes extérieures à son groupe religieux. Il a finalement été reconnu coupable et condamné à une amende de 6000 roubles (soit 80 euros).((Stetson, Stetson.edu, 26 mars 2018 https://www2.stetson.edu/~psteeves/relnews/180326b.html))

Le 16 mai 2018, Nosisa Shiba, une étudiante en dernière année à l’Académie médicale de Nijni-Novgorod, qui est également citoyenne du Swaziland (Afrique), a été inculpée sur le fondement de l’article 18.8, alinéa 4, du Code des infractions administratives de la Fédération de Russie. La jeune femme, qui est protestante depuis l’enfance, a commencé à fréquenter une église évangélique à Nijni Novgorod à son arrivée en Russie. Les services de sécurité fédéraux ont trouvé sur YouTube une vidéo de la jeune fille en train de chanter Dieu et son amour pour les gens dans son église. La Cour a jugé qu’elle devait être condamnée à une amende de 7000 roubles (environ 95 euros) et expulsée après l’achèvement de ses études.((Stetson, Stetson.edu, 17 mai https://www2.stetson.edu/~psteeves/relnews/180517c.html))


Musulmans (adeptes de Saïd Nursi)
En mai 2018, quatre membres du mouvement musulman interdit Nurdzhular étaient en prison, deux en détention préventive et deux condamnés pour avoir participé aux activités d’une organisation interdite : Ilgar Vagif-ogly Aliyev (en détention préventive depuis avril 2017), Ziyavdin Dapayev (en détention préventive depuis mars 2016), Bagir Kazikhanov (condamné à trois ans et six mois de prison) et Yevgeny Lvovich Kim (condamné à trois ans et neuf mois de prison).((Human Rights Without Frontiers, ‘Russia’, Human Rights Without Frontiers FoRB and Blasphemy Prisoners Database, 2018, http://hrwf.eu/wp-content/uploads/2018/05/Russia-FBL-2018.pdf))


Hindous
En 2018, les hindous ont continué à faire l’objet de discriminations et de harcèlement de la part de militants antisectes, en particulier d’Alexander Dvorkin, le vice-président de la Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme (FECRIS), qui reçoit des fonds des institutions publiques françaises. On soupçonne les activités d’Alexander Dvorkin d’avoir conduit à des agressions physiques de membres et de dirigeants du groupe, y compris le raid qui a eu lieu en novembre 2017 au foyer et centre spirituel du chef hindou Shri Prakash Ji.((Maza Cristina. Newsweek, 6 février 2018, http://www.newsweek.com/hindu-russia-orthodox-cult-religion-789860 ; Faculty for Comparative Study of Religions and Humanism, Human Rights Without Frontiers, 2017, http://hrwf.eu/wp-content/uploads/2017/10/2017-FECRIS-Fr.pdf))


Autres minorités
Le 6 juin 2017, Sakhib Aliev, Ivan Matsitskiy, Galina Shurinova et Anastasia Terentieva, membres de l’Église de scientologie, ont été arrêtés à Saint-Pétersbourg. Ils ont été accusés de participer à une organisation extrémiste, de diriger une entreprise illégale, d’inciter à la haine et d’avoir violé la dignité humaine. Ils ont été accusés d’avoir violé l’article 171 du code pénal, qui interdit les activités commerciales non enregistrées, et les articles 282 et 282.1, qui interdisent la participation à des organisations extrémistes ou à des activités connexes. En mai 2018, ils étaient encore en détention préventive.((Human Rights Without Frontiers, Human Rights Without Frontiers, 2017, http://hrwf.eu/forb/forb-annual-reports/))


Perspectives pour la liberté religieuse

La situation de la liberté religieuse s’est aggravée au cours des deux dernières années et aucun signe ne laisse entrevoir si cette tendance prendra fin ou ralentira dans un proche avenir.

La loi de 1997, ainsi que les positions et politiques idéologiques, adoptées par la suite par les autorités russes, ont toutes été inspirées par le désir d’assurer la « sécurité spirituelle » de la Russie, un nouveau concept exprimant le rôle de l’Église orthodoxe russe dans la sauvegarde des « valeurs nationales ».

Dans le décret présidentiel n° 24 du 10 janvier 2000((Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie, http://www.mid.ru/en/foreign_policy/official_documents/-/asset_publisher/CptICkB6BZ29/content/id/589768)) sur le concept de sécurité nationale, l’administration expliquait : « Assurer la sécurité nationale de la Fédération de Russie implique également la protection de l’héritage culturel, spirituel et moral, des traditions historiques et normes de la vie sociale, la préservation de la richesse culturelle de tous les peuples de Russie […], ainsi que la lutte contre l’influence négative des organisations religieuses étrangères et des missionnaires ».

Ce concept explique le nettoyage religieux qui se déroule actuellement et qui prend de l’ampleur.

Malgré l’avis négatif de la Commission de Venise, les lois contre l’extrémisme et les activités missionnaires ont été modifiées de manière si vague que les membres des communautés religieuses non orthodoxes et des communautés musulmanes non-traditionnelles et d’origine étrangère peuvent facilement être poursuivis et condamnés pour l’exercice légitime et pacifique de leur liberté religieuse. L’interdiction des Témoins de Jéhovah, la confiscation de tous leurs biens dans le pays et l’emprisonnement de leurs membres – une première depuis l’effondrement de l’Union soviétique – envoie un signal fort à d’autres mouvements religieux minoritaires concurrents de l’Église orthodoxe russe et de l’islam traditionnel.

Un élément positif à souligner est la vision commune partagée par le pape François et le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie selon laquelle ils doivent unir leurs efforts pour la protection et l’assistance aux chrétiens au Proche-Orient.

https://www.liberte-religieuse.org/russie/

_________________
Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi. 
 
Romains 13:8 
Arlitto
Arlitto
Admin
Admin

Sexe : Masculin Messages : 17025
Date d'inscription : 02/01/2016
Localisation : France

http://arlitto.forumprod.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Josué2 Sam 13 Fév - 19:44

L'église orthodoxe n'aime pas que les autres religions marchent sur leurs plates bandes.

_________________
(Romains 7:21) 21 Je trouve donc cette loi dans mon cas : quand je veux faire ce qui est juste, ce qui est mauvais est présent chez moi.
Josué2
Josué2
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 475
Date d'inscription : 28/02/2016
Localisation : France

http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Revenir en haut Aller en bas

L'évangélisation interdite en Russie Empty Re: L'évangélisation interdite en Russie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum