Sami Aldeeb

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Dim 3 Avr - 14:29

Rappel du premier message :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
On entend souvent que tel est passé du banditisme au terrorisme islamique, et ne comprend rien à l’islam.

Comment expliquer cela?

Extrait de notre ouvrage: Sami Aldeeb: Le jihad dans l’islam: Interprétation des versets coraniques relatifs au jihad à travers les siècles, Createspace (Amazon), Charleston, 2016, 254 pages :  Amazon

     L’émulation des combattants

Les combattants ont droit au butin de guerre, dont des captives. Et s’ils meurent dans le combat, ils auront les mérites que le Coran et la Sunnah de Mahomet attribuent aux martyrs, dont les houris aux yeux noirs, continuellement vierges. Un kamikaze taliban a été arrêté avec une protection métallique autour de son pénis. Interrogé sur la finalité de cette protection, il a répondu vouloir garder son pénis intact après l’explosion, pour ne pas avoir de problèmes sexuels une fois qu’il aura retrouvé ses 72 vierges au ciel[1]. Ce cas anecdotique ne doit pas faire oublier l’hallucination entretenue autour des vierges du paradis, dans les récits de Mahomet, les écrits, les prêches des mosquées et les vidéos[2]. Un récit de Mahomet dit qu’il souhaitait mourir au combat et revenir à la vie pour mourir à nouveau au combat à plusieurs reprises, à cause des faveurs que reçoit le martyr de la part de Dieu[3]. Nombreux sont les récits de Mahomet qui font l’éloge des jihadistes et des martyrs[4]. Un de ces récits dit: «Celui qui meurt sans avoir fait une razzia ou n’a pas pensé à faire une razzia, meurt avec une des caractéristiques de l’hypocrisie.»[5]

Est lié à la récompense dans la vie dernière le fait que le Coran promet au martyr le pardon de ses péchés. Celui qui se reproche des comportements contraires à la religion, n’a qu’à s’engager dans le jihad et mourir en martyr pour être purifié:

[Dis:] «Ô vous qui avez cru! Vous indiqué-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment affligeant? Croyez en Dieu et en son envoyé, et luttez dans la voie de Dieu avec vos fortunes et vos personnes. Cela est meilleur pour vous. Si vous saviez! Il vous pardonnera vos fautes, et vous fera entrer dans des jardins sous lesquels courront les rivières, ainsi que dans de bonnes habitations dans les jardins d’Éden. Voilà le grand succès! (H-109/61:10-12 ; voir aussi le verset H-92/4:96).

Selon des récits attribués à Mahomet, les seuls péchés qui ne sont pas pardonnés par le martyr sont ceux qui concernent les droits d’autrui. Ainsi les dettes dont le martyr ne s’est pas acquitté durant sa vie ne sont pas pardonnés. Par contre, le non-accomplissement des devoirs religieux comme les prières est pardonné[6].

[1]     [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[2]     Voir les houris dans le Coran: 38/38:52; 46/56:22-24, 35-37; 41/36:56; 56/37:48-49; 64/44:54; 76/52:20; 80/78:33; 87/2:25; 89/3:15; 92/4:57; 97/55:56, 58, 70-74, et dans les récits de Mahomet en arabe et en anglais: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Voir aussi cette vidéo: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[3]     Voir ce récit en arabe et en anglais: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[4]     Munir Al-‘Ubaidi, op. cit., p. 238-242.

[5]     Voir ce récit en arabe et en anglais ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[6]     Voir cette fatwa et le récit cité: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Yacoub le Sam 19 Nov - 18:28, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas


Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Sam 19 Nov - 15:46


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Lun 28 Nov - 14:27


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Lun 5 Déc - 17:13

Voilà ce que je trouve sous le terme inquisition de l’encyclopédie libre Wikipedia

L’Inquisition était une juridiction spécialisée (un tribunal), créée par l’Église catholique romaine et relevant du droit canonique. Elle était chargée d’émettre un jugement sur le caractère orthodoxe ou non (par rapport au dogme religieux) des cas qui lui étaient soumis. L’Inquisition était une juridiction d’exception, établie pour représenter l’autorité judiciaire du pape sur une région donnée, quand le fonctionnement courant des tribunaux ecclésiastiques s’avérait inadapté.

Dans l’histoire, il y a eu plusieurs juridictions spécialisées de ce type. Il est possible de distinguer trois différentes Inquisitions, qui font l’objet d’articles séparés :

l’Inquisition médiévale,
l’Inquisition espagnole, inféodée à la couronne d’Espagne, fondée en 1478, et l’Inquisition portugaise, fondée en 1531,
l’Inquisition romaine (Congrégation de l’Inquisition romaine et universelle), fondée en 1542, rebaptisée Sacrée Congrégation du Saint-Office en 1909.

On constate de ces quelques lignes que par inquisition on n’entend que l’inquisition chrétienne.
Mais qu’en est-il de l’inquisition islamique ou au sein des autres religions?

Nous avons parlé dans les deux précédents billets du soudanais Mahmud Muhammad Taha qui a été pendu le 18 janvier 1985 pour cause d’apostasie sur ordre de Numeiri, à l’instigation et avec les applaudissements des responsables religieux soudanais, de l’Azhar et de la Ligue du monde musulman.
N’est-ce pas là une inquisition islamique dans le vrai sens du terme? Ne faut-il pas que Wikipedia ouvre une rubrique spéciale pour traiter de l’inquisition islamique?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J’ai beau chercher dans Wikipedia sous le terme inquistion islamique. Je n’y trouve rien… mais j’espère que je me trompe. Et si c’est le cas, je prie mes lecteurs de me corriger. Je ferai mea culpa urbi et orbi. J’espère surtout que Wikipedia n’a pas cédé aux islamistes. Je vous invite à cet égard à lire l’article instructif:

Wikipedia sous surveillance des islamistes: 80 000 islamistes surveillent wikipedia afin qu’elle soit islamiquement correcte. Chiffre en expansion continue.

Si effectivement Wikipedia a simplement “oublié” de parler de l’inquisition islamique qui perdure depuis 15 siècles sans jamais cesser, c’est parce que les chercheurs ne se sont jamais intéressés sérieusement à cette inquisition. J’encourage vivement les étudiants en sciences des religions, en droit, en sciences politiques, etc…. à faire des recherches et à écrire des thèses sur cette inquisition islamique. C’est l’étape préliminaire pour mettre fin à cette inquisition. Ils peuvent commencer par documenter l’inquisition dont a été victime Taha. Je comprends qu’un tel thême n’est pas conforme au “politiquement correct”, mais n’est-ce pas le rôle des intellectuels de passer outre le concept de la langue de bois?

En attendant, et faute de mieux, je me permets ici de produire un vieil article de 2001… mais auquel il ne faut changer même pas une virgule.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’Azhar au Caire, siège principal de l’inquisition islamique, instigateur de la pendaison du soudanais Taha
images?q=tbn:ANd9GcSr-9vrZ7nfW5iTKmCVIJzHBYOCo5ezPjW-hnFJX3E8YWUO7zE&t=1&usg=__rXRmI1h8v09GE5tU7ZvNrfIpMEw=
Cheikh Jad-al-Haq, chef inquisiteur: cliquez sur l’image pour lire sa fatwa en arabe en faveur de l’excision des femmes
art40-1-bce4e.jpg

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’Egypte sous l’ère de l’inquisition

Berrada épinglé mercredi 6 juin 2001

Le pays des Pharaons est en passe de devenir le paradis de la censure. L’Université d’Al-Azhar et le Conseil supérieur des affaires islamiques s’érigent en inquisiteurs. La dernière victime en date est l’écrivain marocain Mohamed Berrada. Les autorités religieuses lui interdisent de traduire ses livres en hébreu.

Les Pharaons sont tombés sur la tête. Les autorités morales et religieuses égyptiennes s’érigent en grands inquisiteurs de la littérature. Après avoir mené une campagne haineuse contre l’écrivain marocain Mohamed Choukri, auteur du “Pain nu“, et contre la romancière locale Nawal al-Saadaoui, obligeant le ministère de la Culture à interdire la vente des livres de ces auteurs en Egypte, ils s’en prennent à un autre écrivain marocain : Mohamed Berrada.

Il est accusé de “trahison au profit de l’ennemi”. Pas moins. Le romancier voulait faire traduire certaines de ses œuvres en hébreu. La maison d’édition israélienne “Dar Al Andalous”, spécialisée dans la littérature arabe, devait commencer à traduire les livres de Mohamed Berrada dans la langue de Marek Halter.

Excommunication et apostasie

L’écrivain féministe égyptienne Nawal al-Saadaoui, accusée d’apostasie dans son pays s’est réfugiée à Tunis. Elle affirme être la cible d’un “complot politique sous couvert de l’islam”. Psychiatre et auteur d’une quarantaine d’ouvrages traitant de la condition des femmes, Nawal Sadaaoui est poursuivie pour “mépris de l’islam” et doit comparaître le 18 juin devant un tribunal pénal égyptien. Le 9 avril, un avocat égyptien, Nabih al-Wahch, a déposé plainte contre la militante dans le but de la séparer de son époux, l’accusant d’avoir “méprisé l’islam “. Elle y aurait déclaré notamment que le pèlerinage à La Mecque était un reste de paganisme et que le Coran n’obligeait pas les femmes à porter le voile.

Divorce forcé. Le mufti d’Egypte, plus haute autorité religieuse du pays, a considéré qu’elle a “renié les enseignements de la religion” et qu’en “s’écartant du cercle de l’Islam”, elle est devenue indigne d’un conjoint musulman. Nawal Al-Saadaoui a dénoncé les accusations portées contre elle et affirme que ni elle, ni son époux, le psychiatre Chérif Hetata, n’accepteraient “le divorce, ni l’exil, quelque soit l’issue du procès”.

Seuls l’écrivain Ibrahim Abdel-Méguid et Naguib Mahfouz se sont élevés contre cette inquisition. Le prix Nobel de littérature égyptien est menacé pour sa part de se voir retirer le titre d’écrivain par ses collègues, pour le même motif que Mohamed Berrada, alors que son contrat avec “Dar al Andalous” remonte au début des années 90! Décidément, le ridicule ne tue pas l’intolérance… Retirer à Naguib Mahfouz le droit de se dire écrivain !

Le ministère égyptien de la Culture est en train de céder des pans entiers de ses prérogatives aux islamistes. Or il est des compromissions fatales. La littérature égyptienne, déjà malade, risque de ne pas s’en relever…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Ven 13 Jan - 16:07

Sami Aldeeb: L’émigration dans l’Islam

Je prépare actuellement un ouvrage sur l’émigration (Hijrah) dans l’islam. Je vous en donne ici l’introduction.

Selon la tradition musulmane, en 622, Mahomet a émigré (hajara) de la Mecque avec une poignée de ses compagnons pour se rendre à Médine. C’est le début du calendrier hégire de l’islam. De Médine il fait appel au restant de ses adeptes à la Mecque pour qu’ils fassent le même geste en émigrant vers la Médine. Ceux qui ont répondu à son appel ont été nommés al-muhajirun (les émigrants). En 630, deux ans avant sa mort, Mahomet se dirigea vers la Mecque à la tête de dix-mille combattants, l’a conquise et y a détruit les 360 idoles qui trônaient dans et autour de la Kaaba, bannissant ainsi le polythéisme, et mettant fin à l’émigration de la Mecque vers la Médine. On rapporte de Mahomet ce récit: “Point d’émigration après la conquête” (لا هجرة بعد الفتح). Ce récit doit être compris dans le sens de l’émigration de la Mecque vers la Médine. En effet, un autre récit dit: “L’émigration ne prendra jamais fin tant qu’il y ait le jihad” (الهجرة لا تنقطع ما كان الجهاد).

L’émigration du pays de la mécréance vers Dar al-islam a été prônée tout au long de l’histoire, et une véritable théorie de la migration a été développée par les juristes musulmans. Cette émigration concerne aussi bien les vivants que les morts. Ainsi des musulmans morts en Occident, considéré comme Dar al-kufr (Terre de mécréance), sont rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés. Ne pouvant pas faire l’émigration durant leur vie, ils la font après leur mort.

Sayyid Qutb (pendu en 1966), maître à pensée des islamistes égyptiens, précise dans son commentaire du verset H-88/8:72 que l’émigration était exigée du musulman jusqu’au jour où la Mecque a été ouverte. Lorsque l’ensemble de l’Arabie a été soumis à l’Islam, le musulman ne devait plus émigrer, puisqu’il se trouvait désormais en pays d’Islam. Aujourd’hui cependant la Terre est revenue à la gahiliyyah (situation avant l’islam) et le pouvoir n’est plus celui de Dieu mais celui du Taghout (le tyran, le diable). Il s’agit d’une nouvelle étape pour l’Islam et d’une réhabilitation de la division dar al-islam / dar higrah (pays dont il faut émigrer). Cette étape durera jusqu’à ce que l’Islam s’étende de nouveau et qu’il n’y ait plus d’émigration[1]. Sur la base de cette théorie, des groupes musulmans extrémistes considèrent leurs propres pays comme étant dar kufr, préconisant d’en émigrer, de se retirer dans les montagnes et de préparer la conquête de ces pays comme l’avait fait Mahomet avec la Mecque. C’est d’ailleurs le nom donné par la police égyptienne à l’un de ces groupes: al-takfir wal-higrah (anathème et émigration). Le vrai nom de ce groupe est al-jama’ah al-islamiyyah (le groupe musulman), ce qui signifie que les autres ne seraient pas des musulmans.

En 2015, la revue Dar al-islam publiée par Daesh a lancé en français, versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui, un appel aux musulmans vivant en Occident pour qu’ils émigrent pour rejoindre ses rangs. Nous publions l’intégralité de cet appel dans l’annexe de cet ouvrage. Daesh affirme dans cet appel:

L’émigration est l’application pratique de la croyance de l’alliance et du désaveu qui est elle-même la réalité du Tawhîd. Mais la Hidjrah est aussi une nécessité pour le musulman pour qu’il ne vive pas au milieu des nations injustes qui désobéissent à leur Seigneur et encourent ainsi Sa colère. Car le fait de vivre avec les injustes et d’être témoin de leur mécréance; de leurs péchés mortels, de leur fornication, de leur adultère, de leur homosexualité sans ne rien faire, sans interdire le mal tout cela expose au châtiment du Très-Haut.

En même temps Daesh menace l’Occident de vague d’émigrants dont il organise et gère les départs des pays musulmans vers l’Europe[2]. Les autorités occidentales craignent que Daesh profite de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe[3].

Cet ouvrage vise à mieux comprendre ce phénomène de l’émigration et ses conséquences en présentant ce qu’en disent le Coran, la Sunnah de Mahomet, les exégètes du Coran à travers les siècles et les juristes anciens et modernes. On y verra comment les musulmans d’aujourd’hui, notamment ceux du monde arabe, perçoivent et vivent l’émigration et dans quelle mesure leur vision et leur attitude sont influencées par le droit musulman classique basé sur le Coran et la Sunnah de Mahomet.

Cet ouvrage fait partie d’une série de livres (http://goo.gl/RyX0a5) qui s’attardent sur l’interprétation de versets problématiques du Coran à travers les siècles, livres disponibles gratuitement en version pdf et peuvent être commandés en version papier auprès d’Amazon, comme mes autres ouvrages.

Cet ouvrage est divisé en deux parties.

La première partie relève les versets relatifs à l’émigration, leur contexte (ou les circonstances de leur révélation), le sens donné par les exégètes, la position des juristes la concernant et ses conséquences passées et actuelles.
La deuxième partie reproduit les textes des exégètes concernant les versets relatifs à l’émigration depuis les premiers siècles de l’islam jusqu’à ce jour, avec une traduction sommaire, voire littérale de ces textes.

[1] Sayyid Qutb: Fi dhilal al-Qur’an, vol. III, p. 1560.

[2] Voir cet article : L’État islamique menace d’envoyer 500.000 migrants en Europe depuis la Libye : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[3] Voir cet article : L’Etat Islamique profite-t-il de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Mer 18 Jan - 10:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source OLJ/AFP 26/01/2016
 
La célèbre chroniqueuse égyptienne Fatima Naout a été condamnée le 26 janvier à trois ans de prison pour “insulte à l’islam”. Photo tirée de la page Facebook Fatima Naoot
LIBERTÉS“Ce verdict ne m’attriste pas car peu m’importe d’aller en prison. Je suis triste car les efforts des réformateurs ont été gâchés”, déclare Fatima Naout.

Une célèbre chroniqueuse égyptienne a été condamnée mardi à trois ans de prison pour “insulte à l’islam” après avoir critiqué l’abattage des animaux pendant l’Aïd al-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice, selon une source judiciaire.

Fatima Naout avait été déférée en 2015 devant la justice pour avoir écrit “Happy Massacre” (“Joyeux massacre”) sur sa page Facebook en octobre 2014, au moment de l’Aïd al-Adha. Un tribunal correctionnel du Caire l’a condamnée mardi à trois ans d’emprisonnement et 2.000 livres égyptiennes (235 euros) d’amende.

Son avocat a indiqué qu’elle ferait appel de cette décision et qu’elle ne serait pas emprisonnée immédiatement. “Ce verdict ne m’attriste pas car peu m’importe d’aller en prison. Je suis triste car les efforts des réformateurs ont été gâchés”, a déclaré à l’AFP Fatima Naout, de confession musulmane et célèbre pour ses positions anti-islamistes.



(Lire aussi : « Ce sont les idées que le pouvoir égyptien combat, pas le terrorisme »)
Durant la fête du sacrifice, célébrée par 1,5 milliard de musulmans à travers le monde, les fidèles sont invités à sacrifier un animal en mémoire d’Abraham. Ce dernier avait, selon la tradition musulmane, failli immoler son fils Ismaïl avant que l’ange Gabriel ne lui propose in extremis de sacrifier un mouton à sa place.

“Massacre annuel qui se reproduit à cause du cauchemar d’un des (prophètes) au sujet de son fils”, avait écrit en 2014 Mme Naout en arabe sur sa page Facebook. “Bien que le cauchemar soit passé pour (le prophète) et son fils, des animaux impuissants payent chaque année de leur vie le prix de ce cauchemar sacré”, avait-elle ajouté dans ce commentaire, qu’elle avait effacé après la polémique qu’il avait déclenché.

Fatima Naout avait reconnu durant son interrogatoire avoir écrit ces propos mais nié avoir voulu insulter l’islam, selon un responsable du parquet. En décembre, un tribunal égyptien avait condamné un intellectuel musulman controversé, Islam al-Behairy, à un an de prison après qu’il eut notamment appelé à des réformes dans “le discours islamique traditionnel”.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Ven 27 Jan - 13:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Publié le 26 janvier 2017 - par Sami Aldeeb - 7 commentaires - 667 vues
Partager
Sami Aldeeb: lettre ouverte à M. le Président Trump à propos du terrorisme et de l’immigration
عربي – Français – English – Deutsch

Monsieur le Président,

Je me permets de m’adresser à vous en tant que chrétien d’origine palestinienne vivant en Suisse, expert en droit arabe et musulman, domaine que j’ai enseigné dans différentes universités en Italie, en France et en Suisse, et sur lequel j’ai publié une quarantaine d’ouvrages, dont une édition arabe, une traduction anglaise et une traduction française du Coran par ordre chronologique.

Il est du devoir de chacun de nous de soutenir les efforts de nos dirigeants pour une société meilleure et de leur souhaiter plein succès dans l’accomplissement de leurs obligations.

La société, comme une statue, a deux pieds : le pouvoir, et le savant qui détient la connaissance. Le pouvoir pour exécuter, et le savant pour éclairer la lanterne du pouvoir.

Lorsqu’une épidémie survient, il faut que les savants l’identifient … Mais encore faut-il qu’ils aient été formés et soient libres de s’exprimer. Ensuite, il faut que les savants informent le pouvoir pour qu’il prenne les mesures qui s’imposent en vue de contrer cette épidémie.

Votre pays, comme l’Europe, la région dont je suis originaire et le reste du monde sont confrontés à la montée de la violence exercée notamment par différents groupes terroristes islamiques. Cette violence est l’une des causes des vagues d’immigrés qui déferlent sur l’Europe, les États-Unis et d’autres pays du monde. Dans vos déclarations, vous avez insisté sur ces deux problèmes.

Vous avez ainsi décrit le «terrorisme islamique radical» comme un «mal» inédit dans l’histoire, ajoutant qu’il devait être «éliminé de la surface de la Terre»: «Nous allons y mettre fin. C’est le moment. C’est maintenant le moment d’y mettre fin.» Mais vous n’avez pas précisé les moyens que vous allez déployer pour y parvenir. Vous avez en outre dénoncé ce que vous appelez l’erreur catastrophique de la chancelière allemande Angela Merkel en ouvrant son pays aux immigrés, estimant  que Berlin, plutôt que d’accueillir des réfugiés, aurait mieux fait de militer davantage pour obtenir la création de zones d’exclusion aérienne en Syrie pour protéger la population locale des bombardements. «Les pays du Golfe auraient dû payer pour ça, après tout ils ont plus d’argent que quiconque.»

Permettez-moi de vous donner mon avis à propos de ces deux problèmes.

En ce qui concerne le terrorisme islamique radical, il est certes nécessaire d’y faire face avec des armes, mais les armes seules ne suffiront pas. Il faut aussi et surtout éliminer l’idéologie sur laquelle il se base, à savoir l’idéologie islamique. Car il faut nommer les choses par leur nom pour fournir une réponse adéquate.

Le terrorisme islamique radical se base sur le Coran, la Sunnah de Mahomet et l’enseignement de l’islam. Les groupes terroristes islamiques radicaux ne font que mettre en pratique ce que les universités, les centres islamiques, les écoles et les mosquées enseignent depuis quatorze siècles dans tous les pays musulmans, et même dans les pays occidentaux, dont le vôtre. Des intellectuels et journalistes égyptiens ne cessent de dénoncer cet enseignement, qui est à l’origine du terrorisme qui déstabilise l’Égypte. Cet enseignement y est véhiculé notamment par les mosquées et les institutions scolaires et universitaires de l’Azhar, la plus importante institution religieuse du monde sunnite. Sans un changement radical de cet enseignement, il est impossible de mettre fin au terrorisme islamique radical. Mais comment procéder?

Le penseur soudanais Mahmoud Muhammad Taha, qualifié de Ghandi Africain, avait proposé à ses coreligionnaires de suivre le Coran et l’islam mecquois, plus ou moins pacifiques, et d’abandonner le Coran et l’islam médinois:

   qui prône la discrimination contre les femmes et les non-musulmans;
   qui prescrit la guerre contre les mécréants jusqu’à la conversion de l’humanité entière à l’islam, accordant aux gens du livre le choix entre la conversion à l’islam, le paiement d’un tribut ou leur mise à mort et l’asservissement de leurs enfants et leurs femmes. Quant à ceux qui ne font pas partie des gens du livre, ils n’ont que le choix entre l’islam et leur mise à mort et l’asservissement de leurs enfants et leurs femmes;
   qui prévoit des châtiments cruels contraires aux droits de l’homme (amputation de la main du voleur, lapidation de l’adultère, mise à mort de ceux qui quittent l’islam, etc.). Ces châtiments sont d’ailleurs repris dans un code pénal arabe unifié signé par tous les ministres arabes de justice et figurant sur le site de la Ligue arabe, code que j’ai traduit en français.

L’EI et les autres groupes terroristes islamiques radicaux ne font qu’appliquer fidèlement ces enseignements de l’islam. Les dirigeants occidentaux qui prétendent que les pratiques de ces groupes terroristes n’ont pas de lien avec l’islam se trompent et trompent leurs citoyens. Et c’est la raison pour laquelle ils ne parviennent pas à éliminer le terrorisme islamique radical. Un médecin qui diagnostique mal une maladie expose son patient à un danger fatal.

Si la proposition de Mahmoud Muhammad Taha avait été acceptée par les musulmans, le terrorisme islamique radical actuel ne serait pas apparu. Mais hélas, Mahmoud Muhammad Taha a été pendu en 1985 sur instigation de l’Azhar et d’autres organisations islamiques telles que la Ligue du monde musulman dont le siège est en Arabie saoudite. Pour mettre fin au terrorisme islamique radical, il faut prendre les mesures qui s’imposent pour changer ses bases idéologiques.

Il faut donc inciter le monde musulman à restreindre la diffusion du Coran actuel, qui mélange les chapitres mecquois plus ou moins pacifiques et les chapitres médinois violents et discriminatoires, et imposer de nouvelles éditions du Coran par ordre chronologique séparant les deux parties, afin que les musulmans et le reste de l’humanité puissent distinguer entre les deux parties du Coran. C’est ce que j’ai fait avec mon édition arabe et mes traductions du Coran: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il faut en outre exiger des pays musulmans le changement radical de leurs enseignements dans les écoles, les universités et les mosquées, et leur imposer le respect de la liberté religieuse telle qu’elle est définie par l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme: «Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.»

Il faut aussi, impérativement, que les pays arabes retirent officiellement leur projet de Code pénal arabe unifié qui prévoit des sanctions islamiques cruelles, code qui figure sur le site web de la Ligue arabe et que j’ai traduit.

Enfin, il faut que les universités et centres de recherches dans les pays occidentaux, y compris le vôtre, œuvrent pour un tel changement.

En ce qui concerne l’immigration, il est extrêmement probable que si les pays occidentaux ouvrent leurs portes, quelque cent millions de musulmans quitteront leurs pays d’origine pour échapper à l’enfer des pays arabes et musulmans. Des milliers de musulmans tentent actuellement de forcer les frontières au risque de leur vie et se retrouvent dans des situations inhumaines. Or ces musulmans transportent l’idéologie qui a détruit leurs propres pays, idéologie qui finira par détruire aussi les pays occidentaux. D’autre part, beaucoup de musulmans sont internés dans des prisons occidentales où ils se radicalisent de plus en plus. On estime qu’environ 70% des prisonniers en France sont des musulmans. Lorsque ces prisonniers quitteront leurs prisons après l’exécution de leurs peines, ils détruiront les pays occidentaux. Des terroristes qui ont commis des attentats en Europe et dans votre pays sont passés par ces prisons, véritables pépinières de terroristes.

Face à cette réalité que personne ne peut nier, ne serait-il pas plus judicieux de créer un nouvel État sur la moitié du territoire de l’Arabie saoudite, sous protection internationale, pouvant accueillir cent millions de musulmans désirant quitter leurs pays d’origine ainsi que les musulmans détenus dans les prisons occidentales? Ce «nouveau pays» devrait être placé sous protection internationale, géré selon les normes internationales des droits de l’homme, et financé par la moitié des revenus pétroliers de l’Arabie saoudite, principal pourvoyeur de fonds aux groupes terroristes et principal pays propageant l’idéologie islamique radicale sur laquelle se basent les groupes terroristes islamiques. Ce faisant, on donnera une chance à ces musulmans de se réhabiliter et de trouver une nouvelle vie, digne et humaine.

En bref, Monsieur le Président, il ne suffit pas d’envoyer des avions bombarder les groupes terroristes islamiques en Syrie, en Irak et ailleurs. Il faut aussi, et surtout, démanteler l’idéologie qui sert de base à ces groupes terroristes islamiques qui sont actifs aussi en Europe et dans votre pays. Pour éliminer les épidémies, il ne suffit pas de traiter les effets, il faut absolument s’attaquer à leurs causes et à leurs sources.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes meilleurs vœux de succès dans votre fonction pour le bien de votre pays et de l’humanité entière.

Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais, et auteur de nombreux ouvrages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Sam 8 Juil - 10:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Mar 11 Juil - 12:43

Sami Aldeeb Abu Sahlieh : Le lait périmé est dangereux pour la santé ; les prophètes périmés le sont aussi

Dr Sami Aldeeb Abu Sahlieh, Palestinien de nationalité suisse, Professeur des universités, Directeur du Centre de droit arabe et musulman et auteur de traductions du Coran dans l’ordre chronologique en français et en anglais, publie sur son blog « Savoir ou se faire avoir » un article caustique intitulé « Mahomet est un prophète périmé ». Il explique : « Le lait périmé peut provoquer une intoxication mortelle », comparant le prophète Mahomet au lait. Extraits :

Votre serviteur n’a pas de voiture. Je ne dispose que d’une bicyclette. Le supermarché le plus proche est à cinq kilomètres de chez moi. Et comme je n’aime pas les déplacements fréquents, j’attelle à ma bicyclette un chariot pouvant transporter 40 kilos de nourriture que je conserve dans la cave.

Une fois, j’ai acheté ainsi vingt litres de lait. J’ai par la suite découvert que le lait était périmé et que j’avais encore dix litres non consommés. Je devais donc les jeter. Mais j’ai pensé que je pouvais m’en servir comme engrais. Je l’ai versé sur de petites plantes dans mon jardin. Le résultat a été catastrophique : les plantes sont toutes mortes, ce qui m’a beaucoup chagriné.

« Aujourd’hui, le judaïsme et le christianisme sont très différents du judaïsme et du christianisme du Moyen Âge » (1)

Il y a un grand débat en Occident et dans les pays arabes et musulmans sur la question de savoir s’il est possible de réformer l’islam, ou si au contraire il doit être considéré comme périmé. Toutes les religions sont passées de l’expansion à la contraction et à la mort. Le judaïsme a pu développer ses enseignements. Le christianisme aussi. Mais ça n’a pas été sans peine. Les opposants ont été liquidés de façon atroce, et des guerres de religion ont ravagé de nombreux pays. Aujourd’hui, le judaïsme et le christianisme sont très différents du judaïsme et du christianisme du Moyen Âge.

L’Islam a connu une période d’inquisition appelée la Mihna, qui a débuté en 833 et pris fin en 848 ou 851. Elle s’est cristallisée autour de la doctrine selon laquelle le Coran serait créé, et non pas la parole éternelle de Dieu descendue du ciel sur Mahomet. Cette doctrine prônée par les Mutazilites fut adoptée par le calife Mamoun qui l’a alors imposée à tous, destituant tout juge qui n’y adhérait pas. Cette doctrine a fait un grand nombre de victimes, et elle été contestée par certains imams, comme Ahmad ibn Hanbal, qui a enduré la torture jusqu’à ce que le calife Al-Mutawakkil y mette fin et le libère.

« Depuis le début de l’islam jusqu’à ce jour, tout musulman qui quitte l’islam est considéré comme apostat passible de la peine de mort »

En réalité le monde arabo-musulman n’a jamais cessé de pratiquer l’inquisition, puisque depuis le début de l’islam jusqu’à ce jour, tout musulman qui quitte l’islam est considéré comme apostat passible de la peine de mort. Cette sanction est même prévue par le Code pénal arabe unifié adopté par le Conseil des Ministres arabes de la Justice en 1996 (sur le site de la Ligue arabe), que j’ai traduit. Et aujourd’hui, l’islam est traversé par une inquisition bien plus grave que celle du 9e siècle, en particulier depuis l’apparition de Daesh, issu du courant majoritaire sunnite, et qui ne fait qu’appliquer ce qu’enseigne l’Azhar dans ses écoles et ses facultés. Les conséquences désastreuses sont clairement visibles dans ce qui se passe en Irak, en Syrie, en Égypte, en Libye et dans d’autres pays affectés par ce fléau. Ceci prouve que les enseignements de l’islam sont périmés. Malgré ces catastrophes, les musulmans continuent de clamer que l’islam est une religion valable en tout temps et en tout lieu. Ils ne peuvent pas se débarrasser de cette ineptie, car le Coran dit :
•La religion auprès de Dieu est l’islam (3:19)
•Quiconque recherche une religion autre que l’islam, cela ne sera pas accepté de lui, et il sera, dans la vie dernière, des perdants (3:85)
•Aujourd’hui, j’ai complété pour vous votre religion, j’ai accompli ma grâce envers vous, et j’ai agréé l’islam comme religion pour vous (5:3).

Une telle conception relève de l’hallucination. Dieu n’a rien à faire avec les religions, et toutes les religions sont des inventions humaines.

Peut-on réformer l’islam ? Mahmoud Muhammad Taha, Islam Al-Buhairi, Cheikh Muhammed Abdullah Nasr ont essayé et ont été persécutés

C’est ce qu’a tenté de faire le regretté Mahmoud Muhammad Taha, qui a suggéré de laisser de côté le Coran et l’Islam de Médine, et de revenir aux seuls Coran et Islam de La Mecque. Résultat: il a été pendu en 1985 à l’instigation de l’Azhar, des Frères musulmans et de la Ligue islamique mondiale. À ce jour, ses livres restent interdits … mais ils sont disponibles en ligne sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Prochainement, je publierai un ouvrage en arabe et en français intitulé : Mahmoud Muhammad Taha entre le Coran mecquois et le Coran médinois.

Il y a aussi ceux qui veulent introduire des ajustements à certains enseignements de l’islam, comme l’a fait une avocate alaouite d’origine turque et résidant en Allemagne. Elle a mis en place une mosquée mixte pour les hommes et les femmes dont la prière est présidée par une femme, aidée d’un homme. Ce qui a provoqué la colère des autorités religieuses turques et les critiques de l’Azhar. Voir cet article [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] À présent, cette dame vit sous protection policière 24 heures par jour à cause des menaces proférées par des musulmans en Allemagne.

Il est inutile de mentionner ici tous les courants réformistes dans l’islam et qui rencontrent la même opposition de la part des autorités religieuses. Il suffit de mentionner Islam Al-Buhairi emprisonné pendant une année en Égypte, et le cheikh Muhammed Abdullah Nasr, surnommé « le cheikh Miso » enfermé dans les prisons égyptiennes.

Il y a aussi les courants athéistes, qui veulent jeter le bébé avec l’eau du bain, ne voyant aucun espoir dans la réforme de l’islam.

Il y a également la campagne provocatrice que j’ai initiée visant à élire un nouveau prophète en lieu et place de Mahomet parce qu’il n’est plus adapté à notre temps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (en arabe).

En dépit de toutes ces cogitations intellectuelles, il y a ceux qui continuent de croire que l’islam est solide et ne sera nullement affecté par les objections de ses adversaires. Mais quelle est la validité de cette croyance ? (…)

L’islam aujourd’hui a mauvaise réputation en raison des comportements de ses adeptes. Allez dans un supermarché à Londres ou à Paris et criez « Allahou Akbar » et vous verrez les gens se précipiter hors du magasin en courant. Les voyages d’un pays à l’autre sont de plus en plus compliqués par des procédures restrictives, à cause de l’islam. De nombreux pays ont commencé à adopter diverses mesures hostiles envers l’islam. La dernière en date est la création en Italie du Partito anti islamizzazione, ce qui signifie « Parti contre l’islamisation », lequel vise à limiter l’immigration musulmane et à déporter tout migrant reconnu coupable par la justice. Ce parti entend participer aux élections et entrer au parlement italien pour mettre en œuvre ses idées opposées aux normes islamiques qui violent les droits de l’homme (voir cet article [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et son site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« À mon avis, le Coran, Muhammad et l’islam sont désormais périmés, à en juger par les conséquences tragiques de leurs enseignements en Syrie, en Irak, au Yémen, en Libye, en Égypte et ailleurs, y compris en Occident avec les attentats commis dans différentes villes »

« C’est au fruit que l’on reconnaît l’arbre. Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits », dit le Christ. Et maintenant, sans trop tarder, c’est à la société de décider de les rejeter comme on le fait avec le lait périmé… si elle ne veut pas subir une intoxication alimentaire. À moins de trouver une solution radicale visant à changer complètement l’islam. Ce changement doit passer par l’interdiction de la distribution du Coran sous sa forme actuelle, l’imposition d’une version du Coran par ordre chronologique et l’ajout d’un avertissement au début du Coran indiquant que la partie médinoise du Coran est toxique. Une telle présentation chronologique permet de distinguer l’évolution du Coran, d’un texte plus ou moins pacifique pendant la période mecquoise à un texte violent et contraire aux droits de l’homme pendant la période médinoise. Je considère à cet effet la partie médinoise du Coran plus dangereuse que Mein Kampf de Hitler.

Voilà l’avertissement que j’ai mis au début de mon édition arabe et de mes traductions du Coran en français, en anglais et en italien (sous presse) par ordre chronologique (voir dans ce lien):

Comme les autres Livres sacrés, le Coran comporte directement, ou indirectement par le biais de la sunnah de Mahomet que les musulmans doivent suivre, des normes contraires aux droits de l’homme reconnus aujourd’hui dans les documents internationaux. Nous invitons donc les lecteurs à le lire avec un esprit critique et à le placer dans son contexte historique, à savoir le VIIe siècle.

Les normes coraniques violent les Droits de l’Homme

Parmi les normes qui violent les droits de l’homme, qui inspirent les lois des pays arabes et musulmans, et que les mouvements islamistes voudraient appliquer, en tout ou en partie, nous signalons à titre d’exemples :
•L’inégalité entre les hommes et les femmes dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi, le mariage de filles impubères, et la circoncision masculine et féminine pratiquée sur des enfants.
•L’inégalité entre musulmans et non-musulmans dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi.
•La non-reconnaissance de la liberté religieuse, en particulier la liberté de changer de religion.
•L’exhortation à combattre les non-musulmans, à occuper leurs pays, à imposer aux non-musulmans le paiement d’un tribut (jizya) et à tuer ceux qui ne suivent pas les religions monothéistes.
•L’esclavage, la capture des ennemis et l’appropriation de leurs femmes.
•Les sanctions cruelles comme la mise à mort de l’apostat (qui abandonne l’islam), la lapidation de l’adultère, l’amputation des mains du voleur, la crucifixion, la flagellation et la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent).
•La destruction des statues, des peintures et des instruments de musique, et l’interdiction des arts.
•La maltraitance envers les animaux et le meurtre des chiens de compagnie.

Et comme on le dit : ça passe ou ça casse.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Lun 24 Juil - 15:42

Centre de droit arabe et musulman


Directeur: Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
المدير: الدكتور سامي الذيب ابوساحلية
مركز القانون العربي والاسلامي
Centre de droit arabe et musulman
Centre of Arab and Islamic Law
Zentrum für arabisches und islamisches Recht
Centro di diritto arabo e musulmano

استشارات قانونية ومحاضرات وترجمات Consultations juridiques, conférences, traductions
Legal consultations, conferences, translations
Juristische Beratung, Vorträge, Übersetzungen
Consultazioni giuridiche, conferenze, traduzioni Contact
Centre de droit arabe et musulman
Ochettaz 17, 1025 Saint-Sulpice, Suisse
Tél. fixe 0041 [0]21 6916585, Mobile 0041 [0]78 9246196
Skype: sami.aldeeb – Paypal – Email [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – Plan [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mes livres / My books / كتبي (quelques couvertures)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Ven 28 Juil - 12:46

Dernière vidéo de Sami Aldeeb expliquant sa formation et pourquoi il a décidé de combattre l'islam.

C'est dans la langue d'Allah Puissant et Sage.

"Je n'écris pas pour les autres. J'écris d'abord pour moi même"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Sam 16 Sep - 15:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Etude historique, ethnologique, sociologique, politique et géopolitique de la communauté
musulmane et de son influence sur les sociétés humaines depuis sa création jusqu'à nos jours

Ce livre présente une étude et une analyse pertinentes et sans concession de l'idéologie musulmane, affranchies de tous les filtres et censures sociétaux habituels. L'auteur présente l'islam comme une des nombreuses tentatives de l'homme pour soumettre les peuples par la contrainte physique et psychique et de l'échec permanent et sans issue de ce modèle de gouvernance.

L'islam se confronte depuis toujours, par la brutalité, aux autres sociétés humaines, à leurs cultures et à leurs civilisations, défiant la raison et instituant le déni de l'homme et de la femme en tant qu'êtres libres et pensants et celui de leur droit naturel de vivre leur existence entière dans un monde de paix et de concorde, dans la liberté de leurs propres choix.

Le titre de cet ouvrage " Les ravages civilisationnels régressifs de l'islam " ne sous-entend pas que l'islam puisse être ou avoir été une civilisation mais bien au contraire que l'islam a entraîné dans la chute et dans la régression des peuples entiers qui étaient ou avaient été de grandes civilisations antérieures à l'Hégire, comme l'Egypte.

L'auteur, qui n'a publié jusque-là que des articles sur différents sujets de société, de politique ou de géopolitique, reconnaît simplement défendre la paix, la vraie démocratie, la laïcité, les droits de l'homme et la liberté de chacun d'adhérer à une philosophie ou à une spiritualité douce et pacifique qui élève et grandit l'homme et l'éloigne de ses instincts les plus primitifs.

Lecture en ligne ou téléchargement gratuit


Livre au format PDF
Mise à jour : 28 08 2017

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Yacoub le Mar 17 Oct - 13:41

Le livre « Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam » est désormais accessible en ligne gratuitement

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L'auteur a terminé récemment cet ouvrage qui ne sera publié que sur le web, du moins jusqu’à son interdiction…
Préfacé par Sami Aldeeb, c’est un ouvrage participatif à caractère universel et encyclopédique qui traite de l’islam depuis sa création jusqu’à nos jours sous ses différents aspects.
Un livre de plus sur l’islam, dira-t-on.
Oui, sans doute. Mais comme il semble que le monde n’ait toujours pas compris ce qu’est l’islam, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose d’en parler encore et encore.

Le livre en lecture en ligne ou en téléchargement est accessible à cette adresse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Yacoub
Modérateur
Modérateur

Sexe : Masculin Messages : 1134
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : France

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sami Aldeeb

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum